Voici un nouveau papier de Robert Parry, un des plus célèbres et respectés journalistes d’investigation américains. C’est lui qui a révélé l’affaire du financement des Contras en 1985…

Par Robert Parry, Consortiumnews.com, 3 aout 2014

Exclusif: Des unes des journaux aux déclarations de politiciens de premier plan, le tout-Washington a conclu hâtivement que les rebelles ukrainiens et la Russie étaient coupables d’avoir abattu un avion de ligne malaisien. Mais certains spécialistes US du renseignement pourraient avoir une vision différente des faits, selon Robert Parry.

Contrairement aux déclarations publiques de l’administration Obama accusant les rebelles ukrainiens et les Russes d’avoir abattu le vol 17 de la Malaysian Airlines, certains analystes des services de renseignement américains ont conclu que la faute n’incombait sans doute pas aux insurgés ni à la Russie et qu’il semble que les responsables soient les forces gouvernementales ukrainiennes , selon une source ayant eu accès à ces analyses. Ces conclusions — en contradiction avec ce que le Président Barack Obama et le Secrétaire d’État John Kerry ont exprimé publiquement — reposent principalement sur le manque de preuves du gouvernement américain indiquant que la Russie aurait fourni aux rebelles un système de missile anti-aérien Bouk, seul capable d’atteindre un appareil civil à une altitude de 33 000 pieds [env. 10 000 m], d’après la source, qui souhaite rester anonyme.

Le Président Barack Obama s’est exprimé sur la situation en Ukraine, depuis la Pelouse Sud de la Maison-Blanche, le 29 juillet 2014.

Malgré les satellites américains positionnés au-dessus de l’est de l’Ukraine, les agences de renseignement américaines n’ont publié aucune image d’un système Bouk qui aurait été remis par les Russes aux rebelles, expédié en Ukraine, déployé en position de tir puis rapatrié en Russie. Bien que l’administration Obama ait publié d’autres images de l’Ukraine prises par les satellites espions américains, l’absence de tout cliché d’une batterie de missiles Bouk sous contrôle rebelle a été la faille de l’acte d’accusation de Washington à l’encontre des rebelles et des Russes pour l’attaque aérienne du 17 juillet qui a tué 298 personnes.

Étant donné la taille de ces batteries , contenant quatre missiles de cinq mètres chacun, l’absence d’une telle preuve a suscité des réserves chez les analystes du renseignement américain, au moment même où les principaux responsables politiques et les médias américains se précipitaient pour accuser les rebelles et les Russes.

Pour étayer leurs affirmations, Kerry et d’autres hauts responsables se sont référés aux déclarations du gouvernement ukrainien, ainsi qu’aux nformations issues des « réseaux sociaux ». Ces derniers fragments de « preuve » comportaient des répliques ambiguës attribuées à des rebelles pensant initialement qu’ils avaient réussi à abattre un autre avion ukrainien volant à une altitude plus basse, mais qui ont affirmé plus tard ne pas avoir tiré sur l’avion malaisien, et ne pas disposer des missiles Bouk nécessaires pour atteindre une cible au-dessus de 30 000 pieds (env. 9 000 m).

Si ces analystes américains ont raison — que ni les insurgés ni la Russie ne sont responsables — le principal suspect devient alors le gouvernement ukrainien, qui lui, dispose bien de missiles anti-aériens Bouk et avait apparemment deux avions de chasse à proximité du vol 17 de la Malaysia Airlines à l’heure où celui-ci a été abattu.

Certaines analyses réalisées indépendamment sur des éléments issus du site du crash suggèrent que l’appareil pourrait avoir été détruit par un missile air-air et non par un engin anti-aérien lancé depuis le sol. Dans cette optique, l’hypothèse de travail des analystes américains est qu’une batterie Bouk de l’armée ukrainienne en coordination avec ces chasseurs aurait pris pour cible ce qui semblait être un avion de ligne russe, peut-être même l’avion dans lequel le Président Vladimir Poutine rentrait d’un voyage en Amérique du Sud, selon la même source.

Cette source a ajouté que l’analyse des renseignements américains n’incrimine pas les hauts responsables ukrainiens, comme le Président Petro Porochenko ou le Premier Ministre Arseniy Iatseniouk, ce qui laisse à penser que l’attaque pourrait avoir été l’œuvre de factions extrémistes, peut-être même de l’un des oligarques ukrainiens ayant adopté une approche agressive dans la guerre menée contre les insurgés russes ethniques de l’Est .

Bien évidemment, une attaque réussie contre un avion russe, surtout celui qui transportait Poutine, aurait pu constituer un excellent coup pour le régime de Kiev, qui a destitué et expulsé fin février, au début de la guerre civile, le Président Viktor Ianoukovich, allié des Russes. Certains politiciens ukrainiens, comme l’ex-Premier Ministre Ioulia Timochenko, ont exprimé le souhait de tuer Poutine. « Il est grand temps que nous prenions les armes pour aller tuer ces maudits Russes ainsi que leur dirigeant », a déclaré Timochenko lors d’un appel téléphonique intercepté en mars, selon une fuite publiée dans la presse russe et implicitement confirmée par Timochenko.

La mystérieuse attaque

L’avion de la Malaysia Airlines, volant d’Amsterdam vers Kuala Lumpur, n’était pas sensé survoler la partie est de l’Ukraine l’après-midi du 17 juillet, mais a été dérouté pour éviter le mauvais temps. L’avion se rapprochait de l’espace aérien russe lorsqu’il a été abattu.

Très tôt certains ont spéculé que l’armée ukrainienne aurait pu confondre l’avion de ligne avec un avion espion russe et l’attaquer selon un scénario semblable à celui de la destruction du Boeing 747 de la Korean Airlines, en 1983, identifié par erreur comme un avion espion américain.

Au cours des quelque deux semaines écoulées depuis le désastre aérien survenu en Ukraine, on a constaté des différences notables entre l’approche plutôt mesurée, adoptée par les analystes des services américains d’une part, et l’attitude des personnalités médiatiques et des hommes politiques américains, qui se sont empressés de condamner les insurgés et la Russie d’autre part.

Trois jours seulement après le crash, le Secrétaire d’État Kerry faisait la tournée des émissions-débats dominicales pour y exposer une thèse qu’il jugeait « extraordinairement bien étayée », prouvant selon lui que les insurgés avaient provoqué le crash à l’aide de missiles fournis par la Russie. Il a admis que le gouvernement américain ne tirait pas de conclusion définitive, mais qu’ « il existait un faisceau d’éléments pointant en direction d’une responsabilité de la Russie ».

À ce moment-là, on me disait déjà que la communauté du renseignement américain ne disposait d’aucune image satellite justifiant les allégations de Kerry et que le seul système de missile Bouk localisé dans cette partie de l’Ukraine semblait être sous le contrôle de l’armée ukrainienne. (Voir Consortiumnews.com : « What Did US Spy Satellites See in Ukraine? », « Qu’est-ce que les satellites espions américains ont vu en Ukraine ? »)

Le mardi suivant les déclarations dominicales de Kerry, les journalistes des principaux médias, dont le Los Angeles Times et le Washington Post, furent invités à une conférence de presse organisée au plus haut niveau et portant sur les données fournies par le renseignement américain censées prouver la culpabilité des rebelles et de la Russie. Mais une fois de plus, la plupart de ces « preuves » provenaient de messages postés sur les réseaux sociaux .

L’article du Los Angeles Times concernant ces informations en a bien souligné les incertitudes : « Jusqu’à présent, les services de renseignement américains se sont révélés incapables de déterminer la nationalité ou l’identité de l’équipage qui a lancé le missile. Les responsables américains ont dit qu’il était même possible que le SA-11 (le missile sol-air Bouk) ait pu être lancé par un déserteur de l’armée ukrainienne, formé à l’utilisation de systèmes de missiles analogues ».

Cette référence à un possible « déserteur » était peut-être une tentative de rendre cohérent le récit du gouvernement américain avec des images satellitaires encore inédites, montrant la batterie de missiles sous le contrôle de soldats portant des uniformes apparemment ukrainiens. Mais j’entends dire à présent que les analystes des services américains ont largement rejeté l’hypothèse du « déserteur » et se concentrent sur le scénario d’un tir intentionnel sur l’avion par les militaires Ukrainiens, même s’ils en ignoraient peut-être l’identité réelle .

Vers un consensus officiel

Néanmoins, bien que le mystère entourant l’origine de l’attaque s’épaississait, la position officielle des USA accusant Poutine et les rebelles se renforçait. Pour le New York Times, la culpabilité russe ne faisant aucun doute, et était présentée comme un fait établi.

Le 29 juillet, Obama a précédé son annonce de sanctions encore plus dures envers la Russie en accusant implicitement Poutine de cette tragédie. Lisant une déclaration écrite, Obama a affirmé : « Aux Pays-Bas, en Malaisie, en Australie, et dans d’autres pays de par le monde, des familles sont encore sous le choc de la brutale et tragique perte de près de 300 personnes tuées sans raison, quand leur avion a été abattu au-dessus d’un territoire contrôlé par des séparatistes soutenus par les Russes en Ukraine.»

« Cependant, depuis la destruction de l’avion, la Russie et ses agents ont refusé de coopérer avec les enquêteurs et de saisir cette occasion pour trouver une solution diplomatique au conflit en Ukraine. Ces séparatistes soutenus par les Russes […] ont continué à abattre des avions ukrainiens dans la région. Et à cause de leurs actions, de nombreux civils ukrainiens continuent de mourir inutilement chaque jour. » (Emphase ajoutée.)

On pourrait prétendre qu’Obama n’allait pas jusqu’à accuser directement les rebelles et la Russie de l’attaque de l’avion de la Malaysia Airlines, mais il était clair qu’il voulait donner cette impression .. En d’autres termes, Obama s’est plié au consensus officiel sur la culpabilité de la Russie et a trompé le peuple américain à propos de ce que suggéraient les derniers renseignements des services américains.

Il est également grotesque et fallacieux d’accuser les Russes et les rebelles des bombardements effectués sans discernement par les forces gouvernementales, qui ont coûté des centaines de vies dans l’est de l’Ukraine. Les rebelles se battent contre ce qu’ils considèrent être un régime putschiste illégitime qui, avec l’aide de milices néo-nazies de l’ouest ukrainien, ont fait tomber en février le Président élu Ianoukovitch pour ensuite marginaliser et réprimer les populations russophones de l’est du pays.

En présentant le conflit de manière unilatérale, Obama a non seulement induit en erreur les Américains sur les origines de la crise ukrainienne, mais il a de fait donné au régime de Kiev le feu vert pour massacrer davantage d’ukrainiens d’origine russe. En pointant d’un doigt accusateur Moscou comme l’origine de tous les problèmes de l’Ukraine, Obama a élargi l’espace géopolitique de Kiev, lui permettant de développer son attaque brutale qui maintenant inclut l’utilisation mal ciblée, selon certains rapports, de missiles balistiques contre les foyers de population.

La protection qu’ Obama accorde au régime de Kiev est même plus scandaleuse encore si les analystes des renseignements américains sont fondés à soupçonner que des forces ukrainiennes étaient derrière l’attaque du Vol 17.

Quant à savoir qui est responsable de la destruction des preuves sur la zone du crash, un assaut de l’armée ukrainienne a non seulement retardé l’accès des enquêteurs internationaux mais semble également avoir occasionné un incendie qui a consumé des débris qui auraient pu aider à identifier les causes du désastre.

Samedi, le dernier paragraphe d’un récit du New York Times rédigé par Andrew E. Kramer indiquait que « les combats ont déclenché un feu dans un champ de blé qui a brûlé des fragments de fuselage, notamment l’un d’entre eux potentiellement utile à l’enquête sur l’accident parce qu’il présentait ce qui semblait être des impacts d’obus ». Ces impacts d’obus ont été mentionnés par des analystes indépendants comme preuve possible d’une attaque par des avions de chasse ukrainiens.

Accepter la réalité

La classe politico-médiatique est allée tellement loin dans son jugement sur le vol MH-17, en s’en prenant aux rebelles et à la Russie avant même le début d’une enquête officielle qu’il est difficile de savoir de quelle façon ces leaders d’opinion réagiraient si l’analyse dénonçant les forces ukrainiennes se révélait juste.

L’embarras dans lequel seraient jetés les hauts responsables américains et les médias officiels les plus en vue serait tellement grand qu’on a du mal à croire qu’ils accepteraient d’admettre la réalité. Bien entendu, on mettra certainement une pression intense sur les enquêteurs et les analystes du renseignement pour promouvoir la version selon laquelle « c’est la faute de Poutine ».

Et si les enquêteurs et les analystes refusent d’aller jusque-là, il se pourrait tout au moins qu’ils évitent de contredire directement le consensus officiel, en suggérant que le mystère du vol 17 ne peut être résolu et qu’il appartiendra aux historiens de le démêler.

C’est ainsi que les choses se sont passées pour d’autres erreurs médiatiques majeures . L’an dernier par exemple, certains des mêmes acteurs, notamment le Secrétaire d’État Kerry et le New York Times, ont tiré des conclusions hâtives en accusant le gouvernement syrien d’être l’auteur d’une attaque au gaz sarin qui avait tué des centaines de personnes dans une banlieue de Damas le 21 août 2013.

Le 30 août, Kerry prononça un discours belliqueux truffé de « nous savons » mais sans fournir aucune preuve vérifiable. Une campagne punitive de bombardements contre le gouvernement syrien fut évitée de justesse lorsque le président Obama décida de rechercher l’aval préalable du Congrès, puis d’accepter l’aide de Poutine afin d’arriver à un accord en vertu duquel le gouvernement syrien rendait toutes ses armes chimiques tout en continuant à nier toute implication dans l’incident du 21 août.

Ce n’est que plus tard qu’une bonne partie de l’argumentaire de Kerry s’effondra, lorsque de nouvelles preuves pointèrent vers une autre explication, à savoir que des rebelles syriens avaient répandu du gaz sarin pour provoquer Obama en franchissant sa « ligne rouge » et impliquer l’armée américaine dans la guerre civile syrienne du côté des rebelles. Mais ni les sources officielles américaines ni la grande presse n’ont reconnu ce dangereux cas de « pensée de groupe » [NdT : « group think »] qui a manqué de faire entrer les États-Unis dans une nouvelle guerre superflue au Moyen-Orient. (Voir « The Collapsing Syria-Sarin Case » sur Consortiumnews.com)

Il peut sembler cynique de suggérer que les hauts responsables de Washington puissent être aveuglés par leur propre propagande au point de préférer voir les véritables assassins rester impunis, que ce soit en Syrie ou en Ukraine, plutôt que de devoir reconnaître leurs erreurs. Mais c’est souvent ainsi que réagissent les puissants. Rien n’est plus important que leur réputation.

Le journaliste d’investigation Robert Parry a révélé un grand nombre d’informations sur l’affaire Iran-Contra pour le compte d’Associated Press et de Newsweek dans les années 80. Vous pouvez acheter son livre « L’histoire volée de l’Amérique » au format papier ou e-book (chez Amazon et barnesandnoble.com).

Traduction collective par les lecteurs du blog www.les-crises.fr

138 réponses à Le scénario du crash du vol 17 évolue, par Robert Parry

  1. Nicolas Le 06 août 2014 à 06h35
    Afficher/Masquer

    “a été dérouté pour éviter le mauvais temps.”
    C’est ce qui a été expliqué par Kiev, mais d’après ce que j’ai lu, ils ont expliqué qu’ils ont dérouté l’avion pour éviter une tempête (ou orage, j’ai oublié) au-dessus de la Crimée. C’était bidon.


    • Alain Le 06 août 2014 à 09h16
      Afficher/Masquer

      D’autant plus bidon que plus aucun vol ne passe par la Crimée étant donné qu’il n’y a pas reconnaissance de l’annexion, et donc de la compétence du contrôle aérien russe, et que le contrôle aérien ukrainien a supprimé toutes les routes passant par la Crimée.

      Les jours précédents le vol MH17 passait par la mer d’Azov


      • gonzo Le 07 août 2014 à 07h24
        Afficher/Masquer

        “plus aucun vol ne passe par la Crimée”
        bah voyons cela en temps reel:
        link to fr.flightaware.com


      • Scarabéo Le 07 août 2014 à 09h54
        Afficher/Masquer

        Déjà à l’époque des fait l’ICAO à donner autorité à la fédération de Russie pour le contrôle de l’espace aérien au dessus de la Crimée.


  2. Nicolas Le 06 août 2014 à 06h39
    Afficher/Masquer

    Ah, un petit groupe de militaires américains (10 personnes) est arrivé à Kiev pour étudier la catastrophe du MH17. Ouais, que des conseillers militaires, au Vietnam ça a commencé pareil link to lenta.ru


    • EVELYNE31 Le 06 août 2014 à 08h32
      Afficher/Masquer

      A quel titre ? c’est un avion civil malaisien… Cette ingérence est insupportable ! Veulent-ils pouvoir cacher, ou orienter une fois de plus, des informations recueillies par les experts de l’OSCE ou de l’aviation civile ? Devons-nous les laisser faire tout ce qu’ils veulent sans broncher ? C’est de plus en plus inquiétant.


      • Alain Le 06 août 2014 à 09h18
        Afficher/Masquer

        Mais l’avion est de construction américaine, souvent les experts de la sécurité aérienne participent aux enquêtes des avions concernant leurs fabricants. Toutefois cela ne se justifie pas ici puisque l’avion lui-même n’a jamais été mis en cause


    • perceval78 Le 06 août 2014 à 10h59
      Afficher/Masquer

      Oui c’est le Porte Parole de U.S. European Command qui donne l’info (un Haarf militaire) le même qui nous avait déjà informé de menus problèmes avec les avions Russes .

      Envoi d’observateurs à l’ambassade Américaine pour soutenir Georg Pyatt sur le MH17
      link to rt.com
      =
      Un avion espion US se réfugie en suède pour échapper à un Jet Russe
      link to foxnews.com
      =
      Un avion Russe a une attitude non professionnel envers un navire américian
      link to 5newsonline.com
      =
      Un avion de Surveillance Awacs en mision au dessus de la Pologne et la Roumanie
      link to thomhartmann.com
      =


      • perceval78 Le 06 août 2014 à 11h02
        Afficher/Masquer

        Aux dernieres nouvelles l’ambassadeur US a kiev Georg Pyatt 5fuck the EU) était en faveur de l’enquete …

        Geoffrey Pyatt @GeoffPyatt · Jul 31
        Strongly welcome the Rada vote in support of the Dutch and Australian #MH17 investigation. The truth must come out.


  3. benji Le 06 août 2014 à 07h57
    Afficher/Masquer

    la seule ” faute ” de poutine , c’est de tout faire pour éviter le chaos ; mais face aux mensonges et à la mauvaise foi d’obama , sérial killer en puissance , je ne suis pas certaine que les éfforts de poutine soient couronné de succés ;


    • Arnould Le 06 août 2014 à 15h03
      Afficher/Masquer

      “obama , sérial killer en puissance” -> un peu de modération, SVP, il est prix nobel de la paix, tout de même…


      • Karl-Groucho D. Le 07 août 2014 à 08h46
        Afficher/Masquer

        Même qu’avec les sous du prix, il a pu s’acheter quelques drones de plus, alors, hein.


  4. thomasmantell Le 06 août 2014 à 08h15
    Afficher/Masquer

    Apparemment d’anciens spécialistes du renseignement américain ne croient pas non plus à la thèse officielle des médias et de Washington accusant Poutine et les séparatistes Ukrainiens. Ils demandent à Obama dans un mémorandum de publier les photos satellites US.
    link to counterpsyops.com


  5. purefrancophone Le 06 août 2014 à 08h57
    Afficher/Masquer

    link to youtu.be a
    Très bonne analyse , comme d’habitude !!!!

    Lorsque j’ai lu hier que des experts Américains se rendaient sur place pour “aider” les experts sur les raisons du crash de la Malaisie , j’ai tout de suite compris que jamais la vérité sur ce drame ne serai connu !!!!!!
    Voilà donc la preuve qu’il faut cacher , ce ne sont donc pas les “pro-Russes” qui ont abattu cet avion !!!!


    • steeve Le 06 août 2014 à 11h59
      Afficher/Masquer

      Au contraire. Le fait d’envoyer de “experts” est la preuve que kiev est fautif.


  6. perceval78 Le 06 août 2014 à 09h15
    Afficher/Masquer

    Pour situer encore mieux Robert Parry

    Prix George Polk du reportage national en 1984
    cette année c’est l’équipe Poitras , Snowden, Greenwald qui l’a recu

    A noter que John Kerry soutenait Parry à l’époque et était à la pointe sur la dénonciation
    politique des contras à l’époque
    =
    link to youtube.com
    =
    vers 6s: la fin justifiant les moyens, c’est la phrase la plus marxiste qui ai jamais été pronocé …

    Sa Fiche Wikipedia
    =
    link to fr.wikipedia.org
    =


  7. achriline Le 06 août 2014 à 09h23
    Afficher/Masquer

    Voici 2 semaines que les Anglais ont les “boîtes noires”. Ils avaient avancé un délai de 72 heures pour les décrypter, on en est maintenant loin. Auraient-ils du mal à les “trafiquer”.
    Plus sérieusement, un retard aussi important laisse croire que ce qu’ils ont découvert n’arrange pas du tout la version officielle de “l’occident”.
    La saisie par le SBU de l’enregistrement des conversations entre les contrôleurs aériens et l’avion et sa disparition ou tout au moins sa non divulgation vient confirmer les soupçons de responsabilité de Kiew.
    Ce qui serait de la part des séparatistes une erreur d’appréciation devient pour Kiew un acte prémédité (déroutement de l’avion, pré-positionnement des batteries de missiles, dissimulation de preuves …) ce qui est nettement plus grave surtout de la part d’un état.
    Compte tenu qu’il s’agit d’un état fantoche soutenu (je dirais même dirigé) par les Etats-unis et leurs caniches, soit-disant défenseurs de la démocratie et tutti quanti, je vous laisse imaginer le désastre si la vérité devait être dite (sans compter les 5 milliards de $ perdus).
    Conclusion, nous ne saurons jamais la vérité mais au vu des évidences (peut être lu aussi dans sa signification anglaise : preuves) révélées (entre autres par ce site, merci Olivier) il est évident que les séparatistes ne sont pas les coupables. CQFD …


    • madeleine Le 06 août 2014 à 10h02
      Afficher/Masquer

      petite comparaison utile !

      le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA):
      «Avec l’accord du Président de la commission d’enquête, et en sa présence, un point d’avancement de l’enquête – dont des premiers éléments d’information validés par les enquêteurs sur les circonstances de l’accident du McDonnell Douglas MD 83 survenu le 24 juillet 2014 – sera présenté au cours d’un point presse qui se tiendra au BEA , le jeudi 7 août de 14h à 14h45», précise le communiqué.


      • madeleine Le 06 août 2014 à 10h31
        Afficher/Masquer

        j’ai oublié d’indiquer que c’est le crash du vol Air Algérie


    • Atchoum Le 06 août 2014 à 18h07
      Afficher/Masquer

      Faut pas être défaitiste. Les yankee ont fini par reconnaître leur responsabilité dans la destruction de l’airbus iranien. Même si ils ont caché l’avoir fait alors qu’ils étaient dans les eaux territoriales iraniennes, et ont offert un maigre dédommagement de 100 millions de dollars pour presque 300 morts. Combien avait dû payer Kadhafi 10 milliards ?


    • FredL Le 06 août 2014 à 23h15
      Afficher/Masquer

      Sur le site du Soir belge a été publié un article qui disait en substance que les premiers résultats d’analyse des boîtes noires étaient tombés et la conclusion c’était : “Il n’y a rien de particulier”. Les conversations du cockpit étaient normales.

      RAS, tout va bien, cet avion est tombé d’un coup sans que les pilotes ne poussent le moindre cris de stupeur…

      Bref, ces boîtes noires ont peu les oublier, on ne saura jamais ce qu’elles contenaient vraiment. Comme avec d’autres événements notoires, toutes les preuves à charges vont être soigneusement éliminées, écartées, confisquées, et ne restera que la vérités absolue assénée pendant une semaine dans les médias.


      • Olivier Berruyer Le 07 août 2014 à 01h16
        Afficher/Masquer

        vous savez, face à missile, en général, les pilotes ne voient rien venir, et je ne vois pas ce que les boites noires pourraient apporter de décisif…


        • Phil DeFer Le 07 août 2014 à 01h42
          Afficher/Masquer

          Oui Olivier, mais dans l’hypothèse du SU-25 tirant au canon de 30 précédé d’un tir de missile air-air histoire de blesser la bête (qui commence à apparaitre comme possible, au vu des dernières nouvelles), on pourrait avoir de belles surprises… Pourrait y avoir de longues secondes enregistrées où les pilotes commentent leur triste sort…


          • Olivier Berruyer Le 07 août 2014 à 02h44
            Afficher/Masquer

            Eh bien ce scenario un peu délirant n’est donc pas le bon apparemment… On arrête donc d’en parler sauf preuves concrètes, merci.


        • Mimi Le 07 août 2014 à 02h43
          Afficher/Masquer

          Les boites noires gardent :
          1°les enregistrements voix des pilotes.
          Donc qui a demandé de dérouter le vol, et peut être qui a demandé si c vrai de descendre a altitude plus basse.
          Si le scenario missile puis mitraillage il a du ce passer qq secondes. Qui sait ce qui peut se dire en qq secondes?
          2° Les paramètres moteurs:
          Donc arrêt brusque si un moteur touché, et si l’autre a continué a tourner. Cela permettrait de prouver un missile guidé par la chaleur.
          Décalage entre l’arrêt du moteur et dépressurisation de l’avion.
          Donc je pense que l’on aura jamais les resultats des boites noires.
          Ce qui serait amusant c’est de savoir si un pilote des 2 Su n’est pas ukrainiens, mais d’un pays autre.. ????


  8. NeverMore Le 06 août 2014 à 09h38
    Afficher/Masquer

    Penser que Obama ne s’entretient avec personne dans son bureau ovale ou dans un bunker de réunion est complètement naïf, pour ne pas dire idiot.

    Obama est informé, mieux que Parry, personne ne le trompe vraiment et il et sait tout. Ce n’est pas pour rien qu’il est classé comme le pire président US de ces dernier décennies (comme pour nous en France).

    Mais il applique une doctrine, il l’applique VRAIMENT.


    • perceval78 Le 06 août 2014 à 09h47
      Afficher/Masquer

      Qui gouverne à Washington ? l’analyse de dedefensa
      =
      link to dedefensa.org
      =


      • Kiwixar Le 06 août 2014 à 10h16
        Afficher/Masquer

        Quelle merveille ce site.
        United Stasi of America… excellent.
        Il me semble que l’expression est de Paul Craig Roberts.


      • NeverMore Le 06 août 2014 à 10h30
        Afficher/Masquer

        Dedefensa parle d’influences, je parle d’information, et je répète : pensez vous que Obama ne réunit pas fréquemment toutes les sources d’informations et d’influences et qu’il ne prend pas ses décisions dans un esprit idéologique (une doctrine) ?


        • Fred Le 06 août 2014 à 15h22
          Afficher/Masquer

          La doctrine Wolfovitz


          • chios Le 06 août 2014 à 17h32
            Afficher/Masquer

            Je pensais au début de cette affaire ukraine, que le but était de contrer la pente naturelle de l’Europe de ‘faire affaires” avec ses voisins de l’Est,et de la ramener, de gré ou de force au bercail.

            Ce but est atteint maintenant.
            Mais l’escalade continue encore du côté de la violence et la perte de vies.
            Il leur faut détruire la Russie?
            C’est probable.


            • madeleine Le 06 août 2014 à 17h36
              Afficher/Masquer

              j’ai vraiment l’impression que c’est le changement de régime en Russie qui est voulu d’où la manipulation

              ils sont pret à tout pour y arriver


        • Xavier Du Mont De Rien Du Tout Le 07 août 2014 à 13h53
          Afficher/Masquer

          Ce ne sera pas la première fois qu’un président se fait enfumer par ses propres services de renseignements et/ou conseillers… Des guerres ont été déclenchées comme ça. Obama est une marionnette comme les autres. Il fait ce qu’on lui dit de faire.
          Et pour moi, il pense comme ceux qui l’ont mis au pouvoir. Je suis d’accord avec Fred, c’est la doctrine Wolfovitz en y ajoutant Brezinski….


    • NeverMore Le 06 août 2014 à 10h26
      Afficher/Masquer

      J’ajouterai que tous nos dirigeants savent aussi, jusqu’à Von Rompuy c’est dire …

      Je ne parles pas de lady Ashton, qui est déjà partie sans avoir jamais été là.

      Nos dirigeants et toutes les instances européennes (j’enlève la majuscule), y compris nos députés européens savent aussi ; sont tous également menteurs, veules et lâches.


      • chios Le 06 août 2014 à 12h32
        Afficher/Masquer

        je me rappelle, lors de l’apparition en ligne de la “conversation” entre Nuland et Pyatt, Catherine Ashton, à qui on posa quelques questions, répondit:
        “Bien le bonjour à Victoria, c’est une bonne amie à moi”
        Et , je crois qu’elle en resta là.


  9. bruno Le 06 août 2014 à 09h44
    Afficher/Masquer

    Il est probable que la thèse du missile tiré par les méchants soit encore une tentative de sauvegarder ce qu’il reste de cohérence au discours du Département d’état.
    La canonade par des SU25 est le seule hypothèse pour laquelle on dispose d’éléments de preuve (images radar données par les Russes, attestant de la présence de ces avions, et impacts de balles sur le cockpit)
    Dans une interview à un media canadien Michael Bociurkiw observateur OSCE rendu sur place, dit que “les seules traces qu’on a vues sont des impacts de balles de très gros calibre”
    voir à partir de 6’00” :
    (lien 1)
    et l’explication développée par un pilote allemand :
    (lien 2)


  10. Kiwixar Le 06 août 2014 à 10h00
    Afficher/Masquer

    En fait, nous sommes des “early undertanders” (pigeurs précoces).

    De la même manière que les nouveaux produits de consommation sont d’abord utilisés avec enthousiasme par les “early adopters” (adopteurs précoces), nous avons en lisant ce blog, ses commentaires et ses reprises (Paul Craig Roberts et autres) une compréhension avancée du monde réel. C’est le point positif : la prise de conscience mondiale des vrais pouvoirs, de l’Etat profond, de l’arnaque du bipartisme, de la création monétaire dans des mains privées (et puissantes), de la politique néfaste de certain pays jadis encensé comme modèle.
    Tout cela progresse peu à peu, avec déjà une sacré dose de DOUTES dans les esprits des gens que nous considérons comme “thick” (épais) au niveau de la fluidité des fonctions cérébrales.

    Il nous faut donc continuer notre prosélytisme avec patience, et profiter de l’aide des merdias, de plus en plus grotesques.


    • perceval78 Le 06 août 2014 à 10h31
      Afficher/Masquer

      early undertanders je prends @kiwixar,je crains qu’il n’y ait un troisième partenaire de type NSA qui serait un PRE-early undertanders …


    • al2014 Le 06 août 2014 à 12h50
      Afficher/Masquer

      Oui… “Nous” sommes en quelque sort plus “conscients” de l’état du Monde. Encore que cette affirmation est à mettre largement entre guillemets car nous ne connaissons pas “intimement” tous ces pantins que l’on voit s’animer sur nos écrans de télé ou d’ordi (les Hollande, Obama, Poutine etc.). Nous ne connaissons encore moins ce supposé mille-feuilles hiérarchique de l’ombre : le fameux « deep state américain » et ces probables homologues européens. On peut aisément extrapoler à tout ce dont nous n’avons pas une expérience directe et concrète : tout ce que nous expérimentons ou ne vivons pas nous-même.
      Bref, on se sert de notre mental pour appréhender un univers qui nous est parfaitement étranger. Et je partage le sentiment que d’une part notre mental ou notre “boîte à outils” (pour paraphraser notre grand guide) est bien mal adaptée mais bien pire que ça. Que cet univers n’est que le reflet de nous-même, il est en réalité la projection de notre mental lui-même.
      L’Humain s’illusionne et l’ensemble de la planète dort dans un profond sommeil… C’est ce que nous apprennent les philosophies orientales.


      • Manant Le 06 août 2014 à 17h26
        Afficher/Masquer

        Il ne faut pas confondre deux plans : celui de la philosophie orientale et celui de l’action. En Occident, tout ce qui existe est d’abord le résultat de l’action —la plupart du temps concertée et murement préparée— mettant à profit les ressources de la pensée et des recherches scientifiques et autres. Il n’est pas besoin d’accéder à cette pensée : il suffit d’analyser l’action de façon prospective pour comprendre sa direction. C’est d’ailleurs l’immense mérite de ce site qui égrène les faits, et rien que les faits. Pour vous convaincre, il n’y a qu’à regarder la façon dont l’histoire s’écrit en Occident : ce n’est pas par rapport à des plans obscurs et plus ou moins transcendants, mais toujours à partir de faits bien ou mal interprétés et dans le cadre, généralement, de rivalités de puissances. Aucun mystère. Rien de caché.


  11. philv Le 06 août 2014 à 10h25
    Afficher/Masquer

    La probabilité pour une compagnie aérienne ayant un bon historique de voir un avion disparaitre sans laisser de trace est très faible.
    Perdre un deuxiéme appareil suite à un acte de guerre dans les mois qui suivent devient vraiment infinitésimale, un actuaire pourrait sans doute nous donner un chiffre précis.
    Malaysian airlines appartient au gouvernement Malaisien, un gouvernement démocratique avec un parti fort, car au pouvoir depuis l’indépendance du pays. Le gouvernement Malaisien est aussi majoritaire dans la compagnie Petronas qui posséde des instalations de gaz liquide importantes (deuxiéme exportateur mondial).
    Les exportations de gaz sont acctuellement livrées principalement en Corée du sud, japon et Taiwan.( link to en.wikipedia.org… )
    Le gaz russe est au coeur de la crise en Ukraine et les sanctions pour affaiblir la Russie seront toujours limitée tant que l’économie européenne dépendra du gaz russe. Les USA cherchent en outre à valoriser leur gaz de chiste ( http://www.bloomberg.com/news/2014-… )
    Acctuellement les capacités de production US sont insuffisantes pour remplacer le gaz russe.
    L’hypothése que des pressions soient exercée sur la Malaisie pour rediriger son LNG vers l’Europe en cas de conflit ouvert avec la Russie ne me semble pas fantaisiste. 
    On peut dans ce contexte également imaginer que les avions Malaysian ont été abattu pour faire pression pour faire aboutir ou échouer des accords en ce sens.
    Celà n’aide pas dans la recherche d’un coupable car tant la chine que la corée, le Japon, l’europe, la Russie et les USA on des intérêts vitaux dans la destination du gaz Malaisien.
    Un mobile qui me semble interessant à envisager car il a le mérite d’expliquer la perte de 2 avions qui défient les statistiques


    • chios Le 06 août 2014 à 12h38
      Afficher/Masquer

      La Malaisie a-t-elle ce pouvoir?
      La Chine est restée muette, helas.

      Ce pays a obtenu qu’on lui livre les boîtes en mains propres.
      Puis celles-ci se sont retrouvées entre les mains des anglais.
      Comment?


    • Chris Le 06 août 2014 à 12h42
      Afficher/Masquer

      Et pour compléter le tableau, ne pas oublier qu’en novembre 2011, la Malaisie abrita le tribunal qui condamna par contumace Bush, Blair, Rumsfeld, Cheney et d’autres… pour crimes de guerre en Irak.
      link to commondreams.org
      L’ancien premier ministre malaisien Mahathir Mohamad a déclaré de Bush et d’autres: «Ce sont essentiellement des assassins et ils tuent à grande échelle.”
      Vous comprenez mieux pourquoi les avions de ligne malais ont tant de malheurs…


    • Damien D Le 06 août 2014 à 15h27
      Afficher/Masquer

      Est-ce une coïncidence que le tribunal international de Kuala Lumpur ait condamné George W. Bush, Dick Cheney et Israël?

      (lien en anglais:)
      link to en.wikipedia.org


    • Crapaud Rouge Le 06 août 2014 à 20h42
      Afficher/Masquer

      La Malaisie est aussi un état musulman, courant sunnite. link to fr.wikipedia.org


    • Huhu Le 06 août 2014 à 21h27
      Afficher/Masquer

      Vous savez, vous pouvez gagner deux fois au loto: par définition, ces probabilités sont indépendantes. Si vous n’avez pas de bol, ben, vous pouvez même gagner deux fois de suite au loto… Ce n’est pas parce qu’un événement à une probabilité très faible que l’événement n’arrive pas. Pire, même si votre univers des possibles est de mesure nulle, rien n’empêche de gagner un nombre fini de fois…

      Jean Lefebvre a bien gagné au loto, alors qu’il a essayé avec vaillance de se ruiner au jeu toute sa vie, et de justifier ainsi une vie inhumaine de nanardeur fou.


    • FredL Le 07 août 2014 à 01h08
      Afficher/Masquer

      L’idée que les USA puisse rivaliser avec le gaz russe en fournissant l’Europe avec du LNG est stigmatisée comme tout à fait fantaisiste par les spécialistes.

      L’acheminement par bateaux gaziers est de la pure folie, et le coût du LNG serait minimum 2x plus cher que du gaz naturel.

      De plus, les USA sont importateur net de gaz et de pétrole, leur production de gaz de schistes est au mieux en plateau, au pire en déclin dans de nombreux endroits.

      Les USA nous promettent un rêve irréaliste et nous pousse à prendre des risques inconsidérés, il faut être fou, idiot ou corrompus (ou les 3 à la fois) pour maintenir cette direction.


  12. thomasmantell Le 06 août 2014 à 10h32
    Afficher/Masquer

    Des experts de l’OSCE Après avoir examiné des débris de l’avion ont relevé des traces de shrapnels et des trous sans doute provoqués par des tirs d’obus de 30 mm (tels que ceux qui équipent le canon de 30 mm du chasseur SU-25, aperçu et détecté à proximité du Vol MH17 peu de temps avant le crash). Ils n’ont pour l’instant relevé aucune trace d’une quelconque attaque de missile.
    link to globalresearch.ca

    link to counterpsyops.com


  13. languedoc 30 Le 06 août 2014 à 10h36
    Afficher/Masquer

    Mais les russes qui ont été méchamment mis en cause, vont-ils se satisfaire de ce consensus qui ne désigne pas les coupables, pour sauver la face des américains et de leurs médias pourris? A se laisser piétiner sans rien dire, les russes pourraient bien encourager leurs ennemis à aller encore plus loin.


    • Nerouiev Le 06 août 2014 à 12h02
      Afficher/Masquer

      “A se laisser piétiner sans rien dire, les russes pourraient bien encourager leurs ennemis à aller encore plus loin.”
      C’est probablement une tactique plus efficace à long terme, parler quand on a le plus de chances d’être écouté. Actuellement tout discours non pro Occidental a de fortes chances de passer pour des aboiements.


  14. kinimodo Le 06 août 2014 à 11h21
    Afficher/Masquer

    Je remets ce lien sur une compilation de documents photos et analyses des débris du MH17.
    Ce document est régulièrement alimentés de nouvelles photos. Les liens du document même renvoient également à des séries de photos complémentaires.
    Les impacts circulaires de 30 mm sont parfaitement visibles

    link to acloserlookonsyria.shoutwiki.com

    List of MH17 airframe parts

    Jump to: navigation, search
    This page should contain a complete list of major MH17 airframe parts that can be identified in photographs.
    The table should contain at least two colums
    Photograph for identification
    Data: Name as given by us. Examples: “tail”, “left wingtip”, “flight deck” “left side rear door”,
    location on airframe
    location on ground
    notes and sources
    The table should be split in two.
    undamaged parts
    Parts with shrapnel (or bullet) damage


    • Nerouiev Le 06 août 2014 à 16h25
      Afficher/Masquer

      Merci pour ce lien fort intéressant. Je n’ai peut-être pas su voir comme il faut mais il manque un plan général des débris et la direction pour voir si l’avion avait fait un 180° avant de chuter. Il parait qu’il suffit d’un seul trou dans une carlingue pour que la dépressurisation brutale entraîne la perte d’un appareil en haute altitude.


      • kinimodo Le 06 août 2014 à 17h36
        Afficher/Masquer

        ce doc en lien traite de ce que vous cherchez je crois :

        link to graphics.wsj.com


        • Nerouiev Le 06 août 2014 à 17h53
          Afficher/Masquer

          Oui, j’avais vu ce schéma et c’est justement avec lui que je me suis demandé si les débris et la disposition de ceux-ci par rapport à l’axe du trajet pouvaient indiquer si l’avion était dans l’autre sens ou non : nez -corps- queue.


  15. Ardèchoix Le 06 août 2014 à 11h28
    Afficher/Masquer

    Y a un truc qui me chagrine , moi je suis russe je donne les boîtes noires aux anglais , mais avant je fais une copie au minimum de l’enregistrement audio ?


    • kalon Le 06 août 2014 à 12h14
      Afficher/Masquer

      Ils savent parfaitement tous ce qui est arrivé !
      Actuellement, il y a dans la mer noir, les meilleurs bâtiments d’écoute et de surveillance existants au monde outre deux avions AWAC.
      Même un moustique se ferait repérer dans cette zone pour l’instant !
      C’est une certitude que les conversations entre l’avion et la tour de contrôle ont été enregistrées par les Etats Unis, la France et la Russie.


      • madeleine Le 06 août 2014 à 13h14
        Afficher/Masquer

        mais si les boites noires étaient hermetiquement fermées les Russes n’ont pas pu faire des copies???


    • VladP Le 06 août 2014 à 12h28
      Afficher/Masquer

      Effectivement, cela me semblerait une précaution élémentaire…
      Ce qui sous-entendrait qu’en plus de leur propres enregistrements d’écoute (je ne doute pas un instant qu’ils aient écouté (et écoutent toujours) les échanges avions/TDC du banderasta, et de leurs images satellites (en HD, s’il le faut), ils ne disposent encore de toutes sortes de preuves qui attendent pour sortir que le prix nobel de la baraque US se soit suffisamment enferré dans ses mensonges et ses preuves trafiquées pour que la vérité fasse un maximum de dégâts.
      Ce qui ne va pas manquer de se produire de toute façons:
      Je doute vraiment que les populations des Pays-Bas et même de l’Angleterre, acceptent sans sourciller que, pour plaire à de nouveaux Hitler ukrainiens, et à leurs complices UE-US, les VRAIS responsables du crime du Boeing malaisien ne soient pas traduits devant une cour de justice.
      Je pense même que ce scandale serait de nature à faire exploser l’UE quoiqu’en pense Bruxelles.
      Parce que, à l’évidence, il ne s’agit pas d’un accident, mais bien d’un crime délibéré.
      Comme disait “l’autre”: – Si les populations d’Europe apprenaient ce que vous faites réellement ici (au parlement européens), ils entreraient dans cette pièces, vous prendraient et vous pendraient aux lampadaires! Et ils auraient bien raison!


    • chios Le 06 août 2014 à 12h42
      Afficher/Masquer

      Ces boîtes sont scellées.


    • Nicolas Le 06 août 2014 à 12h44
      Afficher/Masquer

      il est évidemment exclu d’ouvrir les boîtes noire, ce qui serait détecté et indiquerait une volonté de trafiquer les enregistrements, donc un aveu de culpabilité. Les autorités de la Russie n’ont pas touché aux boîtes noires, elles étaient dans les mains des rebelles.


  16. Ludo_T Le 06 août 2014 à 12h36
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Je suis peut-être une nouvelle fois hors sujet mais franchement voilà une nouvelle rafraichissante et qui risque de faire des vagues :

    link to liberation.fr


    • EVELYNE31 Le 06 août 2014 à 12h48
      Afficher/Masquer

      Une taupe ? je dirais plutôt un ange épris de liberté. Puisse cette personne se mettre en sécurité. Un vol pour Moscou ? A vrai dire, ce n’est peut-être pas la meilleure solution pour elle en ce moment et puis ce serait une fois de plus la faute à Poutine. Je déconseillerais à cette personne de venir en UE, les droits de l’homme n’étant plus ce qu’ils étaient. Où donc pourra-t-elle aller ?


  17. Macarel Le 06 août 2014 à 12h42
    Afficher/Masquer

    Flight MH17 – What You’re Not Being Told

    link to youtube.com


  18. theuric Le 06 août 2014 à 13h14
    Afficher/Masquer

    Je me demande si la Russie ne considèrerait pas comme essentiel que les gouvernements du plus grand nombre de pays sache ce qu’il se passe et que d’informer les peuples occidentaux ne viendra que plus tard, une fois que ses gouvernements commenceront à se délégitimés.


    • Atchoum Le 06 août 2014 à 20h14
      Afficher/Masquer

      Je me demande comment la Malaysie voit ou comprend les choses. Qqn sait ?


  19. madeleine Le 06 août 2014 à 13h25
    Afficher/Masquer

    c’est la chute de l’Empire – tout commence à se savoir

    Incredibly, the U.S. government used an HIV program as a front to foster dissent amongst Cuba’s youth. The HIV-prevention workshop was even referred to as the “perfect excuse to recruit political activists.”
    link to washingtonpost.com


    • chios Le 06 août 2014 à 16h41
      Afficher/Masquer

      Une manoeuvre qui démontre le caractère incroyablement rancunier des US.
      Cuba est en train de faire des réformes qui vont amener ce pays graduellement vers un mode de vie qui la met en phase avec le reste du monde, alors, pourquoi ne pas les laisser faire.

      Le fait de s’aider pour ce faire d’organisations qui oeuvrent dans le domaine de la santé (comme au Pakistan, où ils ont “incrusté” dans la campagne de vaccination contre la polio, des personnes qui cherchaient à localiser Ben Laden), témoigne d’un cynisme qui… que….quoi…?

      Le nombre de cas de HIV à Cuba est relativement bas, et les services de santé sont excellents.
      Il paraît que le fait de s’installer “sous cette banière”, leur a immédiatement donné une visibilité
      suspecte…

      Tant va la cruche à l’eau qu”elle se brise.


  20. Louve Bleue Le 06 août 2014 à 13h27
    Afficher/Masquer

    Le gouvernement étasunien ferait une erreur ? Mais moi je pense qu’il est complice (à l’insu de son plein gré, comme dirait l’autre !) d’avoir abattu cet avion. Je n’ai pas de preuve, ceci est une hypothèse que je trouve plausible quand on pense que le coup d’état a été voulu et aidé par les USA. Non pas pour le bien des ukrainiens mais pour le bien de leur “Nouvel Ordre Mondial ” , de leur domination du monde.


  21. chios Le 06 août 2014 à 13h55
    Afficher/Masquer

    Je viens de regarder la video.

    J’ai suivi de loin seulement l’argumentation autour du MH17, mais j’ai vu les données que les russes ont présenté pour discussion. Ils parlent de trois avions de ligne qui volaient dans le même espace à ce moment là.
    Or, l’insistance sur le fait que l’avion a été “détourné” de “la” trajectoire normale, qui par ailleurs peut être vraie, m’a mis dans une “attitude défensive”. Des tas d’avions survolaient la zone,sans qu’il ne leur arrive rien.

    Quant à cette intervention de Christine Lagarde, et sa “numérologie” elle me remplit toujours de stupéfaction.
    J’essaie de lui trouver une justification.
    Quelqu’un a-t-il des idées?


    • chios Le 06 août 2014 à 13h59
      Afficher/Masquer

      Ce commentaire est mal placé, c’est une réponse à Macarel, 12h 42
      la video est celle-ci
      link to youtube.com


  22. perceval78 Le 06 août 2014 à 14h03
    Afficher/Masquer

    voir le point presse du département d état hier sur les soldats qui traversent la frontière


  23. minority-report Le 06 août 2014 à 14h59
    Afficher/Masquer

    mon analyse de precon :
    – missile BUK par séparatistes : trés peu probable
    de plus Kerry, Rasmussen, Obama aboient beaucoup, pour masquer l’absence de preuves

    -missile BUK par pro-kiev : probable ,
    probabilité :
    75% intentionnel objectif faire tomber le MH17 très prés ou en Russie :
    850km/h = 15km/minute
    25% erreur : confondu avec un avion Russe ou incompétence des soldats ukrainiens…

    – Tirs par SU25 : Trés ¨probable
    a) mitrailleuse pour faire obtempérer le MH 17 , le SU25 ayant besoin de se cacher sous le MH17 pour attaquer les insurgés,corroboré par le fait que l’on a ordonné au MH17 de descendre de 900 m environ, car le SU25 est limité en plafond d’altitude par rapport au boeing 777.
    atteint sa cible malencontreusement et descend le MH17, les passagers se sont vus mourir….
    corroboré par le fait que l’on aurait aussi ordonné au MH17 de dévier de trajectoire de quelques kms, pour qu’il passe plus proche des insurgés.
    en fait ils se sont servis du MH17 pour se cacher et ça a mal tourné.
    b) missile air-air : intentionnel
    je m’explique sur les cas “intentionnels” :
    plusieurs mobiles :
    incriminer la Russie et provoquer une intervention “occidentale”
    éviter ainsi de lourdes pertes dans les combats au sol.
    “neutraliser” la zone entre Donetsk et frontière Russe.
    folie ou orgueil de quelques militaires Ukrainiens de l’aviation.
    (ne pas oublier les jours précédents, les pro-kiev ont perdu des appareils militaires.)
    désolé de ne pas être plus clair


  24. timi49 Le 06 août 2014 à 15h03
    Afficher/Masquer

    j’ai l’impression que ce crash MH17 n’intéresse personne, du moins ces jours-ci, et on n’est déjà passée à autre chose …
    Pourquoi B. Obama cherche-t-il à fédérer un grand nombre de pays contre la Russie ? Il a promis d’isoler la Russie et je pense qu’il va réussir. Personne ne sacrifierait sa reine ou même en proposerait l’échange tout au début du jeu s’il ne peut pas assurer après, un échec et mat à tous les coups. Il doit avoir une autre idée diabolique derrière la tête.
    Aujourd’hui tout un pays grand ou petit, avec ou sans parapluie OTAN, peut déclarer, avec ou sans raison, sanctionner la Russie ! C’est à la mode… La Russie ne fait plus peur ! Bien malin sera celui qui nous dira, quelle serait la prochaine étape ?


    • Louis Le 06 août 2014 à 15h43
      Afficher/Masquer

      Je me permettrai de recadrer un peu les choses

      Barrack Obama gesticule pour convaincre 1 milliards de personnes que Poutine est Hitler quand au pire les 6 milliards restant s’en foutent éperdument, au mieux sont plutôt du côté des Russes.

      On appelle ça prêcher des convaincus.

      La Chine en quête d’espace vital lorgne sur les steppes de Sibérie mais sait que si la Russie craque la Chine devra plier à son tour.
      L’Inde se méfie de la Chine mais n’a aucune envie de plier non plus face au grand projet de dystopie à l’américaine.
      L’Afrique du Sud et le Brésil ont payé bien cher leurs Coupes du Monde et n’ont aucune envie de perdre les BRICS
      L’Argentine a désormais un joli contentieux avec les USA à cause des fonds vautour
      Le Mexique est profondément ravi de se faire pourrir son agriculture par les OGM américains.
      La Syrie et l’Irak … ah ah … la Syrie … ouais bon ça se passe de commentaire.
      Les Africains sont déconnectés de l’actualité et essayent simplement de survivre quand ils ne sont pas occupés à s’entretuer dans des coups d’état financés par des compagnies pétrolières cherchant à obtenir des contrats plus avantageux (pour avoir vécu 10 ans en Afrique et l’avoir quitté sous les balles je peux l’affirmer)

      Bref je ne vois pas Obama en train d’essayer de convaincre ces gens là. Comme d’habitude il prêche à sa paroisse, à ses 1 milliards de fiers abonnés occidentaux supérieurs et fiers de l’être, croyant être les seuls individus sur la planète.

      Les nouveaux projets américains? Un soit disant Maidan 2 à Saint Petersbourg, un financement à hauteur de X milliards pour la promotion de la démocratie en Russie, et que sais-je encore?


      • chios Le 06 août 2014 à 18h09
        Afficher/Masquer

        Je crois qu”en ce moment la Russie doit se sentir bien seule et en immense danger.

        Qui vous dit que l’entente desBRICS est solides?

        Qui vous dit que la Chine ne voudra pas faire un “deal” avec les States” en échange d’une partie du butin de la Russie?

        Qui vous dit que cette histoire de dédollarisation est réelle,ou alors que le FMI tire les ficelles du spectacle?

        Voyez ce qui s’est passé en Ukraine. Ils ont voulu une révolution, ils l’ont eu….voyez le résultat.


        • Phil DeFer Le 06 août 2014 à 18h22
          Afficher/Masquer

          Chios,

          à vous entendre on croirait que la Russie est le Lichtenstein…

          Les Chinois ont 3000 ans de vie politique derrière eux, je ne crois pas un seul instant qu’ils puissent, par appât du gain, se permettre de perdre un de leur plus grand allié, un des seuls avec qui ils pourraient faire front contre les ardeurs US…

          Ils savent pertinemment que si la Russie sombre, ils seront les prochains sur la liste des néocons de Washinghton. Je crois plutôt que nous assisterons tôt ou tard à de plus en plus de cohésion entre les BRICS, forcés de s’entendre contre un même ennemi.

          Et de façon contradictoire, c’est peut être ce fait qui nous poussera vers un conflit généralisé.


          • chios Le 06 août 2014 à 22h48
            Afficher/Masquer

            Non, Phil, c’est justement parce que la Russie est un grand et riche pays peu peuplé qu’il est en danger. “Objet de convoitises”

            La suite de votre post, je me permets de le discuter.

            Les Russes et les chinois, ça n’a jamais été une très bonne entente.
            Voyez comme ils se sont brouillés, au détriment de chacun d’eux, pendant la guerre froide. Des “preuves d’amitié” entre les deux pays? Vous en connaissez?
            Les russes n’aiment pas trop les chinois, ils aiment l’Europe.
            Quant aux chinois, les russes sont ceux qui ont perdu la guerre froide, alors qu’eux, les chinois ont pris le “bon” tournant.
            Par contre, les chinois aiment l’Amérique, déjà à l’époque du dépeçage par les grandes puissances, les américains ont su un tant soit peu se faire “préférer”.
            Puis, il y a eu le voyage de Nixon en Chine, et ce qui a suivi. Tout aurait du laisser croire qu’on allait assister à une autre histoire “post-coloniale”, mais les chinois ont su tirer leur épingle du jeu, et ont gagné.

            J’ai séjourné en Chine, au temps où elle était encore pauvre, et je vous jure, les russes, ça ne comptait pas, mais les américains, si., ils sont “bien vus”.
            On aime leurs produits, leurs films etc, c’est le “dream”,

            Vous me direz, c’est pas de la géopolitique, ça.
            Je vous le concède.

            Je ne crois pas à l’épouvantail des bombes nuclèaires etc.
            Je crois plus au pouvoir des sanctions écinomiques, qui peuvent étrangler un pays, comme cela se passe avec l’Iran, mais je crois que finalement, la Russie, ça lui permettrait d’échapper à la “dutch disease”, la “malédiction du pétrole”.
            Ce qui menace la Russie, c’est le “soft-power” d’une idée:”Indépendance”
            c’est ce qui est actif en Ukraine, demain, ça peut partir dans n’importe quelle république qui a des minorités.

            Entre un “gentil hegemon”,( en présupposant que lesEU puissent devenir cela) et la multipolarité de quelques “grandes puissances” autoritaires, que choisir?

            Indépendance, jusqu’où?
            Sans oublier que cette idée sert magnifiquement les intérêts des “Big Corporate”


            • Phil DeFer Le 06 août 2014 à 23h10
              Afficher/Masquer

              Merci de votre éclairant témoignage.

              Enfin j’espère quand même qu’ils aiment un peu les Russes, vos Chinois… Sinon on est mal… 🙂


            • chios Le 07 août 2014 à 00h34
              Afficher/Masquer

              “Enfin j’espère quand même qu’ils aiment un peu les Russes, vos Chinois… Sinon on est mal… :)”

              ce ne sont pas “mes” chinois.
              J’aime autant, si plus, les russes, ils sont plus …”surprenants” peut-être?

              Les chinois, et autres BRICS, sont en “période d’observation”; l’un de l’autre, et de l’adversaire.

              Les russes sont en scène, et à mon avis ils jouent magnifiquement.


        • Louis Le 06 août 2014 à 18h55
          Afficher/Masquer

          La Chine ne vendra pas la Russie parce que la Russie n’est qu’une étape. Entre les 140 millions de russes et les 1,5 milliards de chinois ceux qui font peur aux USA ce ne sont pas les premiers mais bien les seconds.


          • languedoc 30 Le 06 août 2014 à 20h02
            Afficher/Masquer

            la Russie 8500 ogives nucléaires, les EU 7700. Si j’étais Obama je préférerais, nettement, pour atteindre la Chine, éviter l’obstacle russe. D’autant plus que pour atteindre la Chine il y a des trajets beaucoup plus directs et moins dangereux, les bases américaines au Japon par exemple.


        • lvzor Le 07 août 2014 à 17h58
          Afficher/Masquer

          “Qui vous dit que la Chine ne voudra pas faire un “deal” avec les States” en échange d’une partie du butin de la Russie?”

          Il n’existe plus personne sur la planète qui envisage un deal avec les US car il est notoire que les US ne se sentent engagés par aucun des deals auxquels ils souscrivent. C’est pourquoi les US ne pratiquent plus que la menace, le chantage, la corruption ou l’élimination.


      • theuric Le 06 août 2014 à 18h42
        Afficher/Masquer

        @Louis,
        Votre rapide analyse est intéressante mais je pense amener un complément au sujet de l’Europe.
        L’U.E. n’existe et ne tient que grâce à l’existence même des U.S.A., le moindre signe de faiblesse U.S. ferait exploser L’U.E. et l’euro à plus ou moins brève échéance.
        La locomotive européenne est l’Allemagne, elle en est même la dirigeante en raison du blocage institutionnel de cette union.
        Cette affaire ukrainienne, quoi qu’il s’en dise, a montré l’indigence étasunienne à tous les points de vues, cela en écho de ce qu’il se passa en Syrie il y a quelques temps.
        De plus, des mouvements anti U.E. se font jour en Europe du sud et en Angleterre, mouvement qui, à mon sens, montrent un renouveau politique de cette région puisque ceux-ci s’accordent souvent entre divers pays, ainsi les trois partis politiques représentatifs en France, P.G., D.R., U.P.R. ont trouvé leurs semblables de la Grande-Bretagne jusqu’à la Grèce.
        Les gouvernements de ces nations ne peuvent pas ne pas savoir cet état des faits.
        Ils n’auront, bientôt, dès lors, que deux possibilités:
        -Continuer dans le même registre que précédemment avec le risque d’être renversés;
        -Prendre un virage à 180° et quitter l’U.E. et l’euro.
        De tout cela dépendra leur instinct de survie politique.


  25. мишка Le 06 août 2014 à 16h09
    Afficher/Masquer

    Et il n’y a pas que pour le vol MH17 que ça évolue car quand les sanctions évoluent elles aussi ça donne cela link to russiepolitics.blogspot.ru

    J’aime bien à la fin de l’article le: Et ces chiffres représentent deux jours de sanctions russes.


  26. Nicolas Le 06 août 2014 à 16h10
    Afficher/Masquer

    Il y a apparemment des combats intenses très près de Donetsk (banlieue NO) et vers Chakhtyorsk. Concernant les pertes de Kiev, j’ai signalé un décompte détaillé des pertes confirmées et documentées indiquant 118 blindés perdus (dont 4 ou 5 récupérés par les rebelles) sur une période de 7 jours, qui me paraît très crédible. Ça fait 16 blindés par jour.
    Pour la seule journée d’hier, qui n’était pas très intense puisque Kiev l’a essentiellement consacrée à préparer l’assaut sur Donetsk, Kiev reconnait 18 morts et 54 blessés, soit 72 soldats perdus en une journée. Cela ne compte ni les Secteur Droit, ni les mercenaires étrangers, ni les saboteurs. Et cela ne compte pas non plus les déserteurs ni les prisonniers. Donc on est probablement entre 100 et 200 soldats ukrainiens perdus chaque jour, et entre 10 et 20 blindés perdus chaque jour. Si les rebelles tiennent le choc de l’assaut en cours (des dizaines de tanks engagés sur chacun des 2 fronts principaux), Kiev n’aura probablement plus la force de lancer d’autres assauts significatifs.
    CNN laisse des habitants de Donetsk dire du mal de leurs “libérateurs” et de leurs alliés américains (en expliquant bien sûr que c’est à cause de la propagande russe) link to russian.rt.com
    Les crimes de Kiev continuent, et se multiplient, même. Les maternités, écoles, morgues etc sont des cibles de choix.


    • chios Le 06 août 2014 à 17h08
      Afficher/Masquer

      Voir le lien de omydia suivant celui-ci.

      On occupe l’opinion avec des chiffres ( je me rappelle un billet spectaculaire de 40000 à la frontière, et des variantes à 100000 ailleurs dans la presse, qui avait fait le succès du site d’Olivier, il y a quelque temps déjà…) sur l’influence des agences de presse sur les medias français.

      “Rince and repeat” cô disent les anglos.

      “CNN laisse des habitants de Donetsk dire du mal de leurs “libérateurs”…

      Existence de saboteurs dans ces villes…je n”ai pas de preuves, mais c’est une “technique” comme une autre pour monter vraiment les habitants contre les rebelles.
      C’est aussi très faciles de payer quelques opportunistes pour témoigner dans leur sens.
      cfr la ” libération” de Slavyansk, où, sur une place déserte, on filma quelques (12?, pas plus)
      agitant le drapeau jaune et bleu…et les mêmes recevant leur dû dans d’autres videos et qui pouvaient être tout aussi fake que les “originales.

      Difficile de se faire une idée de ce qui se passe.


    • Jacques Le 06 août 2014 à 21h34
      Afficher/Masquer

      merci de cette chronique quotidienne des combats; c’est nécessaire pour contre-balancer les journaux occidentaux qui ne font que reprendre la propagande de Kiev.


      • chios Le 07 août 2014 à 00h19
        Afficher/Masquer

        Je voudrais me joindre à Jacques.

        Ce serait bien que les posts de Nicolas puissent être mis plus en évidence, quelquefois, je perds du temps à les chercher.


        • chios Le 07 août 2014 à 00h21
          Afficher/Masquer

          Nicolas est un peu notre Saker, ça ressemble, mais pas tout à fait la même chose.


  27. Omiya Le 06 août 2014 à 16h31
    Afficher/Masquer

    L’hystérie occidentale continue (source : link to lefigaro.fr):
    “La menace d’une intervention russe directe en Ukraine est plus grande qu’il y a encore quelques jours, a affirmé aujourd’huile Premier ministre polonais Donald Tusk, alors que l’Otan signalait une présence militaire russe accrue à la frontière ukrainienne.

    “Les informations que je reçois depuis une douzaine d’heures nous permettent d’estimer que la menace d’une intervention directe russe est certainement plus importante qu’il y a encore quelques jours”, a déclaré M. Tusk à la presse.

    “S’il y avait une intervention directe de l’armée russe en Ukraine, ce serait une situation toute nouvelle et, à mon avis, personne n’a de bonne réponse à la question de savoir comment la communauté occidentale devrait y réagir”, a-t-il dit. Selon le chef du gouvernement polonais, “il faut se rendre compte qu’une nouvelle phase de la crise en Ukraine risque d’être plus grave”.

    L’Otan a signalé mercredi que le nombre de militaires russes le long de la frontière avec l’Ukraine est passé de 12.000 à la mi-juillet à 20.000, créant ainsi une “situation dangereuse”. L’Otan craint que la Russie utilise le prétexte d’une mission humanitaire ou de maintien de la paix pour envoyer des soldats dans l’est de l’Ukraine.”
    et ne tient évidemment pas compte du démenti russe (source : link to rt.com) :
    “Moscow slammed NATO and Pentagon claims that Russia is amassing military near the border with Ukraine calling them unsubstantiated, according to a statement made by a Ministry of Defense spokesman.

    “In Russia’s Ministry of Defense such statements only raise sympathy for the speakers of the Pentagon, the US State Department and NATO. It seems the people are serious, but they have to constantly improvise during their speeches to somehow add seriousness to their statements,” said Igor Konashenkov, spokesman for the ministry Major General, on Wednesday.

    Pentagon spokesman, Rear Admiral John Kirby, told reporters on Tuesday that Russia has at least 10,000 troops on Ukraine’s border.

    Following this, on Wednesday, NATO spokeswoman Oana Lungescu stated that Russia has already amassed around 20,000 combat-ready troops on the border.

    Konashenkov said that “we would like to explain to the Pentagon and NATO officials that it is impossible to perform such a manoeuver with thousands of soldiers with weapons and military equipment in such a short time, all the more to keep it secret from OSCE observers now in the region.”

    The regular “tales” of Russian troops amassing near the border with Ukraine are reminiscent “of an auction selling soap bubbles, where the main goal is to set the price higher before the bubble bursts.”

    This is the reason Pentagon and NATO figures vary so much, he explained.

    Russia has conducted a series of war games since the start of the crisis in Ukraine. The latest five-day military exercise started on Monday in Russia’s south at the Ashuluk test site near Astrakhan, more than 700 kilometers away from the Ukrainian conflict zone.

    The tests were scheduled last year, according to Russia’s Ministry of Defense.”


  28. Micmac Le 06 août 2014 à 16h31
    Afficher/Masquer

    Tout le monde parle d’un Sukhoï 25, mais si ce n’était pas un Sukhoï 25? Quelle preuve a t-on que l’avion qui suivait le Boeing était bien un Sukhoï 25?

    Lors de la fameuse conférence de presse du 21 juillet, le responsable russe parle d’un Sukhoï 25, mais le schéma didactique présenté montre la silhouette d’un avion qui ressemble plutôt à un Sukhoï 24, ailes déployées (il s’agit d’un avion à géométrie variable), bombardier ancien mais toujours considéré comme redoutable, et parfaitement capable de régler son compte à un Boeing à 10 000 m d’altitude. Y aurait-il eu une confusion de la part d’un rédacteur du rapport qui n’était pas un spécialiste? Ou bien les russes ont-ils laissé entendre qu’ils en savent beaucoup?

    Ou bien : Le conférencier dit “probablement un Sukhoï 25” et montre la silhouette d’un Sukhoï 24 dans sa présentation. Une façon de laisser entendre : “On dit pas tout mais on sait tout.”?

    link to les-crises.fr

    Sukhoï 24 :

    fr.wikipedia.org/wiki/Soukho%C3%AF_Su-24
    link to avionslegendaires.net

    Armement de bord : un canon automatique de 23 mm (wikipedia fait une erreur avec son 30 mm, toutes les autres sources indiquent 23 mm. Ce calibre est, de plus, un standard des avions militaires soviétiques des années 70).

    Plafond pratique : 16 000 m.

    Vitesse maximale : Environ 2400 km/h (1700 à basse altitude, d’où des chiffres différents suivant les sources).

    Aucun problème pour intercepter un Boeing, même si ce n’est pas pour ce genre de tâche que cet avion a été conçu (pénétration à basse altitude et attaque au sol). En plus c’est un avion beaucoup plus gros que le Sukhoï 25, plus gros même qu’un chasseur moderne, donc bien visible du sol, ce qui expliquerait les nombreux témoignages de personnes au sol.

    Certains impacts relevés sur l’avion font penser à des impact de 20 à 30 mm, difficile à dire sans pied à coulisse… D’autres sont de beaucoup plus petit calibre. Je n’ai pas trouvé de “pods” de mitrailleuses pouvant être monté sur des avions russes. Cependant, la masse et la trainée de tels pods, s’ils existent, montés sur cet avion, ne l’empêcheraient pas d’intercepter un Boeing sans problèmes.

    Autre chose : il s’agit d’un bombardier n’emportant pas de radar de suivi actif comme un chasseur, donc ne laissant pas la signature d’un chasseur sur un radar militaire, mais pouvant par contre emporter pas mal de matos de contre-mesure électronique.

    … et bien sûr, les ukrainiens en ont en service (quelques dizaines d’après Wikipédia)…

    Bon, je dis ça, je dis rien… Je ne sais rien comme tout le monde. Ce n’est pas moi qui ai relevé cette silhouette de Sukhoï 24, je l’ai lu je ne sais plus trop où il y a quelque jours, mais ça m’avait frappé…


    • Nicolas Le 06 août 2014 à 16h50
      Afficher/Masquer

      “le schéma didactique présenté montre la silhouette d’un avion qui ressemble plutôt à un Sukhoï 24”
      Faut pas chercher midi à 14 heures sur ce schéma didactique, le 777 est un biréacteur, quadri sur le schéma : avion de ligne / avion militaire, suffisant pour le schéma.


    • madake Le 07 août 2014 à 01h28
      Afficher/Masquer

      Celà m’avait frappé aussi,
      ca pourrait être de la diplomatie subtile,
      genre j’annonce un avion que je sais eronné, à tout le monde,
      mais je montre le bon sur le schéma.

      Un message direct destiné aux auteurs du massacre.

      Il est vrai qu’avec les moyens déployés d’analyse photographique, d’imagerie radar,
      on n’est était plus à rechercher une représentation du SU25.
      @ suivre.


  29. Nicolas Le 06 août 2014 à 16h39
    Afficher/Masquer

    Communiqué de la RPD du 31 ou du 1er, traduit par des pro-rebelles (j’ai changé 2-3 mots, il reste quelques erreurs mais c’est compréhensible.

    Le ministre de la Défense de la Republique Populaire de Donetsk (RPD) Igor Strelkov a fait un briefing spécial ou il a declaré que, selon les données de renseignement de la RPD, les forces militaires ukrainiennes préparent des attaques terroristes dans le Donbass.

    Lors d’une conférence d’urgence, a également participé Vladimir Antyufeev, vice-premier ministre de la RPD, en prévision de questions des journalistes, il a résumé les réponses aux questions fréquemment posées:

    «Premièrement, Poutine ne m’a pas appelé, et je ne l’ai jamais rencontré. Deuxièmement, ni moi, ni mon personnel ne sont pas membres de la FSB. Troisième, Boeing abattu non par des représentants des forces armées de la RPD, et la Russie. Quatrièmement, ni moi ni Igor Strelkov ne connaissons aucun des employés de l’administration du président russe.» dit Antyufeev.

    “Est-ce que nous espérons l’aide de la Russie? Oui, nous l’espérons. Et elle est là — un soutien politique fort. Avec son aide, nous avons l’intention de sortir de la situation», a conclu son discours Antyufeev.

    Le ministre de la Défense de la RPD Igor Strelkov a déclaré ce qui suit: «Selon les données de renseignement de la RPD , les troupes ukrainiennes punitifs préparent une provocation majeure, dont l’objectif est de déclarer la RPD comme une organisation terroriste, d’accuser nous du terrorisme et de la destruction de la population civile.

    Cette fois, l’idée des punisseurs est si monstrueuse qu’elle est probablement difficile à croire. Difficile à croire pour ceux qui n’ont pas vu les tirs des bombes au phosphore dans les localités et pour ceux qui n’ont pas vu les personnes touchées par les armes chimiques ukrainiens.

    Le mensonge éhonté que les médias ukrainiens expriment , ainsi que les actes barbares de l’armée ukrainienne indiquent non seulement que l’ennemi n’a rien de sacré, mais qu’ il n’a même en principe aucune limite morale .

    Selon les données que nous avons obtenues – et elles sont suffisamment prouvées, pendant trois nuits dans le territoire de Kramatorsk par les avions de transport militaire ukrainiens ont été déplacés et déployés trois produits: c’etait des fusées pour les lance-missiles «Point U » . En ce moment ces missiles sont en cours de maintenance et se préparent à lancer.

    Comme les cibles pour les lance-missiles ce sont (à titre de supposition) des usines du traitement des eaux usées à Donetsk et à Lougansk. Un autre objectif est une usine chimique “Styrol” avec des réserves d’ammoniac. Avant les missiles seront lancés, aura lieu la campagne de propagande, qui sera déclaré que les soldats de l’ Armée de la Republique Populaire de Donetsk préparent à mener des attaques terroristes sur les installations chimiques », a déclaré Strelkov.


    • languedoc 30 Le 06 août 2014 à 19h11
      Afficher/Masquer

      Croyez vous qu’ils vont s’en sortir, qu’ils ne vont pas tous être massacrés? Quand on voit ce que l’armée ukrainienne est en train de préparer.


  30. Omiya Le 06 août 2014 à 16h43
    Afficher/Masquer

    Moscou se moque ouvertement du Pentagone et dit qu’il envisage d’ouvrir des comptes sur les réseaux sociaux pour donner aux représentants de la communauté du renseignement des États-Unis des informations objectives et non biaisées sur les actions entreprises par les forces armées russes (source : link to en.itar-tass.com)
    “To give aid to officials from the Pentagon and the US State Department and to rule out insinuations about “a Russian military threat,” Russian Defense Ministry is mulling creation of special accounts in social networks and video hosting resources to bring unbiased information about actions taken by Russian Armed Forces to representatives of the US intelligence community,”
    Dommage que notre presse servile ne rapporte pas ce communiqué qui montre en peu de mots l’absurdité des dirigeants occidentaux.


  31. Nicolas Le 06 août 2014 à 16h58
    Afficher/Masquer

    Les 2 Espagnols des brigades internationales, à Donetsk parlent de la rébellion link to youtube.com


  32. Thalie54 Le 06 août 2014 à 17h14
    Afficher/Masquer

    Voici une bonne nouvelle. Si elle est confirmée, cela prouve que la “mayonnaise” US/UK ne prend pas.
    link to histoireetsociete.wordpress.com


  33. Thomas Le 06 août 2014 à 18h52
    Afficher/Masquer

    N’est-il pas évident que l’armée ukrainienne est coupable ? Donc reste à savoir si les médias de masse en France auront le courage de le dire !

    Non ?


    • languedoc 30 Le 06 août 2014 à 19h02
      Afficher/Masquer

      Que ce soit évident, n’est pas suffisant, il faut des preuves irréfutables et encore…


      • chios Le 07 août 2014 à 00h54
        Afficher/Masquer

        Entre évidence et preuve…

        L’anglais “evidence” a-t-il le même sens qu’en français?
        et quel est son sens?

        Souvent ,quand je vois “evidence” dans un article anglais, j’ai envie, (envie seulement ) de “sortir mon revolver”, comme disait l’autre. Cette expression, son ambiguité, ne serait-elle pas une des “armes majeures” de la “narrative” anglo saxonne?.


        • Nihil Le 07 août 2014 à 21h50
          Afficher/Masquer

          “Evidence” (eng.) veut dire “preuve” (fr) – dans ce contexte.


  34. Caroline Clownesque Le 06 août 2014 à 19h02
    Afficher/Masquer

    [Humour] Une synthèse de la situation en 1 minute 30 chrono.

    link to youtu.be a


  35. dawnone Le 06 août 2014 à 19h19
    Afficher/Masquer

    HS: Un film 18+ sur le sujet de la démocratie Ukrainienne et les civils bombardés. A diffuser largement. Il est destiné à la scène internationale. Sous titré ENG.

    link to youtube.com


  36. Nanker Le 06 août 2014 à 19h31
    Afficher/Masquer

    « Accepter la réalité »

    Vaste programme… Comme le disait Karl Rove pendant les années Bush Jr « c’est NOUS qui créons la réalité ». Doctrine qui semble avoir été reprise par Barack Oblabla…


  37. Nicolas Le 06 août 2014 à 20h12
    Afficher/Masquer

    D’après ce que j’ai lu, Yarosh est dans un hôpital de Marioupol, ville occupée par l’armée de Kiev depuis le 9 Mai. La conquête de cette ville a fait environ 100 morts, essentiellement des civils. Il s’agit vraiment d’une armée d’occupation.


  38. Nihil Le 06 août 2014 à 20h22
    Afficher/Masquer

    D’habitude le 6 août la presse intox nous rappelle Hiroshima 1945.
    Pas grand chose cette année… Un signe ?


  39. Minority-Report Le 06 août 2014 à 20h37
    Afficher/Masquer

    les mobiles :
    1- Barraque Obama est profondément vexé aprés la Syrie et la Crimée.
    2- pour rester dans l’histoire
    il ne veut pas être le 01er président “démocrate” noir Américain à faire perdre à son Pays, le classement de 01er puissance économique (et militaire) mondiale au profit de la Chine.
    En provoquant une grave crise qui impacte à la fois la Russie et l’UE, il atteint là, la Chine.
    et En plus il provoque une augmentation des dépenses militaires , ce qui est bon pour son Pays.
    En plus, si sa stratégie fonctionnait vraiment, ce dont je doute ,il resserre les liens avec ses alliés.
    Comme cela , il pourra finir son mandat sans la HONTE….
    3) Je ne suis pas d’accord avec l’affirmation : La Russie ne fait plus peur.
    Les statistiques de vente de couches culottes pour adultes ont énormément augmenté en Allemagne d’abord, mais aussi en Pologne plus récemment :
    a) parce que la population vieillit (vrai pour l’allemagne)
    b) parce qu’ils font dans leur froc…


    • odjo Le 07 août 2014 à 02h49
      Afficher/Masquer

      je pense plutot au mid-election en Novembre pour le congress et en partie le senat Americain .


  40. Louis Le 06 août 2014 à 20h39
    Afficher/Masquer

    Une interview de Jean Pierre Chevenement pour Europe 1. Il casse du sucre sur les politiques d’ingérence et aborde l’Ukraine en fin d’interview pour dénoncer l’attitude de Porochenko qui massacre son peuple.

    link to dailymotion.com

    Côté français VGE aussi avait dénoncé fermement il y a plusieurs mois l’attitude américaine et européenne. C’est à ça qu’on reconnait les hommes politiques qui ont leur carrière et leur vie derrière eux : ils n’ont plus rien à perdre et ne font plus de langue de bois ! =)


    • Jub Le 06 août 2014 à 22h15
      Afficher/Masquer

      Merci, c’est cours vers la fin de l’interview mais BON SENS que c’est rare ce genre d’intervention. Au lieu du tout est d’un côté ou de l’autre enfin quelqu’un qui voit un instant, juste un petit instant, l’enjeu sociétal de ce conflit. Ce qui n’est pas rien!


    • Phil DeFer Le 06 août 2014 à 22h32
      Afficher/Masquer

      La panique de l’intervieweur (désolé, j’écoute pas E1, je sais pas comment il s’appelle) quand Chevènement parle de l’Ukraine ! Le bras en l’air, ne sachant comment l’arrêter ! Par pitié, parlons de politique intérieure maintenant ! Ah ça, une chouette de bonne idée de filmer dorénavant les émissions de radio ! Muarf !


  41. Jacques Le 06 août 2014 à 21h09
    Afficher/Masquer

    Très bon article, et traduit dans un français très agréable, merci à ceux à qui nous la devons; il fait un bon résumé des faits, il n’y manque que le séquestre des enregistrements du contrôle aérien ukrainien par les services secrets de Kiev. Dommage, parce que ça suggère non pas une erreur, mais bien un crime délibére.


  42. languedoc 30 Le 06 août 2014 à 21h23
    Afficher/Masquer

    Le Boeing malaisien MH17 qui s’est écrasé en juillet en Ukraine aurait été abattu par un missile air-air et un obus de 30 mm d’un avion d’attaque SU 25, rapporte le journal malaisien New Straits Times, se référant aux experts. Plusieurs photos du crash montrent etc….(Ria novosti 21 h 14.) Ca confirmerait ce que nous a révélé R. Parry dans son article. Si les EU n’ arrivent pas à faire taire les malaisiens, adieu le consensus. Ca, c’est vraiment, une bonne nouvelle.


    • Phil DeFer Le 06 août 2014 à 21h33
      Afficher/Masquer

      Bonjour Languedoc 30, moui, le seul souci c’est que je viens de me fader le New Straits Times (la version online bien sûr) et je ne vois nulle part de telles assertions… Un peu peur que ce soit de la propagande russe pour le coup…


      • Crapaud Rouge Le 06 août 2014 à 21h55
        Afficher/Masquer

        Si les Malaisiens ont vraiment fait cette annonce, il ne faut pas s’étonner qu’elle ne soit pas reprise par nos merdias, mais qu’elle le soit par la Russie. D’où cette impression que ce pourrait être de la propagande.


        • Phil DeFer Le 06 août 2014 à 22h08
          Afficher/Masquer

          D’accord Crapaud, mais sur le site du New Straits Times, c’est un tout petit peu plus bizarre…


      • Phil DeFer Le 06 août 2014 à 22h07
        Afficher/Masquer

        Vi, et ce qui m’inquiète c’est l’absence de liens vers New Straits Times… Bien sûr, je ne suis pas là pour dire que ce sont des mensonges, mais bien pour être le plus objectif possible et raisonner sur des faits tangibles… Maintenant peut être que la ligne éditoriale du New Straits Times diffère entre la version papier et la version online.


    • Osperato Le 07 août 2014 à 03h25
      Afficher/Masquer

      Est-ce l’article en question ?
      – US analysts conclude MH17 downed by aircraft –
      Haris Hussain
      7 August 2014 @ 8:20 AM
      link to nst.com.my

      ” … Yesterday, the New Straits Times quoted experts who had said that photographs of the blast fragmentation patterns on the fuselage of the airliner showed two distinct shapes — the shredding pattern associated with a warhead packed with “flechettes”, and the more uniform, round-type penetration holes consistent with that of cannon rounds … “


  43. Jub Le 06 août 2014 à 22h29
    Afficher/Masquer

    Exact, aucun lien et sur New Straits Time absolument rien. A quoi ils jouent Ria ?


    • sam Le 06 août 2014 à 22h35
      Afficher/Masquer

      Les réseaux sociaux les gars … les réseaux sociaux :-p

      link to twitter.com


  44. timi49 Le 06 août 2014 à 22h39
    Afficher/Masquer

    Ce qui est repris par les médias c’est cette soi-disant concentration des troupes russes aux frontières ukrainiennes. On redoute même une invasion imminente …


  45. Zebulon Le 06 août 2014 à 23h08
    Afficher/Masquer

    au courant ? source CBC link to youtube.com


    • Phil DeFer Le 07 août 2014 à 01h54
      Afficher/Masquer

      Je note que la vidéo a été posté le 30 juillet sur YouTube et mise en ligne par cbcnews le 29… Et en plus; cette ‘bombe’ médiatique date de plus d’une semaine ?! Incroyable.


  46. perceval78 Le 06 août 2014 à 23h09
    Afficher/Masquer

    Les russes appellent la croix rouge l’OTAN crie à l’agression , ils la veulent leur agression ces chiens fous, il faudrait peut être déjà préparé un tribunal international pour ces cinglés.

    Remarque : NATO_Source sponsorisé par Airbus Group

    NATOSource ?@NATOSource 1h
    @washingtonpost: Putin “has evolved into a dangerous rogue who threatens the stability & peace of Europe” #Ukraine link to atlanticcouncil.org

    NATOSource ?@NATOSource 1h
    WaPo: The West Must Prepare for a Wounded Putin to Become Even More Aggressive #Ukraine
    link to atlanticcouncil.org … pic.twitter.com/pWMuWdCPlN

    MFA Russia ?@mfa_russia 1h
    Lavrov Urges Red Cross to Decide on Aid to East #Ukraine Promptly link to en.ria.ru

    toomas hendrik ilves ?@IlvesToomas 4h
    Hagel: Growing Threat of Russia Invading Ukraine link to nyti.ms

    NATOSource ?@NATOSource 5h
    SecGen @AndersFoghR: Each NATO Ally has to Pull its Weight After Russia’s Threats
    link to atlanticcouncil.org … #Ukraine pic.twitter.com/sczKmY81Xe

    RIA Novosti ?@ria_novosti 5h
    Lavrov hopes international #redcross committee will promptly decide on humanitarian aid to southeastern Ukraine

    François Heisbourg @FHeisbourg · 3h
    Sensible review @PolishEmbassyUK:Sir @RichardEvans36 in @guardian on Ribbentrop-Mołotow Pact & book by RogerMoorhouse link to bit.ly


  47. Leterrible Le 06 août 2014 à 23h19
    Afficher/Masquer

    Malgré des titres “accrocheurs” certains média(s) en ligne reprennent une phraséologie plus prudente voire honnête…virage à 90° de bonne augure…??

    link to lalibre.be
    dont j’extrais :
    – – – “Un Boeing de Malaysia Airlines assurant la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur a été abattu le 17 juillet par un missile pendant qu’il survolait l’Est de l’Ukraine.
    La catastrophe aérienne a fait 298 morts au total, dont 193 Néerlandais, 44 Malaisiens et 28 Australiens. Kiev et les Occidentaux accusent les rebelles d’avoir tiré le missile tandis que Moscou et les insurgés montrent Kiev du doigt…”

    et
    – – – “Plus tôt dans la journée, les experts néerlandais chargés de l’enquête sur les causes du drame avaient indiqué que leur rapport préliminaire serait rédigé avec “quelques semaines” de retard en raison de la situation complexe en Ukraine….
    M. Aalbersberg a remercié les locaux du “soin et du respect” dont ils ont fait preuve en rassemblant des corps après l’accident. Ils ont aussi permis de retrouver des effets personnels
    “.


  48. perceval78 Le 06 août 2014 à 23h26
    Afficher/Masquer

    Enfin des résultats concrets, quasi immédiats
    =
    link to lemonde.fr
    =
    Je serais à la place des gars qui vont se retrouver au chômage, je demanderais au gouvernement de sortir les preuves accusant la Russie …


    • Jub Le 06 août 2014 à 23h32
      Afficher/Masquer

      J’aimerais qu’il en soit autrement mais j’ai peur que la Russie, tant que nous ne sommes pas en hiver, n’a que peu de répondant face aux sanctions européennes.
      Finalement, de tous temps, le meilleur allié de la Russie c’est l’hiver.


      • languedoc 30 Le 06 août 2014 à 23h55
        Afficher/Masquer

        L’hiver? Avec le réchauffement de la planète, il risque de lui faire défaut également. Je rigole, ne vous en faites pas pour la Russie, elle en a vu d’autres. Ce qui m’inquiète c’est la totale irresponsabilité du camp d’en face.


        • Mimi Le 07 août 2014 à 03h58
          Afficher/Masquer

          Les russes . Les nazis , Staline, et au final Eltsine, en baver ils savent ce que ca veut dire.
          Donc c’est pas ce qui va leur faire peur.
          Les sanctions ca va les gêner, mais ca va pas les mettre en l’air bien au contraire c’est très mal les connaitre.
          Ca va les souder.
          Par contre les Ukrainiens eux ils vont en baver. Et c’est pas l’EU qui va les aider. Ni les US.
          Si tout se passe bien ils vont tous immigrer en Crimée. C’est le nouveau eldorado russe. La cote d’azur et la costa brava.


  49. Mimi Le 07 août 2014 à 03h46
    Afficher/Masquer

    Je voudrais rappeler que la Chine n’a pas trop apprécié le coup des subprimes.
    Ils ont une certaine dent contre l’oncle Sam. Mais n’oublient que c’est un gros client pour leurs usines. Donc on y va doucement . La Chine ne veut pas non plus que son marché UE plonge. Donc encore plus doucement. L’oncle n’a jamais voulu que l’Europe se marie avec la Russie c’etait trop gros pour eux. La russie a essayé 3 fois et 3 les allemands on dit non. Donc la Russie a changé de coté. Et comme VP n’est pas du genre a se coucher facilement il a réagi rapidement. Comme toujours on a raté le coche.. Et pour revenir ca va etre difficile. Et dire que les russes sont plus francophiles que les français c’est a pleurer. Les chinois comme a leur habitude attendent et voient a plus long terme. Ce qui est amusant c’est qu’ils ont investi à fond en Crimée.
    Donc la Crimée pas touche.
    De penser que VP ne sait pas ce qu’il s’est passé du crash, comment et qui !!! Il n’a pas besoin des boites noires. Mais il attend tranquillement . Il sortira du bois quand il le décidera. Ou il négociera très cher. Il place ses pions et regarde.
    Je pense qu’il redoute aussi la folie de l’Otan et des US.
    Mais si on va au clash ce que je redoute, il ne lâchera pas le morceau.
    Et la c’est fini. Ce n’est, ni nous, ni lui qui décideront.
    La folie est possible. Nous ne pouvons nous battre que pour la Paix……


  50. VladP Le 07 août 2014 à 05h58
    Afficher/Masquer

    À propos des sanctions en Suisse, je viens d’entendre a la radio que la Suisse n’acceptera d’appliquer que les seules sanctions décidées par l’ONU; mais EN AUCUNS CAS celles ordonnées par les usa, l’ue ou l’otan!
    Les infos d’hier etaient un fake! :-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-)



Charte de modérations des commentaires