Cette semaine notamment en Géopolitique, enfin une émission censée sur la Syrie ; des youngs leaders à la relance, de la démocratie sans doute ; le travail, ou pas, en France ; et même de l’art(gent). Merci à nos contributeurs.

CRISE DE L’EMPLOI

Sanofi, ou la restructuration permanente au service des dividendes

"La direction de Sanofi vient d’annoncer un nouveau plan d’économies et de suppressions d’emploi. C’est la troisième restructuration depuis 2009. Malgré la lutte emblématique des « Sanofi » et le départ du très controversé directeur général Chris Viehbacher, l’orientation reste la même. 5000 emplois ont déjà été supprimés en France depuis 2008, notamment dans la R&D. Retour sur le processus de « restructuration permanente » auquel est désormais soumise l’entreprise, aux dépens des salariés et de la recherche en santé publique, et pour le seul bénéfice des actionnaires."

Source : MULTINATIONALES

CRISE FINANCIÈRE

Emprunts toxiques : certains élus locaux savaient ce qu’ils faisaient

"L’utilisation par des mairies d’emprunts toxiques était-il due à la mauvaise formation en économie des élus locaux ? Une étude montre qu’au contraire, plus les élus savaient, plus ils signaient. Par Boris Vallée, Professeur assistant de Finance, Harvard Business School. Les collectivités territoriales ont eu, au cours des vingt dernières années, abondamment recours à des emprunts structurés dits « toxiques », ce qui a conduit à l'insolvabilité de certaines d'entre elles et à la création par l'État d'un fonds de soutien. Ces emprunts structurés, qui représentaient 14 milliards d'€uros en 2012, offrent généralement un taux d'intérêt garanti faible dans un premier temps, puis un taux variable indexé sur une parité de taux de change. Les collectivités sont alors exposées à des fluctuations potentiellement très fortes du coût de leurs emprunts. Par exemple, le taux de l'un des trois emprunts souscrits pour le financement du musée des Confluences, à Lyon, a récemment atteint 27 %."

Source : La Tribune

CRISE ÉCONOMIQUE

La Chine voit ses exportations dégringoler de 25% en février

"La Chine a vu ses exportations s'effondrer de plus de 25% en février, tandis que ses importations plongeaient à nouveau, sous l'effet conjugué d'une conjoncture internationale morose et de l'essoufflement persistant de l'activité dans la deuxième économie mondiale. Les exportations du géant asiatique, principale puissance commerciale de la planète, ont dégringolé le mois dernier de 25,4% sur un an à 126,1 milliards de dollars, ont annoncé les douanes chinoises."

Source : BOURSORAMA

Le FMI exhorte les économies développées à ne pas baisser la garde en termes de relance monétaire et budgétaire

"Alors que les cris d’alarme sur l’état de santé de l’économie mondiale se font de plus en plus nombreux, le Fonds monétaire international enfonce le clou quant à lui, exhortant États et gouvernements à reformer encore plus, voire même à redoubler d’efforts. Le FMI a ainsi mis en garde mardi contre les risques pesant sur la croissance économique mondiale, appelant à davantage d’actions concertées pour y faire face. Le numéro deux du Fonds, David Lipton aura même mis les pieds dans le plat, déplorant une impression générale « dangereuse » selon laquelle les responsables politiques ont épuisé leurs options pour relancer la croissance ou manquaient de volonté pour le faire, bref qu’ils baissaient la garde. Cela a au moins le mérite d’être clair. Mettant encore plus la pression, il a également recommandé que les efforts de relance prennent de l’essor, et en particulier ceux liés aux domaines budgétaires et monétaires, réclamant davantage de réformes structurelles."

Source : Le Blog Finance

DÉMOCRATIE

«Nous ne voulons pas de vous !» : la future visite de Barack Obama en Argentine fait déjà scandale

"Prévue le 24 mars, jour du quarantième anniversaire du coup d'Etat ayant installé au pouvoir une dictature pro-américaine sans merci, la visite de Barack Obama en Argentine fait bondir les groupes de défense des droits de l'Homme locaux. Adolfo Perez Esquivel, distingué (comme le président américain) par le prix Nobel de la paix, en 1980 pour sa défense des droits de l’Homme sous la dictature argentine de 1976 à 1983, a ainsi publié unelettre ouverte appelant Obama à «ne pas venir le 24 mars», rapporte l’agence de presse Associated Press."

Source : RT

GB : les dirigeants de banques pourront aller en prison s'ils provoquent une faillite

"Les dirigeants des banques britanniques pourront désormais aller en prison en cas d'erreur manifeste de leur part ayant conduit à la faillite de leur établissement, en vertu de nouvelles dispositions légales entrées en vigueur lundi. Ce dispositif entre dans le cadre d'une série de mesures destinées à rendre les banquiers directement responsables d'éventuels manquements, afin d'éviter les écarts de conduite qui avaient aggravé les déboires de la City de Londres durant la crise financière internationale de 2008-2009. "

Source : L'EXPRESS

Gouvernement profond : les Young Leaders franco-anglais sur les rails

"La France et la Grande-Bretagne ont décidé de lancer en catimini un programme de gouvernement profond appelé « Young Leaders » franco-britanniques, qui feront le pendant aux « Young Leaders » américains. Cette décision, prise le 3 mars, est passée inaperçue. Elle en dit pourtant long sur la volonté de « coopérer » qui rapproche les deux pays, par-delà le Brexit."

Source : BLOG ERIC VERHAEGHE

Le préfet Alain Gardère suspendu de la GLNF

"«Monsieur le préfet en garde à vue», titrait Le Parisien du 20 janvier 2016. L’information judiciaire avait été ouverte en septembre dernier. Au terme de sa garde à vue de 48 heures, suivant une perquisition à son domicile à 6 heures précises du matin, Alain Gardère, 59 ans, a été mis en examen pour «corruption passive par un agent public, recel d’abus de biens sociaux, prise illégale d’intérêt et détournement de fonds publics». Il a dû verser une caution de 150 000 €. […] L’information sur l’appartenance d’Alain Gardère à la GLNF circulait depuis la mi-février et c’est Le Monde qui l’a publiée dans son édition du 24 février."

Source : Blog l’Express Franc-Maçon

Le journaliste ukrainien Ruslan Kotsaba détenue depuis près d'un an pour des allégations de 'trahison et d'obstruction envers l'armée'

"Ruslan Kotsaba, journaliste et bloggeur ukrainien, a été arrêté en le 7 février 2015 après avoir mis en ligne une vidéo adressée au Président Petro Poroshenko, dans laquelle il a formulé des critiques à l’encontre de la campagne de mobilisation conduite dans le pays et a appelé ses concitoyens à la boycotter. Amnesty International a déclaré Kotsaba « prisonnier d’opinion »."

Source : Conseil de l'Europe

ENVIRONNEMENT

Les pesticides continuent à tuer les abeilles

"Au printemps 2015, les apiculteurs ont perdu « entre 30 % et 50 % de leurs colonies ». Bourdons, scarabées, papillons disparaissent peu à peu. Au niveau mondial, plus des trois quarts des cultures dépendent d’espèces pollinisatrices. Les néonicotinoïdes sont les principaux responsables de leur mort, or les semences sont vendues enrobées de pesticides néonicotinoïdes (85 % des grandes cultures en Europe). Depuis 2013, un moratoire européen restreint l’usage de trois des sept néonicotinoïdes : Gaucho, Régent, Poncho ou Cruiser., mais leur toxicité aiguë les rend nocifs même à faible dose… Face à la puissance des lobbys de Bayer, Syngenta, Monsanto, les pouvoirs publics n’agissent pas. En 2015, le budget lobbying de Syngenta a atteint 1,4 million de dollars, celui de Bayer plus de 7,7 millions de dollars."

Source : Anti-k

Les plantes transgéniques sont-elles en train de se muer en espèces invasives en Espagne ?

"Considérée comme l’ancêtre du maïs cultivé, la téosinte est en train de proliférer à l’état sauvage en Espagne. Dans une lettre ouverte, 13 organisations issues de l’agriculture ou de l’environnement attirent l’attention de la Commission européenne sur le fait que la téosinte et le maïs sont susceptibles de se croiser et de produire des descendants communs, autrement dit que le risque d’un transfert de gènes entre la téosinte et le maïs transgénique est bien réel. Or l’Espagne sème plus de 100 000 hectares de maïs transgénique MON810. Les organisations demandent par conséquent d’interdire la culture de ce maïs. Originaire du Mexique, la téosinte a fait son apparition en Espagne en 2009. Mais ni les autorités espagnoles, ni le groupe américain Monsanto n’ont pris la peine d’en informer officiellement la Commission européenne. Aujourd’hui, cette graminée se propage dans les régions de l’Aragon, de la Navarre et de la Catalogne, où elle menace dangereusement les cultures de maïs. Pour empêcher son avancée, les autorités régionales ont même interdit de cultiver du maïs dans certaines zones."

Source : STOP OGM

Le Pérou déclare l’état d’urgence après une marée noire en Amazonie

"26 communautés indigènes sont affectées par la fuite d’un oléoduc. L’entreprise pétrolière paraît incapable de nettoyer les dégâts, alors que les épanchements de pétrole se sont multipliées ces derniers mois."

Source : REPORTERRE

Cinq ans après Fukushima, l’Allemagne sort sans trop de mal du nucléaire

"Ça n’est pas simple, mais l’Allemagne sort sans trop de difficulté du nucléaire. Il reste à financer le démantèlement des centrales et à trouver une solution pour les déchets radioactifs. Mais maintenant... c’est de la sortie du charbon qu’on commence à parler !"

Source : REPORTERRE

EUROPE

La Grèce condamnée pour des aides illégales à ses agriculteurs

"La Grèce a été condamnée mardi par la justice européenne à récupérer auprès de 800.000 agriculteurs du pays 425 millions d'euros, versés en 2009 pour compenser des pertes causées l'année précédente par des intempéries et considérés comme une aide d'Etat illégale. La Cour de justice de l'Union européenne, basée à Luxembourg, a débouté la Grèce de tous ses recours possibles dans ce litige qui avait donné lieu à une première décision défavorable de la Commission en décembre 2011, a précisé un porte-parole de la juridiction."

Source : 7 SUR 7

Les marchés publics, enjeu clé du Traité Transatlantique

"Il faut que cesse l'angélisme européen, s'agissant des marchés publics. Le traité transatlantique pourrait enfin ouvrir l'accès des marchés américains aux entreprises européennes. Par Jean-Michel Arnaud, président du groupe Domaines Publics. Tandis que l'Europe continue à se débattre avec la crise des réfugiés, les négociations autour du Traité Transatlantique (TTIP ou TAFTA) se poursuivent, avec une issue espérée à la fin de l'année 2016. Pendant la dernière semaine de février, s'est tenu un douzième cycle de négociations entre l'Union Européenne et les États-Unis, où a été notamment discuté l'accès des entreprises européennes aux marchés publics américains. L'enjeu est crucial, même s'il n'est pas aussi médiatisé que l'harmonisation des réglementations sanitaires où la création d'un mécanisme de règlement des différends par l'arbitrage."

Source : La Tribune

FRANCE

La désindustrialisation en France se poursuit

"Même si des usines ouvrent encore dans l’Hexagone, le solde continue d’être négatif. Le déclin industriel français se poursuit. Le pétrole atteint des records de prix bas, l’euro est faible, les taux d’intérêt bas et les clients européens de la France vivent un contexte économique favorable. Et pourtant, la France continue de fermer des usines et son secteur secondaire se réduire comme peau de chagrin. C’est en effet la principale conclusion du recensement effectué par le cabinet Trendeo pour l’année 2015."

Source : Le Figaro

Travail : « Il faut redonner le pouvoir aux ouvriers »

"Alors que le projet de réforme du code du travail veut précariser davantage les salariés, Reporterre a discuté avec Jean-François Zobrist, ancien directeur de Favi, une usine de fonderie où les employés travaillent sans contrôle et en autonomie. Organisés en petites unités autogérées, les ouvriers sont plus heureux et l’entreprise prospère."

Source : REPORTERRE

Les Ultras, leurs outrances, leurs outrages

"Plus un domaine n’échappe à l’emprise du système mortifère dont Paul Jorion et ses invités sur son blog ont exploré en détail les sources, les fondements, les stratégies et les conséquences. Ce système de pouvoir, il se serait mieux de le nommer ultralibéralisme plutôt que néolibéralisme. C’est bien sûr un détail et il suffit de savoir ce qui se cache derrière les définitions (1). Toutefois rien n’est complètement neutre dans les façons de désigner les concepts et de les modifier par des préfixes, d’autant plus que le terme libéralisme, par son origine et son histoire, est une idée positive (aux États-Unis, libéral signifie de gauche). […] En France, ça bouge enfin car comme il a été dit « trop, c’est trop ». Nos Ultras (s’auto-désignant comme ultra-réformistes), vont trop loin. La pétition contre la loi Travail initiée par Caroline de Haas a dépassé le 4 mars 2016, le million de signatures ; un mouvement de « youtubers » #OnVautMieuxQueCa rassemble dans le même esprit qu’Anna, des témoignages vidéo sur leur vie au boulot, leur refus du mépris, contre un avenir précarisé, pour l’espoir d’une société libérée de la loi du fric-roi. « Ne plus se laisser faire ! »"

Source : Blog de Paul Jorion

Des milliers «d'esclaves» sud-américains dans les exploitations agricoles du sud de la France

"Depuis un an, des magistrats français mènent une enquête sur une entreprise d’intérim espagnole, Terra Fecundis, au motif qu'elle ferait travailler à très bas coût et au mépris des règles sociales des milliers de Sud-Américains dans des champs du sud de la France."

Source : 20 MINUTES

Pourquoi le marché de la colocation est un business qui explose

"Avec un rythme d’augmentation de 30 à 40% par an, le marché de la colocation, encore marginal il y trois ans, commence à peser lourd dans les grandes villes. Beaucoup pensent encore que ce mode d’occupation des logements ne concerne que les étudiants. C’est faux : un sondage GuyHoquet/CSA montre que 57% des colocataires sont des actifs, employés, stagiaires et autres. A Paris, la colocation reste marginale. Elle ne pèse encore que 7 à 8% du marché des nouvelles locations, contre 40% à Londres. Mais c’est un marché qui double tous les 24 mois et qui est sous pression. Pour Albin Serviant, Directeur General du site spécialisé Appartager.com, « face à un parc colocatif qui progresse très faiblement, on assiste même à une explosion de la demande, très marquée en régions. » Bordeaux, Nantes, Rennes, Toulouse Strasbourg font partie des villes les plus demandeuses. Mais un marché existe aussi dans une demi-douzaine d’autres grandes métropoles régionales."

Source : CHALLENGES

EDF est-elle en situation de quasi faillite ?

"Le directeur financier d’EDF a annoncé sa démission dimanche soir. Une démission qui reflète la situation économique de l’entreprise française, au plus mal depuis plusieurs mois. EDF dans la tourmente. Coup de tonnerre chez EDF. Thomas Piquemal, son directeur financier a démissionné dimanche soir. Et lundi matin, son titre en Bourse, qui n’allait déjà pas très bien, dévisse encore. EDF perd, en effet, lundi midi 7% à la Bourse de Paris. Alors, le géant de l’électricité serait-il dans la tempête ? Ce scénario serait bien possible. En temps normal, la démission de Thomas Piquemal n’aurait pas fait autant de bruit mais elle montre, cette fois-ci, à quel point l’entreprise est dans une position fragile. Thomas Piquemal quitte en effet son poste de directeur financier car il considère qu’EDF n’a pas les reins suffisamment solides pour mener à bien un projet gigantesque : construire deux centrales nouvelle génération EPR en Angleterre."

Source : Business Bourse

GÉOPOLITIQUE

5 ans de guerre en Syrie [Audio]

Enfin quelque chose de censé sur le sujet, on n'avait plus l'habitude, ça fait un choc ! Notamment avec Fabrice Balanche : spécialiste de la Syrie, géographe, chercheur invité au Washington Institute. Entre "L'armée syrienne libre n'a jamais existé que dans l'esprit des occidentaux", "Les services américains et occidentaux ont récupéré quelques anciens officiers syriens en Turquie pour former un état major sans aucune chaine de commandement sur le terrain", "Lorsque des réfugiés parlent de l'armée libre, il s'agit juste de groupes non affiliés à l'état islamique, mais c'est pour 90% des groupes djihadistes." Sans compter l'extra-lucidité du Quay d'Orsay qui ne croyait l'intervention russo-iranienne possible, bien vu l'aveugle...

Source : France Culture

Au Yémen, une année de guerre pour rien

"L’Arabie saoudite et ses alliés peinent à défaire le mouvement houthiste, qui contrôle toujours la capitale du Yémen, Sanaa. Alors que la diplomatie piétine, les dégâts occasionnés par ce conflit s’aggravent et le pays connaît d’ores et déjà un désastre humanitaire. Dans la nuit du 25 au 26 mars 2015, l’Arabie saoudite, avec l’aide d’une coalition de dix pays musulmans à majorité sunnite, lançait une opération militaire aérienne au Yémen contre les rebelles houthistes. Issus de la minorité zaydite, une branche d’obédience chiite, ces derniers exerçaient depuis plusieurs mois une forte pression sur le pouvoir yéménite, sans toutefois menacer directement le royaume des Saoud. Les partisans de M. Abdel Malek Al-Houthi, chef du mouvement de rébellion lancé par son père, avaient contribué à briser la mécanique née du prometteur « printemps yéménite » en poussant à la démission le président de la transition, M. Abd Rabbo Mansour Hadi."

Source : Courrier International

Y a-t-il deux politiques étrangères américaines ?

"Lors de la conférence de presse du secrétaire d’Etat américain John Kerry et son homologue chinois Wang Yi du 23 février à Washington, un journaliste de la chaîne de télévision chinoise CCTV a posé sans détour la question qui préoccupe le monde entier. : le Pentagone et le Département d’Etat souhaitent-ils la même relation avec la chine ? En effet les déclarations des deux principaux protagonistes sont radicalement opposée : coopération pour Kerry, renforcement des capacités militaires américaines en Eurasie pour Carter. La question est la même vis-à-vis des relations avec la Russie et l’Iran, l’Otan et le département d’état n’ayant visiblement pas les mêmes intentions envers ces pays."

Source : solidarité et progrès

Iran : la décision du tribunal US quant au 11 septembre est absurde

"Le tribunal de New York a pris le 10 mars une décision, selon laquelle l'Iran doit verser une indemnité d'un montant de 10,5 milliards de dollars aux familles des personnes tuées dans les attentats du 11 septembre 2001 et à un groupe de compagnies d'assurance."

Source : Sputnik News

La Belgique réclamait un djihadiste mais la Turquie l'a livré à... l'Etat islamique

"Yassine Lachiri, un Belge condamné à 20 ans de prison pour terrorisme fin juillet à Bruxelles, a été livré à l'État islamique (EI) par la Turquie contre des otages, rapportent les titres Sudpresse jeudi." [Dans la série "Erdogan ami de l'Europe".]

Source : La Libre Belgique

INEGALITES

Les maux du déni

"C’est la première fois que sort, en France, un rapport d’une telle ampleur sur le sujet. Les associations du Collectif Stop le contrôle au faciès, fondé en 2011, avaient jusqu’ici préféré les actions directes, à l’instar de la première action en justice contre l’Etat pour contrôle au faciès, de la web-série Mon 1er contrôle d’identité, des mobilisations et actions de sensibilisation de victimes potentielles de contrôles abusifs, laissant le soin de publier des rapports aux ONGs dont c’est le métier."

Source : Stop le controle au facies

LIBERTÉS

«En l'état actuel du texte, la France peut basculer dans la dictature en une semaine»

"Dans une interview au Figaro, le nouveau bâtonnier de Paris, Frédéric Sicard, s'inquiète du fonctionnement de la justice en France et d'une série de lois qui «grignote l'État de droit». Depuis son élection et son entrée en fonction, en janvier 2016, Frédéric Sicard, le nouveau bâtonnier de Paris, porte-parole et patron des avocats parisiens, dresse un portrait relativement sombre du fonctionnement de la justice française. Dans une interview au Figaro, le 1er mars, il revient sur les conditions particulières de son arrivée au barreau de Paris, marquée par l'encombrement des tribunaux et l'arrivée d'une «série de lois qui grignote l'État de droit», notamment après les attentats de novembre."

Source : Slate

Réforme pénale : notre panorama des mesures touchant au numérique

"Hier, les députés ont adopté le projet de loi sur la réforme pénale. L’occasion de refaire un point sur l’ensemble des mesures touchant de près ou de loin l’univers des nouvelles technologies, soit au stade judiciaire, soit au stade administratif (sans juge)."

Source : Next INpact

Face au secret des sources, la presse a le corporatisme mal placé

"À la demande de la presse, l'Assemblée nationale a adopté mardi un texte qui vise à protéger le secret des sources. Mais uniquement si la source s'adresse à la presse professionnelle, ce qui est contraire à toute logique à l'ère d'Internet, et à l'avis de la Commission nationale consultative des droits de l'homme. Mardi soir, l’Assemblée nationale examinait une proposition de loi socialiste sur « la liberté, l’indépendance et le pluralisme des médias ». À cette occasion, le gouvernement a fait adopter un amendement qui intègre au texte une promesse faite à la presse, d’inscrire dans la loi de 1881 sur la liberté de la presse une disposition qui garantit le secret des sources des journalistes. Mais le texte, souhaité par les syndicats de journalistes et par les éditeurs de presse, est un mauvais réflexe corporatiste. Non pas s’il soit mauvais de protéger les sources, bien au contraire. Mais parce qu’il est anormal et même choquant d’avoir limité cette garantie aux seules sources qui s’adressent à des journalistes professionnels."

Source : Numerama

De l’intimité et de sa nécessité

"Depuis 2012 et les révélations d’Edward Snowden nous apportant des preuves de la surveillance de masse des communications du monde entier par les USA et la Grande-Bretagne1, il n’est plus possible d’ignorer celle-ci (et encore moins de nier son existence). Depuis 2008, pour la Quadrature du Net, je participe à des interventions diverses, répondant aux invitations d’écoles, de colloques, de médias. Ces dernières années, la question de la surveillance de masse s’est rappelée à nous avec force. […] Pour ceux qui voudront aller plus loin, vous découvrirez au final que seuls quelques principes techniques nous permettent de reprendre en main notre vie privée : le logiciel libre à faire tourner sur nos ordinateurs et téléphones, les protocoles non centralisés, donc pas au mains des géants de l’Internet, et le chiffrement des communications de bout en bout, seul à même d’interdire à des intermédiaires d’accéder à nos informations personnelles. Ce sont les seules armes dont nous disposons à ce jour. La défense de notre intimité nécessite de s’approprier ces outils, afin de protéger efficacement ce droit fondamental qu’est la vie privée."

Source : La Quadrature du Net

MARCHÉS FINANCIERS

Comment l’Etat islamique spécule sur les marchés des devises

"Daech spécule sur les marchés des changes et gagne 20 millions de dollars par mois. Le groupe dont une grande part des revenus est en dollar a pu profiter de la hausse du billet vert ."

Source : Les Echos

MATIÈRES PREMIÈRES

Salon de l’agriculture ? Non. Salon de l’agro-industrie

"La grande vitrine annuelle de l’agriculture française baisse le rideau ce dimanche. Mais le Salon a éclipsé les associations et acteurs du bio au profit des multinationales de l’agroalimentaire, venues labourer les esprits. Pourtant, avec 700.000 visiteurs, difficile de faire l’impasse sur l’évènement."

Source : REPORTERRE

RÉFLEXION

Les Français sont-ils ceux qui travaillent le moins… au monde ?

"C’est la trouvaille, dans son dernier livre « Aux actes dirigeants ! », de Robin Rivaton, jeune néolibéral qui explose dans les médias, un « bébé oligarque » selon Agoravox. C’est en réalité la même rengaine que celle que nous a chantée pendant trente ans sur tous les plateaux le vieux chien de garde de l’oligarchie Michel Godet : les Français ne travaillent pas assez, tous nos malheurs viennent de là ! Dans le film « Les nouveaux chiens de garde », la séquence de ses interventions répétitives au cours de plusieurs décennies était à mourir de rire."

Source : BLOG JEAN GADREY

Le Monde / L’Écho, Les taux d’intérêt négatifs signalent-ils – comme l’imaginait Keynes – l’avènement du socialisme ?

"« Ce geste pourrait présager la mort des banques et des organismes de prêt. [...] Si toutefois l’intention était d’utiliser les taux négatifs pour orchestrer un processus d’extinction des banques – en faveur d’une création et d’une distribution monétaire publique décentralisée ou nationale – il s’agirait d’une tout autre affaire […] cela signifierait alors que ce qui est bon pour l’économie ne l’est pas nécessairement pour le secteur bancaire ». N’est-ce pas cela après tout que le socialisme : considérer que la bonne santé des rentiers et des banques n’équivaut pas à celle de l’économie ? Bien sûr, ceux-ci peuvent se mettre en quête d’un meilleur rendement dû seulement à la prime de risque implicite d’un placement risqué. Les États et les banques centrales leur rappelleront cependant que la leçon de 2008 a été entendue et que ne pouvant espérer aucun secours de leur part, ils poursuivront leur quête à leurs risques et périls."

Source : Blog de Paul Jorion

SOCIETÉ

« La spéculation financière détruit l’art comme elle détruit les sols »

"L’art contemporain promu par le ministère de la Culture et le monde des marchands serait un art hors sol, à bien des égards comparable aux terres de l’agriculture productiviste : dévitalisé et aseptisé. Heureusement, explique la critique d’art Nicole Esterolle, prospère une « flore artistique » riche et variée, indifférente aux enjeux de pouvoir."

Source : REPORTERRE

La libération de la femme ne passe pas par la minijupe

"Il nous est arrivé au moins mille fois, en marchant dans la rue ou en feuilletant une revue, de tomber sur une publicité mettant en scène de jeunes garçons ou de jeunes filles. On pourrait presque dire qu’il n’y a plus lieu de s’indigner, tant le phénomène est répandu. Il convient pourtant d’analyser ce dernier très attentivement, surtout lorsqu’il s’agit de faire de la publicité en mettant en scène des femmes nues ou légèrement vêtues, car cette façon de concevoir la femme est tout simplement dégradant pour les deux sexes, masculin et féminin. Le but est bien évidemment de provoquer pour choquer et pouvoir ainsi mieux vendre le produit."

Source : LE GRAND SOIR

ÉCONOMIE

Pour Cargill, contrôlant l’alimentation mondiale, la faim justifie-t-elle tous les moyens ?

"Alors que le premier ministre ukrainien prône déjà la vente des terres agricoles publiques, l'Américain Cargill, numéro un mondial de l’agroalimentaire, s'infiltre peu à peu non seulement dans nos cuisines, mais modifie discrètement la législation des pays selon ses propres besoins. Cargill réalise un chiffre d’affaires de 120 milliards d’euros par an, soit 4 fois plus que celui de Coca-Cola et 5 fois plus que celui de McDonald’s. Son chiffre d’affaires dépasse le PIB du Brésil, estiment Stenka Quillet et Pedro Brito Da Fonseca, qui ont mené une enquête de 8 mois pour essayer de dévoiler les méthodes qui ont mené cette entreprise sur la voie du succès. Pourquoi donc ce géant alimentaire est-il si méconnu (à la différence, par exemple, du géant Monsanto) et évite-t-il toute médiatisation ? Que veut-il et comment fonctionne-t-il ?"

Source : SPUTNIK NEWS

Afrique : les banques centrales préparent la monnaie unique

"Alors que l’Union Européenne s’effiloche quelque peu, menacée notamment par une sortie du Royaume-Uni (Brexit) et la crise des migrants, le monde de la finance du continent africain se rapproche chaque jour un peu plus. Le bureau de l’Association des banques centrales africaines (ABCA) vient ainsi de se réunir cette semaine à Dakar, capitale sénégalaise, au siège de la Banque Centrale des États de l`Afrique de l`Ouest (BCEAO), en vue de se pencher sur l’état d’avancement du projet d’intégration monétaire de l’Afrique."

Source : LE BLOG FINANCE

L’Éthiopie, nouvel eldorado du textile low cost ?

"L’Éthiopie cherche aujourd’hui à se positionner comme un lieu d’implantation privilégié pour l’industrie textile mondiale, grâce à ses bas salaires et aux conditions favorables offertes aux multinationales et à leurs fournisseurs. Le pays est-il en train de prendre le même chemin que le Bangladesh, où les conditions de travail du secteur textile sont devenues l’objet d’une controverse d’ampleur mondiale ? Reportage duMonde dans les usines textiles de la périphérie d’Addis-Abeba."

Source : MULTINATIONALES

28 réponses à Revue de presse du 12/03/2016

Commentaires recommandés

Papagateau Le 12 mars 2016 à 01h42

L’Iran condamné à 10 milliards d’amende par un tribunal américain POUR LE 11 SEPTEMBRE, me laisse sur le cul.
Rappel : tout les pirates étaient séoudiens, et jusqu’à hier, ce n’était pas l’Iran le plus soupçonné, mais un certain Ben Laden, ancien de la CIA et sunnite.

Comme, à part le montant de l’amende, il n’y a aucun renseignement fiable et que le vocabulaire est le plus flou possible, je ne commenterai pas.
Cependant , à surveiller. Les prochains communiqués seront peut-être plus clairs.

  1. theuric Le 12 mars 2016 à 01h07
    Afficher/Masquer

    Il est étonnant de constater que la simple logique peut parvenir à pressentir un futur qui, il y a quelques années de cela, semblait bien éloigné de notre présent.
    Allez voir sur mon blog ce que j’écrivais vers 2012.
    Ainsi l’Éthiopie deviendrait l’énième pays producteur de vêtement, à la bonheur, cela signe que nous arrivons au bout du bout du processus, moi-même avais rencontré un entrepreneur du textile français qui, dès le début des années 80, voulais déjà s’expatrier dans le Maghreb en raison de la concurrence de l’époque, voilà qui ne nous rajeunit pas mon brave monsieur.
    Et le F.M.I. voudrait que les pays en rajoute encore dans des mesures qui font parti des raisons directes de la débandade de l’économie-monde actuelle.
    Allez-y messieurs-dames, appauvrissez encore un peu plus les Occidentaux, cela permettra que ce système économique globalisé puisse s’effondrer plus rapidement.
    Comment pourrions-nous nommer ça, le syndrome du médecin de Molière, faites des saignées aux malades, ils mourront plus rapidement.


    • theuric Le 12 mars 2016 à 01h24
      Afficher/Masquer

      Le rapprochement de la Grande-Bretagne d’avec la France?
      Ça, c’était facile à prévoir, les anglais, comme je ne cesse de le dire, sont le peuple le plus intelligent d’Europe, ont très bien compris que ce système économique fonce dans le mur, que leur City n’en a plus pour très longtemps, qu’ils ont besoin d’alliés pour se redresser et que la France le fera rapidement dès qu’elle se sera débarrassée de ses poids morts U.E./€./O.T.A.N./U.S.A..
      La destruction de l’art par l’obscurantisme néolibéral, il en a fallu du temps pour que certains se réveille.
      Quand à la spéculation des truands et autres massacreurs, ma fois, je n’en ai pas trop causé, mais il me parais logique que vu les ténèbres des terres paradisiaques de cette spéculation financière, la masse d’argent accumulée, les possibilités qu’offrent les manipulation informatique et le fait que, là-dedans, pas grand monde doit savoir qui doit quoi à qui et à qui appartient nombre de flux monétaires, qu’il puisse exister ce type de mouvement ne me surprends pas.
      D’ailleurs, aujourd’hui, je ne vois pas pourquoi ces truands vendraient encore de la drogue plutôt que de truander les places boursières, les risques sont moindre pour des bénéfices gigantesques.


      • theuric Le 12 mars 2016 à 01h41
        Afficher/Masquer

        Sinon, il y avait une chose que je n’avais pas réellement vu venir, c’est à quel point le monde anciennement de l’ouest tend à ressembler à ce qui était l’est européen d’antan au même rythme que la Russie remplace les U.S.A. dans le monde.
        Mon hypothèse voulant que capitalisme et communisme étaient tous deux les deux faces d’une même médailles se vérifie toujours plus, de façon presque caricaturale par cet inversement des tendances est/ouest, comme par exemple l’augmentation des collocation ressemblant aux logements collectifs.
        Sinon, avez-vous vu comment la France lâche l’Ukraine?
        Bien, comme je l’ai déjà dit, le système explose, alors faites des réserves et un potager, pensez, pour les plus fortunés, que l’or, c’est bien, mais ne se mange pas et que dans un premier temps, lors d’un troc, l’utile pourrait avoir plus de valeur qu’une monnaie de réserve, même symbolique, même ultime.
        De l’or, c’est bien, pas que cela, c’est mieux.


        • douarn Le 12 mars 2016 à 09h27
          Afficher/Masquer

          Bonjour Theuric,
          au chapitre des ressemblances entre capitalisme d’aujourd’hui et communisme d’hier, je crois qu’on peut ajouter à la liste les fermes usines, une version actuelle des kolkhozes soviétiques


          • Lysbeth Lévy Le 12 mars 2016 à 15h47
            Afficher/Masquer

            Bonjour Douarn, je crois que l’on oublie souvent que les “fermes” collectives, ou les grands espaces de “l’agriculture/élevage” appartenant aux Latifundiaires sud américains n’ont pas autant fait répéter de la propagande péjorative que les Kolkhozes ! Guerre froide oblige l’Occident se devait fustiger tout ce qui sortait de l’Urss du temps de “splendeur” dès 1917 !
            Le kibboutz en Israel non plus n’a pas été l’objet de propagande péjorative de la part des occidentaux et pourtant : http://www.persee.fr/doc/receo_0338-0599_1980_num_11_4_2313 grands espaces agricoles souvent des terres prises aux Palestiniens. Et les colonialistes blancs, qu’ils soient américains, européens ne sont jamais génés pour obliger les petits paysans, propriétaires de leurs terres a les donner (par la violence) aux “riches blancs” coloniaux : http://www.humandee.org/spip.php?article98 ! Encore de nos jours, les riches propriétaires, devenant des “industries agro-alimentaires” n’hésitent pas a voler les terres des petits paysans, ou à les obliger en “leur tordant le bras” à faire le légume, la drogue a cultiver dans leur espace.
            Je pense qu’on ne peux échapper à 70 ans de “propagande continue”, répétée, apprise à l’école même, sinon il faut faire un effort terrible a cette fin.un vrai défi a mon avis……


        • Lysbeth Lévy Le 12 mars 2016 à 16h41
          Afficher/Masquer

          Et bien, le communisme c’est du capitalisme par d’autres moyens, vous avez vu juste !Et puis les américains ont beaucoup exagéré les “défauts” de l’Urss, du seul fait qu’en 1917 la révolution leur a empêcher de faire des super-profits, en premier lieu acheter de la terre.

          La nationalisation des biens de productions, a ruiné l’envie aux grands capitalistes américains de faire encore plus de profit du fait que la population sous le régime tsariste était en “quasi” esclavage. Mais n’exagérons rien à la longue des “ouvertures” ont eu lieu a la longue et les américains ont pu profiter de bonnes occasions même quand ils ont obligé la plupart des pays a respecter des embargos contre l’Urss.


  2. Papagateau Le 12 mars 2016 à 01h42
    Afficher/Masquer

    L’Iran condamné à 10 milliards d’amende par un tribunal américain POUR LE 11 SEPTEMBRE, me laisse sur le cul.
    Rappel : tout les pirates étaient séoudiens, et jusqu’à hier, ce n’était pas l’Iran le plus soupçonné, mais un certain Ben Laden, ancien de la CIA et sunnite.

    Comme, à part le montant de l’amende, il n’y a aucun renseignement fiable et que le vocabulaire est le plus flou possible, je ne commenterai pas.
    Cependant , à surveiller. Les prochains communiqués seront peut-être plus clairs.


    • court Le 12 mars 2016 à 08h29
      Afficher/Masquer

      Papagateau Le 12 mars 2016 à 01h42
      jusqu’à hier, ce n’était pas l’Iran le plus soupçonné

      Les soupçons ne sont pas récents. Il y a déjà eu un arrêt du 22 décembre 2011 dressant la liste de tout ce qui est censé prouver la responsabilité de l’Iran (276 items, 40 pages : = information.iran911case.com/Havlish_Findings_of_Fact_and_Conclusions_of_Law_Signed_12-22-11.pdf =).

      Voir aussi Wikipedia
      = https://en.wikipedia.org/wiki/Iran_and_state-sponsored_terrorism#September_11 =

      La récente condamnation a été rendue par contumace because Iran did not contest the case, so no evidence was heard and no trial took place.

      L’an dernier, le même juge avait rejeté une demande en dommages et intérêts contre l’Arabie saoudite. Après avoir entendu la défense de ses avocats, il a conclu qu’il n’y avait aucune preuve du financement du complot par l’Arabie.
      = http://www.express.co.uk/news/world/651859/9-11-was-down-to-IRAN-Shock-court-verdict-places-blame-for-world-s-worst-terror-attack =


      • vincent Le 12 mars 2016 à 09h56
        Afficher/Masquer

        Et ils ont regardé le 11 septembre, le nouveau Pearl Harbour?, cela pourrait leur permettre de découvrir des preuves et des éléments d’enquête bien nouveau qui permettrait de connaitre une partie de la vérité dans cette histoire.

        http://www.dailymotion.com/video/x14gtd7_11-9-le-nouveau-pearl-harbor-1-3-les-avions-et-la-defense-aerienne_news

        Je précise que ce documentaire est loin d’être fumeux ou vaseu, il n’apporte pas de réponse, mais pose 50 question au travers d’un exposé remplit de fait, de document officiel et de témoignage, on ne peut faire plus sérieux comme travail, ils confrontent aussi les arguments de la thèse officielle.

        Je crois pourtant me rappeler que l’Iran avait dénoncé l’attentat.
        Pourquoi personne ne met en procès la France pour l’attentat de Damas en 2012?, elle a aussi refusé de le dénoncer.


        • Pierre Le 12 mars 2016 à 20h29
          Afficher/Masquer

          Au sujet de ce documentaire
          J’ai un diplôme de technicien supérieur en réseaux informatiques et telecom, et en 1998 j’ai suivi 6 mois de formation à plein temps a l’ecole nationale supérieure des telecoms à Paris XIII arr. où j’ai décortiqué l’ensemble des réseaux, et notamment les réseaux cellulaires. Je peux confirmer de façon formelle qu’il est impossible d’avoir une communication cellulaire (GSM ou DCS) de plusieurs minutes à une vitesse de 800 km/h, surtout en 2001
          On peut pinailler qques détails, mais l’ensemble du documentaire est bien étayé pour quiconque ayant un bagage scientifique (comme il est dit, this is not rocket science), et son argumentation ne peut être balayé d’un revers de main. Je ne peux que conseiller de le visionner dans son intégralité. Vincent, je crois bien me rappeler que l’Iran avait effectivement condamné l’attentat.


          • vincent Le 12 mars 2016 à 23h28
            Afficher/Masquer

            Merci pour votre réponse, et d’avoir prit le temps de visionner ce documentaire, je suis rassuré d’avoir un avis comme le votre, disons que je connais peu de personne l’ayant visionné, donc je n’avais pas vraiment d’appréciation autre que la mienne.
            La démarche du documentaire est entièrement dans l’esprit de la méthode de descarte, douter pour rétablir vérité, même si ici ils ne posent que 50 question, en plus confronté la thèse officiel permet de renforcé l’argumentaire défendu. Reste que pour beaucoup et au lycée notamment, cet événement est encore décrit comme l’attentat du siècle qui bouleversa l’Amérique avec Ben Laden comme coupable.
            Par ailleurs j’ai trouvé que leur manière de se débarrasser de Ben Laden, une balle dans la tête et le corps jeter à la mer, ressemble aux pratiques suspicieuse d’une mafia qui souhaite cacher les preuve, un homme comme cela aurait dût passer à la TPI et si sa version des faits aurait pu déranger? On ne saura jamais.

            Je pense qu’il faudra quelque décennie encore pour que la lumière soit définitivement faite.


            • vincent Le 13 mars 2016 à 02h44
              Afficher/Masquer

              Mon professeur d’histoire en avait fait un exposé il y a 9 ans, et le détail qui m’avait marqué à l’époque, c’est la “disparition” malencontreuse des documents alors que le FBI les avait saisi, et quand je lui ai posé la question, de pourquoi cela disparaissait, sa réponse était “on ne sait pas, c’est comme ca” mais cela ne semblait pas la choqué, pour un détective, parce que c’est un peu cela quand même, c’est le genre de détail que l’on doit pas laisser au hasard.
              Les profs d’histoires sont dans l’obligation de relayer la thèse officielle et décrédibiliser toutes questions fâcheuses sur le sujet en les qualifiants de complotiste, ce qui est tout de même paradoxal quand sur le chapitre de la mémoire de la seconde guerre mondiale on nous explique que le travail d’un historiens est de ne pas croire la thèse officielle……

              Je ne sais pas s’ils déclassifierons un jours, peut être attendent ils sagement que les principaux protagoniste soit décédés, c’est le meilleurs moyens pour eux de faire avaler la pilule, “c’est le passé, pourquoi s’en soucier?”, le fameux arguments. D’autant que les USA ne se préoccupent pas d’apprendre l’histoire à leur citoyens, le massacre des indiens toussa toussa, cela n’existe pas pour le commun américains.


      • Lysbeth Lévy Le 12 mars 2016 à 15h18
        Afficher/Masquer

        C’est un peu gonflé d’accuser l’Iran tout de même au seul motif qu’étant un pays de “l’Axe du Mal”, ce pays soutiendrait le terrorisme alors que tout le monde sait très bien qui est le plus grand terroriste dans ce bas monde. De plus ils se fient à la parole d’un des pro-israeliens, “islamophobe récurrent”, Daniel Pipes ami de Pamella Geller et toute l’extrême droite européenne et inventeur “d’Obama l’islamiste”. https://en.wikipedia.org/wiki/Daniel_Pipes

        J’espère que l’Iran ne paiera pas cette énorme somme. https://olivierpechter.wordpress.com/2015/01/05/lislamophobe-christine-tasin-recoit-le-soutien-financier-du-pro-israelien-daniel-pipes/ Injuste et malhonnête mais de la part des Usa, comment s’étonner ?


        • Pierre Le 12 mars 2016 à 20h36
          Afficher/Masquer

          Je suis d’accord, l’idée de l’association des iraniens aux saoudiens semble grotesque, surtout lorsqu’on sait que la cible première de l’extrémisme sunnite est les chiites (cf interviews de Pierre Conesa sur ThinkerView)


  3. vincent Le 12 mars 2016 à 02h33
    Afficher/Masquer

    L’interview de Francis Balanche est intéressant, surtout pour le caractère démocratique de la révolution syrienne, il explique clairement qu’il y a révolte à cause des dysfonctionnements, des problèmes sociaux, et de l’oppression mais qu’il n y a pas d’aspiration à la démocratie parce que les syriens ne savent pas vraiment ce que c’est.

    Alors de qualifier toutes révolutions comme aspiration à la démocratie on devrait donc chercher à savoir si ces peuples là ont développé une culture démocratique, car on ne peut pas se réclamer d’une idée que l’on ne connait pas.

    Comment apporter la démocratie en Syrie? Ce n’est ni militaire, ni diplomatique, et encore moins économique, on ne change pas une personne en la menaçant et en lui faisant la morale. Ce qu’il faut faire en revanche ce sont des partenariats culturels, développer un dialogue, ouvert et respectueux, échanger les idées, envoyé des étudiant français en Syrie et des étudiants syriens en France. Et surtout il faut du respect, même si certains comportement sont condamnable.


    • vincent Le 12 mars 2016 à 02h33
      Afficher/Masquer

      J’insiste sur le fait que tout les peuples n’ont pas évolués sur le plans des idées de la même manière que nous, et surtout la colonisation a ralentis ces évolutions morales et politiques (torture, condamnation à mort etc) en france 150 ans plus tôt les révoltes sociales étaient réprimées dans le sang. On a la chance d’avoir été très peu envahit et avoir été en paix pendant de long moment qui ont permit de développer de nouvelles pensées. Or avec la colonisation et la destruction des anciens états, ces pays ont perdu leur tranquillité pour des décennies, et entre révolte nationale contre l’occupant, reconstruction d’un état, penser le modèle politique et économique, le tout sur un lapses de temps plus court que ce qu’ils nous a été nécessaire à nous européen, (200 ans depuis la révo française quand même) les conditions ne sont pas réunis encore aujourd’hui pour une réflexion posée sur le modèle de société voulu. Cette réflexion sera t’elle possible un jour? , Bref notre rôle à nous est de nouer le dialogue et favoriser l’échange, sauvegarder l’intégrité des pays et des peuples, il n y a que comme cela que cela pourra évoluer.

      Surtout laisser le temps faire son oeuvre, avoir de la patience, l’arbre de la démocratie pour qu’il soit solide et bien bâtit plus tard doit être cultiver avec patience et sagesse.

      Mais bon, je crois que ce n’est pas l’intérêt des dirigeants de ce monde.


  4. Charles Le 12 mars 2016 à 03h44
    Afficher/Masquer

    Un beau tour du monde!
    Et à propos de l’actualité française, le bilan par Jacques Chastaing de la plus grande “journée sociale” depuis 10 ans, mercredi dernier:

    9 MARS : une journée réussie qui annonce et prépare un tsunami social et politique
    http://wp.me/p5oNrG-kNx


  5. Charles Le 12 mars 2016 à 04h14
    Afficher/Masquer

    La tournée de Obama en Argentine s’annonce rock and roll. En attendant l’intégralité de la longue et passionnante lettre de Perez Esquivel à Obama est à savourer ici: http://wp.me/p5oNrG-kQg


  6. Astatruc Le 12 mars 2016 à 08h34
    Afficher/Masquer

    5 ans de guerre en Syrie [Audio]
    Pas très professionnel, la journaliste oriente et appuie lourdement ses questions en affirmant la boucherie de Al Assad……..


    • vincent Le 12 mars 2016 à 13h28
      Afficher/Masquer

      Bah après elle dit qu’il y a des preuves, moi cela ne me dérange pas tant que cela est prouvé, mais aussi il faut déterminer les responsabilité, le gouverneur local, que je qualifie de Tribun romain, s’est comporté comme le dernier des imbéciles, c’est le rôle du président de bien gérer ses hauts fonctionnaires et sur ce plan il est responsable, même s’il n’a pas explicitement approuvé ou demandé la mise sous torture.

      D’ailleurs un dirigeant censé ne ferait jamais cela, prendre des gosses en otage pour les torturer, c’est le meilleurs moyen de s”attirer la colère du peuple; L’histoire nous raconte toutes les révoltes qui ont bouleversé des pays par de pareil pratique, les gens ne se laissent pas faire, Il y a toujours eu deux conceptions d’une gouvernance autant chez les grecs que jusqu’au confins de la chine. Ceux qui dirigent avec vertu et sagesse et qui ont la confiance du peuple, et ceux qui dirigent avec violence et répression s’attire la colère du peuple, leur pouvoir tient en place que par la force de leur puissance. Mais un dirigeant intelligent qui veut mener son pays sur la bonne voix, et même si c’est un autocrate, gouvernera plus avec sagesse que par repression, tout simplement parce que le chemin vertueux présentent beaucoup plus d’avantage. Mais pour d’autre le pouvoir n’est qu’une question domination par pure satisfaction personnel, alias Caliclès par exemple.


  7. Macarel Le 12 mars 2016 à 09h27
    Afficher/Masquer

    2017 abstention massive !

    Sapir : Après la 9 mars

    http://russeurope.hypotheses.org/4788

    Le vote est en effet devenu, dans le contexte récurrent de chantage au pire, l’instrument de la mise en servitude des peuples, par une oligarchie qui représente les intérêts de la grande industrie, et de la finance.

    En s’abstenant en 2017, l’on délégitimera le vainqueur du deuxième tour devant Marine Le Pen.

    Le chantage n’est pas acceptable dans une authentique démocratie.


  8. some Le 12 mars 2016 à 09h32
    Afficher/Masquer

    c’eut était encore mieux si cet article avait était critique vis à vis des médias,

    http://www.reporterre.net/Salon-de-l-agriculture-Non-Salon-de-l-agro-industrie

    c’est un très bon article.


  9. BA Le 12 mars 2016 à 10h02
    Afficher/Masquer

    Jeudi 23 juin 2016, il y aura un référendum au Royaume-Uni. Ce jour-là, le peuple décidera de rester ou de sortir de l’Union Européenne.

    Mais il y aura peut-être un autre référendum.

    En Finlande, par référendum, le peuple finlandais décidera de rester ou de sortir de la zone euro …

    … sauf si le parlement finlandais refuse d’organiser ce référendum.

    Alors ?

    Le parlement finlandais va-t-il accepter de consulter le peuple ?

    Ou alors le parlement aura-t-il peur de la réponse du peuple ?

    Devinez !

    Vendredi 11 mars 2016 :

    L’abandon de l’euro a de plus en plus d’adeptes en Finlande.

    L’euroscepticisme gagne du terrain en Finlande. Une pétition signée par plus de 50.000 citoyens, et déposée jeudi 10 mars devant le Parlement, va forcer les députés à débattre de l’éventualité d’un référendum pour que le pays abandonne l’euro.

    http://www.lesechos.fr/monde/europe/021757794054-labandon-de-leuro-a-de-plus-en-plus-dadeptes-en-finlande-1206154.php


  10. lanQou Le 12 mars 2016 à 10h21
    Afficher/Masquer

    Je suis assez “outré” par le premier article de la tribune sur les responsables des collectivités locales qui “savaient” qu’ils recouraient en toute connaissance de cause à des financements pourris.
    Rappelons qu’avant 2008, la doxa se gargarisait devant le miracle de la haute finance, et que si ça partait d’en haut, je ne vois pas en quoi les petits maires et leurs petits conseillers auraient été mieux à même de prédire la crise à venir et ne pas profiter de l’aubaine de ces emprunts à taux avantageux.
    La cohorte des conseillers de l’état et de la haute finance devait même les encourager en ce sens. Si nos économistes les plus éminents n’ont rien vu venir comment les maires des petites agglo auraient pu imaginer que les taux s’envoleraient à ce point au cours d’une crise majeure?
    Et alors que l’Etat a sauvé les banques en leur rachetant leurs emprunts pourris (pour que nous les payions), il n’a pas eu cet élan de générosité pour les collectivités locales sommées de se soumettre aux banques (par un accord global désavantageux) ou de partir en guerre seules contre la finance.
    Où était Mr Boris Vallée en 2007? était-il prophète sur les malheurs du monde à venir ou un appliqué thuriféraire des produits financiers miraculeux?


  11. Nico 13 Le 12 mars 2016 à 15h01
    Afficher/Masquer

    @ theuric

    Au-delà de la France, je dirais même que c’est l’UE qui est en train de lâcher l’Ukraine et le gouvernement actuel.
    Juncker a quand même déclaré dernièrement que le pays était loin d’être prêt a intégrer l’UE et encore moins l’OTAN.
    L’UE n’a toujours pas abolit le régime des visas.
    C’est dire comment ils considèrent ce pays…
    De toute façon, c’était sûr que ça se terminerait comme cela.
    A savoir un pays qui n’adhère pas a l’UE car les populations sont divisées sur le sujet.

    Alors “nos élites” ont cru que ça allait passer comme une lettre a la poste et qu’ils pouvaient ignorer l’avis des populations a l’Est, mais manque de bol ils se sont révoltés.
    Pas pour rien que lors de la dernière entrevue, le tandem franco allemand a évoqué le déroulement d’élections a l’Est.
    Et ça commence a faire bondir certains (et certaines).
    Et notamment une certaine Anna Jaillard Chesanovska (je pense que certains ici ont déjà lu ses proses).
    Enfin bref, ceux qui ont manifesté se sont fait complètement entuber.
    La situation est pire que sous Ianoukovitch.
    La corruption est toujours là (elle a juste changer de personnes au niveau du pouvoir) et l’intérêt de l’UE pour ce pays, c’est juste d’avoir des mp et de la mo pas chères.
    Avec des ouvriers qui coûtent 30 % de moins que les ouvriers chinois, ceux qui sont allés pleurnicher pour se plaindre de la concurrence déloyale (sic) des aciéries chinoises pourront faire travailler les ukrainiens.


  12. Zasttava Le 12 mars 2016 à 18h00
    Afficher/Masquer

    “Une majorité de Français souhaite un référendum sur la sortie de la France de l’UE” :
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/03/12/une-majorite-de-francais-souhaite-un-referendum-sur-le-frexit-la-sortie-de-la-france-de-l-ue_4881768_3214.html?google_editors_picks=true

    Ou l’enquête pas vue dans lémédia…


    • BA Le 12 mars 2016 à 19h43
      Afficher/Masquer

      “Une majorité de Français souhaite un référendum sur la sortie de la France de l’UE”

      Alors ?

      François Hollande va-t-il organiser un référendum pour demander aux citoyens français si ils veulent rester ou sortir de l’Union Européenne ?

      Ou alors François Hollande ne va pas consulter le peuple par référendum ?

      Quel suspens ! Mais quel suspens !


      • Pierre Le 12 mars 2016 à 20h52
        Afficher/Masquer

        :-))
        Mais je dirais commençons par sortir de l’euro, de l’otan, et suspendons les sanctions économiques contre la Russie, la Syrie et l’Iran. Cela fait des années qu’on voit bien que ces mesures sont contre-productives (pour tout le monde). L’Europe peut être re-pensée, cela me paraîtrait plus judicieux qu’un éclatement incontrôlé…dans un monde idéal, bien sur :-/


Charte de modérations des commentaires