Pour compléter notre billet sur les journalistes tués en Russie (315 en 20 ans, dont 185 homicides dont 30 liés au métier et 20 de motif inconnu), voici une vision du gouffre dans lequel ce pays s’est enfoncé durant 15 ans :

On a donc compté environ 820 000 homicides dans le pays en 25 ans, dont environ 400 000 clairement surnuméraires par rapport à la période soviétique.

Il est donc piquant de voir nos commentaires effarouchés sur quelques homicides (certes parfaitement inacceptables, comme tout homicide), sans jamais les remettre en perspective avec les dérives localement (et voire nationalement) mafieuses de ce pays…

54 réponses à 820 000 homicides en Russie en 25 ans…

Commentaires recommandés

DUGUESGLIN Le 20 mars 2015 à 06h15

Après la perestroïka à l’époque Eltsine, tout le monde plaignait la Russie qui se remettait mal du soviétisme. La corruption, les nouveaux oligarques, la mafia qui prospérait suscitaient une forme de pitié vis à vis de la pauvre Russie devenue bien basse après les dégâts et le “retard” causés par les soviets.
Mais tout à changer aujourd’hui.
Poutine a eu la force et la volonté de remettre de l’ordre. La Milice a changé de nom pour s’appeler la Police. La moindre corruption engendre désormais la mise à pied immédiate des fonctionnaires véreux.
La reprise en main de l’oligarchie sauvage. La relance de l’économie et de la natalité. La baisse considérable des homicides. Et l’espoir d’une ère de prospérité et de paix a pris forme avec le président Poutine. Ce travail énorme, quasi herculéen, est du à la volonté de son président de restaurer la Russie délabrée.
Le monde entier devrait se féliciter de cette Russie remise à neuf. Mais non.
Cette Russie à nouveau “civilisée”, qui renoue avec son histoire, qui prend conscience d’elle-même, qui se développe, s’instruit, construit, est incroyablement dénigrée.
Poutine, le sauveur de la Russie, qui a eu le courage de tirer son pays du marasme, soutenu par 86% de sa population, est accusé de tous les maux. Présenté par les atlantistes comme un danger pour la planète.
C’était donc mieux avant?
Pour certains, oui.
Les rapaces oligarques pouvaient dépecer tranquillement la Russie, maintenant ils ne peuvent plus. La mafia, souvent utilisée par l’oligarchie, perd de la clientèle. La criminalité baisse.
Tout cela au désespoir des rapaces qui par supercherie, par des manipulations, et par la guerre réduisent les pays libres à l’état de cadavre pour s’en repaître comme des vautours.
C’est pourquoi Poutine est l’homme à abattre, les vautours n’aiment pas perdre leur proie.

  1. Djinno Le 20 mars 2015 à 05h15
    Afficher/Masquer

    Comparé aux la moyenne de 35 000 décès annuel par armes à feu aux Etats-Unis – qui en font 875 000 sur vingt-cinq ans – la Russie est à peine dans la norme.


    • Mathieu Le 20 mars 2015 à 10h46
      Afficher/Masquer

      Avec une population presque double toutefois…


      • Grégory Le 20 mars 2015 à 13h18
        Afficher/Masquer

        Hmm en cherchant à vérifier ces chiffres je me rends compte que ça gagne à être creusé.

        Selon cet article, la moyenne des décès par armes à feu aux USA est de 30 000 (pas 35):
        http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/01/08/etats-unis-300-millions-d-armes-a-feu-30-000-morts-par-an_1813806_3222.html

        Notez comme c’est la présentation que le droit aux armes à feu c’est mal.

        Mais en fait le taux d’homicides aux USA est de moins de 10 000 par an:
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Classement_des_pays_par_taux_d%27homicide_volontaire

        Ca fait une énorme différence. Les accidents peuvent ils l’expliquer ? Pas à première vue, il semble qu’il y en ait moins de 1000 par ans ?

        http://www.justfacts.com/guncontrol.asp#accidents

        Ca nous laisse avec les hypothèses suivantes:

        – l’un des chiffres (30 000 ou moins de 10 000) est faux, ou les deux
        – il y aurait environ 20 000 morts par balle des suites des interventions policières aux USA.

        Du coup j’ai voulu voir le nombre de morts par balles en Russie, pour comparer ce qui est comparable. Malheureusement ce chiffre n’est pas disponible, mais si on en croit cet article:

        http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_firearm-related_death_rate

        … il doit être très bas, proche des valeurs de l’Ukraine et de la Bielorussie.

        Conclusion d’étape: soit la police US est spécialement meurtrière, soit le chiffre de 30 000 morts par balles est un hoax, soit le chiffre de 10 000 victimes par homicide vaut bien les statistiques du chômage US, soit c’est le chiffre des accidents qui est faux. Si quelqu’un trouve d’autre chiffre, on peut peut être faire une base pour un article ?


        • Jaga Le 20 mars 2015 à 16h57
          Afficher/Masquer

          Les accidents (mauvaise manipulation et accidents de chasse) et surtout les suicides sont quantifiés dans les morts par arme et pas dans les homicides. Il y a assez peu d’homicides au gaz en France (0 je pense), mais des accidents et des suicides oui.

          A voir aussi comment sont comptabilisés les cas de légitime défense et d’irresponsabilité pénale, cas où les décès peuvent ne pas être comptés comme homicides volontaires (qualification pénale, tout ça) mais restent dans les morts par armes à feu. Les interventions policières rentrent aussi surement dans cette catégorie. Faudrait voir comment compte le DoJ.


        • Andrea Le 20 mars 2015 à 17h15
          Afficher/Masquer

          Une partie de la confusion provient du classement de ‘cause de décès’ vs. ‘l’intention du décès / l’action.’

          La mort par armes à feux (e.g. l’article du Monde) comprend le suicide.

          L’arme à feux est la méthode no. 1. aux USA environ (j’utilise ce mot car il y bcp de questions, bcp de statistiques troubles, bcp de confusion) – 60% de suicides – les armes sont disponibles, c’est rapide et facile, et cela réussit la plupart du temps. C’est traditionel dans la culture, surtout pour les hommes.

          Le nombre comprend également les accidents. Quand les armes sont partout – fatalement (sic) il arrive qu’un enfant joue et une horreur se produit. La même chose tient pour des multiples personnes qui ne connaissent pas les armes mais pensent que brandir un revolver ou autre est intimidant, ils tirent par reflexe, dans un étât de panique et de confusion, sans vouloir tuer, ils ne savent pas viser le jambes p. ex. Aux USA, un simple brigandage dans un magasin peut tourner au drame quand les deux parties sont armées. (Ou quand la police arrive..)

          C’est pour cela, en partie, qu’il est difficile de classer les causes : accident/erreur, homicide délibéré, homicide non planifié ayant lieu dans des circonstances particulières, défense légitime, accompli dans une fonction officielle, etc.

          Il y a même des morts pendant la chasse st sur des stands de tir. Souvenez vous de Dick Cheney qui a tiré sur H. Whittington (avocat de 78 ans) par erreur. H. W. a survécu.

          Il ya (wiki – + autres sources – mais ??) autant d’armes a feux aux USA qu’il y a d’habitants (grosso modo), et ce chiffre *n’inclut pas* les armes des militaires. Le graphique en lien montre la provenance de ces armes pour ceux qui ont été condamné sur le plan fédéral, ce qui montre bien une circulation informelle.

          http://en.wikipedia.org/wiki/Gun_violence_in_the_United_States#/media/File:Firearmsources.svg


          • Grégory Le 20 mars 2015 à 20h52
            Afficher/Masquer

            Oui mais attention: les accidents sont marginaux apparemment. Par contre je ne connais pas le taux de suicide. Apparemment il y aurait environ 30 000 suicide par an aux USA ce qui ferait environ selon les chiffres cités ci dessus 15 000 suicidés, 1000 accidents, 10 000 homicides et 4000… ?


            • Jaga Le 21 mars 2015 à 12h15
              Afficher/Masquer

              Si on prend le dernier article wikipédia que vous mettez en lien, pour 10,3 décès par arme pour 100 000 hab en 2011:
              – 3.6 homicides (34.95 %) (Wikipédia annonce 2.83 mais ce sont les données 2012, le chiffre que je donne correspond à 2011, d’où l’écart)
              – 6.30 suicides (61,16%)
              – 0.3 accidents (2,91%)
              – 0.1 indéterminés (0.97%)


    • VladimirK Le 20 mars 2015 à 13h22
      Afficher/Masquer

      Et si on inclut les homicides autres que par armes à feu aux États-Unis ?


    • Jaga Le 20 mars 2015 à 13h50
      Afficher/Masquer

      USA: 4.2 homicides volontaires pour 100 000 habitants en 2013 ; Russie: 10.2 pour 100000 (source : ONUDC). Suffit de chercher sur google.

      Après, faut comparer ce qui est comparable. Si on rapporte ça au PIB en PPA/hab, il ne fait pas bon vivre aux USA comparé à Hong Kong, aux Emirats ou à la Suisse. La Russie est dans le ventre mou des pays pauvres en matière de criminalité par contre.


  2. Patrick Luder Le 20 mars 2015 à 06h12
    Afficher/Masquer

    Mieux vaut un petit graphique que de longs discours.

    En Russie, on sait toujours ou l’on va,
    mais on ne sait jamais ou l’on arrive ;o)


  3. DUGUESGLIN Le 20 mars 2015 à 06h15
    Afficher/Masquer

    Après la perestroïka à l’époque Eltsine, tout le monde plaignait la Russie qui se remettait mal du soviétisme. La corruption, les nouveaux oligarques, la mafia qui prospérait suscitaient une forme de pitié vis à vis de la pauvre Russie devenue bien basse après les dégâts et le “retard” causés par les soviets.
    Mais tout à changer aujourd’hui.
    Poutine a eu la force et la volonté de remettre de l’ordre. La Milice a changé de nom pour s’appeler la Police. La moindre corruption engendre désormais la mise à pied immédiate des fonctionnaires véreux.
    La reprise en main de l’oligarchie sauvage. La relance de l’économie et de la natalité. La baisse considérable des homicides. Et l’espoir d’une ère de prospérité et de paix a pris forme avec le président Poutine. Ce travail énorme, quasi herculéen, est du à la volonté de son président de restaurer la Russie délabrée.
    Le monde entier devrait se féliciter de cette Russie remise à neuf. Mais non.
    Cette Russie à nouveau “civilisée”, qui renoue avec son histoire, qui prend conscience d’elle-même, qui se développe, s’instruit, construit, est incroyablement dénigrée.
    Poutine, le sauveur de la Russie, qui a eu le courage de tirer son pays du marasme, soutenu par 86% de sa population, est accusé de tous les maux. Présenté par les atlantistes comme un danger pour la planète.
    C’était donc mieux avant?
    Pour certains, oui.
    Les rapaces oligarques pouvaient dépecer tranquillement la Russie, maintenant ils ne peuvent plus. La mafia, souvent utilisée par l’oligarchie, perd de la clientèle. La criminalité baisse.
    Tout cela au désespoir des rapaces qui par supercherie, par des manipulations, et par la guerre réduisent les pays libres à l’état de cadavre pour s’en repaître comme des vautours.
    C’est pourquoi Poutine est l’homme à abattre, les vautours n’aiment pas perdre leur proie.


    • Tonton Poupou Le 20 mars 2015 à 09h17
      Afficher/Masquer

      Entièrement de votre avis !
      Mais vous savez je pense, que la russophobie est la seule xénophobie politiquement correcte en occident. En diabolisant outrancièrement ce pays, toujours mis en scène sur le plateau du « petit théâtre des horreurs, gouverné par de dangereux agents épigones du KGB qui planifient dans d’obscures officines sombres et glacées des plans machiavéliques et criminels en violant le droit international avec des oligarques corrompus et des mafieux entourés de femmes aux mœurs légères. Tout ce beau monde terrorisant une population de barbares aimant souffrir en survivant misérablement dans une économie moribonde de subsistance mono-productive » !!!!!?????? La risible et maintenant pathétique « théorie du complot poutinien » rabâchée « ad nauséam » depuis 15 ans comme un mauvais scénario de fiction blogbuster Hollywoodien, convenu et prévisible où « le Russe » joue toujours le rôle du méchant.
      Ah oui au fait ! Juste un exemple du “retard” soviétique :
      Premier satellite mis en orbite.
      Premier vol d’un être vivant (une chienne)
      Premier homme en orbite.
      Première femme en orbite.
      Premier homme dans l’espace.
      Première station orbitale (Mir)
      Et actuellement la Russie son héritière :
      Seule Nation à joindre la station internationale avec des véhicules habités.
      Excusez du peu !


      • Nerouiev Le 20 mars 2015 à 19h45
        Afficher/Masquer

        … et première nation à vouloir que l’ONU soit digne de ce nom.


    • Rose du sud Le 20 mars 2015 à 10h01
      Afficher/Masquer

      C’est psychologique, les enfants-roi qui veulent tout, tout de suite ne supportent pas qu’on leur dise NON. Quand ils ont 4 ans cela passe très vite car un enfant souhaite grandir sauf bien sur les cas graves.
      Mais lorsque ces enfants-rois sont devenus maires, ministres, ou hommes d’état ils ne pensent qu’à eux, les autres sont à leur service mais en plus ils cherchent à abattre tous ceux qui réclament la LOI!
      Croyez moi ce n’est pas facile du tout! Mais peu à peu les sujets ont confiance et ensemble peuvent empêcher les malfrats de régner par la terreur.
      C’est pourquoi, je comprends même si j’en suis navrée, que des gens ayant connaissance des méfaits de Sarkozy et maintenant de Hollande continuent de voter pour eux ou alors pour pire!
      Car eux mêmes ne sont pas très clean!


    • Gaïa Le 20 mars 2015 à 12h46
      Afficher/Masquer

      Excellent point DUGUESGLIN. En plus Poutine veut changer en partie les règles du jeu sur le plan international ce qui est un autre apport positif.


    • Michel Le 20 mars 2015 à 15h23
      Afficher/Masquer

      “La moindre corruption engendre désormais la mise à pied immédiate des fonctionnaires véreux”

      Heu là non… Faut arrêter de croire que la Russie est le plus beau pays du monde. Ce n’est certes pas ce qui est décrit dans nos médias mais faut pas pousser dans l’extrême inverse non plus.

      La corruption est un gros problème encore en Russie. En région encore plus qu’à Moscou et à Moscou c’est déjà énorme. Suffit de voir comment se passent les évaluations d’offres dans le domaine de la construction…

      Et là on parle de corruption et on ne parle pas des conditions de travail (construction, maintenance, usine, retraite, accident du travail) et du peu de normes (ou alors non respectées) qui les encadrent, ni de la sécurité sociale, ni de la fraude dans les cotisations salariales et patronales, peut être car les russes eux-mêmes ne croient pas que l’argent qu’ils donnent sera bien investi dans les services publiques. Sochi, d’un point de vu financier, y’a beaucoup de russes qui auraient préféré que ce soit investi dans le social ou d’une façon pour avoir des salaires plus élevés. Bien sûr ils étaient très fiers et ont adoré les JO mais s’ils avaient pu s’en passer (pour ce prix là) ils l’auraient fait.

      Je ne sais pas combien de contrats de travail ne sont pas déclaré ou alors au gris (salaire minimum déclaré et le complément en cash) mais ça ne touche pas que les saisonniers comme en France, ça touche tous les jobs ! Tout ça pour éviter de payer des impôts.

      Quand tu te balades dans la rue et que tu vois 3 gars sur le toit de leur fourgon garé sur le trottoir et qui s’en servent comme échelle ou échafaudage ça en dit long sur les conditions de travail et les accidents qui en découlent. Quand tu vois ceux qui interviennent sur les routes (accès aux regards, maintenance des lampadaires, etc.) et comment ils bossent et se protègent des automobilistes qui roulent largement plus qu’à 50km/h, là encore les conditions de travail ne sont pas terribles …

      C’est mieux qu’avant c’est sûr et je suis d’accord avec vous pour dire qu’il y a du russian bashing en occident c’est évident et y’a des beaucoup de choses bien dans ce pays mais y’a largement de quoi l’améliorer aussi.

      Sur Poutine je pense qu’il a été utile au pays et qu’il restera dans l’histoire mais que pour faire respirer le système politique ce serait bien qu’il prenne sa retraite. Le pouvoir use même le plus valeureux des hommes.


      • Chris Le 20 mars 2015 à 16h19
        Afficher/Masquer

        Retraite de Poutine ? Il pourrait terminer en 2018 ou s’il est réélu, en 2024, plus ou moins quand le pivot euroasiatique russe est opérationnel : AIIB supplantant le FMI, route de la soie, panier monétaire, Balkans Stream, Israël en pagaille, Grexit et dissolution de l’UE/OTAN, Moyen-Orient apaisé, système bancaire recadré et les USA sans dents, etc…
        La montée en puissance inexorable de la Chine devrait accélérer le processus de reconditionnement des relations internationales et apporter une fluidité qu’elles n’ont pas actuellement.
        3 ans, c’est un peu court pour poursuivre et sécuriser les réformes russes et la place qui revient à la Russie dans le concert des nations. Faudra s’habituer à le voir vieillir.


      • Alain C Le 20 mars 2015 à 17h07
        Afficher/Masquer

        Je suis d’accord avec vous sur bien des points, mais pas sur vos conclusions.

        Vous jugez les conditions de vie (et de travail) des russes suivant vos critères européens(français), et vous pensez que c’est “supérieur” ou qu’ils “sont en retard”

        Certains d’entre eux seront d’accord avec vous, c’est clair, mais pas tous, loin de là.

        La corruption est plus visible en Russie, et plus grandiose, plus brutale.

        Mais prétendez-vous qu’il n’y en a pas en France? en Allemagne? en europe? relisez bien les-crises.fr

        Et tout dépend de quelle corruption l’on parle.

        La grande corruption, Poutine s’en occupe tous les jours, et les scandales se succèdent, mais le ménage est en cours (hard core)

        Après, la petite corruption des petits fonctionnaires, ….. ça arrange tout le monde (je vous assure 🙂

        En France, la soit disant lutte contre la corruption pénalise le quidam lambda, mais les puissants en profitent à plein

        Quand aux conditions de travail plus précaires, il y a des normes similaires à la France en Russie, mais les gens ne les respectent pas forcément, ils n’en n’ont pas envie, pas les moyens, pas le temps, et …. ah, j’oubliais : la faillite de l’état empêche de faire respecter de force ses normes qui doivent s’imposer à tout le monde!!!

        c’est peut-être pour cela qu’on se sent plus libre en Russie

        Quand à Poutine, ne souhaitez pas trop son départ et priez pour qu’il se représente en 2018.

        Il est un élément clé dans le contexte géopolitique actuel, une formidable chance pour la Russie, et je ne vois pas de relève potentielle à l’heure actuelle

        Vous devriez plutôt vraiment craindre son départ, qui se produira un jour


        • DUGUESGLIN Le 20 mars 2015 à 19h25
          Afficher/Masquer

          Je me sens plus en sécurité dans le metro à Moscou que dans le RER à Paris.
          Tout est plus visible en Russie. La corruption existe mais elle est outrancière. Chez nous elle est plus subtile et peu détectable.
          En Russie il n’y a pas comme chez nous le double langage. Quand il y en a ça se voit tout de suite. Chez nous c’est presque une norme.
          La demi-mesure n’est pas coutumière en Russie. Quand le gouvernement décide de lutter contre la corruption, il le fait vraiment. Même si des années de mauvaises pratiques sont difficile à faire disparaître. Chez nous on est plutôt dans les faux semblants.Beaucoup de bruit et de discours pour montrer qu’on fait quelque chose mais sans recherche véritable d’efficacité.
          Les russes aiment l’efficacité, c’est pour ça que Poutine bénéficie d’un tel soutien.
          Mais tout cela n’engage que moi, mes conclusions sont le résultat de mes observations sur place à Moscou auprès d’amis.


      • DUGUESGLIN Le 20 mars 2015 à 19h02
        Afficher/Masquer

        Je connais personnellement un colonel de la police. Jeune et brillant avec beaucoup de réussite dans ses diplômes, me confirme que tout fonctionnaire de la police et d’autres services, risquent la mise à pied immédiate en cas de corruption.
        Lui-même est prudent dans ses conversations et les services que la famille ou amis pourraient lui demander. Tout ce qu’il fait s’inscrit délibérément dans la légalité.
        Il semble que cette attitude se généralise chez de nombreux fonctionnaires qui étaient habitués à des “petits cadeaux”.
        C’est ma seule source mais qui, compte tenu du niveau de ce colonel d’une quarantaine d’années, me semble intéressante.
        Je vais régulièrement à Moscou où j’ai des amis chaleureux et bons vivants avec lesquels je parle de bon cœur.


      • Andrea Le 20 mars 2015 à 19h49
        Afficher/Masquer

        Remarque générale. Il ya corruption et corruption, ce terme est galvaudé à toutes les sauces, et des distinctions ne sont pas faites.

        Voir les scandales en France (lien ci-dessous de france info, condamnation pour corruption) ou p. ex. au Brésil (Petrobas ces jours) en ce qui concerne les grandes corporations.

        Sans bien sur pouvoir délimiter les incartades, fraudes, tricheries, manipulations de la finance, les banques. Ou la corruption admise aux USA dans le sens que les partis politiques sont financés par le privé à n’importe quel hauteur – mais c’est légal, donc pas de la ‘corruption.’

        Une partie de se qui s’apelle ‘corruption’ par l’Ouest moralisateur et donneur de lecons est simplement une économie informelle, économie au noir, qui n’est pas hyper réglée, surveillée, taxée, et elle existe en Suisse, en France, en Suède, probablement plus en Italie, Grèce, etc.

        Cette économie informelle est différente, plus conséquente, plus visible, dans d’autres pays, vu à travers un prisme Européen.

        Pensons p. ex. une enseignante en Argentine (ex. perso) qui donne des lecons privées (au plus bas tarif possible) et accepte des cadeaux en nature de parents, mais ne truque pas les résultats. Cela fait partie de la culture, elle ne peut pas vivre avec son salaire avec deux enfants, c’est accepté que cela soit comme cela, elle est dans ce système, et fait tout ce qu’elle peut pour ne pas favoriser ‘les riches.’ Est-elle corrompue?

        Est-ce que une personne peu importante dans le Gvmt. francais qui se fait payer des voyages à Bruxelles, ses taxis, les hotels, est corrompue?

        http://www.franceinfo.fr/actu/societe/article/transparency-publie-la-carte-de-la-corruption-en-france-615885


      • grog Le 20 mars 2015 à 20h58
        Afficher/Masquer

        Oui, tout à fait d’accord. Je vis en Russie, à Togliatti, et j’aime ce pays mais il y a encore de la corruption. Il m’est arrivé 2 fois de devoir payer 5000 roubles pour qu’un policier me laisse repartir.
        Il est tard, je roule un peu vite, et ne ralentis pas au passage piétons : la police m’arrête. On me fait comprendre que je risque une très grosse amende de 120000 roubles (plus de 2000 euros). Je demande si on peut s’arranger… et voilà, je glisse un billet de 5000 roubles (80 euros) dans une feuille de papiers, et je repars.
        La corruption 0, on n’y est pas encore !


        • guibus Le 24 mars 2015 à 11h31
          Afficher/Masquer

          Le fait est que celui qui est corrompu est le policier, mais plus important “je demande si on peut s’arranger” fait que celui qui corrompt est VOUS-MEME. Le résultat est que par votre attitude (vouloir payer le moins possible), vous avez fait gagner une petite somme à un fonctionnaire qui s’est laissé corrompre mais n’a rien provoqué, et vous avez fait perdre à l’état russe 115000 roupies, ce qui est une très grosse somme comme vous dites, et tout à fait conforme au danger qu’apparemment vous êtes sur la route en roulant trop vite et en roulant comme un bolide au passage piéton.
          Il est donc vraiment incroyable que vous osiez critiquer la corruption en Russie, alors que vous en êtes l’auteur dans le cas que vous présentez. C’est d’une hypocrisie sans nom !


    • chios Le 20 mars 2015 à 16h06
      Afficher/Masquer

      “La reprise en main de l’oligarchie sauvage…”
      Curieux, après avoir vu hier la video de Kolomoisky,(on attend la traduction)
      https://www.youtube.com/watch?v=ntWcgMWNrws
      “en révolte contre l’Etat et la loi Ukranienne”, en bon seigneur de guerre et “corporate raider” et un bon article que je venais de lire à ce sujet, je vois quelques minutes après, alors que je veux le transmettre ici, qu’il vient de disparaître de ce même Kiev post …”page not found”
      https://twitter.com/DevinAckles/status/578875046002860032

      Le journaliste, prokiev, réclamait l'”application de la loi”, car sinon, nous perdrons toute crédibilité en Europe et aux US…
      Soyons du côté des ukrainiens pour une fois.

      Et une autre video particulièrement vicieuse de Vice news, sur les persécutions de “protestants”…
      On interdit la liberté de culte, mais ces “églises”, à mon avis “évangelistes” et très manipulatrices et “US-funded”, le faux naif Simon ne pose jamais cette question à ces prêtres, “qui soutenez-vous?”
      A vous de voir…
      https://www.youtube.com/watch?v=mhEe2PSaEW0


      • Pierre Bacara Le 21 mars 2015 à 00h51
        Afficher/Masquer

        Il n’existe pas de tradition protestante en Ukraine.

        En Ukraine, tous les “protestants” sont des adeptes de sectes néo-pentecôtistes, également qualifiées de “néo-charismatiques” ou globalement de Third Wave, et dont le chef spirituel est le pasteur américain Charles Peter Wagner. Le mouvement Third Wave est né aux Etats-Unis dans les années 1980. Les “Eglises” néo-pentecôtistes rentrent dans la majorité des critères de détection des sectes tels que définis par exemple par le rapport de la commission de l’Assemblée nationale sur les sectes du 22 décembre 1995.

        Les sectes néo-pentecôtistes se définissent comme faisant partie du mouvement pentecôtiste, qui est distinct, et qui est né au Kansas en 1901.

        Ce mouvement pentecôtiste, non-sectaire lui, est lui-même issu du protestantisme évangélique, un courant né simultanément en Angleterre et dans ses colonies d’Amérique du Nord dans les années 1730. Le mouvement évangélique a atteint, il y a une dizaine d’années, le volume d’un demi-milliard de fidèles dans le monde. Ils sont plus connus sous le nom de Born Again Christians (“chrétiens nés une seconde fois”) et constituaient dans les années 2000 la religion la plus dynamique du monde en termes de croissance. Les évangéliques prêchent une foi chrétienne vécue avec force et intensité, en opposition avec la cérébralité protestante “classique”. Le courant évangélique le plus connu est le courant méthodiste, dont font partie George W. Bush et Hillary Clinton, et dont faisait partie Margaret Thatcher.

        Au sein des évangéliques, le mouvement pentecôtiste se singularise par la croyance en la possibilité d’accession aux même dons miraculeux que ceux accordés aux apôtres de Jésus-Christ cinquante jours après sa crucifixion : parler des langues inconnues, guérir les maladies et prononcer des prophéties. Rappelons que le mouvement pentecôtiste n’est pas un mouvement sectaire, contrairement à ce que ses pratiques tendent naturellement à faire croire.

        Les néo-pentecôtistes ajoutent à ces dons celui de l’exorcisme, auquel ils accordent un importance centrale, tout come à son pendant, le Spiritual Warfare (“guerre spirituelle”), théorisé par Peter Wagner. Il s’agit d’un combat contre Satan, tant à à l’échelle du mental et du physique individuel qu’à l’échelle politique planétaire. Les néo-pentecôtistes ou Third Wave pratiquent systématiquement la déstabilisation mentale, l’extorsion d’argent par abus de faiblesse, l’incitation à la rupture avec l’environnement social d’origine, l’embrigadement des enfants… Leurs sectes fonctionnent toutes selon un modus operandi identique. En grossissant, elles se lancent toujours dans les affaires puis dans la politique.

        Le néo-pentecôtisme connaît un fort succès non seulement aux Etats-Unis, mais également en Amérique latine, en Afrique noire, en Chine et en Corée du Sud. Il se développe fortement dans les pays Baltes et… en Ukraine. La secte Ambassade de Dieu, basée à Kiev, est la plus puissante secte néo-pentecôtiste du continent européen. Son site est http://www.godembassy.com/. Son fondateur est un Nigérian très connu à Kiev, le pasteur Sunday Adelaja (prononcer Adéladja), un homme d’une grande prestance, totalement dénué de scrupules et d’une intelligence qui marque ses interlocuteurs. Jusqu’à la crise des subprime, le pasteur Sunday encourageait fortement ses adeptes à la spéculation immobilière. Il a joué un rôle de tout premier plan dans la révolution orange et est un proche de George W. Bush. Il connaît également Bill Clinton et une longue liste de personnes connues, pas seulement aux Etats-Unis.

        Le film montre tout simplement des sectes néo-pentecôtistes ukrainiennes au stade premier : quelques membres ou quelques dizaines de membres. En grossissant, elle atteignent des chiffres d’affaires qui se mesurent en millions de dollars voire plus, et des effectifs de dizaines de milliers d’adeptes. Dans le film, la référence à Satan fait partie du vocabulaire exclusivement néo-pentecôtiste. Dans ces sectes, la répétition de la référence à Satan a pour finalité de conduire à la pratique extrême de l’exorcisme. A 8’29”, un nom d’Eglise apparaît : Word of Life Evangelical Church. L’expression Word of Life (“Parole de la Vie”) fait partie des mots-clés essentiels du vocabulaire Third Wave.

        A noter que le journaliste américain parle de “dénominations protestante” au sujet de ces “Eglises”. Le terme est inapproprié puisque dans le vocabulaire protestant, le terme denomination fait référence à une branche du protestantisme mainline comme par exemple les luthériens, les calvinistes ou les presbytériens, et non à une tendance de sensibilité, ce qui n’est pas la même chose.

        Les néo-pentecôtistes se font passer pour des protestants au motif qu’ils sont les héritiers des pentecôtistes, donc mécaniquement classables parmi les protestants évangéliques. Il s’agit là de leur sophisme favori. Celui-ci leur permet de se draper du droit à la liberté de conscience pour justifier leurs revenus et dissimuler leurs activités politiques.

        C’est de ces néo-pentecôtistes qu’il est question dans ce reportage.

        En Russie, ils avaient gagné beaucoup de terrain dans les années 2000 et étaient parvenus à avoir pignon sur rue au point que la Commission européenne avait accusé Moscou d’entrave à la liberté religieuse lorsque la police russe avait mis peu à peu le nez dans leurs affaires. Les Russes ont été soufflés de se rendre compte de l’existence et de la puissance du mouvement. Depuis, Sunday Adelaja est interdit de séjour en Russie, le FSB surveille les néo-pentecôtistes d’extrêmement près, tout comme un certain nombre d’observateurs à l’étranger.

        pb


        • chios Le 21 mars 2015 à 06h40
          Afficher/Masquer

          Voilà qui est clair.
          Quand on pense que les thinktanks, genre Legatum de Anne Appelbaum accusent sans relâche Russia Today de “semer la confusion” dans les esprits, que dire de ce film?
          Si je ne m’étais souvenue des propos d’une russe qui se plaignait de ces sectes (lors d’un voyage en Russie il y a 15 ans), je n’y aurais vu que du feu, et aurais avalé la vision de “rebelles fanatiques orthodoxes”.
          Merci de vos informations.


        • Andrea Le 21 mars 2015 à 17h19
          Afficher/Masquer

          Merci pour ce post complet et éclairant. En Suisse les évangélistes sont très actifs également. Jusqu’au point de lancer une initiative. Pour que l’avortement ne soit plus remboursé par l’assurance maladie.

          Pas seuls, bien sur, mais en ameutant toutes les forces conservatrices – religieuses – traditionelles – chrétiennes – de droite type individualiste – etc. Ainsi que ceux (libertariens, etc.) qui veulent diminuer les payements à assurance maladie, en principe elle exclut des ‘choix personnels’ comme la chirurgie esthétique, les bains thermaux, etc. L’argument principal était que l’avortement est un affaire de famille, individuelle, qui ne doit pas être payée par la dime collective. C’était hyper bien ficelé!

          Le votants ont rejeté le texte.

          http://www.rts.ch/info/suisse/5597519-vote-sans-appel-contre-l-initiative-sur-le-remboursement-de-l-avortement.html


  4. couci couça Le 20 mars 2015 à 07h30
    Afficher/Masquer

    Apparemment sous le gentil Eltsine ,( rappel : le chaos faisant suite à l’effondrement de l’URSS , la prise du pouvoir économique par les oligarques et les mafias , les guerres ,les mouvements autonomistes et fondamentalistes ) le crime est devenu exponentiel .
    Et sous ce monstre de Poutine les chiffres reviennent à un étiage normal .
    Moralité : la Russie n’est plus assez violente : faut réveiller tout ça .
    Cela dit un tel tableau ne peut se lire que comparé à d’autres pays dans la même période .
    Et puis je ne sais pas où se trouve l’ile aux enfants ou le monde des bisounours .
    Par contre en cas de guerre c’est par 10 ou 50 que l’on voit les chiffres de la mortalité se multiplier .


    • Médiacrate Le 20 mars 2015 à 10h29
      Afficher/Masquer

      Et en cas de combat nucléaire les pertes seront de combien?


      • DUGUESGLIN Le 20 mars 2015 à 11h35
        Afficher/Masquer

        Les pertes seraient astronomiques et perdureraient sur plusieurs années avec les retombées et la pollution.
        Les USA n’existeraient plus, sauf, provisoirement, les quelques uns qui se sont fabriqués des abris sous-terrains.
        Si les indiens survivaient en nombre suffisant, ils pourraient peut-être reconquérir leur territoire.


  5. Iskander Zakhar Le 20 mars 2015 à 09h45
    Afficher/Masquer

    Les derniers chiffres disponibles sur wikipédia – qui ne donnent pas l’année ou alors j’ai mal vu – (http://fr.wikipedia.org/wiki/Classement_des_pays_par_taux_d'homicide_volontaire) font état de 14 574 homicides pour la Russie et 12 996 pour les USA, soit des taux de 10.2 en Russie et 4.2 aux USA.
    Les chiffres pour la Russie sont encore élevés, mais un constat s’impose néanmoins : ils sont non seulement en baisse, mais également redevenus comparables à ceux connus 30 ans plus tôt. C’est plutôt encourageant, d’un strict point de vue “humain”.


  6. step Le 20 mars 2015 à 10h10
    Afficher/Masquer

    hé voilà ma réponse à la question que je posais sur le billet précédent en rapport. Merci olivier !


  7. coinfinger Le 20 mars 2015 à 10h55
    Afficher/Masquer

    çà se recoupe avec les courbes démographiques . C’est clair que l’ambiance s’améliore .
    La démographie et les phénoménes sociaux afférents , y a que çà qui permet de juger objectivement du cours des choses , moi je dis . Mais bon j’ai pas trouvé çà tout seul , y a quelques autres , Durkheim, Malthus , Marx ( indirectement avec sa valeur travail) , et puis Lévy-Strauss , Alfred Sauvy , évidemment le chouchou Emmanuel Todd …


  8. Micmac Le 20 mars 2015 à 11h37
    Afficher/Masquer

    Duguesclin :

    “Après la perestroïka à l’époque Eltsine, tout le monde plaignait la Russie qui se remettait mal du soviétisme. La corruption, les nouveaux oligarques, la mafia qui prospérait suscitaient une forme de pitié vis à vis de la pauvre Russie devenue bien basse après les dégâts et le “retard” causés par les soviets.”

    Je vous trouve bien indulgent… J’étais encore jeune à l’époque, mais d’après mes souvenirs, il me semble que la majorité des commentateurs se réjouissaient des problèmes de la Russie. On parlait du désastre avec un sourire en coin, ces barbares n’ayant pu inventer qu’un communisme totalitaire et sombrer dans le chaos dés qu’on leur avait apporté les bienfaits du libéralisme… Le racisme anti-russe (anti-slave en général) était déjà bien présent, et ce qui se passe aujourd’hui ne me surprend pas du tout.

    Les Russes sont intrinsèquement nuls, c’est pour ça que le libéralisme n’a pas marché chez eux, ma bonne dame… puisqu’on vous le dit…

    Si je peux me permettre de développer en sortant un peu du sujet, j’avais trouvé à l’époque (et je trouve toujours) le désastre russe post-soviétique comme une illustration chimiquement pure du désastre de l’application aveugle et imbécile des dogmes libéraux :

    Enfin, quoi, les adeptes de la secte avaient là un champ d’expérimentation unique : un pays dans lequel la propriété privée des moyens de production n’existe plus depuis des décennies. Avec une main d’œuvre très qualifiée, des infrastructures en ordre de marche et des ressources naturelles à gogo! Les experts, les Jeffrey Sachs et les autres, ont débarqué triomphants avec leur boîte à outil idéologique. On allait voir ce qu’on allait voir!

    Et on a vu…

    Ils ont tout pété en quelques mois!!!!!! Voir, en quelques semaines… Et les artistes et les universitaires vendaient leur bibliothèque sur le trottoir pour pouvoir manger.

    Mais c’est la faute des Russes qui ne sont pas comme nous. Chez nous, les réformes libérales ont donné de si bons résultats, vous voyez bien…


    • coinfinger Le 20 mars 2015 à 12h06
      Afficher/Masquer

      Effectivemment , les Russes ne sont pas comme nous . C’est une autre culture qui subit , peut étre faut il dire a subit ( il se pourrait que le soleil se léve à l’Est ) , une pseudomorphose , à savoir s’est efforcée jusqu’à maintenant de se cristalliser au sein de l’étouffoir occidental .
      Parce que la culture Occidentale fut celà au départ , quelque chose qui c’est développé dans l’étouffoir oriental , sous la forme du christianisme , suffit pour mesurer le chemin parcouru de comparer l’effet du costume des Soeurs de la Chrétienté ( le voile oriental) , avec l’effet que çà fait maintenant une femme voilée chez nous .
      Manque de bol , çà ne peut plus se passer comme çà , pour eux , parce que ce qui a fait notre émancipation ne joue plus pour nous , mais pour eux , savoir que le controle des routes commerciales et financiéres , source de l’aliénation des cultures , change de lieux , comme la polarité des poles pour le Terre ( çà arrive ) . Savoir que les denrées précieuses d’aujourd’hui , pétrole et gaz , repassent par la veille route de la Soie , au dépend de celle dont nous avions pris le controle la route des Mers . Faudra alors s’inventer un mode de vie regressif , hors jeu mondial , ou se tailler une place dans la nouvelle donne . Parce qu’on ne voit rien poindre qui diminuerait la valeur du gaz et du pétrole , donc la puissance de ceux qui le controle et force est de constater que l’avenir est en Sibérie ou/et Asie Centrale .


      • coinfinger Le 20 mars 2015 à 12h29
        Afficher/Masquer

        Valeur çà pourrait préter à confusion . Je ne parle pas du prix , mais en termes physiques : 1 l d’essence c’est 10000 kcal , en gros 1kwatt/heure , soit 5 à 6 heures de travail/homme , travail brut . Sous un faible volume , aisémment utilisable …etc …
        En terme financier on peut trouver l’équivalence aussi avec l’or , une once malgré les aléas historiques c’est toujours en gros le prix d’un boeuf sur pied depuis Toutankhamon , aussi loin qu’on peut remonter les données .


  9. 4head Le 20 mars 2015 à 11h59
    Afficher/Masquer

    La tendance est à la forte décrue. La courbe le montre nettement.


  10. Michel LONCIN Le 20 mars 2015 à 11h59
    Afficher/Masquer

    Il n’est que de considérer le schéma statistique présenté en tête de cet article : le taux d’homicide de ces dernières années est revenu au niveau de la fin de l’époque soviétique après ce “pic” VERTIGINEUX des CATASTROPHIQUE, CALAMITEUSES, MAUDITES “années Eltsine” (décidément, cette période sera considérée, dans l’Histoire russe, comme un second “Temps des troubles” (le premier était ces quelques quinze années – 1598 à 1613 – entre la mort de Fédor Ier et l’avènement de Michel Ier Romanov … voire même, à partir de 1584 et la mort d’Ivan IV le Terrible soit quelques 30 ans) !!!
    Ce retour à un taux plus … “normal” (si l’on ose dire …) est l’oeuvre de l’ère Poutine ou le rétablissement de la Russie !!! C’est la raison pour laquelle, pour l’Empire du MAL étatsunien, TOUT doit être fait pour y mettre fin … Fût-ce en déclenchant une guerre mondiale …


    • Alain C Le 20 mars 2015 à 19h18
      Afficher/Masquer

      Oui, je suis bien d’accord avec vous, les années Eltsine ont été une véritable catastrophe pour la Russie.

      Quand le système soviétique s’est effondré, la crise couvait depuis un certain temps, et les apparatchiks le savaient et attendaient leur heure.

      Quand cela s’est produit, ils se sont rué vers l’europe et les us, et ayant plein pouvoirs ne se sont pas génés pour vendre tout ce qu’il pouvaient aux occidentaux, … à condition d’en récupérer quelques fruits.

      Des fortunes colossales (et illégales) se sont constituées, au détriment du pays et de son peuple

      Des gens se retrouvaient milliardaires en quelques semaines

      L’état étant totalement défaillant, des mafias se sont constituées pour prendre part aux restes du gâteau.

      Le Russe moyen s’est retrouvé totalement dénudé et déboussolé.

      Plus de travail, pas d’argent, chacun a dû se débrouiller tout seul pour survivre.

      Dans ce contexte, il y a ceux qui prenaient les armes et …. se débrouillaient.

      Ca a fait de nombreux cadavres

      Il y eu aussi ceux (très nombreux) qui ont sombré dans l’alcool (beaucoup en sont morts)

      Ce scénario n’est pas très loin de ce qui attend l’occident si les choses continuent à évoluer telles qu’à présent (et elles continueront)

      C’est pourquoi quand mon épouse est arrivée en France en 2001, elle me racontait des histoires apocalyptiques qui ne donnaient vraiment pas envie d’aller en Russie.

      Et elle me confirmait : Il y a nettement plus de femmes que d’homme en Russie (en 2001 – d’où la naissance du “marché” de la femme Russe, très prisé en occident)

      Mais c’est en train de se rétablir

      Et puis un type est arrivé, parrainé par Eltsine, qui était censé poursuivre l’oeuvre démarrée par son protecteur

      Mais le salaud à fait l’inverse.

      Pour la deuxième fois en une dizaine d’années, le dirigeant Russe a trahi la confiance de ses pairs (le précédent étant Gorbatchev)

      Loin d’achever le dépeçage de ce qu’il restait de la Russie, il s’est mis en tête de la redresser.

      La tâche était immense…

      Il l’a pratiquement fait en quinze ans.

      C’est vraiment fâcheux

      Il faut l’éliminer


  11. christian gedeon Le 20 mars 2015 à 12h15
    Afficher/Masquer

    j’ai en détestation l’ère Eltsine. Mais oserais je dire que la vrai responsable de ces années là est l’innommable couple Gorbatchov… et les quelques caciques de leur entourage qui ont VENDU le bloc de l’est…ces gens là ont bien du sang sur les mains…qu’ils soient maudits à jamais.


    • coinfinger Le 20 mars 2015 à 16h39
      Afficher/Masquer

      Je nuancerai là Gorbatchev , proprement dit je ne saurais dire . ç’est sur que la persestroika c’eut pu étre mieux que çà , mais une mise à jour du soviétisme s’imposait , çà ne pouvait se faire sans casse .


    • Alain C Le 20 mars 2015 à 19h27
      Afficher/Masquer

      [qui ont VENDU le bloc de l’est]

      ça n’est pas vrai du tout

      Il a “libéré” le bloc de l’est, avec la promesse des Américains et des Allemands (la main sur le coeur) qu’ils n’en profiteraient pas pour s’étendre à l’est

      On connait la suite.

      Récemment, un diplomate américain demandait à Lavrov pourquoi ils n’avaient pas exigé que cet accord soit consigné par écrit ?

      Et Lavrov, en le regardant droit dans les yeux, lui a répondu : “On vous a fait confiance”

      C’est ça le vrai problème des Russes (dans le contexte de l’époque)

      Des gens chaleureux et confiants (ce que nous appelons de la naïveté)

      mais il ne faut pas réveiller l’ours russe…


  12. VladimirK Le 20 mars 2015 à 13h28
    Afficher/Masquer

    et même avant ces lois, Paul Amar et PPDA, pour ne citer que ceux là, peuvent vous en parler de la liberté de la presse en France.


  13. Zasttava Le 20 mars 2015 à 13h47
    Afficher/Masquer

    Merci beaucoup pour ces statistiques intéressantes.

    De mémoire, j’avais lu que l’alcoolisme avait tué environ 5 millions d’hommes russes sur la période 1995 – 2005. Je pense qu’il serait ausi intéressant d’obtenir les chiffres de la situation sanitaire russe sous la glorieuse présidence du gentil Eltsine.


    • Alain C Le 20 mars 2015 à 19h29
      Afficher/Masquer

      exact – voir mon commentaire à Michel Loncin ci-dessus


  14. V_Parlier Le 20 mars 2015 à 14h05
    Afficher/Masquer

    En tout cas, ces premiers jours deja passes de mes vacances en Russie (cf. mon clavier sans accents) me confirment que la-bas la plupart des gens ordinaires ne s’aligne pas pour un sou sur la propagande washingtonienne en se battant la coulpe! Une seule exception: 1 sur plus de 8 personnes ayant aborde en details le sujet, cette situation (deja previsible) etant plutot imputable a un environnement familial militant facon Novaya Gazetta, qui ne veut meme pas se referer aux sources premieres pour ne pas voir vraiment (les sources les plus convaincantes etant c.a.d. les proclamations des banderistes eux memes sur la TV ukrainienne). Dans les hotels touristiques on peut trouver de la presse neoliberale (p.ex. le “Saint Petersbourg des affaires”) ou un “businessman” probablement clone de BHL se plaint que Poutine soit encore en vie (ouaoh quelle oppression sur les journalistes en Russie!). Ensuite, un autre article du meme journal nous explique que l’oligarchie mondiale ca n’existe pas, c’est comme croire aux complots extraterrestres (un frere de Fourest?). Tout ce que j’espere c’est que tous les braves gens la-bas ne se verront pas encore imposer de force le neoliberalisme OTAN-compatible par ces “experts” du business frustres, une fois que Poutine ne sera plus la! J’espere qu’il prepare deja la releve!


    • Alain C Le 20 mars 2015 à 17h10
      Afficher/Masquer

      [une fois que Poutine ne sera plus la! J’espere qu’il prepare deja la releve!]

      ah, ah, marrant, voir mon commentaire un peu au-dessus


  15. Louis Robert Le 20 mars 2015 à 14h37
    Afficher/Masquer

    Parlant de journalistes tués… et en supposant que le sang de toutes les victimes ait la même valeur… quel qu’en soit le nombre… — pourquoi ne pas mettre le nez hors de cette petite boîte hermétiquement fermée et nous interroger sur le sort réservé aux journalistes d’Al Jazeera, menacés, arrêtés, torturés et assassinés depuis des dizaines d’années? Aux journalistes oeuvrant en Palestine et, plus récemment, en Novorossia dont nous détournons délibérément le regard depuis si longtemps, afin de ne pas voir?

    1. “17 journalistes tués à Gaza à cause des bombardements israéliens”

    http://www.webdo.tn/2014/09/03/palestine-17-journalistes-tues-a-gaza-a-cause-des-bombardements-israeliens-cibles/

    2. “Al Jazira: 17 journalistes tués cet été à Gaza…”

    https://www.youtube.com/watch?v=EieLsSDSZE4

    3. Miles, Hugh, “Al-Jazeera : How Arab TV News Challenged the World”, London, Abacus, 2005, 438 p.

    Etc. etc. etc.

    Ceci n’est qu’une suggestion, en passant… bien sûr…


    • Spiridon Le 21 mars 2015 à 05h08
      Afficher/Masquer

      Il y en a d’autres qui méritent mention:
      – Bob Simon, CBS
      – David Carr, New York Times
      – Ned Colt, NBC
      Morts tous les 3 le 12/13 février 2015, qui d’un accident, qui d’une crise cardiaque, qui de médocs, soi-disant…
      Ils travaillaient sur un reportage pour CBS, consacrė au 11 septembre 2001. Le 4ème de leur bande, Brian Williams (NBC News), semble en bonne santé…


  16. Vénus Le 20 mars 2015 à 15h44
    Afficher/Masquer

    J’espère que les pays occidentaux s’en sortiront mieux après l’effondrement de l’UE…


  17. totor Le 20 mars 2015 à 18h33
    Afficher/Masquer

    J’avais entendu OB dire sur BFM que les Grecs les plus riches avaient sans doute perdu 10-15% de leur revenus depuis la crise tandis que les pauvres en auraient perdu 40%. Il était loin du compte!
    http://goo.gl/B2P50I


  18. grog Le 20 mars 2015 à 21h08
    Afficher/Masquer

    il existe en Russie, un type de musique réservé aux prisonniers, aux taulards, aux tatoués, à tous ces gars qui ont souffert et fait souffrir, particulièrement dans les années 90 : ce type de musique porte un nom français : chanson (prononcer “chansône”).

    C’est un peu la bande-son des années Eltsine et de la Tchétchénie.

    Pour écouter cette musique rauque, c’est par ici :

    http://leblogdegrog.blogspot.ru/2015/03/radio-datcha-bandits-tatoues-armes.html


  19. Nicolas Le 22 mars 2015 à 11h38
    Afficher/Masquer

    C’est quoi ces chiffres ? Les chiffres officiels (GKS, en milliers) 1991-2013 :
    15,2 22,8 30,7 32,6 30,8 26,6 23,8 22,9 26,2 28,2 29,6 30,7 29,1 27,2 24,8 20,2 17,8 16,6 15,0 13,3 11,7 10,8 10,1
    La dernière fois qu’il y a eu 20 000 morts c’était en 2006 (20200), pas 2009 comme sur le graphe présenté. Ya un décalage. Ça ne change pas grand chose à la conclusion de cette note mais bon faudrait essayer de comprendre d’où vient l’erreur
    Pour ceux que ça intéresse, j’ajoute les morts par empoisonnement à l’alcool, qui sont remarquablement similaires
    11,2 17,6 30,9 37,8 29,5 24,0 19,0 17,8 20,4 25,6 28,4 31,0 31,4 29,7 28,5 23,1 17,6 16,8 14,9 13,4 11,4 10,6 10,1
    Donc bref au fur et à mesure que le pays retrouve le chemin de la prospérité, la violence diminue, vive les enfonçages de portes ouvertes.


    • Nicolas Le 22 mars 2015 à 14h47
      Afficher/Masquer

      Je me réponds à moi même, il est possible que les chiffres donnés soient les nombres de tentatives de meurtres, alors que les chiffres que j’ai donné sont les nombres de tués par meurtres…


Charte de modérations des commentaires