De temps en temps, je vais reprendre quelques papiers de la presse et les commenter rapidement…

N’hésitez pas à poster des commentaires sur ces sites (voire avec des liens vers ici 🙂 )

N.B. j’aurais grandement besoin de personne maitrisant bien l’ukrainien… Me contacter.

Ouch, ça fout les jetons ce papier… Bon, pour ma part, je n’ai pas vu la moindre information qui rendrait cette affirmation crédible…

Voire même :

“Nous voulons être amis avec l’Ukraine et nous voulons que l’Ukraine soit un pays fort, souverain et autonome. Après tout, l’Ukraine est l’un de nos principaux partenaires. Nous avons beaucoup de projets communs et je crois en leur succès, malgré les difficultés actuelles. Plus important encore, nous voulons que la paix et l’harmonie règnent en Ukraine, et nous sommes prêts à travailler avec d’autres pays et à faire tout notre possible pour faciliter et soutenir ces objectifs. Mais comme je l’ai dit, seul le peuple de l’Ukraine lui-même peut redresser sa propre maison.” [Vladimir Poutine, 18 mars 2014]

Alors voyons le papier du Parisien :

Ukraine : le gouvernement craint une offensive militaire russe

C’est vrai que “Le gouvernement putschiste avec un tiers de néonazis craint une offensive russe”, c’est trop long comme titre, il faut couper…

Au lendemain de la prise de contrôle des bases militaires en Crimée par des forces russes, le nouveau pouvoir à Kiev s’inquiète d’un effet tâche d’huile. Ce dimanche, le secrétaire du conseil de sécurité nationale et de défense, Andriï Paroubiï, affirme que les troupes russes de Vladimir Poutine sont prêtes à attaquer l’Ukraine «à tout moment».

Ahhhhhh. Andriï Paroubiï bien sûr ! On l’a vu dans ce billet. (comme quoi, ça sert de bosser les sujets…). C’est donc le cofondateur en 1991 du parti national-social d’Ukraine devenu Svoboda. Tout va bien, une source fiable ! C’est tellement énorme quand même…

La communauté internationale s’inquiète également de cette montée en puissance militaire dans la région.

Ah, si c’est la “Communauté Internationale” alors…

Enfin sauf, la Chine, l’Inde, le Brésil, l’Argentine, l’Afrique du Sud, etc… (je vous renvoie à leurs déclarations) :

«Le but de Poutine n’est pas la Crimée, mais toute l’Ukraine (…) Ses troupes massées à la frontière sont prêtes à attaquer à tout moment», a déclaré Andrii Paroubiï devant des milliers de manifestants réunis dans le centre de Kiev. «L’occupant peut franchir la frontière chaque jour. Dans l’imagination maniaque de Poutine l’Ukraine doit faire partie de la Russie», a-t-il poursuivi.

Tiens, ça me rappelle un peu des discours dans les années 1930, non ?

Quelque cinq mille personnes étaient rassemblées sur le Maïdan, selon l’AFP. Des banderoles avec l’inscription «Otan» ou «Poutine, va-t-en !» étaient visibles dans la foule.

Quoi, 5 000 personnes (je l’écris en chiffres, ça parle évidemment plus qu’en lettres…), mais c’est ENORME CA !!!!!! Presque 1 % des plus grandes manifestations pour le départ de l’ancien président où les gens se sont mis en danger. On sent le sens des pritorités et que l’Ukraine se mobilise, et trouve vraiment le départ de la Crimée totalement injuste !!!

Naon, je déconne…

Andrii Paroubiï, ancien «commandant» du Maïdan au plus fort de la contestation contre le régime Ianoukovitch, a estimé que les régions de l’Est russophones de l’Ukraine, en proie à des pulsions séparatistes, étaient devenues de nouvelles «barricades lointaines».

De ce que j’ai lu, il est hautement suspecté d’être derrière les snipers, donc la plupart semblent être dans l’immeuble qu’il controlait… Soupçons, rien de plus, mais il faudrait une enquête internationale…

Secundo : je n’ai rien vu de très séparatiste là-bas, mais ça pourrait le devenir…

Tertio : quelles “pulsions” ? Ils ont peur de lui, simplement…

Des troupes massées à la frontière

Le commandant suprême des forces alliées en Europe (Saceur), le général américain Philip Breedlove, s’est inquiété dimanche de la présence massive de troupes russes à la frontière de l’Ukraine, qui pourrait déboucher sur une intervention de Moscou en Transdniestrie, région séparatiste de Moldavie en majorité russophone.

ALERTE, il y a des troupes russes en Russie !

Au moins, les Américains ont le bon goût de le parquer dans pas mal d’autres pays, eux !

Donc il y a aussi des troupes américaines en Pologne, qui pourraient attaquer l’Ukraine, non ?

Sinon, rappel géographique : pour atteindre la Transdniestrie depuis la Russie, il faut juste traverser toute l’Ukraine… Une paille quoi… Et tellement logique…

Enfin, bon, je serais Président de la Russie, je mettrais quelques troupes à la frontière, vu les zozos au gouvernement en face…

Le risque de guerre entre l’Ukraine et la Russie s’accroît, a aussi mis en garde le ministre ukrainien des Affaires étrangères Andrii Dechtchitsa. «Ils augmentent (…) Ils deviennent plus élevés», a noté le chef de la diplomatie ukrainienne, interrogé par la chaîne américaine ABC sur «les risques» de voir un conflit militaire éclater entre Kiev et Moscou.

Andrii Dechtchitsa : je ne peux dire qu’il soit lié à Svoboda, rien ne l’indique. Mais juste, il vient de Lviv, ville de 700 000 habitants, coeur du néonazisme, où Svoboda a fait 40 % des voix…

Sinon, c’est une étude stratégique de l’institut d’analyse Pif Gadget ?

«La situation est même plus explosive qu’elle ne l’était il y a une semaine», a averti Andrii Dechtchitsa, depuis Kiev. «A l’heure actuelle, si des troupes russes envahissaient l’Ukraine depuis les régions orientales, il serait difficile de demander aux Ukrainiens vivant là-bas de ne pas répondre à cette invasion militaire», a poursuivi le ministre.

On est bien d’accord, c’est du grand délire ? Sur le fond, et la forme….

Il a assuré que son pays avait recours à «toutes les mesures diplomatiques et autres sanctions économiques et financières pour stopper les Russes», mais que l’Ukraine «ne savait pas ce que (le président russe Vladimir) Poutine avait en tête et ce qu’il allait décider».

Enfin, ça c’est une phrase vraie ! Je ne sais pas ce que Poutine a dans la tête. Ni ces nazis, ni Obama, ni Merkel, ni Hollande, ni ma concierge…

Les capitaines des navires de guerre ukrainiens, dont plusieurs ont été pris d’assaut par les forces russes ces derniers jours en Crimée, avaient l’ordre de tirer, mais ne l’ont pas fait, a reconnu dimanche le ministre ukrainien de la Défense Igor Tenioukh.

Igor Tenioukh : ministre de Svoboda…

Le gars indique donc qu’il essaye de mettre le feu aux poudres en Crimée en tirant sur les Russes – une paille.

Mais ils résistent peu les militaires ukrainiens, donc.

On pourrait dire qu’ils ont peur, c’est sans doute vrai (bonjour les patriotes cependant).

Mais il n’y a pas que ça – il désertent en masse vers les Russes… :

Communiqué de l’Agence de Presse russe du 22/03 :

Crimée: la plupart des militaires ukrainiens refusent de quitter la presqu’île

Moins de 2.000 militaires ukrainiens sur les 18.000 déployés en Crimée ont choisi de revenir en Ukraine, a annoncé samedi le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

“Au 21 mars, sur les plus de 18.000 militaires ukrainiens déployés sur le territoire de la république de Crimée, moins de 2.000 personnes ont annoncé leur désir de regagner le territoire de l’Ukraine”, lit-on dans le communiqué.

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou avait auparavant demandé au commandant de la Flotte russe de la mer Noire d’offrir aux militaires ukrainiens désireux de quitter la Crimée la possibilité de rentrer librement en Ukraine.

Le communiqué souligne que 147 unités et établissements militaires ukrainiens implantés en Crimée ont hissé le drapeau national russe.

“Le pavillon de Saint-André flotte actuellement sur 54 des 67 navires militaires ukrainiens, dont 8 bâtiments de combat et un sous-marin“, a ajouté le ministère russe de la Défense.

Du coup, le gouvernement ukrainien a demandé ce matin à ses soldats d’abandonner la Crimée et de rentrer au pays…

Moscou dément tout projet d’invasion

«Le ministère russe de la Défense respecte tous les accords internationaux sur la limitation du nombre de troupes dans les régions frontalières avec l’Ukraine», a affirmé de son côté le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov. Il a indiqué que huit groupes d’inspecteurs internationaux avaient visité ces régions au cours du mois passé et en avaient conclu qu’il n’y avait aucune menace.

Selon lui, cette question a été soulevée à plusieurs reprises lors d’entretiens téléphoniques du ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou avec son homologue américain Chuck Hagel et le ministre ukrainien de la Défense par intérim Igor Tenioukh.

Donc les Russes ne font rien de mal quoi… Pourquoi ce papier alarmiste alors ?

Selon le Pentagone, le ministre russe Choïgou avait assuré le 20 mars à Chuck Hagel que Moscou n’envahirait pas l’est russophone de l’Ukraine. Le directeur de la commission sur l’espionnage à la Chambre des représentants, le Républicain Mike Rogers, a déclaré sur NBC que les Etats-Unis avaient le devoir d’envoyer des armes et de l’équipement aux Ukrainiens pour «qu’ils protègent leur pays et se défendent, ce qui enverrait un message clair» aux Russes.

Tony Blinken, conseiller Défense de Barack Obama, a expliqué sur CNN que les troupes russes massées à la frontière pourraient «entrer en Ukraine». Il a aussi affirmé que les Etats-Unis étaient prêts à aider l’Ukraine militairement mais que « ça ne changerait pas la stratégie de la Russie et n’empêcherait pas une invasion».

Donc comme les Russes “pourraient” rentrer en Ukraine, les États-Unis se dépêchent de rentrer en Ukraine, quoi…

Chapeau au Parisien pour ce beau papier, auquel notre jury accorde une médaille d’argent dans la catégorie “Propagande belliqueuse”…

N.B. Tiens, Obama a fait une déclaration, voici la reprise presse :

Libération :

Le Figaro :

Le Monde :

(papier énorme aussi, que je vous laisse apprécier) avec par exemple :

“Il rappellera « les droits des nations souveraines à prendre leurs propres décisions et à voir leur intégrité territoriale respectée », a prévu Ben Rhodes, le conseiller en communication pour les questions internationales” […] Il reconnait que les mesures qu’il a annoncées sont de nature à « avoir un impact sur l’économie mondiale ». « Nous aurions préféré ne pas en arriver là mais les actions de la Russie sont simplement inacceptables. Il faut qu’il y ait des conséquences. »

Voui, envoyons des chars mater dans le sang les 90 % d’habitants de la Crimée qui voulaient se barrer… Mais bref, revenons à la presse…

La déclaration exacte d’Obama qui nous intéresse, est partout, comme ici sur le site de Libération :

«L’Europe et les Etats-Unis sont unis pour soutenir le gouvernement ukrainien et les Ukrainiens, nous sommes unis pour faire payer un coût à la Russie pour les actions qu’elle a entreprises jusqu’ici»,

Ce qui a donné ce titre à mon sens bien plus exact de l’agence de presse russe (à vous de juger) :

Mais a priori, chez nous, ce qui compte, c’est d’être unis avec les USA, pas de savoir qu’on soutient donc un gouvernement non élu, avec au moins un tiers de néonazis…

À suivre…. 🙁

P.S. amis belges, vous n’êtes hélas pas mieux servis…

Ce billet fait partie d'une série sur la situation en Ukraine. Il vise à donner des regards différents de ceux diffusés en masse par les grands médias, afin d'élargir votre champ de réflexion. [Lire plus]Cela ne signifie pas que nous adhérions forcément à ces regards - mais simplement que nous les jugeons intéressants (dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici). Notre souhait est de sortir des présentations binaires "gentils / méchants", afin de coller de plus près à une réalité complexe. Nous rappelons enfin que par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète (et donc pas le gouvernement russe non plus). Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits.

98 réponses à [AutoDéfense intellectuelle] Le Parisien : “Ukraine, le gouvernement craint une offensive militaire russe”

  1. nouche Le 24 mars 2014 à 14h44
    Afficher/Masquer

    une petite nouvelle, le coming out neonazi d’un autre ministre :

    Le ministre de l’Education, Serhiy Kvit fait maintenant officiellement parti de Secteur Droit/Pravy Sektor, le groupe d’extreme droite, d’apres une declaration du leader de Secteur Droit

    http://www.google.com/translate?hl=en&ie=UTF8&sl=auto&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.politnavigator.net%2Fnovyjj-ministr-obrazovaniya-ukrainy-okazalsya-kreaturojj-pravogo-sektora.html

    Pravy Sektor qui s’est transforme en un parti politique, et qui a annonce avoir enleve une restriction de race pour entrer dans le groupe : avant il fallait etre pur ukrainien. Ils ont declare qu’ils accepteront meme les gens de couleur.
    http://translate.google.com/translate?depth=1&hl=en&ie=UTF8&prev=_t&rurl=translate.google.com&sl=ru&tl=en&u=http://www.gazeta.ru/politics/news/2014/03/22/n_6031085.shtml


  2. catherine Balogh Le 24 mars 2014 à 15h01
    Afficher/Masquer

    Je suis allée vomir(de trouille), me revoilà!c’est vrai qu’hormis la prison de haute sécurité on ne peut rien faire contre un serial-killer.
    Le matracage médiatique, tout comme pour l’Irak s’intensifie, ils répétent leurs conneries inlassablement et ça finit par entrer dans la tête des gens….
    Ce sont de monstres, aucun mot n’est assez dur pour eux.Le pire est cette impuissance totale à contrer leurs envies de guerre.


  3. pyrrhogaster Le 24 mars 2014 à 15h20
    Afficher/Masquer

    ” Des troupes massées à la frontière

    Le commandant suprême des forces alliées en Europe (Saceur), le général américain Philip Breedlove, s’est inquiété dimanche de la présence massive de troupes russes à la frontière de l’Ukraine, qui pourrait déboucher sur une intervention de Moscou en Transdniestrie, région séparatiste de Moldavie en majorité russophone.”

    Vous avez regardé une carte ? pour atteindre la Transdniestrie les russes devront traverser toute l’Ukraine. On en est out de même pas encore là !


    • Prague Le 24 mars 2014 à 19h15
      Afficher/Masquer

      Ils peuvent maintenant attaquer a partir de la Crimee, prendre la partie sud ouest d Ukraine, la ou est Odessa, ce n est plus si loin que cela, meme en Transdnestrie ils ont aussi la 14e armee, c est ce que les gens craignent.


      • Wilmotte Karim Le 24 mars 2014 à 19h57
        Afficher/Masquer

        Ce qui fait apparemment quelques milliers d’hommes, au plus.

        Par contre, à partir de la Crimée, la Russie pourrait être capable de soutenir ses forces en Transnistrie.


        • Prague Le 24 mars 2014 à 20h13
          Afficher/Masquer

          Oui, bien sur.

          Les 100’000 soldats a la frontiere est d Ukraine sont la, pour le moment, pour impressioner l Ouest et les Ukrainiens, esperons le…

          Ils ont fait la meme chose en 1968, les soldats a ne plus en finir tout autour de la frontiere, ils disaient a Dubchek et general Svoboda que tout va bien, encore au debut du mois d aout et hop, le 21 aout, l invasion massive, avec une resistance populaire plus d un an, une emigration massive et touti quanti…

          C est seulement a partir de 1970 que commencait la soi disante “normalisation”, donc les purges, licenciements, imprisonnements des resistants comme Vaclav Havel etc.


          • Wilmotte Karim Le 24 mars 2014 à 20h38
            Afficher/Masquer

            La 14-em armée, c’est quelques milliers de soldats.


            • Prague Le 24 mars 2014 à 20h54
              Afficher/Masquer

              Oui, c est celle-la directement stationnee en Transdniestrie, a cote de la Moldavie, donc a la frontiere de l ouest de Ukraine, n est ce pas ?

              Par contre, a l est d Ukraine, il y a autour de cette frontiere avec la Russie, 100’000 soldats russes, non ?


            • Wilmotte Karim Le 24 mars 2014 à 21h29
              Afficher/Masquer

              Je ne sais pas quelles sont les forces Russes sur la frontière Est de l’Ukraine.

              Par contre, je ne suis pas certain que la position la plus solide soit celle des forces de Transnistrie.


            • Prague Le 24 mars 2014 à 21h59
              Afficher/Masquer

              Oui, leur position en Transdniestrie n est pas la plus solide, Roumanie, avec la base americaine n est pas loin, meme Hongrie non plus…


          • Prague Le 24 mars 2014 à 23h54
            Afficher/Masquer

            La frontiere etait curieusement ouverte plus ou moins jusqu a la fin 1969, peut etre, les communistes ont voulu de se debarrasser des perturbateurs pour mieux serrer la vis plus tard…


          • STAN Le 27 juin 2014 à 02h45
            Afficher/Masquer

            Les frontières étaient fermées en septembre 1969. Ensuite ils ont fait les pressions sur gouvernement tchèque de Svoboda jusque 1975 qui n’était pas très chauds pour les obéir. C’est qu’après1972 qu’aucune personne ne pouvait sortir de pays. Ce sont les ingénieurs et techniciens qui partaient. Olivier à raison Crimée et Prague n’ont rien de commun. Prague Pacte de Varsovie était 600 mille soldats. Allemands Polonais Hongrois Bulgares Russe évidemment. Les menaces étaient proférées à Dubcek et Président un ou deux mois avant. Impossibilité d’arrêter mouvement. Tout le gouvernement était enlevé à Moscou le jour de 21 août.


      • catherine Balogh Le 24 mars 2014 à 20h02
        Afficher/Masquer

        Bonsoir Prague,
        Vous écrivez que “maintenant” ils peuvent etc….

        Il me semble que comme l’armée Russe avait le droit d’avoir des hommes en Crimée(25 000), ils pouvaient “déja” depuis longtemps attaquer depuis la Crimée, mais apparemment ils n’en ont pas eu l’idée, le désir, avant.Mais je peux me tromper, je n’ai pas votre culture.Vous trouvez ça anormal que menacé, un pays ait son armée à ses frontières?


        • catherine Balogh Le 24 mars 2014 à 20h26
          Afficher/Masquer

          Il y a quelque chose qui me gêne un epu, on parle toujours de La Russie comme si c’était la même qu’il y a des décennies,Les gens au pouvoir ne sont pas les mêmes, ils n’ont pas la même histoire que les gens nés dans les années 20 ou avant, pourquoi donnons-nous aujourd’hui les mêmes intentions à la Russie qu’avant,Ce pays n’a donc pas la même capacité que nous à évoluer avec son monde?Elle serait resté bloquée dans le passé,?ça serat fort de café quand même, les gens là-bas sont aussi “évolués” que nous, il y a moins de différence entre nous et les Russes qu’entre nous et les ricains.


          • Azza Le 25 mars 2014 à 12h20
            Afficher/Masquer

            Sur votre dernier phrase, je ne suis pas d’accord et vous incite a lire Emmanuel Todd (ou du moins a l’ecouter, il y a plein de videos sur Youtube) : Les structures familiales Britano-Americaines sont extremememnt proches des Francaises. Les Francais sont liberaux (pas au sens economique, mais au sens des rapports a l’autorite), tout comme les brits. Par contre, la particularite francaise est l’attachement a l’egalite. Les structures familiales Russes sont certe “egalitaires”, mais extraordinairement autoritaires (tout comme les chinoises). Alors que les structures familiales allemandes sont autoritaires et inegalitaires. Le travail de Todd est tres interessant en ce sens qu’il demontre a l’echelle mondiale la correspondance entre les structures famililales dans les societes traditionnelles (sur plusiuers siecles) et la forme des structures politiques dans la periode moderne (apres les transitions demographiques).

            C’est un modele brillant et qui marche vraiment tres bien.

            Apres, vous avez raison : la russie d’aujourd’hui n’est pas celle d’hier, mais il y a evidement des tendances lourdes (comme a l’ouest d’ailleurs et comme partout).

            Et la ou je vous rejoins totalement, c’est que ce n’est pas parcequ’on est proche culturellement d’une autre nation que celle ci a forcement raison. Et que ceux dont on est different ont tort.


            • C Balogh Le 25 mars 2014 à 12h45
              Afficher/Masquer

              Je n’ai pas lu todd sur le sujet mais je vais le faire, merci pour toutes ces présicions.
              Je pense quand même que contrairement aux USA, nous avons “une Histoire” comme la Russie, aux USA, ils sont tellement en manque d’Histoire” qu’ils construisent des châteaux-forts en carton…..
              je pense que c’est une différence fondamentale entre nous et les USA;
              la notion de transmission inter-générationnelle de valeurs est donc moindre aux USA que sur notre continent, les “traditions” sont plus ancrées dans l’insconscient collectif chez nous que là-bas, c’est de cela que je voulais parler.les USA sont un pays très jeune, la culture de leur continent s’est éteinte avec les Amérindiens et autres populations natives du continent(même si aujourd’hui, ceux-ci arrivent à récuperer une partie de ce qui leur a été enlevé).


        • Prague Le 24 mars 2014 à 20h36
          Afficher/Masquer

          Jusqu a la semaine passee, la Russie – etat souvrain louait la base de Sevastopol a l etat d Ukraine souvrain selon les contrats entre 2 pays souvrains…

          Aujourd hui, la Crimee, c est leur territoire suite a l annexation express de la semaine passee et, donc a partir de maintenant, ils peuvent y faire se qu ils veulent et y avoir autant de soldats qu ils veulent, des avions etc. comme ils peuvent faire ce qu ils veulent a l ouest de leur territoire ou a l est en Siberie, ils sont chez eux.

          La Crimee est, aujourd hui, l une des nombreuses republiques russes, leurs regions oblasti, leurs kraje, qui font tous la Federation de Russie, regardez sur une carte de leur division administrative, c est assez impressionant.

          J ai seulement repondu a la question “que les Russes doivent traverser toute l Ukraine pour arriver a la Transdniestrie” et aujourd hui ils le peuvent a partir de leur territoire de la Crimee bc plus facilement.


          • Prague Le 24 mars 2014 à 20h47
            Afficher/Masquer
          • Prague Le 24 mars 2014 à 21h18
            Afficher/Masquer

            Voila, la carte de Federation Russie pour mieux visualiser le probleme http://fr.wikipedia.org/wiki/Districts_fédéraux_de_Russie.


            • catherine Balogh Le 24 mars 2014 à 22h32
              Afficher/Masquer

              Qu’auriez-vous fait à la place de Poutine?
              Sans me tromper, il a rapidement demandé une réunion sous l’égide de l’ONU(dans les médias en France, ils n’ont de cesse d’affirmer le contraire, qu’il a refusé, etc..certains soulèvent la question de ‘lui a t-on proposé quelque chose?, réponse”on a essayé”, c’est pas une réponse, ils lui ont propsé oui ou non, on essaye pas de proposer, on propose..), je ne réussis pas à trouver le document journalistique qui parle de sa demande d’une réunion, dommage.
              Perso, je n’ai absolument pas peur de Poutine en tant que Chef des armées.


            • Prague Le 24 mars 2014 à 23h23
              Afficher/Masquer

              Heureusement pour moi, je ne suis pas a la place de Putin…

              Par contre, j aimerais bien d etre une toute petite mouche du 21 au 23 fevrier pour entendre sa colere que son coco de Ianoukovitch s est fait evincer, ouah, ca a dit etre de toute beaute sa collere et les enjures en russe…

              Un peu de mem topo comme le hit d aujourd hui de Ioulia Timochenko ou celui de Victoria Nuland sur l UE.

              La Crimee s est fini, comme le Capri…

              Elle est russe ad eternam, toute la bagarre se joue sur l Ukraine.


            • step Le 25 mars 2014 à 10h21
              Afficher/Masquer

              sur l’EST de l’ukraine. Dans le cas le plus offensif des russes, ils n’iront jamais chercher ce qui serait intenable pour eux. Les régions nationalistes et en parties néo-nazies, sans industries, c’est pour l’europe ça !


  4. millesime Le 24 mars 2014 à 15h24
    Afficher/Masquer

    à noter que le général Philip Breedlove est en contact fréquent sinon permanent avec son homologue russe, et il avoue être plutôt surpris (dans le sens favorable) par la stratégie adoptée par la Russie.
    compte tenu des contrats gaziers avec l’ Europe cette dernière n’a aucun intérêt à vouloir envahir ou développer des conditions d’intervention en UKraine, car ce serait une trop belle occasion pour les européens de rompre les contrats (de long terme) auxquels ils sont liés.
    jouer un peu moins sur “l’émotion” et un peu plus sur “le raisonnement” serait bien pour la presse française…hélas


    • Toutatis Le 24 mars 2014 à 17h20
      Afficher/Masquer

      Les européens décidant de se passer de gaz russe auraient beaucoup de mal à en trouver ailleurs en quantité équivalente, du moins sans d’énormes travaux d’infrastructure le permettant. Une grande proportion de ce gaz de substitution serait du gaz naturel liquéfié, plus cher que celui qui arrive par gazoduc. D’ailleurs la disparition d’un fournisseur très important en Europe ferait automatiquement grimper les prix des autres fournisseurs. A plus long terme la Russie a plus intérèt à vendre son gaz en Asie qu’en Europe (le prix du gaz vendu en Asie est bien plus élevé qu’en Europe. Un énorme contrat gazier est d’ailleurs sur le point d’être signé entre la Russie et la Chine.


    • Guillaume Le 24 mars 2014 à 19h26
      Afficher/Masquer

      Et il y a de quoi être inquiet!

      Une autre conversation téléphonique espionnée, entre Nestor Shufrych, ancien secrétaire adjoint du Conseil national de sécurité et de défense de l’Ukraine et Ioulia Tymoshenko, ancienne Premier ministre d’Ukraine, corrompue jusqu’à l’os.
      L’authenticité de cet enregistrement a été confirmée par la principale intéressée, sur Twitter:
      http://rt.com/news/tymoshenko-calls-destroy-russia-917/
      Extraits:
      “Qu’est-ce qu’on peut faire avec ces 8 millions de Russes en Ukraine? Ce sont des parias!
      Réponse de Tymoshenko:
      “On devrait les tuer à l’arme nucléaire”
      Ou mieux encore: “Il est temps de prendre un flingue et d’aller tuer ces putains de Russes!”
      Elle souhaite simplement “concourir” à la prochaine présidentielle…

      Pour aller un petit peu plus loin que nos gouvernants politiques et médiatiques:
      Les BRICS, réunis à La Haye écrasent les attentes d’isoler Poutine (je ne suis pas fort en traduction, voici le titre original: “BRICS at Hague slam attempts to isolats Putin”).
      http://thebricspost.com/brics-at-hague-slam-attempts-to-isolate-putin/

      La stratégie militaire russe et sa mise en oeuvre ont surpris l’OTAN, comme expliqué ici:
      http://www.dedefensa.org/article-la_crise_haute_ultime__24_03_2014.html
      Alors avec l’Inde et la Chine comme alliés, qu’est-ce qu’ils croient les extrémistes qui nous gouvernent?
      Sont-ils en triant de tester des méthodes de propagande chez eux dans l’optique de serrer la vis sur leurs propres populations? La question mérite d’être posée quand on voit le fanatisme qu’ils ont à mentir, comme on l’a rarement vu. Et la réponse à cette question est déjà positive, quand on voit la loi de programmation militaire.


      • jave Le 24 mars 2014 à 20h53
        Afficher/Masquer

        Enorme cette conversation Shufrych Tymoshenko !
        Sympa de pouvoir suivre les conversations diplomatiques en léger différé.
        Le parti de Tymoshenko est au pouvoir en Ukraine, non ? Ambiance…


      • Crapaud Rouge Le 24 mars 2014 à 22h53
        Afficher/Masquer

        Ce que je retiens surtout de votre post, c’est : “Les BRICS, réunis à La Haye écrasent les attentes d’isoler Poutine” : ça veut dire qu’ils ne se laissent pas impressionner, qu’ensemble ils savent pouvoir faire front contre le bloc occidental. “L’erreur stratégique majeure”, comme le prétend un insupportable prof de Science Po dans http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/21/crimee-loccident-paye-prix-erreurs-250878, ce n’est pas tant d’avoir cherché à intégrer l’Ukraine dans l’OTAN, c’est de n’avoir pas cherché (ou pas réussi) à attirer la Russie dans le camp occidental. Parce qu’à long terme, ce n’est pas la Russie l’adversaire, mais le BRICS.


    • André Le 24 mars 2014 à 21h12
      Afficher/Masquer

      D. Orlov sur l’Ukraine : http://youtu.be/yCO5nZgvtbY
      http://www.bloomberg.com/news/2014-03-23/billionaire-sought-by-u-s-holds-key-to-putin-gas-cash.html
      http://www.youtube.com/watch?v=8OBEiIUmOpk: Madame Timoshenko en grande forme!
      Cela dit l’armée ukrainienne déteste les gens au pouvoir.
      Bonne lecture!


  5. catherine Balogh Le 24 mars 2014 à 15h27
    Afficher/Masquer

    Mais qu’ont donc en commun avec les êtres humains ces “clones” de Hitler?’ ue et usa confondus)
    Sont-ils d’ailleurs vraiment humains ou sont-ils des robots ultra high tech déguisés?parce que là, franchement…..
    C’est quoi leurs plans?
    L’hiver nucléaire?
    Mais il ne profitera à personne…..


  6. casper Le 24 mars 2014 à 15h28
    Afficher/Masquer

    “Au lendemain de la prise de contrôle des bases militaires en Crimée par des forces russes”

    Elles étaient pas déjà sous contrôle des Russes a cause de leur accord pour avoir des bases navales sur la mer noire? Comment s’est démerdé Poutine pour prendre le contrôle de bases qu’il contrôlait déjà?


    • patrice Le 24 mars 2014 à 16h54
      Afficher/Masquer

      Mais non, les bases UKRAINIENNES en crimmée…à en croire la radio belge (moins mauvaise que les votres? ) cela ne s’est pas fait sans violences! il y a eu des coups de feu qui ont fait …heuuu… 1 blessé ! inacceptable, non? ça fait toujours moins de morts qu’une manifestation pacifique..’sont bizzares, ces russes…;)


      • Toutatis Le 24 mars 2014 à 18h15
        Afficher/Masquer

        au fait, ils diraient quoi les Belges, si une des deux (grosses) communautés linguistiques prenait le pouvoir à Bruxelles à la suite à d’émeutes, et décidait d’interdire la langue de l’autre communauté de tous les documents officiels ?


        • jules Le 24 mars 2014 à 20h05
          Afficher/Masquer

          Je vais vous donner un truc pour comprendre :

          Les indépendantistes flamands purs et durs ne veulent pas d’une partition à la tchécoslovaque : Flandre et Bruxelles au nord, Wallonie au sud. Territorialement parlant, la Flandre indépendante, ce serait exactement la même chose que l’actuelle Belgique. [*]

          Mais ça, bien sûr, ils ne le diront jamais !

          Ah oui ! un autre truc :

          En Belgique, les Flamands sont majoritaires (pour éviter toute comparaison avec l’Écosse, la Crimée ou l’Andalousie).

          Ceci dit en aparté.

          —–

          [*] Par contre, il y en a d’autres — les Orangistes — qui verraient d’un bon œil la reconstitution partielle des anciennes Provinces-Unies, c’est-à-dire les Pays-Bas plus la Flandre actuelle. Parmi ceux-là, le Néerlandais Geert Wilders.


        • patrice Le 24 mars 2014 à 20h57
          Afficher/Masquer

          ah mais ça s’est déjà fait, : ça s’appelle la circulaire PEETERS , qui oblige les administrations communales flamandes à envoyer CHAQUE papier en flamand (et surtout pas dans les deux langues) aux gens qui sont francophonnes et qui doivent donc à chaque fois renvoyer le papier pour demander le même papier en français, dans le seul but de faire chier les gens..c’est pas interdire une langue, mais l’esprit y est… le mec est cd &v, le même parti que van Rompuy…qui n’a rien trouvé à y redire , à l’epoque…et oui…il est aussi un peu nationaliste notre bon Hermann… joie et bonheur…


          • Wilmotte Karim Le 24 mars 2014 à 21h40
            Afficher/Masquer

            Ce n’est donc pas le cas à Bruxelles mais en périphérie (largement francophone, dans la région flamande).

            Par contre, il faudra voir ce que donnera l’évolution juridique avec la mise en place d’une procédure devant la chambre bilingue du Conseil d’état (cour d’arbitrage). La chambre flamande, dans le plus parfait déni de la constitution belge, validait la vision flamingante (donc, la circulaire Peeters).

            Reste le risque que chaque communauté vote pour son “camp” et que ce soit le président qui tranche.

            Cette situation provient entre autre de l’absence de hiérarchie entre les différentes juridiction chapeautant le système belge (Cour de Cassation et surtout, Cour Constitutionnelle et Conseil d’état – le Conseil d’état n’ayant jamais répondu aux remarques de la Cour Constitutionnelle).


  7. GRRR Le 24 mars 2014 à 15h42
    Afficher/Masquer

    “Petit cours d’autodéfense intellectuelle”: un excellent livre de Norman Baillargeon!


  8. Tycer Le 24 mars 2014 à 16h37
    Afficher/Masquer

    Très très bien ce petit exercice d’explication de texte.

    Merci encore Olivier.
    Ton travail sur ces dernières années ont fait que ton blog est très visité et ton sérieux fait que tes opinions sont très respectés et reconnues.

    Espérons que de + en + de personnes réalisent que c’est une honte ce qu’il se passe actuellement.
    Et tu seras en grande partie responsable de cela..


  9. julien Le 24 mars 2014 à 16h42
    Afficher/Masquer

    Olivier si vous continuez comme cela, votre blog sera classé à l’extreme droite tres bientot…
    D’ailleurs vous etes bien à droite de M. Sapir qui lui-meme est legerement à la droite d’Hitler :p

    (Le point godwin pour le plaisir !)


  10. luci2/29 Le 24 mars 2014 à 16h47
    Afficher/Masquer

    Bof…

    Allez –Aussi– voir le blog

    cgravedocteur (Paul Fauray…alias…Dumont E…) -On peut ,entre autres,s’y distraire un peu (vital !!!)

    car chez O. Berruyer,c’est du “pur jus” ,non encore “censuré”…et pourtant…grâce à son Blog,un des premiers (le premier en France) ,
    un des très très rares–(le seul de fait ! ) aussi documentés et avec une belle pertinence ad hoc.,les “gueux naïfs”” (Cf les oligarques ultralibertariens de “Gche” et de “Dte” ) ,que vous êtes ,moi avec ,sommes assurés chaque soir,[ même trés tôt au chant du coq, pour les mal somniaques ] ,plus “in” à propos des faits et méfaits au des heures qui s’égrènent…inexorablement…et nous “rapprocheraient de la “grande punition” de “la énième” coalition ,tournée cette fois vers les horizons rouges ouraliens


  11. fabien775 Le 24 mars 2014 à 17h05
    Afficher/Masquer

    Je n’arrive plus à être surpris tant la désinformation est devenue la norme . Quoi de mieux pour faire oublier aux populations leurs problèmes quotidiens?


  12. Bruno Le 24 mars 2014 à 17h07
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour tout ces papiers…

    La Russie se comporte pour l’instant de facon tres mesuree. Heureusement.

    Mais que veut dire ce lavage de cerveaux anti-russe de la part des mass medias ?
    Est-ce de la betise ? Du suivisme ? Est-ce l’application d’une strategie bien rodee ?

    Autre point connexe concernant les elections europennes. Je redoute que Marine LE PEN soit la seule a drainer efficacement l’euro scepticisme aux prochaines elections. Ca va faire mal !


  13. ig Le 24 mars 2014 à 17h29
    Afficher/Masquer

    On ne s’y prendrait pas autrement pour préparer les esprits occidentaux à la nécessité d’une frappe massive sur la Russie, à la suite de la montée de ces inacceptables témoignages d’agressivité de Poutine.( humour).
    Un p’tit événement sous bannière occidentale attribuée à la Russie, et voilà les forces de protection qui peuvent déferler ( ou faire BOUM).
    C’est vrai, quoi, on va pas se laisser envahir par ces barbares, qui sont à nos portes, qu’un sang impur abreuve nos sillons.

    Et puis, et puis, quelle belle manière de tester en live les boucliers antimissiles des amerloques que nous accueillons sur nos sols européens pour notre plus grand bien, et sécurité ( humour).
    D’ailleurs, je me demande dans quelle mesure ces boucliers ne sont pas partie intégrante du eal au sujet du traité transatlantique. On vous défend, vous signez. Et bizarre, il y a e plus en plus de raisons d’être défendu.

    Je sais, j’ai sans doute l’esprit mal tourné, en fait je suis comme Catherine Balogh, ils me foutent une trouille du feu de dieu, ces fous.


    • Globule rouge Le 24 mars 2014 à 18h20
      Afficher/Masquer

      Si il y’a conflit, ca commencera probablement pas par des frappes aeriennes,et elles seront probablement peu utilisées : en matiere de missile et de defense anti-aerienne, les russes sont excellents voire les meilleurs..

      Il est plus probable que ca demarre par une guerilla urbaine qu’on arme…. l’extreme droite est pratique pour cela….


    • catherine Balogh Le 24 mars 2014 à 20h17
      Afficher/Masquer

      Bonsoir IG,
      J’aimerai dire que je ne pense pas avoir l’esprit mal tourné, j’ai seulement eu des parents réfugiés politiques qui m’ont conté des choses pas croyables, un oncle qui a vécu dans les camps de la mort(nous ne sommes pas Israeliens)et qui lui aussi m’a conté son histoire.Je suis donc informée de ce que les humains peuvent se faire les uns aux autres quand ils sont guidés par le totalitarisme.
      Je ne m’étalerai pas en vous donnant des exemples d’horreur, il y a les livres qui en parlent.


  14. ig Le 24 mars 2014 à 17h33
    Afficher/Masquer

    deal, bien sûr, et pas eal, j’ai le clavier qui vieillit, et pas que lui, hélas.


  15. yt75 Le 24 mars 2014 à 17h35
    Afficher/Masquer

    A voir video d’Obama :
    http://abonnes.lemonde.fr/ameriques/video/2014/03/24/annexion-de-la-crimee-obama-promet-une-action-unie-contre-la-russie_4388779_3222.html
    (je compte sur mes amis Européens pour taper sur Poutine)

    Et article :
    http://abonnes.lemonde.fr/ameriques/article/2014/03/24/en-europe-obama-reaffirme-le-soutien-des-etats-unis-a-l-otan_4388574_3222.html
    “L’OTAN, « l’alliance la plus forte de l’histoire de l’humanité » selon Obama”

    Espérons qu’il ait quand même pour certains un peu dépassé les bornes …


  16. line Le 24 mars 2014 à 17h49
    Afficher/Masquer

    Un article paru dans Courrier International (initialement publié dans Stern en Allemagne) qui donne une autre version de la réaction de Poutine.

    http://www.courrierinternational.com/article/2014/03/20/les-russes-bernes-par-l-otan

    désolée, si il a déjà été signalé, les commentaires sont nombreux et je peine à suivre 😉


    • catherine Balogh Le 24 mars 2014 à 22h43
      Afficher/Masquer

      Merci Line, je suis une “fidèle” de Courrier International, j’ai eu un numéro récemment qui m’a laissée perplexe, je suis un peu rassurée par votre lien.


  17. Olposoch Le 24 mars 2014 à 18h03
    Afficher/Masquer

    Info importante:
    http://online.wsj.com/news/articles/SB10001424052702304026304579453331966405354?mg=reno64-wsj&url=http%3A%2F%2Fonline.wsj.com%2Farticle%2FSB10001424052702304026304579453331966405354.html
    Ou comment les russes pourraient savoir se protéger de la surveillance US et les avoir pris par surprise…

    À propos de la NSA et des révélations, G. Greenwald rappelle que E. Snowden à fourni en bloc et en une fois l’ensemble des documents à une sélection de journalistes et de rédactions, en leur laissant le soin de décider quels documents pouvaient être divulgués, et quels documents représentaient un danger pour certaines personnes, ou pour la sécurité des USA ou d’autres pays…

    Les rédactions travaillent avec les services US, mais gardent la main pour la publication des documents, les demandes des autorités n’étant pas suivies d’effet, dans la plupart des cas…
    Mais le pays dont la totalité des communications a été enregistrée pendant un mois n’a pas été révélé, et donc cette info énorme est passée à la suite…

    Donc toutes les révélations sur la NSA et les autres agences du même type aux US, pour extravagantes et inquiétantes qu’elles soient, sont sélectionnées, filtrées et mises en forme par les rédactions de certains médias, médias qui peuvent par ailleurs donner une version erronée des évènement en Ukraine…

    E. Snowden a aussi récemment affirmé que ce qui a été révélé ne représente qu’une infime partie des informations qu’il a mise à disposition, et que le plus grave/important est à venir.


  18. yt75 Le 24 mars 2014 à 18h21
    Afficher/Masquer
  19. Chris Le 24 mars 2014 à 18h29
    Afficher/Masquer

    Mon épouse, russe, vient de me dire qu’un train traversant l’Ukraine a vu tous les russes dépouillés de leurs valeurs … ces bandits de grand chemin se basaient sur les passeports pour savoir la nationalité de chaque passager.


    • Crapaud Rouge Le 25 mars 2014 à 07h17
      Afficher/Masquer

      un train traversant l’Ukraine a vu tous les russes dépouillés de leurs valeurs” : première nouvelle d’une exaction, certes à petite échelle, mais systématique et gratuite dans la forme, ce qui est très inquiétant. Difficile d’imaginer qu’elle restera un cas isolé…


      • Olivier M Le 25 mars 2014 à 08h28
        Afficher/Masquer

        D’après RT.com, ce sont déjà 2 trains qui l’ont été, le premier par des miliciens en cagoule, le second par des douaniers et policiers ukrainiens.


  20. Leo Le 24 mars 2014 à 18h47
    Afficher/Masquer

    Information qui date d’hier à propos de la démission “en direct” de Liza Wahl sur RT. Un think tank conservateur américain savait et a tweeté avant l’heure que “quelque chose d’énorme” allait arriver sur RT.

    http://french.ruvr.ru/2014_03_23/Demission-a-Russia-Today-episode-de-la-guerre-mediatique-contre-la-Russie-3047/

    Et ce n’est pas de l’intox, les tweets sont encore consultables via cet article.

    si vous voulez connaître -avant l’heure- le tirage du prochain loto, vous saurez désormais à qui vous adresser.


    • lanQou Le 24 mars 2014 à 19h12
      Afficher/Masquer

      On pourrait presque croire que c’était un contre-feu allumé suite à l’engouement un peu rapide sur Abby Martin.


  21. lanQou Le 24 mars 2014 à 19h07
    Afficher/Masquer

    Trop occupée à s’inquiéter de la menace bolchévique qu’elle est bien décidée à repousser dans un rayon de 20km autour de Moscou, la communauté internationale n’a malheureusement pas les moyens d’aider l’Egypte à se débarasser des frangins de l’islam.
    Heureusement, celle-ci semble bien s’en sortir toute seule, et sans nazi pour l’aider, bravo!

    http://www.rts.ch/info/monde/5715941-plus-de-500-freres-musulmans-condamnes-a-mort-en-egypte.html

    Et pendant ce temps là, en Turquie, on tire sur des avions syriens et on bloque les réseaux sociaux pour éviter de parler de corruption, comme si on avait que ça à faire, on est dans l’OTAN oui ou non?

    Tenons nous en donc au soutien des nazis et écoutons les attentivement suivant l’exemple de nos estimés confrères du Parisien, on leur doit bien ça, qui c’est qui a eu le premier la riche idée d’une europe supranationale aux ordres du capital? hein ?
    Voyez, tout va bien, faudra juste veiller à ce qu’ils se relancent pas dans la cuisine collective, ça génère trop de gaz à effet de serre et nous on aime la vie, on aime la liberté et on aime la planète, si si.


  22. suburba Le 24 mars 2014 à 19h13
    Afficher/Masquer

    Et naturellement, rien dans les médias officiels sur l’interception du coup de fil des actuels dirigeants ukrainiens qui proposent tout simplement d’éradiquer les russes ukrainiens de l’est du pays à la bombe atomique : http://www.zerohedge.com/news/2014-03-24/ukraine-leader-new-leaked-recording-8-million-russians-ukraine-must-be-killed-nuclea


  23. Guillaume Le 24 mars 2014 à 19h21
    Afficher/Masquer

    Une autre conversation téléphonique espionnée, entre Nestor Shufrych, ancien secrétaire adjoint du Conseil national de sécurité et de défense de l’Ukraine et Ioulia Tymoshenko, ancienne Premier ministre d’Ukraine, corrompue jusqu’à l’os.
    L’authenticité de cet enregistrement a été confirmée par la principale intéressée, sur Twitter:
    http://rt.com/news/tymoshenko-calls-destroy-russia-917/
    Extraits:
    “Qu’est-ce qu’on peut faire avec ces 8 millions de Russes en Ukraine? Ce sont des parias!
    Réponse de Tymoshenko:
    “On devrait les tuer à l’arme nucléaire”
    Ou mieux encore: “Il est temps de prendre un flingue et d’aller tuer ces putains de Russes!”
    Elle souhaite simplement “concourir” à la prochaine présidentielle…

    Pour aller un petit peu plus loin que nos gouvernants politiques et médiatiques:
    Les BRICS, réunis à La Haye écrasent les attentes d’isoler Poutine (je ne suis pas fort en traduction, voici le titre original: “BRICS at Hague slam attempts to isolats Putin”).
    http://thebricspost.com/brics-at-hague-slam-attempts-to-isolate-putin/

    La stratégie militaire russe et sa mise en oeuvre ont surpris l’OTAN, comme expliqué ici:
    http://www.dedefensa.org/article-la_crise_haute_ultime__24_03_2014.html
    Alors avec l’Inde et la Chine comme alliés, qu’est-ce qu’ils croient les extrémistes qui nous gouvernent?
    Sont-ils en triant de tester des méthodes de propagande chez eux dans l’optique de serrer la vis sur leurs propres populations? La question mérite d’être posée quand on voit le fanatisme qu’ils ont à mentir, comme on l’a rarement vu. Et la réponse à cette question est déjà positive, quand on voit la loi de programmation militaire.


    • Crapaud Rouge Le 24 mars 2014 à 20h10
      Afficher/Masquer

      C’est plutôt dans ce billet, http://www.dedefensa.org/article-l_otan_d_couvre_la_nouvelle_arm_e_russe_24_03_2014.html, que dedefensa explique comment l’Otan peut se retrouver “surprise” :
      il apparaît que le comportement russe en Crimée, mélangeant avec une habileté, une souplesse et une coordination extrêmes le soft power et le hard power des forces militaires, sans chars pétaradants dans des nuages de fumée ni chenilles cliquetantes, pose un problème nouveau et très délicat à l’Alliance. Ce problème tient simplement à ceci que, sous l’impulsion US qui suit aveuglément des conceptions toutes faites de classification de zones selon une vision idéologique rigide, l’OTAN a développé des capacités nouvelles pour le nouveau type de guerre postmoderne (ou G4G pour “guerre de 4ème génération”) pour des interventions extérieures, “hors-zone”, jugeant la “zone OTAN” (et la Russie) “sous contrôle”. Le problème que posent à l’OTAN les capacités et les conceptions russes, c’est la mise en évidence que cette zone soi-disant “sous contrôle” ne l’est pas du tout et est elle aussi susceptible de tactiques et de techniques complètement nouvelles.
      Il y a de quoi inquiéter l’OTAN car la prise de la Crimée s’est faite en douceur : ce n’est pas une agression caractérisée par des “chars pétaradants”, et il n’y a pas de photos propres à émouvoir l’opinion publique… De plus, ce genre de tactique fonctionne à condition que la situation soit encore calme. Si des foules agitées sont déjà dans la rue, à deux doigts d’investir les ministères, c’est trop tard.


      • Guillaume Le 24 mars 2014 à 23h28
        Afficher/Masquer

        Oui, c’est celui-là. Je me suis trompé de copier-coller. (En plus d’avoir posté au mauvais endroit, pour reposter au bon endroit en ne réussissant pas à supprimer le premier post…)
        Merci d’avoir corrigé!


    • kinimodo Le 24 mars 2014 à 23h49
      Afficher/Masquer

      vu aussi sur Zerohedge (traduction en ligne)

      Chef de l’Ukraine à New enregistrement Fuite: 8 millions de Russes en Ukraine »doivent être tués avec des armes nucléaires”

      Soumis par Tyler Durden sur 24/03/2014 – 13:48
      Après il ya un mois, un appel téléphonique de fuite entre les États-Unis secrétaire d’Etat adjoint Victoria Nuland et l’émissaire américain à l’Ukraine, Geoffrey Pyatt a confirmé qu’il était aux États-Unis qui tirait les ficelles dans ce qui allait être un coup violent renverser le président de l’Ukraine Viktor Ianoukovitch , “quelqu’un” a simplement fui une autre conversation téléphonique, cette fois entre parlementaire Nestor Shufrych et l’ancien Premier ministre et leader idéologique de l’Ukraine «révolution» Ioulia Timochenko et le président le plus probable de l’avenir de l’Ukraine occidentale, où Timochenko fait plusieurs nouvelles menaces mais la irréfutable, et où Poutine montre une fois de plus à quel point magistrale d’un joueur d’échecs qu’il est, est la déclaration suivante de Mme Timochenko, après demandé, pour la forme, par sa contrepartie, «que devons-nous faire maintenant avec les 8 millions de Russes qui sont restés en Ukraine . Ils sont exclus “… à laquelle elle répond:” Ils doivent être tués avec des armes nucléaires “et juste comme ça Poutine a sa blanche provocation à la carte – parce que la deuxième chose, quelque chose arrive à tout Russe ethnique dans l’est de l’Ukraine, Vladimir Poutine. peut pointer précisément à cette conversation comme preuve de la façon dont “le gouvernement” de l’Ukraine à se sentir à l’égard des minorités ethniques dans l’est, et pourquoi “ils méritent d’être protégés.” Qui a été précisément stratagème de Poutine tout le long.


  24. ErJiEff Le 24 mars 2014 à 19h52
    Afficher/Masquer

    Tout ça n’est qu’une lamentable entreprise de propagande, il ne va rien se passer de plus que des annonces tragi-comiques.
    Sauf que…

    Kiev prépare activement l’octroi d’une aide Du FMI par la “chypriotisation” des comptes !

    http://www.zerohedge.com/news/2014-03-20/ukraine-goes-cyprus-20-tax-deposits-over-100000-hryvnia-appease-imf

    Les séparatistes russophones qui commencent à se manifester de plus en plus de Kharkov à Odessa (s’ils réussissent l’Ukraine serait totalement enclavée) auront trouvé un puissant allié : le ministère des finances de KIev.

    Cette affaire ukrainienne devient une sinistre pantalonnade.


    • Surya Le 24 mars 2014 à 20h21
      Afficher/Masquer

      C’est juste une fiscalité alourdie sur les intérêts, rien à voir avec une restructuration de passif (qui arrivera sans doute si l’ukraine part en cessation de paiement, ce qui est toujours possible)


      • suburba Le 24 mars 2014 à 22h17
        Afficher/Masquer

        Mouais, en attendant, la fiscalité alourdie portera sur les comptes en banque qui dépassent 4000 euros. On peut se bercer d’illusions en croyant que ce n’est pas du vol… On peut …


        • Surya Le 24 mars 2014 à 23h02
          Afficher/Masquer

          C’est une taxe sur du flux et non du stock…


  25. Danyves Le 24 mars 2014 à 20h12
    Afficher/Masquer

    Foreign Policy

    Ukrainian Foreign Minister Says Chances of War Are “Growing”

    BY J. Dana Stuster
    MARCH 23, 2014 – 05:53 PM

    http://thecable.foreignpolicy.com/posts/2014/03/23/ukrainian_foreign_minister_says_chances_of_war_are_growing

    With Russia seizing the last remaining Ukrainian military base in Crimea and massing troops along Ukraine’s eastern border, a top Ukrainian official warned that the chances of war with Russia were growing higher.

    Ukraine’s acting foreign minister, Andrii Deshchytsia, said his government was “very much concerned” about the Russian troop deployments and told that the chances of war were “becoming higher.” Appearing on This Week, the foreign minister said Kiev’s fragile pro-Western government preferred to use diplomatic means to settle its dispute with Moscow, but was also prepared to use other means “to defend their homeland.”

    …/…


  26. Danyves Le 24 mars 2014 à 20h17
    Afficher/Masquer

    http://www.contropiano.org/internazionale/item/22968-armenia-bulgaria-ungheria-si-rompe-il-fronte-anti-mosca

    Arménie, Bulgarie, Hongrie : rupture du front anti-Moscou

    Dimanche, 23 Mars 2014 18:29
    Rédaction Contropiano

    Etats Unis, Union Européenne et Japon ont voté des sanctions contre la Russie dans la tentative d’isoler Moscou et la convaincre à accepter sans réagir l’expansion de Bruxelles à ses frontières. Mais tous les pays de l’Europe Orientale n’ont pas adhéré au boycott, ce qui peut devenir un élément d’embarras pour les diplomaties de l’Union Européenne et de friction avec le gouvernement fantoche de Kiev.

    Dans les heures qui précèdent, le gouvernement de l’Ukraine a rappelé son ambassadeur en Arménie, Ivan Kukhta, pour des consultations après que Erevan a reconnu l’annexion de la Crimée à la Russie. C’est le ministère des affaires étrangères de Kiev qui le fait savoir en précisant avoir en outre convoqué l’ambassadeur arménien en Ukraine tout en exprimant une “profonde préoccupation” pour la décision d’Erevan.

    De son côté, cependant, le gouvernement de la Bulgarie a fait savoir qu’il pourrait poser le véto au sein de l’Ue sur d’éventuelles sanctions économiques trop lourdes contre la Russie. C’est ce qu’a déclaré à Bruxelles, au terme du Conseil Européen, le premier Plamen Oresharski, cité par les médias bulgares. “Dans ce monde tout est possible”, a ajouté Oresharski, qui n’a pas exclu a priori la possibilité que Sofia pose le véto sur des sanctions trop dures. “Il est nécessaire de chercher une solution de la crise qui soit acceptable pour toutes les parties : Ue, Ukraine et Russie”.

    Pendant ce temps là, le gouvernement hongrois a fait savoir de n’avoir aucune intention de refroidir les relations avec la Russie. L’entente conclue avec Moscou sur la construction d’une nouvelle centrale nucléaire en Hongrie “ne doit pas être touchée” a dit de manière assez nette le premier de droite de Budapest, Viktor Orban, après le sommet européen sur la crise ukrainienne. D’éventuelles sanctions économiques contre la Russie pourraient causer une émergence énergétique pour la Hongrie, dans la mesure où 80% de la fourniture du gaz arrive de Russie. Le gouvernement a conclu depuis peu un accord de 10 milliards d’euros avec Moscou pour l’agrandissement de la centrale nucléaire de Paks malgré les critiques de l’opposition.

    (traduit de l’italien)

    http://www.contropiano.org/internazionale/item/22968-armenia-bulgaria-ungheria-si-rompe-il-fronte-anti-mosca


  27. Ivan Le 24 mars 2014 à 20h31
    Afficher/Masquer

    Il y a aussi ce sympathique happening relayé par toute la presse occidentale et manifestement programmé pour servir la cause atlantiste :
    http://french.ruvr.ru/2014_03_23/Demission-a-Russia-Today-episode-de-la-guerre-mediatique-contre-la-Russie-3047/


    • catherine Balogh Le 24 mars 2014 à 22h55
      Afficher/Masquer

      http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/03/ongs-au-service-de-la-guerre-et-de.html

      oh, ça, c’est un montage hollywoodien!un peu comme dans le lien ci-dessus, elle est riche la demoiselle.
      Et bien dites donc, il y a un paquet de journalistes qui devraient démissioner en France et ailleurs si le problème est d’être financé par les gouvernements!)
      Mais aussi qu’elle était fière d’être Américaine et croyait a la diffusion de la réalité ». Peu de temps après sa démission médiatisée, Liza Wahl est devenue une petite célébrité médiatique aux Etats-Unis, expliquant, prétendant devrais-je dire, que lors de son entretien d’embauche par RT en septembre 2011, elle « n’aurait pas compris que la chaine était étatique (et donc politisée) et qu’elle n’avait pu trouver d’informations à ce sujet sur Internet ». Pourtant, une simple visite sur le site de la chaîne ou encore quelques minutes sur la page Wikipédia de la chaine auraient suffi à lui permettre d’avoir accès à toutes ces informations.”

      matracage médiatique, encore et toujours agrémenté, comme on n’a l’habitude, d’accuser les autres de faire ce que l’on fait……sont pas très novateurs quand même

      :O(


  28. dupontg Le 24 mars 2014 à 20h45
    Afficher/Masquer

    la presse ayant ete longtemps detenue par les marchands d’armes Dassault et Lagardere,il ne faut pas etre surpris si elle attise les conflits….c’est surement bon pour le chiffre d’affaire de la “defense”…un monde de paix serait un vrai cauchemar pour eux.


  29. Kiergaard Le 24 mars 2014 à 21h02
    Afficher/Masquer

    Voici la traduction de la discussion entre Ioulia Timochenko et un député du Parti des Régions qui a fuité aujourd’hui :

    ” Nestor Shufrych : “Concernant tout ce dossier criméen, je te le dis, je suis juste sous le choc. Je parlais à une de nos connaissance aujourd’hui, et il était en larmes. J’ai demandé, qu’est ce que nous allons faire maintenant ?

    Ioulia Timochenko : Je suis prête à m’emparer d’une mitrailleuse et tirer une balle dans la tête de ses fils de p**** [le terme utilisé est “Katsaps”]

    N. S. : Je lui ait parlé hier, si un conflit armé éclatait moi et mon frère ainé, en tant qu’officiers de réserve, nous prendrons nos armes et irons défendre notre pays.

    I.T : Cela dépasse vraiment toutes les limites. Il est temps de prendre nos armes et d’aller tuer ces maudits russes ainsi que leur leader. (N.S. manifeste son accord). Je regrette de ne pas être la actuellement et de n’avoir pas été en charge du processus. Il n’y aurait eu aucune putain de manière pour qu’ils obtiennent la Crimée.

    N.S : J’y pensais également en réalité. Si tu avais été là cela ne serait pas arrivé. Mais de toute manière, nous n’avions aucune force potentielle. Tu sais, la chose la plus offensante c’était ça.

    I.T : J’aurai trouvé un moyen de tuer ces connards. J’espère que je serai capable de d’impliquer toutes mes relations. Et j’utiliserai tous mes moyens pour faire se soulever le monde entier afin qu’il n’y ait même plus un champ brulé en Russie.

    N.S : Bon, je suis plus que ton simple allié ici. Aujourd’hui, nous avons eu une rencontre entre leaders des factions (parlementaires) dans la matinée, après laquelle j’ai parlé à Viktor (probablement Tourchinov). Il a demandé : “Que devrions nous faire maintenant avec les 8 millions de russes qui sont restés en Ukraine ? Ce sont des parias !”

    I.T : Ils doivent être détruits avec des armes nucléaires [Cette phrase – et celle là seule est contestée par Timochenko qui y voit un montage]

    N.S : Je ne vais pas te contredire ici, parce que ce qui s’est passé est absolument inacceptable. Mais il y a une autre option, certaines de leurs actions violent clairement le droit et nous avons à prendre des mesures à un niveau international.

    I.T : Nous allons porter cela devant la Cour Pénale Internationale de La Haye.”

    J’ai commenté cette discussion sur cet article :
    http://www.points-de-vue-alternatifs.com/2014/03/timochenko-j-aurais-trouve-un-moyen-de-tuer-ces-connards-traduction.html


  30. Kiwixar Le 24 mars 2014 à 21h20
    Afficher/Masquer

    Il faut aussi mentionner la provocation continuelle de la Russie qui a décidé de mettre son pays à côté d’un nombre très important de bases militaires de l’OTAN. C’est un bien un signe de volonté d’escalade de la part de Poutine.


    • ig Le 24 mars 2014 à 21h55
      Afficher/Masquer

      J’approuve.
      Une carte a circulé sur certain media montrant toutes les bases de l’Otan. Eh ben, Poutine, il est juste au milieu, c’est pas une provocation, ça,non mais!


    • Globule rouge Le 24 mars 2014 à 22h00
      Afficher/Masquer

      Je crois qu’on est a un stade ou c’est l’existence meme des russes qui est une provocation, esperons que les esprits lucides et humanistes du gouvernement ukrainien trouveront la solution adéquat avec le soutien de nos representants eclairés….


  31. Jacques Le 24 mars 2014 à 21h52
    Afficher/Masquer

    La grossièreté de la propagande des médias occidentaux est un thème inépuisable. Il faut espérer que cet acharnement ne reflète rien d’autre que l’impuissance de l’ancienne hyperpuissance et de ses valets, comme semble le confirmer les dérisoires sanctions (la Russie privée de G8!). Mais cette propagande marche, comme vient de me le montrer un petit échange avec un membre de ma famille. Votre travail de désintoxication est nécessaire. Merci


  32. Dupont Le 24 mars 2014 à 22h48
    Afficher/Masquer

    Pour moi les 4 oblasts autour de la mer d’Azov sont pro-russes. Des nazis allemands jadis les ont occupés et même torturés, et ils ont été libérés par les russes il y a 70 ans ! ces provinces vont clairement décider leur camp démocratiquement, comme la Crimée. Les troupes russes sont juste là pour mettre du calme à la manœuvre, et habilement Poutine met le focus sur Kiev, et l’OTAN et l’UE ajoute de la peur pour toute l’Ukraine, ce qui n’a pas de sens. Si on regarde une carte çà semble clair que Poutine va contrôler l’accès à cette mer et redonner un accès maritime à la grande Russie.


    • catherine Balogh Le 25 mars 2014 à 00h10
      Afficher/Masquer

      La provocation vient bien de l’UE et des USA qui ont profité du mécontentement devant la corruption de l’ancien président, corruption qui semble avoir été presque une tradition en Ukraine depuis un moment, pour semer des agitateurs et nous avons le résultat.
      L’UE et les USA sont déstabilisés car impatients.Quelque chose les freine dans leur marche en avant pour vampiriser les peuples.
      Ces pantalonnades serviront-elles d’épouvantail à Hollande pour nous mettre devant le fait accompli de la signature du Traité Transatlatique?
      Au journal de tf1(pour ne pas la nommer)entre la poire et le fromage:”Notre préSSident nous annonce que le Traité a été signé à l’occasion du G7, ben, oui, tant qu’à faire, puisqu’oben oui, tant qu’à faire, puisqu’on est entre amis.et qu’il y a cette effroyable menace Russe. enSSemble avec les USA et les USA nous seront plus forts devant Poutine qui nous menace du nucléaire!!
      (as de pique:ils prêtent leurs intentions aux autres)
      et on dit merci à qui?
      et on a le traité qui entre en vigueur la semaine prochaine!
      :O(

      Avant les Européennes, avant que les gens ne se détournent du danger “russe”
      Bien-sûr
      (trop risqué)
      ben oui, tant qu’à faire, puisqu’on était entre amis…..”ceci sera considéré par les médias français comme un acte diplomatique d’une finesse redoutable, ben, oui, vous avez vu ce qui se passe en Ukraine?.et qu’il y a cette effroyable menace Russe. enSSemble avec les USA nous seront plus forts devant Poutine qui nous menace du nucléaire!!
      (as de pique:ils prêtent leurs intentions aux autres)
      et on dit merci à qui?
      et on a le traité qui entre en vigueur la semaine prochaine!
      :O(

      Avant les Européennes, avant que les gens ne se détournent du danger “russe”
      Bien-sûr
      (trop risqué)


      • catherine Balogh Le 25 mars 2014 à 00h17
        Afficher/Masquer

        La Théorie du Choc, en effet.


        • catherine Balogh Le 25 mars 2014 à 00h40
          Afficher/Masquer

          Malheureusement, il semble qu’en Ukraine, ils ont allumé un feu qu’ils auront bien du mal à éteindre.


      • catherine Balogh Le 25 mars 2014 à 01h29
        Afficher/Masquer

        Bon, je dis ça, j’ai pas la science infuse.J’espère que ça ne sera pas plus grave que ça ne l’est, j’me suis trouvé ça moins pire qu’une guerre mais pire quand même.Je cherche de la rationalité dans ce bazard.


  33. nouche Le 24 mars 2014 à 23h11
    Afficher/Masquer

    Le jour de la Victoire, en Ukraine, est le jour de fete nationale en commeration de la redition des nazis. C’est donc l’equivalent du 8 mai chez nous, tout un symbole.

    Andrei Paruby (encore lui), fondateur du parti social-nationaliste, et secrétaire du Conseil de sécurité nationale du nouveau gouvernement de Kiev, vient d’approuver un document pour annuler cette fete nationale.

    http://translate.google.ca/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://infa.kharkov.ua/pravyj-sektor-prishel-pod-gpu-trebuya-osvobodit-xarkovchan/&prev=/search%3Fq%3D%25D0%259E%25D0%25BB%25D0%25B5%25D0%25B3%2B%25D0%259E%25D0%25B4%25D0%25BD%25D0%25BE%25D1%2580%25D0%25BE%25D0%25B6%25D0%25B5%25D0%25BD%25D0%25BA%25D0%25BE%26safe%3Doff%26client%3Dfirefox-a%26hs%3D6Cg%26sa%3DX%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26channel%3Dsb%26biw%3D1649%26bih%3D1009%26tbs%3Dqdr:d


  34. ErJiEff Le 24 mars 2014 à 23h31
    Afficher/Masquer

    Je trouve ici : http://www.wikistrike.com/article-un-article-de-2008-evoquait-deja-la-strategie-du-chaos-qui-serait-appliquee-en-ukraine-par-l-adminis-123054236.html
    une traduction maladroite relayée par Wikistrike.
    Son auteur (Fawkes) reconnaît que n’étant pas russophone, il a du mal à transposer correctement un article publié sur utro.ru http://www.utro.ru/articles/2008/12/26/789711.shtml

    Qu’y apprend-t-on ? Que le chaos contrôlé en Ukraine (et Crimée) aurait été préparé de longue date et planifié avec l’élection d’Obama en 2008.

    Si quelqu’un ici parle et lit le Russe….


  35. Theoltd Le 24 mars 2014 à 23h35
    Afficher/Masquer

    Je me demande si l’occident n’a pas completement perdu la tete et est au bout du rouleau.
    La Russie, forte de ses ressources et de dirigeants non degenerés, sera inébranlable.
    Je lis ici ou la que ses finances sont sa faiblesse (allusions a la bourse de Moscou) car appuyées seulement sur les matières premières. mais on reve: les matières premières, sont la seule vraie richesse!
    Les Russes ont du pétrole, et nous on a pole emploi!


    • wesson Le 25 mars 2014 à 00h58
      Afficher/Masquer

      D’une part, la bourse de Moscou ne représente en fait pas grand chose, les volumes sont assez faibles, quelque chose comme moins de 2% de l’économie Russe. 80% des transactions qui s’y passent concernent 10 entreprises.

      C’est donc une toute petite bourse, et par essence très spéculative. Les mouvements tant à la hausse qu’à la baisse peuvent y être énorme, sans que cela affecte son économie.


  36. catherine Balogh Le 25 mars 2014 à 00h22
    Afficher/Masquer

    Non mais franchement, ils jouent les vierges effarouchées devant un pays qu décide de son adhésion à un autre pays et y fomentent en secret l’annexion de l’UE aux USA!?!
    sont des mataffs.


  37. fc Le 25 mars 2014 à 01h05
    Afficher/Masquer

    Bonjour a tous,

    Je porte a la connaissance d’Olivier et son epuipes ainsi qu’a tout les lecteurs ,

    http://www.nikkei.com/article/DGXNASGM2101K_R20C14A3MM8000/

    Le gouvernement Japonais offre une aide (pret 1,03% sur 33 ans 8 mois ((normalement ))) 1milliard de dollars à l’Ukraine…

    note: 102,000,000,000yen —>1000,000,000 dollars


    • dupontg Le 25 mars 2014 à 04h17
      Afficher/Masquer

      toutes ces “aides” sont derisoires….L”Ukraine importe 60% de son gaz de Russie…
      Soit 32 milliards de metres cube par an..prix “normal de 480 dollars les mille metres cube soit 15 milliards$ par an.
      la remise accordee à l’Ukraine par Gazprom est de 30%,soit environ 4,5 milliards$ par an….
      Somme qui n’est pas comparable aux “prets” du FMI et autres gentils occidentaux..puisqu’il faudra rembourser ces prets…


  38. fc Le 25 mars 2014 à 02h15
    Afficher/Masquer

    de Alexis Livier

    Comment les Etats-Nations sont programmées depuis une centaine d’années déjà ! A l’origine de l’idée de mondialisme (à ne pas confondre bien sûr avec la mondialisation, qui elle a toujours existé), les Anglo-Saxons comme d’habitude, et leur volonté de détruire les Etats pour les remplacer par un super-Etat planétaire, qui serait (ou plutôt sera hélas) entre les griffes des multinationales apatrides n’ayant de comptes à rendre à personne ! Le travail de pression, de sape, entrepris par Anglais et Américains pour imposer leurs vues dans le monde entier.
    Mainteneant entrons dans le vif du sujet et, d’article en article, nous nous rendons compte avec stupeur que l’Allemagne est la maîtresse en Europe : instigatrice de toutes les lois, présidente de tous les comités, de toutes les agences “stratégiques” (comprendre : qui jouent un rôle déterminant dans la politique de l’UE), en plus d’être un poids démographique et surtout économique de part sa position centrale ! Ainsi, l’on comprendra que tous les séparatismes identitaires (vous savez, les pauvres Basques ou les pauvres Bretons qui souffrent beaucoup d’être Français !) sont entretenus sans dissimulation par le biais d’une kyrielle d’agences européennes, renforcées dans leur tâche par le droit européen (d’inspiration allemande à 100 %) qui, rappelons-le, prime partout sur le droit national ! Le but recherché est simple : détruire les Etats au profit de grandes régions (comprenez : par rapport aux régions françaises), mais quand même trop petites pour pouvoir s’en sortir sans l’aide de l’Etat supranational ! La boucle est ainsi bouclé, puisque l’Etat européen trouve ainsi sa raison d’être dans l’affaiblissement des Etats, alors que ce sont ceux ses promoteurs qui font tout pour détruire cet échelon administratif “inutile” qu’est l’Etat. Depuis des décennies, la transformation de l’Europe en une multitude d’euro-régions, seules entités administratives légales avec l’état européen, a été entérinée. L’indépendance du Kosovo, décrétée en 2006 (décrétée en haut lieu, les Serbes n’ont pas eu leur mot à dire…), apparaît déjà sur des cartes administratives (qui font apparaître les fameuses euro-régions) de 1997 !

    Alors, en quoi est-ce un drame de voir l’Etat disparaître ? Je suis Français, et me bornerai donc à donner mon avis sur notre pays, n’ayant pas la prétention d’être un “expert” comme on en voit tant à la télévision sur la question.

    Je dirai simplement que notre pays a deux mille ans d’existence, et le voir disparaître, comme ça, d’une signature, sachant ce qu’il nous a coûté de l’agrandir, de le défendre, en hommes et argent, c’est inacceptable. Le Pays, la Patrie, la Nation, ce n’est pas seulement un endroit où l’on serait né “par hasard”, pour reprendre une expression bobo-citoyen du monde-ouvert à la mode ! NON, notre Patrie, c’est notre ADN ! Plus de pays, surtout pour nous qui sommes très centralisateurs, cela veut donc dire plus d’Histoire ! Plus d’Histoire veut dire plus de repères, et une société sans repères débouche inévitablement sur une société dont les citoyens (j’ose à peine écrire ce mot), à défaut d’avoir une patrie dans le cœur, auront des caprices, et deviendront des sortes d’animaux, prêts à tuer père et mère pour un nouveau téléphone, à la plus grande joie des multinationales qui n’attendent que ça : vendre leurs babioles à des millions de décérébrés ! de là découlent les réformes de l’Education en France qui font 20 % d’illettrés au collège, le déni systématique de l’Histoire de France (rapportée à la traite négrière, la Collaboration, la Colonisation, ou alors le méchant Napoléon mettant l’Europe à feu et à sang…)

    Surtout, quand l’on regarde la carte de l’Europe des minorités dessinés par le parti politique européen regroupant tous les indépendantistes (alliés aux Verts), on constate une seule chose : tous les pays en prennent un coup, la France étant parmi ceux qui souffrent le plus (perte de la Corse, de la Bretagne, du Pays basque, de l’Occitanie, de la Savoie, de l’Alsace, en attendant les revendications des minorités maghrébines et africaines qui suivront naturellement) ; surtout, c’est l’Allemagne (tiens comme c’est étrange !) qui prend pour le coup une position presque dominante en Europe, puisque si l’on regroupe tout le monde par ethnie comme on dit aujourd’hui, l’Allemagne “gagne” l’Autriche, une partie de la Suisse, le Luxembourg, l’Alsace, et pourquoi pas les Pays-Bas si un jour ceux-ci décident de rejoindre leurs frères !

    Nous vivrons donc bientôt en Europe dans un système pensé, voulu et organisé, patiemment mais efficacement, par des Anglo-Saxons (Américains, Anglais, Allemands), qui se répartissent le travail : Les Etats-Unis seront les chefs en Amérique, l’Allemagne sera la puissance continentale, et le Royaume-Uni jouera son rôle de passerelle, le tout restant dans les petites mains anglo-saxonnes (Les Etats-Unis restant quand même le chef suprême du Grand Monde Libre Gentil et démocratique, faut pas déconner !).

    Quand on comprend cela , est-il encore besoin de s’étonner des dithyrambes permanents qu’adresse à l’Allemagne l’ensemble de notre élite politique, économique, et surtout médiatique, sur son modèle à imiter, sa croissance quasi-surhumaine, son efficacité etc. ? Faut-il encore s’étonner que l’Allemagne ait si bien profité du passage à l’euro (un Deutschemark déguisé, selon les mots d’économistes) alors que nous reculons d’année en année ? Faut-il s’étonner que le général de Gaulle ait été viré comme un malpropre par une coalition nationale, réunissant tous les courants d’opinion et tous les secteurs importants de la société ? Faut-il s’étonner que l’Allemagne n’ait pas payé les cent vingt-trois milliards de francs qu’elle nous devait à titre de Réparations après la première guerre mondiale ? Faut-il s’étonner que l’Allemagne ait finalement été exemptée de nous rembourser les indemnités d’occupation dans les années 1950, ce qui, conjugué à l’extraordinaire aide matérielle américaine dont elle a pu bénéficier, lui a permis d’avoir très rapidement une croissance supérieure à la nôtre ?

    Quand donc un dirigeant politique français aura-t-il le courage de se dresser face à cet acte de guerre contre notre Patrie ? Quand donc quelqu’un parlera-t-il contre les agissements des Anglo-Saxons qui sont contre l’intérêt des Européens eux-mêmes, puisqu’en plus de mettre nos vies entre les mains de multinationales sans foi ni loi, nos donnerons à l’avenir une bien mauvaise image de nous au monde, à l’instar des Américains ? Le salut viendra-t-il du peuple français, ou de pays qui semble résister à ce mondialisme, comme la Russie et la Chine, comme en témoignent les quelques articles de presse (sérieux, bien documentés, impartiaux comme toujours !) qui les démontent chaque semaine pour faire peur au citoyen-téléspectateur ?


  39. Totor Le 25 mars 2014 à 02h38
    Afficher/Masquer

    De toute façon, dans ses frontières actuelles, le gouvernement putschiste serait mis en minorité en cas d’élections. Il est donc logique, de leur point de vue, de pousser à la sécession de l’est pour se maintenir au pouvoir. Ce qui est scandaleux, c’est que l’Europe et les États Unis aient reconnu ce gouvernement demi nazi et se retrouvent à devoir gérer une guerre civile si ça continue comme ça.


  40. Alain Le 25 mars 2014 à 08h01
    Afficher/Masquer

    Les autorités ukrainiennes cherchent à faire là où les autorités géorgiennes ont échoué: provoquer une intervention russe dans l’espoir que l’OTAN vienne à leur secours. espérons que l’on sera aussi sage que dans ce cas passé; ce serait une forfaiture que de déclencher une guerre pour des néo-nazis et des corrompus.

    Partout où les Occidentaux ont pensé apporter la démocratie par les armes (avec en plus l’espoir que cela fasse boule de neige dans les pays voisins) ils ont lamentablement échoué et laissé le chaos derrière eux, chaos faisant plus de victimes que la dictature abattue; mais ils sont incapables d’en tirer les leçons, comme pour la crise financière, en estimant que c’est seulement parce qu’ils n’ont pas été assez loin.

    Et que dire des réactions bien molles face au coup d’état militaire égyptien ayant fait 1400 morts et mis en place un régime venant de décider de près de 600 condamnations à mort? Où sont les mesures de rétorsion?


  41. Tikehau Le 25 mars 2014 à 11h30
    Afficher/Masquer

    Ces méthodes me rappellent celles employées à l’encontre de Saddam Hussein à qui les néocons du gouvernement Bush II avaient intimé l’ordre de trouver (près de deux ans avant l’attentat du World Trade Center) les cellules terroristes qui prévoyaient un attentat sur les tours jumelles.

    On décrit ce qui pourrait arriver puis on organise ce qui doit arriver conformément à la mise en oeuvre de la théorie du chaos

    Acte I : préparer l’opinion publique au pire.
    Acte II : provoquer des évènements qui prouvent que le pire va se produire


    • dupontg Le 25 mars 2014 à 21h55
      Afficher/Masquer

      peu de risque que le pire arrive…Les manipulateurs pour une fois ne sont pas à l’abri de ce pire..Il suffirait que manhattan soit vitrifié pour que le systeme soit aneanti


  42. C Balogh Le 25 mars 2014 à 12h05
    Afficher/Masquer

    -Pour moi comme en Irak:
    -Commencer à sous entendre la présence d’armes de destruction massive, donc, un danger abominable car aux mains d’un sous-développé du cerveau(ici, sous entendre que Poutine est fou et qu’il servira de l’arme nucléaire)
    -Matraquer les gens médiatiquement:Poutine est un monstre, c’est lui qui nous provoque
    -Se servir de l’émotion:jolie fille “fidèle aux valeurs démocratiques “de l’Occident et montage hollywoodien.(elle est américaine mais bon…)
    Se servir à fond de l’image,Timochenko n’est pas spécialement canon mais elle a des maquilleurs, etc…..elle se fait teindre en blonde, cela enlève à son visage bcp de froideur, et les nattes:c’est l’image qu’ont les occidentaux d’une Ukrainienne.
    -Créer des troubles de l’ordre public

    -Se servir des médias pour que rien ne filtre
    -Bientôt, témoignages que Poutine est un monstre:inventer une histoire, n’importe laquelle,du style des enfants ont été égorgés par les russes, ou autre
    -accentuer le matracage médiatique pour créer une tension insoutenable, la peur de la Guerre-
    -Se proposer pour intervenir en défenseur des droits de l’homme”
    Mais là, c’est la Russie, un très grand pays alors forcer l’opinion à la nécessité de s’allier avec des puissances “démocratiques” comme nous!!!
    Sauf qu’on ne partage aucune valeur avec les USA:
    (Bon, c’est un peu brouillon…)


  43. maboiteaspam Le 25 mars 2014 à 13h08
    Afficher/Masquer

    on pourrait surtout se demander si ce n’est justement pas ce point là qu’il faut accentuer pour se sortir de la pannade dans laquelle nous sommes.
    Mettre en exergue la corruption de nos médias, et par ce fait, réussir à illustrer et démontrer la décrépitude de nos institutions et politiques, pourrait nous permette, en tant que nation, de reprendre une direction plus favorable à nos intérêts et, soyons fous.., la marche du monde.
    A se focaliser sur l’ukraine comme un résultat à améliorer/analyser/whatever, nous en oublions la cause réelles, originels, nos politiques. Cette cause qui une fois évincée, nous mettra à l’abris de ce genre de conneries, le reste du monde aussi par la même occasion.


  44. reneegate Le 25 mars 2014 à 14h23
    Afficher/Masquer

    Pour reprendre des termes forts employés dans les commentaires, ce ne sont pas ces “monstres” qui me font peur (Svoboda, Pravi Sektor, OTAN) mais les masses qui sont prêtent à les accepter en fermant les yeux comme toujours. Tout Français a reçu une éducation suffisante pour ne pas croire aux grosses ficelles des Parisien, Libé, Le monde et même Médiapart concernant l’Ukraine. Il y a une acceptation, une servitude qui effectivement fait très peur, et en France tout particulièrement, où il y a à peine 70 ans (nos grands pères) la même cessité, la même servitude ont permis aux fascistes d’atteindre leurs objectifs les plus fous.


  45. HuguesL Le 25 mars 2014 à 14h57
    Afficher/Masquer

    “L’institut d’analyse Pif Gadget”
    Mort de rire! Merci, j’avais presque oublié ce morceau de mon enfance!


Charte de modérations des commentaires