Les Crises Les Crises
19.novembre.202219.11.2022 // par Olivier Berruyer

EN FINIR AVEC L’UNION EUROPÉENNE, CETTE OLIGARCHIE QUI NOUS MÈNE À LA RUINE – Olivier Delorme

Merci 301
J'envoie

Olivier DELORME est historien et romancier, auteur notamment des trois tomes de « La Grèce et les Balkans du Ve siècle à nos jours » et de « 30 bonnes raisons pour sortir de l’Europe » aux Éditions H&O. Il vit en Grèce désormais, sur une petite île proche de la côte Turque.

Dans cet entretien par Olivier Berruyer pour Élucid, Olivier Delorme pourfend tous les mythes de l’Union européenne : L’Europe de la paix, l’Europe qui protège, l’Europe sociale… Il démontre que cette institution est en réalité antidémocratique, oligarchique, et menace nos intérêts économiques tout en anéantissant la voix de la France sur le plan géopolitique. Un état des lieux sans langue de bois, pour regarder la vérité en face : une coopération est nécessaire, mais pas au prix de l’anéantissement de la souveraineté des peuples.

▶ N’oubliez pas de vous abonner à la chaine Youtube Élucid pour ne rien louper (rapide, et gratuit), et de partager la vidéo si elle vous a plu, pour lui donner plus de visibilité !

Commentaire recommandé

petitjean // 19.11.2022 à 19h40

« Nous sommes sortis de la démocratie et probablement sortis de l’Histoire »

magnifique intervention !

merci à Olivier Berruyer et Olivier Delorme

Cessons de subir : maintenant que tout est dit, que fait-on ?

14 réactions et commentaires

  • petitjean // 19.11.2022 à 19h40

    « Nous sommes sortis de la démocratie et probablement sortis de l’Histoire »

    magnifique intervention !

    merci à Olivier Berruyer et Olivier Delorme

    Cessons de subir : maintenant que tout est dit, que fait-on ?

      +15

    Alerter
    • YVAN BACHAUD // 20.11.2022 à 09h46

      Une action utile et efficace : instaurer un « RIC de fait » dans une commune NUPES qui propose le RIC en N°1 du chapitre 5 de son programme : 6ème République et démocratie . On voit si la NUPES le fait quand cela ne dépend que de la volonté politique et morale de leurs élus locaux !
      C’est assez léger et bien au point; me contacter pour avoir la procédure et les documents types
      PS
      Mais cela peut bien sûr être fait dans toute commune!

        +3

      Alerter
    • Zaza // 20.11.2022 à 11h11

      Maintenant que tout est dit, que fait-on?
      Dans la rue.
      C’est bien pour nettoyer les poumons.
      Et surtout ça tétanise l’ordre.

        +3

      Alerter
  • YVAN BACHAUD // 20.11.2022 à 09h00

    Nous n’avons jamais été véritablement en démocratie puisque jamais le peuple, dêmos, n’a eu le pouvoir, kratos, d’initier une révision de la Constitution.(notre loi fondamentale au dessus de toutes les autres.) Ni celui de valider par référendum toute révision constitutionnelle.
    Pour aracher ce double droit dans un article 89 modifié il faut mettre cette réforme fondamentale sur la table médiatique par des actions diverses mais toujours pacifiques et ne causant de préjudice à personne.
    Il faut rappeler que NUPES, LR; RN ont le RIC dans leurs programmes 2022! Mais où sont leurs proposition d’article 89 ?
    Signer une pétition en ce sens à l’Assememblée nationale en est une https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/i-1109 je vous invite à la signer et à inviter vos parents et amis à prendre quelques minutes pour faire de même et le faire savoir..!.

    Instaurer le « RIC de fait  » dans une commune en est une autre assez légère, je l’ai pratiquée…

      +4

    Alerter
    • Orhan // 21.11.2022 à 09h30

      La démocratie au sens strict est impossible dans une communauté politique qui dépasse ne serait-ce que 1000 personnes (plus ou moins, je ne sais pas combien ils étaient dans les cités grecques démocrates). Cette forme de pouvoir nécessite de mettre tout le monde dans une même salle, débattre et voter des lois ensemble, élire et révoquer immédiatement des personnes chargées de gouverner. Voire les exiler (ou de façon plus moderne leur interdire toute fonction de gouvernement).

      Une communauté politique de 67 millions de personne est ingouvernable de cette façon, c’est juste physiquement impossible, même en imaginant une participation distancielle. Il faudrait commencer par là et arrêter de brandir ce mot de démocratie, surtout de démocratie « représentative », qui est en fait une sorte d’aristocratie/oligarchie/ploutocratie politique (et/ou financière).

      A partir de là, ça ne veut pas dire que les citoyens doivent se laisser déposséder du pouvoir, il y aurait des outils pour rapprocher la prise de décision des citoyens (le RIC en fait partie bien qu’il ne puisse s’appliquer qu’à des problèmes « simples » à mon sens), mais jamais nous obtiendrons une démocratie. Sauf dans nos petits villages ou dans nos quartiers, mais là encore beaucoup de compétences sont centralisées ailleurs. C’est comme ces budgets « participatifs » que certaines mairies ont mis en place : en gros tu peux choisir entre planter des arbres dans cette rue ou repeindre l’école dans telle couleur…

        +2

      Alerter
  • dooggy // 20.11.2022 à 10h28

    On sait bien que lors d’un Référendum on ne répond pas à la question , mais l’on vote en fonction de ses affinités de parti

      +0

    Alerter
  • Auguste Vannier // 20.11.2022 à 10h39

    Heureusement qu’il existe des historiens comme celui-là. On mesure a quel point la réécriture propagandiste de l’histoire réussit à produire une fausse conscience de notre réalité politique et géopolitique.
    L’Ukraine à l’heure de la circulation numérique d’une information en temps réel (malgré tous les efforts d’une extraordinaire censure) est un formidable « analyseur-révélateur » de la grande manipulation dont nous sommes l’objet en permanence.

      +7

    Alerter
  • Le Roumeliote // 20.11.2022 à 11h56

    Toujours excellent, l’ami Olivier Delorme ! Son expérience et expertise de la Grèce rejoint la mienne. La seule conclusion logique qui s’impose, c’est de sortir immédiatement de l’union européenne, de retrouver notre souveraineté monétaire et de quitter l’OTAN. Sans cela, toute politique alternative est strictement impossible. La NUPES, les LR, le RN, les gilets jaunes et le reste peuvent bien peaufiner des programmes tout aussi géniaux les uns que les autres, ils ne pouront rien faire en dehors des doktats de la commission européenne.

      +9

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 20.11.2022 à 14h24

      Hum… Plus facile de quitter l’UE que de tenter, avec les forces progressistes des autres pays/membres, de transformer politiquement cette institution en vue de ses principaux objectifs déclarés: la paix et la sécurité (alimentaire, entre autres, qui est devenue le principal enjeu de l’humanité compte tenu des transformations environnementales), ainsi que d’abolir « l’alliance atlantique », conséquence des ancestraux instincts guerriers, qui a livré les populations européennes aux diktats du Grand Marché triomphant.
      Surtout quand on est une « grande puissance nucléaire »…
      Tout ça pour suivre, sans doute, le programme « génial » d’un RN?!
      Et continuer à produire et exporter ses vins et « spiritueux », et autres délicieux produits de luxe, aux USA et en Chine… et partout dans le monde où subsistent des riches…
      tout en exploitant habilement les millions de pauvres français-e-s plutôt que quelques milliers de migrant-e-s désorienté-e-s…

        +1

      Alerter
      • ouvrierpcf // 21.11.2022 à 11h36

        grand mère michel l’Union européenne ou ule TCE UE le vote populaire Français a rejeté mais que Nicolas Sarkozy et sa majorité ont rétabli sans notre votre avis l’UE c’est comme votre assurance voiture Vous êtes obligé de. Souscrire une pour conduire quand il vous arrive un accident ce sont les conditions du contrat qui s’appliquent Vous ne pouvez ni en déroger ni en sortir Pour y sortir il faut dénoncer le contrat aux conditions de de l’assurance Pour l’Union européenne c’est pareil il faut appliquer l’article 50 du TFUE donc pour nous la France mettre en place un FREXIT demander la sortie faire un référendum et sortir. Essayez donc de vous entendre avec votre voisin ou votre collègue pour faire changer de l’intérieur votre contrat assurance ! l’Union européenne c’est pareil tout est inscrit dans le marbre des GOPE grandes orientations de politique économique européenne ou au conseil européen signé par tous tous et tous les présidents ou 1er ministres donc applicable a tous attention les GOPE spéciales COVID ne sont pas terminées la France a contracté une dette de 30 milliards jusqu’en 2030

          +2

        Alerter
  • Nicolas // 21.11.2022 à 08h50

    Je vais regarder cette interview.
    Mais rien que le titre déjà n’est plus d’actualité car la ruine, on y est déjà …
    Pénuries d’énergie, pénuries de médicaments, pénuries de médecins, pénuries de capacités hospitalières, pénuries d’emplois correctement payés, balance commerciale historiquement déficitaire, taxes et impôts au maximum, industrie locale famélique, des écarts qui augmentent de manière drastique entre riches et pauvres, une classe moyenne qui disparait dans le déclassement social, un ascenseur social totalement bloqué qui entretien l’endogamie sociale, une classe dirigeante toujours plus corrompue et toujours plus blanchie préoccupée par ses propres intérêts et non par l’intérêt général, une presse aux ordres du pouvoir, des contre-pouvoirs désormais inexistants, 6 millions de chômeurs toutes catégories confondues et qui ne baisse pas depuis 10 ans, 10 millions de pauvres, les restos du coeur qui sont au bout de leurs capacités, des étudiants paupérisés à l’extrême, des droits sociaux qui n’ont jamais été aussi réduis, des salaires capés depuis 1983 et qui ne suivant plus l’inflation depuis 15 ans etc etc …
    La ruine est déjà là et concrètement cela se traduit par une tiers-mondisation de plus en plus visible de la France.
    Comme toujours, ces phénomènes n’arrivent pas d’un coup brutalement mais surviennent progressivement, ce qui fait qu’ils sont durs à appréhender car il faut regarder le temps long pour s’en rendre compte.
    Dans une époque du tout, tout de suite et de la gestion à la petite semaine, cela est donc d’autant plus difficile …

      +8

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 21.11.2022 à 20h56

      @Nicolas Tiers-mondisation? Si je ne me trompe, ce qu’on appelle le « tiers-monde » , c’est le tiers de l’humanité qui crève de faim et de soif, et manque de quoi subvenir à tous ses besoins élémentaires(possibilités d’activités rémunératrices, logements, soins de santé, hygiène, enseignement, information…)…et ne peut être « ruiné » puisqu’il n’a jamais rien possédé…
      (Voir actuellement en Somalie, par ex…)
      Mais c’est vrai qu’on n’en parle presque plus…

      La pauvreté dans nos pays européens est plutôt qualifiée de « quart-monde »… et impose à tout qui la subit de faire des choix parmi ces besoins.
      C’est vrai qu’elle a augmenté, et augmentera encore en fonction de la crise financière qui se dissimule derrière les crises « sanitaire » et « ukrainienne ».

        +0

      Alerter
  • Hiro Masamune // 21.11.2022 à 20h49

    Tiens pendant qu’on parle de la CECA , on pourrait pas causer aussi des status des mineurs de 1948 ? Nan mais ça a juste été la pomme de discorde qui a incité les communistes à se barrer du gouvernement après avoir joué le jeu puis s’ètre faits trahis pour finalement reprendre les luttes. Gros conflit , grève dure .. problèmes énergétiques etc. Comme quoi. Les causes diffèrent mais les problèmes deumeurent.

      +0

    Alerter
  • Myrkur34 // 23.11.2022 à 08h01

    Pour prouver pour la énième fois le véritable visage de l’Europe, les pérégrinations du marché mondial de la frite surgelée…

    https://www.la-sociale.online/spip.php?article843

    Début:

    « En lisant mon jour­nal habi­tuel, je suis tombé sur un petit arti­cle m’appre­nant que l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) venait de donner tort à la Colombie dans une conflit qui l’oppose à l’Union euro­péenne. Le dif­fé­rend porte sur le com­merce des frites sur­ge­lées. Le sujet peut sem­bler anec­do­ti­que mais en réa­lité le com­merce des frites sur­ge­lées résume par­fai­te­ment ce qu’est capi­ta­lisme mon­dia­lisé et dévoile l’hypo­cri­sie du rituel des COP « pour sauver le climat et la pla­nète ». »

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications