Suite du billet précédent sur l’Ukraine
Index de la série

Au niveau économique, la situation est très difficile. En 1997, le PIB par habitant est tombé à 50 % de celui de 1991, et il n’est remonté qu’à 80 % de ce niveau…

Du coup, le revenu par Ukrainien est toujours :

  • 8 à 10 fois inférieur à celui d’un Français ou d’un Américain ;
  • 4 fois inférieur à celui d’un Russe ;
  • 3 fois inférieur à celui d’un Roumain ;
  • 40 % inférieur à un habitant de Namibie ou d’Irak …

N.B : chiffres établis avec le taux de change au 31/12/2013

On observe même qu’avec un salaire minimal mensuel de 100 €, le salaire d’un Ukrainien est 30 % inférieur à celui d’un Chinois !

On observe aussi que l’industrie est très concentrée dans l’Est du pays :

… et donc la génération du PIB est très hétérogène :

… et donc les revenus sont plus élevés à l’Est – l’Ouest du pays est la partie la plus pauvre :

À suivre dans le prochain billet sur l’Ukraine

Ce billet fait partie d'une série sur la situation en Ukraine. Il vise à donner des regards différents de ceux diffusés en masse par les grands médias, afin d'élargir votre champ de réflexion. [Lire plus]. Notre souhait est de sortir des présentations binaires "gentils / méchants", afin de coller de plus près à une réalité complexe. Nous rappelons enfin que par principe, nous ne "soutenons" aucun gouvernement nulle part sur la planète (et donc pas le gouvernement russe non plus). Nous sommes au contraire vigilants, tout gouvernement devant, pour nous, justifier en permanence qu'il ne franchit aucune ligne jaune. Mais nous sommes évidemment également attachés à lutter contre le deux poids 2 mesures, et à présenter tous les faits.

20 réponses à [U1-6] Comprendre l’Ukraine – Le PIB

  1. Pikpuss Le 02 mai 2014 à 02h18
    Afficher/Masquer

    Quelle aubaine pour délocaliser ! Les chacals ne s’y sont pas trompés ! A la place des Polonais et des Slovaques je me ferais du soucis. Ils vont passer pour des pays riches desquels il faudra délocaliser vers l’Ukraine ( si proche ) pour faire encore plus de profits dont profiteront ( en parite ) les retraités des fonds de pension américains… Le papy boom aux USA exige toujours davantage de rentabilité venant des entreprises que les USA achètent dans le monde entier avec leur photocopieuse à dollars…


    • Arnould Le 02 mai 2014 à 12h01
      Afficher/Masquer

      En 2004 je travailllais avec un fournisseur polonais. Il m’expliquait que, du printemps jusqu’à l’automne, les campagnes polonaises se vidaient des hommes qui allaient en travailler surtout en Allemagne, et que du coup la Pologne se remplissait d’Ukrainiens pour faire le travail.


  2. Jo Le 02 mai 2014 à 04h39
    Afficher/Masquer

    La subite passion des USA et de l’UE envers l’Ukraine s’eclaire avec la promesse de profit obscene ..en asservissant davantage les citoyens ukrainiens ..sous le joug du neo-liberalisme !
    Parallelement en Suisse, le 18 mai les citoyens voteront en faveur ou non d un smic à 3000 euros / mois.


  3. canfrarus Le 02 mai 2014 à 05h48
    Afficher/Masquer

    Il est à noter également que plus d’un million d’Ukrainiens travaillent actuellement en Russie et envoient de l’argent à leurs familles.

    Avant 1991, l’Ukraine était la république la plus riche de l’URSS, après la Russie.


  4. tchoo Le 02 mai 2014 à 10h31
    Afficher/Masquer

    Ces travailleurs esclavagisés intéressent surtout l’Allemagne et la Russie


  5. BigLouLou Le 02 mai 2014 à 10h55
    Afficher/Masquer

    J’espère voir dans un futur article une analyse des différents secteurs économiques en Ukraine. Il apparaît que l’industrie de composants militaires est fort importante, au moins pour les Russes. Voir en particulier http://blogs.mediapart.fr/blog/hedy-belhassine/260414/paris-riyad-kiev-moscou-aux-armes-et-caetera :

    “(…) au delà des enjeux géostratégiques et gaziers d’actualité, l’Ukraine est au centre d’une course aux armements conventionnels sur fond de guerre froide que se livrent la Russie, les USA et dans une moindre proportion l’Europe.

    Voici quelques échantillons de la production industrielle ukrainienne :

    Artem basé à Kiev fournit les missiles air/air des chasseurs bombardiers Mig-29 dont 800 exemplaires sont en dotation dans les armées d’une trentaine de nations ; et aussi ceux des Sukoï 30 qui équipent une douzaine de pays. L’industriel fabrique également les missiles anti-char guidés par laser des hélicoptères et blindés russes.

    Sevastopol aircraft Plant entretient et reconditionne les hélicoptères lourds, notamment le Mi-8 dont 12 000 exemplaires sont en service dans 43 pays !

    Antonov à Kiev, c’est une usine gigantesque qui emploie 14 000 personnes ! L’avionneur spécialisé dans la production partagée avec la Russie d’avions gros porteurs, assure également dans ses ateliers l’entretien d’une flotte mondiale de plusieurs milliers d’appareils parmi lesquels les avions cargos affrétés par la France pour ses opérations extérieures et l’Onu pour le déploiement de ses forces d’interpositions et autres actions humanitaires.

    Kraz construit des camions baroudeurs qui évoluent sur des terrains difficiles, appréciés des armées chinoises, égyptiennes, algériennes…

    Malyshev à Karkiv produit des blindés 8 roues amphibie et reconditionne les chars lourds Russe T- 64.

    Iska est un radariste réputé, Migremon aussi, Aviacon est un motoriste d’hélicoptère, Morozov produit des chars Motor sich des fameuses turbines d’aviation…

    Le catalogue illustré d’Ukrspecexport est une encyclopédie de poche pour marchands de canons.

    Spécialisée dans la fabrication de sous-ensembles, l’industrie d’armement ukrainienne est par conséquent au centre d’un formidable combat de l’ombre. La Russie ne peut envisager sans broncher la rupture des chaînes de production de plusieurs de ses systèmes d’armes, or les mesures de relocalisation stratégiques en cours ne seront opérationnelles que dans plusieurs années. En attendant, la désorganisation institutionnelle commence à peser sur les capacités de défense non seulement des Russes mais aussi sur celles de ses amis et alliés. Ainsi, la Chine, l’Inde, l’Algérie, la Syrie… sont-ils contrariés par les retards de livraison d’équipements et de pièces détachées. Pour d’évidentes raisons d’opportunités commerciales, les industriels euro-américains, israéliens et sud africains ont commencé à jeter de l’huile sur le feu en proposant des transferts de technologie sécurisée. Parallèlement, ils soumettent à cette clientèle – essentiellement les BRICS et les pays en voie de développement – d’alléchantes propositions alternatives.

    Alors que, mondialisation oblige, il était devenu courant d’équiper un navire de guerre ou un avion de chasse avec des composants provenant des quatre coins du monde, la crise ukrainienne a déjà pour conséquence un retour à la bipolarisation des sous systèmes de défense.”


  6. step Le 02 mai 2014 à 11h17
    Afficher/Masquer

    http://www.courrierinternational.com/article/2014/04/29/les-occidentaux-ne-comprennent-rien-a-la-russie

    on aura tout vu ! lire le billet “opinion”. petit morceau choisi, attention persiflage inside :

    “Qu’est-ce qui les pousse à faire ça ? Est-ce un pacifisme mal compris ? Une poussée de remords pour les crimes de guerre commis contre les Russes pendant la guerre ?”,

    /// voire un pacifisme bien compris ! J’avais oublié, les remords et les questions de conscience, c’est has been voir hors sujet, ça pourrait nuire à “la baisse du cout du travail”.

    s’interroge Sierakowski. “Ils ont bien sûr le droit d’exprimer leur opinion. Mais en le faisant ainsi, ils font grand tort à ce qu’ont défendu les gouvernements successifs de l’Allemagne d’après-guerre, ainsi qu’à l’engagement démocratique et au droit à l’autodétermination des peuples : tout ce que M. Poutine combat aujourd’hui.”

    /// j’aime beaucoup il “il a le droit, mais…” c’est en général le préambule a la suppression du droit en question, soit, excusez du peu, la liberté d’expression.

    /// oui, c’est vrai que Poutine a combatu le réferendum de crimée, et soutient un gouvernement issu d’un putch, illégitime jusqu’à une élection et peuplé de grands démocrates sans casserolles. On attend d’ailleurs toujours le référendum sur la fédéralisation en ukraine “libre”.

    Soutenant la Russie et pointant du doigt les “fantômes fascistes” en Ukraine, souligne le même Sierakowski, ces “idiots utiles” se rangent non seulement du côté de l’autocrate au pouvoir au Kremlin, mais aussi de toute l’extrême-droite européenne.

    // tout à fait exact, les pro-russes sont du même coté que pravi sektor, c’est évident sur le terrain. d’ailleurs il faudra vérifier si ces néo-nazis ont une consistance matérielle, visiblement en tout cas, on peut les photographier, et bien plus nettement que ce que j’ai pu voir dans la section “photographie de fantomes” dans google.


    • step Le 02 mai 2014 à 11h24
      Afficher/Masquer

      j’oubliais…

      //ah l’usage de l’extrème droite comme karcher à merd… politique. Sur un billet concernant les idiots utiles, en plus… C’est vrai, maintenant que le FN est pour le patriotisme économique, les défenseurs de ce choix sont les cautions intellectuelles du fascisme ! (lordon inside).


  7. yt75 Le 02 mai 2014 à 13h20
    Afficher/Masquer

    Les Allemands commencent à en avoir marre ?


    German Businesses Urge Halt on Sanctions Against Russia
    Vocal Opposition Has Helped Keep Merkel From Endorsing Broader Penalties on Moscow

    By
    Matthew Karnitschnig

    Updated May 1, 2014 10:11 p.m. ET

    BERLIN— Angela Merkel is carrying a clear message from Germany’s business lobby to the White House: No more sanctions.

    ……

    http://online.wsj.com/news/articles/SB10001424052702303948104579535983960826054?mod=trending_now_5


  8. Florent Le 02 mai 2014 à 13h38
    Afficher/Masquer

    Bonjour, pour les cartes de la contribution du PIB et la répartition des emplois industriels, le total n’est pas de 100%, donc où sont les pourcentages restants ?


  9. perceval78 Le 02 mai 2014 à 15h05
    Afficher/Masquer

    Bizness First , Russia after ,

    http://tinyurl.com/pbnn4cw


  10. Spipou Le 02 mai 2014 à 15h08
    Afficher/Masquer

    “Attaque militaire d’envergure” du gouvernement de Kiev contre Sloviansk cette nuit…

    Ce coup-ci, je crois que c’est vraiment fichu pour une résolution pacifique du conflit…


    • perceval78 Le 02 mai 2014 à 16h17
      Afficher/Masquer

      Ne pas céder au découragement , De Gaulle aurait pu se découragé souvent .
      Qui aurait pu croire que les chars allemands soient bloqués à 40 kms de Moscou en 41.
      Qui aurait pu croire que le Bayern et Chelsea perdent tous les deux cette semaine.


    • Spipou Le 02 mai 2014 à 22h53
      Afficher/Masquer

      J’avais gardé un peu d’espoir quand même.


  11. Auvairniton Bourgrire Le 02 mai 2014 à 15h20
    Afficher/Masquer

    Merci pour ces cartes très instructives, qui mettent entre autres, bien en valeur les disparités entre l’est et l’ouest du pays.


  12. europe russie Le 02 mai 2014 à 22h09
    Afficher/Masquer

    Le suivisme de l’ UE dans cette crise est affligeant , la vraie europe c ‘est la russie .


  13. Romain Le 03 mai 2014 à 15h07
    Afficher/Masquer

    c’est bizarre, j’avais entendu que les ukrainiens du Donbass etaient plus pauvre. D’ailleurs le cliché du militant pro-russe du donbass (vu des pro-européen) est souvent décrit comme quelqu’un des classes sociales les plus basses souvent inculte en opposition au pro-européen qui sont décris comme plus cultivé.

    bonne continuation, c’est bien d’avoir des points de vues variés pour avoir une meilleurs compréhension de ce qui se passe en Ukraine. Je suis deja aller dans le Donbass quelques mois et j’ai gardé de bons contacts qui sont pro-russes et c’est vraiment affligeant le mépris dont ils sont victimes. Ils sont considéré comme des citoyens de seconde zone, on insinue souvent que ce ne sont pas de vrais ukrainiens donc c’est completement compréhensible qu’ils decident de prendre des distances après ce qu’il s’est passer en février.

    Par contre d’apres mon contact la propagande ukrainienne commence à faire des dégats même au Donbass où la résignation et même une pointe de russophobie commence à monter


  14. Raymond Oesknar Le 04 mai 2014 à 17h18
    Afficher/Masquer

    En voila un article très intéressant, j’avais justement besoins d’un complément d’information sur le PIB. merci beaucoup.

    Bien à vous,
    Yann Oesknar


  15. FRENCH L'escroc Porc-ochenko, fils d'escroc d'un peuple d'escrocs - John de Nugent Le 14 février 2015 à 06h06
    Afficher/Masquer

    […] On observe même qu’avec un salaire minimal mensuel de 100 €, le salaire d’un Ukrainien est 30 % inférieur à celui d’un Chinois !   Source: http://www.les-crises.fr/ukraine-le-pib/ […]


Charte de modérations des commentaires