6
Mar
2017

Merci à nos contributeurs pour cette revue de presse. Pour rejoindre l’équipe de la revue, vous pouvez postuler via le formulaire de contact du blog.

DÉMOCRATIE

Quand le Conseil constitutionnel se fait le gardien des intérêts des grandes entreprises

"Garant de la conformité des lois avec la Constitution, le Conseil constitutionnel est censé rendre des décisions souveraines, imperméables aux tentatives d’influence extérieures comme aux intérêts particuliers. Qu’en est-il dans les faits ? La censure par les Sages, ces dernières années, de nombreuses mesures législatives a priori bénéfiques à l’intérêt général, en matière fiscale ou de transparence des activités des multinationales, commence à attirer l’attention. La proximité de cette instance avec de grands lobbies économiques et l’opacité de son mode de fonctionnement, suscitent la critique. Au point qu’une réforme de ce pilier du système démocratique semble aussi urgente que nécessaire."

Source : BASTAMAG

Suppression de la macroéconomie à La Tribune : Romaric Godin nous répond

"À peine arrivé, Franck Julien, président du groupe industriel Atalian, nouvel investisseur dans le journal La Tribune, a annoncé la suppression du service de macroéconomie. Le 23 février 2017, les salariés de La Tribune étaient en grève et leurs motifs étaient expliqués dans un communiqué des élus publié ici même. Nous avons demandé à Romaric Godin, qui est secrétaire du Comité d’entreprise, de répondre à quelques questions. Le 15 octobre 2015, nous l’avions reçu dans le cadre d’un « Jeudi d’Acrimed » consacré au journalisme et à l’information économiques. À cette occasion, il nous avait accordé un entretien publié dans notre magazine Médiacritique(s). Romaric Godin proposait alors une vision lucide et nuancée du journalisme économique tel qu’il essayait de l’exercer à La Tribune. Nous reproduisons cet entretien à la suite de ses réponses à nos nouvelles questions."

Source : ACRIMED

ENVIRONNEMENT

Agriculture : pourquoi la réduction des pesticides est possible

"Réduire drastiquement le recours aux pesticides sans altérer les rendements agricoles et les revenus des agriculteurs ? C’est possible, assurent des chercheurs français qui ont publié, lundi 27 février dans la revue Nature Plants, les conclusions d’une analyse statistique d’ampleur inédite. Celle-ci paraît opportunément au beau milieu du Salon de l’agriculture et quelques semaines seulement après la publication des chiffres officiels du ministère de l’agriculture montrant une forte augmentation de la chimie de synthèse en agriculture depuis 2008, malgré une petite baisse en 2015, par rapport à 2014."

Source : Le Monde

Victimes de la fièvre jaune, les singes meurent par milliers au Brésil

"En seulement deux mois, plusieurs espèces de primates ont disparu des forêts atlantiques du littoral brésilien, emportées par le virus de la fièvre jaune. La déforestation et la pire catastrophe écologique qu’ait connue le Brésil pourraient avoir favorisé cette épidémie sans précédent."

Source : REPORTERRE

EUROPE

Les Pays-Bas commandent un rapport sur la sortie de l'Euro

"Les députés néerlandais ont commandé un rapport sur les conséquences possibles d'une sortie de l'Euro, dans la perspective d'un débat parlementaire."

Source : Atlantico

FRANCE

L’étrange bug informatique qui empêche des milliers d’agriculteurs bios de toucher leurs aides

"Qui veut casser la dynamique de l’agriculture bio française ? Des centaines d’agriculteurs bios ont manifesté partout en France ces 21 et 22 février pour réclamer à l’État et aux régions le paiement des aides publiques prévues qu’ils attendent depuis deux ans. Dotées par l’État à hauteur de 25%, et par l’Europe à hauteur de 75%, plusieurs aides de la politique agricole commune (PAC) visent à soutenir l’agriculture biologique. Elles sont gérées par les régions et se déclinent en deux volets : l’aide à la conversion et l’aide au maintien. « Tous les versements sont en retard, détaille Dominique Marion de la Fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab). Entre 25 000 et 27 000 agriculteurs sont impactés par ces retards, les plus fragiles sont ceux qui sont en période de conversion. » Ceux-ci ont procédé des investissements, leurs rendements ont temporairement diminué avec la fin du recours aux engrais chimiques et aux pesticides, mais ils ne peuvent pas encore vendre leurs productions au tarif « bio »."

Source : Bastamag

Le coût du travail qualifié est pénalisé en France

"Que sait-on du coût du travail qualifié en France, en comparaison internationale ? Au fond pas grand-chose. Autant, il existe une abondante littérature sur le surcoût du travail non qualifié. Autant, les économistes délaissent la question du travail qualifié. Avec un a priori bien établi : ce n’est pas là que se situe le problème. D’abord parce qu’il s’agit d’un facteur mobile, sur lequel s’exerce une concurrence internationale. Autrement dit, le marché est censé faire son job et établir une péréquation internationale. Ensuite, parce que le taux de chômage des qualifiés étant faible, tout laisse croire que le prix est à l’équilibre. Enfin, parce que même si certains s’inquiètent de la fuite des cerveaux en France, qui pourrait être le résultat de la rareté des emplois qualifiés ou de leur sous-rémunération, le phénomène reste de second ordre."

Source : XERFI CANAL

GÉOPOLITIQUE

Tension

"Les retrouvailles syro-turco-kurdes dans le nord syrien, autour d'Al Bab, ne pouvaient pas ne pas donner lieu à une brusque flambée de tension dont nous avions esquissé la possibilité la dernière fois. On n'a pas été déçu... Comme prévu, mais à un rythme plus rapide qu'attendu, l'armée syrienne a fait sa jonction avec le territoire kurde, empêchant dorénavant toute avance turco-ASL vers le sud à moins de déclencher une guerre en bonne et due forme, soit contre Damas, soit contre les Kurdes. Finis les rêves sultanesques de percée vers Raqqa, prétexte évidemment à un éventuel redécoupage de la Syrie. Des mois de guerre laborieuse et des dizaines de morts pour se contenter d'une petite bande de quelques kilomètres : l'efficacité ottomane n'est plus ce qu'elle était, ma bonne dame..."

Source : CHRONIQUES DU GRAND JEU

La Conférence de Munich sur la sécurité indique une nouvelle course à l’armement

"La Conférence de Munich sur la sécurité, qui s’est achevée dimanche dernier, s’est déroulée dans une atmosphère belliciste et de propagande en faveur d’un réarmement. Le président Donald Trump avait préalablement menacé de se désengager de l’OTAN si les alliés européens n’augmentaient pas considérablement leurs dépenses militaires. Les responsables gouvernementaux européens réagirent en indiquant qu’à long terme les États-Unis n’étaient plus fiables. À l’avenir, l’Europe devrait prendre en main sa sécurité. Une mise à niveau systématique de l’armée est donc impérative. En amont de la conférence sur la sécurité, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, avait annoncé un réarmement massif de la Bundeswehr (armée allemande) dans un document intitulé « Nous avons compris »."

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

LIBERTÉS

Historique : Google a cassé l'algorithme cryptographique SHA-1

"Un groupe de chercheurs a réussi à créer deux fichiers PDF qui génèrent la même empreinte cryptographique avec l’algorithme de hachage SHA-1. Une première mondiale qui a nécessité une importante puissance de calcul."

Source : 01net

MARCHÉS FINANCIERS

Blockchain : nouvelle alliance entre Microsoft, Intel, JPMorgan

"L'Ethereum, un type de blockchain permettant de développer des applications décentralisées, a été inventée par un programmeur de 23 ans appelé Vitalik Buterin. Plusieurs banques l'ont déjà adaptée à la conception et à l'essai d'applications de trading. La "blockchain", technologie de stockage et de transmission d'informations sans organe de contrôle, pourrait révolutionner le paiement dans les années à venir mais elle n'est pas encore tout à fait sûre, s'accordent à dire des experts et acteurs du secteur. "

Source : Sciences et Avenir

MATIÈRES PREMIÈRES

Nouvelles découvertes conventionnelles de pétrole et de gaz

Dans un contexte de prix bas, les investissements mondiaux dans l’exploration pétrolière et gazière ont baissé de ~35% pour la deuxième année consécutive. Les volumes de pétrole et de gaz « conventionnels » découverts ont diminué de ~25% en 2016. Ils étaient à peine supérieurs à 15 milliards de barils équivalent pétrole (Gbep), en baisse de 20% par rapport à 2014 et plus de deux fois inférieurs à la moyenne 2005-2015. Les découvertes estimées pour 2016 sont de 11,6 Gbep. Aucune découverte conventionnelle d’importance n’a été réalisée en 2016, malgré quelques succès (notamment en Alaska et en Afrique de l’Ouest). Toutefois, ces mauvais résultats sont à relativiser au regard de la forte contraction des dépenses d’exploration. Les volumes découverts par dollar dépensé sont en hausse de 25% par rapport à 2014. Si, entre 2010 et 2014, la hausse constante des dépenses d’exploration accompagnait d’une baisse des volumes découverts, l'inversion de tendance en 2015 et les estimations pour 2016 se confirment. Cependant et pour une large part, ceci est dû à la baisse des coûts de location des plateformes de forage. [NB : Pour mieux appréhender la faiblesse des découvertes en hydrocarbures conventionnels 2015, quelques chiffres (Source IFPEN). Pétrole : consommation mondiale 2016 : 97 millions de barils/jour - production mondiale pétrole conventionnel : 80 millions de barils/jour (World Crude Oil Production) - découverte 2015 : 5 milliards de barils soit 51 jours de consommation ou 62 jours de production de pétrole conventionnel de 2016 (loin de renouveler les réserves donc). Gaz : consommation mondiale 2015 : 57 millions de barils équivalent pétrole/jour (Natural gas production) - découverte 2015 : 10,5 milliards de barils équivalent pétrole soit 184 jours de consommation de 2015.] [Merci à Jean pour ce résumé et ces précisions chiffrées]

Source : Connaissances des énergies

RÉFLEXION

Y a-t-il trop de fonctionnaires ?

"La question du nombre des fonctionnaires fait partie de l’horizon de tout débat politique en France la mise en place d’un régime républicain dans les années 1880. Le sujet est évidemment d’ordre économique puisque le coût de la fonction publique a toujours été jugé excessif, attirant les foudres des commentateurs libéraux qui y voient, depuis la fin du XIXᵉ siècle, l’une des causes du retard de la France sur les pays anglo-saxons. Mais le sujet est aussi éminemment politique : il renvoie non seulement à la place que l’Etat doit prendre dans la société française mais aussi à la nature du lien républicain lui-même. Il faut rappeler que la notion de service public – qu’ignore aujourd’hui l’Union européenne au profit d’une lecture économiste des services d’intérêt général – est fondamentalement liée à la notion de solidarité."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Vous N’êtes Pas Aux Commandes

"Un bon exemple de la façon dont la techno-sphère contrôle nos goûts est l’automobile personnelle. Beaucoup de gens la considèrent comme un symbole de liberté et voient leur voiture comme une extension de leur personnalité. La liberté d’être sans voiture n’est généralement pas considérée comme importante, alors que les libertés accordées par la propriété automobile sont assez discutables. C’est la liberté de payer pour sa voiture, payer pour les réparations, l’assurance, le stationnement, le remorquage et l’essence. C’est la liberté de payer les péages, les droits de propriété et autres taxes. C’est la liberté de passer d’innombrables heures bloqué dans les embouteillages et subir des blessures dans les accidents de la route. C’est la liberté d’élever des enfants atteints de lésions neurologiques en les soumettant à des niveaux de monoxyde de carbone dangereux (on vous encourage à avoir un détecteur de CO dans votre maison, mais pas dans votre voiture, parce que ça sonnerait tout le temps). C’est la liberté de souffrir d’indignités quand la police vous arrête, surtout si vous avez bu. En termes d’analyse dommages / bénéfices, la propriété de la voiture privée n’a pas de sens du tout."

Source : Club Orlov - Traduction Le saker francophone

SOCIETÉ

La Chute De La Télévision Française

"Ces dernières années, la révolution internet avec l’explosion des plateformes de vidéos en ligne pose une sérieuse question quant à la durée de vie restante du média télévisuel. Les Etats-Unis, généralement en avance sur ces problèmes par rapport au vieux continent, voient déjà internet s’imposer comme le média le plus consulté. De quoi annoncer la fin imminente de la télévision française ?"

Source : Forbes

35 réponses à Revue de presse du 06/03/2017

Commentaires recommandés

Georges Clounaud Le 06 mars 2017 à 08h34

Dans ce blog, avec la critique justifiée de l’antidémocratique decodex, la “caste journalistique” a souvent été vilipendée.
Mais aujourd’hui j’aimerais saluer le travail d’un excellent journaliste, Romaric Godin dont l’avenir s’écrit avec un gros point d’interrogation dans son journal, La Tribune.
Il fait partie des rares qui s’intéressent au téléévangéliste Macron sans tomber dans l’admiration ébahie, mais avec un salutaire regard critique. Relation de cause à effet ? Je ne sais pas.
Toujours est-il que même si ces papiers sont généralement ceux qui sont le plus lus, ce qui lui assurait jusqu’à présent une certaine liberté, ceux concernant le Messie sont maintenant relégués au fond du site…

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/emmanuel-macron-et-la-finance-plus-qu-un-probleme-personnel-652325.html

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/europe-les-illusions-d-emmanuel-macron-651735.html

Merci pour votre travail et votre éclairage salutaire depuis toutes ces années Monsieur Godin.

  1. Xavier Le 06 mars 2017 à 06h51
    Afficher/Masquer

    “vous n’êtes plus aux commandes” résume assez bien l’organisation politique des pseudos démocraties occidentales.

    Jamais le peuple ne se voit demander où il veut aller, mais parmi quelques tracés étudiés par certains dans des think-tanks ou des groupes d’intérêts, on lui demande, ce qui reste le seul choix, la variante pour y arriver.

    Faire vivre la démocratie ne peut s’envisager qu’en donnant aux citoyens le choix de leur destination.

    Le rôle des politiques, si tant est qu’à l’époque d’Internet nous ayons encore besoin d’intermédiaires, est de nous proposer des solutions techniques pour y arriver et non de choisir pour nous le projet national.

    Le haut niveau de technologie appelé “progrès” afin de ne laisser aucun choix, devrait nous faire comprendre que depuis longtemps le pouvoir économique décide en toute opacité et sur des critères mais y’en rien à voir avec le mythe démocratique.

    Comment récupérer ce droit quand la majorité d’entre pense plus à son intérêt individuel ?


    • calal Le 06 mars 2017 à 08h01
      Afficher/Masquer

      Comment récupérer ce droit quand la majorité d’entre pense plus à son intérêt individuel ?
      il faut penser bottom up plutot que top down. la deflation et le progres technologique conjugue a une liberte d’association et au droit de propriete peuvent permettre a chacun de tenter sa chance et de creer son propre paradis communiste dans son coin. associez vous a plusieurs qui pensent comme vous et creez votre communaute plutot que vouloir prendre le pouvoir sur tous et leur imposer votre vision du monde.
      les mormons ont un certaine vision du monde et ils ont cree leur “paradis mormon” sur terre.sans vouloir l’imposer aux autres.


      • Eric10 Le 06 mars 2017 à 08h15
        Afficher/Masquer

        Pour rebondir, je pense en effet qu’il nous est possible de vivre sans ce système, Dmitry Orlov va décrire plus précisemment ce que recouvre ce concept de Homesteading dans un prochain article, mais voici une première définition:

        C’est l’activité de trouver et de couper chaque cordon ombilical qui vous lie à l’économie de la dette, à l’extérieur.

        http://cluborlov.blogspot.fr/2017/02/prosperous-homesteading.html


        • Kiwixar Le 06 mars 2017 à 09h03
          Afficher/Masquer

          Impossible de couper le cordon principal : les impôts, y compris la TVA.


          • Eric10 Le 06 mars 2017 à 09h21
            Afficher/Masquer

            Impossible ? Je ne pense pas que cela soit impossible mais en revanche, il y a de grosses difficultés à gérer.


            • Kiwixar Le 06 mars 2017 à 11h41
              Afficher/Masquer

              « Impossible » n’est pas le bon terme. Les impôts sont comme la langue, à la fois la meilleure et la pire des choses. La meilleure quand ils sont utilisés pour l’intérêt national et la solidarité. La pire comme en ce moment où l’intégralité de l’IR sert à payer les intérêts d’une dette discutable. J’aime beaucoup lire Orlov, ceci dit. Mais si les 3 réponses sont la soumission, la fuite ou le combat, comment espérer fuir quand la majorité de nos citoyens choisissent la soumission (ou la tête dans le sable, ce qui est pareil)?


          • douarn Le 06 mars 2017 à 14h03
            Afficher/Masquer

            Bonjour Kiwixar

            Impossible de couper le cordon principal : les impôts

            Peut être pas! Les impôts indirects (TVA, TIPP) représentent la majeur partie de la collecte. Jetez votre TV, stop-pub, adblock, … et tout citoyen-consommateur ainsi (et surtout) que ses enfants ne seront plus sollicités par la publicité. Il devient possible, sans frustration, de diminuer le niveau de consommation et donc la contribution à l’imposition indirecte… et c’est bon pour la planète en plus 😉

            si les 3 réponses sont la soumission, la fuite ou le combat, comment espérer quand la majorité de nos citoyens choisissent la soumission

            Et bien cela s’appelle prendre le maquis et rejoindre la résistance. D’autres l’on fait hier et d’autres le feront demain.


  2. Eric10 Le 06 mars 2017 à 07h33
    Afficher/Masquer

    l’obséquiosité et les pleutres sont devenus majoritaires en occident……jamais on aura vu tant de suces-boules incompétents à des places de décision ET DANS LES JOURNAUX;


  3. Georges Clounaud Le 06 mars 2017 à 08h34
    Afficher/Masquer

    Dans ce blog, avec la critique justifiée de l’antidémocratique decodex, la “caste journalistique” a souvent été vilipendée.
    Mais aujourd’hui j’aimerais saluer le travail d’un excellent journaliste, Romaric Godin dont l’avenir s’écrit avec un gros point d’interrogation dans son journal, La Tribune.
    Il fait partie des rares qui s’intéressent au téléévangéliste Macron sans tomber dans l’admiration ébahie, mais avec un salutaire regard critique. Relation de cause à effet ? Je ne sais pas.
    Toujours est-il que même si ces papiers sont généralement ceux qui sont le plus lus, ce qui lui assurait jusqu’à présent une certaine liberté, ceux concernant le Messie sont maintenant relégués au fond du site…

    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/emmanuel-macron-et-la-finance-plus-qu-un-probleme-personnel-652325.html

    http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/europe-les-illusions-d-emmanuel-macron-651735.html

    Merci pour votre travail et votre éclairage salutaire depuis toutes ces années Monsieur Godin.


    • Prae Le 07 mars 2017 à 03h51
      Afficher/Masquer

      O.B est pourtant tres clair, et constamment : “les journalistes” ne sont pas tous en cause, et meme pour les pires exemples, ils sont rarement en cause personellement. L’individualisme de cette période aura peut-etre fait oublier la notion de processus sans sujet, ou alors c’est encore l’expression millénaire des déterministes contre le libre-arbitre.

      Débat que je n’ai meme jamais compris car je ne pense pas ces deux theses comme contradictoires : le fait que, pris indivuellement, les journalistes font du mieux qu’ils peuvent, et parfois tres bien, n’est en rien incompatible avec le fait que, pris en tant que groupes d’individus, une rédaction ; voire groupes de groupes, la presse en général, des contraintes systématiques entrainent des tendances global vers le conformisme, le sensasionalisme, etc…

      Metaphore : les particules contenues dans un proton n’ont pas de masse, mais rien que par leur confinement (probabilistique en plus dans le cas de la MQ), une masse est crée dans un proton. Individuellement, pas de masse inertiel, mais ensemble, oui.


  4. Olposoch Le 06 mars 2017 à 08h38
    Afficher/Masquer

    j’ajouterais un documentaire d’Arte, “internet au dessus des lois”:
    http://www.arte.tv/guide/fr/058227-036-A/square-idee
    Un bon résumé de beaucoup de questions graves…
    Doublement Inquiétant par son contenu (connu mais bien exposé) et par sa conclusion en forme de vœu pieu…


  5. Michel Le 06 mars 2017 à 09h18
    Afficher/Masquer

    Hello, les-crises, est-ce que ça ne vous dirait pas de consacrer un article sur l’affaire précise concernant Mme LePen (oui, je suis bien conscients du risque pour votre site !) et la levée de son immunitée parlementaire pour que la justice française puisse “faire son travail” concernant la publication sur Tweeter de 3 photos vrais mais “choquantes” ?

    Moi ça me semble sur-réaliste. Quand on publie une photo de fait réel et qu’on risque une enquête judiciaire ça me laisse perplexe ! On parle bien de photo vrai et Historique (ce n’est pas de la pédopornographie ou encore du “happy slapping” …). Est ce qu’on condamne les gens qui ont publié la photo de la petite fille qui fuit les gaz moutarde au vietnam ? Est ce qu’on condamne la publication de la photo de ce petit Syrien qui traine mort sur la plage ?

    Bref, comme les sujets des libertés et de la censure semble vous passionner et ce que vous avez un avis sur le sujet ?


    • jeff5670 Le 06 mars 2017 à 15h19
      Afficher/Masquer

      le souci, c’est qu’à mon sens un tel article irait forcément en faveur de la défense de marine Le pen sur ce sujet précis ; ce qui permettrait aux détracteurs d’olivier Berruyer (décodex, team macron et compagnie) de titrer : Berruyer= lepeniste pour systématiquement le décrédibiliser.


    • Lysbeth Levy Le 07 mars 2017 à 19h51
      Afficher/Masquer

      Il semble que certains demandent la levée de l’immunité parlementaire au motif de la “loi Jolibois” en 1994, “Le parquet de Nanterre a ouvert une information judiciaire contre Marine Le Pen au titre de l’article 227-24 du Code pénal (dit « article Jolibois » du nom de son auteur). Le Parlement européen envisage de lever son immunité parlementaire.

      La prévenue avait répondu à un journaliste qui avait assimilé le Front national à Daesh en tweetant trois photographies de crimes de Daesh déjà diffusées par la presse.
      Le Code pénal réprime la diffusion de messages « pornographiques, violents, ou gravement attentatoires à la dignité humaine, susceptibles d’être vus ou perçus par un mineur » ; des faits qui, outre d’être appréciés de manière subjective, peuvent être —quoique choquants— nécessaires au débat démocratique et sont donc protégés par la Constitution” Ceci pour des tweet bien sur comme le furent sous d’autres motifs l’acteur O. Sauton ou une jeune actrice césarisée tout recemment.


  6. Eric10 Le 06 mars 2017 à 09h22
    Afficher/Masquer

    “Economie exsangue, système éducatif dévasté, pans entiers du territoire livrés à des bandes imposant leur loi, lâcheté généralisée face aux caïds communautaristes mais répression implacable contre ceux qui le font remarquer, justice et média d’une partialité telle qu’elle finit par en être comique, servilité face à la corruption financière de la Commission européenne, qui n’est plus seulement incompétente sur le plan économique, mais devient – sans même prendre le soin de s’en cacher – une usine d’enrichissement personnel aux mains de grands malfaiteurs.”

    http://lucien-pons.over-blog.com/2017/03/poker-face-lady-gaga-et-macron-par-marc-rameaux.html


  7. Crapaud Rouge Le 06 mars 2017 à 09h26
    Afficher/Masquer

    J’ai apprécié l’article “Victimes de la fièvre jaune, les singes meurent par milliers au Brésil” : cette catastrophe, qui succède à tant d’autres, montre bien comment la biodiversité se fait “grignoter” par moult phénomènes différents. Au premier rang il y a bien sûr le réchauffement climatique qui acidifie les océans et fait migrer les espèces vers le nord (ou en altitude), mais aussi la déforestation, la diminution des zones humides, la surexploitation des sols, l’eutrophisation par excès d’azote, les matières plastiques, le braconnage, les espèces invasives, les vitrages sur lesquels s’écrasent les oiseaux, les lumières des villes, les chats domestiques grands amateurs d’oiseaux,…


  8. Michel Le 06 mars 2017 à 09h39
    Afficher/Masquer

    Je voudrais signaler un EXCELLENT reportage qui à été diffusé sur France3 (Et oui !!!!) le 02 Mars 2017 :

    http://pluzz.francetv.fr/videos/2005_quand_les_francais_ont_dit_non_a_l_europe_,154061558.html

    Il est dispo encore quelques jours en Replay sur FranceTVPluzz.

    Le Pitch :
    Le 29 mai 2005, les Français votent à 55% contre le Traité de Constitution européenne. Placés sous les projecteurs, les tenants du «oui» ont été soutenus par une presse largement acquise au traité, tandis que les tenants du «non» ont été mis à l’écart des plateaux de télévision et des tribunes des journaux. Malgré cette campagne médiatique partisane, le «non» l’emporte, et les Français sont traités de «populistes». Trois ans plus tard, faisant fi du vote populaire, Nicolas Sarkozy modifie la Constitution et fait voter la loi qui permet de ratifier le Traité de Lisbonne, copie conforme de la Constitution européenne rejetée lors du référendum. Un déni de démocratie qui marque d’une rupture entre les Français et les élites politiques et médiatiques.


  9. Eric10 Le 06 mars 2017 à 09h51
    Afficher/Masquer

    Laurent MAUDUIT :” Les milliardaires musèlent l’information en France”

    https://www.youtube.com/watch?v=sOweQKaOjyQ


  10. Eric10 Le 06 mars 2017 à 10h15
    Afficher/Masquer

    Quand la démocratie dégénère en bouffonnerie
    Bruno GUIGUE

    https://www.legrandsoir.info/quand-la-democratie-degenere-en-bouffonnerie.html

    “Cette dégénérescence de la démocratie en bouffonnerie est d’autant plus nocive qu’elle s’accompagne d’un autre phénomène. C’est l’emprise des milieux financiers sur les médias de masse, phénomène qui semble avoir désormais atteint son maximum historique ! Dans un pays où neuf milliardaires possèdent la quasi-totalité des organes de presse, la délibération démocratique est au mieux une illusion consolatrice, au pire une vaste fumisterie. Naïfs, nous croyons que nous choisissons nos dirigeants et que ce choix est transparent. Mais deux idées fausses ne feront jamais une idée vraie. Et ce qui est sûr, c’est que cette double illusion est indispensable à la perpétuation de l’oligarchie.”


    • Eric83 Le 06 mars 2017 à 15h26
      Afficher/Masquer

      Ces élections se révèlent de plus en plus au grand jour comme une véritable imposture à la démocratie. Le produit Macron même mis en tête de gondole n’arrivant pas à se vendre suffisamment, les rayons lui faisant concurrence sont donc simplement vidés ou “sacrifiés”.

      Les manoeuvres politiciennes, la communication, le marketing, le soutien de l’oligarchie et des médias aux ordres, tout cela est visible et lisible pour ceux qui se posent des questions au sujet de cette “étoile filante” sortie de nulle part…en politique.

      En revanche, je n’ai pas vu grand chose sur le silence assourdissant du CSA – gardien de “l’équité” puis de l’égalité – sur les temps de parole et d’antenne tout aussi ahurissants que surprenants dont bénéficie Macron compte tenu des règles édictées ce même CSA.

      Je lancerai d’ici peu, sans doute demain, une pétition sur ce sujet.


  11. Crapaud Rouge Le 06 mars 2017 à 10h48
    Afficher/Masquer

    @Lysbeth : j’ai lu quelques pages du site polarbearscience.com en partant du lien que vous avez fourni, une lecture fastidieuse via Google Translate qui se dépatouille mal de cette prose. Grosso modo, j’ai compris qu’il s’agit d’estimer, (prédire), à partir de quel moment dans l’année on va trouver des ours à terre en fonction de l’épaisseur de la glace. A partir de là, on peut effectivement soutenir un discours “idéologique” fondé sur l’idée que, plus l’arrivée des ours à terre se décale dans l’année, plus cela “prouve” qu’ils sont menacés sur la glace. C’est bien beau la science, mais si le discours “idéologique” est contestable, toute contre-expertise du genre de celle de polarbearscience.com est contestable aussi. Pourquoi ? Parce que ce genre d’études recèlent selon moi un nombre incalculable de causes d’erreurs ou d’approximations, et que l’on ne peut rien en déduire de “parlant” ni de probant quant à la survie des ours blancs. En revanche, il est acquis qu’il n’y aura plus de banquise en été vers la fin du siècle (au plus tard), et donc que l’ours blanc ne pourra survivre que s’il s’adapte à la vie terrestre. C’est possible mais pas certain, donc c’est une espèce menacée, et qu’elle soit protégée en Russie prouve qu’elle y est menacée aussi.


  12. BA Le 06 mars 2017 à 10h48
    Afficher/Masquer

    Lundi 6 mars 2017 :

    Alain Juppé : « Je ne serai pas candidat à l’élection du président de la République. »

    En clair :

    Il n’y a maintenant que deux possibilités :

    1- Première possibilité : François Fillon se maintient. Ce sera lui le candidat du parti Les Républicains à l’élection présidentielle.

    2- Seconde possibilité : lundi 6 mars, le comité politique du parti Les Républicains fait un putsch. Il réussit à virer Fillon. Il met en place un plan « B » comme Baroin. Dans ce cas, François Baroin sera le candidat à l’élection présidentielle.

    Sur le site du journal LE FIGARO, une information concernant le plan « B » comme Baroin :

    François Baroin a « demandé à des grands élus de commencer à récolter des parrainages » en sa faveur, expliquent plusieurs sources LR.

    Source :

    À 14:39

    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/03/05/35003-20170305LIVWWW00074-en-direct-francois-fillon-rassemble-ses-soutiens-au-trocadero.php


    • Eric10 Le 06 mars 2017 à 11h10
      Afficher/Masquer

      ahahahahha, j’avais oublié de vous parler de Baroin que j’annonçais il y a des années comme un clone de sarko !!! celui-là attention, c’est un macron en plus jeune mais presque le même, je le connais bien ce Baroin, il a les dents qui crissent sur le parquet (moins que l’autre macron épouvantail mais presque autant).


  13. Eric10 Le 06 mars 2017 à 11h17
    Afficher/Masquer

    Baroin est le petit duc de la région champagne ardennes où les vignerons archis-riches, payent toujours les saisonniers au smic et emploient de plus en plus d’étrangercar être archi-riche, pour des gens comme Baroin, ce n’est jamais suffisant !


  14. Eric10 Le 06 mars 2017 à 11h57
    Afficher/Masquer

    “Si le climat avait été une banque, ils l’auraient déjà sauvé.”

    Hugo Chavez
    Président du Vénézuela, au somment de Copenhague, Déc. 2009
    en citant un slogan lu dans les rues de la ville.


  15. RémyB Le 06 mars 2017 à 14h55
    Afficher/Masquer

    désolé Olivier et les amis de ce blog,
    je ne résiste pas au plaisir de vous joindre ce petit moment de clarté:

    http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/manipulation-des-medias-une-72490


  16. Marianne Le 06 mars 2017 à 18h58
    Afficher/Masquer

    Ah et bien, vous me permettrez de me réjouir 1) de l’intérêt du débat, 2) de la qualité argumentative des interventions, 3) de la cordialité qui règne.

    Si cette lutte monstrueuse pour notre survie à tous contre la folie de l’argent a pour bénéfice inopiné et immédiat de bouleverser radicalement le climat des débats entre citoyens qui se respectent – vous me pardonnerez le lyrisme, mais une fois n’est pas coutume – excusez-moi encore, mais déjà ça aura valu la peine de l’ouvrir. Même si, pour des raisons obscures, nos rêves ne terrassent pas nos peurs.


  17. Papagateau Le 06 mars 2017 à 23h55
    Afficher/Masquer
  18. Dany 2 Le 07 mars 2017 à 11h28
    Afficher/Masquer
  19. BA Le 07 mars 2017 à 12h40
    Afficher/Masquer

    Ici :

    http://www.bfmtv.com/politique/en-direct-un-francais-sur-trois-souhaite-que-fillon-maintienne-sa-candidature-755.html

    On se croirait revenus en août 1945 au Japon.

    En août 1945, comme le lundi 6 mars 2017, le chef a dit à ses soldats : « On attaque tous ensemble, tous ensemble, tous ensemble, banzai ! »

    Et les soldats ont tous (je dis bien : TOUS) répondu à leur chef : « A vos ordres, chef ! On attaque tous ensemble, tous ensemble, tous ensemble, banzai ! »

    Et les soldats ont tous décollé à bord de leur avion de chasse.

    Et les soldats ont tous volé vers le combat en sachant qu’ils allaient au casse-pipe.

    Et les soldats se sont tous dirigés vers les bateaux ennemis, vers les porte-avions ennemis.

    Et les soldats se sont tous écrasés en jetant leur avion sur leurs ennemis en criant leur dernière parole : « banzai ! »

    Et le Japon a perdu la guerre.

    Les dirigeants du parti Les Républicains ont exactement le même slogan que les kamikazes japonais en août 1945 :

    « banzai ! »


  20. dominique Le 07 mars 2017 à 18h25
    Afficher/Masquer

    Les fonctionnaire de l’UE sont à la fois trop nombreux, trop rémunérés et néfastes.

    C’est exactement l’inverse concernant les fonctionnaires d’Etat en France.


  21. Fritz Le 07 mars 2017 à 21h00
    Afficher/Masquer

    L’an dernier, les Pays-Bas avaient rejeté par référendum l’accord d’association entre l’Union européenne et l’Ukraine. Maintenant, leurs députés commandent un rapport pour étudier un abandon éventuel de l’euro… Le député Pieter Ontzigt : “C’est pour nous un moyen de regarder le futur sans tabous”.

    Cela devient intéressant, quand on se rappelle le rôle historique des Néerlandais dans le commerce mondial. Si près de l’Allemagne pourtant ! Le IVe Reich commencerait-il à craquer ? Comme quoi sortir de l’euro n’est pas l’apanage des extrémistes et des illuminés, comme le répète une presse hexagonale de plus en plus provinciale.


  22. BA Le 08 mars 2017 à 09h54
    Afficher/Masquer

    Deux informations du mercredi 8 mars 2017 :

    1- Première information :

    Le candidat Les Républicains (LR) François Fillon n’a pas déclaré un prêt de 50 000 euros obtenu en 2013. C’est ce que révèle le journal Le Canard Enchaîné dans son édition du 8 mars.

    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/03/07/35003-20170307ARTFIG00244-fillon-n-a-pas-declare-un-pret-de-50000-euros-obtenu-en-2013.php

    2- Deuxième information :

    Le député Dominique Tian renvoyé en procès pour « blanchiment de fraude fiscale. »

    Le député Les Républicains (LR) des Bouches-du-Rhône, Dominique Tian, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris pour « blanchiment de fraude fiscale » et « omission dans sa déclaration de patrimoine » de 2012 d’avoirs détenus en Suisse.

    Une source judiciaire a confirmé une information de Mediapart. Le parquet de Paris a délivré une citation directe visant l’élu, qui est également premier adjoint au maire de Marseille et membre de l’équipe de François Fillon.


Charte de modérations des commentaires