Voici quelques vidéos pour avoir un autre regard sur la situation en Ukraine

Le dessous des Cartes (en 2005) :

Longue Interview de Pascal Marchand, spécialiste de la géopolitique de l’Europe et de la Russie (RECOMMANDÉE) :

Hélène Carrère d’Encausse le 05/03 (par ProRussia) :

Hélène Carrère d’Encausse le 14/03 :

Hubert Védrine le 04/03 :

N.B. 2e partie, sur l’économie, assez énorme… En particulier le “Pourquoi, psychologiquement, on n’accepte pas en France l’idée de sacrifice ?” (11’30 ; Mais qui va être sacrifié exactement ? Car beaucoup l’ont déjà été…)

29 réponses à Vidéos sur l’Ukraine (Pascal Marchand, Hubert Védrine, Hélène Carrère d’Encausse)

  1. catherine Balogh Le 15 mars 2014 à 06h17
    Afficher/Masquer

    Bonjour à tous,
    H Védrine dit que les choses ne sont pas si pourries.Je veux bien me soumettre à son analyse.En revanche, comment fait-on pour “enlever” la tumeur néo-nazie au gouvernement?On sait bien qu’une fois que le renard est dans le poulallier, il est trop tard.
    Si les candidats poussés à la candidature par les US ne sont au final pas choisis, que va t-il se passer?ce gouvernement qui a pris le pouvoir par la force partira t-il gentiment en disant”désolé”?
    Je ne vois aucune personne connue capable d’une stratégie diplomatique, c’est ce qui m’inquiète.


  2. catherine Balogh Le 15 mars 2014 à 06h29
    Afficher/Masquer

    Le Parlement européen, “salue la gestion responsable, mesurée et maîtrisée, par le gouvernement ukrainien, de cette grave crise dont l’enjeu n’est rien moins que l’intégrité territoriale et la souveraineté du pays ; invite la communauté internationale à se tenir fermement aux côtés de l’Ukraine et à lui apporter son soutien ;”

    Mais de quel gouvernement parle t-il?


  3. yoananda Le 15 mars 2014 à 08h49
    Afficher/Masquer

    Je me suis posé la même question sur la défiance Française.
    La meilleure analyse que j’ai lue à ce sujet c’est “la fabrique de la défiance” : http://yoananda.wordpress.com/2013/12/20/revue-la-fabrique-de-la-defiance/
    Ce livre ouvre une piste dont l’exploration est très enrichissante, et, a mon avis, réponds à la question : http://yoananda.wordpress.com/2014/02/20/mal-etre-francais-la-tradition-de-la-trahison/
    Dans les cours d’histoire on ne nous apprends pas toutes les “saloperies” qui ont été faites à partir de la révolution française sur notre territoire !!!!
    Mais inconsciemment le souvenir reste, et le traumatisme est toujours présent, et prêt à se réveiller à tout instant.
    Conséquence, la France est profondément divisée… nous sommes censés être une république une et indivisible, mais en réalité, ce n’est qu’un voeux pieux, qui est maintenu artificiellement à grand coup de manipulation et trahisons.
    Voila le coeur du problème, qui remonte au débat Rousseau / Voltaire.
    Et tant qu’on ne le récoltera pas, on sera toujours le pays le plus pessimiste du monde, mais aussi le seul pays du monde qui dénigre ses entrepreneurs, ou l’on croit qu’être riche signifie être un voleur, etc…
    Etrange, car en effet, nous avons des atouts extraordinaires (territoire, accès aux mers, mathématiciens, artistes, etc…) !


    • Inox Le 15 mars 2014 à 13h17
      Afficher/Masquer

      Ce n’est pas parce que la France semble ne pas être un adepte de la méthode Coué, qu’il faut la traiter de pessimiste. Réaliste et pas très heureuse, tout au plus.

      Pour les entrepreneurs, faut pas exagérer… Je crois que le France est encore un des très rares pays ou la définition d’Entreprise est encore “Créer de l’emploi ET faire du profit”. Et non “Surtout faire du profit ET peut être de l’emploi”. Donc oui, grosse méfiance à l’égard du concept “marche ou crève, vive le luxe et les bidonvilles”.


      • yoananda Le 15 mars 2014 à 14h05
        Afficher/Masquer

        Non, il y a un vrai sujet sur la question du pessimisme Français.
        A niveau de vie égal, on est partout classé dans les plus pessimistes, sur de nombreux sondages. En plus on a beaucoup d’atouts, on est le premier pays touristique du monde.
        Et … en plus ça s’explique.
        Il y a un vrai problème Français, et c’est même notre problème principal au regard des autres soucis car c’est celui qui empêche de résoudre tous les autres.
        Mais il ne faut pas se mettre la tête dans le sable.


    • Crapaud Rouge Le 15 mars 2014 à 14h07
      Afficher/Masquer

      L’économie-finance-monde a été mis sur ses rails par une “élite” d’origine protestante dont nous savons, depuis Weber, que son éthique s’oppose radicalement à celle des catholiques. Y’a pas à chercher plus loin. Maintenant, si les “élites” françaises ont honte de leur pays, c’est pas une nouveauté, et ce n’est pas la faute de “la France”, c’est-à-dire des masses populaires qui seraient “mal éduquées”, mais des “élites” elles-mêmes qui, sous l’influence du protestantisme, ne veulent rien entendre au principe fondamental de l’égalité. Un principe qui prévaut dans le catholicisme, qui a motivé la Révolution, qui était à la base du programme du CNR, et que le protestantisme a ruiné.

      Pour en savoir plus : lire la thèse de Weber, disponible sur le Net, et mon billet sur le blog de Jorion qui traite de ce sujet.


      • yoananda Le 15 mars 2014 à 20h40
        Afficher/Masquer

        non.


        • Crapaud Rouge Le 15 mars 2014 à 21h26
          Afficher/Masquer

          Je ne m’attendais à pas à un oui “franc et massif”… 🙂 A l’opposé de vot’ bouquin à 2 balles, il y a une réponse simple au pessimisme français : les Français ne veulent pas d’un modèle économique qui ne fait qu’accroître les inégalités. Non seulement c’est contraire à leur philosophie, mais, comme le montrent certaines statistiques, des inégalités croissantes conduisent à une diminution de l’espérance de vie, et, comme l’explique Krugman, à une moindre efficacité économique. (Cf. http://www.rtbf.be/info/chroniques/detail_liberte-egalite-efficacite-paul-krugman?id=8219611&chroniqueurId=5032403).

          La langue française regorge de mots et d’expressions comme “socialisme“, “ascenseur social“, “sécurité sociale“, “égalité des chances“, “école laïque et gratuite“, etc. etc. dont les Américains ne soupçonnent même pas l’existence ! Ce n’est pas parce que le monde entier est embringué à cause d’eux dans un système économique suicidaire et débile que “la France” doit suivre !


          • yoananda Le 18 mars 2014 à 19h06
            Afficher/Masquer

            “les français” ca n’existe pas. Ce que tu dis est valable a la rigueur pour les fonctionnaires et les syndicalistes, pas pour l’ensemble.

            Tu n’as pas lu mes posts. C’est ton droit, mais du coup, tu réponds dans le vide sans connaître les arguments que j’ai développés.


    • casper Le 15 mars 2014 à 14h17
      Afficher/Masquer

      On peut évidement être riche sans avoir rien fait d’illégal, mais les contre exemples sont courants. Les riches seraient ils les premiers responsables de leur triste reputation?. De plus a partir d’un certain niveau on peut quand meme se poser la question de la légitimité de certaines fortunes, même légales.

      Voyons le cas de madame Lilianne B. (et encore pis, ses descendants) qui dispose d’une fortune qui lui permet de fausser le jeu démocratique (ou en tout cas que l’on voudrait tel) alors que tout ce qu’elle a fait dans la vie c’est être la fille puis la femme de gens qui ont fait leur fortune en traficotant avec les nazis sous l’occupation. Je trouve assez sain, effectivement, qu’il se trouve des francisa pour mettre en doute le bien fonde d’une telle situation.

      Quand a “dénigrer ses entrepreneurs”, c’est une pure fable.


      • Bernie Flack Le 15 mars 2014 à 19h46
        Afficher/Masquer

        En soi, la richesse n’a rien de scandaleux (Coluche disait que la meilleure preuve c’est que tous les pauvres rêvent d’être riches …), sauf si elle est utilisée à des fins néfastes. C’est donc son utilisation qui est à apprécier, pas la richesse elle-même.

        En revanche, c’est la pauvreté qui est un scandale contre lequel il faut lutter.

        Ne pas confondre et se tromper de combat …


        • casper Le 16 mars 2014 à 01h39
          Afficher/Masquer

          Enfin, a un temps T (pour sortir des arguties jeu a somme nulle/positive) si il y a des trop pauvres c’est bien parcequ’il y a des trop riches…

          Et Coluche était humoriste, faut pas prendre tout ce qu’il a dit au pied de la lettre ^^


      • yoananda Le 17 mars 2014 à 12h26
        Afficher/Masquer

        Le problème c’est l’héritage en tout premier lieu.


  4. dupontg Le 15 mars 2014 à 09h07
    Afficher/Masquer

    dans le compte rendu de l’UE..excellent aveu des methodes utilisées
    ……le mot “russes” etant de trop puisque l’occident s’octroie meme le droit d’intervenir partout pour venir en aide à n’importe qui…

    5. condamne, comme étant contraire au droit international et aux codes de conduite, la thèse officielle russe selon laquelle le Kremlin se prévaut du droit de faire usage de la force et d’intervenir dans les États souverains voisins pour “protéger” la sécurité des compatriotes russes qui y habitent ; fait observer que cette thèse revient à s’arroger unilatéralement le rôle d’arbitre en dernier ressort du droit international et que cette thèse a servi à justifier de multiples interventions politiques, économiques et militaires ;


  5. yt75 Le 15 mars 2014 à 09h43
    Afficher/Masquer

    La video du dessous des cartes est vraiment bien foutue.

    Et peut-être se rappeler de l’histoire du gazoduc transsiberien ?

    “The efforts by the U.S. pressure to prevent the construction of the pipeline, and its export embargo of supplies for the pipeline constituted one of the most severe transatlantic crises of the Cold War.”
    http://en.wikipedia.org/wiki/Urengoy%E2%80%93Pomary%E2%80%93Uzhgorod_pipeline
    (pas trouvé d’entrée sur le gazoduc dans le wikipedia fr)

    Ou à partir de 27:50 ci dessous par exemple :

    https://www.youtube.com/watch?v=fQJ-0jAr3LQ
    (documentaire essentiel pour comprendre quelque chose aux crises actuelles, économiques et autres)

    Aujourd’hui quel est l’objectif ? faire tomber Poutine ? Pousser les tuyaux vers la Chine (les champs sont à mi chemin, le gaz trois fois plus cher en Asie qu’en Europe …)

    Et qui aujourd’hui pour s’occuper des intérêts Européens ? Merkel ? Hollande?(Il existe encore ?)

    Védrine dans un article sur Mitterand :
    “Il partagea la même vision que les États-Unis sur la Yougoslavie, le Liban, et la gestion de la réunification allemande (toutefois l’avenir de l’OTAN lui était indifférent), mais il s’opposa à eux sur le gazoduc russe, l’État palestinien, et divergea entre autres sur Gorbatchev, la stratégie nucléaire de l’OTAN (celle qui avait amené de Gaulle à en sortir), l’Afrique des grands lacs, l’aide au développement, la libéralisation des mouvements de capitaux,.”
    http://www.hubertvedrine.net/article-558.html

    Époque somnambule s’il en est une.


  6. yt75 Le 15 mars 2014 à 11h54
    Afficher/Masquer
  7. yoananda Le 15 mars 2014 à 14h08
    Afficher/Masquer

    L’ennemi intérieur des droites extrêmes, c’est les gauchistes … en premier lieu.


  8. casper Le 15 mars 2014 à 14h23
    Afficher/Masquer

    Remarque intéressante d’Hedwige Chevrillon sur la vidéo avec Carrere d’Encausse, a 11’23”: “Est ce que la Russie peut s’isoler comme ça du monde international?”

    La Chine, l’Inde, l’Amerique du Sud, l’Afrique ça lui dit rien? Le monde international c’est l’UE et les USA seulement? On ne peut pas tirer trop de conclusions d’une seule remarque isolée, mais quand même, c’est assez grave d’avoir de tels présupposés.


  9. catherine Balogh Le 15 mars 2014 à 14h52
    Afficher/Masquer

    Bonjour j’ai remarqué la même chose que vous, je trouve qu’elle avait des questions dirigées, on m’a assuré que non:”H Chevrillon est dans son rôle. Lors de l’interview , elle ne “sert pas la soupe ” à HCdE. Ceci oblige l’intellectuelle à argumenter,illustrer et exposer clairement son analyse ce dont tout à chacun a pu profiter.
    C’est le but d’un l’interview!”

    Je reste sur mon ressenti malgré tout et puis elle parle de la tentation de la Russie de revenir à l’URSS, qu’il y a des pressions à Moscou sur les intellectuels.Là, elle sert un peu la soupe, quand m^me….nan?
    ;O)


    • casper Le 15 mars 2014 à 15h10
      Afficher/Masquer

      Bonjour. C’est normal qu’elle pousse HCd’E dans ses retranchements, c’est ça une bonne interview. J’espère juste qu’elle ferait de même avec un Madelin ou un Valls, mais j’avoue que c’est la première fois que je vois cette personne donc je ne me prononce pas la dessus.


  10. step Le 15 mars 2014 à 17h31
    Afficher/Masquer
  11. ig Le 15 mars 2014 à 18h22
    Afficher/Masquer
  12. Crapaud Rouge Le 15 mars 2014 à 20h04
    Afficher/Masquer

    C’est surtout un breuvage insipide ! Et genre “le chien aboie et la caravane passe” ! Comme le dit Hubert Védrine, la crise n’ira pas loin. L’UE/US va abandonner la Crimée aux Russes, (on ne peut rien faire sur le plan militaire sans déclencher un conflit disproportionné, comme en Syrie il me semble), et les Tatars de Crimée vont en prendre plein la poire : ils sont musulmans et n’aiment pas les Russes. (http://mobile.lemonde.fr/europe/article/2014/03/14/crimee-la-dechirure-des-tatars_4382995_3214.html)


  13. Toutatis Le 16 mars 2014 à 10h24
    Afficher/Masquer

    Hélène Carrère d’Encausse dit des choses intéressantes, mais il ne faut pas oublier qu’elle s’est complètement plantée sur la fin de l’URSS (les jeunes ne peuvent pas savoir…). Dans les années 80 c’était la “grande spécialiste” de l’URSS, invitée dans tous les médias pour donner son avis. Sa thèse était que l’URSS se disloquerait à cause des musulmans présents dans les républiques périphériques, qui imposeraient des régimes islamiques. Résultat : c’est exactement le contraire qui s’est produit, les républiques musulmanes sont les seules qui ont conservé leurs vieux dirigeants communistes.
    Il semble donc bien qu’on manque cruellement de gens qui savent réellement ce qui de passe en Russie et autour, ou plutot que ceux-là n’apparaissent pas dans les médias. Il est curieux qu’on ne voit pas Jacques Sapir par exemple, qui présente des arguments clairs et nets.


Charte de modérations des commentaires