Je commence par le rapport d’Amnesty International, dont la presse a beaucoup parlé :

Le rapport fait état des enlèvements et actes de tortures (évidemment inacceptables) dans l’Est, avec un vrai sens de la mesure et de la prudence :

Ah, en fait, on comprend ensuite qu’ils sont allés à Kiev et dans les zones liberées – et pas trop dans les zones hors contrôle de Kiev – ce qui limite quand même bien l’objectivité…

Donc en fait, il n’y a pas de chiffres fiables, mais la majorité des enlèvements sont du côté des séparatistes (côté dans lequel ils ont peu enquêté). Du lourd quoi.

Le rapport s’ouvre sur le récit atroce de Hannah, rapporté encore ici. On se demande pourquoi un tel voyeurisme (ils auraient aussi pu ouvrir avec des russophones hachés menus par l’aviation…), d’autant qu’on ne sait pas ce qui s’est vraiment passé et qui sont vraiment ces gens (on n’a pas son nom – et les gentilles filles qui soignent les blessés, et qui en fait sont membres de Svoboda et Pravy Sektor, j’ai déjà donné… – Ce qui ne justifie en rien des tortures, évidemment). (N.B : vous vous rappelez de la pauvre infirmière “Je meurs” : membre de Secteur Droit en fait…)

Une telle partialité est étonnante – même si Amnesty rappelle à la fin que les troupes pro-Kiev ne sont pas blanches (ce qui n’a pas été repris par la presse qui s’est jetée sans prudence dessus).

Pas un mot d’Amnesty sur le corps sans vie du journaliste russophile Sergey Dolgov qui vient d’être retrouvé dans l’Est après avoir été torturé…

Quand à Amnesty, je suis au regret de constater qu’eux-aussi ne sont pas impartiaux, il n’y a qu’à voir leur billet du 28/02 :

Bizarre : depuis qu’on a compris que la plupart des morts n’étaient pas le fait de la police, ils ne parlent plus du sujet…

Bref, on retrouve le manque total de prudence dont cette association avait fait montre au Koweit, dans son fameux rapport de décembre 1990 :

Accusations totalement fantaisistes, issues de la propagande américaine

 

Bref, ce n’est pas pour blanchir qui que ce soi, mais il est clair que dans des zones de guerre, oui, il y a des atteintes aux Droits de l’Homme en général – et c’est regrettable…

Mais enfin, pendant ce temps là, les morts et destructions continuent, et on s’en moque…

IMAGES TRES DURES (en russe, mais les images parent d’elles-mêmes) :

(la mère de la jeune femme était près de la fenêtre ) :

Heureusement, l’UE a fermement réagi :

Oups, non, pardon, ça, c’était en février dans Libé sur Maidan…

P.S. tiens, un nouveau “spécialiste du monde russe” autoproclamé : Laurent Chamontin. Dans un édifiant papier pour le Nouvel Obs, il revient sur l’interview de Todd, avec de grandioses déclarations :

Et le problème actuel, c’est de trouver une langue commune avec la Russie, malgré son comportement agressif (Tchétchénie, Géorgie, Crimée) et des valeurs difficilement compatibles avec les nôtres.

Faute de s’intéresser à tout ceci, on risque de côtoyer les thèses complotistes, avec l’OTAN pour coupable, et Z. Brzezinski comme méchant loup.

Mais à l’époque des guerres de Tchétchénie, que fallait-il dire à la Pologne, pays assujetti à plusieurs reprises par la Russie ?[OB : et un peu par l’Allemagne aussi, me semble-il] Qu’on ne l’accepterait pas dans l’OTAN parce que le Kremlin était devenu rassurant ? [OB : non, qu’on en voulait pas, c’est tout, merci. Une alliance militaire, ce n’est pas le dernier club à la mode, cf l’important billet de George Kennan]

Que faut-il dire aujourd’hui aux Ukrainiens ? Qu’ils ont eu le tort de naître du mauvais côté de la barrière ?

P.P.S. Un autre gros dingue, le ministre des Affaires étrangères Suédois, Carl Bildt, candidat au remplacement de Ashton. Petits extraits de twitter – avant une analyse plus approfondie à venir :

=> Les civils palestiniens qui meurent c’est mal

=> Les civils yougoslaves qui meurent c’est mal

=> Les civils ukrainiens qui meurent c’est inacceptable, mais c’est de leur faute…

=> Le ministre tweete plein de rumeurs et autres conneries depuis des mois, mais c’est pas important…

=> Junker qui ne veut d’élargissement de l’Union dans les 5 ans, c’est mal.

Logique car : “If there is no enlargement, we will have security risks, Bildt said.” (Source)

Ben oui, quand on n’élargit pas, on a des soucis de sécurité, logiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiique !

=>Donc le ministre réagit violemment à un article de propagande européiste, qui fait croire que la Russie mettrait un véto à l’accord de libre-échange UE-Ukraine (qui l’impactera, évidemment).

Ben pas de bol, la même réunion, rapportée par l’agence de presse chinoise a une tout autre apparence, bien plus proche de la vérité :

De nouveau, on voit qu’on ne peu guère avoir confiance dans notre information sur ces sujets…

Pour finir, mon préféré : (à propos du foot) un vrai discours de chef de la diplomatie :

Bon courage pour le prochain voyage en Argentine !

56 réponses à Tout roule pour les russophones à l’Est (ou presque)

  1. Spipou Le 14 juillet 2014 à 03h40
    Afficher/Masquer

    A la limite, ce que je trouve le plus inacceptable, c’est qu’un ministre (des affaires étrangères, en plus, donc pas des moindres), exprime sa politique par un moyen aussi réducteur que les tweets ! Désolé pour la liberté d’expression, mais je trouve que ça devrait être interdit.

    Je ne sais pas si les suédois avaient le choix pour plus intelligent que ça lors de leurs dernières élections… En tout cas, Carl Bildt n’était pas un inconnu, il avait déjà été Premier Ministre, autrefois !


    • perceval78 Le 14 juillet 2014 à 09h05
      Afficher/Masquer

      Pour prolonger ta réflexion @Spipou,

      1) Twitter est une compagnie privée US controlé par des interets US

      2) Carl Bildt a été nommé à la tête d’une commission indépendante pour le future d’internet suite aux révélations sur la NSA : nommé par qui ???
      =
      http://www.theguardian.com/world/2014/jan/22/independent-commission-future-internet-nsa-revelations-davos
      =
      3) Carl Bildt est conseiller de l’ICANN la société privé qui alloue les noms de domaines.

      4) Julian Assange (Wikileaks) a été extradé de la Suède vers la GB

      5) la suède est le premier Pays hors US a avoir accueilli un server Root DNS
      Si un informaticien expert pouvait nous dire ce que ça a comme impact ?
      =
      http://wlcentral.org/node/2945
      =


      • perceval78 Le 14 juillet 2014 à 09h15
        Afficher/Masquer

        Agenda et videos de ce forum internet à Stockholm il y a 2 mois
        =
        http://www.stockholminternetforum.se/session-summaries/opening-session-2014/
        =
        Sujets abordés : Traduction libre
        =
        le paradigme passe de la liberté de parler au droit à la vie privé
        Conscience de l’importance de la gouvernance d’internet
        Problèmatiques soulevées par l’ affaire Snowden
        La solution est politique: nouvel charte des doits sur internet


      • wesson Le 14 juillet 2014 à 09h37
        Afficher/Masquer

        “5) la suède est le premier Pays hors US a avoir accueilli un server Root DNS
        Si un informaticien expert pouvait nous dire ce que ça a comme impact ?”

        Un serveur DNS, c’est un serveur qui contient un “annuaire” de l’internet, qui transforme un nom “logique” (par exemple http://www.les-crises.fr) en l’adresse physique (IP) du serveur (46.105.122.23 pour http://www.les-crises.fr). C’est donc un élément clé qui permet d’établir une connexion par nom plutôt que par adresse IP.

        Il y a évidemment plusieurs centaines de ces serveurs DNS répartis dans le monde, toutefois ils sont architecturés en serveurs maîtres, qui reçoivent les modifications et les mises à jour de l’annuaire, et les serveurs esclaves qui récupèrent ces modifications depuis un serveur maître donné.

        un DNS root, c’est un serveur maître. Si demain, ce serveur “décide” qu’il ne connait plus l’adresse de http://www.les-crises.fr, en quelques heures plus personnes dans le monde ne pourraient accéder à ce site, au moyen de cette adresse.


        • canfrarus Le 14 juillet 2014 à 19h25
          Afficher/Masquer

          Pas tout à fait. Le serveur root ne peut pas connaître les-crises.fr. Il est juste responsable du point à la fin d’adresse après fr (que l’on n’écrit jamais dans l’URL, d’ailleurs). Son rôle est de maintenir à jour la liste des adresses IP des DNS responsables de TLD (top-level domains): .fr, .be, .com etc. Ce sont les DNS des TLDs qui connaîssent les DNS des FAI qui hébergent les nom de domaines.

          Ses clients sont les serveurs DNS, pas les navigateurs web.

          La liste des serveurs root est bien connue. En avoir un en Europe augmente les performances de résolutions de nom.

          Si vous ne voulez pas utiliser le DNS, vous pouvez toujours utiliser le fichier hosts (comme c’était le cas dans les années 70) qui est dans /etc ou dans %windir%\drivers\etc


        • Pavlo Le 14 juillet 2014 à 20h39
          Afficher/Masquer

          C’est un petit peu plus complexe.

          Les noms de domaine internet sont hierarchiques. par exemple “www.les-crises.fr” est defini sous le domaine “les-crises.fr”, lequel à son tour est defini sous “fr”. C’est le domaine “fr” qui pourrait faire “disparaître” “les-crises.fr”.

          Les serveurs racine, eux, sont encore au niveau au dessus (dans le jargon on dit que c’est le domaine “.”).
          Pour atteindre n’importe quel nom on fait des requêtes successives, suivant la hierarchie des domaines, en partant du dessus (du “fr” ou du “ru” ou du “com”, etc); mais ce sont les serveurs racine qui savent qui gère le “fr”, qui le “ru”, qui le “com”, etc.

          Le nombre de serveurs racines est très reduit en fait, je crois qu’il n’y en a que 13.
          Et leur immense majorité est effectivement sous le contrôle juridique si pas physique, des pays de l’OTAN.
          En cas de guerre de l’information totale l’OTAN peut effectivement rendre “invisible” des pans entiers de l’internet.

          Ceci dit, ces serveurs racine n’ont rien de magique, c’est juste qu’il y a une convention de les utiliser; mais techniquement rien n’empêche d’en utiliser d’autres (il faut juste qu’ils soient configurés pour se comporter en tant que serveurs racines, c’est à dire accepter les requêtes de tout le monde pour les domaines de premier niveau (et avoir la liste des serveurs gerant les différents domaines de premier niveau).

          Une parade/précaution est de gerer son propre serveur DNS local (ce n’est pas bien compliqué), ce qui permets de lui injecter des configurations spécifiques, comme l’adresse (numérique) des serveurs DNS gerant “ru”; ainsi, on est independant des serveurs racines pour ce cas là.

          Plus inquietant ceci dit est le routage physique; les “tuyaux” internet passent pour la plupart par des noeuds contrôlés par l’OTAN.


          • Surya Le 14 juillet 2014 à 22h10
            Afficher/Masquer

            il y a 13 adresses de root servers mais en fait on fait de l’anycast IP; ce qui fait que derrière ces 13 adresses; il y a en fait potentiellement des centaines de serveurs; la même adresse IP étant annoncée depuis plusieurs endroits, on laisse le réseau faire une sorte de proximity routing


            • archanonyme Le 15 juillet 2014 à 06h06
              Afficher/Masquer

              Le contrôle d’un root server via l’anycast ou pas ( c’est encore plus marquant avec l’anycast ) permet à son propriétaire de pouvoir rediriger les requêtes pour un ccTLD ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Domaine_de_premier_niveau_national_internationalis%C3%A9 ) cible vers un proxy ccTLD (faux serveur qui répond comme le vrais ccTLD cible) ce qui permet de capturer ou modifier les requêtes des clients du ccTLD cible pour un temps donné (tant que le root serveur enverra dans le cache des routeurs l’IP du proxy ccTLD). Par exemple cela permet de rediriger certains clients vers d’autres serveurs, d’effectué des attaque de type HDM ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_de_l%27homme_du_milieu ) de façons plus transparent et plus facilement, rediriger les flux réseau vers d’autres IP, capturer les flux. En fait un contrôle total de tout le flux qui repose sur le DNS donc tout ce qui se rapport de prêt ou de loin à du http://www.nomdedomaine.com exemple http://www.les-crises.fr ( donc tout le flux et pas que les requête de nom )

              sur la page ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Serveur_racine_du_DNS ) vous-pouvez voir à qui appartient ces serveurs ( info parlante )


    • chios Le 14 juillet 2014 à 11h22
      Afficher/Masquer

      Nato has been shaken by the effectiveness of Russia’s online information war during the Ukraine conflict and is now looking for ways to counter the country’s aggressive propaganda campaigns, the UK ambassador to the world’s largest military alliance has said.

      L’Otan a été secoué par l’efficacité de la guerre de l’information online de la Russie pendant le conflit ukrainien et cherche à présent les moyens de contrer la campagne de propagande agressive de ce pays, a dit l’ambassadeur britannique de la plus grande organisation militaire au monde (Financial times de ce jour)
      http://www.ft.com/intl/cms/s/0208cd24-0aa0-11e4-be06-00144feabdc0,Authorised=false.html?_i_location=http%3A%2F%2Fwww.ft.com%2Fcms%2Fs%2F0%2F0208cd24-0aa0-11e4-be06-00144feabdc0.html%3Fsiteedition%3Dintl&siteedition=intl&_i_referer=http%3A%2F%2Ft.co%2FSxJ9yzo1Aw#axzz37P56WiRw

      A mon avis, ils paniquent…..avec leurs foutus principes, liberté de la presse, toujours porté en bandouillère, ils sont mal …


  2. chios Le 14 juillet 2014 à 03h43
    Afficher/Masquer

    je voudrais ajouter une pièce à ce dossier déjà accablant.

    Une audition a eu lieu le 9 juillet au parlement européen sur le massacre d’Odessa.

    Les témoins n’ont pu s’exprimer, il y avait dans le fond de la salle, un groupe de gamines de Kiev qui chahutaient ….

    http://professorsblogg.com/2014/07/12/odessa-massacre-hearing-at-eu-parliament-in-brussels-sabotaged-by-maidan-activists-brought-from-kiev/

    c’est en anglais, mais, les photos aussi parlent


    • perceval78 Le 14 juillet 2014 à 09h19
      Afficher/Masquer

      la je dois avouer @chios que j’en suis coi … voir bouche bée … au parlement européen !!! mais c’est fou ça


    • perceval78 Le 14 juillet 2014 à 09h31
      Afficher/Masquer

      Le ministere des Affaires étrangères Russe demande l’arrêt du blocage des enquètes sur Marioupol et Odessa .

      Followed by GermanForeignOffice
      MFA Russia ?@mfa_russia Jul 10
      Ukrainian authorities hamper investigation of Odessa tragedy — http://en.itar-tass.com/russia/739881

      pour info @mfa_russia : Compte officiel du Minsitère des Affaires étrangères Russes


    • R.C. Le 14 juillet 2014 à 12h36
      Afficher/Masquer

      Oui, le reportage était passé sur Rossia24.

      Je dois avouer que j’ai été scandalisé par ces comportements indécents.

      Indécents de la part de ces petites pétasses qui n’ont aucune notion de ce que peut être le respect de la souffrance d’autrui, même quand on n’en partage pas les idées (elles se croient occidentalisées mais elles sont bien le fruit blet de cette mentalité soviétique qui a laminé les cervelles pendant des décennies).

      Indécents de la part des autorités et des fonctionnaires de l’UE qui osent laisser se produire de telles pantalonnades dans le cadre de leurs assemblées et instances officielles. Un peu comme si à Nuremberg on avait invité des Hitlerjugend pour venir semer le b…el pendant que des rescapés témoignaient ! Pour moi, c’est exactement du même ordre.

      Comment peut-on prendre au sérieux cette institution (l’UE) quand on voit de tels exemples de partialité et d’irrespect des victimes (lorsqu’elles ne sont pas d’évidence européistes…) !

      Finalement, la déclaration grossière de V. Nuland (F…k) était parfaitement adaptée : l’U.E. et ses sbires ne méritent guère mieux…..

      Les Ukrainiens n’ont rien à attendre de positif de l’UE… les Français non plus !


      • chios Le 14 juillet 2014 à 22h49
        Afficher/Masquer

        “ces petites pétasses…sont bien le fruit blet de cette mentalité soviétique qui a laminé les cervelles pendant des décennies”

        l’union soviétique, elles sont nées après

        “Un peu comme si à Nuremberg on avait invité des Hitlerjugend pour venir semer le b…el pendant que des rescapés témoignaient ! Pour moi, c’est exactement du même ordre.”

        c’est aussi ce que je pense, et c’est ce que dit le député tchèque, qui pourrait bien être un ex-communiste.

        Cela aurait dû être la préparation d’un petit Nuremberg bis, mais cela ne l’a pas été….
        En plus,Il n’y avait que 15 députés présents, ça n’intéresse pas,.ça laisse indifférent.

        ce n’est pas l’UE qui est le problème, ce sont les populations de l’Europe.

        Je trouve cela triste et terrifiant, car ces rires et ces chahuts, ce sont aussi les nôtres.

        Puisque vous pensez que ce n’est qu’un problème de nos institutions, mettez-vous à la place d’un russe qui voit ça….


  3. VladimirK Le 14 juillet 2014 à 05h00
    Afficher/Masquer

    Après l’Asie (Chine, Japon et Corée du Sud*), certaine parties du Moyen Orient (Israel pourrait bien basculer) Poutine est en train de se mettre l’Amérique Latine et du Sud de son côté, dont l’Argentine – c’est pourquoi le brillant Carl Bildt soutient l’Allemagne plutôt que l’Argentine.

    Les États-Unis essaient d’encercler la Russie avec des bases de l’OTAN, la Russie et ses partenaires essaient d’encercler les États-Unis avec de nombreux membres supplémentaires du BRICS (il faudra ajouter beaucoup de lettres). Les ÉU étant au bord de l’asphyxie, les années à venir risquent d’être assez difficiles.

    *Non, je ne suis pas fou, car malgré les quelques piques lancées à la Russie par ces deux gouvernements – pour faire bonne figure – la Russie tient le Japon en ce qui concerne l’énergie, depuis la catastrophe de Fukushima, et les Sud-Coréens ayant compris l’intérêt d’être liés à la Russie, ils ont signé de nombreux accords, dont l’abrogation du régime des visas. C’est la raison pour laquelle Obama a dû faire une tournée en urgence en Asie dernièrement.

    Il est fort à parier qu’il fasse une tournée en Amérique latine maintenant.


    • bobi Le 14 juillet 2014 à 12h09
      Afficher/Masquer

      toute la différence entre le jeu des échecs (un nom pas très positif) très agressif et le jeu de go où on se positionne pour avoir un avantage stratégique et on se fait rétamer si on est trop ambitieux. Sous l’influence des Chinois, Poutine se mettrait’il au GO?


    • Chris Le 14 juillet 2014 à 12h28
      Afficher/Masquer

      A noter que chaque pays latino visité par Poutine accepte la création “d’une base d’approvisionnement de navires russes”. En quelque sorte, la réponse du berger à la bergère.
      http://french.ruvr.ru/2014_07_13/Apres-l-alliance-russo-chinoise-Poutine-confirme-l-alliance-avec-l-Amerique-latine-3445/
      J’ai ri au sujet de Cuba dont le Kremlin vient d’effacer 90% de la dette cubaine datant de l’ex-URSS, soit 35 milliards US$ : imaginons qu’il en profite pour implanter des missiles nucléaires russes pointés sur le territoire des États-Unis comme en 1962 par Nikita Khrouchtchev ?
      Déjà en1961, les États-Unis avaient déployé 15 missiles Jupiter en Turquie et 30 autres en Italie, lesquels étaient capables d’atteindre le territoire soviétique
      A propos de l’approvisionnement du gaz par l’Ukraine, l’oléoduc a été saboté il y a deux semaines. Par qui ? Pas de nouvelles. Si l’on applique l’adage “a qui profite le crime”, on se rappelle que les Américains veulent empêcher par tous les moyens le commerce énergétique entre la Russie et l’Union Européenne. On ouvre les paris ?


  4. luci2/29 Le 14 juillet 2014 à 06h00
    Afficher/Masquer

    @VladimirK

    Votre analyse prospective conforte un point de vue assez généreusement partagé…

    @ Ob ,

    Merci de nous informer sur notre à venir dès ce Présent ,plus sournois et déterminé que jamais !
    GS -WST-U.E…. and C°… tentent,à n’importe quel prix, d’aboutir en achevant leur plan,lequel paraît ,malgré tout,du fait de vos diffusions entre autres, de plus en plus désordonné et de plus en plus dangereux.
    L’Iceberg (les “murs” dans lesquels nous nous sommes fracassés depuis 7 ans au su et vu de tous désormais) est toujours désespérément immobile…et ,le “titanic” va assez vite,disparaître…


  5. hema Le 14 juillet 2014 à 07h03
    Afficher/Masquer

    Un autre thème d’actualité qui peut sembler éloigné du sujet, mais pas tant que ça, a mon sens, puisqu’on y parle de démocratie et que la violence y rode.
    Qui a gagné les élections présidentielles indonesiennes (250 millions d’habitants quand même), un réputé “démocrate” parti de la base ou un militaire autocrate affairiste controlant les médias.
    http://www.rts.ch/info/monde/5991278-joko-widodo-serait-en-tete-de-l-election-presidentielle-en-indonesie.html
    Si c’est le 1° qui gagne, ça sera dur, peut-être violent mais il y a un espoir, si c’est le second, je crains le bain de sang.


  6. perceval78 Le 14 juillet 2014 à 07h24
    Afficher/Masquer

    A noter au sujet de la Yougoslavie la polémique entre Carl Bildt et Florence Hartmann du monde ex TPY

    Pour le coup la presse système en a beaucoup parlé, Florence Hartmann à même interpellé Carl Bildt lors de sa venue à une commémortaion à Sarajevo.

    Ce serait intéressant de savoir ce qu’en pense les militaires Français qui l’ont cotoyés lors des guerres yougoslaves.

    =
    Hartmann condamnnéee à 7 jours de prison

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/11/17/florence-hartmann-condamnee-a-sept-jours-de-prison_1605326_3214.html
    =
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/04/06/97001-20120406FILWWW00655-carl-bildt-pris-a-partie-par-f-hartmann.php
    =
    La France refuse d’emprisonner Hartmann

    http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/la-france-refuse-d-emprisonner-l-ex-porte-parole-du-tpiy-26-12-2011-1412586_240.php
    =
    Florence Hartmann Interpelle Carl Bildt

    http://balkans.courriers.info/article19638.html
    =
    Un article récent dans le JDD
    =
    http://www.lejdd.fr/International/Les-lanceurs-d-alerte-vus-par-Florence-Hartmann-652010
    =


  7. Crapaud Rouge Le 14 juillet 2014 à 08h31
    Afficher/Masquer

    Le rapport dit “les victimes sont souvent soumises à des passages à tabac et à des actes de torture à vous retourner l’estomac” : je trouve cette formulation très litigieuse. Les passages à tabac peuvent se solder par des blessures très graves et parfois mortelles, mais le rapport ne les range pas dans les actes de torture. Ensuite, il ne fait que qualifier les actes de tortures sans rien citer de substantiel. Enfin, la locution “à vous retourner l’estomac” a manifestement été choisie pour scandaliser le lecteur, non pour le renseigner sur le degré de gravité des tortures.


    • PascalC Le 14 juillet 2014 à 09h33
      Afficher/Masquer

      Bonjour Crapaud rouge,

      Ne nous perdons pas dans les détails de formulation que ce rapport comporte mais concentrons nous sur l’essentiel :
      – rien sur le massacre d’Odessa
      – rien sur les conséquences civiles des bombardements menés par les forces de Kiev depuis plusieurs semaines (morts, blessés, destruction des infrastructures)

      Bref, pas besoin de finauder pour invalider ce rapport honteux dans sa partialité, bien utile médiatiquement pour amener l’opinion publique à soutenir la politique conduite en Ukraine par l’U. E. et les E. U. …. En revanche, si l’on cherche qui finance Amnesty international et qui dirige cette organisation, tout s’éclaire bien aussi.

      Bon 14 juillet à tous, bien que l’on ait bien perdu le sens révolutionnaire dans notre pays.


      • Priviet Le 14 juillet 2014 à 11h49
        Afficher/Masquer

        On m’avait conseillé de regarder Amnesty International pour savoir ce qu’il se passait en Ukraine parce que ce je disais sur l’Ukraine paraissait impossible et exagéré à mes interlocuteurs (puisque je n’étais pas dans le discours officiel de notre propagande européenne) et j’ai constaté avec désolation qu’eux aussi étaient soit mal informés (version optimiste), soit particulièrement orientés anti-russe (version réaliste). Leur rapport et cet article confirme ma version réaliste.
        Et j’ai voulu comprendre qui finançait Amnesty mais pour le moment, je n’y suis pas parvenu donc serait-il possible d’être plus précis sur cette information. Merci


        • PascalC Le 14 juillet 2014 à 13h00
          Afficher/Masquer

          Bonjour Priviet,

          Pour le financement peu clair d’Amnesty international et sa direction, je vous recommande les pages 5 et 6 du document pdf en lien ci-dessous :
          http://bdc.aege.fr/public/Le_dessous_des_ONG_une%20verite_cachee.pdf

          On y apprend que George SOROS a financé cette “ONG” et que sa section américaine a été dirigée en 2012-2013 par une certaine Suzanne NOSSEL, assistante personnelle d’Hilary CLINTON au Département d’Etat.

          Etonnant, non ?


        • Osperato Le 14 juillet 2014 à 14h51
          Afficher/Masquer

          Il y a aussi cet article :
          “Amnesty International is US State Department Propaganda” (par Tony Cartalucci)
          http://landdestroyer.blogspot.fr/2012/08/amnesty-international-is-us-state.html

          And it is there, at Amnesty International Limited, where ties to both governments and corporate-financier interests are kept. On page 11 of Amnesty International Limited’s 2011 Report it states :
          “The Directors are pleased to acknowledge the support of the John D. and Catherine T. MacArthur Foundation, the Oak Foundation, Open Society Georgia Foundation, the Vanguard Charitable Endowment Programme, Mauro Tunes and American Jewish World Service. The UK Department for International Development (Governance and Transparency Fund) continued to fund a four year human rights education project in Africa. The European Commission (EuropeAid) generously awarded a multi-year grant towards Amnesty International’s human rights education work in Europe.”

          .
          Ordinary people are given the false impression that “someone is watching out” for human rights abuses, when in reality, all Amnesty and other organizations like it are doing, is managing public perception selectively of global human rights abuses, fabricating and/or manipulating many cases specifically to suit the agenda of large corporate-financier interests. This can be seen when entire reports out of Amnesty or Human Rights Watch consist solely of “witness reports” compiled from accounts of US-backed opposition groups.


        • rototo Le 14 juillet 2014 à 18h58
          Afficher/Masquer

          amnesty, au service du departement d’etat americain depuis des lustres, rien de nouveau sous les tropiques. Qui se souvient encore que c’est Amnesty qui s’était chargé de répandre le hoax sur les bébés sacrifiés des couveuses sous Saddam Hussein ?
          Qui se rappellera qu’ils ont refusé de se retracter quand le hoax a été démonté ?

          Quant à leur campagne OTAN 2012 genre “support our troops” elle a bien fait halluciner, ils ont du cravacher sur l’air de “on a mal été compris” mais au contraire , c’état tres clair ^^

          http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/08/13/Amnesty-en-faveur-de-l-Occupation


    • Charles Michael Le 14 juillet 2014 à 10h24
      Afficher/Masquer

      Le paragraphe DES CENTAINES D’ENLEVEMENTS est extrémement particulier et plein d’ambiguïtés

      “l’essentiel des enlévements sont attribués aux séparatistes…”
      attribués par qui ? le ministère ukrainien de l’intérieur … voilà une source qu’elle est fiable.

      “la mission des Droits de l’Homme des NU en Ukraine a enregistré 222 elévements au cours des 3 derniers mois…” et dans quelles régions ? …. Ah, pas précisé et de nombreuses infos parle d’enlévements à Odessa et sa région.

      Triste de voir Amnesty Internationale, l’organisation qui a dénoncé la Junta Argentine et ses tortures et meurtres, commes celles de Pinochet reprendre sans nuances les informations de Pinochenko.


  8. perceval78 Le 14 juillet 2014 à 08h43
    Afficher/Masquer

    Carl Bildt semble être un virtuose du conflit d’interets.

    Son CV sur le site du Gouvernement Suèdois : officiel
    =
    http://www.government.se/sb/d/7505/a/70396
    =
    Son CV à Bruxelles : officiel
    =
    http://www.europarl.europa.eu/meetdocs/2009_2014/documents/sede/dv/sede210213cvbildt_/sede210213cvbildt_en.pdf
    =
    Sa page Wikipedia en Anglais (car plus complète) remarque : non officiel …
    =
    http://en.wikipedia.org/wiki/Carl_Bildt
    =
    Conflits d’intérets anciens connus :

    Administrateur de la RAND Corporation (THINK TANK US)
    Membre du board de la compagnie pétrolière Lundin Petroleum en 2000
    Administrateur Vostok Nafta : 90 % du portefeuille composé d’actions Gazprom
    =
    Liens avec Gazprom : le Monde mainstream Officiel
    =
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2007/01/19/le-patrimoine-des-dirigeants-europeens-a-la-loupe_857286_3224.html
    =
    Sverige Radio : mainstream Officiel
    =
    http://sverigesradio.se/sida/artikel.aspx?programid=83&artikel=4756140
    =


    • chios Le 14 juillet 2014 à 15h47
      Afficher/Masquer

      le plutocrate parfait….

      à première vue, il s’est d’abord “commis” du côté russe (proserbe, naftogaz gazprom) pour devenir ensuite un russophobe enragé…

      on se demanderait bien pourquoi….

      c’est à l’évidence un des pilliers du système


    • chios Le 16 juillet 2014 à 14h20
      Afficher/Masquer

      https://www.youtube.com/watch?v=X9zTuJ4piGM

      un forum bruxellois, Catherine Ashton, Karl Bildt sont dans la salle
      min 44 à 55
      le représentant de l’Ukraine, puis Saakhashvili
      L’un veut aller à l”onu , faire voter le monde entier pour enlever à la Russie son droit de veto….
      L’autre est un peu plus confus, mais c’est du délire de grande envergure….
      en anglais malheureusement


  9. Marie Genko Le 14 juillet 2014 à 08h53
    Afficher/Masquer

    Parmi toutes les inénarrables sorties de Carl Bildt, que vous appelez justement “Un autre gros dingue”, vous en oubliez une qui m’est réstée en travers de la gorge:
    Je cite de mémoire:

    “L’Orthodoxie est la plus grande menace pour la civilisation européennne”

    L’Orthodoxie, qui est le christianisme resté le plus proche de l’enseignement des Pères de l’Eglise, semble redoutable à ce lamentable personnage qui ne croit ni à Dieu ni à Diable!

    Carl Bildt croit au changement de civilisation, à la mise au rebut de nos valeurs ancestrales, au mariage pour tous, etc….
    Il croit à tout ce qui nous a sournoisement été imposée en UE!

    Catherine Ashton était loin de donner une image positive de l’UE !
    Mais si à la laideur succède la sottise, nous serons vraiment la risée mondiale!

    Carl Bildt veut imposer l’idéologie du Nouvel Ordre Mondial!
    Comme toutes les idéologies celle ci ne peut s’imposer que les armes à la main!
    Voilà pourquoi les russophones ukrainiens résistent, c’est leur liberté de conscience, culturelle et civilisationnelle qu’il défendent au prix du sang versé!


    • moderato si cantabile Le 14 juillet 2014 à 13h52
      Afficher/Masquer

      Vous avez raison, Marie, l’Orthodoxie est une grosse épine pour l’esprit mondialiste. C’est du fait que les peuples de ces pays, même quand ils ne sont pas croyants ou pratiquants, perpétuent des traditions “effrayantes” pour des Bildt&Cie.
      C’est dire que chez les orthodoxes tout est basé sur la “communauté”, sur la solidarité et le partage.
      Qu’il y ait une naissance (baptême), un mariage ou un enterrement, tout le village y participe. Et pas que pour faire la fête, mais aussi pour aider à la préparer, faire des “dons” ou accompagner le deuil. Il n’y a pas besoin d’invitation, tout le monde y va, c’est basée sur la “réciprocité”. Quand c’est chez soi que ça se passe, les autres viennent aussi. C’est une sorte d'”assurance collective” spontanée, qui dure depuis des siècles et qui aide les gens dans des moments difficiles.
      Il faut savoir aussi qu’à la chute du communisme, en même temps que les “conseillers économiques” venus d’occident pour bien piller tout ce qu’ils pouvaient, il y a eu aussi un autre “mouvement” : les pays orthodoxes ont été envahis par des sectes. Tous les types de sectes, les scientologues aussi et beaucoup d'”églises” du culte protestant. Et….le résultat a été contraire aux attentes. Les gens ont réagi en renforçant le culte orthodoxe, parfois même à outrance (comme en Roumanie, où l’Eglise a profité pour s’accaparer ses anciennes et immenses propriétés)


      • perceval78 Le 14 juillet 2014 à 15h53
        Afficher/Masquer

        Au sujet de l’orthodoxie, voir Antoine Arjakovsky : qu’est ce que l’orthodoxie (videos 5min et 55min)
        =
        http://www.blog-laprocure.com/vie-de-la-librairie/evenements/antoine-arjakovsky-orthodoxie/
        =
        Carl Bildt critique l’orthodoxie
        http://orientale-lumen.blogspot.fr/2014/05/rex-news-agency-carl-bildt-thinks.html
        =
        Arjakovsky se pose en challenger du patriarcat Russe
        Pour info : Arjakovsky est un des experts passant sur nos plateaux télés (objectivité ??)
        http://orientale-lumen.blogspot.fr/2014/01/orthodox-professor-antoine-arjakovsky.html
        =
        le site orientale-lumen est une source Anglo-Saxonne
        http://www.ssjc.org/
        =


        • moderato si cantabile Le 14 juillet 2014 à 20h13
          Afficher/Masquer

          ce que je peux vous dire pour avoir vécu d’un un pays orthodoxe et avoir côtoyé beaucoup d’orthodoxes (je suis catholique) c’est que la grande, immense, majorité de ces peuples n’a rien à faire des discutions entre théologiens.
          L’immense majorité aussi, n’a jamais lu la Bible, ils n’ont jamais eu une. Tout est basé sur des traditions, des légendes aussi, qui se transmettent de génération en génération. C’est pour ça que le folklore est très important dans ces pays. Il s’agit autant de la musique que des danses, des poèmes épiques dont les auteurs sont anonymes et collectifs, des traditions de mariage, baptême et enterrement, mais aussi des fêtes religieuses.
          Pour ce qui est des fêtes religieuses, c’est vachement “anti-capitalisme de consommation”. Que ce soit pour Noël, Pacque, et tout plein de Saints (chaque pays et région en a des “locaux”), ces fêtes tournent autour de la générosité. C’est dire qu’on prépare des plat-maison, des gâteaux, des bouquets de fleurs… pour les offrir à des pauvres, à des enfants, à des vieux solitaires…encore une fois ce sont des fêtes collectives et de partage. Ça doit faire peur aux multinationales du commerce.


    • chios Le 14 juillet 2014 à 15h59
      Afficher/Masquer

      une série de portraits des combattants du donbass

      http://www.youtube.com/watch?v=ER_iU88o-MM

      un témoignage fascinant

      ou est-ce de la propagande?

      voilà ce qu’il dit enj anglais et j’ai traduit en français partiellement, je dois partir et n’ai pas le temps de finir la traduction

      Volontaire afghan: Je suis afghan, afghan ethnique. Je suis venu ici par ma propre iniriative. On dira:”Que faites-vous ici, allez-vous-en, occupez-vous de vos affaires etrc.”

      En fait,, ce qui s’est passé en Ukraine s’est aussi passé dans notre pays. Il y a 36ans. Notre pays était divisé en deux camps. Un camp était soutenu par l’Union Soviétique, l”autre camp était soutenu par le monde entier avec à sa tête les Etats-Unis. Les choses ont fait que nous avons perdu cette guerre, et les résultats sont clairs.

      Look at what’s happened with Afghanistan – how many people have died. And to add insult to injury, those who helped America back then, now they automatically got included into the ranks of “separatists” [laughing]. That’s it. And almost all of them have perished.

      Voyez ce qu’est devenu l’Afhanistan -la quantité de personnes qui sont mortes. Et en plus, ceux qui ont aidé les Américains en ce temps-là, sont maintenant inclus dans le camp des “séparatistes”. C’est ainsi. Et presque tous ont péri.

      I ended up in the Soviet Union in ’85, through a bilateral agreement between the Soviet Union and Afghanistan. I graduated from Boarding School #9 in the city of Volgograd. In essence, I got a solid Soviet education. A Soviet upbringing. And now, if all of them start saying: “He is pro-Russian, pro-this, or pro-that,” trust me, in reality, we’ve had very serious problems with the new democratic Russian authorities. We were treated as strangers.

      Je me suis retrouvé en Union Soviétique en 85, râce à un agrément bilatéral entre l’Union Soviétique et l’Afghanistan.J’ai fait mes études à Volgograd. J’ai reçu une solide éducation. Une éducation soviétique. Et maintenant, si ils se mettent à dire tous: Il est pro-russe, pro-ceci ou cela, dites vous bien que nous avons eu de sérieux problémes avec les nouvelles autorités démocratiques russes, nous avons été traités comme des étrangers.

      I am not here for the Russian government or for any other government. I am here for Slavs, for these people, the friendliest people, people who nevertheless are targeted for extermination. We[, Afghans,] were “dealt” with? Not quite, but they are almost done “dealing” with us, and now they’ve come to do the same with Slavs. And it’s here that they must be stopped.

      Je ne suis pas ici pour le gouvernement russe ni pour aucun autre gouvernement. Je suis ici pour les slaves, pour ces gens si aimables, ces gens qui néanmoins ont été désignés pour l’extermination. Nous les Afghans, ils en ont pratiquement fini avec nous, pas encore tout à fait, mais à peu près, et maintenant ils sont venus pour faire la même chose avec les slaves. Et c’est ici qu”il faut les arrêter.

      You see, the real crux of the matter is that all those people, who think that they are supporting the right cause, they are being shown atrocities, they are being shown how people wearing St. George ribbons rape, murder. How they kill someone. This is sabotage. They are being shown this. They watch it and, believing what they’ve been shown, they go and attack us. They go up against us, and they think that their side is the right one.

      Comprenez, le coeur de l’affaire, c’est que tous ces gens, qui croient qu’ils supportent la bonne cause, on leur montre des atrocités, on leur montre comment ceux avec la croix de St_georen violent, tuent. Comment ils tuent quelqu’un. C’est du sabotage. On leur montre ça. Ils regardent ça et ils le croient et ils nous attaquent.
      Ils se dressent contre nous et ils croient que leus côté est le bon.

      The same thing, the very same thing was done in Afghanistan. Exactly the same, like a carbon copy. Do you understand? And now the problem is no longer whether they are good or bad. The problem is that they remain ignorant of the evil they carry on their shoulders. They know not what they do.

      La même chose, exactement la même chose a été faite en Afghanistan. Exactement la même, comme une copie carbone. Vous comprenez? Et maintenant le problème n’est pas de savoir si ils sont bons ou mauvais. Le problème, c’est qu’ils ignorent le mal qu’ils portent sur leurs épaules.. Ils ne savent pas ce qu’ils font.

      Question: Tell us please, how much do you get paid here?

      Dites-nous, qu’est-ce qu’on vous paie ici?

      Afghan Volunteer: [laughing] They pay me so much that I have to bum cigarettes. I am here of my own free will. I don’t kill people for money. [emphasizing] I don’t kill people for money. I am here by myself.

      Volontaire afghan, en riant: J’en suis à mendier(?) mes cigarettes. Je suis ici de par ma propre volonté. Je ne tue pas les gens pour de l’argent, je suis ici par ma propre volonté.

      My comrades, fighting at my side, they are Ossetians, Russians, Cossacks, Kalmyks, Yakuts … an entire family of the Soviet Union is fighting alongside me! We are the union of tribes, as it used to be, you understand. And Ukrainians too are here with us!

      Mes camarades, ceux qui se battent à mes côtés sont des Ossètes, des Russes, des Cosaques, Kalmouks, Iakoutes….toute la famille de l’Union Soviétique.
      Nous sommes l’union des tribus, comme c’était la coutume, vous voyez. Et les Ukrainiens aussi sont ici avec nous.

      You can’t split people like that! It’s not as if we came and started it at all. You can’t say: “Oh, you all came here and that’s when the mischief started. Nobody wants you here.” They[, the Americans,] don’t want anybody here, not Slavs, not anyone! These Ukrainians, who forgot their roots, they no longer consider themselves Slavs. But even they will have no place here! The need slaves here! They need those types like the Eurovision winners – and if you are like that, you will sit pretty, you’ll have a home here. No one else will be tolerated. Trust me, just look at how it was done in Afghanistan!

      On ne peut pas diviser les gens juste copmme ça. Ce n’est pas comme si on arrivait et que ça démarre. Vous ne piouvez pas dire:”Oh, vous êtes tous venus et c’est ainsi que les troubles ont commencé.” Les Américains ne veulent personne ici.Pas de slaves. Personne. Ces Ukrainiens, qui ont oublié leurs racines, ils ne se considèrent plus comme Slaves. Mais même eux ils n’auront pas de place ici. Il leur faut des esclaves ici.Il leur faut ces types du genre des gagnants de l’Eurovision – et si vous aimez ça,vous serez bien, vous serez chez vous. personne d’autre ne sera toléré.Croyez-moi, il suffit de voir comme ça a été fait en Afghanistan.

      Question: So they will do the same here as they did in Afghanistan?

      Alors, ils vont faire ici la même chose qu’en Afghanistan?

      Afghan Volunteer: [laughing] With Slavs they will do much worse. Because Slavs, they are that layer which carries its own civilization, its own civilizational imperative. And at its root, [this imperative] is contrary to all this business, contrary to all this world domination. They don’t want Slavs. Do you understand? They don’t want their spirit. Do you understand? That’s how it is.

      …Avec les slaves ils vont faire bien pire. Parce que les Slaves, ils sont cette couche qui porte sa propre civilisation, son propre impératif de civilisation. Et à sa racine, cet impératif est contraire à tout ce business, contraire à toute cette domination mondiale. Ils ne veulent pas des Slaves.Ils ne veulent pas leur esprit.C’est ainsi.

      Now they say that we are nothing but paid mercenaries. But it’s completely the opposite – [laughing] the Ukrainian side tried to hire me, saying: “We pay well, come to our side.” But the matter of fact is that I am a Muslim, and I don’t kill people for money. Do you understand?

      Maintenant ils disent que nous sommes des mercenaires payés. Mais c’est exactement le contraire – le côté Ukrainien a cherché à m’embaucher, en disant:”On paie bien,venez de notre côté”.Mais le fait est que je suis un musulman, et je ne tue pas pour de l’argent, vous comprenez?

      It is written in the Qur’an, that if something bad is happening someplace, you must counteract it. It is written in the Qur’an that no person should ever act for money – yes, a person is allowed to trade. A person can trade, buy and sell, but only within permitted limits. A person is forbidden to do low disgusting things – the ones that they do. And that is why I am here.

      C’est écrit dans le Coran que si quelque chose de mauvais arrive quelque part, il faut y réagir.Il est écrit dans le Coran que personne ne doit jamais agir pour de l’argent-_oui, on peut faire du commerce, acheter et vendre, mais seulement dans certaines limites. Il est interdit à toute personne de faire des choses viles et basses-celles qu’ils font. Et c’est pourquoi je suis ici.

      It has been long expected. It has been long expected, and there is in principle nothing surprising in the fact that certain Muslims are taking up the side of Slavs now. This is because the word has divided itself into two camps, and small countries, small states – they cannot live on their own anymore. They have to pick sides. The must stick with others, and the choice is not that wide. Either Slavs or America, together with Britain.

      On s’est longtemps attendu, et il n’y a en principe rien de surprenant dans le fait que certains musulmans prennent parti pour les Slaves. C’est parce que le monde s’est divisé en deux camps, et des petits pays, de petits états- ne peuvent plus vivre indépendamment. Ils doivent choisir leur camp. Ils doivent s’affilier à d’autres, et le choix n’est pas énorme.Les Slaves ou l’Amérique, avec les britanniques.

      There are also other people, who say: “Look, there is Syria, there is Iraq.” But, there, both the government and the opposition are nothing but marionettes in the hands of the same masters. And that’s all. And this idea of Jihad that has been brought to life in the Middle East – naturally, it is obvious who they work for. Do you understand?

      Moving on. I was also told that there is a very charming female journalist from Echo of Moscow [radio station,] who portrays things as if … she’s been talking about how, supposedly, “radical Islam” was, for some reason, somehow, nurtured by Russia in some manner. But the fact is that on the Ukrainian side there are mercenaries killing people for money – and this she conveniently forgot to mention. She does not talk about them! And, naturally, it is obvious who pulls her strings. It’s obvious who is the piper where our journalists are concerned.

      We were just recently in Donetsk; we went to a store, and the owner says to us: “Guys, there is no need to pay, take anything, take it for free, you are our only defenders. You’re good guys! Keep defending us. You are the best!” But we can’t accept things for free. It’s our obligation to pay.

      We must show that we are not looters, not killers, not robbers. We don’t expect preferences; we don’t cause disorder. We are here, and we want everyone to know that we’ve come here to defend this very land. To safeguard it from the evil brought on the shoulders of those pro-Westerners.

      I would like to say that our land is still plentiful of strong men. The time has come to pay back our debts. When I came to study in USSR I was fed three times a day – I had so much food that five kids [back in Afghanistan] could stuff themselves. Time has come for me to pay back this debt.

      A long, long time ago, my father – he perished in Afghanistan. He was murdered by servants of the Americans. Now it is the time for me, his son, to fight their dogs. And that is all.

      I would like to say this to them: “Don’t worry, we are all with you, you have us all – Russians, Ossetians, Chechens, Afghans – we are all here, right next to you, as one big family.”


      • moderato si cantabile Le 14 juillet 2014 à 19h56
        Afficher/Masquer

        Non, ce n’est pas de la propagande. C’était comme ça du temps du communisme, un aspect qui est bien occulté. En Roumanie, dans ma ville (universitaire) on accueillait des étudiants de tous les pays où il y avait des conflits : vietnamiens, syriens, libanais, palestiniens, israéliens et aussi des étudiants africains. Ça créait une ambiance et un partage extraordinaires, ils avaient besoin qu’on les aident à apprendre la langue roumaine (presque aussi difficile que le français) et ils nous racontaient “le Monde”. Des relations qui durent encore, pour les jeunes de cette époque.


        • chios Le 14 juillet 2014 à 22h23
          Afficher/Masquer

          moderato, c’est en référence à un de mes autres commentaires plus haut

          “L’Otan a été secoué par l’efficacité de la guerre de l’information online de la Russie pendant le conflit ukrainien et cherche à présent les moyens de contrer la campagne de propagande agressive de ce pays, a dit l’ambassadeur britannique de la plus grande organisation militaire au monde” (Financial times de ce jour)

          L”efficacité” de cette “propagande” russe, c’est qu’elle se base sur des faits et des “témoins” qui ont du poids et de la cohérence, ce qui leur confère une charge émotionelle et un pouvoir d’adhésion qui vous donne envie, profondément, d’acquiescer.

          Au-delà de la qualité humaine que je trouve exceptionnelle de ce témoignage, ce volontaire afghan a un discours bien structuré, il est ce que l’on appellerait ici “politisé”. Et ses idées sont, il me semble bien, celles de Dugin, l’ultranationaliste russe dont tout le monde a peur, ici. Il est pour une quatrième voie, ni communisme, ni fascisme, ni libéralisme, autre chose, retour à l’orthodoxie, la famille entre autres.
          Je ne suis pas particulièrement au courant, je n’ai vu que quelques unes de ses conférences sur youtube, mais j’ai clairement reconnu la substance.
          Ce volontaire n’est certainement pas pour nos valeurs “libérales”, il ne défend pas le gay pride ni le marriage pour tous…
          A mon avis, c’est tout à fait secondaire, mais cela ne semble pas être l’avis de l’opinion occidentale: ces questions constituent le fonds de commerce des opposants à “Poutine”.
          En réalité, il s’agit de bien autre chose, mais restons en là.


    • DUGUESGLIN Le 14 juillet 2014 à 18h24
      Afficher/Masquer

      C’est bien la civilisation européenne qui est en cause.
      Le seul pays d’Europe qui résiste encore avec efficacité est ….la Russie.
      Les autres pays d’Europe abandonnent les uns après les autres pour rallier le nouvel ordre mondial.
      Les plus anti-européens sont les européistes de Bruxelles.


  10. Clémentine Le 14 juillet 2014 à 11h08
    Afficher/Masquer

    Amnesty Internationale est une organisation pourrie depuis toujours:
    – pro-palestinien,
    – anti-israélien,
    – jouant constamment avec la haine de soi et la culpabilité qui anime le monde occidental.
    L’impartialité n’a jamais été son fort, un parti-pris, pas assumé ni déclaré, l’a toujours dominé.


    • bobi Le 14 juillet 2014 à 12h18
      Afficher/Masquer

      C’est pas de ma faute mais combien de prisonniers israéliens dans les prisons palestiniennes et combien de prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes. Amnesty se préoccupant des prisonniers politiques, ce déséquilibre effectif n’est peut-être pas un hasard. On attend aussi toujours un rapport sur les prisonniers politiques aux US, mais patience, il faut de la confiance…


  11. Cornet Le 14 juillet 2014 à 11h19
    Afficher/Masquer

    http://www.youtube.com/watch?v=6FZkSNXQ11o

    Deux officiers ukrainiens disent la vérité :”Nous n’encerclons pas les” séparatistes.” C’est eux qui nous encerclent!”

    Deux officiers ukrainiens de retour chez eux à Ivano-Frankovsk, dans l’Ouest de l’Ukraine témoignent de la situation de leur unité stationnée dans le Sud-Est, coincée entre l’armée de Novorossia et la frontière russe :

    Premier soldat ukrainien : La situation est telle que le bataillon est dans une situation difficile, à la fois en termes de ressources et de position territoriale. Ce qu’ils montrent dans les médias – que nous encerclons les séparatistes – est, la où notre bataillon est [stationné], exactement le contraire. Les gars sont au bout du rouleau. Ça va mal, la-bas. C’est un désastre.

    D’un côté, il y a les forces de la Fédération de Russie qui se tiennent là, à peine à 4 kilomètres de nous. Et il y a un tel dispositif militaire, croyez-moi, que rien ne pourrait nous sauver. Il ne s’agit plus d’une question de gilets pare-balles et d’équipements militaires. Comprenez vous? C’est complètement différent [la situation]. Nous devons juste sortir nos gars de là-bas.

    Sans équivoque, le bataillon ne peut pas rester là. Eh bien, les gars stationnés là-bas sont comme des condamnés attendant d’être exécutés. Je dis cela de façon responsable – J’y suis en poste et je viens de là-bas. Et encore, il va falloir les sortir de la avec précaution. Nous allons devoir les évacuer avec précaution. Et, honnêtement, je ne sais pas comment cela [le sauvetage] doit être fait, mais cela doit être fait. Cela doit être fait et doit être fait immédiatement.

    Je le répète, telle est la situation de ce matin, j’ai appelé et rappelé une fois encore: pas un seul équipement militaire n’est arrivé, ils [les soldats] sont debout dans un champ à découvert.

    [Voix de femmes à l’arrière-plan] Nous le savons, nous le savons.

    Un champ à découvert. Les bus – vous avez vu l’état de ces autobus qui ont été incendiés; ils essayaient de s’échapper sous le feu ennemi. Mon camarade major, qui a péri, c’était mon ami [il pleure], je demande une minute de silence en son honneur

    [Femmes en pleurs dans le fond]

    Deuxième soldat ukrainien : 
 je voudrais ajouter que ce bataillon a été envoyé pour faire une soi-disant «mission de combat»; c’était un ordre criminel de la part des supérieurs.

    [Dans le fond, les femmes demandant] “Quel supérieurs, quelle région?”

    Oui, un commandant régional, mais ils sont tous coupables, nous n’allons pas les nommer maintenant.

    [Femme dans le fond] C’est clair qui [c’est], c’est Yarko [Note: pas clair – soit Yarko ou Toyarko] qui est au-dessus, et c’est le seul qui peut donner un tel ordre

    Parce que le bataillon dont nous parlons, c’est un fait, peut effectuer des missions de combat telles que formulées au début – c’est à dire assurer la garde de points [stratégiques] importants dans la région, disons, comme garder certains checkpoints, mais seulement ceux éloignés de l’épicentre des hostilités.

    De toute façon, en termes de combat, il ne peut remplir aucune mission en raison du manque de matériel nécessaire. Même si ce matériel devait être fourni au bataillon, il n’y a personne de formé à son utilisation.

    [Femme en arrière-plan] Avez-vous proposé aux gars de se replier avec vous?

    Oui, un grand nombre d’entre eux ont approuvé cela, mais ils sont littéralement effrayés – certains officiers les ont retenus là par tous les moyens, [de gré ou de force]. Beaucoup voulaient partir avec nous, et nous avions l’intention de prendre une compagnie entière avec nous. Cela aurait été très difficile car nous n’avions pas [de moyen de transport], et nous avions prévu de prendre un gros camion. Mais au dernier moment, ils ont été retenus.

    Je tiens à ajouter qu’à partir de cet ordre criminel en vertu duquel les gars ont été envoyés là-bas, et nous-mêmes en tant que commandants, nous avons refusé d’obéir à d’autres ordres criminels parce que ce faisant nous aurions mis en danger des personnes et nous ne le voulions pas

    Premier soldat ukrainien : Oui, nous ne voulons pas être les seuls tenus responsables de [la vie de] nos gars, vous comprenez?

    Deuxième soldat ukrainien : Nous voulions préserver leurs vies et l’ordre criminel n’est pas …

    [Femme en arrière-plan] Oui, oui, les gars … mais comment les sortir de là?

    Deuxième soldat ukrainien : C’est précisément pourquoi nous sommes venus ici, pour trouver un moyen de les sortir de là. Je vais enfin …

    Une autre voix: Comprenez que je révèle tout cela afin que chacun puisse réaliser …

    [Les gens parlent les uns sur les autres, interpellant les gens qui s’approchent]

    voici le député Derevyanko, nous devons enfin faire quelque chose. Venez ici, s’il vous plaît venez ici…
    Source (Trad : BDD)


    • Louis Joseph Le 14 juillet 2014 à 16h11
      Afficher/Masquer

      “Un champ à découvert.”
      Les officiers parlent peut être de ceci:
      http://strajj.livejournal.com/2785569.html

      Pas “vu” ces photos dans les journaux francophones…


  12. Lt Anderson Le 14 juillet 2014 à 12h57
    Afficher/Masquer

    On a déjà vu ce genre de rapport d’Amnesty International, c’était du temps de la Guerre Froide.


  13. ANNA Le 14 juillet 2014 à 13h09
    Afficher/Masquer

    Il n’y a pas de nazis en Ukraine !
    Même dans les écoles, il n’y a pas, je vous dis :

    https://pbs.twimg.com/media/Bsfxjy7IQAAzM6X.jpg


  14. Pythagore Le 14 juillet 2014 à 15h32
    Afficher/Masquer

    Le rapport est indéniablement partial et entaché de l’orientation onusienne.
    Amnesty est un pointeur…. un organe officiel qui indique la direction avec force d’éléments sensibles propre à toucher le coeur des foules afin que diplomatie et politique entrent en ordre de combat.
    Ce qui est extraordinaire c’est qu’à l’époque du bloc soviétique, Amnesty passait allègrement sous silence toutes les “infractions” ( camps, arrestations arbitraires, torture, assassinats) du régime dictatorial de Moscou…. pour s’attacher plutôt à des pratiques brutales et barbares de certains états d’Amérique du Sud. Aujourd’hui la politique onusienne et mondialiste ayant changé, on voit pour qui roule cet organisme qui pour le coup se discrédite littéralement.


    • Sébastien Le 14 juillet 2014 à 17h01
      Afficher/Masquer

      Amnesty International n’est qu’une des nombreuses officines, une des tentacules de l’Empire. Vous n’avez pas de soucis à vous faire (discours officiel évidemment): sous le chaos, tout est sous contrôle (ordo ab chao).


      • perceval78 Le 14 juillet 2014 à 18h00
        Afficher/Masquer

        @Sébastien : a relativiser cependant car en Mai 40 tout était sous controle également

        experience : tu prends une élastique , tu tires , tu tires , tu tires … crac … c’est ce qu’on appelle la limite d’élasticité

        Azincourt, tout est sous controle, l’armée francaise est dans un tel état de supériorité numérique,
        que les mecs se disputent pour savoir qui va y aller le premier et puis … plouf
        =
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d'Azincourt
        =
        Bataille de Poitiers Jean 2 en totale supériorité numérique et puis … pffiiiiiii
        =
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Poitiers_(1356)
        =
        France – Allemagne, Séville 82, je t’avouerai @Sébastien que j’en suis pas encore remis .


  15. Darks67 Le 14 juillet 2014 à 20h36
    Afficher/Masquer

    Une amie viens d’arriver en France de Lugansk sa voisine est morte d’une grenade jetée sur son balcon….


  16. social21eme Le 15 juillet 2014 à 10h22
    Afficher/Masquer

    Cette Europe est un ramassi d’une effroyable concentration d’incompétents. A ce niveau atteint c’est reellement dramatique. et toute cette tribu de de bien pensant n’a aucune envie de se remettre en question, leur certitudes sont gravé dans le marbre.
    Ou tout cela va finir?


  17. Anon Le 15 juillet 2014 à 18h12
    Afficher/Masquer

    Bonjour merci pour la reprise et le condensé des information en revanche il serait bon de mettre un peut de background dans ce conflict

    Entre Kolomoisky, Soros, et les accord de gaz de shiste qui se trouve exactement dans ces régions..
    tout comme pour la crimée qui en se moment est en trin de se faire assiégé provocation sur provocation..


  18. Guy Fawkes Le 15 juillet 2014 à 18h54
    Afficher/Masquer

    Cela non plus les médias de masse européens n’en parlent pas:

    L’histoire se répète: l’Ukraine utilise des camps de concentration pour filtrer la dissidence:

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/07/lhistoire-se-repete-lukraine-utilise.html

    Le fait que l’Ukraine s’attaque sciemment à la Russie pour la forcer à s’impliquer dans le conflit non plus:

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/07/lukraine-cherche-provoquer.html


    • chios Le 16 juillet 2014 à 15h30
      Afficher/Masquer

      excellent, et le sujet entraîne l’approbation unanime des commentateurs.


  19. fdigano Le 16 juillet 2014 à 02h24
    Afficher/Masquer

    Allez, une petite pour la route.

    C’est une Banque de Kief qui appelle un de ses clients dans le Donbass au sujet d’un retard sur les remboursements d’un prêt. Et il se trouve que ce client est un pro russe, un dangereux activiste séparatiste, dont la maison a été détruite, et qui est en plein milieu d’un combat.

    https://www.youtube.com/watch?v=w7G-Sl8IgnA

    Le mieux, c’est de voir la vidéo, car c’est totalement surréaliste 🙂


    • carPe Diem Le 12 janvier 2015 à 00h51
      Afficher/Masquer

      Que connais tu des banques… Elles prêtes et près de 80% des prêts n’ont jamais été recouvré…. Mais toi, en généreux hommes tu ne chercherais pas à retrouver l’argent que tu a prêté….. Devient une banque et on en parlera après.
      Et bien évidement, les banques savent si tu es pro russes ou non, c’est dans leur dossier client. …. J’adore ce genre de commentaire qui manque de sens.


  20. aspitoyendefrance Le 16 juillet 2014 à 21h59
    Afficher/Masquer

    On peux espérer pas grand chose de bon de dirigeants ne voulant jamais se remettre en question.

    Sûr que la russie va pas se laisser faire…


  21. Anon Le 17 juillet 2014 à 01h37
    Afficher/Masquer
Charte de modérations des commentaires