La vision des trotskystes américains, pour information – très souvent pessimiste

Source : World Socialist Web Site, James Cogan, 29-07-2017

Des déclarations menaçantes au cours des dernières 48 heures par les principaux commandants militaires américains soulignent à quel point le monde est au bord d’une guerre dévastatrice sur la péninsule coréenne qui, pour la première fois depuis 1945, pourrait impliquer l’utilisation d’armes nucléaires.

Le prétexte de la propagande pour la guerre est l’affirmation de l’impérialisme américain et de ses alliés selon laquelle le régime nord-coréen isolé serait sur le point de développer un missile balistique intercontinental (ICBM) à tête nucléaire capable de détruire les grandes villes du continent américain.

Le général Mark Milley, le chef d’état-major de l’armée, a déclaré hier à une conférence au National Press Club à Washington : « La guerre dans la péninsule coréenne serait terrible, mais une arme nucléaire qui exploserait à Los Angeles serait terrible. »

En faisant référence aux préparatifs d’une attaque préventive des États-Unis, Milley a déclaré que « le temps est compté » pour une « solution non militaire » aux exigences des États-Unis que la Corée du Nord mette fin à ses programmes d’armes nucléaires et de missiles. Le gouvernement Trump, a-t-il déclaré, est « arrivé à un tournant où [le] choix devrait être tranché d’une manière ou d’une autre ».

Le général s’est réjouit du fait que les États-Unis « détruiraient complètement l’armée nord-coréenne ». Il y aurait « un coût élevé en termes de vie humaine, en termes d’infrastructure ».

Les déclarations de Milley suivent celles faites le week-end dernier par le général Joseph Dunford, président des chefs de l’état-major de l’armée. Il a déclaré à un forum de sécurité qu’une guerre avec la Corée du Nord n’était « pas inimaginable ». En essayant d’imaginer les conséquences, il a déclaré qu’une guerre entraînerait « une perte de vie contraire à celle que nous avons vécue dans notre vie ». Dunford a insisté sur le fait que les « négociations » auraient lieu seulement pour « quelques mois encore ».

Ignoré par les médias de l’establishment, qui ont rapporté en toute hâte de telles affirmations, il y a pourtant la question évidente de savoir pourquoi la Corée du Nord – un état économiquement arriéré avec un produit intérieur brut de seulement 25 milliards de dollars – risquerait d’être anéantie dans une guerre par la plus grande puissance militaire de la planète.

Le régime nord-coréen à Pyongyang dirigé par Kim Jong-un est sans aucun doute une dictature brutale et réactionnaire, mais il n’est pas irrationnel. Ses hauts responsables ont déclaré à maintes reprises que leur refus de mettre fin aux programmes d’armement est une réponse à ce qui est arrivé en Irak et en Libye après que les gouvernements de ces pays se sont soumis aux diktats américains.

L’Irak a été envahi en 2003 et ses principaux dirigeants, et des centaines de milliers de citoyens ont été massacrés. La Libye a été plongée dans une guerre civile instiguée par l’impérialisme en 2011, qui a servi à justifier un bombardement massif dirigé par les États-Unis qui a tué des milliers de civils. Son chef, Muammar Kadhafi, a été assassiné par une bande de lyncheurs islamistes.

Le peuple coréen connaît très bien le carnage que l’impérialisme américain peut et va infliger dans la poursuite de ses objectifs géostratégiques. Le jour où Milley a fait ses déclarations, le 27 juillet, était le 64 anniversaire de la fin de la guerre de Corée (1950-1953). L’estimation la plus prudente est que trois millions de personnes y furent tuées ou blessées, dont deux millions dans ce qui est maintenant la Corée du Nord.

Le bombardement aérien américain du Nord fut meurtrier. L’armée de l’Air des États-Unis a noté dans une évaluation : « Dix-huit des vingt-deux grandes villes de Corée du Nord avaient été au moins à moitié effacées ». Le général américain Curtis LeMay rappela plus tard : « Nous avons incinéré à peu près toutes les villes de Corée du Nord et de Corée du Sud. Nous avons éliminé plus d’un million de Coréens civils et en avons chassé plusieurs millions de plus de leurs foyers. » À la fin du conflit, les pilotes auraient largué leurs bombes en mer, car il ne leur restait plus de bâtiments à raser.

L’impérialisme américain n’a jamais accepté le résultat de la guerre de Corée, qui a laissé la Corée du Nord intacte comme tampon entre les forces militaires américaines en Corée du Sud et la Chine et la Russie qui bordent la péninsule. Après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, qui était le principal partenaire économique de la Corée du Nord, les gouvernements américains successifs ont poursuivi la politique à peine dissimulée de changement de régime à Pyongyang. L’objectif est d’intégrer le Nord dans la Corée du Sud et de modifier fondamentalement l’équilibre stratégique des forces en Asie du Nord-Est.

La rhétorique et les menaces de guerre contre le programme nucléaire de Corée du Nord se déroulent dans le contexte d’antagonismes croissants entre les États-Unis et la Chine. La Chine est considérée à Washington comme un rival inacceptable de la domination américaine en raison de son ascension au rang de deuxième économie mondiale et de son influence stratégique croissante. La plus grande peur dans les milieux dominants américains est que la logique de l’intégration économique mondiale aboutisse à un partenariat géopolitique qui se consoliderait à travers la vaste masse continentale eurasienne, impliquant le bloc européen dominé par l’Allemagne, la Russie et la Chine, et finalement attirant le Japon et d’autres alliés clés des américains en Asie.

La stratégie impérialiste des États-Unis, dans toutes les parties du monde, est motivée par la volonté de perturber ce processus et de l’empêcher de devenir une réalité. La menace de guerre avec la Corée du Nord est une perturbation d’une ampleur immense. La Chine et la Russie ont rejeté les tentatives menées par les États-Unis de soumettre la Corée du Nord à l’isolement économique complet et se sont opposés à toute action militaire sur la péninsule. Il y a des informations indiquant des déploiements militaires majeurs chinois sur sa frontière coréenne. Des rencontres entre des avions chinois ou russes avec des aéronefs américains ou japonais se produisent quotidiennement. Les alliés des Américains en Europe et en Asie, même s’ils cherchent des relations commerciales plus étroites avec la Chine, sont soumis à des pressions pour s’aligner sur Washington.

La situation est rendue encore plus volatile et dangereuse par la nature assiégée de la présidence de Trump. Le gouvernement s’engouffre dans les combats internes et la tourmente ayant trait aux enquêtes en cours selon les affirmations des agences de renseignement que Trump a remporté l’élection grâce à « l’ingérence » russe. Il n’est pas à exclure que le gouvernement Trump réagisse à sa propre crise en tentant de détourner les tensions vers l’extérieur en lançant une guerre majeure.

L’armée américaine pense que cela est tout à fait possible. D’où ce qui est présenté comme sa réaction à un tweet de Trump hier matin, qui se lisait comme suit : « Après avoir consulté mes généraux et les experts militaires, soyez informé que le gouvernement des États-Unis n’acceptera ni ne permettra ».

Pendant neuf minutes, avant que Trump n’ait envoyé la deuxième partie du message déclarant l’interdiction du service militaire aux personnes transgenres, le Pentagone aurait cru que le président allait annoncer le début des hostilités via Twitter. Si cela est vrai, il n’est pas difficile d’imaginer les appels téléphoniques passés aux commandants militaires américains en Corée du Sud, au Japon et dans le monde entier. On peut supposer que les armées nord-coréennes, chinoises et russes étaient également sur la corde raide.

Depuis presque une décennie, l’armée américaine a activement planifié et préparé une guerre avec la Chine, qui pourrait être déclenchée par une attaque contre la Corée du Nord et une escalade rapide. Interrogé hier en Australie pour savoir s’il lancerait des armes nucléaires contre la Chine si Trump l’ordonnait, l’amiral Scott Swift, le commandant de la septième flotte des États-Unis, a répondu franchement : « La réponse serait oui. »

(Article paru en anglais le 28 juillet 2017)

Source : World Socialist Web Site, James Cogan, 29-07-2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

87 réponses à L’armée américaine déclare que « le temps est compté » avant la guerre avec la Corée du Nord, par James Cogan

Commentaires recommandés

Fritz Le 08 août 2017 à 06h47

Ceux qui s’imaginent de bonne foi qu’une Amérique innocente est confrontée à la “menace” nord-coréenne devraient lire et relire les aveux du général Curtis LeMay : « Nous avons incinéré à peu près toutes les villes de Corée du Nord et de Corée du Sud. Nous avons éliminé plus d’un million de civils coréens et de plus nous en avons chassé plusieurs millions de leurs foyers. »

Pour les bombardements incendiaires qu’il avait organisés en 1945 contre le Japon, LeMay disait qu’il aurait été jugé comme un criminel de guerre si les États-Unis avaient perdu la guerre :

« LeMay said, “If we’d lost the war, we’d all have been prosecuted as war criminals.” And I think he’s right. He, and I’d say I, were behaving as war criminals. LeMay recognized that what he was doing would be thought immoral if his side had lost. But what makes it immoral if you lose and not immoral if you win? »

(Robert McNamara, dans “Le brouillard de la guerre” [The Fog of War], documentaire d’Errol Morris, 2003)

  1. Fritz Le 08 août 2017 à 06h47
    Afficher/Masquer

    Ceux qui s’imaginent de bonne foi qu’une Amérique innocente est confrontée à la “menace” nord-coréenne devraient lire et relire les aveux du général Curtis LeMay : « Nous avons incinéré à peu près toutes les villes de Corée du Nord et de Corée du Sud. Nous avons éliminé plus d’un million de civils coréens et de plus nous en avons chassé plusieurs millions de leurs foyers. »

    Pour les bombardements incendiaires qu’il avait organisés en 1945 contre le Japon, LeMay disait qu’il aurait été jugé comme un criminel de guerre si les États-Unis avaient perdu la guerre :

    « LeMay said, “If we’d lost the war, we’d all have been prosecuted as war criminals.” And I think he’s right. He, and I’d say I, were behaving as war criminals. LeMay recognized that what he was doing would be thought immoral if his side had lost. But what makes it immoral if you lose and not immoral if you win? »

    (Robert McNamara, dans “Le brouillard de la guerre” [The Fog of War], documentaire d’Errol Morris, 2003)


    • olivier Le 08 août 2017 à 12h06
      Afficher/Masquer

      Vous au moins vous mettez vos sources. La moindre des choses me direz vous, mais je constate que c’est rarement le cas pour le World Socialist WS. Pas de lien, pas de date (hier…) vérification difficile quand elle n’est pas impossible. Amateurisme qui les font ressembler a des journalistes traficoteurs comme les autres. Ce qui n’enlève rien au fond du propos, mais questionne quand à leur crédibilité – soulignée par Olivier.

      Exemple : Mark Milley ne se rejouit pas de la destruction certaine de la Corée du nord (AVEC l’aide de la corée du sud), mais il répond à une question (piège ?) du journaliste qui lui demande ce que serait une guerre de terrain avec la Corée du N. Au contraire il explique que ce serait ‘horrific’ 50mm). Nuance de taille. C’est à ce moment qu’il évoque une bombe sur L.A. par comparaison.

      http://www.press.org/events/npc-luncheon-us-army-chief-staff-general-mark-milley
      Début 9m20 – (Corée : 22mm30, 49mm).
      Apres tout, c’est un exercice de com de l’armée devant la presse dont les 2 premières questions (après un discours sur la corée, l’iran, Daesh… sont sur la place des transgenres et des femmes dans l’armée : prisme idéologique. A chacun son prisme.


      • Fritz Le 08 août 2017 à 15h41
        Afficher/Masquer

        Merci, @olivier. Le général Milley mérite en effet d’être écouté attentivement, sans isoler les “petites phrases” de leur contexte.

        A mon avis, le sens de son intervention est de faire comprendre aux civils qu’une guerre contre la Corée du Nord ne serait pas “fraîche et joyeuse”, mais terriblement meurtrière et destructrice.


      • olivier Le 08 août 2017 à 18h16
        Afficher/Masquer

        @Fritz, en effet il insiste lourdement.

        @Owen en effet, et l’on constate que le journaliste tourne frénétiquement ses fiches pour trouver la bonne question. Demander au chef d’état major du plus gros budget militaire du monde ce qui va se passer face à un petit pays comme la Corée du N, il ne faut pas espérer le voir hésiter, surtout avec le discours qui précède.

        Votre dernière remarque est intéressante. Le contexte et le côté convenu du propos laisse penser à de la communication. Un coup on gonfle les muscles, de l’autre on fait peur. Du vent qui tourne en fonction des intérêt neo-con. La grande partie du discours porte également sur le rôle salvateur de l’armée US assurant la stabilité du monde depuis 70 ans, donc sur le besoin de rester imposant. On peut en rire, mais c’est un bon moyen de préparer à l’augmentation du budget (on sais que les tendances sont à la hausse). Il a réaffirmé au début de son discours que ni la Chine ni la Russie ne sont des ennemis ce qui nuance la guerre possible avec la Corée, la Chine ni la Russie ne laisseront faire. Apres je ne suis pas expert, je pointe juste une manipulation journalistique.

        Je trouve que l’aile gauche à tendance à tirer les conclusions qui les arrangent en sortant les propos de leur contexte pour tricoter une narrative dramatique. Newsweek a fait de même (mais moins mensonger). Si la mauvaise foi et les manipulations (=pessimiste) m’agace, je ne va pas trouver les USA plus pacifiste pour autant.


      • tepavac Le 10 août 2017 à 21h58
        Afficher/Masquer

        voici un lien où le “monde diplo”, reproduit le discours de Bruce Cumings,
        Directeur du département d’histoire à l’université de Chicago.
        http://www.monde-diplomatique.fr/2004/12/CUMINGS/11732

        Cela rejoint les propos de Fritz.


    • atanguy Le 08 août 2017 à 23h50
      Afficher/Masquer

      Logiquement, le coté positif de l’arme nucléaire c’est qu’aucun militaire,qu’il soit Américains, Coréens, Chinois ou Russe,ne veut déclencher une guerre atomique qui risquerai de le priver de ses avantages économiques (et ils sont grands dans tous les pays) et meme de le tuer lui et sa famille.


  2. Fabrice Le 08 août 2017 à 06h52
    Afficher/Masquer

    La question du jugement des actes américains est une des dernières choses qui retient leur frappe même en diabolisant le régime nord coréen atomiser toute une région du monde laissera des traces sur leur image de sauveur du monde qui dissiperait l’illusion si bien entretenu.

    Leur seul espoir est d’attendre une première frappe ou tentative (même si non nucléaire) pour avoir un motif ou d’en provoquer une.


    • Catalina Le 08 août 2017 à 07h51
      Afficher/Masquer

      ben les connaissant, ils vont fabriquer “une bonne raison”;


      • Lievin Le 08 août 2017 à 08h38
        Afficher/Masquer

        Dimanche dans une braderie artisanale il y avait un bouquiniste qui vendait des Paris Match de 1955/56.
        J’ouvre une page de l’un d’eux au hasard par simple curiosité et je lis en gros titre au centre du journal sur deux pages : un article sur 2 pages (vrai)
        “Pourquoi le Monde entier n’aime pas l’amérique ?”
        à l’époque j’avais pas 5 ans
        Sans commentaires


        • stef1304 Le 11 août 2017 à 23h43
          Afficher/Masquer

          A l’époque, c’était permis…
          Aujourd’hui, cela passerait sans doute par une action en Justice (voir la première page du site et l’action intentée par Olivier Berruyer.


      • Ouallonsnous ? Le 08 août 2017 à 09h15
        Afficher/Masquer

        Ne nous laissons pas intimider par leurs gesticulations, depuis le retour en puissance du reste du monde avec la Russie, la Chine et les BRICS, malheureusement sans une partie de l’Europe (l’UE/OTAN), ils sont quasiment nus !


    • Lievin Le 08 août 2017 à 08h40
      Afficher/Masquer

      il y a bien longtemps que les gens ne croient plus les USA à un point que vous imaginez mal, toutes classes d’âges confondus (mon sondage dans la rue avec des inconnus)


      • Chris Le 13 août 2017 à 18h50
        Afficher/Masquer

        En effet, les populations les tolèrent comme ils acceptent la… météo : bien obligés d’en passer par là puisque leurs dirigeants sont parties prenantes !


  3. Gabriel Le 08 août 2017 à 07h20
    Afficher/Masquer

    On peut se demander pourquoi un pays si vaste et riche pourrait être inquiété par une entité comme la Corée du Nord ! Même si la Corée a une arme balistique, cela ne la mènerai pas loin. Toute action militaire contre la Corée devrait mener avec la Chine et la Russie ou même laisser à ces deux pays, car ils sont bien plus concernés.


  4. Kiwixar Le 08 août 2017 à 07h40
    Afficher/Masquer

    C’est mal barré pour les Coréens, avec à nouveau un conflit proxy entre grandes puissances (Chine x US). Une guerre serait tout benef pour les Zuniens :
    – consommation de matériel, depenses militaires
    – pertes US limitées (pertes coréennes : s’en fout)
    – amener les bases US à la frontière chinoise
    – ravager l’économie sud-coréenne (consommatrice de pétrole)
    – tester du nouveau matériel
    – redorer le blason militaire US (1ere victoire depuis Grenade 1983)
    – une bonne raison pour se désengager du moyen-orient
    – se débarrasser de la menace nucléaire nord-coréenne
    – faire passer un réajustement (crash) des bourses mondiales sur une cause externe
    – pour Trump : éviter la destitution

    Il « suffit » d’une guerre victorieuse et brève (chimère).


    • aleksandar Le 08 août 2017 à 11h34
      Afficher/Masquer

      Non Kwixar
      Les estimations américaines font état de 20 000 morts américains dans la première semaine, 80 % des forces US stationnées en Corée du sud.
      Il faudrait 3 semaines pour mettre a terre en Corée du sud un volume de troupe suffisant pour contrer l’armée Nord Coréenne qui d’ici la occupera Séoul.
      Les projections les plus optimistes SONT DE 3 ans de guerre compte tenu de la préparation actuelle de la Corée du Nord et de ses infrastructures souterraines..
      Le cout humain d’une telle guerre avoisinerait les 250 000 morts US soit le quart de l’armée américaine.
      Sans compter les problemes économiques et approvisionnements qui suivraient la disparition économique de la Corée du sud et du Japon.
      L’article du WSWS est complétement biaisé par la vision politique trotskyste.
      En ce qui concerne la destitution de Trump, vu que les enquêteurs du FBI avouent sous couvert d’anonymat qu’ils n’ont absolument rien trouvé, elle devient de plus en plus hypothétique.


      • Kiwixar Le 08 août 2017 à 12h27
        Afficher/Masquer

        Vous avez raison, et votre point de vue rejoint celui du Sâker (US) dans son dernier article prévoyant la fin des guerres « on the cheap » par les US. Reste le Venezuela, permettant de manière « faisable » et moins coûteuse de mettre la main sur des réserves de pétrole (qu’ils raffinent déjà). Ils s’aperçoivent peut-être qu’ils ne peuvent plus sécuriser militairement leurs appros du moyen-orient, et que si ça se trouve les reserves de l’Arabie Saoudite sont grandement surestimées.


        • aleksandar Le 09 août 2017 à 09h12
          Afficher/Masquer

          Si mes souvenirs sont bons, le Venezuela est 2eme en matière de réserves pétrolières juste après l’Arabie Saoudite


          • Kiwixar Le 09 août 2017 à 11h23
            Afficher/Masquer

            A mon avis, les réserves de l’Arabie Saoudite sont grandement surestimées, sans compter qu’ils doivent en garder une partie croissante pour leur population. Le Venezuela devient d’une importance vitale pour les US. Une réserve loin des pattes des Russes et des Chinois…


          • stef1304 Le 11 août 2017 à 23h46
            Afficher/Masquer

            Elles seraient passées devant celles de l’Arabie saoudite…
            Et vous noterez en passant la reprise en main de l’Amérique latine.
            Depuis la mort de Chavez, le paysage politique a bien changé dans la région.
            Simple concours de circonstances ?


      • Kiwixar Le 08 août 2017 à 14h28
        Afficher/Masquer

        D’un autre côté, votre argument (pertes humaines US) est rationnel, alors que Washington-DC-la-folle ne l’est plus. « We came we saw we died » comme dirait l’autre folle qui a été à 2 doigts de devenir présidente.


        • aleksandar Le 09 août 2017 à 09h09
          Afficher/Masquer

          Tout a fait d’accord mais il y a une constante : Le seul corps constitué sur lequel Trump peut s’appuyer est l’armée US qui a massivement voté pour lui, qui souffre vraiment au bout de 17 ans de guerre ininterrompues de ” war fatigue “, contrairement à l’idée très largement répandue, les militaires US sont fatigués de l’empire et de ses guerres coloniales.
          Trump sait que les généraux que ce soit Mattis, Dunford, Milley, Kelly ne le trahiront pas.
          Et ceux là, malgré les rodomontades type western savent ce que la guerre coute, le poids du cercueil sur les épaules.
          Ils savent aussi qu’ils gagneraient une guerre contre la Corée du nord, mais à quel prix et surtout face à quelle menace.
          Or estimer correctement la menace fait partie de leurs habitudes.
          Comme dit dans un autre post, réjouissons nous aujourd’hui que ce soit les militaires qui conseillent Trump et pas les neocons.


          • Kiwixar Le 09 août 2017 à 11h30
            Afficher/Masquer

            Je comprends le sentiment isolationniste de bon nombre d’Américains… tant qu’ils remplissent leur réservoir de SUV pour pas cher. Leur pays a été créé avec du pétrole (villes étendues, banlieues) et de l’energie quasi-gratuite (exemple des villes comme Las Vegas au milieu du désert).

            Si le prix du gallon est multiplié par 5, les militaires fatigués seront obligés d’aller sécuriser les appros. On leur donnera une bonne raison, comme « un dictateur moustachu martyrisant son peuple » (Nicolás).


        • aleksandar Le 09 août 2017 à 09h14
          Afficher/Masquer

          Kiwixar , mon ami
          C’etait :
          « We came we saw HE died ».
          Ne ne donner pas de fausse joie !
          🙂


  5. Nerouiev Le 08 août 2017 à 07h43
    Afficher/Masquer

    Tiens, tiens, Ukraine, Afghanistan, Corée du Nord, pas facile ce plan Brzezinski !


  6. Catalina Le 08 août 2017 à 07h50
    Afficher/Masquer

    les usa sont le plus grand danger pour l’humanité, on a affaire à des malades mentaux irresponsables, tous les pays du monde devraient s’allier contre ce cancer qui va finir par faire disparaître la vie sur terre. Tous les pays devraient sanctionner ces fous furieux déjà responsables de millions de morts et en premier lieu, mettre en prison tous leurs complices médiatiques. Les médias sont LES RESPONSABLES de cette situation de mensonge et manipulations permanents. Si l’information reflétait la réalité, ça ferait longtemps que ce cancer aurait été neutralisé.


    • Lievin Le 08 août 2017 à 08h37
      Afficher/Masquer

      Dimanche dans une braderie artisanale il y avait un bouquiniste qui vendait des Paris Match de 1955/56.
      J’ouvre une page de l’un d’eux au hasard par simple curiosité et je lis en gros titre au centre du journal sur deux pages : un article sur 2 pages (vrai)
      “Pourquoi le Monde entier n’aime pas l’amérique ?”
      à l’époque j’avais pas 5 ans
      Sans commentaires


  7. Fritz Le 08 août 2017 à 07h59
    Afficher/Masquer

    Il y a pourtant des pacifistes en Corée du Sud :
    http://www.truth-out.org/news/item/41486-taking-the-long-view-why-south-korea-s-peace-movement-refuses-to-give-up

    J’imagine le commentaire de Mitterrand et autres ravis de l’Amérique : “Les pacifistes sont au sud, les missiles sont au nord”.


    • reneegate Le 08 août 2017 à 08h27
      Afficher/Masquer

      Non il n’y a pas de pacifistes en Corée du Nord, vous rigolez? Ils ne sont pas comme nous les antiracistes LGBT démocrates, non, les Coréens du Nord ils sont tous pareils, comme les Irakiens, les Iraniens, les Yéménites, les Libyens, les Vénézuéliens, les Cubains, …


      • Lievin Le 08 août 2017 à 08h37
        Afficher/Masquer

        tous les peuples du monde sont identiques, seuls les dirigeants sont parfois ou souvent des psychopathes ! le peuple lui veut des sous, à manger et une vie heureuse…


        • reneegate Le 08 août 2017 à 08h58
          Afficher/Masquer

          moi je veux aussi la vérité toujours belle à voir.


  8. Louis Le 08 août 2017 à 08h16
    Afficher/Masquer

    ” Il y aurait « un coût élevé en termes de vie humaine, en termes d’infrastructure ».” Dans l’esprit des Américains, il faut comprendre “du côté de la Corée du Nord”, évidemment. Ils n’imaginent certainement pas un seul instant que cela puisse leur retomber dessus.


  9. DUGUESCLIN Le 08 août 2017 à 08h19
    Afficher/Masquer

    Admettons que la Corée du Nord cherche à développer l’arme atomique avec mise au point de missiles intercontinentaux.
    La Chine et la Russie soutiennent la résolution de l’ONU interdisant le développement des armes nucléaires, notamment en Corée du Nord.
    Alors pourquoi la Chine et la Russie, voisins limitrophes et plus exposés, ne menacent pas de guerre ce voisin potentiellement dangereux?
    Sans cette menace de guerre étasunienne (après les embargos), la Corée du Nord n’aurait pas besoin de préparer sa défense et ne chercherait pas à développer l’arme nucléaire.
    En fait les Etats Unis visent la Russie et la Chine et veulent la maîtrise de toute la péninsule coréenne. Abattre la Corée du Nord correspond à la volonté étasunienne de contrôler les puissances non soumises et imposer sa mainmise sur leurs économies. Il n’est pas sûr que la Chine et la Russie visées, ne réagissent pas au déclenchement des hostilités voulues par les américains sans mandat de l’ONU.


    • DUGUESCLIN Le 08 août 2017 à 09h44
      Afficher/Masquer

      Si la Russie et la Chine ne soutiennent pas la Corée du Nord et qu’ils ont voté les sanctions, c’est parce qu’ils ne veulent pas qu’elle serve de prétexte aux américains pour le déclenchement d’hostilités permettant d’étendre leurs bases sur toute la péninsule.
      Si la Chine et la Russie se montrent fermes envers Pyongyang, c’est pour contrer les projets américains.
      En retour ces deux puissances limitrophes ne laisseront pas les américains s’installer plus avant en Corée. En cas de risque réel d’attaque, ils achemineront des moyens anti-missiles et des défenses autour de la Corée. Ils condamneront fermement toute agression armée et seront justifiés par l’absence de mandat de l’ONU du côté américain pour dire non à l’agression. Les américains seront dans un nouveau bourbier, l’arme nucléaire n’étant pas envisageable sans condamnation de la vraie communauté internationale, Japon en tête.
      Fermeté contre Pyongyang, mais fermeté, aussi, contre les américains.


  10. Olivier Roux Le 08 août 2017 à 08h26
    Afficher/Masquer

    “…impliquant le bloc européen dominé par l’Allemagne…” La seule domination de l’Allemagne sur l’UE est économique. Elle n’est ni stratégique, ni diplomatique, ni culturelle et encore moins militaire. La fin des traités européens mettrait fin à cette “domination”…


    • Catalina Le 08 août 2017 à 09h01
      Afficher/Masquer

      euhhhhhhhhhhh, c’est pas comme si seule Merkel était entendue par la diplomatie étrangère à l’ue….


    • Sandrine Le 08 août 2017 à 09h26
      Afficher/Masquer

      La fin des traité européens n’est pas encore pour demain.
      En revanche, l’armée française est déjà équipée de fusils allemands, prévoit de développer des avions de combat avec l’armée allemande et on envisage même parait-il un siège commun au conseil de sécurité (quid de l’arme nucléaire ?)…

      Peut-être est-ce d’ailleurs le sens de tous les efforts déployés pour rappeler aux Français leur coresponsabilité (en tant qu’héritiers de Vichy) dans horreurs commises par l’armée allemande pendant la WWII (Polémique sur la rafle du Veld’hiv, etc.) et de manière plus perfide, pour conforter leur préjugé (pourtant battu en brèche par nombre d’historiens) sur la puissance d’organisation et la modernité de l’armée allemande face à l’incurie de l’armée française en 1940 ( voir mon post d’hier à ce sujet + les polémiques relatives au film « Dunkerque » de Nolan)


    • ouvrierpcf Le 09 août 2017 à 10h15
      Afficher/Masquer

      En 1991 la seule reconnaissance de la Croatie comme état par l’état ‘Allemagne suffit a déclencher une guerre civile .La Yougoslavie n’y résista pas Depuis 1000km de cotes balnéaires sont la propriété des teutons et l’on y parle allemand en affaires les mangeurs de saucisses montrant leur anatomie Pour la GRECE ils nous préparent un même coup avec la Macédoine ou tout autre entité si besoin est .L’Allemagne au service du Capitalisme qui ne se développe que par la guerre ou l’invasion des territoires pour les richesses qu’ils détiennent et l’annexion des services publics ou la colonisation par l’importation des femmes et des hommes polonais turques et maintenant syriens


  11. Kiwixar Le 08 août 2017 à 09h01
    Afficher/Masquer

    Sondage mondial (article en anglais) :
    Les USA plus grand risque pour la paix mondiale pour 24% des sondés, suivis du Pakistan (8% des sondés) puis la Chine (6%) etc.
    http://www.zerohedge.com/news/2017-08-07/us-greatest-threat-peace-world-today-new-poll-finds


    • Catalina Le 08 août 2017 à 09h03
      Afficher/Masquer

      24 % c’est peu, je trouve, comment les autres 60% peuvent-ils être aussi aveugles devant tant de monstruosité us ?


      • Kiwixar Le 08 août 2017 à 12h54
        Afficher/Masquer

        Je pense que c’est parce que les gens raisonnent de manière régionale pour la « paix mondiale ». Pour un Indien, le risque pour la paix mondiale, c’est le Pakistan, pour un Japonais c’est la Corée du Nord, pour un Polonais c’est la Russie, etc.


  12. openmind Le 08 août 2017 à 09h23
    Afficher/Masquer

    Un certain compatriote est allé récemment en Corée du Nord pour essayer d’avoir un avis disons à peu près objectif sur ce pays. Pour les plus curieux, jetez un oeil à son témoignage…disons qu’avec un peu de curiosité vous trouverez de qui je parle assez vite.
    Mais cette perspective de guerre excite au pus haut point des allumés de tout poil dont un certain Rav Ron Chaya, dont je vous propose un aperçu. Attention, il n’est ni catholique ni modéré….donc il faut être tolérant avec cet individu, disons éclairé…pour adoucir mon premier qualificatif

    https://youtu.be/P8Uu9jELbBQ


    • martin Le 08 août 2017 à 10h35
      Afficher/Masquer

      Quoiqu’en dise le Rav, l’attaque Us contre l’Iran est devenue très improbable, les pertes seraient bien trop grandes et les chances de succès trop faibles. Reste la cible nord-coréenne. Les choses sont moins claires de ce côté là, reconnaissons-le. Cependant, et comme le sait tout joueur de Go, le point vital est le même pour l’adversaire et pour moi. En clair, la Chine et la Russie ne peuvent pas laisser tomber le verrou nord-coréen sans s’exposer à un risque létal.

      Conclusion (1): ils ne laisseront pas faire.

      Conclusion (2): le Pentagone le sait et sera contraint de s’abstenir.

      Et si la venue du Mashia’h survenait non pas dans la guerre, mais dans une paix forcée, paix à laquelle les Puissances auraient été conduites de force, “comme le taureau qu’on mène au sacrifice”.
      Je pense que les prophètes de tous poils devraient relire la magistrale analyse de l’Apocalypse de Jean par Jacques Ellul.


    • tepavac Le 10 août 2017 à 22h40
      Afficher/Masquer

      la seule information a retenir c’est l’implantation des bases Russes à la frontière Syro-jordanienne.

      le Gvt Israélien, en s’immisçant dans les querelles de leurs voisins, ont eux même créé les conditions de cette sombre prophétie. C’est une de ces ironies que réserve parfois la vie aux mégalos de tout poils.


  13. some Le 08 août 2017 à 09h58
    Afficher/Masquer

    > La vision des trotskystes américains, pour information – très souvent pessimiste

    muep.

    ceci dit, étant donné que les us sont rarement complètement seuls dans les théâtre d’opérations militaires, quel pays peut se prévaloir de l’intégrité nécessaire à l’accusation de crimes de guerres ?
    Si la france devait juger demain les US, les US nous jugerait pour nos propres crimes, et tout cela finirait dans une bataille médiatique dont les dirigeants des deux bords rigoleraient bien sachant très bien la mascarade. Et on est là dans le meilleur des cas d’un justice établit sur des faits avérées..

    perso ça me dégoûte de financer un gouvernement pro-us dans mon pays… et à y re penser, le seul vote de confiance véritable, c’est celui de décider/refuser de payer ton impôt, toutes les autres formes de votes avec bulletin me semble être une belle entourloupe. Mais bon comme payer n’est pas une option pour le citoyen powerless, la question ne se pose pas.


  14. Volodia Le 08 août 2017 à 11h24
    Afficher/Masquer

    Vision pessimiste?
    Disons, et pour notre malheur, parfaitement réaliste.
    La guerre US contre la Corée du Nord ne fait pas l’ombre d’un doute.
    Le Deep State l’exige pour toutes les raisons explicitées dans l’article et Trump doit y voir une excellente manière de reprendre la main.
    Quant à la guerre elle-même, à son déroulement, à son périmètre, au nombre de ses victimes, à l’utilisation probable d’armes nucléaires, à sa transformation possible en guerre mondiale… on ne peut qu’en être effrayés d’avance.
    En parler, en débattre, dénoncer ce plan démentiel… avant qu’il ne soit trop tard!


    • aleksandar Le 08 août 2017 à 11h47
      Afficher/Masquer

      Ce plan démentiel n’existe que dans l’esprit de quelques illuminés, désolé d’être franc mais il faut arrêter d’acheter la peur qu’on vous vend pour que vous la fermiez.
      Trump est probablement beaucoup moins bête qu’on ne le dit, son dernier recadrage des militaires US, en particulier Mc Master a propos de l’Afghanistan le montre assez clairement.
      Un président qui dit a ses généraux ” Pourquoi recommencer en Afghanistan une stratégie en faillite depuis 15 ans ” va a l’encontre du Deep State.
      Si les USA attaquent la Corée du Nord, a qui les USA vont vendre leurs bons du Trésor qui servent a payer les fonctionnaires fédéraux, en particulier les militaires ?
      Il suffit d’un communiqué de presse de la Chine annonçant qu’elle n’achètera plus de Bons du Trésor US et les USA sont en faillite.
      C’est la Chine qui tient la corde, pas les USA.


      • Daniel Le 08 août 2017 à 13h23
        Afficher/Masquer

        “C’est la Chine qui tient la corde, pas les USA.”

        Cela rappelle le coup de fil du dirigeant chinois de l’époque à Bush au plus chaud de la crise des subprimes: soit vous évitez la faillite de Freddie Mac et de Fannie Mae, soit nous prendrons les mesures qui s’imposent et l’économie US ne s’en remettra pas. Bush a obéi.


      • fanfan Le 09 août 2017 à 15h18
        Afficher/Masquer

        Country Handbook – North Korea – Marine Corps Intelligence Activity – Mai 1997
        1. This handbook provides essential information on North Korea. It is intended to provide Marines and other U.S. military personnel with a base of information for conducting effective operations on the Korean Peninsula. By making this handbook unclassified and in a cargo-pocket size format, the handbook will fulfill the need for a “field” ready-reference publication. Local reproduction is
        authorized.
        2. This product is in response to PR#J582-97-0002. The Information cutoff date for this handbook is 30 April 1997.
        3. This handbook is one of several scheduled for publication by the Marine Corps Intelligence Activity.

        … «  The DPRK’s management of its economy provides no freedom of action for producers, real incentives for individuals to excel, or a government responsive to scientific and technological progress. If the DPRK keeps its emphasis on its military and does not reform its economic system, the country could eventually be in grave danger of imploding. The DPRK is, and will likely remain, one of the most dangerous countries in the world » :

        https://file.wikileaks.org/file/north-korea-handbook.pdf


      • tepavac Le 10 août 2017 à 23h11
        Afficher/Masquer

        “C’est la Chine qui tient la corde, pas les USA.”

        Bah justement, tant qu’a détrousser une victime autant en choisir une bien dodue!
        De toute façon, ils n’ont plus grand chose à perdre.
        Ils avaient déjà perdu la confiance public mondiale par leurs boniments de foire.
        Ils viennent de perdre leur prestige en s’inclinant devant la raison de leur propre conviction, celle du plus apte.
        Leur économie est une montagne de dette et leur continent offre davantage une vision du far-west que de star-treek.

        Leur seule honneur c’est d’avoir fait rêver l’humanité d’un monde meilleur….


  15. Louis Robert Le 08 août 2017 à 12h18
    Afficher/Masquer

    “Le temps est compté”.

    John Pilger “ON THE BEACH 2017. THE BECKONING OF NUCLEAR WAR.”

    http://johnpilger.com/articles/on-the-beach-2017-the-beckoning-of-nuclear-war


  16. Daniel Le 08 août 2017 à 13h07
    Afficher/Masquer

    “mais une arme nucléaire qui exploserait à Los Angeles serait terrible. ”

    Comment? Comment? Les yankees n’ont pas confiance dans leurs missiles anti-missiles?


    • Daniel Le 08 août 2017 à 13h27
      Afficher/Masquer

      Et à propos de missiles et en particulier des Tomahawks:

      https://www.youtube.com/watch?v=iC0t7gP3m2g

      36 ploufs dans l’eau. Ce serait amusant si les Russes au lieu de faire plonger les missiles dans la Méditerranée étaient capables de les retourner à l’envoyeur.


    • martin Le 09 août 2017 à 00h14
      Afficher/Masquer

      @ Daniel

      Ben, ils n’ont pas tellement confiance, en effet.

      Aegis est un dindon et le système Thaad une daube.

      Par compassion, on ne dira rien de l’antique et obsolète Patriot.


      • martin Le 09 août 2017 à 00h21
        Afficher/Masquer

        En face (Chine,Russie, bientôt Inde), c’est très différent.

        Quant à l’hypothès d’un renvoi des missiles Us à l’envoyeur, je ne serais guère étonné que ce soit aujourd’hui possible.


  17. Kiwixar Le 08 août 2017 à 13h28
    Afficher/Masquer

    Il n’a pas spécifié « mais une arme nucléaire NORD-CORÉENNE qui exploserait à Los Angeles serait terrible. »

    C’est le risque d’avoir ses propres bombes nucléaires sur son territoire, il y a toujours le risque d’une erreur, d’une mauvaise manip, d’un matériel vétuste, d’un intérimaire qui la transporte sans savoir ce qu’il y a dans la boîte, ou carrément d’un vol.
    Wiki/Broken arrow (film) : « En cas de vol, saisie ou perte d’une arme nucléaire comme cela a lieu dans le film, le nom de code est Empty Quiver. »


  18. Almalfitak Le 08 août 2017 à 14h06
    Afficher/Masquer

    Pour info, si le PIB de la Corée du Nord est de 25 milliards pour 20 millions d’habitants, la Corée du Sud a un PIB de 1400 milliards pour 51 millions d’habitants. La France a un PIB de 2500 milliards,.
    Bref, nous parlons d’un pays complètement arriéré, dans une misère crasse, et qui n’est probablement une menace réelle pour personne. Souvenez-vous de l’Irak, qui avait soi-disant une armée de premier ordre et des armes de destruction massive. On peut se demander comment la Corée du Nord a eu les moyens de développer du nucléaire. C’est quand même bizarre. Y a-t-il un lien avec l’Iran comme l’article suivant le dit ?

    http://www.wnd.com/2015/08/military-experts-iran-already-has-nuclear-weapons/

    Ceci expliquerait pas mal de choses. En particulier la tolérance des Russes et des Chinois, qui sont du côté chiite, vs les US et l’Europe qui sont du côté sunnite.


    • Catalina Le 08 août 2017 à 15h12
      Afficher/Masquer

      L’opposition chite-sunnite est un enfumage, apparemment. il ne sert qu’à cacher la réalité de la guerre énergétique et de la volonté hégémonique us.


    • Alfred Le 08 août 2017 à 18h16
      Afficher/Masquer

      C’est bien la le formulaire de du problème : un pays misereux qui a une politique d’indépendance nationale c’est intolérable !


  19. Le Spectre Le 08 août 2017 à 14h11
    Afficher/Masquer

    Ce n’est pas nouveau. Michael Parenti dans son livre contre l’empire met déjà en avant les discours de haine des politiciens psychopathes américains contre la Corée du Nord dans les années 90. J’ai mis les citations sur wikiquote aux pages Michael Parenti et Corée du Nord.

    => https://fr.wikiquote.org/wiki/Cor%C3%A9e_du_Nord


  20. Kiwixar Le 08 août 2017 à 14h20
    Afficher/Masquer

    Un commentaire intéressant sur zerohedge : chaque fois que les US évoquent des possibles sanctions commerciales contre la Chine, la Corée du Nord se met à faire des siennes, la Chine se fait prier pour calmer son allié… et le projet US de sanctions est abandonné.


  21. Catalina Le 08 août 2017 à 14h35
    Afficher/Masquer

    http://www.unz.com/jpetras/imperial-power-centers-divisions-indecisions-and-civil-war/

    “L’un des résultats les plus importants de la présidence de Trump est qu’elle révèle des forces complexes et concurrentes ainsi que les relations dans lesquelles celles-ci sont engagées pour le maintien et l’expansion du pouvoir mondial étasunien (« l’Empire »).”
    Par James Petras


  22. bili Le 08 août 2017 à 18h04
    Afficher/Masquer

    Avant tout, faut arrêter avec cette arnaque de guerre préventif, qui à justifier toutes les horreurs de ces dernières décennies…
    Un pays est une menace pour la paix des qu il fait la guerre contre une autre nation,sans que celle ci l ai attaque, revenons au logique de base.

    Et à ce titre depuis longtemps les USA est la nation la plus beliqueuse, et tout les nations non aligner à l Empire on raison et devrais développer l Armé nucléaire qui joue le rôle d assurance.
    Aussi paradoxal que ça puisse paraître si tout les pays avais des milliers de têtes nucléaire on aurrais une paix garantie, car tout conflis risquerait de détruire l humanité.
    Ps: c est ce qui à permis à l URSS et USA de pas se rentre dedans (de manière ouvert et direct)


  23. Etienne2 Le 08 août 2017 à 22h47
    Afficher/Masquer

    Si demain, après lecture de ces faits historiques, prenant en compte le génocide du peuple coréens dans les années 50, l’oncle Sam décide aujourd’hui d’une frappe préventive, un embrasement est plus que probable: Russe et Chinois ne pourront accepter.
    Il faut cesser toutes naïvetés, l’actuel encerclement de la Russie par les forces de l’OTAN prendra fin,l’ours sortira ses griffes avec ses alliés car à sa porte la menace est plus qu’effective; Russe et Chinois ont voté pour des sanctions contre le régime nord Coréen afin d’arrêter l’escalade et préserver une paix très relative;Trump ne maitrise pas son Etat-Major et il consent comme une marionnette;pauvres occidentaux que nous sommes, il ne s’agit plus d’un “video game” !


    • aleksandar Le 09 août 2017 à 09h27
      Afficher/Masquer

      Qui vous dit que son État Major est favorable a une guerre ?
      WSWS ?
      Le danger vient plutôt des néocons et du complexe militaro-industriel..


      • Etienne2 Le 09 août 2017 à 20h07
        Afficher/Masquer

        En ce moment Donald joue au golf, ce n’est qu’une marionnette, un personnage “altier et en couleurs”;
        oui le danger vient des “nouveaux” conservateurs et du complexe militaro-industriel de prime abord.
        Bon maintenant parlons du (des) complexe militaro-industriel des pays dominant avec toute l’économie
        (monde de la finance,spéculations boursières sur les places principales mondiales, des transactions avec entreprises qui font du beurre sur le dos de sangs innocents)
        qui en découle où l’argent public(impôts) sert à enrichir des milliardaires sans foi ni lois.
        Le dilemme ravageur se situerait dans ces eaux polluées.


  24. EchoGmt7 Le 08 août 2017 à 23h15
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Il est H moins $29 milliards!

    Le principal chronomètre avant l’agression US contre la Corée du Nord – ou tout outsider mieux placé – est visible ici :

    http://www.usdebtclock.org/

    Opportunément, c’est la guerre qui sera rendue responsable d’avoir explosé le plafond des $20000 milliards et qui imposera un consensus urgent en faveur de son relèvement. Ferveur patriotique oblige.
    Il reste environ trois mois.
    Rendez-vous au plus tard à la mi-novembre. Sauf nouvelles magouilles comptables US ou provocation suicidaire du Leader Suprême.


  25. Renaud Le 09 août 2017 à 00h08
    Afficher/Masquer

    Je peux me tromper lourdement.
    Mais pour le moment, c’est le marché de la peur qui l’emporte.
    Chérie fait moi peur! et j’en rajoute… Par delà les danses du scalp, ça ne se bouscule sûrement pas pour passer à l’acte… Les zones d’ombre de la pathologie américaine, paranoïa et procès d’intentions, etc, et le couvent Nord-coréen abîmé dans la dévotion à Kim, ces deux acteurs apparaissent comme des abcès de fixation bien pratiques pour se shooter à la peur.
    La Chine et la Russie devraient trouver moyen de siffler la fin de partie, ou de cette partie-là.
    Je serais assez d’accord avec aleksandar @ le 8 août 2017 à 11h47 et Daniel @ le 8 août 2017 à 13h23.


  26. ledufakademy Le 09 août 2017 à 00h18
    Afficher/Masquer

    Je vous laisse juste analyser cette décision, 4 août 2017 :

    “Le département d’Etat a annoncé que ses citoyens n’auront plus le droit de se rendre en Corée du Nord à compter du 1er septembre et appelé ses ressortissants qui s’y trouvaient à quitter le pays d’ici cette date. Pyongyang a dénoncé une volonté “sordide” de limiter les échanges humains entre les deux pays.”

    Source : http://www.latribune.fr/economie/international/la-coree-du-nord-desormais-no-go-zone-pour-les-ressortissants-americains-746299.html


  27. Louis Robert Le 09 août 2017 à 00h57
    Afficher/Masquer

    Trump à la Corée du Nord: “Feu et furie comme le monde n’a jamais vu…”. (1)

    ***

    Si l’Empire est sérieux, mieux vaut que ses citoyens insouciants (nous en sommes) soient désormais prêts à mourir.

    S’il ne tente que de terroriser à la fois aux frontières de la Chine (et de la Russie…), il perdra bientôt la face comme on n’a encore jamais vu en ce monde.

    ——-

    (1) “Trump Threatens ‘Fire and Fury’ Against North Korea if It Endangers U.S.”

    https://www.nytimes.com/2017/08/08/world/asia/north-korea-un-sanctions-nuclear-missile-united-nations.html


  28. charles-de Le 09 août 2017 à 03h32
    Afficher/Masquer

    “La Chine, un rival inacceptable pour la domination américaine”.
    Certes, mais QUI L’A CRéé, à coups de centaines de milliards de dollars ?
    Le capitalisme a créé un GéANT, QU’IL NE PEUT PLUS MAITRISER !


    • Kiwixar Le 09 août 2017 à 04h56
      Afficher/Masquer

      Le miracle chinois a été créé par les Chinois :
      – travail, éducation, huile de coude, sacrifices personnels
      – planification quinquennale stratégique
      – lois attirant les investisseurs, tout en protégeant leurs secteurs clés
      – création monétaire massive
      – paix avec les voisins (depuis 1979 Vietnam) malgré les litiges territoriaux et le passif historique lourd (Japon)
      – création industrielle, brevets, inventions (si vous pensez qu’ils ne font que copier ce que fabrique l’Homme Blanc, c’est que vous ne connaissez pas la Chine)(personnellement je suis estomaqué par tous les trucs originaux qu’ils inventent)


      • aleksandar Le 09 août 2017 à 09h37
        Afficher/Masquer

        Ajoutons que pour le prix d’un ingénieur occidental, on peut encore se payer 5 ingénieurs chinois.
        La Chine suit le modèle parfait capitaliste de puissance.
        1 – Exportation à bas prix pour amorcer la pompe économique.
        2 – Création par strates d’un tissu économique industriel
        3 – Investissement dans la recherche
        4 – Création d’un marché intérieur et élévation du niveau de vie ( c’est le 13eme plan quinquennal 2016 – 2020 )
        Avec un marché intérieur de 1.3 milliard d’habitant, la Chine est un “monde” a elle toute seule.
        Prochaine étapes : maitrise des appros en matières premières et technologie de l’information ( attendons nous d’ici quelques années a un Google ou un Facebook chinois )


        • Kiwixar Le 09 août 2017 à 11h38
          Afficher/Masquer

          Il y a déjà Wechat, sur lequel sont 100% des Chinois et tous les étrangers faisant du business avec la Chine. C’est une sorte de facebook avec messagerie, on peut poster des ptites videos de 10s, téléphoner, etc..
          Facebook et Google sont bloqués en Chine donc ils ont leurs équivalents locaux.


    • Fritz Le 09 août 2017 à 07h12
      Afficher/Masquer

      Kiwixar a raison. Et encore une fois, pour taper un É (e majuscule, accent aigu), appuyez sur la touche Alt tout en composant 0201 sur votre pavé numérique.

      Les lettres È, É, Ê, Ç… pourraient être considérées comme des lettres à part entière.


      • --gilles-- Le 09 août 2017 à 13h23
        Afficher/Masquer

        Pour les caractères accentués majuscules plus commodément épinglez l’application « Table de caractères » dans votre barre des tâches. Ceci pour Linux ou Windows, pour le Mac, il y a tous les raccourcis clavier qui vont bien.


    • Iskander Zakhar Le 09 août 2017 à 09h35
      Afficher/Masquer

      Les banquiers-commerçants ont aussi contribué à créer l’URSS et l’Allemagne nazie, deux “monstres” qu’ils n’ont ensuite plus pu contrôler… Comme disait ce bon Winston, l’histoire bégaie.


    • Louis Robert Le 09 août 2017 à 14h58
      Afficher/Masquer

      1. La Chine n’a jamais été maîtrisée; envahie, pillée, empoisonnée et massacrée par l’Occident, certes, mais non pas maîtrisée.

      2. Le capitalisme centenaire n’a pas créé la Chine millénaire. En l’absence interminable de croissance économique significative, l’Occident capitaliste s’est tourné vers la Chine dans l’espoir (cruellement déçu), de conquérir et de dominer le plus grand marché mondial, limitant ce faisant la montée de la Chine. Le peuple chinois a souri, serré les dents… et la Chine a crû dans des proportions et à un rythme que l’on n’avait jamais vu dans l’histoire de l’humanité. Et l’Occident poursuivit son déclin.

      Ce retour de la Chine en tête du peloton mondial n’est que le début de cette course de l’Humanité vers un nouvel ordre mondial pour tous. À la lumière de ce que devient la Chine, l’observateur avisé ne peut qu’admettre que nous n’avons encore rien vu.

      Éric X. Li, “Faillite de la démocratie”, Oxford Union Society.

      https://www.youtube.com/watch?v=9kqwMKyBvLc


  29. Iskander Zakhar Le 09 août 2017 à 09h04
    Afficher/Masquer

    il faut bien trouver un prétexte au “grand reset” de l’économie mondiale.
    La guerre mondiale de 30 ans (1914-1945) a uniquement servi à faire passer le monde du mode économique agricole au mode économique industriel. Celle que l’on nous prépare depuis des années maintenant fera passer le monde du mode économique industriel au mode économique virtuel ou électronique. Nous verrons ainsi l’avènement, après le chaos, d’une gouvernance mondiale unique, servie par une unique monnaie mondiale électronique, émise par une banque centrale mondiale unique, style FMI, tout ceci bien entendu à la main des banquiers-commerçants.
    Mais avant cela, il faut un bon gros clash pour supprimer toutes les bouches inutiles qui n’auront pas besoin d’accéder au “monde d’après” !


  30. marcvador Le 09 août 2017 à 09h08
    Afficher/Masquer

    De l’arrogance et de la connerie sans fond de la marine US. A écouter jusqu’au bout https://www.youtube.com/watch?v=JeiihmJ1VEk . Au début ça fait rire, mais un peu pitié aussi et puis, ça inquiète.


    • fanfan Le 09 août 2017 à 15h05
      Afficher/Masquer

      Excellent… mais tout ceci n’est qu’un montage audio réalisé par des internautes
      Il existe plusieurs versions à travers le monde.

      “L’arrogance américaine tournée en dérision par les canadiens devient une authentique histoire et déménage de Terre Neuve en Galice” :
      “la blague a été publiée pour la première fois sur le newsgroup rec.humor le 7 juin 1996…
      “on remarquera au passage que le texte (version espagnole) s’est considérablement enrichi et les réponses du gardien du phare se font beaucoup moins “administratives”, donnant un indéniable côté irrévérencieux et latin à l’affaire.
      http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/phare-away

      La Navy a publié sur son site “The Lighthouse Joke” pour confirmer le “fake” : http://www.navy.mil/navydata/nav_legacy.asp?id=174


  31. Renaud Le 09 août 2017 à 11h15
    Afficher/Masquer

    Il y a la version de Jacques Attali (c’est à dire la version des principaux groupes mondialistes richissimes dont il est le “porte-parole” implicite, ou délégué. Il faut toujours faire très attention à ce que dit Jacques Attali, même si c’est faux, ou se révèle faux comme si souvent). Il dit en substance ceci:
    “les contradiction du capitalisme débouchèrent sur la 1er guerre mondiale, puis le capitalisme réussit à s’en remettre pour l’essentiel et ‘digéra’ même la crise de 1929. Puis il y eut la 2ème guerre mondiale et le capitalisme en sortit triomphant (ndlr tout comme le communisme d’ailleurs…). À présent: ou bien nous formons un gouvernement mondial de droit et il n’y aura pas la 3ème guerre mondiale (ndrl, ce serait la fourmilière robotisée mondialisée!!) ou bien nous n’arrivons pas à former ce gouvernement mondial et la 3ème GM va se produire. Donc, de toutes façons après cette 3ème GM, nous devrons toujours former un gouvernement mondial de droit…
    (ndlr, fourmilière robotisée à l’appui…)


    • Kiwixar Le 09 août 2017 à 11h47
      Afficher/Masquer

      Le but d’un gouvernement mondial étant de convaincre les détenteurs d’hydrocarbures de partager leurs ressources « équitablement » avec ceux qui n’en n’ont pas ou plus (l’Otanie)?
      Va falloir aller convaincre les Russes d’être « équitables ».


  32. alexander gam Le 10 août 2017 à 18h59
    Afficher/Masquer

    Ils ont aussi prédit que l’union soviétique allait finir par tomber.. attention, parfois ils peuvent avoir raison.


  33. RGT Le 10 août 2017 à 22h09
    Afficher/Masquer

    Si j’ai bien compris un GROS pays qui possède un territoire immense, une population importante, une richesse nationale très importante, le plus important budget militaire de la planète, vient pleurer parce que :
    Un tout petit pays très pauvre, isolé et très loin de son territoire national (alors que ses propres troupes sont aux portes dudit pays “voyou”) détient 1 / 1000 de sa puissance nucléaire (en nombre, pas en puissance) et “pourrait” mettre au point UN missile capable (s’il ne tombe pas à la mer ou ne se perd pas en chemin) d’aller exploser dans un endroit inconnu qui pourrait éventuellement être sur une côte inhabitée.

    Je ne sais pas ce que fument les stratèges US mais ça doit être ‘achement puissant (s’ils pouvaient m’en donner un peu).

    Ça frise la cour de récréation de maternelle : Je lui ai “explosé sa gueule” parce qu’il “pensait” me tirer la langue !!!

    S’il était possible de donner une bonne fessée aux pays ayant un comportement infantile les USA ne pourraient plus s’asseoir jusqu’à la fin des temps.

    Comme certains gamins : Il cherchent, cherchent et ne s’arrêtent que lorsqu’un adulte vient les remettre à leur place.

    Qui sera “l’adulte” capable de cet exploit afin qu’ils arrêtent d’embêter tout le monde ?


Charte de modérations des commentaires