Il arrive ça quand on nomme des incultes au pouvoir…

“Mais enfin écoutez face à la menace que nous connaissons, dans le monde particulièrement trouble dans lequel nous vivons (menaces terroristes, drames migratoires en Méditerranée, défis climatiques, défis économiques…), un pays comme le nôtre qui en plus s’est construit à travers un État fort mais qui garantie les libertés, doit se donner les moyens de lutter notamment contre le terrorisme. C’est quoi ce débat sur les libertés ?”


Manuel Valls sur France Inter (extraits) par Numerama

Oui, on se le demande…

P.S. Mention spécial pour un autre charlot :

IL A OSÉ LE DIRE

Bruno Le Roux : “Avec nous, les Français n’ont rien à craindre de la loi sur le renseignement”

Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée nationale, était l’invité de la matinale de Patrick Cohen pour défendre la loi sur le renseignement qui devrait être adoptée cet après-midi par les députés. Et pour rassurer les auditeurs sur ce texte controversé, le député de Seine-Saint-Denis a avancé un étrange argument que l’on peut résumer de la sorte : “Si vous estimez que cette loi est mal boutiquée et si vous redoutez que dans le futur le pouvoir politique en fasse mauvais usage, ne vous inquiétez pas et votez pour nous qui sommes les amis de la liberté” ! Voilà un raisonnement fulgurant…
Président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale est un job loin d’être confortable tous les jours. Surtout lorsque le gouvernement que l’on soutient passe son temps, sur le plan social, économique ou des libertés publiques, à vous compliquer grandement la tâche. C’est la situation dans laquelle s’est retrouvé Bruno Le Roux, élu du « 9-3 » et patron des députés socialistes, venu défendre la loi sur le renseignementce matin sur les ondes de France inter.

Pas une mince affaire pour Le Roux qui a peiné à démontrer que l’indépendance de la commission de contrôle, l’organe qui sera chargé de surveiller l’activité de nos services de renseignement, était assurée. « Tous les outils peuvent être mis en doute, s’est justifié notre socialiste, ensuite c’est la pratique. Nous vivons dans une République sur lequel le pouvoir politique dans notre pays qui, d’ailleurs, est jugé très régulièrement par les électeurs qui doivent, s’ils ont peurs de la façon dont les moyens sont utilisés, en faire aussi un argument… ».

Une phrase alambiquée que l’on pourrait résumer de la sorte : « Si vous estimez que cette loi est mal boutiquée et si vous redoutez que dans le futur le pouvoir politique en fasse mauvais usage, ne vous inquiétez pas il y a des élections dans notre pays » ! Et, bien évidemment, notre homme sait pour qui il faut voter : « Des électeurs viennent me voir en me disant (…) l’outil tel que vous le mettez en place, il peut-être mal utilisé demain par d’autres… Eh bien faites-en un critère de choix pour le jour où vous choisirez ceux qui doivent assumer les responsabilités ». En clair, si vous avez peur que l’UMP ou le FN, parvenus au pouvoir, se mettent à surveiller tous les citoyens grâce à cette loi pondue par les socialistes, votez donc… pour les socialistes !

Voilà un raisonnement puissant. Brillant même. Faut-il rappeler à Bruno Le Roux, qui connaît pourtant l’histoire de la Ve République sur le bout des doigts, que nous avons connu par le passé un président socialiste qui ne dissuadait pas vraiment ses collaborateurs d’utiliser les services de renseignement pour écouter citoyens et journalistes. Surtout, faut-il lui rappeler qu’une loi ne doit pas être jugée à l’aune de ceux qui devront l’appliquer mais pour ce qu’elle comporte en soi de risques, sociaux, économiques et dans ce cas précis, de menaces pour nos libertés individuelles ?

En fait, sans doute l’ignorait-il, mais Le Roux a le génie de Bertolt Brecht. Comme le dramaturge allemand qui écrivait « Puisque le peuple vote contre le gouvernement, il faut dissoudre le peuple », le député PS a La Solution a tous nos problèmes : « Puisque que ce gouvernement agit contre le peuple avec une loi mal fichue et dangereuse si elle tombait entre d’autres mains, il faut que ce peuple reconduise ce gouvernement au pouvoir ». Logique. Ou tragique, c’est au choix…

Source : Marianne

52 réponses à Loi renseignement 3 : … car not’bon’ Vallssolini ne voit aucun problème : “Mais c’est quoi ce débat sur les libertés ?! “

Commentaires recommandés

casper Le 06 mai 2015 à 04h55

“Eh bien faites-en un critère de choix pour le jour où vous choisirez ceux qui doivent assumer les responsabilités”

T’inquiète, mec. Message reçu. Toi et tes copains vous êtes pas près de le revoir, mon bulletin de vote.

  1. Manu Le 06 mai 2015 à 03h12
    Afficher/Masquer

    Putain mais qu’est-ce qu’ils sont graves…

    Désolé, mais on peut plus être poli quand on entend ça. A la corde, haut et court.

    Le pire dans cette histoire (et les autres) c’est qu’ils sont certainement sincères quand ils dégueulent leur fascisme.


    • Ali Le 06 mai 2015 à 08h11
      Afficher/Masquer

      C’est ce que me disait un journaliste qui a l’habitude de les fréquenter, la plupart du temps ils croient à ce qu’ils disent. On retrouve également ce phénomène chez certains (mauvais) commerciaux, à force de raconter leurs bobards ils y croient.

      L’autre problème c’est leur façons préférés de régler les problèmes sociaux et économiques (guerre, répression, flicage, …) qui montre au fond qu’on est encore loin d’être civilisé.
      Mais faut avouer qu’on voit ce genre de choses à tous les niveaux de classe sociale, la plupart du temps c’est celui qui gueule le plus fort qui s’impose, sans parler qu’il vaut mieux être un “tueur” pour s’imposer en entreprise. Pas de place aux faibles (et on est toujours le faible de quelqu’un).

      Donc les choses changeront peut être le jour ou les mentalités changeront, lorsque l’on deviendra réellement civilisés. Lorsque l’on écoutera la raison au lieu d’être dominé par nos peurs et nos égos (entre autre). La faute n’incombe pas qu’à nos dirigeants (même s’ils devraient montrer l’exemple) mais aussi à tout ceux qui reproduisent le même schéma, riche ou pauvre.

      Sinon il devrait bien y avoir une compagnie qui nous pondra une solution pour contourner leur flicage, il y a un marché à prendre et ça m’étonnerais qu’il reste vide.


      • koui Le 06 mai 2015 à 20h53
        Afficher/Masquer

        Au contraire de vous, je crois que presque tout le monde croit ce qu’il dit, et a besoin de s’en convaincre pour être en paix avec soi-même et convaincre les autres. Ce n’est pas le propre de “(certains (mauvais) commerciaux”.

        L’affabulation est une qualité essentielle pour réussir. Il ne suffit pas d’avoir des connaissances, il faut avoir du “savoir être”, c’est à dire, souvent, savoir se convaincre de choses qui semblent tout à fait fausses à un esprit rationnel.

        Heureusement, des gens sont payés très cher pour transmuter le mensonge utile en vérité, ce sont les “experts”, agitateurs d’idées et autres think thank. Leur rôle est avant tout de fournir des éléments de pensée conforme au besoin du systéme à nos dirigeants. Les politiciens sont des hommes comme les autres, ils ont une morale.

        Vu de loin, on constate qu’il n’y a aucune cohérence dans l’argumentation puisque des principes opposés peuvent être utilisés alternativement selon les besoins du jour. Le récit fait souvent appel à des événements historiques ou des chiffres qui sont eux mêmes subvertis dans un sens avant d’être réécrit autrement quand le besoin change. C’est le “virtualisme” de Philippe Grasset, le monde de “La Vérité avant derniére” de Philip k Dick. Nous sommes sorti de la galaxie Gutenberg avec ses “écrits qui restent” pour rentrer dans la réalité ephemere du storytelling numérisé. Les “vieux”, moulés par les principes de la logique et dotés de mémoire, crient au mensonge et au complot. Mais c’est faire trop d’honneur aux crétins : ils ne savent pas ce qu’ils font, ni ce qu’ils disent, en toute sincérité.


        • Ali Le 07 mai 2015 à 07h13
          Afficher/Masquer

          “Au contraire de vous, je crois que presque tout le monde croit ce qu’il dit”
          Je ne dit pas le contraire et les mécanismes psychologiques peuvent être multiples pour l’expliquer. Mais je rebondi direct sur votre conclusion car je pense que l’on touche aux origines du problème.

          “Les “vieux”, moulés par les principes de la logique et dotés de mémoire, crient au mensonge et au complot”

          Déjà de tout temps et à tout niveau de classe sociale il y a eu des mensonges et des fois des complots, mais pas que. Donc se focaliser là dessus est surtout improductif, je m’explique.

          De tout temps (une fois de plus) il y a eu une minorités qui a dirigé une majorité. Parmis cette minorité il y a des clans qui pratiquent des jeux d’alliances en fonction de leurs intérêts du moment, un jour amis, un jour ennemis (ce qui permet à certains d’élaborer des théories fumeuses alors qu’au fond c’est assez logique). Tout celà leur permet de faire du bizness, d’amasser de l’argent et d’avoir du pouvoir. Pas de mensonges, pas de complots hyper secrets. Ça se passe et ça c’est toujours passé sous nos yeux.
          Ensuite le principale problème pour la majorité (le peuple) est de savoir si la minorité partage de manière équitable ou lui jette un os à ronger. En fonction de ça il y aura satisfaction ou mécontentement.

          De nos jours cette minorité est principalement composé de banques et de multinationales, et pour simplifier les politiciens font le tampon entre eux et nous (certains comme la famille bush sont les deux à la fois). Force est de constater qu’actuellement on nous file un os à ronger (politique de rigueur) donc ça génère du mécontentement (à juste titre vu l’argent qui circule, mais là encore rien de nouveau) et comme ils ne veulent pas lacher plus d’argent il y a augmentation de la répression et du flicage pour gérer le mécontentement (là aussi déjà vu).

          Du coup, à se perdre dans l’élaboration de théories complexes qui cherchent à démontrer qui ment, qui complote, qui dit à nos dirigeants quoi penser, qui vole nos emplois, etc… on en oublie l’essentiel et nous perdons dans des conjonctures stériles au lieu de simplement se focaliser à réclamer notre part du gateau et trouver des solutions concrètes pour rappeler nos dirugeants à l’ordre; inutile d’aller trop loin (si ce n’est d’exposer des faits, et non des théories reposant sur des suppositions, pour comprendre ce qui se passe autours de nous et éviter de se faire prendre pour un jambon sans virer parano et aigri, bien sûr).

          On pourrait aussi tenter de vivre en marge de tout ce bordel, ou tenter de vivre simplement sa vie sans tomber dans le piège de leur marketing consumériste qui nous amène à en vouloir toujours plus (autrement dit éviter de leur filer plus d’argent pour pas grand chose alors qu’on leur en réclame), ou tenter de faire fortune, ou tenter de rentrer en politique, ou tenter de trouver chaque jour à manger pour certains, ou tenter de créer un contre pouvoir, ou encore autre chose en fonction des rêves et des affinités de chacun. Mais c’est un autre débat.

          Ps : j’ai beaucoup schématisé mais difficile de tout argumenter/nuancer dans un commentaire.

          Ps2: désolé si j’ai pu être cassant mais les histoires de complot commencent à me courir


          • georges dubuis Le 07 mai 2015 à 09h50
            Afficher/Masquer

            Respirer ensemble, conspirer
            Pratiquer ensemble, comploter
            Les riches et la richesse, c’est le réseau…….les pôvres ont juste des mobiles.
            La vie, c’est peu de choses disent il, et pour eux c’est vrai, faut en profiter s’empressent ils d’ajouter !
            Notre seul ami s’appelle connaissances, au sens très large du terme.
            Mon but dans la vie , c’est de les partager le plus pratiquement possible, contactes, toujours.
            Le nom de dieu est: chance, l’expression est largement utilisée par ceux qui n’en ont pas.


    • rouille Le 06 mai 2015 à 11h02
      Afficher/Masquer

      Je ne crois pas qu’ils soient sincères, c’est juste un discours qui nous vient d’outre Atlantique. Ces méthodes de rhétorique basées sur le chantage sont pondues par les communicants américains. On l’a bien écouté dans les discours de Bush: “soit vous êtes avec nous soit vous êtes avec les terroristes”.
      Même le slogan “nous sommes Charlie” est tiré du film Taxi Driver “nous sommes le peuple”. On est pas habitué à cette dialectique chez nous, pourtant ce discours s’infiltre de plus en plus dans les débats télévisés.
      Donc pour Leroux, c’est logique dans la démarche américanisée du PS de dire “soit cette loi est appliquée à bon escient avec nous, soit elle sera mal appliquée avec nos adversaires politiques”. Nous sommes passés en mode binaire depuis le 11 septembre 2001, “0 ou 1”. Notre culture fonctionnait plus sur “0 ou 1 ou peut-être”. Et c’est dans ce peut-être que résidait toute l’intelligence de notre nation. Le doute est un élément essentiel de notre capacité à réfléchir.
      Le PS s’est embarqué dans ce mode binaire sans aucune retenue et c’est sans aucune retenue non plus que Valls pose cette question: “C’est quoi ce débat sur les libertés?”


      • Ali Le 06 mai 2015 à 13h09
        Afficher/Masquer

        L’un n’empêche pas l’autre. Alors bien sûr que la france s’est américanisé (trop à mon goût) et qu’à la base les usa ont une vision binaire du monde, mais celà ne veut pas dire que nos dirigeants ne croient pas à ce qu’ils disent. Et s’ils reprennent la méthode américaine c’est juste qu’elle a fait ses preuves pour ce qu’ils veulent mettre en place (malheureusement).

        A ne pas oublier non plus que les usa ont tout fait pour former/influencer/récupérer cette génération de dirigeants via leurs réseaux young leader et compagnie.

        Après je dis pas qu’ils sont toujours sincères, mais je crois que la plupart du temps ils sont convaincus de ce qu’ils disent. En fait j’imagine que c’est un peu des deux avec des nuances au milieux (pour ne pas être binaire justement).


        • rouille Le 06 mai 2015 à 15h18
          Afficher/Masquer

          C’est vrai que nos dirigeants politiques font un peu “Génération Tupperware” quelque part^^.


      • PAS SUR LA TETE AIE Le 06 mai 2015 à 17h22
        Afficher/Masquer

        Nous sommes très mal barrés!
        Bruno Le Roux, Young Leader, promotion 1998, en compagnie de Henri de Castries (PDG AXA, Pdt Bilderberg), Nicolas Bazire (affaire Karachi), Sylvie Kauffmann, Aquilino Morelle (brosse à reluire), Marisol Touraine, and so one

        http://www.frenchamerican.org/youngleadersclasses

        Je vous propose d’adresser aux députés ce message par mail, tweeter, facebook :
        “Désormais, vous êtes sous la surveillance des citoyens”
        Le programmer en routine doit être possible.


    • Feuille de Mars Le 06 mai 2015 à 12h54
      Afficher/Masquer

      Je m’amuse parfois à penser que le traité transatlantique pourrait (insistons sur le conditionnel) être notre seul espoir de lutte contre la dérive du système : une entreprise privée voit son C.A. baisser à cause de la peur de ses clients d’être espionnés par l’état-français, hop, un petit coup d’injonction et de plainte devant le tribunal d’arbitrage, on fait payer à l’état/aux contribuables un ou deux milliards d’euro-dollars pour le préjudice et … cette loi ne s’appliquera plus aux gens utilisant le système de cette entreprise (y compris les vrais terroristes). Le système qui se mord la queue en gros.


  2. Emmanuel Le 06 mai 2015 à 03h40
    Afficher/Masquer

    ” Nous vivons dans une République sur lequel le pouvoir politique dans notre pays qui, d’ailleurs, est jugé très régulièrement par les électeurs qui doivent, s’ils ont peurs de la façon dont les moyens sont utilisés, en faire aussi un argument…”
    Sérieusement, il devrait consulter rapidement un neurologue, il y a peut-être encore quelques neurones à sauver.


  3. JaySWD Le 06 mai 2015 à 03h40
    Afficher/Masquer

    Hallucinant…
    Et à front inversé,ils vont finir par nous faire penser que la baston nucléaire intra-PME Le Pen est un exemple de débat démocratique….puisque là haut moins il y a débat!!,Ce qui n’a pas été le cas lors du vote de cette horreur…
    Je dois confesser ici aujourd’hui ètre complice de ces conneries,puisque sans la moindre illusion sur ces guignols,j’avais néanmoins voté pour eux,ds le simple but d’arréter le désastre avec Nabotléon…..Les limites physiques étant ce qu’elles sont,je ne peux m’infliger le coup de pied au cul que je mérite pourtant pleinement!!

    Et,cerise sur le gateau de ce jour de deuil au Palais Bourbon,pendant que Vallsolini se félicite de sa propre imbécilité,le Moviet Suprème est invité ds le cénacle des états du Golfe,afin de voir ces richissimes cinglés (éventuellement) renflouer la France et (surement)préparer du carpaccio de civils Yemenites et Syriens avec leurs amis de DAESH…..

    A postériori,il n’est finalement pas si étonnant qu’au yeux de ces gens là,le Pravyi Sektor ukrainien soit perçu comme un club de Bridge!!!

    L’humour étant la politesse du désespoir,à ce que l’on dit,je vous laisse découvrir comment les Palestiniens(qui eux n’en sont plus à une saloperie subie prés…)voient les Abrutislamistes que Hollande et Fabius ne voient pas:

    https://www.youtube.com/watch?v=I-D44-DrDmU


  4. casper Le 06 mai 2015 à 04h55
    Afficher/Masquer

    “Eh bien faites-en un critère de choix pour le jour où vous choisirez ceux qui doivent assumer les responsabilités”

    T’inquiète, mec. Message reçu. Toi et tes copains vous êtes pas près de le revoir, mon bulletin de vote.


    • koui Le 06 mai 2015 à 21h03
      Afficher/Masquer

      Le message était déjà là aprés le referendum sur la constitution européenne. Ils comptent sur le chantage éléctoral (UMPS vs FN) pour qu’on vote pour eux. C’est un suicide politique.


    • Homère d'Allore Le 07 mai 2015 à 09h24
      Afficher/Masquer

      Casper, je pense que le “bulletin de vote” sera très bientôt remplacé par un vote électronique. Nos chers enfants seront habitués aux tablettes pour leurs “apprentissages” ludiques et distrayants bien sûr…
      Après, il suffira de mettre une belle gueule genre Najat et “si vous soutenez NVB, tapez un…, si vous soutenez NKM, tapez 2…” et après la page de pub, les résultats ! Le vote, comme “l’apprentissage” deviendra ludique et distrayant…

      Et tous les candidats seront pré sélectionnés par un jury d’experts de la French American Foundation.


  5. dupontg Le 06 mai 2015 à 06h15
    Afficher/Masquer

    et les deux deputes FN votent contre..
    c’est le monde à l’envers..


    • georges dubuis Le 06 mai 2015 à 09h47
      Afficher/Masquer

      Non, c’est le monde à l’endroit, extrême droit/devoir de se tenir debout devant le non sens qui est clairement une propagande de la confusion, du grand art comme le plug anal…..et çà ne date pas d’hier ces annales !


    • Vincent Le 06 mai 2015 à 09h59
      Afficher/Masquer

      Ils ont tout à craindre de la mise en place de ce truc : ils sont désignés comme ennemis de la ripoublique.
      Ils doivent déjà être sur écoute, mais cette loi permettra de justifier des moyens bien plus gros : écouter les militants et leurs familles (dangers pour l’ordre public, ou pour la sécurité de l’État, etc.) sera plus facile pour couler la petite bête qui monte…


    • anne jordan Le 08 mai 2015 à 16h29
      Afficher/Masquer

      ce qui ne les empêchera pas de les appliquer avec joie , quand ils seront élus !!!


  6. Caliban Le 06 mai 2015 à 06h51
    Afficher/Masquer

    Il arrive ça quand on nomme des incultes au pouvoir… Certes, mais celui qui l’a nommé a été élu. Et c’est là que le bas blesse.

    Hollande est un président par défaut, doublement parce que d’une part ce devait être DSK et d’autre part, même une courge aurait été élue face à Sarkozy. Mais c’eut été DSK ou Sarkozy, il est probable que la même loi eut été pondue et votée.

    On en revient constamment à la question des institutions et de l’incapacité à contrôler nos élus …


    • achriline Le 06 mai 2015 à 08h02
      Afficher/Masquer

      Rien ne sert de critiquer ceux qui servent de président de la république (ancien, présent ou futur) ce ne sont que des hommes de paille choisis par “le système” pour exécuter les ordres qu’il donne (le système).
      Le jour où les gens auront compris ça ils pourront canaliser leur colère vers les bonnes personnes ou institutions. En attendant “le système” fait voter des lois pour se protéger des émeutes dont il sait qu’elles seront inévitables.
      C’est à ça que doit servir cette loi et non aux faux prétextes invoqués.


  7. FifiBrind_acier Le 06 mai 2015 à 07h26
    Afficher/Masquer

    A cette allure, la guerre contre le terrorisme peut durer des dizaines d’années…
    “La fausse guerre d’ Obama contre Daesh” par Chossudovski.
    http://reseauinternational.net/la-fausse-guerre-dobama-contre-le-groupe-etat-islamique-protege-par-les-etats-unis-et-leurs-allies/


    • Alae Le 06 mai 2015 à 12h46
      Afficher/Masquer

      FifiBrind_acier, la dite “guerre contre le terrorisme” est effectivement planifiée pour être une “endless war” (une guerre sans fin) par les seigneurs et maîtres de l’UE, les USA.
      “Les leaders militaires américains sont en train de travailler sur une nouvelle doctrine qui garantira la pérennité mondiale de la “Guerre contre le terrorisme” entamée en 2001″.
      Les USA vivent de la guerre. C’est leur business N°1.
      http://russia-insider.com/en/enemy-unknown-us-wants-station-troops-worldwide/6414
      Nous sommes prévenus.


  8. YoupiMatin Le 06 mai 2015 à 08h02
    Afficher/Masquer

    Le tweet d’Henri Emmanuelli hier, joli aussi : “Oui, je vote la loi Renseignement.Je ne crois pas que l’objectif du Gvt soit d’attenter aux libertés publiques.”


    • step Le 06 mai 2015 à 19h38
      Afficher/Masquer

      c’est beau d’avoir la foi, mais entre les ordres ecclésiastiques et la politique, il y a visiblement confusion dans sa tête. Voir la politique comme une religion est d’ailleurs le pire des services à rendre à la nation, car la religion est (entre autres) une forme d’abdication de la pensée raisonnée.


  9. purefrancophone Le 06 mai 2015 à 08h06
    Afficher/Masquer

    Incroyable !!!
    Un Maire ne peut pas connaitre sa population pour adapter les services de la Mairie à cette population .
    Aide au cours de Français , soutien scolaire pour les enfants qui n’entendent la langue Française qu’à l’école , adapter les carrés confessionnels dans les cimetières ..!
    Par contre , le premier Ministre s’arroge le droit de ficher la population du pays avec l’approbation de la grande majorité des représentants de cette population .
    Pas de fichiers prévus pour cette population ? Pas de classement par idée politique , par adhésion à un syndicat , par confession , par classe sociale , par tranche de revenus , par consultation de certains forums internet ..????
    Hypocrisie quand tu nous tiens !
    La dictature c’est maintenant
    Je ne pensais pas vivre çà un jour , et pourtant , c’est arrivé !


  10. Thibaud Le 06 mai 2015 à 08h07
    Afficher/Masquer

    Il ne faut pas les sous-estimer : ils ne sont pas incultes. Ils sont nos ennemis et des traitres au pays.


    • Heirani Le 06 mai 2015 à 13h20
      Afficher/Masquer

      C’est ce que je croyais aussi. Mais plus je les écoute, plus j’ai des doutes. Je crois qu’il n’y a que Macron qui ait la capacité intellectuelle de comprendre ce qu’il fait.
      Ou alors l’ENA concurrence sérieusement le cours Florent.


  11. ARDUS Le 06 mai 2015 à 08h10
    Afficher/Masquer

    C’est assez incroyable cette histoire que les socialistes au pouvoir feraient meilleur usage de la loi que la droite ! Il faut arrêter de se raconter des histoires. Rien dans l’histoire longue du PS ne permet d’accréditer ce qui est purement et simplement une légende urbaine. Ils ont toujours été du côté de la répression [menées anti-ouvrières, collaboration sous Vichy, guerres coloniales, atlantisme constant, cabinet noir sous Mitterand, atteintes aux libertés avec cette loi et les précédentes lois anti-terroristes] sauf dans une circonstance et une seule, avec la suppression de la Cour de sûreté de l’Etat dans les années 80. Valls n’inspire lui-même absolument pas confiance avec ses aboiements de petit caporal, mais on imagine ce qu’en ferait un aventurier comme Cahuzac présenté comme premier ministrable du temps de sa splendeur et dont la chute a du être imposée au PS en dépit de ses manoeuvres pour tenter le le sauver !


    • Beaugrand Le 06 mai 2015 à 12h42
      Afficher/Masquer

      Les FM ultra laïcards sont en effet historiquement des colonialistes et promoteurs de l’indigénat, illustrations entre autres de leur “humanisme”…
      Un bisou à la modération pour qu’elle laisse passer cette fois …


    • georges dubuis Le 07 mai 2015 à 10h00
      Afficher/Masquer

      choque et effroi c’est la stratégie des pervers, çà laisse pantois où pas, éminente question des munitions: connaissances !


  12. georges dubuis Le 06 mai 2015 à 09h31
    Afficher/Masquer

    « Puisque le peuple vote contre le gouvernement, il faut dissoudre le peuple »
    C’est ce qu’ils font, le dissoudre dans des communautés/communautarisme et c’est précisément à quoi s’attaque modestement Robert Ménard chez lui à Béziers
    https://www.youtube.com/watch?v=cSDVLAMGj2c


  13. Olposoch Le 06 mai 2015 à 11h08
    Afficher/Masquer

    Valls, le Monsieur 5% aux primaires socialistes, genre M. 1% plébiscité au niveau national, mais invité (missionné) par les Bilderberg…
    Nommé Premier Ministre, fait passer en force une loi de surveillance des opposants au système, sans aucun contrôle démocratique, ni autre… une loi bâtie pour ne dépendre que du bon vouloir du… premier Ministre…
    La France en pointe au service de ceux qui n’ont pas plus que ça envie de remettre en question le système bâti depuis 30 ans, on va pas se faire chier avec les peuples après les succès du 11 septembre et du 11 janvier…
    Quand les sherpas socialistes auront bien porté les valises, tout est prêt pour le retour de la droite ultra-libérale, qui n’aura plus rien en face que l’équivalent du Pasok, pour ainsi dire, rien, et donc les masses inquiètes vont encore plus dériver vers la droite, les masses qui croient encore à la notion de gauche ou de droite…
    Seule la Grèce peut nous sauver…


  14. Alae Le 06 mai 2015 à 11h12
    Afficher/Masquer

    “Il arrive ça quand on nomme des incultes au pouvoir… “

    Dans le cadre de candidats qui se présentent au poste de représentant de commerce pour l’UE, bien sûr que les lettrés, les sérieux, les intègres, etc, se font la valise et qu’il ne reste plus que le fond du panier.
    Il n’y a qu’à voir le niveau “intellectuel” du premier d’entre eux, le marchand de tapis Sarkozy, pour réaliser l’ampleur du problème.


  15. Horzabky Le 06 mai 2015 à 11h35
    Afficher/Masquer

    “Eh bien faites-en un critère de choix pour le jour où vous choisirez ceux qui doivent assumer les responsabilités”

    Donc, il vote une loi dangereuse pour les libertés, et il le sait. Mais il compte sur le bon sens et les sentiments démocratiques des dirigeants français actuels pour ne pas en abuser. Mais si jamais des gens à l’esprit totalitaire arrivent au pouvoir, il ne garantit rien…

    J’entends déjà ce que dirait (ou plutôt : dira) un président ou un premier ministre doté d’un esprit totalitaire :

    “Liberticide, moi ? Je vous rappelle que je ne fais qu’appliquer une loi conçue et votée par la gauche…”

    Bruno Le Roux est certainement un homme intelligent. Alors, pourquoi vote-t-il cette loi ? Surement pas pour le plaisir de mettre en danger la démocratie. La vraie raison, c’est qu’il sait bien que nos institutions ne résisteraient pas à deux affaires Mérah / Kouachi par an. En même temps, il sait bien que notre déclin économique et social marginalisera de plus en plus de gens chaque année, et augmentera d’autant les risques d’attentats.

    Alors, que faire ? Les services de renseignement lui ont donné leur liste de cadeaux pour le Père Noël : permettez-nous de faire dans la légalité ce qu’auparavant nous faisions par des moyens détournés ou pas du tout !

    Les policiers, eux-mêmes, ne sont pas des ennemis de la liberté (ceux qui en connaissent à titre privé le savent bien) mais comme tout le monde ils aiment bien avoir les moyens de travailler. De même, les publicitaires, des gens charmants dans le privé, aiment bien connaître vos habitudes de consommation pour mieux vous “cibler”.

    Cette loi révèle le désarroi de nos dirigeants face au terrorisme, et au-delà, leur peur du chaos social dans lequel va nous plonger le déclin économique (dont tout le monde sait, au fond de lui-même, qu’il est inéluctable). La police de renseignement est devenue la branche à laquelle ils s’accrochent.

    Bref, comme je l’écrivais hier, c’est le début de l’après-“pic libertés”.


    • Caliban Le 06 mai 2015 à 11h53
      Afficher/Masquer

      “chaos social dans lequel va nous plonger le déclin économique (dont tout le monde sait, au fond de lui-même, qu’il est inéluctable)”

      Dans l’esprit de nos élus ce déclin est peut-être perçu comme inéluctable quand ils leur arrivent de penser à leurs administrés. Mais peut-on encore croire qu’ils s’en soucient ? Ne sont-ils pas élus par et pour les banques ?

      Question subsidiaire : à quoi servent les élections si selon vous il n’y a pas d’alternatives au déclin ?

      Je crois que le déclin est inéluctable si effectivement les mêmes politiques sont toujours et encore appliquées. Faudrait déjà commencer par laisser tomber l’Euro qui plombe l’économie, voire la construction européenne qui institutionnalise l’ultra-libéralisme.


      • Horzabky Le 06 mai 2015 à 12h17
        Afficher/Masquer

        Ne sont-ils pas élus par et pour les banques ?

        Pas tous. Le FN a dû solliciter une banque russe pour avoir un prêt, les banques françaises refusant de lui prêter de l’argent.

        Question subsidiaire : à quoi servent les élections si selon vous il n’y a pas d’alternatives au déclin ?

        Elles servent à déterminer quel genre de société sera la France lorsqu’il faudra se serrer la ceinture. Lors de la chute de l’URSS, les Soviétiques ont perdu, en moyenne, la moitié de leur pouvoir d’achat. Ils s’en sont sortis, mais ils ont bien failli devenir une colonie américaine. Je pense, comme Dimitri Orlov, que nos sociétés occidentales s’en sortiraient beaucoup, beaucoup moins bien.

        Pour donner un exemple concret : lorsque les coupures de courant et d’approvisionnement deviendront fréquentes, il vaudra mieux vivre dans une maison avec jardin dans une petite ville à la population homogène, qu’au dixième étage d’un immeuble dans une grande ville à la population multiculturelle. Le sociologue américain Robert Putnam a démontré que plus une société est diverse, moins elle est solidaire. Or, lorsque les temps deviendront vraiment durs, la solidarité sera indispensable.


        • Alae Le 06 mai 2015 à 12h52
          Afficher/Masquer

          “Le sociologue américain Robert Putnam a démontré que plus une société est diverse, moins elle est solidaire.”
          Ah ça, comptez sur les Américains pour vous dire et vous répéter qu’entre blancs, on est bien mieux. Sinon, la Russie est un des pays les plus multiculturels au monde, et également l’un des plus unis. Désolée.


          • Zylo Le 06 mai 2015 à 14h02
            Afficher/Masquer

            Limiter le racisme à blanc versus les autres est l’attitude culpabilisante classique pour faire taire ses opposants. Cela permet d’oublier le racisme les autres versus blancs, et les autres versus les autres. Tant mieux si la Russie arrive à gérer sa composante multi-culturelle, mais je pense qu’on ne peut pas extrapoler le cas de la Russie à notre pays/civilisation occidentale. J’ai grand peur que l’étude soit réaliste dans notre cas, il n’y a qu’à voir les conflits en banlieue ou à Belleville. Ce n’est pas parce que c’est un américain qui l’écrit que c’est faux (ou que c’est juste d’ailleurs….), mais les faits semblent lui donner raison.


            • Alae Le 06 mai 2015 à 16h45
              Afficher/Masquer

              “Tant mieux si la Russie arrive à gérer sa composante multi-culturelle, mais je pense qu’on ne peut pas extrapoler le cas de la Russie à notre pays/civilisation occidentale.”

              Et pourquoi pas ? Si vous aviez la gentillesse de développer votre pensée, il serait possible de comprendre votre logique et peut-être même d’être d’accord avec vous. En l’espèce, c’est impossible puisque vous ne faites qu’affirmer quelque chose sans vous expliquer du tout.
              Ne pensez-vous pas qu’avant de conclure que l’expérience russe n’est pas applicable ici, il conviendrait d’aller leur demander comment ils font et de tenter de reproduire leur méthode ? Après tout, nous ne sommes probablement pas plus bêtes qu’eux. S’ils y arrivent, nous devrions pouvoir aussi…


          • Horzabky Le 06 mai 2015 à 19h00
            Afficher/Masquer

            Alae, il n’a pas dû vous échapper que lorsque l’URSS s’est effondrée, les républiques non-russes en ont profité pour accéder à l’indépendance. En Russie même, les Tchétchènes ont essayé de devenir indépendants, avec les résultats que l’on connaît. Autant pour “l’unité” dont vous parlez. La Russie de 2015 compte environ 170 groupes ethniques différents, ce qui est normal pour un territoire aussi étendu. Mais les Russes (en tant que groupe ethnique) forment 80% de la population.

            Les conclusions de Robert Putnam sont basées sur des études très sérieuses, et je vous engage à lire ses livres.


            • Alae Le 06 mai 2015 à 20h42
              Afficher/Masquer

              “Les conclusions de Robert Putnam sont basées sur des études très sérieuses, et je vous engage à lire ses livres.”
              C’est gentil, mais les théoriciens de la division made in USA, non merci. Surtout à la sauce néolibérale Clinton-Blair.
              Il suffit de voir le degré d’atomisation de la société américaine, son goût de l’individualisme, de la guerre de tous contre tous, des égos réduits à des repères identitaires groupusculaires et de la véritable haine que se vouent la multplicité sans fin de leurs factions pour comprendre ce que ce type de théories ultra-libérales valent.
              Permettez-moi plutôt de vous soumettre le nom de Christopher Lasch, l’un des tous meilleurs analystes de la société américaine en date. Vous en tombez de votre chaise, d’autant plus que tout confirme ses observations.
              Son bouquin N°1 s’intitule The Culture of Narcissism ( la Culture du narcissisme). Un vade-mecum indispensable, à mon sens, pour qui veut comprendre les USA.


  16. René Fabri Le 06 mai 2015 à 11h48
    Afficher/Masquer

    “Quel est le problème ?” est une très bonne question.

    Si nous avions des exemples simples, ce serait plus facile de comprendre cette loi.

    Les objectifs de la loi sont de contribuer à :

    “Contre le terrorisme”, ”Défense de l’indépendance nationale”, ”Défense de la politique étrangère”, ”Défense nationale”, “Défense économique, industrielle et scientifique”, “Prévention de la criminalité et de la délinquance organisée”

    Ces objectifs sont relativement clairs.

    – Je suis d’accord pour la “Défense nationale” et la “Prévention de la criminalité et de la délinquance organisée”.

    – Je ne comprends pas comment la loi luttera “Contre le terrorisme”, car jusqu’à présent les terroristes ont été quasiment tous surveillés et cela ne les a pas empêché de tuer des gens.

    – Je ne comprends pas l’objectif de “Défense de l’indépendance nationale”, car il est normal et bénéfique d’avoir des alliances.

    – Je suis contre l’objectif de “Défense économique, industrielle et scientifique”, car j’y vois des prétextes farfelus et des dérives très contre-productives. Par exemple, on n’aurait pas le droit de dire qu’un certain produit français serait d’un rapport qualité/prix légèrement inférieur à un autre, et par exemple, on aurait plus le droit de s’acheter une voiture d’une marque étrangère, plus le droit de regarder un film étranger.

    – Je suis contre l’objectif de ”Défense de la politique étrangère”, car cela signifie que l’on interdit la critique. Par exemple, on ne pourrait pas critiquer la politique étrangère de Pierre Laval. On interdit ainsi la libre expression politique.


  17. Nicolas Le 06 mai 2015 à 12h55
    Afficher/Masquer

    Le tout début de Blancos “La France tout la France qui est visée pour ce qu’elle est” me fait immédiatement penser à GWB “They hate us for our freedom”.
    Ah, il enchaîne avec “l’ennemi intérieur”, youpi.
    Et après ça il balance des trucs qui n’ont rien à voir comme le changement climatique, il doit faire appel à une entreprise de PR américaine très en pointe dans les techniques de lavage de cerveaux. Le but est d’installer l’idée que ceux qui sont contre la loi de flicage sont pour la destruction de l’environnement.
    Je propose l’indignité nationale pour tous les députés qui n’ont pas voté contre cette loi, à la Libération.


  18. Monertov Le 06 mai 2015 à 13h09
    Afficher/Masquer

    L’Union soviétique ,considérée au temps de la guerre froide comme ” la prison des peuples” ,va faire figure de camp de vacances comparé à ce qui se met en place sur le sol européen .Et ce ne sont pas des bulletins de vote qui vont les arrêter ….


    • V_Parlier Le 06 mai 2015 à 16h56
      Afficher/Masquer

      Si on se base sur les dernières années de l’Union Soviétique, c’est en effet possible.


  19. Morane DURANTON Le 06 mai 2015 à 13h29
    Afficher/Masquer

    J’ai fait un rêve : Liberté….
    Inexorablement, la nuit arrive,
    Inexorablement nos bouches sont bâillonnées,
    Inexorablement nos pensées sont canalisées,
    Inexorablement nos refus sont diabolisés…
    Fascisme ! tu envahis nos vies
    Tes prétextes pour apeurer les peuples
    Rendent ton pouvoir plus pernicieux…
    Sous l’égide de sécurité pour tous
    Nos entraves en deviennent légitimes…
    Les bien-pensants de notre pauvre monde
    Vivent tous « l’itinéraire d’un salaud ordinaire »
    Rançon de notre servitude ordinaire…
    Ha que vienne le moment de la révolte !
    Au bras levé…visage fier…
    Et souveraineté retrouvée,
    Faire mordre la poussière
    Aux esclavagistes politico financiers,
    Par lesquels notre malheur est arrivé !….
    Utopie ?…la crainte m’envahie,
    Evidemment, ce n’était qu’un rêve…

    (Morane DURANTON – 03/05/2015)


  20. VladimirK Le 06 mai 2015 à 14h31
    Afficher/Masquer

    Juste une remarque que j’ai déjà faite sur un autre article.

    Une liaison Wi-fi, c’est très facile à pirater pour quiconque à les outils (que l’on trouve bien entendu en cherchant un peu).

    Donc n’importe quel terroriste pourra pirater votre liaison WiFi, et c’est vous qui finissez en garde à vue.

    Et pour les terroristes un peu fainéants, il y a toujours MacDo, et les Hot-spots divers…

    http://www.paris.fr/english/english/how-to-access-the-wi-fi-free-of-charge-in-paris/rub_8118_actu_109289_port_19237

    Bien joué ! J’ai hâte de voir la mairie de Paris, ou un Apple Store inculpé pour terrorisme.


    • Olposoch Le 06 mai 2015 à 15h15
      Afficher/Masquer

      Une bétise en passant…
      Un type avait nommé son réseau WiFi, comme message à ses voisins:
      “ICanEarYouHavingSex”


  21. Gautier Le 06 mai 2015 à 15h32
    Afficher/Masquer

    D’où une nécessaire vraie séparation des pouvoirs !


  22. RGT Le 06 mai 2015 à 23h53
    Afficher/Masquer

    Les français sont réellement ingrats.

    Leurs élus bienveillants prennent des décisions désintéressées et éclairées pour les préserver des dangers qui peuvent les affecter et aussitôt, dans un vaste élan de contestation stérile et infondée ces grincheux professionnels viennent râler pour des prétextes futiles.

    Heureusement pour l’humanité le reste des peuples approuve les décisions sages et éclairées de leurs dirigeants visionnaires.

    Prenez les Américains par exemple.
    Il s’agit réellement d’un peuple fier et intègre qui sait reconnaître la grande probité de ses dirigeants et ne conteste jamais les grandes décisions prises pour préserver l’intérêt général.
    Il existe bien quelques brebis galeuses mais elles sont réellement très minoritaires et ne sont heureusement pas écoutées par les membres de cette communauté soudée et solidaire très bien informée de toutes les décisions prises en leur faveur.

    Les français devraient prendre exemple sur ce peuple et ne pas se laisse par influencer par quelques aigris réactionnaires qui refusent les bienfaits de la modernité et du progrès garantis par des lois justes et proportionnées prises par des dirigeants intègres et obnubilés par l’intérêt général.

    ——————————————————————————————————————————

    J’espère avoir tout juste au questionnaire de d’évaluation d’anti-déviationnisme.

    J’ai beaucoup révisé ces derniers jours et je ne souhaite pas être recalé pour une leçon mal apprise ou une simple erreur de recopie.

    Je vous prie de me signaler les erreurs que j’aurais pu faire afin que je corrige ma copie avant de la rendre au Ministère de la Vérité Citoyenne et Républicaine.

    Je tiens absolument à obtenir le diplôme de “Républicain Démocrate et Honnorable” qui me permettra d’obtenir un emploi me garantissant de maintenir ma masse corporelle.

    Merci d’avance pour votre concours.


  23. FVM Le 07 mai 2015 à 05h10
    Afficher/Masquer

    bonjour.
    Juste un petit rappel pour rafraîchir les mémoires.
    Monsieur Vals lui-même, (n’utilisons pas l’insulte et autres constructions avec son patronyme SVP)
    présentait en 2009 un projet de loi sur les statistiques ethniques, sans retenues et toujours abrité
    derrière sa morale républicaine, alors …


Charte de modérations des commentaires