Les Crises Les Crises
15.octobre.202115.10.2021 // Les Crises

CNR : Le Programme économique de la Résistance – La Chronique de Farah

Merci 15
J'envoie

Pour sa première chronique, Frédéric Farah revient sur les enseignements du programme économique du CNR.

Saviez-vous que le programme du CNR contenait, déjà à l’époque, des mesures économiques extrêmement ambitieuses ? C’est la dessus que l’on se penche aujourd’hui, sur ÉLUCID !

Chaque semaine sur ÉLUCID, vous retrouverez les Chroniques de vulgarisation de Frédéric Farah qui se divisent en 2 catégories :

• Enseignements de l’histoire économique
• Déconstruction de la Novlangue économique

La Chronique de Farah, épisode 01

00:00 – 2:45 : Introduction
2:45 – 6:38 : Les prémisses d’un bouleversement
6:38 – 9:31 : La construction des Jours Heureux
9:31 – 13:09 : La mise en pratique
13:09 – 15:08 : Les effets de ces mesures
15:08 – 20:41 : Quelle leçon pour aujourd’hui ?

Profitez de l’offre spéciale de lancement Élucid en utilisant le code promo « LESCRISES », et accédez à tous nos contenus exclusifs : cliquez ICI

Commentaire recommandé

Ernesto // 16.10.2021 à 02h18

SUITE
Charles Tillon sera ministre de l’air, de l’armement, de la reconstruction et de l’urbanisme entre 1944 et 1947. La mise en oeuvre du programme du CNR et ses avancées sociales, n’ont pas fait que des heureux: le patronat remis en selle et les forces de droite conservatrices et réactionnaires, vont combattre sans relâche et avec un certain succès ces politiques favorables au monde du travail. Repéré par DSK, Denis Kessler, devenu vice président du patronat français, signe un éditorial retentissant dans le magazine Challenges en 2007: « Le modèle social français, est le pur produit du CNR. Il est grand temps de le réformer, la liste des réformes? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945 et de DEFAIRE METHODIQUEMENT LE PROGRAMME DU CNR ».
Illustration lumineuse de la lutte des classes, Kessler, PDG de SCOR (assurances), émarge à 6 millions d’euros annuels (malgré un chute de l’action de 30%), sa fortune professionnelle étant estimée à 45 millions d’euros (source Wikipédia). Démolition annoncée et réussie! Explosion du chômage, des inégalités de la précarité, de la pauvreté, la presse aux mains des milliardaires, effondrement de l’industrie (11% du PIB contre 22% pour l’Allemagne), de la balance commerciale.. Le retour des jours heureux c’est pour quand?

15 réactions et commentaires

  • Ribouldingue // 15.10.2021 à 23h20

    Quand on explique que la France est plus riche c’est faux. On l’a vu avec le coronavirus, elle n’a pas les moyens de soigner sa population, de produire les instruments de prévention ni les vaccins. Il n’y a plus rien à nationaliser, les grandes entreprises n’existent plus sur le territoire. Alors que cette capacité a effectivement existé par le passé. La mise au chômage d’une grande partie de la population est un appauvrissement du pays puisque concrètement c’est le travail qui seul produit de la richesse.
    Ce que gagne les actionnaires ne profite à personne qu’a eux, ils ont pillés littéralement le pays en délocalisant pour augmenter leur richesse, ils ont détruit ses forces productives en mettant au chômage des millions de citoyens. Les taux de profits délirant pillent le pays et détruisent son économie.Faut arrêter de croire que la finance est une richesse, elle est concrètement du vent qui peut disparaitre en quelques instant, on l’a vu mainte fois lors des crises passées et surtout elle ne produit rien d’utile au pays que la promesse de son déclin et de son instabilité. Elle parasite l’État par la corruption et le ponctionne continuellement en détruisant son économie (et son environnement accessoirement).

      +23

    Alerter
    • step // 16.10.2021 à 20h43

      J’ai l’habitude d’utiliser l’analogie du nuage de criquet pour la « finance moderne ». Structure de prédation très efficace, décentralisée, d’acteurs inconscient de leur rôle collectif se déplaçant de zone de subsistance en zone de subsistance, dévorant toute richesse et ne laissant que désolation derrière son passage.
      Il est loin le temps ou les acteurs financiers pariaient sur la réussite de projets d’entreprise à long terme. Si tant est que ce temps ait existé.

        +6

      Alerter
  • Vercoquin // 16.10.2021 à 01h23

    Donc, pour satisfaire tout le monde, il faudrait plus de croissance? Soit plus de profits, plus de salaire, plus de consommation , plus d’habitants sur terre.
    Je signale que la terre est une toute petite boule d’un peu plus de 6 000 km de rayon et que ça ne changera jamais.
    Le principe de la croissance permet à quelques uns de rogner les ressources naturelles limitées, IMPUNéMENT.
    La croissance nous détruit.

      +11

    Alerter
    • Guadet // 16.10.2021 à 09h02

      Vercoquin a raison mais, si le programme du CNR doit rester notre modèle, c’est surtout pour avoir muselé le principe de tout baser sur le profit individuel et d’avoir mis en avant la solidarité et le bien commun. Sans cela, les changements indispensables à notre survie ne pourront pas être mis en place. L’erreur de la classe politique actuelle, EELV compris, est de vouloir sauver la chèvre et le chou, l’individualisme libéral et la possibilité d’un avenir commun.

        +12

      Alerter
  • Ernesto // 16.10.2021 à 01h38

    F. Farah reconnait que l’influence communiste a été décisive dans l’élaboration du programme progressiste du CNR. N’oublions pas que le grand patronat est absent du CNR, totalement mis hors jeu du fait de sa collaboration avec l’occupant nazi. Aux législatives de 1946, le PCF est le premier parti de France, auréolé par son rôle dans la résistance et le sacrifice de ses militants (le parti des fusillés). Le premier gouvernement De Gaulle, comprend logiquement des ministres communistes: Ambroise Croizat, ouvrier métallo CGT devient ministre du travail et de la santé, c’est lui le père de la sécurité sociale. Maurice Thorez, SG du PCF, ministre de la fonction publique crée le statut de fonctionnaire d’Etat à l’abri de toute pression extérieure, doté d’un salaire à vie lié à sa qualification et non au poste occupé. Marcel Paul, ancien valet de ferme, devenu marin et ajusteur, syndicaliste, résistant, déporté à Auschwitz et Buchenval où il a sauvé de la mort Marcel Dassault et de nombreux déportés. Il est ministre de la production industrielle, il nationalise le secteur de l’énergie en créant EDF et GDF et les œuvres sociales des personnels qui vont remettre en état le réseau national, totalement hors service suite aux destructions de guerre. Charles Tillon, ouvrier syndicaliste (CGT), communiste, résistant, chef des Francs Tireurs Partisans (FTP), député, maire, auteur d’un appel à la résistance au fascisme hitlérien, au nom du PCF ( à l’époque dans la clandestinité), depuis Gradignan (près de Bordeaux), le 17 juin 1940 (la veille de l’appel de De Gaulle à Londres).

      +16

    Alerter
  • Ernesto // 16.10.2021 à 02h18

    SUITE
    Charles Tillon sera ministre de l’air, de l’armement, de la reconstruction et de l’urbanisme entre 1944 et 1947. La mise en oeuvre du programme du CNR et ses avancées sociales, n’ont pas fait que des heureux: le patronat remis en selle et les forces de droite conservatrices et réactionnaires, vont combattre sans relâche et avec un certain succès ces politiques favorables au monde du travail. Repéré par DSK, Denis Kessler, devenu vice président du patronat français, signe un éditorial retentissant dans le magazine Challenges en 2007: « Le modèle social français, est le pur produit du CNR. Il est grand temps de le réformer, la liste des réformes? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945 et de DEFAIRE METHODIQUEMENT LE PROGRAMME DU CNR ».
    Illustration lumineuse de la lutte des classes, Kessler, PDG de SCOR (assurances), émarge à 6 millions d’euros annuels (malgré un chute de l’action de 30%), sa fortune professionnelle étant estimée à 45 millions d’euros (source Wikipédia). Démolition annoncée et réussie! Explosion du chômage, des inégalités de la précarité, de la pauvreté, la presse aux mains des milliardaires, effondrement de l’industrie (11% du PIB contre 22% pour l’Allemagne), de la balance commerciale.. Le retour des jours heureux c’est pour quand?

      +24

    Alerter
    • moshedayan // 17.10.2021 à 15h22

      Vous parlez Programme du CNR … Et vous croyez que les patrons de Renault ou Peugeot vont renoncer à fabriquer en Slovénie la Twingo, ou la Clio en Slovénie ou Turquie et la 208 en Slovaquie…. il faudrait que les ouvriers de ces pays exigent des salaires de cadres dans leurs pays pour que vos patrons y renoncent….???
      Pire votre Président « start up nation high tech » s’imagine en 2030 architecte d’une nation leader dans les innovations… Il oublie que même dans ces pays pauvres , on sort maintenant des diplômés capables de rivaliser…. Les voitures électriques avec des batteries et des gestions électroniques de sécurité seront bientôt produites en Europe de l’Est avec les aides allemandes, sud-coréennes et chinoises…en plus…
      Votre ploutocratie a choisi de détruire sa classe ouvrière « réfractaire » et votre Macron en est très satisfait. Ce n’est pas qu’un gestionnaire bien payée de l’UE, qui pérore de beaux discourts… et qui se fout de son pays nation ou peuple…

        +2

      Alerter
  • RGT // 16.10.2021 à 10h49

    Tout être vivant souhaite améliorer ses propres conditions de vie, qu’il soit en bas ou en haut de l’échelle naturelle.

    Par contre, ce souhait est limité dans le milieu naturel par les ressources disponibles et accessibles et donc à ce qu’il peut lui-même retirer de son environnement.
    Si un prédateur se montre trop « ambitieux » il détruira son environnement naturel et finira par crever de faim.

    Depuis que les humains se sont « socialisés » et ont commis l’erreur impardonnable de confier leur sort « aux meilleurs » (aristos) sans possibilité de pouvoir refuser les ordres de ces « êtres supérieurs » autoproclamés ni de pouvoir les licencier quand ils ne respectent pas le « pacte social » qui permet de préserver l’équité de TOUS le système est parti en vrille.

    N’oublions JAMAIS que ces « élites » ne doivent leur pouvoir qu’au travail de leurs « esclaves », à la passivité des populations et à leurs talents mystificateurs (une personne avenante qui racole dans la rue, mais une fois tombé dans ses filets on s’aperçoit qu’elle est porteuse de gonocoques, de tréponèmes pâles, de HIV et autres joyeusetés).

    Et qu’on ne vienne pas nous parler de structures sociales dictatoriales dans le monde animal.
    La mythe du « mâle alpha » concernant les loups en milieu naturel est totalement mensonger et les scientifiques ont fait leur mea culpa.

    Le pire, c’est que ces « élites » sont convaincues qu’elles sont dans leur « bon droit » et qu’elles tentent en permanence d’augmenter leurs profits et leur pouvoirs.

    C’est pour équilibrer la balance que le CNR avait été constitué et les « élites » avaient fait profil bas car leur comportement pendant le guerre avait largement dépassé les bornes.

    Une fois les esprits calmés ces « élites » ont tenté de rejeter la responsabilité sur la population pour « avoir les cuisses propres » et ont tenté par tous les moyens de récupérer leurs privilèges.

    Quant au « vieux dictateur », il avait quand-même modernisé le pays en bâtissant des industries de pointe vitales qui étaient TOUTES dans le domaine public. Industries bien sûr « privatisées » pour que les fruits soient distribués à quelques oligarques opportunistes et influents.

      +9

    Alerter
    • Ouvrier pcf // 16.10.2021 à 11h42

      Tout être vivant sur Terre ne survit que par sa lutte sa domination sa ruse contre ses prédateurs où les siens de son espèce le plus grand prédateur de l’homme c’est donc la nature Rgt n’a qu’à essayer de s’isoler 3 mois ne serait ce qu’en Sologne sans chauffage dans médoc et sans son portable il n’en sortira peut être pas Quand a Aristote en son temps il a sur penser enseigner et laisser une trace que l’on peut encore suivre Pour celle d’un Bernard Tapie on ne devine que celle laissée dans une crotte de caniche a sa maman Les élites sont pour notre espèce comme l’oie sauvage a la pointe de la vollée qui repart migrer vers les terres moins hostiles Sans cette oie la Camargue l’Alsace ne les disposerait qu’en image Et comme Marx la démontré un esclave un valet ne produit rien il ‘est que parasite comme le coucou ou la puce le morpion Votre vache votre cheval même outre poule produit plus il elle apporte une valeur ajoutée Aucun théorème aucune loi physique aucun Coran Bible Thora n’a été écrit écrite par un valet un esclave Même le champagne s est inventé par un prêtre ou ses conjoints

        +1

      Alerter
      • LibEgaFra // 16.10.2021 à 14h05

         » le plus grand prédateur de l’homme c’est donc la nature  »

        Désolé, mais je n’ai jamais lu commentaire aussi stupide. Le plus grand prédateur de la nature, c’est l’homme.

        « Rgt n’a qu’à essayer de s’isoler 3 mois ne serait ce qu’en Sologne sans chauffage dans médoc et sans son portable  »

        Bien évidemment, car ce milieu a été complètement altéré et appauvri par la « civilisation », civilisation qui a complètement coupé l’homme de la nature et l’a éduqué à survivre dans ce monde-ci.

        Notre espèce a vécu des dizaines de milliers d’années en harmonie avec la nature et c’est encore le cas des peuples premiers qui ont été et sont toujours acculturés, parqués, détruits par la civilisation du marché et du spectacle.

          +3

        Alerter
        • Patrick // 18.10.2021 à 14h25

          Nous ne sommes pas en « harmonie » avec la nature , à part peut-être quelques peuplades dans des régions très hospitalières.
          Les peuples qui vivent dans des régions plus hostiles sont en lutte permanente pour la survie , ce n’est pas vraiment en harmonie , c’est plutôt en adaptation.

          Et pour ceux qui vivent dans des coins pas sympas , la société moderne a amené des tas de trucs sympas pour sortir du niveau « survie ».

            +0

          Alerter
      • LibEgaFra // 16.10.2021 à 14h53

        La nature est tellement rédatrice qu’elle a laissé pulluler homo destructor pour atteindre déjà 8 milliards de spécimens.

          +0

        Alerter
        • Patrick // 18.10.2021 à 14h26

          c’est surtout les capacités de l’humain qui lui ont permis de survivre et d’être 8 milliards maintenant, contre la nature.

            +0

          Alerter
  • LibEgaFra // 16.10.2021 à 14h57

    Personne n’a remarqué la coïncidence?

    Au moment où disparaît le dernier compagnon de la libération dont macron fait l’éloge, le même en même temps détruit systématiquement ce qui reste du programme du CNR.

    Gigantesque hypocrisie. Qui est dupe?

      +8

    Alerter
    • Paul // 17.10.2021 à 11h58

      personne
      mais beaucoup ne s’y interressent même pas
      je remet ici un lien qui regroupe les deux appels de 2004 et 2011
      https://www.citoyens-resistants.fr/spip.php?rubrique24
      Ce « projet de Société pour le 21e Siècle »

      République
      Liberté Egalité Fraternité
      Santé Retraite Eduction droit au travail et à la culture
      Séparer les pouvoirs
      Gouvernement du Peuple, Par le Peuple, Pour le Peuple…..

      toujours les même mots….
      et une mise en garde : séparer les médias des pouvoirs d’argent….

      Effet ?

        +2

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications