Voici une revue de presse d’événements qui sont arrivés en Ukraine, du 1er au 4 mai 2014 – catégorie “Pas vus dans les grands médias français”.

Suite du billet précédent sur l’Ukraine

Les sources d’informations étant le plus souvent en langue ukrainienne ou russe, nous avons mis des liens vers les traductions automatiques de Google.

Petit rappel :

Dans la dernière revue de presse, nous avions montré comment les milices fascistes avaient exigé les pleins pouvoirs, comment le président d’Ukraine avait entendu ce message et a lui-même demandé à son gouvernement de radicaliser au plus vite son action.

[Merci à Xavier et Eric, et à tous ceux qui relaient des informations sur ce blog]

1er mai 2014 :

Journée du 1er mai, la Fête internationale du travail s’est déroulée globalement sans violence, dans une ambiance familiale, montrant ainsi que l’Ukraine n’était alors pas encore entrée en guerre civile.

Quelques vidéos des villes principales :

Kiev, où nous voyons un mélange de drapeaux rouges et ukrainiens, ce qui nous rappelle qu’il y a beaucoup d’ukrainiens qui sont contre le gouvernement de Kiev, mais pas forcément séparatistes.

Kharkiv, toujours les drapeaux rouges, mais mélangés aux russes cette fois

Odessa, ville du sud, où la foule criait : “La junte est brisée, nous allons gagner”

Zaporijia, ville dans le milieu sud-est,  population à 71% ukrainienne, la foule crie “référendum”, “Merci grand-papa pour la victoire» et «le fascisme ne passera pas”.

Donetsk, ville où ces derniers jours des combats ont fait rage, la foule réclame un référendum

Mariupol, près de Donetsk, la foule demande alors à la police de démissionner

Slovyansk, toujours dans la région de Donestk

Suite à la procession, un texte de résolution a été proclamé, réclamant à la “junte de Kiev” de :

Se retirer des territoires du sud-est. Cesser l’operation anti-terroriste; ne pas interférer avec le référendum et reconnaître ses résultats; arrêter de vendre l’Ukraine aux occidentaux et aux États-Unis; Arrêter les intimidations et les censures des médias, prendre toutes les mesures pour le désarmement des groupes armés illégaux et empêcher l’incitation à la guerre civile

En Crimée, Sébastopol, où on a vu la communauté LGBT défiler

Pour un peuple qui vient de subir une “invasion” et une “annexion“, suite à un référendum avec “un revolver sur la tempe” comme nous l’a décrit la presse, ils n’ont pas l’air de le vivre si mal que cela.

A noter : la ville de Lviv a annulé les célébrations, reportées à 2015 plus précisément. En revanche, le centre culturel russe de la ville a étrangement été brûlé.

 


1er mai toujours : le mouvement de désescalade inversée s’amplifie

La contre-attaque s’organise depuis l’Amérique :

Le Wall Street Journal, associé à NBC, publie un sondage montrant que les Américains ne veulent plus voir leur pays intervenir à tout va dans les pays étrangers. En effet, un Américain sur deux pense que les USA devraient s’occuper uniquement de leurs affaires.

Du côté des lobbys pro-guerre, la communication a pris un nouvel élan :

Ainsi à la question : ‘est-ce que les USA doivent fournir des armes à l’Ukraine ?”,  Zbigniew Brzezinski, américain d’origine polonaise, ancien conseiller en sécurité sous Carter, très connu pour son livre “Le grand échiquier”, livre où il montre comment les USA doivent prendre le controle complet du monde, en particulier en Eurasie;  déclare :
Si nous voulons empêcher les Russes d’intervenir, nous devons les convaincre que le conflit sera coûteux et prolongé. Il ne sera long et coûteux que si les Ukrainiens se battent. Les Ukrainiens ne se battront que s’ils pensent qu’ils finiront par obtenir de l’aide de l’Occident, en particulier les armes qui seront nécessaires pour mener une défense réussie. Ils ne vont pas battre les Russes dans une confrontation directe, où des milliers de tanks pourraient intervenir. Ils ne peuvent les battre que d’une seule façon: la résistance urbaine prolongée. Puis … la guerre deviendra coûteuse. Ensuite, les coûts économiques s’aggraveront de façon spectaculaire pour les Russes, puis la guerre deviendra futile sur le plan politique. Mais pour être en mesure de défendre une ville, il faut avoir dans ses poches des armes antichars, vous devez avoir des roquettes a disposition, vous devez avoir une certaine organisation “.
Nous comprenons alors que ce lobbiste proguerre de Washington conseille un plan similaire à l’Afghanistan, ou la Syrie, pour l’Ukraine : une guerre longue, couteuse, de guérilla, financée et équipée de l’extérieur.
John McCain lui aussi a parlé de guérilla, de la nécessité d’envoyer des armes, en masse.

Même le FMI a apporté sa petite contribution à l’escalade, en déclarant que si Kiev perd les régions de l’Est, alors le FMI reverra les plans d’aide, ce qui signifiera de nouvelles exigences et mesures d’austérité pour l’Ukraine. [INCROYABLE !]

Mais le grand gagnant du concours reviendra au numéro 2 de l’OTAN, qui a déclaré qu’il fallait maintenant considérer la Russie comme un ennemi.

(moi, je n’ai pas vu de déclaration de Poutine disant que l’OTAN est un “ennemi”. Mais c’est parce qu’il est fourbe, j’imagine… Il faut oser dire ça quand même… Et qui a élu M. OTAN d’ailleurs ? )

Nous pouvons noter aussi le nombre croissant d’avions déployés récemment aux frontières russes, zerohedge nous a résumé cela en une belle carte, montrant ainsi 73 avions déplacés par l’OTAN.

En parlant des avions de l’OTAN, une petite anecdote qui résume bien l’état d’esprit dans lequel nos militaires sont déjà :

La France a envoyé des rafales en Pologne.

Et une petite surprise a été soulignée par les spécialistes en aviation militaire : certains rafales ont effacé leur insigne, le blason de leur escadron, laissant une grosse tache grise de peinture comme nous pouvons le voir ici :

Regardez la photo du même Rafale (même identification) avant le coup de peinture :

D’autres avions du même escadron :

C’est très inhabituel, pourquoi donc ?

Ces rafales font partie de l’escadron de chasse 2/30 “Normandie-Niemen”, un escadron qui a  la particularité d’avoir combattu auprès des Russes durant toute la Seconde Guerre mondiale. Les Russes en ont été très reconnaissants, donnant une grande notoriété à ces Français, il faut dire qu’ils avaient réalisé plus de 5200 sorties. 4 pilotes sont devenus des héros nationaux de Russie, et des mémoriaux existent en Russie

Voici une vidéo sur cette épopée :

Un petit coup de couteau à l’Histoire, une trahison à la mémoire…

Dans le même ordre, voici une pétition en Allemagne pour faire retirer les tanks russes du mémorial soviétique à la porte de Brandebourg à Berlin.

«Au moment où les chars russes menacent l’Europe libre et démocratique, nous ne voulons pas de chars russes à la Porte de Brandebourg», selon le texte de la pétition qui doit être envoyée à la chambre des députés (Bundestag).

Toujours en Allemagne, voici une lettre ouverte de Volker Bräutigam, ancien journaliste allemand, à ses ancien collègues au sujet de leur manière d’informer sur l’Ukraine (merci à Günter pour la traduction)

 Chères et chers collègues,

dans le cadre de votre couverture médiatique des évènements en Ukraine, vous semblez apparemment ne respecter plus que de manière aléatoire l’obligation du Service public d’informer factuellement et objectivement.
Quand cesserez-vous enfin cette indigne mascarade qui consiste de fantasmer par exemple sur les officiers allemands ainsi que d’autres pays de l’Union européenne retenus dans l’Est de l’Ukraine comme étant des“Observateurs de l’OSCE”? Vous savez certainement que l’OSCE ne mène jamais d’opérations militaires secrètes, ceci serait en contradiction totale avec sa charte fondamentale! Cette organisation a, entre temps, elle-même déclaré clairement que les gens de ce groupe ne sont nullement mandatés par l’OSCE. Il s’agit d’officiers en civil chargés d’une mission secrète d’acquisition d’informations en Ukraine de l’Est qui abusent du sigle de l’OSCE comme couverture. En bref: des espions! Les tergiversations du porte-parole du ministère allemand de la Défense en disent très long sur ce sujet.
Pourquoi votre comité de rédaction n’est-il pas en mesure de trouver un accord pour désigner le, sans aucun doute illégitime, régime putschiste de Kiev et sa clique fasciste au gouvernement et au parlement de ce qu’il est réellement au lieu de parler, dans un esprit de contrefaçon et de reconnaissance, de „gouvernement de transition“, et d’utiliser des formulations tendancieuses telles que „président intérimaire“ où „chef du gouvernement“: un état de fait franchement incompréhensible.
Avec cette répugnante manière de désinformer le public, en outre acceptée volontairement, le journalisme du Service public scie, en fin de compte, la branche sur laquelle il est assis. Sans vouloir en plus approfondir les questions de déontologie professionnelle.
Salutations de l’ancien rédacteur de la „Tagesschau“ * Volker Bräutigam
*Tagesschau: journal télévisé de grande audience de la première chaîne allemande ARD

 

Revenons sur le terrain. En plus du matériel et encadrement américains tout fraîchement apparus, nous pouvons noter que les problèmes d’argent du gouvernement ukrainien, gouvernement qui n’est pas capable de payer ses factures il faut le rappeler, n’affecte pas les militaires oo plutôt les milices. Par exemple, nous apprenons que la Garde nationale (lire Pravy Sektor rappelez-vous) va toucher de nouveaux véhicules blindés derniers cris.

Il faut ajouter la surprenante annonce du retour de la conscription obligatoire les 18/25 ans. Non seulement cela coûte cher, mais cela aura peu d’impact à court terme, car il va falloir les former, sans parler du taux de désertion ? Déjà que les professionnels n’hésitaient pas à désobéir voire tout simplement changer de camp, qu’est-ce que cela va donner pour des appelés ?

En parlant de déclaration guerrière, nous pouvons relever celle-ci, venant d’un député de Svoboda : il demande tout simplement l’application de la loi martiale, dans l’Est du pays, donnant ainsi les pleins pouvoirs aux troupes sur place, donc la fameuse Garde Nationale de Parubiy, fondateur du parti neonazi d’Ukraine.

Pour ceux qui ont la mémoire des visages, ce député doit vous rappeler quelque chose, c’est le même qui avait forcé, par la violence, un directeur de télévision à la démission, comme vous pouvez le voir il est toujours député et toujours aussi fasciste.


2 mai : journée noire : plus de 60 morts du côté des anti-Kiev, et moins d’une dizaine du côté des pro-Kiev

En complément au billet sur Odessa, voici un supplément d’information afin d’aider à comprendre les événements :

Déjà la veille, les Russes avaient prévenu qu’un assaut général se préparait. Vous noterez dans l’article qu’il y a confirmation de ce que nous avons relevé dans le dernier billet : la passation du pouvoir, du contrôle des opérations aux Pravy Sektor, milice fasciste.

“Conscient qu’il est inutile d’employer des unités de l’armée régulière dans les régions de Lougansk et de Donetsk, Nalivaïtchenko, après des consultations avec Dmitri Iaroch, a organisé la formation de bataillons spéciaux du Secteur droit (organisation ultranationaliste, ndlr) en vue de lancer un assaut général contre les sites contrôlés par les séparatistes, notamment dans la région de Lougansk”, a indiqué l’interlocuteur de l’agence

Odessa, le massacre :
Les événements d’Odessa, dans la presse occidentale:

RTS.ch :

Un incendie criminel en marge de heurts à Odessa fait 31 morts

Huffington :

Ce que l’on sait du drame d’Odessa, une manigance russe “pour détruire l’Ukraine” selon le Premier ministre ukrainien

Mediapart :

Ukraine: 31 morts à Odessa en marge d’affrontements *

* article qui a été ensuite retitré en

Ukraine: 46 morts à Odessa à la suite d’affrontements

Le Point :

Au moins quatre morts a Odessa dans une attaque pro-russe **

** article qui a été retitré en

Ukraine : une trentaine de morts à Odessa dans des affrontements

Liberation :

Des affrontements entre anti et pro-russes ont fait quatre morts dans la ville de la mer Noire, et 31 personnes ont péri dans un incendie.

20 minutes :

Ukraine : Violences meurtrières à Odessa: Kiev dénonce une implication russe

 

Dans les faits, voici ce qui s est passe :

journée chargée pour la ville : Des manifestations à Odessa, avec un match de foot de prévu : l’équipe locale contre l’équipe de Kharkiv.

Petits rappels sur le foot en Ukraine : les matchs avaient déjà été la source de gros combats, en effet les hooligans sont, comme dans tous pays, prompts à la bagarre, la violence, mais en Ukraine ils paraissent l’être encore plus. Jugez par vous-même :

Euro 2012, retour, sur la presse, en particulier anglaise, qui est plus sensible au sujet des hooligans et surtout plus connaisseuse :

Dailymail : de violents hooligans ukrainiens racistes menacent

Skynews : Des néo-nazis ukrainiens menacent les fans anglais

Guardians : Euro 2012 : des relents antisémites menacent la célébration

Los Angeles Times : l’équipe officielle de foot US refuse de jouer à Kharkiv, de peur des ultras ukrainiens

RTBF : Le hooliganisme en Ukraine, un fléau

La semaine précédente déjà, Kharkov, nous avons vu ces faits arriver, décris ici par RT,  résumé :

Des hordes de hooligans / supporters se rassemblent au centre de la ville, avec une particularité : les hooligans des DEUX équipes se rassemblent ensemble. Habituellement ils se battent en tant qu’adversaires, mais là non, ils se rejoignent et forment un groupement de 5 000 personnes, donnant ainsi naissance à une manifestation. Ensuite les violences commencent, dès qu’ils trouvent des Anti-Kiev. Résultats : 2 morts, 2 russophones, tués par balle.

Rappelons nous aussi que ces hooligans sont la cible de recrutement préférée des fascistes, ce sont déjà des ultra nationalistes aimant la violence. Ces milieux sont donc très proches des milices fascistes.

Andrei Parubiy, qui dirige la Garde nationale d’Ukraine, et qui a fondé le parti néonazi ukrainien Social-Nationalist Party of Ukrain (SNPU), allait recruter chez les hooligans ukrainiens pour sa milice paramilitaire Les Patriotes d’Ukraine, comme nous le rapporte cette étude sur les ultras (désolé impossible de la faire traduire automatiquement)

Extrait traduit de la page 41 :

Il est à noter que de ces différents partis nationalistes ukrainiens la SNPU était le moins enclin à dissimuler ses affiliations néo-fascistes . Son symbole officiel était le crochet du loup un peu modifiée ( Wolfsangel ) , utilisé comme un symbole de la division SS allemand Das Reich et la division SS hollandais Landstorm Nederland pendant la Seconde Guerre mondiale et par un certain nombre d’organisations néo-fascistes européens après 1945 Comme on declare les dirigeants du SNPU, leur logo, le crochet de loup est devenu «l’idée de la nation . ” en outre , le nom officiel de l’idéologie du parti , ” nationalisme social”, clairement renvoyé au ” socialisme national ” ,  est le nom officiel de l’idéologie de l’ allemand national-socialiste Parti des travailleurs ( NSDAP ) et du régime hitlérien . La plateforme politique de la SNPU se distingue par son ultranationalisme ouvertement révolutionnaire, ses exigences pour la prise violente du pouvoir dans le pays , et sa volonté de blâmer la Russie pour tous les maux de l’Ukraine . En outre , la SNPU a été le premier parti relativement important a recruter des skinheads nazis et des hooligans . »

Petit rappel : SNPU s’appelle maintenant Svoboda – et est au gouvernement !.

Revenons à Odessa : même scenario. Un match de football, les hooligans se rejoignent et forment ensemble une manifestation violente, comme nous l’apprend ce témoignage du Nouvel-Obs, extraits :

Gradins vidés à la mi-temps

Par téléphone, par les réseaux sociaux, les supporteurs des deux équipes ont averti leurs amis dans la ville et ceux qui étaient allés directement au stade. “J’ai assisté au match et nous avons tous remarqué qu’à la mi-temps les gradins se sont vidés“, assure un amateur de football. “Ils étaient partis se battre“.

A Odessa, les partisans d’un rapprochement avec Moscou avaient organisé depuis la mi-mars un camp de tentes sur une vaste esplanade, devant l’immeuble de pierre de taille des syndicats.

“C’est une foule en colère, qui voulait se venger, qui s’est rendue sur la place Koulikove Pole. Ils voulaient en finir avec ce camp pro-russe” dit Natalia Petropavlovska. “Ils ont commencé à le détruire, à y mettre le feu. Les pro-russes auraient pu partir, ils savaient qu’une foule en colère arrivait, il s’est écoulé deux heures entre l’attaque de la manifestation et l’arrivée des supporteurs et des nôtres. Mais au lieu de cela ils ont choisi de se réfugier dans la Maison des syndicats

Nous sommes donc bien loin de la version du gouvernement de Kiev, qui décrit le contraire : une horde de pro-Russes attaquant de pacifiques manifestants pro-Kiev, qui se font poursuivre ensuite.

Il y a eu des combats dans la ville, violents, avec des armes a feu, des deux côtés. Mais l’attaque de la maison des syndicats n’est pas directement liée à ces événements, les russophones n’ont pas fui depuis le centre ville dans la maison des syndicats, ce sont les hooligans qui ont décidé d’attaquer le campement pacifique devant la maison des syndicats.

La suite est affreuse : la horde de 1500 ‘pro-Kiev’ a couru vers cet endroit devenu symbolique à Odessa : la maison des syndicats. Devant ce bâtiment, des tentes ont été mises en place par les anti-Kiev, afin de protester, de façon pacifique, contre la politique du gouvernement actuel.

Les milices ultranationalistes ont alors mis le feu ces tentes.

Mais là où le drame va se jouer : à ce moment dans le bâtiment se sont réfugiés plus de 200 personnes, face a la horde, la vague de violence. Les extrémistes ont alors commencé le siège du bâtiment.

Toutes les sorties ont été bouchées puis mises à feu. Des cocktails molotov ont été produits sur place par des jeunes Ukrainiennes, bien préparées car se promenant avec des bouteilles vides, des chiffons, et de l’essence comme nous le voyons sur ces images. Ces molotovs ont alors servi à mettre le feu dans le reste du bâtiment, sous les applaudissements de la foule.

Suite aux évènements, des internautes ont fait des appels à témoin pour retrouver ces jeunes filles, et rapidement des profils VKontakt (facebook russe) sont ressortis, montrant alors des liens avec les hooligans/ultras.

Vous pouvez regarder cette longue vidéo, 24 minutes, filmant ces moments, vous y verrez des hommes tirant sur ceux qui essaient de sortir, la foule criant de joie à un molotov qui réussit à toucher une fenêtre, ainsi que globalement le siège du bâtiment.

La police n a tout  simplement rien fait, comme le témoigne ce journaliste Howard Amos, journaliste du Guardian, présent sur les lieux.

Extraits de son twitter :

– Il y a des groupes de centaines de policiers antiémeutes. Ils ne font rien.

– Ce qui était effrayant, c’est l’inaction de la police, même quand clairement des personnes se faisaient tuer.

– Une mère dit que son fils, un des activistes pro-Russe, n’était pas un séparatiste. Elle a dit qu’il est tombé du bâtiment en feu.

Le bâtiment prenant feu, les personnes prises au piège n’avaient plus que le choix de sauter, sinon elles mourraient étouffées par les fumées. Pour ceux qui ont eu la chance de survivre, le calvaire n’etait pas fini car ils étaient alors battus par les anti Kiev, avant de pouvoir atteindre les médecins, impuissants devant cette haine aveugle.

Après un long moment, les agresseurs ont commencé à partir, c’est seulement alors que la police s’est mise  à agir, permettant enfin aux pompiers d’éteindre le feu.

Bilan : 42 morts.

A propos de la question de la présence de Pravy Sektor/Secteur Droit à Odessa, deux preuves parmi tant d’autres :

– un article du site ukrainien Korrespondant nous apprend que l’un des premiers morts dans les combats est un commandant de Pravy Sektor, information venant de la milice fasciste directement.

– extraits tire de l’article du  journaliste Howard Amos, qui a interrogé des personnes devant le bâtiment en feu :

«Au début, nous avons cassé par le côté, puis nous sommes arrivés par l’entrée principale”, a déclaré un combattant pro-ukrainien, 20 ans, qui a dit qu’il était un membre du groupe nationaliste extrémiste Secteur droit.

L’objectif est de complètement nettoyer Odessa [des pro-Russes]”, a déclaré Dmitry Rogovsky, un autre militant du secteur droit dont la main avait été blessé au cours des combats.

Du cote des officiels, le ministre de l’Intérieur a expliqué que le feu serait parti de façon accidentelle, de la faute des personnes sur le toit de immeubles, en lançant des molotovs sur les pro-Kiev. Les lois de la physique hélas empêchent qu’une bouteille jetée depuis le haut d’un immeuble puisse rentrer dans cet immeuble, et les vidéos ont clairement montré d’où venaient ces molotovs.

Quant au président ukrainien, il a tout simplement accusé les Russes d’être les auteurs d’un vaste complot à Odessa, tout en appelant aux “vrais patriotes”.

Le même ‘patriotisme’ anime des militaires faisant partie d’Automaiden, qui ont donné des stages de formation militaire patriotiques, destinés aux adultes et aux enfants, à faire en famille donc.


Est de l’Ukraine :

Il y a eu des combats dans l’Est, la Garde nationale effectuant un assaut généralisé sur les villes de la région, c’est une situation de guerre, les annonces et découvertes de morts s’enchaînent.

Pour donner une idée, il y a eu une bataille à Donbass, où des hélicoptères d’attaque du type Mi-24 ont été vus en train de tirer. voici un Mi-24  :

Andrei Parubiy a déclaré que l’opération anti-terroriste va s’étendre maintenant à toutes les villes qui seraient menacées.


Un rapide mot sur la Crimée, avec une question à méditer :

Les faits : Le gouvernement de Kiev effectue un blocus territorial sur la péninsule de Crimée : toutes les routes vers la Crimée sont coupées, l’eau est coupée, ainsi que l’électricité.

Un micro reportage sur la situation de TF1, présentant la situation comme une ‘plaisanterie’, il faut l’entendre pour le croire.

Rappelons que le gouvernement de Kiev n’a toujours pas reconnu le referendum de Crimée, il considère toujours la Crimée et donc son peuple comme ukrainiens.

Drôle de façon de traiter son peuple, alors…

P.S. : de nombreuses rumeurs font état d’actions de Kiev à venir le 9 mai, jour de commémoration de la fin de la guerre. À suivre…

134 réponses à Actu’Ukraine du 5 mai 2014 : la terreur s’installe en Ukraine

  1. Tycer Le 05 mai 2014 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Tout cela laissera une trace indélébile dans le sérieux et dans l’intégrité de nos journalistes.
    Très triste tout cela.

    Merci Olivier pour ce travail d’information


    • maboiteaspam Le 05 mai 2014 à 13h49
      Afficher/Masquer

      > Tout cela laissera une trace indélébile dans le sérieux et dans l’intégrité de nos journalistes.
      Très triste tout cela.

      On se convainc comme on peut.

      J’ai tendance à croire que si cela devait laisser une quelconque trace dans une quelconque histoire, d’intégrité ou quel quelle soit, ce sera plutôt celle de l’effaceur utilisé pour la ré écrire, l’Histoire.

      Les gagnants écrivent l’histoire, et en l’occurrence les gagnants sont une bande de malade psychopathe, menteurs, génocidaires munis d’une belle armée de laquais qui aiment bien écouter et vendre de la salade.

      Insurgeons nous. De ces malades sanguinaires.
      Insurgeons nous, encore, et plus encore même, de ces compatriotes laquais qui n’ont que trop mal compris leurs rôles véritable.

      Il nous faut affirmer que nous sommes, tous, ces battements d’ailes provocateur des chemins de l’Histoire.
      Autrement, quel signification concrète peut on donner à la démocratie dont nous nous réclamons ?


    • thehairinthesoup Le 08 mai 2014 à 01h10
      Afficher/Masquer

      il manque néanmoins une pièce importante au puzzle :

      le deal signé en toute hâte avec le fmi par le gouvernement usurpateur (qui au passage annule un deal signé avec la banque de russie… quelques jours avant le début de Maidan, puis a entraîné une hausse de 30 ou 50% du prix du gaz pour les ukrainiens)

      voilà qui tire donc les ficelles : nos banquiers zionistes internationaux psychopathes du FMI, des “dysfonctionants” imbus de pouvoir, non élus, qui dirigent le monde, via la planche à billet, on ne sait pourquoi, on ne sait comment.

      ceci étant ça fait plaisir de voir qu’il y ait une résistance à la propagande infâme des média de masse en français; en anglais je vous conseille zerohedge.com très bon


  2. BA Le 05 mai 2014 à 08h30
    Afficher/Masquer

    Zbigniew Brzezinski, américain d’origine polonaise, ancien conseiller en sécurité sous Carter, très connu pour son livre “Le grand échiquier”, livre où il montre comment les USA doivent prendre le controle complet du monde, en particulier en Eurasie.

    Ah, Zbigniew Brzezinski …

    Ce vieux grognard de Zbigniew Brzezinski …

    Du 27 septembre 1995 au 1er octobre 1995, à San Francisco, le grand hôtel Fairmont accueille 500 membres de l’élite mondiale : chefs d’Etat, hommes politiques, dirigeants d’entreprises multinationales, universitaires, chercheurs, etc. Cette réunion du Fairmont se déroule dans le cadre de la fondation de Mikhaïl Gorbatchev. Elle a une grande importance historique. Elle fait intervenir George Bush père, George Schultz, Margaret Thatcher, Ted Turner de l’entreprise CNN, John Gage de l’entreprise Sun Microsystems, des dizaines d’autres personnalités de tous les continents. Elle a pour thème « l’avenir du travail ».

    Citation :

    « L’avenir, les pragmatiques du Fairmont le résument en une fraction et un concept : « Deux dixièmes » et « tittytainment ».

    Dans le siècle à venir, deux dixièmes de la population active suffiraient à maintenir l’activité de l’économie mondiale. « On n’aura pas besoin de plus de main d’œuvre », estime le magnat Washington Sycip. Un cinquième des demandeurs d’emploi suffira à produire toutes les marchandises et à fournir les prestations de services de haute valeur que peut s’offrir la société mondiale. Ces deux dixièmes de la population participeront ainsi activement à la vie, aux revenus et à la consommation – dans quelque pays que ce soit. Il est possible que ce chiffre s’élève encore d’un ou deux pour cent, admettent les débatteurs, par exemple en y ajoutant les héritiers fortunés.

    Mais pour le reste ? Peut-on envisager que 80 % des personnes souhaitant travailler se retrouvent sans emploi ? « Il est sûr, dit l’auteur américain Jeremy Rifkin, qui a écrit le livre La Fin du travail, que les 80 % restants vont avoir des problèmes considérables. » Le manager de Sun, John Gage, reprend la parole et cite le directeur de son entreprise, Scott McNealy : à l’avenir, dit-il, la question sera « to have lunch or be lunch » : avoir à manger ou être dévoré.

    Cet aréopage de haut niveau qui était censé travailler sur « l’avenir du travail » se consacre ensuite exclusivement à ceux qui n’en auront plus. Les participants en sont convaincus : parmi ces innombrables nouveaux chômeurs répartis dans le monde entier, on trouvera des dizaines de millions de personnes qui, jusqu’ici, avaient plus d’accointances avec la vie quotidienne confortable des environs de la baie de San Francisco qu’avec la lutte quotidienne pour le survie à laquelle doivent se livrer les titulaires d’emplois précaires. C’est un nouvel ordre social que l’on dessine au Fairmont, un univers de pays riches sans classe moyenne digne de ce nom – et personne n’y apporte de démenti.

    L’expression « tittytainment », proposée par ce vieux grognard de Zbigniew Brzezinski, fait en revanche carrière. Ce natif de Pologne a été quatre années durant conseiller pour la Sécurité nationale auprès du président américain Jimmy Carter. Depuis, il se consacre aux questions géostratégiques. Tittytainment, selon Brzezinski, est une combinaison des mots entertainment et tits, le terme d’argot américain pour désigner les seins. Brzezinski pense moins au sexe, en l’occurrence, qu’au lait qui coule de la poitrine d’une mère qui allaite. Un cocktail de divertissement abrutissant et d’alimentation suffisante permettrait selon lui de maintenir de bonne humeur la population frustrée de la planète. »

    (Hans-Peter Martin, Harald Schumann, “Le piège de la mondialisation”, Solin Actes Sud, page 12)


  3. yt75 Le 05 mai 2014 à 08h35
    Afficher/Masquer

    Les drapeaux rouges, cela correspond aux nostalgiques du communisme/URSS ?
    Sait-on de quand cela date et si par exemple, il y en avait aussi l’an dernier au 1er mai ?


    • Thierry Le 05 mai 2014 à 10h58
      Afficher/Masquer

      Ma femme est de Kharkov et chaque année le 1er mai nous avons des défilés similaires dans la rue sumskaya avec les drapeaux de l’URSS mais souvent se sont des anciens nostalgiques de l’URSS on appelle cela le jour des vieux qui veulent revenir vers leur jeunesse de l’epoque soviétique.De plus il y a une semaine de vacances donc c’est la fete. Par contre il faudra surveiller la manifestation du 9 mai célébrant la victoire des russes contre le faschisme.
      Les drapeaux russes par contre c est une nouveauté.


      • yt75 Le 05 mai 2014 à 12h30
        Afficher/Masquer

        Merci beaucoup pour les infos.
        Et je suppose que cela n’a pas commencé en 1991, ou en continuité URSS ? Ça date de 2000 par là ? plus tard ?


    • red2 Le 05 mai 2014 à 17h11
      Afficher/Masquer

      Ce sentiment de nostalgie du communisme ne se retrouve pas uniquement Ukraine, voyez ce sondage de 2009 en ex RDA:

      57% des sondés affirment que la RDA avait plus de bons cotés que de mauvais

      49% que malgré certains problèmes on vivait et bien en RDA

      link to spiegel.de


  4. ArSparfell Le 05 mai 2014 à 09h06
    Afficher/Masquer

    Olivier,
    En ces temps de propagande à outrance des deux côtés, je pense qu’il faudrait poster les photos du MEME avion, avec et sans l’emblème du Neu-Neu.
    Sur cette photo tu as le MEME avion :
    link to autan-photos.fr

    C’est dégueulasse..

    Là où ils sont vraiments c*ns quand même, c’est que l’emblème on s’en tape, c’est l’identifiant de l’avion qui compte…
    Merci pour ce boulot de contre-propagande.


    • Olivier Berruyer Le 05 mai 2014 à 09h54
      Afficher/Masquer

      merci !


      • Mickiewicz Le 05 mai 2014 à 15h40
        Afficher/Masquer

        Selon une enquête en cours, enquête menée par l’administration russe, l’incendie du bâtiment de l’Union des syndicats, ne serait pas un accident mais le résultat d’une opération mené par les services de police ukrainien et des membres du Pravy Sektor. Un enquête journalistique montre que les premières balles tirées furent le fait de membres du Pravy Sektor, tout comme l’on voit certains de ces membres agir de concert avec la police ukrainienne. On voit aussi un soit-disant journaliste tirer sur le bâtiment en flammes.
        Enfin des drapeaux ukrainiens étaient déployés au troisième étage du bâtiment, signe que des membres du Pravy Sektor ont pénétré dans le bâtiment pour y mettre le feu.
        Voilà pour les images, mais le commentaire est en russe :
        link to youtube.com
        L’enquête ne fait que commencer.


    • AristippeO Le 05 mai 2014 à 14h50
      Afficher/Masquer

      (Je poste pour la 2sd fois ce commentaire m’étant trompé dans le fil de la conversation)
      Bonjour,
      Je suis allé sur le site qui montre la photo des rafales sans écusson et les commentaires sont très partagés sur ce sujet. Certains affirment que l’auteur de l’article se trompe et que le retrait de l’insigne “Normandie-Niemen” n’est absolument pas anti-russe mais le contraire.
      Je pense que par l’histoire de cet escadron, l’effacement des écussons démontre un respect pour les russes et une volonté de ne pas salir les liens qui ont existé.
      Comme tout militaire, ils obéissent aux ordres, mais ils ont aussi leurs pudeurs et leurs mémoires. Ils exécutent cette mission en tant qu’escadron “lambda” car il serai déshonorant pour eux d’arborer leurs glorieux fait d’arme franco-russe.
      Les militaires ont leurs pudeurs. Ils ne s’agit ici en aucun cas une volonté d’humiliation.
      Je pense que vous faite un fâcheux contre-sens.


      • ArSparfell Le 05 mai 2014 à 16h31
        Afficher/Masquer

        AristippeO,
        Je vais préciser mon propos.
        Loin de moi l’idée de taper sur des militaires, mon histoire familiale me l’interdit.
        Le problème n’est pas (à mon sens) que les écussons aient été effacés, mais plutôt que ce soit Normandie-Niémen qui ait été déployé.
        L’idée de mon propos est plutôt d’accabler le politique, chef des armées françaises, qui déploie délibérément (sous quelque mandat que ce soit) des unités qui peuvent (et vont) choquer et qui ne participent absolument pas à la fameuse desescalade avec laquelle les médias nous bassinent à longueur de temps. Au contraire, cela revient à jeter de l’huile sur le feu.
        Nous sommes d’accord que le militaire ne fait qu’exécuter l’instruction du politique et d’exécuter ses missions dans le respect de ses valeurs (au milieu desquelles le respect de ses aînés et de leurs faits d’armes ne tient pas la moindre place…)
        Il existe quelques escadrons de chasse en France, pourquoi pas opérant des Rafales si l’on veut montrer ses muscles…
        Le politique n’a aucune raison d’envoyer cet escadron en Pologne, si ce n’est pour choquer et provoquer inutilement. Aucune. Il est impardonnable en salissant à la fois l’image de l’escadron et celle de la France, qui n’en a pas besoin en ce moment…


        • AristippeO Le 05 mai 2014 à 17h30
          Afficher/Masquer

          ArSparfell
          Je vous suis totalement.
          Cependant, je faisais remarquer que l’effacement des écussons et un acte de micro-resistance/contestation des militaires eux-même (je le crois) et qu’il faut s’en réjouir.
          Je considère que ces rafales sans “âme” représentent une armée qui part à contre coeur.
          Une armée qui doute, c’est une armée qui perd.


      • Faith1975 Le 05 mai 2014 à 18h33
        Afficher/Masquer

        Meme si tu es militaire , quand un ordre est abhérant on doit etre dans l’obligation de desobéir …


        • Vlad Le 06 mai 2014 à 07h46
          Afficher/Masquer

          Bonjour tout le monde,
          Je suis 100% d’accord avec Faith1975. Un officier, comme un soldat, au delat de ses devoirs de militaires sont, en 1er lieu des hommes avec une conscience, une individualité et une responsabilité propres.
          Si un Hollande (M. 15%), Fabius, Valls donne un ordre à une escadrille Normandie-Niemen de se rendre en Pologne pour y appuyer une agression NAZIE contre les russes et que le commandement de cette unité obéi, ils se rendent de facto COMPLICES de cette agression! Trop facile, après, de dire “c’etaient les ordres”!
          Si j’étais russe et que le conflit venait à passer à l’etape suivante, les 1eres dont je m’assurerais qu’ils ne soient plus là pour voir la suite, CE SERAIT EUX!


  5. perceval78 Le 05 mai 2014 à 09h19
    Afficher/Masquer

    Merci pour ces infos sur l’escadrille Normandie Niemen Ollivier , ci dessous une vidéo qui raconte une belle épopée :

    link to youtube.com


    • Vlad Le 06 mai 2014 à 07h48
      Afficher/Masquer

      Vous me permettrez de ne pas avoir envie de regarder cette video MAINTENANT.


  6. pilhaouer Le 05 mai 2014 à 09h27
    Afficher/Masquer

    Merci infiniment pour ce travail de réinformation qui commence à porter ses fruits.

    Sur France-Inter, ce matin, Fabius ne tenait plus exactement le même langage et Guetta transpirait. Cohen a même posé une ou deux questions pertinentes et on a laissé intervenir une auditrice qui dénonçait le parti-pris .

    Mais il aura fallu des dizaines de victimes qu’on ne peut plus cacher grace à vous et quelques autres.

    Restons vigilants.


  7. Guillaume Le 05 mai 2014 à 09h36
    Afficher/Masquer

    L’émotion à sens unique, c’est pas ici. Retournez sur FoxNews ou sur Le Monde.


  8. Old Ohm Le 05 mai 2014 à 10h18
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour votre travail.

    Pour le reste les mots me manquent, je n’ai plus envie de chercher des excuses ou des explications.

    Pour les avions du Normandie-Niemen, il y a une erreur ce n’est pas possible, je n’y crois pas. Sarko l’acculturé-analphabète n’aurait pas osé. Ce n’est qu’un symbole, il y a plus grave et horrible, mais je suis littéralement abasourdi. Dorénavant “anti-républicain”, c’est un compliment en fait.


    • Perekop Le 05 mai 2014 à 12h09
      Afficher/Masquer

      Nous aussi, nous sommes anéantis par cette simple “tache de peinture grise”. Par rapport à toutes les autres infos, photos et vidéos affreuses de ces derniers temps, cela pourrait paraître relativement anodin. Pourtant, c’est réellement un pas de plus dans l’indignité, une véritable tache sur l’honneur de la France, rien de moins. Et un crachat à la face de tous ceux qui sont morts pendant cette guerre, dont, faut-il le rappeler, les 27 millions de morts “soviétiques”. Oser vouloir effacer l’histoire de cette manière, cela laisse présager le pire sur les intentions de ceux qui nous gouvernent (hélas).
      Un millionième merci, Olivier, pour votre travail de titan.


      • Karl-Groucho D. Le 05 mai 2014 à 15h06
        Afficher/Masquer

        Depuis le début, j’ai un doute. C’est bien une correction à coup de peinture dans la vraie vie, ou ce serait une photo photoshopée ?


        • yt75 Le 05 mai 2014 à 15h55
          Afficher/Masquer

          En fait sur la photo du même avion postée plus haut (avec encore l’écusson), la tache de peinture y est aussi (donc écusson retiré mais ça ne correspond pas à la tache).

          Et d’ailleurs j’ai toujours trouvé la peinture très “non uniforme” sur ces rafales, voulu ou pas j’en sais rien.


          • reneegate Le 05 mai 2014 à 16h00
            Afficher/Masquer

            De toute façon c’est un rafale et il n’a rien à faire là . De plus notre ministre des affaires étrangères a la gachette facile (écoutez son discours sur la non intervention en Syrie) link to silviacattori.net


        • Old Ohm Le 05 mai 2014 à 16h11
          Afficher/Masquer

          Allez voir sur Infosdefense ou Air&Cosmos.

          normandieniemen.free.fr
          Mardi 6 mai 2014 aura lieu la cérémonie, organisée chaque année par l’ambassade de la Fédération de Russie, à la stèle”Normandie-Niemen. Rendez vous sur le rond-point, face à l’entrée du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget à 10h45.

          Pffff, dégouté.
          La frense est gouvernée par des sinistres stupides, incompétents, couards, gredins,…..


  9. jeff Le 05 mai 2014 à 10h38
    Afficher/Masquer

    Lu sur la voix de la russie . Des sénateurs us veulent apporter une aide militaire à l ukraine.

    l armée ukrainienne a donné l assault aux barrages de slaviansk.

    merci olivier pour ce formidable travail


  10. Peterthomson Le 05 mai 2014 à 11h14
    Afficher/Masquer

    Et la propagande continue… Cf “Le monde” :

    “Si, en s’emparant de la Crimée, en mars, Vladimir Poutine a aussi voulu, par ricochet, déstabiliser l’Est ukrainien, plutôt russophile, il a réussi. Si le président russe ne le souhaitait pas vraiment, il a joué avec le feu, et le résultat est le même : la révolte à l’est et au sud-est de l’Ukraine plonge ce pays dans le chaos. Dans un cas comme dans l’autre, la responsabilité russe est écrasante.”

    link to lemonde.fr


    • Olivier Berruyer Le 05 mai 2014 à 11h40
      Afficher/Masquer

      Eh oui, il fallait envoyer des chars mater la Crimée, enfin !!! Comme pour la Tchécoslovaquie en 1968 !


      • DocBB Le 05 mai 2014 à 20h30
        Afficher/Masquer

        A t on oublié ce que veut dire la “grande guerre patriotique” pour les russes ? Et contre qui ils l’ont menée ? A quoi jouent nos gouvernements? Quels symboles manipulent ils ainsi inconsidérément ?


    • Fabrice Le 05 mai 2014 à 11h56
      Afficher/Masquer

      Il faut aussi mettre en relief la crise éditoriale que rencontre le monde :

      link to lefigaro.fr

      je cite le figaro mais sur mediapart apparemment c’est aussi relevé.


      • Kiwixar Le 05 mai 2014 à 12h13
        Afficher/Masquer

        Pour se désendetter, Le Monde pourrait passer un accord avec le Venezuela, qui manque de papier. Ah non, manque de bol, ils ne sont pas a courant, vu qu’ils désinforment comme ils respirent…
        Sinon, 300 journalistes pressetitués pour faire un boulot moins informatif que certains blogs (suivez mon regard) avec 1 gus honnête et intègre et quelques volontaires? On vit vraiment une drôle d’époque….


  11. reneegate Le 05 mai 2014 à 11h59
    Afficher/Masquer

    Notons tous l’attitude de Mediapart (même comportement que Le Point). Je suis abonné à Médiapart mais très vite j’ai remarqué leur ligne éditoriale très suspecte dès qu’il s’agit de géopolitique. Ainsi Mediapart titrait sa soirée live sur l’Ukraine “les raisons du coup d’état Russe” et invitait une Alexandra Goujon photogénique égérie des pro Maidan sélectionnée par les médias français (“Ce soir ou jamais” aussi).
    Evidemment leurs titres sont tout aussi équivoques lorsqu’il s’agit de la Syrie, d’Israel etc…
    Je dis donc qu’il n’y a pas de journal libre en France, les infos ne sont pas dans un journal mais sur “les-crises”. Chapeau pour ces dossiers où le pragmatisme (hérité? ta mère ou ton père peut être?) vissé au corps d’Olivier fait merveille.

    Médiapart serait à Les Crises ce que Nouvelle Donne est au Front de Gauche.
    Méfiez vous les amis, les coups tordus ils connaissent.


  12. erde Le 05 mai 2014 à 12h28
    Afficher/Masquer

    Un article qui déteint dans le paysage merdiacratique des grands organes de propagande.
    N’est pas “young leaders” qui veut…..

    link to humanite.fr

    “Depuis l’opération militaire lancée le 2 mai à Slaviansk par le gouvernement intérimaire en place à Kiev, l’est et le sud du pays sombrent dans les affrontements. Les forces antigouvernementales bénéficient de plus en plus du soutien de la population, révulsée par les dizaines de morts. -……………”


  13. Perekop Le 05 mai 2014 à 12h34
    Afficher/Masquer

    POUR OLIVIER BERRUYER

    Cher Olivier, je me permets de reprendre une idée lancée il y a deux ou trois jours déjà parmi les lecteurs de votre magnifique blog : faire quelque chose pour manifester notre dégoût devant la manière dont la crise d’Ukraine est relatée par nos “grands” médias, et/ou dont elle est traitée par nos responsables politiques.
    Vous n’aviez pas réagi, mais il me semble que c’est à partir de Les-crises.fr qu’une pétition sur internet, ou une lettre ouverte, ou je ne sais quoi d’autre, pourrait être lancée dans le public. Certains avaient envisagé un simple courrier personnel adressé à l’ambassade de Russie (ou d’Ukraine, sans rire… on peut imaginer ce qu’ils en feraient !), mais je ne pense pas que cela produise le même effet ; au point de désinformation où nous en sommes, on accusera juste l’ambassadeur d’avoir fait écrire les lettres par le personnel de l’ambassade !
    Nous avons pu découvrir grâce à vous que des personnalités réagissent fortement dans d’autres pays, sans oublier le meeting à Berlin que vous nous avez montré. Ici, rien de tel, juste des commentaires individuels qui passent, ou non. Et aujourd’hui, nous voici devant la honte absolue de cette tache de peinture grise sur le Rafale… Malgré nos efforts, beaucoup de gens ignorent l’existence de votre blog, ou n’ont pas la patience/le temps de l’étudier à fond (il faut reconnaître que c’est terriblement chronophage).
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci de bien vouloir me répondre malgré le poids que vous portez déjà sur vos épaules !


    • Karl-Groucho D. Le 05 mai 2014 à 15h33
      Afficher/Masquer

      (À Rance-Culture, durant les désinfos de 12 h 30)

      « Le poison de la propagande », comme vous dites. Odessa, etc. Vous roulez pour qui ?

      Et si vos informations informaient, au lieu de reprendre en boucle une propagande aux relents particulièrement crapoteux ?

      Ce n’est pas parce que Poutine est un méchant que les types d’en face (plus d’un tiers de NAZIS, tout de même, ça vous dérange pas ?) sont gentils.

      Faudrait sortir de la cour de récré et arrêter de nous prendre pour des billes.

      Pourriez-vous aussi (avec le nom de votre « marque », tout de même…), indiquer vos horaires en abrégeant en heure (unité de temps du S.I.) et non en henry, unité d’inductance du S.I.

      Voilà maintenant plus de 45 ans que j’assiste au lent dévissage de cette station. Vous avez choisi le marketing ? Adieu.

      K.-G. D.


    • Jean Le 05 mai 2014 à 15h48
      Afficher/Masquer

      “Peinture sur mer.. égale propreté”

      Voila ce que m’inspire cette tache de peinture et ce qu’est devenue l’armée française…
      Il n’y a que les naïfs comme Alain S… qui croient qu’il y a de la résistance interne !
      Ce sont devenus des salariés comme les autres, des mercenaires qui exécutent pour toucher à la fin du moi.


    • Vlad Le 05 mai 2014 à 16h22
      Afficher/Masquer

      Et pas seulement lancée dans le publis, mais adressée au député du Limousin, au Maire d’Oradour-sur-Glane et au depute de region du Vercors avec tous les films disponibles, toutes les photos, toutes les preuvent montrant que ceux qui ont martyrisé leur region et assassiné Toute la population d’Oradour-sur Glane sont Les MÊMES qui ont oeuvré à Odessa, et qu’ils ne puissent pas dire qu’ils ne savaient pas. Leur mettre sous le nez qui sont les”héros de Maidan” financés, aidés, entraînés par la France, l’Union Européenne, l’ Otan et les Etats-Unis. Et qu’une guerre qui pourrait entraîner la fin de la vie sur la terre est ourdie contre la Russie pour aider ceux qui aborent les insignes et marques de la division SS das Reich avec le soutien de la presse aux ordres.
      Il ne faut pas qu’ils puissent se défiler… IL FAUT leur mettre les photos et les films d’Odessa sous le nez en leur demandant si ça ne leur rappelle rien!


      • Caroline Porteu Le 05 mai 2014 à 18h33
        Afficher/Masquer

        J’ai eu exactement la même réaction que vous … en faisant l’analogie avec Oradour sur Glane .
        Nous devons hurler haut et fort la HONTE que nos médias veules et menteurs nous inspirent et je ne parle pas des politiques . Là , il n’y a même plus de mots

        Merci Olivier pour cet énorme boulot


    • Olivier Berruyer Le 05 mai 2014 à 17h51
      Afficher/Masquer

      Je regarde .. 🙂


    • Spipou Le 05 mai 2014 à 22h16
      Afficher/Masquer

      A Perekop et à C. Balogh :

      Je pense qu’une pétition peut avoir un certain impact. Qui dit qu’elle ne sera pas signée par de nombreuses personnes ?

      Si deux ou trois personnes sont d’accord pour y travailler avec moi (en particulier pour la rédaction de la pétition, ce qui n’est pas une mince affaire, chaque mot compte), je veux bien commencer par regarder ce qui existe de sérieux comme sites de pétitions en ligne.


      • romain Le 05 mai 2014 à 22h55
        Afficher/Masquer

        link to change.org le plus connu


        • Spipou Le 06 mai 2014 à 00h25
          Afficher/Masquer

          J’ai pensé à Avaaz, aussi, qui a une très grosse audience. Je ne suis pas toujours d’accord avec leurs pétitions, mais ils touchent le monde entier.

          Change.org, ça ne va pas : ils envoient à tire-larigo des pétitions pour tout et n’importe quoi, et chez moi, elles vont directement dans les spams. Tandis qu’Avaaz, il y en a beaucoup moins, c’est toujours sur des sujets très importants, et je prends au moins le temps de les lire. J’imagine que beaucoup de gens font comme moi : les pétitions de Change.org atteignent quelques centaines de signataires, celle d’Avaaz le million parfois.

          Bon, personne pour m’aider ? Je ne peux pas rédiger une pétition tout seul. J’ai des idées sur ce qu’il faudrait dire, mais j’ai un style beaucoup trop littéraire, pointilleux et minutieux. Il faut toucher le grand public, et je n’ai pas l’écriture qui va pour ça.


  14. C Balogh Le 05 mai 2014 à 12h44
    Afficher/Masquer

    à Perekop,
    Nous avons affaire à une organisation puissante, voyez, ils asservissent les médias…
    .J’ai lu sur des blogs que les pétitions n’étaient pas toutes traitées même avec des centaines de milliers de signatures, voir la pétition concernant les “enlèvements forcés d’enfants” dans plusieurs pays de l’UE.
    Je pense qu’n mouvement citoyen de grande ampleur serait top mais pour l’instant, le peuple n’est pas encore prêt, voire même il admettrait que l’UE aille nous “défendre” avec les cow-boys contre le soi-disant “monstre” de l’Est
    Nous sommes de plus en plus nombreux, c’est vrai, mais à voir la réaction de mes proches, je pense qu’ils ne voient ni l’intérêt de signer une pétition, ni l’intérêt de se déplacer pour manifester contre les décisions européennes sur le sujet de l’Ukraine.
    Pas encore, j’espère que ça viendra.
    Crlt


    • Kiwixar Le 05 mai 2014 à 13h00
      Afficher/Masquer

      Je pensais à une manière nouvelle de manifester qui n’est pas trop contraignante (les gens ont peu de temps, peu d’argent) et qui est décentralisée (pas de meneur, pas de clou qui dépasse sur qui taper) :
      …. le 1er samedi du mois, à midi pile, être sur la place de sa mairie pendant 1 min, et regarder la mairie en silence (“on vous voit”)…
      1 minute par mois, inquiétante, on serait peut-être plus écoutés qu’en donnant carte blanche en votant mal tous les 5 ans…..


      • C Balogh Le 05 mai 2014 à 13h25
        Afficher/Masquer

        à Kiwixar,
        Très bien vu, je pense que seul le silence pourra être assez pesant pour porter notre indignation.


        • phane Le 05 mai 2014 à 19h20
          Afficher/Masquer

          Je pense plutôt que nos deputés doivent savoir que nous savons, particulièrement nos députés européens. Leur écrire, déjà, c’est facile.


          • C Balogh Le 05 mai 2014 à 21h10
            Afficher/Masquer

            Bonsoir phane,
            Je leur ai écrit à tous(578 mails) j’ai eu trois réponses…..


            • CD Le 06 mai 2014 à 15h50
              Afficher/Masquer

              Bonjour,

              pouvez-vous publier au format texte la liste des EMails de ces dépués?
              Par exemple : link to wetransfer.com

              Cordialement


      • 12fr6 Le 05 mai 2014 à 13h50
        Afficher/Masquer

        1 minute par mois a midi, une grosse majorité n’a pas le temps (comprendre: d’autre priorité) de faire cela.
        Je réfléchi aussi a comment mobiliser les masses qui sont manipulées par les médias sans leurs faire peur ni les culpabiliser. Je pense que la cible prioritaire serai les “jeunes” de 15-35 ans qui seront en première ligne face aux triste décennies qui se dessinent devant nous (économie, écologie, et tous leurs corollaires (guerres, tentions, …))

        Quelque chose qui ne prend rien comme temps (5sec par mois)
        Que l’on pourraient faire de chez soi via internet.
        Qui aurai un gros potentiel viral via les réseaux sociaux.
        Qui montrerai a quel points nous (les peuples) ne somme pas seul face aux puissants qui dirigent ce monde.
        Exploiter un sentiment commun a priori éloigné des problèmes économique et diplomatique qui font peur et provoque le dénie de la majorité.

        Pourquoi pas un site internet, constitué d’une unique page, contenant une unique phrase suivi d’un bouton : “j’adhère” sur lequel il faudrait cliquer 1 foi par mois.
        Suivi d’un compteur pour montrer a quel points le peuple et fort si il se rassemble.

        Ps: désoler pour les fautes du en parti a ma dyslexie et au manque de temps…


      • jules Le 05 mai 2014 à 14h26
        Afficher/Masquer

        Les responsables de ce désastre, on les connait, d’accord ? Je ne parle pas exclusivement de l’Ukraine, ici, mais des sociétés civiles en général, celles en tout cas qui nous occupent de près. Le désastre qui concerne l’écrasante majorité des individus qui, parait-il, vivent en paix dans le meilleur des mondes.

        Nous !

        Et puisque nous les connaissons, est-ce avec des pétitions ou des manifestations qu’il devrait être convenu de nous en débarrasser ?

        Parce que c’est bien de cela qu’il est question : s’indigner pour quoi faire ?

        Ils s’en foutent, ceux-là. Je crois même que ça les amuse : « Les gueux font du flafla ! »

        Ce qu’il faut, c’est que ces merveilleuses petites monstruosités touchées par la grâce divine mettent les voiles. Sans conditions. Ils doivent débarrasser le plancher : « Allez, ouste, dehors ! »
        La situation est telle que nous avons toute légitimité pour éliminer aujourd’hui déjà cette bande de voyous. Peu importent les moyens.

        Ce sont des porcs ! Ce sont des criminels ! Ce sont des psychopathes ! C’est de la merde !

        Manifester, alors que ceux-là n’hésiteraient pas à tirer dans le tas s’il le fallait ? Manifester, alors qu’ils ont la haine pour arme, le ressentiment comme religion, la tristesse pour principe et le camp de concentration à ciel ouvert comme symbole de « paix », de « concorde » et d’« avenir » ? Manifester, alors que le système que ces soi-disant « maîtres » imposent est générateur de déséquilibres insoutenables, des crises multiples dont il (le système) se repait parce qu’il en a besoin, — parce que sans cela il n’existerait pas, — parce que cette instabilité structurelle fait partie intrinsèque de sa nature et qu’elle est la contrepartie pratique à l’usage des masses d’un enrichissement exponentiel qui, lui, ne concerne qu’une infime minorité ?

        Allons donc !

        Ce à quoi nous devons maintenant nous astreindre, c’est à nous appliquer et à agir pour que ces odieux individus disparaissent. Pour de bon. Stricto sensu.

        Mettre les mains dans le cambouis.

        La haine qu’ils instillent en nous afin que nous nous détruisions les uns et les autres, entre pauvres types comme en Ukraine (pour leur permettre d’avoir du « fun »), servons-nous-en : retournons-là contre la médiocrité de leur panse, montons à l’assaut des citadelles où croupissent ces canailles, vidons-les, faisons en sorte qu’ils n’aient pour seul choix que de crever d’épouvante en baissant les yeux, en rampant par terre, en allant se réfugier comme des vermines dans des trous à rats où ils finiront par crever d’indignité, même s’il faut pour ça leur donner un petit coup de main. Même si ce n’est pas très esthétique.

        Et ne perdons surtout pas de vue qu’aujourd’hui, justice et loi — leur « justice », leurs « lois » — ne sont que des armes destinées à nous affaiblir.

        Redevenons Peuple ! Redevenons Législateurs ! Armes à la main ! Nous avons pour nous l’innocence fondamentale de ceux qui ont l’ambition de bâtir un avenir. Quoi qu’il nous en coûte. Même le prix de notre sang. — Pour notre dignité. — Celle de nos mômes. — Celle des mômes de nos mômes.


    • Caroline Porteu Le 05 mai 2014 à 18h36
      Afficher/Masquer

      Le BOYCOTT des médias mainstream … est à mon avis un meilleur moyen
      Résiliez vos abonnements
      Fermez la TV … De toutes les manières il n’y a plus grand chose d’intéressant .

      Le dégoût que ces gens inspirent désormais doit être massif … et le blog d’Olivier contribue largement à démontrer leurs mensonges immondes .


      • Karl-Groucho D. Le 05 mai 2014 à 20h55
        Afficher/Masquer

        C’est fait depuis belle lurette, plus de télé, plus d’abonnement. C.Q.F.D., Le Canard (qui bat de l’aile à mon avis. Ce ne sont plus les purs et durs déguisés en rigolards d’une époque). Même Siné, j’ai laissé tomber. Faut pas nous prendre pour des Hons. J’écoutais encore Rance-Culture, mais cette fois c’est trop. Que reste-t-il. Tenter de s’informer sur panet. Encore faut-il se faire racketter pour un « abonnement » (pas question), ou se débrouiller à la nomade… Ça devient bien difficile (surtout pile au milieu de nulle part). Et ça ne remplace pas ce foutu « lien social » délité… Ça devient bien difficile de trouver l’énergie et de renoncer à renoncer. Mais en avant, nom de nom ! En avant ! (méthode Coué 😉


      • Suzanne Le 05 mai 2014 à 21h09
        Afficher/Masquer

        Je pense que quelque chose autour du boycott de la télé serait intéressant, il faut creuser ça…


      • Spipou Le 05 mai 2014 à 22h04
        Afficher/Masquer

        Je ne suis abonné qu’à une revue de musique traditionnelle, à La Hulotte et au bulletin trimestriel de l’association des anciens déportés de Rawa-Ruska, où mon père a été en captivité (encore l’Ukraine, tiens), et je ne regarde que les sitcoms de AB production (la chaîne de Dorothée) avant d’aller me coucher après une dure nuit de travail – et quelques heures passées à lire les dernières nouvelles de l’Ukraine, en particulier ici !

        Il ne me reste plus grand-chose à boycotter, Caroline ! 🙁


      • Olivier M Le 05 mai 2014 à 22h16
        Afficher/Masquer

        Le boycott des médias… inutile ou presque.

        C’est aux annonceurs qui financent ces médias qu’il faut s’attaquer. A chaque pub diffusée, écrire à la marque, avec copie au média, indiquant que si elle continue à financer par ses pubs un média si manipulateur et propagandiste, elle sera alors la cible d’un boycott.

        On est dans un monde capitaliste, faut s’attaquer au portefeuille!


  15. Nanker Le 05 mai 2014 à 13h54
    Afficher/Masquer

    “Tout cela laissera une trace indélébile dans le sérieux et dans l’intégrité de nos journalistes”

    je n’y crois pas un instant. Les “journalistes” (notez les guillemets) passent au grand maximum 7-10 ans en 1ère ligne puis ils intègrent soit les bureaux (journalisme en pantoufles) ou ils quittent carrément la profession et deviennent conseillers médias au service des patrons ou des hommes politiques (les mauvaises langues diront qu’ils étaient déjà au service des puissants lorsqu’ils avaient la carte de presse et qu’ils bavaient dans un micro…). Sur Google cherchez “Jean-Luc Mano” vous verrez… Communiste à 15 ans journaliste à 30, conseiller à 50 “plusieurs responsables politiques et dirigeants d’entreprises” (Wiki) avec en plus petite médaille en chocolat au revers de la veste : un parcours idéal non?

    Tous les 7-10 ans des places se libèrent et des petits jeunes avides de se faire une place au soleil sont plus que contents d’intégrer une rédaction et de jouer les “chiens de garde” pour reprendre l’expression de Pierre Carles.

    En somme le cirque continue il n’y a que les clowns qui changent : “Saddam a la 4ème armée du monde ” et les charniers de Timisoara c’était en 91 et 89 : depuis la situation a tristement empiré.


  16. Adam.H Le 05 mai 2014 à 14h01
    Afficher/Masquer

    Merci pour votre travail.


  17. jeff Le 05 mai 2014 à 14h03
    Afficher/Masquer

    2 mort et 10 bléssés dans la population de slanviask


  18. PL Le 05 mai 2014 à 14h10
    Afficher/Masquer

    ce matin à slaviansk, les hélicoptères des nazis lançent des missiles

    link to youtube.com

    1:33 sur la vidéo, explosion deux secondes plus tard


  19. Perekop Le 05 mai 2014 à 14h17
    Afficher/Masquer

    L’Ukraine ferme ses frontières. Silence, on tue.


  20. Simon Le 05 mai 2014 à 14h19
    Afficher/Masquer

    Encore un très bonne article !

    Attention je reviendrai juste sur les Humvee’s ou si vous préférez hummers étaient déjà présent bien avant la crise. Les paras ukrainiens en ont reçu environs 50 en 2001.D’ailleurs on voit sur votre photo le logo des paras sur la portière. (deux avions de chaque coté avec un parachute au milieu)

    “Ukraine – ~50 vehicles (since 2001) at the 95th Airmobile Brigade,[69] 10 vehicles were donated to the Polish–Ukrainian Peace Force Battalion (POLUKRBAT).”

    parade de indépendance de 2008
    link to upload.wikimedia.org

    Sinon pour la “Normandie-Niemen” c’est triste de devoir renier son histoire pour ne pas soi-disant ne pas froissé les polonais…

    Sirpa Air précise que « pour ne pas perturber le message de la présence française en Pologne par des considérations inappropriées, les insignes des unités ont été ostensiblement effacés des dérives des Rafale qui participent à cette mission ».

    link to opex360.com

    Cela me conforte de plus en plus d’en mon choix de voté UPR au Européen !


  21. jeff Le 05 mai 2014 à 14h32
    Afficher/Masquer

    sur le site zéro hedge

    4 soldats tués et 40 bléssés dans les rangs de l armée ukrainne à slaviansk


  22. kopenhague Le 05 mai 2014 à 15h45
    Afficher/Masquer

    Les innommés d’Odessa link to arretsurimages.net


  23. quidam Le 05 mai 2014 à 15h52
    Afficher/Masquer

    Sur la “fabrique du consentement” dans les démocraties, le vieux père Chomsky nous a déjà tout appris. Merci à Olivier Berruyer de nous démontrer les impostures actuelles à propos de l’Ukraine.

    Maintenant râler sur nos médias, sans réagir vraiment à ce que nous avons la certitude qu’est l’actualité véritable ne sert à rien.

    Étudions plutôt ici ce que nous voulons, le sens dans lequel nous souhaitons que nos gouvernants agissent. Parce que oui, il faut préférer être les européens qui auront accompagnés un processus démocratique intelligent dans un pays d’Europe que les européens qui ne seront pas respectés eux-mêmes en faisant le jeu des US.

    Ce qui ne veut certes pas dire que nous oublions un seul instant que la Russie n’a pas spontanément de visée hégémonique. Mais ça, ça se traite et non l’attitude américaine, si nos gouvernements sans courage ne peuvent pas arguer d’un fort courant d’opinions pour prendre leur distance avec le yankee.

    Bref à nous de faire l’actu. Je ne suis pas un champion d’agit-prop. Mais s’il faut contribuer à organiser (10 à 20h dans la semaine) on me trouvera (et je dirai même, sans état d’âme pour être avec des personnes très engagées à gauche) simplement pour ne pas me (nous) retrouver sur les bancs des accusés de l’histoire sans même les “excuses” d’Eichmann.

    A plus les gus.


  24. VladimirK Le 05 mai 2014 à 15h54
    Afficher/Masquer

    Quand j’ai vu les Humvee Ukrainiens, j’ai eu la même réaction “quoi, des Hummers en Ukraine ???”… mais avant de réagir au quart de tour, je me suis renseigné, et apparemment, l’Ukraine en est équipée depuis 2001, donc sans lien avec la crise actuelle.


  25. PL Le 05 mai 2014 à 16h01
    Afficher/Masquer

    kramatorsk en ce moment, autre ville assiégée.

    enterrement de Ioulia, la jeune femme infirmière tuée il y a trois jours par des soldats de la garde nationale de kiev.

    link to youtube.com

    Краматорск Похороны медсестры Юлии
    sur youtube


  26. MandraGaure Le 05 mai 2014 à 16h10
    Afficher/Masquer


    5 mai 2014

    Ukraine : Fermeture Provisoire des Frontières


    “Les autorités ukrainiennes ont pris la décision de fermer temporairement l’ensemble des points de passage frontaliers du pays lit-on aujourd’hui sur le site officiel du gouvernement ukrainien :
    «Le ministère des Affaires étrangères est chargé d’informer les missions diplomatiques étrangères en Ukraine, ainsi que les missions diplomatiques et les consulats ukrainiens à l’étranger, de la fermeture provisoire des points de passage et de contrôle frontaliers» indique le site.”

    “Le 17 avril dernier l’Ukraine a fermé sa frontière aux hommes russes âgés de 16 à 60 ans, ainsi qu’aux hommes ukrainiens de 16 à 60 ans résidant en permanence dans la république de Crimée ou à Sébastopol, entités qui avaient adhéré à la Fédération de Russie suite à un référendum.”

    Source :
    – RIA Novosti
    link to fr.ria.ru
    Signalée par :
    – Réseau de Recherche sur les Opérations de Paix (Montréal)
    link to operationspaix.net


  27. AristippeO Le 05 mai 2014 à 16h36
    Afficher/Masquer

    Je pense que pour cette histoire d’écusson sur les rafales, il serait très judicieux d’interroger Régis Chamagne, ancien colonel de l’armée de l’air et auteur de « L’art de la guerre aérienne ».
    La propagande anti-russe s’infiltre partout, cependant il reste des hommes et des femmes au service de l’état comme les militaires et bien d’autres fonctionnaires civils qui ont su garder une mémoire sur le long terme. Ce n’est pas justice que de leur faire un procès en propagande atlantiste. Comme il serait injuste de faire un procès aux fonctionnaires du pôle emploi pour excès de zèle néo-libéral alors que bien souvent ils sont bouleversés/submergés par la funeste réalité de l’explosion du chômage. Ils sont impuissants face a cette tâche, on les méprise pour cela, mais ils sont à leur poste et font ce qu’ils peuvent comme de bons soldats.
    Tous exécutent, mais ils ont aussi des petits symboles (comme cette insigne), en dehors du champs de pression politique, qui représente leur dignité et leur liberté de penser.


    • VladimirK Le 05 mai 2014 à 16h48
      Afficher/Masquer

      @AristippeO :

      Durant ma carrière, j’ai eu l’occasion de fréquenter des pilotes de l’armée de l’air française, et ils sont très loin de l’image Top-Gun (ou Chevaliers du Ciel).

      Ce sont des gens qui ont fait des études poussées, qui ont une grande culture ; on ne met pas des avions de 75Meuros aux mains d’imbéciles (remarque… on met bien des pays entiers aux mains d’imbéciles, donc l’argument n’est pas aussi bon que cela).

      Alors je vous prie de me croire : dans l’armée française, il y a beaucoup de personnes de qualité qui comprennent que parfois, ils ont de sales besognes à faire, parce que c’est leur métier, et non leur volonté.


      • Fabrice Le 05 mai 2014 à 17h09
        Afficher/Masquer

        Tout à fait d’accord je pense que les pilotes ont un minimum de décence et qu’ils ne sauraient accepter de combattre contre un peuple avec un blason symbole historique de la défense de la population de ce même peuple.

        Un militaire ça obéit mais ça peut respecter la forme, après j’envisageais aussi une autre optique mais bon qui n’empêche pas ce qui me semble le plus probable.


      • AristippeO Le 05 mai 2014 à 17h12
        Afficher/Masquer

        Mais je ne dis pas autre chose que ce que vous dites.


        • VladimirK Le 05 mai 2014 à 17h19
          Afficher/Masquer

          et je ne vous contredis pas, au contraire, j’appuie votre argument.


          • Fabrice Le 05 mai 2014 à 18h31
            Afficher/Masquer

            pareillement votre poste résumait notre pensée, VladimirK et moi n’apportions que notre touche personnelle 😉


  28. murphy Le 05 mai 2014 à 17h22
    Afficher/Masquer

    Tout ceci me rappelle l’hystérie engendrée par le conflit en ex-Yougoslavie, d’un côté comme d’un autre par ailleurs. Nous étions dans les année 90, j’ai effectué une partie de mon service militaire en Bosnie (comme volontaire bien entendu…quel idiot quand même).

    Internet n’était pas encore présent dans les foyers, imaginez la “propagande” de l’époque dans les journaux, seuls détenteurs ou presque, de l’information “correcte” (A quelques exceptions près).

    Une impression de déjà-vu dans l’horreur, avec en prime, un “Occident” en fin de course et agressif et des Russes déterminés. Tout cela est désespérant.


  29. VladimirK Le 05 mai 2014 à 17h32
    Afficher/Masquer

    Ce qui est intéressant avec cette montée dans les tours de l’OTAN, c’est que d’envoyer de vieux chasseurs – F16, F-18, F-15… – qui seront de toute manière incapables d’intercepter d’éventuels missiles russes, ou même des bombardiers lanceurs d’engin de type TU-160, d’antédiluviens E-3 Sentry (AWACS) – et il en ont envoyés tout de même 4, rien que ça !!! – ça va poser quelques problèmes :

    – La pollution générée par ces engins est sans commune mesure aux appareils civils ; l’écologie n’a jamais été la priorité des militaires, exception faite des Mirages 3 de l’armée Suisse.

    – Faire voler tout ce petit monde dans le vide, ça coûte des sous, beaucoup de sous, il faudra payer, et qui va payer (a déjà payé) ?

    (1 heure de vol sur un chasseur va de $10K à $35K selon le modèle, et beaucoup plus pour un AWACS)


  30. Theoltd Le 05 mai 2014 à 17h35
    Afficher/Masquer

    Un nouveau mot apparait chez les presstitutes: criminels. Terroristes, ça faisait trop “école américaine”, on est donc passé a criminels.
    Les criminels pro russes d’Odessa, les criminels de Slaviansk….bientot ceux de Moscou.

    Il semblerait que le mot criminel ne puisse pas designer les fascistes de Maidan par exemple.

    Ah, la langue française et ses subtilités……..


    • yt75 Le 05 mai 2014 à 20h33
      Afficher/Masquer

      Dans les media anglo saxons, un terme très utilisé (et aussi à mon avis “poussé”, car par exemple aussi utilisé par Nuland ) est “little green men” pour désigner les “agents russes” qui seraient partout.

      Ça a à la fois un côté infantilisation terminale (spectacle et compagnie), et bien sur condescendance.


      • MandraGaure Le 05 mai 2014 à 22h02
        Afficher/Masquer


        “Les petits hommes verts”… Comme si les russes (qui d’ailleurs n’en sont pas en l’occurrence, mais supposés l’être, pour la propagande), comme s’ils venaient de Mars !… Cette méchante tendance chronique à toujours vouloir humilier, abaisser et ridiculiser les russes. Cette façon de les faire passer pour des arriérés, des brutes, des primates.
        Comme le renard qui, face aux raisins si mûrs et tant convoités, dépité de ne pouvoir les atteindre, décrétât : – “Ils sont trop verts !”

        La Russie est jalousée, enviée. Elle n’est pas sans tache, mais n’était-ce pas le fait des erreurs commises par ceux qui entraînaient ce grand peuple dans la spirale infernale ? N’en ont-ils pas souffert ? Combien de morts ? Des guerres, des famines, des exécutions sommaires, des camps de détention, de torture et de mort.
        Je rêve d’une ‘Russie Amie’… La Russie est un pays immensément beau. Et les russes sont des gens très gentils et très amusants. Ils savent rire et faire rire. Et ils sont courageux. Très courageux. Leurs attitudes parfois défensives, suspicieuses, des fois agressives aussi sont résultats d’offenses subies et de souffrances endurées. Il y a tant à dire de la Russie et des russes. Et nous pourrions tant partager. Et l’Ukraine de même. Un peuple doux, festif, hospitalier. Mais si blessé dans son histoire. L’Ukraine est le berceau de la ‘Grande Russie’.
        Quel démon se déchaîne dans l’Occident et en USA pour vouloir rallumer la mèche d’une guerre froide, et pire peut-être ?

        Il n’y a pas de ‘petits hommes verts’…
        Il y a des humains. Tous différents, tous uniques, tous complémentaires.

        Merci d’avoir relevé cette ‘caricature’ verbale. Je l’ai lue à plusieurs reprises moi aussi, et à chaque fois elle me blessait.


  31. romain Le 05 mai 2014 à 17h39
    Afficher/Masquer

    Je viens de passer sur le site du figaro. Beh plus un seul article sur l’Ukraine en première page!! A la place il y en a un sur, je cite: “Jean-Luc Mélenchon appelle ses militants à «filmer les agissements» des journalistes”.
    Et après ils vont s’étonner que le peuple soit hostile envers eux..


  32. Hélène Clément Le 05 mai 2014 à 17h40
    Afficher/Masquer

    Cher Olivier,

    Merci de votre travail d’information face à cette situation insoutenable.

    Une petite explication sur l’état d’esprit de nos aviateurs avec cet article bien argumenté… pas étonnant que nos officiers veulent enlever les “auto-collants” du Normandie Niemen avec de tels enseignements de propagande honteuse….

    link to diploweb.com

    et ensuite on nous assure de “la nature fondamentalement pacifique de la construction européenne”;

    Il faut oser quand même le dire….et encore plus le publier.

    Etrange ressemblance avec Van Rompuy vous ne trouvez pas sur la photo de ce Monsieur Gourdin, est ce son cousin?


  33. Nerouiev Le 05 mai 2014 à 17h41
    Afficher/Masquer

    Quand on voit un gouvernement envoyer son armée puis sa milice pour être sûr des dégâts contre une partie de son peuple, on peut craindre que le but ne soit pas le redressement économique du pays. Dans le même camp il faut se souvenir des paroles de Timochenko qui voulait que tous les Russes périssent sous le feu des armes nucléaires. On ne peut pas dire que quand elle était 1ière ministre du gouvernement orange la situation du pays se soit améliorée au contraire. Pourtant le début de l’occupation de Maïdan était pour une relation économique avec l’Europe et refusée par Ianoukovitch car défavorable à l’Ukraine. L’embrasement est avant tout la volonté américaine avec ses supporter et serviteurs Ukrainiens auto proclamés. Après de tels affrontements l’unité n’est plus possible sauf forcée par une dictature encouragée et soutenue par les USA. Si en plus le FMI s’en mêle, ce sera une catastrophe pour TOUS les Ukrainiens et la possibilité pour les USA de s’installer sur place à la barbe de la Russie. Bravo, nos médias et nos gouvernements, vous perdez la tête. Heureusement qu’il y a des personnalités comme Poutine, dans cette affaire j’ai absolument confiance en lui.


  34. romain Le 05 mai 2014 à 17h48
    Afficher/Masquer

    Je propose qu’on arrête de parler ici de “pro-russe”. Ce terme a été décidé par la propagande mainstream, et même s’il nous atteint moins quand on est vraiment informé, il est répété à longueur de journée. Et il ne vous échappera par que dans ce terme il y a le mot “russe”. Alors forcément il y a parmi ces protestataires des pro-russie, mais pas que! Il y a donc des séparatistes, mais aussi des partisans de la fédéralisation, ou tout simplement des anti-nazis. Je propose donc d’appeler ces protestataires les “rebelles anti-maïdan”. Parce que c’est bien à partir de ce coup d’état qu’est née la protestation, et contre ce qui en découle qu’elle se bat!


    • Beauch26 Le 05 mai 2014 à 22h20
      Afficher/Masquer

      Oui, les anti maidan ou les légalistes (ou loyalistes) ou les… **démocrates**, tout simplement !
      Après tout le pouvoir actuel n’a pas été élu !

      @Nerouiev des analyses évoquent le souhait américain d’une guerre en Europe… C’est sûr qu’on ne soutient pas des exaltés sanguinaires pour le plaisir ou la beauté morale du geste.

      PS perso : ça me fait mal de voir le 2/30 affecté à cette mission de m…
      Ceci dit d’une manière générale, ça me fait de plus en plus mal de voir les rôles joués par notre pauvre armée Française.


      • reneegate Le 06 mai 2014 à 08h59
        Afficher/Masquer

        Vous avez absolument raison réapproprions nous les signifiants : “Démocrates” est le nom parfait pour désigner ceux qui s’insurgent contre un pouvoir non élu qui récuse toutes les élections au suffrage direct. Par contre les Pro Maidan ou Pro Occidentaux ou Pro Européen portent bien leur nom.


    • MandraGaure Le 05 mai 2014 à 22h48
      Afficher/Masquer


      (Correction de ma précédente réponse qui m’a littéralement ‘glissé’ du clavier sans avoir pu ni la relire ni la corriger ni la terminer…)

      En réponse à zav.ew (Vu que je me suis trompée de ligne aussi…)

      Oui ! Voilà une manière aisée et efficace de faire contrepoids, de manifester nos désapprobations et de rétablir des vérités. Nous réapproprier la langue, le langage et le sens des mots… Lutter contre la NovLangue. Refuser ses stéréotypes, ses réductions, ses raccourcis et ses infamantes insinuations. Redonner aux mots le poids qu’ils ont. Appeler un chat un “Chat” !

      Ceux qui luttent aujourd’hui en Ukraine sont “Contre” ce qui s’y passe; ils sont “Contre” ce gouvernement fantoche, contre cette flopée de vendus dont l’intention est de brader leur pays au FMI, à la BCE, à l’UE; ils sont “Contre” la soumission à l’Otan qui les fâchera définitivement avec leur grand frère russe; ils sont “Contre” l’idée de devoir travailler pour l’Europe, de perdre leurs relations économiques, professionnelles et culturelles avec leur grand voisin; Ils sont “Contre” le spectre de l’animosité entre frères qui se dessine devant leurs yeux; ils sont “Contre” cette dynamique mortifère mise en œuvre depuis fin février, celle qui gisait à l’état de projet dans les cartons de l’Europe, préméditée, et par faute de laquelle ils ne pourront plus vivre dans cet esprit d’échange et de partage qui a toujours existé entre la Russie et l’Ukraine; ils sont “Contre” une plus grande pauvreté encore que celle qu’ils connaissent déjà et qu’ils craignent, avec raison, de voir s’aggraver; ils sont “Contre”, oui, “Contre” la volonté de briser le lien ancestral avec la Russie et ce malgré les souffrances, malgré les injustices, malgré les camps de Staline, malgré l’horrible Holodomor qui reste présent dans les mémoires.
      Leur histoire ne regarde qu’eux, d’ailleurs. Ils trouveront bien un jour le chemin vers le pardon mutuel tant il est vrai que tous ont souffert sous la Terreur.

      Il faut s’employer à “Contrer”, (par contre :), nous aussi, ces manoeuvres de lavage de cerveau par lesquelles ils nous mettent à leur bottes et qui font de nous des porteurs de paroles mensongères… Il n’y a pas en Ukraine de ‘Pro-Russes’ non ! C’est une sottise que de parler de la sorte. Russie et Ukraine sont pays frères, cousins, voisins ! Ceux qui luttent sont “Anti-Kiev” comme le dit bien O.Berruyer. Et qui ne le serait ?
      La tournure des évènements durant les derniers jours de février sur Maïdan, les assassinats de civils, de policiers, l’hystérie organisée autour de la pseudo-destitution de Yanoukovitch, toutes ces salades de gros bras, ces exhibitions de fausse liesse, cette libération sine die de la Timochenko, tout cela, pour un esprit posé, ne pouvait que paraître suspect. Et ne pouvait qu’indigner et inquiéter tout humain respectueux des principes de liberté et des fondements de démocratie. A fortiori les premiers concernés, les ukrainiens eux-mêmes, surtout ceux de l’Est puisque, pire encore si possible, le surlendemain de la pseudo-destitution de Yanoukovitch, la Rada annonçait que la langue Russe ne serait plus reconnue en Ukraine, que les chaînes russes ne seraient plus diffusées ! Et même si la loi “n’est pas passée”, rien que d’avoir osé proférer ces idées, n’y avait-il pas raisons suffisantes de devenir “Anti-Kiev” ?

      A nous de le faire savoir.
      Voilà un début de révolution.
      Nous réapproprier notre langage !

      C’est important votre remarque.
      Cessons de nous laisser conditionner.
      Merci.


  35. zav.ew Le 05 mai 2014 à 18h03
    Afficher/Masquer

    Je lis votre blog depuis 2011, je continue à avancer dans votre premier livre doucement mais sûrement…
    Merci pour ces articles sur l’Ukraine car après lecture le retour sur les grands médias est un peu euh… consternant.


  36. Ras Le 05 mai 2014 à 18h06
    Afficher/Masquer

    Lu sur francetvinfo (link to francetvinfo.fr)

    “Un hélicoptère militaire ukrainien a été abattu par des pro-Russes à Sloviansk, selon le ministère de la Défense. Des combats intenses ont par ailleurs fait quatre morts et environ trente blessés dans la ville, du côté ukrainien.”

    Heu… Il sont tous Ukrainien dans ce conflit, non ? La façon dont ce chapitre est rédigé laisserait à penser qu’il s’agit d’une guerre Russe-Ukraine. Bravo pour l’imprécision et les amalgames…


  37. VladimirK Le 05 mai 2014 à 18h09
    Afficher/Masquer

    Pendant ce temps, en Israël…

    Israel to U.S.: Opposing Russia would endanger our security
    White House remains incensed over Jerusalem’s breaking of ranks over Ukraine.

    link to haaretz.com


  38. MandraGaure Le 05 mai 2014 à 18h22
    Afficher/Masquer


    Philippe Migault / Chercheur à l’Iris / Spécialiste de la Russie

    Extraits :

    “Odessa ne sera pas un facteur suffisant pour provoquer la réaction russe… Il faudrait qu’il y ait une aggravation de la situation réellement dramatique, ce qui n’est souhaité ni à Kiev, ni dans l’Union Européenne… Puisqu’on commence à voir, aussi dans l’Union Européenne, qu’il est réclamé des comptes à Kiev en demandant une commission d’enquête indépendante sur ce qui s’est réellement passé (cf. Odessa). Il y a donc quand même une suspicion de bavure grave…


    “Poutine a intérêt à ce que la situation se calme, qu’elle se fige dans la position actuelle où, de fait, le pays est coupé en deux. Ce qui lui évite d’intervenir; ce qui évite un bain de sang éventuel; ce qui évite aussi des sanctions supplémentaires… Le dialogue, lui, il peut durer des années… Et tant que la situation restera bloquée, le basculement de fait de l’Ukraine dans l’Otan restera bloqué, lui aussi…”


    “Il y a un certain nombre d’éléments radicaux qui aimeraient provoquer une réaction russe en arrivant à des évènements extrêmes qui pousseraient la Russie à intervenir; c’est ça le danger !… Tant du côté des Ultra-Nationalistes que du côté des ‘Pro-Russes’, il y a un noyau dur, ultra-minoritaire certes, mais noyau-dur qui est composé de types risquant de faire déraper la situation en se lançant dans des aventures susceptibles de provoquer des évènements bien plus graves.”



    Source : Boursorama → link to boursorama.com


  39. VladimirK Le 05 mai 2014 à 18h23
    Afficher/Masquer

    Et la Finlande qui tient bon face à l’attraction de l’OTAN :

    link to yle.fi


    • Fabrice Le 05 mai 2014 à 18h58
      Afficher/Masquer

      Il faut avouer que la Finlande est bien placée pour avoir connu une situation proche de la situation de l’Ukraine car suite au pacte germano-soviétique elle a été envahie et a résisté vaillamment mais en vain à l’invasion soviétique, quand l’Allemagne s’est retournée contre l’URSS la Finlande souhaitant recouvrer ses territoires à fait une grave erreur en s’alliant au diable.

      Du coup à la fin de la guerre elle a été assimilée à l’Axe et a payé le prix d’une bonne part de son territoire, personne ne prenant en compte ce qui l’avait poussé au départ à entrer en guerre et qu’elle n’avait pas accédé à la demande des nazis de couper la ligne de chemin de fer alimentant Stalingrad et de Mourmansk , du coup chat échaudé craint l’eau froide, on comprend qu’elle veuille ne plus s’impliquer dans un conflit surtout si son existence n’en dépend pas.


  40. Caroline Porteu Le 05 mai 2014 à 18h40
    Afficher/Masquer

    Un léger changement de ton à noter dans un article de l’Huma

    L’envoi de l’armée plonge l’Ukraine dans la guerre civile –
    De notre envoyé spécial. Depuis l’opération militaire lancée le 2 mai à Slaviansk par le gouvernement intérimaire en place à Kiev, l’est et le sud du pays sombrent dans les affrontements. Les forces antigouvernementales bénéficient de plus en plus du soutien de la population, révulsée par les dizaines de morts.
    – See more at: link to humanite.fr


  41. kinimodo Le 05 mai 2014 à 18h48
    Afficher/Masquer

    Tensions en Ukraine: les Juifs s’apprêtent à quitter Odessa

    Jérusalem post, en anglais:
    link to jpost.com

    en français sur la reprise de ria novosti
    link to fr.ria.ru

    Il est où BHL ?


    • MandraGaure Le 05 mai 2014 à 19h01
      Afficher/Masquer


      Hu hu hu…
      Déjà plusieurs jours que je me pose la question. Il est où celui-là ? Toujours aux avant-postes, col en bataille, sourcils en broussailles et cheveux au vent, fin prêt pour la photographie en ‘Une’… M’est avis qu’il n’a pas envie d’affronter les quolibets de la presse de l’Est où il n’est pas fort populaire… Tant mieux, qu’il reste où il est ! Au moins un élément de zizanie en moins dans le tableau… 🙂


  42. jeff Le 05 mai 2014 à 18h49
    Afficher/Masquer

    Sur zéro hedge video de l helicoptére abattu cette après midi .


  43. MandraGaure Le 05 mai 2014 à 18h54
    Afficher/Masquer


    Ukraine: «Le conflit peut-il dégénérer en guerre mondiale ?»

    {…}

    Dernier paragraphe :

    «(…) l’urgence est de calmer le jeu, affirment les deux experts. (Yves Boyer & Vladimir Fedorovski) La priorité est politique mais aussi et surtout économique. Il s’agit de restaurer le dialogue entre les Ukrainiens, alors que leur pays est au bord de la faillite, et de tout faire pour que l’élection présidentielle du 25 mai puisse se tenir, afin de doter Kiev d’un gouvernement légitime et légal.»


    (Note → Dans la feuille de route de Merkel et Poutine (ce matin) qui sera (si tout va bien) proposée à la ‘table ronde’ entre les parties Pro-Nationalistes et Anti-Kiev, il est (notamment) suggéré de remettre les élections présidentielles à deux mois, le temps que ‘les esprits se calment’. Kiev, cependant, refuse d’envisager cet ajournement, décidé ‘coûte que coûte’ à ce que ces élections se tiennent à la date prévue…)


    «Bref, il faut agir pour «éviter la guerre civile, qui serait le prélude à une guerre généralisée», argue Vladimir Fedorovski. «Un conflit qui se transformerait en guerre civile aux portes d’un pays doté de l’arme nucléaire porte en lui les germes d’une complication plus globale», renchérit Yves Boyer.

    «Et c’est l’Europe qui devrait, selon ces spécialistes, →→cesser de prendre partie←← pour jouer son rôle de médiateur, chercher à aider les forces en présence à trouver leurs intérêts communs, «qui ne sont, en vérité, pas si lointains» assure Vladimir Fedorovski. «D’autant plus que tout le monde -Ukrainiens, Américains, Européens mais aussi Russes- sortirait perdant d’une guerre généralisée.»

    (Note → Sans compter que pareille menace ne laisserait pas grand monde debout… Oyéééé ! Quelle situation ! Ils jouent avec nos vies à la Roulette Ukrainienne sur ce coup là… Rien de moins.)


    Source : 20minutes.fr → link to 20minutes.fr


  44. Janna Le 05 mai 2014 à 19h01
    Afficher/Masquer

    The New York Times

    link to nytimes.com


  45. romain Le 05 mai 2014 à 19h21
    Afficher/Masquer

    link to youtube.com

    Un vidéo d’un interview d’un membre de l’hopital de Slovyanks.

    A confirmer par ceux qui parlent russe:
    10 personnes y ont été emmenées aujourd’hui, toutes avec des blessures par balles. 2 morts, dont 1 femme avec un tir dans la tête.


    • romain Le 05 mai 2014 à 19h35
      Afficher/Masquer

      Allez voir les vidéos de Graham Phillips du jour après les combats de Slovyanks. il fait des interviews de civils qui parlent anglais.
      link to youtube.com

      Dont un civil qui dit que l’armée ukrainienne a tiré sur sa maison:
      link to youtube.com


    • Janna Le 05 mai 2014 à 20h47
      Afficher/Masquer

      Médecin-chef adjoint de l’hôpital de la ville Sloviansk 05-05-2014

      De 11 heures a commencé à arriver des blessés par balles.
      10 blessés:
      3 personnes dans le service de chirurgie de blessures par balles à l’abdomen
      7 personnes dans l’unité de traumatologie avec des blessures par balles aux jambes et aux bras,
      blessures de la poitrine

      2 tués:

      Un homme avec de multiples blessures par balles au torse et une femme avec une blessure par balle à la tête .


      • romain Le 05 mai 2014 à 23h09
        Afficher/Masquer

        Merci! j’espère juste qu’avec le nouveau blocus de la ville, les hopitaux vont quand même pouvoir continuer à tourner..


  46. Ras Le 05 mai 2014 à 19h33
    Afficher/Masquer

    Parce qu’en ces temps troublés, il vaut toujours mieux multiplier les sources d’information, je me suis intéressé à la vision chinoise des événements en Ukraine, et je suis tombé sur un site que je ne connaissais pas.

    link to french.xinhuanet.com

    L’article date du 3 Mars (samedi donc). Quelques extraits :

    “La police locale a indiqué à l’agence de presse russe Itar-Tass que des émeutes ont eu lieu plus tôt dans la journée entre des fans de football de la ville orientale de Kharkov et des radicaux du Secteur droit venus de Kiev.”

    “Près de 50 personnes, dont 10 policiers, ont reçu une aide médicale en raison de l’incendie, attribué par Kiev au Secteur droit, un groupe ultra-nationaliste ukrainien, et aux militants d’auto-défense.”

    Étonnante vision, bien loin de celle livré en Europe. On dira qu’il s’agit d’un organe de presse officielle chinois, donc forcément orienté pro russe et anti occident. Mais ça reste intéressant comme vision…

    Aucune infos concernant l’orientation politique des victimes, ni de la provocation des supporters, ici attribué à Secteur Droit et non aux “activistes pro russe” comme on peut le lire en France.


    • VladimirK Le 05 mai 2014 à 20h31
      Afficher/Masquer

      C’est pour cela que la vision des médias israéliens m’intéresse particulièrement :

      Israël doit être partagé entre l’Atlantisme avoué depuis de nombreuses années, la sécurité que la Russie maintient au Moyen Orient et le caractère infréquentable du gouvernement Ukrainien actuel.


      • Spipou Le 06 mai 2014 à 01h16
        Afficher/Masquer

        Israël s’est abstenu à l’ONU au sujet des sanctions contre la Russie, et Obama n’a pas apprécié.

        Effectivement, ça serait intéressant d’avoir le point de vue des media israéliens.


        • Olivier Berruyer Le 06 mai 2014 à 02h58
          Afficher/Masquer

          en ligne…


  47. nanar Le 05 mai 2014 à 20h49
    Afficher/Masquer

    Odessa : les affrontements ont fait plus de 100 morts, il y a des enfants (politique ukrainien)

    Le chef de file du mouvement social Sud-Est Oleg Tsarev, qui a retiré sa candidature de l’élection présidentielle en Ukraine, est convaincu que les heurts à Odessa du 2 mai avaient fait plus de 100 morts dont des enfants.

    Il n’en a pas cependant fourni des preuves.

    « Nous estimons que dans la Maison des syndicats il y a plus de 100 cadavres. La police ne fait entrer personne pour que les cadavres ne soient pas comptés. Nous savons exactement qu’il y a là bas des enfants mineurs. Nous sommes sûrs que le pouvoir fera tout son possible pour dissimuler les traces de ce crime horrible. Nous voulons mener une instruction et juger les responsables de ce crime », a-t-il déclaré à l’agence RIA Novosti.

    « Il y a l’impression qu’on tuait les gens et la façon dont les femmes sont désabillées indique qu’elles avaient été peut-être violées. Après seulement ont les aspergeait avec les cocktails Molotov et incendiait », a dit Oleg Tsarev.

    Précédemment le député du conseil régional d’Odessa Vadim Savenko avait déclaré que les affrontements à Odessa avaient fait 116 morts. Selon lui « les autorités ukrainiennes ont reçu la commande de taire l’envergure de la tragédie pour cacher à l’opinion mondiale le fait d’avoir organisé à Odessa une opération punitive contre les habitants pro-russes ».

    link to french.ruvr.ru


    • Janna Le 05 mai 2014 à 21h33
      Afficher/Masquer

      116 personnes ont été tuées et brûlées à Odessa – ils ont dit – survivants,
      c’est des histoires- preuve de survivants (il ya beaucoup des vidéo) et des informations de certains des policiers qui démissionné 04-05-2014 .


  48. André Le 05 mai 2014 à 21h10
    Afficher/Masquer

    link to translate.google.com
    Autre lien sur Odessa


  49. Spipou Le 05 mai 2014 à 21h12
    Afficher/Masquer

    Je me sens de plus en plus horrifié et déprimé…

    Bon, je redonne les liens vers Yandex, dont le traducteur est nettement meilleur que Google Translate.

    D’abord, le moteur de recherches :

    link to yandex.ru

    Vous pouvez taper des mots-clefs simples en caractères latins, en anglais (par exemple, “odessa”, “kramatorsk”, “ukraine”, “ukraine crisis”, “united states”, “european union”, “nato”, “russia vs nato”) ; en anglais impérativement, j’ai essayé en français, on n’a en résultat que des articles en français. L’anglais donne principalement des articles en russe ou en ukrainien. Cliquez ensuite sur “Найти”.

    Choisissez un article. Si vous voyez de nombreux mots avec les caractères ” i ” ou ” ï “, c’est de l’ukrainien. Si ces caractères sont absents, c’est du russe. Ca se voit tout de suite.

    Dans le traducteur (“Перевод” sur la page d’accueil de Yandex), choisir les langues : “Русский” pour le russe, “Украинский” pour l’ukrainien et “Французский” pour le français, copiez/collez votre texte, et cliquez sur le bouton jaune “Перевести”.

    Je vous mets les liens directs, je pense que ça devrait fonctionner :

    Russe → français : link to translate.yandex.ru

    Ukrainien → français : link to translate.yandex.ru

    La traduction est potable, aucune commune mesure avec Google Translate. C’est compréhensible, et on peut au moins se rendre compte de la teneur d’un article, et même saisir pas mal de détails.

    Au passage, j’ai vu qu’il existait sur VKontakte, l’équivalent russophone de Facebook, une page “Pravy Sektor à Odessa”. Mais tout de même, le compte a été supprimé !


    • Spipou Le 05 mai 2014 à 21h47
      Afficher/Masquer

      Bon… Mes “liens directs” s’ouvrent tous les deux dans la dernière langue, russe ou ukrainien, que j’ai utilisée sur mon ordinateur, mais c’est direct vers le traducteur, c’est déjà ça. Donc, suivez mes indications ci-dessus pour le choix des langues. La liste s’ouvre en cliquant sur la flèche, c’est classique comme utilisation.

      “Русский” (russe) est dans l’avant-dernière colonne, “Украинский” (ukrainien) et “Французский” (français) sont dans la dernière colonne.


    • MandraGaure Le 06 mai 2014 à 07h52
      Afficher/Masquer


      “Je me sens de plus en plus horrifié et déprimé…”



      Il y a de quoi !…
      Ainsi de moi qui n’ai cessé de songer à ces gens, les entendant hurler en toile de fond dans mon esprit lors que dormant… Me disant que voilà à quoi nous devons nous attendre, à ce genre de massacres en hordes si nous ne parvenons pas à circonscrire la menace des têtes rasées nostalgiques d’un temps où il était procédé à des pogroms…
      C’est dans l’air.

      Et empêche définitivement de dormir serein.
      Les juifs d’Odessa fuient ?… On peut les comprendre ! Ils se transmettent de génération en génération le cauchemar des massacres de 1941 lorsque des partisans soviétiques s’insurgeaient et prenaient leur défense et qu’en représailles 5 000 Juifs furent immédiatement exécutés, pendus par 3, par 5, aux lampadaires des boulevards d’Odessa sur ordre d’un enragé, bête immonde et déchaînée, un commandant Roumain, nazi ! 19 000 furent exécutés sommairement dans les heures qui suivirent, leurs cadavres arrosés d’essence, et brûlés…

      Cette ‘odeur de roussi’ comme titré dans ‘La Voix de la Russie’…
      Ces dizaines d’humains brûlés vifs, torturés ou exécutés sommairement d’abord, probablement, et puis carbonisés, le 2 mai… Peut-on imaginer que les juifs d’Odessa n’y aient vu comme un goût d’Auschwitz se profilant à l’horizon ?… Bien sûr que oui ! Que d’angoisses dans les chaumières !… Et de souvenances amères des déportations massives suivirent, alors… 1941 – 1942…. Les juifs survivants du carnage, enlevés, expulsés d’Odessa, déportés… Les trains, les wagons, les morts par dizaines, par centaines…
      Il a fallu attendre 1946 pour que les auteurs de ces faits soient reconnus ‘criminels de guerre’.


      Et merci à Mr.Berruyer pour cet inégalable et salubre espace d’expression, d’insurrection, de ‘dé-désinformation’ 🙂 et de vérité.

      [Modération : merci, mais merci aussi de faire plus court dans les commentaires…]


      • MandraGaure Le 06 mai 2014 à 21h52
        Afficher/Masquer


        [Modération : merci, mais merci aussi de faire plus court dans les commentaires…]

        Il y a ici, parmi les ‘commentaires’, de véritables gazettes à rallonges et à répétitions.
        Mais je prends acte Mr. Berruyer.
        Et ne récidiverais plus, soyez en assuré.


  50. Spipou Le 05 mai 2014 à 21h39
    Afficher/Masquer

    Une petite précision en ce qui concerne le BILD. Je ne doute pas que la CIA et le FBI soient présents auprès de la junte de Kiev, mais j’ai trouvé l’article original :

    link to bild.de

    qui prétend “BILD am SONNTAG [BILD du dimanche] a eu l’information auprès des services de sécurité allemands.”

    Comme je ne suis pas très bon en allemand et que ça me paraissait un peu gros, surtout connaissant la réputation de presse de caniveau (pour être gentil) du BILD, j’ai demandé confirmation à une amie allemande, qui me répond : “Je ne sais pas ce qui se passe exactement, mais quand une information vient du BILD, je n’en crois rien. Ils mentent et rassemblent de petits bouts d’informations qu’ils présentent comme des “nouvelles”, en les présentant de façon à en changer le sens, etc. Je ne comprendrai jamais comment un journal ou une chaîne de télévision sérieux osent citer le BILD !”

    D’autre part, au sujet de la politique à droite et à gauche d’Angela Merkel, elle pense que pour négocier une solution entre les deux parties, elle doit essayer de se tenir au milieu sans être “pro” ni “anti” l’un ou l’autre, mais que ses ennemis politiques lui reprochent justement de ne jamais se déterminer fermement d’un côté ou de l’autre sur les sujets importants, mais de pencher tantôt d’un côté tantôt de l’autre et de ne pas prendre fermement position “pour” ou “contre” quelque chose.

    Mon amie termine, fataliste : “On verra ce qu’il en ressort !” Au point où on en est, je ne peux dire que comme elle…



Charte de modérations des commentaires