Lien vers un beau reportage diffusé par France 2

Normandie-Niémen : c’est le régiment le plus titré de tous les temps. Créé en 1942 par le Général de Gaulle pour représenter la France Libre combattante sur le front russe, son histoire est l’une des plus exceptionnelles de l’aviation militaire… 5240 missions, 273 victoires confirmées. Ces pilotes étaient jeunes et un peu fous. Ils sont devenus des héros. 96 pilotes, tous volontaires dont 42 ne sont pas revenus.

France 2 a proposé le 12 mai dans la case Infrarouge, un documentaire inédit écrit et réalisé par Frédéric Tonolli.

“La guerre fait rage en Europe, la France vaincue et occupée continue à se battre pour la liberté sous l’appellation de France libre, dirigée par le Général de Gaulle à Londres. En 1941, Hitler déferle sur l’URSS, le Général de Gaulle propose l’envoie d’une escadrille de chasse française en URSS afin de venir en aide à l’armée soviétique. Un projet fou, qui contrarie nos alliés, mais le Général persiste et forme une escadrille aux couleurs de la « France Libre » pour combattre à l’Est aux côtés des soviétiques. « Normandie-Niémen » est née… Le Général veut ainsi démontrer que la France est encore de tous les combats. Une idée qui servira la France à la fin du conflit et lui permettra de siéger à la table des vainqueurs. Normandie-Niémen fut la première formation de chasse française de la seconde guerre mondiale, avec 273 victoires homologuées au cours de 5 240 missions et 869 combats. Seule unité de la France libre engagée sur le front russe aux côtés de l’Union soviétique dés 1942, elle comptera vingt et un Compagnons de la Libération et quatre Héros de l’Union soviétique, une décoration rarissime accordée aux étrangers par l’URSS. Quarante-deux de ses quatre-vingt-dix-sept pilotes seront tués.”

Documents soviétiques et français inédits, reconstitutions, animations 3D, tournage sur les lieux mêmes de l’action.

Credit photo © Sunset Presse /STAR MEDIA DISTRIBUTION

 

A regarder ici jusqu’au 19 mai…

Pour cette extraordinaire aventure humaine, Nous voudrions hormis la qualité du propos porter un soin très particulier à la mise en image.

Un documentaire construit sur ; un mélange d’archives, de reconstitutions dialoguées, d’animations 3D, d’évocations sur les lieux mêmes de l’action, de cartes animées et d’entretiens.

Il se peut encore que mon, notre désir change encore de sentiments, de perspectives. Mais cela pourrait être une base de travail, de pensée…

Ces séquences seront en couleur, d’une apparence cinématographique et marquées du léger sautillement du 24 images secondes.

Les archives, elles sont nombreuses, soviétiques et françaises. Nous avons déjà identifié la majorité des sources. Les archives soviétiques sont d’ailleurs d’excellentes qualités. De plus en 1960, un film franco-soviétique, « Normandie Niémen », est réalisé par Jean Dréville. Ce film tourné en 35 mm noir et blanc utilise nombre d’archives et certaines séquences ont par leurs forces, valeurs d’archives. Toutes ces sources parfois disparates seront traitées d’une façon unique pour assurer (et assumer) une continuité visuelle. J’ai bien conscience que cela peut susciter débat. Un traitement simple et homogène, Noir profond et blanc bien marqué, seule la couleur rouge sera invitée, présente. Le rouge de l’étoile et le rouge de la furie des explosions de la guerre.

Les cartes, stylisées, modélisées en 3D sur des fonds d’époques, de vrai cartes d’état major. Une valeur informative ; toujours pouvoir situer le déroulé de l’action. Des couleurs aux tons pastels, des animations de haute technicité mais avec un rendu final, du moins une impression faisant référence aux films de genres d’époques.

Utilisation de la modélisation en 3D, à chaque tête de chapitre, une animation sur la page du texte ( du carnet de route de l’escadrille), permet de lancer la séquence suivante. Par exemple un train à vapeur peut surgir de la page et montrer le trajet des pilotes à travers l’Irak dans leur périple pour rejoindre l’URSS. Une autre page, un autre chapitre, un Yak 3 modélisé peut s ‘échapper des lignes et rejoindre et se mêler aux archives de combats aériens.

Images en vol. Caméra placée à l’intérieur du cockpit, gros plan des instruments en vol et du pilote. Caméras accrochées aux ailes pour quelques vues extérieures spectaculaires. Il existe aujourd’hui encore deux Yak 3 en France en état de vol et aux couleurs de l’escadrille.

Imaginer quelques reconstitutions, certaines rares scènes du documentaire pourraient être totalement reconstituées. Uniformes, décors et dialogues. Délicatesse et élégance pour ne pas tomber dans la caricature. Une façon de redonner du souffle et corps au documentaire.

Aujourd’hui 68 ans après les faits presque tous les héros de cette histoire ont pris leurs derniers vols vers de lointaines étoiles. Mais ils existent de nombreux entretiens, interview de ces héros, des captations souvent disparates par leur cadrage ou style. Alors avec une intention soutenue, par un détourage, un recadrage, une remise en forme nous allons remettre en valeur et homogénéiser la parole extraordinaire de nos pilotes.

Frédéric Tonolli

80 réponses à [Vidéo] Les pilotes français de l’armée rouge : Normandie-Niémen

Commentaires recommandés

V_Parlier Le 15 mai 2015 à 09h34

Même chose pour nous.
Juste un petit bémol sur l’excès de lyrisme que peuvent avoir de temps en temps les commentaires du film, au point d’en être parfois maladroits (surtout quand il s’agit de parler des jeunes filles russes qui ont le sens de l’hospitalité car “elles offrent de la tendresse et leurs corps”, euh… Je peux bien comprendre qu’il y ait eu des liens amoureux avec les pilotes français, ce n’est pas étonnant et c’est humain. Mais à trop vouloir faire du zèle de compliments pour tout çà peut tourner à la gaffe irrespectueuse).

  1. Yolande Le 15 mai 2015 à 00h28
    Afficher/Masquer

    J’ai enregistré ce beau docu-fiction (comme on dit). On ne les connaît pas assez ceux de Normandie-Niemen. J’ai été émue aux larmes.


    • V_Parlier Le 15 mai 2015 à 09h34
      Afficher/Masquer

      Même chose pour nous.
      Juste un petit bémol sur l’excès de lyrisme que peuvent avoir de temps en temps les commentaires du film, au point d’en être parfois maladroits (surtout quand il s’agit de parler des jeunes filles russes qui ont le sens de l’hospitalité car “elles offrent de la tendresse et leurs corps”, euh… Je peux bien comprendre qu’il y ait eu des liens amoureux avec les pilotes français, ce n’est pas étonnant et c’est humain. Mais à trop vouloir faire du zèle de compliments pour tout çà peut tourner à la gaffe irrespectueuse).


      • Tonolli frederic Le 21 juillet 2015 à 01h40
        Afficher/Masquer

        Oui, ce doc présente quelques défauts qui me sont imputables, d’autres à la production et aussi à un certain manque d’argent. Mais la phrase citée provient directement des mémoires du cdt (alors) Pouyade. Et je ne pense pas qu’il voulait être irespectueux…


  2. Cédric Le 15 mai 2015 à 00h46
    Afficher/Masquer

    je l’ai vu à la télé. Magnifique.


  3. boduos Le 15 mai 2015 à 01h10
    Afficher/Masquer

    je reposte le document joins par @ purefrancophone ci dessous
    http://reseauinternational.net/normandie-niemen-les-ailes-de-la-fraternite/

    ces jeunes français qui ont risqué leur vie parfois plusieurs par jour avec leurs mécaniciens russes .Ils ont surement par leur solidarité avec leur frères russes contribué au moral des troupes(large couverture de leurs exploits dans la presse soviétique) et participé au basculement ténu de la guerre en défaveur de l’axe nazi.

    leurs fantômes doivent planer sur ce qu’il reste de conscience à notre élite désormais du coté de pravy sector ,par lâcheté , par soumission et contre nos intérêts à court,moyen et long terme.

    en 2001,Pierre Closterman avait déjà du faire un procès a des “historiens” qui lui contestaient ses 33 victoires .


  4. catherine Balogh Le 15 mai 2015 à 01h35
    Afficher/Masquer

    Si je peux me permettre car ma position géographique m’empêche d’accéder à France télévision…., euhh, je vis en France mais…)

    https://www.youtube.com/watch?v=LK8ye9uRxTI


    • Pierre Le 15 mai 2015 à 14h22
      Afficher/Masquer

      deux outils qui marchent – en général) pour télécharger les émissions de la Télévison française
      voir les liens
      http://captvty.fr/
      il faut souvent le mettre à jour
      et ce lecteur pour visionner Daum Pot Player
      les vidéos sont en .ts parfois c’est bien de les ré-encoder avec des logiciels comme médiacoder ou free tsconverter ou video to video de mediaconverters.
      http://www.clubic.com/telecharger-fiche420096-daum-potplayer.html


    • Louis Robert Le 15 mai 2015 à 14h54
      Afficher/Masquer

      J’aime bien recevoir ce type de message, surtout lorsque ma “position géographique” se trouve dans le Commonwealth français appelé “Francophonie”!…

      “Pour des raisons de droits concédés à France Télévisions, cette vidéo n’est pas disponible depuis votre position géographique…”

      Merci, Catherine.


    • Charles Michael Le 15 mai 2015 à 15h08
      Afficher/Masquer

      Merci,
      je n’habite pas en France et le pluzz est discriminant.


    • Andrea Le 15 mai 2015 à 18h03
      Afficher/Masquer

      merci pour les liens postés car en Suisse pas dispo non plus. Merci.


  5. Souchien Le 15 mai 2015 à 02h04
    Afficher/Masquer

    Ils savent y faire, émouvant documentaire à mi-chemin entre le film et le documentaire historique avec beaucoup de scènes jouées par des acteurs.
    Effroyable la guerre.
    On a que des psychopathes au pouvoir.
    référendum initiative populaire, assemblée constituante, démocratie directe.


  6. Caliban Le 15 mai 2015 à 03h05
    Afficher/Masquer

    Instructif … mais gênant. Un mélange d’images d’archives et de fiction, une voix off utilisant la première personne, des mises en scène imaginaires …

    Inventer des sources historiques, ne pas questionner celles existantes, est-ce une façon d’écrire l’histoire ?

    Une fiction, pas un documentaire.


    • Micmac Le 15 mai 2015 à 21h01
      Afficher/Masquer

      La voix off à la première personne, difficile de faire autrement, puisqu’il s’agit de la lecture de témoignages (le bouquin de Sauvage, la dernière partie du film, et diverses autres au début). Il me semble pourtant que le commentaire l’avait clairement signalé.


    • Tonolli frederic Le 21 juillet 2015 à 01h43
      Afficher/Masquer

      Non… Toues phrases et citations sont reprises du carnet de marche du régiment ou des mémoires des pilotes… Désolé. Respectueusement … Frédéric


  7. Boublik Le 15 mai 2015 à 04h48
    Afficher/Masquer

    Dommage que ce soit soit pas accessible depuis le Québec


    • Fraël Le 15 mai 2015 à 09h07
      Afficher/Masquer

      utilise un tunnel, comme frozenway, très simple à installer et utiliser. Tu pourras contourner ces restrictions, mais ça ralentira ta connection.

      Il existe d’autre moyen pour contourner ces restrictions.


    • purefrancophone Le 15 mai 2015 à 09h55
      Afficher/Masquer

      Boublik;
      Effectivement , depuis le Québec , impossible de regarder France télévision ;
      Mais ce magnifique film est sur youtube

      https://youtu.be/LK8ye9uRxTI

      Bonne séance de visionnage ; émouvant , passionnant , historique !
      Il est indispensable de faire circuler ce film pour que les jeunes générations connaissent cette belle histoire de fraternité entre des hommes épris de liberté .
      Des frères d’armes contre une idéologie mortifère !
      Je remets ce que je pense de notre “normal 1er” .Il est honteux qu’il ne soit pas allé à Moscou le 9 Mai dernier . Préférer Cuba à Moscou me choque profondément .


      • Chris Le 15 mai 2015 à 12h58
        Afficher/Masquer

        Des hauts faits qui ont bercé mon enfance et adolescence (aviateurs militaires et civils dans l’entourage familial et amical) et déclenché une passion pour l’aéronautique, au lieu des poupées traditionnellement réservées aux filles…


      • Melissa Le 15 mai 2015 à 16h29
        Afficher/Masquer

        Purefrancophone,

        Et encore !…, n’est-il pas allé à Cuba pour donner du grain à moudre au feudegeu, histoire de lui faciliter le boulot de ratissage de la gauche autour du PS ?

        Et ça n’a pas traîné !…(voir les déclarations du cador des barricades, le jour-même, sur toutes les radios…)
        Et si les ricains n’avaient pas sifflé la fin de l’embargo, on n’était pas prêt de l’y voir…

        Pardon…,j’ai dit “la gauche” ?…,qu’elle conne !…


      • Boublik Le 16 mai 2015 à 01h01
        Afficher/Masquer

        Merci purefrancophone, la bravoure de ces hommes est extraordinaire. J’ai pleuré à plusieurs reprises…


    • Ray Le 15 mai 2015 à 10h39
      Afficher/Masquer

      Boublik bonjour,
      moi j’ai la nostalgie des ” Cabanes à sucre “, du gros gin au sirop d’érable
      des fèves au lard avec des oreilles de crist, de la tire dans la neige.
      ” Câlines de beans ! “


  8. Macarel Le 15 mai 2015 à 09h03
    Afficher/Masquer

    Et côté Nazi, se sont battus les SS français…

    http://fr.wikipedia.org/wiki/33e_Waffen-Grenadier-Division_de_la_SS_Charlemagne_%28franz%C3%B6sische_Nr._1%29

    Parmi les derniers à défendre le bunker d’Hitler lors de la bataille de Berlin contre les soviets.


    • Carabistouille Le 15 mai 2015 à 09h14
      Afficher/Masquer

      Je pense que votre comparaison n’est pas pertinente.
      D’un coté des nazi, occupant la France, relayé avec zèle par une administration collaborationniste, pouvant recruter en toute tranquillité, faire la propagande qu’elle veut et s’occupant d’amener les volontaires sur le théatre d’opération.
      De l’autre, des hommes seuls, décidant de tout quitter, acceptant de devenir des “traitres”, des “parias”, risquant, en cas de capture, d’être remis aux autorités françaises puis d’être jugés et condamnés à mort par les juges de la section speciale ou assassinés en lousdé par les arsouilles à double S ou des miliciens. Ces hommes prenant des risques énormes pour parvenir jusqu’au recrutement et allant se battre avec des hommes DONT ILS NE PARTAGENT PAS LES IDEES POLITIQUES!!! car autant les SS français étaient des nazis et des admirateurs de l’Allemagne, autant les hommes de N-N n’étaient ni communistes, ni béats d’admiration devant l’URSS.
      Merci de ne pas renvoyer à dos les salops et les héros.
      En faisant ça, vous prenez le parti des salops et vous salissez la mémoire des héros.


      • patrice Le 15 mai 2015 à 09h32
        Afficher/Masquer

        Je ne pense pas que le commentaire etait destiné à renvoyer les deux bords dos à dos..mais simplement que la france etait divisée, et a donc joué des deux bords…encore une fois c’est pas le pays qui est heroïque mais bien certains de ses habitants…dont on s’est servi du courage pour le faire rejaillir sur le pays…voir le grand cirque de Clostermann , où on peut deviner qu’il retourne faire un tour d’opération pour se battre plutot que de vivre toutes les magouilles politiques qui (déjà) l’écoeurent..


        • Carabistouille Le 15 mai 2015 à 11h13
          Afficher/Masquer

          Personnellement, je ne vois pas l”utilité du commentaire de Macarel.
          Il ferait bien de nous l’expliquer.


          • Macarel Le 15 mai 2015 à 11h54
            Afficher/Masquer

            @Carabistouille

            Au vu de votre réaction, je me dis (peut-être à tort ?), que nous n’avons toujours pas “digéré” (dans notre inconscient collectif français) l’humiliation de Juin 40, et le déshonneur de la collaboration avec l’occupant Nazi.
            Alors que même en Juin 40, certains secteurs de l’armée française se sont bien battus, et ont essuyé de formidables pertes, en particulier pour la défense de la poche de Dunkerque. Ou la brigade blindée de C. De Gaulle, entre autre.
            Mais voilà, 14-18, était trop proche, et surtout le haut-commandement français était complétement à côté de la plaque, avec la ligne Maginot, et l’ entrée du gros de l’armée française en Belgique, Gamelin s’attendait à une manoeuvre des Allemands comme en 14-18.
            On sait ce qu’il advint dans les Ardennes, et pourtant nous avions en face plus de 2000 chars, aussi bons, sinon plus que ceux des allemands, par contre nous avions une infériorité aérienne fatale.
            Ce sont les allemands qui dans l’entre deux guerres ont tiré profit des écrits de De Gaulle, sur la guerre mécanisée, et pas l’état-major français vieillissant, arcbouté sur le principe de la défense statique, mis en pratique avec la ligne Maginot.


            • Carabistouille Le 15 mai 2015 à 12h43
              Afficher/Masquer

              Vous êtes totalement hors sujet cher Monsieur.
              Je ne vois pas le rapport entre d’un coté nous parler des SS Charlemagne quand on vous parle des héros de Normandie-Niemen et de l’autre, me faire un digest de la défaite de 40.
              En fait, cette incohérence explique tout à fait bien votre premier post.


            • Chris Le 15 mai 2015 à 13h03
              Afficher/Masquer

              Que si, nous l’avons digéré ce “choix de la défaite”. Au point que nous nous le sommes même imposé à travers la construction européenne, dès le départ de De Gaulle, au bénéfice de notre petit confort bourgeois et servile.


            • Macarel Le 15 mai 2015 à 15h08
              Afficher/Masquer

              @Chris

              Quand on voit ce qu’est devenu la France aujourd’hui, l’on se dit que vous avez sans doute raison. Comme dirait Todd, nos dirigeants sont obéissants. Hollande, le dernier en titre plus particulièrement.


            • Crapounet Le 15 mai 2015 à 19h25
              Afficher/Masquer

              Sauf que la ligne Maginot à joué son rôle.

              C’est le faite qu’elle n’ai pas été prolongé jusqu’au nord qui était un problème

              Elle a posé problème à l’Allemagne et à l’Italie.en 1940

              Elle posera problème aux Alliés en 1944 (les allemands l’ont réutilisé et renforcé.)


        • Macarel Le 15 mai 2015 à 11h14
          Afficher/Masquer

          @patrice

          Merci, vous avez bien interprété mon intention.
          Elle n’était certainement pas de minimiser l’épopée, le courage et l’esprit de sacrifice des aviateurs du Normandie-Niémen. Bien au contraire…
          C’était bien de montrer, que hier comme aujourd’hui, notre pays n’est pas monolithique. Que hier comme aujourd’hui (certes dans un contexte moins dramatique et moins explicitement violent), c’est une minorité de résistants qui se bat contre le courant dominant, courant qui ne va pas dans le sens de l’émancipation des êtres humains, c’est le moins que l’on puisse dire pour la peste brune d’hier. Mais c’est aussi le cas, bien que de façon plus sournoise, pour le cancer néolibéral qui ronge nos démocraties aujourd’hui.
          Aucun pays n’était, n’est, monobloc d’ailleurs. En Espagne aussi des espagnols se sont battus au des côté soviets, et d’autres aux côté Nazis : la légion Azul.
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Division_Bleue_%28Seconde_Guerre_mondiale%29


          • Macarel Le 15 mai 2015 à 13h12
            Afficher/Masquer

            Ils étaient aussi français, cher monsieur, et en tant que collectivité nationales nous ne pouvons pas ignorer notre part d’ombre, le côté obscur de la force.


            • achriline Le 16 mai 2015 à 00h16
              Afficher/Masquer

              Je l’ai déjà proposée à plusieurs reprises et Olivier va croire que je fais de la publicité pour elle mais vous devriez au moins regarder la vidéo “le choix de la défaite” d’Annie Lacroix-Riz afin de vous rendre compte que ce sont les financiers et les grands industriels en France comme chez les anglo-saxons qui ont fait le plus gros du travail de trahison et ça bien avant 1939.
              Après, le côté collectivité nationale et part d’ombre, je suis désolé, je ne marche pas dans cette manipulation très en vogue de stigmatisation pour des actes commis alors que nous n’étions pas nés et que pour certains leurs parents ou grands-parents se sont comportés héroïquement. Notre seule responsabilité est de faire en sorte que cela ne se reproduise pas.


          • Macarel Le 15 mai 2015 à 14h30
            Afficher/Masquer

            Je ne sais pas s’il désiraient tant être des héros, qu’aller aux bouts de leurs convictions, de défendre une certaine idée de l’homme, de l’humanité face à une idéologie abjecte. Car beaucoup l’on payé du prix fort de leur vie, d’être des “héros authentiques”.


          • Alae Le 15 mai 2015 à 18h30
            Afficher/Masquer

            “Je ne sais pas s’il désiraient tant être des héros, qu’aller aux bouts de leurs convictions, de défendre une certaine idée de l’homme, de l’humanité face à une idéologie abjecte.”

            Macarel, on n’est jamais un héros parce que dans la vie, comme métier, on veut faire héros, mais parce qu’on défend une cause juste et qu’on est prêt à sacrifier sa vie pour elle.
            L’héroïsme est précisément une qualité altruiste, qui existe seulement si elle est déployée pour défendre une idée supérieure à elle-même.


      • le_chtis Le 15 mai 2015 à 09h47
        Afficher/Masquer

        Merci @Carabistouille pour cette mise au point car effectivement l’engagement de ces hommes dénote un véritable courage.
        Et par ailleurs, je dirais qu’ils ont en plus choisi le bon camp, ce qui est toujours préférable (quand il y en a un), non?!


        • boduos Le 15 mai 2015 à 14h27
          Afficher/Masquer

          c’est évident que nos aviateurs ne sont pas l’anti thèse de la division Charlemagne qui ne s’est pas battue pour la patrie mais par anti communisme .70 ans plus tard,c’est toujours ce relent d’anti soviétisme que l’on retrouve dans les milices kieviennes encouragées par l’empire.

          mais l’histoire n’est pas forcement manichéenne : certains appelés français bombardés par la RAF au Liban en 41 se sont retrouvés débandés derrière le front allemand et,faute d’encadrement structurant physiquement et moralement,récupéré par les allemands.

          pour bien comprendre cette période,lire le livre de “Virgil Gheorghiu ” la 25émé heure ou voir le film dont le héros bien malgré lui est joué par Anthony Quinn


          • Macarel Le 15 mai 2015 à 14h57
            Afficher/Masquer

            c’est évident que nos aviateurs ne sont pas l’anti thèse de la division Charlemagne qui ne s’est pas battue pour la patrie mais par anti communisme .

            La dessus, tout à fait d’accord. Si ce n’est qu’ils se sont, certes, battus pour la patrie car envoyé par De Gaulle représentant de la France Libre, mais sans doute aussi pour des convictions qui allaient au delà du sentiment patriotique.
            Conviction, qu’ils se battaient contre quelque chose, qui avait à voir avec le “mal absolu” . Contre une horde de fous sanguinaires qui s’étaient emparé du pouvoir en Allemagne et mettaient l’Europe à feu et à sang.


            • Macarel Le 15 mai 2015 à 15h03
              Afficher/Masquer

              Dussent-ils combattre dans/aux côtés de l’armée d’un autre dictateur, qui dans les circonstances de l’époque représentait un moindre mal.


      • Alae Le 15 mai 2015 à 11h13
        Afficher/Masquer

        “Ces hommes prenant des risques énormes pour parvenir jusqu’au recrutement et allant se battre avec des hommes DONT ILS NE PARTAGENT PAS LES IDEES POLITIQUES!!! “
        Oui, Carabistouille.
        Toutes différences idéologiques mises de côté, ils allaient se battre avec leurs frères anti-nazis.
        La résistance française, partout, a réuni les deux franges les moins susceptibles de collaboration : la droite souverainiste, patriote et conservatrice, et les communistes.
        A Paris par exemple, l’équipe de résistants dirigée par Henri Rol-Tanguy, un communiste, avait préparé le terrain pour l’entrée de la 2ème DB et la libération de la ville.
        http://www.humanite.fr/henri-rol-tanguy-stratege-decisif-de-la-liberation-de-paris-549476
        L’alliance des militaires de la France libre et de l’Armée rouge s’inscrivait parfaitement dans le cadre de cette entente fraternelle anti-nazie entre souverainistes et communistes, et elle est toute à l’immense honneur de ceux qui y ont pris part.


        • Vasco Le 15 mai 2015 à 22h06
          Afficher/Masquer

          Cette alliance entre souverainistes et communistes comme par le passé risque a nouveau d’être nécessaire pour affronter ce néofascisme qui s’annoncent en Europe.


      • Macarel Le 15 mai 2015 à 11h40
        Afficher/Masquer

        @Carabistouille

        Voir aussi ma mise au point plus loin…
        Votre réaction me surprend, dire un fait, à savoir qu’il y a eu des volontaires français dans le camp des nazis (certains malgré eux, alsaciens en particulier, je vous l’accorde), ne jette en rien le discrédit sur les aviateurs, effectivement héroïques, du Normandie-Niémen.
        Ce sont deux aspect des engagements des uns et des autres dans ce conflit mondial.
        Etre français n’est pas automatiquement équivalent à être un héro ou un salopard, pas plus qu’être russe, allemand, espagnol, anglais, chinois, etc.
        Le comportement humain d’un homme (ou inhumain), n’est pas lié à sa nationalité, c’est tout ce que je voulais dire.
        L’Humanité c’est plus large que la nation, la nation est un cadre historique qu’il ne faut pas sous-estimer, on le voit bien dans la crise de l’UE actuelle. Mais l’appartenance à une nation ne garantie pas d’être un “good guy”. Les salauds, et les héros se répartissent équitablement, je crois, dans toutes les nations. C’est comme les cons d’ailleurs.
        Ce qui est vrai pour le concept de nation, est d’ailleurs vrai pour le concept de “race”, ou d’ethnie, ou de religion.
        Si nous étions tous vraiment “humains”, nous n’aurions plus besoin de tous ces concepts “béquilles de l’esprit”, qui ont servi, servent encore, malheureusement, trop souvent à justifier des guerres toujours abominables. Car lorsque l’on déclenche une guerre, l’on ouvre les portes de l’Enfer.


        • Macarel Le 15 mai 2015 à 14h24
          Afficher/Masquer

          @Carabistouille

          Je ne sais qui se perd. Il se trouve que j’ai regardé une autre série documentaire, la série “Apocalypse Hitler”, passée récemment aussi sur la 2.
          Et bien figurez vous que c’est là que je me suis rafraîchi la mémoire sur l’existence de la légion Charlemagne.
          Ce qui ne m’empêche pas d’avoir trouvé très intéressant le documentaire sur l’escadrille Normandie-Niémen, dont je ne connaissais pas l’histoire détaillée.
          Mais nous seront sans doute d’accord, sur le fait, que ceux qui se sont perdus, ce sont ceux qui se sont engagés sur le front de l’est avec les armées nazies, en plus, en tant que SS.


    • Pierre Le 15 mai 2015 à 12h47
      Afficher/Masquer

      C’est juste et il a été libéré par les Soviétiques avant 1949 -ce qui montre qu’ils n’étaient pas si méchants que ça ces “Rouges” !”.. Humour à part, il y a pour un historien honnête ou voulant être honnête un bon travail de thèse à faire sur le sort des prisonniers de guerre faits par l’Armée rouge ou les prisonniers de guerre soviétiques libérés et revenus en URSS. Pour avoir parlé avec quelques Russes, tous n’ont pas été en Sibérie ou au Kazakhstan -leurs conditions de vie du point de vue alimentaire n’étaient pas pires que celles des Soviétiques dans un pays détruit à l’Ouest jusqu’en 1951 au moins…


  9. patrice Le 15 mai 2015 à 09h24
    Afficher/Masquer

    …pas visible depuis la belgique…alors qu’on y diffuse france 2 (et antenne2) depuis la fin de l’ortf…RI-DI-CU-LE !


  10. sergeat Le 15 mai 2015 à 09h28
    Afficher/Masquer

    Cette action héroïque par une poignée de gamins montre la grandeur de la France quand elle est humiliée.De nos jours encore les Russes glorifient nos quelques pilotes qui ont verse leur sang sur la terre Russe malgres leur 26 millions de morts.Cet acte décidé par un futur président montre la vision exceptionnelle dont est capable notre pays quand elle n est pas dirigée par des carriéristes fonctionnarisées qui abaissent constamment notre image par la repentance.


  11. le_chtis Le 15 mai 2015 à 09h59
    Afficher/Masquer

    J’ai vu ce documentaire hier et ce qui m’a le plus marqué est ma non connaissance de cette histoire, alors même si ce fut une goutte d’eau dans l’océan, nous voyons que cette goutte avait une salinité toute particulière au regards du rôle que l’on voudra bien attribué à la France pendant cette guerre.


  12. Tonton Poupou Le 15 mai 2015 à 10h59
    Afficher/Masquer

    Juste une petite correction.
    Selon mes informations – mais je peux être dans l’erreur, n’est ce pas ? – Normandie-Niémen, n’est pas une escadrille.
    Normandie-Niémen est “un groupe de chasse” qui comprenait quatre escadrilles.
    Quoi qu’il en soit : Respect et Honneur à la mémoire des Héros de l’Union Soviétique et aux Compagnons de la Libération de la France Libre.


    • Lt Anderson Le 15 mai 2015 à 12h01
      Afficher/Masquer

      Effectivement le Normandie, et plus tard Normandie-Niemen, était le Groupe de Chasse G.C.3 “Normandie”.


  13. Lt Anderson Le 15 mai 2015 à 11h24
    Afficher/Masquer

    Oui, de très bonnes choses dans ce documentaire historique mais… Et oui il y a un “mais”, car comme c’est malheureusement souvent la règle chez les auteurs français traitant ce sujet (Normandie-Niemen) de manière trop “nationale”, ils ont cédé aux sirènes de la légende. De laquelle s’agit-il? Les femmes pilotes russes.
    Non et non, leur rôle ne s’est pas contenté à seulement piloter des “vieux coucous biplans” Polikarpov Po-2/U-2. Quid des pilotes de chasse? Quid des pilotes de bombardier? Quid des pilotes de transport?… ???
    Je reviendrais plus amplement sur cette question mais je peux déjà faire mention de Lydia Litvak :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Lydia_Litvyak#cite_note-Polak_p._202.-14
    http://www.badassoftheweek.com/litvyak.html
    Mais le pire du doc est l’oubli que fréquemment les unités de bombardiers Petlyakov Pe-2 (les “Ilyouchine” Pe-2 du doc…) escortés par le Normandie étaient pilotés par des femmes.
    Mariya Dolina :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Mariya_Dolina


  14. Melissa Le 15 mai 2015 à 12h13
    Afficher/Masquer

    Tout simplement scandaleux :

    Fin avril, des Rafales de la 118 Normandie Niemen on été acheminés en Pologne dans le cadre de l’OTAN et du conflit ukrainien après qu’on en eut effacé les insignes distinctifs…

    http://www.air-cosmos.com/2014/04/28/22054-les-rafale-francais-sont-arrives-en-pologne

    Ca vaut bien la prise de commandement du Charles de Gaulle par les US dans le golfe…

    J’ai mal a mes symboles


    • boduos Le 15 mai 2015 à 14h43
      Afficher/Masquer

      Merci Melissa pour cette info qui souligne la nature de nos élites ,celles qui ne respectent ni signature (mistrals) ni le passé et veulent masquer leur soumission par des pseudos convictions


    • Zasttava Le 16 mai 2015 à 15h58
      Afficher/Masquer

      L’article est daté de… 2014.
      Les-crises en avaient déjà parlé l’année dernière.


  15. Derdesders Le 15 mai 2015 à 12h20
    Afficher/Masquer

    Pour by-passer la restriction de visibilité en fonction du pays sur Youtube, descendre en bas de la page youtube, et changer le pays .
    une petite image pour illustrer => http://escrocratie.tk/images/youtube-1.png


  16. Morane DURANTON Le 15 mai 2015 à 13h57
    Afficher/Masquer

    magnifique émission…et qui renforce encore mon sentiment de honte avec l’attitude de notre dirigeant, qui ne s’est pas rendu à Moscou le 9 mai, marionnette obéissante des US, qui nous font une guerre sans armes mais aussi destructrice pour le peuple…


  17. Houille Le 15 mai 2015 à 14h41
    Afficher/Masquer

    oui pas mauvais du tout, un peu trop de lyrisme par moment. C’est difficile en une heure de raconter toute cette épopée, icare le fait en 5 revues, Courrière en 500 pages, etc..

    Juste un gros bémol sur le titre. Les pilotes français de l’armée rouge.
    Ceci est plutôt important au regard historique. Il s’agit d’une unité de la France libre et non d’une légion de volontaire français. C’est très différent. Et cela fut une partie importante des négociations entre Français libres et Russes. l’Unité recevaient les instructions de formations et l’activité opérationnelle par le commandement soviétique mais l’organisation intérieur et les ordres d’opérations directs demeuraient sous leur propre commandement. (de toute manière ils n’avaient pas le choix vu le problème de langue).

    C’est important pour au moins deux raisons, d’abord les anglais n’ont pas voulu d’unité française, il fallait parler anglais et être incorporé dans la raf (ce qui a bien réussi à Closterman).
    Puis c’était un détail important lorsque grâce à Staline la France pu s’assoir avec les pays vainqueur à Berlin (ce ne fut pas le cas à Rheims).

    PS; si quelqu’un possède l’enregistrement complet de la soirée “Les dossiers de l’écran” consacrée au Normandie Niemen (du temps ou ça ne passait pas à minuit sur les écrans) je suis preneur:

    http://quandcafaithouille.blogspot.fr/2015/05/au-70eme-anniversaire-de-la-victoire.html


    • Alae Le 15 mai 2015 à 18h17
      Afficher/Masquer

      “Il s’agit d’une unité de la France libre et non d’une légion de volontaire français.”

      Eh si, ils était tous volontaires
      http://normandieniemen.free.fr/Musee_Normandie_Niemen_histoire.htm


      • Houille Le 16 mai 2015 à 12h43
        Afficher/Masquer

        Ils étaient en effet volontaires pour rejoindre une unité des FAFL (Forces Aériennes de la France Libre) sur le front germano-soviétique. C’est bien différent.


  18. Ilya Le 15 mai 2015 à 14h59
    Afficher/Masquer

    C’est quand-même curieux que France 2, chaîne publique, ait proposé un documentaire qui fait honneur à l’amitié franco-russe, le moment même où notre empoté de Président vient de faire une “proposition indécente” à Vladimir Poutine concernant la livraison des BPC Mistral. C’est la France actuelle : on glorifie l’ancienne amitié franco-russe sur le petit écran, au même temps qu’on la dégrade à l’Elysée !


    • V_Parlier Le 15 mai 2015 à 18h24
      Afficher/Masquer

      Oui, il n’assume même pas et demande une ristourne sur l’indemnité de non livraison!
      De plus, il n’accepterait de la verser qu’après avoir reçu une autorisation de vendre les Mistrals à quelqu’un d’autre. Cette affaire nous enfonce décidément de plus en plus profondément dans la honte.


  19. Louis Robert Le 15 mai 2015 à 15h23
    Afficher/Masquer

    Je sais, beaucoup penseront, une fois encore, que je radote…

    Mais considérant ce que sont devenues la France et l’Europe dans l’Empire, devant la renaissance de ce fascisme, de ce nazisme dont nous sommes désormais les complices… de Gaulle, tout de même, ça nous change agréablement de ce qui présentement nous afflige tant.

    L’homme avait des idées et incarnait une valeur souveraine, la grandeur, qui atteste du respect de soi.

    “Toute ma vie, je me suis fait une certaine idée de la France. Le sentiment me l’inspire aussi bien que la raison. Ce qu’il y a en moi d’affectif imagine naturellement la France… comme vouée à une destinée éminente et exceptionnelle… S’il advient que la médiocrité marque, pourtant, ses faits et gestes, j’en éprouve la sensation d’une absurde anomalie, imputable aux fautes des Français, non au génie de la patrie. Mais aussi, le côté positif de mon esprit me convainc que la France n’est réellement elle-même qu’au premier rang : que seules de vastes entreprises sont susceptibles de compenser les ferments de dispersion que son peuple porte en lui-même; que notre pays tel qu’il est, parmi les autres, tels qu’ils sont, doit, sous peine de danger mortel, viser haut et se tenir droit. Bref, à mon sens, la France ne peut être la France sans grandeur.”

    Charles de Gaulle, “Mémoires de guerre”.

    http://www.de-gaulle-edu.net/sentrainer/trois_commt/certaineidee.htm


    • Carabistouille Le 15 mai 2015 à 17h33
      Afficher/Masquer

      Certes, mais des fois ce qui m’amuse, c’est qu’alors qu’aujourd’hui, je suis, moi-même gaulliste convaincu, je pense que dans les années 60(je suis né en 61) j’aurai été anti-gaulliste. Je me rappelle que l’époque était aussi une époque de grande violence sociale, Papon, préfet de Paris et le massacre d’Algériens, Focart qui ordonne un véritable massacre en Guadeloupe en 67, le SAC et ses barbouzeries, tous les dictateurs africains qu’on met en place et surtout, surtout, surtout, toute la bande de vichyste, pétainistes reconvertis qui s’engouffrent derrière le grand homme et se revendiquent d’autant plus gaulliste qu’ils furent collabos pendant la guerre.
      Le gaullisme, c’était aussi Pompidou qui n’avait RIEN de gaulliste, il était seulement rotschildste.


      • Carabistouille Le 15 mai 2015 à 17h40
        Afficher/Masquer

        En fait, en toute logique, de Gaulle aurait du être le chef du peuple de gauche.


      • Louis Robert Le 15 mai 2015 à 18h34
        Afficher/Masquer

        En confidence, je suis né quelques années avant vous…

        J’ai toujours admiré les qualités humaines du général, qui en faisaient une personne hors du commun… et, cela va de soi, quelques-uns de ses défauts, que je partage avec bonheur. N’ayant jamais été un homme de parti, d’école, etc., comme lui, je ne fus jamais gaulliste. Qu’il s’agisse d’un Poroshenko, d’un de Gaulle ou de qui que ce soit, il n’est pas dans ma nature de m’engouffrer derrière, surtout pas pour un Charlie! Cela dit, il y a le gaullisme, le “gaullisme”, les gaullistes, les “gaullistes”… puis, à des années-lumière de tout ça, il y a (il y eut) de Gaulle. Il ne faut pas confondre.

        Le “réalisme politique” (soyons polis) de de Gaulle en matière de colonialisme, et malgré sa candeur à l’admettre publiquement, tout particulièrement relativement à l’Algérie, me révoltera même au-delà de la mort. Reste qu’il savait reconnaître le fascisme et le nazisme en action, de même que des fascistes et des nazis lorsqu’il s’en trouvait devant lui. C’est à bon droit, je crois, que l’on se découvre aujourd’hui nostalgique, au souvenir d’une si belle lucidité…


    • Melissa Le 15 mai 2015 à 19h36
      Afficher/Masquer

      Louis Robert,

      Sans fierté partagée, la France n’existe pas,…ou plus pour très longtemps…

      La France et ses petits peuples disparates, agrégés par l’histoire dans des frontières communes, partage avec la Russie et pour les mêmes raisons, ce besoin existentiel de fierté nationale, seule compensation à la poigne de fer nécessaire à sa cohésion et à l’acceptation de cette démocratie qu’elle ne peut pas s’offrir totalement,… les guerres gauloises, prêtes à la désunir, n’étant jamais très loin…

      Cette fierté, ou le peu qu’il en reste, lui vient du fond de son histoire, ou plutôt de l’admiration du monde pour celle-ci… Elle ne peut que briller ou s’éteindre et elle s’éteindra, faute d’attirer les regards, faute de ces exploits modernes que la mole pensée soixante-huitarde lui rendent inaccessibles.
      Cette fausse révolution au ventre plein a fait d’elle une flaque et pour quelqu’illusoire liberté, promise par ces renards de barricades, par ces Cohn Bendit finalement carriéristes,…comme les autres…, elle perd sa raison d’être, noie sa résignation dans ses soixante millions de rêves égoïstes, se fait esclave des libertés faciles et de sa complaisance à ceux qui les propagent…
      Les financiers du foot font que cela perdure…


  20. Bismarck Le 15 mai 2015 à 19h34
    Afficher/Masquer

    Oui, c’était la France comme on l’aimait.

    Alors qu’à présent, c’est Francarabia qui apparaît avec la crainte du Général de Gaulle, initiateur de la brigade “Normandie-Niémen, de voir Colombey-les-deux-églises devenir à terme Colombey-les-deux-mosquées se concrétiser.


    • Louis Robert Le 15 mai 2015 à 19h55
      Afficher/Masquer

      Quoi qu’il ait pu craindre, je ne crois pas que de Gaulle ait été ni arabophobe, ni islamophobe. Je ne connais rien qui prouve qu’il l’ait été.


      • Bismarck Le 15 mai 2015 à 20h01
        Afficher/Masquer

        Non, il n’était assurément pas arabophobe dans sa politique extérieure mais à propos de l’immigration musulmane, il considérait que ceux prônant l’intégration de celle-ci à la France, avaient une cervelle de colibri…


        • grog Le 15 mai 2015 à 21h29
          Afficher/Masquer

          Et Jean-Claude Junker, le président de la Commission européenne, qui voit dans l’immigration de masse le seul moyen de contrer le déclin démographique de l’Europe…

          Les Russes sont moins bêtes, moins suicidaires, et ils proposent autre chose :
          http://leblogdegrog.blogspot.fr/2015/05/du-suicide-europeen.html


          • V_Parlier Le 15 mai 2015 à 22h27
            Afficher/Masquer

            C’est quand même étrange: Pour les mondialistes, tant que les populations extra-européennes sont sur leurs territoires initiaux elles ne valent rien et peuvent bien être sacrifiées pour des opérations géostratégiques, éventuellement du pillage de ressources, etc… mais dès qu’il s’agit d’en faire arriver chez nous elles deviennent alors d’une manne précieuse destinée à nous remplacer.
            Quand quelque chose sonne aussi faux que cela dans des paroles altruistes et apparemment candides, j’ai comme une méfiance, pour ne pas dire que çà m’agace plutôt…
            A part çà, c’est vrai qu’on est complètement sorti du sujet.


        • Louis Robert Le 16 mai 2015 à 16h28
          Afficher/Masquer

          Vous pouvez nous indiquer en quels termes il le faisait et nous communiquer le/les lien(s)? — Merci.


  21. luc Le 15 mai 2015 à 21h20
    Afficher/Masquer

    moi je ne suis pas trop guerre, désolé


  22. V_Parlier Le 15 mai 2015 à 22h34
    Afficher/Masquer

    Faut-il rappeler que les slaves ont du lutter contre leur extermination?
    “un pouvoir politique un quart de poil plus indépendant”, c’est tout ce que vous voyez comme enjeu dans cet affrontement? Bref, un gros “point de détail” me direz vous. Il y en a qui l’ont déjà dit et pourtant dans un contexte plus nuancé… Cà avait fait du bruit mais à la vue de votre commentaire je vais finir par croire que cette indignation “unanime” n’était que du cinéma à visée politique…


  23. Thierry G Le 16 mai 2015 à 00h25
    Afficher/Masquer

    J’ai trouvé ce documentaire de France 2 sur le “Neu-Neu” excellent. Le président Hollande est chef des armées, ne pas venir le 9 mai dernier à Moscou honorer la victoire ses anciens qui ont combattu sur le front de l’Est est une faute selon moi. Peut-être préfère-t-il fêter le mois prochain le bicentenaire de Waterloo? Chirac n’a pas souhaité commémorer Austerlitz en 2005. A l’inverse, Victor Hugo encensait le patriotisme des soldats de l’An II et de la Grande Armée qui selon sa vison mythique allaient porter la liberté au monde. Le patriotisme républicain ne s’accompagne nullement d’une domination agressive à l’égard de l’étranger qui caractérise le nationalisme cocardier et va-t-en-guerre.


    • luc Le 16 mai 2015 à 13h14
      Afficher/Masquer

      “le patriotisme républicain”… moi je m’en passerai volontiers!

      l’endoctrinement massif des populations…

      l’action politique = prendre soin de sa population…

      en fabriquant des bombes?

      il faudrait commencer par lui donner un toit, la nourrir etc

      la politique est une grande arnaque aujourd’hui, mais les gens y adhèrent, et pour leur bien, ils réclament que l’on fabrique des bombes…


  24. Boubanka46 Le 17 mai 2015 à 13h52
    Afficher/Masquer

    Les russes, du moins les habitants d’ivanovo s’en souviennent. Il dommage qu’en France nous oublions à ce point l’histoire, à commencer par les journalistes qui minimise la gravité des commémorations neo nazis en ukraine et dans les pays baltes. Et que dire du normalien supérieur BHL? Il revisite l’histoire ukrainienne quitte à etre en contradiction avec le contenu des programmes d’histoires du secondaire. Mais quand on conclut, comme lui, avec une citation Orwel qui présente l’histoire comme la “science” des tyrans on ne peut que se rappeler les paroles de Goering: “quand j’entends le mot culture, je sors mon revolver”


  25. PERSOGLIO Le 06 juillet 2015 à 20h05
    Afficher/Masquer

    IL Y A 5 ANS J AI ETE ETONNE AU CIMETIERE ST PIERRE A MARSEILLE DE VOIR LA SEPULTURE DU CAPITAINE ALBERT LITTOLF PARMI LES FOSSES COMMUNES DES VICTIMES DU BOMBARDEMENT DE MAI 1944. DANS LE LIVRE D YVES COURRIERE IL A DISPARU EN MISSION LE 16.7.43 DANS LA REGION DE KRASNIKOVO . COMMENT A T IL PU ETRE RAPATRIE DANS UNE TOMBE PRATIQUEMENT ANONYME


Charte de modérations des commentaires