Dimanche midi ; nous suivons sur ce blog depuis jeudi soir un des grands scandales de la Ve République, qui n’intéresse presque personne.

En effet, le gouvernement a refusé la liste des djihadistes français ayant opéré en Syrie proposée par le gouvernement syrien – celui-ci demandant qu’on arrête d’appeler à l’assassinat de Bachar-al-Assad, et qu’on rouvre notre ambassade à Damas (comme le font beaucoup d’autres pays de l’Union Européenne…).

Rappel Épisode 1

On lira ici la presse qui faisait état dès 2014 de grosses tensions entre la DCRI et le Quai d’Orsay, le second voulant bloquer toute coopération anti-terroriste avec la Syrie !

Rappel Épisode 2

En fait, je viens de voir que tout a commencé dès le 16 novembre, sur Radio Classique, où l’ancien chef de la DST/DCRI balance sévèrement :

2’53 : Squarcini : Surtout, surtout, nous n’avons plus aucun contact avec les services secrets syriens, où tout se passe !

Durand : C’est ça la faille ?

Squarcini : Ben, il y a un problème opérationnel ! Vous ne pouvez pas connaitre le nom des Français qui sont en Syrie si vous ne discutez pas avec vos homologues syriens !

Durand : Donc ce qui fait que cette affaire n’a pas pu être empêchée, c’est l’absence d’informations à la source ?

Squarcini : Je pense qu’il a une faille au niveau de la source. […] il a manqué beaucoup d’éléments […]

Durand : Mais quand on entend ce qui a été dit aux jeunes gens au Bataclan, on a clairement entendu « C’est à cause de l’intervention française en Syrie que vous allez tous mourir ! »

Squarcini : C’est aussi dans le communiqué [de revendication de Daech], où le Président est ciblé nommément, et nos frappes également. Mais lorsqu’on va faire la guerre à l’extérieur, on rassure d’abord et on met des sacs de sable d’un certain niveau sur notre territoire national pour que les Français puissent vivre au quotidien sans aucun problème !

Traduction : “Sombre idiot, quand tu vas bombarder des terroristes, que ça va fâcher, assure-toi d’avoir mis toutes les chances du côté de ta population en récoltant le maximum de renseignements ! As-tu compris maintenant ce que j’ai longuement essayé de t’expliquer il y a deux ans ?”

J’imagine que Squarcini s’est attendu à une polémique, et/ou, vu le choix du lieu assez confidentiel (423 vues pour la vidéo… Mais bon, on s’intéresse plutôt ) et la mesure de ses propos, à avoir rapidement des signes d’une évolution de l’exécutif, façon “je préviens gentiment, mais bougez vite”.

Je rappelle enfin que si Squarcini a été nommé par Sarkozy, s’il y a bien une personne qui a intérêt à ce qu’il n’y ait pas une commission d’enquête, c’est Sarkozy, qui a ruiné la Libye, qui a rompu les relations avec Assad et fermé notre ambassade, et qui palpe l’argent du Qatar. Fin des théories conspirationistes envers Squarcini (c’est lourd), ou alors avec des preuves solides, merci.

(PS : au passage, soutien total à nos as du renseignement, hélas guidés par des aveugles…)

Rappel Épisode 3

On comprend avec le recul que le gouvernement a dû refuser toute évolution la semaine passée, d’où le fait que Squarcini ait sorti la sulfateuse jeudi dans Valeurs actuelles :

Vous avez proposé à votre ancien service il y a deux ans de lui transmettre une liste des Français qui combattent en Syrie. Pourquoi a-t-il refusé ?

Il y a déjà deux ans, les services syriens m’avaient effectivement proposé une liste des Français combattant en Syrie. j’en avais parlé à mon ancien service qui en a rendu compte à Manuel Valls. La condition des Syriens était que la France accepte de coopérer à nouveau avec leurs services de renseignements. On m’a opposé un refus pour des raisons idéologiques.

C’est dommage car la proposition était une bonne amorce pour renouer nos relations et surtout, pour connaître, identifier et surveiller tous ces Français qui transitent entre notre pays et la Syrie. Résultat : on ne sait rien d’eux et on perd beaucoup de temps en demandant des informations aux agences allemandes, qui sont toujours restées sur place, mais aussi jordaniennes, russes, américaines et turques. On n’est absolument plus dans le concret.

Accusations gravissimes confirmées par un ancien ponte de la DGSE (ces gens là essayant de nous protéger, eux, que voulez-vous…).

Précision : des indiscrétions laissent à penser (et c’est logique), que Valls a d’abord accepté, mais que finalement, c’est Ayrault qui, forte sur pression de Fabius, a refusé, obligeant Valls a refuser. C’est Fabius qui depuis le début tient ces positions talibanesques délirantes – ce type n’a rien à faire au Quai d’Orsay, où il est évidemment largement “déploré”. Hollande est dans cette histoire comme habitude, insignifiant.

Rien d’étonnant sur le fond, c’était fièrement proclamé par Fabius, si on sait lire entre les lignes :

Mais sommes-nous tous d’accord ?

(d’autant que M. Fabius semble surtout avoir choisi les deux quand il copine les dictatures de l’Arabie ou du Qatar qui soutiennent le terrorisme…).

.

Lire : L’Arabie ? Un Daech qui a réussi

============================================================

Rappel Épisode 4

Ancien haut responsable de l’espionnage français, Alain Chouet qui a effectué toute sa carrière au sein de la DGSE (l’espionnage français), dont il a été le chef du service de renseignement de sécurité de 2000 à 2002, après avoir été en poste notamment à Beyrouth, Damas et Rabat confirme dans cette incroyable interview :

Q : Manquons-nous de renseignements en provenance de pays déstabilisés ou en guerre comme la Syrie, l’Irak, la Libye ?

AC : Énormément, oui. La France a rompu tous les liens de la DGSE avec les services syriens. Or les services secrets sont faits pour dîner avec le diable, sinon ils ne servent à rien. Que le pouvoir politique ait voulu rompre avec le régime syrien, c’est une décision qu’il a toute légitimité pour prendre. Mais le rôle des services spéciaux est de permettre – si besoin est – de maintenir un canal discret de communication. Quand, récemment, les services syriens ont tenté de rétablir un canal discret via d’anciens responsables des services français [il s’agit notamment de Bernard Squarcini, l’ancien patron de la DCRI – ndlr], il leur a été opposé un refus catégorique. Que ce soit à droite ou à gauche, il y a une méconnaissance de ce qu’est un service spécial. Notre métier est de garder le contact avec des gens infréquentables. Nous ne sommes ni des juges, ni des flics, ni des diplomates, qu’on nous laisse parler aux agents syriens ne serait pas une reconnaissance politique du régime de Bachar. Avec la Libye et l’Irak, on a aussi perdu quelques bons clients ces dernières années. Ce n’était pas toujours blanc de poil, mais on avait l’habitude de travailler avec eux contre la violence islamiste. […]

Q : Existe-t-il des pays qui ne jouent pas le jeu, ou qui ont d’autres logiques que la nôtre vis-à-vis des djihadistes ?

AC : Oui, il y a les sponsors idéologiques et financiers du terrorisme. Les pétromonarchies du Golfe, qui essayent par tous les moyens – et en particulier par la diffusion de l’idéologie salafiste – d’empêcher la constitution d’un axe chiite du Liban jusqu’à l’Iran, qui ont un problème de légitimité musulmane, et qui veulent empêcher toute dérive démocratique. L’Arabie saoudite, par exemple, s’emploie depuis 30 ans à distiller le message salafiste et wahhabite en Europe, à travers des écoles et des fondations, et le résultat est là aujourd’hui. Il y a trente ans, les musulmans de France ne savaient pas ce qu’était le wahhabisme.

============================================================

Le Drian : la décence, c’était avant…

Je vais passer très vite sur la panne de décence du fait que, non content de ne pas avoir démissionné après le naufrage historique de la semaine passée (pour que même Slate le dise… Mais comme je le dis, la propagande, la fabrication du consentement c’est bien gentil, mais encore faut-il ne pas mourir sur le chemin du journal…)…

… le ministre de la Défense vient nous expliquer que, bien entendu, il reste candidat aux régionales (faut pas abuser, on ne va pas se laisser détourner de ses objectifs vitaux par une petite guerre), et que surtout, aucun souci, s’il gagne, eh bien il restera au ministère en cumul des mandats (si Hollande le veut – inch’Hollande)

============================================================

Le Scandale d’État non seulement confirmé mais amplifié !

Mais le vrai sujet est la suite du scandale d’État.

Eh bien, trèèèèèèèèèèèèèèèès timidement un journaliste du Monde a posé une petite question à M. Le Drian (il n’allait quand même pas mettre sur la table les accusations des pontes de la DST et DGSE, le Monde on a dit…) qui dans une interview lamentable a montré qu’il n’a toujours rien compris à la situation, sur plusieurs sujets, le principal étant sans doute celui-ci :

7’53 Le Drian : dans cette affaire de la lutte contre cette armée de l’ombre [OB : mais comment on peut être aussi con ?], tout le monde a besoin de tout le monde

8’40 Le Drian : la nouveauté par rapport aux États-Unis, c’est qu’il y a eu une accélération de la transparence dans le renseignement militaire

9’15 Le Drian : le renseignement c’est aussi un outil de souveraineté

———–

9’45 Journaliste : Est-ce que vos services reparlent avec les services du gouvernement syrien, de Bachar al-Assad ?

Le Drian : Ce n’est pas à l’ordre du jour.

Elkabach : Est-ce que ça pourrait le devenir ?

Le Drian : Pas pour l’instant.

(fin du passage, ils partent sur  un délire sur la Russie qui changé de position (sic.)…)

Sidérant…

Bref, on aura facilement la liste des djihadistes français qui sont allés combattre… aux États-Unis.

Je vous rappelle les paroles de Bachar al-Assad, à propos de la politique “Donne-moi ta montre, je te donnerai l’heure” de Hollande :

« Comment voulez-vous qu’il y ait coopération à partir du moment où vous refusez tout autre contact, où il n’est pas question de rouvrir votre ambassade et encore moins de faire une déclaration reconnaissant l’actuel régime syrien comme légitime ? À partir du moment où Hollande et Fabius font de mon élimination une condition sine qua non, ils ne peuvent pas me demander d’échanger avec eux. En fait, leur contradiction profonde, c’est qu’ils combattent le terrorisme d’une main et le soutiennent d’une autre, en fournissant armes et matériel à une opposition qui n’a strictement rien de modéré et encore moins de laïc. Nous avons actuellement en Syrie 20 000 djihadistes étrangers qui combattent au sein de Dae’ch, d’Al-Nosra ou autre, et vous savez parfaitement bien qui les finance. » […]

L’Occident a combattu de toutes ses forces la nation arabe : aujourd’hui, elle a en face d’elle l’islamisme wahhabite et nous en payons tous le prix.»

 

Si j’insistais autant depuis 3 jours, c’est que, connaissant bien les mentalités de ces gens-là, je craignais bien qu’il soient assez fous pour s’entêter, et ne pas renouer des contacts au plus vite avec la Syrie, pour tenter de déjouer tout nouvel attentat.

Je pense au fond de moi qu’ils n’en sont tout simplement psychologiquement pas capables. Cela implique de n’avoir aucun afect, mais que de la raison – or ces gens, c’est le contraire, signe de notre époque. Faites d’ailleurs le ratio émotion / raison dans les médias, c’est éloquent.

Certes peut-être que des contacts se nouent en ce moment, mais aucun geste apparent n’a été fait par Hollande.

Si on voulait renouer, Hollande n’avait qu’à prétexter que, “bien qu’aucune faute n’ait été commise” (heum heum), la situation exige un renouveau politique. Je remplace M. Fabius par M. Védrine, et nous rouvrons notre ambassade à Damas, pour rejoindre beaucoup d’autres pays de l’Union. La France maintien son souhait d’un processus démocratique à la fin de la guerre, où les Syriens décideront librement et par eux-mêmes de leur avenir, blablabla”.

Ce n’est pas fait, ils semblent donc persister à nous mettre en risque par idéologie, à ne pas écouter.

Bien sûr, rien ne dit qu’avoir des renseignements syriens empêcherait le prochain attentat, mais rien ne dit non plus le contraire, et, personnellement, j’apprécierais qu’on ne prenne aucun risque avec ma sécurité. Comment dit-on déjà ? Ah oui, “Tout le monde a besoin de tout le monde.”

 

Si vous voulez comprendre les racines de la crise syrienne, pour bien comprendre quelles peuvent en être les issues, lisez ici l’analyse de cet ancien ponte de la DGSE.

 

Première réaction ce matin de Jacques Raillane , alias “Abou Djaffar”, ancien analyste de la DGSE, spécialiste du renseignement et de la lutte contre le terrorisme :

Journalistes, pourquoi rester complices de ce silence ? Cela mérite enquête et débat !

Il y a un moment où le silence devient criminel. Pensez aux victimes et à leurs familles !

On ne parle pas Politique, on parle Sécurité, de nous tous, et Construction de notre avenir

Bonus

11’30 Le Drian Jusqu’où va l’évolution des Russes ? Il faudra le vérifier avec M. Poutine. Car si nous sommes dans une coordination, cela veut dire que la Russie frappera Daech, et ne frappera plus l’Armée Syrienne Libre !

Selon l’universitaire Frédéric Pichon (docteur en Histoire contemporaine. Ancien élève de l’IEP de Paris) :

“L’Armée Syrienne Libre a été une franchise commode. Elle était composée des mêmes combattants qui aujourd’hui sont dans le Front islamique, financé par les Saoudiens, ou des combattants du Front al-Nosra ou des groupes affiliés à Al-Qaida. Il y a toujours eu une grande porosité entre ces groupes de combattants. On a essayé de nous vendre une fiction de « modérés » au sein de l’ASL, à laquelle de nombreux experts n’ont jamais cru. Je comprends que pour un certain discours, il fallait dire que l’on soutenait des nationalistes, mais on ne les a jamais trouvés. Il y avait des Syriens, des hommes libres qui se revendiquaient de l’ASL. Ils allaient du salafiste bon teint au djihadiste, en passant par des gens qui défendaient leur quartier ou leur village.”

Un commandant de “l’Armée Syrienne Libre” :

Merci pour ce moment M. Le Drian… Je me sens en sécurité grâce à vous, renvoyez 10 militaires de plus patrouiller dans les couloirs du RER, c’est super utile.

============================================================

Médias

Hier, chez Ardisson, on a parlé (enfin, on l’a effleuré) du scandale (ben, s’il ne reste qu’Ardisson pour s’informer…).

23’55 : le journaliste de Valeurs Actuelles sort la bombe.

Réaction d’Ardisson : “Alors, on continue, bla bla bla”

On a eu aussi le Figaro

Source : Tristan Quinault Maupoil, pour Le Figaro, le 20 novembre 2015.

LE SCAN POLITIQUE – Selon l’ancien directeur central du renseignement entre 2008 et 2012, Manuel Valls a refusé une liste de djihadistes proposée par la Syrie. Des députés demandent des explications.

Par opposition au régime de Bachar el-Assad, la France a-t-elle refusé une liste de djihadistes Français qui combattent en Syrie? C’est ce qu’assure Bernard Squarcini, l’ancien directeur central du renseignement entre 2008 et 2012. Il explique à Valeurs Actuelles: «Il y a déjà deux ans, les services syriens m’avaient effectivement proposé une liste des Français combattant en Syrie. J’en avais parlé à mon ancien service qui en a rendu compte à Manuel Valls. La condition des Syriens était que la France accepte de coopérer à nouveau avec leurs services de renseignements».

«On m’a opposé un refus pour des raisons idéologiques. C’est dommage car la proposition était une bonne amorce pour renouer nos relations et surtout, pour connaître, identifier et surveiller tous ces Français qui transitent entre notre pays et la Syrie», regrette l’ex-haut fonctionnaire. «Résultat: on ne sait rien d’eux et on perd beaucoup de temps en demandant des informations aux agences allemandes, qui sont toujours restées sur place, mais aussi jordaniennes, russes, américaines et turques. On n’est absolument plus dans le concret», ajoute encore Bernard Squarcini alors que certains des terroristes impliqués dans les attentats de la semaine dernière avaient justement transités par la Syrie. Une déclaration qui a été aussitôt relayée par Jean-Frédéric Poisson (LR) et Gilbert Collard (FN). Dans deux questions écrites distinctes adressées à Manuel Valls, les députés demandent des explications. Légalement, le premier ministre a deux mois pour y répondre.

«Caractère sensible et grave de cette allégation»

«Le caractère extrêmement sensible et grave de cette allégation réclame des réponses: cette allégation est-elle fondée? Ce refus a-t-il eu des conséquences sur la capacité de la France à connaître plus précisément les connexions entre les français partis en Syrie et les réseaux islamistes présents sur notre territoire?», demande ainsi Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien démocrate, militant d’un rapprochement de la France avec Bachar el-Assad. Ce dernier a d’ailleursrencontré deux fois le raïs syrien en 2015. Dans le même texte, le député des Yvelines demande au gouvernement de réouvrir son ambassade à Damas, fermée après le début de la révolution syrienne.

Auprès de Paris Match, le député Olivier Marleix (LR) parle d’un «refus d’une extrême gravité». «Quoi qu’on pense de Bachar el-Assad, puisque nous sommes en guerre, on ne refuse pas des informations aussi vitales! Nos services se sont privés de contact indirect avec les services syriens», complète l’élu de l’Eure-et-Loir qui justifie donc de réclamer une commission d’enquête parlementaire.

À suivre (?)

122 réponses à SCANDALE D’ÉTAT CONFIRMÉ et amplifié : Le gouvernement est-il prêt à nous sacrifier par idéologie ?

Commentaires recommandés

Nicole Le 22 novembre 2015 à 15h57

Olivier je ne sais pas comment il serait possible de traverser tout ça sans devenir zinzin ou sans exploser de rage s’il n’y avait pas des gens comme vous (mais, je le dis en toute sincérité , SURTOUT vous !) pour nous aider à continuer à penser et à ne pas être manipulés.

Je me souviens du jour où je vous avais vu pour la première fois à la télévision à propos de l’Ukraine et de la révélation que cela avait été . Quelqu’un qui ne se laisse pas intimider, même par Le Monde ou Libération, qui en sait plus qu’eux , le démontre, et rabat leur morgue alors qu’ils le traitaient au début de “simple blogueur (un rigolo, quoi !), ça existe ? Ouah !

Depuis ça continue , le blog a de plus en plus de succès, tant mieux, et encore merci .
Je vais faire un virement régulier, c’est sans doute la meilleurs façon de vous remercier, de manifester mon soutien et de tout faire pour que rien ne vienne entraver votre travail.

A bientôt. Encore merci.

  1. BARBIER Le 22 novembre 2015 à 15h38
    Afficher/Masquer

    Il est évident que la Bretagne plongerait dans les ténèbres immédiatement si j y le Drian retirait sa candidature aux élections régionales pour se consacrer à sa tache principale de ministre de la défense.

    Il a une “obligation morale” envers la Bretagne concernant cette candidature , dixit le gars.

    Surtout ne pas contrarier son plan de carrière serait plus approprié me semble t’il et quoiqu’il se passe dans le pays…bien entendu …

    Et les journalistes qui l’asticotent à peine sur cette décision inappropriée (Pour faire soft)


    • Deres Le 23 novembre 2015 à 17h21
      Afficher/Masquer

      La situation de guerre augmente les chances pour Hollande de rempiler. Les rats s’apprêtant à quitter le navire pour des sinécures moins dangereuses et encore valables après 2017 sont en train de réévaluer leur position …

      Et Fabius, ne sera jamais désavoué. Au mieux, il sera exfiltré avec les honneurs au conseil constitutionnel (15 000 euros par mois plus les honneurs) et sera jusqu’à la mort un des sages de la République.

      En France, après que le gouvernement ait fait n’importe quoi, il y a toujours une phase de punition des innocents (ici les attentats) et de récompense des coupables (popularité du gouvernement).


  2. kasper Le 22 novembre 2015 à 15h49
    Afficher/Masquer

    Incroyable, Le Drian qui s’apprête a cumuler…

    Ils sont tous a dire “Nous sommes en GUERRE ! La France est en GUERRE ! Cette fois c’est la GUERRE”, et il n’y en a pas un seul pour se dire que c’est un mauvais signal d’annoncer aux gens qu’ils vont avoir un ministre de la défense a mi-temps (mais salaire complet, on est pas des sans-dents non plus, hein).


    • Vareniky Le 22 novembre 2015 à 16h37
      Afficher/Masquer

      La loi de Murphy étant la seule ligne directrice que François Hollande applique “tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera nécessairement mal”, je pense que ce n’est pas le bon moment pour changer ce ministre la.
      Et puis si c’est pour le remplacer par Harlem Désir, personnellement je suis même pour que Le Drian cumule même la présidence des ramasseurs de varech de la Laïta et du balisage du banc de sable du Pouldu.


      • CitizenUp Le 22 novembre 2015 à 17h20
        Afficher/Masquer

        Des élections?? De quoi parlez vous, je ne vois aucune élection à l’horizon -:-)


    • Grognard Le 22 novembre 2015 à 18h09
      Afficher/Masquer

      Le Drian et tous ses collègues ministres savent pertinemment que pour eux c’est l’épilogue du crépuscule des dieux qui se joue.
      Alors avant de quitter le navire ; les rats raflent tout ce qu’ils peuvent.


    • Deres Le 23 novembre 2015 à 17h24
      Afficher/Masquer

      Logique politique par excellence. La Bretagne est une des seules régions garantit de rester à gauche si c’est Ledrian qui est candidat. Il doit donc nécessairement être candidat même si parait-il la France a besoin de lui. Les intérêts de la France ne valent rien devant les intérêts des membres du gouvernement. J’ose à peine imaginer les gains de Fabius et de ses réseaux, surtout qu’il a mis la main sur le tourisme et le commerce extérieur.


    • lvzor Le 24 novembre 2015 à 11h45
      Afficher/Masquer

      Un petit rappel :

      link to luipresident.blog.lemonde.fr

      L’attitude de Hollande sera intéressante…


  3. Nicole Le 22 novembre 2015 à 15h57
    Afficher/Masquer

    Olivier je ne sais pas comment il serait possible de traverser tout ça sans devenir zinzin ou sans exploser de rage s’il n’y avait pas des gens comme vous (mais, je le dis en toute sincérité , SURTOUT vous !) pour nous aider à continuer à penser et à ne pas être manipulés.

    Je me souviens du jour où je vous avais vu pour la première fois à la télévision à propos de l’Ukraine et de la révélation que cela avait été . Quelqu’un qui ne se laisse pas intimider, même par Le Monde ou Libération, qui en sait plus qu’eux , le démontre, et rabat leur morgue alors qu’ils le traitaient au début de “simple blogueur (un rigolo, quoi !), ça existe ? Ouah !

    Depuis ça continue , le blog a de plus en plus de succès, tant mieux, et encore merci .
    Je vais faire un virement régulier, c’est sans doute la meilleurs façon de vous remercier, de manifester mon soutien et de tout faire pour que rien ne vienne entraver votre travail.

    A bientôt. Encore merci.


    • Eric83 Le 22 novembre 2015 à 18h18
      Afficher/Masquer

      A ce jour, toujours aucun article sur Internet des médias-MSM concernant l’interview de Squarcini.

      Au bout de plusieurs jours et au vu de l’importance des propos de Squarcini, cela implique une collusion entre tous les médias-MSM pour volontairement dissimuler cette information essentielle.

      C’est gravissime et scandaleux car il est ici question de notre sécurité à TOUS !

      Ces médias ne peuvent-ils être attaqués juridiquement pour de telles dissimulation et cette collusion ?


    • Alfred Le 23 novembre 2015 à 21h56
      Afficher/Masquer

      Une explication possible de l’attitude idiote de l’éxecutif: Ils se croyaient protégés.
      « Comment la France n’a-t-elle pas vu venir la menace ? Une source diplomatique étrangère au Liban précise que les autorités françaises auraient obtenu des assurances de la part de la Turquie, après l’attentat contre Charlie Hebdo (en janvier), de peser de tout son poids sur Daech, pour éviter de nouvelles attaques en France. Mais il semblerait que depuis la mort du bras droit d’Abou Bakr el-Baghdadi, Abou Moslem al-Turkmani, en août dans un raid de la coalition sur Mossoul, les assurances ne seraient plus valables, cet homme étant une sorte d’intermédiaire entre les services turcs et l’organisation terroriste. » (via: Liliane Held-Khawam)
      C’est une explication possible mais c’est encore pire en fait…


  4. Jagajaga Le 22 novembre 2015 à 16h05
    Afficher/Masquer

    Le Drian choisit un combat à sa mesure: la guerre contre les tags d’indépendantistes bretons…


  5. cording Le 22 novembre 2015 à 16h19
    Afficher/Masquer

    ” Que se vayan todos ! ”
    Qu’ils dégagent !!!!


  6. CitizenUp Le 22 novembre 2015 à 16h30
    Afficher/Masquer

    Pas forcément hors sujet, une info comme ça.
    (sujet = “des dangereux et des médiocres qui règnent en France depuis disons 20 ans pour faire simple et à large spectre”)

    Accord des Occidentaux pour prolonger les sanctions contre Moscou
    link to romandie.com


    • Perekop Le 22 novembre 2015 à 17h24
      Afficher/Masquer

      On s’enfonce tellement dans les tréfonds du minable qu’on se demande chaque jour comment on peut encore aller plus bas… et pourtant, “ils trouvent” ! Une sacrée équipe de gouvernants qu’on a, hein… Le plus drôle, si on peut dire, c’est que les Russes s’en moquent, ou presque. Certains secteurs d’activité espèrent même que ça va encore continuer longtemps, histoire d’avoir plus de temps pour se développer et rattraper leur retard.
      Les seuls vrais dégâts, et à long terme, de cette mirifique politique de sanctions sont pour cette UE indécrottable. Tout le monde le sait, à Bruxelles aussi sans doute, mais peu importe apparemment.


  7. Louise Le 22 novembre 2015 à 16h32
    Afficher/Masquer

    Je ne connaissais pas ce Geoffroy Lejeune , cette citation de Goethe est revenue du fin fond de ma mémoire : “Rien n’est plus effrayant que l’ignorance agissante.”


  8. BARBIER Le 22 novembre 2015 à 16h35
    Afficher/Masquer

    Et par pur mercantilisme aussi….Si nous ne changeons pas de paradigme (déjà sortir de l’Otan puisque le pacte de Varsovie a disparu !)

    Et vendre des armes uniquement à des démocraties ! Tant pis pour les emplois ou alors le dire clairement ”Vos emplois sont créés par la mort ultérieure ou prochaine de milliers de civils , hommes , femmes et enfants ”

    link to lemonde.fr


  9. frenchpaddy Le 22 novembre 2015 à 16h56
    Afficher/Masquer

    Est-ce que le fait que Squarcini soit un Sarkoboy et Valeurs actuelles un quasi Sarko Hebdo a quelque chose à voir avec le tintamarre autour de cette affaire au moment où Sarkozy est à la peine et quasiment inaudible.

    Les services syriens auraient-ils pu éviter qu’un attentat décidé depuis la Syrie et préparé en Belgique n’intervienne, rien qu’en livrant une liste de noms ?

    On ne les connaissait pas, les noms des assassins ? C’est juste ça qui a manqué ?
    Heu… on se calme quand même, non ?


    • Alfred Le 22 novembre 2015 à 17h25
      Afficher/Masquer

      Si pol pot a déclaré que la terre est ronde elle reste ronde (sarkoboy on s’en fout).
      La liste des demeurés passés par la Syrie est plus utile que 5000 flics en train de prendre un rhume en attendant de prendre une balle devant un bâtiment “sensiblement inutile” ou inutilement sensible.
      Votre vision partisane semble vous aveugler. Que Sarko, hollande et leurs sbires respectifs se valent c’est évident. Ça n’enlève rien au fait que cet position stupide nous mette en danger et que cette histoire de non coopération (même discrète) est une faute criminelle et un scandale.


      • TuYolPol Le 22 novembre 2015 à 18h31
        Afficher/Masquer

        J’avais un peu de mal à démarrer sur cette affaire, parce que autant je trouve depuis 2011 (confusément à l’époque et clairement maintenant) que tout est odieux dans cette politique, autant j’admettais que la cohérence interne de la connerie reste “défendable” devant un tribunal. Disons que mon problème est avec la qualification soudaine de scandale alors que ce n’était pour moi qu’une sottise crasse et criminelle mais, j’ai peut-être mal compris, cohérente avec le reste de la sottise. Maintenant, le scandale, il se confirme par l’étouffement bien trop visible de toute vérité. Jamais je n’aurais cru Solférino capable de telles trahisons. Je me casse une jambe et trois côtes tellement je tombe de haut. Certes Hollande je savais que c’était le pire choix que les socialos puissent faire, mais à ce point !
        Mais quand on regarde l’histoire, finalement, le PS a toujours été un traître; Je me souviens encore de ce que j’ai appris avec l’histoire des gueules noires. Le PS c’est dans le cul avec l’aspirine, la droite c’est dans le cul sans l’aspirine. Où est l’alternance ? Finalement sans aspirine on sait ce qui nous arrive.


        • TuYolPol Le 22 novembre 2015 à 18h42
          Afficher/Masquer

          Je ne suis pas en train de dire que seuls restent la droite et l’extrême droite (surtout pas), seulement que si on se sent attiré par les mots égalité et fraternité (liberté c’est un peu récupéré en ce moment), il faut probablement aller chercher ailleurs, et ne pas se laisser intimider par les snipers de la pensée. Clairement : ce qui est extrême aujourd’hui était tout-à-fait normal il y a 40 ans. Le CNR aurait été cl


      • Deres Le 23 novembre 2015 à 17h31
        Afficher/Masquer

        Faire tomber Kadhaffi à la rigueur, je n’avais rien contre, car il nous avait fait la guerre et commanditer des attentats tuant de nombreux français.
        Par contre, Bachar ne nous avait rien fait personnellement, donc nous roulons clairement pour quelqu’un d’autre …
        J’ajoute que quand on veut faire tomber un régime, le minimum de la realpolitik est d’avoir prévu et organisé la suite … Se borner à demander des élections alors que l’on sait que soit le pays tombera dans le chaos le plus total, soit que des élections sortiront plus que probablement un gouvernement islamiste, c’est de l’ignorance pur et simple de l’histoire. Historiquement, ce genre de changement de régime ne s’est jamais fait par une révolution mais par des coups d’état bien maîtrisé avec une personne connue. Tout ceci était donc i fait ni à faire.


    • bourdeaux Le 22 novembre 2015 à 17h27
      Afficher/Masquer

      “On se calme”? Non mais vous rigolez ? Un gouvernement qui refuse une liste de traîtres et de terroristes potentiels, avec toutes les sources d’infos que cela peut donner pour en cibler d’autres restés sur notre territoire, ça ne vous choque pas plus que ça ????!!


      • milon Le 22 novembre 2015 à 18h47
        Afficher/Masquer

        oh que si tout cela me choque.
        si le peuple français était culotté, il demanderait des comptes à ce gouvernement ainsi qu’aux précédents.
        nous ne sommes que des pions dont ils se moquent éperdument.
        ils sont responsables de la tragédie du 13 novembre.


    • couci couça Le 22 novembre 2015 à 17h36
      Afficher/Masquer

      Bonsoir ,
      Je ne le pense pas .
      B.E.A (et ses services) ne contrôle pas du tout l’E.I , évidemment .
      Ni les gens qui se rendent en Syrie, qui ne passent pas par Damas …!
      Mais effectivement la situation est plus que boiteuse .
      Et pour la promotion d’un H. Védrine à la place d’un L. Fabius qui pédale dans la semoule (préparée à Tel Aviv ? ) oui je suis totalement d’accord .
      Mais bon si ce gouvernement a décidé de se saborder je ne vois pas comment l’en empêcher .


      • BEYER Michel Le 23 novembre 2015 à 11h11
        Afficher/Masquer

        Je n’ai surtout pas envie de l’en empêcher….Même si cela nous laisse dans l’inconnu…


    • Vincent Le 23 novembre 2015 à 11h46
      Afficher/Masquer

      Que ça puisse éventuellement servir Sarko, on s’en balance. L’enjeu est plus grand, mais surtout c’est symptomatique d’un asservissement à une politique étrangère, ce qui en soi est déjà très grave.
      Que les derniers attentats auraient quand même eu lieu c’est possible. Que de futurs attentats puisse avoir lieu à cause de cette position ridicule de notre exécutif, c’est certain.


    • lvzor Le 24 novembre 2015 à 11h50
      Afficher/Masquer

      “…cette position ridicule de notre exécutif…”

      On peut comprendre Valls : pas besoin de ces listes, puisque nos terroristes ont l’habitude de laisser leur passeport en évidence.


  10. dazibao Le 22 novembre 2015 à 16h59
    Afficher/Masquer

    Vous pouvez ajouter ça (décret paru au Jo le 20 novembre). On y apprend, qu’on détourné des fonds initialement dédiés aux forces de police & de gendarmerie pour les affecter au gouvernement : link to legifrance.gouv.fr

    Quelqu’un peut-il m’expliquer l’intérêt de cette manipulation d’argent public ?


    • Papagateau Le 22 novembre 2015 à 22h19
      Afficher/Masquer

      Mais c’est bien du 20 novembre 2015 ?
      Et oui, c’est bien de 2015 !
      Mais ils ont quoi entre les oreilles ?
      Mais qui gouverne ? dans quel but ?


      • ulule Le 23 novembre 2015 à 00h46
        Afficher/Masquer

        “Coordination du travail gouvernemental” ???


  11. LA ROQUE Le 22 novembre 2015 à 17h32
    Afficher/Masquer

    Nous serions dans une démocratie digne de ce nom,avec de vrais journalistes, ce gouvernement serait obligé de démissionner au minimum.
    Si il tient encore c’est seulement grâce aux chiens de garde.


    • natchol Le 22 novembre 2015 à 17h36
      Afficher/Masquer

      Tout à fait d’accord.
      Mais ce n’est pas non plus une “erreur” de casting si la presse appartient désormais aux banquiers. On devrait exiger qu’une telle chose soit impossible.


      • bof Le 22 novembre 2015 à 20h13
        Afficher/Masquer

        Extraits du conseil national de la résistance :
        4) Afin d’assurer :
        l’établissement de la démocratie la plus large en rendant la parole au peuple français par le rétablissement du suffrage universel ;la pleine liberté de pensée, de conscience et d’expression ;la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères ;la liberté d’association, de réunion et de manifestation ;l’inviolabilité du domicile et le secret de la correspondance ;le respect de la personne humaine ;l’égalité absolue de tous les citoyens devant la loi ; …

        Tout a déjà été écrit mais comme personne n’écoute il faut sans cesse répéter.


        • TuYolPol Le 22 novembre 2015 à 20h32
          Afficher/Masquer

          C’est marrant, à 39 piges je n’avais jamais entendu parler du CNR ou en tout cas je ne m’en souvenais pas. Et puis sont arrivées les années 2001 et suivantes. Sont arrivés les reprises de contrôle déjà bien préparées par les pouvoirs en embuscade. Grâce au ciel, l’histoire vient à la rescousse et des vieux de la vieille comme Stéphane Hessel rappellent qu’on n’a pas toujours été cons et serviles. C’est révélateur et encourageant que cette mémoire-là resurgisse et que des ignares comme moi comprennent un peu d’où ils viennent, et à quoi ils doivent d’être dignes. Enfin, devaient.


  12. Ovuef2R Le 22 novembre 2015 à 17h39
    Afficher/Masquer

    L’émission Secrets d’Info, sur France Inter, vendredi soir 20 novembre, a donné la parole à d’anciens responsables des services secrets qui dénoncent la politique actuelle du Quai d’Orsay. Avec le même discours que Squarcini.
    France Inter n’est pas sur le même créneau politique que Valeurs Actuelles.
    link to franceinter.fr
    Ou l’on peut entendre Vals se féliciter le mois dernier de notre amitié indéfectible avec le riche et riant royaume d’ Arabie Saoudite, qui, selon le documentaire, aurait coupé tout lien avec DAESH, ou pas, ou au moins officiellement…..
    Il y a eu aussi des propos intéressants dans Ce Soir ou Jamais (Hollande en 2003 se rendant à l’ambassade US pour se plaindre de Chirac par exemple).
    link to france2.fr

    C’est donc bien le message plus que le messager qui ne passe pas au niveau de nos dirigeants, et leur passé éclaire le présent.


  13. Outis Le 22 novembre 2015 à 17h44
    Afficher/Masquer

    « Le gouvernement est-il prêt à nous sacrifier par idéologie ? »

    La connerie ne suffit pas ?


  14. Lysbeth Lévy Le 22 novembre 2015 à 17h47
    Afficher/Masquer

    Ah oui c’est sur que les derniers articles de “Sos les crises”, tentent de faire sortir des faits de l’ombre ou les “médias anémiés”, et ânonnant les mêmes infos/intox depuis le début, finiraient par les cacher. Des journaux étrangers, reprenant l’info essentielle que notre Etat n’a pas été capable d’anticiper pour avoir de façon condescendante, rejeter des infos qui auraient permis sans doute de faire moins de dégâts, voir de les annuler ?

    Là je suis moins sure tant il semblerait que ce soit bien à cause du retournement initié par les Russes, et dont la France a du se résoudre a appliquer : détruire EIL dit “Daesh” dont l’Occident est le “créateur” !!

    Ne pas oublier que cet EIL nommé au début FSA ou ASL (Armée Syrienne Libre) dit “rebelles modérés” qui n’ont eu de cesse d’assassiner, crucifier, violer, esclavagiser des syriens de toutes les confessions, femmes, enfants, et bien sur les soldats syriens d’Assad combattant courageusement contre ces monstres drogués au “Captagon”.

    Drogue nommée Pervitine autrefois, peu couteuse et facile à faire, utilisée pendant la seconde guerre mondiale par les allemands pour aller au combat ou accomplir des tortures horribles sur des civils. La religion, l’islam, contrairement à ce qu’il est dit partout n’a pas un rôle essentiel les mercenaires venant de tous les pays, ceux d’Europe ne savent même pas lire l’arabe et le Coran, se trompe de direction pour “prier” (photos faisant foi) avec seulement “Allah Akbar” comme cri de guerre comme si c’était les “seuls mots” qu’ils connaissaient pour que nous puissions les trouver islamistes”fanatiques”. .

    Les jeunes français engagés dans l’attentat de Paris étaient tous jeunes, fêtards, buveurs, petits délinquants, quasi drogués au moment de faits selon certains témoignages, d’après nos gouvernants ils étaient connus des services et fichés “S” ayant soudain échappés, a la surveillance, certains n’ayant pas fait de prison, alors qu’ils ont plusieurs “faits d’armes” à leur actif (selon Mr Cazeneuve) et allant et venant sans problème.

    En gros cela ressemble un peu à l’affaire Merah ou là aussi des zones d’ombres n’ont toujours pas été expliqué. L’état d’urgence, les lois encore plus restrictives sur la liberté, et maintenant la remise du service militaire, serait en vu d’être remis au gout du jour. Ca n’a rien d’étonnant, le chômage étant très important, la jeunesse n’aurait plus le choix et c’est tout bénef pour le gouvernement.


    • ulule Le 23 novembre 2015 à 00h54
      Afficher/Masquer

      Article intéressant…
      Terror Junkies: The West’s Addiction to Funding Radical Groups – Steven MacMillan, 22.11.2015
      link to journal-neo.org


    • bats0 Le 23 novembre 2015 à 12h17
      Afficher/Masquer

      A propos des délinquants : un qui leurs parlent sans retenue :
      link to facebook.com

      Merci encore Olivier.

      Évidemment, et ici encore, nous en avons la preuve, avec les intérêts personnels des uns et des autres, la France est en train de s’enfoncer lentement mais sûrement dans le déclin, encadrée par le corporatisme (groupes politiques par exemple) de certains dans ce pays.


  15. ig Le 22 novembre 2015 à 17h58
    Afficher/Masquer

    Donc nous ne parlons toujours pas avec le président démocratiquement élu de la Syrie, le porte avion Charles de Gaulle est face à la Syrie, il y a une quinzaine, le chef des armées syriennes a clairement annoncé que toute frappe du porte avion sur le territoire syrien entraînerait une riposte immédiate…
    eh bien bon courage Monsieur Poutine, qui déclare que ses militaires doivent traiter les militaires français du porte avion ” comme des alliés”, parce que vous êtes très fort en diplomatie, mais là ça va relever de l’équilibrisme.

    Accessoirement, un porte avion américain vient de passer le détroit de Gibraltar, pour arriver sous peu sur zone….

    Quant aux derniers propos de Monsieur Le Drian, c’est évidemment à vomir, tant sur l’obstination à ne pas parler à Mr Assad, que sur le cumul.
    J’aurais eu un proche tué ou blessé dans les derniers attentats, je porterais plainte contre l’état français. Mais bon, les indemnisations des familles ont déjà commencé, ça va vite.

    Accessoirement, il semble que le FN ait posé la question au sujet des listes non transmises à Mr Valls, qui a deux mois pour répondre.


    • Eric83 Le 22 novembre 2015 à 18h45
      Afficher/Masquer

      “J’aurais eu un proche tué ou blessé dans les derniers attentats, je porterais plainte contre l’état français. Mais bon, les indemnisations des familles ont déjà commencé, ça va vite.”

      Pensez sérieusement que des indemnisations peuvent empêcher des familles d’attaquer l’Etat ?
      Je pense que non et j’espère que non. ( Il y a un précédent, Karachi ).


      • ig Le 22 novembre 2015 à 19h38
        Afficher/Masquer

        Bien sûr que non. Pas un instant.
        Mais les indemnisations qui commencent moins d’une semaine après les attentats, comment dire, j’ai le sentiment qu’il y a empressement.


        • Deres Le 23 novembre 2015 à 17h57
          Afficher/Masquer

          Il faut payer avant les élections de décembre. Occuper les familles avec de la paperasse, de l’argent et des cérémonies nationales avec entretien personnel et accolade ou poignée de main avec le président, pour mieux les contrôler d’ici là.


  16. Julie Le 22 novembre 2015 à 18h00
    Afficher/Masquer

    C’est d’une logique imparable: on ne parle pas avec le gouvernement al-Assad, mais on envoie des délégations commerciales en Iran, alors même que sans l’armée régulière, et les milices irrégulières iraniennes, qui interviennent en Syrie au quotidien, al-Assad ne serait sans doute plus là (et la Syrie serait une vraie Somalie partitionnée)


    • Deres Le 23 novembre 2015 à 17h55
      Afficher/Masquer

      Oui, en plus de créer des attentats chez nous, la politique suivi est aussi un échec complet dans els pays ciblés car c’est l’Iran et la Russie qui sont gagnants pour le moment. Et le gouvernement actuel irakien aussi est sous domination iranienne.


  17. philbrasov Le 22 novembre 2015 à 18h31
    Afficher/Masquer

    Un de mes cousins germain general 4 etoiles specialiste du renseignement, me disait lors d’une reunion de famille il y a 3 semaines, ” etre ministre des armees sous hollande, c;est la meilleure planque pour un ministre”
    “Ce type ne fiche t rien, il perrore “


    • BEYER Michel Le 23 novembre 2015 à 11h17
      Afficher/Masquer

      Avec Sarko, ce n’était pas mieux, Bachelot, Alliot-Marie….Sarko tenait???? pratiquement tous les postes, avec le brio qu’on lui connaît.


  18. Maheo Katherine Le 22 novembre 2015 à 18h37
    Afficher/Masquer

    les 130 morts remercient ce gouvernement et Fabuis en particulier
    quelle honte! mais quelle honte!
    o au nom de quelle idéologie?
    pathétique


  19. HELLEBORA Le 22 novembre 2015 à 18h41
    Afficher/Masquer

    Personnellement, je n’ai qu’une chose à dire par rapport à ce formidable boulot : PARTAGEZ UN MAX SUR TOUS VOS RESEAUX. Le pétard n’est pas mouillé alors, on y va ! Déjà que la campagne des régionales a été bloquée, là, ça suffit


    • Eric83 Le 22 novembre 2015 à 18h48
      Afficher/Masquer

      J’ai mis de nombreux liens sur MDP depuis plusieurs jours et il y a des retours positifs de ceux qui me répondent.


  20. Jiraya Le 22 novembre 2015 à 18h52
    Afficher/Masquer

    1) @OB : Les indiscrétions selon lesquelles Valls aurait accepté la proposition mais Fabius non ne viendraient-elles pas du site XXXXX ? J’y ai lu un article évoquant cette position du Quai d’Orsay. [Réponse OB : Non]

    2) Il a suivi l’interview de Le Drian Schneidermann? La bombe de Squarcini est encore à “prendre avec des pincettes”? S’agit-il toujours d’une théorie de complot?


    • HELLEBORA Le 22 novembre 2015 à 19h26
      Afficher/Masquer

      @ Jiraya : lisez le topic link to les-crises.fr Il devrait répondre à vos questions, il me semble


  21. Belazi Le 22 novembre 2015 à 18h56
    Afficher/Masquer

    Une politique eronnee a ce point meriterait des sanctions electorales et des comptes a rendre a l’etat et au peuple ainsi qu’aux bictimes il ne faut pas le laisser s’en sortir comme ca . Il y a des erreurs impardonnables


    • TienTien Le 22 novembre 2015 à 21h52
      Afficher/Masquer

      Des “sanctions électorales” ? Non mais vous rêvez ! Le dernier sondage IFOP donne +7 points
      à Hollande et Valls caracole à 34% d’opinions favorables.


  22. Django Le 22 novembre 2015 à 19h31
    Afficher/Masquer

    Pour un gouvernement extra-européen je suppose…


  23. reneegate Le 22 novembre 2015 à 19h34
    Afficher/Masquer

    Vous avez parfaitement raison de vous inquiéter, car ils (Hollande ET Fabius) ne bougeront pas dans leur position. Toutes leurs actions, leurs décisions depuis 2012 vont dans le même sens, dans un déterminisme alluciné qui ne souffre évidemment d’aucune inflexion ni correction.
    Nous sommes désormais spectateurs de fous du volant assis à la mauvaise place.
    Se lever et bouger peut être? mais d’autres alternatives je n’en vois plus?


  24. Fox 23 Le 22 novembre 2015 à 19h40
    Afficher/Masquer

    Fabius améliore, dans cette affaire, son profil de criminel.

    Il n’avait pas assez de l’affaire du sang contaminé, du Rainbow Warrior et quelques autres peccadilles sur le dos (je ne parlerais pas de conscience…), maintenant il a le sang des Français dans les rues.

    Il serait bon de se pencher sur les raisons profondes de son intransigeance sur tous les problèmes du moyen-orient qui risquent une crise majeure dont nous ne sortirons pas indemne.

    Je pense que ses liens très connus avec Israel ne sont pas étrangers à cette attitude. En fait un ministre des affaires étranger…


    • Alfred Le 22 novembre 2015 à 20h10
      Afficher/Masquer

      Comme on ne prête qu’aux riches et que le sieur Fabius a bien prêté le flanc à cette suspicion on est en droit de penser que la “bienveillance” quatarie ou saoudienne a aussi quelque chose à voir avec cette attitude “incompréhensible”.


  25. Georges Le 22 novembre 2015 à 20h08
    Afficher/Masquer

    Je note que l’interview est fait par Ellkabach.

    Le ministre a bien fait attention à ne prendre vraiment aucun risque.


  26. Doug Le 22 novembre 2015 à 20h37
    Afficher/Masquer

    Qu’attendent les français pour déloger ces escrocs qui composent ce gouvernement.
    Reprenez votre destin en main, marchons par milliers pour leur demander des comptes.

    Ce gouvernement est la 1ère menace pour le pays.


  27. bluerider Le 22 novembre 2015 à 20h54
    Afficher/Masquer

    AIDEZ CETTE PETITION SI SA REDACTION VOUS PLAIT ( et elle va vous plaire) :
    .
    link to change.org

    vers les 300 signatures… David contre Goliath


    • Scrongneugneux Le 22 novembre 2015 à 22h20
      Afficher/Masquer

      @Bluerider,
      Même si le principe de la réouverture d’une ambassade à Damas est évident, je pense que le gouvernement ne peut pas se permettre, avant les élections régionales, de brouiller son message ( si toutefois il en existe un…) et doit tenir sa ligne de conduite ( si toutefois il en existe une…) au moins jusque là.

      Ils ré-ouvriront obligatoirement l’ambassade tout simplement par ce qu’ils n’ont pas le choix, par contre il faudra qu’ils trouvent une excuse valable devant l’opinion publique, je ne leur laisserai pas le plaisir de nous faire croire qu’ils auraient “démocratiquement” pliés devant les revendications du peuple.

      Je n’ai donc pas signé…dans tous les cas ils ré-ouvriront cette ambassade.


      • step2 Le 23 novembre 2015 à 01h22
        Afficher/Masquer

        à 400 personnes la puissance de la revendication…


      • Fox 23 Le 23 novembre 2015 à 14h22
        Afficher/Masquer

        C’est tellement facile !
        Courage fuyons, c’est formidable ce que le refus de prendre ses responsabilités de citoyen donne à certains comme imagination !


      • Deres Le 23 novembre 2015 à 17h49
        Afficher/Masquer

        Et cela continue … les Rafales français du CDG contournent actuellement la Syrie ne faisant un détour par la Turquie car Fabius ne veut pas changer de position … On pourrait bombarder deux fois plus, mais c’est impossible car l’honneur de Fabius est en jeu et cela n’a pas de prix (15 000 euros par heure de vol donc cela chiffre vite).


    • anne jordan Le 23 novembre 2015 à 19h59
      Afficher/Masquer

      quoi ?
      300 seulement ?
      je l’ai signée la semaine passée et suis sidérée par le peu de signataires !
      3000 pour une histoire de petit chien , je crois …


  28. dupont Le 22 novembre 2015 à 21h36
    Afficher/Masquer

    Et pendant ce temps là certains dépensent 1,3 milliard de dollars pour s’acheter des jouets pour Noël

    link to europe1.fr


    • Alfred Le 23 novembre 2015 à 19h52
      Afficher/Masquer

      Ça ce sont surtout des cadeaux pour les civils yéménites (+ de 90% des milliers de victimes des bombardements saoudiens même suivant nos bons médias sont civils).
      Personne n’est Sana par hasard? Non? Bon.


  29. Astrolabe Le 22 novembre 2015 à 21h46
    Afficher/Masquer

    Il y a eu (entre autres) Georges Busch qui voulait dézinguer Saddam, Sarko/BHL voulaient la peau de Kadhafi, aujourd’hui c’est Fabius vs Assad. On a affaire à des malades qui ne savent même pas à leur niveau que le harcèlement est un délit. On voit le résultat de cette éducation/formation quand qqn peut perdre des millions à la table de jeu sans pouvoir s’arrêter. Malades !!!


  30. Philibert Le 22 novembre 2015 à 23h36
    Afficher/Masquer

    Nos gouvernants (j’utilise ce mot par commodité, car ils ne gouvernent plus grand chose vu qu’ils sont achetés), ne vont pas nous sacrifier par idéologie, mais par intérêts !

    Il ne faut pas être naïf et comprendre qu’ils sont dans un autre monde que le nôtre et que notre quotidien ne les intéresse pas. Ils ne le comprennent même pas.

    Ce qui les intéresse c’est leur plan de carrière et l’argent (les conférences payantes par exemple !).


  31. naz Le 22 novembre 2015 à 23h46
    Afficher/Masquer

    Je suis étonnée par deux choses:
    La liste des Français en Syrie il y a deux ans est-elle la même que celle qui a ou aurait pu être dressée cette année?
    Je ne peux pas croire qu’un attentat, que ces attentats, aient pu être organisés en pas deux mois!
    Peut-être l’étaient-ils auparavant et que l’intervention de la France en Syrie en fut le déclencheur; bizarrement je n’y crois guère.
    Cela n’ôte en rien l’incompétence ou la trahison de nos dirigeants mais il me semble artificiel de se focaliser là-dessus


  32. A Le 23 novembre 2015 à 00h13
    Afficher/Masquer

    Ceci donne raison à ceux qui pensent que les journalistes dans leur écrasante majorité ne sont plus que des chiens de garde, incapables de s’attaquer aux vrais scandales.Une bande des lâches.Gaymard et même Cahuzac ont été lynchés et poussés à la démission pour des faits moins graves.


    • Deres Le 23 novembre 2015 à 17h46
      Afficher/Masquer

      Cahuzac n’a été lynchés par la presse que quand le gouvernement l’a lâchés officiellement. Avant cela, toujours pleins de précautions oratoires sur des “rumeurs” jusqu’à ce qu’il soit impossible de nier la vérité. La réalité est que Hollande pensait qu’en niant suffisamment, cela allait se tasser. Sérieux, le ministre des finances, qui sort un projet de loi contre le blanchiment d’argent qui est lui même un fraudeur de grande ampleur, c’est quand même de la bombe atomique. ne pas oublier que Hollande n’a pas obligé Cahuzac a démissionné immédiatement. Et l’abus de logement de Gaymard en comparaison, c’est du pipi de chat.


      • A Le 24 novembre 2015 à 08h03
        Afficher/Masquer

        Je ne dis pas le contraire, je constate simplement qu’on a connu la presse beaucoup plus réactive et lyncheuse, pour des faits qui sont loin d’être aussi graves que ceux dont il est question en ce moment. S’il est vrai que l’épisode Gaymard n’est rien par rapport à l’affaire Cahuzac, tout me porte à croire que cette dernière n’est qu’une rigolade face aux récentes révélations que personne ne désire évoquer.


  33. HELLEBORA Le 23 novembre 2015 à 01h43
    Afficher/Masquer

    Le coup de gueule de Houellebecq, son “J’accuse” dans la Corriere della sera
    “La situation malheureuse dans laquelle nous nous trouvons est due à nos responsables politiques ; et ces responsabilités politiques devront être tôt au tard analysées. Il est très peu probable que l’insignifiant opportuniste qui occupe le poste de chef de l’Etat ou les actes dignes d’un retardé congénital du Premier ministre, sans citer les ‘ténors de l’opposition’ (LOL), sortent avec les honneurs de cet épisode.”
    “Qui a annoncé des coupes au sein des effectifs de police, les a réduit à l’exaspération, incapable de mener à bien leurs fonctions ? Qui a expliqué pendant des années que nos anciennes frontières n’avaient plus de sens, qu’elles étaient un symbole nauséabond du nationalisme d’avant ? ”
    link to lesinrocks.com


  34. Jay Le 23 novembre 2015 à 04h46
    Afficher/Masquer

    Et si Hollande et compagnie étaient cyniques jusqu’a vivre le fait que le pouvoir ne vaut que par abus de pouvoir ? Un erreur, mon erreur ? Peut être, bien possible meme, mais je ne la rectifierai surement pas tant que tu me le demanderas, parce que le puissant, c’est moi. Les frappes vaguement coordonnées avec la Russie : c’est parce qu’ils ont change de strategie … Meme logique, qui compte sur une inertie médiatique et politique systémique favorisant un retour a la moyenne. Comme les 2 dernieres majorités de deputes sont peu ou prou dans le meme bateau, pas de souci sur ce plan la, et la presse + TV sont financees par nous memes et nos amis : tout baigne. On a dit ” pas avec Bachar ” (cette manie, comme pour Saddam Hussein, de l’appeler par son prénom …), on dirait que certains ne connaissent pas le Raoul …


  35. Ari Le 23 novembre 2015 à 10h01
    Afficher/Masquer

    Ce n’est pas par idéologie que notre gouvernement adopte cette position, c’est par intérêt.
    Dommage que ces intérêts ne soient pas ceux du peuple français.


    • Furax Le 23 novembre 2015 à 10h40
      Afficher/Masquer

      Les 2, mon général.

      Nous sommes dirigés depuis 40 ans par des gens qui trouvent la France trop étroite et trop rance pour leurs augustes personnes généreuses.
      Ces mêmes personnes qui, en même temps, sont très conscientes de leur propre incapacité à gouverner un pays de 66 millions d’habitants et qui pensent donc trouver une solution à leur incompetence en refilant le pouvoir à une bureaucratie marchande européenne qui est tout autant vendue et corrompue et est le poulailler libre des renards allemand et américain.

      Et ces gens sont par ailleurs partisans de la disparition de l’identité française et européenne au nom des valeurs universelles. Ils nous explique qu’il n’y a pas d’alternative à la submersion qu’ils nomment ouverture, ce qui est faux. De nombreux pays, notamment en Asie, montrent qu’il n’en est rien et qu’au contraire il faut être ferme sur ses valeurs et son identité pour être performant.


  36. ReMiNz Le 23 novembre 2015 à 10h32
    Afficher/Masquer

    Pour répondre à la question du titre de l’article: oui, bien sûr, c’est une évidence. Je vous invite à vous replonger dans le discours de Manuel Valls qui a suivi l’attaque de Charlie Hebdo où oh surprise non ce n’est pas la sécurité le plus important, ni l’éducation, ni la misère, rien de tout cela, c’est évidemment la laïcité… Notre premier ministre a le sens des priorités…


  37. kinimodo Le 23 novembre 2015 à 10h36
    Afficher/Masquer

    Sur cette affaire de la liste de squarcini, c’est finalement Rachida Dati qui s’y colle pour tenter de désamorcer la bombe. Pour elle, si cette liste existe, Squarcini doit la révéler. Faudrait il qu’il l’ai puisque le deal avec la §syrie n’a pas été accepté. Bref, on joue avec les mots pour dézinguer Squarcini.
    ———————————————–

    Attentats de Paris : Rachida Dati dénonce l’attitude de Bernard Squarcini sur la supposée liste de djihadistes connus des services syriens
    Publié à 09h45, le 23 novembre 2015, Modifié à 09h45, le 23 novembre

    Personne ne sait si c’est vrai. Mais certains s’interrogent, comme Gilbert Collard : Manuel Valls a-t-il refusé “une liste des Français combattant en Syrie” fournie par “les services syriens”, comme l’affirme Bernard Squarcini à Valeurs Actuelles ?

    Invitée de BFMTV-RMC ce lundi 23 novembre, Rachida Dati dénonce cette affirmation de la part de l’ancien patron de la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI). “C’est scandaleux de la part de monsieur Squaricini de dire ça. Nous on n’est pas dans la France des officines”, juge l’ancienne ministre de la Justice avant de s’en prendre carrément à l’attitude de Bernard Squarcini, proche de Nicolas Sarkozy, affirmant que les services de renseignement servent “parfois” un pouvoir politique.
    Elle ajoute :
    S’il avait la liste des djihadistes, il faut aller au tribunal et dire au procureur et au parquet antiterroriste : ‘je suis monsieur Squarcini, voici la liste des djihadistes’. Mais on ne dit pas : ‘je l’ai dit, j’avais la liste mais elle n’a pas été prise en compte’. C’est scandaleux et c’est choquant.
    la suite…
    link to lelab.europe1.fr


    • Furax Le 23 novembre 2015 à 10h44
      Afficher/Masquer

      Rachida Dati ne vole pas haut.

      Squarcini n’a pas dit qu’il avait la liste. Il a dit qu’on aurait pu la récupérer si les autorités françaises avaient accepté de renouer ne serait-ce que des échanges techniques avec les services syriens.

      Squarcini n’etant qu’un privé, il ne pouvait évidemment pas être considéré comme engageant l’Etat français par l’Etat syrien.

      Dati aurait mieux fait de la fermer et de s’occuper de ses prises de bec avec les journalistes. On ne comprend que trop bien le procédé grossier auquel elle a procédé. Ses amis Sarkozy, Juppé et Fillon ont leur part de responsabilité dans cette situation.


      • kasper Le 23 novembre 2015 à 11h38
        Afficher/Masquer

        S’agissant de Dati, il est bien possible que ça ne soit pas une astuce rhétorique mais qu’elle n’ai tout simplement rien compris a l’affaire ^^

        Intéressant que Dati sorte du bois. Qu’une Sarko-girl attaque Squarcini met du plomb dans l’aile a l’hypothèse conspirationniste de la manipulation Sarkoziste. Sarko étant plutôt dans le style gros sabots, s’il était derrière tout ça il se serait assure que tous les éléphants de LR réclament des comptes, pas un seul obscur député.


        • Furax Le 23 novembre 2015 à 12h20
          Afficher/Masquer

          C’est ce que j’ai expliqué sur ce site dès le départ.

          Squarcini attaque certes violemment la majorité actuelle. Mais en filigrane, ce qu’il dénonce gêne aussi aux entournures la droite qui etait au pouvoir pendant les 14 premiers mois de la crise syrienne. Sarkozy et Juppé sont coresponsables et sont tout autant vendus au Qatar et à l’Arabie saoudite que Hollande, Valls et Fabius.

          J’omettais Guigou qui vient de déclarer qu’elle s’opposerait à la constitution d’une commission parlementaire d’enquête sur le sujet. Tu m’étonnes qu’elle s’opposera ! Elle ne va quand même pas laisser apporter la preuve irréfutable de la trahison du “grand président”, alias Francois le “courageux” et Francois “l’audacieux”.


      • kinimodo Le 23 novembre 2015 à 14h41
        Afficher/Masquer

        Sur le Figaro, une vielle rancune entre Dati et Squarcini expliquerait peut être ce dézinguage… C’est bien possible! l’intérêt de la France et de ses citoyens n’étant plus, depuis bien longtemps, le souci de nos chers politiques.
        ———————————
        extrait

        L’affaire des rumeurs sur le couple Sarkozy-Bruni
        Une allusion à un vieux conflit qu’elle entretient avec Bernard Squarcini depuis 2010. A l’époque, des rumeurs sur le couple Sarkozy-Bruni émergent. Rachida Dati est suspectée de les alimenter. Il est évoqué une possible enquête des services de renseignement visant l’ancienne ministre. Très proche de Nicolas Sarkozy, Bernard Squarcini occupe alors les fonctions de directeur du renseignement. «La DCRI n’a procédé à aucune écoute téléphonique dans ce dossier, ni à aucune enquête visant de près ou de loin Mme Rachida Dati», jure-t-il à l’époque. Mais le conflit s’installe.
        Au point qu’en 2011, Rachida Dati se «réjouit» de la mise en examen de Bernard Squarcini dans l’affaire d’espionnage téléphonique visant un journaliste du Monde. «Cette affaire démontre qu’on ne peut pas faire n’importe quoi dans un État de droit», avait-elle lancé.

        link to lefigaro.fr


  38. Olposoch Le 23 novembre 2015 à 10h44
    Afficher/Masquer

    Au vu de ce que l’on peut connaître de la situation, la bonne réponse serait:

    – écouter les pros du renseignement, assurer la meilleure sécurité possible des citoyens, reconsidérer les choix stratégiques et diplomatiques, écarter les idéologues, réexaminer les choix d’alliances, l’efficacité et l’évaluation des choix antérieurs.
    – Frapper l’IS sur ses faiblesses exposées, les colonnes de camions-citerne qui s’allongent sur des km exposés en plein désert (Je viens d’entendre que les USA les bombardent humainement ces camions en prévenant auparavant les chauffeurs forcément civils innocents donc pas membres de MSF, les médias US reprenant les images des frappes russes comme preuve)
    – traquer les saouds et le qatar dans leurs mouvements financiers suspects, leurs “investissements” en France, leur emprise sur les élites de la finance mondiale, contrôle des chambres de compensation, trés facile, permettant de tracer la viande avariée.

    À la place nous auront:

    – une intensification de la violence, projet de base des jihadistes, avec plus de bombes et plus de victimes collatérales, plus de réfugiés, plus d’images spectaculaires dans les medias, et plus de contrats juteux.
    – le contrôle et la surveillance des citoyens, hors d’atteinte des juges et de la justice pensée comme un garde-fou, l’interdiction de sites connus depuis des années, l’interdiction des manifestations écologiques et citoyennes, l’état de guerre ou d’urgence prolongé et reprolongé, éventuellement le contrôle des médias, mais faire ce qu’il faut pour que les matches de foot continuent.
    – Le contrôle des dépots en liquide dans les banques, traquer les biftons des pauvres, les 3000€ plutôt que les 3000K€, au cas ou les vendeurs de Kalash et d’explosifs prendraient la mastercard…pas une volonté des services de renseignement, mais plutôt un vieux fantasme des banquiers
    – Hollande à + 8% dans les sondages commandés aux instituts des millionnaires par les médias des milliardaires.


    • Furax Le 23 novembre 2015 à 10h48
      Afficher/Masquer

      Si vous voulez les vrais sondages, les seuls qui comptent, à savoir ceux sur les intentions de vote (si la popularité avait une quelconque importance, Barre, Veil, Rocard, Noir, Barzach, Delors et Balladur, tour à tour chouchous des médias, auraient été président) prenez connaissance de celui-ci.

      Ce n’est que le premier d’une longue série. A moins que les médias ne tentent d’étouffer autant que possible les sons de cloches grinçants.

      link to metronews.fr


      • Olposoch Le 23 novembre 2015 à 11h05
        Afficher/Masquer

        Les seuls vrais sondages, historiquement, ceux qui sont les plus fiables, étaient les sondages “sortie-des-urnes”, en effet, avec un minimum de corrections les résultats de la réalité étaient trés proches des estimations.
        Jusqu’à l’avènement du vote électronique, en particulier aux USA, ou on a pu constater que les sondages auprès des votants à la sortie des bureaux divergeaient largement du résultat proclamé…
        (je précise que le vote électronique est un de mes dadas démocratiques…)
        Donc le principe du sondage, qu’il ait été “scientifique” ou juste un instrument de com, n’a plus aucun crédit, il faut passer le temps nécessaire à l’analyse des questions, des conclusions, de la sélection parmi ces conclusions, de la composition de propriétaires des instituts de sondage, de la nature des médias qui en ont fait la commande, de la composition des propriétaires de ces médias, des opinions des journalistes reprenant tel ou tel chiffre, de ce que l’AFP va choisir de diffuser comme vérité ultime dans cet univers…
        Merci mais non.


  39. Monertov Le 23 novembre 2015 à 10h52
    Afficher/Masquer

    Quelle est la principale menace pour le peuple français ? Son propre gouvernement . Une fois cet axiome admis ,le temps du changement viendra .


  40. theuric Le 23 novembre 2015 à 12h20
    Afficher/Masquer

    Mais ces types n’auraient jamais dû être au poste qu’ils occupent et s’ils le sont c’est juste que nous nous sommes fait manœuvrés comme des petits enfants.
    Bon, ben maintenant les choses vont suivre leur cours, je vais éviter de parler de ce que j’ai compris, je ne suis pas fou, tout de même.
    Les partis anti-système comme l’U.P.R. et le M.P.E.P., se développent à toute vitesse quand les autres dépérissent, l’économie-monde accentue sa déroute, l’empire U.S. se lézarde encore plus, les pays du golfe s’affolent, le Proche-Orient sera bientôt pacifié, les gouvernances européennes déclinent en devenant muettes, la Russie poursuit sa logique stratégie (quasiment les seuls à avoir la tête sur les épaules, avec Monsieur El-Assad), … .
    Bref, les événements se suivent avec une logique implacable sans que grand monde en comprenne la trame.


  41. Jérôme Le 23 novembre 2015 à 12h45
    Afficher/Masquer

    Olivier, peut-être devrions-nous nous adresser directement à l’association des victimes des attentats. Après ce qu’ils ont vécu, leur deuil pourrait servir un but utile, c’est à dire protéger les vivants face à l’incompétence criminelle de ce gouvernement??

    En les informant de ce qu’il s’est réellement passé, on pourrait peut-être allumer la flamme?


  42. Crapaud Rouge Le 23 novembre 2015 à 12h47
    Afficher/Masquer

    Je remplace M. Fabius par M. Védrine, et nous rouvrons notre ambassade à Damas” : ben oui, évidemment, un attentat d’une telle ampleur était une raison parfaitement valable pour changer de pied. Il permet de reconnaître qu’on a fait fausse route, et un changement de ministre éviterait à Fabius d’avoir à se renier. Mais pourquoi ne l’a-t-il pas fait ?


    • Furax Le 23 novembre 2015 à 13h29
      Afficher/Masquer

      Parce que les français demanderaient que Vedrine remplace non seulement Fabius mais aussi immédiatement Hollande.

      C’est tellement rare un vrai homme d’Etat prêt à tout pour servir les intérêts fondamentaux de son pays que les français, qui se rendent compte à quel point leurs parents ont commis une erreur historique en débarquant de Gaulle en 1969 pour pouvoir jouir en cigales droguées à l’idéologie meurtrière soixante-huitarde, éliraient à 60% au 1er tour le candidat qui aurait cette qualité si regretter.

      Parmi les très rares qui s’approchent de cette carrure-là, il y a Védrine. Pas le titulaire du poste ni les prétendants que les médias essaient de nous vendre.


    • lvzor Le 24 novembre 2015 à 12h09
      Afficher/Masquer

      “pourquoi ne l’a-t-il pas fait? ”

      Je ne suis pas sûr que Hollande, ou quiconque en France, ait encore le pouvoir de choisir le ministre des affaires étrangères ou celui de l’économie…


      • Furax Le 24 novembre 2015 à 14h01
        Afficher/Masquer

        Si si. On change même de ministre de l’économie comme de chemise. Et quand on a une catastrophe aux affaires étrangères, on la vire comme on veut.

        Le problème est qu’un trop bon ministre mettrait en évidence, par contraste, la nullité du président.


  43. TC Le 23 novembre 2015 à 13h12
    Afficher/Masquer

    N’existe t-il pas un recours juridique, n’importe lequel, qu’on pourrait utiliser pour arrêter ce gouvernement de malades ?

    Je n’y connais pas grand chose en justice et je vais sans doute paraître naïve ou ridicule, mais ne pourrait-on pas porter une action collective en justice pour attaquer l’Etat pour graves manquements à la sécurité des citoyens ? N’existe t-il pas dans la loi quelque chose qui pourrait nous donner des billes ? Il s’agit de la sécurité nationale quand même, c’est pas rien ! Si quelqu’un a une connaissance du droit à ce sujet…


    • Eric83 Le 23 novembre 2015 à 15h24
      Afficher/Masquer

      J’ai posé cette même question il y a quelques jours, sans recevoir de réponse.

      Une plainte au pénal avec constitution de parties civiles est à coup sûr possible pour les victimes
      ( Karachi ) mais je ne sais pas pour si nous – les non victimes directes – pourrions nous joindre à eux.

      Je pense – mais ce n’est que mon avis – que compte tenu du nombre de victimes et de ce qui commence à sortir de plusieurs côtés sur les manquements de l’Etat, une plainte contre X ou contre l’Etat directement sera sûrement déposée par les victimes et familles de victimes.


    • Furax Le 23 novembre 2015 à 16h27
      Afficher/Masquer

      Il y a une jurisprudence longuement établie sur les actes de gouvernement qui protège le président et le gouvernement contre toute attaque judiciaire à l’encontre des actes commis dans le cadre de leurs responsabilités institutionnelles.

      L’article 67 de la constitution prévoit même que le président de la république ne peut pas être traduit en Justice pendant son mandat.

      Ce n’est pas le cas des membres du gouvernement qui peuvent être traduits en Justice uniquement si les actes commis au titre de leurs fonctions sont reconnus comme des actes détachables de leurs responsabilités.

      En revanche, le président de la république peut être destitué pour manquement aux devoirs de sa charge. Théoriquement, cela peut emmener loin puisque ces devoirs sont assez larges (articles 5, 8, 9, 10, 11, 13, 14 et 16 comporte pour lui un tas de dispositions impératives.

      Cela c’est le droit écrit. Mais le droit n’est qu’un cadre pour la vie politique et il y a toujours une marge de liberté entre le fait et le droit. Le but des détenteurs de l’autorité à la tête des différentes institutions du pays, ce n’est pas d’appliquer une constitution hors sol. C’est de gouverner le pays sur la base d’un mandat démocratique, des intérêts du pays, et de le faire en respectant le cadre constitutionnel.

      Au moins 3 des 4 derniers présidents de la république ont violé les devoirs de leur charge.

      Mitterrand à coup sûr quand en 1986 il a refusé de signer les ordonnances du gouvernement Chirac alors que la lettre de la constitution lui en faisant l’obligation mécanique (confèrent articles 13 et 19 de la constitution).

      Chirac à coup sûr quand il a réglé la crise du CPE en décidant cavalièrement de ne pas promulguer la loi sur le CPE alors que l’Assemhblée nationale et le Sénat l’avaient adoptée dans les mêmes termes (confère article 10 de la constitution).

      Sarkozy et Hollande ont d’une certaine manière eux aussi manqué aux devoirs de leur charge en violant diverses dispositions de droit international dont ils sont supposés être les garants du respect : que ce soit le pacte de stabilité budgétaire, la charte de l’ONU et ses résolutions dans l’affaire libyenne et, la charte de l’ONU et les accords d’interdiction d’armer les belligérants dans l’affaire syrienne. (article 5 de la constitution).
      Sans oublier leur tolérance à des atteintes à l’intégrité du territoire national avec le développement de véritables zones de non-droit en voie de devenir des bantoustans.

      Ca c’est la théorie selon laquelle ils auraient pu être destitués.

      En pratique, un président ne peut être destitué que s’il y a une volonté populaire majoritaire de le faire et que s’il y a une majorité parlementaire aussi bien à l’Assemblée nationale et au Sénat pour accepter de suivre cette volonté populaire et pour le faire.

      Sachant que si on le fait une fois, on risque de créer un précédent dont s’empareront les nouvelles majorités au détriment des anciennes majorités à tout propos.

      Théoriquement aussi, on pourrait faire envisager de prononcer la dissolution de tous les partis qui ne respectent pas les principes de la souveraineté nationale (article 4 de la constitution). Ca fait du monde : grosso modo tous les partis qui ont approuvé les traités communautarisant des politiques européennes depuis 29 ans (au moins).
      Vous remarquerez d’ailleurs que les articles 88-1 à 88-7, adoptés depuis le traité de Maastricht, ne prévoient aucunement des abandons de souveraineté mais juste le fait de “choisir librement d’exercer en commun certaines de leurs compétences”. En droit constitutionnel français, les institutions de l’UE n’ont de compétence que par délégation. Le droit communautaire originaire et dérivé, comme le reste du droit international, n’a valeur que de traité et on peut se retirer d’un traité ou le dénoncé quand ça nous chante, en théorie.


  44. argos Le 23 novembre 2015 à 13h24
    Afficher/Masquer

    Mais qui finance Daesh ?

    link to youtube.com


  45. caroline Porteu Le 23 novembre 2015 à 14h03
    Afficher/Masquer

    ET à Porochenko ..
    Il va demander des explications sur les Pechora 2-D qui viennent de tomber entre les mains de Daech grâce aux ventes Ukrainiennes ?


  46. Popa Le 23 novembre 2015 à 14h07
    Afficher/Masquer

    Mais , pourquoi voulez vous qu’ils arrêtent tous les terroristes ?
    Comment vont ils faire peur au gens et faire croire que les politiques ça sert à quelque chose si il y a pas des connards pour venir faire un attentat de temps à autres ?
    Et puis merde, il y a encore des liberté publiques dans ce pays et ça, ça ne va pas du tout , il y a même des journaux gauchiste … il parait même qu’il y a des gens qui arrivent à poster des propos gênants et outranciers sur Internet ; comment voulez vous leur fermer leur gueule si on a pas un prétexte ?

    Nan franchement, je ne comprends pas cette verve a vouloir arrêter les artisans de la terreur qui sert si bien les intérêts de ceux qui se veulent nos maitres.


  47. Dommage Le 23 novembre 2015 à 14h47
    Afficher/Masquer

    Pourquoi Le Drian devrait-il démissionner??
    Parce que des terroristes ont réussi leur attentat?
    Hé, c’est la vie réelle dehors, et dans la vie réelle on ne gagne pas à tous les coups.
    Faut être vraiment naïf pour croire que les services de renseignements peuvent tout empêcher.


    • raloul Le 23 novembre 2015 à 16h16
      Afficher/Masquer

      Bonjour!

      Oui les services de renseignement ne peuvent pas tout empêcher, c’est vrai et juste de le rappeler dans cette société devenue intolérante au risque.

      Mais dans la “vie réelle” en cas d’un tel échec professionnel vous vous faites éjecter, ne vous en déplaise.
      “Ne pas gagner à tous les coups” ne signifie pas et n’est pas synonyme de faute professionnelle grave, d’erreur immense de gestion en raison de calculs politiciens sournois et débiles.

      Tout simplement, Le Drian devrait démissionner car il n’a pas rempli sa mission qui est de protéger par les moyens à sa disposition les citoyens de son pays. Et si il a les mains liées par le sommet du pouvoir, il peut aussi démissionner et dénoncer cette situation et le scandale de la non-coopération avec les services syriens. Il en est à des années-lumières et est l’antithèse d’un homme d’honneur et de responsabilité, selon ma perception du personnage.


      • Deres Le 23 novembre 2015 à 17h34
        Afficher/Masquer

        Pire que tout, ils nous font du story telling pour montrer que la situation actuelle les mets en valeur et continuent de taper sur les russes. Plus c’est gros, plus ça passe.


      • Dommage Le 23 novembre 2015 à 21h37
        Afficher/Masquer

        “il n’a pas rempli sa mission qui est de protéger par les moyens à sa disposition les citoyens de son pays.”
        Oui, mais pouvait-il faire plus?
        Voilà ce que je ne sais pas, et vous non plus j’imagine, sauf si vous faites partie vous-même du monde du renseignement et de la sécurité.

        Les renseignements alertaient depuis bien longtemps d’un danger imminent, mais l’avaient-ils suffisamment identifié pour le prévenir?
        Est-ce qu’on aurait pu, avant les attentats, mener des fouilles un peu partout, prendre je ne sais quelles mesures sécuritaires, et faire avaler tout ça à la population?
        En sachant que même si on avait pu le faire en France, je vois mal comment, avant l’attentat, on aurait pu tordre le bras à nos voisins européens pour qu’ils fassent la même chose.

        Tout ça je ne le sais pas.

        Alors dégager Le Drian pour faute, j’ai l’impression que c’est jeter bébé avec l’eau du bain, c’est un fusible pratique mais c’est peut-être pas la meilleure idée du moment, ni l’urgence.
        Surtout qu’il me semble que c’est un ministre de la défense qui, pour une fois, est plutôt apprécié des militaires.

        Et puis pour finir, l’idiot qui ne voulait recevoir aucun renseignement des syriens, c’est Fabius non?


        • Olivier Berruyer Le 23 novembre 2015 à 22h51
          Afficher/Masquer

          “Oui, mais pouvait-il faire plus?”

          Coopérer (provisoirement) avec l’État Syrien, Régler le conflit Palestiniens, avoir une politique qui ne soit pas d’être le caniche des États-Unis, condamner les massacres au Yemen…

          Encore ?


          • Dommage Le 24 novembre 2015 à 09h19
            Afficher/Masquer

            Tout ça pour Le Drian tout seul? Vous êtes sûr?
            Vous voulez pas qu’il vienne nous faire le café aussi?


    • Olivier Berruyer Le 23 novembre 2015 à 16h23
      Afficher/Masquer

      Ni Responsable, ni coupable.

      La décence, c’était avant.


    • interlibre Le 23 novembre 2015 à 16h32
      Afficher/Masquer

      On ne leur reprocherait pas autant de choses si il avaient été compétents, si ils avaient fait les bons choix au lieu de TOUJOURS faire les mauvais. C’est bien les conséquences de leurs mauvais choix qui ont mené au 13/11. Le nombre de voix qui prédisaient cet événement (pas des complotistes mais des gens de terrain, des militaires…) et dénonçaient les stupidités de ce gouvernement et du précédent sont sans équivalents.
      Prendre en compte toutes les voix ça fait parti de leur job. Ils sont restés enfermés dans des gueguerres de personnes et de services, dans une idéologie, préférant écouter leurs copains Saoudiens et Américains et leurs experts en communication sans entendre les cris du personnel de terrain.

      Gouverner c’est prévoir.

      Quand on sait qu’en Roumanie le premier ministre a démissionné suite à un incendie (accidentel) faisant 27 morts dans une boite de nuit….


  48. SanKuKai Le 23 novembre 2015 à 14h50
    Afficher/Masquer

    Le scandale semble s’ébruiter petit à petit (tout doucement), cf l’article suivant sur metronews: link to metronews.fr

    Sauf que ce qui ressort c’est plutot: “c’est pas si simple, vous ne pouvez pas comprendre”…

    Personnellement, j’admets, aprés 130 morts qui n’avaient rien à voir avec tout ca, Non je comprends pas ce qui peut justifier autant d’incompétence/irresponsabilité/connerie.


  49. Henrietta Le 23 novembre 2015 à 14h57
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Je vais me montrer affreusement cynique, mais à quoi servirait une quelconque liste de toute façon ? Ils n’ont jamais eu la moindre intention d’arrêter ces gens à leur retour de Syrie… A partir de là, comment voulez vous qu’il y ait scandale pour un refus de coopération avec les services syriens, et de l’existence ou non d’une liste de nos jihadistes ?

    Si le droit et la constitution étaient appliqués, ok, ça aurait certainement fait scandale. Malheureusement, nous sommes sous un régime où les dirigeants violent la loi sans s’en cacher, et en toute impunité.

    Hollande a fourni des armes à ISIS. Non seulement il a violé je ne sais combien de lois internationales, mais il s’est en plus rendu complice de crimes de guerre même pas dissimulés (euphémisme vu la publicité). Est-ce que ça a fait scandale ? Non…

    Fabius déclare publiquement qu’il est allié d’Al Qaïda et qu’ils font du bon boulot sur le terrain. Scandale ? Circulez ya rien à voir…

    La Vallseuse nous sacrifie par idéologie ? Scandale ? Cela fait plus de 30 ans que les français sont priés de disparaître en fermant leur gueule. Est-ce qu’un stigmate de plus va y changer quoi que ce soit ? Que nenni. Je me répète, mais il faudrait déjà avoir l’intention d’arrêter ces types avant de pouvoir critiquer le refus d’une liste…


  50. theuric Le 23 novembre 2015 à 14h59
    Afficher/Masquer

    En politique, pour comprendre l’événement, il ne faut pas se limiter aux informations présentes mais élargir le plus possible son champ de vision pour percevoir le tout en tant qu’une dynamique, cela en mettant, au mieux, de coté ce que nous concevrions comme le meilleurs futur pour la société, soit l’ensemble de nos conceptions idéologiques.
    Cela nous permettrais, pour commencer, de faire des liens entre des événements semblant différents et de défaire ceux qui ne le sont pas, bien que sensiblement similaires.
    Pour ce qui nous intéresse ici la réaction de nos ministres peuvent avoir deux raisons d’être:
    -soit en effet par aveuglement idéologique, il y en a de fort nombreux dans l’histoire;
    -soit par obéissance à des ordres d’une instance supérieure, empire U.S., banquiers ou autres, et là encore les exemples existent en grand nombre.
    Avoir des informations c’est bien, les conjuguer en un ensemble cohérent c’est mieux, cela permet déjà de comprendre ce qu’il se trame et, également, de ne pas nous laisser entrainer par et dans des mouvements sociétaux que nous risquerions regretter ou, pire, que nous pourrions passer ensuite à tenter de justifier tout le reste de notre existence.
    Ainsi, aux lendemains des attentats de novembre, je me suis dit la chose suivante:
    Aujourd’hui des bougies sont misent aux bords des fenêtres,
    Demain ce seront les drapeaux tricolores,
    Après-demain ce sera le plaisir de marcher au pas au son de Sambre-et-Meuse.
    Je ne porte pas de jugement de valeur, cela m’épuise, je comprends même la mère Le Pen, c’est pour tout dire, cela ne voulant pas dire que je ne lutte pas contre elle, cette créature de l’Union-Européenne et des États-Unis-d’Amérique.
    Tout cela me montre à peu près vers quoi nous allons.
    Alors, comme l’a dit Monsieur Berruyer, ne soyons pas naïf, ne soyons pas dupe, non plus.
    En politique il n’y a ni bons, ni méchants (réservons ça aux enfants), comme l’a dit Monsieur El-Assar, il y a des intérêts (et aussi des malades mentaux), ensuite, tout dépend en quelle priorité, de la monnaie, du peuple, du pays, de l’état, du sien propre, d’un empire conquérant, d’une idéologie (de la pire comme de la meilleurs), de ses angoisses, etc…
    Après, vous allez voir, c’est fantastique comme on peut en découvrir, des petites choses..



Charte de modérations des commentaires