Le 8 mars, le Canard enchaîné a révélé le problème “Macron à Las Vegas” :

Bien sûr, la presse a parlé du délit de favoritisme envers Havas par Business France.

Cependant très vite, le ministre actuel, Sapin, a déclaré que Macron était hors de cause : (car le ministre SAIT, pas besoin de la Justice) :

Mais en fait, moi, c’est ceci qui m’a particulièrement intéressé :

On voit que Macron a fait mettre une énorme pression pour organiser cet évènement le 6 janvier 2016 – pression qui a nécessairement conduit au dérapage (c’est comme si je demandais à quelqu’un de gagner 12 000 € demain. ce sera dur de le faire honnêtement…). Et que cet évènement a couté 381 000 € – OUBLIONS l’histoire de l’appel d’offres, peu importe.

Or cet évènement, c’était ceci :

“Gros succès” auprès des patrons français aux États-Unis, donc…

Et, hasard, que s’est-il passé le lendemain, 7 janvier 2016 ? Eh bien Macron faisait enregistrer le nom de “en-marche.fr” pour sa future campagne :

Macron était donc bien en pré-campagne et profitait de son voyage pour faire du lobbying patronal…

D’autres éléments montrent bien d’ailleurs qu’il établissait sa stratégie depuis longtemps (ce qui est normal) – il ne s’est pas décidé à se présenter à la présidentielle un beau matin de fin 2016…

Le tout, donc, avec 381 000 € d’argent public, dont 100 000 € d’hôtel…

Ce qui se résume ainsi dans cette vidéo humoristique :

 

 

147 réponses à Macron en pré-campagne en 2016 à Las Vegas (381 000 € d’argent public)

Commentaires recommandés

DUGUESCLIN Le 15 mars 2017 à 04h34

“Si j’étais français je voterai pour vous.”

Je suis français et je ne voterai pas pour lui.

  1. Silk Le 15 mars 2017 à 03h20
    Afficher/Masquer

    La vidéo serait beaucoup plus intéressante sans les extravagances d’extraits de clips : les montages sont intéressants et montrent bien d’une part le projet de Macron et d’autre part sa pré-campagne.

    Sinon, très bon le coup d’avoir retrouvé la date de dépôt de “en marche” le 7 janvier 2016 🙂


    • Pléistocène Le 15 mars 2017 à 09h01
      Afficher/Masquer

      “Si le ressort du gouvernement populaire est dans la paix et la vertu, le ressort du gouvernement populaire en révolution est à la fois la vertu et la terreur ; la vertu, sans laquelle la terreur est funeste ; la terreur sans laquelle la vertu est impuissante. La terreur n’est autre chose que la justice prompt, sévère, inflexible ; elle est donc une émanation de la vertu : elle est moins un principe particulier qu’une conséquence du principe général de la démocratie appliqué aux plus pressants besoins de la patrie”.

      Robespierre “Sur les principes de morale politique qui doivent guider la Convention nationale dans l’administration intérieure de la République”. 5 février 1794/17 pluviose an II


    • SanKuKai Le 15 mars 2017 à 09h14
      Afficher/Masquer

      Malheureusement, Si vous voulez transmettre via Facebook, il faut ajouter du fun ou des petits chats sinon personne ne regarde et même l’ info principale n’est jamais relayée.


      • Pléistocène Le 15 mars 2017 à 09h19
        Afficher/Masquer

        Qu’est-ce que vous avez contre les chats ?!! La domestication du chien par l’homme est très ancienne, mais celle de l’homme par le chat, bien qu’assez récente, est autrement plus efficace !
        🙀🙀😋


        • Moi , BHL , intello Le 15 mars 2017 à 17h34
          Afficher/Masquer

          Votre réponse agressive prouve , hélas ,oh combien a quel point Sankukai a raison !


          • Pléistocène Le 15 mars 2017 à 17h43
            Afficher/Masquer

            Vous voyez de l’agressivité là où l’ironie est palpable. Vous méritez bien votre pseudo qui n’a visiblement rien d’un fardeau… Brisons-là voulez-vous ?


          • nulnestpropheteensonpays Le 19 mars 2017 à 09h10
            Afficher/Masquer

            entre macaron qui semble sorti de la télé réalité et fion qui se fait payer des fringues comme une poule de luxe . Le choix sera ou l’extreme ou l’extreme…


  2. PatrickLuder Le 15 mars 2017 à 03h27
    Afficher/Masquer

    Ah en ça montre juste que le gaillard a de la suite dans les idées et des ressources sans fonds (les notres ;o) => quel dynamisme !


    • Louis JULIA Le 15 mars 2017 à 11h36
      Afficher/Masquer

      “le gaillard a de la suite dans les idées” et une feuille de route établie de longue date!


    • PhiDel Le 15 mars 2017 à 15h33
      Afficher/Masquer

      Riche et talentueux avec l’argent des autres ont peut-être dynamique à souhait!! Macron un pure produit sorti d’une pyramide de Ponzi de la politique…! Euh! Hors sujet désolé!! Quoi que en y réfléchissant à deux ou trois fois on peut faire du lien!!!!! 😉


  3. Sébastien Le 15 mars 2017 à 03h30
    Afficher/Masquer

    Las Vegas, bon choix “indeed”. Les valeurs progressistes? Fric et égoïsme. Le patron? Bienfaiteur de l’humanité. La logique? y’en a pas. Ils s’en tapent.
    Il y a quoi autour de Las Vegas? Rien, un désert avec des cadavres plus ou moins bien enterrés pendant la nuit.
    Trois exemples cinématographiques sur Las Vegas:
    Casino (Scorcese), Show-girls (Verhoeven), Les Diamants sont éternels (Hamilton).
    Quel choix Ô combien révélateur de leur vision du monde. La Sodome et Gomorrhe moderne.


    • Fritz Le 15 mars 2017 à 07h00
      Afficher/Masquer

      Être flambeur à Las Vegas, la ville qui épuise l’eau du fleuve Colorado : tout un symbole.

      Pour démarquer les propos d’Emmanuel Magot dans la langue de l’Empire :
      “An open society, an open economy is exactly what George Soros wants”.


    • Eric83 Le 15 mars 2017 à 08h15
      Afficher/Masquer

      La symbolique de Las Vegas est effectivement forte.

      Cependant, Macron a saisi une fabuleuse opportunité avec ce salon High-Tech, puisque nous dit-on, cette “fiesta” a été organisée dans l’urgence.

      Avant même d’avoir ces informations qui confirment mon intuition, j’ai supputé que Macron s’était servi de ce déplacement dans un autre but que sa visite “officielle”. A mon avis, Macron était venu, en plus, voire surtout, faire une collecte de fonds pour sa future campagne électorale auprès des 500 sociétés françaises représentées…collecte discrète loin de la France pour un mouvement pas pour un parti.

      Il est à noter que Macron refuse de communiquer la liste des donateurs à son mouvement.

      Et bien, je parie un jeton de Las Vegas, que si cette liste exhaustive était divulguée, peut-être pas les 500, mais une grande partie des 500 personnes morales – ou physiques – françaises représentant des sociétés à Las Vegas se révéleraient être des donateurs au mouvement de Macron.


    • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 10h13
      Afficher/Masquer

      “il y a quoi autour de Las Vegas” ? Peut être tout simplement la Californie … et l’endroit le plus influent au monde en matière de numérique et de high tech.

      Mais ce n’est peut être qu’un détail insignifiant pour ceux qui ne connaissent de Las Vegas que ce qu’ils en voient dans leur série policière préférée. Tout comme ceux là ne verront dans la Californie que des hipsters avec leurs planches de surf sous le bras !


      • Ambroggio Le 15 mars 2017 à 11h02
        Afficher/Masquer

        Las vegas n’est pas en Californie. Mais dans le désert du Nevada.


        • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 11h46
          Afficher/Masquer

          Las Vegas (NV) n’est qu’à 40mn à peine en voiture de Primm, ville limitrophe de l’état de Californie, et pas beaucoup plus loin (mais en avion cette fois) de la Sillicon Valley, haut lieu de la high tech mondiale.

          Mais vous avez raison, “autour” n’est pas exact : “juste à côté” l’est beaucoup plus.


          • Vladimir K Le 15 mars 2017 à 13h15
            Afficher/Masquer

            De ce que je me souviens de mon dernier passage (assez récent) à Palo Alto, la région a perdu beaucoup de sa superbe : nombreuses entreprises en faillites, immobilier (toujours délirant) en berne, pauvreté grandissante, infrastructure publique dans un état lamentable…

            On est bien loin de la Silicon Valley qui bouillonait il y a quelques années.


            • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 14h03
              Afficher/Masquer

              Tout à fait ! c’est sûr que l’immobilier dans la vallée est une poudrière qui ne demande qu’à exploser à nouveau . Et que vivre et travailler dans la vallée devient de plus en plus un véritable cauchemar. ==> Le réveil sera à mon avis douloureux pour beaucoup …


          • V_Parlier Le 15 mars 2017 à 23h55
            Afficher/Masquer

            “la Sillicon Valley, haut lieu de la high tech mondiale.”

            Oh là là, on croirait entendre Giret sur France Info le matin, ou Hilary Clinton!
            On n’est plus dans les années 70-80! Dans la silicon valley aujourd’hui on fait surtout du vent, du “2.0” comme on dit (du genre: réinventer encore un nième service sur un portail internet et dire que c’est de la high-tech…). Ca marche encore bien pour un moment, parait-il, quoique… Et dans les multi-nationales américaines (que je connais bien pour avoir travaillé dans plusieurs, même si c’est en France), Indiens et Chinois font maintenant le développement des produits. En dehors du stratégique (et encore) et de la conception de quelques composants hardware (la plupart étant maintenant chinois), l’avance de phase faite en “high cost country” ne va même plus jusqu’à une conception véritable des produits mais se limite à des bricolages de prototypes de concept (du style “je bricole à la maison en achetant des kits”) pour les exposer au CES!


            • Tranquille Emile Le 16 mars 2017 à 07h05
              Afficher/Masquer

              @V_parlier,
              quelques chiffres sur la SV: http://frenchdistrict.com/californie-nord/articles/silicon-valley-entreprises-hightech/

              Pour y aller de temps en temps, je considère pour ma part que cet endroit est toujours le plus haut lieu de l’IT dans le monde.

              Mais vous avez raison, il ne se fabrique pas grand chose là bas et l’essentiel est produit (à voir avec Trump si ça changera) à bas coût ailleurs (là où les règles et les droits de l’homme/femme/enfant sont un peu moins strictes …) .
              Par contre, tous les vrai talents s’y trouvent toujours. Et toutes les innovations de l’IT sont nées et ont été conçues là bas. Et continuent de l’être (exemple de l’IA ou du BigData).
              Pour schématiser (et prendre quelques raccourcis) : dans le monde de l’IT, on crée et on innove dans la vallée, et on industrialise en Asie.


    • Barbier Le 15 mars 2017 à 10h35
      Afficher/Masquer

      Show-girls tant décrié à l’époque mais c’est un bon film et Casino , c’est hors-concours bien sûr…:o)


  4. Kiwixar Le 15 mars 2017 à 04h07
    Afficher/Masquer

    Bon, on se demandait comment faire pour flamber des millions et se retrouver sans patrimoine. Las Vegas est une bonne indication pour montrer ses goûts de dépense d’un smic par jour : il y a des jeux, de l’alcool, de la drogue et des prostitué(e)s. On peut même emmener des gêneurs (Fillon) pour une ptite promenade dans le désert de l’honnêteté et de la déontologie journalistique.

    Tout flamber sans se soucier du lendemain, c’est croire à l’effondrement plus qu’à « les crises » avec retour à la normale après coup. C’est d’autant plus facile quand c’est le contribuable qui paie (comme d’hab).


    • bats0 Le 15 mars 2017 à 08h38
      Afficher/Masquer

      Le problème c’est qu’il y a goûté (faire la fête sans compter), et s’il a apprécié, c’est comme une drogue, on en devient dépendant (vivement la prochaine).
      Alors effectivement, dépenser un smic par jour, avec ce mode de vie, c’est pas très compliqué.
      Mais ce qui m’inquiète le plus, c’est si les français l’élisent au plus haute fonction de l’état.
      Ça va être carnaval tous les jours ?


  5. med Le 15 mars 2017 à 04h29
    Afficher/Masquer

    je viens de voir que…

    “Lundi, Anticor, l’association qui se vante de promouvoir l’éthique en politique et de lutter contre la corruption et la fraude fiscale, a saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) sur les déclarations d’intérêts et de patrimoine d’Emmanuel Macron “


    • tania van de mergel Le 15 mars 2017 à 04h58
      Afficher/Masquer

      La façon dont l’immonde LeMonde présente cette enquête judiciaire est un exemple magnifique de rhétorique journalistique:
      C’est pas lui, c’est tout ce qui tourne autour… les mouches quoi …

      http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/03/14/ouverture-d-une-enquete-preliminaire-pour-favoritisme-concernant-les-conditions-d-organisation-d-un-deplacement-ministeriel-de-macron-a-las-vegas_5094413_3224.html


    • Alberto Le 15 mars 2017 à 07h47
      Afficher/Masquer

      Je me demandais pourquoi Anticor ne réagissait pas à la déclaration de patrimoine [modéré] de Macron. Elle porte sur des sommes beaucoup plus importantes que le lancement de sa campagne à Las Vegas. Ils ont fini par saisir la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (en citant les articles de Médiapart et du Monde !) La HATVP devrait donc transmettre le dossier à la Justice… après la Présidentielle. Quant aux médias, ils ne lâchent pas ce candidat de la France aux beaux costards.

      http://www.anticor.org/2017/03/13/declaration-de-patrimoine-demmanuel-macron-anticor-saisit-la-hatvp/


      • François Le 15 mars 2017 à 08h39
        Afficher/Masquer

        Au sujet des articles cité, j’avais fait un commentaire sur le figaro signalent que les crises était la source originale reprise par le monde mais qui n’était plus cité (car il n’était plus question de sous-entendre que c’etait du complotisme dans l’article éditer maintenant que d’autre grand média en parle aussi).

        Résultat, commentaire publié (bien) mais dénoncé dans l’heure qui à suivi, et finalement supprimé !
        Les amis du decodex veille au grain même sur les autres médias que le leur.


      • fanfan Le 15 mars 2017 à 21h28
        Afficher/Masquer

        Oui, pourquoi ?

        En 2012, la banque Rothschild est mandatée pour la cession des actifs de Nestlé au laboratoire pharmaceutique Pfizer pour un montant de 9 milliards d’euros, et c’est Emmanuel Macron qui est aux manettes. Dans cette opération, la banque aurait pu recevoir entre 1,5% et 3% de la transaction sous forme de commission. Et quelle commission Emmanuel Macron a-t-il réussi à négocier ? Les deux entreprises siégeant en Suisse et aux Etats-Unis, certaines rémunérations auraient-elles pu se faire en dehors de la juridiction française ? Et dans le cas d’une rémunération sous forme de dividendes (ce qui est aussi une possibilité) sur combien d’années les étalements ont-ils été prévus ?


        • Gilles bernadou Le 17 mars 2017 à 03h32
          Afficher/Masquer

          Vous étés très proche de la vérité.
          Je vous confirme que c’est bien ainsi que ça se passe.


    • Josephine Le 15 mars 2017 à 09h16
      Afficher/Masquer

      https://www.google.fr/amp/mobile.francetvinfo.fr/politique/moralisation-de-la-vie-politique/declaration-de-patrimoine-d-emmanuel-macron-anticor-saisit-la-haute-autorite-pour-la-transparence_2095563.amp

      Ca va énerver: ” L’association anticorruption souligne un “manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés”, qui a été relevé par certains médias, notamment par “les Décodeurs du Monde, le 17 février 2017, et par Mediapart, le 5 mars 2017″.”


  6. DUGUESCLIN Le 15 mars 2017 à 04h34
    Afficher/Masquer

    “Si j’étais français je voterai pour vous.”

    Je suis français et je ne voterai pas pour lui.


    • Chris Le 15 mars 2017 à 13h03
      Afficher/Masquer

      Normal, vous n’êtes pas américain ! Tout tient dans le show.


  7. kasper Le 15 mars 2017 à 04h39
    Afficher/Masquer

    381000 euros ? Quelle misère ! A peine le montant d’un emprunt a tonton Hermand.


  8. DUGUESCLIN Le 15 mars 2017 à 05h02
    Afficher/Masquer

    Les petits candidats qui ne sont pas soutenus par un parti, peinent à financer leur campagne. Le petit candidat Macron qui n’est soutenu par aucun parti ne semble pas avoir les mêmes soucis.
    Mais qui donc finance sa campagne?


  9. DUGUESCLIN Le 15 mars 2017 à 05h14
    Afficher/Masquer

    Le président nouveau est arrivé. On change l’emballage, mais le produit est le même. Il ne manque plus que le label “bio”, garanti sans colorant et sans sucre ajouté. Un petit coup de front républicain pour une bonne digestion et l’affaire est faite. Savoir vendre c’est un métier et si le consommateur en fait les frais tant pis pour lui, il n’était pas obligé d’acheter.


  10. Didier Le 15 mars 2017 à 06h24
    Afficher/Masquer

    Ainsi donc, selon le sieur Macron, l’un des problèmes de la France, c’est le “manque de mobilité”.

    Très drôle. Je me suis rendu il y a un mois à un entretien d’embauche pour un CDI, suite à une offre de Pôle Emploi, à 300 km de mon domicile. J’ai ensuite demandé, selon les dispositions réglementaires, le remboursement de mon billet de train, en fournissant tous les justificatifs demandés. Demande rejetée.

    Et vous avez déjà essayé de louer un bien immobilier si vous ne disposez pas de bulletin de paie, même si vous avez de quoi le régler?

    Alors, les considérations du sieur Macron sur les “rigidités” de la France, il se les met là où je pense.


    • Kiwixar Le 15 mars 2017 à 07h11
      Afficher/Masquer

      La mobilité est une solution technocratique : si TOUS les chômeurs étaient MOBILES (i.e. si ils allaient se faire voir ailleurs, à l’étranger), le problème du chômage serait résolu, sans aucun coût pour le contribuable. Avec certains candidats flambeurs, il faut savoir lire entre les lignes (de poudre aux yeux).


      • Vladimir K Le 15 mars 2017 à 13h28
        Afficher/Masquer

        Quand les utra-libéraux parlent de mobilité, ils visent en fait un fonctionnement à la pige, et non un système nordique/scandinave/québécois.

        Un monde de pigiste, c’est génial, car plus de chômeur (chacun est pigiste potentiel, sa propre entreprise), plus de cotisations sociales pour les entreprises, mise en concurrence des chôm.. des pigistes pardon.

        D’un autre côté les pigistes, perdent les allocations chômage, pas de retraite, on est en plein dans le modèle Uber (ou même Airbnb) que l’on nous glorifie. Le seul moyen de s’en sortir, épargner (à 0,5%).

        Cette réunion à Las Vegas est assez révélatrice (il aurait pu la faire en marge du MWC de Barcelone aussi) : la net-économie est en train de déstructurer l’économie réelle, et j’ai l’impression que c’est ce que veulent certaines personnes, dont Macron


    • LA ROQUE Le 15 mars 2017 à 07h19
      Afficher/Masquer

      Cela lui servirait simplement de prétexte pour supprimer les allocations chômages.


    • Crapaud Rouge Le 15 mars 2017 à 10h32
      Afficher/Masquer

      @Didier : merci pour ce témoignage, j’ai un frère qui a subi la même mésaventure. Mais il y a bien pire, genre vendre sa maison en région parisienne, en acheter une en province, puis se faire virer après seulement quelques mois de travail. Et si vous acceptez de faire des allers-retours paris-province, les frais sont riquiquis et les salaires ceux de la province. Bref, c’est aux salariés de financer eux-mêmes leur mobilité, ils ne veulent pas que ça leur coûte un centime.


  11. Perret Le 15 mars 2017 à 07h27
    Afficher/Masquer

    Excellent ! N’y aurait-il pas au passage l’intérêt pour le Micron d’aller faire un tour à Reno, centre mondial de défiscalisation du groupe Rotschild ?


  12. Georges Clounaud Le 15 mars 2017 à 07h42
    Afficher/Masquer

    Encore une fois, après la curieuse déclaration de patrimoine, le canard dégoupille une grenade qui devrait faire beaucoup de dégâts sur l’image médiatique immaculée du téléévangéliste Macron.
    Encore une fois le canard s’arrête à mi-chemin et ne pousse pas plus loin ses investigations sur le candidat en marche alors qu’il déborde d’imagination en ce qui concerne le lamentable Fillon. Continuez de charger Fillon mais ne ménagez pas Macron, cher palmipède ! On pourrait croire que vous donnez le change pour conserver une réelle crédibilité mais pas plus. Pourtant la grenouille Macron ressemble de plus en plus au bœuf de la fable.
    Merci Olivier dans les deux cas de suppléer un canard bien boiteux pour l’occasion.


    • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 09h41
      Afficher/Masquer

      C’est mal connaître le canard pour croire qu’ils s’arrêteront en si bon chemin s’ils tiennent quelque chose ….

      En tout cas, pour l’instant, on est quand même très très loin d’un enrichissement personnel (pas de costard à 7,5k€ , pas d’emploi fictif de sa femme ou de ses enfants …) ou d’un éventuel conflit d’intérêt ou délit de ce genre. Vivement la semaine prochaine pour voir si le canard en dévoile un peu plus 🙂


      • Mark Felt Le 15 mars 2017 à 15h51
        Afficher/Masquer

        La naïveté à l’égard d’un Canard, en réalité totalement inféodé à ses sources – du style les copains de promo de Macron sortant un dossier de Bercy pour le transmettre à un Gaillard pas exactement “nanar” – laisse rêveur. Sérieusement, vous croyez que les salaires particulièrement juteux du Canard – outres les célèbres “chocolats” – pour pondre quelques lignes par semaine (et toucher allègrement ailleurs) ne justifient pas certaines compréhensions, sinon certaines connivences ?
        Quant à l’absence d’enrichissement personnel chez Macron… euh, comment dire ? sans même trop s’interroger sur les potentiels conflits d’intérêts du dossier SFR débloqué par Macron pour son copain Drahi (M. Paradis Fiscal qui le lui rend bien aujourd’hui), le montage assez curieux de “l’Airbus du parapétrolier” Technip / FMC (avec l’ancien employeur de Macron aux dividendes), les arrières-plans des ventes des aéroports de Toulouse (pacte secret) Nice et Lyon etc. on a juste un ministre en exercice qui met à profit un voyage officiel à Londres pour faire une levée de fonds, se fait organiser sur fonds publics une petite soirée de promo perso à Las Vegas et qui a pompé 120 000 euros de frais de bouche à Bercy pour préparer sa candidature et recevoir jusqu’à ses “amis Facebook”…
        Bref encore un chevalier blanc. Lui aussi s’est engagé à se retirer s’il était mis en examen… à suivre ?


        • Fritz Le 15 mars 2017 à 16h38
          Afficher/Masquer

          J’apprécie votre commentaire substantiel et sans concession. Pourriez-vous nous renseigner sur les “chocolats” du Canard comme sur Michel Gaillard ?


          • Mark Felt Le 15 mars 2017 à 20h15
            Afficher/Masquer

            Citation en ligne sur “Le vrai Canard”, de Karl Laske et Laurent Valdigué :
            Les enveloppes du Canard enchaîné
            http://www.jeuneafrique.com/206980/politique/les-enveloppes-du-canard-encha-n/

            GAILLARD Président de :
            LES EDITIONS MARECHAL LE CANARD ENCHAINE
            SOCIETE CIVILE LCE
            SCI DES QUATRE TAMARIS
            et l’immobilière SCI JEANNE MARECHAL

            assez proche de Hollande pour que Flanby ait été surnommé “le petit rédacteur en chef du Canard”…


          • Mark Felt Le 15 mars 2017 à 20h25
            Afficher/Masquer

            Voir aussi Nicolas Brimo, l’ancien de l’Unité (le journal du PS)
            Administrateur de
            COOPERATIVE DE DISTRIBUTION DES MAGAZINES
            et de
            PRESSTALIS (rien moins que l’ex-NMPP)


            • Fritz Le 15 mars 2017 à 20h54
              Afficher/Masquer

              Merci pour ces précisions. Les journalistes du volatile ne sont pas vraiment des damnés de la terre.
              Ni des forçats de la faim, d’ailleurs.


            • Mark Felt Le 15 mars 2017 à 23h34
              Afficher/Masquer

              J’ajouterais que si vous avez un sujet sérieux, par exemple dans l’espace social la manière dont EDF malgré ses obligations a longtemps contourné la mise en oeuvre des tarifs sociaux de l’énergie (en arnaquant au passage les plus démunis) ce n’est pas la peine d’espérer que le volatile doré sur feuille s’en préoccupe. J’ai testé, avec démontage complet du système à l’appui.
              Le fond de commerce du Canard, ce sont les règlements de comptes entre politiques, servis sur un plateau à la rédaction. Les fichiers ou les photocopies arrivent bien chauds rue St Honoré, deux coups de fil pour la sauce et un petit rewriting puis quelques verres dans l’annexe en face et voilà. Un petit billet de 7000 balles tombera à la fin du mois et les chocolats en fin d’exercice.
              D’où toute l’ironie de la dénonciation, par les mêmes, des tambouilles Pénélope etc.
              L’ironie suprême étant que contrairement aux fantasmes de ses lecteurs le Canard laqué ne pratique pas un journalisme d’investigation.
              Il fonctionne, en réalité, comme ces vieilles feuilles de chantage, au fil du courant et de ses propres intérêts pas du tout désintéressés.


        • fanfan Le 15 mars 2017 à 22h35
          Afficher/Masquer

          En marche vers un scandale Servier
          Hasard ou conséquence, le leader d’En Marche plaidait quelques jours plus tôt pour mieux rembourser les médicaments vendus par… les laboratoires Servier.
          Irène Frachon a relevé que le “représentant santé” (et principal inspirateur du programme d’E. Macron), Jean-Jacques Mourad, était en fait rémunéré par le laboratoire Servier.
          Son frère, Bernard Mourad, ancien de Morgan Stanley, conseiller bancaire de Drahi, négocie avec le milliardaire le rachat de SFR. A. Montebourg alors ministre s’y oppose, remplacé par E. Macron, Drahi emporte le morceau. Sitôt E. Macron candidat, Bernard Mourad devient un de ses plus proches conseillers…
          https://blogs.mediapart.fr/jberman/blog/070317/macron-en-marche-vers-un-scandale-servier?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66


          • Mark Felt Le 16 mars 2017 à 00h13
            Afficher/Masquer

            Quant à SFR, voir le débat juste au-dessus ?


  13. Philippe, le belge Le 15 mars 2017 à 07h54
    Afficher/Masquer

    Et dire qu’à ce moment là, ce type était ministre dans un gouvernement “socialiste”…
    Il est vraiment temps que ce parti disparaisse ou change de nom!


    • Ardéchoix Le 15 mars 2017 à 08h51
      Afficher/Masquer

      @ Philippe, le belge.
      En réponse au changement de nom de ” les crises” vous venez de donner un argument de poids . Changer de nom n’est jamais bon signe 😎.


    • Josephine Le 15 mars 2017 à 09h20
      Afficher/Masquer

      Et les militants et sympathisants et élus qui sont vraiment socialistes vous en faites quoi? C’est à ceux qui ne sont pas socialistes de dégager. Ce qu’ils font en ce moment. Très bien.


      • Emmanuel38 Le 15 mars 2017 à 13h06
        Afficher/Masquer

        Elementary my dear Watson!
        Il appartient aux “militants et sympathisants et élus qui sont vraiment socialistes” de rechercher où se situe maintenant le socialisme.
        Réponse: chez “La France Insoumise” et plus ailleurs.

        Il appartient à Hamon de faire le constat de la déliquescence de son parti, de la trahison récente d’une partie des cadres de ce qui en reste vis-à-vis des 2 millions de Français qui l’ont élu le 29 janvier, et d’en tirer la conséquence politique afin de ne pas saborder la gauche: se retirer sans condition préalable en faveur du candidat Mélenchon.
        Il appartiendra alors aux adhérents de la France Insoumise de décider quels seront les paramètres du repêchage de personnalités PS à consentir aux législatives; exemple: avoir voté NON au traité de Lisbonne de 2008


        • Jean Aymard Le 15 mars 2017 à 19h19
          Afficher/Masquer

          Si le critère de repêchage, c’est le “non” au traité de Lisbonne, alors, il ne vont pas pouvoir en repêcher beaucoup ! xD


          • Emmanuel38 Le 15 mars 2017 à 20h22
            Afficher/Masquer

            @Jean Aymard: j’ai présenté UN exemple. Il y en a d’autres envisageables.

            D’ailleurs, en 2008 il y a eu 91 députés PS et apparentés ayant voté contre, mais cela leur était bien facile: c’était sous la présidence Sarkozy, et ils étaient dans l’opposition !

            Tout cela serait donc à discuter et mettre au point au niveau de la France Insoumise.


            • Emmanuel38 Le 15 mars 2017 à 20h46
              Afficher/Masquer

              Ps: L’an dernier, la tentative de censurer le gouvernement PS qui utilisait le 49-3 pour imposer la loi El-Khomry avait quand même été publiquement signée par 56 députés. Voilà un critère qui semble très envisageable.


      • madeleine Le 15 mars 2017 à 18h44
        Afficher/Masquer

        Trotski s’était rendu compte que la social-démocratie était le meilleur allié du capitalisme.


        • RGT Le 15 mars 2017 à 20h52
          Afficher/Masquer

          Au milieu du XIXè siècle, Proudhon avait déjà donné son opinion sur les “socialistes”…
          Pour résumer, des beaux parleurs qui savent caresser les gueux dans le sens du poil pour qu’ils restent bien serviles afin de préserver la bonne soupe que leur réserve l’oligarchie.

          Après avoir vu ce qu’a donné le marxisme (beaux discours d’intellectuels pour enfumer le peuple et se gaver d’une manière qui aurait fait rêver les pires capitalistes), nous assistons en ce moment à la mise à nu des socialistes.

          Quand la vraie révolution anarchiste (au sens proudhonien du terme) qui verra l’avènement de l’homme libre et respectueux de ses semblables ?

          A mon avis c’est pas pour demain, il y a encore trop de boulot, particulièrement au niveau éducatif.


    • PhiDel Le 15 mars 2017 à 16h00
      Afficher/Masquer

      L’implosion en cours du PS pour favoriser une alliance “droite gauche” afin de contrer les… « populismes », l’alliance avec Bayrou et un programme néo libéral, progressiste et européiste soutenu par les milieux politico- financiers pourrait donner naissance à un parti “démocrate” en opposition au parti Républicain! Ainsi donc votre vœu sera comblé!! 😉


  14. François DULIEGE Le 15 mars 2017 à 08h11
    Afficher/Masquer

    Dans le droit fil de son “papa en politique” , qui, quand il réalisé que c’était fini pour lui, a passé en douce le Décret no 2016-1302 du 4 octobre 2016 relatif au soutien matériel et en personnel apporté aux anciens Présidents de la République. Pendant les cinq années qui suivent la cessation de leurs fonctions, il est mis à disposition des anciens présidents de la République sept collaborateurs permanents, dont un directeur de cabinet du niveau de la catégorie A supérieure et trois collaborateurs du niveau de la catégorie A, ainsi que deux agents de service, appartenant à la fonction publique ou rémunérés par l’Etat sur contrat. Au-delà des cinq années qui suivent la cessation de leurs fonctions, il est mis à disposition des anciens Présidents de la République trois collaborateurs permanents, dont un directeur de cabinet du niveau de la catégorie A supérieure.
    Il est mis à disposition des anciens Présidents de la République, en adéquation avec les personnels mis à leur disposition, des locaux meublés et équipés, dont le loyer, les charges et les frais généraux sont pris en charge par l’Etat. Les anciens Présidents de la République bénéficient, pour leurs activités liées à leurs fonctions d’anciens chefs de l’Etat, de la prise en charge des frais de réception ainsi que des frais de déplacement, pour eux- mêmes et un collaborateur.


    • francois Marquet Le 15 mars 2017 à 09h05
      Afficher/Masquer

      Oui, quand il n’y en a plus il y en a encore. Un petit staff pour peser sur la politique (ou pour faire du business, qui contrôle?) alors qu’ils sortent de l’Elysée, soit par défaite éléctorale soit par non possibilité de se représenter. Que ce soient Hollande, Valls Sapin et Cazeneuve qui aient signé ce décret en dit long.


  15. Cédric Le 15 mars 2017 à 08h23
    Afficher/Masquer

    la mobilité, c’est toujours facile pour ces gens-là, livrés avec avion privé et/ou chauffeurs ….


    • Dieselito Le 15 mars 2017 à 08h57
      Afficher/Masquer

      Pour les sans-dents en manque en mobilité il a été mis en place les fameux autocars Macron.

      Il ne peut même revendiquer pas la paternité de l’idée: c’est une pure injonction des états de l’UE. Lire le Programme National de Réforme 2015 du gouvernement notamment l’annexe 4 intitulé “Tableau de suivi des recommandations pays adressées à la France par le conseil de l’union européenne” (à partir de la page 160), là où l’état servile liste en bon élève les tâches exécutées et décisions prises à la demande des états de l’union dont les fameux autocars:

      http://www.economie.gouv.fr/files/programme_national_reforme_2015.pdf


  16. René Fabri Le 15 mars 2017 à 08h25
    Afficher/Masquer

    Hasard ou coïncidence, François Fillon a visité le CES à Las Vegas au même moment. Le journal 20 minute titrait d’ailleurs “Le geek François Fillon à Las Vegas pour éclipser Emmanuel Macron” (http://www.20minutes.fr/politique/1989643-20170104-video-2017-geek-francois-fillon-las-vegas-eclipser-emmanuel-macron). Sauf que ce serait plutôt l’inverse, car Fillon va régulièrement au CES depuis plusieurs années et avait annoncé y aller comme d’habitude. Le CES (Consumer Electronic Show) est le plus grand salon de l’informatique, un peu l’équivalent d’un Salon de l’agriculture ou d’un Mondiale de l’auto.


  17. bluetonga Le 15 mars 2017 à 08h33
    Afficher/Masquer

    C’est marrant, Macron lançant sa campagne à Las Vegas, ça me rappelle Sarkozy présentant son couple médiatique avec Carla Bruni à Euro Disney. Mêmes références culturelles, en quelque sortes : le chic, le toc.


    • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 10h07
      Afficher/Masquer

      Ah bon? D’où tenez vous le fait que Macron ait lancé sa campagne ce soir là ? Sauf à ce que vous disposiez d’infos sur le contenu de cet événement, ne pensez vous pas que fous faîtes un raccourci un peu rapide ?


  18. Mac'2017 Le 15 mars 2017 à 08h38
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Très beau début d’investigation, c’est du journalisme d’investigation tel qu’on n’en voit pas, plus.
    Bravo Olivier, vous mettez en lien ce que personne ne semble voir ou chercher alors qu’il n’y a qu’à
    s’arrêter un court instant et réfléchir un peu plus.
    Mon cerveau droit me fait sourire, il est comme un chien fou prêt à partir dans la grande prairie Macron, attiré qu’il est par les secrets bien enfouis au sujet de ce triste sire. Le gars est tout sauf
    net, ça pue la falsification, le pur produit marketing à 200%.


  19. Ardéchoix Le 15 mars 2017 à 08h41
    Afficher/Masquer

    381000 euros d’argent public dépensé par le ministre de l’économie pour une soirée à Vegas et lancer son mouvement politique.
    C’est un nouveau concept : La Macron-économie.


    • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 09h50
      Afficher/Masquer

      D’où tenez vous le fait que le mouvement “En Marche” ait été créé lors de cet événement ? Ne confondez vous pas le dépôt d’un simple nom de domaine (pour éventuellement protéger son utilisation future) avec la création du mouvement politique du même nom ?

      Chouette raccourci en tout cas qui ne me semble vraiment pas faire honneur à la rigueur d’Olivier !


      • Fabrice Le 15 mars 2017 à 10h44
        Afficher/Masquer

        Tranquille Émile regardez l’article l’enregistrement du nom se fait le lendemain de l’événement prenez garde vous trollez avant de lire l’article d’Olivier amenez des arguments avant d’en exiger des autres, la critique est bonne mais il faut être constructif merci.


        • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 11h03
          Afficher/Masquer

          @Fabrice, enregistrer un nom de domaine (DNS) est une opération totalement différente (et indépendante) de l’enregistrement du nom d’un mouvement politique …

          Je réitère donc spécialement pour vous Fabrice: attention de ne pas faire de raccourcis allant à l’encontre de l’esprit “fact checking” de ce blog et de son auteur.

          🙂


      • Ardéchoix Le 15 mars 2017 à 10h52
        Afficher/Masquer

        Un dépôt de marque se fait en général après ou pendant la création d’un produit . je n’écris pas créer mais lancer, et l’animateur américain fait un énorme raccourci lui aussi .
        Pour info https://bases-marques.inpi.fr/Typo3_INPI_Marques/marques_fiche_resultats.html?index=11&refId=4263503_201634_fmark&y=1710


        • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 11h07
          Afficher/Masquer

          il n’est question ici (d’après les faits relatés par Olivier) que de créer un enregistrement DNS. (seul domaine de responsabilité de l’AFNIC). Or un nom DNS, ce n’est ni une marque, ni une société. C’est juste un nom qui peut ne pas correspondre strictement une structure juridique. (comme “les-crises.fr” par exemple).

          Où est il question, dans le billet d’Olivier et dans ses sources, de création d’une marque ? ou bien encore d’une société ou du nom d’un mouvement politique ?


          • serge Le 15 mars 2017 à 15h41
            Afficher/Masquer

            Grosse blague. Vous louez (puisque ici c’est Gandi) un nom de domaine lorsque vous souhaitez bloquer le risque que quelqu’un de bien informé vous le pique avant l’usage et vous oblige, si vous avez de l’argent, à faire un procès (délai long…). Et ceci dans le but préalable à lancer une marque, une société, un site d’information… Accessoirement, le nom que vous réservez est censé être plus que proche de votre coeur de cible dans le cadre de la visibilité/viralité. Et vous noterez que la location a été faite pour 2 ans, soit une échéance bien après la campagne électorale. En général, dans une phase de lancement, vous prenez sur un an, des fois que votre truc se ramasse. Et pour éviter qu’un autre petit malin (cf au-dessus) se positionne juste avant vous lors du renouvellement, qui aurait eu lieu dans ce cas en janvier 2017. Cela aurait pu poser un souci en pleine campagne… Bref OB a raison.


            • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 16h17
              Afficher/Masquer

              @serge, vous me semblez également faire un raccourci et vous éloigner du processus de déduction “factuel” historiquement cher à Olivier.

              Olivier écrit “… et le 7 janvier il dépose le nom de son mouvement” pour prouver son insinuation, ou tout du moins éveiller la suspicion.
              Sauf que cela est faux. Ce n’est qu’un nom de domaine qui a été déposé. Qui ne peut donc nullement prouver une quelconque relation entre le déplacement à LV et l’utilisation “à tort ” de l’argent public pour sa campagne.

              Tout ce que ce fait signalé par OB pourrait prouver à la limite, c’est que le nom de son mouvement “En Marche” lui a été soufflé par un des intervenants présent lors de cet événement. C’est bien maigre quand même comme révélation ….


  20. calal Le 15 mars 2017 à 08h42
    Afficher/Masquer

    il faut que tous ces gens perdent leur boulot et leur salaire. leurs remplacants ne feront peut etre pas mieux mais une generation de ces politiciens auront ete sanctionne. faites leur perdre leur place de president (et donc toutes les salaires,nomination de ministres,secretaire d’etat) et toutes leurs places de deputes et donc d’attaches parlementaires. frapppez les au portefeuille,y a que ca qu’ils comprennent…


    • Kiwixar Le 15 mars 2017 à 09h18
      Afficher/Masquer

      « Tuer la poule pour faire peur aux singes »… A mon sens, un Code Pénal doit être extrêmement dissuasif (amendes, prison, indignité nationale) pour éviter toutes les tentations. Donc peines d’autant plus lourdes que les tentations sont fortes (c’est le cas dans le monde politique). Les citoyens doivent reprendre le privilège legislatif pour tout ce qui touche aux droits/devoirs/peines des hommes politiques, sinon on va continuer à vivre dans un régime bananier (cf. ce que dit Chouard).


      • Fritz Le 15 mars 2017 à 10h05
        Afficher/Masquer

        Ce serait l’occasion de rappeler l’article 6 de la Déclaration de 1789 :
        « La loi est l’expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont le droit de concourir personnellement, ou par leurs représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse […] »

        Oublions nos soi-disant représentants qui ont trahi la volonté générale lorsqu’ils ont ratifié le traité de Lisbonne. Reprenons notre puissance législative (je sais, c’est irréaliste pour l’instant), appliquons aux Macron et autres Fillon les principes énoncés par Robespierre sur la terreur comme émanation de la vertu (ci-dessus, premier commentaire de Pléistocène).


  21. Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 09h02
    Afficher/Masquer

    (partie 1/3)

    très franchement, quel est l’intérêt de ce billet ?
    1. Sont-ce les 100 k€ d’hôtel qui posent problème ? Sachez qu’à LV, les hôtels sont très chers et 300€ la nuit, cela n’a vraiment rien d’exceptionnel (on ne parle pas d’un costume à 7500€ pièce). Pour connaître un peu, je peux même vous indiquer que le rapport qualité prix des centres de congrès de LV est très largement supérieur aux homologues Français !

    2. Ensuite, est-ce la destination (Las Vegas) qui pose problème? Etes-vous seulement aveuglé par la luxure et les clichés véhiculés par ce lieu pour ne pas prendre un peu de recul et vous rendre compte que LV est un haut lieu de congrès, mondialement réputé (en particulier dans le monde de la High Tech et du numérique) et qui plus est à 2 pas de la Californie, « pays » du numérique et de l’innovation IT ? Or le numérique et le High Tech n’étaient ils pas le motif du déplacement ?

    (à suivre)


  22. Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 09h03
    Afficher/Masquer

    (Partie 2/3)

    3. Ensuite toujours, où est la responsabilité, ne serait-ce que supposée, de Macron dans cette affaire ? Est-ce lui (ou son cabinet) qui a contractualisé avec Havas ? Non, c’est Business France ! Est-ce lui (ou son cabinet) qui n’a pas respecté la procédure ? Non, c’est Business France.

    4. Enfin, où est le problème éventuel d’enregistrer son nom de domaine « En Marche » au lendemain de l’événement ? Un nom de domaine n’est qu’un simple nom, qui pouvait éventuellement ne pas être connu plus tôt. Je ne serais ainsi pas surpris que quelqu’un lui ait soufflé ou conseillé ce nom pendant l’événement.

    (à suivre)


  23. Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 09h04
    Afficher/Masquer

    (partie 3/3)
    Bref, je trouve cet article vraiment très maigre, et dénué de tout fond. J’aurais vraiment préféré que vous creusiez de vrai questions :
    1. A commencer par essayer d’identifier des entreprises de la French Tech qui étaient présentes à cet événement. Et, pourquoi pas, récupérer des infos sur d’éventuelles retombées concrètes , 1 an après.
    2. Puis par vous intéressé au caractère connu ou non par Macron, de la dépense (les 381k€) avant de réaliser ledit déplacement. Seul élément valable pour mettre en exergue une éventuelle responsabilité de Macron sur le sujet .
    3. Enfin, par prouver les collusions passées et présentes entre Havas et Macron.

    Je dois donc reconnaître que, sur ce coup, vous me décevez Olivier.
    Autant vos billets sur le patrimoine de Macron étaient à mes yeux pertinents, autant celui-là ne l’est vraiment pas et ne peut, à mes yeux, que desservir votre « E-réputation ».

    (fin)


    • Scytales Le 15 mars 2017 à 09h53
      Afficher/Masquer

      Vous avez raison : il est évident qu’un ministre de l’économie de l’industrie et du numérique ne peut même pas imaginer que l’organisation sur son ordre d’une manifestation à Las Vegas tous frais payés par l’État n’est pas gratuite.

      De la même manière, un ministre de la République ne peut même pas envisager que l’utilisation des moyens de l’État et d’argent public pour en retirer un bénéfice privé (faire sa promotion politique en vue de sa future campagne électorale) est condamnable sur le plan déontologique. Comment ne pas voir que se faire acclamer devant des caméras de télévision par un public debout qui réagit à un animateur qui appelle à voter pour vous entre manifestement dans les fonctions d’un ministre en exercice ?


      • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 10h05
        Afficher/Masquer

        Le fait que ce soit payant ou gratuit n’est pas le sujet. Le vrai sujet est celui du non respect de la procédure d’appel d’offre par Business France. Et du fait que Macron ait été au courant ou non, avant de valider éventuellement le contrat, du montant engagé.

        De même que le montant de 381k€ n’est en lui même pas un sujet. Celui du retour sur investissement éventuel (ROI) l’est par contre. Si vous dépensez 381k€ et que cela en rapporte 1M€ pour les entreprises qui étaient présentes, ne pensez vous pas que l’état est dans son rôle et que cet “argent public” est correctement dépensé ?

        Lorsqu’il est question d’argent public, il faut souvent faire attention à relativiser la dépense engagée avec les éventuels retours ensuite. La difficulté étant alors de :
        1. mesurer et évaluer ces retours
        2. identifier les éventuels “délits de favoritisme” et collusions entre le “client” et le “fournisseur” ..


        • Crapaud Rouge Le 15 mars 2017 à 10h55
          Afficher/Masquer

          Et quel “ROI” pour nous ? Pour nous ce pourrait être contre-productif si leurs succès incitent d’autres Français à déserter la France, et que l’on n’y gagne rien.


          • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 11h53
            Afficher/Masquer

            le départ de nos talents à l’étranger est là un vrai sujet de fond qui mériterait d’être débattu. Mais ailleurs que sur “les-crises”, dont le contenu me semble hors sujet.

            A titre d’exemple de stratégie déployée par nos start up, je peux citer le cas de la société “Scality”. Française à l’origine, elle a très rapidement (quasi immédiatement) choisi de s’expatrier (en partie seulement) dans la Sillicon Valley, afin d’avoir la visibilité et le rayonnement qu’elle mérite.
            rayonnement qu’elle n’aurait malheureusement pas pu avoir en France, en partie faute de bénéficier d’un environnement favorable (charges + attirance et maintien de nouveaux talents).


            • Kiwixar Le 15 mars 2017 à 12h01
              Afficher/Masquer

              La fuite des cerveaux et des talents à l’étranger, c’est une des CRISES de notre pays. Ce n’est pas hors sujet, à mon avis. Mais le bilan talents exportés vs importés (migrants) est… dur à quantifier.


            • Paul Le 15 mars 2017 à 15h37
              Afficher/Masquer

              @ Tranquillou milou,
              pensez vous qu’il aurait été possible pour la société
              que vous mentionnez d’avoir pu obtenir des prêts au développement si les taxes voyous du web avaient payé leurs impôts à bercy plage……

              Cdlt


            • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 16h27
              Afficher/Masquer

              @Paul, ce que je sais, c’est que si Scality a choisi de s’implanter aux US (en // de ses bureaux en France), c’est avant tout :
              1. parce qu’il n’est actuellement pas possible, dans le monde de l’IT, d’avoir de la visibilité ailleurs qu’aux US. Or une startup a impérativement besoin de visibilité pour effectuer ses levées de fond (et se développer)
              2. parce que les talents se trouvent avant tout aux US (et en californie en particulier)
              3. parce que les levées de fond aux US sont bien plus pertinentes pour une startup , que celles réalisées en France.

              Quand la France (ou l’Europe en général) aura comblé ces 3 lacunes, alors je pense que nous serons sur le bon chemin.


        • Betty Le 15 mars 2017 à 11h33
          Afficher/Masquer

          Quant au retour sur investissement dont vous parlez j’ose espérer qu’il produira ses effets car d’après cette “Première étude sur l’accompagnement des Jeunes Entreprises de Croissance”, réalisée par RAISE et BAIN & COMPANY :”Bien positionnée sur la création d’entreprises, la France souffre d’une difficulté à faire grandir ses petites et moyennes entreprises qui conservent un effectif moyen relativement faible. Après 5 ans d’existence, l’effectif moyen d’une entreprise française est seulement de 3 emplois, dont 2 salariés. et 50% des JEC ne passent pas le cap des 5 ans d’activité et 25% cessent leur activité au bout de 2 années.” http://www.bain.fr/Images/Etude_Bain_Raise_2015.pdf.


          • Tranquille Emile Le 17 mars 2017 à 12h17
            Afficher/Masquer

            @Betty, malheureusement, le ROI dont je parlais n’avait pas nécessairement un rapport avec l’emploi. Il était à prendre de façon générale. Et je précise “malheureusement” car un gros contrat éventuellement remporté ne va pas nécessairement se traduire par des créations de postes/emploi. Par contre il aura toujours une répercution directe positive pour l’état (en taxe/charges par exemple ou bien encore en consommation à l’arrivée).

            Aux chiffres de votre étude, on peut leur ajouter ceux de l’observatoire des créations d’entreprise: http://media.afecreation.fr/file/30/7/note_d%27analyse_fce_2015v2.93307.pdf
            On y voit ainsi que pour l’année étudiée (2015), 95% des entreprises créées l’étaient sans aucun salarié. Illustrant ainsi la profonde mutation du marché de l’emploi (et constante dégradation, selon l’étude, depuis 2000)


        • serge Le 15 mars 2017 à 15h49
          Afficher/Masquer

          Vous êtes très partial. Ce qui traine sur les sites d’infos, et rappelé par OB, est que Macron aurait (conditionnel comme pour Fillon) fait une forte pression pour organiser l’ensemble aux US dans un délai très court. Ce qui, du point de vue d’un appel d’offres de marché public, est irréalisable et donc sujet à suspicion de “favoritisme”. Donc, au même titre que pour les salaires d’assistant pour l’épouse et les enfants de Fillon, ce n’est pas illégal mais c’est foncièrement limite (pour l’instant). Ce qui est, dans le cadre des haussements de sourcils des citoyens, une saine réprobation.


          • Tranquille Emile Le 17 mars 2017 à 12h23
            Afficher/Masquer

            @Serge, je serais d’accord avec vous si le cabinet de Macron avait traité en direct avec Havas. Or de ce que l’on sait, il a uniquement traité avec Business France. Ce qui, une fois encore en se basant sur les faits, a peu de chances de conduire à une implication “frauduleuse” de Macron.
            Pour l’instant, selon les faits divulgués, seul Business France semble en l’état pouvoir être mis en cause quant à un manquement au code des marchés publics.


        • Betty Le 17 mars 2017 à 10h12
          Afficher/Masquer

          Quant au retour sur investissement dont vous parlez j’ose espérer qu’il produira ses effets car d’après cette “Première étude sur l’accompagnement des Jeunes Entreprises de Croissance”, réalisée par RAISE et BAIN & COMPANY :”Bien positionnée sur la création d’entreprises, la France souffre d’une difficulté à faire grandir ses petites et moyennes entreprises qui conservent un effectif moyen relativement faible. Après 5 ans d’existence, l’effectif moyen d’une entreprise française est seulement de 3 emplois, dont 2 salariés. et 50% des JEC ne passent pas le cap des 5 ans d’activité et 25% cessent leur activité au bout de 2 années.” http://www.bain.fr/Images/Etude_Bain_Raise_2015.pdf.


    • Mac'2017 Le 15 mars 2017 à 10h04
      Afficher/Masquer

      Pas d’accord!
      Il y a là comme quelques éléments “visibles” d’une opération marketing particulièrement bien montée.
      Le timing y a son importance comme les propos des uns et des autres.
      Après, effectivement, cela mérite d’être investigué davantage mais vu les forces et les enjeux en présence, c’est un trompe l’œil de penser qu’il y a du monde pour décortiquer cette opération…
      Un bref article sur le site “Les Crises”, un peu de “Canard” et puis???
      Penser seulement que ce type était encore un total inconnu il y a un an…


    • Fabrice Le 15 mars 2017 à 10h55
      Afficher/Masquer

      Tranquille Emile, Olivier pose des questions et approfondi des éléments soulevés par d’autres (le canard enchaîné), car les médias ne font pas ce travail de critique pour faire plus du panurgisme.

      Je ne doute pas que si Macron tombait en disgrâce la meute se déchaînerait laissant passant d’autres points qui seraient bien commodément mis de côté.

      Olivier se pencherait sur ses points et n’insisterait pas sur Macron, il faut comprendre l’optique, après il faut faire confiance à Olivier d’apporter des éléments complémentaires dès qu’il en aura.

      Mais si je comprend vos interventions elles n’apportent rien et avoisinent le troll alors que vous pourriez apporter des éléments constructifs en faveur de Macron (bien que les médias semblent lui donner pour le moment l’absolution la plus étrange) mais votre argumentaire actuel clairement orienté est je trouve étrangement peu factuel mais basé sur votre intime conviction.


      • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 12h53
        Afficher/Masquer

        @Fabrice, je me fiche de ce que peut bien dire ou penser Macron. Et ne crois pas vous avoir fait part de mon intime conviction sur ce personnage (ou sur un quelconque autre candidat). Car une conviction est tout sauf un fait et à mes yeux, elle n’a donc pas sa place sur ce blog.
        Dans le cas présent de ce billet, je ne peux m’empêcher de constater que les faits prouvant une quelconque compromission de Macron sont sinon absents en tout cas très minces. Enfin sauf à faire des raccourcis à l’emporte pièce, qui n’ont à mes yeux (avis personnel) pas leur place sur ce blog (car trop éloignés en qualité de la grande majorité des autres billets d’Olivier)

        Mais libre à vous de ne pas vous baser sur des faits, et de faire les raccourcis que vous voudrez. Que ce soit en interprétant mes propos, ou bien les faits exposés par Olivier. C’est ça la liberté!


        • Fabrice Le 15 mars 2017 à 13h31
          Afficher/Masquer

          Je peux comprendre mais ce sont un ensemble de faits qui appuient la thèse du canard enchaîné que donne Olivier.

          Si vous attendez la confession de Macron je pense que vous attendrez longtemps Tranquille Émile à moins d’une trahison d’un proche (peu probable mais pas impossible) vous attendez quelles preuve pour vous contenter je doute que vous en attendiez réellement sur ce site.


          • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 13h59
            Afficher/Masquer

            @Fabrice : Et quels sont les faits précis rapportés par le canard pouvant mettre Macron en défaut ? Business France oui mais Macron ?

            Dans ce billet, non seulement Olivier ne soulève aucune question (j’en propose pour ma part au moins une: “quelles sont les éventuelles relations entre Havas et Macron ?) mais en plus Olivier tombe dans la facilité avec un très mauvais raccourci. Il affirme ainsi à tort que Macron avait ” déposé le nom de son mouvement ” le lendemain. Ce qui est totalement faux puisque seul un nom de domaine DNS (qui n’a rien à voir avec un nom de mouvement politique ou une entité juridique) a été déposé, comme le prouve la capture d’écran d’Olivier (il est précisé “AFNIC” qui est juste l’autorité de contrôle et de dépôt des noms de domaine Internet !) .

            Bref, pour ma part je n’attends absolument rien de Macron. Mais j’attends par contre d’avantage de sérieux, de “fact checking” et moins de raccourci hasardeux de la part d’Olivier .


            • Fabrice Le 15 mars 2017 à 14h57
              Afficher/Masquer

              D’accord donc je résume vous n’êtes pas pour Macron mais vous attendez plus de preuves que les premiers éléments d’Olivier, donc vous avez une idée de ce qui vous paraîtrait exact donc je vous invite à nous donner une notion factuelle de ce que seraient les éléments probants et dans un deuxième cas d’aider Olivier à trouver ces éléments (ou contre-éléments car cela est tout aussi instructif).

              Je suis bien placé pour vous dire qu’il accepte les aides constructives voir les critiques constructives quand elles aboutissent à un résultat concret qu’à des posts qui n’apportent que peu d’éléments complémentaires vous connaissez “la critique est aisée, mais l’art est difficile”


            • Crapaud Rouge Le 15 mars 2017 à 17h51
              Afficher/Masquer

              Tranquille Emile, en un sens vous avez raison, il n’y a rien de probant. Le dépôt du nom peut être pure coïncidence, et la pub pour la “french touch” pure sincérité en faveur des intérêts de la France. Mais si cette pub était importante au point de bypasser l’appel d’offres et de claquer pas loin de 400.000 euros, pourquoi n’y a-t-il pensé qu’au dernier moment ? On attend votre explication…


            • Tranquille Emile Le 15 mars 2017 à 18h17
              Afficher/Masquer

              @Crapaud Rouge, pour ma part je n’ai aucune explication à donner à quelque chose qui n’existe pas (je fais ici référence à un éventuel manque de probité ou d’irréprochabilité de Macron). En tout cas eu égard aux faits exposés.

              Par contre, et comme je le signalais à Olivier, je pense qu’une question peut être posée: le montant de la dépense (381k€) était il réellement connu de Macron avant son engagement ? Si oui, il y a aurait alors potentiellement un souci de par l’incompatibilité entre les délais officiels d’un appel d’offre et les délais à priori imposés par Macron . Si non, alors fin du pseudo débat et passons à de vrai sujets.

              j’ajoute en passant que les 381 k€ me paraissent parfaitement raisonnables pour un événement de cette nature/ampleur et dont l’objectif est de représenter la France. (Il ne s’agit à ma connaissance pas de 381k€ engrangés illégalement ou immoralement par quelqu’un pour subvenir à ses propres besoins personnels !!!)


            • Caton l'Ancien Le 15 mars 2017 à 19h33
              Afficher/Masquer

              ” (un éventuel manque de probité ou d’irréprochabilité de Macron) [n’existe pas]”

              Je suppose que la probité est dans l’oeil du spectateur. Mais Olivier nous montre des choses qui, au delà du débat légal/illégal, peuvent poser question quant à la moralité du personnage :

              Macron pourrait refuser qu’on lui dise “Si j’étais français, je voterais pour vous” : par exemple, il aurait pu répondre “S’il vous plaît, évitez ce genre de commentaire, je suis un ministre en déplacement et je suis là en représentant de la France/de mon gouvernement”.

              Et puis sérieusement, moi, dans ma vie courante, personne ne me dit que je serais un bon président de la République (ou un bon proviseur de mon lycée) ; si vous recevez ce genre de commentaires, c’est que vous êtes activement allés les pêcher.

              Macron se comportait évidemment comme un homme politique en campagne, pas besoin de disposer du verbatim de toutes les conversations, les images disponibles sont déjà très éloquentes.


            • Crapaud Rouge Le 15 mars 2017 à 20h28
              Afficher/Masquer

              Tranquille Emile, vous vous défilez, vous n’avez aucun élément pour répondre à ma question. Dans ce “qui n’existe pas” il y a tout ce que Macron aurait pu faire et qu’il n’a pas fait : s’y prendre plus tôt ou patienter jusqu’en 2018, et ainsi se donner le temps de respecter la loi, (passer par un appel d’offre). Mais ne pas respecter la loi, selon vous, ce n’est pas un manque de probité ?


            • Tranquille Emile Le 16 mars 2017 à 06h28
              Afficher/Masquer

              @crapaudrouge, je n’ai nul besoin de me défiler puisqu’il n’y a aucun fait concret pour étayer un éventuel manquement de Macron (vis à vis respect du code des marchés publics), pas plus qu’un éventuel délit de favoritisme (vis à vis de Havas).

              En l’état, et du peu que l’on en sait, les faits ne peuvent au mieux que mettre en cause l’intermédiaire Business France. Ce qui est d’ailleurs confirmé par le communiqué officiel de Business France (et non son interprétation comme certains semblent le faire) : http://www.businessfrance.fr/communiques-presse/debats-publics-autour-de-l-organisation-de-la-promotion-de-la-french-tech-au-ces-2016

              Donc très clairement, aucun manquement à la loi ou à la morale ne me semble exister à cette date.


        • duconlajoie Le 15 mars 2017 à 13h35
          Afficher/Masquer

          je vous rejoins concernant le manque d’éléments probants sur utilisation du CES par macron pour faire sa campagne.

          Je ne porte vraiment pas macron dans mon cœur mais les éléments apportés par Olivier dans cet article manquent de contenu à mon sens. On peut éveiller un soupçon mais guère plus en l’état…


    • Betty Le 15 mars 2017 à 11h03
      Afficher/Masquer

      Bonjour Je ne souhaite pas réagir sur le fond de votre intervention mais si vous me le permettez m’interroger sur la légèreté des actions entreprises par cet ancien Ministre de l’Economie.
      Agir dans l’urgence ne semble pas être la règle (ni rassurant) puisque visiblement les inscriptions à ce genre de manifestations se font bien en amont. Exemple
      Ouverture des inscriptions au French Tech Tour Russie #2 du 30 mai au 3 juin 2016 à Moscou — (Document) — (Club international)
      6 Janvier, 2016 – 13:30 — Julie HARY
      Bonjour à tous,
      (…)J’ai le plaisir de vous informer de l’ouverture des inscriptions au French Tech Tour Russie #2 jusqu’au 25 février 2016
      https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:SwPqFYgDeWsJ:https://groupes.images-et-reseaux.com/mots-cles/french-tech+&cd=8&hl=en&ct=clnk&gl=fr


    • Josephr Le 15 mars 2017 à 14h04
      Afficher/Masquer

      Bonjour Tranquille Mimile
      Tout à fait d’accord, accepter cet hasard qu’après 2005 puis 2007, 2012 et de pouvoir encore élire en France son gouverneur adoubé par l’Europe et Compagnie est une surprise fantastique après l’usure de nos 2 derniers “gouverneurs”


  24. Bruno Le 15 mars 2017 à 09h07
    Afficher/Masquer

    Est-ce qu’à un certain moment, on ne doit pas aussi choisir
    – le meilleurs programme (et pas le programme idéale qui n’existe pas)
    – le candidat le moins pourris (et pas le candidat 100% intègre qui n’existe pas) ?

    Sinon on fait quoi ?
    On attend le grand jour ou descendra sur Terre l’Homme parfait pour sôôôôôôver lââââââ Frâââânce ?


    • Josephine Le 15 mars 2017 à 09h30
      Afficher/Masquer

      “Choisir le candidat le moins pourri”. Quelle ambition pour nos démocraties!….sérieusement on en est là? Faire de la politique autrement? Non? Et ca existe quand même des gens qui pratiquent la politique ( dans un parti ou ailleurs ) et qui ont un chouïa plus d’intégrité d’honnêteté que ca je vous assure.
      Regardez, par exemple dans la team ambiance de macron dont vous faites peut être partie ou le commentateur plus haut, je vois des valeurs de fidélité et de loyauté dont ceux qui en beneficient ( les candidats ) sont évidemment bien incapables.


  25. Stephanie Le 15 mars 2017 à 09h14
    Afficher/Masquer

    L’histoire des frères Mourad est pas mal non plus : le premier, lobbyiste des Labos Servier et exfiltré du mouvement de Macron suite aux propos de formindep
    http://www.lejdd.fr/Politique/Un-conseiller-de-Macron-rattrape-par-ses-activites-de-lobbying-852971
    Le second, banquier de son état et toujours dans l’équipe Macron ; ayant favorisé le rachat de sfr par Drahi.
    http://france-revolution-investigative-reporter.over-blog.com/2017/03/trahison-socialiste-de-macron-presse-sous-influence-informations-censurees.html
    Dans les médias, circulez, rien à voir.


  26. Christophe Foulon Le 15 mars 2017 à 09h20
    Afficher/Masquer

    Aucun intérêt, ça fera plof comme le reste.

    Infos très intéressante, la buba provisionne des sommes astronomiques en prévision de quoi ???

    Les crises.fr site sérieux et réputé pour fouiller et sourcer ses données, mobilise son réseau pour faire la lumière sur ces mouvements financiers hors normes. (ou pas)

    Au lieu de chercher un nom, un slogan, une attache visuelle, retourner à ce qui a fait votre réputation et le lien fort avec vos abonnés…


  27. Nicolas Anton Le 15 mars 2017 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Il s’adresse à toute cette partie de notre société aux mentalités de collabo. L’important pour eux dans la vie est d’avoir pris ou de prendre un jour l’avion pour leur pays fétiche. Et ils sont nombreux depuis 1945. L’Oncle Sam est leur modèle le clinquant est leur chemin, l’égoïsme et la manipulation leur quotidien. Ils cherchent leur salut dans les pages des catalogues qu’ils tournent en lâchant de temps en temps un “c’est classe”. Ces abeilles autour du pot de miel trouvent toujours leur héro. Pour eux un politique qui se sert ça n’existe pas, il a le droit il profite c’est tout.
    La bible avait résolu le problème avec des statuts de sel..


  28. Christophe Foulon Le 15 mars 2017 à 09h27
    Afficher/Masquer

    J’ai fais un commentaire, disparu dans les limbes de la technique, finalement vous vous ‘Libération’isez, ou ‘Le Monde’isez.

    Vos articles deviennent polémiques et s’éloignent de la rationalité mathématique ou ‘économique’

    Cherchez dans vos ‘log’ mon commentaire.
    Une info terrible sur la Buba qui provisionne des sommes énormes.


    • Fabrice Le 15 mars 2017 à 12h43
      Afficher/Masquer

      J’ai déjà constaté ce problème qui peut être lié au mode de connexion 4G ou wifi si changement de hotspot plus qu’à de la modération mais à vérifier.


    • serge Le 15 mars 2017 à 16h01
      Afficher/Masquer

      Charles Sannat en a fait part assez clairement sur son blog.
      https://www.insolentiae.com/effrayant-la-bce-nexiste-deja-plus-leuro-est-deja-mort-ledito-de-charles-sannat/
      Ceci à la suite des diverses réunions très récentes de pays se préparant à deux, trois ou quatre zones économiques issues de la zone euro (zone euro mark, zone euro pays du sud, zone nordique, zone visegrad). On est dedans, pas sûr que cela vaille de disserter sur la faisabilité…


  29. peyo Le 15 mars 2017 à 10h10
    Afficher/Masquer

    Que peut on attendre du candidat des banques et des cartels ? qu’il nous siphonne, c’est la moindre des choses.


  30. Michel Ickx Le 15 mars 2017 à 10h10
    Afficher/Masquer

    Il y a un peu moins d’un siècle, un ancien socialiste nommé, si ma mémoire ne me trompe pas, Benito Macrolini , faisait des discours enflammés sur le balcon de l’immeuble de la Confindustria Piazza Venezia à Rome.
    Il avait abandonné le partit socialiste pour créer son propre partit avec l’appui des grands entrepreneurs et de hauts gradés disposés à en découdre.

    Dans ces temps troublés que nous vivons allons-nous choisir un Duce ?


    • Fritz Le 15 mars 2017 à 17h41
      Afficher/Masquer

      Benito Macrolini avait lancé un mouvement irrésistible :
      En marche ! au pas romain !
      Et les médias soulignaient sa jeunesse (Giovinezza, Giovinezza).
      Ça s’est mal terminé.


    • Alfred Le 15 mars 2017 à 19h29
      Afficher/Masquer

      C’est même pas ça. Benito s’est allié au patronat italien et c’est cela l’essence du fascisme, la captation de l’état par le patronat local. Mais Macron c’est pas ça. C’est Ferdinand Marcos ou le bey de Tunis, un compradore parmis d’autres au service d’une oligarchie certes mais en plus supra nationale (ou plutôt étrangère si l’on est pas naïf).


  31. Macarel Le 15 mars 2017 à 11h47
    Afficher/Masquer

    Lu sur un blog de médiapart :

    La Macron-mania: une véritable escroquerie

    https://blogs.mediapart.fr/philippe-fuzellier/blog/090916/la-macron-mania-une-veritable-escroquerie

    Je suis tout à fait d’accord, ce type qui “incarne” le vide, hypnotise une bonne partie de la population française. Décidément les perturbateurs endocriniens, ou d’autres saloperies ont déglingué bien des cervelles de futurs électeurs et électrices.


    • pipo Le 15 mars 2017 à 12h18
      Afficher/Masquer

      ça a toujours existé, bien avant les perturbateurs endocriniens.
      Allégorie de la caverne. PLATON
      https://www.youtube.com/watch?v=ZqCQBOBbabQ

      L’important est d’en prendre conscience. Pour moi, le blog d’Olivier nous aide à nous défaire de nos liens.
      Les marionnettistes tentent de nous maintenir au fond de la caverne. C’est devenu pour eux, le seul leitmotiv de leur vie, contrôler, dominer, leur seul manière d’exister. C’est leur relation à “l’autre” qui est défaillante.


    • fanfan Le 15 mars 2017 à 19h03
      Afficher/Masquer

      et aussi le dernier billet de “Le blog de Danyves” du 6 mars 2017 et les commentaires

      https://blogs.mediapart.fr/danyves/blog


    • Eric10 Le 15 mars 2017 à 19h41
      Afficher/Masquer

      Régressif, vieillot, conservateur : deux économistes se paient Macron

      Le 08.09.2016

      Novateur Macron? Certainement pas! Pour Thomas Porcher et Fréderic Farah, auteurs d’Introduction inquiète à la Macron-économie, il n’est que l’avatar d’une idéologie vieillotte, régressive et binaire.

      https://www.challenges.fr/economie/quand-deux-economistes-etrillent-la-vision-et-le-bilan-economique-de-macron_424743


  32. Lafricain Le 15 mars 2017 à 12h31
    Afficher/Masquer

    Le programme de Macron, c’est la RATP revisitée : ligne 2 + ligne 6 : Nation-Etoile par Barbès pour la 2, et Nation-Etoile par Denfert pour la 6.
    Il y en a pour tout le monde, ça tourne en rond, et cela ne change rien par rapport à l’existant.


  33. Sud Le 15 mars 2017 à 12h32
    Afficher/Masquer

    Certains d’entre vous n’en ont-il pas assez que l’on matraque Fillon, Macron et Le Pen ?
    Ne pourrions nous pas pencher aussi sur Arthaud, Dupont-Aignan, Hamon, Melanchon, Asselineau, ou autres…qui doivent aussi traîner suffisamment de casseroles pour nous alerter ? A moins que vu leur potentiel de voix, on estime inutile de s’occuper d’eux ?


    • Emmanuel38 Le 15 mars 2017 à 19h44
      Afficher/Masquer

      Sud, énoncez-nous une 1ère liste des vilainies attribuables respectivement à chacun des 5 derniers candidats que vous évoquez. Merci d’avance.


  34. Olposoch Le 15 mars 2017 à 12h48
    Afficher/Masquer

    Macron pense que la richesse est créée par les start-ups et la finance, alors qu’ils ne font que la capter.


  35. Moussars Le 15 mars 2017 à 13h35
    Afficher/Masquer

    C’est un contre-feu !!!
    Déjà les mainstream avancent la responsabilité des agences (Havas)…
    Ça va faire pschitt. C’est pour détourner l’attention des faits graves : réunions people-vip à Bercy (avec souvent 2 dîners dans la soirée) pendant son ministère, intervention pour l’acquisition du Monde, pour l’augmentation des autoroutes, pour le bradage d’Alstom aux amerloques (malgré le décret Montebourg)… et bien sûr son appartement (prix, crédits…), déclarations fiscales et à la haute autorité…
    + L’évasion fiscale ou la corruption avec l’argent disparu ?


  36. NS Le 15 mars 2017 à 14h59
    Afficher/Masquer

    Chapeau pour cette enquête ! Qu’est-ce qu’on peut répondre à ça c’est franchement très embarrassant. En plus la vidéo est virale, à faire circuler d’urgence sur facebook… à mon avis on n’a pas fini d’entendre parler de ça….


  37. Nicolas D. Le 15 mars 2017 à 15h12
    Afficher/Masquer

    Encore très fort Le Monde qui consacre une double page à la politique, dont un article sur super-Macron qui rend visite à Merkel. Mais c’est seulement dans la double page suivante sur les infos “sociétés” qu’il y a un article sur Macron et Las Vegas en bas de page. Avec toute la dernière partie pour le défendre sans que la première partie ne l’ait beaucoup attaqué. C’est une autre façon de donner l’actu tout en la minimisant.

    Et toujours rien dans le journal papier (sauf erreur) sur le patrimoine de Macron. Juste un papier, non signé, sur le site. Y a pas de sujet…


  38. manu Le 15 mars 2017 à 17h06
    Afficher/Masquer

    Bravo à OB en mode thug life 😏

    Quel sniper !!!


  39. Bourdeaux Le 15 mars 2017 à 17h08
    Afficher/Masquer

    Emmanuel nous a fait le même coup juste avant de partir, il a emporté son pc et 3 ramettes de papier A4. On aimerait qu’il nous les rende…
    Benjamin de Rothschild, président du Conseil d’administration de la banque Rothschild.


  40. claude Le 15 mars 2017 à 19h14
    Afficher/Masquer

    Un peu d’humour Pierre Palmade “Le président” : “Non, je propose un programme ni de gauche, ni de droite… un programme va et vient…2
    https://youtu.be/H3MBsYEWB9g


  41. fanfan Le 15 mars 2017 à 19h16
    Afficher/Masquer

    “IMPUNITÉS, une justice à deux vitesses” Vincent Le Coq, Nouveau Monde éditions

    Etienne Chouard : “Vincent Le Coq nous explique en détail (preuves à l’appui) comment les politiciens les plus influents maîtrisent les magistrats (!) en maîtrisant leur carrière. (…)
    J’ai demandé à Vincent de nous rédiger une tribune, une sorte de résumé pour comprendre en quelques mots l’intérêt de son livre pour tous les citoyens. Voici son texte :
    http://chouard.org/blog/2017/03/03/scandale-impunites-une-justice-a-deux-vitesses-vincent-le-coq-nous-explique-en-detail-preuves-a-lappui-comment-les-politiciens-influents-maitrisent-les-magistrats-en-maitrisant-leur-c/

    « La justice est implacable avec les gens comme vous et moi, pas avec les politiques »
    http://rmc.bfmtv.com/emission/la-justice-est-implacable-avec-les-gens-comme-vous-et-moi-pas-avec-les-politiques-ou-les-delinquants-1109538.html


  42. Sun Tzu Le 15 mars 2017 à 19h42
    Afficher/Masquer

    Ajoutons à cela les déclarations de patrimoine assez étranges de M. Macron que l’intéressé explique par son statut d’indépendant qui le forçait à verser des cotisations salariales en plus de l’impôt sur le revenu…. Soit ! Mais même si Emmanuel trimballe des casseroles, on sait tous comment ça va finir: les médias nuanceront et appeleront à notre clémence. Fillon sera hors-jeu, Hamon et Mélenchon discrédités, et pour finir nous aurons droit au catéchisme progressiste habituel, répétition ad nauseam du mantra «non à l’extrême droite, non à Marine le Pen», la larmichette à l’oeil, pour convaincre le bon peuple que des corrompus, des menteurs, des impérialistes, des violeurs, des meurtriers, des méprisants, des vendus, ça va mais que les fachos……….. là c’est non !
    Et qui sera donc notre sémillant président ?

    Enfin je peux me tromper mais je vois bien les évènements se dérouler ainsi…


  43. fanfan Le 15 mars 2017 à 21h09
    Afficher/Masquer

    Lors de la vente de l’aéroport de Toulouse Blagnac bradé aux Chinois (Groupe Casil Europe / 49.9 % des parts , des irrégularités, abus de pouvoir auraient été commis par le ministre de l’économie de l’époque, un certain Emmanuel Macron
    http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/28/2525795-privatisation-de-l-aeroport-macron-dans-le-viseur.html

    Concessions autoroutières : opacité d’État
    Emmanuel Macron, avant de démissionner de son poste, a fait appel du jugement de la CADA. La décision n’interviendra donc pas avant les élections présidentielles. Quels sont les intérêts protégés dont le secret doit être si bien gardé ?
    http://www.anticor.org/2016/12/15/concessions-autoroutieres-opacite-detat/
    Le pire n’est pas dans les contrats (écrit) mais ce qui est promis autour de la table pendant les négociations !
    Les autoroutes avec Raymond Arvrillier (de 15:36 à 26:36) https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/des-citoyens-qui-changent-le-monde-4-lorchidee-et-les-autoroutes


  44. Mat Le 15 mars 2017 à 23h23
    Afficher/Masquer

    J’espère que ça se terminera avec un 5% pour Macron et encore une grosse claque dans la gueule des médias mainstream. Ca sent tellement l’arnaque marketing.


  45. Bob Bricoleur Le 16 mars 2017 à 12h17
    Afficher/Masquer

    Un détail : 300€ par chambre c’est le tarif normal à Vegas pour le CES. Une semaine plus tard la même chambre vaudra 40 dollars à tout casser. Pendant le CES la quasi totalité de la capacité hôtelière des environs est utilisée par le CES et les stands au salon comme les chambres d’hôtels sont réservées un an à l’avance.
    (Ça ne change rien au reste de l’article c’était juste pour nuancer. Peut être est ce déjà expliqué dans la vidéo mais la vidéo ne passe pas sur mon téléphone, si c’est le cas, toutes mes excuses 🙂 )


  46. Oblabla Le 16 mars 2017 à 15h30
    Afficher/Masquer

    Cette affaire est encore un pavé dans la marre de Macron qui ressemble de plus en plus à un marécage saumâtre… Mais j’aimerais revenir sur celle de ses revenus bizarrement évaporés…
    La question est “Où sont passés les millions d’Emmanuel Macron?”
    Réponse ici de Denis Payre qui a monté des sociétés avec le soutien de capitaux investisseurs et de banques d’affaires et qui les a vendues ensuite. Donc quelqu’un de rompu aux pratiques dans la banque. Denis Payre retweete la remarque d’un président de société qui a de bonnes chances de révéler les agissements dissimulés de Macron…
    • • Denis Payre a retweeté
    Jeff‏ @jfchauffete 14 mars
    Dans la banque d’affaire, qd on est associé gérant on prend ses bonus offshore, que fait le PNF ? Rien car partisan


  47. Barn Le 16 mars 2017 à 16h01
    Afficher/Masquer

    Il ne vous aura pas échappé j’imagine que Ismaël EMELIEN, le chargé de com de Macron à son cabinet au ministère et maintenant dans sa campagne vient de HAVAS … :

    “A 27 ans, Ismaël Emelien, de l’écurie Havas Worlwide (ex Euro RSCG), devient la tête pensante de la com’ du nouveau ministre de l’Economie”
    http://www.lopinion.fr/2-septembre-2014/emmanuel-macron-choisit-communicant-l-ecurie-fouks-15877

    Et, suprême, à nouveau, bien sûr, coïncidence, le patron de HAVAS, Yannick Bolloré, roule pour Macron.
    https://www.mediapart.fr/journal/france/140716/yannick-bollore-en-marche-avec-emmanuel-macron?onglet=full


  48. Renaud Le 17 mars 2017 à 13h59
    Afficher/Masquer

    Les sourires de Macron sont l’exacte réplique des sourires vus jusqu’à la nausée de Bill Clinton et de Tony Blair. Macron serait le clone de ces derniers en tous points.


Charte de modérations des commentaires