Source : Rue 89, Renée Greusard, 31/05/2016

Sur Facebook, le coup de gueule de cette jeune femme contre le ministre de l’Economie est devenu viral.

Elle est apparue devant un mur vert ou peut-être turquoise. Elle était très agacée par le point de vue d’Emmanuel Macron sur le shopping et le salariat ( « La meilleure façon de se payer un costard c’est de travailler »). Elle lui disait « tu » et nous disait « vous ».

« Donc, vous avez tous entendu ce qu’a dit Macron. Il paraît que si on ne peut pas se payer des costard, c’est parce qu’on ne bosse pas… Mais Macron, tes costards c’est des Lagonda, ça coûte 1 200 euros pièce…

Tu sais que 1 200 euros, c’est le salaire d’une caissière en un mois ? Tu crois qu’elle bosse pas, elle ? Tu crois qu’elle reste toute la journée sur un transat à rien foutre ? »

Elle déroule son argumentation :

« Si tu veux qu’on se paye des costards comme toi, il faudrait qu’on soit payés comme toi. Mais justement, toi, tu trouves que les ouvriers, les salariés, ils sont un peu trop payés. Il y a eu trop de hausses de salaires, d’après toi.

Par contre, quand c’est ton camarade du Parti socialiste le PDG de Cap Gemini qui s’augmente de 700 000 euros pour arriver à un salaire de 4,8 millions d’euros en 2015, là tu penses qu’il faut pas de loi pour plafonner le salaire des hauts dirigeants. »

« On aimerait bien que tu fermes ta gueule »

Quelques mots bien sentis plus tard, la vidéo se termine sur un sourire contraint et énervé.

« Alors Macron, on va te dire quelque chose, on aimerait bien que tu fermes ta gueule parce que sinon on va faire comme chez les syndicalistes de chez Air France. Et ton costard ? Eh bien on va te l’arracher. Et ton mouvement politique ce ne sera pas “En marche” mais “Je cours” ! »

Postée samedi sur Facebook, la vidéo s’est répandue comme une traînée de poudre : 16 000 likes, 55 000 partages, plus d’un million de vues, 1 300 commentaires. Macron se fait traiter de tous les noms.

« Bravo jeune fille ! »

Mais beaucoup lui parlent aussi à elle. On l’appelle « mademoiselle », « petite dame », « madame », « jeune fille ». On lui dit « merci ».

« Bravo petite tu m’as fait me régaler en écoutant ta lettre au petit proxénète (macron) qui veut faire bosser plus les Français pour un smig roumain »

« Bravo Mademoiselle 2017 c’est demain »

« Merci ma petite. »

« Bien dit ma petite dame il temps que ça s’arrête tout ça. Ce sont tous des voleurs »

« Bravo jeune fille. Allez mon con de macron, ferme donc ton claque-merde et retourne jouer dans ta cour. »

« Hé madame, j’ai vu votre vidéo ! »

Quelques ados s’invitent aussi dans les commentaires :

« C’est pas une de tes prof ça ? XD »

« Elle gère la prof »

Qui est-elle donc, celle qu’on fantasme « madame » ou « petite » dans les commentaires ? Elle s’appelle Hélène et ne préfère pas dire son nom. Elle a 29 ans. Elle est effectivement prof. Depuis la vidéo, ses élèves l’interpellent dans les couloirs de son établissement.

« Hé madame, j’ai vu votre vidéo ! »

« Madame ! Super ! Vous avez un million de vues ! »

« Faisons les Poches aux 500 Familles »

Elle évite les discussions car, dit-elle, elle préfère séparer sa vie professionnelle du reste. Le reste, c’est donc en partie cette page « anti-riches », « Faisons les Poches aux 500 Familles » sur laquelle la vidéo a été postée. Elle la gère avec Rudy, 31 ans, conseiller principal d’éducation. Il l’a créée en avril 2014 parce qu’il n’en pouvait plus « chaque mois, chaque année de voir des riches qui fraudent le fisc et que ça passe, sans problème ».

Rudy vient d’un milieu ouvrier. Il a « fait un bond social en devenant CPE » et il avait envie de porter cette parole invisible. Alors, il a milité. Mais ça l’a lassé.

« J’ai un copain qui dit que les militants, c’est des geeks, et c’est vrai. Nous, on n’hésite pas à reprendre les mots des gens. »

« Droit au but »

Samedi, après avoir découvert la réponse de Macron sur « le costard », leur sang à tous les deux n’a fait qu’un tour. Hélène :

« On a été indignés, ce mépris de classe, spontané envers des personnes qui ne sont pas de son milieu et qui constituent pourtant la majorité de ce pays. »

Avec « Faisons les Poches aux 500 Familles », ils espèrent justement faire émerger la voix de la majorité. Ils se réjouissent donc d’y voir plus de 70 000 personnes.

Capture d’écran 2016-06-01 à 20.27.42

Hélène et Rudy multiplient les « visuels » car ils savent qu’« ils se partagent bien » sur Facebook et permettent d’« aller droit au but », de parler simplement et à tout le monde.

« Bataille culturelle »

La charte graphique est toujours la même. Du jaune et du noir. Et toujours cette même proposition : « Partage ». L’objectif est clairement celui de la viralité, pour propager des idées. Hélène résume leurs ambitions en expliquant qu’ils veulent mener une « bataille culturelle ».

Capture d’écran 2016-06-01 à 20.29.23

Capture d’écran 2016-06-01 à 20.30.44

Ils disent « nous » et « eux. » Car s’ils s’avouent de gauche, le clivage droite-gauche leur semble épuisé :

« Il y a l’oligarchie qui ne connait pas ce qu’on vit et puis nous, les catégories populaires, les classes moyennes qui connaissons à différents niveaux des difficultés financières. »

« Pas envie de discuter avec lui »

Les gens sont capables de s’organiser, de renverser la vapeur croit Rudy. Leur page Facebook est une tentative de le prouver.

Rudy se déclare assez enthousiasmé par cette période où l’on parle moins d’immigration et de foulard que de la loi El Khomri ou Nuit debout.

Quant à Hélène, attend-elle une réponse d’Emmanuel Macron ?

« Je m’adresse à lui mais je n’ai pas envie de discuter avec lui. Cette vidéo, c’était pas vraiment pour qu’il la voie, juste pour exprimer notre indignation. »

Source : Rue 89, Renée Greusard, 31/05/2016

================================================

Polémique sur le «costard» : «On ne tutoie pas un ministre», dit Macron

Source : Le Parisien, 31-05_2016

Illustration. «Je n'ai ni mépris ni démagogie, mais j'attends aussi d'eux (ndlr: les militants) qu'ils respectent les représentants des pouvoirs publics : on ne tutoie pas un ministre, on ne l'invective pas», estime Emmanuel Macron. (AFP/NICOLAS TUCAT)

Illustration. «Je n’ai ni mépris ni démagogie, mais j’attends aussi d’eux (ndlr: les militants) qu’ils respectent les représentants des pouvoirs publics : on ne tutoie pas un ministre, on ne l’invective pas», estime Emmanuel Macron.
(AFP/NICOLAS TUCAT)

Après sa petite phrase diversement appréciée sur le «costard», Emmanuel Macron ressent le besoin de se justifier.

Le ministre de l’Économie, en visite ce mardi à Valenciennes (Nord) sur le thème de la réindustrialisation, s’est défendu de tout « mépris » après la diffusion d’une vidéo où il lâche à des militants opposés à la loi Travail : « Je n’ai pas de leçons à recevoir […] La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler ».

« J’entends beaucoup de remarques et de réactions ces derniers jours, certaines sont blessantes, surtout car elles déforment des propos ou des situations. Moi, je considère que le vrai respect pour les salariés est d’aller au contact de leurs représentants, ce que je fais à chaque fois. (…) Comptez le nombre de responsables politiques qui font encore ce geste », s’est défendu Emmanuel Macron.

L’échange musclé entre le ministre et des militants hostiles à la loi Travail a eu lieu lors d’un déplacement à Lunel (Hérault) vendredi. La phrase polémique d’Emmanuel Macron a été prononcée alors que l’un des militants lui reprochait le recours au 49.3 à l’Assemblée nationale. L’««»»un des grévistes avait lancé : «Vous, avec votre pognon, vous achetez des costards».

« On n’invective pas un ministre »

«Le vrai respect est de les écouter et aussi de répondre ce que je pense. Je n’ai ni mépris ni démagogie, mais j’attends aussi d’eux qu’ils respectent les représentants des pouvoirs publics : on ne tutoie pas un ministre, on ne l’invective pas», a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Économie a effectué mardi une visite à la sous-préfecture de Valenciennes sur le thème de la réindustrialisation, avec l’annonce de la nomination d’un commissaire spécial pour la région Hauts-de-France, l’ancien ministre de l’Agriculture Philippe Vasseur, actuellement président de la CCI du Nord.

Une convention a également été signée entre les groupes Vallourec, Safran et Air-France-KLM, avec le soutien des pouvoirs publics. Vallourec, qui a lancé un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), s’est engagé à accompagner financièrement Safran et Air-France-KLM dans l’embauche et le recrutement d’une soixantaine de ses employés, alors que Safran et Air France-KLM ont décidé de créer une usine commune de maintenance de moteurs d’avion dans les Hauts-de-France, devant créer 200 à 250 emplois d’ici à 2020.

Source : Le Parisien, 31-05_2016
macron-3

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici, ; nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

107 réponses à Une prof à Macron : « On aimerait que tu fermes ta gueule »

Commentaires recommandés

dupontg Le 03 juin 2016 à 01h06

Ca risquerait d’etre difficile de choisir entre un juppé et un macron…
deux young leader de la french american foundation aussi meprisants l’un que l’autre..
finalement chacun le sien à “droite” comme à “gôche”,…un vieux et un jeune..et pas un des deux qui eviterait de ramper devant bruxelles et les usa

  1. dupontg Le 03 juin 2016 à 01h06
    Afficher/Masquer

    Ca risquerait d’etre difficile de choisir entre un juppé et un macron…
    deux young leader de la french american foundation aussi meprisants l’un que l’autre..
    finalement chacun le sien à “droite” comme à “gôche”,…un vieux et un jeune..et pas un des deux qui eviterait de ramper devant bruxelles et les usa


  2. Ailleret Le 03 juin 2016 à 01h19
    Afficher/Masquer

    L’oligarchie fausse l’élection présidentielle en réduisant le choix des électeurs : peu après le non des Français à la Constitution européenne, elle avait imposé le duel Sarko-Ségo, deux partisans du oui. Aujourd’hui, elle prépare avec délices un duel Juppé-Macron. Beurk.


    • Grognard Le 05 juin 2016 à 09h26
      Afficher/Masquer

      S’il y a une primaire à gauche, nous ne savons pas encore quels sont les loups qui sortiront du bois.
      Si le PS veut être absent du second tour il a 2 candidats pour y parvenir:
      Hollande et Macron


  3. em69 Le 03 juin 2016 à 01h53
    Afficher/Masquer

    Quand on appartient à la plèbe, on ne tutoie un banquier d’affaire sous aucun prétexte car ce serait fort inconvenant.


    • Nikopol Le 03 juin 2016 à 10h07
      Afficher/Masquer

      @ em69
      Vous avez raison, on ne le tutoie pas… on lui dit “not’bon maitre” et on s’incline bien bas comme devant les petits marquis de l’ancien régime.
      Mais bon, nous savons tous comment ils ont fini ces petits marquis… la tête au bout d’une pique!


      • moshedayan Le 03 juin 2016 à 14h40
        Afficher/Masquer

        Eh oui , restons polis, voyons !! Je le resterai, car la politesse n’empêche pas le fond. Donc un terme poli : quand on fait preuve de cynisme et d’hypocrisie, on doit s’attendre à des réponses plus basiques chez “les petites gens” les “sans dent”. Bref à trop tirer sur la corde – le contrat social – elle casse ou cassera, tôt ou tard. Petits marquis, flagorneurs, grands bourgeois, cireurs de pompe du pouvoir, n’oubliez pas ce contrat social… avant que tout aille mal (pour vos fesses – ooh !! pardon pour ce relâchement, mille excuses Messieurs les Grands , Monseigneur !!)

        ps. si vous voulez éviter le pire : réfléchissez et agissez mieux pour le bien de tous et vous aussi tournez 7 fois votre langue dans la bouche avant de parler. Qui êtes-vous au fond face à un maçon ou un ingénieur qui mettra au point un brevet révolutionnaire ???


      • Cateminou29 Le 03 juin 2016 à 19h41
        Afficher/Masquer

        Ah, ça ira, ça ira, ça ira, les Aristocrates à la lanterne, ah ça ira,ça ira, ça ira, les aristocrates on les pendra !!!
        Paris juillet 1789… Le petit Gavroche.


    • TZYACK Le 03 juin 2016 à 19h06
      Afficher/Masquer

      N’était-ce pas un Président qui a dit “Casse-toi pauvre con !” ?


    • Jérôme Le 05 juin 2016 à 18h07
      Afficher/Masquer

      Pour le coup je suis d’accord, on ne tutoie pas un Ministre. De même que je n’aurais jamais tutoyé une prof en classe, ou que je ne tutoie pas la boulangère. Simple question de respect. Du coup on arrive à une caricature de la classe moyenne, qui apparaît comme impolie et inéduquée. Surtout venant d’une enseignante.

      Quand Emile Zola s’adressait à Felix Faure, ça avait quand même plus de gueule !


      • Pierre Le 05 juin 2016 à 21h12
        Afficher/Masquer

        Auriez-vous oublié le “casse-toi pauv’ con” ? … bon j’avoue , le “pauv’ con” en question n’était pas un ministre, mais un “sans dent”… (humour)

        Personnellement, je trouve que cette invective est justement particulièrement modérée si l’on prend en compte la violence sociale (et le mépris) qu’ils nous infligent quotidiennement.

        Vous voyez un manque de respect envers un ministre? … Hum… Depuis plusieurs années, je vois plutôt un manque de respect envers le peuple… Je ne suis donc pas étonné de voir ce dernier commencer à sortir de ses gonds.

        Pierre.


  4. Arionov Le 03 juin 2016 à 04h08
    Afficher/Masquer

    Le respect de la fonction de ministre ne va pas de pair avec le titre. Quand une pute se déguise en une soeur de couvant pour faire plaisir à un client. ça ne fait pas d’elle une sainte.


    • ydervan Le 05 juin 2016 à 11h23
      Afficher/Masquer

      et j’ ajouterai qu’ au lieu de faire le beau avec sa belle au niveau médiatique, il ferait mieux de mettre les mains dans le cambouis, histoire de rendre le service public que doit un ministre payé avec nos impôts…mais bon , si en plus il avait l’ intelligence de se taire au lieu de faire des accroches du style plus de jeunes doivent rêver de devenir milliardaires…si c’ est pour finir aussi concon que lui , non merci!


  5. Pink Le 03 juin 2016 à 04h41
    Afficher/Masquer

    Le problème n’est plus Macron, c’est Hollande qui se pose en rempart de la fameuse loi. Nous laisse-t-il le choix ? Allons-nous continuer à nous fier à sa feinte bonhomie ?


    • Henri Tanson Le 03 juin 2016 à 09h12
      Afficher/Masquer

      Le problème, c’est Moscovici et Junker… Et au-delà.
      Ne regardez pas le doigt, c’est la Lune que l’on vous montre…!


  6. Gier 13 Le 03 juin 2016 à 05h34
    Afficher/Masquer

    Il leur faut tout, argent, pouvoir, qu’importe la manière dont tout cela est acquis. Mais la cerise sur le gâteau, c’est être respecté.
    Les nobles aussi avaient cette exigence de respect de la part de ceux qu’ils exploitaient honteusement.
    En y pensant bien, les mafieux ont également cette exigence de respect.
    On voit par là l’évolution de notre démocratie. Macron serait-il l’héritier spirituel de ces braves gens ?


  7. babelouest Le 03 juin 2016 à 06h46
    Afficher/Masquer

    On ne tutoie pas les ministres ? Pourtant, ils ne sont que des fonctionnaires à notre service à tous, normalement. On voit à quel point c’est devenu inexact. Surtout pour des gens comme Macron, qui veulent plier les citoyens, le Peuple Souverain, à des théories financières de plus en plus fumeuses (on se souvient du “3% d’inflation” griffonné sur un coin de table).


    • Amsterdammer Le 04 juin 2016 à 15h51
      Afficher/Masquer

      Effectivement, l’étymologie du mot ministre [= serviteur] est de de nos jours bien étrangère à ceux qui sont censé servir le Bien Commun…


  8. christ Le 03 juin 2016 à 07h21
    Afficher/Masquer

    ça me fait penser à l’imbécile qui avait dit : si à 50 ans t’as pas de rolex c’est que t’as raté ta vie …..tout ces individus ne mérite pas le quart de la moitié de l’argent qu’il se mette dans les poches , mais aussi et surtout ils seraient bien incapables de s’en sortir avec un smig [Modéré]


  9. Subotai Le 03 juin 2016 à 07h27
    Afficher/Masquer

    “mais j’attends aussi d’eux qu’ils respectent les représentants des pouvoirs publics : on ne tutoie pas un ministre, on ne l’invective pas», a-t-il ajouté.”

    Sans blague!???!
    Dis moi Macron, qui t’as fait Roi?
    T’as toujours pas compris que t’as des comptes à rendre et que c’est pas jojo ce qu’on voit?


  10. houasnia Le 03 juin 2016 à 07h27
    Afficher/Masquer

    La démocratie avec notre système politique c’est que le peuple a le droit de choisir les acteurs mais pas le scénario.Le libéralisme a pris le pouvoir et que cela soit la gauche ou la droite ne change plus rien, la feuille de route est écrite par la finance, la banque, bruxelle.Nos politiciens sont simplement là pour se remplir les poches et faire croire à la popularion qui se fait tondre que ce système est démocratique.


    • Henri Tanson Le 03 juin 2016 à 09h06
      Afficher/Masquer

      Ah bon, parce que vous, houasnia, vous pensez que nous pouvons choisir les acteurs ?
      J’ai comme un doute.
      Ce n’est pas parce qu’il y a profusion de candidats acteurs, qu’il y a celui qui porte vos idées. La preuve, combien de Français votent pas défaut…
      Là est la question.
      Les médias décident d’une pré-sélection, comme pour l’Eurovision ! Et il vous reste un choix très limité, pour quelques têtes bien contrôlées car contrôlables…
      Et vous êtes au courant de la loi Urvoas ? Les pré-sélectionnés veulent rester entre eux !
      La démocratie dans tout cela, mon fils ? Exit. Démocraxit…
      Et Macron pense même que l’on peut se passer d’élections… Il l’a déjà exprimé, sans honte…
      À une autre époque, les dictateurs étaient petits, moches, mal fringués, avec une moustache ridicule; maintenant ils sont beaux, jeunes, bien propres sur eux, désirables… Et bien plus dangereux !


      • Sabine Ferguson Le 03 juin 2016 à 09h33
        Afficher/Masquer

        Relisez ce qu’a écrit Houasnia :
        “La démocratie avec notre système politique c’est que le peuple a le droit de choisir les acteurs mais pas le scénario.”
        Et vous avez raison, avant, dans le monde démocratique occidental, on nous la jouait sur l’air de l’autorité maintenant c’est opération séduction. Obama en est une illustration.
        Et comme tout est merde in USA.
        Quant à ce triste sire drapé dans sa pseudo vertu ou son honneur outragé, il ne comprend pas la notion de respect?
        Cela démontre encore et toujours la violence des riches!


  11. GLEB Le 03 juin 2016 à 07h37
    Afficher/Masquer

    Macron, c’est un peu le Robin des bois de la banque. Il vole les pauvres pour donner aux riches.


  12. Schuss Le 03 juin 2016 à 07h53
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    Une greve generale et il sont tous a genoux. Ils suffirait de s’entendre la dessus… C’est simple mais nous devons faire coherence (ensemble). vous avez remarque l’energie qu’ils dépensent pour nous diviser. C’est pas pour rien. Ils ont une trouille monstre qu’on s’emancipe de leur tutelle obligatoire. Sans nous ils sont plus rien ces “claques merdes”. je ne connaissais pas l’expression, tres imagee, elle leurs va si bien !


  13. philbrasov Le 03 juin 2016 à 07h54
    Afficher/Masquer

    Sans vouloir participer au “complot”, d\ou vient ce type? de la banque d’affaire, des revenus dépassant le million annuel, dans la dite banque d’affaire, et qui quitte son poste, pour un marocain, dans un gouvernement a bout de souffle. et une socialie en faillite.
    Alors pourquoi ce type emerge comme une meteorite que les meilleurs telescopes, n;avaient pu identifier.? Il me vient a l’idée qu’eu égard au contexte français, ( non renouvellement des tetes politiques, et des affiches politiques) il fallait que le telescope de la finance mondiale, et son relais bruxellois, impose un nouvel “associe gérant” de la province France, jeune, propre sur lui, prêt a mouiller le costard ( a 1200 euro quand meme), histoire de ringardiser, les vieux caciques français.
    je me mets a imaginer , une reunion dans les années 2013, dans une salle obscure de Davos, le petit macron, face a ses maitres, lui impose la mission de sa vie. créer le podemos liberal, avec sa touche sociale ( la mission est en France … quand meme…..)
    je vois bien le petit macron objecter :
    mais je suis pas connu… et la finance de répondre : t’inquiètes pas les medias nous appartiennent
    mais je n’ai pas de parti derriere moi , et la finance de répondre : t’inquiètes pas , on va t’en faire un sur mesure, comme ton costard.
    Mais je vais perdre mes bonus , et la finance de répondre : tu sais ce que se met dans les poches un president français? et le pouvoir macron t’en fais quoi?…l’histoire macron l’Histoire avec un grand H…
    fin de la reunion..


  14. Schuss Le 03 juin 2016 à 08h05
    Afficher/Masquer

    …ils n’imaginent meme pas etre indesirables car leur entourage les cajole dans le sens du poil pour obtenir des faveurs. C’est ainsi qu’ils sont completement deconnectes de la realite. Pour plaire au roi le bouffon raconte ce que le roi veut entendre…C’est comme dans la cour de récré Il n’y a que 3 gars pour foutre la pagaille mais ca suffit pour embrouiller tous le monde. Neanmoins la pression monte un peu plus chaque jour. J’espere qu’on va depasser le seuil critique du nombre de personnes lassees par ces zouaves et qu’on les foute tous en proces pour haute trahison ou incompétence au choix !


  15. Philippe30 Le 03 juin 2016 à 08h10
    Afficher/Masquer

    Excellente vidéo

    A mettre en lien avec l’article sur le patrimoine de Macron
    http://www.les-crises.fr/macron-36-millions-deuros-de-revenus-cumules-patrimoine-negatif/

    Phiilppe


  16. Albert Le 03 juin 2016 à 08h17
    Afficher/Masquer

    «L’échange musclé entre le ministre et des militants hostiles à la loi Travail a eu lieu […]»
    C’est amusant cette tournure de phrase des journalistes.
    Quand on voit la vidéo, on se prend à rêver que les forces de ‘l’ordre’ soit aussi peu ‘musclé’.
    ça en dit quelque chose :
    Quand tu viens du peuple, tu es violent si tu ouvres ta gueule, si tu protestes, et si tu … tutoies.
    Si tu fais grêve t’es un terroriste ou un preneur d’otage…
    Petit problème pour le Brevet Des Collèges :
    Sachant qu’une élite vaut 5000 citoyens ordinaires (au moins), une chemise déchirée 7900 licenciements, un costard à maquereau 1200 €, calculez le nombre de lois 49-3 qu’il reste à imposer au peuple Français avant que ses gouvernants craquent le caleçon.
    l’habit ne faisant pas le moine, merci de faire parvenir vos réponses à la maison mère :
    http://ec.europa.eu/contact/index_fr.htm


  17. Adagio Cantabile Le 03 juin 2016 à 08h22
    Afficher/Masquer

    “On ne tutoie pas un ministre”.

    Sont-ce des “vaches sacrées” ?

    Et lorsqu’un Président de la République, en plein exercice de mandature se permet de tutoyer et insulter un homme du peuple, en lui disant : “casse-toi, pov’con ! ”

    Il me semble qu’il fut un temps où une phrase célèbre retourna le pays, sens dessus-dessous : “s’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent des brioches” !


    • J Le 03 juin 2016 à 10h05
      Afficher/Masquer

      Sur le “qu’ils mangent de la brioche”, on l’attribue à Marie-Antoinette alors que c’est venu d’une fille de Louis XV donc une tante de Louis XVI. Ca montre encore mieux l’impact dévastateur de ce genre de boulettes.
      Quant au “casse-toi pauv’con”, il me semble que ça répondait à un tutoiement, donc normal quoi qu’on pense par ailleurs de Sarko. Autant que je me souvienne aucun homme de droite, quoi qu’ils vaillent et quoi qu’on en pense par ailleurs, n’a montré une telle morgue ostensible de riche. A gauche par contre, et même en principe communiste, il y a eu un certain Jean-Baptiste Doumeng. Bernard Tapie est gratiné aussi dans le genre, avec un peu plus d’hypocrisie.


    • J Le 03 juin 2016 à 10h35
      Afficher/Masquer

      Pour Sarko, quoi qu’on en pense par ailleurs, il me semble que son tutoiement de ce jour-là répondait à un tutoiement, donc normal.


    • J Le 04 juin 2016 à 09h04
      Afficher/Masquer

      Sans vouloir le défendre, Sarkozy répondait à un tutoiement, ce jour-là, il me semble.


  18. babelouest Le 03 juin 2016 à 08h45
    Afficher/Masquer

    Odeur de Sapin, vous portez bien votre nom, merci.

    Vis-à-vis de personnages comme Macron, je considère que Hélène a été bien civile. Mais bien entendu, faut pas toucher au petit chéri des médias, s’pas. Petit chéri des Superbanksters, surtout.

    Quant au compte en banque d’Hélène, qui vous a dit ce qu’elle en fait ? Qui vous dit qu’elle ne finance pas (sans le déduire des impôts) des écoles quelque part dans le monde ? Il faut prendre ses précautions là-dessus. Et un élève, cela vient pour être instruit, et cela ne répond pas au prof, jamais.

    Nous avons nos combats (enfin, pas tous, donc). Continuons, face à des cyniques de plus en plus odieux.


    • yp74 Le 03 juin 2016 à 09h01
      Afficher/Masquer

      odeurdesapin, j’espère que le sapin n’est plus trés loin !
      “un banquier, un ouvrier et un réfugié sont assis à une table avec 20 cookies.
      Le banquier prend 19 cookies et prévient l’ouvrier:
      Attention, le réfugié va vous voler votre cookie”.
      Bien vu Hélène !!!


      • odeurdesapin Le 03 juin 2016 à 10h01
        Afficher/Masquer

        Belle image … Alors faisons juste un peu de calcul. Puisqu’il est question de la France, d’un ministre, et des “pauvres” en France (vous y incluez un professeur ?) qui peuvent pas se payer un costume, histoire de cerner un contexte.
        Bercy prétend “approximativement” (déjà ca craint … ), qu’il y aurait environ 30 000 contribuables en France gagnant plus de 1 millions d’euros par an. Et que penser d’un Carlos Ghosn ? Scandaleux c’est vrai. Ppppffffff on va chiper le salaire annuel de nos 30000 contribuables et le répartir aux 10 millions de Français les pauvres. Chiche ?! Dites 50000 si vous voulez, c’est un ordre de grandeur, je ne suis pas Piketty.
        A la louche, vous estimez trouver combien en plus par mois ? 100, 1000, 2000, 3000 ..ect ? pour chacun des 10 millions les plus pauvres. Faites le calcul. Si vous trouvez plus de 200 euros/mensuel , (vraiment un changement de vie ?) n’hésitez pas à présenter votre calcul complet. Je suis intéressé. Il va falloir assez vite trouver un peu plus de créativité économique. Faisons le, mais si vous croyez par exemple vraiment que de limiter à 200 smics le salaire des dirigeant, avec “l’argent gagné” on va pouvoir doubler le smic ? Une solutions comptable pérenne vraiment ?
        Et leur appartement / leur résidence secondaire à Macron et consorts ? Ouai !!!!… on pourrait la prendre aussi non ? Faites !! Qui va fixer les limites ? C’est tellement facile juste de faire “baver” le peuple. . Si tous les terriens avaient le niveau vie d’Hélène, je ne donne pas cher de l’avenir de l’humanité , alors ? Des solutions concrètes viables ?


        • Téji Le 03 juin 2016 à 14h12
          Afficher/Masquer

          Certes, votre raisonnement se tient, odeurdesapin…
          Cependant je remarque qu’entre 83.300 et 83.500, ça se voit pas, alors qu’entre 470 et 670, ça se voit 😉
          Et je peux vous dire que 200€ de rab’, vu ce que j’ai, ça change ma vie !

          PS aurais-je dû utiliser le tutoiement, vu le sujet du post ?


          • odeurdesapin Le 03 juin 2016 à 22h04
            Afficher/Masquer

            Si l’on vous propose de choisir (l’un OU l’autre), entre 1 million d’euros et une approche, une évolution intérieure qui vous permettrait d’être heureux quel que soit les circonstances, que choisissez vous ?. Posez vous la question et surtout mettez sous la loupe de l’observation neutre et bienveillante vos états d’âme. Décidez d’être heureux, qui vous en empêche ? Le vrai trésor est en vous, c’est vous-même on pourrait dire.

            Rien, ni personne, ne peut vous empêchez d’être heureux. Le malheur de l’homme c’est qu’il ignore sa vrai nature, sa propre valeur, et jalouser la richesse (financière) des autres, vous rendra amère. C’est vraiment dommage.

            Je ne vais pas pouvoir développer plus, je risque d’être hors-sujet.


        • Alex Le 03 juin 2016 à 17h32
          Afficher/Masquer

          Si on prends le PIB mondial et qu’on le divise par la population mondiale on a un revenu égalitaire. On enléve 40% car on consome 1,6 x ce que lq planete terre peut fournir en renouvelable et on a une idée a la grosse louche du revenu équitable pour tous…
          Pour les gros salaires, c’est un abcés de fixation, le probléme est l’accumulation de la propriété privée dans quelques mains. Les gros salaires c’est juste pour acheter la loyauté des manager envers les propriétaires. Il ne faudrait pas que les décisions des manager soient guidée par le bien public, la loi ou les intérêts des concurents qui offriraient plus .
          Il ne faut pas limiter les salaires, il faut limiter la propriété privée !


          • bof Le 04 juin 2016 à 20h08
            Afficher/Masquer

            11 000 $ par personne et par an.
            Divisé par 1,6 = 7 000 $


        • Bamboo Le 04 juin 2016 à 23h12
          Afficher/Masquer

          Ce n’est pas seulement les 30000 millionnaires qu’il faut considérer. Depuis 1980, la part des salaires dans le PIB a perdu plus de 10 points de PIB et cela dans tous les pays de l’OCDE. Si on réparti cela entre les salariés sur les 35 années écoulées cela correspond au prix d’un appartement à Nanterre pour un couple (environ 200 000 €). C’est donc l’appartement que ce couple ne pourra pas acheter qui a été transféré aux revenus des privilégiés. Si on s’intéresse à la fraude fiscale son montant suffirait à boucher les trous des retraites et de la Sécu. Mais bien sûr la voie suivie par nos admirables dirigeants est le progrès social… des seul privilégiés…


      • Booster Le 03 juin 2016 à 21h39
        Afficher/Masquer

        Non le banquier le traitera de sale égoiste, et anti-xxxx si jamais l’ouvrier se plaint.


  19. Pierre Van Grunderbeek Le 03 juin 2016 à 08h54
    Afficher/Masquer

    Macron… tu ne sais pas qu’on se tutoie entre camarade au Parti socialiste… non ? Si cela te dérange, change de parti… ou crée-en un nouveau… un bleu comme ta cravate.


    • Pierre Van Grunderbeek Le 03 juin 2016 à 09h17
      Afficher/Masquer

      PS. J’avais oublié… au parti, on s’appelle par son prénom. Alors Emmanuel… cela te dérange ?


    • Furax Le 03 juin 2016 à 18h26
      Afficher/Masquer

      Macron n’est pas adhérent du PS. Et les 2 personnes avec qui il s’est accroché non plus.


  20. Henri Tanson Le 03 juin 2016 à 08h55
    Afficher/Masquer

    S’apesentir sur cette anecdote c’est participer à l’enfumage généralisé. Et c’est faire beaucoup d’honneur à ce petit monsieur !
    Macron, c’est quoi exactement ?
    Un ministre responsable de la politique qu’il mène ?
    Un ministre qui respecte le peuple, la démocratie ?
    Ou bien un agent de l’étranger, l’UE, choisi pour sa capacité à étouffer la méfiance des gens, propre sur lui, sympathique (…) expert dans l’art d’endormir, professionnel de la langue de bois ?
    Il n’est responsable de rien, si ce n’est de complicité avec un système qui cherche à favoriser la finance au détriment des peuples.
    Il se flatte d’oser aller à la rencontre des gens, des chefs d’entreprises, des responsables syndicaux, trop sûr de ses talents d’hypnotiseur, de marchand de sable…
    Mais quelques fois, ça se voit trop ! Et il se fait jeter !
    Macron n’est pas plus responsable que tous ceux qui veulent nous imposer de rester soumis aux règles des traités européens qui n’ont été écrits que dans ce but d’asservissement.
    Et la liste est longue. En fait, tous sont coupables.
    Plus que coupables : traîtres à la France.
    Moi, je dis ça, mais vous en pensez ce que vous voulez, hein…


  21. balthazar Le 03 juin 2016 à 09h50
    Afficher/Masquer

    Cela commence à sentir le goudron et les plumes, non ?
    Rappelez vous “l’accueil” réservé à Naboléon lors de sa visite à Bayonne…
    Je connais déjà le résultat de la prochaine élection présidentielle (TINA) mais les déambulations de Mimolette au contact des sans dents, cela ne se fera pas sans heurts.


  22. Alain Trépide Le 03 juin 2016 à 10h13
    Afficher/Masquer

    L’article source contient aussi ce passage intéressant:

    « Le fisc taille un costard à Macron » : c’est le titre d’un article du Canard Enchaîné de ce mercredi 1er juin. Où l’on apprend que le ministre de l’Economie « ne payait pas l’ISF grâce à une évaluation douteuse » de son patrimoine et qu« il a été redressé sur trois années ».

    On tient plus au respect de l’étiquette qu’a celui de la loi, n’est-ce pas monsieur le représentant des pouvoir publics?

    Ses déclarations à mettre en parallèle avec celles de Séguéla sont d’excellent révélateurs de qui ce passe dans la tête de ces narcissiques pathologiques. Ils veulent être au sommet, et que tout le monde les voie et les craigne. Le peuple n’a plus qu’a s’incliner devant les porteurs de symboles de domination sociale (costard, montre etc…).


  23. Eric83 Le 03 juin 2016 à 10h15
    Afficher/Masquer

    Oyez, oyez, les gueux, prosternez-vous devant Macron 1er, Ministre de la Finance, qui vous fait la grâce de vous informer en personne que ses nouvelles lois vont vous appauvrir encore alors que la caste au pouvoir va s’enrichir encore plus.

    Cependant, dans sa magnificence légendaire, Macron 1er vous offre l’immense honneur de pouvoir lui adresser la parole seulement en le vouvoyant et sur le seul ton qui convient à son rang, celui de la déférence.

    Sommes-nous en 2016 ou ai-je fait un voyage plusieurs siècles en arrière ?


  24. ISTINA Le 03 juin 2016 à 10h19
    Afficher/Masquer

    uN mINISTRE QUI NE FAIT qu’appliquer à la lettre, les Directives de Bruxelles*que
    les MEDIAS le classent
    {{ le Ministre préféré des Français }}
    et, par phénomène de CAUSALITE; en Font un Présidentiable ?
    Car les Références, a bossé pour Rotechild est un exemple OBLIGATOIRE de réussite.
    Il est vrai mais le peuple semble l’avoir oublié:

    les Banques seules habilitées à prêter
    à l’état avec Intérêts, les transformant en encaisseuses d’Intérêts et ce, sans ne rien faire !
    Par contre, si je ne m’abuse , depuis 1974 la République Française est endettées de
    plus de 2000 milliards le montant des
    Impôts sur le Revenu qui lui, fut instauré provisoirement il y a cent ans, pour aider
    la Patrie à l’effort de Guerre de 14/18 qui avançait à grands pas.
    En France la réputation exige que le Provisoire dure et, il dure depuis Un SIECLE
    CAMARADES CITOYENS il semblerait que cet Impôt, par oubli ? soit illégal car
    Provisoire et , sans le tour de passe passe Pompidolien, tous nos impôts sur le
    revenu, nous aurions pu les prêter pour nous constituer une Retraite semblable
    à celles des Retraités de l’U.E qui ne versent pas un centime pour leurs Retraites
    mais, seront copieusement et gratuitement engraissés !


    • babelouest Le 03 juin 2016 à 10h33
      Afficher/Masquer

      Inistra, il faut nuancer. Après maintes recherches, il a été constaté que la loi 73-7 ne bloquait pas le recours à la BDF, elle le réglementait.

      En revanche cette loi a été abrogée en 1993, et c’est je ne sais quelle autre loi directement transposée des directives de Bruxelles qui a pris la relève d’une façon bien plus drastique.

      C’est bien pourquoi il est tellement INDISPENSABLE de sortir abruptement de l’union, en vertu du principe de nécessité (et surtout PAS via l’article 50 du TUE, une belle arnaque), et de la souveraineté du Peuple français.


  25. Furax Le 03 juin 2016 à 10h21
    Afficher/Masquer

    Autant j’ai trouvé Macron puant d’orgueil et de bêtise avec sa sortie sur le costard, autant je réprouve la manière dont cette enseignante a attaqué Macron.

    A sa manière, elle s’est abaissée aussi bas que Macron en tombant dans l’injure publique et la menace de violences physiques. Il s’agit par ailleurs d’une infraction pénale qui l’expose à une procédure judiciaire.

    Accessoirement, en tant que salariée de l’Etat, elle a commis une faute qui l’expose légitimement à des sanctions disciplinaires.


    • babelouest Le 03 juin 2016 à 10h35
      Afficher/Masquer

      Et lui, Furax, il n’a pas commis de faute, macron, en insultant le peuple français ? Lui aussi est fonctionnaire.


      • Furax Le 03 juin 2016 à 18h43
        Afficher/Masquer

        Non un ministre n’est pas un fonctionnaire. Et les fonctionnaires soumis au devoir de réserve sont ceux qui sont en poste. Un fonctionnaire qui n’occupe plus d’emploi public dans une administration parce qu’il a décidé d’aller bosser dans le privé, qu’il s’est fait élire à un mandat électif ou nommer à une responsabilité exécutive n’est pas soumis au devoir de reserve des fonctionnaires.

        Ni Giscard, Chirac, Rocard, Juppé, Fabius, Jospin, Aubry, Hollande, Philippot, Macron et compagnie ne sont soumis au devoir de réserve des fonctionnaires en tant que responsables politiques.

        Macron n’a enfreint aucune loi ni même proféré d’injure publique (auquel cas il pourrait se retrouver en prices en diffamation). Il a juste témoigné du mépris de classe, de l’autosatisfaction stupide, et un matérialisme minable.


    • Fabien Le 03 juin 2016 à 11h43
      Afficher/Masquer

      Qu’ils lancent donc une procédure pénale et disciplinaire, s’ils l’osent. Vous verrez le scandale que cela provoquera! La caste nous méprise, nous insulte, nous vole et nous piétine, et il faudrait encore rester courtois et respectueux?! [Modéré]


  26. Démoralisateur Le 03 juin 2016 à 10h36
    Afficher/Masquer

    C’est courageux, peut être que certain vont désapprouver mais c’est courageux. Nous ne pouvons que lui rendre son mépris.
    Personnellement, si je le croise dans la rue, ça sera dur de ne pas lui mettre deux claques et un coup de pied au cul.


  27. Jmk011 Le 03 juin 2016 à 10h52
    Afficher/Masquer

    Bonjour.
    N’ayant pas lu les autres commentaires, je risque de doublonner.
    Je tiens toutefois à exprimer mon admiration devant la réaction et le courage de cette jeune femme : réaction tout à fait justifiée selon moi face au mépris de classe affiché par Macron, et surtout son courage car, si elle est bien prof dans l’éducation nationale, elle est donc fonctionnaire d’Etat et à ce titre se doit de respecter le devoir de réserve dû par tout fonctionnaire. Elle peut donc s’attendre à des sanctions de sa hiérarchie, et si sanctions il y a il faudra absolument se montrer entièrement solidaire avec elle.


    • Furax Le 03 juin 2016 à 11h05
      Afficher/Masquer

      Mais la sanction; si elle a lieu, sera totalement méritée. L’injure publique est une infraction pénale, tout comme la menace de violence physique. Tout citoyen peut critiquer un responsable politique. Pas l’injurier publiquement ni le menacer publiquement !

      C’est le B-A-BA du respect de la loi et de l’ordre public. Et de plus, c’est une faute pour un fonctionnaire. Sinon, à quand un flic qui menace Taubira d’aller lui arracher exercer sur elle des violences pour lui faire payer les défaillances judiciaires de la chaîne pénale ? Et un médecin qui menace Touraine parce qu’il est mécontent de ceci ou cela.

      Votre absence de recul quant au risque que porte ce type de menace de violence pour des questions politiques m’inquiète beaucoup.


      • Barbe Le 03 juin 2016 à 12h53
        Afficher/Masquer

        Où avez-vous vu l’injure publique?

        Menace d’accord, mais injure? Citez moi le passage…

        Et puis, pourquoi faudrait-il que les sans dents se retiennent ? Ne peuvent-ils pas imiter leur maître?
        Car on ne peut pas ne pas donner l’exemple : les hiérarches doivent bien se mettre cela dans le crâne : ils sont en vus et représente la France, donc ils donnent l’exemple. Qu’ils le veuillent ou non : et comme ils ne cachent même plus leur médiocrité, ils autorisent l’imitation.
        Aujourd’hui l’exemplarité n’est plus à l’effort, au travail… mais à la décomplexion, à la désinhibition…


        • Furax Le 03 juin 2016 à 18h50
          Afficher/Masquer

          En effet, j’ai été imprécis. C’est un délit outrage à une personne investie de l’autorité publique.

          Et comme vous le relevez, la menace de violence physique est beaucoup plus grave.

          Toute personne doit se retenir parce qu’aucune personne n’a le droit de commettre des violences, de violer la loi, de troubler l’ordre public.

          C’est le B-A-BA qui fait tenir une société.

          Sinon on s’approche dangereusement du chaos et de la guerre civile.


          • Maxalex Le 03 juin 2016 à 19h47
            Afficher/Masquer

            Le gouvernement et les élus se comportent aujourd’hui comme un père alcoolique, ils saignent le peuple et nous imposent l’austérité tout en préservant leurs privilèges. Savez-vous ce que c’est d’être à sec le 5 ou le 10 du mois? Se faire ponctionner 1/3 du salaire par les ATD sans pouvoir négocier quoique ce soit? Alors que vous travaillez depuis des années et que vous ne possédez rien? Ce discours ne passe plus parce que les gens constatent que le travail et le mérite ne paient plus. Ceux qui ont encore un boulot bien sur… Effectivement son costard à un SMIC il peut se le mettre où je pense!


          • Furax Le 03 juin 2016 à 20h25
            Afficher/Masquer

            Nos gouvernants saignent le peuple ?

            Soyez plus précis pour que votre affirmation ne soit pas inexacte.

            Nos gouvernants saignent surtout le peuple futur, les jeunes sur l’éros desquels il accumule une dette insoutenable pour arroser les gros bataillons actuels d’électeurs alors qu’en saine gestion ils ne le devraient pas. Et ils saignent aussi la plupart des entreprises qui n’ont pas d’autre choix que de réduire la voilure pour vivoter au mieux, crever au pire. Seule exception : les très grandes entreprises qui ont le moyen de localiser à l’étranger la plupart de leurs nouveaux investissements.


            • Booster Le 03 juin 2016 à 21h44
              Afficher/Masquer

              Vous connaissez la solution, mais elle a un prix très très élevé…. Bank run et effondrement du système financier et de toutes, mais alors de toutes les banques. C’est à dire se débarasser de ceux qui ont fait la révolution de 1789. A mon avis personne n’est prêt à ce sacrifice là et on continuera jusqu’à notre complet asservissement.


            • babelouest Le 03 juin 2016 à 21h56
              Afficher/Masquer

              Bien d’accord avec Booster. Plus de banquiers, aucun, plus de monnaie, plus de propriété privée, passage de la société de l’échange à la société du partage. Attention, ça peut tanguer au passage !

              Cela veut dire : l’égalité (qui est réelle quoi qu’en pensent certains) doit prendre le pas sur la liberté, on voit trop ce que certains en font, donc il faut la dompter.

              http://bab007-babelouest.blogspot.fr/2016/05/quest-ce-que-legalite.html

              http://ti1ca.com/tyevzqqi-Anarchie-A5-2016-Anarchie-A5-2016.pdf.html


          • Barbe Le 03 juin 2016 à 20h29
            Afficher/Masquer

            Oui mais à commencer par la hiérarchie : à partir du moment où ils se fourrent dans le crâne, en se sortant enfin les doigts, qu’il faut montrer l’exemple, là on peut tous commencer à travailler, à retravailler…
            S’ils décident au contraire de se comporter comme des m’as-tu vu (grotesquement incapables), ils ne doivent pas s’étonner de ce genre de réponse à la provocation dont ils sont à l’origine.

            Les petits, eux, n’ont pas la même responsabilité : je suis désolé de vous contredire, Furax, mais, si l’on a tous la même responsabilité, au sens de capacité à assumer, on ne l’a pas au sens initial du pouvoir de décision et donc de nuisance : à l’autre bout, ceux qui assument, nettoyent les nuisances de ces privilégiés désinhibés.


            • Furax Le 03 juin 2016 à 21h03
              Afficher/Masquer

              Vous pouvez être désolé, il n’en reste pas moins que, pour moi, la bêtise et le mépris de Macron n’autorisent pas la connerie et les propos délictueux d’une prof haineuse, sans éducation ni cervelle.


          • Pavlo Le 03 juin 2016 à 20h49
            Afficher/Masquer

            “C’est le B-A-BA qui fait tenir une société.”

            Ce qui fait surtout tenir une société, vraiment la base des bases, c’est de pouvoir manger.
            A force d’appauvrir les gens cette nécessité de base s’effrite, et la société avec.

            Le B-A-BA pour faire tenir la société c’est de respecter l’avis majoritaire qui dit NON, c’est de ne pas imposer dictatorialement des lois contre les travailleurs.

            C’est eux qui détruisent le lien social , pas nous!


            • Furax Le 03 juin 2016 à 21h17
              Afficher/Masquer

              Vous employez des grands mots mais la plupart des gens mangent et ont un toit, dans notre pays. Ils dépensent même des sommes assez importantes en téléphone portable, internet et compagnie. Il ne faut pas galvauder le vocable “pauvreté”.

              Il y a des pauvres. Tous les râleurs ne sont pas des pauvres.

              Et surtout, traité de Lisbonne ou pas traité de Lisbonne, euro ou pas euro, un pays soumis de facto à une concurrence étrangère toujours plus intense ne peut pas dépenser sans compter en redistribution.

              La fête des trente glorieuses est désormais loin derrière nous. Il y a 7 milliards d’être humains prêts à beaucoup de chose pour nous prendre notre place. La grande nouveauté des 15 dernières années, c’est que, hélas, le monde n’a plus besoin de la France alors qu’elle en a besoin pour maintenir son encore très confortable niveau de vie.

              Les délires révolutionnaires de gauche et du FN tendance Philippot ne feront que nous plonger dans une ruine terrible et irrémédiable.


            • Booster Le 03 juin 2016 à 21h52
              Afficher/Masquer

              @Furax, en quoi l’éducation ou l’intelligence devraient donner des privilèges ? Si vous avez eu la chance de naître avec plus d’intelligence, ne devrait-on pas attendre de vous plus de sagesse et d’abnégation qu’un être moins bien loti et donc sujet aux vices et faiblesses ? Pour le moment je vois que ceux qui triment pour engraisser les autres, et sont dans l’abnégation sont ces brutes non policées du bas peuple. Quand on a la chance de bien naître on a plus de devoir mais certainement pas plus de privilèges au sens où l’entendent nos nouvelles élites.


            • Barbe Le 04 juin 2016 à 15h05
              Afficher/Masquer

              A Furax en réponse à son message de 21 h17

              Savez-vous qui a écrit : “Les marchés sont des institutions qui fonctionnent principalement à l’extérieur, et non pas à l’intérieur d’une économie. Ce sont les lieux de rencontre du commerce au long cours. Les marchés locaux proprement dits sont de peu de conséquence. En outre ni les marchés au long cours, ni les marchés locaux [si les producteurs s’organisent en corporation, note de moi] ne sont vraiment concurrentiels, d’ù dans les deux cas, la faiblesse de la pression qui s’exerce en faveur de la création d’un commerce territorial, de ce qu’on appelle un marché intérieur…” Karl Polanyi La Grande Transformation p 89.90.

              Veuillez éviter l’écueil de naturaliser les rapports : de dire, c’est comme ça, on n’y peut rien, il n’y a pas de volonté, ni de responsable à tout ça… d’autant qu’en bon libéral (et non néolib) que vous êtes, vous proclamez souvent la responsabilité. Le monde qu’on nous vend est un produit où l’on propose aux plus démunis d’être pris en otage, par les chantages à la déterritorialisation des outils de travail.

              Le libéralisme : séparation de la société civile et de l’Etat.
              Le néolibéralisme : volonté de détruire l’Etat social ou Etat providence.


      • Kiwixar Le 03 juin 2016 à 15h21
        Afficher/Masquer

        Ce risque pris avec la loi (injure et/ou menace) montre que la France est en situation de révolte/révolution. Le gouvernement devrait réfléchir à deux fois avant d’embastiller cette jeune femme courageuse.
        En 2020 ou 2025, je pense que les Français(es) courageux seront au pouvoir et cette clique de vermines et de hyènes sera en taule… ou en fuite.


      • Subotai Le 03 juin 2016 à 18h17
        Afficher/Masquer

        Il me semble que tout ça fonctionne dans un monde policé, où chacun reste courtois, fait son boulot et travaille au bien commun.

        Mais vous avez vu ça en France récemment?
        Vous ne ressentez pas comme une grande colère?
        Vous ne sentez pas dans l’air comme un parfum d’émeute?


    • Fabien Le 03 juin 2016 à 11h47
      Afficher/Masquer

      Si la dite hiérarchie est intelligente et a un tant soit peu de sens politique, au sens large du terme, elle ne réagira pas. Mais si elle est assez stupide pour lancer une procédure, il faut en faire un scandale, les réseaux sociaux et les médias toujours avides d’histoires croustillantes aideront…


  28. DUGUESCLIN Le 03 juin 2016 à 11h02
    Afficher/Masquer

    Il est normal qu’une fonction représentative de l’état soit respectée puisqu’elle émane du peuple en principe souverain. Mais celui qui l’exerce doit aussi avoir le respect de sa fonction, il est au service du peuple et c’est sa probité qui le rend respectable. A défaut, le tutoiement est beaucoup trop poli, il devrait s’accompagner de noms d’oiseaux qui conviennent à ceux qui méprisent, et leur fonction, et le peuple.


  29. RESISTANCE Le 03 juin 2016 à 11h44
    Afficher/Masquer

    « Un homme doit toujours garder en lui la capacité de s’opposer et de résister.»
    (Hélie Denoix de Saint Marc, Officier Français, 1922 – 2013)

    http://www.quecherchezvous.fr/article-un-homme-doit-toujours-garder-en-lui-la-capacite-de-s-opposer-et-de-resister-73156210.html


  30. Krystyna Hawrot Le 03 juin 2016 à 11h52
    Afficher/Masquer

    Plus le mépris de classe dure, plus ca risque de finir comme avec les bolchéviques… n’oublions pas qu’autour de 500 000 personnes liés aux classes possédantes ont du quitter la Russie après 1917. Contraints et forcés nombreux ont été ceux qui se sont réfugié en France et dans ses colonies… encore dans les années 90 la communauté “blanche” russe de France était soudée et revancharde. Ils avaient même un camp de formation quasiment militaire prêt de Chaville à côté de Grenoble! Tout cela pour dire que la lutte des classes c’est sanglant et plus les riches abusent plus cela va finir de façon sanglante…


    • Furax Le 03 juin 2016 à 18h51
      Afficher/Masquer

      Ouaip ! Sauf que la Russie ne s’est toujours pas relevée du cataclysme qu’a constitué le coup d’état du parti bolchevique de Russie.


      • Booster Le 03 juin 2016 à 21h55
        Afficher/Masquer

        Sans oublier que la révolution bolchévique j’ai cru comprendre, était soutenue par d’autres très privilégiés qui souhaitaient prendre la place des nobles. A savoir quelles sont les élites qui trépignent derrière la porte….


      • Schuss Le 04 juin 2016 à 02h18
        Afficher/Masquer

        Bonjour, pas d’accord avec vous quand vous dites que la Russie ne sait toujours pas relevee du coup d’etat bolchevique. De mon point de vue, les russes actuels sont mieux lotis que les europeens en moyenne. Entre l’Allemagne et la Grèce il faut faire le grand écart si l’on compare les niveaux de vie…la societe occidentale parle des BRICS comme de pays en devenir. C’est vraiment caricatural. Aller en Inde ,la plus grande “démocratie” du monde : vous trouverez un pays en ruine ou toutes les infrastructures sont obsoletes. Pas de route convenables, pas de reseau ferre, l’etat gangrene par une corruption immonde…la mendicite comme aide sociale et tout le monde ne dort pas sous un toit en Inde, heureusement a certains endroits il fait chaud toute l’annee et cela adoucit un peu cette realité. Visitez la Chine, c’est tout le contraire de l’Inde. Un parti politique unique totalitaire. Pas de mendiants dans les rues, les gens bien dans leur peau, du travail pour tous le monde. La premiere economie mondiale et tres certainement loin devant les americains. Les Chinois ont acces a tous nos gadgets car c’est eux qui les fabriquent…nos societes occidentale sont manipulees incidieusement par une elite qui controle absolument tout et vit au depend des peuples qu’elle soumet grace aux médias en fabriquant de l’illusion. C’est simple non !


        • Jean Le 04 juin 2016 à 03h07
          Afficher/Masquer

          D’autant plus qu’en Allemagne 12,5 millions de citoyens, sur 80 millions, vivaient sous le seuil de pauvreté en 2013.

          Source : http://www.lesechos.fr/20/02/2015/lesechos.fr/0204174006166_allemagne—12-5-millions-de-personnes-sous-le-seuil-de-pauvrete–un-record.htm


        • Pavlo Le 04 juin 2016 à 14h32
          Afficher/Masquer

          D’autant plus que ce n’est pas “le coup d’Etat bolchevique” qui a fait le plus de mal au pays, mais les guerres d’agression étrangères (notamment dans les années 1910-1920, l’attaque conjointe, entre autres, de l’Allemagne, la France, la Pologne, le Japon, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis,…; et l’attaque, conjointe, dans les années 1940, de l’Allemagne, la Hongrie, l’Italie, la Roumanie,…)
          Et aussi la trahison et pillage économique des années 1990.

          Par rapport à tous ces coups bas, le mal fait par les bolcheviques est bien léger.
          D’ailleurs, les avancées scientifiques, économiques, militaires, diplomatiques, etc les plus importantes furent faites sous les “bolcheviques”.
          La Russie fut soi-disant “aneantie” par les bolcheviques, mais drole d’anéantissement celui d’un pays qui, excusez du peu, est à la pointe de tout ce qui est spatial (et le reste encore aujourd’hui).


  31. Le Rouméliote Le 03 juin 2016 à 12h26
    Afficher/Masquer

    On se souvient encore, plus de deux siècles après, de la phrase de Marie-Antoinette (apocryphe ?) :”Ils n’ont pas de pain ? Ils n’ont qu’à manger de la brioche ! Macron finira comme elle…
    En Grèce on tutoie même le Président de la République : je me souviens, à la télé grecque en 2007, le Président rend visite à des sinistrés suite aux incendies dans un petit village. Il est interpellé par une vieille dame en noir :” Eh ! Président, quand est-ce que tu feras quelque chose pour nous ?”
    Le Président – pas démonté – se retourne vers elle :” Eh ! Justement, je viens voir ce que je peux faire et c’est pas si facile que ça !” Les Grecs savent ce qu’est la démocratie, pas Macron le sous-produit de Bruxelles… Mon chou !


  32. Françoise Le 03 juin 2016 à 12h31
    Afficher/Masquer

    Tutoiement ou pas, c’est de la diversion. Le vrai problème n’est pas là, loin s’en faut. Les Grecs de l’Antiquité se tutoyaient et, plus proches de nous, la langue anglaise ne connaît pas le vouvoiement… Alors, qu’on cesse de polémiquer sur une chose aussi ridicule.


    • Amsterdammer Le 04 juin 2016 à 16h09
      Afficher/Masquer

      Idem chez les Romains : même à l’empereur et à Jupiter, on disait ‘tu’ – évidemment, en y mettant les formes, mais quand même : le vouvoiement est un bricolage linguistique très récent dans l’histoire humaine.


  33. Homère d'Allore Le 03 juin 2016 à 14h52
    Afficher/Masquer

    Quelqu’un peut il m’aider ?

    Ou est le tutoiement et l’invective dans la phrase suivante ?

    “Vous, avec votre pognon, vous vous achetez des costards !”

    Ou alors j’ai mal lu l’article. Merci d’avance de vos remarques…


    • reneegate Le 03 juin 2016 à 19h59
      Afficher/Masquer

      Bonjour Homère, Il faut noter aussi que le boulot pour le boulot est stupide. Macron laisse fermer les usines (Mittal) et ensuite revient 2 ans plus tard discuter réindustrialisation. Et de rire. C’est sur que dans ces conditions c’est un boulot à vie mais question productivité c’est loin d’être ça.


  34. Olivier Le 03 juin 2016 à 17h27
    Afficher/Masquer

    Ce qui est surprenant c’est que personne ne note que la réponse de macron est complètement à côté. Quand le jeune lui parle de son costume ce n’est pas par envie mais plutot pour ce que représente le costume pour les ouvriers. Ces gens sont sur des lignes de montages avec des pauses pipi minutées et ils voient des gus défiler en costume sans les saluer parfois! Macron est aveugle est se croit tellement beau qu’il pense que tout le monde veut etre comme lui.


  35. Aikos Le 03 juin 2016 à 19h09
    Afficher/Masquer

    Oui, enfin Olivier on ne peut pas être professeur et interpeller de la sorte quelqu’un, quoi qu’on pense de Macron.

    L’éducation est trop importante, plus que ce petit bonhomme non ? 😉


    • Booster Le 03 juin 2016 à 22h00
      Afficher/Masquer

      Le respect se mérite-il ou est-il un privilège de la noblesse de robe ?


    • Olivier Le 04 juin 2016 à 06h30
      Afficher/Masquer

      Je n’ai jamais compris les appels aux respects de la fonction. l’autorité on la garde jusqu’au moment où est obligé de l’appliquer. Cela fonctionne de la même manière avec le respect.
      Quand on est en fonction c’est par ses actes, son engagement qu’on obtient le respect et pas par un titre quel qu’il soit. Fut-il ministre ou président.

      Par contre rien à dire sur l’éducation, si on la remettait en avant de nombreux problèmes seraient résolus.


    • albert Le 04 juin 2016 à 13h34
      Afficher/Masquer

      À aucun moment elle ne se présente comme prof, et n’est pas, ni dans l’exercice de sa fonction, ni sur son lieu de travail, mais juste citoyenne.
      Macron est peut-être ministre, mais pas celui de son corps, et de plus, jamais élu dans quelque élection que ce soit.
      Donc, je ne vois pas le problème.


  36. babelouest Le 03 juin 2016 à 19h58
    Afficher/Masquer

    Ah ! Je viens de chercher, chercher…. effectivement, un ministre est bien assimilé, le temps de sa fonction, à un haut fonctionnaire. Fonctionnaire, il en a donc les privilèges, et les limitations (devoir de réserve….)


    • Furax Le 03 juin 2016 à 21h24
      Afficher/Masquer

      Merci de citer vos sources. Je vous le répète. C’est faux. Un ministre, un maire, un president de la république n’est pas un fonctionnaire. Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire plus haut.

      Pas de devoir juridique de réserve avec sanction disciplinaire à la clé. Il n’y a pas de carrière de ministre ni de maire avec des échelons et des grades.

      Un ministre est juste soumis à l’autorité hiérarchique du Premier ministre, laquelle peut être très théorique selon le rapport de force politique. Et il est tenu de respecter les lois.

      C’est tout. Renseignez vous un peu et vous verrez vite la différence entre un fonctionnaire et un responsable politique exerçant un mandat ou une fonction.


      • babelouest Le 03 juin 2016 à 21h49
        Afficher/Masquer

        C’est sans doute une question de mots. Un homme politique, nommé par un supérieur pour une fonction, C’EST un fonctionnaire, ou assimilé. Le chef de l’Etat est élu, lui. Les parlementaires, les conseillers municipaux, également.

        La différence est parfaitement claire.


  37. odeurdesapin Le 03 juin 2016 à 20h09
    Afficher/Masquer

    C’est grave je trouve, le succès de la haine de l’autre. C’est désolant d’offrir une tribune à ce genre de discours. Comme si la haine d’un homme en costume était tout à fait acceptable, il y aurait donc de “bonnes haines” et de “mauvaises haines”.
    “Ferme ta g…., sinon je t’arrache …” c’est plus fort qu’un petit nom d’oiseau, elle dit en substance, tu n’as pas le droit de t’exprimer puisque tu ne penses pas comme moi. Moi Hélène, je sais. Point barre. Et des millions approuvent, ça craint …
    On pourrait croire, mais je ne pas suis fan de Macron. Il était peut-être pas finaud.
    Pour aller dans le sens d’Hélène, expulsons les “riches” en costume Lagonda (on peut les laisser en vie … oui / non ?) , les 30000 contribuables à plus d’un million de salaire/an, et quelques autres riches propriétaires, quelques pépites du CAC 40 vont surement leur emboiter le pas. OUF !!! Puis j’aimerais voir une vidéo “constructive” d’Hélène. Après l’insulte, sa force de proposition. On a 2000 milliards de dettes, 5 millions de chômeurs, 2 millions de rmistes, presque plus d’impôts sur le revenu (ben oui, ils sont partis), moins d’entreprises … elle propose quoi Hélène? Une petite entreprise de couture pour raccommoder les costumes déchirées ?
    La vrai richesse est la “richesse humaine” et là malheureusement, on vient encore de franchir un palier … vers le bas.


    • Barbe Le 03 juin 2016 à 21h11
      Afficher/Masquer

      Elle est directe, ce qui est une qualité pour la pédagogie…


    • yp74 Le 04 juin 2016 à 11h03
      Afficher/Masquer

      Ce qu’elle propose Hélène c’est qu’on l’écoute et qu’on arrête de se bouffer le trognon en prétendant qu’on y peut rien, que c’est la mondialisation, qu’on n’a pas la chance d’aller délocaliser à l’étranger afin d’exploiter d’autres peuples.
      Le succès de la haine de l’autre ne vient-il pas du mépris cumulé depuis des années envers les “sans-dents” par des “responsables politiques” dénués de toute morale une fois qu’ils ont été élus.
      Je pense qu’il faut être vraiment aveugle ou ignorant pour ne pas voir qu’un raz-le-bol complet est en train d’émerger de ce monde qu’on essaye de nous imposer par une théorie du chaos.
      A @furax, c’est vrai qu’on mange, qu’on a un toit (qui n’est pas toujours à soi), c’est vrai que les gouvernants saignent les peuples futurs, ne sommes nous pas responsables de l’avenir que nous laisserons à nos enfants, parce qu’à ce rythme là, j’ai bien peur qu’une poignée se gavera pendant que le reste ne déchirera ( le cookie qu’on leur tendra).


  38. vesso Le 03 juin 2016 à 20h32
    Afficher/Masquer

    Ben si je dois choisir entre un Juppé et un Macron, alors je reprendrais bien un Hollande plutôt, mais histoire “qu’on en finisse” cette fois, hein…
    Ce qui ne peut être obtenu par la raison, le sera par la folie…Continuons comme ça, et un fleuve de sang nous attends, hélas…


    • Furax Le 03 juin 2016 à 21h27
      Afficher/Masquer

      Vous n’avez pas compris qu’hormis les kilos en trop, l’humour douteux, l’incapacité de se tenir dès qu’il voit une paire de seins, et le système capillaire intermédiaire, Hollande est rigoureusement identique à Juppé et Macron ?

      3 énarques carriéristes qui n’ont quasiment jamais bossé.


  39. Homère d'Allore Le 03 juin 2016 à 22h11
    Afficher/Masquer

    Désolé mais je trouve le débat sur le discours de l’enseignante assez peu intéressant.
    En effet, un enseignant “ne devrait pas” invectiver un personnage public tel qu’un ministre. Le rappeler est fort juste mais ce n’est qu’un truisme.

    Rappelons les circonstances qui font que cette enseignante (ça pourrait être un postier ou une infirmière, peu importe) se comporte ainsi.

    1/ un ministre de la République pond des textes qui lui sont dictés par des puissances étrangères.

    2/ ce même ministre l’année dernière, pour faire passer ces dits textes utilise les forceps du 49-3. Dans le même temps, il qualifie des ouvrières d’illettrées.

    3/ un autre ministre, cette année, est chargé de faire passer un autre texte, toujours dicté par les mêmes puissances étrangères, et, à nouveau, utilise le 49-3

    3/Des contradicteurs qui restent, somme toute, assez polis, et VOUVOIENT le ministre du début en l’apostrophant sur le prix de son costume se voient reprocher d’être en tee-shirt et de ne pas travailler assez pour se payer ledit “costard”

    4/ Comme la scène se passe malencontreusement devant une caméra, Macron, explique sa réaction hautaine et méprisante par le fait qu’il aurait été tutoyé et invectivé, ce qui est manifestement faux.

    Donc ça donne très envie de l’invectiver en le tutoyant. C’est ce qu’a fait cette enseignante dans cette vidéo qui n’est qu’une réponse à ce mépris et cette attitude méprisante doublée d’un mensonge.

    Je la comprends.


  40. Homère d'Allore Le 03 juin 2016 à 22h31
    Afficher/Masquer

    Je précise enfin que j’ai trouvé les contradicteurs de Macron à Lunel plutôt bien polis.

    Si il m’avait été donné de rencontrer ce (Modéré), je pense que je l’aurais qualifié de différents noms d’oiseaux et, surtout, je l’aurais traité de TRAITRE.
    Car il n’existe pas d’autre mot qui décrive un personnage dont la fonction est de servir la République et qui sert consciemment d’autres suzerains.

    Les Traîtres qui, selon Dante, se voient réserver le neuvième cercle de l’Enfer, le plus profond. C’est donc la pire des insultes et elle justifiée.


  41. Grognard Le 03 juin 2016 à 23h25
    Afficher/Masquer

    Vraiment bien faite cette petite vidéo.
    Pas trop longue, le message est simple, cohérent et ordonné.
    Il traduit bien mieux, à mon sens, le ressenti de la population aujourd’hui
    que tout les baratins des experts en crises sociales.
    En tout cas c’est la première chose qui m’est venue à l’esprit.


  42. Darks67 Le 03 juin 2016 à 23h57
    Afficher/Masquer

    Elle est encore gentille de seulement tutoyer ce clown en costard qui se croit encore au moyen age et les privilèges dû aux aristocrates. Tu nous méprise, on te méprise aussi, le respect ne peux être à sens unique.


  43. RGT Le 04 juin 2016 à 10h37
    Afficher/Masquer

    Si l’on se réfère à l’étymologie, ministre, on trouve “celui qui accomplit une tâche au service de quelqu’un”…
    C’est d’ailleurs aussi l’origine du “ministère” des prêtres qui devaient être au service des fidèles.

    Un ministre est un homme payé par la population pou la servir…
    Donc, il est à notre service et comme tout subordonné il peut être tutoyé si on se réfère aux “valeurs” de sa “caste”.

    Malheureusement, les politicards actuels ont inversé les rôles et se croient désormais investis d’une “Mission Divine” qui les place au dessus de la plèbe.

    Ils sont désormais simplement… sinistres.

    Nous sommes TOUS les employeurs de ces gugusses bouffis de suffisance. Il faudrait leur rappeler ce fait pour qu’ils respectent strictement les termes de leur “contrat de travail”.

    Dans une “entreprise”, un salarié qui se comporte comme un ministre (ou de nombreux “élus”, énarques et autres “young leaders”) se retrouve immédiatement viré pour faute lourde.


    • RGT Le 04 juin 2016 à 10h38
      Afficher/Masquer

      La suite : (commentaires courts obligent) :

      Avant de modifier le code actuel du travail (pour de plus faciliter les licenciements et le rabotage des rémunérations) il serait déjà judicieux qu’ils appliquent les règles actuellement en vigueur à leur propre comportement.

      Avec le code actuel ils seraient rémunérés en fonction du respect de leurs objectifs (vu ce qu’ils font ils devraient payer très cher pour ça) et seraient SDF sous les ponts depuis bien longtemps.

      Autre petit problème qui me titille avec Macron et les autres énarques : quand un fonctionnaire quitte la fonction publique il ne peut guère espérer pouvoir de nouveau la réintégrer… sauf s’il est énarque car dans ce cas il a un poste (même fictif) qui lui est réservé à vie…
      Et ils se permettent des saillies virulentes contre les “privilégiés” de la fonction publique ???

      L’hôpital se fout de la gueule de la charité !!!


  44. bluerider Le 04 juin 2016 à 18h21
    Afficher/Masquer

    “… Comptez le nombre de responsables politiques qui font encore ce geste », s’est défendu Emmanuel Macron.
    .
    qu’a-t-il voulu dire avec ce “ENCORE” ? Sans doute la persistance d’une pratique politique. Or le contexte de cette remarque, c’est celui de la casse sociale, de la rupture avec le passé, de l’émancipation “par l’alignement sur le libéralisme doctrinaire de l’UE, tel qu’appliqué par nos voisins de l’UE”… donc ce “ENCORE” désigne bien un usage rétrograde, suranné, passéiste, désuet, en contradiction avec la césure qui se veut “moderniste” du reste de son discours. Macron rétorquera que justement, c’est un geste qui montre qu’il ne renonce pas à tout. Et moi, avec les sans dents, je lui répliquerai que ce genre de geste, cette main tendue de celui qui s’en fout et vit très bien sans nous, a des relents poujadistes et nous fait VOMIR. Allez Macron, ENCORE un petit effort et tu vas te retrouver sans chemise et sans pantalon sur la voie publique. Ou alors… “tu la fermes”. Définitivement.


  45. theuric Le 04 juin 2016 à 22h17
    Afficher/Masquer

    Il faut bien comprendre que l’infantilisation touche bien plus, en pourcentage, les richissimes que le reste de la population, la preuve en est du faible nombre de ceux-là ayant signé l’appel pour que tous paient suffisamment d’impôts pour relever le pays.
    Autre preuve de cette puérile inconséquence de ceux qui nous gouvernent, tant en économie qu’en politique: à bien y regarder, de même que les diverses mesures qu furent prises tant aux U.S.A., en Angleterre, en Grèce, dans le reste du sud-européen et en Allemagne conduisirent à la désindustrialisation mondiale actuelle, de même celle contenue dans la loi dite El Khomri ne fera qu’en accélérer le dénouement, soit la ruine des fortunés, la faillite universelle et l’arrêt brusque et total de l’ensemble des échanges commerciaux mondiaux.
    Notre problème c’est que nous sommes gouvernés par des enfants caractériels et sans grande jugeote, quel que soit leur âge, qui mériteraient plus une fessée que la prison.
    Voyez cette sotte tocade de Monsieur Macron au sujet de son costume, ceci au pire des moments pour le gouvernement, cet homme semble singulièrement manquer d’entendement et, le pire, c’est qu’il travailla pour la banque Rothschild qui, il y a à peine quelques décennies, ne l’y aurait même pas laissé entrer en tant que client, parce que pas assez fiable.
    Maintenant, c’est tout ce système qui se trouve dans un état déplorable, pourrit jusqu’à la moelle, et cette gangrène ne tardera pas à tuer le malade…


Charte de modérations des commentaires