Voici les résultats en fonction de la population majeure (Macron 64 % / Le Pen 36 % au final en fonction des suffrages exprimés)

En rajoutant les non-inscrits, on a environ ceci : 20 millions d’adultes n’ont pas voulu prendre part au vote ou s’exprimer, 20 millions ont voté Macron, 10 millions ont voté Le Pen.

Marine Le Pen est arrivée en tête dans 2 départements, et n’était qu’à quelques points de l’emporter dans une dizaine d’autres :

Voici le résultat par profession :

Marine Le Pen l’emporte chez les ouvriers, et même encore chez les “ouvriers+employés”.

Voici ce que ce que cela donne au niveau des revenus, sur toute la population majeure :

et au niveau des seuls suffrages exprimés, en fonction de l’aisance financière :

 

164 réponses à Quelques données sur le 2e tour de la présidentielle

Commentaires recommandés

Renard Le 08 mai 2017 à 21h11

J’abonde dans votre sens il me semble évident aujourd’hui que MLP ne veut pas prendre le pouvoir apres ce débat du second tour. En effet, ne pas prendre une posture présidentiable durant le débat mais jouer la gueularde d’extrême-droite est une erreur majeur, immense, trop grosse pour que ce ne soit pas voulu.

Vous auriez mis une biquette face à MLP, la biquette faisait 60%.

Donc, les intérêts économiques des ouvriers étant défendu par un parti ne voulant pas prendre le pouvoir, ceux-ci sont exclus du débat démocratique. Nous sommes de retour à la démocratie censitaire.

  1. Toff de Aix Le 08 mai 2017 à 19h02
    Afficher/Masquer

    En gros les catégories sur lesquelles le nouveau président va taper pendant cinq ans sont celles qui ont plébiscité marine, sans surprise. Donc rendez-vous dans cinq ans, pour l’installation d’un ou d’une président(e) FN au pouvoir.


    • DF Le 08 mai 2017 à 19h58
      Afficher/Masquer

      Je comprends pas votre raisonnement : si les catégories concernées votent déjà FN, elles ne vont pas plus voter (pour le FN) dans cinq ans. Tant que Macron ne tape pas sur ses électeurs, le statut quo va se prolonger.


      • Bruno Le 08 mai 2017 à 20h25
        Afficher/Masquer

        Oui. C’est une course contre la montre entre les électeurs de Macron et leurs serviteurs ubérisés que ce dernier va leur dénicher parmi les actuels travailleurs et chomeurs pauvres.

        Vous avez donc raison, si les maîtres heureux se retrouvent plus nombreux que les serviteurs, cela peut prendre très longtemps avant que qq chose de “violent” se produise.


        • Philippe, le belge Le 09 mai 2017 à 20h49
          Afficher/Masquer

          “si les maîtres heureux se retrouvent plus nombreux que les serviteurs, cela peut prendre très longtemps avant que qq chose de “violent” se produise.”

          Ca n’arrivera jamais! En ces temps de déclin du système capitaliste, la tendance est désormais vers la disparition progressive de la classe moyenne! L’éléctorat de Macron va lentement s’éroder pour se diluer dans le “petit” peuple et en faire gonfler le magma pour le porter lentement vers le point de fusion!

          Une fois celui-ci atteint, la montée de lave sera inévitable et finira par s’écouler dans les tunnels qu’entretemps le pouvoir en place n’aura cessé de creuser à coup de lois destructrices des acquis sociaux.

          A ce moment là, ce pouvoir devenu illégitime, toujours plus issu de la classe dominante, soit tentera un ultime coup de bluf, un nouveau messie, un dernier dévoiement soit appuiera sans vergogne la prise de pouvoir de la bête immonde dont elle tire depuis longtemps déjà les ficelles.

          L’histoire repasse les plats.


        • Chat noir Le 09 mai 2017 à 23h16
          Afficher/Masquer

          « La vie ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie » – Sénèque


          • Sébastien Lemoine Le 10 mai 2017 à 13h21
            Afficher/Masquer

            Soit apprendre à flagorner et à être hypocrite soit rentrer dans le rang dans et se soumettre à l’Ordre soit user de la ruse d’Ulysse pour améliorer sa position sociale à n’importe quelle prix et surtout en calomniant son voisin. C’est ce qu’Alexandre Zinoviev nomme un lutte individuelle de perpétuation et d’ascension des positions sociales. C’est ce qui se passait en URSS. C’est ce qui se passe dans tous les milieux communautaires sans aspect personnalisant. C’est ce qui se passe en politique à l’extrême centre, cette variable de la droite politique.

            Contre la pluie je préfère le parapluie à la danse.


            • Chat noir Le 10 mai 2017 à 22h59
              Afficher/Masquer

              Cher Sébastien, danser n’est pas un divertissement, danser mérite beaucoup d’attention pour être dans le rythme en étant ensemble, en évitant les faux pas, danser publiquement, clandestinement, mais danser, car danser n’est pas de l’hypocrisie ni de la ruse mais de l’empathie car danser c’est vivre. Attention avec le parapluie on risque d’être foudroyé


            • Sébastien Lemoine Le 11 mai 2017 à 03h05
              Afficher/Masquer

              De l’empathie de l’esclave pour son maître et vice versa, et l’esclave suivant le pas de danse en harmonie avec le pas du maître et de sa musique restent une soumission de l’esclave au maître.

              Je préfère le judoka au danseur.

              Le pas de l’esclave judoka va du côté de la chute du maître danseur.


            • Chat noir Le 11 mai 2017 à 12h58
              Afficher/Masquer

              On ne danse pas avec les maîtres on danse et apprenons la danse entre nous dans l’esprit de la capoera, du tai Chi ou de l’aïkido que je préfère personnellement au judo. Avec ces arts, la discipline martial est intégrée et nous est profitable à tout niveaux.


      • AUSSEUR Robert Le 08 mai 2017 à 23h56
        Afficher/Masquer

        Le à peine + du tiers de l’électorat inscrit , a voté pour = çà !!! Y compris pas mal de leurs victimes , d’hier , d’aujourd’hui et certainement de demain . Les victimes de ces réalisations des partis de pouvoirs , depuis des décennies , n’ont pas encore compris , que la France d’en bas est acculée à une misère très croissante , que l’espérance de vie de cette France d’en bas diminue , par rapport aux + riches de + en + empiffrés .des France d’en bas votent encore pour =çà ! Depuis la guerre nous n’avons pas connu telle rapidité et d’excès dans la progression des différences de revenus ……Mais il y a toujours des “gens” comme dit Macron , monsieur 1/3 , qui votent pour = çà ! La confrontation , en préparation , devrait connaître une violence égale = Puisque l’on tue d’honnêtes braves “gens” qui n’ont plus , ou pas beaucoup de revenus , que les proprios expulsent des logements locatifs , même des logements en accession à la propriété ……Et puis , si l’on observe bien les institutions telles les HLM = amortis en 15 ans = loués + de cent ans , n’est-ce pas monsieur le maire PS de Lyons ! et les transferts de fonds des caisses de retraites , y compris les retraites complémentaires ………….


    • Chat noir Le 08 mai 2017 à 20h10
      Afficher/Masquer

      Les gens votent du côté ou la tartine est beurré pour eux, sauf que là il y a eu des parasitages supplémentaires pour brouiller les cartes. MLP n’a pas réussi la 2éme phase de dédiabolisation en terme politique, mais le voulais t’elle ? Elle a entretenu la confusion ménageant la chévre et le choux, le nord et le sud, privatisation et nationalisations,… Sans avoir au préalable visionner et expliquer la concorde elle vient de payer ce manque de clarté avec pourtant un boulevard devant elle. Sauf une fraude électorale possible, elle n’a eu que ce qu’elle méritait, à nous maintenant de saigner pendant quelques années.


      • Renard Le 08 mai 2017 à 21h11
        Afficher/Masquer

        J’abonde dans votre sens il me semble évident aujourd’hui que MLP ne veut pas prendre le pouvoir apres ce débat du second tour. En effet, ne pas prendre une posture présidentiable durant le débat mais jouer la gueularde d’extrême-droite est une erreur majeur, immense, trop grosse pour que ce ne soit pas voulu.

        Vous auriez mis une biquette face à MLP, la biquette faisait 60%.

        Donc, les intérêts économiques des ouvriers étant défendu par un parti ne voulant pas prendre le pouvoir, ceux-ci sont exclus du débat démocratique. Nous sommes de retour à la démocratie censitaire.


        • AUSSEUR Robert Le 09 mai 2017 à 00h10
          Afficher/Masquer

          Bien d’accord Renard : d’autant plus qu’à l’autre bout du champ politique : Le PCF a débaptisé les HLM (habitations à loyers modérés) ,c’était parait-il pour prendre en charge la défense des intérêts des accédent à la propriété = POUHAS ! les salariés ouvriers ont souvent étés appelés à se mobiliser idéologiquement = Mais n’ont récoltés , après leurs actions de grèves = Que des majorations de salaires “distribuées” en % , les ouvriers ont eu des chiquettes , et les majorations de salaire et ou des avantages sociaux ont étés hiérarchisés à l’extrême = D’où une France de + en + en bas ! Et nombreuse = 55 %


        • julya Le 09 mai 2017 à 00h50
          Afficher/Masquer

          “Donc, les intérêts économiques des ouvriers étant defendus……”
          Vrai de vrai, vous croyez que MLP veut défendre les intérêts des ouvriers?
          Mort de rire


          • Renard Le 09 mai 2017 à 02h46
            Afficher/Masquer

            Le projet économique du FN était une proposition de capitalisme corporatiste qui était résumé en “moins de libéralisme à l’extérieur et plus à l’intérieur”. En claire, elle disait vouloir prendre des mesures protectionnistes (dont la sortie de l’euro fait partie) tout en libéralisant le marché du travail. Globalement, cela aurait fait réduire le chômage ce qui est le principal maux dont souffrent les ouvriers, mais d’un autre côté cela les auraient placé un peu plus sous la botte des patrons.

            Alors certes ce n’est pas la panacée pour les ouvriers, mais au deuxième tour, entre un projet de libéralisme intégral (Macron) et un projet de protectionnisme libérale, l’intérêt économique des ouvriers allait tout de même pour les deuxièmes. Ceci dit, pour moi le parti qui représentait le mieux les intérêts des ouvriers étaient FI, pour que les choses soit fixés.


            • RGT Le 09 mai 2017 à 08h26
              Afficher/Masquer

              Pour moi, aucun des “compétiteurs” face à Macron de voulait réellement gagner la course, sauf peut-être ceux qui ont fait moins de 2%, mais c’était déjà plié.

              Il est bien plus confortable de pantoufler dans une “opposition” avec une bonne soupe bien chaude et à l’abri du besoin que de se risquer à être honni par l’ensemble de la population au bout de 3 mois de mandat.

              Macron s’en fout : Il a été “détaché” comme un plombier polonais et à la fin de son mandat désastreux (s’il dure 5 ans) il retournera “à la maison” pour finir ses jours avec un parachute doré.

              Comme les autres sont seulement des “pros” de la politique ils risquent fort de se retrouver sans boulot dans 5 ans alors qu’en jouant les “vierges effarouchées” il préserveront leur job en ayant juste une légère “réduction de voilure” temporaire.

              Les électeurs sont le PRODUIT et les idéaux sont le MOYEN.


            • JB Le 09 mai 2017 à 22h22
              Afficher/Masquer

              Macron = libéralisme intégral? Faut arrêter de délirer, même le programme de Fillon en était très loin. Quant au Fn son programme ressemblait de plus en plus à celui de Melanchon…


        • Jean-Paul B. Le 09 mai 2017 à 14h28
          Afficher/Masquer

          Le FN (parti familial des Le Pen, domiciliés au manoir de Montretout à St-Cloud, quartier populaire,hérité du dernier membre de la famille propriétaire des ciments Lambert) défendant les “intérêts économiques des ouvriers” il fallait oser.
          – Savez-vous que les Le Pen, père et fille, sont poursuivis par les services fiscaux pour fausse déclarations concernant la valeur de leur patrimoine en France? (comme beaucoup d’ouvriers!)
          – Savez-vous que J-M Le Pen est, comme beaucoup d’ouvriers, titulaire d’un/de compte(s) en Suisse pour échapper à l’impôt en France? C’est légal peut-être, mais pour un “patriote” ça la fout mal quand même…
          – Savez-vous que les Le Pen sont assujettis à l’ISF,comme tous les ouvriers à qui ils font croire qu’ils défendent leurs intérêts?
          Cessez de vous bercer d’illusions sur la véritable nature du FN: il s’agit d’un parti utilisé (à l’insu de son plein gré?) par l’oligarchie pour diviser ceux qui vivent de leur travail en leur désignant l’immigré plutôt que le banquier comme responsable de leur situation.
          L’oligarchie a bien compris qu’étant minoritaire en nombre, il lui faut activer le racisme et la xénophobie pour empêcher le peuple de s’unir car il pourrait alors la balayer avec un simple bulletin de vote.
          Le FN n’est donc, à l’insu de beaucoup de braves gens qui votent pour lui, qu’un instrument utilisé par cette oligarchie pour continuer tranquillement à exploiter l’immense majorité de notre peuple.Elle espère l’aveugler longtemps encore. À nous d’ouvrir les yeux de ses victimes abusées par la grande Blonde.


          • martin Le 09 mai 2017 à 15h41
            Afficher/Masquer

            Il est à mon humble avis aberrant d’estimer que seul un ouvrier peut défendre les intérêts des ouvriers, ou qu’un “riche” de naissance est pas définition un ennemi du peuple. Le très riche et très noble Gladstone, diplômé d’Eton, a ainsi férocement lutter pour les couches populaires contre le très roturier Disraeli… et ni Maximilien De Robespierre ni Danton n’étaient particulièrement fauchés !

            On peut reprocher des tas de choses au Fn, et à sa présidente, mais l’argument sans cesse rabâché du ‘elle est riche et elle prétend défendre les pauvres” me semble particulièrement vain.


            • vds Le 13 mai 2017 à 14h08
              Afficher/Masquer

              Après l’attrait de l’argent il y a l’attrait du pouvoir. L’argent donne un pouvoir certain mais le pouvoir ne se suffit il pas à lui même?


          • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 21h06
            Afficher/Masquer

            “Le FN n’est donc … notre peuple.”

            Franchement, vous pensez réellement que les électeurs du FN (et les électeurs en général) ne savent pas pour qui ils votent ? Les gens savent fort bien que ceux qui se proposent à leurs suffrages ne sont pas d’honnêtes gens. Mais ils votent quand même pour eux. Parce qu’en réalité, ils préfèrent (et de loin) une crapule qu’ils pensent capable de renverser la table au besoin qu’un honnête homme dépourvu de caractère. Le pire étant bien sûr un malhonnête qui s’avère une chiffe molle : c’est ce qui a coûté sa place à Fillon, qui aurait pu s’en sortir s’il avait plus fait preuve de force de caractère.

            “L’oligarchie a bien compris … un simple bulletin de vote.”

            Le raisonnement marche dans les deux sens. On peut considérer que c’est la posture antifa de la gauche qui a empêché de démonter le bluff de l’oligarchie en révélant – ou non – l’imposture du FN.


          • MIZZGIR Le 10 mai 2017 à 16h47
            Afficher/Masquer

            Bon ben vous devez être content, car, au vu de sa piètre prestation (volontaire ?), il me semble que cette fois la “grande blonde” est morte.


        • SANSBLAGUE Le 09 mai 2017 à 15h24
          Afficher/Masquer

          Renard : au fait c’est quoi une posture présidentiable?? Montrer sa petite gueule sur toutes les télés, les radios, les journaux, les feuilles de PQ (sisi!)?? Ben c’est réussi pour MAC Rond alors!


        • marc Le 11 mai 2017 à 11h44
          Afficher/Masquer

          marine le pen n’a pas joué la gueularde d’extrême droite, c’est juste qu’elle était énervée parce qu’elle savait d’avance, comme les 3/4 des français, qu’elle allait perdre

          dire que le fn ne veut pas prendre le pouvoir, c’est être sacrément conspirationniste!


      • Yenmarre Le 09 mai 2017 à 14h11
        Afficher/Masquer

        Pourrait-elle présider ou gouverner en l’état? Bien-sûr que non. Il lui faut une existence parlementaire. Ne pas mettre la charrue avant le bœuf. Je pense que les deux premiers rounds ont créé​ une possibilité d’avoir cette existence


    • wesson Le 08 mai 2017 à 20h33
      Afficher/Masquer

      Je pense que c’est plutôt chez les cadres que au contraire ça va taper le plus, ils se rendent tout simplement pas compte que les mesures sur la dérégulation des heures de travail les concernent au premier chef.

      Quand aux prolétaires qui ont voté MLP, ils sont déjà dans la merde alors pour eux rien ne va changer fondamentalement.


      • Chat noir Le 08 mai 2017 à 20h41
        Afficher/Masquer

        Wesson, si une guerre avec cette marionnette est déclenchée nous allons tous en payer le prix. Les codes nucléaire son maintenant à disposition de l’oligarchie mondiale, je ne suis pas dans le secret des dieux mais sa pue très fort


        • julya Le 09 mai 2017 à 00h53
          Afficher/Masquer

          “Je ne suis pas dans le secret des dieux’
          Heureusement!!!!!!!!!!


      • Kopkounine Le 08 mai 2017 à 21h35
        Afficher/Masquer

        Non, pour les horaires, les cadres + sont déjà au forfait; ça va taper sur les moyens+: catégories A de la fonction publique, Agent de maitrise, professions intermédiaires, artisans ou ouvrier indépendants, techniciens du spectacle (bref, ça va taper dur entre 2000 et 7000 par mois. J’oublie l’ensemble des PME.


        • Jean Le 08 mai 2017 à 23h55
          Afficher/Masquer

          Tout à fait d’accord. Il va taper sur ce qu’il reste de la classe moyenne. C’est là qu’il reste encore un peu de laine.


          • SANSBLAGUE Le 09 mai 2017 à 15h26
            Afficher/Masquer

            Jean : “C’est là qu’il reste encore un peu de laine”. De haine tu veux dire!!


      • Larousse Le 08 mai 2017 à 21h56
        Afficher/Masquer

        D’accord avec vous les mesures de Macron (csg, taxe d’habitation remodelée par une taxe locale des maires…) auront un impact négatif sur les revenus des classes “moyenne inférieure” (retraités compris qui ont voté pour lui massivement avec leur attachement compulsif pour l’euro, bas-de-laine…) Donc ça devrait changer mais les médias le savent et préparent déjà un autre jeu médiatique.
        La seule solution : la rue, la Rééévoooluuutiooon pour régler les comptes… Nos journaleux seront débordés, ils auront du “en direct” et commenterons peut-être leurs propres fuites avec leurs dirigeants “chéris” vers des aéroports, comme en 89 !
        Mais sans rêver, j’attends la chute de l’euro en 2018.


        • Chat noir Le 08 mai 2017 à 23h13
          Afficher/Masquer

          Cher Larousse,
          La révolution est un principe physique, un point tournant autour d’un autre et revenant à sa place initiale. Quant ce principe est utilisé en sciences sociales se sont des flots de sang qui sont génèré. Enlevons s’il vous plaît le R à révolution. Merci


          • Larousse Le 09 mai 2017 à 11h45
            Afficher/Masquer

            D’accord avec vous, je plaisantais. Je ne crois pas que la Révolution est une solution (je n’oublie pas l’ignominie des “noyés de Nantes” de 1793 à mettre sur le bilan de la “Grande Révolution française” que certains Français se plaisent à honorer pour après cracher sur la Révolution d’Octobre de 1917. Ni l’une ni l’autre.
            Par contre, je souhaite le sens de la responsabilité. Donc à chacun de devoir répondre de ses actes, sinon ce serait trop facile et on a à faire à des Talleyrands mangeant à tous les rateliers.
            Les journalistes ont une immense responsabilité dans le scénario que l’on vient de subir, autant que celle des oligarques. Il faudra bien que les deux rendent des comptes pacifiquement, moralement (et professionnellement).


        • Alfred Le 09 mai 2017 à 09h36
          Afficher/Masquer

          Les révolutions françaises sont trop loin pour que les gens se souviennent vraiment ce que cela veut dire. Vous avez un indice en voyant débarquer ici des révolutionnaires syriens. Au passage la présence d’un drapeau rebelle Syrien au Louvre indique assez clairement comment démarrent les révolutions (une petite poussette dans le dos pour franchir le rubicon).
          Bref votre révolution est un rêve stérile qui n’aura pas lieu car le peuple est loin d’avoir assez souffert pour cela et ce n’est pas l’intérêt de puissances exterieures.
          En outre, souhaiter la souffrance des gens pour faire advenir la révolution qui abolira leurs souffrances est… paradoxal (voire stupidement immoral ET inefficace).
          JM Rouillant ans co n’ont pas eu de successeurs alors que la période actuelle génère plus de souffrances que la précédente. Vous comprenez donc bien que ce n’est pas ainsi que cela se passera ni que nous nous en sortiront. Nous nous en sortirons par une invention pure, quelques chose de nouveau et d’adapté à notre temps. Et tant que l’on ne met pas certains d’entre nous dans des camps, ce ne peut être que pacifique.


          • Oblabla Le 09 mai 2017 à 18h50
            Afficher/Masquer

            Pour avoir une révolution il faut que les gens aient faim. Et la France est beaucoup trop riche pour ça. Le déclin sera lent et inexorable et durera encore longtemps avant qu’il y ait un quelconque risque de révolution.


      • patrick Le 09 mai 2017 à 20h55
        Afficher/Masquer

        En ce qui concerne les ouvriers , les salaires sont assez bas et le chômage est à un niveau satisfaisant pour les maintenir bas , il suffit de délocaliser pour gagner un peu.
        Mais passer d’un SMIC à un coût de 400-500 € , c’est pas mal mais ça ne fait gratter qu’un petit millier d’euro.
        Les vraies économies vont maintenant se faire sur les cadres , c’est beaucoup plus intéressant de délocaliser un emploi qui coûte 6 ou 7000 euros , ou de le faire concurrencer par un immigré , manque de chance on manque d’immigrés très qualifiés , quoique pour des postes de technicien on y arrive.


    • Jason Le 08 mai 2017 à 20h43
      Afficher/Masquer

      Est ce que vous plaisantez ou quoi? Le FN garanti le statu-quo.
      Si Marine LePen n’a pas été capable de l’emporter même face à un bankster comme Macron, il faut en tirer les conséquences : jamais le FN ne pourra l’emporter.
      Les gens qui continuent à voter FN en espérant que “la prochaine fois c’est la bonne” se font totalement berner et misent clairement sur le mauvais cheval pour obtenir le changement qu’ils espèrent.

      Les cadres dirigeants du FN le savent parfaitement d’ailleurs, c’est un jeu de dupes.


      • BrianDuSysCat Le 09 mai 2017 à 01h30
        Afficher/Masquer

        Clairement, elle ne peut pas attaquer Macron par exemple sur les travailleurs détachés, ou sur les délocalisations étant donné que ce sont des lois auxquelles elle ne s’est pas opposée au parlement européen (voir article bastamag).
        Donc il lui reste pas grand chose, elle n’est pas de gauche et peut être finalement plutôt d’accord avec la politique économique de Macron.


        • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 14h58
          Afficher/Masquer

          “ce sont des lois auxquelles elle ne s’est pas opposée au parlement européen (voir article bastamag)”

          On parle de la résolution contre le dumping social, que JLM n’a d’ailleurs pas votée non plus, parce que c’était une tartuferie de première classe : le seul moyen de ne pas être obligés de subir le dumping social c’est de sortir des traités européens.

          Une résolution gentillette du parlement européen, cela ne vaut même pas le prix du papier sur laquelle on l’imprime…


      • Alfred Le 09 mai 2017 à 09h46
        Afficher/Masquer

        Dites vous ne voulez pas grandir un peu et apprendre à vous mettre dans les chaussures de vos adversaires pour avancer un peu? C’est tout ce que vous avez à dire aux gens du FN qui pensent exactement la même chose que vous en miroir (jamais mélenchon ne peut changer les choses et les gens qui votent pour lui devraient comprendre que ça ne sert à rien,..blabla..mauvais cheval,… blabla)? “Vous avez tort parcequ’à la base j’ai raison”. Et c’est tout?
        Mare de votre courte vue aux uns et aux autres. Vous êtes les uns ET les autres programmés non seulement pour l’echec mais en plus pour vous en renvoyer la responsabilité.
        Les candidats ne sont pas des chevaux bons ou mauvais. En admettant qu’ils soient honnetes (ce dont nous n’auront jamais la preuve avant d’etre trahis) ils portent des projets pour partie irréconciliables. Je suis partisan d’une coalition pour virer les salauds (ou d’une plate forme ultre minimale type elections par classedment préférentiel et référendum d’initiative populaire ETCETOUT). Et après on se sautera à la gorge.


      • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 21h11
        Afficher/Masquer

        J’adore ce genre de raisonnement. Il suffit de changer une lettre pour en démontrer l’inanité : “Les gens qui continuent à voter FI en espérant que “la prochaine fois c’est la bonne” se font totalement berner et misent clairement sur le mauvais cheval pour obtenir le changement qu’ils espèrent.”

        Arrêtez de vouloir rallier tout le monde à votre blanc panache et pensez stratégie et alliances, fussent-elles contre nature. L’ennemi de mon ennemi est mon allié objectif. S’il faut faire front commun avec le FN pour rembarrer la soumission à l’Europe, je n’ai pas d’état d’âmes.


    • Bonsensiste Le 09 mai 2017 à 07h12
      Afficher/Masquer

      Personne ne l’écrit, mais beaucoup le pensent : Macron est le candidat du P M E ( Parti Mondialiste Étasunien) et surement pas des P M E !
      ceci va amener le chômage et l’esclavage qui va en découler pour les classes non dirigeantes qui vont faire crever l’Asie sous le travail et la pollution et l’occident par la misère comme aux USA ?


    • RGT Le 09 mai 2017 à 08h13
      Afficher/Masquer

      Je pense que dans 5 ans il y aura un basculement des retraités (ou des pré-retraités qui auront vu leurs revenus baisser de 60 à 80% après avoir été virés comme des malpropres et avoir dû accepter un boulot de merde à 50% du SMIC en “emploi vieux”)…

      Entre temps, la ploutocratie aura largement eu le temps de noyauter le FHaine et nous repartirons pour un tour de fête du slip chez les 0,1% et ce parti deviendra tout à fait “honorable”.

      Et dans 10 ans, si la population parvenait à comprendre qu’élection signifie “piège à cons” je serai sans doute mort par manque de soins, sous alimenté et SDF suite à l’évaporation du fruit du travail de toute ma vie… Fruit qui ne sera pas perdu pour tout le monde bien sûr.

      Cette remarque est peut-être “égoïste” mais elle concernera quand-même quelques millions de français qui ne souhaitaient qu’une seule chose : Une répartition plus équitable des richesses, mais pas au détriment des moins pauvres.

      La SEULE solution : Faire comme tous les “socialistes” et convertir immédiatement mon logement en “Actions Bénies du Caca-rente” totalement défiscalisées mais malheureusement je ne peux moralement pas.


      • Alfred Le 09 mai 2017 à 17h14
        Afficher/Masquer

        Moralement chacun fait ce qu’il veut mais personnellement si je ne mettrais pas mes billes dans le caca-rente même (SURTOUT) défiscalisé c’est parcequ’il ne nous sera jamais fait de cadeaux : les copains de Macron vont récupérer le concret que vous vendrez et le papier défiscalisé que vous aurez acquis partira en fummee à la prochaine grande purge.
        Peut être bien que j’ai tort et qu’il faut faire comme eux mais je n’ai pas vu passer de grande correction depuis un bout de temps et la seule chose que j’ai retenu des dernières fois c’est que par principe et construction les pigeons sont les derniers prévenus (et Macron est un type plus intelligent que moi qui travaille pour des gens plus intelligents encore: méfiance).


    • Levy Le 09 mai 2017 à 09h34
      Afficher/Masquer

      Ça fait 30 ans qu’on tabasse l’opinion publique avec la “perspective terrifiante” de la victoire du FRONT NATIONAL … cela n’arrivera JAMAIS et ILS le savent ! Cette manipulation bien huilée ne sert qu’à maintenir au pouvoir les marionnettes de l’oligarchie…croire que le FN pourrait arriver au pouvoir c’est comme croire qu’un qu’on donnerait la direction de l’école des enfants à un pédophile déclaré. C’est ainsi que l’électorat est neutralisé en créant artificiellement la division entre les électeurs qui sont poussés à voter contre leurs intérêts.


    • christian gedeon Le 09 mai 2017 à 10h33
      Afficher/Masquer

      mais non…ce sera peut-être 42/58,mdr! Et “en même temps”,il va s’en passer des choses d’ici là…et surtout l’augmentation en nombre d’un vote communautaire que je n’ose pas citer. Au lieu de tirer des plans sur la comète,relisez Houellebecq…


    • Serios Le 09 mai 2017 à 12h02
      Afficher/Masquer

      Bonjour… Un(e) président(e) FN au pouvoir dans 5 ans, ça n’est pas possible… la combinaison gagnante à tous les coups, soigneusement élaborée par l’Oligarchie est de faire en sorte que l’effet repoussoir du FN lorsqu’il est présent au second tour, fonctionne à plein régime, afin que le pion qui nous est proposé/imposé par cette oligarchie face au candidat FN, remporte la victoire… c’est une vieille ficelle que nous avons déjà connu, c’est ce qui vient de se passer et c’est ce qui se passera à chaque fois… et à chaque fois, toute une frange d’électeurs tombe dans ce piège, neutralisant ainsi tout un pourcentage de l’électorat… et d’ailleurs quelque soit le candidat en lisse face au FN, le score sera toujours en défaveur du FN. Les dés sont pipés, l’issue du match était connue d’avance. De là à croire que Marine y est pour quelque chose, il n’y a qu’un pas !


  2. Alfred Le 08 mai 2017 à 19h04
    Afficher/Masquer

    Et après on ose dire que le bas peuple est bête ? On dirait plutôt que tout le monde a voté selon son intérêt bien compris. Seul le marais des professions et revenus “intermédiaires” n’a pas encore compris où il se trouvait dans le grand plan. Ça viendra. Et alors… ces graphiques président l’avenir de notre appauvrissement général…


    • Narm Le 08 mai 2017 à 19h14
      Afficher/Masquer

      et les retraités

      pourtant logiquement ce sont eux qui prendront d’entrée la CSG


      • yvon Le 08 mai 2017 à 19h22
        Afficher/Masquer

        oui, c’est vrai, mais le message a été (volontairement ?) brouillé.
        je ne pense pas que les retraités (j’en suis un) aient bien compris l’incidence de l’augmentation de la CSG…
        même quand je leur disais, je ne me sentais pas cru…


        • Nyky Le 08 mai 2017 à 19h29
          Afficher/Masquer

          Moi je suis retraitée et j’ai bien compris tout depuis le début. J’ai fait carrière dans le système bancaire donc je savais depuis le début à qui on avait à faire.
          J’ai voté Marine pour qu’elle remette la France à l’Endroit et les Forces de L’Ordre au-devant de la racaille.
          Mais on ne m’enlèvera pas de l’idée que cette élection a été manipulée, magouillée…
          Je n’ai jamais vu une élection pourrie à ce point là.
          Bientôt ceux qui ont voté pour le mégalo vont s’en mordre les doigts. Ils se le verront.
          Car c’est un petit dictateur en puissance qui veut prendre des ordonnances pour faire passer ses lois……
          il aura la réponse dans la rue. Si j’étais plus jeune je quitterai ce pays que je ne reconnais plus. Et ne parlons pas de Paris où je suis née……J’habite en province maintenant c’est un peu plus calme en dehors des grandes Villes. Triste période.
          Je ne suis pas d’accord dans ce que je lis dans certains commentaires. Tous mes amis qui sont retraités ont voté Marine surtout dans la région où je suis dans le Sud. Et d’autres dans l’Est. Les retraités ont voté pour Marine. Il y a beaucoup de fonctionnaires, à la retraite par contre, comme l’Education Nationale (j’en suis entourée) eux ont voté Macron…Il ne faut attaquer sans savoir.


          • Homère d'Allore Le 08 mai 2017 à 20h59
            Afficher/Masquer

            Quand vous comprendrez que voter pour un membre de la famille Le Pen ne peut apporter que la défaite, on pourra penser à une recomposition du champ politique.

            Ce n’est pas pour rien que la diabolisation du FN n’existe qu’entre les deux tours…

            La martingale gagnante du pouvoir en place est d’avoir Le Pen en face de lui.


            • Martis Le 09 mai 2017 à 09h04
              Afficher/Masquer

              Il y a des organisations qui ont été interdites, pourquoi pas le FN? Pourquoi répéter que c’est un parti nazi, etc. et ne rien faire contre concrètement? Ils le dissolvent quand ils veulent, seulement ils ne le font pas car cela les arrange d’avoir le “diable” en face pour gagner les élections. Alors, oui, la diabolisation juste au moment des élections, c’est tout calculé.


            • RGT Le 09 mai 2017 à 18h31
              Afficher/Masquer

              @Martis :

              S’ils avaient la même “énergie” à lutter contre le FN qu’ils ont eu dans le passé à exterminer les anarchistes ils n’auraient plus d’épouvantail à agiter devant les bobos terrorisés.

              Si le FN n’existait pas, il faudrait l’inventer…
              Quoique, on se rend bien compte que ce parti a bel et bien été créé de toutes pièces par François Mitterrand pour pouvoir assouvir sont pouvoir monarchique contre ses “opposants”.

              Le FN est tellement inscrit dans les “gènes” (ou il y a de la gène il n’y a pas de plaisir) de la population qu’il est nécessaire à tout politicien “honorable” pour arriver à mobiliser péniblement 40% de l’ensemble de la population pour une “victoire écrasante”.

              Même Marc Dutroux, Émile Louis, Jack l’éventreur ou Josef Mengele (du moins son “âme”) gagneraient une élection contre le FN.


          • Haricophile Le 09 mai 2017 à 00h01
            Afficher/Masquer

            Sisi, j’ai déjà vu une élection pourrie à ce point là. Et très récemment : Les élections Étatsuniennes.


            • RGT Le 09 mai 2017 à 18h34
              Afficher/Masquer

              Et j’ai comme dans l’idée que les “Macronleaks” ne sont qu’un coup de bluff uniquement destinés à diaboliser encore plus “Poutine” et le FHaine”…

              Quitte à recycler les vielles ficelles, autant aller jusqu’au bout.


          • Silk Le 09 mai 2017 à 09h12
            Afficher/Masquer

            Si l’élection a été magouillée c’est pour mettre Macron face à Le Pen (car “Marine” a un nom de famille, même si elle voudrait faire oublier son papa …).

            De toute façon, sachez bien que s’il y avait eu un risque que le FHaine arrive au pouvoir, beaucoup d’abstentionnistes seraient aller voter …


      • grorges Le 08 mai 2017 à 19h22
        Afficher/Masquer

        Oui mais ils ont eu peur de la sortie de l’euro, pour leur pension.

        Et il faut reconnaître qu’on ne sait pas ce que ça aurait donné, sans doute des secousses sismiques et bancaires à court terme. Au lieu de ça on continue par une lente agonie, en espérant trouver un remède miracle qui n’existe pas.


        • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 15h10
          Afficher/Masquer

          ” en espérant trouver un remède miracle qui n’existe pas.”

          Ce qu’ils (Macron et csrts) espèrent, c’est l’Europe fédérale, avec une mutualisation budgétaire. Sur ce point, ils se bercent d’illusions, comme vient d’ailleurs de le rappeler le chambellan de la chancelière (Junckers qui explique à Macron qu’il peut se brosser pour ce qui est du gouvernement économique de la zone euro).


      • P. Peterovich Le 08 mai 2017 à 19h50
        Afficher/Masquer

        “pourtant logiquement ce sont eux qui prendront d’entrée la CSG”

        Oui, sauf que les retraités visés par l’augmentation de la CSG sont les plus aisés, ceux qui ont selon toute vraisemblance du capital accumulé. Qu’ils préfèrent garder l’euro-leur pouvoir d’achat-leur z’économies de toute une vie est logique, comparé à augmentation de la CSG de 25-30 euros par mois…

        De toute manière, à cadre global inchangé (et manifestement, une majorité de Français ne veulent pas changer le cadre actuel ni en ce qu’il prévoit une libre circulation des personnes et entreprises, des marchandises et services, ni en ce qu’il est fondé sur une monnaie unique), il n’y a aucune raison que les retraités ne passent pas à la caisse comme les autres.

        Et comme ce cadre global ne génère qu’une croissance économique anémique, ils peuvent s’attendre à ce que ce ne soit qu’une mise en bouche et que, comme les autres, leurs conditions de vie soit appelées à se dégrader.


        • P. Peterovich Le 08 mai 2017 à 21h51
          Afficher/Masquer

          Petite remarque : apparemment, l’augmentation de la CSG sert à compenser partiellement la suppression des cotisations assurance-maladie et chômage des travailleurs.

          Je me demande à quoi sert cette mesure. Elle est déficitaire (le montant de cotisations non collectés n’étant pas compensé par l’augmentation corollaire de la CSG). Par ailleurs, elle n’améliore pas la compétitivité des entreprises françaises puisqu’elle réduit la part travailleur et non celle due par les employeurs.

          Quel est le but poursuivi, à part diminuer les recettes de l’assurance chômage et de l’assurance maladie ???

          Si quelqu’un peut m’aider à comprendre la logique à l’oeuvre…


          • Manu Le 08 mai 2017 à 22h07
            Afficher/Masquer

            “Quel est le but poursuivi, à part diminuer les recettes de l’assurance chômage et de l’assurance maladie ???”

            Tu réponds toi-même à la question.
            Le but est de couler la sécu et l’assurance chômage, afin d’appliquer le désir de les faire passer dans le privé (dans le sens marché concurrentiel ).
            C’est obligatoire pour valider pleinement le ceta et l’abomination qu’est le tisa , et de toute façon voulu depuis des années par l’ue.

            Maintenant on a macron, la sécu comme nous la connaissons va sauter, pour finir par être liquidée d’ici trois à cinq ans, remplacée par les banques et assurances.


            • Alfred Le 08 mai 2017 à 23h47
              Afficher/Masquer

              Banques et assurances qui “plop” … tiens la crise de 2008 prends enfin sa pleine mesure. Tic je renfloue les joueurs. Tac je vais prendre l’argent là où il en reste. En particulier du concret, que soudainement trop impose, à vous aurriez remplace mar de l’assurance vie. Macron est là pour ratisser les Français.


            • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 09h16
              Afficher/Masquer

              “Le but est de couler la sécu et l’assurance chômage, afin d’appliquer le désir de les faire passer dans le privé (dans le sens marché concurrentiel)”.

              Je ne sais pas… Cela me paraît fort gros quand même.

              En outre, c’est totalement incompatible avec la préférence française pour la centralisation administrative. Ce type d’organisation peut fonctionner dans un pays de culture anglo-saxonne, mais en France ?

              Maintenant, il est possible que la mise sous pression de l’assurance maladie entraîne une diminution de la couverture et l’abandon de certains risques au privé, sous forme d’assurances complémentaires.

              On verra. Mais ce qui est sûr, c’est que cette mesure ne se justifie pas au regard de l’objectif sacro-saint de restauration de la compétitivité perdue. Et c’est troublant.


          • Yamael Le 09 mai 2017 à 07h01
            Afficher/Masquer

            ” Par ailleurs, elle n’améliore pas la compétitivité des entreprises françaises puisqu’elle réduit la part travailleur et non celle due par les employeurs.”

            A la base c’est quand même l’entreprise qui verse la totalité du salaire brut. Donc les charges salariales sont en vérité des charges patronales…

            En fait on va toucher autant ou moins pour que les grosses boites s’en mettent encore davantage pleins les poches.


            • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 09h05
              Afficher/Masquer

              “A la base c’est quand même l’entreprise qui verse la totalité du salaire brut. Donc les charges salariales sont en vérité des charges patronales…”

              Tout à fait.

              Mais dans ce cas-ci, le transfert envisagé ne profite pas au patron : il continue de payer le même montant.

              Ce qui est prévu, c’est que le travailleur ne paiera plus les cotisations chômage et assurance maladie, mais que l’ensemble des redevables devra payer une CSG plus élevée.

              Certains travailleurs paieront moins : l’augmentation de CSG sera inférieure à la diminution des cotisations.

              D’autres paieront plus : l’augmentation de la CSG (calculée sur une base non plafonnée) sera supérieure à la suppression des cotisations (calculées sur une base plafonnée).

              D’autres, qui ne paient pas de cotisations (les retraités) devront supporter l’augmentation de CSG.

              Clairement, c’est un arbitrage entre travailleurs et entre travailleurs et retraités. Ce n’est pas un arbitrage entre patrons et travailleurs. Mais par contre, la mesure aura un coût budgétaire. Où ira-t-on chercher l’argent qui manque ? Mon petit doigt me souffle que ce sera prétexte à réduire à due concurrence les prestations chômage et maladie… Mais si quelqu’un s’y connaît plus que moi, je ne demande qu’à savoir.


            • RGT Le 09 mai 2017 à 18h47
              Afficher/Masquer

              Le fric sera ponctionné chez les gueux pour éviter que les dividendes ne baissent, tout simplement.

              Si DÉJÀ les grosses entreprises payaient l’intégralité de ce qu’elles DEVRAIENT payer les caisses communes (publiques, sécu, retraites, etc…) seraient en positif et il faudrait diminuer les cotisations…

              Au lieu d’aller ratisser les “sans dents” ils feraient de faire une véritable chasse aux “exilés fiscaux” et aux “optimisateurs fiscaux” qui profitent abondamment et LÉGALEMENT de l’argent public sans avoir à bourse délier…

              C’est comme l’UE : Tu me donnes 1000 € et je t’en rends 10…
              Selon vous, pourquoi se gêneraient-ils ?

              Si les français sont assez cons pour élire un type qui portera ce système au summum de sa performance ils sont bel et bien les seuls à blâmer.

              Je me calme, zen…
              De toutes façons je me retrouverai bientôt vêtu de guenilles comme la majorité des lecteurs de ce blog.


          • calal Le 09 mai 2017 à 19h22
            Afficher/Masquer

            certains disent que la tva et les cotisations chomage seront mutualises dans l’union europeenne c’est a dire envoye a bruxelles. en retour meme assurance chomage dans toute l’ue: debut de la federalisation.


            • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 21h20
              Afficher/Masquer

              Non, je ne crois pas que la mesure prévue par Macron vise à préparer une mutualisation puisque, à ce stade, celle-ci est hypothétique. Juncker vient encore de rappeler à Macron qu’il n’est pas question à ce stade de créer un gouvernement économique de la zone euro.


    • EnMarchequonseledise Le 08 mai 2017 à 19h17
      Afficher/Masquer

      on va dire que les gens dont le revenu est compris entre 1 250 € à 2 000€ ont voté contre leurs intérêts bien compris.

      En fait c’est dure à dire car en premier lieu ce sera pas un cout “économique” mais de condition de travail alors ca dépend pas tellement du revenu.

      En revanche la CSG, la TVA va augmenter donc les petits revenus vont être en touchées au début.


    • Vladimir K Le 08 mai 2017 à 20h44
      Afficher/Masquer

      Ma théorie est que les revenus intermédiaires sont ainsi ceux qui s’informent le moins, faute de temps (ou plutôt parce que Games of Thrones est plus intéressant que de s’informer) ; donc Macron, il est jeune, tout le monde dit qu’il n’est pas pareil, cool (et on oublie les lois Macron-El-khomri et son bilan calamiteux)

      Sincèrement, je n’aurais jamais découvert le site Les-Crises sans la crise ukrainienne, et ça a été pour moi un effet boule de neige qui a fait que je me suis de plus en plus intéressé aux agissement de notre classe politique.

      En fait, il m’est très difficile de dire pour qui j’aurais voté (et si j’avais voté) si je n’avais pas découvert les crises et ses pairs.


    • sissa Le 08 mai 2017 à 21h03
      Afficher/Masquer

      Macron défend les intérêts des riches, c’est clair.
      Par contre, MLP défendant les intérêts des pauvres, je demande des preuves.


    • TuYolPol Le 09 mai 2017 à 08h31
      Afficher/Masquer

      Il est évident que notre vie politique se trouve dans un piège logique. Je ne sais pas si on s’est laissé piquer toutes nos pièces pour une Reine que l’adversaire bat tranquillement en finale, ou si la Reine est en réalité un Fou. Mais on s’est engagé en tout cas dans la mauvaise finale, avec l’illusion pour certains qu’elle était gagnable. Je crois que la bonne image est que notre Reine était un Fou, une pièce piégée mise dans notre jeu.

      “Eh, bonjour, Madame Le Pen,
      Que vous êtes jolie ! Que vous me semblez belle !”
      Et paf !

      Puissent les gens apprendre qu’il faut se débarrasser du piège avant de pouvoir gagner la partie.


  3. Fritz Le 08 mai 2017 à 19h23
    Afficher/Masquer

    J’imagine Karl Marx commentant ces graphiques… à la grande fureur de M. Pierre Laurent, du Parti « communiste », plus à l’aise sur les « valeurs » que sur l’analyse des rapports de classe.

    Quant à Marine Le Pen, elle devrait se remettre en cause pour son résultat plutôt décevant. On lui prédisait il y a quelques mois 28 %, elle a fait 21,3 % au premier tour : un quart d’intentions de vote envolées. Il y a une dizaine de jours, les sondages lui promettaient 42 % au deuxième tour, avec une dynamique positive : elle a réussi à casser cette dynamique, affiche douteuse, débat indigne d’une confrontation entre mondialisme et souverainisme.

    Le triomphe de M. Macron serait plus modeste si son adversaire était arrivée en tête dans les départements du Nord, de l’Oise, des Ardennes, de la Haute-Marne, de la Haute-Saône, du Vaucluse, des Pyrénées-Orientales, etc. Seules l’Aisne et le Pas-de-Calais ont placé en tête la candidate frontiste. A signaler, son succès à Mayotte (42,8 % des suffrages exprimés) comme à … Colombey-les-Deux-Églises (54,7 %).


    • madake Le 08 mai 2017 à 21h16
      Afficher/Masquer

      Je pense que la piètre prestation de MLP est volontaire, et je crois de moins en moins qu’elle veuille réellement accéder à la présidence.
      C’est un sabordage en règle et voulu. Car elle a mieux défendu ses dossiers ailleurs, face à d’autres interlocuteurs, et toute personne qui a vu le débat, comprend bien que ce n’est pas l’adversité de Macron qui l’en a empêchée.

      Il semble que ce soit la préservation du fonds de commerce familial qui soit son but.
      Je ne pense pas qu’elle se préoccupe du pays ni ne veuille réellement mettre en œuvre sa politique. Dommage que son électorat ne le comprenne pas.
      Arriver à la présidence l’obligerait à produire et appliquer une politique et se confronter aux réalités difficiles. Et je pense que le front national n’en a pas les ressources et ne s’en relèverait pas.
      C’eût sans doute été la chose à faire, pour battre Macron et laisser sombrer ce parti afin qu’on puisse passer à autre chose.
      Ca vous semble cynique?
      Oui, mais les procédés utilisés pour vendre Macron le sont bien d’avantage.
      Le FN jouera donc encore les jokers, cristallisera la xénophobie et nourrira la politique du castor en 2022.
      Bon appétit aux amateurs.


      • Gordon Le 08 mai 2017 à 23h01
        Afficher/Masquer

        Tout à fait d’accord avec vous.

        Arriver aux affaires, pas folichonnes, avec à peu prêt TOUT et TOUS contre elle serait un cauchemar. Elle ne pourrait rien faire, et responsable du résultat catastrophique.

        C’est tellement plus intéressant d’être dans une opposition, avec , pourquoi pas, un vrai groupe parlementaire aux législatives pour peser.


      • TuYolPol Le 09 mai 2017 à 09h05
        Afficher/Masquer

        Un pays qui serait capable de faire ce calcul au second tour, faire passer le FN juste pour s’en débarrasser, aurait déjà été assez intelligent pour ne pas le choisir au premier tour.
        C’est bien essayé.


  4. Didier NDNM Le 08 mai 2017 à 19h28
    Afficher/Masquer

    Cher Olivier,
    Pourriez-vous citer vos sources s’il vous plait car les résultats en fonction du statut social et du revenu ne peut pas provenir de l’Etat (Min de l’Intérieur et INSEE). Seuls les 2 premiers graphiques et le 1er tableau (“résultats du second tour) peuvent venir de l’Etat.
    Le reste est obligatoirement obtenu par sondage. De quel institut ?
    C’est dommage car cela entache de doute vos analyses intéressantes, même si elles paraissent partisanes parfois.


  5. Chris Le 08 mai 2017 à 19h28
    Afficher/Masquer

    Intéressants graphiques. Depuis quelques semaines, je me demande si ce parti, réputé d’extrême droite, n’est pas tout simplement devenu la défunte gauche qui a totalement failli à son rôle depuis Mitterrand et ses rengaines bobo des bienfaits de l’Union Européenne.


    • georges glise Le 08 mai 2017 à 19h56
      Afficher/Masquer

      vous oubliez la gauche qui n’a pas failli: elle s’appelle “la france insoumise, et j’espère qu’elle pourra compter sur votre vote en juin!


      • P. Peterovich Le 08 mai 2017 à 21h52
        Afficher/Masquer

        Au premier tour, certes…

        Mais après ?


        • Alfred Le 08 mai 2017 à 23h59
          Afficher/Masquer

          Au second tour? Va.falloir faire comme d’habitude. Voter pour celle des.deux gauches qui reste. (Je taquine (jaune))


      • Homère d'Allore Le 09 mai 2017 à 23h13
        Afficher/Masquer

        Dans ma circonscription, pas moins de trois candidats se revendiquent de France Insoumise…

        Un du PCF, un du PG et une de chez Ensemble…

        Ben oui, les législatives, ce sont les élections qui permettent de calculer les fonds publics alloués à chaque parti politique chaque année… La camaraderie en prend un coup lorsqu’il faut parler pognon.


        • Alfred Le 10 mai 2017 à 14h40
          Afficher/Masquer

          Alors il faut choisir pour eux.
          PCF ? le parti dont Robert Hue et Pierre Laurent ont réussi à faire oublier l’histoire ? Il est mort. Et cela n’a rien à voir avec la chute du mur ou une idéologie qui serait périmée. Il est mort du fait des hommes qui le conduisent. Pauvres militants. Le solution est simple: Au suivant avec ou sans accord. (C’est bien beau d’avoir des restes et des militants, il faut aussi avoir des électeurs… Pourquoi ne sont ils pas là ?)
          PG. Celui qui monte. Est tout à fait capable de se suicider aussi bien que le PCF pour les mêmes raisons. Mais dans l’immédiat c’est la locomotive.
          Ensemble. C’est la dernière mue d’une frange (parfois bien sympathique) de la gauche francaise. Doit on attendre la mue de la saison prochaine? mais pourquoi cela ne fonctionne pas?…
          Si ensemble et le PG ne s’entendent pas c’est à désespérer de la gauche. Si le PG n’est pas.capable de temps en temps (en particulier en phase ascendante) de tirer des petits confrères il ne le pourra jamais et il mourra. Mais ensemble ? Sont ils seulement la pour gagner? Ou pour “peser”, “Faire entendre” (c.a.d ne servir à rien)?
          Désistement et appui du fg sur ensemble. Super. Pas d’accord.alors voter fg en sachant qu’il sème déjà les graine du déclin. Faut gagner les gars. Ça se fait au premier tour.


    • AUSSEUR Robert Le 10 mai 2017 à 23h53
      Afficher/Masquer

      Oui , Chris : Il suffit pour s’en convaincre d’observer la diminution de l’espérance de vie et l’augmentation du nombre de France de plus en plus bas socialement , De compter le nombre de suicides en rapport aux conditions de travail , en particulier à la poste = Les riches et leurs complices , fidèles serviteurs) assassins , qui n’en finissent plus de prendre des décisions d’ordre “réglementaires très injustes , pratiquent avec beaucoup d’allant les “transferts” de fonds des institutions = HLM , les fonds de retraites complémentaires , (le fric de l’ARRCO , transféré à l’AGIRC et aussi aux profits de l’AGFF = Jusqu’à trois milliards / an ) etc…..Bref , une société de profiteurs , profiteuses loin d’avoir pour principe le Liberté , Egalité , Fraternité …….Et encore moins l’intégrité !


  6. Tchoo Le 08 mai 2017 à 19h31
    Afficher/Masquer

    Entre abstentionnistes blanc et nul et le pen 26 800 000 ont voté contre Macron
    Abstentionnistes blanc et nul font 16 000 0000 soit devant le pen et talonne macron


  7. jean-luc Le 08 mai 2017 à 19h40
    Afficher/Masquer

    Les résultats présentés dans les 3 derniers tableaux proviennent d’un sondage Ipsos:

    http://www.ipsos.fr/sites/default/files/doc_associe/ipsos_sopra_steria_sociologie_des_electorats_7_mai_20h15_0.pdf

    Sur un panel de 4838 personnes….

    Merci de le préciser dans votre article

    Soit dit en passant, les ouvriers et les plus faibles revenus se sont d’avantage abstenus ce qui fausse d’avantage vos graphiques


  8. krawczyk Le 08 mai 2017 à 19h44
    Afficher/Masquer

    Maître Berruyer
    merci de m’avoir démoutonisé il y a qqs années… je vous en serai éternellement reconnaissant… j’étudis vos textes ts les jours ainsi que ceux de Maître Sapir…

    … un s.d.f. …


  9. Alain Coligny Le 08 mai 2017 à 19h49
    Afficher/Masquer

    Le vote F.N.: un vote de classe et un vote de la France périphérique (milieu rural et petites villes). On a rarement vu cela. Ce n’est pas tout-à-fait la sociologie du P.C. de la grande époque qui était plutôt urbain (mais les ouvriers et les classes populaires habitaient alors les centre-villes).


  10. Renaud Le 08 mai 2017 à 19h50
    Afficher/Masquer

    À voir les teneurs des articles et des commentaies lus (mais je n’ai pas le temps de tout lire), ces élections présidentielles ont accéléré et généralisé l’entropie politique (et économique) française qui a grandement poursuivi ses effets délétères par la dissolution et la dilution des composants politiques toutes couleurs et tendances confondues.
    De ce marigot sort un résidu nommé Macron qui, à l’évidence, n’est qu’un clone de Hollande.
    Si nous ne parvenons pas à faire ou à provoquer la réforme financiére par:
    1) la couverture monétaire à 100% des banques commerciales. Fini la ”politique monétaire” des banques commerciales avec ses ”booms” et ses ”crises” selon le caprices criminels de ces dernières,
    2) la création monétaire par une entité financière nationale (y compris le bitcoin ou équivalent, mais il n’est pas encore[?] au point et sans doute poreux aux mafias) et le contrôle de cette création monétaire par des organes de la société civile productrice.
    Ceci nous redonnerait notre souveraineté naturelle en même temps que l’hétérogénéité féconde du sens de la vie individuelle et collective enfin retrouvé.


    • Oblabla Le 09 mai 2017 à 18h56
      Afficher/Masquer

      Quand les ténèbres s’abattront sur notre pauvre monde, seuls les illuminés n’auront pas besoin de lampe de poche. Ce jour là, vous aurez un avantage incontestable sur le reste de l’humanité…


  11. Catherine Le 08 mai 2017 à 20h12
    Afficher/Masquer

    Et oui, quand on annonce que l’on se préoccupe de la situation difficile des plus démunis (JLM, MLP), on est traîté de populiste.

    Ce sont évidemment les plus gras qui utilisent ce mot.

    Pourtant, il ne devrait pas être péjoratif ou railleur me semble-t-il.

    Drôle de monde …


  12. Sébastien Le 08 mai 2017 à 20h20
    Afficher/Masquer

    Il y a beaucoup de gens riches dans ce pays. Heureusement Macron est là. J’en ris d’avance.


    • Catherine Le 08 mai 2017 à 20h32
      Afficher/Masquer

      Je ne sais ce que vous voulez dire, si ce n’est que vu son score il y aurait beaucoup de riches.
      Dans ce cas je réponds :

      1 Presque la moitié des votes pour macron sont, par obeissance au mot d’ordre de la médiacratie, des votes pour faire barrage à la démonisée MLP (même Micron l’a reconnu) et seulemnt 16 % le seraient pour son programme.

      2 Le score obtenu est à ramener à 66,10 % de votes exprimés.


  13. Louis Robert Le 08 mai 2017 à 20h22
    Afficher/Masquer

    Voir se poursuivre le coup du Macron quel spectacle fascinant, tout de même!

    Maintenant (c’est officiel)…

    1. que 60 Français sur 100 (population majeure) n’ont pas voté Macron,
    2. que nombreux en outre, dans la population majeure, sont ceux qui, s’estimant contraints de le faire, affirment avoir voté Macron, “mais non pas POUR Macron!” (sic)…

    … la cabale a repris de plus belle sur le Président du 65%, donc “de tous les Français”, dont le triomphe célèbre la victoire non seulement de la France mais de l´Europe, voire “du monde”! Rien de moins. — Hymne à la joie!

    Vu et entendu présenter passionnément, sur Euronews:

    “Macron turns tide against populism”… (Macron inverse la tendance, contre le populisme)

    Mais alors, avec quels appuis l’a-t-il accompli? Sans ceux du peuple?

    “Fake news”? Nouvelle truquée? – Vraisemblablement.


    • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 10h30
      Afficher/Masquer

      “1. que 60 Français sur 100 (population majeure) n’ont pas voté Macron,
      2. que nombreux en outre, dans la population majeure, sont ceux qui, s’estimant contraints de le faire, affirment avoir voté Macron, “mais non pas POUR Macron!” (sic)…”

      Ouais… Mais pendant qu’on fait dans la distinction et la nuance subtile, le vrai boss envoie son éminence grise rappeler à l’ordre le vice-roi.

      Juncker :
      – prie la France de faire preuve de discipline budgétaire et d’entamer les réformes;
      – signale que les rêves d’un gouvernement économique de la zone euro (aussi connu sous le nom d’Europe fédérale ou de mutualisation fiscale) peuvent être rangés jusqu’à la prochaine présidentielle.

      Enfin, heureusement, on a évité le fascisme-à-nos-portes et les zeurlesplussombres, je suis rassuré…


      • Oblabla Le 09 mai 2017 à 19h02
        Afficher/Masquer

        Reprise d’un post d’un internaute qui prolonge votre commentaire en mettant l’accent sur la malhonnêteté des medias français à commencer par l’AFP :

        “Je tombe sur une dépêche REUTERS en Anglais via investing.com:
        https://www.investing.com/news/economy-news/praising-macron,-merkel-says-germany's-hands-tied-on-trade-surplus-481129
        Lisez bien MERKEL, elle avoue les choses de manière très tranquille sur l’Euro.
        Lisez la version française :
        http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN1841C6-OFRTP
        C’est t-y pas beau quand même ?
        Sachant que REUTERS sert de base à beaucoup de journalistes MSM …
        Ce n’est même pas subtil.”


      • Louis Robert Le 09 mai 2017 à 19h56
        Afficher/Masquer

        Vous avez raison, Peterovich… ces questions ne se règlent pas dans une élection, surtout pas en allant voter, et pour qui la majorité ne veut même pas. Il faut donc que le peuple fasse comme “le boss” (qu’il est!) et accepte de prendre ses responsabilités d’exercer le Pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple seul, refusant de céder à l’intimidation, au chantage et à cette diabolisation répétée des épouvantails qui désormais fait éclater de rire l’honnête homme.

        Le Pouvoir du peuple ne se quémande pas; le peuple le prend!


        • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 20h08
          Afficher/Masquer

          Bof, le peuple, ça n’existe pas ou alors il est vachement divisé. Si je schématise, il y a :

          – les souverainistes de droite (façon Le Pen/NDA);
          – les souverainistes de gauche (une partie de l’électorat FI/plan B);
          – les européistes de droite (façon Macron ou Fillon, on donne des gages à Merkel)
          – les européistes de gauche (façon Hamon/JLM, on attend la convergence progessiste européenne)

          Toute révolution est un jeu de factions… Le plus malin est celui qui laisse les autres s’épuiser pour ensuite tirer les marrons du feu…


          • Louis Robert Le 09 mai 2017 à 23h42
            Afficher/Masquer

            Je sais, Thatcher nous l’a dit et répété: “la société, ça n’existe pas”, le peuple non plus. L’histoire? Mais non, c’est fini, avec le dernier homme (Fukuyama).

            La révolution chinoise? Que jeu de factions! Pendant ce temps, l’Empire et l’Occident s’épuisent à coups du Donald et du Macron répétés. Sun Tse, lui, discret et souriant, tire les marrons du feu.


    • AUSSEUR Robert Le 10 mai 2017 à 18h47
      Afficher/Masquer

      Vu le nombre d’électrices , d’électeurs , qui ont “partagé” les idées de macron , pour peu qu’ils et ou elles ont vu et ou entendu des idées et ou qui n’ont pas pris part au vote ? = Nous pouvons l’appeler MONSIEUR THIERS !


  14. david Le 08 mai 2017 à 20h26
    Afficher/Masquer

    Il serait intéressant d avoir la répartition par l’âge, simplement pour voir l’évolution du vote des jeunes.


    • wuwei Le 08 mai 2017 à 20h29
      Afficher/Masquer

      En voilà une de jeune et qui donne quelques raisons d’espérer pour la suite.

      https://www.youtube.com/watch?v=ScRoQYDoh_0


    • Alfred Le 09 mai 2017 à 16h56
      Afficher/Masquer

      C’est pas la courbe qu’on vous montrera en premier AMHA parceque le chiffres que j’ai aperçus sont pas très politiquement corrects (genre plébicite de Macron chez les 65+ et très gros score de Le Pen chez les jeunes). Mais je ne suis pas certains que la corrélation soit en fait différente de celle des revenus car en moyenne les jeunes retraités sont beaucoup plus à l’aise que les jeunots. Sans chiffres fin c’est un peu glissant;


  15. Guillaume Le 08 mai 2017 à 20h31
    Afficher/Masquer

    66% / 34 % et non 64 % / 36% (votre intro)


  16. Homère d'Allore Le 08 mai 2017 à 21h01
    Afficher/Masquer

    Mieux vaut en rire avec La Parisienne Libérée et le programme (presque) officiel de Macron.

    https://youtu.be/_xWKDm36jlM


    • tepavac Le 09 mai 2017 à 02h52
      Afficher/Masquer

      Ils ont mis l’accent sur l’anesthésie de son pif et son regard de chouette.
      Élire un acteur de théâtre sous coke ça fait désordre, mais quand on sait que la plus part des vedettes médias en consomment sans vergogne, on comprend mieux la connivence de tout ce petit monde d’allumé.


  17. Fox 23 Le 08 mai 2017 à 21h04
    Afficher/Masquer

    Marine Le Pen, comme son père ne veulent pas le pouvoir. Le FN est l’impasse dans laquelle s’entasse les laissés pour compte de ce régime aux abois.
    Tant que ces braves gens n’auront pas compris qu’ils sont abusés et ne risquent pas de trouver un vrai défenseur dans cette direction, les macroniens auront de beaux jours devant eux !


  18. pitipitipa Le 08 mai 2017 à 21h07
    Afficher/Masquer

    Je connais un macroniste qui est plus lepeniste que mélenchoniste. Ça peut paraître bizarre d’un point de vue idéologie politique, mais en fait ça correspond bien à la sociologie.

    macron > lepen > melenchon

    Faudrait éplucher les sondages pour voir si ce profil (sympathique) est courant dans la population.


  19. JL Le 08 mai 2017 à 21h13
    Afficher/Masquer

    C’était écrit sur mon bulletin que je suis un employé en CDI à 1400€ / mois ??
    Des explications s’il vous plait ?


    • EnMarchequonseledise Le 09 mai 2017 à 05h24
      Afficher/Masquer

      plus pour longtemps le CDI du coups

      EN MARCHE 😛


  20. arnt Le 08 mai 2017 à 21h18
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    J’aimerais connaître, alors que les élections présidentielles sont à bulletin secret, comment snt renseignés les graphiques relatifs aux catégories socio-professionnelles

    Merci


  21. RV Le 08 mai 2017 à 22h02
    Afficher/Masquer
  22. Gordon Le 08 mai 2017 à 23h16
    Afficher/Masquer

    Et le piège se referma :

    https://dai.ly/x5lbry0


  23. Fox 23 Le 08 mai 2017 à 23h31
    Afficher/Masquer

    Olivier, je crois qu’une piqûre de rappel sur les statistiques s’impose !
    Les questions posées ont des réponses toutes simples, en recroisant les informations qu’on ne peut faire autrement que fournir un peu partout.
    Ouvrier ou cadre ? Votre adresse cher ami ! Recoupé avec d’autres infos que vous avez donné à la mairie ou ailleurs, les résultats précédents de votre bureau de vote, etc…
    A vous Olivier, à vous les studios !


  24. Jean Le 08 mai 2017 à 23h37
    Afficher/Masquer

    Félicitations pour tous ces graphiques.

    La lutte des classes est de retour. Pas besoin de graphique pour devenir de quel coté est Macron.
    Espérons que ce qui reste de la classe moyenne ne basculera pas du coté obscur.


  25. Eml Le 09 mai 2017 à 00h05
    Afficher/Masquer

    D’où je viens, c’est particulièrement frappant. Notamment dans une ville ouvrière -encore communiste, où Mélenchon a fait 45% au premier tour et MLP 57% au second (avec plus de 40% d’abstention, vote blanc/nul). Idem dans la ville voisine où MLP a fait 49%. Il n’y a qu’au Havre que Macron réalise un très bon score, qu’il doit aux classes populaires concernées par le programme du FN (l’abstention/VB/N atteint aussi les 40%).

    Ce deuxième tour est un vote de classe. Et c’est là-dessus qu’il faudra travailler pour éviter la rupture (définitive ?) entre les classes populaires dites traditionnelles et les classes populaires “d’origine immigrée”, la France périphérique et les banlieues, comme l’espère si fort Terra Nova qui a bien compris l’intérêt de cette fracture à des fins politiciennes. Ce qui ne sera pas une mince affaire mais sans ça, on est foutu.

    En cela, la composition sociale de l’électorat de Mélenchon à cette élection était intéressante parce que plurielle. Là où le bât blesse, c’est dans les zones rurales.
    Enfin bref, advienne que pourra.


    • Alfred Le 09 mai 2017 à 07h26
      Afficher/Masquer

      Vouaaaallllla. Merci. Enfin. C’est la réflexion qu’on attend enfin de voir à FI. Sans ça c’est effectivement la défaite assurée. (Au mieux devenir le repoussoir de gauche (chaviste toussa)).


    • AUSSEUR Robert Le 10 mai 2017 à 18h38
      Afficher/Masquer

      Il y a longtemps que cela me démangeait ! Mais voilà = Les médias tenus par les plus fricards , n’en finissent plus d’utiliser notre fric , pour nous retourner , sur les médias qu’ils et elles contrôlent = Leurs immondes salade à base fricarde ! = Voilà = C’est fait

      Alors , j’en ai marre de ronger mon frein : La fricardie ,ne cesse de secréter des journaleux , grands cultes des tas d’ordures ! = Plus ils sont grandioses , plus ils et elles cherchent à les répandre ! Celle qui m’insupporte le + et depuis longtemps et de plus en plus grossièrement , c’est la Saint KRIKE ! Celle-là en a plein la bouche , çà dégouline et elle ne prend pas , entre deux dégueulis , le temps de s’essuyer ! Ses dernières initiatives , visent à tenter de recouvrir la France insoumise en général et JL Mélenchon en particulier de ses immondices …….Je crois que ces ………..? Manquent singulièrement de miroir …..Sinon : Elle (s) et ils auraient une meilleure idées de ce qui leur est renvoyé comme image ! ……..Voila , je me sent malgré de tels propos , plus propre , que ces gens là !


  26. Maud Le 09 mai 2017 à 00h12
    Afficher/Masquer

    Réflexion caractéristique de la classe médiatique aujourd’hui. Que doit faire Macron pour tenter de se concilier cette France qui a voté contre lui. Réponse : créer l’adhésion. (La séduction par le marketing sans doute). En d’autres temps on aurait pu entendre : se donner les moyens d’améliorer le sort des classes défavorisées victimes de le mondialisation et laissées au bord de la route. Décidément nous sommes bien dans l’ère du post-politique : place à la séduction. Créer sans cesse de l’optimisme pour maintenir le moral des gens dans la souffrance. Je crains que cela soit insuffisant pour nourrir une famille.


  27. jemapelalbert Le 09 mai 2017 à 00h20
    Afficher/Masquer

    mon avis :
    un monde fini avec Macron qui va achever de façon brutale le système sur lequel il vit…avec Lepen cela se serait passé d’une façon plus lisse mais qui qu’il en soit, c’est la fin et je pense que MLP préfère attendre 5 ou 10 ans.. le temps que les cadres qui ont voté Macron deviennent des ouvriers qui votent Lepen…


    • tepavac Le 09 mai 2017 à 03h09
      Afficher/Masquer

      Il ne faut pas oublier la réserve inépuisable d’étudiant dont ils ont pris le contrôle.
      il y a même les patrouilles universitaires de fourest & Co pour les récalcitrants du mondialisme.
      Et d’içi là, le vote sera Européen.


  28. Betula Le 09 mai 2017 à 04h57
    Afficher/Masquer

    L’analyse sociologique est juste. L’expression d’une élection “pourrie” “gâchée” etc … correspond à un réel ressenti, voire ressentiment, ce qui est grave et inquiétant.
    Ceci étant dit doit-on s’attendre à une révolution? Non! Je ne le pense pas.
    Pour des raisons démographiques. La révolution est une affaire de jeunesse, actuellement elle ne représente pas l’essentiel de la population.
    Pour des raisons médiatiques, bien constatées lors de cette élection Les médias appartiennent à de grands groupes financiers dont les intérêts ne sont pas ceux de la population. La manipulation a été évidente mais elle a payée et payera encore. Distraire et hypnotiser pour mieux museler.
    Pour des raisons domestiques. Les ménages vivent à crédit, toute déstabilisation des revenus est une crainte qui paralyse l’action et fait courber l’échine.
    Pour des raisons psychologiques, somme de toutes celles énoncées plus haut aux quelles s’ajoute la culpabilisation d’entraver la marche de l’Europe dût-elle aller à l’encontre des intérêts personnels et nationaux …. Le syndrome de la grenouille est ici illustrée, l’eau bout, mais reste encore trop agréable pour sauter hors de la marmite …. après … trop tard on est ébouillanté!


    • Learch Le 09 mai 2017 à 18h34
      Afficher/Masquer

      Bien vu. Mais je pense quand même que vous minimisez le niveau de souffrance actuel des sans-dents et leur facilité à adhérer dorénavant au mouvement PRAF (Plus Rien A Foutre). Quand on a plus rien à perdre, on est capable de tout.

      J’attends le niveau de reactivité du gouvernement Macron face aux premières manifestations qui ne vont pas tarder à arriver. J’ai peur de l’erreur involontaire qui serait l’étincelle faisant exploser les frustrations latentes, augmentées par le déroulement et le résultat de la dernière élection présidentielle.

      Je plains aussi les employés de certaines administrations et organismes qui sont en contact direct avec la population et qui vont devoir dans les cinq années qui viennent, gérer, canaliser cette souffrance !


      • bizmarco Le 09 mai 2017 à 18h57
        Afficher/Masquer
      • Oblabla Le 09 mai 2017 à 19h10
        Afficher/Masquer

        “vous minimisez le niveau de souffrance actuel des sans-dents et leur facilité à adhérer dorénavant au mouvement PRAF (Plus Rien A Foutre). Quand on a plus rien à perdre, on est capable de tout.”
        Il ne se passera rien de grave avant longtemps, le pays est encore trop riche. Il faut encore du temps pour que le déclin et l’apauvrissement ne fassent leur effet. Et le déclanchement ne se fera que lorsque les gens auront faim. On en est encore loin…


  29. huetantpis Le 09 mai 2017 à 06h24
    Afficher/Masquer

    Le constat du “verrouillage” de notre démocratie par le système économico-mediatico-politico-financier a été évident comme jamais. Le candidat du système a été élu au prix d’un battage unanime et considérable de tous ceux qui font le système. Si MLP avait été élue comment aurait – elle pu gouverner? Les institutions, les banques, les médias, les politiques dits de “gouvernement” roulent pour l’Europe et les banques. Cela me rappelle l’élection inattendue de Chirac contre Balladur, candidat du système, en 1995. Sans le système et ses appuis, Chirac avait tenu 2 ans à peine… Pour MLP, la réaction aurait été immédiate comme il en aurait été pour Mélenchon…
    Le système est à bout et totalement insupportable pour les travailleurs du primaire et du secondaire mais il est à son apogée de puissance terroriste et propagandiste. D’où viendra l’étincelle qui mettra le feu aux poudres? D’un énième conflit social ? d’Italie ou d’Espagne ? D’une faillite aux USA? Du moyen ou de l’extrême Orient?


  30. Bonsensiste Le 09 mai 2017 à 06h40
    Afficher/Masquer

    Trop de Bla Bla …
    en fait ce “jeu de cons” nous a été imposé depuis plusieurs années car vous constaterez que dans la réalité , de Maque Ronds, à Marion en passant par les autres ON ( Melenchon Fion, Ha Mon) , aucun n’a plus de 15% de base et les 25% supplémentaires du vainqueur ne sont que du REJET de MLP, trop vulgaire, imprécise ( comme les autres, mais mieux montré), alors mettre en exergue, les ouvrier , les cadres, retraités… qui se seraient tirés une balle dans le pied c’est de l’amuse couillons ?
    On pense vivre en démocratie, mais en fait TOUT et décidé, arrangé, planifié , en coulisse par quelques privilégiés qui gavent le pouvoir en place à coup de Costume, bouffe, vacances sur Yacht , prostituée ….) qui s’organisent pour gagner plus en travaillant autant, voire moins ?
    Si la grosse Merkel, l’alcoolo Junker, le directeur de la BDF, Obama et bien d’autres se félicitent ( ne félicitent pas les Français, ça ferait désordre) c’est bien parce que ça les arrange de voir une France en miettes?
    Avez vous seulement remarqué que les candidats honnêtes, non partisans, qui avaient des programmes sérieux ont été mis sous l’étouffoir depuis le début ?


  31. Gonzo Le 09 mai 2017 à 08h26
    Afficher/Masquer

    Sylvie Goulard nous présente la politique de rigueur ce matin sur BFM à 7h40

    Donc je ne crie pas mais c’est le titre ecrit tel quel:

    LA FRANCE TROP DÉPENSIÈRE POUR DONALD TUSK
    IL APPELLE MACRON A RÉDUIRE LA DETTE PUBLIQUE.

    le tout saupoudré d’explication sur les ordonnances, comme quoi il y en a beaucoup que ce n’est pas si grave de gouverné comme cela. etc etc.
    A bon entendeur.


    • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 09h34
      Afficher/Masquer

      Elle a raison.

      A partir du moment où une majorité de Français veut conserver le cadre actuel (monnaie unique et quatre principes de libre circulation), la France doit réduire son endettement à marche forcée et regagner en compétitivité.

      C’est comme ça.


      • Gonzo Le 09 mai 2017 à 10h45
        Afficher/Masquer

        Non pas du tout, justement au sortir de l’élection, il me semble bien qu’il y ai un refus du fédéralisme, ici elle obéis tout simplement.

        recommandation n°5
        http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/csr2016_france_fr.pdf.

        ce qui m’étonne c’est que ca démarre trés vite le programme EM.

        pour rappel la miss c’est aussi ca
        http://www.courrierdelouest.fr/actualite/sylvie-goulard-leurope-une-election-test-contre-le-fn-26-11-2013-137392

        http://www.sylviegoulard.eu/wp-content/uploads/2016/08/17.10.13-Le-Figaro-Leurod%C3%A9prime-de-Sylvie-Goulard.pdf.

        “Les Européens voudraient être aussi forts que si l’Europe était unie, conserver autant de souveraineté nationale que si elle ne l’était pas.

        Cette contradiction est devenue intenable. ” ISBN: 2081282046

        Donc tout cela va clairement vers le fédéralisme, et comme deja dit, ce n’est pas du tout ce qui ressort des urnes.


        • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 11h51
          Afficher/Masquer

          “Donc tout cela va clairement vers le fédéralisme, et comme deja dit, ce n’est pas du tout ce qui ressort des urnes.”

          Je me permets deux remarques :

          – la première, c’est que les urnes ont clairement désigné Macron qui soutenait (et c’est d’ailleurs le seul point clair de son programme) la prééminence de l’Europe sur la France. Je sais qu’il n’est pas légitime, mais pratiquement, cela ne compte pas.

          – la seconde, c’est que les 60 % qui n’ont pas voté Macron ne sont pas contre le fédéralisme. JLM et FI donnent la préférence au saut fédéral : ils veulent aussi une autre Europe (sociale, solidaire). Ils ne diffèrent pas tellement de Macron sur ce point : dans les deux cas, il s’agit de forcer l’Allemagne à entrer dans un schéma de mutualisation budgétaire. Ils ne diffèrent que sur la manière d’y arriver : Macron veut donner des gages de bonne gouvernance, JLM veut une alliance européenne progressiste contre les conservateurs (et récuse le référentiel allemand de la bonne gouvernance).


          • Gonzo Le 09 mai 2017 à 16h53
            Afficher/Masquer

            Non, toujours pas convaincu et pour cause:

            “En l’absence de candidat fédéraliste, nous ne soutenons aucun candidat pour le 1er tour.” http://www.parti-federaliste.eu

            “L’Europe de nos rêves est morte.” Mélenchon (env 20% 1er tour)

            “l’orientation actuelle de l’Union Européenne n’est plus possible.” Hamon (env 7% 1er tour)

            Le Pen propose un virage souverainiste (env 20% 1er tour)

            “Toute l’histoire de France depuis son origine, c’est un combat pour l’unité nationale, et c’est un combat pour la souveraineté nationale. Aujourd’hui ce combat est à mener. On a des problèmes de souveraineté économique, financière, de souveraineté en terme international, de souveraineté par rapport à l’Union Européenne.” Fillon (env 20% 1er tour)

            Quand a macron, en effet de tout ce qu’il a dit c’est un des rares éléments ou il a été constant.

            Mais d’en conclure que ceux qui n’ont pas voté macron ne sont pas contre le fédéralisme, là c’est très osé comme conclusion.


            • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 20h26
              Afficher/Masquer

              Je le redis, puisque je me suis mal exprimé : les 60 pour cent qui ont voté contre Macron ne sont pas (tous) contre le fédéralisme…


  32. Silk Le 09 mai 2017 à 09h20
    Afficher/Masquer

    Bonjour.
    Je pense que c’est une erreur de compter en vrac 20% d’abstentionnistes (j’en étais, par choix) comme s’ils avaient tous boycotté l’élection délibérément : il y avait 20% d’abstention en 2002 il me semble (à élection comparable face au FN) et 19.65% en 2012

    A chaque élection une part de la population aux alentours de 20% ne vote pas.
    Il faut donc surtout retenir que l’augmentation de l’abstention (5% soit 2.3 millions de voix) ainsi que 4 millions de votes blancs.
    Ca fait tout de même près de 6.3 millions (minimum), soit environ à peine moins que le nombre de voix au 1er tour pour Macron (dont 55% apparemment aurait voté sans connaître le programme, par calcul à 3 bandes ou par intoxication médiatique), après qu’on nous ait rebattu les oreilles avec le risque FN…


  33. P.Lacroix Le 09 mai 2017 à 09h43
    Afficher/Masquer

    C’ est tout simplement la validation par les salariés de l’ administration de leur baisse de salaire. Oui, les salaires administratifs à 2000 ou 3000 € vont déguster. Dans les grandes entreprises privées, c’ est déjà fait. Les patrons de PME galèrent bien aussi.
    Ils ne peuvent prendre de l’ argent qu’ où il y en a. Donc tous les revenus à partir d’ environ 2000 €.


  34. PasUneBrebis Le 09 mai 2017 à 10h17
    Afficher/Masquer

    De l’étude dont vous tirez vos graphiques, il est montré également que le niveau d’étude est déterminant dans le vote Macron vs Le Pen. Chose également relevé par Emmanuel Todd.


    • Alfred Le 09 mai 2017 à 16h15
      Afficher/Masquer

      Le sous entendu récurent dérirère cette corrélation est une balourdise élémentaire comme en commettent parfois les pseudo-éduqués.
      Le niveau d’étude est il corrélé à l’intelligence citoyenne et politique ou bien au niveau socio-économique?
      En France le niveau d’étude reste assez corrélé au niveau socio-économique (bien que le nombre de miséreux éduqués explose) et le vote macron versus le pen est surtout à rapprocher du niveau de vie qui en découle.
      Maintenant si vous comparez un chomeur qui a le temps d’aller sur les crises et autres et un toubib super spécialisé à bac+14 qui aligne les heures comme un malade (et palpe pas mal). Que croyez vous que va être le vote de chacun? ET D’après vous lequel aura le plus creusé et élaboré son jugement avavt de voter? Et lequel votera par dessus la jambe?
      Il est proprement stupide de sous entendre que les gens moins éduqués votent plus épidermiquement que les plus éduqués. On en sait rien et les rythmes de vies et le temps que prend la citoyeneté active font que c’est parfois l’inverse. C’est au cas par cas et cela dépend du temps passé par chaque individu (et de ce qui lui reste de plasticité intellectuelle).
      (Par ailleurs les études constituent parfois un endoctrinement pur et simple (cas des écoles de commerces).)


      • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 20h45
        Afficher/Masquer

        “Par ailleurs les études constituent parfois un endoctrinement pur et simple (cas des écoles de commerces”.

        Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Mister President souhaite envoyer 200.000 étudiants en Erasmus chaque année. 200.000 étudiants : un quart de cohorte… Sans doute la masse critique pour pérenniser l’adhésion de la population française au projet de domination de la France par l’Allemagne… euh, je veux dire, à l’idéal européen… (p. 21 du programme en marche)


  35. DUGUESCLIN Le 09 mai 2017 à 10h29
    Afficher/Masquer

    La fonction présidentielle anciennement chargée de veiller aux intérêts supérieurs de la nation, est désormais remplacée par la fonction administrative chargée de veiller aux intérêts supérieurs de la haute finance internationale.


  36. déplorable21 Le 09 mai 2017 à 10h31
    Afficher/Masquer

    ” On est pas bien là, décontracté du –—bulletin ! ”

    J’ai voté FILLON au primaire de la droite
    J’ai voté HAMON au primaire de la ” gauche ”
    J’ai voté MELENCHON au premier tour
    J’ai voté MLP au second

    QUI SUIS-JE ? :
    ( je vous assure , c’est vrai de vrai )


    • DUGUESCLIN Le 09 mai 2017 à 10h53
      Afficher/Masquer

      @déplorable21
      J’ai trouvé.
      Vous êtes quelqu’un qui ne veut pas que la haute finance dirige notre pays, qui, par européisme interposé, décide de nos lois sociales et sécuritaires et de notre indépendance géopolitique.


      • déplorable21 Le 09 mai 2017 à 11h23
        Afficher/Masquer

        ça me va, merci bien
        j’étais un peu seul à trouver une cohérence à ces votes


        • Alfred Le 09 mai 2017 à 16h24
          Afficher/Masquer

          Votre parcours pose très bien la question du vote utile (qu’à priori j’exècre). On comprend très bien la cohérence idéologique mais la tactique de combat fait défaut: Voter Hamon à la primaire solicaliste c’était oeuvrer activement à la défaite de mélenchon. Il fallait voter Valls si vous vouliez de Mélenchon. (étant entendu que le PS était carbonisé par la présence de Mélenchon ET Macron). Je n’ai pas réfléchi à l’interaction des votes Le Pen Fillon mais je vous avoue que ça m’interesse moins.


          • déplorable21 Le 09 mai 2017 à 17h50
            Afficher/Masquer

            Ces votes “tactiques” ou “utiles ” comme vous dites ont pour moi l’immense avantage de ” mettre à distance ” le principe du vote lui-même.
            ” décontracté du bulletin “comme je disais!
            alors évidemment après la bataille c’est + facile mais on ne connaît pas le résultat quand on met son bulletin ( Hamon vs valls? je ne pouvais pas prévoir le bourrage des urnes !!
            J’ai voter Fillon soit libéralisme sans la GPA
            j’ai voter Hamon pour dégager valls ( libéralisme radical )
            j’ai voter merluche car il cause correctement le français
            j’ai voter MLP pour rabattre un peu l’arrogance du jeunot
            bon mais maintenant je crains d’avoir fait le jeu du gosse en question !!!


            • Alfred Le 09 mai 2017 à 18h42
              Afficher/Masquer

              Vous êtes vraiment déplorable ! ??
              (Je suis assez fan de votre approche “décontractée du bulletin” bien que nous n’ayons pas les mêmes convictions).


            • Subotai Le 09 mai 2017 à 18h53
              Afficher/Masquer

              Regrette pas, t’avais aucune chance; les professionnels des sciences sociales au service de l’Oligarchie savent très bien faire leur boulot. 🙁


  37. Julien Le 09 mai 2017 à 10h34
    Afficher/Masquer

    J’adore les gens dans les commentaires qui utilisent le terme “bien compris” à toutes les sauces : “vote bien compris”, “intérêt bien compris”, etc.
    Comme si eux seuls avaient “bien compris” ou était la vérité, et que les gens qui ont fait autrement n’ont simplement pas “bien compris” ce qui était bon pour eux.


  38. Un_passant Le 09 mai 2017 à 11h21
    Afficher/Masquer

    Le niveau d’étude n’est pas représentatif. Combien ai-je de camarades (femmes) qui ont cessé leurs études plus tôt alors même qu’elles étaient parmi les premières de la classe? Une bonne moitié. Je connais aussi pas mal d’étudiants médiocres ayant fait de bonnes études et inversement d’autres ayant préféré s’arrêter plus tôt, les uns adhéraient fortement à l’esprit de système, à la pression du groupe, les autres y étaient réfractaires.

    Ça n’a pas fait la une, on s’en doute, mais des chercheurs ont montré que les plus diplômés sont très sensibles à l’esprit de système, à la pression du groupe. Est-ce si étonnant quand les diplômes, trop souvent, demandent essentiellement à adhérer à une structure et savoir la reproduire et la faire perdurer?

    La question de l’intelligence sous-entendu est mensongère. La réelle question même si elle ne fait pas plaisir, c’est celle de l’esprit de système, la sensibilité aux pressions de l’environnement. Devrait-on perdre son âme pour le “système”?


  39. Benoit Le 09 mai 2017 à 11h39
    Afficher/Masquer

    On peut interpreter ces graphiques en disant que ceux qui ont réussi et ceux qui savent gérer leur budget on voté macron ce que je trouve plutot rassurant pour le pays.


    • Alfred Le 09 mai 2017 à 17h46
      Afficher/Masquer

      Lorsque je vous lis j’ai l’impression de lire “les pouilleux qui dépensent leurs allocs en écrans plats ont voté Le Pen” en plus poli.
      Mais c’est peut être vous faire un procès d’intention alors disons simplement: Ceux qui peinent à joindre les deux bouts ne sont pas forcément ceux qui ne savent pas gérer un budget, parfois bien au contraire…
      On peut aussi se poser des questions sur le lien entre “réussite” (financière je suppose) et “création de valeur” (je ne vais pas jusqu’au très grossier “utilité sociale” n’est ce pas) dans notre société. En particulier lorsqu’un jeune énarque contribue à changer l’affectation des dividendes d’une marque de lait maternisé pour 7 milliards d’Euros. Cela a certainement grandement amélioré la vie des bébés.
      Je vous avoue que votre enthousiasme est communicatif et j’attends avec impatience votre retour d’expérience dans cinq ans. Promis je ne me moquerai pas de vous.


  40. Macarel Le 09 mai 2017 à 13h24
    Afficher/Masquer

    Lorsque l’on balaye la liste des soutiens à Emmanuel Macron, l’on se dit que EM est la bouée de sauvetage à laquelle se raccroche désespérément tous les représentants de l’ancien monde à l’agonie.

    https://www.legrandsoir.info/liste-des-soutiens-d-emmanuel-macron-le-candidat-du-parti-de-la-presse-et-de-l-argent-ppa.html

    Le tour de passe-passe, c’est d’avoir donné un visage de jeune, à une opération montée et financée par des vieux (vieux par leur âge, ou dans leur tête)


  41. G2 Le 09 mai 2017 à 14h06
    Afficher/Masquer

    Bonjour, Olivier
    Je reviens sur les 9% de non inscrits de votre camembert.
    Selon le ministère de l’Intérieur, 11,4 % des « français majeurs résidant en France » ne sont pas inscrits.
    http://www.interieur.gouv.fr/fr/Presse/Les-communiques/Campagne-d-inscription-sur-les-listes-electorales
    “Français de l’étranger” : 1,265 inscrits sur les listes électorales – alors que 1,33 millions de plus de 18 ans dans les registres consulaires. On peut être inscrit sur les unes sans être enregistré sur les autres et réciproquement, ou pas du tout. Combien d’expatriés non inscrits ? Selon les sources, les Français de l’étranger seraient entre 2 et 2,5 millions, voire jusqu’à 3,5 millions. Combien de plus de 18 ans ?
    Même en prenant en compte les interdits (de droits civiques) et « empêchés » (personnes sous tutelle etc.) les non inscrits « volontaires » ne pèsent-ils pas plutôt au moins quelque 12 % ?
    (en 2007, Braconnier – Dormagen donnaient 10% pour le territoire dans son entier)


    • G2 Le 09 mai 2017 à 15h27
      Afficher/Masquer

      Je précise que lorsque le ministre de l’Intérieur évoque sur sources INSEE le chiffre des « Français majeurs résidant en France », il ne cite en fait que les « Français majeurs résidant en France METROPOLITAINE ET DOM”. Les chiffres TOM-COM sont donc à ajouter. Polynésie, Calédonie, Wallis Futuna, St Pierre, St Martin et St Barth : 432 215
      Entre la publication de l’INSEE du nombre d’Électeurs au 1er mars de l’année de fin de révision (45,678 millions)
      https://www.insee.fr/fr/statistiques/2389209#tableau-Donnes
      ajouté des 1,265 million des français de l’étranger inscrits, soit un total de 46,943 millions,
      il y aurait sinon un afflux après révision de quelque 639 000 électeurs fantômes. Résultats présidentielles : nombre d’inscrits France entière + Français de l’étranger = 47,582 millions…
      Là, encore une marge de quelque 200 000… Les arrondis ?


  42. pam Le 09 mai 2017 à 14h22
    Afficher/Masquer

    il serait utile d’éclairer la source de ces analyses de votes par revenu..

    car l’observation empirique c’est que MLP fait très peu dans des zones de fort taux de pauvreté (chez moi aux minguettes par exemple, et plus généralement dans les quartiers prioritaires que je connais de l’agglomération lyonnaise…)

    il faudrait croiser avec cette géographie de la pauvreté (voir inegalités.fr par exemple)…

    merci en tout cas de votre travail


  43. Cernay Le 09 mai 2017 à 15h12
    Afficher/Masquer

    Le socle de 18/21% de MLP dans tous les tableaux correspond à la “vieille France”, éventuellement identitaire, ou colonialiste.
    Malgré leur aisance apparente, probablement foncière, parfois un peu délabrée,
    ils forment , leurs biens, forment le point d’ancrage de la nostalgie des “perdants” de la Globalisation, qui regrettent de meilleurs temps, les Années-Pompidou, par exemple.
    Ils rêvent d’une époque perdue où la France conservait sa souveraineté.
    ILs ne savent pas qu’elle a été déléguée aux Organismes supranationaux et aux Multinationales il y a trente ans déjà, parce que personne ne leur a demandé cette autorisation précise.
    C’est l’orchestre du Titanic qui attire les derniers danseurs…


    • Alfred Le 09 mai 2017 à 16h45
      Afficher/Masquer

      Ce que de votre coté vous avez oublié (en sautant dans le train de la mondialisation) c’est que dans la longue histoire ceux qui oublient d’où ils viennent et ne luttent pas disparaissent à tout jamais. Si vous pensez que je parle bêtement de métissage, de frontieres ou d’invasion vous avez vraiment tout faux. Je vous parle d’echelle humaine, de liberté et de pouvoir.
      Votre monde est celui d’un magma ratatiné d’esclaves rêvant de singer des maitres parsemé de quelques reserves indiennes à protéger (TRES important les réserves indiennes pour faire réver les esclaves).
      Mon monde est un monde sans réserves indiennes, un monde de peuples autonomes et riches de représentations différentes et de solidarités originales.
      Un mélenchoniste (la seule chose que je vous accorde c’est la date du début de notre aliénation collective (au moins trente ans) et la méthode (sans nous demander notre avis)).


    • P. Peterovich Le 09 mai 2017 à 21h35
      Afficher/Masquer

      Moi, ce que j’adore, c’est de lire la prose des Français qui se fantasment en gagnants de la mondialisation… C’est tellement débordant de naïveté que c’en est méga trop mignon…

      Ohé, les gars, faudrait sortir de temps en temps de l’hexagone… La domination du monde se joue entre les USA et la Chine. En Europe, c’est l’Allemagne qui a gagné…

      Dans la mondialisation, la France a perdu. Les frenchies mondialisés seront, et pour toujours, des pieds nickelés. On les écoute poliment, avec un sourire en coin, mais les vraies décisions se prennent sans eux.


  44. Guy Le 16 mai 2017 à 13h27
    Afficher/Masquer

    Macron, un Président “par défaut”
    D’une façon inespérée, impensable, Macron est servi
    par la catastrophique primaire de la gauche, puis la trahison
    et par l’affaire “Pénélope “, la débandade à droite
    Puis, véritablement, qui n’aurait pas été élu face au Front national
    L’opportunité, l’ambition sera la marque de fabrique de tous ceux qui vont se joindre
    à ce gouvernement le plus ultra libéral que auront connu


  45. La Hyène Le 16 mai 2017 à 17h13
    Afficher/Masquer

    Un article bien sourcé se basant sur des données officielles fait apparaitre des grosses incohérences sur le nombre d’inscrits.
    Il mérite d’être lu:
    https://lesmoutonsenrages.fr/2017/05/15/presidentielles-des-questions-sur-la-legitimite-les-reponses-qui-intriguent/


Charte de modérations des commentaires