En particulier cette semaine, face à une sévère recrudescence des positions anti-Russie dans les médias, une interview de Mikhaël Gorbatchev (en VF) sous le thème Géopolitique. De nombreux articles proposés en traduction. Pensez à postuler via le formulaire de contact du blog pour la revue ou le suivi de quelques comptes tweeters (5 anglophones, 1 francophone). Merci à nos contributeurs.

CHINE

La Chine dénonce le monopole US dans l’établissement des règles commerciales internationales

"La Chine dénonce la volonté des US de réguler le commerce en utilisant des accord comme TAFTA ou TPP. Selon elle, il faut revenir à un système utilisant l'OMC pour aboutir à des accords globaux."

Source : Xinhua

Atterrissage : capitaine Zhou Xiaochuan aux commandes

"Quand tant de prêts finissent réunis comme titres de garantie dans une sorte de pari contre des paris précédents, eux-mêmes engagés contre d’autres paris antérieurs, vous pouvez être sûr qu’une contagion en cascade s’ensuivra. Et c’est exactement ce qui se passe alors que la fusée Chine qui se propulsait allègrement vers la modernité retombe sur terre. Comme la plupart des fiascos historiques, cela semblait être une bonne idée à l’époque : prendre une nation d’environ un milliard de personnes vivant à un niveau équivalent à celui du douzième siècle, lui apprendre la magie de l’impression monétaire, dépenser des sommes mirifiques en achetant des engins de terrassement Caterpillar ou Kubota, construire la plus grande industrie du ciment que le monde ait jamais vue, acheter des usines clé en main et inonder la planète avec leurs productions. Mais les ennuis commencent lorsque vous essayez de vaincre les cycles économiques associés à la surproduction et aux marchés saturés. Pauvre Chine et pauvre de nous. On n’échappe pas à l’attraction terrestre."

Source : Kunstler Traduction Vers Où Va-t-On

CRISE BANCAIRE

Deutsche Bank est "solide comme un roc"

"Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des finance, vient de réaffirmer sa confiance dans la première banque allemande, malgré des pertes records en 2015 et des problèmes récurrents de capital insuffisant. Ce problème de capital inquiète particulièrement les souscripteurs des obligations dites "CoCo" (contingent convertible). Ces obligations de la Deutsche Bank rapportent tous les ans 6% sauf si le capital de la banque descend en dessous d'une certaine limite. Si le capital descend encore plus ces obligations seront transformées en action de faible valeur vu la faiblesse du capital. Soit la banque fera une très mauvaise affaire (un emprunt à 6% est très cher dans le contexte actuel), soit les investisseurs feront une encore plus mauvaise affaire. Vu que Deutsche Bank a nettement plus d'informations sur sa situation que les investisseurs éventuels, la méfiance devrait être de mise. En réalité le simple fait que Deutsche Bank propose un tel deal devrait interroger sur la solidité de cette banque."

Source : Wolfstreet

L’effondrement des prix du pétrole en 2016 affole les grosses banques

"La dernière fois, l’histoire tournait autour des prêts hypothécaires à risque – les subprimes – mais cette fois c’est le pétrole qui joue la vedette dans la crise financière mondiale. Depuis début 2015, 42 compagnies pétrolières nord-américaines ont fait faillite et 130 000 emplois bien rémunérés ont été perdus aux États-Unis dans le secteur de l’énergie, et en ce moment, 50% de toutes les obligations pourries dans ce secteur sont «sous pression», selon Standard & Poor’s. Comme vous le verrez ci-dessous, quelques-unes des grandes banques ont une énorme exposition aux prêts à l’industrie de l’énergie, et maintenant elles se préparent à de grosses pertes. Et plus longtemps le prix du pétrole restera aussi bas, pire sera le carnage a venir."

Source : The Economic Collapse Blog Traduction Vers Où Va-t-On

L’effondrement des banques dites « trop grosses pour faire faillite » est arrivé !

"Le chaos qui règne est tellement important que je ne sais même pas par où commencer. Depuis très longtemps, j’ai mis en garde mes lecteurs qu’un effondrement bancaire majeur arrivait en Europe, et c’est ce qui est en train se se passer maintenant. Commençons par la Deutsche Bank. L’action de la plus importante banque au sein de l’économie la plus forte d’Europe a plongé une nouvelle fois de 8 %, lundi, et elle stagne maintenant juste au-dessus de son plus bas historique qui avait été atteint lors de la dernière crise financière. Dans l’ensemble, l’action a perdu 36 % depuis le début de l’année 2016 et les credit default swap (CDS) de la Deutsche Bank grimpent de manière exponentielle. Bien sûr, mes lecteurs avaient été alertés des problèmes majeurs à la Deutsche Bank tout au long du mois de Septembre, et maintenant, nous assistons au dénouement. En plus de la Deutsche Bank, la liste des autres banques en Europe “trop grosses pour faire faillite” qui semblent être en très grave difficulté comprend la Commerzbank, Crédit Suisse, HSBC et BNP Paribas. A peu près toutes les grandes banques en Italie pourraient se retrouver sur cette liste, et les banques grecques ont perdu près 25 % de leur valeur sur la seule journée de lundi. L’Apocalypse arrive en Europe, et la planète entière va ressentir l’onde de choc. L’effondrement des banques en Europe fait chuter le cours des actions sur tout le continent. A ce stade, plus d’un cinquième de toute la richesse du marché boursier en Europe s’est déjà volatilisée depuis le milieu de l’année dernière. Cela signifie qu’il ne nous reste plus que les quatre cinquièmes."

Source : The Economic Collapse Blog Traduction Business Bourse

CRISE FINANCIÈRE

“La bombe à retardement de 200.000 milliards de dollars qui menace le système financier mondial !”

"Felix Zulauf est une pointure de la finance. Sa parole est écoutée partout sur la planète “gros sous”, à défaut d’être entendue. Il a vu juste à plusieurs reprises. Actuellement, ses prévisions en noir foncé font le tour du web. Le stratège, qui gère un hedge fund, Zulauf Asset Management AG, à Zoug, participe comme expert depuis 28 ans à la table ronde du magazine financier américain Barron’s. Sachez que Zulauf estime que la fin prochaine de l’€uro « devrait conduire le monde vers un chaos financier et économique. » Felix Zulauf: “Nous avons une économie mondiale complètement surendettée. En l’an 2000, la dette mondiale totale était d’environ 87.000 milliards de dollars. Or aujourd’hui, le monde se retrouve bien au-dessus des 200.000 milliards de dollars d’endettement. Le montant total de la dette a littéralement explosé ces dernières années."

Source : King World News Traduction Business Bourse

CRISE ÉCONOMIQUE

22 Signes majeurs – La crise économique mondiale n’en est qu’à ses débuts !

entreprises plongent, le commerce mondial ralentit considérablement, et plusieurs grandes banques européennes sont en train d’imploser complètement. Je suis sur le point de partager quelques chiffres avec vous qui sont vraiment saisissants. Chacun d’entre-eux serait normalement un motif de préoccupation, mais quand vous les regroupez, cela rend une image d’une situation qu’il est difficile de nier. L’économie mondiale est en crise, et cela va avoir des conséquences très graves pour les marchés financiers. Les actions américaines ont juste vécu leur pire mois de Janvier en sept ans, et si je ne me trompe pas, bien pire reste à venir cette année. Voici 22 signes montrant que la crise économique mondiale que nous avons vu jusqu’ici en 2016 n’en est qu’à ses débuts… "

Source : The Economic Collapse Blog Traduction Business Bourse

L’indice Baltic Dry s’enfonce pour la première fois de son histoire sous les 300 points

"Avant cette année 2016, le niveau le plus faible qu’avait atteint l’Indice Baltic Dry (BDI) était 556 points en Août 1986 alors que le niveau le plus élevé fût atteint en juin 2008 avec 11.612 points. Aujourd’hui, nous venons de voir l’indice de fret attendre un nouveau plus bas historique en ayant franchi à la baisse le seuil des 300 points à 297 points, c’est presque 50% en dessous du plus bas historique précédent. […)Et comme le souligne Dana Lyons, bien sûr, une grande partie des données du BDI découlent du prix des matières premières. Compte tenu de la spirale déflationniste dans les matières premières, la baisse du BDI à des plus bas historiques ne devrait pas être un choc. Cependant, le fait que l’indice Baltic Dry touche le fond est assez alarmant et montre les difficultés que rencontre le commerce mondial."

Source : Zero Hedge Traduction Business Bourse

Les États-Unis sont au centre de la crise économique mondiale

"Alors que l’implosion économique progresse cette année, il y aura tromperie et désinformation considérable quant à la véritable nature de ce qu’il se passe. Comme je l’ai souligné par le passé, les masses ont été si mal informées par les médias dominants pendant la Grande Dépression [de 1929, NdT] que la plupart des gens n’ont su qu’ils étaient en fait au milieu d’une dépression officielle que des années plus tard. Le chœur des journalistes économiques du jour s’arrange pour toujours faire valoir que la reprise est juste au coin de la rue. Notre dépression actuelle ne semble pas prendre un chemin différent, mais quelque chose est en train de changer."

Source : Alt-Market Traduction Vers Où Va-t-On

DÉMOCRATIE

Le Ministère de la Justice poursuit la ville de Ferguson pour violation routinière des droits civiques de ses administrés

"Le Ministère de la Justice poursuit la ville de Ferguson, Missouri, après des mois de négociations méticuleuses avec les représentants officiels locaux et plus d'un an d'enquête sur leurs pratiques présumées discriminatoires et anticonstitutionnelles."

Source : Mother Jones

Où est Bernie?

"Bernie Sanders vient de gagner la primaire du New Hampshire face à Hillary Clinton. Les grands médias américains n'aiment guère mentionner ce candidat. Selon The Intercept le nom de Sanders a été cité 20 fois en 30 jours sur l'ensemble des journaux télévisés nationaux, le plus souvent dans des sujets ne portant pas sur lui. Le nom de Trump a été cité dans 690 sujets durant la même période, le débat pour ou contre Trump agitant beaucoup la sphère médiatique."

Source : The intercept

ENVIRONNEMENT

Le professeur qui a permis de mettre en lumière la pollution de l'eau à Flint estime que la recherche scientifique publique est corrompue

"Marc Edwards, professeur de génie civil à Virgina Tech, a étudié les niveaux de plomb dangeureusement élevés dans le réseau d'eau potable de la ville de Flint, Michigan. "Les agences payées pour protéger ces citoyens ne résolvaient pas le problème", dit-il. "Elles étaient le problème. Aucun universitaire n'ose s'attaquer au gouvernement"."

Source : The Chronicle of Higher Education

High-tech : La Chine dans la course à l’énergie illimitée

"En Chine orientale, des scientifiques ont été en mesure de produire de l'hydrogène trois fois plus chaud que le noyau du Soleil en utilisant la fusion nucléaire et de maintenir cette température pendant 102 secondes. Le but à long terme est d'utiliser la fusion pour des centrales nucléaires nettement plus efficaces et avec très peu de déchets nucléaire. Cependant la fusion nécessite des températures très élevées difficilement atteignables avec la technologie actuelle."

Source : South China Morning Post

EVASION FISCALE

Propositions de lois de l'UE pour obliger les multinationales à divulguer leurs arrangements fiscaux

"Exclusif : les grosses entreprises américaines telles que Google et Amazon devront rendre public leur avis d'imposition en Europe, selon un projet de loi de la Commission Européenne."

Source : The Guardian

GÉOPOLITIQUE

"Ce sont les Etats-Unis qui sèment la pagaille" en Europe

"La Russie doit répondre "dignement et sérieusement" aux déclarations de l'Otan, en évitant d’avoir recours à la force, estime le dernier dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev. Répondant à la question de savoir si ces décisions étaient à l'initiative des Etats-Unis, l'ancien dirigeant russe a fait remarquer qu'"importer des armes estimées à 20-30 milliards de dollars (17-26 milliards d'euros, ndlr)" comme le fait Washington est une "erreur" et que cette "politique ne donnera rien"."

Source : Sputnik news (VF)

Les projets pour contrer la "menace" Nord-Coréenne sont financés à fonds perdus

"La Corée du Nord se vante régulièrement de projets nucléaires ambitieux. Face à cette "menace", le parlement américain a régulièrement voté des programmes de défense anti-missiles. The Intercept fait le bilan de ces projets. Plus que le coût et l'inefficacité de ces programmes (le système le plus ambitieux s'est montré déficient lors de tests scriptés où tous les paramètres étaient connus à l'avance), c'est le nombre de projets qui choque. The intercept en compte 7 différents. Difficile d'imaginer qu'un projet avec moins de 2 milliards de budget va miraculeusement résoudre le problème quand un autre projet doté de 40 milliards est un échec. Pas un échec pour tout le monde cela dit car cet argent est allé quelque part et a créé des jobs dans certaines circonscriptions."

Source : The intercept

Mitch McConnell veut donner à Obama les pleins pouvoirs pour une guerre illimitée

"Dans son dernier discours sur l’État de l’Union, le président Obama a fustigé le Congrès pour ne pas lui avoir donné le pouvoir de partir en guerre contre ISIS (ou pour soutenir ISIS comme le croient de nombreux Irakiens) en disant: «Si ce Congrès veut sérieusement gagner cette guerre, et veut envoyer un message à nos troupes et au monde, vous devriez enfin autoriser l’usage de la force militaire contre ISIS.» Suite à ce discours, il ne s’attendait probablement pas à ce que deux sénateurs républicains fassent pression pour un projet de loi qui lui donnerait encore plus d’autorité qu’il n’en a demandé. Plus tôt cette semaine, le sénateur Mitch McConnell a déposé en mode d’adoption accéléré un projet de loi rédigé par la sénatrice Lindsey Graham, qui donnerait à Obama l’autorité de déployer officiellement notre armée contre ISIS et même encore plus."

Source : The Daily Sheeple Traduction Vers Où Va-t-On

Pourquoi des gouvernements sunnites comme l’Arabie saoudite sont en guerre contre les chiites ?

"Les chiites sont assis sur la totalité du pétrole et du gaz.  Alors que les sunnites et chiites ont été en compétition depuis plus de mille ans, ils ont largement co-existé paisiblement jusqu’à récemment. Pourquoi sont-ils impliqués dans une guerre ouverte au sein de plusieurs pays maintenant? Une grande partie de la géopolitique moderne est guidée par les hydrocarbures, le pétrole et le gaz. Cela s’applique-t-il aussi pour la guerre chiites/sunnites ? Oui, les États-Unis et leurs alliés soutiennent les sunnites contre les chiites… afin de faire la guerre pour le pétrole. Et il se trouve que la part du lion du pétrole au Moyen-Orient se trouve physiquement dans les pays chiites… ou dans des parties chiites minoritaires de pays à majorité sunnite. Plus précisément, comme le rapporte Jon Schwartz cette semaine dans The Intercept."

Source : Washington Blog Traduction Vers Où Va-t-On

LIBERTÉS

Le Guantanamo de New York dont l'existence doit rester secrète

"Avant chaque communication téléphonique que Fatuma Hashi a avec son frère Mahdi, des agents du FBI lui disent tout les sujets de conversation interdits : "Vous ne devez pas parler de questions politiques, ou de quoi que ce soit qui se passe dans le monde extérieur, ou bien sûr de son dossier judiciaire.""

Source : The Intercept

Guerre menée par Facebook contre la liberté de parole

"Même si une partie des opinions dont Facebook a tellement peur est en quelque sorte « xénophobe », des questions importantes se posent sur les raisons de leur interdiction. La parole, au lieu de la violence, est l'un des meilleurs moyens qu'ont les gens d'exprimer leurs sentiments et leurs frustrations. Si l'on enlève le droit de parler de ses frustrations, il ne reste que la violence. L'Allemagne de Weimar, pour ne donner qu'un exemple, avait des quantités de lois contre les discours de haine qui devaient limiter l'expression du type de discours que n'aimait pas l'état. Ces lois n'ont rien fait du tout pour limiter la montée de l'extrémisme ; elles ont fait des martyrs de ceux qui étaient poursuivis et ont persuadé un plus grand nombre de personnes encore que parler ne servait plus à rien."

Source : Gatestone Institute

MARCHÉS FINANCIERS

Les spéculateurs ont l’une des plus importantes positions vendeuses de l’histoire !

"Aujourd’hui kingworldnews est heureux de partager l’extrait d’un article qui montre que les petits spéculateurs ont l’une des plus importantes positions vendeuses de l’histoire. Est-ce que cet événement exceptionnel auquel nous assistons serait le signal d’un renversement majeur des marchés financiers ? Cet extrait comprend également deux graphiques clés que tous les lecteurs de kingworldnews à travers le monde doivent voir."

Source : King World News Traduction Business Bourse

RÉFLEXION

Comment savoir quand votre société est au milieu d’un effondrement ?

"Comme la crise économique dans le monde devient de plus en plus apparente, je reçois des messages de lecteurs exprimant certaines préoccupations sur la perception publique de l’effondrement. Cela revient à dire qu’on peut se poser des questions sur le concept de l’effondrement perçu par une personne moyenne par rapport à la réalité de cet effondrement. C’est une question vitale dont j’ai parlé brièvement dans le passé, mais cela mérite une analyse plus en profondeur. Qu’est-ce qu’un effondrement ? Comment le définissons-nous ? Et est-ce que la notion d’effondrement est totalement incomprise dans la conscience publique ?"

Source : Alt-market Traduit par versouvaton

ÉCONOMIE

L’AIIB nomme 5 vice-présidents “non-chinois”

"La Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures est une banque d'investissement proposée par la République populaire de Chine dans le but de concurrencer le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement pour répondre au besoin croissant d'infrastructures en Asie du Sud-Est et en Asie centrale. De très nombreux pays participent avec l'exception notable des US et du Japon. Les 5 vice-présidents qui viennent d'être nommés viennent d'Allemagne, du Royaume-Uni, d'Inde, de la Corée du Sud et d'Indonésie ."

Source : South China Morning Post

Effondrement du dollar imminent ? Egon Von Greyerz vient de lancer un sombre avertissement !

"Alors que les marchés mondiaux se dirigent dans ce qui sera sûrement une nouvelle semaine folle, aujourd’hui l’homme qui est devenu une légende pour ses anticipations de quantitative Easing(Planche à billets), dans les fluctuations des devises et sur des événements mondiaux majeurs vient de lancer un sombre avertissement par le biais du site kinkworldnews. […] L’indice Baltic Dry est maintenant 98% en dessous de son sommet 2007 et 46% en dessous de son plus bas atteint en 2015. Le commerce se détériore partout et la Corée du Sud par exemple, vient de sortir ses chiffres qui ont montré une baisse des exportations de 18,5% sur le mois de Janvier. Pour un pays qui est totalement dépendant de ses exportations, cette nouvelle est une catastrophe. Les déficits commerciaux sont actuellement en hausse dans la plupart des pays… Les États-Unis sont bien sûr le meilleur exemple d’un pays qui a une gestion plus que désastreuse de ses finances. Chaque année depuis 1976, les États-Unis ont eu un déficit commercial. Cela signifie que les États-Unis ont vécu au-dessus de ses moyens depuis 40 ans. En termes simples, les États-Unis n’ont plus les moyens de payer pour ses importations et doit compter sur la dette et de l’impression monétaire pour financer ses habitudes extravagantes de consommation."

Source : King World News Traduction Business Bourse

ÉTATS-UNIS

La NSA effectue une réorganisation majeure de sa structure qui va endommager sa crédibilité

"La National Security Agency a eu une période difficile ces deux dernières années, de par sa responsabilité dans la surveillance massive des communications. Elle a annoncé un plan de réorganisation majeur selon lequel ses services "Signals Intelligence" (espionnage)" et "Information Assurance" (protection intérieure) seront combinés en un seul "directorat des opérations". Du point de vue interne, c'est un usage plus rationnel des ressources. Du point de vue externe, il est probable que la crédibilité de la NSA y perde encore plus, voici pourquoi."

Source : Washington Post

Un policier de Chicago a tué un adolescent noir et un passant innocent. Il attaque en justice pour "traumatisme permanent"

"Le policier qui a tué Quintonio LeGrier and Bettie Jones réclame 10 millions de dollars."

Source : Mother Jones

La dette des États-Unis a dépassé les 19.000 milliards de dollars…

"La dette du gouvernement fédéral américain a officiellement passé la barre des 19.000 milliards de dollars – soit 103% du PIB national – fin janvier, rapporte le Washington Times. 13 700 milliards de dollars concernent directement la dette publique détenue par les entreprises et les particuliers, et encore 5 300 milliards représentent la dette nationale du gouvernement envers la Réserve fédéral américaine (Fed). Depuis l’accession de Barack Obama à la présidence, la dette de l’État a augmenté de 8.000 milliards de dollars en sept ans pour pratiquement doubler pendant son mandat. La même dynamique avait été enregistrée par les obligations de l’État à l’époque de son prédécesseur George W. Bush. Le 2 novembre 2015, Obama a approuvé l’augmentation du plafond des emprunts pour le gouvernement. Les autorités américaines comptent revenir à la question du plafond créancier en 2017. D’ici là, la dette publique devrait atteindre 20 000 milliards de dollars."

Source : Sputnik News Traduction Business Bourse

États-Unis: la Citadelle est prise

"Dans un projet de loi d’infrastructure historique adopté en décembre, le Congrès a finalement fait sauter l’indépendance de la Fed en utilisant ses réserves et les dividendes des banques pour financer des infrastructures. Ce projet de loi n’est qu’un début. Car certains experts, y compris le candidat au Congrès Tim Canova, disent que le Congrès devrait aller plus loin et autoriser des fonds à être délivrés directement pour les infrastructures. Depuis au moins une décennie, les think tanks, les commissions et les autres intervenants ont lutté pour amener le Congrès à combler le retard impressionnant de maintenance, d’entretien et d’améliorations nécessaires pour amener l’infrastructure de la nation vers le XXIe siècle. Des pays comptant moins d’atouts ont dépassé les États-Unis en matière d’innovation et d’efficacité, tandis que notre Congrès, hors du coup, a lutté sans cesse pour éviter la falaise budgétaire, pour une réforme fiscale, une réforme du droit, et pour tenter de réduire le déficit. Les deux Chambres et les deux partis politiques conviennent que quelque chose doit être fait, mais ils ont été incapables de se mettre d’accord sur l’endroit où trouver les fonds. Les Républicains ne sont pas prêts à augmenter les impôts des riches, et les Démocrates ne sont pas prêts à couper dans les services sociaux pour les pauvres."

Source : Ellen Brown Traduction Vers Où Va-t-On

Y a-t-il un espoir pour les Américains raisonnables ?

"Tout comme beaucoup de gens – qui devraient être mieux cultivés – apprécient les pitreries perturbatrices de Donald Trump, d’autres groupes et d’autres cercles ont sûrement enduré des nuits sombres mettant leur âme à l’épreuve, alors qu’ils sont témoins de la campagne électorale 2016 qui bascule dans une tempête de rébellion, de corruption et d’idiotie. Imaginez la scène dans la pièce où Michael Bloomberg a reçu, lors de ces huit derniers mois, les tourments des gens raisonnables ! Et voici qu’après la fermeture des bureaux ce vendredi tombe la nouvelle que l’ancien maire de New York City, l’homme aux trois mandats, dévoile ses plans d’attaque pour concourir à la présidentielle comme indépendant. Des temps extrêmes appellent des mouvements extrêmes par des non-extrémistes."

Source : Kunstler Traduction Vers Où Va-t-On

23 réponses à Revue de presse internationale du 14/02/2016

Commentaires recommandés

Kiwixar Le 14 février 2016 à 09h26

“En l’an 2000, la dette mondiale totale était d’environ 87.000 milliards de dollars. Or aujourd’hui, le monde se retrouve bien au-dessus des 200.000 milliards de dollars d’endettement.”

Je voudrais pas faire ma mijaurée, mais, quelque part, qu’est-ce que ça change? On peut très bien lire le même article dans 10 ans se plaignant du monde “bien au-dessus de 400.000 milliards d’endettemement”…. Le Japon imprime à tours de bras depuis 20 ans, le pays continue son petit bonhomme de chemin, en s’appauvrissant lentement, mais pas trop vite, donnant à chacun le temps de s’habituer à vivre avec moins, à voir fondre les économies, à voir certains finir dans la rue avec un carton, mais bon, personne ne râle, les loosers gardent la tête basse, culpabilisés.

L’endettement permet à chacun d’acheter de l’énergie à crédit, d’acheter des babioles chinoises à crédit, d’être payé virtuellement du compte bancaire de l’employeur au compte bancaire “perso” sans en voir la couleur, de combler les trous avec de l’endettement qu’on fait rouler. Quelle est l’alternative à l’endettement? L’anthropophagie?

  1. Charles Le 14 février 2016 à 03h55
    Afficher/Masquer

    Une excellente revue de la crise financière.
    Ajoutons que la crise financière a pour origine une crise classique de suraccumulation de capital, comme expliqué ici: link to wp.me


  2. Kiwixar Le 14 février 2016 à 09h26
    Afficher/Masquer

    “En l’an 2000, la dette mondiale totale était d’environ 87.000 milliards de dollars. Or aujourd’hui, le monde se retrouve bien au-dessus des 200.000 milliards de dollars d’endettement.”

    Je voudrais pas faire ma mijaurée, mais, quelque part, qu’est-ce que ça change? On peut très bien lire le même article dans 10 ans se plaignant du monde “bien au-dessus de 400.000 milliards d’endettemement”…. Le Japon imprime à tours de bras depuis 20 ans, le pays continue son petit bonhomme de chemin, en s’appauvrissant lentement, mais pas trop vite, donnant à chacun le temps de s’habituer à vivre avec moins, à voir fondre les économies, à voir certains finir dans la rue avec un carton, mais bon, personne ne râle, les loosers gardent la tête basse, culpabilisés.

    L’endettement permet à chacun d’acheter de l’énergie à crédit, d’acheter des babioles chinoises à crédit, d’être payé virtuellement du compte bancaire de l’employeur au compte bancaire “perso” sans en voir la couleur, de combler les trous avec de l’endettement qu’on fait rouler. Quelle est l’alternative à l’endettement? L’anthropophagie?


    • Merle Le 14 février 2016 à 10h42
      Afficher/Masquer

      There is no alternative. On échappe pas a la gravité d’un trou noir (ou même de deux qui fusionnent).

      link to fr.wikipedia.org

      Il aurait été sage dès les années 70 d’appliquer des politiques de décroissance. Nous avons préféré la politique de la mondialisation. Il aurait été sage de contrôler la natalité, nous avons préféré l’explosion démographique (même et surtout en occident). Nous préférons aujourd’hui nous dire que nous allons coloniser mars et que les QE vont résoudre les soucis de surproduction.

      Si le moyen age nous fait tant peur, on aurait du trouver un modèle pour ne pas y revenir par attraction terrestre.

      Voici les chances de survie à la roulette russe:
      1er tour : 83%
      2ieme tour : 69%
      3ieme tour : 57%
      4ieme tour : 48%
      5ieme tour : 39%
      6ieme tour : 33%
      7ieme tour : 27%
      8ieme tour : 23%
      9ieme tour : 19%
      10ieme tour : 16%
      Etc…

      La vérité est que la concurrence des sociétés humaines empêchent la décroissance. Nous sommes donc foutus.


      • theuric Le 14 février 2016 à 14h12
        Afficher/Masquer

        Le décroissance n’est là que pour faire perpétuer le système et non pas de faire émerger de nouvelles approches politiques.
        Pour moi elle ne fait parti que d’une mauvaise solution, il y en a d’autres, comme le retour au communisme.
        Mais bon, tout cela ressemble bougrement à des choses de type il faut sauver la planète et autres loufoquerie du genre.
        L’obscure obscurantisme a tant et tant envahit les esprits que ne nous reste plus que ça comme pensée du moment.
        Mais bon, que peut-on faire face à des mouvements qui ne sont que des processus naturels et n’ont de bases que le simple réflexe?


        • Merle Le 14 février 2016 à 16h38
          Afficher/Masquer

          Aucune société ne peut croitre indéfiniment avec des ressources et un espace limités. La question est surtout que devons nous faire décroitre: ici interviennent les choix politiques. Est ce vraiment nécessaire d’être 12 milliards d’habitants sur la terre par exemple? Est ce que l’obsolescence programmée est indispensable? Etc…

          Comme le dit très bien Olivier Berruyer, décroissance, pour ou contre, ça ne fait aucune différence car elle est inévitable et déjà là depuis neuf ans.


          • theuric Le 14 février 2016 à 18h08
            Afficher/Masquer

            Choix politiques, mais quels choix politiques y a-t-il?
            Il ne peut pas y avoir d’anticipation parce qu’il n’y a pas le substrat intellectuel pouvant y mener.
            Mais regardez donc, tout le monde discute, qui sur la fragilité des banques, qui sur les surproductions monétaires, qui sur les boursouflures boursières mais la plupart des intervenants font tout pour ne pas parler de la désindustrialisation en cours.
            Bien que ce soit là que se situe la nôtre de réalité, plus même que le commerce mondial.
            Qui parle du désert industriel de la France?
            Personne!
            Qui parle de la dangerosité des éoliennes pour les oiseaux?
            Personne, surtout pas les écolos!
            Vous la voulez votre décroissance?
            Alors il vous faudra assumer les milliards de morts que cela génèrera!


            • Merle Le 14 février 2016 à 19h34
              Afficher/Masquer

              Je ne veux pas plus la décroissance que je ne veux le réchauffement climatique. Ce sont les faits d’aujourd’hui. Il n’y a plus de croissance et il y a du réchauffement climatique.

              Refuser les faits ne fera qu’empirer la situation et la rendre encore plus dangereuse.

              Et oui, vous avez raison. Nous sommes beaucoup trop nombreux sur terre et on va s’en apercevoir très vite dès que le système financier aura cessé son cirque.

              Mais les conneries ont été faites, largement, pendant quarante ans. Comment croire qu’on va se sortir de tout ce merdier sans un seul petit bobo?


        • Merle Le 14 février 2016 à 16h44
          Afficher/Masquer

          A défaut d’anticipation, la décroissance se fera de manière chaotique et irrationnelle. Comme le reste…


          • Bobforrester Le 16 février 2016 à 22h32
            Afficher/Masquer

            Les apôtres de la décroissance sont soit des apologistes cyniques de la surproduction engendrée par l anarchie capitaliste considérée comme l horizon indépassable de l organisation économique de toute société humaine soit des idiots utiles du capital financier


            • Pong Le 17 février 2016 à 08h48
              Afficher/Masquer

              Je ne comprends pas.
              Vous voulez bien nous expliquer ?


    • Pong Le 16 février 2016 à 09h15
      Afficher/Masquer

      Tout à fait exact.
      On sait que l’exercice est très risqué et a forcément une limite mais laquelle ? Sommes-nous à la veille de la rupture ou encore très loin. D’accord avec vous pour dire que quoiqu’on en dise, ça tient et ça peut tenir encore longtemps. Bien malin celui qui saura dire jusqu’à quand. Mais une chose est à peu près sûre : si ça tient encore longtemps, la rupture n’en sera que plus violente. Je ne sais plus qui disait (Orlov je crois) que les sociétés mettent beaucoup plus de temps à s’effondrer qu’on ne le pense, mais lorsqu’elles s’effondrent, elles le font beaucoup plus vite qu’on ne l’imagine.


  3. BA Le 14 février 2016 à 10h13
    Afficher/Masquer

    Vendredi 12 février 2016 :

    Inde : “chirurgie profonde” des créances des banques (gouverneur RBI).

    Le gouverneur de la banque centrale indienne (RBI), Raghuram Rajan, a estimé que les banques et autres prêteurs en Inde pourraient avoir besoin d’une “chirurgie profonde” pour venir à bout des prêts douteux et nettoyer leur bilan.

    M. Rajan, qui s’est fait connaître en particulier en anticipant l’éclatement d’une crise financière en 2008, a donné jusqu’en mars 2017 aux banques indiennes pour faire le ménage dans leur portefeuille d’actifs non performants.

    Il a prévenu jeudi, devant un parterre de dirigeants de banques à Bombay, que ce nettoyage “pourrait nécessiter une chirurgie profonde” et non des “pansements”.

    “Les prêts en cours pourraient devoir être dépréciés en raison des changements de circonstances depuis qu’ils ont été accordés”, a dit Raghuram Rajan.

    link to romandie.com


  4. Merle Le 14 février 2016 à 10h52
    Afficher/Masquer

    Chose amusante. Quand on discute avec les gens, ils ont conscience (pour les plus informés) que quelque chose va nous arriver de méchant. Les discussions sur boursorama ou autres sites de boursicotage le confirment. Mais que prévoit ils de faire? Compter sur la garantie des dépôts de l’État.

    C’est confondant de naïveté.


    • Inox Le 14 février 2016 à 13h03
      Afficher/Masquer

      Clairement oui. L’Etat sera en effet capable de garantir 100 000 euros sur les comptes. Mais strictement rien peut nous garantir que ces 100 000 euros garderont leur valeur par exemple.


    • Long Jone Silver Le 14 février 2016 à 13h54
      Afficher/Masquer

      Hello,
      Je confirmes les gens voient les choses partir en cacahuète. Mais la plus grande partie sont atteinte de fatalisme ou on baisser les bras et attendent les événements en ne pensant qu’au jour présent.
      L’état garantit les sommes versés sur les comptes. Si nous partons comme Allemagne lors de la crise entre deux guerre, avec des timbres postes à 100 millions pour l’envoie d’une lettre. Il ne restera que les yeux pour pleurer aux naïfs.


      • patrick Le 14 février 2016 à 15h36
        Afficher/Masquer

        l’état garantit via un fond de garantie de environ 2 milliards d’euros , donc en gros 30€ par français ( bébés compris ).
        juste un exemple : les fonds propres de BNP sont de 2000 milliards d’euros et BNP fait joujou avec 46000 milliards de produits dérivés … de quoi pulvériser le fond de garantie 🙂

        en plus , l’argent sur ce fond de garantie a été dépensé par Sarko pour combler un autre trou.
        donc la garantie , on peut se la mettre bien au chaud 🙂


  5. Long Jone Silver Le 14 février 2016 à 13h46
    Afficher/Masquer

    Hello,
    Je penses que comme dans l’Empire Romain à sa chute, les gens continueront à aller au marché (Grands magasins), au Colisée (Jeux TV et autres) et à croire ce que les experts en tout genre donneront comme conseils.
    Mais à la fin. On devra revenir au basic. A mon avis ies agriculteurs vont avoir un boom dans leurs professions.
    Je n’ai rien contre les immigrés tant qu’ils respectent notre mode de vie. Par contre si on tentera d’une manière ou une autre à m’imposer le Coran ou tout autre religion il y aura de l’eau dans le gaz. Peut importe ce que le politiquement correcte impose comme étiquette BHLienne ou Frankautienne.
    Les multinationales et leurs actionnaires majoritaires ne gagneront pas. Par contre ils auront détruit notre civilisation. Quelque chose de nouveau émergera que seul le temps nous montrera.


    • Merle Le 14 février 2016 à 16h55
      Afficher/Masquer

      J’ai bien peur que l’Europe ne soit un territoire perdu pour l’occident, pour un tas de facteurs:

      – démographie européenne mourante
      – démographie explosive des pays au sud
      – positionnement géographique qui l’expose à des flux migratoires incontrôlables
      – réchauffement climatique qui commence à rendre les pays du sud invivables.
      – doctrine religieuse au sud très virulente et conquérante.
      – élite et peuple “bienveillants” et inconscients des enjeux.

      L’occident ne mourra pas, mais il quittera l’Europe. Dans mon école d’ingénieur, on nous disait: “Partez maintenant car dans quinze ans ce sera trop tard”. Moi je reste.

      Par contre on peut voir un départ massif des français diplômés dans l’évolution du solde migratoire depuis cinq six ans.


  6. BA Le 14 février 2016 à 14h27
    Afficher/Masquer

    A propos des bulles de dette :

    En l’an 2000 :
    Dette des ménages : 19 000 milliards de dollars.
    Dette des entreprises : 26 000 milliards de dollars.
    Dette publique : 22 000 milliards de dollars.
    Dette des banques : 20 000 milliards de dollars.
    Total : dette mondiale de 87 000 milliards de dollars.

    En juin 2014 :
    Dette des ménages : 40 000 milliards de dollars.
    Dette des entreprises : 56 000 milliards de dollars.
    Dette publique : 58 000 milliards de dollars.
    Dette des banques : 45 000 milliards de dollars.
    Total : dette mondiale de 199 000 milliards de dollars.

    Vous avez bien lu : en juin 2014, la dette mondiale totale était de 199 000 milliards de dollars !

    Source : rapport McKinsey de février 2015 « Debt and (not much) deleveraging. »

    link to mckinsey.com


    • patrick Le 14 février 2016 à 15h37
      Afficher/Masquer

      et montant des produits dérivés ? entre 600.000 et 2 millions de milliards de dollars
      personne n’est bien sur des chiffres.


    • TZYACK Le 14 février 2016 à 20h44
      Afficher/Masquer

      Et qui en détient les créances et/ou contre-parties ???


  7. theuric Le 14 février 2016 à 18h19
    Afficher/Masquer

    L’économie me gonfle.
    Tout le monde parle d’économie sans comprendre que la vrai politique ne se fait que par de la politique et que la valeur d’une économie ne se perçoit qu’au travers d’une bonne organisation sociale organisée par une saine force publique menée par une vision politique cohérente à l’intérieur de franches frontières semi-poreuses, rien de plus, rien de moins.
    C’est le contraire qui nous conduit vers nos difficultés.
    Les événements présents n’étant que les résultats des incohérences des décennies passées.
    Et les incohérences politiques mèneront toujours à des catastrophes.


  8. OLivier P Le 24 février 2016 à 17h43
    Afficher/Masquer

    Nous ne vivons que dans de l’ incohérence.
    On nous parle d’ aller coloniser Mars et on nous promet de vivre 300 ans d’ici 40 ans.
    Mais aujourd’hui des milliers d’ enfants meurent de faim chaque jour
    et nous sommes incapable d’ organiser une société équilibrée sur Terre.
    L’inertie écœurante des politiques à prendre des décisions, qui ne concerneraient ni leur carrière ni leurs copinages, est révoltante.


Charte de modérations des commentaires