Source : Le Monde, Perrine Signoret, 03.04.2017

Un panneau « Je ne suis pas une fausse information », lors d’une manifestation en Pennsylvanie, en février 2017. JESSICA KOURKOUNIS / AFP

Facebook a annoncé dimanche 2 avril dans un communiqué la fondation et le financement d’un projet baptisé News Integrity Initiative, qui tentera de résoudre « les problèmes de désinformation » et de rétablir une relation de confiance entre le public et les médias.

Au total, 14 millions de dollars (un peu plus de 13 millions d’euros) seront investis par neuf organismes, dont Facebook, Mozilla ou le Craig Newmark Philanthropic Fund, le fonds du fondateur du site américain de petites annonces Craigslist. […]

Les initiatives du consortium se concentreront sur les médias et les réseaux sociaux, estimant en effet qu’apprendre aux internautes à vérifier eux-mêmes les informations n’est plus suffisant. Mais le périmètre de ces projets est flou. Le communiqué de la City University de New York mentionne des « discussions, événements dans le monde entier, projets et recherches ». Pour l’heure, seul un outil a été évoqué : la possibilité pour Facebook d’évaluer la fiabilité des différentes sources d’information et d’en avertir ses utilisateurs. La plate-forme avait déjà annoncé en février la mise en place d’un dispositif similaire, adossé à des médias, dont Le Monde, chargés de corriger les fausses informations signalées par les internautes.

A lire en entier sur : Le Monde, Perrine Signoret, 03.04.2017

=====================================

Pierre Omidyar s’engage dans la lutte contre les « fake news »

Source : Les Echos, Anaïs Moutot, 05/04/2017

Le fondateur d’eBay va y consacrer 100 millions de dollars en trois ans, notamment pour soutenir le journalisme d’investigation.

Pierre Omidyar, le milliardaire qui a fondé eBay, va consacrer 100 millions de dollars sur les trois prochaines années pour soutenir le journalisme d’investigation, combattre la désinformation et les discours de haine en ligne. Il s’agit de « la plus grosse contribution jamais faite » dans ce domaine, a indiqué Stephen King, le directeur de l’engagement civique chez Omidyar Networks, une fondation philanthropique basée dans la Silicon Valley.

L’International Consortium of Investigative Journalists, une organisation sans but lucratif connue notamment pour son rôle dans la publication des « Panama Papers “, recevra l’une des premières contributions, une donation de 4,5 millions de dollars. L’institution, qui repose actuellement sur une petite équipe de 13 personnes, va utiliser l’argent pour recruter plus de journalistes et d’ingénieurs. Parmi les autres bénéficiaires, l’Anti-Defamation League, une association luttant contre l’antisémitisme basée à Washington, compte utiliser ces nouvelles ressources pour construire un « centre de commande ” dans la Silicon Valley dédié à la lutte contre la propagation de la haine en ligne. La Latin American Alliance for Civic Technology, une association dédiée à la promotion de l’engagement civique et de la responsabilité des gouvernements latino-américains, recevra également près de 3 millions de dollars.

Ce n’est pas la première fois que Pierre Omidyar soutient le journalisme d’investigation. En 2014, il a créé First Look Media, un groupe qui publie The Intercept, un site d’investigation dirigé notamment par Gleen Greenwald, l’un des journalistes ayant publié les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance. La société a également financé la production de « Spotlight “, un film basé sur les révélations du « Boston Globe ” à propos d’un scandale d’abus sexuels couvert par l’Eglise catholique.

Plus généreux que Facebook

L’annonce arrive deux jours après que Facebook a également annoncé contribuer à un fonds de 14 millions de dollars dédié à la « news literacy ” – la capacité d’exercer un esprit critique et de discerner la véracité et la qualité d’un contenu. Même si Facebook se montre jusqu’à maintenant bien moins généreux, alors qu’il est directement appelé par les médias, notamment en France, à participer davantage à l’effort contre les fake news. L’initiative sera en tous cas pilotée par la City University of New York et visera à « rétablir la confiance dans les médias en aidant les journalistes à faire un meilleur travail “, explique Jeff Jarvis, le professeur à la tête du Tow-Knight Center for Entrepreneurial Journalism, qui coordonnera le programme. Les ressources serviront à financer des programmes de recherche autour de la manière dont les informations sont distribuées et consommées et des motivations guidant les choix des lecteurs, mais également des projets de médias ou de start-up, ainsi que des conférences.

Source : Les Echos, Anaïs Moutot, 05/04/2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

64 réponses à Neuf organismes, dont Facebook et Mozilla, investissent 13 millions contre la « désinformation »

Commentaires recommandés

Alfred Le 22 août 2017 à 07h44

Voilà qui est proprement terrifiant. Après la vente du temps de cerveau disponible voici venue la pensée autorisée. Ne pas s’effrayer de la mise en place de ce genre d’initiative par les oligarques “philantropes” est déjà le signe d’un conditionnement réussi en tant que bête de somme et future viande morte.

  1. Fabrice Le 22 août 2017 à 05h54
    Afficher/Masquer

    Comme toutes ces initiatives qui contrôlera ? comment ? les médias seront ils aussi sanctionnés au vu du nombre de fake news ou considérés comme bénéficiaires d’un passé droit ?

    Il sera “intéressant” de voir internet ne plus être qu’un pôle marchand ou tout information sera bannie mais après tout n’est ce pas l’optique voulu ?


    • V_Parlier Le 22 août 2017 à 14h34
      Afficher/Masquer

      Encore trop difficile à concrétiser pour ceux qui voudraient le faire. En attendant les grands diffuseurs/hébergeurs de contenus et autres acteurs d’internet montrent patte blanche pour rester bien vus. A ce stade je le vois pour l’instant juste là, en attendant une suite potentielle qui nécessiterait beaucoup plus de complications et de prétextes terrifiants pour être mise en application et acceptée du public.


    • Vladimir K Le 22 août 2017 à 16h52
      Afficher/Masquer

      Avec un peu de chances, toutes ces initiatives finiront par tuer l’internet, et les gens sortiront plus, liront, se rencontreront dans la vrai vie, qui sait.


      • Daplex Le 22 août 2017 à 20h36
        Afficher/Masquer

        Oui c’est sûr, c’est totalement l’enjeu qui se présente ici. Vous avez tout compris.


  2. calal Le 22 août 2017 à 06h43
    Afficher/Masquer

    evidemment appeler cela une censure n’est pas vendeur. donc “on lutte contre les fake news”. perso,je viens de changer de fai et je commence a me desengager d’internet: l’abonnement le moins cher possible et pas d’options. drain the swamp…


  3. Alfred Le 22 août 2017 à 07h44
    Afficher/Masquer

    Voilà qui est proprement terrifiant. Après la vente du temps de cerveau disponible voici venue la pensée autorisée. Ne pas s’effrayer de la mise en place de ce genre d’initiative par les oligarques “philantropes” est déjà le signe d’un conditionnement réussi en tant que bête de somme et future viande morte.


    • parasitocide Le 22 août 2017 à 08h05
      Afficher/Masquer

      Si nous ne les éradiquons pas à temps, ce sont eux qui nous éliminerons à petit feu… ou pas. Mais ce genre de perspectives ô combien réalistes n’a pas encore atteint le cortex pré-frontal de la plupart ici même. Que dire des cerveaux exclusivement reptiliens (je parle des cerveaux…!), voire limbiques de la masse inculte des Charlie’s ?…


  4. Pietka Le 22 août 2017 à 07h54
    Afficher/Masquer

    Les allemands qui en ont mare de Mutti Makrel et de la censure sur facebook vont en masse sur VK contact !
    https://m.vk.com/feed
    Il suffit simplement de boycoter Facebook et google , ca fait moins de fake news !


    • Kiwixar Le 22 août 2017 à 08h51
      Afficher/Masquer

      Google > Qwant, Duckduckgo
      Gmail > Protonmail (Suisse, chiffré)
      Facebook > Vk… ou rien
      Office$ > Libreoffice
      Linux Mint.

      Par contre, difficile d’avoir un smartphone qui ne soit pas iphone (US) ou Android (US)…


      • Raoul Le 22 août 2017 à 09h40
        Afficher/Masquer

        Derrière Qwant, on trouve Bing. Donc, c’est bien pour l’anonymat, mais ça ne sert à rien contre la censure.

        DuckDuckGo est probablement le meilleur pour lutter contre la censure, mais il est bien pauvre, surtout pour du contenu francophone.

        J’utilise Startpage d’Ixquick, mais derrière c’est Google, donc c’est comme Qwant. Ixquick (pas Startpage) qui était un moteur à part entière comme DuckDuckGo semble ne plus exister.

        Pour le reste, complètement d’accord, sauf que j’utilise une Manjaro avec une Ubuntu en secours. Mais, là, ce sont des préférences individuelles :-).


        • Haricophile Le 22 août 2017 à 12h21
          Afficher/Masquer

          Regardez donc ce qui propulse https://framabee.org/ et faites vos propre serveurs, tant que internet sera trop centralisé on aura des problèmes “non techniques”.

          Cette remarque s’applique bien sûr a bien d’autres domaines !

          Il faut savoir un jour se passer du “toujours plus” pour se poser la question du “comment”. Et vive les logiciels libres, foutez à la benne Windows en même temps que Facebook.


        • Noriam Le 22 août 2017 à 12h52
          Afficher/Masquer

          Je désire compléter l’information sur Qwant qui est un des moteurs de recherche que j’utilise. Il n’est pas entièrement juste de dire qu’il n’utilise que Bing pour ses recherches.
          Sur leur site, on peut lire :
          “Nous poursuivons nos efforts pour indexer toute la diversité du web. Nos crawlers visitent sans relâche le web du monde entier pour affiner la qualité de nos résultats. Cependant, cela demande à la fois des ressources et du temps ; certaines parties du Web ne sont pas encore parfaitement indexées. Dans l’attente, notre partenariat avec Microsoft Bing nous permet de compléter nos résultats avec ceux de Microsoft Bing pour offrir les meilleurs résultats provenant du Web tout entier.”


      • RGT Le 22 août 2017 à 10h10
        Afficher/Masquer

        J’ajouterais à votre liste :
        Google > ixquick, Yandex (Russe, le plus ancien moteur de recherche d’ailleurs).

        Gmail > laposte.net (pourquoi pas, surveillé par les barbouzes de l’Élysée mais c’est pas pire que les autres) et pourquoi pas votre propre serveur privé (mais plus sûr que celui d’Hillary) ?
        Personnellement j’utilise plusieurs serveurs (en fonction de mes activités) et je récupère tout avec fetchmail qui envoie sur un serveur postfix accessible depuis partout car j’ai un nom de domaine à 5 €/an (le tout sous linux).

        Winbouze > Linux, et si vous êtes parano : Astra Linux qui est le Linux durci du gouvernement russe, donc bien protégé de la NSA – inconvénient, il n’existe pas en français, des volontaires pour le traduire ?

        Quant au smartphone, récupérez un vieux Nokia sous Symbian, vous serez tranquilles et de plus il téléphone très bien même quand les autres on déclaré forfait.
        J’ai pour l’instant un vieux N8 de récupération et j’en suis très très satisfait : Téléphoner, SMS, photos (optique Carl Zeiss, flash xénon) etc…


      • Alberto Le 22 août 2017 à 12h31
        Afficher/Masquer

        J’ai essayé Qwant et DUckduckgo, mais, hélas, Google est plus rapide et plus complet.


        • Leila Le 23 août 2017 à 17h58
          Afficher/Masquer

          Je teste après des commentaires de Raoul…pas si mal !?


      • Ellilou Le 22 août 2017 à 13h26
        Afficher/Masquer

        J’ai résolu ce dilemme du “smart phone” en ayant un “stupid phone” (un vieux Nokia basique que j’ai depuis….pfffff…..au moins sept ans) 😉


      • Julien Le 22 août 2017 à 18h05
        Afficher/Masquer

        J’ai fait le pas durant mes vacances après avoir vu Snowden puis re re re vu La Vie des Autres, ça fait deux ans que je réfléchissais sur cette démarche. Je l’ai actée.

        Vive la liberté !


    • Toony Le 22 août 2017 à 09h07
      Afficher/Masquer

      framasphere.org de l’association framasoft est pas mal non plus comme réseau social et se trouve être “décentralisé” et open source…

      Il existe également mastodon pour remplacer twitter et framasoft en a installé une instance (framapiaf) sur leurs serveurs :

      https://framablog.org/2017/04/07/les-chatons-sattaquent-a-loiseau-twitter-grace-a-mastodon/

      https://framasoft.org/

      Vive la liberté ! 😉


      • patrick Le 22 août 2017 à 10h09
        Afficher/Masquer

        oui mais pour l’instant Framasphère ( Diaspora ) a un peu de mal à décoller , il n’y a encore pas grand monde.


        • Haricophile Le 22 août 2017 à 12h23
          Afficher/Masquer

          Raison de plus pour s’y mettre dès maintenant 😉


    • Ellilou Le 22 août 2017 à 14h37
      Afficher/Masquer

      J’ai suivi votre lien et on me propose de me connecter via Facebook: ça m’étonne, je pensais que ce site était totalement déconnecté du grand méchant loup? on peut vraiment s’y fier car je souhaitais participer mais avec un maximum de garanties quand même?


  5. Louis Robert Le 22 août 2017 à 07h59
    Afficher/Masquer

    L’honnêteté n’est pas à vendre. Impossible donc de l’acheter.


  6. LeFredLe Le 22 août 2017 à 08h06
    Afficher/Masquer

    Et que dire du sort réservé aux lanceurs d’alerte? Ne luttent-ils pas à leur manière eux aussi contre les “fake-news” en révélant aux yeux du public des vérités que l’on souhaiterait cacher?

    Venant de la part de sociétés et de personnes comme celles-ci j’ai bien peur qu’il ne s’agisse encore une fois de propager la “voix officielle” en étouffant les autres.


  7. rosecestlamort Le 22 août 2017 à 08h39
    Afficher/Masquer

    on rappellera que sous couvert de luttle contre la desinformation, Facebook Google et Consorts filtrent et déclassent tout ce qui ne va pas dans le sens de l’Otan en emporte le vent.

    Il n’y a qu’à voir ce qui arrive à de nombreux sites de gauche du type counterpunch ou world socialist web site depuis que Google a “réformé” son moteur soi disant pour declasser les vilains… Boum, il devient impossible d’obtenir les liens vers leurs articles dans les premieres pages de resultats, divisant d’autant l’audience de ces sites. On peut s’attendre à ce que Facebook “invisibilise” aussi en masse les geneurs. Quant à Twitter, il a inventé le shadowban pour qu’on poste dans le vide sans que l’auteur ne le sache s’il n’y prete pas attention. c’est arrivé entre autres à de multiples reprises à Scott Adams en période pre-electorale quand il voyait Trump remporter la course. Il y a des choses qu’on ne peut pas dire à “trop” de monde ^^
    Bref, Orwell battu à plate couture…

    https://www.counterpunch.org/2017/08/09/google-censors-block-access-to-counterpunch-and-other-progressive-sites/
    https://www.wsws.org/fr/articles/2017/jul2017/goog-j28.shtml


    • Etienne Le 22 août 2017 à 11h14
      Afficher/Masquer

      Merci pour le lien vers l’article wsws.
      Quand on se souvient du slogan originel de Google, cela fait un peu mal…


  8. UnJournaliste Le 22 août 2017 à 09h11
    Afficher/Masquer

    On remarquera le flou artistique entretenu entre le “soutenir le journalisme d’investigation” (l’information) et le “lutter contre la desinformation”. Pour mieux nous informer (objectif louable auquel tout politique, financeur, citoyen adhèrera), on nous propose donc non pas de fournir de l’information de meilleure qualité mais de supprimer de l’information. De la simple censure qui ne s’assume pas.


  9. UnJournaliste Le 22 août 2017 à 09h15
    Afficher/Masquer

    Un bon ministère de l’information mondial, hors du contrôle des citoyens. Tous les dirigeants en ont rêvé depuis des siècles, internet le permet.


    • ledufakademy Le 22 août 2017 à 13h05
      Afficher/Masquer

      Malheureusement tu viens de comprendre le côté “Bombe A” de l’Internet.
      Désolé, mes condoléances.
      Il faudrait unir la dissidence, façon CNR mais vous n’êtes pas encore prêt.


      • UnJournaliste Le 22 août 2017 à 18h34
        Afficher/Masquer

        Internet n’est pas le mal. C’est juste un moyen de communication (à l’origine pour de l’échange d’informations militaires puis scientifiques). C’est sa confiscation par quelques sociétés privées qui pose problème.


        • tepavac Le 22 août 2017 à 22h59
          Afficher/Masquer

          “C’est juste un moyen de communication”

          Le “juste” est inapproprié, pour ne pas dire ridicule, face au gigantisme de ce réseau qui s’est inséré dans tous les espaces qui existent; Individuel, sociale, administratif, économique, scientifique, médicale, militaire, énergétique…..
          Dans chacun de ces espaces, vitaux pour la plus part, il peut être une providence ou une calamité, mais une chose est certaine, l’histoire de l’humain et d’internet est déjà un processus symbiotique et son intrusion ne fait que commencer.

          La question, est notre aptitude à préserver nos Libertés, c’est avant tout une décision volontaire, de choix personnel qui peut se traduire par une volonté générale qui demande règlement de la situation. Après tout, que nous confions un message au facteur ou au réseau cela reste identique en droit contractuel.C’est ainsi depuis les premières tablettes Sumériennes il y a 6000 ans…., En d’autres termes notre fournisseur d’accès au réseau est responsable de ce qui lui est confié et des intrusions malveillantes dont nous pourrions être victime.

          C’est un Droit à construire.


        • ledufakademy Le 23 août 2017 à 14h42
          Afficher/Masquer

          on est d’accord, si tu analyse la découverte d’Einstein c’est idem.
          Son job n’était pas forcément de savoir ce que certains foux en feraient.
          Idem pour Internet, mais cela fait un bail que je lance des alerts : mes … vox clamentis in desertum …
          La convergence :
          – IA (intelligence artificielle),
          – Physique Quantique (fin 2017 et courant 2018 Google va sortir des trucs … impressionant …,
          – Neuroscience !
          … pourra tuer l’humanité , Alors on va avoir besoin de tous le monde …
          … du CNR en somme : des Insoumis, aux UPR, des Frontistes aux VRAIS hommes de gauches, des héléno-chrétiens aux Musulmans en passant si c’est possible par les Talmudistes.
          Sinon je le sent très mal l’avenir avec une bête immonde nommée USA qui est train de creuver on en aura largement besoin de tous ce petit monde !


  10. Pepin Lecourt Le 22 août 2017 à 09h35
    Afficher/Masquer

    Des millions de Dollar investis au nom de la vérité, j’y vois un oxymore !

    C’est rentable çà la ” vérité ” ?


  11. Pinouille Le 22 août 2017 à 09h45
    Afficher/Masquer

    Arrivera peut-être le jour où l’IA chargée de distinguer le vrai du faux sur internet sera suffisamment évoluée pour reconnaître des fake news dans les média mainstream et donner raison à toute une flopée de sites mis à l’index.
    A ce moment, on conclura à un bug et on la reprogrammera.
    Mais cette IA ne pourra faire autrement que recouper encore et encore les To d’infos qui l’alimentent pour aboutir à la même conclusion, incompatible avec son nouveau paramétrage, et finira par développer une schizophrénie ou se suicidera.
    Je crois qu’on tient là un super scénario pour un blockbuster. 🙂


    • patrick Le 22 août 2017 à 10h10
      Afficher/Masquer

      l’IA ? ça va dépendre de qui aura programmé l’IA et pour l’instant ça m’a l’air mal barré.


      • RGT Le 22 août 2017 à 10h30
        Afficher/Masquer

        Toute IA, autant sophistiquée qu’elle soit, ne pourra se référencer qu’à ce qui lui a été appris.
        Comme cette “intelligence” n’existe que “hors sol” elle n’a aucun lien avec la réalité et il est très facile de lui faire prendre des vessies pour des lanternes.

        Même avec de “vraies” intelligences “naturelles” un tel biais existe car pour se construire toute intelligence à besoin de bases intangibles qui lui serviront de références pendant toute son existence.

        Il suffit simplement de constater le fonctionnement mental de personnes qui, étant enfants, ont grandi dans des “univers différents” : “enfants sauvages”, enfermés depuis leur naissance dans des “prisons”, “éduqués” dans des sectes voire même simplement élevés dans des classes “supérieures”.

        Ces personnes sont totalement impossibles à “socialiser” car leur “intelligence” n’a JAMAIS été en contact avec la réalité.
        La seule option consiste simplement à les placer dans des hôpitaux psychiatriques pour éviter qu’elles ne deviennent dangereuses pour les autres et pour elles-mêmes.

        Pour quand les hôpitaux psychiatriques pour IA ?


        • Emmanuel Le 22 août 2017 à 13h26
          Afficher/Masquer

          ” Ces personnes sont totalement impossibles à “socialiser” car leur “intelligence” n’a JAMAIS été en contact avec la réalité. ”
          Ce n’est pas du tout une affaire d’intelligence mais d’affectivité. Vous ne connaissez manifestement rien à ce sujet, et apparemment guère plus sur l’intelligence artificielle. C’est dommage.


        • Leila Le 22 août 2017 à 21h05
          Afficher/Masquer

          Heuhhhh…l’IA n’est pas si simple. A partir du DATA et des stats, elle donne une ” prédiction “…si elle vous identifie comme ” viral “…les problèmes commencent. ” Minority report ”
          Connaissez vous TAY ?
          ” L’entreprise américaine a lancé Tay, un « chatbot » censé discuter avec des adolescents sur les réseaux sociaux. Mais des propos racistes se sont glissés dans ces échanges.”
          L’IA de Microsoft a été retiré prestement.
          Imaginez qu’à 10 ans on vous prédise que vous ayez 70 % d’être Alzheimer entre 50 et 70 ans….vous vivez comment quand vous approchez la cinquantaine ?
          L’IA est potentiellement dangereuse. Les Chinois ont mis au point un algorithme qui vous ” trace ” et vous attribue des bons points ou des mauvais points ‘bon citoyen/mauvais citoyen)…l’occident n’est pas en reste. Admettons que l’on vous prescrive un régime alimentaire soutenu par l’appli de votre téléphone…tout est tracé, si vous ne suivez pas strictement la prescription…déremboursement des frais sécu ?


  12. Raoul Le 22 août 2017 à 09h53
    Afficher/Masquer

    Le site « wsws.org » a signalé que la censure exercée par Google a déjà provoqué une baisse drastique des visites provenant des recherches. Au point d’adresser une pétition à Google.

    Compte tenu de l’ampleur des dégâts, on ne peut pas dire que c’est un effet collatéral. Le site est clairement une des cibles visées par les nouveaux algorithmes de Google. La censure que nous craignions et que nous voyions venir est désormais bien là et bien installée. Et elle ne peut que prendre plus d’ampleur.

    Cette censure prend actuellement deux formes. Déjà la censure au niveau des moteurs de recherche car ce qu’on ne voit pas n’existe pas. Ensuite, la destruction de la réputation des sites dérangeants par une police de la pensée (Wikipédia, Decodex et autres à venir).

    La troisième étape consistera en l’interdiction pure et simple des sites dérangeants, soit directement, soit, plus probablement, indirectement, par exemple en leur intendant des procès pour des motifs variés.


    • Kiwixar Le 22 août 2017 à 10h41
      Afficher/Masquer

      Je ne pense pas que la 3e étape sera de l’interdiction de site, car les méthodes habituelles sont généralement beaucoup plus sournoises. Plutôt : procès pour « mauvaises pensées » (remise en cause de la paix)(l’UE, c’est la paix), enquêtes fiscales, problèmes de bande passante réduite sur les sites gênants, manipulation des données de visiteurs à la baisse (pour décourager les bloggeurs et animateurs de bons sites). Pour les gens vraiment gênants comme Assange, accusations pour crime.


      • Raoul Le 22 août 2017 à 11h19
        Afficher/Masquer

        C’est effectivement ce que je pense aussi (cf. ma dernière phrase), mais l’interdiction directe existe déjà et le nombre de sites bloqués ou déréférencés (?) se chiffre en milliers (réf. : https://fr.globalvoices.org/2017/02/07/206387).

        C’est de la censure, quoi qu’on en dise, mais, évidemment, on nous explique que c’est pour la bonne cause : lutte contre la pédopornographie et contre l’apologie du terrorisme. Mais, on n’a aucun moyen de le vérifier et on doit faire confiance au gouvernement. Mon petit doigt me dit qu’on trouve peu de sites pédopornographiques dans la liste (Internet n’est pas Darknet) et plus de petits sites qui dérangent le gouvernement (voir l’affaire du site « Islamic-News.info »).

        Alors, certes, on peut penser que ce n’est pas demain la veille que « Les crises » sera bloqué et qu’il sera plutôt attaqué autrement (ça a déjà commencé). Mais qui aurait pensé, il y a dix ans, qu’une police de la pensée se mettrait en place.


        • Leila Le 22 août 2017 à 21h23
          Afficher/Masquer

          Orwell…j’ai gagné quoi ?
          C drôle, on dirait que certains ont des trucs à cacher et se sont armés de tapettes à mouche pour taire les ” dissidents “. Quand on pense que sur le Darknet, on trouve même les dossiers ultra confidentiels de santé des français non anonymisés…
          Tant qu’il n’y avait que CNN, la vie était belle…battis sur des monstrueux mensonges mais fini l’insouciance….welcome les magouilles financières, les ventes d’armes…


    • ThierryC Le 22 août 2017 à 10h47
      Afficher/Masquer

      Humm…

      J’ai voulu vérifier.

      J’ai pris des exemples de l’article http://www.wsws.org/en/articles/2017/08/04/goog-a04.html. J’ai cherché “socialist healthcare” et ““socialist party manifesto” dans Google, et il m’a bien retourné une référence à wsws.org en première page.

      Par contre, Quant n’a rien trouvé.

      Il n’y a donc pas, au moins sur ces exemples, de censure de la part de Google, et les propos de wsws.org sont à considérer avec suspicion.


      • Raoul Le 22 août 2017 à 11h55
        Afficher/Masquer

        Ce ne sont évidemment pas toutes les requêtes qui sont filtrées. Ce serait trop visible et c’est plus subtil que cela. Si wsws.org a détecté ce filtrage, c’est par un simple constat statistique.

        Et ils ne sont pas les seuls à être touchés. WikiLeaks, Alternet, Counterpunch, Global Research, Consortium News, Truthout et même Amnesty International ont vu leurs consultations depuis Google baisser, mais dans une moindre mesure.

        Source (reprise d’un article de wsws.org pour être honnête) : http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/google-censure-un-nouvel-195960.

        Mais aussi : https://www.counterpunch.org/2017/08/09/google-censors-block-access-to-counterpunch-and-other-progressive-sites/

        La censure par Google touche aussi la France et elle n’est pas nouvelle. Des sites comme crashdebug, ojim ou initiative-communiste – sur le contenu duquel, je ne porte aucun jugement ici – s’en plaignent depuis longtemps.


      • Ellilou Le 22 août 2017 à 13h36
        Afficher/Masquer

        Contrairement à votre recherche, j’ai tapé “World Socialist Web” dans la barre de recherche de Qwant (que j’utilise depuis pas mal de temps maintenant) et il m’a bien indiqué en première proposition le site voulu… Liloo semble également avoir la préférence de pas mal de gens mais le côté “charité” du truc me gêne.


  13. gryzor Le 22 août 2017 à 10h37
    Afficher/Masquer

    De la part des GAFA comme facebook, pas de surprise, c’était prévisible suite à l’élection surprise de Trump par les gueux américains.

    Ceux que je n’attendais pas, c’est Mozilla. Mozilla, sérieux! Supposément un des plus grands défenseurs de la neutralité du net. Editeur de firefox.
    Quel navigateur va-t-on pouvoir utiliser demain ?
    Cela m’attriste et me fait peur


    • L'illustre inconnu Le 22 août 2017 à 11h06
      Afficher/Masquer

      La disparition du bouton Stop(arrêtant les données transférés d’une page) à été très significatif pour moi. La suite est tout à fait dans la ligne.


  14. RGT Le 22 août 2017 à 10h37
    Afficher/Masquer

    Comme je le répète depuis plusieurs années déjà, nous aurons bientôt l’obligation d’aller en Corée du nord pour avoir un peu de liberté.

    J’attends avec impatience le “Google” nord-coréen qui nous permettra d’avoir en tête de liste tous les sites qui auront été blacklistés par la “bien-pensance” et la recherche de la “Seule Vérité Vraie”.

    Pour l’instant, allons sur Yandex, c’est de la propagande de Poutine mais ça permet d’équilibrer la balance.
    Il y a aussi Baidu, qui est la propagande du gouvernement chinois…


  15. Le Rouméliote Le 22 août 2017 à 11h46
    Afficher/Masquer

    Et si on revenait à un peu de bon sens ? La culture générale reste le meilleur rempart contre les “fake news”, le complotisme du genre “illuminati” et la propagande en tout genre. Que ce soit par voie électronique ou sur papier, les informations débiles, les idées délirantes et les opinions absurdes ou criminelles ont toujours circulé : souvenons-nous du journal d’Édouard Drumont, sobrement intitulé “L’Antijuif” !
    Que ce soit derrière son écran ou son journal, le lecteur se doit d’être doté d’un cerveau s’étant fatigué à l’école ou ailleurs pour acquérir une maîtrise correcte de sa langue maternelle, puis éventuellement de quelques autres, ainsi que quelques connaissances qui, bien assemblées, peuvent constituer un socle de culture générale suffisant pour alimenter une réflexion rationnelle.
    La question fondamentale est donc éducative et peu importe la forme matérielle des informations…


    • Pinouille Le 23 août 2017 à 11h15
      Afficher/Masquer

      Pas d’accord.

      L’éducation est nécessaire mais pas suffisante. Un esprit bien formé peut tout à fait élaborer des raisonnements cohérents et aboutir à des conclusions erronées sur la base d’informations (données d’entrée) fausses ou orientées. La qualité du travail journalistique est donc vitale pour garantir la véracité des faits et permettre des raisonnements qui font corps avec le réel. C’est un prérequis pour la démocratie.

      Le présent site attire très justement l’attention sur la tendance propagandesque des médias mainstream. C’est en soi un sujet d’importance. Mais le développement des véritables fake news en est un d’une toute autre nature car il y a une volonté délibérée d’induire l’opinion publique dans l’erreur, de la berner pour des raisons peu avouables. Quoi qu’on en dise, les fake news doivent être combattues et certains dommages collatéraux sont/seront à déplorer.

      Pièges à éviter:
      – assimiler la propagande des média mainstream aux fake news
      – assimiler les sites critiques de cette propagande (comme Les Crises) aux fake news/complotistes


  16. ThylowZ Le 22 août 2017 à 13h21
    Afficher/Masquer

    “qui tentera de résoudre « les problèmes de désinformation » et de rétablir une relation de confiance entre le public et les médias.”

    Les mecs ne comprennent même pas que c’est à cause de cette arrogance que le public ne fait plus confiance aux médias.

    Tant qu’ils traiteront l’info à leur sauce, ça continuera.


  17. Patrique Le 22 août 2017 à 14h40
    Afficher/Masquer

    Comment ces gens pourrait-ils combattre la désinformation puisqu’ils en vivent ? La publicité (la propagande) est en effet une forme de désinformation sinon cela s’appelle de l’information et non de la “pub”.
    D’ailleurs ils se gardent bien de se battre “pour” de l’information, de la démocratie, du débat. Ils se battent “contre” de la désinformation. Or les seuls qui peuvent massivement diffuser de la désinformation ce sont les journalistes. Même les chefs d’état et de gouvernement n’ont pas ce pouvoir ; ou si peu.
    Exemple : quand Bush a essayé de faire croire que l’Irak avait des armes de destruction massive, seuls les journalistes “atlantistes” ont diffusé cette désinformation tandis que les autres journalistes ont massivement démonter cette fausse nouvelle.


  18. Julie Le 22 août 2017 à 18h37
    Afficher/Masquer

    Très drôle: la journaliste est choquée par les propos des spécialistes. Elle finit par reconnaître qu’elle est peut-être naïve. Demander pourquoi le droit est rendu en français au Mali elle sait en revanche que cela reviendrait à franchir une ligne rouge.
    https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre-dete/qui-peut-mettre-fin-linstabilite-au-sahel
    (vers la 13′)


  19. bobrah Le 22 août 2017 à 18h39
    Afficher/Masquer

    Que vient faire Mozilla dans cette absurde initiative ?

    Quelque chose s’est enclenché, ni la lutte contre les fake news, bannir le chiffrement, sanctions,…. ne pourront l’arrêter.

    Pour qui se prennent ces gens la, the chosen Ones? par qui et pour qui?

    Sinon, sur les zero sociaux , twitter…c’est le calme plat sur la Syrie. Ils sont ou ces comptes férus de liberté et solidaires des gens opprimés?
    Quelqu’un a débranché le Bot.


  20. Yann Le 22 août 2017 à 21h03
    Afficher/Masquer

    Bonjour à tous,
    Je me suis permis ce tout petit test, avec le mot “Venezuela” sur Google, Yandex et Qwant…

    Retours 1ere page Google :

    http://www.lemonde.fr/
    Le Venezuela s’enfonce dans la dictature – Le Monde
    fr.wikipedia.org/wiki/Venezuela
    ‎https://www.lci.fr
    Il y a 21 heures – Tout commence samedi en fin de journée après un tweet d’Euope 1, qui relaie une information au sujet du Venezuela – l’ex-procureure …
    https://www.france24.com
    Il y a 1 jour – Le président colombien, Juan Manuel Santos, a annoncé mardi que son pays accordait sa protection à l’ex-procureure générale du Venezuela …
    https://www.monde-diplomatique.fr
    Salve de défaites pour la gauche | Défaite cinglante au Venezuela, virage à droite en Argentine, crise économique et politique au Brésil, manifestations de rue …
    http://www.francetvinfo.fr
    22 avr. 2017 – A Caracas, la capitale du Venezuela, de nombreux manifestants ont crié leur colère envers le président Nicolas Maduro, le 19 avril 2017.
    http://www.courrierinternational.com
    Venezuela. En fuite, la procureure destituée Luisa Ortega accuse de corruption le président Maduro.

    …bref, essayez avec Yandex ou Qwant et faites votre propre opinion.

    PS : ce serait peut être une idée, de lancer un test sur des mots clefs et faire des comparaisons concernant la pertinence ou même l’orientation propagandiste.


  21. andrea naz Le 22 août 2017 à 22h23
    Afficher/Masquer

    N’y a-t-il aucun moyen de créer un ” organisme” alternatif? N’y a-t-il aucun moyen de leur échapper?


    • klone Le 23 août 2017 à 00h07
      Afficher/Masquer

      Cela viendra d’ici quelques années. En premier, remplacer les banques par les cryptomonnaies (bitcoin, litecoin…) .C’est ce qu’ils craignent le plus dans les “fake news”, plus encore que la démolition de leur propagande de guerre. La première chose à enseigner à nos enfants est l’esclavagisme de la création monétaire par les banques centrales et la dette. Ensuite, un nouvel écosystème se mettra en place genre steem. On achète dans les 10€ de cryptomonnaie par mois et les revenus vont aux sites qu’on consulte le plus : fin de la pub invasive et des merdes comme facebook ou tweeter. Un des créateurs de firefox développe en ce moment un navigateur (brave browser) qui va dans ce sens avec une cryptomonnaie associée (basic attention token). Je suis certain que d’ici 5 ans, un site comme les crises sera entièrement financé de cette manière.


      • Leila Le 23 août 2017 à 07h22
        Afficher/Masquer

        Le Bitcoin existe depuis 2009. La block-chain n’a jamais été hacké…le principe est. brillant, super brillant.
        Parfaitement d’accord avec vous.


        • Catalina Le 23 août 2017 à 07h51
          Afficher/Masquer

          désolée de vous contredire mais le bitcoin est exactement ce que les puissants aimeraient mettre en place. Plus d’espèces les arrangerait bien. D’ailleurs la question à se poser est “pourquoi ils laissent faire ?”.
          “La monnaie unique mondiale des globalistes ressemblera beaucoup à Bitcoin”
          Certains d’entre nous ne sont pas convaincus, et même plutôt suspicieux, et avec raison. Par exemple, l’avancement des crypto-monnaies dans la conscience dominante a été aidé par les médias dominants, ce qui, franchement, n’a pas de sens si elles constituent une menace réelle pour le monolithe de la banque centrale. Comme il est dit, quand une révolution réelle se produit, elle n’est pas télévisée. Bitcoin est télévisé partout.”

          http://alt-market.com/articles/3239-the-globalist-one-world-currency-will-look-a-lot-like-bitcoin


          • Pinouille Le 23 août 2017 à 11h51
            Afficher/Masquer

            “désolée de vous contredire mais le bitcoin est exactement ce que les puissants aimeraient mettre en place.”: Une monnaie qui échappe totalement au contrôle des institutions… Ca ne peut pas plaire aux institutions. A ceux qui veulent échapper aux institutions, par contre…

            “Plus d’espèces les arrangerait bien.”: nous arrangerait bien. 17 milliards d’euros de fraude à la TVA par an en France.

            “pourquoi ils laissent faire ?”: ont-ils les moyens de s’y opposer? Rien ne peut empêcher qq’un de jouer avec des bitcoins du fin fond de son PC.

            J’ai lu que les banques reconnaissent les avantages indéniables du blockchain: facilité des contractualisations et des transactions. Le futur sera certainement blockchain. Mais on peut compter sur les institutions et les banques pour tenter d’imposer une cryptomonnaie qui n’échappera pas à leur contrôle. Ce thème promet de nombreuses surprises.


  22. vlois Le 22 août 2017 à 22h32
    Afficher/Masquer

    Les enfants des hippies et de la contre-culture de la côte Ouest sont devenus des extrémistes capitalistes, hygiènistes de la pensée et de la réaction moraliste, puritaine et réactionnaire : Prohibition des opinions, des idées et des informations qui ne collent pas à leur réalité virtuelle et leur narratifs qu’ils ont construits : on éliminera le messager ou le média porteur des scories génantes qui ne tiennent pas dans le cadre, et on excommuniera les déviants, porteurs de news qui ne colle pas à cette réalité virtuelle donc fake…

    Puritaine comme le Doc Kelloggs qui inventa des machines anti-masturbatoires…

    Je ne sais pas où cela mènera, mais peut-être que le Big One arrêtera tout avant le contrôle de la pensée et de l’individu par les traces qu’ils laissent par exemple.


  23. Catalina Le 23 août 2017 à 07h55
    Afficher/Masquer

    “Les enfants des hippies et de la contre-culture de la côte Ouest ” juste un peu réducteurs, où sont les enfants des 1% et des 0,1% ? ceux qui contrôlent les médias, les banques,? et qui sont élevés dans l’idéologie Ayn Rand ? : l’égoisme, l’égoisme avant tout, et l’idée que la plupart des gens ne sont “rien”? et que s’ils sont riches c’est que Dieu l’a décidé mais pas parce qu’ils ont spoliés, tués, volés tous les autres ?


    • vlois Le 23 août 2017 à 08h25
      Afficher/Masquer

      Bien sûr c’est un peu réducteur, ce que je voulais dire c’est que les idées libérales et sociétales sont devenues isolées de leurs substrats (et sont donc portées en esprit par les enfants des hippies avec toute la “coolitude” qui va avec) tout comme les idées chrétiennes universalistes sont devenues folles car éloignées de la religion.

      On a donc un mélange de puritanisme, de l’élection divine (comme vous le soulignez, mais ils confondent le signe de l’élection et l’élection elle-même) et d’universalisme issu du religieux, de liberté sociétale et de défense narcissique et malsain des minorités qui cherchent à opposer et diviser les hommes entre eux… mais pour les réconcilier la “douce” liberté du commerce…

      C’est un vrai bouillon de culture qui produit des effets délétères sur la société humaine et pas qu’aux US…


  24. XPJ Le 24 août 2017 à 04h47
    Afficher/Masquer

    “DON’T BE EVIL” Google.
    On a le droit de pleurer ?


  25. moshedayan Le 24 août 2017 à 13h40
    Afficher/Masquer

    Merci Alfred et Catalina (sur l’arnaque du bitcoin – arme subtile pour démonétiser les échanges, en les contrôlant par de puissants “data center” qui seront d’ailleurs greffés avec des algorithmes d’analyse et de “flicage” des consommateurs, tout en permettant une infusion vers des pratiques mafieuses “blanchiment d’argent, off-shore…”.
    C’est marrant cette générosité de Facebook… y compris vers Mozilla, à l’origine une fondation “open source” “GNU”. En clair pour brider ce navigateur, Facebook veut y introduire de puissants filtres et pisteurs mouchards ‘spywares officiels en fait”. Si Mozilla accepte , je chercherai un autre navigateur.
    A quand la main mise sur le concept GNU-Linux ? Android est un linux pourri de mouchards par Google.


Charte de modérations des commentaires