Le référendum catalan interdit du 1er octobre 2017 aura donc été émaillé par de très nombreux incidents, la police espagnole ayant tout fait pour empêcher les gens de voter – ce qui a donné ces images surréalistes :

Ici les Pompiers ont voulu protéger les manifestants :

mal leur en a pris :

Je rajouterais aussi ces quelques photos :

Au total le bilan est de 761 personnes blessées :

Le gouvernement Rajoy ayant réussi à blesser plus de 800 personnes qui étaient, dans l’immense majorité des cas, totalement pacifiques – on imagine donc au passage ce qu’il ferait et le niveau du bilan face à ce genre de “manifestant pacifiques” qu’on trouve au Venezuela… :

(Source : Reuters (archive), repris par le Spiegel)

On notera donc le 2 poids 2 mesures :

et le niveau avec lequel on se moque du monde (mars 2017) :

On relira enfin cette dépêche AFP du 27/09 :

et donc :

En conclusion, le Premier Ministre espagnol a conclu la journée de façon orwelienne :

Il n’a, à l’évidence, pas bien compris qu’il avait perdu l’opinion…

“Un bulletin de vote est plus fort qu’une balle de fusil.” [Abraham Lincoln]

“Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple.” [Bertolt Brecht]

“Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit.” [Coluche]

34 réponses à Catalogne : le référendum interdit du 1er octobre 2017

Commentaires recommandés

Christophe Foulon Le 02 octobre 2017 à 06h13

Malheureusement la gestion calamiteuse et la position inflexible du régime Rajoy (si on peut dire régime Maduro on peut dire régime Rajoy) ont abouti à cette situation surréaliste de quasi guerre civile (quand les flics tabassent les pompiers c’est foutu).

Rajoy a perdu, aux prochaines élections de Catalogne, les indépendantistes obtiendront la majorité absolue et prendrons soin de préciser leur intention de proclamer l’indépendance dans leur programme. Ils n’ont pas la technique du congrès pour inverser le vote populaire, donc ne restera que l’armée qui a juré de défendre l’unité espagnol jusqu’à la mort.

L’avenir s’annonce bien sombre pour l’Espagne.

  1. Christophe Foulon Le 02 octobre 2017 à 06h13
    Afficher/Masquer

    Malheureusement la gestion calamiteuse et la position inflexible du régime Rajoy (si on peut dire régime Maduro on peut dire régime Rajoy) ont abouti à cette situation surréaliste de quasi guerre civile (quand les flics tabassent les pompiers c’est foutu).

    Rajoy a perdu, aux prochaines élections de Catalogne, les indépendantistes obtiendront la majorité absolue et prendrons soin de préciser leur intention de proclamer l’indépendance dans leur programme. Ils n’ont pas la technique du congrès pour inverser le vote populaire, donc ne restera que l’armée qui a juré de défendre l’unité espagnol jusqu’à la mort.

    L’avenir s’annonce bien sombre pour l’Espagne.


    • Anatole Le 02 octobre 2017 à 12h33
      Afficher/Masquer

      Rajoy a fait preuve de la même stupidité crasse que les eurocrates dans leur gestion de la crise de l euro. Il fait partie de cette classe europeenne foncièrement hostile a la démocratie. Il y aura d autres exemples de ce genre en Europe et pas seulement en Espagne.L Europe entre dans une phase d autoritarisme auto-destructeur.


    • K Le 03 octobre 2017 à 02h09
      Afficher/Masquer

      Les independantistes peuvent meme obtenir la totalite des sieges et declarer l’independance, celle-ci n’aura aucune valeur juridique et la Catalogne restera espagnole.
      De toutes facons, les independantistes n’ont pas d’armee donc pas les moyens de renverser l’ordre constitutionel.
      Mais c’est vrai que Rajoy a mal gere cette affaire, il aurait ete bcp plus intelligent qu’il declare a priori que ce referendum n’aurait aucune valeur legale et qu’a ce titre le resultat ne serait pas retenu. A partir de la, il pouvait laisser les Catalans aller voter sans violence…


      • Le minotaure Le 03 octobre 2017 à 12h21
        Afficher/Masquer

        J’inverserais plutôt le propos. L’État espagnol peut bien avancer tous les interdits juridiques et constitutionnels possibles, si l’indépendantisme est majoritaire au sein du peuple catalan, ils auront probablement leur indépendance tôt ou tard.


  2. Fritz Le 02 octobre 2017 à 08h40
    Afficher/Masquer

    Rien ne peut justifier ces violences policières. La police est là pour établir ou rétablir l’ordre public, pas pour emporter les urnes et matraquer les électeurs.

    On dit que ce référendum était illégal. Mais depuis la mort de Franco, l’Espagne est allée si loin dans la décentralisation que les compétences de la Généralité de Catalogne pouvaient inclure le droit à l’auto-détermination. Quand on connaît la mentalité catalaniste (que j’apprécie assez moyennement), la manœuvre de Carles Puigdemont était prévisible.


  3. yack2 Le 02 octobre 2017 à 08h54
    Afficher/Masquer

    La comparaison avec le Venezuela est légitime . Nous allons voir ici l’énormité du 2 poids 2 mesures.
    En sachant que les catalans étaient pacifiques!


    • Eric Le 03 octobre 2017 à 19h44
      Afficher/Masquer

      les indépendantistes (le peuple) se retrouvent dans une sale situation et farce organisée par leurs leaders qui ont laissé leurs sympathisants se faire matraquer, assis devant leurs télévisons, espérant qu’ils auraient pu rejoindre un lieu de vote pour se pavaner devant les caméras, si tout c’était bien déroulé! Nous n’en n’avons pas vu un dans tous les reportages et vidéos, surprenant! Mais non, ils ont organisé un référendum qui est anticonstitutionnel, donc illégal! Ce qui sous-entend que toute personne s’engageant dans cette manifestation qui ne pouvait être pacifique, car le gouvernement avait prévenu auparavant qu’il enverrait la police en grand renfort, ne peut s’étonner et être naïf du résultat désolant, car la police se retrouve sous les feux de l’atrocité ! Donc ce sont les 2 parties perdantes ! Comme toujours les élites et leaders s’en sortent toujours propres et sans écorchures, mais quels sont vraiment leur motifs et surtout intérêts!


  4. some Le 02 octobre 2017 à 09h40
    Afficher/Masquer

    triste pour la police, quelle image déplorable!

    La démocratie fût elle un jour, ce n’est pas ce que j’ai vu ici. Un vote pacifique bafoué, une parole muselée, un débat citoyen inexistant, pire encore, haineux.

    Ce monde ci est bien trop crispé sur ces acquis pour réussir quoique ce soit.


  5. Vinipoukh Le 02 octobre 2017 à 09h43
    Afficher/Masquer

    Une autre vision de la situation sur place, communion des independantistes avec la police, des images qui font chaud au cœur et qui montrent le malaise des catalans :

    https://fr.sputniknews.com/international/201710021033290225-fraternisation-catalogne-visage-humain/


  6. Fasolasido Le 02 octobre 2017 à 09h44
    Afficher/Masquer

    Le gouvernement français doit se faire caca à la culotte…

    Après une éventuelle indépendance, les catalans tenteront de rallier la partie française catalane, les pyrénées orientales…


  7. Ardéchoix Le 02 octobre 2017 à 09h54
    Afficher/Masquer

    ah j’adore la pub de dailymotion juste avant les vidéos sur les incidents du référendum Catalan
    ” Vivez en direct et en intégralité, les questions de nos députés au gouvernement. ” Oui, mercredi si vous avez un peu de temps, assoyiez vous devant la télé avec une bonne bière et profitez . Ils auraient dû mettre une bonne pub pour l’Europe, ça aurait eu de la gueule.
    Sont trop fort chez Dailymotion, cocorico.


    • Crapaud Rouge Le 02 octobre 2017 à 15h05
      Afficher/Masquer

      “Sont trop fort chez Dailymotion, cocorico.” : oui, tout à fait, d’ailleurs les vidéos de cette page ne marchent pas sous Opera, (même en coupant l’anti-pub), et pour afficher le menu c’est galère si votre PC est un tantinet chargé.


  8. Le Wallon Le 02 octobre 2017 à 10h10
    Afficher/Masquer

    Si le Gouvernement espagnol s’était assis à la table des négociations dès 2010, peut-être, n’y aurait-il pas eu ces violences (et qui en augurent, probablement, d’autres plus dures encore).
    Dans tous les cas, l’Espagne vient de perdre la Catalogne définitivement.
    Que va faire l’organisation de Bruxelles, maintenant ? Il y a fort à parier qu’elle va laisser la situation pourrir sur pied comme elle sait si bien le faire.


  9. Tchen Le 02 octobre 2017 à 12h38
    Afficher/Masquer

    Bravo au peuple catalan qui montre comment un peuple uni et determiné peut resister pacifiquement à la violence d’Etat… et gagner!

    Ils ont su rester unis, pacifiques, dignes et courageux. Aux cris de “fora les forces d’occipacio” (dehors les forces d’occupation), “volem votar” (on veut voter), ou encore, comme contre les attentats: “no tenim por” (nous n’avons pas peur, mon préféré)

    La democratie est meilleure a petite echelle. On ne peut changer le système dans son intégralité. Il est donc de bonne augure que les nations d’Europe retrouvent leur souveraineté, leur identité, leur independance en instaurant des democraties republicaines, sociales, pacifistes et solidaires, qui sont les plus à même de resister contre le capitalisme financiarisė. Reprendre le pouvoir localement pour se liberer de nos chaines, et etablir un monde nouveau sur des bases saines..


    • Crapaud Rouge Le 02 octobre 2017 à 14h50
      Afficher/Masquer

      “Bravo (…) resister pacifiquement à la violence d’Etat” : oui mais bon, quand elle sera elle-même un État, il n’est pas dit qu’elle se montrera moins violente et plus démocratique…


      • Tchen Le 02 octobre 2017 à 20h07
        Afficher/Masquer

        C’est mal connaitre la Catalogne… et son approche plus civilisée que l’espagne. En tout cas plus democratique et moins franquiste et royaliste, pour sûr.


  10. Guillaume81 Le 02 octobre 2017 à 13h26
    Afficher/Masquer

    Mais quel sombre idiot ce Rajoy. C’est exactement comme ça qu’on fabrique une autre nation : en l’agressant.


  11. Flizz Le 02 octobre 2017 à 15h49
    Afficher/Masquer

    si on était malin, c’est maintenant qu’on les envahirait 🙁


  12. René Sigrist Le 02 octobre 2017 à 17h02
    Afficher/Masquer

    Les Catalans, qui sont si fiers de leur Barça, vont découvrir à travers le football, l’intérêt de créer de petites nations: le suspense sera garanti pour leur futur championnat ! En tant que ressortissant d’un petit Etat (la Suisse), je peux vous garantir que la création de mini-Etats n’est guère propice à ouvrir l’esprit des gens. Et qui peut croire que les Catalans, qui n’aiment pas les Espagnols, vont bien s’entendre avec les Allemands, les Roumains et les autres Européens ?


    • Guepe Le 03 octobre 2017 à 20h56
      Afficher/Masquer

      Peut etre car les allemands et les roumains ne sont pas aller retirés leurs urnes, je suppose ?


  13. nicolas Le 02 octobre 2017 à 17h34
    Afficher/Masquer

    Des images digne d’un pays africain …
    Cette union européenne est juste une honte !
    Mais quand les populations vont elles enfin comprendre que cet organisme se moque des populations et ne représente que ses intérêts propres et ceux des grandes multinationales ? Quand ?!


    • K Le 03 octobre 2017 à 02h17
      Afficher/Masquer

      Si vous pouvez m’expliquer le rapport entre les violences policieres et l’UE…


      • nicolas Le 03 octobre 2017 à 02h39
        Afficher/Masquer

        Juncker et l’union n’ont rien dit à ce sujet …
        Macron soutient Rajoy …
        Tous les pays candidats à leur propre souveraineté ont manifesté leur soutien à la Catalogne …
        Vous vivez dans une grotte ou bien ?


        • K Le 03 octobre 2017 à 17h15
          Afficher/Masquer

          “Juncker et l’union n’ont rien dit à ce sujet” : on est d’accord donc quel rapport entre UE et violence policiere ?


  14. A. F. Le 02 octobre 2017 à 21h06
    Afficher/Masquer

    Ma question est assez simple: est-ce que Franco a fait ce genre de choses?
    Merci pour la réponse (documentée).


  15. A. F. Le 02 octobre 2017 à 21h10
    Afficher/Masquer

    Je crois que le pouvoir euro-mondialiste oligarchique corrompu et sournois qui faisait semblant d’être démocratique vient de tomber le masque.
    Désormais c’est toute la dictature, par la dictature pour la dictature.


    • K Le 03 octobre 2017 à 02h29
      Afficher/Masquer

      Les euro-mondialistes sont justement pour le dementellement des grandes nations pour laisser la place a des micro-nations desarmees, trop petites pour se defendre seules et donc obligees de s’unir au sein d’entites continentales (UE) puis demain mondiales. D’ailleurs les regionalistes sont souvents europhiles et les instances europeennes sont regionalophiles (cf la charte europeennes des langues regionales). Les regions et l’UE sont bel et bien main dans la main pour prendre les nations en etau.
      Donc l’activisme du gouvernement espagnol est justement un combat contre les euro-mondialistes.
      Et puis n’exsagerons rien, les violences policieres n’ont pas fait le moindre mort. Ca fait pas du bien de se prendre une matraque dans le nez mais c’est quand meme pas dramatique.


  16. thmos Le 03 octobre 2017 à 11h35
    Afficher/Masquer

    La société du spectacle autoritaire : On impose les images choc, on ne s’exprime que par slogans et superlatifs, de l’émotion plein la gueule dès le lever, la barbarie médiatique … Des manipulateurs cyniques ou sincères (pire?) instaurent le chaos et vendent de la peur et de la confusion … Les “medias” n’ont pas évoqué cette possibilité de ne pas prendre parti, de ne pas exprimer d’opinion, pour d’abord essayer de présenter cette situation, longuement, rigoureusement pour revendiquer justement cette objectivité bien utopique et tant honnie par les journalistes au service d’eux-mêmes. Encore une fois c’est bien le “traitement de l’info” qui fait l’événement …


  17. JACQUES BEAUDRY Le 03 octobre 2017 à 15h01
    Afficher/Masquer

    Rajoy a du franquisme dans son ADN. Rien de bon pour l’avenir des catalans.


  18. NICOLE DE NICOMAQUE Le 03 octobre 2017 à 19h04
    Afficher/Masquer

    N’assistons-nous pas plutôt au début de la fin de la Monarchie espagnole largement en crise ? La République Espagnole commençant aujourd’hui en Catalogne….


    • Subotai Le 03 octobre 2017 à 20h51
      Afficher/Masquer

      Grosse erreur à mon avis.
      L’Espagne “Une et Indivisible” n’a jamais existé.
      L’Espagne est une “confédération” de “Royaumes” et sur lesquels l’autorité de la Couronne a quasiment toujours été faible.
      Seule la Castille sous l’autorité directe du Souverain avait une autorité de la Couronne forte.
      Ceci explique cela…
      Ne plaquez pas des concepts Français issus de la Révolution sur l’Espagne… Ça ne marche pas. 🙂


  19. Subotai Le 03 octobre 2017 à 20h18
    Afficher/Masquer

    Et tout ça pour empêcher des gens de voter.!?!??
    Les policiers ont eu de la chance.
    Se rendent ils compte qu’ils auraient pu tous y rester? Regardez le rapport de force.
    Pensez vous que personne d’autres que moi (qui ne suis pas concerné 🙂 ) ne fait cette constatation?
    Pensez vous que personne ne pourrait avoir quelques idées..?
    Quand l’Autorité en arrive à l’usage de la force c’est le début de la fin… pour l’Autorité.
    Bon courage à tous les concernés….


  20. occitan Le 04 octobre 2017 à 09h57
    Afficher/Masquer

    L’auto proclamation de l’indépendance catalane mènerait fatalement à celle de l’Andalousie, de l’Aragon, etc… voir le processus de balkanisation yougoslave et son cortège d’atrocités dans les années 90… Les Espagnols et notamment les Catalans auraient-ils oublié leur atroce guerre civile ?


    • Les-crises Le 04 octobre 2017 à 10h14
      Afficher/Masquer

      1/ hein ?
      2/ je vois mal uen guerre civile si les Catalans sont partis… Ce serait plutôt le contraire – comme on va le voir


Charte de modérations des commentaires