Les Crises Les Crises
29.janvier.202229.1.2022
Article LesCrises

Échec de l’Euro, sabotage de l’industrie : jusqu’où va t-on sombrer ?

Merci 394
J'envoie

Jacques SAPIR est un économiste, chercheur à l’EHESS, spécialiste des questions monétaires, de la mondialisation et du protectionnisme.

Très critique de l’euro, une monnaie qui a fait la preuve de son échec, Jacques Sapir explique notamment en quoi le protectionnisme est la voie la plus logique vers un système économique fonctionnel, assurant notre sécurité et notre pouvoir d’achat.

Pourquoi est-ce que les économistes se plantent, pourquoi continue-t-on vers l’impasse ? C’est ce que l’on va voir.

OFFRE SPÉCIALE D’ABONNEMENT ÉLUCID
Utilisez le code promo « LESCRISES », et accédez à tous nos contenus exclusifs : cliquez ICI pour découvrir nos offres

On a besoin de vous !

Graphiques présentés dans la vidéo :

Commentaire recommandé

Jean // 29.01.2022 à 14h46

Un autre élément de réponse :

https://lvsl.fr/jacques-genereux-prendre-au-serieux-la-connerie-economique-neoliberale/

Là où je ne partage pas le point de vue de l’auteur, c’est lorsqu’il sous estime l’importance du formatage des médias dominants ainsi que le rôle que jouent les grandes fortunes dans la fabrication et la survie des marionnettes politiques. Les pauvres votent pour une politique néolibérale qui va les appauvrir parce qu’ils n’en connaissent aucune autre qui leur parait raisonnable et la plupart des politiciens adhèrent à cette idéologie mortifère, car sans cela ils n’ont aucun espoir de se maintenir ou d’accéder au pouvoir. Aussi la foi religieuse et son corolaire, la manipulation de masse, me semble plus susceptible d’expliquer l’absurdité de notre situation que la simple bêtise. Il y a aussi des cyniques malveillants pour lesquels nous devrons bientôt éprouver une compassion dont-ils sont eux-mêmes incapables, tant leur châtiment serra effroyable.

5 réactions et commentaires

  • Jean // 29.01.2022 à 14h46

    Un autre élément de réponse :

    https://lvsl.fr/jacques-genereux-prendre-au-serieux-la-connerie-economique-neoliberale/

    Là où je ne partage pas le point de vue de l’auteur, c’est lorsqu’il sous estime l’importance du formatage des médias dominants ainsi que le rôle que jouent les grandes fortunes dans la fabrication et la survie des marionnettes politiques. Les pauvres votent pour une politique néolibérale qui va les appauvrir parce qu’ils n’en connaissent aucune autre qui leur parait raisonnable et la plupart des politiciens adhèrent à cette idéologie mortifère, car sans cela ils n’ont aucun espoir de se maintenir ou d’accéder au pouvoir. Aussi la foi religieuse et son corolaire, la manipulation de masse, me semble plus susceptible d’expliquer l’absurdité de notre situation que la simple bêtise. Il y a aussi des cyniques malveillants pour lesquels nous devrons bientôt éprouver une compassion dont-ils sont eux-mêmes incapables, tant leur châtiment serra effroyable.

      +28

    Alerter
    • utopiste // 31.01.2022 à 14h57

      Sapir a très clairement parler d’institutions et de lutte des classes. Les médias sont aujourd’hui les outils d’une certaine partie de la population, au détriment des autres. Et, hasard ou pas, ses exemples de dysfonctionnement économiques concernent la santé et l’éducation. Je pense simplement qu’on ne lui a pas poser de question sur les médias et qu’il n’avait pas le temps de développer sa pensée sur les « institutions » et les formes de « négociations » qu’on y trouve.
      Pour le reste, je vous trouve optimiste. Croyez-vous ces gens incapables de négocier une bonne reddition, après une lutte acharnée et douloureuse pour toutes les parties en présence, sachant que certains d’entre eux essaieront d’entrainer tout le monde dans leur chute ?

        +1

      Alerter
      • Jean // 01.02.2022 à 21h02

        @utopiste,

        Mes remarques ne s’adressent pas à M Sapir mais concernent l’article que je site en exergue. La doxa néolibéral est en effet intrinsèquement liée à la construction européenne, à la destruction des nations et à la paupérisation des peuples, pour le plus grand bénéfice de ceux qui ont privatisé la démocratie.
        Je crois que l’année 2022 serra celle des scandales et de la colère de ceux qui auront trop longtemps fermé les yeux. La réalité finit toujours par rattraper ceux qui veulent vivre dans leur rêve.

          +2

        Alerter
  • Ernesto // 31.01.2022 à 18h58

    [modéré]

    Il semble bien pourtant,que J. Sapir ait utilisé les maths pour confirmer l’étude d’un collègue démontrant que contrairement aux salades qu’on nous a racontées pour nous vendre l’euro (un enrichissement conséquent de tous les citoyens européens), l’adoption de ce dernier s’est plutôt traduite par une baisse de leur pouvoir d’achat comprise entre 2600 et 3600 euros par tête et par an.

    Sans même parler des pays d’Europe qui n’ont pas l’euro et ont connu malgré tout une croissance supérieure à ceux adeptes de la monnaie unique.

      +1

    Alerter
  • RGT // 03.02.2022 à 13h40

    « Échec de l’Euro, sabotage de l’industrie : jusqu’où va t-on sombrer ? »

    La réponse est pourtant simple : Notre chute cessera lorsque les français auront des revenus équivalents à ceux des burkinabés et qu’ils seront prêts à se prostituer pour survivre.

    Contrairement au Burkinafaso, il fait froid l’hiver en France (suffisamment pour en mourir) et les besoins en nourriture sont nettement supérieurs à ceux de l’Afrique équatoriale.

    Ils feront donc comme les anciens pays de l’est et devront bosser pour l’industrie allemande en échange de salaires de misère s’ils ne souhaitent pas crever dans la rue.

    C’est beau le « progrès » et la « concurrence libre et non faussée ».
    Sauf que les dés sont pipés et que l’Allemagne a réussi, en échange de son adhésion à l’UE, d’avoir le pouvoir de refuser une « divine » directive €uropéenne si son parlement juge que ladite directive est contraire aux intérêts de l’Allemagne.

    Les politicards et les « hauts fonctionnaires » français ont simplement baissé leurs frocs et ont même fourni la vaseline dans l’espoir de recevoir les « retours sur investissements » de leur trahison.

    Comme tous les professionnels ils ne pensent qu’à leur propre carrière et à leur propre intérêt, même si leurs actes se montrent désastreux pour ceux qui ont commis l’imprudence de leur faire confiance.

    https://www.youtube.com/watch?v=2gflQEF1WQU

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications