11
Mai
2017

Merci aux contributeurs de cette revue !

CRISE DE L’EMPLOI

Le chômage frappe des seniors de plus en plus jeunes

"Le chômage des seniors a explosé. Les plus de 50 ans retrouvent difficilement un emploi, et ça commence dès 45 ans dans certains secteurs. Pôle Emploi organise des sessions pour que les nouveaux seniors ne décrochent pas. Depuis deux ans, Pascal Luquin passe ses journées chez lui. Au chômage, presque tout son temps est consacré à répondre aux petites annonces sur son ordinateur. Il envoie une dizaine de candidatures par jour. À 46 ans, ce chômeur est déjà considéré comme un senior. "Une agence d'intérim m'a déjà fait comprendre que j'étais trop âgé, que 25-30 ans c'était l'idéal", confie cet ancien infographiste. Selon la définition de Pôle Emploi, un senior a plus de 50 ans. Mais désormais, cet âge n'est plus la référence."

Source : FRANCE INFO

Un tiers des sorties de Pôle emploi sont involontaires

"Les démarches à effectuer auprès de Pôle emploi décourageraient-elles les chômeurs ? Les statistiques sur les sortants des listes de Pôle emploi font état d’une augmentation des sorties dites involontaires. « Un peu plus d’un tiers des sorties […] (36 %) n’est lié ni à une reprise d’emploi, ni à un changement temporaire de catégorie (formation), ni à un arrêt définitif de la recherche d’emploi (retraite par exemple) mais s’explique par un défaut d’actualisation suivi d’une réinscription dans les 3 mois, un non-renouvellement accidentel ou volontaire de la demande, une radiation administrative ou correspondent à un autre motif », note la Dares. De plus, « cette proportion est en nette progression par rapport à 2007, où elle n’était que de 29 %. », ajoute le service statistique du ministère du Travail."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

CRISE FINANCIÈRE

Les banques, prochain angle d’attaque de Donald Trump, too big to fail to regulate ?

"Effet 100 jours ? Après des débuts peu convaincants, Donald Trump tente d’imprégner durablement sa « marque » …. et de passer des paroles aux actes. Après l’échec de la réforme de l’Obamacare, les rappels à l’ordre de la justice face à sa politique migratoire et ses dernières tentatives de refonte des règles fiscales US, le nouveau locataire de la Maison Blanche souhaite désormais s’attaquer aux géants de la finance US. Il a ainsi réitéré lundi ses menaces à l’encontre des grandes banques, brandissant même le spectre du démantèlement pour tenter de les intimider. Affichant parallèlement sa ferme volonté de rétablir les dispositions de la législation dite « Glass-Steagall », laquelle a permis de séparer les activités de banque de dépôt et d’investissement aux Etats-Unis de 1933 à 1999."

Source : LE BLOG FINANCE

DÉMOCRATIE

Comment les grands patrons s’emparent des médias

"Dans "Médias, les nouveaux empires", les journalistes Amaury de Rochegonde et Richard Sénéjoux, enquêtent sur ces milliardaires qui se partagent aujourd'hui presse, télé et radio. Extraits."

Source : Le Nouvel Observateur

Avant le premier tour, Le Monde n’aurait pas roulé pour Macron ? La complainte du médiateur

"Emmanuel Macron, qui pendant des mois a été l’objet de l’intérêt unanime, systématique et complaisant de la presse, jusqu’à être parfois érigé en superstar médiatique, est donc qualifié pour le second tour de l’élection présidentielle. Un résultat qui n’aura sans doute pas trop fâché dans les principales rédactions nationales… Et certainement pas celle du Monde où le médiateur maison, Franck Nouchi, interpellé par nombre de lecteurs, a dû s’employer pour tenter de démontrer que son quotidien n’aurait pas soutenu le candidat d’En Marche ! Un article d’autojustification, riche en contorsions, dont on ne sait s’il apporte la preuve de l’indépendance farouche du quotidien vespéral ou de l’aveuglante mauvaise foi de son médiateur."

Source : ACRIMED

ENVIRONNEMENT

Inondations, canicules... les villes doivent se préparer "urgemment" au changement climatique

Les villes consomment déjà 80% de l'énergie et génèrent plus de 60% des gaz à effet de serre. Dans l'euphorie du 20e siècle, la résilience urbaine a été singulièrement mise à mal (îlot de chaleur, imperméabilisation des sols, vulnérabilité des équipements électriques, zone naturelle d'expansion des eaux insuffisantes, ...). Canicules, tempêtes, inondations, plus les villes sont peuplées, plus ces risques sont pesants. Les villes doivent dès à présent renforcer leurs capacités de résistance, ont prévenu des scientifiques et experts réunis à Vienne au congrès des sciences de la terre.

Source : Sciences et Avenir

EUROPE

Cinq pays détiennent 90% des liquidités injectées par la BCE

"Environ 90% de l'excédent de liquidités injecté par la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir l'activité économique dans la zone euro ont profité à cinq des plus riches pays de la région, montre mardi une étude de la banque centrale. Elle cite "l'aversion au risque" parmi les raisons expliquant le fait que ces liquidités se concentrent en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Finlande alors que dans d'autres pays, des banques dépendent encore de la BCE pour se fournir en liquidités."

Source : REUTERS

La Grèce victime de l’entente entre le FMI et ses créanciers

"La Grèce et ses créanciers sont sur le point de trouver un « accord ». Il faudra encore faire des économies, cette fois à hauteur de 2 % du PIB. Athènes est encore une fois sacrifiée sur l’autel des intérêts de ses créanciers et de la fiction du « succès des réformes ». Une fuite en avant inquiétante."

Source : Le mouvement réel

FRANCE

Interview de Julien Coupat et Mathieu Burnel

"Cette interview a été publiée sur le site du Monde mercredi 19 avril, soit quelques jours avant le premier tour des élections. « Nous n’avons aucune raison de subir un rituel devenu si évidemment nocif. Nous sommes lassés de comprendre pourquoi tout va mal. »"

Source : BLOG MEDIAPART

500.000 cartes d'électeurs en doublon : et si la présidentielle était faussée ?

"Un demi-million de citoyens auraient reçu deux cartes d'électeur suite à leur déménagement. Le bug ne devrait pas être réglé pour la présidentielle et les législatives à venir. En ce week-end pascal, ce n'est pas la multiplication des pains qui inquiète la classe politique mais celle des cartes d'électeurs. Comme l'évoquait notamment Le Monde en fin de semaine, ce dysfonctionnement massif concernerait pas moins de 500.000 électeurs qui auraient reçu deux cartes de vote chacun, à la faveur d'un changement d'adresse. Même si ces doublons ne représentent qu'un peu plus de 1 % des 47 millions d'électeurs français, il y a de quoi fausser, en théorie, le résultat de la présidentielle à venir, mais aussi des législatives du mois de juin. Sur Twitter, ils sont nombreux à assurer avoir reçu deux exemplaires du précieux sésame."

Source : MARIANNE

Strasbourg: Des carnets de commandes pleins mais un redressement judiciaire pour les chaussettes made in France Labonal

"Avec des carnets de commandes pleins, un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros en 2016, le fabricant de chaussettes Labonal pourrait prétendre à des jours heureux. Oui, mais voilà le 21 mars dernier, la société a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de grande instance de Colmar (Haut-Rhin). L’entreprise, qui emploie une centaine de salariés a depuis deux ans recentré l’ensemble de la production en Alsace, à Dambach-la-Ville et a repositionné sa stratégie sur le made in France. Une stratégie payante au vu des commandes mais aussi à l’origine d’un passif qu’elle doit gérer avec une trésorerie fragile."

Source : 20 minutes

GÉOPOLITIQUE

Pékin met à l’eau un nouveau porte-avions : plus que les océans, la Mer de Chine à l'horizon

"Ce mercredi 26 avril 2017, Pékin a mis à l’eau un second porte-avions qui devrait entrer en service d’ici 2020. Le Shandong, de Type 001A, est le premier porte-avions conçu et fabriqué de façon indigène, même s’il est davantage une évolution du Liaoning (Type 001) d’origine soviétique qu’un véritable nouveau navire. De type STOBAR, donc équipé d’un tremplin pour le décollage des avions et de brins d’arrêt pour leur atterrissage, muni d’une propulsion diesel, le Shandong est loin de concurrencer des porte-avions à propulsion nucléaire dits CATOBAR (catapultes & brins d’arrêt) en service aux Etats-Unis ou en France. Il représente néanmoins un palier à la fois réel et symbolique pour la marine chinoise, entrée décisivement dans un processus d’expansion assumée même s’il s’inscrit dans le temps long."

Source : BLOG CAROLINE GALACTEROS

INEGALITES

Des classes préparatoires et des grandes écoles toujours aussi fermées

"Deux tiers d’enfants de cadres supérieurs à Polytechnique contre 1 % d’ouvriers. La part des enfants issus de milieux populaires est bien mince dans les classes préparatoires et dans les grandes écoles de l’enseignement supérieur qui, pourtant, disposent de moyens énormes. Cinquante fois plus d’enfants de cadres que d’enfants d’ouvriers à Polytechnique. Vingt fois plus dans les Écoles normales supérieures. La composition sociale des filières les plus sélectives de l’enseignement supérieur, et les mieux dotées en moyens, reste très homogène : les enfants de cadres représentent au moins la moitié des élèves alors qu’ils constituent à peine un quart de l’ensemble des jeunes."

Source : OBSERVATOIRE DES INEGALITES

MATIÈRES PREMIÈRES

Un effort européen nécessaire pour créer un hub énergétique en Méditerranée

"Au cours des six dernières années, près de 100 milliards de mètres cube de gaz ont été découverts dans les hauts fonds du Bassin Levantin, en mer Méditerranée orientale, suscitant l’espoir que la région puisse satisfaire les objectifs énergétiques de l’Union européenne (UE), selon un nouveau rapport du Conseil européen pour les relations internationales (ECFR)."

Source : Conseil Européens pour les Affaires Etrangères

Gazprom et ses partenaires européens bouclent le financement du gazoduc Nord Stream 2

"Le géant russe Gazprom et ses cinq partenaires européens ont signé lundi un accord pour financer le gazoduc Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne via la mer Baltique, nouvelle étape de ce projet qui divise les Européens."

Source : Le monde de l'énergie

Eolien en mer : des parcs sans subventions, une première mondiale

"Dong et EnBW, lauréats d’un appel d’offres en Allemagne, vendront l’électricité de leurs parcs éoliens au prix de marché, en se passant de subventions."

Source : Les Echos

RÉFLEXION

Avis sur l’éclairage à diodes électroluminescentes (LED)

L’éclairage compte pour 10%-15% de la facture d’électricité moyenne des Français. Selon l’ADEME, avec une durée de vie très longue et une bonne efficacité énergétique, les LED seraient rentabilisées en 1,5 an par rapport aux lampes halogènes. Cependant, outre un coût élevé (10-20€), les LED ont un impact environnemental notable. Certains matériaux utilisés pour leurs fabrications posent des problèmes d’approvisionnement (indium) et ne sont pas recyclables. L’ADEME met également en garde contre les « smartlamps » dont les fonctionnalités intégrées (Bluetooth, changement de couleur, ...) diminuent l’efficacité énergétique. Enfin, l’ANSES met en garde vis à vis de la forte proportion de lumière bleue émise par les LED de couleur blanche-froid et bleue.

Source : Connaissance des énergies

VUES D’AILLEURS

Comment redescendre du lierre de Mr Bourdin et cultiver notre propre jardin

"De mai à juillet 2016, les médias espagnols firent de la « dictature bolivarienne » un thème central de la campagne électorale. Passé le scrutin, ils n’en ont pratiquement plus parlé (1). C’est pour la même raison que les médias français dominants, dont les mensonges sur le Venezuela rempliraient plusieurs bibliothèques, redoublent d’ardeur dans une campagne présidentielle où la plus-value de 18 ans de désinformation quotidienne revêt un intérêt très particulier… Ainsi, le 19 avril 2017, on nous annonce « deux nouvelles victimes lors de manifestations anti-Maduro ». Le lendemain matin, un animateur de radio (Jean-Jacques Bourdin) oblige un candidat à la présidence de la République (Jean-Luc Mélenchon) à condamner les « violences d’Etat au Venezuela comme au Bahrein, partout ». Ce qui est intéressant ici, c’est que ni Mr. Mélenchon, alors qu’il n’est encore que candidat, ni ses sympathisants, ne peuvent répondre autre chose. Est-il possible de garder un rapport serein, détaché, au réel dans un champ médiatique univoque ? Même pour le plus formé des militants, la quantité de mensonges devient vérité. En Espagne, Podemos a dû baisser la tête et prendre ses distances avec la révolution bolivarienne, par peur de perdre des voix. En ce qui concerne le Venezuela, la réalité invite pourtant à la prudence."

Source : BLOG VENEZUELA INFOS

ÉCONOMIE

Quand la finance fait dériver le PIB

"En France, nous disposons de nombreux travaux remettant en cause la toute-puissance et la neutralité apparente des indicateurs économiques. En effet, le produit intérieur brut (PIB) est critiquable car il oublie le travail domestique, est insensible aux inégalités, oublie, voire valorise, la pollution... (...) Mais le PIB, tel qu’il est mesuré notamment aux Etats-Unis, a un gros défaut : il survalorise la finance, ce qui conduit à exagérer l’écart de richesse entre pays riches, où la finance est très importante, et pays pauvres, où elle est moins développée. Il faut donc mesurer la richesse autrement, ce qui permettra au passage de résoudre bien des mystères, comme celui de la « croissance sans emploi »."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

USA : la Fed devrait faire une pause sur les taux d'intérêt

"La Réserve fédérale américaine (Fed) conclut mercredi une réunion monétaire de deux jours à l'issue de laquelle elle devrait observer une pause dans la hausse des taux d'intérêt en attendant des signes d'accélération de l'économie, estiment les marchés financiers."

Source : Romandie

54 réponses à Revue de presse du 07/05/2017

Commentaires recommandés

roespa Le 11 mai 2017 à 06h57

Vous auriez pu rajouter cela à votre revue de presse, évidemment sans faire de politique: Macron à 39 ans, à la fin de son mandat (s’il n’en fait qu’un) il aura 44 ans, s’il vit jusqu’à 90 ans, la France lui versera une (très bonne retraite) pendant 46 ans. Je pense qu’il battra Giscard d’Estaing 91 ans, qui lui a déjà perçu 36 ans de retraite. Et Hollande, comme pour Macron s’il vit jusqu’à 90 le pays lui, versera une retraite pendant 28 ans. Sachez qu’on ne parle pas des mêmes sommes que vous !? Pour l’un comme pour les autres, c’est un scandale, il faut que cela change !! Cordialement J-P F

  1. Paul Le 11 mai 2017 à 02h25
    Afficher/Masquer

    F M I
    Qui contrôle les décisions prises par cette officine ?
    Quels sont les organismes extérieurs à cette organisation qui en font les audits de gestion ?
    La personne ” chapeautant ” cette institution ne chapeauterait-elle pas
    quel que peu de la casquette ?

    https://www.youtube.com/watch?v=wj5QPKXk0qQ
    à partir de 06;00


  2. roespa Le 11 mai 2017 à 06h57
    Afficher/Masquer

    Vous auriez pu rajouter cela à votre revue de presse, évidemment sans faire de politique: Macron à 39 ans, à la fin de son mandat (s’il n’en fait qu’un) il aura 44 ans, s’il vit jusqu’à 90 ans, la France lui versera une (très bonne retraite) pendant 46 ans. Je pense qu’il battra Giscard d’Estaing 91 ans, qui lui a déjà perçu 36 ans de retraite. Et Hollande, comme pour Macron s’il vit jusqu’à 90 le pays lui, versera une retraite pendant 28 ans. Sachez qu’on ne parle pas des mêmes sommes que vous !? Pour l’un comme pour les autres, c’est un scandale, il faut que cela change !! Cordialement J-P F


    • roespa Le 11 mai 2017 à 09h22
      Afficher/Masquer

      Il faut évidemment rajouter Chirac et Sarkozy !!


    • Alberto Le 11 mai 2017 à 10h55
      Afficher/Masquer

      Nous lui paieront sa retraite (6 000 € par mois quelle que soit la durée de sa fonction) « que » pendant 30 ans, s’il vit jusqu’à 90 ans et non pendant 46 ans. En effet la liquidation de la retraite d’un président de la République se fait dès 60 ans. En attendant, il est membre d’office et à vie du Conseil Constitutionnel (11 500 € net par mois). Il bénéficie d’un appartement de fonction équipé et meublé où travaillent en permanence deux personnes de service, d’une voiture de fonction avec deux chauffeurs et de sept collaborateurs en charge de son secrétariat. Deux policiers garantissent sa protection rapprochée tandis qu’une sécurité spéciale garde son domicile privé.
      Sans oublier la gratuité dans les transports publics, notamment dans tout le réseau SNCF où il peut prétendre à la première classe et sur Air France où il est accueilli en classe affaires. S’il séjourne à l’étranger, il est hébergé dans une résidence consulaire par l’ambassade de France.


    • Romuald Le 11 mai 2017 à 11h54
      Afficher/Masquer

      Je ne comprends pas comment vous faîtes pour vous indigner qu’ils reçoivent une juste retraite eu égard aux fonctions qu’ils ont occupé et qu’il ne vous vient pas à l’idée de condamner et de militer pour la limitation de la rémunération des capitaux et de leurs propriétaires ! Il semble que le 1% voir le 0,1% ne vous gène nullement alors qu’un fonctionnaire – ou assimilé dans ce cas – vous fait dresser les cheveux sur la tête.
      Oui, il est normal que des hommes qui ont eu des responsabilités, qui ont eu à connaitre des secrets d’état aient une rémunération et des moyens décents. Il en va de même, par exemple d’un général…


      • Alberto Le 11 mai 2017 à 17h22
        Afficher/Masquer

        Le personnel politique qui représente les 0,1% les plus riches et préserve leurs privilèges devrait être payé directement par les possédants. Ce serait plus juste que d’être payés par des électeurs dont ils sont les adversaires.


        • Catalina Le 11 mai 2017 à 20h07
          Afficher/Masquer

          Les Tueurs de la République (Partie 1/2): Vengeances d’État

          https://www.youtube.com/watch?v=xyzBkG7WIks


        • Nicoti Le 11 mai 2017 à 21h58
          Afficher/Masquer

          J’ai une autre suggestion. Les chaines de télévision publique ayant fait énormément de publicité en faveur de Macron, au détriment d’ailleurs de toute déontologie. Je suggére que les contribuables soient éxonérés en parti de la redevance TV et que le manque à gagner soit facturé au mouvement en marche.


  3. Xavier Le 11 mai 2017 à 07h24
    Afficher/Masquer

    Il est surprenant de voir des journalistes surpris que des énergies renouvelable non subventionnées puissent être rentables !
    Cela fait bien longtemps que de nombreuses centrales solaires pourraient être créés en France, qui revendraient leur énergie en Allemagne ou en Suisse où des gens peuvent choisir d’acheter renouvelable à 0,25 €/kWh ce qui, au passage, est certainement le coût réel du kilowatt heure en France si l’on inclut la recherche, la surveillance militaire, le retraitement des déchets, le démantèlement des centrales, etc.

    Le système a été cadenassé par la prévalence d’EDF dans son organisation, encore une fois l’effet du lobbying, pour empêcher les petits producteurs de participer simplement au marché électrique et au passage leur faire payer les les extensions et la maintenance du réseau d’électricité en France à travers le S3RENR…

    Un enfumage chapeauté par RTE, frère siamois d’EDF où pullulent les mêmes pantouflard X-mines.


    • Shirmek Le 12 mai 2017 à 06h50
      Afficher/Masquer

      Allez, une bonne nouvelle venue d’Allemagne :
      http://www.sciencealert.com/last-sunday-95-percent-of-germany-s-energy-was-provided-by-renewables

      Le 30 avril, pendant que les Français hésitaient entre le candidat du nucléaire et la candidate du nucléaire, l’Allemagne a connu une journée ensoleillée et venteuse qui lui a permis de produire en énergie renouvelable 85% (avec un pic à 95%) de l’énergie dont elle avait besoin. Étonnant, non ?
      Même que les prix de l’électricité sont brièvement devenus négatifs : “Power prices actually went negative for several hours,” Michael J. Coren from Quartz reports, “meaning commercial customers were being paid to consume electricity”.
      Ceci dit, je ne suis pas spécialiste, certains d’entre vous y trouveront peut-être à redire.


      • Bouddha Vert Le 12 mai 2017 à 22h49
        Afficher/Masquer

        Depuis que l’Allemagne a abandonné le nucléaire, elle augmente son bilan carbone et fout la zone avec son énergie fatale dans un réseau interconnecté mais sans régulation concertée!

        Avec des énergies non stockables et non pilotables, on peut difficilement imaginer un mix supérieur à 40%.

        Le coût d’investissement des KWH ENR est considérablement plus élevé (X15 pour être dans le consensus), beaucoup plus gourmands en ressources métalliques.

        Disons que c’est loin d’être évident.


  4. Catalina Le 11 mai 2017 à 07h40
    Afficher/Masquer

    https://gaideclin.blogspot.fr/2017/05/eric-denece-que-contiennent-vraiment.html

    “Le Désordre Mondial avec Rachel Marsden

    Vendredi dernier, deux jours avant le deuxième tour de l’élection présidentielle, six boites mail de proches du candidat Emmanuel Macron étaient piratées et diffusées sur Internet. Un scénario qui rappelle les mésaventures d’Hillary Clinton avec les hackers. Alors que la Russie est régulièrement accusée d’en être à l’origine, à qui profite réellement ces délits ?

    Invité : Eric Denécé est Directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R), et ancien officier-analyste du renseignement pour le Secrétariat Général de la Défense Nationale (SGDN). “


  5. douarn Le 11 mai 2017 à 07h43
    Afficher/Masquer

    Bonjour
    Les digues gazières entre l’Europe et la Russie sont en train de céder et beaucoup d’investissements sont prévus d’ici 2025 (113 milliards de $ sur 29 projets pétroliers et gaziers).

    Une ligne de fracture se créée autour du gaz russe. D’un côté, les pays Baltes et la Pologne qui caresse l’espoir de devenir un acteur du gaz européen avec son terminal GNL, mais aussi la Slovaquie qui bénéficiait de droit de passage du gaz ( http://neftegaz.ru/en/news/view/159825-Slovakia-to-lose-big-over-Nord-Stream-2-pipeline-expert ) et d’un autre côté les acteurs majeurs de l’énergie en europe (engie, OMV, uniper(EON), Shell). Maidan, vous avez dit Maidan ?

    Léviathan, un gros gisement offshore au large d’Israél que le Liban et Chypre disputent à l’Etat hébreu, est à l’arrêt à cause d’énormes investissements difficiles dans un contexte d’énergie bon marché. La présence physique et politique des Russes en méditerranée orientale complique encore les choses.


  6. Catalina Le 11 mai 2017 à 08h11
    Afficher/Masquer

    https://gaideclin.blogspot.fr/2017/05/christophe-guilluy-la-france.html

    “Christophe Guilluy : La France périphérique va t-elle exploser ? ”
    où on voit que les Parisiens ont voté majoritairement Macron…..
    Ah Paris, qui se croit la seule représentante de la France avec ses chevilles gonflées à bloc et qui n’est rien sans le pays. Ah Paris où les gens se croient supérieurs au reste de la France, on la remerciera pour avoir choisi celui qui la détruira et qui sera épargné parce qu’avec ses réseaux, cet imposteur devenu président ne risque absolument, rie, hormis la colère du peuple( mais ellea pris un somnifère de longue durée).Incroyable que Paris, qui a hébergé les ‘ nuits debout” soit majoritairement macroniste. du coup, “nuit debout” c’est “avenir” couché au moins pour 5 ans.


    • jim Le 11 mai 2017 à 10h10
      Afficher/Masquer

      A mon avis vous commettez une erreur de jugement en vous montrant étonné que Paris qui a hébergé Nuits Debouts ait pu voter Macron.
      J’ai étudié de très près la faune de la place de la République.
      Guilly met le doigt dans cette itw sur quelquechose d’important : ce qu’il appelle la bourgeoise de gauche HYPERSENBILE aux arguments de l’oligarchie qui est arrivée à imposer dans les esprits cette grossière propagande antifasciste et anti fermeture pro ouverture.
      Nuist Debouts Paris était quasi exclusivement composé de cette bourgeoisie de gauche. Rien de populaire et de “périphérique” dans ces Nuits Debouts parisiennes.
      Rien d’étonnant que Paris ait voté aussi massivement Macron, ceux de Nuits Debouts y compris. Macron le produit marketé antifascisne et pro ouverture jeunesse modernité tout cela.
      Là ou je ne suis pas d’accord avec Guilly par contre c’est sur cette prééminence de classes vues comme vainqueurs et perdants de la mondialisation, mais c’est un autre débat.


      • Catalina Le 11 mai 2017 à 10h44
        Afficher/Masquer

        bonjour,
        C’était de l’ironie, nuit debout c’était comme la révolution au vénézuela, une fausse révolution de petits héritiers parvenus bourgeois.


        • jim Le 11 mai 2017 à 12h10
          Afficher/Masquer

          C’est encore de l’ironie?
          Car comme vous le savez sans doute, il n’y a aucun rapport entre le cas Chavez et les peuplades de la place de la République.
          Chavez a été porté et maintenu au pouvoir par les masses populaires métis qui y voyaient une alternative à l’oligarchie régnante jusqu’alors.
          Rien, il n’y avait quasi rien de populaire aux Nuis debouts parisiennes. Quasi rien. Seulement une sorte de conglomérat de pseudo intellectuels bourgeois plus ou moins jeunes, pseudo car les idéologies et les fanatismes remplacaient largement l’intelligence, et tenaient à distance “le peuple majoritaire”.


          • Catalina Le 11 mai 2017 à 12h28
            Afficher/Masquer

            je vous parle des dernières manifs au vénézuela. qui ont été faites par des petits bourgeois bien protégés, comme ceux de nuit debout, la comparaison s’arrêtait là.


            • jim Le 11 mai 2017 à 13h03
              Afficher/Masquer

              Vous allez me trouver contrariant, mais si je devais analyser dans le détail cette histoire de manifestations (plus ou moins) récentes contre déja Chavez puis Maduro, derrière les quelques jeunes manipulés, je prêterai une grande attzention à la main des Usa, celle de l’oligarchie écartée par Chavez, et celle de gens comme Soros et ses réseaux.

              Alors que chez Nuits Debouts parisiennes rien de tel…


      • Shirmek Le 12 mai 2017 à 06h56
        Afficher/Masquer

        Bof. Je ne crois pas que dans ses meilleurs jours (ses meilleures nuits), Nuit Debout ait réuni une masse critique observable statistiquement à l’occasion d’élections dans une ville aussi énorme que Paris…


    • René Fabri Le 11 mai 2017 à 13h00
      Afficher/Masquer

      Le vote parisien du second tour m’a surpris. Il est différent de celui d’autres endroits, car les reports de voix se sont faits quasi uniquement vers Macron.

      L’explication qui se base sur la supposée bourgeoisie parisienne ne me satisfait pas. J’en ai une autre qui est que les Parisiens sont davantage influencés que les provinciaux par les grands médias.


      • jim Le 11 mai 2017 à 14h45
        Afficher/Masquer

        Votre explication est tout à fait compatible avec la mienne.

        Ce que j’appele (et que débusque Guilly aussi) la petite bourgeoisie de gauche idéologisée et HYPERSENBILE aux arguments de l’oligarchie qui est arrivée à imposer dans les esprits cette grossière propagande antifasciste et anti fermeture pro ouverture.
        On peut aussi parler de petite bourgeoisie intellectualisante (et non d’argent), hermétique aux réalités du terrain et à bien des faits, choses auxquelles le peuple majoritaire est par contre lui bien averti.

        Cette “bourgeoisie” est tout à fait normée, pense toute la même chose, se croit éclairée et méprise les gens du terroir ou des banlieues pop, se méfie d’internet, et est très proche des grands media et pseudo experts en esprit et dans les faits.
        On y retrouve d’ailleurs les “journalistes” au premier rang, tous ceux qui par ex dégainent le mot “populisme” sans réfléchir et par réflexe de caste soit disant intelllectuelle et comprenante et ouverte et antifasciste et etc… (l’itw de Guilly bien menée par Polony aborde ces points aussi).
        Un fait “intéressant” est qu’on retrouve aussi chez ceux là des “jeunes” pourtant très internetophiles par ailleurs. Les décodeurs ou les gens de obs ou rue89 ou mediapart exemples caricaturaux…


      • Chris Le 11 mai 2017 à 15h40
        Afficher/Masquer

        Le mimétisme de la promiscuité à tous les niveaux ?


        • jim Le 11 mai 2017 à 16h51
          Afficher/Masquer

          C’est exactement ça.
          J’emploie le terme de consanguinité, d’une part car les procesus de co-optation de ces gens là sont de type ultra grégaires, d’autre part car la consanguinité entraine des tares bien connues.
          D’où le très bon titre de Guilly, ceci dit au passage, et la pertinence de ce qu’il soulève aussi dans son itw, à savoir la dégénérescence stricto sensu de ce groupe social “élitiste” par exclusion des divergences et renferment sur son entre soi, cette dégénérescence empêchant bien entendu l’émergence de pensée vértitable, des idées nouvelles, et la prise en compte d’un grand nombre d’aspects du “réel”.


    • Shaolin Le 11 mai 2017 à 19h54
      Afficher/Masquer

      Catalina, comme souvent, c’est n’importe quoi. J’étais aux nuits debouts, et de ce que j’ai vu, ce phénomène n’était que le prologue du mouvement insoumis. Soudés par une détestation inextinguible de Hollande et de tout ce qui s’en rapproche, un Macron se serait fait rembarrer bien plus violemment que Finky… Sans deconner, nuits debouts pro macron, qu’est ce qu’il ne faut pas entendre…
      J’imagine que vous n’avez pas mis les pieds sur place, donc si vous voulez des renseignements sur tout ça, ce qui m’étonnerais, de façon directe et sans intermédiaire, je suis là. Sinon vous êtes, hélas pour ce site, libre d’exprimer vos poncifs et autres bêtises partisanes….


  7. paul Le 11 mai 2017 à 09h05
    Afficher/Masquer

    VUE D’AILLEURS

    Compléments d’infos d’Amérique Latine ; box chez free canal 531 Telesur

    ou

    http://www.telesurtv.net/#. ( en vivo )


  8. Eric83 Le 11 mai 2017 à 09h31
    Afficher/Masquer

    Il y a des choses que le peuple Français doit ignorer, c’est ici d’une limpidité confondante :

    Deux articles de Reuters du 8 mai, l’un en Français, l’autre en Anglais concernant la réaction de Merkel à l’élection de Macron.

    La partie concernant le sujet de l’excédent commercial Allemand a été purement et simplement expurgée de l’article en Français.

    Angela Merkel “très heureuse” de la victoire d’Emmanuel Macron
    http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN1841C6-OFRTP

    Praising Macron, Merkel says Germany’s hands tied on trade surplus
    http://www.reuters.com/article/us-germany-france-merkel-idUSKBN184190


    • Thomas Savary Le 11 mai 2017 à 11h48
      Afficher/Masquer

      Faszinierend ! On dirait bien que, décidément, les Français ne doivent se voir fournir aucun élement de réflexion concernant l’euro et ses défauts structurels profonds…


  9. Fritz Le 11 mai 2017 à 10h03
    Afficher/Masquer

    Un médiateur doit être une tierce partie, par définition. Comment peut-on sérieusement écouter les explications lénifiantes d’un “médiateur” du Monde qui est journaliste au Monde ?

    Bien sûr que Le Monde a roulé pour Macron, par proximité idéologique, comme les autres médias, comme l’appareil gouvernemental et judiciaire. Quant à Françoise Fressoz… Dire que c’est la fille de Roger Fressoz alias André Ribaud ! De “la Cour” à la courtisanerie…


  10. Julie Le 11 mai 2017 à 10h17
    Afficher/Masquer
  11. Caramba! Le 11 mai 2017 à 10h24
    Afficher/Masquer

    Surtout ne pas oublier cette tarte à la crème :

    Version courte:

    https://youtu.be/459zJmtoWZE

    Version longue (où on voit que le public est très, très clairsemé):

    https://www.youtube.com/watch?v=38RPDEpAmLE


    • Fritz Le 11 mai 2017 à 10h46
      Afficher/Masquer

      Il me semble que c’est la neuvième tarte qui embellit son auguste face…

      Juste réplique : les tartes à la crème font moins mal que les bombes de l’OTAN.


      • Krystyna Hawrot Le 16 mai 2017 à 23h02
        Afficher/Masquer

        Bravo les jeunes Serbes communistes! Il y a un espoir pour l’avenir!


  12. Jac Le 11 mai 2017 à 11h19
    Afficher/Masquer

    “Au reste, les élections n’ont jamais eu pour fonction de permettre à chacun de s’exprimer politiquement, mais de renouveler l’adhésion de la population à l’appareil de gouvernement, de la faire consentir à sa propre dépossession”.

    Ah ah ! Cet extrait de l’interview Coupat et Burnel dans Médiapart est ce qui dénonce ce que j’ai tenté de faire plusieurs fois sur ce site (sans que personne ne relève) : l’incohérence qu’il y a à devoir voter pour choisir son monarque…. Si ce n’est que certains commentaires ont fait remarquer ce que Sartre a écrit dans “la République du Silence” : “nous n’avons été aussi libres que sous l’occupation”. Les Lumières elles-mêmes sont nées sous l’obscurantisme du XVIII e siècle.
    Quant à JLM, en choisissant comme nom de mouvement “les insoumis”, il s’est condamné lui-même à l’opposition (peut-être était-ce son but ?). Peut-on être insoumis à son propre pouvoir ? Se soumettre, c’est ce qu’on fait en élisant son monarque comme d’autres élisent leur dictateur, en cela on vote contre notre insoumission… Perso, c’est ce qui m’a le plus turlupiné au point d’être indécise jusqu’au dernier moment.


  13. Jac Le 11 mai 2017 à 11h49
    Afficher/Masquer

    Quant au reste de cette revue de presse, j’ai l’impression d’être encore fin 90 (avant, je ne me faisais pas mes propres revues de presse)

    Par ex. en 97/98, Marianne à sa création condamnait le jeunisme émergeant dans les offres d’emploi (comme la presse unanime). C’était sous Chirac avec Jospin comme 1er ministre. Ce dernier cherchait avec bcp de difficulté à instaurer la formation continue. Mais à présent qu’elle existe, qu’en a-t-on fait ? : Du “recyclage” comme pour nos poubelles. C-à-dire des “jobs” donnant l’illusion de “spécialisation” (puisque à présent il ne faut plus qu’être “spécialiste” pour avoir le droit d’exister) mais malléables et remplaçables à souhait, détruisant de ce fait les vraies professions. Peut-on réellement de la sorte se sortir de nos castes ?
    Ce pourquoi, encore aujourd’hui, les inégalités persistent, comme dans les classes préparatoires des grandes écoles.


    • Jac Le 11 mai 2017 à 11h51
      Afficher/Masquer

      J’ajoute encore pour finir :

      Ce pourquoi selon moi, il n’y a de réelle formation que la formation autodidacte non formatée. Mais sans “diplôme” que peut-on faire ? Un diplôme est ce qui garantit la fiabilité de l’enseignement d’une discipline, mais pas l’expérience qui s’acquiert sur la pratique et le long terme. Sauf que les offres d’emplois exigent la spécialisation et l’expérience à la fois pour des trop jeunes…. Cherchez l’erreur… (j’appelle cela la maladie de la “diplômite aiguë”)
      Nous devenons une société économiquement fantoche, comme l’argent est devenu virtuel. Nous ne vivons que dans l’illusion du pouvoir tant que chacun, à sa propre mesure, ne se donnera pas les moyens de son propre pouvoir….


      • PatateMystere Le 11 mai 2017 à 16h21
        Afficher/Masquer

        L’école et l’université n’ont et (j’espère bien )n’aurons jamais vocation a enseigner un métier. Le métier s’apprend en le pratiquant, par l’expérience. Le diplôme ne fait que valider un socle de connaissance.
        Les connaissances que j’ai acquises à l’université m’offrent un point de vue dans mon métier que mon collègue n’a pas (il n’a pas de diplômes). Ça ne veux pas dire que je suis pour autant meilleur, lui possède 20 ans d’expériences supplémentaire. Nos points de vue sont différent sur les sujets que nous traitons.

        Quant à l’argent, il n’a toujours été que virtuel. C’est le principe.


        • stanlolo Le 11 mai 2017 à 18h33
          Afficher/Masquer

          D’accord , l’école n’a pas vocation à nous apprendre un métier elle a vocation à nous apprendre à apprendre pour devenir des ” bons” autodidactes. ”bon” ça veut dire : comprendre,mesurer, critiquer,relativiser,douter……tout ce qui nous individualise et nous permet de communiquer en bonne intelligence.J’ajoute qu’un autodidacte n’arrête pas d’apprendre.


  14. Vladimir K Le 11 mai 2017 à 15h05
    Afficher/Masquer

    En ce qui concerne les cartes d’électeurs en double, je fais partie de cette catégorie de gens. J’ai déménagé il y a 8 ans, je n’ai jamais reçu de cartes en double auparavant, seulement cette année.

    De plus, après renseignement, j’ai appris que je pourrai voter aux deux endroits pour les législatives.

    Sympa, non ?


    • Shirmek Le 12 mai 2017 à 07h03
      Afficher/Masquer

      Je me suis inscrit en décembre dernier comme électeur sur les listes consulaires (j’habite à l’étranger), et je n’ai jamais reçu de carte d’électeur. Je ne me souviens pas de la dernière fois que j’en ai eu une en mains.


      • kasper Le 12 mai 2017 à 08h21
        Afficher/Masquer

        Vous n’avez pas besoin de carte d’électeur pour voter dans un consulat. Une pièce d’identité francaise suffit, typiquement le passeport.


  15. patrick Le 11 mai 2017 à 15h30
    Afficher/Masquer

    c’est “amusant” cette focalisation sur le changement climatique , on lit que “Les villes consomment déjà 80% de l’énergie et génèrent plus de 60% des gaz à effet de serre ” , plus loin on voit apparaître la notion de résilience et forcément “au secours le changement climatique arrive ”
    Tout ça sans se dire que le vrai problème de résilience tient beaucoup plus à la quantité monstrueuse d’énergie nécessaire pour faire fonctionner une ville qui est par ailleurs incapable d’en produire en quantité significative.
    En cas de problème majeur ( destruction du réseau électrique , blackout prolongé ) , combien de temps pour que le chaos s’installe ?
    Sans problème majeur , quelle est la pérennité des grands centres urbains ?


    • douarn Le 11 mai 2017 à 20h18
      Afficher/Masquer

      Bonjour Patrick
      Je crois que ceux qui se sont exprimés en terme de résilience ne peuvent probablement pas faire d’annonce officielle hors de ce cadre et encore moins jouer les punks no future 🙂

      Plus que la question importante de l’énergie, il faut se rendre compte de l’énormité physique des réseaux fonctionnant presque en flux tendu nécessaires au mode de vie urbain : approvisionnement en nourriture, eau potable, eau usée, poubelles, électricité, réseaux hertziens et filaires de transmission d’informations, routes asphaltées, etc.
      Pour toucher du doigt ce problème : une grève de la fourniture en carburant et les stations services sont à sec en 3 jours à peine!! Apparaissent alors incivilité et énervement. Je vous laisse imaginer les problèmes sanitaires ou autre relatifs à d’autres dysfonctionnements (ramassage des ordures, traitement des eaux usées, approvisionnement en eau potable, …).


    • PatateMystere Le 12 mai 2017 à 09h54
      Afficher/Masquer

      Ca peut très très vite arriver. La dépendance alimentaire des villes aussi. Paris est a cours de vivre en 2 jours il me semble.
      On ne réalise souvent pas a quel point il est facile de couper l’électricité dans une grande partie du pays. Imaginez Paris sans électricité ne serait ce qu’une journée.


      • patrick Le 12 mai 2017 à 11h20
        Afficher/Masquer

        donc le chaos peut s’installer en 3 ou 4 jours.
        J’ai lu quelque que ” la distance entre la civilisation et le chaos est de 9 repas ” 🙂
        On comprend pourquoi la sécurité civile allemande avait recommandé aux Allemands d’avoir une semaine de provision en stock.

        Je pense qu’il est urgent de s’installer à la campagne ( pour ma part c’est fait depuis longtemps 🙂 )


      • jp Le 12 mai 2017 à 21h31
        Afficher/Masquer

        Il arrive assez souvent parfois que mon quartier soit dans le noir qq heures la nuit. Probablement panne de secteur mais alors pourquoi les panneaux de pub (notamment ceux des abribus) restent allumés ?


  16. wuwei Le 11 mai 2017 à 17h53
    Afficher/Masquer

    Une nouvelle d’ importance qui aura échappé à l’acuité des rédacteurs, un nouvel entartrage du “Pompeux cornichon” ou Bernar Anri Levi gađan tortom (en serbe dans le texte)

    https://www.youtube.com/watch?v=459zJmtoWZE


    • Zagor Le 11 mai 2017 à 23h00
      Afficher/Masquer

      Non mais vraiment… après tout ce qui s’est passé en Ex-Yougoslavie, vu comment il a diabolisé les serbes; mais qui (?) a décidé de son “invitation” à Belgrade …?!


  17. RGT Le 11 mai 2017 à 20h10
    Afficher/Masquer

    “Comment les grands patrons s’emparent des médias”…

    Au fait, le nouvel obs, il appartient à qui déjà ?

    Il n’y aurait pas de la baston de ploutocrates dans l’air par hasard ?


  18. Joanna Le 12 mai 2017 à 07h33
    Afficher/Masquer

    « Il y a une chance fortement élevée maintenant, qu’une guerre nucléaire mette fin à la vie de tous ceux qui existent actuellement et qui ne mourront pas rapidement de causes ordinaires avant le drame. Même les projections les plus désastreuses des dangers dus au réchauffement climatique sont loin du danger nucléaire. »
    C’est extrait d’un article intitulé “de-grands-scientifiques-etasuniens-confirment-un-plan-americain-de-conquete-de-la-russie”

    Ce genre d’information est peu relayée, vu que certains pensent comme toujours que le fait de ne pas parler des épées de Damoclès au-dessus de nos têtes donne moins de « chances » à ces menaces.
    Je n’ai pour ma part jamais pensé que le déni était salutaire.
    Je n’ai pas mis le lien vu que le fait de mettre un lien sur ce site envoie le commentaire illico à la poubelle …


  19. matamaure Le 12 mai 2017 à 11h24
    Afficher/Masquer

    Je suis consultant en organisation/SI dans un secteur où le jeunisme est affolant.
    Je suis un chômeur de + de 50 ans, non inscrit à PE parce que mon “employeur” précédent m’a obligé à me mettre en portage salarial. Depuis 5 mois, sans indemnités, je recherche du travail sur Paris parce qu’en province (Nantes) la discrimination est phénoménale.
    Dernière discrimination en date : ce matin j’apprends que que je ne suis pas retenu par un “client” (BNP-Paribas) qui me considère trop vieux par rapport à son équipe.


  20. Duracuir Le 12 mai 2017 à 12h26
    Afficher/Masquer

    Pour le marronnier des inégalités pour les prépas et Grandes et gnia gnia et gnia.

    La raison principale pour laquelle les enfants de cadre sup y sont sur-représentés n’est pas du tout sociale. ELLE EST CUL-TU-RE-LLE! qu’on se le dise.

    Je suis magasinier, ma femme est employée administrative, j’ai une fille medecin spécialiste et un fils qui finit une prépa MP étoile.
    La raison qui fait que ces gamins sont là n’est pas parce que les parents ont du fric, mais parce que les parents, depuis qu’ils sont encore dans le ventre de maman, se demande déjà tout ce qu’ils pourront faire pour optimiser les chances des gosses d’en arriver là.
    Ce n’est pas en terminale qu’on envisage de faire X, Centrale ou Médecine. Ce n’est pas en seconde. Ce n’est même pas en sixième. C’est une idée avec laquelle le gamin est accoutumé depuis tout petit. S’il n’est pas super doué au niveau étude, alors, les parents passent à un autre projet.
    L’INEGALITE EST DANS LA NULLITE DU SYSTEME D’ORIENTATION ET D’INFORMATION!!!!


Charte de modérations des commentaires