Je précise juste en passant que ça continue les plaisanteries…

On a déjà parlé du sympathique bataillon Azov de nationalistes (vidéo du 9 mai ici) :

Ils étaient à Marioupol le 13 juin, dans une vidéo de propagande montrant leurs combats :

Pas de bol, le long du mur à droite du casque, un petit “détail” (à 2’11) – cela montre l’ambiance locale :

Apparemment ceci (à 6’45) n’émeut donc pas Caroline Fourest :

Autre chose, on a évoqué ici la manifestation (l’attaque ?) devant l’ambassade de Russie à Kiev.

La presse en a (un peu) parlé. Souvent en des termes et photos mesurés, comme ici RFI et France 24 (signalé par Dahu) :

Bizarre, si certains montrent un peu de dégâts, je n’ai vu aucun montrer ça apparemment :

Mais bon, l’essentiel est là quand même :

Bon comme c’est Le Monde, le 27 juin c’est donc “avant l’été”, mais passons. La suite est plus intéressante :

“Alors que l’Est du pays est toujours très instable, le nouveau président ukrainien, Petro Porochenko, a annoncé jeudi qu’il signerait le volet économique de l’accord crucial d’association avec l’Union européenne (UE) le 27 juin à Bruxelles.

C’est un accord de libre-échange : on n’ose plus appeler un chat un chat ?

L’UE et l’Ukraine étaient convenues de signer cet accord en novembre, mais le président ukrainien de l’époque Viktor Ianoukovitch avait fait volte-face sous la pression de Moscou, déclenchant la crise qui a conduit à sa chute.

Le gouvernement par intérim présidé par le premier ministre Arseni Iatseniouk avait signé le volet politique de cet accord à Bruxelles le 21 mars, lequel reconnaissait notamment « les aspirations du peuple ukrainien à vivre dans un pays s’appuyant sur des valeurs, la démocratie et l’état de droit ».

UN PARTENARIAT INÉDIT

Kiev avait repoussé la signature du volet économique parce qu’il impliquait une levée des barrières douanières ukrainiennes visant à protéger d’une compétition européenne directe les paysans et les aciéries dans l’Est.

Note : un éclair de lucidité. Cela a été refusé “sous la pression de Moscou”. Mais bon, c’est vrai aussi que ça allait foutre en l’air l’agriculture et l’industrie ukrainiennes, et ferait plein de chômeurs… Mais le Président Ianoukovytch n’a pas refusé pour cette raison, hein, ce ne serait pas logique…

Mais bon, heureusement, depuis, les choses ont changé, et cette fois, ces secteurs vitaux seront protégés et ils ser…

Oups, ah ben non, rien n’a changé… Mais le journaliste du Monde en reste là (2 millions d’emplois dans le pays le plus pauvre d’Europe, c’est du détail pour Bruxelles), et poursuit…

Certains médias américains, notamment le Wall Street Journal, avaient dans un premier temps indiqué que le nouveau président ukrainien envisageait de repousser la signature de l’accord jusqu’à ce que le pays parvienne à sortir de la récession et jusqu’à une résolution de l’insurrection séparatiste prorusse.

Ce qui serait juste NORMAL..

Inédit dans l’histoire de l’UE, l’accord d’association vise à arrimer l’Ukraine à l’Union, sans pour autant déboucher sur son adhésion au bloc des 28.

AHAHAHAHAHAH

UN RAPPROCHEMENT SUR LE GAZ

Le même jour que cette annonce, une autre décision importante a été prise par les députés ukrainiens. Confronté à une coupure de l’approvisionnement russe en gaz, le Parlement a accepté jeudi d’examiner un projet de loi confiant la gestion des infrastructures gazières de l’Ukraine à une coentreprise ouverte aux investisseurs européens ou américains.
Cette nouvelle entité, détenue à 51 % par l’Ukraine et à 49 % par des partenaires étrangers, s’occuperait de louer les gazoducs et les sites souterrains de stockage du gaz, dans le but de réduire la dépendance de Kiev vis-à-vis de Moscou tout en garantissant un transit fiable du gaz russe vers l’Europe.

Ah, c’est donc du bi-zi-nesse alors… Pensée pour les morts à Maïdan : votre sacrifice n’aura pas été vain, GDF vous remercie…

Le gouvernement fait valoir que la coentreprise permettrait l’apport de capitaux et ne justifierait plus la construction par le groupe russe Gazprom et ses partenaires du gazoduc South Stream, qui doit contourner le territoire ukrainien en reliant la Russie à la Bulgarie via la mer Noire.

Ahhh, ils vont être contents Gazprom… Et puis ils ne vont pas augmenter le prix de notre gaz alors pour se refaire… Et comme il y a une révolution tous les 6 mois en Ukraine, ne sécurisons surtout pas nos flux gaziers par un plan B surtout…

Le gazoduc South Stream risque de faire perdre à l’Ukraine les frais de transit qu’elle touche sur la livraison de gaz russe à l’Europe occidentale. Kiev espère aussi que la création d’une coentreprise sur le gaz lui permettra de racheter plus facilement à l’Europe une partie de son gaz importé de Russie. Arseni Iatseniouk a estimé que cette inversion des flux pourrait atteindre quinze milliards de mètres cubes par an.

Je ne suis pas spécialiste, mais je vois mal Gazprom qui vend son gaz à des prix très différents en Europe autoriser ça – étrange…

 

Bon, en tous cas, comme je l’ai déjà écrit, la signature ou pas de ce papelard montrera la finesse de Porochenko, et son sens de l’intérêt général.

Car comme dès qu’il va signer, la Russie va sortir l’Ukraine de ses accords de libre-échange (pas pour la punir, juste pour se protéger, comme on résilierait Schengen si Madrid signait un accord de libre circulation des personnes avec l’Algérie), et va donc nitrater l’industrie de l’Est de l’Ukraine. D’où d’énormes problèmes sociaux et donc politiques à venir.

Du suicide pour moi, de la pure inconscience de la part de l’UE : signer un accord de libre échange et d’association avec un pays dont une partie est en guerre civile et qui a un contentieux territorial fort avec la Russie.

Ils iront jusqu’au bout de la folie…

PS. sinon, ancien, de mi-2013, on en a déjà parlé, mais comme on m’a envoyé ce jour cette vidéo – on ne s’en lasse pas, surtout le député Svoboda à la fin…

(billet édité)

Ce billet fait partie d'une série sur la situation en Ukraine. Il vise à donner des regards différents de ceux diffusés en masse par les grands médias, afin d'élargir votre champ de réflexion. [Lire plus]. Notre souhait est de sortir des présentations binaires "gentils / méchants", afin de coller de plus près à une réalité complexe. Nous rappelons enfin que par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète (et donc pas le gouvernement russe non plus). Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits.

84 réponses à L’Ukraine, terre de tolérance…

  1. Spipou Le 20 juin 2014 à 01h08
    Afficher/Masquer

    Charmant, la dernière vidéo, n’est-ce-pas ?

    C’est un détail, mais je me demande si les prêtres qui se sont prêtés à cette abomination sont orthodoxes ou catholiques uniates : j’observe que tout le monde fait le signe de croix orthodoxe, c’est à dire la main à l’épaule droite avant l’épaule gauche, mais je ne connais absolument pas les rites uniates.


    • Spipou Le 20 juin 2014 à 01h16
      Afficher/Masquer

      Wikipédia est votre ami !

      Ce sont probablement des uniates : “Pour les chrétiens orientaux (orthodoxes et catholiques), le geste consiste à toucher successivement avec les trois doigts de la main droite (pouce, index, majeur), le front, la poitrine, l’épaule droite puis l’épaule gauche.”

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Signe_de_croix#Particularit.C3.A9s


      • DUGUESGLIN Le 20 juin 2014 à 07h02
        Afficher/Masquer

        Ce sont bien évidemment des uniates, c’est à dire ceux qui ont reconnu le Patriarcat de Rome (le Vatican)
        tout en conservant la Liturgie de Saint Jean Chrysostome, et le rituel orthodoxe, ce qui n’a pas dérangé le Vatican.
        De ce fait ils se sont séparés des Patriarcats Orthodoxes et notamment du Patriarcat de Moscou.
        Les uniates sont minoritaires en Ukraine.
        Les orthodoxes sont majoritaires mais quelques ukrainiens ont voulus créer leur propre patriarcat pour se distinguer de celui de Moscou.
        De sorte qu’il y a trois églises, les uniates (orhodoxes catholiques), les orthodoxes d’un patriarcat kiévien non apostolique et les orthodoxes majoritaires qui restent sous la juridiction du Patriarcat de Moscou.
        Tous ces chrétiens ont le même rituel et la même liturgie.
        Le Patriarcat de Rome depuis le grand schisme a essayer de s’implanter dans les autres patriarcats, Antioche ce qui a fait les chrétiens d’Orient, Constantinople ce qui a fait les grecs catholiques, et Moscou ce qui a fait les uniates.
        L’empereur romain Constantin a déclaré le christianisme religion de tout l’empire. Il a créé Constantinople capitale de l’Empire. Mais à Rome une dissidence s’est faite progressivement contre l’Empereur. Rome a fini par se séparer de Constantinople. L’empire Romain Bysantin d’un côté et l’ Empire Romain Germanique de l’autre, éclatement de l’Empire romain entre Orient et Occident.
        L’ukraine est au milieu mais majoritairement orientale.


        • V_Parlier Le 20 juin 2014 à 09h39
          Afficher/Masquer

          Ajoutons que ce patriarcat kiévien ne date que de 1992 et fut créé dans un but essentiellement politique (le patriarcat historique de Moscou représentant aux yeux de Philaret une “soumission” à la Russie). On remarquera par la même occasion que le seul patriarcat présent en Ukraine qui n’appelle pas à la guerre est… celui de Moscou, le seul reconnu par les patriarcat orthodoxes historiques. Ses ecclésiastiques et son patriarche Cyrill sont donc l’objet de plus en plus de menaces de la part des schismatiques politiques en Ukraine.


        • Spipou Le 21 juin 2014 à 02h14
          Afficher/Masquer

          Merci pour toutes ces précisions.

          Quoi qu’il en soit, il s’est trouvé plusieurs prêtres (pas un seul, j’en vois au moins deux dans la vidéo), non pas pour prier pour le rachat de l’âme de ces SS et le pardon de leur péchés, mais pour leur faire une cérémonie honorifique ! C’est fort, quand même !

          Puisqu’ils font partie de l’Eglise Romaine, je me demande s’ils en ont informé leur grand patron au Vatican ? Aussi bien l’ancien, qui a lutté comme il a pu contre le nazisme dans son adolescence (et dont un cousin handicapé a été “euthanasié” par ces mêmes nazis), que le nouveau, qui a connu la dictature militaire, en auraient fait une apoplexie !

          Je ne suis déchristianisé, mais il me semblait que Jésus-Christ, et Moïse avant lui, avaient dit : “Tu ne tueras point”… J’adorais cette phrase que me disait ma grand-mère quand j’étais petit, le soir avant de m’endormir…


    • canfrarus Le 21 juin 2014 à 04h20
      Afficher/Masquer

      Même les ordres de la salve est donnés en allemand, si vous avez remarqué.


  2. PA.Québec Le 20 juin 2014 à 01h13
    Afficher/Masquer

    Pas sûr que le sauvetage de l’économie ukrainienne pour l’instant soit la priorité de Berlin, l’Ukraine peut servir de vivier d’immigrants assimilables par une Allemagne à la démographie très débilitante.


  3. simple citoyen Le 20 juin 2014 à 02h07
    Afficher/Masquer

    La construction de South Stream a été arrêtée le 8 juin par le Premier ministre Bulgare.
    Mais à l’origine de cet arrêt, on trouve la Commission Européenne qui s’oppose depuis le début à cette voie de contournement de l’Ukraine.
    C’est d’autant plus grotesque que l’argument tient au fait que la Russie utilise son énergie comme une arme géopolitique. Mais dans ce cas alors, pourquoi le North Stream serait acceptable?
    Un très bon résumé de la situation est ici: http://www.lecourrierderussie.com/2014/06/bulgarie-south-stream/


    • Crapaud Rouge Le 20 juin 2014 à 06h12
      Afficher/Masquer

      La conclusion du Courrier de Russie explique tout : “Comme l’a expliqué Iatseniouk, l’Ukraine va « utiliser ces actifs conjointement avec les États-Unis et l’UE ». Selon les sources de Kommersant, le gouvernement ukrainien mène actuellement des pourparlers avec Shell, ExxonMobil et Chevron sur leur participation au partage de Naftogaz. Dans ce contexte, il devient primordial, pour les Ukrainiens aussi bien que pour d’éventuels investisseurs européens et américains, que l’Ukraine conserve son monopole sur le transit du gaz russe vers l’Europe. Dans le cas contraire, les gazoducs ukrainiens perdraient toute leur valeur.” Monopole ? Et la “concurrence libre et non faussée” alors ?

      Si l’UE revend du gaz à l’Ukraine, Gazprom protestera sûrement, mais devant les tribunaux le litige s’éternisera.


      • Nérouiev Le 20 juin 2014 à 07h46
        Afficher/Masquer

        A moins que le prix de vente n’atteigne des sommets encore jamais vus !


    • Louis Le 20 juin 2014 à 08h50
      Afficher/Masquer

      La Commission Européenne et les États-Unis ordonnent a un état de l’UE d’agir contre ses intérêts nationaux. L’état s’exécute (on peut même parler au premier sens du terme)

      Une augmentation rapide du prix du gaz me semble une très bonne manière de riposter de la part de Moscou.


    • canfrarus Le 21 juin 2014 à 04h21
      Afficher/Masquer

      Les abeilles contre le miel, quoi.


  4. Darks67 Le 20 juin 2014 à 02h18
    Afficher/Masquer

    Et puis prochaine étape on va poser des têtes nucléaire en Ukraine et donner le détonateur aux néonazis comme ça l’affaire est réglé…. Je rappel que l’assimilation de l’Ukraine n’a pas que vocation économique mais aussi militaire. Ou en d’autres mots comment remercier les russes de nous avoir libéré de la folie nazi…


    • BCPANORAMA Le 22 juin 2014 à 16h34
      Afficher/Masquer

      Certainement pas pour menacer la Russie.. Voyons !! Et c’est un journaliste Occidental qui le dit.
      Comment en douter !!!!!!
      Voici le lien.
      https://www.youtube.com/watch?v=4i6nPNpR6PA


  5. Kiwixar Le 20 juin 2014 à 02h39
    Afficher/Masquer

    D’après certains commentaires sur ce blog, de très nombreux Ukrainiens n’attendent qu’une chose : pouvoir faire leurs valises pour aller travailler dans l’UE.
    Qu’indique cet accord d’association UE/Ukraine sur ce point de la libre circulation des travailleurs (par rapport à être membre à part entière de l’UE) ?
    Et concernant les Ukrainiens travaillant actuellement en Russie, vont-ils se faire éjecter, ou bien servent-ils aussi de lumpenproletariat pour les entreprises russes (salaires : 1/4)?

    Autre point : nos problèmes de déchets nucléaires, et le gros problème de l’enfouissement (problèmes en Allemagne, et aussi aux US en ce moment où un site est en train de cramer) : est-il prévu qu’on puisse tout refourguer et stocker ça sur le site de Tchernobyl qui de toute façon est complètement foutu ?


    • nouche Le 20 juin 2014 à 05h08
      Afficher/Masquer

      pour ce qui est de Ukraine/Russie, le gouvernement de Kiev, via Parubiy, a annonce qu’ils vont mettre en place un systeme de visas.

      de plus la sortie de l’Ukraine de la CEI, la aussi annonce par Parubiy, va fortement complexifier les echanges entre l’Ukraine et la Russie.
      Par exemple il y a deja un effondrement des exportations de produits ukrainiens en direction de la Russie, comme les produits alimentaires (-40% pour les fromages, etc)

      Pour Ukraine / UE, nous parlons pour le moment d’un accord de libre echange, mais vu que les produits ukrainiens ne repondent pas, pour la grande majorite, aux normes europeenes, ces echanges risquent de ne se faire que dans un sens.

      Pour les personnes, le gouvernement de Kiev a promis une simplification d’obtention des visas vers l’UE, et l’UE soutient cette initiative via un plan : le Visa Liberation Action Plan (VLAP)
      Le but est tout simplement de retirer les visas entre ukraine et UE.

      Source :
      http://eeas.europa.eu/delegations/ukraine/press_corner/all_news/news/2014/2014_05_28_01_en.htm

      Extrait :
      “(je) tiens à féliciter les autorités ukrainiennes pour leurs efforts soutenus visant à l’obtention d’un régime d’exemption de visa avec l’UE. ” a déclaré Cecilia Malmström, commissaire chargée des affaires intérieures.


      • PA.Québec Le 20 juin 2014 à 05h18
        Afficher/Masquer

        Par exemple il y a deja un effondrement des exportations de produits ukrainiens en direction de la Russie, comme les produits alimentaires (-40% pour les fromages, etc)

        Combien de baisse pour les chocolats Roshen ?


        • Louis Le 20 juin 2014 à 08h53
          Afficher/Masquer

          99%

          Poutine en a juste gardé une boite pour quand Porochenko se fera dégager dans 6 mois.


      • C Balogh Le 20 juin 2014 à 09h09
        Afficher/Masquer

        à Nouche,
        Bonjour,
        L’Ukraine a juste 20 000 normes a remettre à jour pour être dans les clous(j’espère ne pas me tromper sur le nombre, c’est le chiffre qui m’a marquée dans un article, mais je ne sais plus si c’est sur les crises ou ailleurs).
        Une paille!


      • Ras Le 20 juin 2014 à 12h43
        Afficher/Masquer

        Les normes industrielle ukrainiennes ne sont pas compatible avec les normes européennes, donc exportation vers l’EU compromises.

        Le pouvoir d’achat des ukrainiens est très faible, donc importation en provenance de l’EU très faible.

        Le seul intérêt stratégique pour l’EU c’est les travailleurs pauvre d’Ukraine, moins cher qu’un croate, et l’extension de l’OTAN à l’est.


    • Nérouiev Le 20 juin 2014 à 07h50
      Afficher/Masquer

      Si en plus on y rajoute l’extraction de gaz de schistes, ça va faire une belle poubelle. Heureusement que la Crimée sera épargnée, ça à l’air joli cette région.


  6. VladimirK Le 20 juin 2014 à 02h52
    Afficher/Masquer

    Comme je fais parti d’un club de possesseurs de Volga (Berline de fabrication Soviétique ayant été produite entre 1955 et 2010), j’ai suivi une discussion d’un participant Lituanien.

    Dans ce petit pays bien discret et qui semble bien paisible, il y a tout de même un problème : depuis l’adhésion à l’UE, les prix ont grimpé (le litre d’essence est à 1.4 euro), les salaires eux… ben le salaire moyen est toujours de 350-400 euros par mois.

    Ça pose quelques problèmes, et apparemment, si les politiciens des pays baltes sont aux extrêmes LibérEurophile ou à droite très très à droite (comme dirait Fabius), les gens eux semblent plutôt bonsensophiles pour la plupart.

    C’est d’ailleurs ce qui s’est produit avec la Roumanie, la Bulgarie, etc.

    Alors on peut imaginer ce qui se passera en Ukraine. Pensez-vous qu’il y aura une nouvelle révolution, ou bien Washington arrivera a mater la rébellion ?

    Enfin bref, on a un beau bordel en perspective à prévoir en Europe.


    • Nérouiev Le 20 juin 2014 à 07h53
      Afficher/Masquer

      J’ai l’impression qu’ils sont en avance en Lituanie, mais on va bientôt les rejoindre.


  7. Lamonette Le 20 juin 2014 à 04h33
    Afficher/Masquer

    8h30 demain, Monsieur FABIUS sur BFM chez BOURDIN, pour son opération nœud papillon, j’imagine.

    Peut-être possible d’envoyer une demande de question….Il prétend s’atteler à leur lecture dans quelques minutes


    • Lamonette Le 20 juin 2014 à 10h21
      Afficher/Masquer

      Que dire? Je ne sais où coller cette intervention. Je me réponds à moi-même donc…

      Monsieur FABIUS perd peut-être des cheveux mais il ne change pas.

      Cela en devient même surprenant.

      Pas de discussion sur l’Ukraine et donc rien sur l’accord d’assoc éco et ses conséquences en matière de dumping social, question que je formalisais ce matin à Monsieur BOURDIN.

      En revanche sur l’Irak, on est reparti comme en 40… L’EIIL aurait pris le contrôle d'”armes très dangereuses et très sophistiquées” etc… cf certainement à la dite usine d’armes chimiques ( on rigole déjà bcp, mais jaune) prise en main hier et dont les observateurs disent qu’il n’y a plus rien à y piquer, un peu comme au début peut-être,.

      “Ce sont des monstres qui se filment à jouer au foot avec la tête” de militaires opposants à leur conviction.

      Et le meilleur, l’EIIL est l’allié objectif du régime syrien, lui permettant de justifier l’utilisation de chlore sur les populations, mais très difficile à détecter, donc cf avec des pincettes au rapport dernièrement sorti sur la chose.

      A ce niveau-là, mon poil se hérisse.

      Pour la politique interne, j’ai entendu quelques morceaux choisis sur l’ouverture du Bld Haussmann , je W à côté, le WE mais c’est bien, ce sont des volontaires ( des femmes, mères celib qui veulent finir leur fin de mois), payées double. Donc tout va bien…. Les gosses n’ont qu’à se débrouiller pdt ce temps-là.

      Je suis plutôt de droite depuis ma première couche culotte mais ce genre de remarques m’exaspère.

      Petite déjà, j’ai appris qu’entre le noir et le blanc, pour parodier, il existait quelques nuances.


      • Pravda Le 20 juin 2014 à 19h58
        Afficher/Masquer

        Bah, gauche-droite, ça ne veut plus rien dire…
        Moi j’ai toujours cru que j’étais de gauche, mais en discutant avec des gens de mon milieu professionnel se clamant plutôt à droite, on est d’accord sur beaucoup de chose: salaires, solidarité, politique. Et finalement l’UMP et le PS ne sont que les outils de la division du peuple, car sinon il serait globalement d’accord.


  8. Alain Le 20 juin 2014 à 05h03
    Afficher/Masquer

    On a bien intégré Chypre divisée alors que la partie grecque, devenue ainsi membre de l’UE, avait repoussé le plan de paix et de réunification de l’ONU tandis que la partie turque est restée paria alors qu’elle l’avait accepté …..


    • PA.Québec Le 20 juin 2014 à 05h20
      Afficher/Masquer

      La European Union of Brussels sait contourner tous ses traités et principes affichés (pas intégrer un pays en guerre par exemple) pour s’étendre et sauver l’euro.


    • openmind Le 20 juin 2014 à 10h41
      Afficher/Masquer

      Comment pouvez-vous comparez Chypre et l’Ukraine? Les Turques ne sont pas les Russes; ils sont vendus à l’Otan tout comme nous alors que les Russes pas encore…espoir!!!!!


  9. Le Russe Le 20 juin 2014 à 07h49
    Afficher/Masquer

    Une très bonne interview d’un prêtre orthodoxe de Kramatorsk :

    INTERVIEW D’UN PRETRE HEROIQUE:

    LE PERE SERGE MIRONOV Raconte comment des chars sont arrivés à Kramatorsk et il s’est jeté à leur poursuite et les a arrêtés. Il a ressenti alors une peur terrible, car sa mère et sa sœur vivaient à une centaine de mètres de là, et plus bas son église, l’église de la sainte Trinité où officie son doyen. Le chef du détachement voulait lui interdire d’y aller. Il lui répond : « Ecoute, capitaine, tu as un commandant ?
    – Oui.
    – D’après ton règlement, tu es obligé de le défendre ?
    – Oui.
    – Eh bien mon commandant, à moi, il est là bas, dans cette église. Alors tu peux me tirer dessus, j’irai quand même. Parce que vous comprenez, je connais mon recteur, c’est plutôt un diplomate, il ne pouvait absolument pas lui tenir tête. » Il a ensuite proposé aux soldats de partir, et de les raccompagner jusqu’à l’aéroport. Et même après qu’il se fut entendu avec eux, ils continuaient à tirer partout et à faire les malins, à montrer qu’ils étaient les plus forts. « Ils gagent de l’argent, dit-il, ils sont là pour gagner de l’argent et c’est tout. Quand un homme est appelé et qu’il remplit son devoir devant sa patrie et sa famille, c’est une chose. Mais quand quelqu’un travaille sur contrat, il gagne de l’argent et c’est tout. » Il explique tous les avantages financiers qu’ont ces militaires ; « bien sûr qu’ils se précipitent ici pour gagner de l’argent et peu leur importe sur qui ils tirent.’ Et il ajoute que s’ils étaient venus lui demander son appartement pour vivre, il leur aurait fait de la place, mais que venir avec un fusil pour voler, au Donbass, ce n’est pas possible, au Donbass, on n’admet pas ces méthodes.
    Il explique ensuite qu’au début, nombre de ses paroissiens étaient contre la séparation du Donbass du reste de l’Ukraine, et lui-même était plutôt de leur avis. Il préférait l’idée d’une autonomie. Mais après avoir vu tant de blessés et de morts, enterré tant de gens, il ne veut pas d’une telle Ukraine, une mère qui tue ses enfants n’est pas une mère. « Avant, dit-il, ma patrie était un pays énorme, j’avais pour frères des Géorgiens, des Kazakhs, des Baltes, des Biélorusses, puis avec la chute de L’URSS, je ne vais pas dire qui en est la cause et pourquoi, mais cela ne s’est pas fait sans la grosse patte de l’Occident, ma patrie est devenue beaucoup plus petite, c’est devenue l’Ukraine, mais j’y avais encore des frères. Et maintenant, grâce à ce pouvoir qui devait en principe conserver la paix et un peu d’ordre jusqu’aux présidentielles, ce pouvoir provisoire a détruit tout ce qu’il y avait dans l’âme de l’homme, et tout ce folklore ukrainien, les broderies, les jeunes filles, les chansons et les rossignols, c’était gentil, mais maintenant, je ne peux plus voir cela, je ne peux plus voir cela en peinture. »
    Il dit ensuite que l’on sa bat ici non pour le territoire mais pour la liberté de penser : « Nous ne voulons pas qu’on nous impose des idéologies étrangères. Ils veulent détruire les statues de Lénine, pourquoi ? Des gens les ont édifiées et vénérées, on peut les enlever gentiment et les mettre dans un parc, pour que ceux qui ont connu cette époque puissent s’en souvenir et la montrer à leurs petits enfants, mais pourquoi les casser ? Ici, nous ne voulons pas qu’on nous impose les valeurs européennes, nous avons les nôtres, nous pouvons penser tout seuls. Nous estimons l’amitié, dont les européens n’ont absolument aucune idée, nous estimons la famille dont ils ont depuis longtemps perdu le sens. Nous estimons la pureté des relations, c’est-à-dire que si c’est l’amitié, elle doit être sincère, si c’est l’amour il doit être vrai, et eux, ils n’y connaissent plus rien et veulent nous imposer leurs trucs, et c’est pourquoi le Donbass se révolte. »
    Il montre ensuite le champ des opérations, Karatchoun, Semionovka, et témoigne sur les tirs incessants, les bombes au phosphore. « Notre but, c’est qu’il y ait la paix, mais bien sûr, nous ne voulons pas vivre dans le pays que veulent nous imposer l’Ukraine de l’ouest, l’Europe de l’ouest, nous ne voulons pas vivre dans un tel pays. Aussi je pense que nous libèrerons le Donbass et que tôt ou tard se posera la question de la réunion à la Russie, la région de Donetsk, c’est quand même une belle région. Mais ce que nous a fait le pouvoir de Kiev, même les générations suivantes ne pourront pas le pardonner »
    Le père Mironov dit en conclusion, que pour lui, les héros sont ceux qui ont réussi à vivre toutes ces dernières années honnêtement, qui ont pu aimer et agir par amour, en accord avec leur conscience.

    Transcription Laurence Guillon


    • Le Russe Le 20 juin 2014 à 14h51
      Afficher/Masquer

      C’est une retranscription de cette vidéo :
      https://www.youtube.com/watch?v=5009X9zlG5Y


      • Le Russe Le 20 juin 2014 à 17h00
        Afficher/Masquer

        Et Voici une “LETTRES DE L’ENFER” de Maxime Cheloudchenko.

        A tous mes amis et relations ! Je suis vivante !!! Je suis sortie hier de Slaviansk. Merci à la bonne personne qui m’en a sortie. Celui qui n’y a pas été ne peut pas comprendre l’horreur de ce qui s’y passe. La ville est pratiquement détruite. Il n’y a plus ni électricité, ni eau, ni communications et, dans beaucoup d’immeubles, on a coupé le gaz car les tuyauteries sont endommagées par les bombardements. Le 9 juin, on a terriblement bombardé le centre de la ville. Beaucoup d’immeubles sont détruits. Les bombes ont volé dans les fenêtres, les toits, les murs. Le 8 juin, j’ai enterré maman. Si j’avais eu une caméra, j’aurais filmé toute l’horreur de la morgue. Je rappelle qu’il n’y a ni eau, ni électricité, et que dehors, il fait chaud. Approcher de la morgue est impossible. Si vous voyiez combien il y a là bas de cadavres. On les enfouit dans des fosses communes. Les pauvres garçons. Ils auraient pu vivre autant qu’ils voulaient. Et la Nats Gvardia n’enterre même pas ses morts. Ils gisent près de Karatchoun et pourrissent, on dit à leurs mères qu’ils ont disparu. C’EST LA VERITE !!

        Comment peut-on bombarder des civils depuis des engins comme GRAD. Les media ukrainiens ont dit bien sûr que ce sont les insurgés, oubliant de dire qu’ils n’ont pas de GRAD. Et il faudrait être complètement idiot pour se bombarder soi-même. On efface simplement Slaviansk de la surface de la terre. Les usines, les pompes à essence, les marchés, les hôpitaux, les écoles, les jardins d’enfants et les immeubles d’habitation, tout est détruit. LES GENS SONT PRIVES DE TRAVAIL, D’HABITATION ET DE LA VIE. Ils bombardent n’importe quand sans prévenir. Le 9 juin au matin, après le bombardement, non loin de mon immeuble, gisait une femme déchiquetée. J’ai appelé la morgue, pour qu’on la ramasse, on m’a dit qu’il n’y avait pas d’essence et qu’on n’enterrerait même plus personne. Je comprends pourquoi beaucoup ne croient même pas ce qui arrive. Quand on sort des limites de Kramatorsk, la vie est tranquille et paisible, mais nous, nous avons le blocus de Stalingrad. Seulement en plus cruel. Quand on a tué maman sous mes yeux, j’ai commencé à avoir la peur panique de sortir. Et comment l’avons-nous enterrée… Je suis tombée sous un bombardement alors que je cherchais une voiture qui put au moins emmener mon vieux père malade à la morgue. JE remercie le garçon qui nous a aidés et ensuite, tous les deux, avec un ami, nous sommes vite passés au cimetière. Nous l’avons vite enfouie et à la maison, dans la cave. MAMAN NE MERITAIT PAS CELA.
        Et le jour suivant, on n’a enterré personne, parce que pas de carburant. Qu’est-ce que j’aurais fait, s’il m’avait fallu l’enterrer le jour suivant ? Je l’aurais portée dans mes bras sous les bombes ? Et encore. Mon indignation n’a pas de bornes : j’ai donné une interview à seulement 2 chaines russes. Il n’y a déjà plus de journalistes dans la ville. Et on a montré mon intervention à la télé ukrainienne en coupant le passage où je disais de ne pas croire les chaînes ukrainiennes, que c’est l’armée ukrainienne qui nous bombarde. Et quand je demande de l’aide, ils ont dit en commentaire que je m’adressais à Porochenko. MENSONGE. Même le chagrin des gens, ils le tournent en leur faveur. TOUT EST TERRIBLE !

        Et après le dernier bombardement, je n’ai plus pu y tenir. Comme je voudrais que ces… qui ordonnent de TIRER ou de bombarder passent au moins une semaine dans notre peau, dans nos caves, sans sommeil, sans eau, et dans la terreur permanente. Mes enfants ne m’ont pas reconnue. Après la mort de maman, j’ai vieilli de 10 ans. Que Dieu garde les autres villes d’une telle épouvante…

        Trad. Laurence Guillon


    • Serge Palestine Le 20 juin 2014 à 15h25
      Afficher/Masquer

      Pour Olivier Berruyer et nous tous sur ce blog,
      D’excellents reportages et témoignages faits et recueillis sur le terrain en Crimée,par Danielle Bleitrach et son amie Marianne Dunlop(parlant le russe et l’ukrainien) sur son Blog “histoireetsociete” datés du 19 et 20 juin,où l’on apprend de sacrées révélations sur le bain de sang (déjoué par les services de renseignement russe) qui aurait pu se dérouler juste avant le référendum en Crimée,fomenté avec qui vous devinez(!),les US en s’appuyant sur une formation radicale (djihadiste) d’une minorité des Tatars de Crimée…
      Super intéressant,
      D’autre part,j’avais signalé un fait très important et LOURD DE SIGNIFICATION !,hier dans l’article d’Olivier “[L’horreur ordinaire] Massacre à Kramatorsk “,c’est la mesure prise par Porc Oshenko (comme l’appelle à juste titre maintenant les habitants du Donbass,après tous les massacres de civils qu’ils subissent INTENTIONNELLEMENT…) de “Démissionner” le procureur général Oleh Mahnitsky (membre de Svoboda) pour le nommer …………..son Conseiller PERSONNEL !!!
      http://www.vesti.ru/doc.html?id=1699987&tid=105474
      A voir aussi sur le site de Danielle Bleitrach,l’importance du positionnement des mineurs du Donbass qui ont lancé un ultimatum à Poroshenko (le 18 juin) lui intimant l’ordre de cesser ses opérations de tueries contre la population de l’est ukrainien,sinon ils déposeront leurs pioches pour ………..prendre les armes contre ces fascistes (Voir l’imposante manifestation à Donetsk sur ce site: http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/06/19/les-mineurs-defilent-contre-le-genocide-et-pour-la-paix/
      Donc j’ose espérer que cette mise en mouvement de ce secteur de la population peut chambouler la donne mais en même temps nous-mêmes ici en France nous devons tout faire pour leur apporter notre soutien et nos protestations….C’est un devoir anti fasciste( trop facile de s’offusquer de la montée du FN chez nous si dans le même temps on laisse faire ces massacres dans le silence assourdissant de nos médias “presstitués”…


  10. Perceval78 Le 20 juin 2014 à 08h52
    Afficher/Masquer

    Question: la photo de Hollande a t’elle eu lieu avant ou après la rencontre de Soros avec Poroshenko,du point de vue historique ça a son importance .

    http://www.irf.ua/en/knowledgebase/news/z_initsiativi_dzhordzha_sorosa_bude_stvoreno_grupu_radnikiv_dlya_dopomogi_vladi_u_provedenni_reform/

    On serait tenté de dire à notre président ce qu’on dit aux enfants, allez va jouer avec ton ballon pendant que les grandes personnes discutent.


  11. Perceval78 Le 20 juin 2014 à 09h09
    Afficher/Masquer

    On fête après demain le 22 le début de l’opération Bagration qui va durer 2 mois. Les russes avancent sur un front de 1000kms sur 600kms. Une catastrophe coté allemand , 180000 morts 500000 blessés coté Russe .Vous devez connaitre puisque nos médias en parle tous les jours.

    Le prince Piotr Ivanovitch Bagration est un des seuls qui trouvait grâce aux yeux de Napoléon : Il n’y a pas de bon généraux russes, à l’exception de Bagration !

    fr.wikipedia.org/wiki/Piotr_Ivanovitch_Bagration

    fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Bagration

    Les symboles sont important, faisons attention le 22 juin, heureusement que le programme anti missile protège l’OTAN.

    http://www.dedefensa.org/article-l_antimissile_ne_marche_pas_et_alors__20_06_2014.html


    • la russe Le 20 juin 2014 à 12h07
      Afficher/Masquer

      Le 22 juin 1941, Hitler lance l’opération Barbarossa, le même jour que Napoléon autrefois et un an jour pour jour après la signature de l’armistice entre la France et le IIIe Reich4, et ouvre le front de l’Est dans l’idée d’écraser l’Union soviétique afin de se retourner ensuite contre l’Angleterre et ce qui restait des démocraties en lambeaux., Ce front va être le théâtre des plus grandes et des plus sanglantes batailles terrestres de la Seconde Guerre mondiale.


  12. Lamonette Le 20 juin 2014 à 09h20
    Afficher/Masquer

    Une propale de sortie de crise émanant de KIEV en 14 points.

    J’observe que Petro dégaine le premier, je n’ai pas encore dans les mimines ces 14 points, je me doute qu’ils recopient les exigences formalisées à l’ONU le 26 mai….Ce n’est donc pas gagné…

    Ce d’autant que les corridors humanitaires dont je devinais qu’ils étaient inévitables seraient ouverts vers la Russie aux Ukrainiens aussi….

    On continue le déplacement de population et dans des proportions qui me semblent supérieures au rapport de l’ONU du 18.


    • Crapaud Rouge Le 20 juin 2014 à 12h49
      Afficher/Masquer

      propale de sortie de crise émanant de KIEV” : grosse foutaise ! Poudre aux yeux pour l’opinion publique et pour maintenir la pression sur Poutine ! Sert à alimenter les merdias sans avoir à parler de ce qui se passe dans le Donbass.


  13. OlegM Le 20 juin 2014 à 09h57
    Afficher/Masquer

    Pas mal d’ukrainiens associent maintenant Poutine avec Hitler, d’où les croix gammées près de l’ambassade russe. A Marioupol rien n’indique que ces mêmes croix n’était pas fait bien avant l’arrivé de bataillon “Azov”.


    • la russe Le 20 juin 2014 à 12h18
      Afficher/Masquer

      le résultat de l’intense lavage de cerveau des jeunes générations et de la désinformation par les medias prokiev.


      • V_Parlier Le 20 juin 2014 à 14h15
        Afficher/Masquer

        Ils ont bien appris les méthodes d’inversion de leurs aînés bandéristes, ainsi que celles pratiquées parfois même à l’Ouest aujourd’hui. (Non seulement en France mais dans les bouches de certains monarques anglais domptés par les Bilderberg).


      • OlegM Le 20 juin 2014 à 16h25
        Afficher/Masquer

        Je suis d’accord. Le lavage de cerveau est totale et dans toutes les langues et dans tous les pays occidentaux, heureusement il y a la Russie et ce blog pour connaître la vérité.
        De jeunes ukrainiens sont en générale multilingues et personne ne bloque d’accès aux sites russes. C’est vraiment bizarre qu’ils se fassent ces idées là. Peut être parce qu’ils ne regardaient pas assez la télé russe avant qu’elle ne soit débranchée.


  14. Semper Vivens Le 20 juin 2014 à 10h11
    Afficher/Masquer

    Le régime de Kiev a lancé une offensive sans précédent pas son ampleur et sa violence dans la région de Krasny Liman (Reuters), qui servirait de corridor d’approvisionnement en vivres, médicaments et munitions (AP) aux résistants pro-russes. Les forces de Kiev font massivement usage de l’aviation et d’armement lourd dans les combats. Les morts et les blessés se comptent sans doute par dizaines dans les deux camps.
    Près de 4000 combattants des forces d’auto-défense seraient engagés (RIA Novosti), mais selon leur chef, Igor Strelkov ils se trouveraient en sous-effectifs et seraient sous-armés, ce qui les contraindrait à un repli tactique (you tube) Les soldats ukrainiens blessés (Garde nationale ? Secteur droit ?) affluent en grand nombre vers les hopitaux de la région. La clinique militaire d’Odessa est débordée.
    Les forces d’autodéfense affirment avoir abattu un chasseur Su-25 dans les environs du village de Yampol et avoir détruit un char d’assaut et plusieurs véhicules blindés.
    Aucune information sur la situation des civils. Igor Strelkov lance un appel désespéré à la Russie pour qu’elle fasse “quelque chose”.

    On ne trouve d’informations sur la situation sur le terrain qu’au compte-goute, compte tenu que les grands journaux italiens, britanniques ou américains évitent le sujet (à l’exception de la prétendue concentration de troupes russes à la frontière avec l’Ukraine)


    • Crapaud Rouge Le 20 juin 2014 à 11h03
      Afficher/Masquer

      Voici le témoignage d’un civil : http://www.lecourrierderussie.com/2014/06/slaviansk-genocide/?utm_campaign=twitter&utm_medium=twitter&utm_source=twitter Ils sont combatifs mais isolés et désespérés car Moscou n’interviendra pas. Les jeunes s’en foutent. Partout ailleurs en Ukraine, y compris dans les régions concernées, les gens ignorent ce qui se passe. Les militaires visent surtout les lieux où les civils se rassemblent, y compris autour des points d’eau.


      • Crapaud Rouge Le 20 juin 2014 à 11h27
        Afficher/Masquer

        Pendant ce temps, Porochenko prétend négocier un cessez-le-feu avec Poutine : http://mobile.lemonde.fr/europe/article/2014/06/20/le-president-ukrainien-devoile-un-plan-de-paix-pour-l-est-separatiste_4441997_3214.html La chute de l’article est écœurante : “Inquiets de la situation, François Hollande et la chancelière allemande, Angela Merkel, se sont entretenus dans la matinée avec le président russe, Vladimir Poutine, afin de lui signifier une nouvelle fois « l’importance de parvenir rapidement à un arrêt des combats dans l’est de l’Ukraine, afin de stabiliser la situation sécuritaire et de créer les conditions d’une désescalade réelle », selon les termes de l’Elysée .” Mais pourquoi ce n’est pas Poutine qui appelle les Hollande, Merkel et Obama pour leur “signifier une nouvelle fois” qu’ils devraient arrêter leurs conneries ? L’auteur parle comme si Poutine n’avait rien compris…


        • Crapaud Rouge Le 20 juin 2014 à 12h03
          Afficher/Masquer

          Et les troupes russes “massées à la frontière” ? J’ai pu lire qu’elles y seraient toujours, et Poutine avait commencé leur retrait, mais les merdias n’en parlent plus alors qu’ils en avaient fait le motif central de leur “diabolisation” de Poutine. Tout “danger” serait donc écarté ? A voir la tournure que prennent les évènements, à savoir un “nettoyage ethnique”, il me semble que les Occidentaux se fichent royalement des ruines qu’ils vont laisser sur leur passage. (Après l’Irak, la Libye, la Syrie, un de plus ou de moins…) C’est pourquoi ils appellent Poutine à un “arrêt des combats” : c’est de la propagande pour faire croire qu’ils y sont sincèrement intéressés. C’est aussi la “diabolisation” qui continue pour le dissuader d’intervenir, le temps de mettre le Donbass en miettes.


      • Jub Le 21 juin 2014 à 19h26
        Afficher/Masquer

        “Les jeunes s’en foutent”.

        Le modèle de l’american way of live où l’individualisme et le chacun pour soi est la règle, a commencé à gangréner les esprits en Europe de l’est.

        J’ai de la famille dans ces pays, les jeunes ne pensent plus qu’à faire de l’argent, consommer et c’est tout. Plus aucune autre valeur ne compte.


  15. Lamonette Le 20 juin 2014 à 10h41
    Afficher/Masquer

    Ils ne tiendront pas jusqu’aux élections législatives.
    J’ai entendu dire que les renforts blindés de l’armée régulière proviendraient de stocks de l’armée autrichienne.

    Il s’agit de liquider un “pb” avant de balancer une propale de sortie de crise en 14 points…irréaliste.

    Que dire?


    • Lamonette Le 20 juin 2014 à 12h00
      Afficher/Masquer

      Allez, je prends un risque: Poutine fait remonter les troupes ( cela tout le monde le sait), les vidéos procurées, avec mes faibles moyens, laissaient entendre que le cordon de 7 min de vidéo était très souvent constitué de voitures “dites” médicalisées, plus exactement “visionnées” médicalisées.

      Je devine qu’il pousse Poro à claquer le cordon humanitaire et c’est donc pour cela que Poro l’a élargi, trahissant le secret des discussions , jusqu’à l’évacuation des Ukrainiens ce matin.

      Je ne suis pas certaine que POUTINE soit OK avec ce principe , je devine en revanche qu’il le fera.

      Selon moi, et vous pourrez vous moquer, une intervention va se décider, comment Poutine, vu les visas pour la Crimée, pourrait-il agir autrement?

      Visée humanitaire…. certes mais donc selon moi, cautionnant aussi un déplacement de population indu.

      Pas le choix. Plutôt meilleur qu’une éradication.


  16. openmind Le 20 juin 2014 à 11h09
    Afficher/Masquer

    Malheureusement depuis le début le seul but est bien gazier et cela se voit de plus en plus (Bidden fils en mission en Ukraine à la tête du consortium américain pour l’énergie).

    Les quelques députés de Svoboda commencent a réaliser tout cela et s’insurgent à la Rada, le député Lachko qui avait viré manu militari un journaliste russe de la rada en déchirant ses papiers et qui avait aussi donner des baffes à un insoumis à maidan(sonconcurrent à une élection comme par hasard) a été recouvert d’éosine verte avant une émission TV par les déçus de maidan car il est vendu comme les autres aux dépeceurs de l’Ukraine.

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=__7Aj2VRRq4

    http://www.1tv.ru/news/world/261312

    Les employés de l’usine d’aviation (Antonov notamment) ont manifestés hier à Kiev contre le changement de direction( un américain désormais, tiens, tiens…) et craignent pour le démantèlement de l’entreprise.

    Il faut récupérer le Dombass à tout prix car il a été vendu aux USA, donc ils sont prêts à y mettre le prix du sang pour un retour sur investissement mais pas pour les morts.

    Les baisers comptez vous! 40 millions.

    O.C


  17. OlegM Le 20 juin 2014 à 11h24
    Afficher/Masquer

    Un rapport factuel de “Office of the United Nations High Commissioner for Human Rights”

    “Report on the human rights situation in Ukraine 15 June 2014”

    En pdf en anglais: http://www.ohchr.org/Documents/Countries/UA/HRMMUReport15June2014.pdf

    Entre autres:

    National and Ethnic minorities

    124. Ethnic minorities generally speak of positive relations and atmosphere conducive to exercising their human rights, including cultural rights. Some communities, particularly Russian, expressed concerns with the lack of financial allocations for the needs of ethnic minorities or bureaucratic obstructions by local authorities, for example, in establishing additional schools, churches, newspapers, etc.

    125. On 20 May, during a press-conference, Josyf Zisels, the Head of the Association of the Jewish Organisations and Communities of Ukraine, underlined that there was no increase in anti-Semitism in Ukraine. He noted that the number of anti-Semitic incidents is declining since 2007. While pointing out that in the first half of 2014 more Ukrainian Jews had migrated to Israel compared to the previous year, he attributed this to the social-economic impact of the situation in Crimea and in the eastern regions


  18. Lamonette Le 20 juin 2014 à 11h44
    Afficher/Masquer

    Pardonnez moi, j’ai du mal à le voir factuel et pourtant, c’est ce que je recherche.

    Ce truc de 58 pages, qui contient néanmoins de précieuses informations , a été supervisé par une personne à qui, si j’avais été décideur de l’ONU, je n’aurais certainement pas confié pareille mission, histoire de préserver un dialogue.

    L’ONU s’est contentée d’auditionner ceux qui revenaient de l’est dans l’ouest.

    Vous conviendrez certainement avec moi que c’est certainement peut-être compréhensible ( les officiels redoutant, à raison, pour leur peau) mais un peu court comme rapport “sur la situation de l’Ukraine”.

    Ainsi, les déplacements de population sont vus sous un prisme qui ignore toute autre information.

    Ce qui m’a fait rire , jaune, ce sont les exhortations au gouvernement légitime. de respecter la proportionnalité dans les attaques.. en sorte que, brutalement, j’ai donné mon accord intellectuel au représentant russe qui a agoni ce rapport…


  19. Canto président Le 20 juin 2014 à 12h45
    Afficher/Masquer

    Slt à toutes et tous, je tente ceci.
    Tous les événements internationaux de ces dernières années ont un dénominateur commun qui est le mot DETTE. L’histoire des nations, depuis des siècles, est comme une partie de 421 sauf que les dés sont dette, crise financière et guerre. Et nous sommes en pleine partie ! Malgré les crises économiques diverses et les guerres en tous genres, le pib mondial ne cesse de grimper depuis 1950 malgré une croissance qui baisse régulièrement. D’après moi, ça signifie une chose : la plèbe trinque et au dessus, c’est le soleil, toujours plus brillant et d’une incroyable constance. Donc on sait qui joue au 421. Ou en sommes nous dans la partie ? Tous les pays développés craquent dans tous les sens, la bourse ne reflète plus la réalité de l’économie, pire, elle la manipule et les bulles en tous genres ne cessent de gonfler (m’enfin c’est de l’histoire classique), les guerres se multiplient et les pré-guerres aussi. Bref tout va bien. Donc dans l’ordre, crise éco, de la dette et guerre. Et pour que tout fonctionne (parce que tout est écrit dans les grandes lignes), il faut la propagande (ça c’est l’art de jeter les dés), celle que nous vivons tous les jours, je ne vous apprend rien. Le paradoxe de cette propagande est que nous soutenons les extrémistes en Syrie mais, ces mêmes extrémistes, nous les combattons en Irak. On soutient les nazis Ukrainiens mais on déteste les nazis grecs. Hypothèse : Les divers conflits actuels ne servent qu’a masquer la crise économique qui arrive. Le problème est que si on a besoin de guerres pour la masquer, je crains qu’elle ne soit grosse. La grande question n’est plus quand mais dans quelles proportions. Cordialement


  20. mescalito22 Le 20 juin 2014 à 12h59
    Afficher/Masquer

    Crapaud rouge écrit:
    “C’est aussi la “diabolisation” qui continue pour le dissuader d’intervenir, le temps de mettre le Donbass en miettes.”
    VOILA.
    Et apparemment ça fonctionne à merveille!
    Tout le monde prétend que s’il bouge le petit doigt de la main gauche, ça sera terrible: il sera “diabolisé” (comme s’il ne l’était pas déjà), l’OTAN sera en effervescence, les marines vont débarquer et tout sera prêt pour le feu d’artifice atomique final!
    Laissez tomber la SF catastrophiste et autres “survivalistes de pacotille”.
    Retrouvez le chemin de la “Realpolitik”…
    Le piège dans lequel veulent le pousser les Euro-atlantistes, c’est celui de la paralysie, le persuader qu’ils attendent tous qu’il bouge l’oreille pour le dissuader d’agir…
    Du bluff au Ne degré!
    Le régime de Kiev va finir de “nettoyer” le Donbass. Pourquoi se gêneraient-ils?
    Ensuite, ils établiront un ordre de fer avec de pseudo-organes de démocratie politique quand ils n’y aura plus d’opposants. La terreur!
    Et poutine pourrait même finir par perdre la Crimée…Les autres vont tout essayer pour le faire réagir!
    Il l’a ramassée sans combattre à la “Sun-Tzu”, mais en face il y a aussi les stratèges du pentagone.
    Poutine est en train de perdre la 2e manche sauf réveil tardif qui lui ferait taper du poing sur la table…et découvrie qu’en face, ce na sont que des “tigres de papier”…
    Les américains sont des fameux joueurs de Poker! Ils savent très bien que la façon la plus sûre de gagner est d’intoxiquer l’adversaire pour l’obliger à jouer sans cesse pour ne pas perdre, avec la peur au ventre…
    Les russes doivent payer le tapis, ce qui signifie une aide massive pour les lieutenants du Donbass et se tenir prêts à intervenir pour éviter l’épuration ethnique!
    La BAM n’est pas opérationnel et en grande partie illusoire même s’il l’était. Les Euro-atlantistes n’ont plus les moyens de quoi que ce soit de sérieux: ni d’un point de vue économique par des ésanctions” dont ils seraient les 1ères victimes, ni d’un point de vur militaire!
    Ils “aboieront” devant la caravane des émergents qui passe et se rendorcera :p


    • Semper Vivens Le 20 juin 2014 à 15h53
      Afficher/Masquer

      Commentaire sur lequel je suis d’accord en tous points. Il s’agit d’un bluff pur et simple. Les Russes sont dotés d’un armement nucléaire plus moderne, de sous marins et de missiles anti-missiles dernier cri. L’Otan ne ferait tout simplement pas le poids dans une confrontation nucléaire. Je ne parle même pas du moral, qui ne servirait certainement pas la partie habituée à un mode de vie hédoniste et se refusant à tout sacrifice.
      Je pense que ce que Poutine tente plutôt d’éviter c’est la ruine complète de ce que la politique russe a construit durant des années, à savoir une tentative de découplage en douceur de l’Europe occidentale d’avec les Etats-Unis afin de briser l’unité de l’Otan, qui ne peut se faire qu’au détriment de la Russie. Les Etats-Unis se servent de la crise ukrainienne pour établir un nouveau rideau de fer, bien plus étanche que le précédent et conserver ainsi ad vitam aeternam leur chasse gardée occidentale. Ainsi les fruits d’un patient labeur de relations publiques et de diplomatie seraient réduits à néant en quelques mois.
      Le problème est que la marge de maneouvre de la Russie se fait de plus en plus étroite et qu’il devient de plus en plus difficile pour Poutine de louvoyer.


  21. DUGUESGLIN Le 20 juin 2014 à 13h03
    Afficher/Masquer

    Le peuple ukrainien du Donbass, russophone, avec d’autres oblasts, est en légitime défense.
    Les galiciens n’ont qu’à eux-mêmes revendiquer leur indépendance et foutre la paix aux autres.

    L’Ukraine est un état bidon. Ce n’est pas une nation mais un assemblage de peuples.
    Chacun dans sa région est patriote. Alors la conclusion s’impose d’elle-même: on ne peut forcer à vivre ensemble des peuples qui ne se supportent pas. La novorossia a votée son indépendance. Sanctions ou pas il est temps de laisser vivre ces gens en paix et de permettre à chaque oblast qui le souhaite d’être indépendant du pouvoir des nazis de Kiev.
    Si les galiciens veulent échapper à l’influence russe, alors qu’ils demandent leur indépendance et foutent la paix à tout le monde. Et qu’ils laissent, eux et leurs copains d’Amérique et de l’UE, les gens qui veulent parler russe et s’entendre avec le peuple russe vivre en paix et qu’ils fassent de la Galicie un grand pays, qu’ils fassent leur preuve, eux, qui appartiennent à un peuple supérieur et laissent les doryphores dans leur misère.
    Pardonnez moi de m’emporter un peu, mais trop c’est trop et l’évidence est l’évidence.
    Les galiciens chez eux et les russophones chez eux et la guerre sera finie.


    • OlegM Le 20 juin 2014 à 14h24
      Afficher/Masquer

      Désolé de vous décevoir, mais la ligne de rupture en Ukraine ne passe pas par la langue. Les “nazis” de “Azov” sur les vidéos parlent tous en russe.
      Il n’y a pas de villes plus pro-ukrainiennes actuellement que Dniepropetrovsk (Est), Kherson ou Nikolaev (Sud) par exemple. A Kiev “occupé par les nazie” on parle majoritairement en russe.
      La ligne de rupture plus qu’évidente pour ceux qui connaissent le terrain est “Ukraine – URSS”. Ukraine dans le sens européen “état-nation” et URSS dans le sens de sa mythologie. L’URSS qui a l’air beaucoup moins glamour pour les européens de l’est que pour ceux de l’Ouest, car les derniers ne l’ont jamais connu de l’intérieur.


    • Spipou Le 21 juin 2014 à 02h32
      Afficher/Masquer

      Les galiciens chez eux et les russophones chez eux et la guerre sera finie, pas sûr.

      N’oubliez pas qu’il y a d’autres appétits qui remontent à soixant-dix ans maintenant, voire un siècle : Bucovine du Nord, Volinye, Ruthénie transcarpatique, et j’en passe. Et qui dit que le conflit polono-lithanien sur la possession de Vilnius ne pourrait pas se rallumer ? Pour ne citer qu’un casus belli parmi des dizaines d’autres. Sans compter les nombreuses minorités en Galicie et en Ruthénie. Et sans compter qu’en Russie, tout le monde n’a pas la patience de Poutine. Il avait réussi à laminer Jirinovsky, mais à la faveur de la crise actuelle, ce dernier pourrait bien retrouver du poil de la bête…

      Même si au jour d’aujourd’hui la responsabilité de la crise est évidente, n’oubliez pas que ce sont ce genre de crises qui réveillent les plus extrêmes dans tous les camps !

      Un siècle après, l’Europe n’a pas fini de payer les conséquences de la Grande Guerre.


      • Spipou Le 21 juin 2014 à 03h35
        Afficher/Masquer

        Et pendant que j’y suis, je vois au moins une région d’Europe occidentale où ça pourrait rallumer une pomme de discorde : le Sud du Tyrol, où le conflit est toujours resté larvé, en grande partie grâce à la stupidité des dirigeants germanophones qui ont, entre autres, demandé la séparation des enfants germanophones et italophones par un grillage dans les cours de récréation des écoles, et celle des autorités italiennes qui ont satisfait à ce genre de demandes (les grillages ne sont pas barbelés, mais c’est tout juste).

        Irréaliste ? On a bien eu l’Irlande du Nord et le Pays Basque espagnol !


      • tepavac Le 21 juin 2014 à 13h52
        Afficher/Masquer

        bien sur que non, cela n’arretera pas l’offensive sur ce pays, c’était juste pour bien mettre l’accent sur les incohérences de raisonement publiées par les médias lorsqu’ils éssaient
        de nous vendre des véssies pour des lanternes.
        Ce que je veux dire par là; c’est que la cause est entendue par tous les Citoyens s’étant quelques peu penchés sur la question, le véritable probleme et c’est celui qui occupe tous les esprits, c’est “comment répondre intélligement à ce type de propension sur notre planete?!

        Cette question ne date pas de l’Ukraine, de lrak ou de l’ex Yougoslavie, il serait naîf de le croire. il suffit de feuilleter l’encyclopédie de 5000 ans de l’histoire de l’Humanité pour se convaincre de ce fait, les guerres, les invasions, les rapines sous toutes leurs formes sont l’expréssion d’un instinct désservi par l’intélligence, la morale au sens noble du terme,
        nous pourrions ajouter l’idéologie mais cela reviendrais au sens premier intélligence, hauteur d’esprit.

        je crois pour ma part, que l’unique moyen d’action que nous possédions serait un déplacement de foule, une marche qui partirais du sud du Portugal pour converger Contré apres contrée, Pays apres Pays vers l’Ukraine.
        Etouffer humainement cette violence à la maniere de la bande déssinée ou du film dont Anonimous à tiré son Nom et son esprit.

        bien cordialement à tous


    • tepavac Le 21 juin 2014 à 09h15
      Afficher/Masquer

      tout a fait raison!
      l’Ukraine étant naturellement, de par son histoire et ses composant une ” confédération ”
      que chacun reprene sa liberté sans éxiger des autres et leurs vies et leurs terres..


  22. Macarel Le 20 juin 2014 à 15h00
    Afficher/Masquer

    L’Ukraine est champ d’expérimentation à plus d’un titre, et il l’est précisément et particulièrement dans le champ du déni de la vérité d’une situation, par automatisme, par fermeture, par enfermement dans “la matière, le bloc, la fange, la géhenne”, – ce champ bienheureux de l’indifférence où l’on ne voit rien. Il s’agit donc bien de notre barbarie intérieure. Jusqu’à l’Ukraine-2014, il n’existait aucune occurrence où les communautés dites-civilisées, chez nous, dans cet Occident du monde abîmé dans son hybris, aient si manifestement, si extraordinairement et consciencieusement, mais aussi en toute inconscience je crois, si complètement ignoré ce qui se passe sous leur regard vide.

    http://www.dedefensa.org/article-chronique_du_19_courant_sous_le_regard_des_barbares_19_06_2014.html


  23. PA.Québec Le 20 juin 2014 à 17h16
    Afficher/Masquer

    Intéressant (à la fin) sur les motivations des soldats de Kiev (argent pour certains, choix entre 15 ans de prison ou aller au front du Donbass) :

    http://www.liveleak.com/view?i=e30_1403190323#WkhMwPAZjaZI39HV.99


  24. mescalito22 Le 20 juin 2014 à 17h20
    Afficher/Masquer

    Bon.
    Le rassemblement “anti-guerre” du dimanche 22 place de la République à Paris est-il maintenu?
    Je crois que quelqu’un ici est en contact avec les organisateurs?
    Peut-on en savoir plus? Merci…


  25. mescalito22 Le 20 juin 2014 à 19h16
    Afficher/Masquer

    La guerre du Donbass: analyses, images et commentaires par Alain Benajam au micro de META TV.
    Il y a aussi des cartes et une petite revue du matériel utilisé:
    http://www.dailymotion.com/video/x1zkd6u_alain-benajam-la-veritable-situation-en-ukraine-meta-tv-3-4_news?start=1242
    Pour la suite, voir:
    https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass


  26. Serge Le 20 juin 2014 à 19h35
    Afficher/Masquer

    Un groupe facebook en anglais qui permet de suivre les informations de la république populaire de Donetsk et qui donne plus de photos/vidéos sur la situation:
    https://www.facebook.com/southfronteng?fref=nf


  27. jjmomo1 Le 20 juin 2014 à 19h55
    Afficher/Masquer

    Que penser de l’info récente de proposition de paix de Porochenko à Poutine : unilatérale si j’en crois BFM dans le sens “les insurgés désarment et c’est la paix” ? Pourquoi faire la proposition à Poutine ? Le journaliste moderne semble se complaire dans l’imprécision et la superficialité. Incompréhensible ! Il va falloir que OB travaille encore pendant ses vacances ?
    jjmomo1 chercheur au CNRS


  28. la russe Le 20 juin 2014 à 20h50
    Afficher/Masquer

    “В настоящее время в районе Должанска и Новошахтинска на территории Украины идет боестолкновение, в результате которого подверглась обстрелу территория РФ”,
    “actuellement les combats sont en cours dans la région de Doljansk Novoschachtinsk sur le territoire de l’Ukraine .lors de ces combats le territoire de la Russie a été touché par les tirs de l’armée ukrainienne. Moscou demande les explications à Kiev.
    souce: vesti.ru


  29. mescalito22 Le 20 juin 2014 à 21h22
    Afficher/Masquer

    Merci pour les liens.
    Je viendrai en voisin bien que la ligne générale qui est défendue n’est pas acceptable en l’état et que les mots d’ordres soient non seulement flous mais contradictoires…voire nocifs!
    1) “L’Europe est à nouveau confrontée à des crimes de guerre. Les zones où la violence armée s’exerce s’étendent. L’ultranationalisme est exacerbé. La propagation des armes est massive, que ce soit des armes légères ou des missiles sol-air ; cela ne peut conduire qu’à une extension du banditisme et du terrorisme dans toute la région. Tous ces facteurs font planer la menace d’une intensification de la guerre.”
    -Qui commet les crimes de guerre? On renvoit les adversaires dos à dos????
    -L’ultranationalisme est exacerbé: formule politiquement correcte signifinant quoi, au juste?
    – on critique l’utilisation de missiles sol-air par les résistants du Dombass? Ils doivent esquiver les roquettes lancées par les avions et les hélicis de Kiev avec leurs poings et leurs pieds????
    -Qui sont les “terroristes?
    Les amis bandéristes de Mr Porochocolat…ou ses adversaires russophones qui luttent pour leur réublique indépendante?
    2) “nous demandons aux Etats européens, à la France et à l’Allemagne en premier lieu, d’exiger une zone d’exclusion aérienne au-dessus des villes ukrainiennes.”
    Ah bon?
    Comme en Libye?
    Pas d’accord… Trop de possibilités pour que les pays occidentaux en profitent pour faciliter la tâche de leur marionnette fraichement “élue” et finir l’épuration.
    C’est d’ailleurs le sens de l’ultimatum fixé par Kiev aux combattants des républiques!
    Si je me déplace, c’est pour soutenir les populations civiles et combattantes de L’Est victimes du nettoyage ethnique et des crimes de guerre caractérisés (bombes à fragmentation, phosphore blanc) du régime issu de la révolution “orange” 2.0 made in CIA et pour dénoncer la propagande atlantiste de nos “merdias”!


    • Serge Palestine Le 20 juin 2014 à 22h37
      Afficher/Masquer

      Je partage totalement votre appréciation et votre jugement car il y a trop de flous qui contribuent à mettre sur le même plan les bourreaux et les victimes,pour moi c’est fondamentalement rédhibitoire,ce n’est pas cela la solidarité anti-fasciste et c’est même TUER deux fois les victimes civiles d’Odessa à Marioupol, de Kramatorsk à Lugansk, de Slaviansk à Golorkova, de ….,sans oublier les victimes des “snipers” de Maîdan de Kiev !!!


  30. LA ROQUE Le 20 juin 2014 à 22h21
    Afficher/Masquer

    Olivier, regarder le grand journal du 19/06/14 dans lequel Caroline Fourest participe.
    Elle parle indirectement de vous à 5″50 à propos de l ‘Ukraine.
    Bref elle vous fait passer pour un conspirationniste.
    Elle déforme les propos comme elle a l habitude de faire avec la réalité en parlant de” révolte spontanée faites par des fascistes”.
    Affligeant…


  31. LA ROQUE Le 20 juin 2014 à 22h39
    Afficher/Masquer
    • Surya Le 20 juin 2014 à 23h21
      Afficher/Masquer

      Vous vous attendiez à quoi venant d’une sérial menteuse habituée de la calomnie qui se fournit en vidéos sur les yeux crevés ukrainiens chez Al Quaida ?


  32. LA ROQUE Le 21 juin 2014 à 00h00
    Afficher/Masquer

    Justement à rien Surya, C’est la suffisance dont elle fait preuve et le manque de réactions des personnes qui ont la carte de journaliste qui m étonne toujours.


  33. DOZIER Le 21 juin 2014 à 08h52
    Afficher/Masquer

    “et que Poutine n’a pas de troisième option”

    Je répondrai, OUVRIR UN 2EME FRONT, et vite

    Quoiqu’il fasse, V Poutine est déjà diabolisé aux yeux de l’opinion occidentale (là je parle des faiseurs d’opinion), pour la Russie la bataille de l’opinion est une bataille perdue d’avance.

    Il ne suffit pas de vendre du gaz bon marché pour parvenir à se faire apprécier…


  34. Lamonette Le 21 juin 2014 à 10h41
    Afficher/Masquer

    Mon anglais n’a rien de parfait.

    J’écoute le représentant ukrainien à l’ONU, déclaration du 17 juin.

    Grand moment néanmoins.

    Le Monsieur se racle énormément la gorge , serait-il gêné de faire cette déclaration? …

    Figurez vous que l’armée ukrainienne est irréprochable mais qu’il existerait des terroristes qui agiraient à côté.Mais, les fédéralistes sont aussi des terroristes. Formidable ce mélange des genres…., des concepts et des mots…

    Quant aux journalistes tués…. alors là, c’est énorme. Ils n’en sont pas, ils travaillent pour un journal financé par le ministère de l’intérieur russe, pas certains qu’ils aient été accrédités, ont été pris dans une rafale de défense…de l’armée régulière et rien ne dit qu’ils portaient des signes de reconnaissance. Donc, à leurs risques et périls.

    Naturellement, l’Ukraine est satisfaite du rapport du 18 qu’elle connaît déjà.On le serait à moins.

    Et encore une cf aux armes sophistiquées dites procurées par la Russie aux fédéralistes…

    Ils se sont filés le mot avec Monsieur FABIUS…

    Durant le mois de juin, ce qu’il en reste, c’est la Russie qui a la présidence tournante du Conseil de Sécurité de l’ONU et donc Monsieur CHURKIN qui fait les points presse.

    Ce qu’il raconte à mots couverts est croustillant.

    Entre le rapport de l’Onu et ces interventions, y compris celle du représentant de l’Ukraine, il me semble qu’il ya matière à un bon gros billet sur le site.Ce d’autant que la question syrienne, l’Irak etc y sont abordés aussi, en des termes plus qu’interessants


  35. Lamonette Le 21 juin 2014 à 11h19
    Afficher/Masquer

    Il semble plus qu’évident que la propale ne peut être que rejetée.Déjà dit sans même avoir la propale entre les mimines.

    Oui, il s’agit bien de pousser la Russie “à la faute”.

    Mais ouaip, l’intervention humanitaire fait partie des précédents de l’ONU….

    Naturellement que sera poursuivie la politique du deux poids , deux mesures.

    Mais j’ai le sentiment que la question irakienne, illuminant la question syrienne d’un autre jour, n’est peut-être pas totalement fortuite… et qu’elle pourrait harmonieusement mettre chacun devant ses responsabilités.


    • DOZIER Le 21 juin 2014 à 13h25
      Afficher/Masquer

      “Mais j’ai le sentiment que la question irakienne, illuminant la question syrienne d’un autre jour, n’est peut-être pas totalement fortuite… et qu’elle pourrait harmonieusement mettre chacun devant ses responsabilités.”

      + 1


      • Lamonette Le 21 juin 2014 à 16h45
        Afficher/Masquer

        C’est gentil.

        Je ne pense néanmoins pas que la bataille de l’opinion soit perdue pour la Russie.

        Mon délicieux “espoux”, par exemple. Cela fait des mois qu’il vit avec RT en fond sonore ou Theatrum belli ou dedefensa voire News 360 x.

        Enfin, non, celui-ci, j’ai réussi à le trouver moi-même et c’est ainsi que j’ai atterri sur Les Crises.

        Tout est question de patience en ce qui nous concerne.

        Certes, certes, la perception des choses est bien différente pour ceux confinés dans une ville sans eau, électricité , soumise au bombardement etc…et je ne suis pas la dernière à comprendre cette acuité terrible.

        Ceci étant, et au risque de choquer, pour le moment, le drame ukrainien compte pour peu en vies perdues par rapport à ce que l’on peut connaître du reste des conflits actuels. Ceci explique certainement aussi pourquoi toute démarche entreprise pour tenter de secouer le cocotier de notre pays n’est que peu suivie d’effets. Bref…. rien ne se passe.

        Il présente, en revanche, cette force phénoménale de nous agiter sous le nez les contradictions folles dans lesquelles nos états se sont endormis.

        Je devine que chacun d’entre nous défend néanmoins avec apprêté ses convictions auprès de son cercle perso et l’effet tâche d’huile existe.

        La Lituanie s’oppose à un statement des NU; un nouveau, nouveau , nouveau projet a été soumis. D’autres Etats ( faut-il préciser lesquels?) sont réticents alors même qu’il viserait bien et le droit à l’auto-détermination et le respect des frontières… Bref, tout le verbiage pompeux avec lequel on a habillé les victoires jusqu’ici mais retourné, cette fois-ci, par les russes, qui ont appris (avec brio et à coup de tatanes) à jouer au jeu des occidentaux.
        C’est le fameux effet d’estoppel dont je ne cesse de rebattre les oreilles de tous sur ce site car, pour autant que je la comprenne bien, la stratégie russe est implacable, bien que certainement insuffisante pour sauver des vies autrement qu’en les accueillant.

        J’ai entendu hier Monsieur FABIUS se plaindre que nous serions dans l’ère du 0 polaire, se plaignant ainsi, j’imagine, de la passivité trop grande des US à remplir ce rôle de gendarme du monde qu’il souhaiterait leur voir continuer à revendiquer…

        Pareille déclaration ne sera pas oubliée de ma part…

        Il avait coutume de faire sienne la fameuse phrase : resp mais pas coupable , là il l’est ( et plusieurs fois) mais est encore moins responsable…

        Je rappelle que Monsieur FABIUS a été mis hors de cause par la Cour de Justice.

        Faut dire qu’aller le chercher sur l’empoisonnement, acte plus que volontaire, constituait certainement la meilleure façon de ne pas l’inquiéter.

        Bévue également reproduite pour la Syrie… où une plainte a été déposée, tellement excessive… qu’elle a été classée aussi.

        Ainsi va le monde, pour le moment. Mais je crois que le sillon se creuse chez bcp de gens.


  36. BCPANORAMA Le 24 juin 2014 à 12h55
    Afficher/Masquer

    Ce qui intéresse l’UE et son parrain Yankee dans le capharnaüm Ukrainien.. installer une base de l’OTAN pour surveiller… l’Iran !!! Dixit un “grand spécialiste” de la géopolitique !
    Le reste…Ils s’en balancent !


Charte de modérations des commentaires