Traduction du communiqué du jour du Ministère de la Défense de Russie.

Il apporte des éléments d’information et de réflexion, sans privilégier de scénario.

A prendre – bien entendu – avec prudence.

Le Ministère de la Défense russe fournit de nouveaux éléments d’analyse des circonstances du crash de “Boeing-777” de la Malaysia Airlines (vol MH-17) sur le territoire ukrainien.

Les autorités ukrainiennes persistent dans la réalisation de la phase active de leur soi-disant “opération antiterroriste” dans le Donbass. Le contingent des forces de l’armée ukrainienne et de la Garde Nationale dans la région continue à se renforcer et à s’équiper d’armes lourdes et du matériel de guerre.

Ces efforts militaires du gouvernement de Kiev ont eu pour conséquence le crash dans le Sud-est ukrainien du “Boeing-777” malaisien. Utilisant cette tragédie qui a couté la vie à un grand nombre de personnes, Kiev n’a pas voulu attendre les résultats d’une enquête objective et a immédiatement désigné ses opposants comme étant les coupables.

En même temps les représentants officiels de Kiev ne montrent aucun désir de contribuer à l’analyse objective de tous les éléments qui étaient à l’origine de la mort des gens. Leurs arguments se réduisent à la publication de bandes son préfabriquées qui n’ont rien à voir avec l’expertise technique de tous les détails et éléments de survol du territoire de l’Ukraine par le MH17.

Le 18 juillet 2014, le représentant de Ministère de la Défense russe a formulé dans son interview “10 questions” aux dirigeants de l’Ukraine qui pourraient, à notre avis, contribuer à vision objective de ce qui s’est passé dans le ciel ukrainien.

Celles qui ont le plus d’intérêt concernent l’activité de l’Armée de l’air ukrainienne dans la zone du couloir aérien international, ainsi que l’action de sa DCA le jour du crash. Les services compétents ukrainiens laissent toujours ces questions sans réponses.

Le 21 juillet 2014, les représentants de l’État-major général de l’Armée de l’air russe ont rendu public des informations en sa possession. Ont été notamment transmises à l’examen des experts les photos satellites de la zone du crash ainsi que les données du contrôle de l’espace aérien. Certaines autres questions ont également été formulées, mais une fois de plus, les autorités de Kiev ont préféré ignorer cette démarche qui vise pourtant à une analyse objective de toutes les circonstances du crash.

Les représentants des États-Unis qui avaient auparavant – et à plusieurs reprises – déclaré être en possession de preuves convaincantes d’implication dans cette tragédie des milices populaires de l’Est ukrainien, ont fait marche arrière le 23 juillet, annonçant qu’il n’y avait pas d’éléments factuels à l’appui de leurs déclarations antérieures.

Quant aux experts du Ministère de la défense russe, ils ont poursuivi l’analyse d’informations objectives sur les circonstances du crash.

Il en ressort que dans les 10 premiers jours de juillet 2014, des unités supplémentaires de l’armée ukrainienne, équipées de missiles sol-air “BOUK-M1”, ont été transférées dans la région, prétendument pour “renforcer sa DCA en cas d’éventuelles frappes de l’aviation russe”.

Ces systèmes ont été affectés aux unités stationnaires de DCA déployées dans les villes d’Avdeevka (région de Donetsk) et d’Izum (région de Kharkov). Les images satellites qui démontrent justement l’emplacement des moyens de la DCA de l’Ukraine dans la zone du conflit ont été présentées le 21 juillet 2014 lors du briefing du Chef de Direction générale opérationnelle de l’État-major – général-lieutenant A.Kartopolov et restent accessibles sur le site-internet du Ministère de la Défense.

Certains de ces armements ont été transmis à l’armée après leur remise en état par l’usine de la ville Khmelnitski. C’est la première fois que l’entretien des missiles a été effectué en dehors du contrôle de l’entreprise-fabricant russe. Selon certaines informations, la partie ukrainienne aurait utilisé des pièces et des éléments non-certifiés, ce qui aurait pu affecter les caractéristiques techniques du matériel.

Une batterie antiaérienne “BOUK-M1” détachée a été déployée en dehors des positions stationnaires existantes (non loin du village de Zarostchinskoïe, à8 kmau sud de la ville shakhtersk). La surveillance satellite a enregistré les déplacements de ce groupe de DCA sur le territoire contrôlé par les troupes gouvernementales, dans le secteur où s’est écrasé plus tard le “Boeing-777”.

Les servants des batteries ont été composés de réservistes, et il semble que leurs entrainements à l’interaction au combat, ainsi que le réglage des systèmes en situation réelle, prévus par les règles d’exploitation de ce type de matériel, n’aient pas eu lieu, faute de terrains d’exercice de DCA en Ukraine et à cause de la confrontation militaire intense dans la région.

Les milices d’auto-défense des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk ne disposent pas quant à elles de missiles “BOUK-M1”. Le Procureur Général d’Ukraine Vitaliy Yarema a annoncé d’ailleurs le 17 juillet 2014 que les milices ne se sont jamais emparées de moyens de DCA de longue portée. 

Avec le renforcement de la composante terrestre des forces de DCA ukrainiennes, les avions d’appui au feu de son Armée de l’Air ont été équipés de missiles “air-air” R-60 (portée12 km, autoguidage infrarouge).

Le “Boeing-777” de Malaysia Airlines suivait le couloir aérien international autorisé. En dépit des exigences élémentaires de sécurité, les autorités ukrainiennes n’ont pas voulu fermer l’espace aérien au-dessus de Donbass, c’est-à-dire dans la zone de confrontation militaire.

Le vol du “Boeing-777” était suivi par le contrôleur du service ukrainien du contrôle aérien de Dniepropetrovsk. Les moyens russes du contrôle de l’espace aérien ont enregistré que le vol MH17 a dévié vers le Nord, s’éloignant de 14 kilomètres du couloir autorisé, tout en restant à l’altitude minimale autorisée dans cette zone (10 100 m). L’équipage ne pouvait entreprendre cette manœuvre que suite à l’ordre direct du Service du Contrôle Aérien ukrainien. Il n’y a aucune information qui pourrait expliquer une telle décision de ce service.

Selon les mêmes données du contrôle de l’espace aérien, tout au long de la journée du 17 juillet on a constaté dans la zone du couloir emprunté par vol MH17 une forte activité de l’aviation militaire de l’Ukraine. Les vols étaient effectués à de hautes altitudes pour probablement minimiser le risque de frappes par les moyens de la DCA. La partie ukrainienne refuse de fournir les informations sur les vols d’avions militaires dans ce secteur, ces représentants officiels démentant même le fait de leur présence, ce qui contredit les données du contrôle de l’espace aérien.

Les complexes “BOUK-M1” sont capables d’atteindre leurs cibles jusqu’à35 kmde distance et à22 kmd’altitude. Mais un avion de ligne civil constitue pour sa part une “cible facile”. Sa vitesse est permanente, il n’effectue pas de manœuvres d’esquive. Son niveau d’altitude (autour de10 000 m) est optimal pour les missiles de ce type. Ses grandes dimensions permettent la détection et le suivi radar à des distances maximales.

La composition d’un complexe de DCA opérationnel inclut, en règle générale, au minimum 4 unités : la station radar de détection-guidage, l’unité de commandement, l’unité de tir des missiles et celle de chargement. Le tir est impossible sans guidage-radar du missile. Selon les règles existantes, la formation des équipes de telles batteries prend 6 mois pour les opérateurs simples et jusqu’à 3 ans pour leurs commandants.

L’analyse d’informations sur le déploiement des “BOUK-M1” ukrainiens et des stations radar affectées permet d’affirmer avec une forte probabilité que le “Boeing-777” malaisien a traversé les zones d’interception éventuelles de toutes les batteries DCA déployées par l’Ukraine dans cette région (notamment à Avdeevka, Izum et Zarostchinskoïe).

Plusieurs avions de ligne civils ont ainsi traversé le 17 juillet 2014 la zone contrôlée par les moyens de DCA ukrainiens, dont chacun pouvait être utilisé par leurs opérateurs des “BOUK-M1” aux fins d’entrainement et du réglage du matériel en situation réelle.

Les équipages d’avions de ligne ne disposent pas de systèmes permettant de détecter leur suivi par des moyens anti-aériens. L’intensité des échanges radio entre les stations-radar “Coupole”, affectées aux batteries “BOUK-M1” et enregistrés le jour de la catastrophe dans cette région, confirme le fait d’entrainements au combat des forces de DCA ukrainiennes ce jour-là.

L’avion militaire ukrainien Su-25 qui manœuvrait et se trouvait dans la zone d’activité des moyens DCA au même moment que le vol MH17 pouvait lui aussi être utilisé au mêmes fins d’entrainement des servants et du réglage du matériel. En règle générale, ce genre d’exercices se passe en régime passif, c’est-à-dire que le guidage et le tir des missiles se font sous forme de simulation par ordinateur. Pourtant, le peloton du système a, à tout moment, la possibilité de passer du régime “entrainement” au régime “combat réel”. Le manque d’expérience et la faible qualification de l’équipage a pu provoquer cette inversion entre le mode “simulation” et le mode “combat”, et le tir non-autorisé. Dans ce cas, la probabilité d’interception d’un avion civil de ligne était quasiment de 100 %.

Une première analyse des photos de certains fragments du fuselage du “Boeing-777” (sa partie arrière) met en évidence la présence des trous d’impact qui pourraient être dus aux shrapnels issus de l’explosion d’un missile “BOUK-M1”. Cependant, il est très peu probable qu’un tel impact ait pu être à l’origine de la désagrégation de l’appareil en vol.

Les trous d’impact plus grands, qui pourraient justement causer la destruction et la chute de l’avion sont visibles sur la partie avant du fuselage, dans la zone du cockpit. Ce genre de dégâts peut résulter de l’utilisation d’armes embarquées de Su-25 – missiles “air-air” R-60 ou canons de bord.

Les déclarations américaines sur les informations satellites qui confirment le tir d’un missile “sol-air” depuis la zone contrôlée par les forces rebelles ne correspondent pas aux moyens spatiaux de contrôle dont les États-Unis disposent.

Le satellite américain expérimental STSS qui survolait le secteur au moment du crash est destiné à détecter les tirs de missiles à temps de vol actif prolongé (missiles balistiques de court, moyen et longue portée). Il ne pouvait en aucun cas détecter le tir d’un missile “sol-air” dont la phase active ne dépasse pas 20 secondes et qui reste dans l’atmosphère.

Les satellites de cette classe ne sont pas destinés à la prise d’images et les autres moyens de contrôle spatial ne permettent pas d’établir le point du tir.

Les représentants des États-Unis qui commentent la situation autour du crash du “Boeing-777” malaisien refusent de fournir des photos satellites qui pourraient contribuer à l’avancement de l’enquête. Mais ces informations ne peuvent pas être fournies à cause des capacités techniques limitées du groupement spatial américain.

Ainsi, les déclarations de la partie ukrainienne sur la prétendue “piste russe” dans la tragédie du “Boeing-777” sont dénuées de tout fondement.

Source : Ministère de la Défense de Russie

Annexe : Les 10 questions de l’armée russe :

Le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov a formulé dix questions “simples” auxquelles Moscou attend des réponses de la part de Kiev et sur lesquelles les médias occidentaux gardent le silence :
  1. Immédiatement après la tragédie, les autorités ukrainiennes en ont tout naturellement attribué la responsabilité aux forces d’autodéfense [des fédéralistes]. Sur quoi fondent-elles ces accusations ?
  2. Kiev peut-il fournir tous les détails sur l’utilisation des lanceurs de missiles Bouk [un système de défense antiaérienne composé de missiles sol-air couplés avec un module complexe de radar permettant de suivre plusieurs cibles aériennes en même temps] dans la zone des hostilités ? Et – ce qui est essentiel – pourquoi a-t-il déployé ces systèmes [de défense antiaérienne] alors que les insurgés n’ont pas d’avions ?
  3. Pourquoi les autorités ukrainiennes ne font rien pour mettre en place une commission internationale ?
  4. Les forces armées ukrainiennes accepteraient-elles que des enquêteurs internationaux dressent un inventaire de leurs missiles air-air et sol-air, y compris de ceux qui ont été utilisées ?
  5. La commission internationale aura-t-elle accès aux données sur les mouvements des avions de guerre ukrainiens correspondant au jour de la tragédie ?
  6. Pourquoi les contrôleurs aériens ukrainiens ont-ils autorisé l’avion à s’écarter de la route utilisée normalement vers le nord et à s’approcher de la dénommée « zone de l’opération antiterroriste » ?
  7. Pourquoi l’espace aérien sur la zone de guerre n’avait-il pas été fermé aux vols civils alors que cette zone n’était même pas entièrement couverte par les radars des systèmes de navigation ?
  8. Que peut dire officiellement Kiev sur les commentaires postés sur les réseaux sociaux par un contrôleur aérien espagnol travaillant en Ukraine sur la présence de 2 avions militaires ukrainiens qui auraient volé aux côtés du Boeing 777 sur le territoire de l’Ukraine ?
  9. Pourquoi le Service de sécurité d’Ukraine [SBU] a-t-il commencé à travailler sur les enregistrements des communications entre les contrôleurs aériens ukrainiens et l’équipage du Boeing ainsi que sur les systèmes de stockage de données des radars ukrainiens sans attendre la participation d’enquêteurs internationaux ?
  10. Quelles leçons l’Ukraine a-t-elle tirées de l’incident similaire survenu en 2001, lorsqu’un avion russe [de ligne] Tu-154 s’était écrasé en mer Noire ? À l’époque, les autorités ukrainiennes avaient nié toute implication des forces armées ukrainiennes jusqu’au moment où une évidence irréfutable avait démontré officiellement la responsabilité de Kiev.

117 réponses à Le Ministère de la Défense russe fournit de nouveaux éléments d’analyse sur le MH-17

  1. Gauthier Le 01 août 2014 à 19h20
    Afficher/Masquer

    Va t on entendre ces arguments ce soir au 20h ou dans le monde ?


    • jacqueline Le 01 août 2014 à 23h37
      Afficher/Masquer

      La télé a oublié l’Ukraine.

      Elle en a parlé au moment du crash de l’avion malaysien, vite balayé par le crash de l’avion algérien.

      Puis la situation en Ukraine balayée par Gaza .

      Je suis sure que 50 % des français ne savent pas qu’il y a une guerre civile en Ukraine.

      De temps en temps ils parlent des sanctions envers les russes.

      Plus hallucinant : j’avais suivi la guerre du Mali sur un forum de militaires, plutôt bien informés ( logique ). C ‘était moins stressant que le manque d’informations de BFM et i-télé qui tournent en boucle sur une mauvaise nouvelle.

      Mais pour l’ Ukraine , j’ai été très déçue ! Ils sont majoritairement pro OTAN et donc anti Poutine. La recherche de la vérité ne les intéresse pas trop, et sont très mal informés , faute de chercher..

      Ils se moquent allègrement du matériel russe.

      En fin de compte , je trouve que ce n’est pas trop grave que Hollande se débarrasse de ces militaires qui n’ont aucune conscience et seraient capables de nous tirer dessus. Ca nous fera des économies.

      Je garde encore un respect pour la légion étrangère. Un légionnaire tout juste libéré est parti, il est devenu le garde du corps d’un leader du Donbass ( info de quelques mois ) . Lui il ne s’est pas trompé de camp.


      • Ray Le 02 août 2014 à 08h38
        Afficher/Masquer

        @jacqueline
        “Je suis sure que 50 % des français ne savent pas qu’il y a une guerre civile en Ukraine.”
        A mon avis, beaucoup plus que cela.
        J’ai fait le test récemment auprès de ma famille proche que est gavée de mainstream. Ils n’ont pas le temps d’aller sur internet et de s’informer correctement.
        Résultat :
        Tous pensent que tout se passe bien en Ukraine depuis la révolution populaire et les élections.
        Ils pensent qu’il y a juste quelques heurts avec des terroristes de Poutine.
        Aucun n’est au courant de la nature du pouvoir en Ukraine.
        Aucun ne sait qu’il y a des dizaines de morts quotidiennement parmi les civils. (encore moins que c’est Kiev qui les bombarde…)
        Aucun n’a entendu parler de l’exode des populations et des 1000000+ réfugiés en Russie.
        ect..
        Je parle même pas du MH17… “C’est Poutine.”

        Donc concrètement :
        Si demain nos dirigeants (occidentaux, au sens large) envoient des troupes en Ukraine, ils n’y verront rien à redire.


        • Ray Le 02 août 2014 à 09h00
          Afficher/Masquer

          (oops un zéro de trop sur le chiffre des réfugiés)


        • Olga Le 03 août 2014 à 21h50
          Afficher/Masquer

          Oui, 100 000 des réfugiés.
          Je suis tres ravie qu’il y a en France les gens qui s’interesse de la situation en Ukraine.
          ” Beaumonde officiel ” europeen et americain fait des efforts enormes pour ecrazer la resistance populaire à l’Est de l’Ukraine= region du Donbass.

          C’est ce region qui peut sauver l’Ukraine du domination des oligarkh-voleurs et de la domination americaine.

          On n’entend plus parler du crash de MH17, car la résponsabilité de l’armée ukrainienne est evident!


      • Nihil Le 02 août 2014 à 09h18
        Afficher/Masquer

        “Je suis sure que 50 % des français ne savent pas qu’il y a une guerre civile en Ukraine.”

        C’est aussi ce que je pense. L’accent est mis sur d’autres choses. On parle de combats, sans plus, sans parler des bombardements de civils dans leur logements ou dehors, sans parler des quelque 1000 morts à ce jour, non plus que des désertions et fortes pertes ukrainiennes.


      • chris Le 02 août 2014 à 15h30
        Afficher/Masquer

        Ce légionnaire est d’origine russe c’est un peu normal qu’il s’engage pour le Donbass. J’ai moi meme servi dans la légion étrangère , je suis français et je soutiens pourtant la Russie sur le coup.
        C’est pas par idéologie, j’ai compris quels sont les enjeux en cours, ce n’était pas très difficile dès le départ, lorsqu’on nous présente une révolution pacifique sur Maidan alors que les images qu’on voit sont des manifestant armés jusqu’au dents avec une organisation quasi militaire, faut pas être grand clerc pour comprendre que y’a un truc qui cloche.


      • A.I. Le 03 août 2014 à 22h04
        Afficher/Masquer

        “Ils se moquent allègrement du matériel russe.”

        Ils se moquaient moins en Afghanistan.

        Et le jour où ils auront en face une brigade spetsnaz, il n’auront décidément pas le temps de se moquer, trop occupés qu’ils seront à courir à toutes jambes.


    • PA.Québec Le 02 août 2014 à 00h48
      Afficher/Masquer

      Vous voulez rire ? Les Russes ont abattu le vol MH17 et leurs sbires empêchent l’accès au site de l’écrasement. C’est tout ce que le bon peuple doit savoir.


    • V_Parlier Le 02 août 2014 à 00h54
      Afficher/Masquer

      Ils y seraient tellement déformés dans Le Monde qu’il vaut mieux qu’ils n’en parlent pas. Et ce n’est pas en Ukraine que quelqu’un va moufeter avec ce qui se prépare pour les citoyens: http://www.youtube.com/watch?v=_aYFI7AA5WM .


      • chios Le 02 août 2014 à 10h27
        Afficher/Masquer

        La Chine et les pays arabes cités comme modèle….
        dans leur bloquage de mots clés ex Tien An Men…
        il me semble qu’il s’est trompé de camp, ce ministre.

        Bien que l’appel à la délation des “russes” me semble encore plus révoltant…

        Comment l’ UE va-t-elle pouvoir justifier ça?
        Logiquement, il devrait disparaître du paysage.
        D’autre part ils ont besoin de tels sbires pour avoir une chance de faire tenir le régime.

        Et merci V Parlier, de nous livrer ces petites ‘tranches de vie”


  2. Crapaud Rouge Le 01 août 2014 à 19h37
    Afficher/Masquer

    Le manque d’expérience et la faible qualification de l’équipage a pu provoquer cette inversion entre le mode “simulation” et le mode “combat”, et le tir non-autorisé.” : hypothèse tout à fait réaliste. Aucun logiciel ne peut bloquer toutes les erreurs d’un utilisateur novice, et aucun logiciel n’est exempt de défauts susceptibles de provoquer des erreurs humaines.


    • Crapaud Rouge Le 01 août 2014 à 20h05
      Afficher/Masquer

      Ah zut, j’ai oublié l’essentiel : “Le satellite américain expérimental STSS (…) ne pouvait en aucun cas détecter le tir d’un missile “sol-air” dont la phase active ne dépasse pas 20 secondes et qui reste dans l’atmosphère.” : si les Russes se risquent à le dire, c’est sûrement sur des bases béton. (De toute manière c’est réaliste, car le plus sophistiqué des engins de surveillance ne peut balayer n’importe quelle étendue d’espace pour le photographier à tout moment. Quand il braque ses caméras dans une direction, tout ce qui se passe ailleurs lui échappe.) Les Américains ne peuvent donc pas avoir la moindre preuve ! Combinée aux activités des Ukrainiens le jour du drame, cette info suffit à désigner les coupables.


      • diode Le 01 août 2014 à 23h06
        Afficher/Masquer

        @crapaudrouge :”si les Russes se risquent à le dire, c’est sûrement sur des bases béton ”

        les satellites espions qui passent au dessus de la zone sont peut être aveuglés ,d’où la certitude des russes que les américains ne puissent fournir aucuns éléments , à charge comme à décharge 😉

        ça n’enlève rien à la pertinence des propos du ministre de la défense Russe . et au fait de la certitude que les américains sont responsables du chaos dans la région avec leur coup d’état en Ukraine .


    • POL Le 02 août 2014 à 05h18
      Afficher/Masquer

      ce genre de phrase est typique de la methodologie Russe, qui laisse toujours une porte de sorite honorable a la partie adverse. Ils savent parfaitement que le MH17 a ete abattu au canon de bord par un SU25 et/ou achevé avec un SA11 pour disperser les traces, mais ils font semblant d’imaginer que c’est une erreur de tir. Quand on envoie une bordée de bi-tube ou un missile Air-Air ET un SA11 sur un avion qu’on a detourné de sa route pour qu’il offre une cible aisé, il est difficile de plaider l’erreur.

      POL


    • Arnould Le 02 août 2014 à 11h32
      Afficher/Masquer

      “Le manque d’expérience et la faible qualification de l’équipage a pu provoquer cette inversion entre le mode “simulation” et le mode “combat”, et le tir non-autorisé.” : hypothèse tout à fait réaliste.

      Oui, d’autant plus que les Ukrainiens ont un peu d’expérience en la matière: c’est de la même façon qu’est arrivée la catastrophe de Tchernobyl.


      • Thomas Le 04 août 2014 à 00h31
        Afficher/Masquer

        ET surtout le précédent d’octobre 2001 ! ! ! Avec le Tu-154 de Sibir Airlines russe abattu au-dessus de la Mer Noire !


  3. Tchernine Vladimir Le 01 août 2014 à 19h40
    Afficher/Masquer

    Cher(e)s compatriottes pou la manif de demain téléphonez pour tous les renseignements au 0634581862 “collectif citoyen”- Merci


    • dawnone Le 01 août 2014 à 19h53
      Afficher/Masquer

      Bonjour,

      Pouvez vous préciser quelle genre de manifestation, où et quand? Ou donner un lien.

      Merci d’avance.


      • Eleutheria Le 01 août 2014 à 22h59
        Afficher/Masquer

        Je pense qu’il s’agit du rassemblement prévu Place de la République à 15 h, dont il est question ici : http://gaideclin.blogspot.fr/2014/07/rassemblement-pour-la-paix-en-ukraine.html


      • Tchernine Vladimir Le 02 août 2014 à 10h05
        Afficher/Masquer

        Donc, cher(e)? Dawnone, la République à 15H. Qui nous sommes, en deux mots, puisque j’ai déjà posté ici un espèce de manifeste de notre collectif. En gros c’est “le stop à la guerre”, arrêtez de tuer les enfants. C’est un col-f franco-russo -ukr. Notre tel en haut, je ne serai pas là je suis en Catalogne, mais vous trouverez des amis j’en suis sûr. Voici notre page http://frudialogue.wordpress.com/ C’est aujourd’hui


        • Tchernine Vladimir Le 02 août 2014 à 10h12
          Afficher/Masquer

          J’ai oublié, si vous avez une caméra prenez là. Du coup ils se sont retrouver sans cadreur, donc pas de vidéo. Cette vidéo ira directeument chez “life.news” sans montage. Pour ça, trouvez Gueorgui Chepeleve, un”monsieur propre” à lunette, il va sûrement parler sur scène.
          Merci
          Vladimir


  4. Bm607 Le 01 août 2014 à 19h51
    Afficher/Masquer

    http://rt.com/news/177416-putin-obama-sanctions-ukraine/
    In a phone call with Barack Obama, President Putin has said that imposing sanctions on Russia is a counter-productive measure that affects international stability. The two agreed that the current situation is not in the interests of their countries.

    Both Obama and Putin has emphasized the importance of an “immediate and sustained ceasefire” in east Ukraine, but at the same time noted that “significant differences” remained between the two countries, a Kremlin statement said.

    The two leaders agreed to keep open their channels of communication.
    ———————–
    trad :
    Dans une discussion téléphonique avec B.O., le président Poutine a dit qu’imposer des sanctions à la Russie était une mesure contre-productive qui affectait la stabilité internationale. Les deux hommes on convenu que la présente situation n’allait pas dans le sens des intérêts de leurs pays respectifs, selon les déclarations du Kremlin.

    … les 2 dirigeants ont convenu de garder leur canaux de communication ouverts
    —————————-
    Un léger mieux ?

    Poutine et Obama ont tous deux souligné l’importance d’un “cessez-le-feu immédiat et durable” dans l’est de l’Ukraine, mais ont dans le même temps souligné que “des différences significatives” subsistaient entre les 2 pays,


    • El Furioso Le 01 août 2014 à 20h38
      Afficher/Masquer

      On dirait effectivement un léger mieux – Obama accepte à nouveau de parler à Poutine, ce n’est pas rien.

      Juste alors que ces derniers jours, les russes complètent leur dossier sur le MH17, les neocons n’ont toujours rien à montrer, les ukrainiens utilisent des missiles balistiques dans le Dombass et CNN diffuse cette dernière info. Difficile de croire à une coïncidence.

      Peut-être qu’Obama commence à percevoir dans quoi son Département d’Etat neocons est en train de l’embarquer.


      • C Balogh Le 02 août 2014 à 07h32
        Afficher/Masquer

        ” sinon je twitte…”(à la fin de votre post, cela m’a fait sourire malgré le tragique de la situation)
        Ah ben, on’est tombé bien bas, la température du monde est sur twitter(euh, combien de caractères déjà?)

        Perso, je n’aime pas twitter, justement parce que lâcher quelques mots comme ça, je trouve ça bien pour les ados et encore mais pour des politiques ou tout autre personne qui aurait des choses à dire….Remarquez, pour mentir, y a pas besoin de trop de “caractère”.


    • PA.Québec Le 02 août 2014 à 01h05
      Afficher/Masquer

      Un léger mieux ?

      Peut-être.

      Manque de preuve sur l’abattage du MH17 ? Opinion publique trop rétive? Offensive râtée de Kiev sur Donetsk ? Clarté soudaine: sanctions peuvent être contre-productives?


  5. dawnone Le 01 août 2014 à 20h06
    Afficher/Masquer

    MH17 Investigators Feel Very Comforatble and Very Safe Working With Separatists on Investigation

    https://www.youtube.com/watch?v=Eiu2s-8MRJA

    Traduction: MH17 Les investigateurs se sentent très confortablement et très en sécurité en travaillant avec les séparatistes.


    • Albert Berlin Le 02 août 2014 à 15h02
      Afficher/Masquer

      Deux questions : les inspecteurs n’ont-ils pas quitté Donetsk tenue par les séparatistes pour établir leur camp en zone tenue par les forces du régime de Kiev ? Est-ce que le site de l’écrasement est encore tenu par les séparatistes ?


  6. Crapaud Rouge Le 01 août 2014 à 20h14
    Afficher/Masquer

    L’ensemble du texte est orienté “erreur humaine dans le cadre d’un exercice”. Donc, ce que je comprends, c’est que les vols étaient effectués à haute altitude comme pour minimiser… etc Profitons-en pour remarquer que les Russes, faisant encore preuve de diplomatie prudente, ne semblent pas vouloir accuser les Ukrainiens d’avoir sciemment abattu l’avion.


    • besse75 Le 01 août 2014 à 20h36
      Afficher/Masquer

      Y a quand même une question que je me pose, pourquoi un tel déploiement de DCA?

      -Les résistants n’ont pas d’aviation.
      -Si les russes envoie des avions, ils seront tout de suite grillés par la communauté internationale.


      • chios Le 01 août 2014 à 21h08
        Afficher/Masquer

        Je trouve cette peur des avions russes de la part de Kiev tout à fait plausible.
        N’oubliez pas, les américains sont là tout prés des décideurs.
        Et quelle est la “stratégie” américaine?
        Tout faire pour que Moscou réponde aux provocations, et ils ne s’en sont pas privés.


      • Scarabéo Le 01 août 2014 à 22h56
        Afficher/Masquer

        C’est simple, c’est le même principe que les snipers de Maidan qui tirent sur les 2 camps. Les roublards de la CIA envoient des infos à Kiev comme quoi ils s’attendent à des frappes aériennes imminentes des russes et qu’il faut donc se dépêcher d’apprendre à se servir des batteries DCA BOUK pour protéger l’Ukraine de cette attaque. l’Ex premier ministre ukrainien à lui même avoué s’être fait enfumé pendant 3 mois.
        En suite on demande à Kolomoïski de détourner le MH au dessus d’une zone d’entrainement (La CIA semble tout particulièrement bien aimer la Malésian AL . . .) via ces contrôleurs aériens et le tour est joué. Il y a surement un pauv’type qui a appuyé sur le mauvais bouton, mais tout aussi surement des mecs très malin qui lui ont mis le bouton sous le doigt.
        Après ça, une bonne campagne de désinformation dont les US ont le secret (ils ne sont pas champion de cinoche pour rien). Et voila la troisième vague de sanction bien ficelée.
        US : 2 Russie :0 Europe : disqualifiée!


    • POL Le 02 août 2014 à 05h23
      Afficher/Masquer

      c’est exactement cela, une operation de diplomatie qui offre une possibilite de desengagement aux US. Par ailleurs quand les Russes disent que les US n’ont pas les moyens de visualiser par satellite une operation militaire entre 0 et 10km d’altitude, c’est un joke pour leur faire sortir leurs soi-disant preuves.

      POL


      • Crapaud Rouge Le 02 août 2014 à 08h29
        Afficher/Masquer

        un joke pour leur faire sortir leurs soi-disant preuves ? Votre hypothèse, qui relève de la provocation, ne colle pas avec l’ensemble du texte qui plaide l’erreur. Quand ils disent que les Américains ne pouvaient pas détecter ce tir, ils se basent sur les caractéristiques techniques du seul STSS qui était sur la zone. Les Américains les connaissant très bien, les Russes ne pouvaient pas bluffer.


    • Hilaire Le 01 août 2014 à 20h38
      Afficher/Masquer

      Chacun(e) comprendra en lisant les documents donnés que “Falsification russe” en rouge signifie “Falsification des documents russes” par les auteurs non-russes de ces documents (pb de traductions en français…)


      • Papagateau Le 02 août 2014 à 13h03
        Afficher/Masquer

        Oui, en anglais le mot est ambivalent , il peut dire aussi “réfutation”/ “réfuter” soit le contraire que pourrait comprendre un francophone.


        • Albert Berlin Le 02 août 2014 à 15h03
          Afficher/Masquer

          En anglais ? Le document pointé est en français et la source est en russe…


          • Papagateau Le 03 août 2014 à 00h50
            Afficher/Masquer

            J’ai peut être répondu trop vite, mais si l’ambivalence existe en anglais, elle peut exister en russe.
            Par ailleurs, l’anglais sert de langue pivot dans les logiciels de traduction (frais de développement monstrueusement réduit).


    • fanfan Le 01 août 2014 à 22h26
      Afficher/Masquer

      Analysis of satellite imagery released on the Internet by the Security Service of Ukraine on July 30, 2014
      =
      Lien http://eng.mil.ru/en/analytics.htm


    • fanfan Le 01 août 2014 à 22h30
      Afficher/Masquer

      NEW MH17 SENSATION: German experts point finger at Ukrainian air-force jets.
      July 28th, 2014
      =
      http://investmentwatchblog.com/new-mh17-sensation-german-experts-point-finger-at-ukrainian-air-force-jets/
      BY JOHN WARD
      “Surface to air missile attack ruled out as calibre of cockpit bullet holes puts Ukraine pilots in the frame for MH17 murders


    • Doctorix Le 01 août 2014 à 23h23
      Afficher/Masquer

      Galien, ceci rejoint tout à fait l’article d’agoravox:
      http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/mh17-preuve-de-canonnage-et-155019#forum4086940
      Mais l’auteur allemand ajoute que mémé Merckel en a ras-le-bol de se faire promener par Obama; de plus, après l’affaire de la NSA, elle doit trouver que ça fait beaucoup.
      On aimerait bien aussi qu’Hollande fasse acte de présence dans cette histoire.
      Plus mou, tu fonds. Plus inexistant, tu vois au travers…


      • JLV Le 02 août 2014 à 00h56
        Afficher/Masquer

        Bof. Merkel ne peut qu’obeir si elle veut avoir une chance de retrouver au moins une partie de l’or Allemand. Et Hollande n’a encore rien lâché sur les Mistral. Quant aux sanctions de 3 ieme échelons, c’est juste bidon car c’est pour 3 mois. Assez pour que la lumiére se fasse sur la réalité de la nature du gouvernement de Kiev.


        • samuel Le 02 août 2014 à 07h07
          Afficher/Masquer

          ” Assez pour que la lumiére se fasse sur la réalité de la nature du gouvernement de Kiev.”

          Nature belliqueuse, adore faire plus de coups tordus pour recevoir d’autres sous.


        • Agnès Le 02 août 2014 à 08h57
          Afficher/Masquer

          Ou bien Merckel a compris qu’elle ne reverra jamais l’or allemand, que l’or ukrainien vient de rejoindre, à moins d’un changement radical dans la politique US. L’avantage d’un monde multipolaire, c’est que les US se trouveraient dans l’obligation de composer avec les autres nations pour garder des alliés, et donc d’arrêter de voler, espionner, agresser ouvertement les autres pays, amis ou pas. Dans ce cas la probabilité que l’or allemand retrouve les coffres allemands augmenterait.


  7. GB Le 01 août 2014 à 20h34
    Afficher/Masquer

    Bonjour à tous,

    Annonce des anonymous Ukrainien, annonce à prendre avec des pincettes sur des preuves interceptées par E-mail sur les influences européennes et us sur le gouvernement de Kiev et menaces.

    http://www.youtube.com/watch?v=b0OTYA2jI6Q

    “Les e-mails publiés par Anonymous prouvent que Vitaly Klichko est une marionnette de l’Occident et est financé par des intermédiaires en Lituanie. Les courriers électroniques prouvent également que Klitchko a des comptes bancaires en Allemagne et bénéficie d’un financement pour son coup d’État de l’Ouest. Nous allons continuer la lutte contre ces marionnettes. Les leaders de l’opposition de marionnettes de l’Ouest seront lancer Ukraine dans le chaos. “


  8. purefrancophone Le 01 août 2014 à 20h38
    Afficher/Masquer

    Lorsque l’analyse des boîtes noires sera terminée , saurons nous la vérité? C’est à espérer mais loin d’être certain !!!!!
    Il y aura des pressions pour que la totalité des résultats ne soient pas divulgué .
    A moins que la Russie obtienne ces analyses , ce qui n’est pas fait , et qu’elle les diffuse !


  9. Omiya Le 01 août 2014 à 20h47
    Afficher/Masquer

    Les russes sont des diplomates assez fins pour ne pas accuser Kiev et ses sponsors d’avoir organiser un false flag. En suggérant une erreur humaine, ils laissent une porte de sortie honorables aux occidentaux.
    Malheureusement, la propagande anti russe et les affirmations US de la responsabilité de la Russie dans le crash de MH 17 pour laquelle ils n’ont pas arrêté de dire qu’ils détenaient des preuves les a mis dans une impasse. Si Washington saisit la perche tendue par la Russie et admet que c’est une erreur de Kiev qui est à l’origine du crash, il perd la face et cela il ne l’acceptera pas. Donc quelques soient les preuves tangibles que Moscou peut apporter, Washington restera sur ses positions et fera tout pour que les conclusions de l’enquète internationale correspondent à sa thèse.


    • samuel Le 01 août 2014 à 21h31
      Afficher/Masquer

      Hum, mais dans les cas Washington n’a-t-il pas déjà perdu la face ? Une seule personne peut encore l’accepter mais toute une cour à ses pieds là c’est une autre histoire. Prisonnier d’un rôle auquel il ne peut se défaire, ils iront plus loin pour sauver l’honneur perdu de la maison blanche. C’est le problème avec tous ces politiciens qui rencontrent jamais d’obstacles dans leur monde. Et puis si le modèle Us doit d’abord écairer le monde comment pourrait-il accepter la perche que pourrait lui tendre un Russe, non sur Fox News le Russe n’apporte jamais rien envers l’Américain. C’est pourquoi l’Amérique ne peut échouer au sujet de leur nouvel ennemi, avant les petits gris, le rôle des officines secrétes. Mais le pire ennemi de l’Amérique c’est bien d’abord elle même.


      • Doctorix Le 01 août 2014 à 23h28
        Afficher/Masquer

        Obama avait été très heureux de prendre la perche tendue par Washington après l’affaire des armes chimiques en Syrie: le désarmement chimique avait été proposé par Poutine et accepté avec reconnaissance par Obama pour ne pas sombrer dans le ridicule.
        Donc Obama a déjà baissé son pantalon au moins une fois et il y a un précédent.


        • archanonyme Le 02 août 2014 à 01h59
          Afficher/Masquer

          Ce qui fait peur c’est le nombre de ces false flag. A mon avis si ils continuent d’échouer, ils vont pondre un monstre de chez monstre avec des millier de millier de mort (pour cela il y a qu’une arme qui soit vraiment efficace) et cette fois personne ne sera en mesure de dire qui à fait cela car ils n’y aura même plus de preuves (désintégrée par l’explosion)


          • samuel Le 02 août 2014 à 07h38
            Afficher/Masquer

            Je me souviens des premiers discours d’Obama avant de se faire élire, c’est fou comme les politiciens peuvent jouer tous les rôles qu’on leur demande tout d’abord avant une élection puis avant la fin d’un mandat guère différent.

            Mais il n’y a pas que cela, le positionnement de la mentalité US vis-à-vis de la russie (ils sont pas tous comme ça non plus), pourrait s’expliquer par le fait que beaucoup de nos jours préfèrent se faire davantage de sensations fortes ou de trip devant la télévision, que de lire un bon bouquin. Un peu comme les jeux du cirque autrefois du pain et des jeux, les gladiateurs d’autrefois seraient remplacés par les nouvelles officines secrétes de l’empire décadent, permettant ainsi à la plupart des puissances privées de mieux préserver leur main mise sur tous les peuples aux abois. Et puis il y aussi les professionnels de la télévision qui s’empressent de colporter les racontards, sans même rechercher à vérifier si telle ou telle chose est juste ou vérifiable, mais tout en faisant croire qu’ils agissent au nom de la morale, des droits de l’homme, de la démocratie, de l’éthique, surtout en prenant bien soin de sélectionner les plus beaux minous moins vénales du paf. Et puis qu’est-ce qu’on s’aperçoit ensuite, et bien que la croissance mondiale en prendra un sacré coup de l’aile. Alors on se dépèche de récupérer la chose, de faire des sommets de nullité totale, de dire mais non, mais non on avance, on s’aime toujours comme chiens et chats en réalité, alors voilà le grand mal économique est fait envers le petit peuple. Comme quoi les gros médias ne changent pas plus la nature humaine, encore moins celle des politiciens et décideurs privés.


            • Papagateau Le 02 août 2014 à 13h22
              Afficher/Masquer

              Les téléspectateurs américains (pas que) regardant les infos internationales comme les romains regardaient les gladiateurs du cirque …
              Analyse nouvelle mais intéressante, tant les arguments de l’idiotie et de la débilité profonde finissaient par s’user à force d’inexplicables apathies.


    • chios Le 02 août 2014 à 10h50
      Afficher/Masquer

      Ou encore plus simple: Les US ne font rien.
      Ne répondent pas.
      C’est déjà ce qu”ils ont fait pour les premières données et questions.


  10. bidule Le 01 août 2014 à 20h48
    Afficher/Masquer

    Est-ce que ce document ne dit pas, en substance, que tous les avions du couloir aérien emprunté par le MH-17 ce jour-là, et plus particulièrement, tous les avions civils (pas seulement le MH-17), ont servi de cible virtuelle lors d’un exercice militaire destiné à régler, étalonner, le matériel ? Et (si je pousse le texte plus loin que ce qu’il dit explicitement), que la raison pour laquelle l’avion a été dévié était de fournir une cible (en principe virtuelle), une cible à “illuminer” pour les radars de la DCA ukrainienienne ?


    • bidule Le 01 août 2014 à 21h10
      Afficher/Masquer

      Tant qu’à faire, je complète un peu. Le sous-entendu (c’est la Défense Russe qui parle et elle doit savoir ce qu’est une procédure d’exercice utilisant du matériel russe bien connu), c’est que cette procédure d’exercice est, semble-t’il, routinière, qui consiste à prendre un couloir aérien civil comme fournisseur de cibles virtuelles, parce que les avions y ont une vitesse et une altitude constante, ne se rendent compte de rien, et arrivent à la queue-leu-leu, les uns derrière les autres.

      Le communiqué fournit aux américains, sur un plateau, la porte de sortie, le moyen de ne pas perdre la face, et même deux portes de sortie : le matériel n’était peut-être pas conforme, ou mal monté (révisé par un autre que son constructeur) ; et : les servants de ce matériel très complexe (on donne à l’appui des durées de formation très longues) n’étaient tout simplement pas qualifiés : ce sont des réservistes.


    • Papagateau Le 02 août 2014 à 13h44
      Afficher/Masquer

      Première hypothèse : le premier tir est celui d’un chasseur, et le second (bouk) à pour but de faire disparaître les témoins (pilote civil).
      Deuxième hypothèse : les pro-américains voulaient que l’avion s’écrase à un endroit précis, en territoire “nuovo russia” mais proche du front pour que la gestion des observateurs soit impossibles par les rebelles sauf à quitter le terrain (c’est à dire que le refus des observateurs soit imputé aux rebelles, ou que les dits rebelles perdent la guerre).
      Un jeu où :
      – pile, tu perds la guerre militaire,
      – face, tu perds la guerre de la propagande … Mais l’avion n’est pas tombé du premier coup, donc pas à l’endroit prévu. L’incertitude de la guerre.


  11. Hilaire Le 01 août 2014 à 20h49
    Afficher/Masquer

    Mon hypothèse est que sur ce terrain de la guerre des infos les choses vont se calmer et que la vérité ne sera jamais établie le tout dans un black-out des médias. L’expérience montre que peut importe la vérité (cf. l’Irak en 2003, la Libye en 2011) pour le bloc américano-atlantiste-occidental dès lors que l’objectif stratégique est atteint par ces procédés de déstabilisation. En l’occurrence les sanctions contre la Russie – la guerre économique – et l’adhésion de l’UE au projet US (TAFTA et isolement de la Russie). Cette guerre-là ne fait que commencer (lire http://french.ruvr.ru/news/2014_08_01/Ukraine-amendes-contre-12-compagnies-aeriennes-russes-desservant-la-Crimee-3136/ )


  12. purefrancophone Le 01 août 2014 à 20h53
    Afficher/Masquer

    Omiya;
    J’ose espérer que les pays concernés , la Hollande , la Malaisie et les autres qui avaient des ressortissants dans cet avion , exigeront que les analyses des boîtes soient publiées .Ils ont leur mot à dire , même si on peut penser que Washington fera tout pour les convaincre de se taire


    • Hilaire Le 01 août 2014 à 21h02
      Afficher/Masquer

      En effet si les familles n’acceptent pas que ce terrible drame soit étouffé dans l’hypothèse où les pro-Russes ne seraient pas coupables cela pourrait compliquer la situation pour le gvt US étant donné l’extrême sensibilité des opinions sur ces drames que les médias occidentaux ont toujours su exacerber…


  13. Omiya Le 01 août 2014 à 21h02
    Afficher/Masquer

    purefrancophone,

    oui, mais les boîtes noires sont analysées en GB. Peut-on être sûrs que les données ne seront pas trafiquées?


    • Hilaire Le 01 août 2014 à 21h04
      Afficher/Masquer

      Non. Mais des contre-expertise peuvent être demandées…


    • bidule Le 01 août 2014 à 21h23
      Afficher/Masquer

      Il va bien falloir expliquer la déviation et même les déviations de trajectoire. Elles ne peuvent résulter que d’un ordre du contrôle aérien. On peut déjà vérifier la présence (ou non) de ces ordres sur l’enregistrement, ou le compte-rendu qui en sera fait.


  14. Hilaire Le 01 août 2014 à 21h09
    Afficher/Masquer
    • Danyel Le 02 août 2014 à 15h04
      Afficher/Masquer

      ils auraient été détruits par les russe parait il


  15. Zino Le 01 août 2014 à 21h14
    Afficher/Masquer

    Argumentation de qualité et très intéressante sur le plan technique.
    Merci à O. Berruyer et à l’équipe qui a fait la traduction.

    Peut-on afficher le lien vers l’article original du Ministère de la Défense Russe ?


  16. Stephanie Le 01 août 2014 à 21h44
    Afficher/Masquer

    La Russie demande à Apple et SAP de lui fournir le code source de leurs produits
    C’est le ministre de la Communication qui a fait cette demande aux représentants des deux entreprises. Il veut s’assurer que ces dernières n’espionnent pas les Russes.

    http://www.01net.com/editorial/624714/la-russie-demande-a-apple-et-sap-de-lui-fournir-le-code-source-de-leurs-produits/


    • Kiwixar Le 01 août 2014 à 23h36
      Afficher/Masquer

      Représaille russe possible : interdire tous les systèmes qui ne fournissent pas leurs sources (Mac, Windows), et passer toute la Russie à LINUX.


    • archanonyme Le 02 août 2014 à 02h09
      Afficher/Masquer

      A ce propos je me permet car je suis dans le millieu :

      Qui parle encore de vie privée ?
      http://info.meshcentral.com/video.aspx

      Technologie AMT
      http://www.intel.fr/content/www/fr/fr/architecture-and-technology/intel-active-management-technology.html

      C’est activé par default sur toute les cartes mère Intel compatible Intel Core vPro (donc tout ce qui est sur le marcher depuis plus de 7-6 ans pour les carte mère Intel)
      C’est 100% transparent ça passe les firewall c’est un sous système hardware qui fonctionne en permanence sans passer par le système d’exploitation et passe les router et les proxy
      En 2014 tout semble possible


  17. Stephanie Le 01 août 2014 à 21h49
    Afficher/Masquer
    • bidule Le 01 août 2014 à 22h00
      Afficher/Masquer

      Si c’est le cas, cela signifie que l’Allemagne mène le jeu en Europe. Les autres pays, et la Commission au passage, n’ont qu’à se taire et enterriner. Poutine a donc choisi — et négocierait — avec le seul interlocuteur qui compte. Le Hinterland allemand, c’est (grosso modo) tout le reste de l’Europe… Qui a parlé du “couple” franco-allemand ? Que fait Hollande ? C’est ici, en France, que le PIB est destiné à grimper en flèche !


    • Doctorix Le 01 août 2014 à 23h39
      Afficher/Masquer

      La bonne nouvelle, avec cet accord, c’est que c’est mal parti côté allemand pour le traité transatlantique.
      Avec toutes ces magouilles, on n’en parle plus, il ne faudrait pas qu’on nous le sorte comme un lapin d’un chapeau.
      De toutes façons, nous, on fera comme a dit Mme Merckel, avec le petit doigt sur la couture du pantalon.


    • VladP Le 02 août 2014 à 07h21
      Afficher/Masquer

      Bnjour,
      Concernant ces prétendues négociations,il y a un os: au vu des massacres et des crimes épouvantables commis par kiev en nororussia, il est absolument exclu que les ex-ukrainiens russophones acceptent de vivre dans le même pays que les nazis du banderastan.
      De plus, c’est l’Allemagne qui a besoin du gaz russe et pas l’inverse. Ce sont donc les russes qui sont en mesure de poser des conditions et pas l’inverse, et il est exclu que les russes abandonnent 6 500 000 “compatriotes” russophones au bon vouloir des tarés nazis de Kiev juste pour les “beaux” yeux de Mme Merkel.
      Les russes ont assez de gaz pour l’hiver prochain, ne vous inquiétez pas pour eux.
      Les chinois (entre-autres) veulent bien acheter tout le gaz que les russes peuvent leur livrer.
      Les allemands veuent bien continuer à vendre leurs bagnoles aux russes.
      Pour ça, il faut les fabriquer.
      Pour ça, il faut entre autres choses, DU GAZ!
      Donc, ces “conditions” que poserait soi-disant Mme Merkel, CEST DU VENT!
      N’oubliez pas: Radio Paris ment!


      • Crapaud Rouge Le 02 août 2014 à 22h08
        Afficher/Masquer

        ces “conditions” que poserait soi-disant Mme Merkel, CEST DU VENT” : j’ai lu ce plan qui circule, il n’exprime pas des “conditions” mais des concessions de part et d’autres que je suppose équilibrées. Il est vrai que la Russie est en position de force, mais une paix “durable”, (le mot à la mode), ne doit léser personne, et Merkel doit aussi faire taire les anti-russes de l’UE. Pour ça, il faut qu’elle ait quelques biscuits à leur donner.


  18. C Balogh Le 01 août 2014 à 21h59
    Afficher/Masquer

    Si la Grande Bretagne trafique les boîtes noires, Il faut sanctionner la Russie!!!
    mil sabords!!!


  19. Lt Anderson Le 01 août 2014 à 22h10
    Afficher/Masquer

    “Ministry of Defence of the Russian Federation – Analysis of satellite imagery released on the Internet by the Security Service of Ukraine on July 30, 2014”
    http://eng.mil.ru/en/analytics.htm


  20. Julien Le 01 août 2014 à 22h42
    Afficher/Masquer

    Bizarre je peux plus poster ……. Sinon les réservistes russes mobilisés pour des exercices de grande envergure (Défense)


    • Danyves Le 01 août 2014 à 22h58
      Afficher/Masquer

      Le ministère (russe de la défense) rappelle que ces exercices ont été prévus en novembre 2013, au moment de la conception du plan de préparation des Forces armées russes pour l’année 2014.


  21. boduos Le 01 août 2014 à 22h58
    Afficher/Masquer

    Les USA n’ont eu de cesse d’affaiblir leurs concurrents coloniaux et commerciaux européens en nous aidant à nous cogner dessus pour arriver ensuite libérateur en 17 ou en 44.Ils continuent en Irak,en Afrique, en Libye ….ou ils reviennent en gendarme, après le chaos.
    Ce scenario n’est plus possible pour l’ Europe….Or avec un PNB équivalent à celui des USA ,l’Europe commence à fricoter un peu trop avec l’euro-Asie + brics et pourrait avoir la tentation d’adhérer a une zone de libre échange utilisant un panier euro-rouble-roupie -yuan…marginalisant le dollar.
    L’incident du MH17 ,opportunément mis en scène par la CIA ,doit être pris au second degré.Le véritable but des stratèges américain est de diviser et de faire se fâcher individuellement chaque pays européen avec les russes . Après la crise, les USA pourront se réconcilier sur l’oreiller avec Poutine (comme en Iran) et constituer les nouvelles alliances. Shuntée l’Europe!
    Pourquoi les américains se dirigeront vers ce type de scenario et pourquoi il ne peut y avoir de conflit OTAN -Russie ?(et les deux acteurs le savent !)
    1)les russes sont supérieurs en guerre électronique (sabotage de réseaux internet,orages hertziens brouillant tout téléguidage….se souvenir des deux tomawaks tirés l’été dernier depuis la Sicile sur la Syrie et déviés en mer d’Israël,épisode déterminant dans le recul anglais et US ,laissant le capitaine pédalo tout seul en mer)
    2)en cas de conflit,les russes ,moins dépendants de la sophistication des niveaux de vie et ,qui plus et, éparpilles sur un vaste territoire sont habitués à en baver.Le moral des pays occidentaux ne résisterait pas à une crise majeure.
    3) Ces simulations ne sont pas trop compliquées à faire pour les américains qui ne se relèveraient pas même d’un match nul .Poutine,prouvant qu’on peut tenir tête à L’OTAN, serait dès lors le nouveau chef de file de tous les frustrés de l’empire.


    • VladP Le 02 août 2014 à 13h17
      Afficher/Masquer

      Il est évident que toute cette propagande “pousse au crime” n’est pas là pour que les zuniens entrent en guerre contre la Russie, mais bien pour que l’EU adopte des sanctions économiques telles qu’elle finisse de saborder leur économie déjà fragilisée par la crise.
      CF Banque Spirito Sancto: “une paille”!
      Il est évident que les premiers et grands gagnants de ces “sanctions” ce sont les EU! Ce qui ne les gêne pas du tout pour entamer des prospections pétrolières avec les russes, sur le plateau continental arctique!
      Je ne comprends pas comment les dirigeants de l’EU peuvent se laisser abuser de la sorte!
      La seule explication vraisemblable tient en un mot: CORRUPTION! Car vous pensez bien que si nous, les simples pékins de la rue, on peut voir qu’on se fout de nous “grand comme une maison”, les chefs d’Etats, avec tous leurs moyens de renseignements, le savent aussi.
      Donc, le sachant et persistant dans leur politique => Ils sont vendus et ils ont vendu leurs Pays (et pour la Hollande, qui compte le plus de victimes dans le crash du Boeing, ILS ONT VENDU AUSSI LEURS CONCITOYENS VICTIMES DU CRASH! Punkt, schluss!


  22. durel Le 01 août 2014 à 23h58
    Afficher/Masquer

    Déclaration à la presse du ministre de la Défense de Donesk, Igor STRELKOV, le 31-07-2014.
    l’armée punitive de Kiev prépare des bombardements : on craint plusieurs milliers de victimes.
    https://www.youtube.com/watch?v=LnrJSyel_j0&feature=share


    • VladP Le 02 août 2014 à 13h31
      Afficher/Masquer

      Cette opération “anti-terroristes” commence sérieusement à “gonfler” les russes, et je suis presque certain que les missiles, s’ils sont tirés, n’arriveront pas à leurs cibles.
      Je ne sais plus où je l’ai lu, mais la Russie a lancé une mobilisation générale sur tout le Pays, et compte tenu que la population de l’ouest de l’Ukraine brûlent les ordres de mobilisation devant les recruteurs et que les “conseillers américains” ont subit de lourdes pertes ces jours, je ne crois pas que le US vis l’OTAN ont envie de s’engager plus avant.
      Les pertes humaines US déjà subies du seul fait de la milice du Dombass leur donnent un avant goût de ce qui leur pends au nez face à l’armée russe, LA VRAIE! (Non-pas que ceux de Novorossia ne méritent pas tout le respect et toute l’admiration, au contraire! Mais le fait est qu’ils ne sont que quelques milliers et avec des moyens militaires limités; tandis que l’armée russe, elle, a deux ou trois biscuits dans la musette!)


  23. achriline Le 02 août 2014 à 00h05
    Afficher/Masquer

    Pour ceux qui auraient sauté le post de fanfan ci-dessus
    link to investmentwatchblog.com
    Si ce qui est dit dans l’article est exact, Angela commence à être fatiguée des magouilles américaines.
    Si cela (après les écoutes de ses communications) pouvait la décider vraiment de se détacher du joug américain. Scooter-man suivrait certainement, il passerait pour un héros (+50 points dans les sondages) il serait presque comme De Gaulle lorsqu’il nous a fait sortir de l’Otan.
    Bon j’arrête de réver … quoi que …


    • Jub Le 02 août 2014 à 00h42
      Afficher/Masquer

      Peut-être le salut viendra t-il de la pragmatique et pugnace Merkel, espérons-le de tout coeur.


    • Wilmotte Karim Le 02 août 2014 à 11h16
      Afficher/Masquer

      Juste un détail mais Merkel n’est que l’expression d’intérêts qui la dépassent.

      Au final, nous ne devrons notre salut qu’a nous mêmes : nos partis, nos syndicats, nos peuples respectifs et leurs luttes.


      • VladP Le 02 août 2014 à 13h40
        Afficher/Masquer

        Il suffit de prendre exemple sur les femmes ukrainiennes qui brûlent les ordres de marche de leurs maris ou de leurs fils devant les recruteurs de Kiev!
        Et sur le film que j’ai vu (le liens doit être quelque part sur cette discussion), celui-ci est visiblement à 2 doigts de se ramasser, en plus, une raclée à coups de paniers à commissions et de sacs à mains! (YES!) 🙂


      • Crapaud Rouge Le 02 août 2014 à 21h24
        Afficher/Masquer

        Merkel n’est que l’expression d’intérêts qui la dépassent” : sans doute, mais elle doit louvoyer entre les intérêts allemands, américains et russes. Et avec l’UE sur le dos ! Et ces diables de Polonais ! Sûrement pas simple… En tout cas, elle seule peut (encore) arrêter la machine infernale, si les Ricains lui en laissent le temps…


  24. perceval78 Le 02 août 2014 à 00h28
    Afficher/Masquer

    L’OTAN a confirmé que l’armée ukrainienne utilise des missiles balistiques de courte portée contre les membres de la milice populaire dans l’Est d’Ukraine, affirme le porte-parole de l’organisation.
    =
    http://french.ruvr.ru/news/2014_08_01/LOTAN-confirme-lutilisation-de-missiles-balistiques-par-Kiev-0086/
    =
    c’était l’information donné l’autre jour par CNN !!


  25. perceval78 Le 02 août 2014 à 00h44
    Afficher/Masquer

    Personne n’a signalé le très beau article du monde de ce soir, des jeunes soldats russes piégés par instagram. il y en a même un qui parle de BUK

    “Dans la légende d’une autre photo, le jeune soldat écrivait avoir passé un bon dimanche, « assis, à travailler sur le “Buk”, à écouter de la musique ».”

    =
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/08/01/l-armee-russe-trahie-par-les-reseaux-sociaux_4465920_3214.html
    =
    On peut penser que le monde a des contacts outre atlantiques
    =
    http://www.buzzfeed.com/maxseddon/does-this-soldiers-instagram-account-prove-russia-is-covertl
    =


    • casper Le 02 août 2014 à 00h59
      Afficher/Masquer

      Apres Facebook et Twitter, voila le tour d’Instagram de devenir la source d’information de nos valeureux journalistes d’investigation. Sans transition, un communique de notre envoyé spécial en direct de World of Warcraft…


    • PA.Québec Le 02 août 2014 à 01h56
      Afficher/Masquer

      Apparemment Bouk désigne aussi un petit ordinateur portable. Sotkine a fait suivre son message de l’emoji représentant un ordi portatif… Du genre :


    • Doctorix Le 02 août 2014 à 09h50
      Afficher/Masquer

      En fin d’article:
      “Mais le mot « Buk » pouvant aussi être l’abréviation russe de « notebook », le soldat pourrait en réalité avoir passé la journée à travailler sur son ordinateur, plutôt que sur un système de missiles.”
      Moi aussi, j’ai travaillé toute la journée sur mon e-book…


      • VladP Le 02 août 2014 à 13h44
        Afficher/Masquer

        D’autant que les systèmes Bouk ne sont plus tellement utilisés en Russie tout simplement parce qu’ils ont beaucoup mieux!


  26. archanonyme Le 02 août 2014 à 01h45
    Afficher/Masquer

    Voila mon analyse après plusieurs jour de recherche. L’avion aurait été touché par un missile “BOUK-M1” par l’arrière puis, l’avion n’a pas exploser. Les pilotes ont entrepris un long virage pour ne pas charger l’appareil et pour quitter la zone et envisager un atterrissage d’urgence. Quelques minutes, secondes plus tard deux avion SU-25 auraient volontairement attaquer au canon de 30mm le poste de pilotage par l’avant pour empêcher le pilote de faire demis-tour. L’avant de l’appareil se serait désintégrer entrainant le chut de l’appareil et la fin du long virage de retour. L’appareil se serait écraser au alentour dans la zone de l’attaque des deux SU-25 (d’où les témoins oculaires sur les deux avion SU-25, d’où aucun trainée de missile). Ce scenario explique ce qu’ont vu les témoins ; le témoin espagnole du contrôle aérien ukrainien, les suivis des écoutes radars russe, les photos témoin des attaque de 30mm de l’avant de l’appareil, les photos témoin de l’attaque par l’arrière du “BOUK-M1”

    Il ne reste plus que les deux boite noir pour confirmer ce scenario grand mystère sur leur diffusions)


    • Kiwixar Le 02 août 2014 à 03h33
      Afficher/Masquer

      Pour moi, il y a un problème dans la théorie “SU-25 / canon” : le SU25 vole à Mach 0.8, comment peut-il rattraper un avion de ligne volant quasiment à la même vitesse. Si c’est une trajectoire de croisement, même à 3000 balles par minute, ça ne fait pas beaucoup de balles dans le cockpit sur une cible se déplaçant transversalement à 900 km/h (il faudrait calculer), et les balles seraient en quasi-ligne vers l’arrière.


      • archanonyme Le 02 août 2014 à 04h25
        Afficher/Masquer

        A moins que l’avion soit touché par un missile, perd de la vitesse, de l’altitude, et change de trajectoire


        • Doctorix Le 02 août 2014 à 09h56
          Afficher/Masquer

          Ça parait cohérent: cela explique à la fois les traces de 30 mm et les impacts moins géométriques. Touché par un air-air, l’avion ralentit assez pour que le SU25 le rattrape, et le touche dans son virage avec ses canons.
          Pas d’acte involontaire dans ce cas, c’est exclu. Préméditation totale.


      • benoit Le 04 août 2014 à 11h08
        Afficher/Masquer

        @kiwixar : votre raisonnement ne tient pas compte du fait que le Su 25 n’est pas fixe et il faut donc raisonner en termes de “trajectoire de collision”, que le pilote du chasseur recherche instinctivement lorsqu’il vise sa cible, ce qui explique les impacts rapprochés de quelques cm sous la verrière du cockpit à babord . De plus le B777 a fait demi-tour et a certainement perdu de la vitesse à cette occasion, ce qui en a fait une cible plus facile.


  27. Serge Le 02 août 2014 à 04h06
    Afficher/Masquer

    Important :
    Le 29 juillet dans le secteur de Shakhtarsk ,une colonne attaquée par les insurgés pro-russes ,un général américain blessé et dix instructeurs tués dont trois officiers .

    Voici en outre une vidéo montrant des femmes dans l’ouest,brûlant les convocations militaires de leurs proches .Pas de danger que l’on montre cela dans nos chères médias !

    https://www.youtube.com/watch?v=J_R9-LCwd54#t=262


    • Doctorix Le 02 août 2014 à 10h07
      Afficher/Masquer

      C’est quand même invraisemblable que des officiers américains, dont un général, soient présents sur place et que personne n’en parle!
      L’Ukraine ne fait pas partie de l’OTAN, que je sache…
      A quel titre sont-ils là?
      Pendant ce temps, Obama le pitre de service vient de reconnaître les tortures après le 11/9, ce que tout le monde sait depuis des lustres. De qui se moque-t-il.? Et puis ce style: “oui, nous avons fait ça, c’est pas bien…, on mérite panpan-cucul”
      Quelle hypocrisie!


      • Wilmotte Karim Le 02 août 2014 à 11h24
        Afficher/Masquer

        Il a clairement été dit et rapporté (en ce compris par les médias dominants) que l’Otan avait envoyé des “conseillers” et des “instructeurs”.

        En bref, c’est l’OTAN qui (essaye de) prend le commandement des opérations, le commandement ukrainien étant incapable de mener à bien la moindre opération (l’armée ukrainienne a implosé il y a longtemps et la garde nationale est composée d’hooligan juste bon à jouer sur une PS3).


  28. Serge Le 02 août 2014 à 04h10
    Afficher/Masquer

    D’après l’article du jour de NationsPresse ,les nouvelles du front ont l’air plutôt bonnes pour les insurgés ,malgré l’âpreté des combats .
    J’espère que son optimisme ne pêche pas par trop d’esprit partisan .
    http://www.nationspresse.info/mondialisme/atlantisme/ukraine-donbass-un-nouvel-assaut-sur-donetsk


    • Kiwixar Le 02 août 2014 à 04h44
      Afficher/Masquer

      Cela me fait un peu penser à la guerre du Vietnam, où les sud-Vietnamiens n’avaient pas trop envie d’aller au front se faire buter, et revendaient leurs armes “made in USA” aux nord-vietnamiens.
      Encore aujourd’hui, les Vietnamiens pensent vraiment que les Zuniens sont des morons.


  29. tchoo Le 02 août 2014 à 14h57
    Afficher/Masquer

    Il semble que dans ce texte les Russes révèlent sans vraiment le dire qu’ils connaissent beaucoup de choses sur cet évènement.
    Une façon de ne pas trop grillé leurs sources et leurs moyens d’informations tout en informant qu’ils savent


  30. Jo_Blue Le 02 août 2014 à 16h43
    Afficher/Masquer

    Non, mais les avions ukrainiens volaient plus haut pour ne pas se faire shooter par les pro Donetsk qui peuvent les toucher à 4000m avec leurs missiles SAM à l’épaulé.


  31. PA.Québec Le 03 août 2014 à 06h11
    Afficher/Masquer

    Le député Svoboda au conseil régional de Novoselitsa (à nouveau en Bucovine, forte présence moldavo-roumaine), Ivan Popadiouk avec sa mèche cosaque, se fait secouer par la foule des habitants alors qu’il demande qu’on aille se battre dans le Donbass.

    Le député local ultranationaliste (selon RT) Ivan Popadiouk s’est présenté devant les habitants de la ville pour exiger de manière véhémente d’accepter l’ordre de mobilisation dans l’armée ukrainienne. Il en est venu aux insultes par la suite. Il déclara à la foule amassée qu’il l’avait déjà fait. « Va-t-en seul faire la guerre», lui répondirent les manifestants en lui proposant qu’il aille lui-même se battre dans la région soumise aux mesures punitives.

    La vidéo montre ensuite les manifestants qui se jettent sur le député, la police doit alors s’interposer pour le protéger. Les images suivantes montrent des femmes qui frappent le député. Dans le feu de l’action, le député déchire sa chemise traditionnelle ukrainienne, l’arrache et montre son torse musclé. Les femmes s’avancent à nouveau pour s’emparer de sa houppe et le frapper.

    Vidéo (supprimée de YouTube) :

    http://www.liveleak.com/view?i=aeb_1406715073

    Le fameux Ivan Popadiouk sur le site de Svoboda :

    http://www.chernivtsi.svoboda.org.ua/diyalnist/komentari/051248/


  32. fdigano Le 03 août 2014 à 15h12
    Afficher/Masquer

    De source personnelle sur le terrain, les experts sont formels sur les traces d’impacts d’obus de 30 mm sur la carlingue, lesquels ne peuvent avoir été tirés que depuis un SU-25, car même une ZSU ne peut atteindre de telles hauteurs, même par erreur. Ceci évacuant l’hypothèse qui circule maintenant sur le fait que les séparatistes auraient pu essayer de descendre l’avion avec une ZSU et que les obus tirés auraient pu atteindre l’avion de ligne se trouvant sur la trajectoire.

    Il y a un gros vent de panique un peu partout, et notamment à Washington. Les médias sont, a priori pour la plupart informés, mais ils savent que s’ils révélaient l’information, alors qu’ils ont ouvertement accusé et acculé les Russes durant une semaine entière, ils seraient alors totalement décrédibilisés.

    Un des observateurs principaux de l’OSCE a insisté lourdement sur le fait qu’il recevait des menaces et des pressions hors de tout entendement, et qu’il avait déjà pris ses dispositions pour que s’il lui arrive quoi que ce soit, l’information puisse être révélée. Il y a clairement un très gros bras de fer entre ceux qui ont été si prompts à prendre des sanctions contre la Russie, et des gens comme vous et moi qui en ont marre qu’on prenne tout le monde pour des idiots, et qui ne supportent pas davantage la tournure que prennent les choses.

    Les pressions politiques sont si intenses, que tous les médias officiels se taisent.

    Stupeurs et tremblement en perspective assurés…

    https://www.youtube.com/watch?v=fNMj-M-GDl0


    • FredL Le 03 août 2014 à 23h28
      Afficher/Masquer

      Pour confirmer votre impression, le résultats des premières analyses des boîtes noires est tombé… suspense… roulements de tambours, accrochez-vous ça va déménager :

      “Il n’y a rien à signaler de particulier”.

      A lire ici : http://www.lesoir.be/615483/article/actualite/monde/2014-08-03/crash-en-ukraine-pas-conversation-inquietante-dans-cockpit

      On va maintenant assister à un rétro-pédalage total sous la forme d’une langue de bois généralisée, après avoir fait 10 articles accusateurs par jour pendant une semaine, les médias vont maintenant taper le sujet sous le tapis à chaque fois qu’il sera possible de le faire et aucun spécialistes OSCE, NTSB, etc… qui aura une info n’osera jamais la divulguer.

      Les lobotomisés resteront convaincus que les pro-Russes, quand ce ne sont pas les Russes tout courts, sont responsables et le jours où il faudra voter une guerre ils se lèveront tous comme un seul homme…

      Ceux qui perdent leur sens critique ne méritent que le destin qu’on leur impose, pas celui qu’ils choisissent.


      • Mathieu Le 07 août 2014 à 16h33
        Afficher/Masquer

        Vous réfléchissez 30 secondes ? Vous avez lu les news ? Il a été marqué partout que justement, si c’était bien un missile, les boites noires n’apporteront pas d’information.
        Un missile militaire abat un gros porteur civil à la première explosion, et le BUK rejoint sa cible à vitesse mach 4. Personne dans l’avion n’a pu voir quoique ce soit venir.

        Et justement le rétropédalage que vous prophétisez en bon prophète de cour de récréation, n’a pas lieu, le renseignement américain maintient sa théorie. Que les boites noires ne livrent rien sont un indice en plus dans le sens du missile, et écartent la théorie d’un Su-25 Ukrainien.

        Un peu de civisme je vous prie. Le Modo.


    • Thomas Le 04 août 2014 à 00h40
      Afficher/Masquer

      A un moment donné faudra faire péter ce système de l’Otan… sinon on va droit à la catastrophe !


  33. barker Le 04 août 2014 à 00h23
    Afficher/Masquer

    J’ ai de plus en plus l’ impression que l’ on chauffe progressivement ( methode de la grenouille dans un bocal) les opinions publiques américano-européennes dans la perspective d’ un conflit avec la Russie ( échappatoire a la dette énorme des occidentaux ) et j’ imagine cela passant par une intervention “humanitaire” en Ukraine, qu’ en penser vous ?


Charte de modérations des commentaires