I. Olivier Delamarche

Un grand classique : Olivier Delamarche sur BFM Business :

II. Chen Guangcheng

Je vous signale l’incroyable affaire du dissident Chen Guangcheng, passée trop inaperçu. Lire ici, et le récent épilogue heureux.

dessin humour cartoon

III. Avocats

Amusant, une des dernières mesures du gouvernement a été de publier un “décret-passerelle” qui permet en gros à tout député de plus de 8 ans de devenir avocat sans examen – encore un truc qui sent bon le trafic d’influence…

Bien entendu, les avocats sont furieux, lire ici et .

Comme l’UMP se réveille sur le manque de concertation sur la semaine de 5 jours, je rappelle cette belle concertation, surtout à la lecture de cette résolution du conseil des barreaux

Bien entendu, ils ont attaqué le décret :)

IV. Copé

Jean-François Copé, toujours classe, chapeau l’artiste, la relève de la droite caniveau est assurée… :

“Je dis aux Français qui ont envie de voter Front national qu’en votant Front national, on a la gauche qui passe. Donc, quand on vote Front national, on a Taubira et l’annulation des tribunaux correctionnels pour mineurs qui ont commis des actes passibles de plus de trois ans de prison.”

V. René Dozière

“Amusant.” Un des députés apparenté PS les plus actifs pour la transparence et la moralisation politique, René Dozière, n’a pas été investi par le PS.

Il se présente quand même.

Sinon, Jean-Noël Guérini, mis en examen pour « prise illégale d’intérêts », « trafic d’influence » et « association de malfaiteurs », “en congé du Parti socialiste”, est toujours président du conseil général des Bouches-du-Rhône, sénateur et secrétaire du Sénat.

VI. Appel à l’entraide

Petit appel à l’entraide…

Ne pouvant trop solliciter toujours les mêmes personnes, j’ai bigrement besoin d’aide pour continuer à alimenter le blog, en particulier pour :

  • des transcriptions sous Word d’interviews audio ;
  • des traductions d’articles anglais ;
  • d’une personne ayant de bonnes qualités de rédaction pour retravailler des interviews écrites pour les rendre “publiables” ;
  • d’une personne pouvant dupliquer certains articles sur d’autres sites (simple, il faut juste un petit peu de temps régulièrement) ;
  • d’un petit coup de main très simple d’un habitant du 2ème arrondissement de Paris. (c’est VRAIMENT important…)
  • enfin, si quelqu’un à une idée pour une salle de réunion calme pour une quarantaine de personnes dans Paris, pour la prochaine réunion débat fin juin…

Vous pouvez m’écrire ici.

Merci d’avance !

(merci aussi à ceux qui ont donné suite à l’appel à dons de mercredi dernier :) ).

VII. Dessins de la semaine

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

dessin humour cartoon

23 réponses à Miscellanées du mercredi (Delamarche, Guangcheng, Avocats, Copé, Dozière, Appel à l’entraide, 75002)

  1. BA Le 23 mai 2012 à 07h52
    Afficher/Masquer

    L’euro baisse : le marché se prépare à une sortie de la Grèce de l’euro.
     
    L’euro baissait face au dollar mardi, plombé par des commentaires de l’ancien Premier ministre grec selon lequel le risque d’une sortie de la Grèce de la zone euro est réel, alors que les cambistes attendaient nerveusement une rencontre des dirigeants européens mercredi.
     
    En fin d’échanges new-yorkais, dans un marché faible en volume, les déclarations de l’ancien Premier ministre grec Lucas Papademos déclarant que “le risque que la Grèce quitte l’euro était réel”, selon l’agence Dow Jones Newswire, a fait plonger la monnaie unique face au dollar, considéré comme une valeur refuge.
     
    “On a vu une chute prononcée de l’euro en fin d’après-midi, avec les déclarations assez délétères de M. Papademos”, a noté Sébastien Galy, de la Société Générale. Ces propos ont eu selon lui un effet “psychologique” déclencheur sur les cambistes, qui bien qu’ils anticipaient déjà une sortie de la Grèce de l’euro, se préparent désormais plus sérieusement à cette éventualité.
     
    “Mais cela reste un mouvement de recul modeste en ligne avec l’évolution anticipée de l’euro à la baisse” à court terme par rapport au dollar. “Tout le monde est positionné pour une baisse de l’euro face au dollar”, a continué le cambiste.
     
    De nombreux observateurs craignaient en outre mardi que la crise frappant la Grèce se propage vers d’autres pays membres de la zone euro, particulièrement l’Espagne dont le secteur bancaire était fragilisé par ses actifs immobiliers risqués.
     
    Preuve de la défiance des investisseurs, si l’Espagne a pu emprunter mardi 2,526 milliards d’euros en bons à 3 et 6 mois, elle a dû une nouvelle fois concéder des taux d’intérêt en hausse.
     
    De plus, les cambistes restaient sur la défensive à la veille d’une réunion informelle des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne (UE) pour discuter de la relance de l’économie, ont noté les analystes de Commerzbank.
     
    Cependant, “il y a peu de marge pour voir une avancée majeure cette semaine car les responsables de la zone euro continuent de n’agir que dans leur intérêt propre”, a tempéré David Song, analyste chez DailyFX.
     
    link to romandie.com?


  2. Thomas Le 23 mai 2012 à 08h40
    Afficher/Masquer

    Pauvre Nadine Morano… En plus, les pluies dilluviennes s’abattent et innondent Nancy, sa chère région natale ! Si ce n’est pas de l’acharnement mesquin…


    • step Le 23 mai 2012 à 09h06
      Afficher/Masquer

      si hollande a le contrôle des éléments, on a peut être une chance de passer à coté d’une crise systémique alors !


  3. Cyrille Le 23 mai 2012 à 08h40
    Afficher/Masquer

    Sur Dosières, ma première réaction a été la ême que la votre, puis j’ai regardé dans le détail, et finalement, je pense que Dosières se l’est un peu joué starlette…
    Il est dans une circonscription qui n’est pas “pourrie”, le PS local n’est ni celui des Bouches du Rhone, ni celui d’Henin Beaumont. Il y a un vote des militants, qui investissent un autre candidat. Bon prince, le PS, en raison des services rendus probabalement, lui propose l’investiture quand même s’il prend le candidat investi comme suppléant : il refuse ! Les électeurs trancheront. Mais au fond, la situation n’est pas illogique. René Dosières n’est pas adhérent PS, s’il veut être élu, c’est sans le PS !


    • step Le 23 mai 2012 à 09h09
      Afficher/Masquer

      moralité quand même, les electeurs ne considèrent pas l’éthique d’un politique comme le critère numéro 1 de leur choix. C’est la source de bien de nos soucis…


  4. Helios Le 23 mai 2012 à 10h37
    Afficher/Masquer

    En ce qui concerne l’Egypte, il ne faut pas être aussi négatif, et montrer aussi les bons cotés :
    link to slateafrique.com

    Téter sa collègue

    Bien que datant de quelques années (2007), cette fatwa avait provoqué un tollé dans le monde musulman. Elle avait quand même été reprise l’année dernière par des religieux fanatiques.

    Selon deux professeurs de l’Université d’Al Azhar, la seule façon permise pour un homme de se retrouver seul avec une collègue de travail dans un bureau est de la téter.

    L’idée n’est pas aussi absurde, elle provient d’une tradition du prophète Mahomet, qui avait demandé à une femme d’allaiter son fils adoptif, alors adulte, pour devenir ainsi sa mère de lait, après l’interdiction de l’adoption dans l’islam. Cette femme lui aurait donné à boire de son lait dans un bol et non directement de son sein.

    Mais il n’en fallait pas plus aux deux cheikhs d’Al Azhar pour légiférer et demander la tétée au bureau, pour que la femme, dont d’autres fatwas interdisent d’être seule dans une pièce avec un homme (en dehors du mariage ou sans lien de parenté proche) pour contourner la problématique. Il lui suffit de donner le sein, même petit.


    • Durruti Le 23 mai 2012 à 17h54
      Afficher/Masquer

      L’opium du peuple, c’est dépassé; je vois qu’on est passé au crack…


  5. BA Le 23 mai 2012 à 11h08
    Afficher/Masquer

    Mercredi 23 mai 2012 :
     
    De moins en moins de détenteurs étrangers de dette espagnole et italienne.
     
    La proportion de détenteurs étrangers de dette publique espagnole et italienne est en chute constante, et cette tendance devrait se poursuivre dans les prochains trimestres, sauf si la situation économique des deux pays s’améliore, a estimé mercredi l’agence Fitch.
     
    Parallèlement, “les banques espagnoles et italiennes, financées par de l’argent pas cher prêté par la BCE, ont remplacé les investisseurs institutionnels internationaux”, remarque l’agence de notation financière dans un communiqué.
     
    Dans le cas de l’Espagne, la proportion de détenteurs étrangers de dette publique a atteint 34% au premier trimestre 2012, contre 40% fin 2011 et plus de 60% en 2008, selon les calculs de Fitch.
     
    En Italie, la situation est un peu différente, avec une fuite des investisseurs étrangers (qui représentaient 50% des détenteurs de dette en 2008) moins prononcée, et surtout plus tardive, puisqu’elle n’a commencé qu’au troisième trimestre 2011. “Néanmoins la part de non-résidents détenteurs de dette italienne a chuté à 32% (au premier trimestre 2012, ndlr) et, même si le rythme a ralenti, elle continue de baisser”, relève l’agence.
     
    “Fitch estime qu’il y a un risque élevé de fuite des détenteurs étrangers en Espagne et en Italie dans les prochains trimestres, à moins que l’on atteigne une base stable d’investisseurs étrangers avec un appétit plus fort pour le risque, ou que les perspectives économiques pour l’Espagne et l’Italie s’améliorent”, poursuit le communiqué.
     
    L’agence note que cette tendance est similaire à celle observée en Irlande, au Portugal et en Grèce, ce qui “reflète une plus forte aversion des investisseurs envers la marchés de dette des pays périphériques de la zone euro”.
     
    Si cela continue en Espagne et en Italie, alors, selon Fitch, la BCE ou le Mécanisme européen de stabilité devraient intervenir en achetant par exemple de la dette publique sur le marché secondaire, ce que la BCE se refuse à faire depuis plusieurs mois.
     
    Selon le journal El Mundo, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, devrait d’ailleurs demander mercredi, lors du sommet informel de l’UE, que la BCE achète de la dette espagnole.
     
    link to romandie.com


  6. BA Le 23 mai 2012 à 12h42
    Afficher/Masquer

    Mercredi 23 mai 2012 :
     
    L’Eurogroupe est la réunion mensuelle (et informelle) des ministres des Finances des États membres de la zone euro, en vue d’y coordonner leur politique économique.
     
    Zone euro : des plans de secours à préparer.
     
    Face à la possibilité d’une sortie de la Grèce de la zone euro, les responsables européens (Eurogroupe) ont demandé aux gouvernements de la zone euro de préparer des plans de secours.
     
    link to lefigaro.fr


  7. BA Le 23 mai 2012 à 13h05
    Afficher/Masquer

    L’Eurogroupe est la réunion mensuelle (et informelle) des ministres des Finances des États membres de la zone euro, en vue d’y coordonner leur politique économique.
     
    Mercredi 23 mai 2012 :
     
    L’Eurogroupe appelé à étudier un abandon de l’euro en Grèce.
     
    Le comité de préparation de l’Eurogroupe a demandé aux gouvernements de la zone euro de préparer chacun de leur côté un plan d’urgence dans l’éventualité d’un abandon de la monnaie unique par la Grèce, a-t-on appris mercredi de deux responsables européens.
     
    Cette initiative a été approuvée lundi au cours d’une téléconférence du groupe de travail chargé de préparer les réunions mensuelles des ministres des Finances de la zone euro. Les membres du groupe de travail constituent aussi le conseil d’administration du FESF, le Fonds européen de stabilité financière.
     
    Outre la confirmation de deux responsables européens, Reuters a pu consulter une note de travail rédigée par un Etat membre qui détaille notamment le coût potentiel, pour chaque pays de la zone euro, d’une sortie de la Grèce du bloc.
     
    Ce document estime que si un tel scénario devait se produire, un “divorce à l’amiable” devrait être recherché, et qu’un soutien de l’Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) pourrait accompagner Athènes dans sa sortie de la monnaie unique.
     
    “Pour l’heure, rien n’a encore été préparé au niveau de la zone euro, de crainte que cela s’ébruite”, a précisé l’un des responsables.
     
    Un deuxième responsable a confirmé l’existence de l’accord conclu lundi.
     
    Les Bourses européennes sont en net repli à mi-séance, alors qu’une sortie grecque de la monnaie unique n’est plus considéré comme un tabou et que les investisseurs redoutent qu’aucune solution concrète pour stimuler la croissance n’émerge du sommet européen informel prévu dans la soirée.
     
    link to fr.reuters.com


    • Patrick Luder Le 23 mai 2012 à 17h51
      Afficher/Masquer

      (coup de geule ON) Je n’appelle pas cela de la gestion, c’est de la bricole à l’aveugle … on tourne une fois à droite “paf dans le mur” bon demin-tour puis à gauche “bing” … n’importe quel abruti ferait mieux et avec moins de dégâts ! (coup de geule OFF)


  8. marco Le 23 mai 2012 à 13h46
    Afficher/Masquer

    Cher Olivier,
     
    j’apprécie toujours autant votre travail.
     
    mais je ne partage pas ou plutot je ne partage plus votre appréciation au sujet de monsieur Jancovici, notamment depuis qu’il a déclaré:
    “Du point de vue des écosystèmes, et ce n’est pas du tout de l’ironie, un accident de centrale est une excellente nouvelle, car cela crée instantanément une réserve naturelle parfaite !”
    une explication plus complète est consultable ici:
    link to fukushima.over-blog.fr


    cordialement


    • Fabrice Le 23 mai 2012 à 15h58
      Afficher/Masquer

      Je m’étonne d’une telle phrase, Jean Marc Jancovici est certes un peu trop focalisé sur le nucléaire, son analyse pourtant sur le réchauffement est pertinente.

      Mais qu’il soit allé jusque là m’étonne est-ce que cette source est fiable ? Sinon c’est triste qu’il ait fait preuve d’un tel égarement.


  9. step Le 23 mai 2012 à 13h55
    Afficher/Masquer

    pendant ce temps là de l’autre côté de l’atlantique… tout va bien.

    link to ladepeche.fr

    Sans se prononcer sur le fond, on peut quand même constater ce que donne le politique libéral sous pression. C’est dingue, il devient directif et antilibéral, étonnant non ? Ha…. nature humaine quand tu nous rattrape !

    On voit aussi les différences de psychologie entre anglo-saxons et populations de traditions francophones, et ce qui se passe quand on les néglige et ceci même après plusieurs siècles de cohabitation. Ha éthnologie quand tu nous tient !

    Avis personnel, commencer ma vie professionnelle endetté vu les perspectives de chômage qui se pointent, me parait effectivement un calcul bien risqué. Avec le crédit crunch en cours, on va arriver à une situation paradoxale ou si on a pas fait d’étude, l’employeur t’écarte du marché de l’emploi et si on a pas de solidité financière héritée, la banque t’écarte du marché de l’emploi. La reproduction des privileges par le blocage de l’ ascenseur social education. Si il y a bien un secteur ou la solidarité est impérative, c’est bien l’éducation, on ne sait jamais ni sur qui ni quand le talent se matérialise…


    • Miluno Le 23 mai 2012 à 18h54
      Afficher/Masquer

      De plus, lorsqu’on regarde la situation aux USA l’endettement des étudiants qui représente 1.000 Md$ a conduit les banques prêteuses à titriser ces crédits, voilà une belle nouvelle crise potentielle puisque ces étudiants ne peuvent plus rembourser, enfin presque…!
      L’ivresse de la finance ira jusqu’au délire tant que les gouvernements ne l’affronteront pas !
      Il est temps que l’on réagisse avant de laisser s’instaurer des partis politiques qui mettront au pas les peuples et non pas ceux qui les dépècent !!!


  10. Miluno Le 23 mai 2012 à 18h59
    Afficher/Masquer

    Monsieur Delamarche toujours aussi incisif…Je ne rate jamais ses interventions tant elles sont pertinentes et caustiques. On sent qu’il se retient et mesure son vocabulaire mais il doit bouillir d’être aussi impuissant que nous le sommes devant un tel m……!!


  11. Joanna Le 24 mai 2012 à 06h00
    Afficher/Masquer

    Olivier Delamarche m’a bien amusée à 0:22


  12. deres Le 24 mai 2012 à 15h30
    Afficher/Masquer

    Au sujet du droit d’être avocat, il faut bien noté que les députés de l’opposition n’ont pas fait trop de vagues sur ce sujet presque pas médiatisé alors que les polémiques ras les pâquerettes pullulent … Entre collègues, on se comprend. Encore un bon exemple de la corruption ambiante du pays, certes indirecte, mais qui fait que notre pays est dans le haut des classements internationaux …


  13. sur jean Le 26 mai 2012 à 05h16
    Afficher/Masquer

    Félicitations pour vos interventions i dans l’émission du 25 mai de BFM Business, au cours de laquelle vous avez émis , à juste titre, des doutes sur l’existence d’un “pays européen”.
     M. Christian Parisot, invité de la même émission, a qualifié de “monstrueux” le coût pour les finances de la France d’une sortie de la Grèce de l’euro. Mais quel est-il? vraiment?

    prêts bilatéraux:                                         11, 4 Mds (sur un total de 16,8Mds promis)
    quote-part obligations détenues par la BCE:     7,6Mds
    Garanties FESF                                        :    15,9Mds
    Dettes au titre de target2:                             28,2Mds
    TOTAL  (source : Les Echos)                                      63,2Mds

    En outre, toujours au titre de la crise des dettes souveraines:
    Apport au capital MES                                   : 16,3Mds
    Apport au capital FMI                                    : 31,4Mds
    plafond des garanties FESF/MES                      142,7Mds
    (dont déjà garantis:
    garantie FESF Irlande                                       9,1Mds
    garantie FESF Potugal                                     10,5Mds
    garantie FESF Grèce (voir supra)                       15,9Mds

    Bon week-end de Pentecôte.
                                    


  14. Patrick Luder Le 23 mai 2012 à 17h35
    Afficher/Masquer

    Ah bon, j’avais déjà mis l’adresse de ce site dans la corbeille, je l’ai récupérée de justesse …


  15. Gardou Le 24 mai 2012 à 12h21
    Afficher/Masquer

    Une réponse à l’ironie de Jancovici et à ces propos.
    link to fabrice-nicolino.com
    Tout le monde sait qu’il est un fervent défenseur du nucléaire.
    Si vous avez une information ou il s’explique sur ces propos je suis preneur mais sans démenti ou explication, j’ai du mal à voir l’ironie dans son propos, il le dit lui même.
    Concernant Nicolino, je lui fais une grande confiance concernant ses sources et sa sincérité même si je ne suis peut être pas toujours d’accord avec lui. Concernant l’écologie, il est une vraie mine d’information.
     


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>