Les Crises Les Crises
17.décembre.202217.12.2022 // par Olivier Berruyer

ENCORE DES RÉFORMES INDÉCENTES : IL FAUT REPRENDRE LA FRANCE À MACRON ! – François Ruffin

Merci 248
J'envoie

François Ruffin est député (Picardie debout !) de la Somme depuis 2017, il a également été fondateur et rédacteur en chef du journal Fakir, ainsi que réalisateur de documentaires comme « Merci Patron ! », « J’veux du soleil » ou encore « Debout les femmes ! ». Il vient tout juste de sortir « Le temps d’apprendre à vivre: La bataille des retraites », un petit livre dans lequel il revient sur le projet d’Emmanuel Macron de réformer les retraites, un acharnement et une hérésie contre laquelle il faut se battre à tout prix. Dans cette interview par Olivier Berruyer, pour Élucid, François Ruffin dénonce les réformes anti-sociale de Macron (chômage, retraite…), dans un contexte économiquement très difficile (inflation, énergie…) qui ne cesse de renforcer les inégalités et les injustices dans le pays.

▶ N’oubliez pas de vous abonner à la chaine Youtube Élucid pour ne rien louper (rapide, et gratuit), et de partager la vidéo si elle vous a plu, pour lui donner plus de visibilité !

Commentaire recommandé

Incognitototo // 17.12.2022 à 17h12

Pourquoi il (Macron) fait ça (le report de l’âge de la retraite) ? Les explications (vers 31:00) données sont bien « légères » ; ce serait : « l’ambition réformatrice et il raisonnerait comme un comptable »…

Non, non, il raisonne comme un banquier et/ou n’importe quel dirigeant de fonds de retraite par capitalisation ; reporter l’âge de départ à la retraite permet :
– de bénéficier plus longtemps des capitaux placés avant d’avoir à en payer les dividendes ; et quand on sait compter, 2 ans ce n’est pas rien.
– de diminuer de 2 ans la charge des prestations à reverser toujours pour les mêmes ; et quand on sait compter, 2 ans ce n’est pas rien…
D’ailleurs, au fond, on sait bien que ça ne change pas grand-chose pour le système par répartition puisque près de 50 % des plus de 60 ans sont déjà au chômage… donc l’incidence d’une telle réforme c’est pas grand-chose pour la solidarité nationale, juste un jeu de Bonneteau sur quelle institution paye et combien. Par contre pour les fonds privés ce n’est pas du tout marginal comme gains…

Bref, rien à voir avec une volonté réformatrice du système par répartition (qui par ailleurs mériterait bien d’autres réformes), mais une volonté d’en donner plus aux fonds de retraite par capitalisation… sans oublier que le rêve ultime de ces gens-là est de privatiser tout le système social et de solidarité.

Plus généralement, pour suivre depuis longtemps l’actualité des réformes de cette calamité présidentielle (que je n’ai jamais pu voir en peinture ni entendre sans que l’envie de donner des baffes ou de vomir me démange), je défis quiconque de trouver une seule réforme à incidences financières ou réglementaires qui ne serait pas en réalité faite pour donner toujours plus d’argent et de « nouveaux droits » aux plus riches. Réfléchissez bien, sur toutes les incidences avant de proposer des contre-exemples, je suis sûr que vous n’aurez pas pensé à tout.
Thatcher et Reagan sont des petits joueurs à côté de lui, d’autant qu’il a cette perversion manipulatrice qui lui permet de faire croire à certains que « c’est pour leur bien » ; une horreur absolue à combattre par tous les moyens politiques disponibles.

20 réactions et commentaires

  • nulnestpropheteensonpays // 17.12.2022 à 13h24

    Ca , on peut faire confiance a Macron pour nous faire la meme société qu’aux états unis , un pays riche rempli de pauvres !

      +19

    Alerter
    • calal // 17.12.2022 à 14h46

      dans tout l’occident (usa,canada,australie,europe) c’est pareil: nous avons elu,reelu ces gens…il va falloir payer pour nos manques de courage,d’intelligence collective,notre confiance mal placee,notre obeissance veule…

        +21

      Alerter
      • Artemixos // 18.12.2022 à 07h11

        Je ne sais pas de qui tu parles, mais je ne me sens pas concerné, perso… D’abord, je n’ai pas voté pour cette caste et de plus de combien a été élu , notre cher président, rappelle moi, stp ? 🙂
        C’est juste tout le système de suffrage universel qu’il faut foutre en l’air.

          +6

        Alerter
  • Thierry // 17.12.2022 à 14h52

    Il a été mis en place pour ça précisément ! Première erreur : l’élire ! Deuxième erreur : le réélire ! Et là, on ne pas dire qu’on ne savait pas…

    Thierry

      +24

    Alerter
    • Orhan // 17.12.2022 à 19h41

      Les élections ne produiront qu’au mieux une variation sur le même thème. 2 années, 2 années seulement avec la volonté de faire un tant soit peu autre chose, depuis que la 5e république existe (1981-1983), et on en est à attendre que les structures produisent un résultat qui viendrait les détruire.
      Le seul mouvement ayant tenté de bousculer un peu les choses c’était celui de fin 2019. Alors est-ce qu’il s’agit d’un phare au milieu de la nuit, ou de la répétition générale avant l’embrasement, c’est dur à prédire.
      Mais pour le moment, il fait nuit, il fait froid et se chauffer coûte de plus en plus cher.

        +2

      Alerter
  • Anfer // 17.12.2022 à 15h29

    Le liberalisme de Macron, qui est dans la droite lignée de ses prédécesseurs, détruit une société dont il nie l’existence.
    C’est la fameuse phrase de Margaret Thatcher « la société n’existe pas », il n’y a que des individus en concurrence.

    Et quand la destruction fait son œuvre, les liberaux comme naguère font le choix du fascisme pour sauver le marché.
    Fascistes qui ne remettent absolument pas en cause ce système, mais détruisent la résistance démocratique de la société, et nous pousserons dans l’abîme.

    Ils ne peuvent apporter de solutions, car ils sont le problème.

      +23

    Alerter
  • Incognitototo // 17.12.2022 à 17h12

    Pourquoi il (Macron) fait ça (le report de l’âge de la retraite) ? Les explications (vers 31:00) données sont bien « légères » ; ce serait : « l’ambition réformatrice et il raisonnerait comme un comptable »…

    Non, non, il raisonne comme un banquier et/ou n’importe quel dirigeant de fonds de retraite par capitalisation ; reporter l’âge de départ à la retraite permet :
    – de bénéficier plus longtemps des capitaux placés avant d’avoir à en payer les dividendes ; et quand on sait compter, 2 ans ce n’est pas rien.
    – de diminuer de 2 ans la charge des prestations à reverser toujours pour les mêmes ; et quand on sait compter, 2 ans ce n’est pas rien…
    D’ailleurs, au fond, on sait bien que ça ne change pas grand-chose pour le système par répartition puisque près de 50 % des plus de 60 ans sont déjà au chômage… donc l’incidence d’une telle réforme c’est pas grand-chose pour la solidarité nationale, juste un jeu de Bonneteau sur quelle institution paye et combien. Par contre pour les fonds privés ce n’est pas du tout marginal comme gains…

    Bref, rien à voir avec une volonté réformatrice du système par répartition (qui par ailleurs mériterait bien d’autres réformes), mais une volonté d’en donner plus aux fonds de retraite par capitalisation… sans oublier que le rêve ultime de ces gens-là est de privatiser tout le système social et de solidarité.

    Plus généralement, pour suivre depuis longtemps l’actualité des réformes de cette calamité présidentielle (que je n’ai jamais pu voir en peinture ni entendre sans que l’envie de donner des baffes ou de vomir me démange), je défis quiconque de trouver une seule réforme à incidences financières ou réglementaires qui ne serait pas en réalité faite pour donner toujours plus d’argent et de « nouveaux droits » aux plus riches. Réfléchissez bien, sur toutes les incidences avant de proposer des contre-exemples, je suis sûr que vous n’aurez pas pensé à tout.
    Thatcher et Reagan sont des petits joueurs à côté de lui, d’autant qu’il a cette perversion manipulatrice qui lui permet de faire croire à certains que « c’est pour leur bien » ; une horreur absolue à combattre par tous les moyens politiques disponibles.

      +33

    Alerter
    • Savonarole // 19.12.2022 à 13h43

      C’est surtout une « recommandation de la commission » , entendez par là que les Bruxelloises sont en train de sabotter tous les Communs partout en Europe pour pousser le con/somateur dans les bras du privé dans tous les domaines… et avec eux , même pas besoin d’éléctions pour que ça change pas.
      Vous allez toucher une retraite de merde grâce à leur lobying ? Au fait , vous savez que GTX a un fond de pension à des prix pas dégueulasses ?
      Vous voulez pas rester dans un Brancard au CHU ? On a une super clinique Globale-de-Santé dans l’ ancien Hopital publique qu’on a fermé il y a deux ans !
      EDF va pratiquer la coupure ? Mais Entier-Energie peut reprendre votre contrat !
      Vous pouvez plus boire l’eau du robinet ? Achetez des bouteilles à Nesl’eau !
      Je critique , mais je suis tout comme vous obligé de les laisser faire faute de pouvoir légalement aller les empaler… les « commisaires ».

        +4

      Alerter
      • Incognitototo // 19.12.2022 à 16h10

        Je ne partage pas du tout ce type d’analyse d’un « ordre » qui serait imposé aux pays de l’UE de l’extérieur. La Commission, ce sont « nos » politiques, croire le contraire, c’est nier l’histoire et les faits.

        D’ailleurs, qui a fait un coup d’État en France en 2007 contre la décision des Français de refuser entre autres le néolibéralisme inclus dans le référendum de 2005 ? Nos partis – dits de gouvernement (quelle ironie cette qualification) – et personne d’autre.

        Quand on arrivera à mettre au pouvoir en France des gens moins corrompus et moins vendus aux lobbys (notamment financiers), vous verrez que l’UE n’a absolument aucun poids dans nos décisions politiques. D’ailleurs quand ça les arrange, elle n’en a déjà pas pour tous les pays qui (pour différentes raisons) s’assoient régulièrement sur les traités signés : Hongrie, Pologne, Luxembourg, France, Allemagne, et cetera, et cetera… preuves si besoin en était que personne dans l’UE n’est en mesure d’imposer quoi que soit à quiconque, et encore moins à la France.

          +4

        Alerter
  • Antoine Block // 17.12.2022 à 17h39

    Il faut se rendre à l’évidence : les Français veulent cette politique !
    Comme l’écrivent d’autres commentateurs, il a été élu et réélu, en toute connaissance de cause.
    Puisque cette politique est objectivement une destruction du modèle social français (hôpital qui ne peut plus faire face aux bronchiolites hivernales, paupérisation de l’école publique et subventions à l’école privée, âge de la retraite qui ne cesse de reculer, espérance de vie qui se réduit, chômage de moins en moins indemnisé, multinationales subventionnées pour s’installer sur le territoire, suppression de l’ISF, etc., etc.), il faut chercher une motivation qui n’est pas rationnelle chez les électeurs.
    Il faudra donc bien se pencher à nouveau (comme dans les années 1960-1970) sur des analyses qui entrecroisent le politique et le psychologique (Foucault, Marcuse, Gramsci, etc.).

      +2

    Alerter
    • step // 17.12.2022 à 19h31

      une bonne partie de ces français qui votent et revotent Macron sont des retraités… et d’un point de vu purement égotiste et cynique il est parfait… pour leurs intérêts (qui s’arrêtent dans un horizon de moins de 10 ans).
      On parle d’écologie sans la pratiquer, on parle de rigueur budgétaire mais on creuse le déficit, on parle d’avenir mais on sacrifie école, infrastructure et la plupart des services publiques. On parle jeunesse et on flingue leur qualité de vie future tout en ne demandant rien à la seule génération jamais connue dont le revenu par tête est égale ou supérieure à celle qui est en activité.
      Macron est un jeune qui se sert des intérêts des retraités, car il sait très bien que cette partie de la population est sur mobilisée par les élections et que leur intérêts seront sur-représentés. C’est un peu la malédiction de la génération qui les a suivi d’avoir constamment été écrasés politiquement par cette génération démographiquement surdosée et d’en avoir conçu une immense apathie.

        +16

      Alerter
      • chapoutier // 18.12.2022 à 08h20

        non car le noyau dur de l’électorat de Macron est trop bien protégé des canicules estivales et des hivers rigoureux, la climatisation et le chauffage à fond ne leur pose aucun problème!
        c’est les pauvres qui vont en pâtir, pour preuve, ce dimanche, j’ai 14 degré dans le salon et 11 degré dans la chambre et je suis loin d’être le plus mal loti ! vive la retraite !

          +0

        Alerter
      • ouvrierpcf // 21.12.2022 à 19h17

        Quel retraité salarié ouvriers paysans maîtrises ou cadres perçoit plus de montant de retraite que de salaires ? Cela n’existe pas Le revenu par tête comme lus dites publiez le ! Si le taux de participation aux élections présidentielles est plus élevé chez les retraités cela reste à prouver en l admettant le taux des bulletins nuls blancs reste plus important aussi mais surtout les quelques i 19 millions de retraités inscrits votants
        tant ne représentent aucune majorité décisionnaire il reste plus de 30 millions de moins de 65 ans ou non salariés du monde libéral auto-entrepreneur sans profession le tout de la classe bourgeoise ou reprenant les intérêts de cette classe le vote lepen enest la traduction concrète moi c’est mon analyse

          +2

        Alerter
      • Pierrot // 22.12.2022 à 00h37

        Non, Macron ne sert pas les retraités, mais les riches.

        Nos retraités sont d’ailleurs pour une grande part tout-à-fait conscients du fait que Macron les maltraite en s’attaquant à leur niveau de vie, aux systèmes de protection sociale et aux services publics qu’ils ont pour la plupart contribué à bâtir, entretenir et financer toute leur vie et dont, vieillesse oblige, ils n’ont jamais eu autant besoin.

        Si une bonne partie des Français qui ont voté Macron sont des retraités, c’est seulement parce que notre population est vieillissante (l’âge médian des personnes en âge de voter est supérieur à 50 ans) et que l’abstention a été plus forte chez les jeunes. Mais la réalité, c’est que la majorité des retraités n’a PAS voté Macron.

        Macron n’a été réélu que par 35% des Français majeurs, tandis que 25% ont voté pour Le Pen, et il est un fait que les « jeunes » sont majoritaires parmi les 40% de Français majeurs qui ont refusé de s’exprimer (et qui auraient dû savoir que la règle dans une élection est « qui ne dit mot consent »). Je n’oserai pas, comme vous le faites ici, émettre des conclusions malsaines concernant ces « jeunes », en prétendant par exemple qu’ils auraient laissé gagner Macron parce qu’ils seraient contents de leur sort ou parce que ce dernier servirait leurs intérêts. Néanmoins, on ne saurait les dédouaner de leur responsabilité dans le résultat de cette élection qui contribue à continuer de « flinguer » leur avenir.

        Bref, les retraités ont bon dos.

          +1

        Alerter
    • Pierrot // 22.12.2022 à 08h09

      Ce qui est évidence, c’est que seuls 35% des Français en âge de voter ont donné leur voix à Macron (NB : 18,3% au premier tour), et que ça fait trop peu pour pouvoir tirer des conclusions sur ce que voudraient les Français dans leur majorité, encore moins dans leur ensemble, même sans compter tous ceux qui n’ont toujours pas compris les conséquences de leurs choix (présent et passés).

      L’offre électorale proposée par les candidats autorisés à se présenter n’est pas non plus en mesure de donner une image des désirs politiques de la population. Sauf peut-être le fort taux d’abstention (40% des Français en âge de voter), mais qui, pour le coup, bénéficie mécaniquement au candidat élu.

      Il y a certainement un quelque chose d’irrationnel chez les électeurs, mais, hormis pour une minorité identifiée, il se trouve bien moins dans leur motivation que dans une *absence* de motivation, justement, ou que dans leurs difficultés à appréhender la politique qu’on leur impose et à s’organiser et à agir pour s’y opposer.

      Quoi qu’il en soit, aujourd’hui le résultat de l’élection présidentielle est bien plus le résultat d’un mécanisme médiatico-électoral bien rôdé que celui d’une volonté populaire.

        +2

      Alerter
  • konrad // 18.12.2022 à 08h45

    Bonjour,
    Je vous trouve bien sévère. Il y a tout de même de bien belles perspectives. Il y a peu, une présentatrice télé, certes déjà âgée, a été ministre de la culture ! C’est bien la preuve que l’ascenseur social fonctionne encore.
    Le job dating à l’école permet au plombier, que je connais, de se reconvertir. Quand au boucher/charcutier de ma commune il postule pour être chirurgien à l’hôpital.
    C’est pour ça que les gens ont voté pour Macron, pour un avenir radieux plein d’espérance.

      +8

    Alerter
  • Louis // 18.12.2022 à 09h49

    L’excellent René Dosière dans son Bog indique que le montant quotidien des intérêts de la dette atteint 144 millions. Nous ne sommes pas loin du mur et là jackpot pour certains tout ce qui nous reste sera à brader.. Regardons le Liban ou le Mexique ces pays merveilleux pour les ultra-riches..

      +3

    Alerter
  • degorde // 19.12.2022 à 08h16

    Elles ne sont pas légères ses explications, elles sont fourbes. Il se garde bien en bon militant de la LFI et de bien d’autres de souligner l’origine réelle de cette réforme, c’est à dire une exigence de l’Union Européenne que lui et ses amis se refusent mordicus à quitter.
    C’est au delà de la dissimulation politicarde, c’est pervers.

      +4

    Alerter
  • RIVIÈRE // 19.12.2022 à 10h12

    Nous faisons à peu près tous la même analyse sur les causes et les conséquences de l’élection et de la re élection d’un exécutant de la politique US, à la tête de notre ancienne belle nation….
    Ces gens là, préparent au grand jour, la future gouvernance mondiale, qui sera probablement exercée par 2 gigantesques puissances, la Chine et les USA….
    Il y a 40 ans que des électeurs amnésiques placent au pouvoir, des individus sans scrupule, qui leurs racontent des fables, en leur jetant régulièrement quelques miettes de pain ….
    Nous sommes plus que jamais, contrôlés, dirigés et manipulés, par l’industrie pharmaceutique, industrielle chimique et militaire US et bien évidemment, les serviteurs de l’UE, nous ont fait perdre toute liberté et toute autonomie…. La Nation France en tant que telle, n’existe plus …. Si ce n’est dans les parades et aux jeux du stade, via nos gladiateurs des temps modernes….

      +4

    Alerter
  • degorde // 22.12.2022 à 06h28

    Ce que fait Macron n’est que l’expression ultime de la social-démocratie, dont il est l’incarnation. Point commun avec Ruffin qui se proclamait social-démocrate à la une de l’Obs il y a peu. Ou il a perdu la mémoire ou il est d’une fourberie peu commune.
    Sans compter, pour illustrer sa duplicité, qu’en 2021 il dénonçait le business malsain derrière la production de vaccins mais il a confessé avoir couru pour se faire injecter. Tout est comme ça chez lui.
    Peut on vraiment faire confiance à un tel personnage ?
    Quant à la nature exacte de la social démocratie et son aboutissement prévisible relire « Que Faire ? » de Lénine. C’est la meilleure réponse à Ruffin

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications