Vidéo du 11/11/2014

39 réponses à [Vidéo] Une nouvelle crise financière nous pend au nez, par Jean-Michel Naulot

Commentaires recommandés

Kiwixar Le 22 novembre 2014 à 10h06

Achetez des bouteilles de gnôle :
– bonne valeur de troc pendant la IIeme guerre mondiale, et les paysans savent ce que c’est (contrairement au bitcoin)
– bonne valeur de troc pendant l’effondrement de l’URSS (voir cet exemple d’Orlov où il a échangé 10 litres d’essence contre 1 litre de vodka)
– bon moyen de fraterniser avec les voisins
– ça réchauffe
– on peut assommer un banquier avec la bouteille
– bon pour les intestins (pastis)
– remplace l’anesthésie en cas de pépin, amputation
– valeur évidente et acceptée
– ça se conserve très longtemps

  1. vérité2014 Le 22 novembre 2014 à 03h23
    Afficher/Masquer

    Mario Draghi: ECB must now raise inflation ‘as fast as possible’
    The chief of the European Central Bank has said that inflation must be brought back to target “without delay”, paving the way for full-blown quantitative easing

    http://www.telegraph.co.uk/finance/economics/11244947/Mario-Draghi-ECB-must-now-raise-inflation-as-fast-as-possible.html

    Espagne: 1/3 des salariés gagnent moins de 645 euros par mois

    http://www.rtbf.be/info/monde/detail_espagne-1-3-des-salaries-gagnent-moins-de-645-euros-par-mois?id=8422466

    http://www.forum-monetaire.com/illusions-et-realites/

    http://www.bastamag.net/Les-gouvernements-ont-tres-peur


  2. madake Le 22 novembre 2014 à 03h48
    Afficher/Masquer

    Lorsque les médias grands publics font passer, l’interview d’un banquier membre de l’autorité des marchés, qui ressemble à celle d’Olivier Delamarche,
    qu’on évoque la masse monétaire, doublée depuis 2008, le levier, les dettes privées et publiquele triplement des capitalisation sans croissance, c’est qu’on y arrive…

    Pour qui sonne le glas?


    • Alex Hanin Le 22 novembre 2014 à 10h30
      Afficher/Masquer

      La masse monétaire a été multipliée par 2 ? Là vous m’étonnez.


      • Surya Le 22 novembre 2014 à 11h26
        Afficher/Masquer

        Faut pas croire tout ce qu’on lit sur internet : M3 en zone €
        .
        .
        .
        2014-09 10107719
        2014-08 10062732
        2014-07 10017131
        2014-06 9957871
        2014-05 9927088
        2014-04 9875180
        2014-03 9882070
        2014-02 9913401
        2014-01 9884276
        2013-12 9828144
        2013-11 9898582
        2013-10 9880635
        2013-09 9861365
        2013-08 9877950
        2013-07 9848180
        2013-06 9818526
        2013-05 9833059
        2013-04 9812854
        2013-03 9803544
        2013-02 9799006
        2013-01 9775681
        2012-12 9779279
        2012-11 9794079
        2012-10 9785770
        2012-09 9710340
        2012-08 9701864
        2012-07 9708398
        2012-06 9649612
        2012-05 9620708
        2012-04 9557932
        2012-03 9601167
        2012-02 9550805
        2012-01 9517159
        2011-12 9499244
        2011-11 9484426
        2011-10 9450832
        2011-09 9489342
        2011-08 9467418
        2011-07 9391451
        2011-06 9384328
        2011-05 9364190
        2011-04 9339820
        2011-03 9342721
        2011-02 9326959
        2011-01 9321312
        2010-12 9292683
        2010-11 9293985
        2010-10 9273951
        2010-09 9270198
        2010-08 9269071
        2010-07 9226624
        2010-06 9236306
        2010-05 9389158
        2010-04 9366326
        2010-03 9329946
        2010-02 9330411
        2010-01 9335318
        2009-12 9354139
        2009-11 9355460
        2009-10 9382374
        2009-09 9404106
        2009-08 9390810
        2009-07 9422476
        2009-06 9427022
        2009-05 9417425
        2009-04 9455980
        2009-03 9409868
        2009-02 9438708
        2009-01 9406293
        2008-12 9404193
        2008-11 9379113
        2008-10 9365197
        2008-09 9219986
        2008-08 9143379
        2008-07 9112000
        2008-06 9043769
        2008-05 9011812
        2008-04 8945304
        2008-03 8875035
        2008-02 8843017
        2008-01 8803379


        • Alex Hanin Le 22 novembre 2014 à 12h14
          Afficher/Masquer

          La confusion entre base monétaire et masse monétaire est d’autant plus gênante que la crise actuelle montre encore une fois que le multiplicateur monétaire n’existe pas.


          • K Le 22 novembre 2014 à 13h23
            Afficher/Masquer

            Il existe plusieurs masses monétaires, plusieurs agrégats (selon que l’on ne considère que la monnaie banque centrale ou que l’on y ajoute les comptes courants, les livrets, les obligations, les instruments financiers…).
            La base monétaire est bien une masse monétaire (en l’occurrence l’agrégat M0). Elle n’a rien à voir avec l’agrégat M4 qui comptabilise tous les avoirs financiers.
            Ok, je chipote mais c’est bien d’être rigoureux sur les termes sur un sujet aussi technique.

            Par contre, je ne saisi pas le sens de votre phrase : si vous estimez que le multiplicateur du crédit n’existe pas, en quoi est-ce un problème que nous confondions base et masse monétaire ? Car si je vous suis, il n’y a pas de multiplicateur donc, dans ce cas, la masse est égale à la base.

            Sur le fond, je ne comprend pas comment on peut affirmer que le multiplicateur n’existe pas, ça me parait défier le bon sens. Cela signifierait que M0=M1=M2=M3=M4. Ce n’est bien sur pas le cas.
            Une telle égalité ne serait possible que si la banque centrale devenait le seul créancier de l’économie. Ce qui impliquerait de fixer les resserves obligatoires des banques auprès de la banque centrale à 100% de leurs dépôts. Et ni les entreprises ni l’Etat n’aurait pu le droit d’émettre d’obligation.
            On en est très loin.


            • Alex Hanin Le 22 novembre 2014 à 15h05
              Afficher/Masquer

              Dans la plupart des manuels d’économie, les BC peuvent contrôler la masse monétaire (un concept il est vrai assez flou) en déterminant la base monétaire. La relation va de la base monétaire vers la masse monétaire, via un multiplicateur égal à l’inverse des réserves obligatoires.

              En réalité, les banques ne sont jamais limitées par leurs réserves, seulement par leur capital. Remplir les coffres des banques de réserves (“base monétaire”) n’a aucun effet sur leur capacité à prêter (“masse monétaire”), si ce n’est pas l’intermédiaire des taux d’intérêt. C’est pour cela qu’il est particulièrement gênant de confondre la base et la masse monétaire.

              Ca ne veut bien sûr pas dire que M0=M1=M2, etc.


            • Surya Le 22 novembre 2014 à 15h12
              Afficher/Masquer

              Le multiplicateur de crédit tel qu’enseigné est une approximation grossière. En réalité la capacité des banques à prêter est limiter par :

              – la demande de prêts
              – la capacité à se refinancer
              – le respect des ratios réglementaires

              etc


            • Alex Hanin Le 22 novembre 2014 à 15h35
              Afficher/Masquer

              @Surya:

              Ce n’est même pas une approximation grossière. Il n’existe pas, ou seulement après coup. Les banques prêtent si elles trouvent des emprunteurs sérieux, si elles ont suffisamment de capital, etc., et se procurent les réserves par la suite si nécessaire. Si trop de banques sont à la recherche de réserves pour se conformer aux règles établies, les taux d’intérêt interbancaires montent et la BC est contrainte d’injecter des liquidités pour maintenir le taux à court terme annoncé.

              C’est ce qu’on appelle la théorie endogène du crédit. Les BC suivent le mouvement imprimé par les banques commerciales et non pas le contraire.


  3. FifiBrind_acier Le 22 novembre 2014 à 06h18
    Afficher/Masquer

    Achetez des biens tangibles, et si vous voulez spéculer, achetez des nouilles!
    Conseil de Charles Sannat, le Contrarien matin:

    http://us6.campaign-archive1.com/?u=54fb71744bca4f72b722cf925&id=a8abe0a4e0&e=c5ad522108


    • Kiwixar Le 22 novembre 2014 à 10h06
      Afficher/Masquer

      Achetez des bouteilles de gnôle :
      – bonne valeur de troc pendant la IIeme guerre mondiale, et les paysans savent ce que c’est (contrairement au bitcoin)
      – bonne valeur de troc pendant l’effondrement de l’URSS (voir cet exemple d’Orlov où il a échangé 10 litres d’essence contre 1 litre de vodka)
      – bon moyen de fraterniser avec les voisins
      – ça réchauffe
      – on peut assommer un banquier avec la bouteille
      – bon pour les intestins (pastis)
      – remplace l’anesthésie en cas de pépin, amputation
      – valeur évidente et acceptée
      – ça se conserve très longtemps


      • Chris Le 22 novembre 2014 à 16h40
        Afficher/Masquer

        Bouteilles de gnole. En 1939, mon grand-père avait eu la somptueuse idée s’enterrer ses alcools disséminés dans son jardin afin de les soustraire aux soldats allemands qui casernaient chez lui. Une fois la guerre passée, il eut toutes les peines du monde à les récupérer, mais bien cachetées à la cire, elle avaient tenu le coup. Le jardin fut “retourné” pour quelques années…


    • Zasttava Le 22 novembre 2014 à 22h21
      Afficher/Masquer

      Des briquets, des piles et du PQ aussi les amis ! L’hygiène, c’est ultra important !
      Et oui, même le whisky William Peel a de la valeur dans ses cas là.


  4. coinfinger Le 22 novembre 2014 à 08h34
    Afficher/Masquer

    On est dans Orwell là . C’est pire qu’une utopie , c’est une uchronie à laquelle aspire Naublot . Non seulement quelque chose qui n’a pas de lieu , mais qui n’en aura pas . La Russie a renoncé au controle monétaire et financier , la Chine n’essaye méme pas . Son controle du Yuan se fait à reculons , quand à celui du dark banking , aucune chance , malgré sa forte police , tout juste une remise en ordre de temps en temps lorsque la corruption ( la petite , l’ordinaire ) atteint le pouvoir central .
    Donc la Raison implique que cela se fasse par concertation au niveau mondial , par G20 .
    Il faudrait que les puissants au niveau mondial se fassent raisonnables et renonce à une partie de leur puissance , volontairement . A t on vu une telle situation par le passé ? La derniére en date serait la perestroika ? Non , ce qu’on a vu c’est une adaptation des chefs bureaucrates en oligarques . Poutine ? Mais Poutine chassé du Paradis du gazo-rouble en cherche un autre en Chine au rabais . Chine qui elle méme dépend des déficits US ( et Japonais) . L’Europe prendra t elle le relais . Reste l’obstacle Allemand . Là la Bundesbank est un gros obstacle parce que si elle n’est pas une banque d’état , ni méme d’états , ce n’est pas une banque d’oligarques non plus . Mais pire le controle monétaire et financier a déjà échappé aux banques et aux états avec les hedges funds . Il ne reste donc qu’un avenir possible pour le systéme ( j’ai pas dit pour tout le monde ) , ce qu’a institué en douce le G20 , raboter les excés de monnaie sur les comptes bancaires . Une saignée en quelque sorte , dont on connait les vertus : résorber les excés d’humeurs …Tout en affaiblissant le malade . çà va résorber surtout l’épargne , gagnée productivement au profit du crédit dont le systéme ne peut se passer .

    Les vraies solutions ne sont pas données et ne le peuvent , par la théorie . On ne veut pas tenir compte de l’acquis de la mécanique quantique , qui s’applique au micro ( sans lequel pas de macro ) , Gôdel a pourtant enfoncé le clou avec son théoréme . On s’obstine . Aristote n’a jamais dit que le réel n’est pas contradictoire , il a ‘simplement’ dit ( principe) qu’il ne devait pas l’étre . Et Marx , qui disait lui méme ne pas étre Marxiste , à bien lire le Capital n’a pas formulé de ‘matérialisme dialectique’ , expression en elle méme contradictoire . Il en est arrivé à les masses trouveront par elles mémes la solution . Petit détail : les masses çà supposent des personnes , l’infinitésimal qui innove , s’ajoute un degré de liberté .

    Des degrés de liberté , çà pleut , ce site en est un exemple . Pourquoi se lamenter sur ce mur qu’est le cours du monde des médias ?


    • Homère d'Allore Le 22 novembre 2014 à 11h26
      Afficher/Masquer

      @Coinfinger
      Vous espèrez que les puissants se fassent “raisonnables”, via le G20 ou autres machins internationaux. J’ai cru, au début, que votre phrase était ironique (vous donniez immédiatement des contre-exemples) mais le reste de votre discours laisse entendre que vous y souscrivez vraiment !
      Si c’est le cas, c’est bien pire que l’ utopie ou l’uchronie que vous denonciez au début de votre commentaire. Le capitalisme n’est pas raisonnable car mu par des règles l’obligeant à la conquête permanente de nouveaux débouchés donc, tôt ou tard, à la guerre.
      Quant à Marx, vous avez formellement raison de dire qu’il ne parlait de matérialisme dialectique. En effet, il employait le terme de matérialisme historique. Maintenant, sa pensée fut quand-même influencée par Hegel et il n’est pas impropre de définir cette dernière ainsi, à l’instar d’Engels.
      Enfin, évitons de ramener dans le discours Max Planck, Niels Böhr ou l’incomplétude de Gödel. La physique quantique ne sert à rien pour les débats économico-politiques sauf à se donner un genre. Lire sur l’emploi de termes de physique appliqués à la philosophie et aux sciences humaines l’excellent “Impostures intellectuelles” de Sokal et Bricmont.


      • coinfinger Le 22 novembre 2014 à 14h50
        Afficher/Masquer

        1)Non je ne crois pas à la raison des oligarques . Si je me suis mal exprimé , c’est que vous ne m’avez pas compris .
        2)Je ne confond pas non plus capitalistes et oligarques , c’est dommage que tous le monde ou presque confonde , comme s’il fallait étre capitaliste pour aimer l’argent .
        3) Je maintiens , mécanique qantique , etc … Parce que non seulement il n’existe pas d’équivalent en ‘sciences économiques’ ou humaines là ou je pense ce serait le plus approprié , mais dans ces disciplines , j’aurais pu m’ y restreindre on a méme pas compris Darwin . ( on en reste à la ‘struggle for life’ , l’évolution de l’homme , on shinte ) . Pour m’enfoncer j’en rajoute : il n’existe toujours pas de ‘logique des valeurs’ ou logique modale , les modes c’est un inventaire à la Prévert . Et on prétend découvrir l’intelligience artificielle , puisque à l’évidence y a un déficit chez ceux qui nous gouverne .
        Plus simplement il ne vient à l’idée de ‘personne’ que la liberté est l’inverse de la probabilité , d’une probabilité dont le fin mot n’est pas la corrélation gaussienne ou la loi des grands nombres . Ces carences ne sont pas fortuites mais crée un formatage qui empéchent beaucoup de gens instruits de voir les solutions . Parce qu’elles existent , elles sont déjà là , si on les attend d’en haut , on peut les attendre longtemps , et se préparer à se faire tondre .


  5. caroline Porteu Le 22 novembre 2014 à 12h28
    Afficher/Masquer

    Oui , il va y avoir une crise …. 2015 , 2016 ??? … Plus elle va tarder, plus elle sera dramatique.

    La reprise de l’inflation ne peut passer que par l’augmentation des salaires et la baisse du chômage.

    Et la reprise de l’inflation sera également favorable aux dettes étatiques .

    Les recettes fiscales vont continuer à s’effondrer . Un exemple parmi d’autres .
    La cessation de paiement des régimes de retraite complémentaire , en particulier l’Agirc , est prévu pour 2016 ou 2017 , c’est à dire demain .
    Une fusion avec l’Arrco donnerait 3 ans de plus , mais que trois ans .

    Qui dans ces conditions peut penser que la crise ne va pas avoir lieu et que celle de 2008 n’aura été qu’un pichenette à côté de ce qui nous attend .

    Tant que nous laisserons l’Europe gouverner en dépis du bon sens, contre l’intérêt des populations , mais dans le seul intérêt des multinationales , du niveau de rentabilité exigé par les fonds de pension et que la financiarisation de l’économie continuera de s’amplifier , la potentialité de la crise ne pourra que s’aggraver .

    Un exemple de bon sens : interdire la distribution de dividendes en cas de licenciements . Au niveau Européen , l’impact sur le chômage serait immédiat et cela retarderait certaines délocalisations, qui à terme , s’avèrent totalement contre productives .

    Quand à l’impact sur le chômage, il serait immédiat …

    Juste du bon sens et le bon sens commence par la proximité .


    • K Le 22 novembre 2014 à 13h49
      Afficher/Masquer

      En ce qui concerne les caisses de retraites, on peut penser que le pouvoir politique baissera en urgence les pensions (comme en Espagne, Grèce…) plutôt que de constater un défaut de paiement vis-à-vis des retraités.
      Sinon, l’Etat prêtera aux caisses de retraites pour les aider à boucher le trous, je pense que la machine a encore un peu d’essence dans le moteur avant de s’arrêter pour de bon.

      En ce qui concerne la prochaine crise dramatique, elle sera soit due à la déflation (car le système financier aura implosé par une crise systémique) soit du à l’hyper-inflation (car le système financier aura été sauvé de la crise systémique à coups de milliers de milliards par la banque centrale).
      L’avènement d’une crise systémique est plus que probable lorsqu’on voit que les déséquilibre à l’origine de la crise de 2008 sont toujours là et ont même largement augmenté (cf l’exposition des banques européennes sur les marchés des dérivés. 55 000 milliards rien que pour Deutsch Bank).
      On a l’habitude d’opposer à tort déflation et hyper-inflation alors que la 1ere est souvent la conséquence de la 2nde.


    • Caramba! Le 22 novembre 2014 à 17h43
      Afficher/Masquer

      oui et interdire la spéculation avec l’argent des retraites, je ne pense pas que ceux qui ont côtisé ont été questionné sur le fait qu’on utilise de l’argent destiné à l’après travail pour spéculer en bourse…….
      Ces cotisations qui n’appartiennent qu’à ceux à qui elles sont destinées ne devraient en AUCUN CAS, servir l’avidité des spéculateurs.
      Travailler toute sa vie pour se voir remercier en se faisant voler, ben, y font forts et je pense qu’y sont capables du pire.


    • FifiBrind_acier Le 22 novembre 2014 à 20h37
      Afficher/Masquer

      Caroline Porteu,
      Les citoyens n’ont aucune prise sur les lieux de décision: la BCE, le FMI, la Banque Mondiale, la Commission européenne, l’ OTAN, sont hors du contrôle des citoyens, puisqu’ils sont peuplés de gens cooptés et jamais élus…Ils sont totalement indépendants…, en particulier de l’avis des citoyens!

      Ce n’est qu’au niveau national qu’on peut demander des comptes et contrôler, faire des lois anti lobbies, modifier le statut des élus, contrôler les conflits d’intérêts, limiter les mandats etc.
      Pas au niveau supranational.


    • skio Le 22 novembre 2014 à 20h57
      Afficher/Masquer

      @ caroline porteu « L’impact sur le chômage serait immédiat »

      Cet impact à été mis en place par le libre échangisme financier américain

      Introduit en Europe par J.DELORS , P.LAMY. P.BEREGOVOY. Et

      M.ROCARD, dans une premier temps ils ont institués la libération des capitaux

      « entre états membres et les états extérieurs à l’union »
      Ainsi les marchés financiers , ont-ils institués un capitalisme actionnarial
      Ayant pour norme la valorisation à court terme du capital .
      Retrouver la régulation des capitaux , peut avoir un impact sur le chômage
      En rééquilibrant toutefois le pouvoir d’achat des salariés vis-à-vis de la rémunération
      Du capital , qui de 1982 à 2010 , qui elle a augmentée de plusieurs centaines
      de MDS € (240 MDS € ?) .
      Et pour valider tout cela , il nous faudra sortir de l’euro , ce qui impliquera la sortie
      De l’union européenne , et naturellement de l’otan.


  6. caroline Porteu Le 22 novembre 2014 à 12h28
    Afficher/Masquer
  7. Daniel Le 22 novembre 2014 à 12h32
    Afficher/Masquer

    “Donc la Raison implique que cela se fasse par concertation au niveau mondial , par G20 .”

    Perso, je pense que le G20, après ce drôle de sommet australien, est voué à disparaître. Les dissensions entre les membres étaient visibles. Peut-être que se dessine déjà un monde multipolaire avec les membres des BRICS (et des pays qui s’y rallieront) d’un côté, et les alliés de Washington de l’autre. Les profils des pays du G20 sont trop dissemblables entre eux pour que l’on puisse les appeller un “groupe”.


    • coinfinger Le 22 novembre 2014 à 14h58
      Afficher/Masquer

      Oui , vous avez raison , sauf que les brics c’est pas une solution non plus , ni pour leurs peuples , ni pour nous . Ce serait quoi leur monnaie , sinon partager le privilége du $ .
      Retour à l’or ? Le principal producteur c’est la Chine , suit l’Afrique du Sud , avec ces deux là on peut fort bien manipuler le cours de l’or , à leur avantage .
      ( mais peut étre faut ils considérer les brics avec une auréole , parce que plus pauvres , ou plus charitables que nous )


      • Kiwixar Le 22 novembre 2014 à 15h50
        Afficher/Masquer

        “sauf que les brics c’est pas une solution non plus”

        Les BRICS ne sont peut-être pas une solution, mais au moins ils ne sont pas un problème (contrairement à l’Otanie, avec leurs habitudes de colonisateurs). Si chaque pays pouvait “cultiver son jardin” sans aller piller celui des autres, ça nous ferait des vacances.

        Pour paraphraser la devise de ma famille : “Chacun se gère”.
        Chacun est responsable de soi, d’abord. Ensuite, quand on voit que d’autres ont des problèmes (capacités, événements), on va les aider, selon nos moyens. Aider les autres d’emblée, ce n’est pas leur rendre service, ça les déresponsabilise et ensuite non seulement ils galèrent mais en plus ils chouinent.

        Aller les piller ça leur rend encore moins service, et essayer de les soumettre (comme les Saxons essaient de faire avec les “Slaves”, esclaves), encore moins.


        • Daniel Le 22 novembre 2014 à 18h03
          Afficher/Masquer

          Coinfinger, un groupe de pays ne doit pas forcément avoir une divise unique, surtout du fait que leurs économies diffèrent à plusieurs égards entre elles. C’était la grande erreur de la monnaie unique européenne et plus d’un le disait déjà à l’époque…

          Le BRICS, en tout cas jusqu’à ce jour, il ne préconise pas de monnaie unique, au contraire, il veut sauvegarder les échanges commerciales dans les monnaies nationales respectives. Son but est plutôt d’échapper à l’idiotie de payer des royalties au Trésor américain (une idiotie dénoncée même par Paul Craig Roberts), c-à-d, pour l’utilisation de la monnaie d’un seul pays qui est de surcroît basée sur le prix du dollar des pays de l’OPEP !

          Mais je pense aussi que le BRICS en soi-même n’est pas un but, mais une solution qui se présente à l’heure actuelle pour apporter à ces cinq pays-là une plus grande marge d’indépendance vis-à-vis de Washington et ses créanciers.


          • FifiBrind_acier Le 22 novembre 2014 à 20h43
            Afficher/Masquer

            Les BRICS proposent un panier de monnaies, mais pour les transactions internationales. Pour l’instant, ils échangent en roubles ou en yuan, chaque fois qu’ils peuvent. A ma connaissance, il n’a jamais été question d’une monnaie commune, l’exemple européen n’a été reproduit nulle part dans le monde.


  8. Resolix Le 22 novembre 2014 à 12h44
    Afficher/Masquer

    On parle de facteurs communs avec ce qui a précédé la crise de 29, ce qui est vrai pas seulement au niveau des marchés, mais au niveau de l’immigration et du mondialisme (ce qu’on analyse d’ailleurs trop peu souvent pour expliquer la montée des nationalismes dans les années 30, alors que la causalité est directe).

    Ce que j’aimerais savoir, c’est qu’est ce qui, plus globalement, explique cette répétition de l’Histoire, cette tendance. Tout se passe comme si l’enrichissement rapide et la spéculation prenait le pas sur la raison. Qu’est-ce que cela signifie ? Une corruption de la classe dirigeante ? Un affaiblissement du pouvoir politique ? La question de base n’est-elle pas avant tout morale et politique ?


    • toutouadi Le 22 novembre 2014 à 17h42
      Afficher/Masquer

      “Ce que j’aimerais savoir, c’est ce qui, plus globalement, explique cette répétition de l’Histoire, cette tendance. ”

      Les archaïsmes humains (peur, cupidité, désir de domination, frustration etc .), reliquats d’une évolution, qui ont permis la survie de l’espèce dans un environnement hostile mais qui ne sont pas forcément compatibles avec un environnement essentiellement social et culturel.
      Le prix d’une hyper efficacité face à nos vieux démons issus du fin fond des âges.


      • Caramba! Le 22 novembre 2014 à 17h46
        Afficher/Masquer

        Peut-être un début de réponse:

        http://vimeo.com/54882927

        “Crise actuelle, crise des années 30 : quels parallèles?”

        Une conférence d’Annie Lacroix-Riz, professeur émérite d’Histoire Contemporaine à l’Université Paris 7, donnée à l’initiative du Parti de Gauche de la 5ème circonscription de l’Essonne, membre du Front de Gauche.
        29 novembre 2012, Bures sur Yvette (91).


        • Resolix Le 22 novembre 2014 à 23h38
          Afficher/Masquer

          Merci Caramba pour la vidéo, je vais mettre un peu de temps à la digérer mais le début est intéressant


        • Resolix Le 23 novembre 2014 à 11h20
          Afficher/Masquer

          Non, finalement, ce n’est pas ce que je cherchais. Toute émérite que soit cette dame, son filtre est un peu trop monomaniaque “lutte des classes” à mon gout. Elle amalgame le fascisme et le capitalisme, ce qui me semble un peu fort de café.


    • niethil Le 22 novembre 2014 à 22h51
      Afficher/Masquer

      Vous voulez dire l’effondrement des nationalismes dans les années trente, je suppose …


      • Resolix Le 22 novembre 2014 à 23h40
        Afficher/Masquer

        L’effondrement des nations et la montée des nationalismes… dont l’épisode actuel n’est que la suite finalement…


  9. boduos Le 22 novembre 2014 à 14h47
    Afficher/Masquer

    j’ai pas envie de compliquer le commentaire limpide de JM Naulet et qui dit tout.
    cela m’aide à réaliser qu’une fuite en avant des complices du système (guerres…) fait aussi partie des essais de sauvetage de leurs sinécures


  10. Frael Le 22 novembre 2014 à 18h39
    Afficher/Masquer

    Tadaaaaaam, l’union de l’Amérique du Nord a encore fait un pas en avant

    http://www.45enord.ca/2014/11/nicholson-favorable-a-une-strategie-commune-de-defense-canadaetats-unis/

    Ce qui me fait sourire : le ministre Nicholson a rejeté l’idée selon laquelle une telle stratégie de défense commune entre le Canada et les États-Unis minerait la souveraineté canadienne.


  11. Ded Le 22 novembre 2014 à 19h03
    Afficher/Masquer

    Dès le début de la crise il faudra immédiatement arrêter et enfermer tous les dirigeants (présidents, ministres, PDG, actionnaires principaux, cadre sup…) des états + des banques + des multinationales sans exceptions pour que le peuple se réserve le droit de les condamner sans pitié aux travaux (très) forcés à perpétuité.


    • FifiBrind_acier Le 22 novembre 2014 à 20h56
      Afficher/Masquer

      C’est ce qu’a fait l’ Islande, qui pour la 2e fois, vient d’annuler une partie des dettes des ménages.
      Ce qui prouve qu’un Etat souverain peut prendre des décisions en faveur de l’intérêt général.

      “Contre les fonds vautours, les Etats doivent prendre des décisions souveraines”.
      Conférence à Caracas:

      http://www.mondialisation.ca/comment-lutter-contre-les-fonds-vautours-et-limperialisme-financier/5403531


    • APOCALYPSO Le 23 novembre 2014 à 18h03
      Afficher/Masquer

      Enfin quelqu’un de raisonnable. La méconnaissance crasse de l’Histoire par les parasites au pouvoir les convainc (mélange indigeste de stupidité, d’arrogance et de mépris, auquel on peut ajouter la lâcheté du faible avec les forts et du fort avec les faibles) qu’ils s’en sortiront quoiqu’il arrive. Doux naïfs qu’ils sont…


Charte de modérations des commentaires