10
Sep
2017

Rentrée de la revue de presse, revue de presse de la rentrée, avec une seconde livraison d’articles à venir en milieu de semaine. Merci à nos quelques fidèles contributeurs que nous vous engageons à rejoindre via le formulaire de contact du blog si vous disposez d’un peu de temps. En vous attendant, bonne lecture.

CRISE BANCAIRE

Manipulation des taux d’intérêt : la Société générale à l’amende

"« Manipuler frauduleusement le Libor et tromper le marché financier pour influer sur les transactions financières mondiales a des conséquences d’une grande portée et de telles activités criminelles ne seront pas tolérées. » Le ton d’Andrew Vale, du FBI, était ferme le 24 août dernier pour condamner les pratiques de deux cadres de la Société générale ayant sciemment manipulé le Libor, le principal taux d’intérêt qui sert à déterminer les taux d’emprunt des entreprises, des particuliers et des financiers, un peu partout dans le monde. La banque française rejoint ainsi la liste d’une quinzaine de grands établissements pris la main dans le sac d’une telle pratique."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

DÉMOCRATIE

Venezuela : comment NE PAS donner une information

"Le 30 Juillet s’est produit un évènement politique d’une portée historique considérable : un peuple internationalement assailli à l’extérieur et soumis à la violence paramilitaire à l’intérieur, est descendu dans la rue pour exprimer son double rejet de l’ingérence internationale et des aspirations des élites locales à reprendre le pouvoir."

Source : LE GRAND SOIR

ENVIRONNEMENT

2016, année noire pour le climat et réchauffement à un niveau record

"Le dernier rapport annuel sur «l'État du climat» dresse un portrait des plus sombres de notre planète après deux années consécutives où la température globale était au plus haut depuis le début des relevés de températures en 1880."

Source : Le Figaro

EUROPE

Pourquoi l'Europe ferait bien de prendre Silvio Berlusconi au sérieux quand il menace la survie de l'euro

"Dans une interview donnée au journal "Libero Quotidiano", Silvio Berlusconi a avancé l'idée de la création d'une monnaie parallèle afin que l'Italie puisse "retrouver sa souveraineté monétaire". Alors que le parti de l'ancien Président du conseil, Forza Italia, tend à se rapprocher de la Ligue Du Nord de Matteo Salvini, dans quelle mesure une telle proposition pourrait-elle marquer une nouvelle étape dans ce processus de renouvellement de leur alliance ? Quelles seraient les chances de voir une coalition de droite emporter les élections générales de 2018 ?"

Source : Atlantico

Notes de frais : révélations sur les jets privés de la Commission

"La Commission européenne a été contrainte de publier une partie des notes de frais engagés pour ses déplacements en 2016. La lumière ainsi faite sur des sommes astronomiques est gênante pour la Commission, et la presse britannique anti-UE n’en fait qu’une bouchée."

Source : Courrier International

Brexit : l’éternel retour de l’arrogance des dirigeants européens

"Le Brexit « est une décision stupide ». L’auteur de cette toute récente amabilité se nomme Martin Selmayr. Très peu connu du grand public, cet Allemand n’est autre que le chef de cabinet de Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne. Dans les cercles bruxellois bien informés, on lui prête une influence aussi discrète qu’étendue au sein des institutions européennes. Sa petite phrase du 4 septembre n’est donc pas passée tout à fait inaperçue. L’homme de l’ombre a cependant admis : « je suis un réaliste ; le Brexit aura bel et bien lieu en mars 2019 »."

Source : RUPTURES

FRANCE

Loi travail : quel impact réel sur l'emploi et le chômage ?

"La future loi travail est-elle cette révolution copernicienne qui va changer la donne sur le marché du travail français ? S’il faut retenir une chose décisive dans cette loi, c’est la possibilité offerte aux petites entreprises de nouer des accords simplement. La possibilité qui leur est offerte de procéder par vote majoritaire, à l’initiative de l’employeur, avec ou sans représentation syndicale ou représentant mandaté, ouvre de grandes potentialités d’aménagement du droit sur mesure."

Source : XERFI CANAL

Code du travail : le crépuscule du « En même temps. »

"Les ordonnances sur la loi Travail signent la fin de la posture d’équilibre qu’avait voulu incarner Macron durant la campagne. Avant même qu’elle ne soit dévoilée ce jeudi par le gouvernement, on avait déjà dit tout et son contraire sur la loi Travail. Aux yeux des macronistes, ce devait être la «mère de toutes les réformes», vouée à déverrouiller une société bloquée, et adapter enfin un Code du Travail vermoulu aux exigences de la société numérique. Pour les Mélenchonistes et la CGT, au contraire, la loi Travail allait organiser la «casse du Code du travail», la fin des droits sociaux, etc…"

Source : BASCULEMENT (Blog de Benjamin Masse-Stamberger)

Alternatives Economiques lance son contre-indicateur du chômage

"Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, va rendre publique le 5 septembre une nouvelle présentation des chiffres du chômage. A Alternatives Economiques, nous nous sommes dit que c’était l’occasion de concrétiser un vieux projet : créer et publier régulièrement notre propre indicateur alternatif, avec l’ambition de représenter la situation du marché du travail en France de manière plus pertinente que les indicateurs officiels. C’est chose faite : il s’agit du « taux de non-emploi en équivalent temps plein », qui se situe actuellement à 27,5 %."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

GÉOPOLITIQUE

Le Pentagone rejette l’appel de l’ONU à une pause dans le siège de Raqqa

"Le Pentagone a rejeté un appel urgent des responsables des Nations Unies à une pause humanitaire dans le siège de Raqqa, dirigé par les États-Unis, pour permettre à 25 000 civils piégés dans la ville syrienne aux mains du groupe État islamique (ÉI) d’échapper à l’aggravation de l’effusion de sang. Dans le Middle East Eye, le directeur des relations publiques pour l’état-major de l’opération Inherent Resolve (le nom donné par le Pentagone à l’offensive militaire américaine en Irak et en Syrie), le colonel Joe Scrocca, a déclaré : « Ralentir ne fait que retarder la libération et en fin de compte coûte la vie à plus de civils […] Le seul moyen de sauver les gens est de les libérer de l’ÉI. Plus cela prendra de temps, plus les gens souffriront sous l’ÉI. »"

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

Un million d’enfants sur le point de mourir du choléra. Qui va bouger le petit doigt ?

"Depuis 2015, l’Arabie saoudite bombarde le pays le plus pauvre de la péninsule arabique. L’objectif avancé de Ryad est de mâter la rébellion houthiste, perçue comme une percée de l’influence iranienne. D’après l’UNICEF, un enfant meurt toutes les dix minutes au Yémen. Pour Vijay Prashad, ces morts ne sont pas des tragédies, ce sont des crimes dont l’Occident est complice."

Source : INVESTIG’ACTION

INEGALITES

« Un vrai recul pour les personnes exposées »

"Le compte pénibilité a-t-il été vidé de sa substance ? L’avis d’Arnaud de Broc, secrétaire général de la Fédération nationale des accidentés du travail et des handicapés. Malgré le changement de nom – en « compte professionnel de prévention » –, la prévention disparaît totalement avec cette réforme. Faire financer les effets de la pénibilité par la branche accidents du travail et maladies professionnelles dilue la responsabilité des entreprises."

Source : La Croix

MARCHÉS FINANCIERS

Alarme rouge sur AREVA

"Suspension des cotations un 15 août... attachez vos ceintures, ça va tanguer, contribuables, préparez vos portes-monnaie pour deux excellentes raison puisque c’est l’Etat qui détient plus de 97% du capital d’AREVA en état de faillite; le reste à été fourgué à EDF, qui pourra en plus des contribuables, également ponctionner les abonnés…"

Source : Blog de Mediapart

MATIÈRES PREMIÈRES

Arctique : un méthanier franchit sans assistance le passage du Nord-Est

"Le "Christophe de Margerie", un méthanier de 300 m de long transportant 172 600 m3 de gaz naturel liquéfié (GNL), vient de franchir sans escorte et sans encombre le passage du Nord-Est dans l'océan Arctique. Parti fin juillet de l'usine de liquéfaction de Snovhit (Norvège), il s'est rendu dans le port de Boryeong (Corée du Sud). Ce raccourci maritime, rendu possible par le réchauffement climatique, permet de rejoindre en 15 jours l'Asie par le détroit de Béring et de gagner 15 jours par rapport à la voie classique passant par le canal de Suez. Ce transport est opéré par le groupe public russe de transport maritime Sovcomflot pour le compte de Total et de trois autres compagnies (Novatek (Russie), CNPC (Chine) et Silk Road Fund (fond sous contrôle étatique chinois)). Selon Total, ce méthanier, ainsi que 15 futurs autres, transporteront le GNL produit sur la péninsule russe de Yamal (site d'un projet d'usine de liquéfaction) vers l'Europe toute l'année et vers l'Asie sans escorte de brise-glace entre mai et novembre. La Russie mise beaucoup sur le développement du trafic maritime par le passage du Nord-Est, qui à la différence de la voie maritime slalomant à travers le nord désertique du Canada, est ponctué de ports et de bases militaires pouvant secourir les navires en détresse."

Source : Connaissance des énergies

Schiste d’Argentine : les majors attirées par larges potentiels et subventions

"L’Argentine devient une contrée largement convoitée par les majors pétrolières internationales pour ses ressources en pétrole et gaz de schiste. Les compagnies Statoil (Norvège) et YPF (Argentine) viennent ainsi de signer un accord en vue d’explorer ensemble un gisement de gaz et pétrole de schiste en Patagonie argentine."

Source : LE BLOG FINANCE

RÉFLEXION

Pierre Madelin : « L’écologie politique s’affirme comme une réflexion critique de la modernité »

"Philosophe de formation, traducteur, Pierre Madelin vit depuis 2012 dans l’État mexicain du Chiapas, où le mouvement zapatiste est actif depuis 1994. Celui qui a intégré la rédaction du Comptoir depuis quelques mois est également l’auteur d’un brillant essai, « Après le capitalisme : Essai d’écologie politique », publié chez Écosociété. Dans cet ouvrage, salué par nos camarades de « La Décroissance » en mai dernier, Pierre Madelin analyse le capitalisme, ses effets néfastes sur l’environnement et tente de tracer une voie de sortie décroissante, radicale et libertaire. Un essai que devraient se procurer tous ceux qui s’intéressent sincèrement à l’écologie politique, mais dont ne parleront jamais les grands médias, trop occupés à promouvoir le “capitalisme vert”, le “développement durable” et autres bêtises néolibérales. Nous avons décidé de réparer partiellement cette injustice avec un entretien-fleuve sur son dernier livre."

Source : LE COMPTOIR

La démesure, l’ignorance systémique, et la destruction du monde naturel

"Une des choses qui m’ont toujours semblé choquante, comme si elle témoignait de l’impasse dans laquelle s’enlise la civilisation, c’est qu’au sein du panel excessivement diversifié de ses « programmes » éducatifs, la biologie (« Science de la vie, étude des êtres vivants ») ne soit qu’une option parmi tant d’autres. Bien sûr, elle incorpore les SVT (Sciences de la vie et de la Terre) dans son enseignement primaire et secondaire, mais il s’agit uniquement de rudiments assez sommaires, bien souvent anthropocentrés, témoignant de bien peu de respect du vivant (vivisection industrielle) et vite oubliés. Cette absence d’enseignement se double d’une absence d’expérience personnelle, puisque la relation du citadin — qui évolue dans un environnement entièrement artificiel — au monde naturel est extrêmement appauvrie, et détraquée (phénomène d’aliénation)."

Source : LE PARTAGE

SOCIETÉ

Les chiffres de l'enquête sur les tarifs du bio en supermarché

"UFC Que Choisir conclut à travers une enquête portant sur 1 541 points de vente que le prix d'une consommation annuelle en fruits et légumes bio revient pour un ménage français en moyenne à 660 euros, contre 368 euros pour le conventionnel. Cette différence ne s'expliquerait pas seulement par les coûts de production plus élevés du biologique, les marges réalisées sur le bio par les grandes surfaces sont pointées du doigt."

Source : Sciences et Avenir

Elon Musk met en garde contre les "robots tueurs"

"Elon Musk et d'autres dirigeants d'entreprises spécialisées dans l'intelligence artificielle ont écrit une lettre ouverte aux Nations unies pour mettre en garde contre les dangers des armes autonomes, surnommées «  robots tueurs  ». Les «  armes offensives [destinées à tuer, NDLR] autonomes [...] permettront des conflits armés à une échelle jamais vue auparavant et à des vitesses difficiles à concevoir pour les humains  », peut-on lire dans cette lettre ouverte à la Convention des Nations unies sur les armes. Parmi les signataires figurent Elon Musk, patron du constructeur de voitures électriques et partiellement autonomes Tesla, et de l'entreprise spatiale SpaceX, ou encore Mustafa Suleyman, de la société britannique DeepMind, détenue par Google et spécialisée dans l'intelligence artificielle."

Source : Le Point

ÉTATS-UNIS

La crise sur les opioïdes est bien plus grave qu’on ne le pense

"Aux Etats-Unis, l’épidémie d’opioïdes tue maintenant plus de 100 personnes chaque jour, et cela créé une crise de santé publique qui impacte sévèrement les moyens de l’état et des collectivités – obligeant même un coroner de Pennsylvanie à augmenter sa capacité en chambres froides pour pouvoir faire face à l’afflux de tous les corps. Et selon une étude publiée récemment, l’épidémie tuerait probablement plus d’Américains qu’on ne le pense. L’étude, publiée dans l’American Journal of Preventive Medicine, laisse entendre que certains états ont peut-être sous-estimés le taux de décès liés aux opioïdes et à l’héroïne, ce qui fausse de plus de 20% le nombre de décès au niveau national."

Source : ZEROHEDGE VIA BUSINESS BOURSE

27 réponses à Revue de presse du 10/09/2017

Commentaires recommandés

calal Le 10 septembre 2017 à 08h24

“elon musk met en garde contre les robots tueurs”

amha le plus grand risque que nous fait courir ces “robots tueurs” n’est pas dans le cadre d’une guerre pays contre pays mais plutot “dictateur contre son propre peuple”.

une dictature consiste en l’usage de la force pour maintenir au pouvoir une minorite qui va asservir une majorite. or jusqu’a present,une majorite d’humain pouvaient toujours se revolter contre une minorite avec une bonne chance de reussite. or une combinaison robot pilote a distance-utilisation de gaz de combat peut faire basculer cette equilibre.

l’utilisation de gaz de combat ou d’agent bacteriologique etait jusqu’a present limite par le fait que la dispersion des ces agents faisaient courir de grands risques aux utilisateurs. la on peut imaginer des robots au contact de manifestants qui dispersent du gaz plus ou moins dangereux sans que cela n’affecte ces robots le moins du monde.

  1. LBSSO Le 10 septembre 2017 à 07h05
    Afficher/Masquer

    Un grand merci pour cette revue de presse.

    Pour info,David Louapre, le créateur du blog “Science étonnante” (souvent repris ici dans les “Miscellanées du Mercredi” ) publie un livre “Insoluble mais vrai !” ( Flammarion) où il s’interroge sur vingt phénomènes que la science peine encore à expliquer.

    Il a été l’invité hier sur France Culture d’Etienne Klein dans l’émission “La Conversation scientifique” .https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/que-reste-t-il-comprendre


  2. calal Le 10 septembre 2017 à 08h12
    Afficher/Masquer

    “la relation du citadin — qui évolue dans un environnement entièrement artificiel — au monde naturel est extrêmement appauvrie, et détraquée (phénomène d’aliénation).”

    dans mon village,de plus en plus de “rurbains”. ils sont “marrants” ces gens. effectivement alienes dans leur relation avec la nature,ils pensent que les lieux ou l’herbe depasse les 5 cm de hauteur sont des lieux “sauvages”,sans proprietaire, sur lesquels on peut rouler ou garer son vehicule sans consequence aucune. la chaussee bitumee est propre mais les dechets de toutes sortes peuvent etre abandonnes dans l’herbe…et interdiction de se garer sur les trottoirs.


    • ig Le 10 septembre 2017 à 21h31
      Afficher/Masquer

      Oh mon pauvre, ici dans mon hameau, ce sont les ruraux qui se revendiquent ” de souche, et d’ailleurs vous zavez rienadire vous zetes des zetrangers zetes pas nés ici vous”, qui font ça…y a bien que les rurbains qui désherbent à la main, laissent pousser l’herbe et îlots de diversité biologique, respectent les biens d’autrui.
      parce que leurs terrains à eux, y a pas à les respecter, ils leur appartiennent pas, parce que “vous zetes pas nés ici vous, etc….”


  3. calal Le 10 septembre 2017 à 08h24
    Afficher/Masquer

    “elon musk met en garde contre les robots tueurs”

    amha le plus grand risque que nous fait courir ces “robots tueurs” n’est pas dans le cadre d’une guerre pays contre pays mais plutot “dictateur contre son propre peuple”.

    une dictature consiste en l’usage de la force pour maintenir au pouvoir une minorite qui va asservir une majorite. or jusqu’a present,une majorite d’humain pouvaient toujours se revolter contre une minorite avec une bonne chance de reussite. or une combinaison robot pilote a distance-utilisation de gaz de combat peut faire basculer cette equilibre.

    l’utilisation de gaz de combat ou d’agent bacteriologique etait jusqu’a present limite par le fait que la dispersion des ces agents faisaient courir de grands risques aux utilisateurs. la on peut imaginer des robots au contact de manifestants qui dispersent du gaz plus ou moins dangereux sans que cela n’affecte ces robots le moins du monde.


  4. tom Le 10 septembre 2017 à 10h47
    Afficher/Masquer

    Les marges des supermarchés sur le bio sont faussement pointées du doigt. Mauvaise enquête, partielle et partiale, de 60 millions de consommateurs (une de plus), et tous les médias reprennent en coeur sans vérifier ni comprendre. “Taper ” sur la “grande distribution, et c’ est le consensus assuré!
    Forcément, si votre prix de départ est plus élevé, et que votre coefficient de marge brut est le même, la marge absolue est au final plus élevée. C’est mathématique, et c’est dans tout le monde économique pareil.
    Les supermarchés Bio tels que Biocoop vendent plus cher que les supermarchés classiques, pour des produits identiques (parfois un simple changement de packaging) mais cela n’interpelle pas la revue…(de même que leurs résultats financiers énormes).
    Le vrai problème est la faiblesse de la production Bio en France, c’est quand même le comble de faire venir du Bio d’Espagne ou d’Allemagne (voir plus loin)!


    • douarn Le 10 septembre 2017 à 11h25
      Afficher/Masquer

      Bonjour Tom
      Votre point de vue est intéressant, je retiens quand même qu’un ménage moyen (2,3 personnes/ménage) dépense 368€ en conventionnel et 660€ en bio.

      Je crains que le bio soit incompatible avec l’idée du respect de l’environnement dès lors que la demande du client consommateur à satisfaire dicte sa loi en dehors de toute saisonnalité (fraise en mars par ex.). Pour que des tomates bio françaises soient à la vente au mois d’Avril il faudra certainement des serres chauffées/éclairées et il est certainement plus rentable de les faire venir d’Espagne ou du Maroc.


    • LS Le 10 septembre 2017 à 14h30
      Afficher/Masquer

      Je suis d’accord pour dire que ce n’est pas propre au marché du bio. On voit ça aussi dans les montées de gammes, par exemple en HiFi ou dans l’automobile, marchés que je connais mieux.

      “On” m’explique qu’en augmentant les prix de la fabrication, la quantité vendu baisse et que le coût global de la commercialisation ne bougeant pas pas en regard, il faut que la marge unitaire de la comm. augmente.

      C’est certainement vrai, au moins en partie, mais je doute que cela explique tout. Il y a sans doute des phénomènes de rentes qui traînent. Paul Jorion dans son livre “le prix”, donne une explication intéressante sur le partage, socialement orienté, de la valeur ajouté, mais bon…


    • jp Le 10 septembre 2017 à 20h11
      Afficher/Masquer

      “Les supermarchés Bio tels que Biocoop vendent plus cher que les supermarchés classiques, pour des produits identiques” c’est le contraire du moins chez moi (sauf les légumes)


  5. isidor ducasse Le 10 septembre 2017 à 10h57
    Afficher/Masquer

    S’agissant d’Areva cela touche à notre indépendance énergétique, c’est capital pour l’avenir, pour notre liberté, pour notre confort de vie.

    Certain secteur industriel, dans la conception Française d’égalité, ne sont pas soumis à la loi du marché qui implique une privatisation et une rentabilité financière. Non leur objectif est d’assurer le bien être des Français. Il en va de même pour la santé, l’instruction, l’eau, le gaz…..
    Vous remarquerez que les Euro-atlantistes (https://www.youtube.com/watch?v=rdTP4J01DRw, Plenel agent de la CIA) utilisent toujours les mêmes ficelles, à l’exemple du trou de la sécu. Excuse servant à privatiser une société d’état, l’état c’est le peuple Français, pour que le bien commun deviennent le bien d’investisseurs privés qui viennent y maximiser leurs profits.
    Allez regarder dans le capital des grosses entreprises le nombre de fond pensions américains.

    Ce qu’il faut savoir également c’est qu’Areva est un leader mondial dans un marché en pleine expansion et qui ce chiffre en milliards d’€ (https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/energie-nucleaire). C’est une industrie qui créer de la richesse, des emplois, des technologies de pointe qui font que la France reste une grand puissance qui nous permet un niveau de vie extrêmement confortable.
    Alstom l’était aussi.


    • patrick Le 10 septembre 2017 à 21h11
      Afficher/Masquer

      Oui, sauf que Areva a été géré par l’état et des gens nommés par les gouvernements sur des critères politiques et pas de compétence.
      La gestion de Atomic Anne a été catastrophique, sans compter les petits arrangements comme avec Uramin.
      Même constats pour EDF , SNCF, la sécu et tout le bataclan.

      Si un secteur est vraiment important pour le pays , il vaudrait mieux que l’état évite de s’en occuper.


      • gracques Le 10 septembre 2017 à 22h26
        Afficher/Masquer

        Oui par exemple comme’le financement de l’immobilier aux states ?


        • Patrick Le 11 septembre 2017 à 09h32
          Afficher/Masquer

          Oui comme le financement de l’immobilier aux States avec les lois et les organismes d’état qui ont mis le bazar.
          Ce qui est amusant c’est que le gouvernement Us a récidivé avec les prêts étudiants et qu’il va obtenir les mêmes résultats.


      • clauzip12 Le 10 septembre 2017 à 22h36
        Afficher/Masquer

        En l’occurence l’Etat ,ce sont les X!
        Dans le privé,ce sont les X!
        QQs centraliens,X mines…ont la maitrise du ministère de l’industrie ,du nucléaire.
        La solution?


  6. fanfan Le 10 septembre 2017 à 11h46
    Afficher/Masquer

    Intéressantes analyses de Gearóid Ó Colmáin, Independent political analyst. Paris Correspondent for American Herald Tribune.
    Après la Syrie… création d’un nouveau bourbier ?
    https://www.gearoidocolmain.org/fr/rohingya-psyops-us-covert-war-myanmar/
    http://www.gearoidocolmain.org/fr/myanmar-defies-international-community/


  7. fanfan Le 10 septembre 2017 à 12h16
    Afficher/Masquer

    Les chroniques de Jacques Sapir – Le Bassin du Levant en Méditerranée Orientale : il s’agit de découvertes en hydrocarbures qui s’inscrivent dans la perspective d’une montée importante de la consommation mondiale de gaz, dans les prochaines années. Mais de tels gisements modifient aussi les équilibres géostratégiques : les appétits d’Israël et de la Turquie mais aussi le poids à venir d’un pays comme l’Égypte en dépendent. Quel est l’avenir économique et stratégique des réserves de gaz découvertes en Méditerranée orientale ?
    Invités : Renaud Bouchard, économiste à l’EHESS qui travaille sur la question des fonds souverains et Francis Perrin, chercheur associé à l’OCP Policy Center (Rabat).
    Lien : https://m.youtube.com/watch?v=YJQEJz-fmAU


  8. LS Le 10 septembre 2017 à 14h51
    Afficher/Masquer

    Vraiment intéressante revue de presse, merci.

    Est-ce que quelqu’un a des références plus détaillées sur la double monnaie à la Berlusconi ? Ce n’est pas clair pour moi, même après une recherche rapide sur Google.

    Pour Areva, bof : Areva deviendra une poubelle financière, un peu comme une bad bank, et les activités traditionnelles d’Areva (amont et aval des centrales) seront transférées telles que dans une nouvelle entreprise publique désendettée, les activités “centrale” allant chez EDF. Pas de gros changement donc.

    Pour le nouvel indicateur d’emploi d’ “Alternative économique” : Enfin ! Un peu d’honnêteté dans le monde des statistiques économiques manipulatrices et construites pour l’être. Dommage, que la référence (population entre 25 et 59 ans) ne soit pas la même que la population active qui serait un indicateur complémentaire utile, mais c’est un début.


  9. Nico 13 Le 10 septembre 2017 à 15h27
    Afficher/Masquer

    Vous avez vu la dernière “œuvre” de notre “cher” président ?
    Je cite : “je ne cèderais rien ni aux fainéants, ni aux cyniques et ni aux extrêmes”.
    Alors, bien entendu, les LREM qui sont invités sur les plateaux TV essaient de justifier le truc par tous les moyens, mais tout cela est tellement pathétique que ça a du mal à passer.

    Bon, faut dire que quand tu te remémores toutes les déclarations de Macron, à un moment donné, tu ne peux plus faire croire que cela est du à de la maladresse et à des erreurs de communication. Non non. Ce gouvernement a vraiment du mépris envers ceux qui ne sont pas d’accord avec leur politique.

    Dés son élection, j’avais dit que ce quinquennat allait être long et qu’au final, la France serait définitivement affaiblie à tous les niveaux. Ça n’a même pas pris six mois pour que ça soit déjà visible… J’ai vraiment peur de voir la réaction de ces gens si jamais une crise financière éclate en zone € dans les mois / années à venir. Il faudra être très clairement solidaire entre nous si cela arrive, car ce n’est certainement pas ce gouvernement qui fera quelque chose pour nous (regardez comment les catastrophes naturelles sont gérées en ce moment à Saint-Barth et Saint-Martin…).


  10. fanfan Le 10 septembre 2017 à 15h54
    Afficher/Masquer

    Oriental Review – Nouveau rebondissement concernant l’enquête du vol MH17
    https://orientalreview.org/2017/09/04/new-twist-investigation-flight-mh17/
    Kees van der Pijl, professeur d’économie émérite néerlandais au département des relations internationales de l’Université du Sussex… a écrit un livre intitulé « Le lancement : le vol MH17, l’Ukraine et la nouvelle guerre froide » (Der Abschuss: Flug MH17, die Ukraine und der neue Kalte Krieg) ou il examine la tragédie d’un point de vue géopolitique.
    La version en allemand du livre sera en vente au plus tard ce mois-ci, et la version traduite en anglais et en portugais sera disponible à la fin de l’année. Aucun média américain ou européen n’a réagi à l’annonce de la publication du livre.
    Plus d’informations sur son site : http://der-abschuss.blogspot.fr


  11. Eric83 Le 10 septembre 2017 à 18h12
    Afficher/Masquer

    Cette nouvelle, qui concerne la banque “qui gouverne le monde” – Goldman Sachs – est-elle annonciatrice de l’effondrement financier que nombre d’observateurs prévoient ?

    “Signe des difficultés actuelles, l’unité regroupant le courtage du pétrole, du gaz naturel, des devises, des métaux et autres matières premières (FICC) a accusé un plongeon de 40% de ses recettes au deuxième trimestre, du jamais-vu en 148 ans d’existence”.

    https://www.romandie.com/news/Goldman-Sachs-la-banque-des-puissants-en-plein-trou-d-air/831338.rom


  12. Catalina Le 10 septembre 2017 à 23h57
    Afficher/Masquer

    C’est chose faite : il s’agit du « taux de non-emploi en équivalent temps plein », qui se situe actuellement à 27,5 %.”
    ah ben voilà, c’est bien ce que je pensais. Comme aux usa la France trafique les chiffres.


  13. Catalina Le 11 septembre 2017 à 00h01
    Afficher/Masquer

    “consommation annuelle en fruits et légumes bio revient pour un ménage français en moyenne à 660 euros, contre 368 euros pour le conventionnel.”
    et ben…les français doivent pas bcp aimer les légumes……à peine 34 euros/mois pour le conventionnel ? ça me parait un peu bidon. Tout comme 60 euros /mois pour le bio,


    • Alfred Le 11 septembre 2017 à 11h14
      Afficher/Masquer

      ça dépend combien vous êtes, p’t être ben?


  14. 20-100 Le 11 septembre 2017 à 10h22
    Afficher/Masquer

    Concernant les notes de frais de la Commission Européenne, il est quand même à noter qu’en remontant aux sources de l’information on passe par Courrier International ensuite par cette organisation Access Info Europe. Là, je clique en bas de page sur “our websites” et j’arrive sur un site “Legal Leaks”, ok… mais qui est parmi les généreux donateurs de ce site? Je vous le donne sur 1000 : revoici notre bien aimée Open Society Foundation… comme quoi le loup se cache toujours là où on ne l’attend pas. A bon entendeur.


  15. Julie Le 12 septembre 2017 à 10h50
    Afficher/Masquer

    Les lignes rouges du Monde.. encore et toujours l’Arabie saoudite:
    zéro mention du fait que “le prince rouge” était invité à cette conférence en Tunisie en tant que chercheur à Harvard et qu’il allait parler du mouvement de contre-révolution à partir des printemps arabes
    http://www.lemonde.fr/afrique/reactions/2017/09/11/l-etrange-expulsion-de-tunisie-du-prince-marocain-moulay-hicham_5184012_3212.html
    et rien non plus sur sa propre interprétation, qui est qu’il soupçonne les Saoudiens d’être derrière les amicales pressions… (http://www.rfi.fr/emission/20170911-maroc-moulay-hicham-choque-son-expulsion-tunisie)


Charte de modérations des commentaires