Suite de l’interview d’Emmanuel Todd…

Les graphiques suivants nous permettent de comparer les puissances relatives de la nation américaine et de ce nouvel empire allemand :

Le graphique le plus intéressant à mon sens est celui qui représente les populations actives industrielles. Le déséquilibre industriel en faveur de l’Union européenne par rapport aux États-Unis est spectaculaire. Le fait qu’en Europe il y ait des secteurs industriels encore sous-développés n’est pas négatif, au contraire : dans le domaine industriel en Europe, il existe des capacités d’expansion dans des zones à bas salaires. C’est sans doute ce déséquilibre-là qui permettrait la mise à mort du système industriel américain par l’Allemagne. Au stade actuel, c’est l’Allemagne qui veut le plus le traité transatlantique.

On constate bien le décrochage européen par rapport à l’Allemagne au niveau du PIB réel :

Et en relatif par rapport à l’Allemagne :

On voit aussi sur ces graphiques la hiérarchisation implacable de l’Europe autour de l’épicentre allemand à partir de 2005 : le décrochement des pays européens par rapport à l’Allemagne, y compris pour les grands pays, comme la France ou le Royaume-Uni.

On peut voir sur toutes ces courbes la rapidité d’une évolution qui ne fait que commencer. Peut-être qu’une partie du peuple allemand souffre de ses petits salaires, mais, globalement, le PIB par habitant finit toujours par décrocher en faveur de l’Allemagne. On se dirige vers un système où les Allemands seront bénéficiaires de l’écrasement des systèmes industriels du reste du continent.

On note également que, par rapport à ce continent sous contrôle allemand, les États-Unis seuls ne sont pas au niveau en termes de population. […] [À suivre ici]

Interview réalisée pour le site www.les-crises.fr, librement reproductible dans un cadre non commercial (comme le reste des articles du site, cf. Licence Creative Commons).

80 réponses à Le déséquilibre industriel en faveur de l’Union européenne par rapport aux États-Unis est spectaculaire, par Emmanuel Todd (4)

  1. Benj2b Le 04 septembre 2014 à 02h35
    Afficher/Masquer

    J’aimerais bien que vous ajoutiez à ce graphique une courbe montrant l’impact de la Chine dans ce domaine. Certes je comprends que l’Allemagne est le principal facteur industriel pour l’UE (même si la Chine ne doit pas être loin) mais pour les US, j’ai l’intuition que la désindustrialisation vient bien davantage de la Chine (+ Corée du Sud + Japon)… Peut-être que je me trompe, mais je trouve que Todd sous estime toujours la Chine, et j’aimerais bien qu’il développe ses arguments en la matière (certainement légitimes).


    • rototo Le 04 septembre 2014 à 08h33
      Afficher/Masquer

      la chine est déja “trop” chere (alors Japon/Corée, n’en parlons pas ^^ ), ça décolle déjà chez eux (bon tout est relatif evidemment vu d’Europe…) c’est plutot le Vietnam maintenant pour la main d’oeuvre (très) bon marché…


      • Benj2b Le 04 septembre 2014 à 18h04
        Afficher/Masquer

        Oui enfin l’Allemagne, la Corée du Sud et le Japon sont certes chers (bien qu’aidé par l’Europe de l’Est dans le cas de l’Allemagne et la Chine dans le cas des 2 autres) mais sont les pays qui à l’échelle de la planète ont des excédents commerciaux gigantesques (voir la théorie de Todd sur les typologies familiales qui explique selon lui cet état de fait). Le problème n’est donc pas simplifiable à un simple problème de coût. Todd parle ici de l’hégémonie Allemande est matière industrielle, certes aidé par la main d’oeuvre cheap d’Europe de l’est, mais cette main d’oeuvre est de toute façon plus chère que celle du Vietnam ou du Bangladesh. In fine les chiffres des excédent commerciaux chinois sont là et j’aimerais bien mettre tout ça en perspective (surtout quand Todd parle non plus uniquement de l’industrie Européenne mais des US).


    • C Balogh Le 04 septembre 2014 à 09h36
      Afficher/Masquer

      euh, le titre me pose question, il y est question d’états-Unis et de l’union européenne et ensuite il est écrit, états-unis et empire allemand.
      Peut-être qu’il faudrait écrire” Les différences entre les états-unis et l’empire allemand”?
      Parce que si c’est l’ue, ben, ça se passe à Bruxelles, avec les lobbies qui ne sont pas majoritairement allemands.


      • C Balogh Le 04 septembre 2014 à 09h40
        Afficher/Masquer

        Y a t-il une, des sources à l’affirmation que c’est l’Allemagne qui veut le plus le TAFTA?


        • chios Le 04 septembre 2014 à 10h48
          Afficher/Masquer

          Je n’ai pas la “source” sous la main, mais j’ai lu qu’elle s’opposait à la fameuse clause du tribunal d’arbitrage pour régler les problèmes entre états et entreprises, cela étant contraire à sa constitution.


    • H Marteau Le 04 septembre 2014 à 13h49
      Afficher/Masquer

      Bonjour,
      Pourriez-vous préciser 2 points :
      – La différence entre emplois industriels et emploi dans l’industrie manufacturière ?
      – Ce que signifie PPA de PIB réel par habitants ?

      Merci


  2. Plus rien Le 04 septembre 2014 à 03h18
    Afficher/Masquer

    C’est le seul blog qui montre que le TAFTA profitera à l’Allemagne. C’est bien vu! On aurait pu penser que les États unis étaient protégés par le dollar, mais l’exemple du royaume-uni semble vous donner raison pour la suite des événements.


  3. vladimir tchernine Le 04 septembre 2014 à 04h48
    Afficher/Masquer

    Il finira par me convaincre, mais c’est notre avenir, éventuellement proche et la guerre éminente c’est les US, aujourd’hui et maintenant.


    • chios Le 04 septembre 2014 à 06h58
      Afficher/Masquer

      “c’est notre avenir, éventuellement proche”
      C’est vrai, il décrit un “bloc continental américain”, ce qui n’est pas la situation actuelle.
      Et il y isole EU et UE.

      Le point faible de l’Allemagne outre sa démilitarisation, c’est son besoin de ressources pour réaliser son potentiel, même hégémonique, or, à part les states, je ne vois pas où elle ira les chercher, à moins qu’elle n’ait “vassalisé ” la Russie. elle aussi?

      Sans la Russie, dans ce scénario, l’Allemagne reste extrêmement tributaire des states.


      • chios Le 04 septembre 2014 à 07h23
        Afficher/Masquer

        d’autre part un tweet d’un thinktank fort influent aux states,
        Ian Bremmer, président de eurasiagroup, est toujours consulté par Charlie Rose sur la Chine et la Russie.
        Ses “credo”
        Les states sont en plein déclin dans leur relations internationales, mais pas du tout au point de vue intérieur.
        Le gaz de schiste va permettre une relance des states.
        Son cheval de bataille est la lutte contre le capitalisme d’Etat, représenté par la Chine et la Russie

        ian bremmer @ianbremmer · 2 sept.

        Of all the strains in intl relationships under the Obama Admin, the one with most far reaching geopolitical consequence: US-Germany

        De toutes les tensions dans les relations internationales sous l’administration Obama, celle qui risque d’avoir le plus de conséquences à long terme, est celle des EtatsUnis-Allemagne…

        En cela, il rejoint Todd….


        • Kiwixar Le 04 septembre 2014 à 08h13
          Afficher/Masquer

          “Le gaz de schiste va permettre une relance des states.”

          C’est une bulle sur une industrie qui n’est pas rentable, et dont les puits s’épuisent très très rapidement.

          “Son cheval de bataille est la lutte contre le capitalisme d’Etat, représenté par la Chine et la Russie”

          Mais l’Etat fédéral US est lui aussi pantagruélique, notamment avec ce qui en dépend :
          – l’industrie militaire
          – le système financier sauvé par l’Etat
          C’est bien cette soviétisation des US qui est en train de les tuer.


          • chios Le 04 septembre 2014 à 09h40
            Afficher/Masquer

            Mon intention était seulement de situer idéologiquement cette personne.

            “C’est bien cette soviétisation des US qui est en train de les tuer.”
            Moi, je crois que c’est ce qui les “sauve”, ou plutôt les a sauvés jusqu’ici…


            • Kiwixar Le 04 septembre 2014 à 12h04
              Afficher/Masquer

              Dmitri Orlov a montré de très nombreux points communs entre l’URSS et les US actuels (USSA comme ils sont souvent appelés sur les sites alternatifs)(USSR = URSS). La soviétisation ne concerne que les riches aux US (“mutualisation des pertes”), sans les avantages de l’URSS : logement, lien social et santé publique.
              C’est à cause de ces 3 points qu’Orlov pense que l’effondrement des US sera apocalyptique, contrairement à l’URSS où ça a été dur, mais pas apocalyptique. Et la Russie a eu pétrole/gaz pour remonter la pente…


          • Alae Le 04 septembre 2014 à 16h46
            Afficher/Masquer

            Est-ce qu’on peut parler de soviétisation à propos des rapports entre le gouvernement américain et son complexe militaro-industriel, qui est constitué d’une myriade de corporations privées ?
            N’est-ce pas plutôt d’un Etat réduit au statut de porte-parole d’une multitude d’entreprises privées et de ses lobbies afférents qu’il faudrait parler ?
            Quel nom donner à un tel système ? Certainement pas socialiste, et encore moins communiste ou soviétique.
            La liste des boites privées, américaines ou multinationales, du complexe militaro-industriel américain:
            link to militaryindustrialcomplex.com

            Et un bon article sur l’asservissement de l’Etat américain à son lobby militaro-industriel.
            link to aljazeera.com


        • C Balogh Le 04 septembre 2014 à 10h00
          Afficher/Masquer

          oui, bien sûr ils ne s’adressent qu’à Merkel, car ils n’ont qu’elle comme représentant de l’UE.Si les autres faisaient leur travail, les usa s’adresseraient aussi à eux.
          ça arrangerait bien les anglish que nous ayons une peur grandissante de l’Allemagne et la mémoire n’est pas morte.’les boches”
          L’europe serait destabilisée une de fois de plus et pour le profit de qui?
          Je suis dubitavie pour ce qui est ce Todd, ces propos sur l’Allemagne ont de la consistance personnelle.Un historien neutre ne parlerait pas comme cela.
          et il serait prudent, amener l’idée de l’empire Allemand c’est ressuciter le passé.
          De plus, Todd nie les autres peuples en admettant pour son hypothèse qu’ils ne sont rien que des dominés!!!
          C’est bien peu de respect pour nous autres terriens.


          • Charles Michael Le 04 septembre 2014 à 19h18
            Afficher/Masquer

            Cher Magyar,
            Je comprend assez bien vos réaction, surtout que justement Orban ne suit pas la ligne orthodoxe UE. Résultat il est assimilé à 1 parti d’extrème droite, qui le soutient mais qui n’est pas le seul.
            Effectivement pas de respect pour nous autres terriens, mais une belle démonstration d’affection et une incitation à réagir ou au moins connaitre les termes du choix.
            S’il y en a encore un.


  4. isidore Le 04 septembre 2014 à 04h55
    Afficher/Masquer

    L’industrie est un bon signe de quelque chose , mais quoi ? Todd reprend là une distinction empirique sans l’interroger . Pourquoi le ferait il puisque personne ne le fait , sauf Alfred Sauvy qui a introduit une autre version selon le critére de la productivité .
    Mais pourquoi les films sont ils classés production industrielle et pas les logiciels ou la climatisation ? Sans parler du transport et de la distribution de l’electricité qui au contraire des Lamas en lévitation ne bougent pas par l’opération de l’esprit . On a ainsi comme les ex classifications animales des notions étranges , comme par exemple le Kiwi chez les Chinois classé souris végétale , à cause de ses poils .

    Mais aussi pourquoi ne pas appliquer aux USA , le méme critére que pour l’Allemagne : prendre en compte la production US hors frontiére . C’est quand méme d’eux que vient l’existence des firmes multi ou trans ou supra -nationales , suite aux lois anti-trusts . Et elles sont conséquentes quand méme ces activités hors continent .


    • chios Le 04 septembre 2014 à 08h13
      Afficher/Masquer

      “Mais aussi pourquoi ne pas appliquer aux USA , le méme critére que pour l’Allemagne : prendre en compte la production US hors frontiére ”
      Oui, il faut savoir de quoi on parle..la production en Chine, y compris par l’Allemagne, est-elle de nature différente que les petites mains de Pologne, de Roumanie et de Bulgarie…des statistiques ‘nationalistes”???versus “capitalistes”???

      “L’industrie est un bon signe de quelque chose , mais quoi ? ”
      Faire jouer la “comptétition” sur “qui a le plus d’industrie?” alors qu’on est manifestement en “surproduction”. Est-ce là le problème?
      Ex les “mers” de voitures invendues
      link to buzzly.fr


      • rototo Le 04 septembre 2014 à 08h39
        Afficher/Masquer

        ces photos datent justement tres majoritairement de 2008-2009, ce qui est amusant pour un article de 2014… certes avec un peu de “bol” et une nouvelle vague de panic attack financiere comme celle de 2008, on va peut etre voir ces parkings geants refleurir autour du globe dans des proportions similaires, mais en attendant que ça se reproduise, ça tient du hoax antidaté.

        link to hoax-slayer.com


        • chios Le 04 septembre 2014 à 09h34
          Afficher/Masquer

          Merci de le signaler, rototo, j’ai vite réalisé en lisant les commentaires de quoi il s’agissait, mais le commentaire était posté…

          Néanmoins, je pense que nous sommes en surproduction chronique au niveau mondial, chacun cherchant à grimper le plus vite possible dans les statistiques pour se positionner favorablement au moment où les pénuries commenceront à se faire sentir.
          Peut-être effacer les deux posts? (au modérateur éventuel)


          • isidore Le 04 septembre 2014 à 15h28
            Afficher/Masquer

            Non , Non , Non , faut pas effacer . Ce qui est dit est dit . La surproduction . Ben oui l’endettement US çà suit pas . Y en a aux States qui trouvent que c’est trop .
            Y a encore des Américains lucides . Plus qu’on ne croit . Parce que si on demande à un Américain si New York c’est Américain , alors que nous nous la perçevons comme la vraie capitale Américaine , ils nous répondent que non . Ils perçoivent cette ville comme un corps étranger . On se demande pourquoi ?


  5. Charles Michael Le 04 septembre 2014 à 05h35
    Afficher/Masquer

    Encore une fois Emmanuel Todd observe les fondamentaux, une représentation la plus objective possible de la réalité, et leurs évolutions sur le long terme.

    Les USA, le Royaume Uni (une prière pour le Oui en Ecosse ?) et la France ont dans le PIB une part du secteur industriel de 12,5 ,14 et 11.5% respectivement. Les deux premiers font du QE (Quantitaive Easing) alimentant des bulles financières.

    La France collectionne les nains de jardins.


  6. perceval78 Le 04 septembre 2014 à 06h28
    Afficher/Masquer

    L’intérêt de l’Allemagne en Ukraine est donc :

    1) d’éviter que le conflit dégénère
    2) s’arranger avec les russes pour couper l’Ukraine

    La non vente des Mistrals arrange les Allemands car ca affaiblit la France

    Manfred Weber @ManfredWeber · 12h
    Wise decision from @Elysee not to deliver #Mistral to Russia. #EU must stand united! @EPPGroup

    Manfred Weber n’hesite pas a se faire prendre en Photo avec Andriy Parubiy

    Les polonais sont dans leur jeu habituel

    1) contre les russes
    2) contre les allemands

    Ce qui explique la position de Radek SIkorski

    WARSAW, Poland (AP) — Poland’s Foreign Minister Radek Sikorski says that his country is “surprised” by Germany’s reluctance to approve an increase of NATO troops in its eastern member states, which feel threatened by Russia’s role in the armed conflict in Ukraine.

    His remarks were published by the Gazeta Wyborcza daily Wednesday, on the eve of a high-stakes NATO summit that is to decide on a response to the conflict.

    Poland and three Baltic states that shed Moscow’s control and joined NATO are concerned for their security and want more of the pact’s troops on their territory as a deterrent.

    Asked about Germany’s opposition to the idea he said Poland is “surprised that some Western European countries are so restrained on the issue of strengthening the Eastern flank.”


    • perceval78 Le 04 septembre 2014 à 06h30
      Afficher/Masquer

      Intérêt de Russes

      1) couper l’Allemagne des USA
      2) ne jamais laisser l’Allemagne avoir la bombe
      3) taper sur les polonais et les ukrainiens

      C’est pas incohérent


      • perceval78 Le 04 septembre 2014 à 06h33
        Afficher/Masquer

        La stratégie actuelle de la France

        ne pas facher les US,ne pas facher les Polonais, ne pas facher les allemands, ne pas facher les russes (la vente est simplement suspendu), je pense que ca va pas le faire


        • Patrick Luder Le 04 septembre 2014 à 08h06
          Afficher/Masquer

          il n’y a plus de stratégie, il y a juste réaction à chaud et au coup par coup, sans vision globale et sans aucun but …


          • Crapaud Rouge Le 04 septembre 2014 à 09h46
            Afficher/Masquer

            sans vision globale et sans aucun but” : c’est exactement ça. Et quand on voit Hollande parler des pauvres comme des “sans dents“, et baisser son froc sur les Mistral, on peut ajouter : “sans c***” !


      • Charles Michael Le 04 septembre 2014 à 19h31
        Afficher/Masquer

        Perceval,

        Vous êtes doués pour les recherches et mettre les liens, si, si, rendons à César.
        Les liens entre la Russie et l’Allemagne sont anciens, multiples et complexes.
        – en grande partie l’administration, la justice, l’encadrement militaire de la Russie ont été établis et fourniis par des Allemands et ce depuis au moins cinq siècles.
        – la ligue hanséatique et ses origines Baltes germaniques avec des noms latin comme le saint Empire
        – le réarmement nazie aidé par Staline, essais des panzers en URSS, puis les purges de l’armée rouge

        Tout ça vous aller vous (et nous) régaler.


  7. isidore Le 04 septembre 2014 à 06h33
    Afficher/Masquer

    Une observation qui n’est pas fondamentale non plus mais judicieuse de la part de Todd c’est son incidente sur le tropisme Allemand pour le tafta .
    En effet il y a une espéce d’Américanisation des Allemands , au travers de l’externalisation économique à l’Est , mais aussi en conséquence de la finance . Il se pourrait que la rupture de l’Euro leurs soit plus profitable , un Mark plus fort ce serait une désindustrialisation intérieure , mais un atout pour racheter l’extérieur et des revenus financiers plus confortables .
    L’ambiguité Allemande tient au fait que cette externalisation est à peine entamée et les syndicats Allemands ausi bien professionnels que salariés toujours aussi puissants .
    Certes les Allemands n’ont pas la méme approche de la révolution que nous : le Rienzi de Wagner c’est étrange , pour nous . Mais cette Américanisation leur a causé déjà de sérieux déboires dans les années 20 . Les capitaux ‘US’ ou Allemands vers les US ce sont tirés brusquement avec la crise , les laissant comme çà dans le marasme dépressif avec Hitler à la clé . On comprend par là une certaine appréhension pour des Allemands nombreux dont les revenus financiers ne sont pas essentiels .
    Je préfererai qu’on espére plutot dans ce second aspect des Allemands , que dans leur normalisation ‘occidentale’ . Méme dans une famille souche le patriarche n’est pas un despote oriental .


  8. abfab Le 04 septembre 2014 à 06h55
    Afficher/Masquer

    Attention, il ne faut pas oublier de prendre en compte la dynamique démographique, population vieillissante en Allemagne (concentration des richesses par un diviseur plus faible, d’où un PIB/habitant en hausse (et des écarts important entre les riches allemands de ‘souche’ et les pauvres immigrés turques à bas salaires), et à l’opposé la population française en hausse d’où une dilution du PIB par habitant. Ce n’est pas le cas pour les autres pays, le PIB brut par pays serait intéressant à regarder.


  9. perceval78 Le 04 septembre 2014 à 07h18
    Afficher/Masquer

    Un nouvel article de Robert Parry : les raisons de la crise ukrainienne
    =
    link to consortiumnews.com
    =


  10. Patrick Luder Le 04 septembre 2014 à 08h00
    Afficher/Masquer

    Y en a un peu marre de tous ces graphiques qui se rapportent à un PIB qui ne veut plus rien dire. La part finances-assurances-bourse dénature toutes les études se rapportant au PIB. Voir commisison Stiglitz : link to fr.wikipedia.org // link to fr.wikipedia.org


    • TARTAR Le 04 septembre 2014 à 10h38
      Afficher/Masquer

      @ Patrick Luder

      +++++++

      Le PIB ou GDP ,comme le taux de chômage “corrigé des variations saisonnières”, pas crédible…

      link to fr.wikipedia.org

      Je m’étonne toujours de la confiance qu’accordent les économistes à des graphiques inventés par les stats à la botte des ministres des finances…


  11. France41 Le 04 septembre 2014 à 08h17
    Afficher/Masquer

    Cette obsession vis à vis de l’Allemagne ( je ne dis pas que les analyses sont inexactes) me fait

    penser à une cours d’école ou on recherche UN coupable pour les disputes.

    Nous français, on fait quoi, au lieu de gémir et de dire continuellement que les allemands sont

    méchants


  12. FL Le 04 septembre 2014 à 09h01
    Afficher/Masquer

    Ce que démontre E. Todd c’est que l’Allemagne à sa propre une politiques. Les gouvernants allemands utilisent dans l’intérêt de leur pays tous les moyens et toutes les opportunités qui se présentent.
    Bref, l’Allemagne est un pays!

    Et la France? Pour l’instant elle est moins stratégique que la Pologne ou la Lituanie aux yeux des Etats-Unis…

    Alors l’effondrement total de notre cher pays…bon ou pas bon?


    • perceval78 Le 04 septembre 2014 à 09h19
      Afficher/Masquer

      juste un petit calcul @FL

      France = 66 Millions d’habitants
      France = 1 commissaire Moscovici

      Allemagne = 82 Millions d’habitants
      Allemagne = 1 commissaire Oethinger, 1 chef du parlement européen

      Pologne +Lituanie+Estonie+Lettonie+Danemark+Suède+Finlande+Luxemb=67 Millions d’habitant
      Pologne +Lituanie+Estonie+Lettonie+Danemark+Suède+Finlande+Luxemb.=
      le remplacant de Van Rompuy : Tusk (polonais)
      le remplacant de Barroso : Juncker (luxembourg)
      6 commissaires

      Comme disait laurence Parisot à Zbigniew Brezinski ce matin : Vive la france !!


  13. draxredd Le 04 septembre 2014 à 09h57
    Afficher/Masquer

    Passionnant.
    Mais… comme tout est ramené (à raison) à un ratio par habitant, il me semble important de mettre en chapeau de ces graphiques un tableau comparatif des dynamiques démographiques à l’oeuvre, qui expliquent, au moins autant que le “génie industriel allemand”, une part de ces variations.

    Cela montre bien qu’a la fin, l’économie c’est les êtres humains*ressources^energie. les théories économiques, monetaristes et autres fumisteries sont autant de discours de Diafoirus.


  14. Nerouiev Le 04 septembre 2014 à 10h35
    Afficher/Masquer

    Ce qui est important aussi c’est la qualité de la vie et sa disparité, que ne représente pas forcément le PIB par habitant. Je pense qu’on peut la juger par le taux de travail au noir rendu nécessaire et qui, s’il est plus important dénote un mal être réel des gens quant à leurs comparaisons relatives des uns par rapport aux autres : un besoin d’équilibre social ?
    On s’aperçoit que les pays du Sud européens sont mieux lotis que ceux de l’Est :
    link to journaldunet.com


  15. cepamoi Le 04 septembre 2014 à 11h04
    Afficher/Masquer

    Bah … tout ça ne veut pas dire grand chose … Si on regarde ce qui s’est passé au 19è siècle on constate que les pays qui se sont développés sont ceux qui avaient les sources d’énergie pour faire tourner les machines, c’est à dire le charbon, car sans énergie les machines ne tournent pas et ne produisent rien.

    L’accès aux sources d’énergie est donc primordial pour un pays … pétrole, nucléaire et son avenir en dépend.


    • Nerouiev Le 04 septembre 2014 à 11h10
      Afficher/Masquer

      … et les USA voudraient bien s’emparer des ressources fabuleuses de la Russie et qui n’a que 140 millions d’habitants.


      • cepamoi Le 04 septembre 2014 à 11h28
        Afficher/Masquer

        Là se pose la problématique hitlérienne : Un peuple méritant doit il se contenter d’un espace vital limité alors qu’un peuple obscur dispose de ressources gigantesques?


        • chios Le 04 septembre 2014 à 15h41
          Afficher/Masquer

          J’en lèverais “problématique hitlérienne et “méritant”.

          Et oui, je trouve aussi, il y a là une injustice primaire, mais en général, un peuple obscur, ou simplement moins bien armé, se fait vite envahir….voyez les Amériques, du nord au sud…et pourquoi les russes s’occupent autan de leur défense.


        • Van Le 04 septembre 2014 à 21h11
          Afficher/Masquer

          sa lui a pas réussi Hitler donc faut pas trop pousser , rien nest figé dans le temps , l’âge de pierre ne s’est pas arrêté faute de pierre .

          après a vouloir trop se focaliser sur les ressources naturelle les empires négligent les autre facteur de prospérité après ils se casse la gueule .


  16. perceval78 Le 04 septembre 2014 à 12h14
    Afficher/Masquer

    tu parles de cet article @olpsosoch ?
    =
    link to arretsurimages.net
    =


    • perceval78 Le 04 septembre 2014 à 12h29
      Afficher/Masquer

      C’est l’impossibilité de gérer ces deux informations en même temps, de leur donner le même statut, la même importance, de les considérer avec un esprit critique égal, de les admettre à égalité comme potentiellement vraies ou fausses qui, d’un 14 l’autre, définit l’état de guerre dans le têtes (jusqu’à y instiller l’idée que le camp adverse a gagné la bataille, comme l’affirmait en toute bonne foi le journaliste du Monde Piotr Smolar

      1) Daniel Schneidermann fait partie des gens que j’apprécient vraiment
      2) évidemment qu’il y a quelques russes en novorussia
      3) egalité ?
      a ma droite Berruyer + Sapir = 2 hommes que je qualifierais de musclés mais peu fortunés

      a ma gauche : (facon de parler) la CIA , la NSA, le MOSSAD, la DGSE sous dependance, le BND allemand, Wall Street, GS,BNP,JP Morgan,les chicago Boys,les néos cons fous + cerise on the Cake valeri Klistchko Double champion du monde poids lourds c’est surtout lui qui me fait peur.

      4) smolar de bonne foi : duquel il parle Piotr , Eugeniusz, Alexander ?
      celui qui sponsorise l’ecfr ? celui qui parle d’envoyer l’OTAN en ukraine ? ou du pseudo journaliste du monde ?


      • perceval78 Le 04 septembre 2014 à 12h39
        Afficher/Masquer

        La surveillance 3.0 de nos élites va s’imposer très rapidement comme la seule alternative crédible pour la survie de l’espèce : smolars , ecfr , mendras, …
        =
        link to twitter.com
        =
        link to twitter.com
        =


    • Olposoch Le 11 septembre 2014 à 11h25
      Afficher/Masquer

      @perceval78
      Devenu très ardu pour moi d’échanger sur certains sites… rue89 “perd” mes coms, les-crises pareil (quand je change mon pseudo ça passe), le “guardian” et l’inénarrable Shaun Walker me bloque (et qui vient bizarrement de livrer un papier sur Azov plutôt utile…), je pense être considéré comme un troll, donc…


  17. charlus Le 04 septembre 2014 à 12h15
    Afficher/Masquer

    “Peut-être qu’une partie du peuple allemand souffre de ses petits salaires, mais, globalement, le PIB par habitant finit toujours par décrocher en faveur de l’Allemagne”.
    Cette phrase est caractéristique de la démarche d’Emmanuel Todd, qui refuse de voir que les politiques d’austérité touchent sûrement (et non “peut-être”) le peuple allemand. Ce qui le gène, ce n’est pas la pauvreté qui résulte de ces politiques, ni que les inégalités se creusent partout, et il se moque probablement de la pauvreté en France autant que de la pauvreté en Allemagne. En revanche, il ne supporte pas de voir la France derrière l’Allemagne en terme de PIB. Emmanuel Todd est simplement chauvin.

    Je trouve tout à fait déprimant de voir sur ce site jusque là si intéressant, ces délires sur “l’empire allemand”. Etant donné le lourd passé nazi en Europe, il n’est pas difficile d’exciter les passions contre l’Allemagne. Mais dresser les peuples les uns contre les autres est dangereux.


  18. F. Le 04 septembre 2014 à 12h19
    Afficher/Masquer

    Est-ce qu’on pourrait ajouter la Suisse dans les graphiques pour voir?


  19. Nicolas Anton Le 04 septembre 2014 à 12h22
    Afficher/Masquer

    Pour ma part, je reste totalement convaincu que c’est la France qui détient les clés de l’Europe car nous sommes les seuls à être en pôle position pour en sortir, les Allemands n’ayant aucun intérêt d’un retour à des monnaies nationales dévaluées.
    Todd ne devrait pas se laisser impressionner par un pays qui pratique des salaires à 3€/heure et qui mise surtout sur les exportations vers les clientèles fortunées, sans parler de son déclin démographique.

    Évidemment il faudra d’abord reconduire gentiment chez lui, le type avec les lunettes sous la pluie.


  20. charlus Le 04 septembre 2014 à 12h50
    Afficher/Masquer

    “Peut-être qu’une partie du peuple allemand souffre de ses petits salaires, mais, globalement, le PIB par habitant finit toujours par décrocher en faveur de l’Allemagne.” Je trouve ça caractéristique de la démarche de Todd. Il n’y a aucun doute que les jobs à un euro existent, il n’y a pas de “peut-être” qui tiennent. Mais il faut incriminer le peuple allemand dans son ensemble. Je ne pense pas qu’Emmanuel Todd se soucie plus de la pauvreté en France qu’il ne se s’en soucie en Allemagne. En revanche son sang ne fait qu’un tour si le PIB français est inférieur au PIB allemand. Emmanuel Todd raisonne en nationaliste.

    J’ai du mal à comprendre qu’on puisse accepter ces provocations sur “l’Empire allemand”. Dresser les peuples les uns contre les autres est dangereux.


    • AntiDrahi Le 05 septembre 2014 à 19h49
      Afficher/Masquer

      On remarque en effet plus en plus de personnalités proches du PS/FDG entretenir une haine anti-allemande, à travers le double-mensonge que le problème de l’Europe, c’est que les Allemands la dominent.
      Non seulement ce sont les Américains qui la dominent en la neutralisant, mais le problème n’est pas l’Allemagne, mais la France, dont les dirigeants incapables espèrent une fuite en avant. Leur rêve, c’est un impôt direct européen qui ferait de leur incurie le nouveau standard continental !


  21. perceval78 Le 04 septembre 2014 à 12h52
    Afficher/Masquer

    La France ayant accepté de se plier au diktat US, ne reste plus que l’ Allemagne a convaincre, quels sont les pressions exercées , commencons par l’ECFR 🙂
    =
    link to ecfr.eu
    =


    • perceval78 Le 04 septembre 2014 à 12h58
      Afficher/Masquer

      Toomas Ilves le président Estonien, au passage je vous recommande le magazine en ligne project-syndicate , qui est très lu par les élites neo-cons like
      =
      http://www.project-syndicate.org/commentary/tobias-bunde-et-al-call-for-france–germany–and-poland-to-reassure-member-states-near-russia
      =
      Though Germany, long accused of being a “bear hugger,” has recently become much tougher on Russia, German politicians continue to oppose new bases or permanent structures in Poland or the Baltic states for fear of adding fuel to the fire. Without its two important neighbors at its side, Germany is unlikely to take part in a mission involving the permanent deployment of rotating units.

      German participation, however, would send a strong signal not only to the Kremlin, but also to its allies. This visible defense commitment would also allow Germany, sometimes suspected of seeking neutrality, to pursue new diplomatic engagements with Russia.


      • perceval78 Le 04 septembre 2014 à 13h00
        Afficher/Masquer

        les polonais of course

        Bartosz Cichocki ‏@B_Cichocki Sep 1

        It shld read: Germany limits NATO Missile Shield to non-Russian threats—amid deterioration of article five guarantees link to spon.de
        =


        • perceval78 Le 04 septembre 2014 à 13h01
          Afficher/Masquer

          NATOSource sponsorisé par Airbus Group Tom Enders

          Ah ben oui ils sont pas gentils les Allemands ils diminuent leur budget defense

          NATOSource ‏@NATOSource Sep 1

          Obama’s plan for NATO allies to spend more on defense was DOA after Germany cut defense budget by $1 billlion link to defensenews.com


          • perceval78 Le 04 septembre 2014 à 13h05
            Afficher/Masquer

            Mais les Allemands résistent (Deutschland Uber Alles)

            1)Merkel refuse de bafouer l’accord de 1997

            thomas_wiegold ‏@thomas_wiegold Sep 1

            Merkel, in speech to parliament, stresses that Germany will stick to #NATO-Russia founding act from 1997

            2) l’allemagne constate la defaite ukrainienne

            Hans de Vreij ‏@hdevreij Sep 1

            Der Spiegel (Germany) quotes a high-ranking #NATO source and writes that #Ukraine has lost the war link to spiegel.de

            3) et oui l’Allemagne si prompt a taper sur la grece ne veut pas taper sur les russes, oh les mechants !!!

            Ksawery MetaKowalski ‏@KMetaKowalski Sep 1

            @thomas_wiegold @mmagierowski Germany FAILS to lead the Europe..they were first on small Greece – against Russia they are not so active…

            4) meme les ukrainiens se plaignent des allemands

            espressino ‏@ulvdis Aug 31

            #Germany oppose #Poland, #Lithuania, #Estonia, #Latvia & #Canada’s wish to denounce #NATO-#Russia Founding Act


  22. isidore Le 04 septembre 2014 à 13h17
    Afficher/Masquer

    On manque de statistiques pour juger , mais on a des témoignages interessants , avec Marco Polo , pas simple touriste , (envoyé du Pape , ‘marchand’ conséquent de Venise , gouverneur d’une province Chinoise clé sous Koubilai : le Setchouan , plaque tournante du commerce international à l’époque .) . Traduit en moderne la Chine avait de loin , le plus gros Pib et le plus gros Empire .
    Sous l’effet des Khans Mongols qui lui ont imposé la premiére monnaie à cours forcé , en papier ( fiduciaire c’est excessif ) la Chine s’est appauvrie et dépeuplée , par contre Venise est passée de l’argent à l’or comme réserve . Et le rapport normal entre ces deux métaux a basculé de l’Extréme-Orient à l’Occident .
    Marco Polo revenu de son long voyage ne s’est pas contenté d’écrire ses mémoires , il est devenu membre actif du pouvoir à Venise , a réformé le pouvoir du Doge selon les régles Mongoles , construit un Arsenal gigantesque . Cependant il a préparé la ruine d’un commerce et d’une finance normales , organisé par Florence , celui de l’Europe du moment .

    Conséquences : çà commence , mais on pourrait remonter plus tot , par la ruine des Bardi , çà nous donne la guerre de Cent Ans , la peste et le choléra , une régression démographique sans précédent , en Chine , comme en Europe .

    L’imprimerie est certes une invention merveilleuse , qui nous a donné les humanistes , mais son succés fulgurant est surtout du aux lettres de changes , sa principale activité .

    Il me semble que des phénoménes analogues se produisent dans notre actualité avec en haut et au centre , non plus Venise , mais New york . Le pole du futur serait alors en Californie ? ou a Shangai ou Singapour ?


  23. perceval78 Le 04 septembre 2014 à 13h20
    Afficher/Masquer

    C’est quoi l’OTAN : le grand général 1966 ! ce que c’est beau
    =
    link to youtube.com
    =


  24. perceval78 Le 04 septembre 2014 à 13h56
    Afficher/Masquer

    Bon, je sais bien qu’ Andrew Michta dit que les symboles on s’en fous, il faut tenir compte d’ après d’autres néo-cons du sens du symbole des Russes.

    Incroyable Ribbentrop + Bismarck dans un seul homme, c’est le retour du reich 2 + 3

    karl-theodor-zu-guttenberg se plaint que les américains sont excédés par les européens !!!
    c’est pas n’importe qui :

    1) ministre de la défense
    2) son beau père est le fils de Ribbentrop (le pacte ben oui le symbole)
    3) marié à une Von Bismarck (ben oui quand même)
    4) accusé par des généraux allemands d’avoir menti sur des victimes civiles
    5) accusé de plagiat (bref très moderne)
    6) CSU comme Tom Enders
    =
    link to online.wsj.com
    =
    fiche wiki Karl-Theodor_zu_Guttenberg
    =
    link to fr.wikipedia.org
    =
    fiche wiki Joachim Von Ribbentrop
    =
    link to fr.wikipedia.org
    =
    vu coté allemand
    =
    link to youtube.com
    =
    vu coté russe
    =
    link to youtube.com
    =


    • perceval78 Le 04 septembre 2014 à 14h11
      Afficher/Masquer

      Guttenberg remet un prix a klistcko le maire de Kiev il y a une semaine
      =
      link to youtube.com
      =
      Gutte,berg et le dialogue transatlantique (en allemand)
      =
      link to youtube.com
      =
      Guttenberg se plaint d’obama à CNN
      =
      link to youtube.com
      =
      Guttenberg a une conférence CSIS : un Sikorski Allemand ?? (en anglais)
      =
      link to youtube.com
      =
      Guttenberg parle de la crise global au Petseson Institute : Anglais
      =
      link to youtube.com
      =
      Guttenberg et l’affaire Snowden : Brookings institute Anglais
      =
      link to youtube.com
      =
      Guttenberg Story : Allemand
      =
      link to youtube.com
      =
      Guttemberg et une veillée au flambeau Allemand (ca ca va inquieter Todd !!!)
      =
      link to youtube.com
      =
      Quand les Humoristes Allemands se foutent de la Gueule de Guttenberg
      =
      link to youtube.com
      =


      • perceval78 Le 04 septembre 2014 à 14h18
        Afficher/Masquer

        pour la revue au flambeau voir vers 3m53 un peu martial


        • sadsam Le 04 septembre 2014 à 19h41
          Afficher/Masquer

          @Perceval,

          A propos de symboles :
          le nom des manoeuvres de l’OTAN en Ukr en septembre, c’est bien “trident” quelque chose ?
          Cela rappelle bien les groupes “tryzub” (trident) ukrainiens existant avant Svoboda et Pravy Sektor, et peut-être encore maintenant.

          Je n’ai rien vu sur cette question.


          • perceval78 Le 05 septembre 2014 à 08h20
            Afficher/Masquer

            un article ici @sadsam
            =
            link to washingtontimes.com
            =
            l’icone du CND (independance ukrainienne) a egalement un trident inversé
            =
            Scottish CND ‏@ScottishCND 8h
            Trident nuclear weapons can all be removed in 2 yrs and dismantled in 4 link to bit.ly #scotnight #indyref
            =
            NATOSource ‏@NATOSource 16h
            US & allies sending 1,300 troops to Ukraine for Rapid Trident exercise, Sept. 15-26 #Russia link to voanews.com … pic.twitter.com/2t8uHftsoS
            =


  25. Jacques Le 04 septembre 2014 à 14h50
    Afficher/Masquer

    Des courbes intéressantes, qui donnent une idée des rapports de force, mais à prendre avec précaution: le PPA, parité de pouvoir d’achat, est estimé largement au doigt mouillé, et les valeurs par habitant sont des moyennes pour chaque pays; or, avec l’explosion de l’inégalité, la moyenne n’a plus de sens, c’est la médiane qui informe sur la situation réelle de la population.Un pays moins inégalitaire peut avoir une moyenne inférieure alors que pour la situation de la majorité de la population peut être meilleure que dans un pays très inégalitaire. Des différences de 5 ou 10% entre pays ne sont pas significatives. Malgré ces réserves, l’évolution dans le temps n’est pas contestable, et le poids de l’Allemagne non plus. L’Ukraine qui cumule les oligarques, l’anarchie et l’absence d’investissements depuis 20 ans a certainement la plus mauvaise situation.


  26. Papagateau Le 04 septembre 2014 à 15h10
    Afficher/Masquer

    Tant qu’à retravailler les périmètres, je soumets 2 propositions :
    – USA + vassaux = USA + Mexique + Canada.
    – industrie US = industrie normale + US Army + US Air Force + Navy.

    Qui devient le mieux placé ?


  27. C Balogh Le 04 septembre 2014 à 16h16
    Afficher/Masquer

    L’empire éphémère Allemand de 39 a été financé par les usa.

    “Les énormes capitaux américains qui furent transférés en Allemagne depuis 1924 sous la couverture du “plan Dawes et du plan Young” constituaient la base sur laquelle Hitler allait construire toute sa machinerie de guerre. Ainsi que l’expose le Dr Anthony C. Sutton dans “Wall Street and the Rise of Hitler””

    link to instantcube.com

    Moi, je serai gouvernant d’un ancien empire je ferai gaffe il y a épidémie, la Russie veut redevenir un empire, l’Allemagne veut redevenir un empire……..la Hongrie peut-être aussi???

    ;O)


  28. Erwan Le 04 septembre 2014 à 16h52
    Afficher/Masquer

    Partie un peu décevante par rapport aux précédentes.

    – trop de graphe et pas assez d’explications sur ce qui est représenté.
    – le commentaire de Todd est moyennement convaincant : il est certes cohérent avec les graphes, mais ce n’est qu’une interprétation parmi plein d’autres. Il n’explique pas pourquoi c’est un avantage d’avoir plus d’emplois industriels ?


    • Charles Michael Le 04 septembre 2014 à 19h38
      Afficher/Masquer

      L’emploi industriel, comme la part de l’industrie, c’est l’économie réelle, secteurs primaires et secondaires, bases en fait de tout le reste de l’économie.
      Le reste c’est de la bulle et de la com. ou d’un autre point de vue du chômage et des dettes.


  29. poissonvolant Le 04 septembre 2014 à 17h39
    Afficher/Masquer

    Et bien merci à les-crises pour cet interview de Mr Todd, interessant et merci à tous pour tous les commentaires, enrichissant.

    Au final je n`adhére pas à la thése d´une Allemagne toute puissante et imperiale. Elle n´est rien sans le bras armé de l´oncle Sam. Pour moi, le grand danger c´est les USA et sa planche à billet, la case prison c´est le marché Transatlantique.

    Non mon rêve serait la sortie de l´Euro par la France qui ainsi pourait renforcer ses liens avec le Sud de l´Europe, le nord de l´Afrique mais surtout renouer ses liens avec la Russie et ainsi aussi insiter l´Allemagne de reouvrir cette route de la soie pour un monde multipolaire…

    Ceci dit, sans être un quelconque expert, j´ai eu l´envie de communiqué mes prises de partis à l´issue de ce débat fort interessant!

    Merci à tous!


  30. saturne Le 04 septembre 2014 à 17h57
    Afficher/Masquer

    Bonjour
    veuillez me pardonner cette digression mais où peut-on trouver les chiffres des multiplicateurs keynésiens or les pays de l’OCDE?

    svp merci


  31. le Prolo du Biolo Le 04 septembre 2014 à 18h47
    Afficher/Masquer

    A l’empire américain il faudrait peut-être ajouter le Canada et le Mexique, non ?


  32. Fabrice Le 04 septembre 2014 à 18h56
    Afficher/Masquer

    juste une question le PIB par habitant c’est bien le PIB divisé par le nombre d’habitants non ? donc n’est il pas normal que l’Allemagne ayant préservé voir un peu amélioré ses exportations alors que sa population décline et son coût aussi, augmente mathématiquement son PIB par Habitant ?

    Ce qui est à terme dangereux, car le déclin de sa population en âge de travailler posera comme on le sait pour l’Allemagne un problème même si il y a immigration car rien ne garantie que les immigré souhaiteront rester si toutefois la législation le permet, comme je crois c’est le cas en Allemagne qui à une des politiques des plus stricte en Europe.

    Donc l’observation de cette “performance ” sur les autres pays n’est valable qu’à un pic actuel qui risque à terme de ne pas durer non alors je doute.


  33. JC Le 04 septembre 2014 à 20h22
    Afficher/Masquer

    Mouais je comprends pas bien… L’Allemagne nous tient avec quoi ? Le système capitaliste ? Si c’est que ça, on veut aussi s’en débarrasser en grande partie… Ceci dit je ne vois pas bien en quoi l’hégémonie américaine est préférable à celle allemande. Mais alors pas du tout. Il faut absolument se libérer de cet empire de dégénérés criminels que sont les États-Unis, dont l’Allemagne n’est qu’une colonie d’ailleurs, je vais rester sur cette position, parce que Todd qui dit du bien des USA ça me donne des boutons.


  34. jjmomo1 Le 04 septembre 2014 à 21h36
    Afficher/Masquer

    Démonstration implacable de Todd, originale dans les débats d’opinion courants et qui constitue un support de prophétie dans une carrière bien avancée. Cette interprétation hégémonique ne traite pas encore clairement les effets (favorables ou défavorables pour chacun) du ralentissement démographique allemand dans un tel contexte d'”hégémonéisation” de l’Allemagne. Ceci peut être dans le suite de l’interview. Vivement le pdf ! Merci !


  35. etienne Le 04 septembre 2014 à 22h24
    Afficher/Masquer

    “Les graphiques suivants nous permettent de comparer les puissances relatives de la nation américaine et de ce nouvel empire allemand ”

    En l’occurence, le premier graphe montre un décrochage du PIB/tête de l’Allemagne par rapport aux Etats-Unis dès les années 1990, et du reste de l’UE dans les années 2000.

    Quand à la VA industrielle par tête, elle est remarquablement stable dans les deux zones: aucun signe de “désindustrialisation” accélérée des Etats-Unis par rapport à l’UE.

    Quand au volume de l’emploi industriel, il suit exactement la même trajectoire entre les deux zones, en perdant entre 6 à 7 millions d’emplois, ce qui est caractéristique de tous les pays avancés: la seule différence est que l’économie américaine était PAR AVANCE plus tertiarisée que les économies de l’UE, comme l’illustre le 2e graphe.

    Ce “déséquilibre industriel en faveur de l’Union européenne par rapport aux États-Unis” n’est donc franchement pas une nouveauté, ni un problème en soi pour les Etats-Unis: comme tous les historiens qui n’ont pas de vraie formation en économie, Todd fétichise l’industrie comme résumant la puissance économique d’une Nation. C’est une vision du début du XXe siècle.

    Le véritable moteur de la croissance potentielle des pays avancés à croissance démographique faible ou modérée, ce n’est évidemment pas le volume de l’emploi industriel, qui va continuer à décroître, mais la croissance de la productivité de l’économie toute entière, qu’elle soit mesurée par la productivité horaire du travail (PIB/heure travaillée) ou par la productivité globale des facteurs (PGF).

    Or si l’on se base sur les données de l’OCDE, on a depuis 2005

    PIB/heure travaillée:
    -Etats-Unis: +10.5%
    -Allemagne: +7%
    -France: +4.5%
    -GB:+1%
    -Italie:-0.5%
    -Zone euro: +6.5%

    Productivité globale des facteurs:
    -Etats-Unis: +6%
    -Allemagne: +5%
    -France: +1%
    -GB:-1%
    -Italie:-4%

    link to oecd-ilibrary.org

    Si l’on voit bien en effet que les pays de l’UE hors Allemagne sont en train de décrocher en terme de productivité, rien n’indique que l’économie américaine soit menacée d’une façon ou d’une autre par ce soi-disant nouvel “empire allemand”…la thèse de Todd n’est pas crédible de ce point de vue.


    • yann Le 05 septembre 2014 à 10h57
      Afficher/Masquer

      Le pib/heure travaillée n’indique aucunement l’évolution de la productivité physique. C’est typiquement un raisonnement d’économiste déconnecté du monde réel.

      Posez-vous une question:”Si les USA sont si productifs pourquoi leur déficit commercial est-il croissant? ”

      La réponse est simple, la productivité américaine est une illusion comptable produite par l’importation massive de produit industriel fabriquée ailleurs. Lorsque que vous vendez un produit fabriqué en Chine aux USA, l’essentielle de la valeur du produit final se fera aux USA. Un ordinateur portable qui coûtera 50$ à fabriquer en Chine sera revendu 500$ aux USA. La vente de ce produit créera au passage des emplois de service dans la vente, le marketing, etc… Le PIB augmentera d’autant mais il n’y a pas d’augmentation de la productivité physique au sens propre puisque le produit a été fabriqué ailleurs qu’aux USA.

      Les économistes modernes ont oublié que la mesure de la productivité par l’intermédiaire du PIB n’a de sens que dans un pays qui produit l’essentiel de ce qu’il consomme. On n’est plus du tout dans ce cas de figure. Comment un pays qui n’a plus d’usine et qui ne fabrique plus grand-chose pourrait-il donc avoir une hausse de la productivité ? Les économistes savent-ils seulement de quoi il parle en utilisant ce terme ?


  36. C Balogh Le 05 septembre 2014 à 00h14
    Afficher/Masquer

    On parle souvent de Todd comme l’un des seuls qui aient annoncé la chute du communisme.

    Un responsable de la CIA semble l’avoir annoncé aussi.

    The Next Big Thing From The Official Who Predicted Communism’s Demise

    Herbert E. Meyer (oui, celui qui veut buter Poutine)

    ” Il est largement reconnu comme ayant été le premier haut fonctionnaire de prédire la chute de l’Union soviétique”

    link to forbes.com


    • Chris Le 05 septembre 2014 à 13h19
      Afficher/Masquer

      Normal, puisque la CIA y a travaillé et travaille encore activement à dégommer un Poutine et subséquemment la Russie !


Charte de modérations des commentaires