Avec notamment cette semaine en économie, l’Islande face au reste du monde ; Chomsky contre les républicains (américains) ; La Turquie entre chantage et déconvenues ; l’Irak ; et Snowden inquiet pour la France. Merci à nos contributeurs. Rejoignez-les : Nous recherchons en particulier un ou deux amateurs de tweeter pour suivre quelques comptes anglophones, vous pouvez postuler via le formulaire de contact du blog.

CHINE

Comment nourrir 1,37 milliard de chinois

"La Chine vient d'acquérir la société suisse Syngenta, l'un des leaders mondiaux des pesticides et des plantes génétiquement modifiées, pour la somme astronomique de 46 milliards de dollars. Cet achat, réalisé via l'entreprise publique China National Chemical Corp est le plus grand de toute l'histoire de la Chine."

Source : sputnik news

La Chine brûle 100 milliards de dollars pour soutenir le yuan

"Les réserves de devises de la Chine ont fondu à des niveaux inédits depuis près de quatre ans, Pékin vendant des dollars pour soutenir le yuan, a annoncé dimanche la Banque centrale chinoise (PBOC). Les énormes réserves de devises de la Chine ont fondu de 99,5 milliards de dollars en janvier pour tomber à 3.200 milliards de dollars, soit leur plus bas niveau depuis mai 2012, a dit la PBOC sur son site internet. Les inquiétudes quant à l'état de santé de l'économie chinoise ont affaibli la devise nationale, qui a touché elle son plus bas niveau en cinq ans. La PBOC vend des dollars américains pour soutenir le yuan alors que le pays cherche à enrayer les fuites massives de capitaux hors de Chine."

Source : La Tribune

CRISE BANCAIRE

La Pologne tente de taxer ses banques

"Critiquer les banques est facile depuis l’opposition. C’est une fois au pouvoir que les choses se compliquent. Mardi 9 février, durant trois heures, les parlementaires polonais ont assailli de questions les PDG et hauts dirigeants des huit principales banques du pays. Ils les soupçonnent de répercuter sur leurs clients une récente taxe sur l’industrie financière."

Source : Le Monde

CRISE FINANCIÈRE

Japon : le taux des obligations d’État à 10 ans chute au-dessous de zéro du jamais vu.

"Le taux de rendement des nouvelles obligations de l'Etat japonais à échéance dix ans a chuté mardi au-dessous de 0%, un record de faiblesse précipité par la débâcle des Bourses mondiales et la récente adoption de taux négatifs par la Banque du Japon (BoJ). Selon l'agence Bloomberg News, c'est la première fois que le rendement de ces titres tombe aussi bas dans une économie du G7."

Source : Romandie

Dette : l'Argentine propose aux "fonds vautours" de rembourser avec 25% de décote

"L'Argentine, désireuse de régler le litige avec des fonds spéculatifs, a proposé vendredi à des "fonds vautours" américains de rembourser sa dette avec une décote de 25%, a annoncé le ministère argentin des Finances. Des discussions ont débuté lundi à New York entre Buenos Aires et des fonds spéculatifs ayant gagné en justice un procès condamnant l'Argentine à leur payer 100% de la valeur des titres."

Source : BOURSORAMA

DÉMOCRATIE

« Intifada des couteaux » : sur lemonde.fr, un récit partiel… et partial

"Depuis le début du mois d’octobre, la situation en Israël et dans les territoires palestiniens occupés fait de nouveau « l’actualité ». L’explication ? Un nouveau « cycle de violences », pour reprendre la (maladroite) formule journalistique, avec 160 morts entre le 1er octobre et le 31 décembre. Ces récents développements, marqués notamment par des violences palestiniennes spectaculaires – et inhabituelles à cette échelle – prenant la forme « d’attaques au couteau » ou à « la voiture bélier » ont donné lieu à une large couverture médiatique. À titre d’échantillon-témoin, sinon de référence, nous nous sommes intéressés au site du Monde, sur lequel nous avons relevé, pour la période considérée, pas moins de 46 articles, dont les titres mentionnent directement les « violences » en Cisjordanie, à Jérusalem et en Israël [1]. L’analyse quantitative et qualitative de ces articles met en évidence un traitement particulièrement biaisé, pour ne pas dire partisan."

Source : ACRIMED

Les cinq méthodes de l’industrie pharmaceutique pour nous bourrer de médicaments inutiles

"L’industrie pharmaceutique va bien, très bien même. Grâce aux Français, leurs plus fidèles clients au monde, mais d’abord grâce à un intense et efficace travail de l’ombre auprès des autorités politiques et sanitaires et des médecins. Si la santé des laboratoires est renforcée par ces pratiques, ce n’est pas le cas de celle des patients."

Source : REPORTERRE

ENVIRONNEMENT

La sécheresse et le réchauffement climatique commencent à affamer l’Amérique centrale

"Au Guatemala, au Salvador, au Honduras et au Nicaragua, plus de 3 millions de personnes, essentiellement des familles de petits agriculteurs, se trouvent actuellement affectées par la sécheresse qui frappe la région depuis plus d’un an. Elle a détruit entre 75 et 100% des récoltes de maïs et de haricots. C’est l’une des conséquences du réchauffement climatique auxquelles fait face l’Amérique centrale. S’y ajoutent des inondations, la multiplication des moustiques vecteurs de maladies graves, comme le virus Zika qui provoque des maladies congénitales, et des ouragans... Reportage au Guatemala auprès de familles frappées par la sécheresse."

Source : BASTAMAG

EUROPE

Portugal : hausse des taxes pour faire valider le budget

"Le gouvernement socialiste cède à Bruxelles et accepte de durcir sa politique budgétaire. Après des semaines de négociations, le gouvernement du socialiste Antonio Costa semble être proche d’un accord avec la Commission européenne sur les grandes lignes de son budget 2016. C’est du moins ce qu’on affirme à Lisbonne. De son côté, le commissaire européen à l’Economie, Pierre Moscovici restait prudent, jeudi, saluant des propositions qui «  vont dans le bon sens », même « s’il reste encore du travail ». La Commission devrait se prononcer officiellement à l’issue d’une réunion extraordinaire, ce vendredi après-midi."

Source : LES ECHOS

Mobilisation record et violences à Athènes : La Grèce dit non aux réformes demandées par les créanciers

"A Athènes, des violences ont éclaté dans les dernières heures d’une manifestation record, ce jeudi, décrété jour de grève générale en Grèce. Près de 50.000 personnes ont défilé dans les rues de la capitale contre un plan de réforme de la sécurité sociale entamé par le gouvernement d’Alexis Tsipras, à la demande des créanciers du pays. Il prévoit de réaliser 1,8 milliard d’€uros d‘économies par an (environ 1% du PIB grec) en baissant les retraites et en augmentant les cotisations.[…] Le gouvernement Tsipras est pris en tenaille entre la rue d’une part, et les créanciers du pays de l’autre. Leur représentants sont ces jours-ci à Athènes pour contrôler l’avancée des réformes, promises l‘été dernier, en vertu du troisième prêt international accordé à la Grèce. « C’est la plus grosse manifestation depuis que SYRIZA est arrivé au pouvoir l’an dernier. Il est rare de voir des cols blancs et des cols bleus qui se joignent pour faire entendre leur colère, face à ce pas de plus vers l’austérité: La hausse des cotisations et la baisse des pensions », note à Athènes la journaliste Stamatis Giannisis."

Source : EuroNews

Le Royaume-Uni augmente ses réserves de change, protection face à un éventuel Brexit ?

"Les impacts d’un éventuel Brexit commencent à pouvoir être appréhendés un peu plus précisément. Ainsi, à quelques mois du référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l’Union européenne (UE), les réserves de devises étrangères du Trésor britannique ont augmenté d’un tiers en 2015. Un phénomène que certains économistes considèrent ni plus ni moins comme autant de mesures de protection monétaire. D’après des documents publiés par la Banque d’Angleterre (BoE) – laquelle gère les réserves de change du Royaume-Uni – les réserves de devises du Trésor du royaume sont ainsi passées de l’équivalent de 73 362 milliards de dollars en janvier 2015 à 98 189 milliards de dollars en janvier 2016. Si certes ces réserves ont progressé de façon assez régulière depuis le début 2010, l’ampleur de la hausse enregistrée en 2015 – 34 % – a été plus nette que celle des années précédentes. Gardant un flegme tout britannique, ni la Banque d’Angleterre ni l’administration du Trésor n’ont fourni des éléments permettant de justifier l’élargissement de cette réserve de fonds. Un mutisme qui n’est pas fait pour rassurer les marchés financiers quelques peu inquiets de la teneur des débats autour du possible « Brexit »."

Source : Le Blog Finance

FRANCE

Des anarchistes écrivent à François Hollande pour demander leur déchéance de nationalité

"Des anarchistes de l'île d'Oléron ont écrit à François Hollande pour demander leur déchéance de nationalité "Nous autres, Français de hasard, ne voulons plus être français tant que vous incarnerez cette idée de la France.""

Source : Bigbrowser

EDF : le gouvernement poursuit le démantèlement du secteur énergétique français

"Dans un élan commun, les syndicats d’EDF ont lancé une opération de communication le 20 janvier dernier. En cause ? « Les mauvais choix industriels et économiques mis en œuvre de façon zélée par le gouvernement sous le regard de l’Europe », résume la FNME-CGT. Le syndicat FO Mines et Energies a adressé directement une lettre à François Hollande, dans laquelle il critique la politique de dividendes très élevés exigée par l’Etat « au mépris de la santé de l’entreprise », son « non respect des engagements tarifaires », sa volonté de développer chez EDF « à la fois les [énergies] renouvelables tout en refondant la filière nucléaire »."

Source : Politique Magazine

Plutôt que d’investir dans la géothermie, le gouvernement vend la seule centrale du pays au privé

"En Guadeloupe, une centrale géothermique produit de l’électricité renouvelable depuis trente ans, grâce aux réservoirs d’eaux chaudes des sous-sols. Le modèle pourrait être reproduit dans d’autres territoires d’outre-mer, en particulier dans les îles volcaniques. Mais au lieu d’investir dans cette énergie très peu polluante, EDF et l’Etat préfèrent s’en désengager, malgré les promesses de Ségolène Royal en faveur de la filière géothermie. La centrale doit être vendue au privé."

Source : BASTAMAG

Discrètement, les projets de mines se multiplient en France

"Le sous-sol français excite les intérêts d’entreprises dont les permis de recherche se multiplient. Dans les régions concernées, les habitants croient d’autant moins au concept de « mine responsable » que les projets se montent dans l’opacité. La mobilisation grandit."

Source : REPORTERRE

Le gouvernement renonce aux panneaux publicitaires dans les petites villes

"Le décret d’application de la loi Macron sur l’affichage publicitaire n’assouplira pas la réglementation dans les petites communes, ont annoncé mardi 9 février Ségolène Royal et Emmanuel Macron. Par contre, des panneaux publicitaires gigantesques devraient faire leur apparition dans les grands stades. L’association Paysages de France reste mobilisée." [Nous parlions de la consultation la semaine dernière.]

Source : REPORTERRE

GÉOPOLITIQUE

L’intervention miliaire en Libye, un «fiasco» selon Juppé

"Le maire de Bordeaux et néanmoins candidat aux primaires républicains à la présidentielle française, Alain Juppé a fait ce matin à Alger son mea culpa au sujet de l’intervention militaire de la France et ses alliés de l’OTAN en Libye. Juppé a fait ces aveux devant des journalistes algériens qui l’ont interrogé alors qu’il fut le chef de la diplomatie française. «Oui, c’est un fiasco et un chaos», a-t-il reconnu, bon joueur contrairement aux autres responsables français notamment Nicolas Sarkozy qui se vante à ce jour d’avoir «libéré» la Libye de Kadhafi."

Source : MONDIALISATION

Turquie : Erdogan dénonce les appels à ouvrir sa frontière aux Syriens, menace de les envoyer ailleurs

"Le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan a vivement dénoncé jeudi les appels internationaux pour l'ouverture de la frontière turque aux dizaines de milliers de réfugiés syriens qui ont fui la bataille d'Alep, menaçant de les envoyer vers d'autres pays. Il n'est pas inscrit +idiot+ sur notre front. Ne croyez pas que les avions et les bus sont ici pour rien. Nous ferons le nécessaire, a lancé M. Erdogan lors d'un discours prononcé devant un parterre d'homme d'affaires à Ankara."

Source : Romandie

Sale temps pour le sultan

"Les Dieux de la guerre et de la diplomatie semblent s'être donnés le mot pour faire des malheurs à ce pauvre Erdogan. Les déconvenues sultanesques sont tellement nombreuses qu'on ne sait, à vrai dire, par où commencer... Sur le terrain, la continuelle avancée loyaliste et kurde en Syrie du nord, notamment autour d'Alep, scelle l'échec d'Ankara. Cinq ans d'efforts pour rien ! Al Nosra, Ahrar al-Cham et autres délicieux djihadistes sont en voie d'annihilation dans plusieurs provinces ; ne restera plus (pour combien de temps ?) que l'Etat islamique qui sera de toute façon coupé de maman Turquie par la poussée kurde. Tout cela prendra le temps qu'il faudra, les takfiris peuvent encore résister un certain temps dans la région d'Idleb, la reconquête des territoires daéchiques ne se fera pas du jour au lendemain, mais c'est désormais inévitable. Le vent a définitivement tourné."

Source : chroniques du grand jeu

Irak : Les Kurdes reparlent d’indépendance

"Le président de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a lancé le 3 février un appel à l’autodétermination. Pourquoi relance-t-il aujourd’hui la question de l’indépendance, dans un contexte difficile ? […] Pourquoi relancer cet appel au référendum maintenant, s’interroge le quotidien libanais L’Orient-Le Jour, qui a interviewé le chercheur au CNRS Daniel Meier. […] « Les Kurdes peuvent-ils vraiment se lancer dans l’indépendance ? » se demande Rudaw. Quelles seraient les réactions des États-Unis et de l’Union européenne ? Et surtout du voisin turc, premier partenaire économique du Kurdistan irakien, mais qui livre une guerre aux Kurdes autonomistes de l’est de la Turquie."

Source : Courrier International

Moyen-Orient : Pour reconstruire l’Irak, vaincre Daech ne suffit pas

"S’il veut remettre l’État sur pied, le gouvernement irakien doit réintégrer les sunnites, qui ont été marginalisés, négocier d’un nouvel accord avec les Kurdes et empêcher la mainmise de l’Iran sur les chiites. La libération de Ramadi [28 décembre 2015] est aujourd’hui considérée comme un fait accompli, même si les forces de sécurité irakiennes continuent leurs opérations de nettoyage contre les combattants de Daech dans les faubourgs de la ville. Quoi qu’il en soit, le résultat semble tout sauf certain : dans sa volonté de rétablir l’ordre politique après le passage de l’État islamique, l’Irak a encore d’énormes obstacles à surmonter. Certes, il y a de quoi se réjouir de la reconquête de Ramadi. Selon les sanglants critères de la guerre moderne en zone urbaine, l’offensive semble avoir été relativement propre, sans que la victoire militaire ait été ternie par des exactions."

Source : Courrier International

INEGALITES

L’immobilier pèse de plus en plus lourd dans le surendettement

"L’immobilier pèse de plus en plus lourd dans le surendettement Si le surendettement a globalement reculé l’an dernier, les situations difficiles liées à l’immobilier ont, elles, eu tendance à augmenter. Selon un bilan annuel publié récemment par la Banque de France, le nombre de dossiers déposés auprès des commissions de surendettement a reculé de 5,9% en 2015, pour s’établir à 217.302. Alors que l’on retrouve comme tous les ans dans cette situation une large majorité de personnes vivant seules (65,2% des dossiers) et de locataires (76,8%), la part des propriétaires continue à augmenter."

Source : Le Figaro

Espagne, près d'un demi-million d’expulsions

"Entre 2008 et le second trimestre 2015, l’Espagne a connu 416 332 ordres d’expulsion de logements. Les expulsions sont une des conséquences de la crise, mais la loi qui les autorise est bien antérieure. Il s’agit de la « loi hypothécaire » imposée par décret sous la dictature de Franco en 1946, et qui demeure en vigueur."

Source : CATDM

LIBERTÉS

«Déchoir un djihadiste de sa nationalité ? C'est déjà possible en 15 jours»

"Le magistrat Charles Prats souligne que le gouvernement peut déjà déchoir de sa nationalité tout djihadiste français par simple décret. La réforme constitutionnelle pourrait donc paradoxalement aboutir à une situation beaucoup moins sévère que l'état actuel du droit. Actuellement débattu à l'Assemblée nationale, le projet de loi sur la déchéance de nationalité divise de plus en plus les parlementaires. Charles Prats, magistrat et membre du Conseil supérieur de la formation et de la recherche (CSFRS), juge ce texte inutile et contre-productif. Inutile, car la déchéance de nationalité existe déjà dans le droit français. Contre-productif, parce que le nouveau texte rendra la peine bien plus compliquée à prononcer."

Source : LE FIGARO

Marc Trévidic : « Une idéologie ne se combat pas par le Code pénal »

"L’ancien juge antiterroriste Marc Trévidic, aujourd’hui muté à Lille, plaide pour une synergie entre services de renseignements et judiciaires. Et dénonce l’inutilité des débats sur l’état d’urgence et la déchéance de nationalité quand il y a, pourtant, urgence à agir. Déjà très médiatisé, Marc Trévidic l’est encore plus depuis la sortie, il y a quelques jours, de son premier roman (1). L’ancien patron du pôle antiterroriste y met en scène une confrontation entre les arts et le fanatisme religieux dans la Tunisie de la révolution de jasmin. Une première tentative de fiction plutôt réussie. Après une journée d’audience au tribunal de Lille, où il officie désormais comme juge aux affaires familiales, rencontre avec un accro de l’antiterrorisme."

Source : HUMANITE

La condamnation pénale de la visite de sites Web adoptée au Sénat

"Les sénateurs ont imposé mardi le délit de consultation habituelle de sites faisant l'apologie du terrorisme, contre l'avis du gouvernement qui estimait que la lecture seule ne pouvait pas être un délit pénal. Les sénateurs ont adopté mardi un article 10 à la proposition de loi antiterrorisme présentée par plusieurs sénateurs, qui vise à sanctionner pénalement le fait de consulter régulièrement des sites réputés d’apologie du terrorisme, peu importe l’adhésion ou non aux thèses exprimées."

Source : NUMERAMA

Edward Snowden adresse un message à la France en français

"Edward Snowden a pris son clavier pour écrire en Français aux internautes de France, et les mettre en garde contre la tentation d'abandonner des libertés pour lutter contre le terrorisme qui les combat. « Abandonner une société libre par peur du terrorisme est le seul moyen de se laisser vaincre par celui-ci ». Actuellement réfugié en Russie où il a trouvé asile après ses révélations sur les programmes de surveillance massive de la NSA et des alliés occidentaux, Edward Snowden s’invite dans le débat public français. […] Avant de publier sa mise en garde en français, Edward Snowden avait publié un premier message pour s’inquiéter du recul des libertés en France. « La France, qui nous a donné la Statue de la Liberté, a voté pour abandonner la sienne », a-t-il tweeté en renvoyant vers un communiqué de Human Rights Watch, l’une des associations les plus influentes dans le monde sur la protection des droits fondamentaux."

Source : Numerama

Julian Assange se rendra si l’ONU ne lui donne pas raison

"Julian Assange se rendra à la police britannique si sa claustration dans l'ambassade équatorienne à Londres n’est pas reconnue illégale par les Nations unies. Julian Assange acceptera de se rendre à la police londonienne vendredi à midi si jamais sa situation n’est pas reconnue comme une forme d’emprisonnement par les Nations unies. C’est ce qu’a fait savoir jeudi le fondateur de WikiLeaks dans un communiqué, alors que le groupe de travail sur la détention arbitraire doit rendre son avis avant la fin de la semaine. [...] Julian Assange est la cible d’un mandat d’arrêt européen, émis par la Suède qui cherche à l’entendre sur une affaire dans laquelle il est soupçonné d’avoir commis un délit sexuel sur deux Suédoises. De ce fait, la police britannique a l’obligation de l’interpeller s’il met un pied hors de l’ambassade." [Alors que les pays concernés ignorent, eux, les dernières délibérations de l'ONU]

Source : Numerama

MARCHÉS FINANCIERS

Le nouveau Krach à venir va-t-il nous permettre de changer de paradigme ? Une nouvelle révolution est en marche

"Le nouveau krach financier à venir, à côté duquel la crise des Suprimes de 2007 risque de n'être qu'un confortable souvenir, va-t-il nous permettre de changer de paradigme, de base de raisonnement, à la fois en termes de modèle économique, comme en termes d'idéologie politique. […] La nouvelle crise financière à venir est en train de s'annoncer, non seulement par une baisse des "marchés financiers", mais également par une baisse marquée du prix du pétrole qui met en difficultés de nombreux pays comme l'Arabie Saoudite, la Russie ou encore le Venezuela, mais également par un combat de Titans sur le plan monétaire pur : celui des parités monétaires."

Source : Blog Mediapart

Le maillon faible du système financier mondial est le risque de non-remboursement

"Le maillon faible du système financier mondial est, dans le langage financier courant et de l’avis-même de tous les banquiers sérieux, le « risque de contrepartie ». Le risque de contrepartie est simplement la possibilité qu’une des parties à un contrat financier en cours soit défaillante dans son obligation de payer à l’occurrence des événements où elle est engagée au bénéfice de toutes les parties au contrat. La sûreté des contreparties est un élément fondateur du prix des actifs financiers. Les défaillances possibles des parties à un contrat financier doivent être intégrées dans le prix affiché du contrat sous peine d’afficher auprès de ses créanciers un crédit sans valeur réelle. Ce sont les doutes sur le prix réel des actifs financiers par rapport à leur prix nominalement comptabilisé dans les actifs nets qui sont à l’origine des paniques bancaires. La faillite de Lehman Brothers a été provoquée par l’impossibilité de prouver le prix des actifs disponibles pour faire face aux paiements à court terme. L’impossibilité du calcul précis du risque de contrepartie porté par les banques dans le système libéral a son origine dans la propriété anonyme. Le capitalisme libéral autorise la détention d’actifs à des entités fictionnelles dont les responsables peuvent rester cachés (trusts et fonds) ou inatteignables par un juge public là où sont contractées les dettes (détention du capital par des non-résidents)."

Source : Blog de Paul Jorion

MATIÈRES PREMIÈRES

Pétrole ougandais : Total cherche à échapper à l’impôt grâce à un traité de libre-échange

"Les mécanismes de protection des investisseurs étrangers inclus dans les traités de libre-échange connus sous le nom d’ISDS – aujourd’hui au centre de la contestation du projet d’accord commercial entre Europe et États-Unis – sont depuis longtemps utilisés par les entreprises occidentales de faire pression sur les pays en développement. Poursuivi l’année passée par Total pour un litige fiscal lié au pétrole, l’Ouganda a rejoint le nombre des nations qui se posent la question : « Comment avons-nous jamais pu accepter ça ? »"

Source : MULTINATIONALES

Schiste : Les Faillites s'enchaînent aux USA - 17 milliards $ d'ardoise

"Il y a encore quelques semaines, certains producteurs américains d’huile de schiste abordaient la même mine réjouie que Donald Trump. Mais depuis, les faillites s’amoncellent et les fusions, acquisitions consolide ce marché en pleine déliquescence qui comprend au total 155 entreprises. Durant ces derniers mois, 42 entreprises américaines actives dans ce type de pétrole ont fait faillites en laissant plus de 17 milliards $ sur le carreau selon Haynes & Boone. Voici la liste des dernières faillites : La Bulle de Schiste est en train d'exploser […] On devrait voir ainsi une baisse d'un million ou plus de barils sur les marchés notamment à l'échéance du mois d'avril où les producteurs devront payer les intérêts de leurs dettes. La faillite d'une entreprise ne signifie pas sa mort. Pour une bouchée de pain, certains investisseurs profitent de racheter les actifs ainsi que les droits de forer afin de les réactiver quand les cours du brut remonteront sur les marchés. L'opération peut s'avérer juteuse ou pas !"

Source : 2000 Watts

RÉFLEXION

Noam Chomsky à propos du Parti républicain : « Ils posent un sérieux danger à la survie d’une espèce humaine décente »

"Noam Chomsky a toujours défendu la thèse selon laquelle il n'y a qu'un seul parti politique aux Etats-Unis, au service des intérêts financiers, et divisé en deux factions : les Républicains et les Démocrates. Mais face au virage très droitier pris par le Parti républicain Il considère qu’il faut "un vote stratégique", y compris au niveau local, pour éviter le pire. Les candidats Républicains actuellement en lice pour l'investiture du parti "posent littéralement un sérieux danger à la survie d'une espèce humaine décente"."

Source : Bigbrowser

VUES D’AILLEURS

Les médias « complotistes » : 0 mort. Les médias « normaux » : des millions de morts. Qui sont les plus dangereux ?

Intéressant point de vue sur les guerres et leur dénonciation par les "complotistes". Notons néanmoins qu'il y avait d'autres lanceurs d'alerte que ces derniers...

Source : Réseau International

ÉCONOMIE

Uber, miroir de l’impuissance publique

"Pour comprendre pourquoi nous manquons si cruellement de solutions alternatives à l’écrasant monopole exercé par les géants américains des nouvelles technologies, il n’est pas inutile de comparer le destin d’une société comme Uber — valorisée dernièrement à hauteur de 62,5 milliards de dollars — avec celui de Kutsuplus, une start-up finnoise très inventive qui a déposé son bilan à la fin de l’année dernière. Kutsuplus ambitionnait d’être l’équivalent d’Uber pour les transports publics : gérer un réseau de minibus qui ramasseraient ou déposeraient leurs passagers en n’importe quel point de la ville, à l’aide de smartphones, d’algorithmes savants, de recours au « nuage » informatique, le tout permettant de minimiser les coûts et de fournir un service aussi astucieux qu’efficace. Affiliée à une université locale au budget étriqué, dépourvue du soutien de gros investisseurs, Kutsuplus échoua au pied du succès : la régie finnoise des transports publics décréta finalement que l’affaire coûtait trop cher, malgré une croissance prometteuse de 60% sur un an."

Source : LE MONDE DIPLOMATIQUE

L'accord de partenariat transpacifique (TPP) signé par 12 pays

"L'accord de partenariat transpacifique (TPP), qui doit permettre de créer la plus vaste zone de libre-échange au monde, a été signé jeudi par les 12 pays partenaires lors d'une cérémonie en Nouvelle-Zélande retransmise en direct à la télévision. Le TPP vise à abattre les barrières au commerce et à l'investissement entre ses membres, dont les États-Unis et le Japon, qui représentent 40% de l'économie mondiale. Le président américain, Barack Obama, a salué dans un communiqué la signature d'un accord qui « renforcera notre leadership à l'étranger et soutiendra les emplois ici aux États-Unis ». L'accord a été signé par l'Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les Etats-Unis et le Vietnam. [...] Plusieurs organisations non-gouvernementales affirment que cet accord débouchera sur une déréglementation généralisée au bénéfice exclusif des multinationales. A Auckland, des manifestants ont bloqué des routes pour protester contre la signature de l'accord qui entraînera, selon eux, des suppressions d'emplois."

Source : Courrier International

Le partenariat transatlantique, riche de conflits d’intérêts

"33 ONG lancent l’alerte : L’Union européenne et les États-Unis négocient depuis 2013 un traité de libre-échange et d’investissement appelé TTIP ou TAFTA (Transatlantic Trade and Investment Partnership ou Transatlantic Free Trade Agreement, PTCI en français (Partenariat Transatlantique de commerce et d’Investissement). Certaines dispositions du futur traité mettent en danger nos démocraties. C’est notamment le cas du RDIE : le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États qui suscite une forte mobilisation en Europe. En France, l’Assemblée nationale et le Sénat ont voté plusieurs résolutions demandant l’exclusion du RDIE des négociations. Pour contourner cet obstacle, la Commission européenne a été contrainte de mettre sur la table une nouvelle proposition fin 2015. Mais cette réforme ne comble pas les failles du dispositif. C’est notamment un système entaché par les conflits d’intérêts. L’examen des plaintes est confié à des arbitres privés, désignés et payés par les parties. Leur rémunération dépend ainsi directement du nombre de plaintes traitées. Les plaintes ne pouvant être déposées que par des investisseurs, ce mécanisme génère un système d’incitation biaisé. Par ailleurs les mêmes professionnels peuvent occuper successivement les rôles d’arbitre, de conseiller et d’avocat. La hausse constante du nombre de plaintes a alimenté la création d’une véritable industrie de l’arbitrage."

Source : Anticor

Corée du Sud : Construction navale - zéro nouvelle commande en janvier

"Les sociétés de construction navale sud-coréennes n’ont pas réussi à décrocher un seul nouveau contrat au cours du mois de janvier, illustrant la morosité persistante sur le marché mondial de la fabrication de navires, ont indiqué ce mardi des sources du secteur. Ce vide contraste avec le même mois de l’année dernière durant lequel les trois principaux constructeurs du pays, Hyundai Heavy Industries Co., Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering Co. et Samsung Heavy Industries Co., avaient signé 1,8 milliard de dollars de nouvelles commandes. «Janvier est généralement une période creuse pour les constructeurs navals, mais c’est la première fois que les grandes sociétés ne reçoivent aucune commande durant le mois», constate une source. Les prix bas du pétrole ont entraîné une chute de la demande, concernant notamment les installations offshore, et les concurrents chinois se sont eux aussi taillé une part du gâteau, en particulier sur le segment des petits bateaux."

Source : Business Bourse

Les retards de paiement des grands groupes s’allongent

"Les retards de paiement des grandes entreprises se sont allongés au second semestre 2015 en France malgré les efforts du gouvernement pour enrayer ces pratiques qui mettent en danger la santé financière des PME et des TPE. [...] Les retards de paiement sont à leur niveau le plus élevé depuis dix ans en France par rapport à un régime légal de 60 jours à compter de la date d’émission d’une facture ou de 45 jours « fin de mois ». Leur impact sur la trésorerie des PME et TPE fragilise nombre d’entre elles, un quart des faillites d’entreprises étant liées à des retards de paiement."

Source : Capital

Les centaines de millions de travailleurs ignorés des multinationales

"Une étude réalisée pour le compte de la Confédération syndicale internationale (CSI), portant sur 50 multinationales américaines, européennes et asiatiques, estime que celles-ci emploient de fait, derrière les chiffres officiels, pas moins de 116 millions de personnes dans le monde entier. Seulement 6% d’entre elles sont des salariés directs des entreprises concernées. Les 94% restantes sont reléguées dans la pénombre de leurs chaînes d’approvisionnement, parmi les fournisseurs et sous-traitants, souvent avec des salaires bien moindres et des conditions de travail au rabais."

Source : MULTINATIONALES

En Islande le taux de chômage tombe à 1,9%

"L’information n’a pas fait la Une : «L’Islande a retrouvé son niveau de chômage d’avant la crise.» Un résultat impressionnant pour la petite île indépendante qui a connu l’une des pires crises économiques d’Europe. Depuis sa faillite retentissante en 2008, l’Islande et ses quelque 320.000 habitants ont réussi un retournement économique impressionnant. Avec quelles recettes ?"

Source : francetvinfo

ÉTATS-UNIS

La “stealthy revolution” des présidentielles US se poursuit

"Pour les élections présidentielles US que rien ne marche “selon le plan prévu”, c’est-à-dire le triomphe progressiste et postmoderniste de l’establishment. Côté républicains, Donald Trump continue de monopoliser la campagne, Côté démocrates, Sanders, ne cesse pas de gagner du terrain sur Hillary, dont l’impopularité et la réputation de candidate absolument corrompue par le Système grandissent à chacune de ses apparitions."

Source : Dedefensa

19 réponses à Revue de presse du 13/02/2016

Commentaires recommandés

anatole27 Le 13 février 2016 à 07h26

Concernant l’interdiction de faire la lecture sur des sites terroristes, j’espère qu’il y a quelque part une liste de ces sites et qu’elle n’est pas décidée arbitrairement à la volée.

J’espère que nos sages sénateurs ont également précisé ce que voulait dire : SOUVENT, es ce 2 fois, 8 fois ou plus ?

Pourrait également développer une application de type détecteurs de Radars qui nous dit : attention vous venez de passer sur un site terroriste pour la deuxième fois …

Ne pourrait on pas également prévoir des amendes … 45 euros pour un site terroriste … 1200 euros pour 3 sites terroristes.

Afin d’éviter de faire des bêtises , il serait très facile de développer une extension aux différents navigateurs (chrome firefox IE ..) qui irait voir systématiquement la susdite liste et qui avertirait l’utilisateur : attention vous allez sur un site interdit —> dites OUI si vous voulez allez en prison, NON sinon.

ON pourrait également interdire la recherche des mots clés : sites terroristes dans GOOGLE.
J’attire en effet l’attention de nos sénateurs sur le fait qu’on ne sait pas a l’avance vers ou nous redirige les liens proposés par Google.

Plus généralement devrait on obliger nos sénateurs à passer un permis numérique pour attester de leurs compétences informatiques .

Seront ils capables d’interdire un jour sur le territoire francais : Google et Facebook qui nous volent tout à fait illégalement nos données personnelles .

  1. anatole27 Le 13 février 2016 à 07h26
    Afficher/Masquer

    Concernant l’interdiction de faire la lecture sur des sites terroristes, j’espère qu’il y a quelque part une liste de ces sites et qu’elle n’est pas décidée arbitrairement à la volée.

    J’espère que nos sages sénateurs ont également précisé ce que voulait dire : SOUVENT, es ce 2 fois, 8 fois ou plus ?

    Pourrait également développer une application de type détecteurs de Radars qui nous dit : attention vous venez de passer sur un site terroriste pour la deuxième fois …

    Ne pourrait on pas également prévoir des amendes … 45 euros pour un site terroriste … 1200 euros pour 3 sites terroristes.

    Afin d’éviter de faire des bêtises , il serait très facile de développer une extension aux différents navigateurs (chrome firefox IE ..) qui irait voir systématiquement la susdite liste et qui avertirait l’utilisateur : attention vous allez sur un site interdit —> dites OUI si vous voulez allez en prison, NON sinon.

    ON pourrait également interdire la recherche des mots clés : sites terroristes dans GOOGLE.
    J’attire en effet l’attention de nos sénateurs sur le fait qu’on ne sait pas a l’avance vers ou nous redirige les liens proposés par Google.

    Plus généralement devrait on obliger nos sénateurs à passer un permis numérique pour attester de leurs compétences informatiques .

    Seront ils capables d’interdire un jour sur le territoire francais : Google et Facebook qui nous volent tout à fait illégalement nos données personnelles .


  2. Julie Le 13 février 2016 à 10h24
    Afficher/Masquer

    Au milieu de son émission du samedi matin 9h, Finkelkraut au beau milieu d’un débat assez intéressant entre Alain Caillé et JP Le Goff, a réussi à diffamer Pierre Rhabi en le traitant de conspirationniste et de négationniste, ayant remis en cause la réalité des attentats du 11 septembre. On peut donc accuser sans preuve, en une phrase, du moment qu’on est détenteur d’un crachoir sur une radio publique. C’est pas très différent des insultes sur Twitter finalement
    link to franceculture.fr


    • Lysbeth Lévy Le 13 février 2016 à 15h29
      Afficher/Masquer

      Oui ils peuvent ! ça s’appelle la justice médiatique, pas besoin de passer par la vraie justice, la médiatique écrase tout sur son passage, Rhabbi n’a plus la côte et puis voilà, il a été épinglé sur le tableau noir ..


  3. patrickluder Le 13 février 2016 à 10h41
    Afficher/Masquer

    Paul Jorion : “Le maillon faible du système financier mondial est le risque de non-remboursement”

    Un système basé sur des dettes insoutenables ne peut pas durer.
    L’endettement de toute chose est la pire calamité de l’humanité.
    Ne penser économie qu’en terme de dette est faire preuve de sottise.


    • Inox Le 13 février 2016 à 13h57
      Afficher/Masquer

      La dette mondiale explose, accrochez vous bien: 200 000 milliards de dollars.

      link to bfmbusiness.bfmtv.com

      Paul Jorion : “Le maillon faible du système financier mondial est le risque de non-remboursement”

      C’est fascinant en effet. Déconcertant et malheureusement désespérant. Car vu le déni et l’impuissance flagrants de nos “élites”, seul un krach catastrophique pourra remettre en cause le fondement de ce système financier devenu fou et hors de contrôle.

      Mr Friedman? On fait quoi maintenant?


      • patrick Le 14 février 2016 à 17h54
        Afficher/Masquer

        on fait quoi ? ben des dettes en plus ,
        nos zélites essaient de faire fonctionner le bastringue encore quelques mois, quelques années, alors il faut continuer à acheter la paix sociale, il faut continuer à payer les promesses au bon peuple qui réclame encore du pain et des jeux .. alors on continue les dettes.


        • Lysbeth Lévy Le 14 février 2016 à 18h13
          Afficher/Masquer

          Patrick, la dette on n’est pas obligé de la payer quand même, c’est une dette indigne ! De plus c’est la FED américaine qui contrôle depuis le début le système. Bon je ne connais pas grand chose dans ces histoires de dettes ou d’argent virtuel a part ce que l’on apprends dans ce livre connu :
          link to fichier-pdf.fr

          On nous parle -surtout l’élite-, de devoir rembourser cette dette énorme sur chaque foyer, mais ou va cet argent sinon dans la poche des banquiers ? Enfin ça devient assez compliqué avec la financiarisation en plus, je comprends qu’il faille un certain niveau de mathématique pour tout comprendre : Mais je refuse de payer cette dette indigne !..

          Bon dimanche à vous ..


  4. Chris Le 13 février 2016 à 13h11
    Afficher/Masquer

    Corée du Sud : Construction navale – zéro nouvelle commande en janvier
    Un manque tout à fait en adéquation avec le niveau catastrophique du Baltic Dry Index : 291 points aujourd’hui, plus de dix fois moins qu’il y a un un an.
    link to dryships.com
    link to investir.lesechos.fr
    Un mouvement descendant qui marque plutôt une déglobalisation !


  5. theuric Le 13 février 2016 à 14h25
    Afficher/Masquer

    J’aime et adore, le maillon faible du système financier mondial est le risque de non-remboursement, en oubliant la monté du chômage et de la pauvreté partout dans le monde, dont en Occident.
    Mais bon, il n’est pas le seul à oublier ce petit détail, c’est vrai quoi, on peut être banquier sérieux et ne devoir pas considérer comme d’importance celui qui achète ce qui se produit.
    Comme quoi, la crise qui vient n’a d’origine que les banques, les monnaies et fonds d’investissement, mais jamais au grand jamais ces futiles questions industrielles et commerciales.
    Mais non, l’effondrement en cours ne peut pas provenir de la désindustrialisation mondiale, juste de petites questions d’intendances bancaires.
    Anthropologue, de anthropos-, l’homme, et -logos, le discours, il faut bien parler de l’humain d’abord et avant tout, même de derrière les guichets des banques, non?


  6. Andrae Le 13 février 2016 à 16h29
    Afficher/Masquer

    Elections USA.

    Sanders a gagné la primaire démocrate dans le New Hampshire avec 62% des voix. Plein de sondages / enquêtes / spéculations donnent Sanders gagnant …suivant les votes / intention de vote.

    Le système des primaires Démocrate est complexe et obscur. Ce ne sont pas les votants qui officiellement désignent le gagnant, mais des personnes avec un statut supérieur, des délégués.

    Dans le parti D, 2 sortes: 1) Des délégués mandatés par les votants.
    2) Des super délégués (“super delegates”, nom officiel.) Ceux-cis sont nommés par le parti lui-même.

    Ce sont ces délégués, ensemble, qui votent (pour Sanders vs. Clinton) comme candidat adoubé. Ces personnes ont donc ‘mandat’ dès le départ (cad. après désignation) et se tiennent à leur mandat, là n’est pas le problème. L’article explique que Sanders n’a pas gagné au New Hampshire, c’est ex-aequo, car Clinton a mis en poche 15 délégués et Sanders…pareil.

    link to opednews.com

    Il y a en tout 4,763 délégués dans le parti D (2 sortes ensemble) et pour gagner la nomination il faut 2,382 délégués.

    *A ce jour* (lien > google le 13 fev. 2016) Clinton a acquis 394 délégués et Sanders …44. Les délégués de Clinton proviennent pour plus de 95% des super-délégués, les 44 de Sanders viennent presque uniquement des ‘pledged delegates’, ceux qui représentent les votants.

    link to bit.ly


  7. jpt Le 13 février 2016 à 19h23
    Afficher/Masquer

    Je redis un énorme merci a O. Berruyer (et à ceux collaborant ici avec lui, cela va de soi)
    pour ses revues de presses qui sont toujours une mine d’informations fantastiques, par exemple celles de:
    1) l’islande
    2) la grece
    3) de la gb (et es réserves de changes)

    Rien que avec 1,2,3, tout est dit.

    Le pompon (cette fois hors éco) est le billet de E.Snowden aux français:
    Ca rajoutera un couche au reste, le top quoi ! 😀

    Amitiées à tous.


  8. sg Le 13 février 2016 à 20h25
    Afficher/Masquer

    Service minimal chez Le Monde:

    link to lemonde.fr

    À comparer avec la dépêche originale de l’AFP (duquel l’article du Monde a été repris):

    link to lexpress.fr

    Tiens, c’est bien rare de les voir écourter une info de l’AFP!

    Notez aussi le changement de “rebelles islamistes” dans l’original, en “rebelles syriens”. Probablement pour nous faire croire implicitement que c’était des rebelles “modérés” que les kurdes attaquaient…


  9. Macarel Le 13 février 2016 à 20h29
    Afficher/Masquer

    Depuis que les forces d’Assad, soutenues par l’aviation russe ont repris une bonne partie de la région d’Alep, les turcs ont bombardé des zones kurdes au nord d’Alep.
    Personne dans nos chiens de garde n’a moufté, alors que lorsque ce sont les russes qui bombardent, c’est sûr ils visent des civils.
    Par ailleurs des avions saoudiens ont atterri à Incirlik sud de la Turquie et au Nord de la région d’Alep. Les saoudiens doivent “brûler” de venir au secours de leurs poulains rebelles modérés “D’Al Nosra”, autrement dit “Al Qaïda”. Bien sûr officiellement ils viennent combattre Daesh.
    L’affaire s’envenime, d’autant plus que les russes n’ont pas l’intention de baisser de régime contre les rebelles “modérés” ou pas…


    • sg Le 13 février 2016 à 21h40
      Afficher/Masquer

      Oui on attend toujours que quelqu’un de notre gouvernement ou de la communauté internationale condamne cette violation du territoire syrien, comme ils l’ont si promptement fait quand l’avion russe a “dépassé” la frontière turque…


  10. Pampita Le 14 février 2016 à 04h11
    Afficher/Masquer

    Ca chauffe dur dur en Syrie, peut-être même atteint-on le point d’ébullition : link to chroniquesdugrandjeu.com


  11. BA Le 14 février 2016 à 15h12
    Afficher/Masquer

    Les progrès réalisés ces cinq dernières années dans l’intelligence artificielle vont permettre de construire des robots, capables d’exécuter quasiment toutes les tâches humaines, menaçant des dizaines de millions d’emplois au cours de 30 prochaines années, s’accordent à prédire des scientifiques. Pour le scientifique qui n’exclue pas la fin du travail humain, « la question est de savoir si l’économie mondiale peut s’adapter à un taux de chômage de plus de 50%. Aucune profession n’est à l’abri, pas même les travailleurs du sexe », a-t-il lancé.

    link to boursorama.com

    Lisez cet article à propos des sexbots, qui remplaceront les travailleurs du sexe :

    En 2025, nous aurons tous un « sexbot », et ce sera une bonne chose, car une grande partie d’entre nous n’auront plus d’emploi.

    link to fr.express.live


    • Lysbeth Lévy Le 14 février 2016 à 17h47
      Afficher/Masquer

      Rôôh ! Allez ho les coeurs : “Heureuse Saint-Valentin” pour tous, tous les chômeurs hein

      Pour les moins déprimés : link to challenges.fr….


  12. BA Le 18 février 2016 à 13h38
    Afficher/Masquer

    – Jeudi 18 février 2016, la France a lancé un emprunt à 3 ans. Résultat : la France va payer un taux d’intérêt négatif ! C’est – 0,31 % ! Les prêteurs vont payer la France sur cet emprunt !

    – La France a lancé un emprunt à 4 ans. Résultat : taux d’intérêt négatif ! C’est – 0,15 % ! La France gagne de l’argent quand elle emprunte !

    – La France a lancé un emprunt à 11 ans. Résultat : taux d’intérêt négatif ! C’est – 0,20 % !

    – La France a lancé un emprunt à 24 ans. Résultat : taux d’intérêt de 0,16 %.

    Source :

    link to romandie.com

    En France, plus l’économie réelle s’effondre, plus la France s’endette … plus les taux d’intérêt baissent !

    En France, il y a une différence énorme entre la valeur théorique d’une obligation d’Etat et sa valeur réelle.

    Cette différence énorme, c’est une bulle.

    Quand cette bulle obligataire éclatera, la France tremblera.


  13. BA Le 20 février 2016 à 12h06
    Afficher/Masquer

    Samedi 20 février 2016 :

    Migrants : vers l’implosion de Schengen et une crise humanitaire en Grèce.

    link to lemonde.fr


Charte de modérations des commentaires