Les Crises Les Crises
7.février.20207.2.2020 // Les Crises

Interdit d’interdire – Jean-Luc Mélenchon face aux nouvelles frontières

Merci 159
J'envoie

Source : Russia Today France, Interdit d’Interdire, 28-01-2020

Frédéric Taddeï reçoit Jean-Luc #Mélenchon, président du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale

Source : Russia Today France, Interdit d’Interdire, 28-01-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Gilles // 07.02.2020 à 11h46

« sa réaction à la perquisition des locaux de LFI étant pour moi le coup de grâce  »
C’est sur!! Cette perquisition était tout à fait normale:
– une centaine de policiers en armes (du jamais vu pour la perquisition d’un parti politique)
– des fautes graves dans la procédure (vols de fichiers, non listage des pièces emportées, responsables locaux absents ou retardés)
– des procureurs aux ordres
– sur la base d’une dénonciation d’une députée FN qui a reconnu n’avoir pratiqué que de l’enfumage.
– sur la base des dires d’un président de commission électorale ayant vu son salaire augmenter de 50 % pour services rendus.
etc, etc…..
Combien de temps cela va-t-il durer ?

Il faut attendre la suite, bien sur (enquête, jugement) pour en tirer des conclusions ….. mais quelque soit le résultat, le mal aura été fait. le système Macron et médias fonctionnant à plein régime…. et les électeurs/citoyens se sont faits berner: Le système peut continuer!! quelle perspicacité, Eugénie…

63 réactions et commentaires

  • Anouchka // 07.02.2020 à 07h39

    Mélanchon laisse entendre que les incendies d’Australie auraient dégénéré à cause du système de privatisation de l’eau australien et de la dégradation des conditions de travail des pompiers.
    J’ai eu beau chercher, je n’ai trouvé nulle part cette explication reprise sur le net.
    Deux raisons possibles : soit on en parle pas parce que ça dérange.
    Soit Mélanchon raconte des c. et pense que vu que c’est « idéologiquement correct », les gens vont y croire.

      +5

    Alerter
    • gaston // 07.02.2020 à 08h23

      je passe deux semaines en Australie et l’article que j’ai pu lire dans l’excellente revue « The Monthly » confirme ce qui s’est passé chez les hommes du feu
      Article de fond rédigé par une journaliste dont la maison a du être évacuée..
      Malgré de multiples alertes de scientifiques et de hauts responsables pompiers – le risque de catastrophe, on l’ a vu venir ! le gouvernement australien n’a pas mis en place les moyens nécessaires (bombardiers à eau, etc)
      Pire, depuis qq années, les effectifs de pompiers ont été réduits, et on a remplacé des techniciens confirmés par des jeunes sans expérience qui ont très souvent pris des mesures dangereuses et inefficaces ; la maitrise des incendies l’analyse des risques, les priorités a faire valoir, c’est très compliqué
      Pour ve qui est de mla privatisation de l’eau en Australie et à ses diverses conséquences, je vous renvoie au très pertinent documentaire « Main basse sur l’eau » passé récemment sur France TV

        +50

      Alerter
      • K // 08.02.2020 à 03h14

        La direction des pompiers australiens a licencier des pompiers expérimentés pour les rempacer par des jeunes moins cher mais sans expérience ?! Le code du travail australien autorise cette pratique?

        Intuitivement, j’imaginais plutôt le phénomène inverse : l’austerité impose le gel des embauches chez les pompiers donc la moyenne d’âge des pompiers augmente. Le service gagne en expérience mais n’introduit jamais de sang neuf en son sein.
        Un peu comme dans les armées européennes qui ressemblent de plus en plus à des armées mexicaines : l’armée réduit ses effectifs en recrutant peu. La moyenne d’âge augmente donc, d’où une flopée de généraux et de moins en moins d’hommes de rang.

          +1

        Alerter
    • douarn // 07.02.2020 à 08h31

      Anouchka, voici ce que je sais :
      Les Australiens connaissent les feux de forêt et tout le monde sait que les saisons des feux commenceront plus tôt et seront plus graves que par le passé.
      https://www.researchgate.net/publication/227389894_The_Garnaut_Climate_Change_Review

      Les Australiens combattent la réforme nationale de l’eau. Le débat en cours concerne :
      le plan de gestion du bassin hydrographique élaboré par l’autorité du bassin Murray-Darling et la montée en flèche des coûts des usines de dessalement. Cette réforme a été conçue en 1994 par le Conseil des gouvernements australiens, nourrie par le mantra dominant selon lequel l’exposition au marché libre était la panacée pour les services publics sous-capitalisés et inefficaces.
      https://www.abc.net.au/news/2011-05-26/douglaswater/2731364

      Le P.M. Morrison est un chrétien (ultra?) revenant de vacances à Hawaï précipitamment pour cause de colère générale. Morrison est pro-business, marchélibriste et climatonégationiste. M. Morrison a dit qu’il priait pour la pluie dans les zones touchées par la sécheresse, et il a exhorté ceux qui « croient au pouvoir de la prière » à prier eux aussi.
      https://www.dailymail.co.uk/news/article-7852131/Firefighter-tells-Scott-Morrison-f-collapsing-ground-Nelligen-NSW.html
      https://www.news.com.au/finance/work/leaders/love-each-other-pm-preaches/news-story/892b8b738d5a0bd5882c61541829c4d4

      Melenchon extrapole peut être, mais le fait est que le marché n’a pas permis de prendre la mesure des risque de feu.

        +34

      Alerter
    • Germs // 07.02.2020 à 10h54

      Une Australienne, m’avait dit la même chose, reduction du budget, des effectifs et plus d’entretien des forets; comme des zones coupe feu.

        +17

      Alerter
  • Fritz // 07.02.2020 à 07h55

    Je n’ai pu écouter que les douze premières minutes (je dois maintenant partir au travail), mais je n’ai pas été déçu. Mélenchon est vraiment un homme politique, avisé et cultivé.
    Extraits :
    Le président Macron « fait partie de ces catégories sociales qui ont fait sécession d’avec la masse du peuple français » (4’30).
    Madame Le Pen est « l’assurance-vie du Système » puisque face à elle, n’importe quoi peut être élu.
    Pour la gauche, il y a le mot et il y a la réalité… ce qui fait la gauche depuis le débat sur le droit de veto royal (1789), c’est cette idée : « il n’y a rien au-dessus de la souveraineté populaire » (8’50).
    A l’Assemblée nationale, autrefois, il n’y avait que des professeurs à gauche : maintenant, avec les députés LREM, « nous ne voyons que des DRH » (9’45).

      +61

    Alerter
  • yack2 // 07.02.2020 à 08h37

    Il est toujours de bon ton de mettre de nombreux bémols aux déclarations de Mélenchon, avec comme système d’extraire la petite phrase décontextualisée, la coupure de parole pour empêcher tout développement, le harcèlement informatif sur des lubbies médiatiques ( la chasse répétitive aux arabes par exemple). Force est de constater que dans un cadre journalistique normal le rendu est totalement différent et je défie tout le monde d’apporter une critique étayée aux arguments exposés….Parce qu’ à part stalinisme, venezuelaaaaa on entend pas grand chose…..Comme si le programme FI avec quelque chose à voir avec le bolchévisme en étant plus à droite que le programme commun….La campagne de Sanders en expansion va nous fournir sous peu à peu près le même genre de délires….dans 1,2,3 démarrage!!!

      +40

    Alerter
    • Pinouille // 07.02.2020 à 09h49

      Il me semble utile de distinguer 2 types d’interviews:
      – celles comme F Taddei a l’habitude de les réaliser. Cad laisser, voire accompagner l’interviewé à exposer librement ses idées. Pas de contradiction, pas de confrontation, ou le minimum nécessaire pour aider ces idées à être clarifiées.
      – celles dont vous parlez. Cad celles où les intervieweurs cherchent à révéler des incohérences ou des failles dans les propos de l’interviewé. Les techniques employées pour ce faire sont plus ou moins habiles et la bonne foi n’est pas forcément de mise, mais cela fait partie de l’exercice. Cela se rapproche d’un débat. Il me semble important de préciser que tous les politiques sont soumis au même traitement.

      Il m’est d’avis que Mélenchon est bien plus efficace dans le premier type d’interview. J’ai souvenir d’une émission du deuxième type où il n’avait pas brillé et avait rejeté la faute sur les journalistes: https://www.les-crises.fr/jean-luc-melenchon-lance-une-petition-pour-un-conseil-de-deontologie-du-journalisme/
      Cela me conforte dans l’idée que Mélenchon n’est pas à l’aise avec la contradiction. Ce qui fait écho avec le commentaire de Frédéric Boyer ci-dessous. Notez bien que je ne parle ici que de la personnalité de JLM, et/ou de sa capacité à débattre, et non pas de ses idées à proprement parler.

        +7

      Alerter
      • Anouchka // 07.02.2020 à 10h23

        F Taddei apporte bien souvent la contradiction à ses invités ; et ici avec Melanchon aussi : sa remarque finale au sujet de la surveillance étatique fait mouche et « casse » un peu Mélanchon qui botte en touche.
        La différence avec les autres types d’interview, c’est qu’on laisse le temps à l’invité de déployer ses arguments sans le bombarder de questions abruptes passant du coq à l’âne ou ressassant des des idées reçues et politiquement correctes.

        Sur Thinkerview, on essaie de faire un mélange des deux style en compensant les interruptions à l’emporte-pièce (un peu idiotes parfois) par la flexibilité de la durée de l’interview.

        Je trouve la méthode Taddei meilleure. Il faut dire que Taddei est un journaliste particulièrement fin et cultivé (et très empathique aussi, quelles que soient les idées de l’invité) ce qui contribue largement à la pertinence de ses objections.

          +24

        Alerter
        • lon // 07.02.2020 à 21h59

          @ Anouchka
          Surveillance étatique il doit y avoir , la question est de quelle manière . Mélenchon répond d’abord comme un chef d’état doit répondre , et non comme un animateur de rencontres anarchisantes, c’est dommage qu’il n’assume pas son propos initial et effectivement botte en touche , sans doute pour éviter de nuire à son image politique dans un pays où la gauche boboïsante entretient de grandes illusions sur la  » liberté individuelle » et  » l’espace privé « 

            +4

          Alerter
    • Myrkur34 // 07.02.2020 à 12h01

      https://bracingviews.com/

      Pour confirmer vos dires (yack2)…. Les pontes du parti démocrate vont tout faire pour brouiller les primaires jusqu’à l’arrivée de leur sauveur plein aux as, Bloomberg.

        +3

      Alerter
  • Frédéric Boyer // 07.02.2020 à 08h44

    Jean-Luc Mélenchon est un orateur exceptionnel. Mais s’il avait appliqué à l’intérieur de son mouvement LFI ne serait-ce qu’une once des principes démocratiques dont il fait l’apologie comme personne, la France Insoumise serait devenue le premier parti de France.

    De nombreux militants, dont je fut, ont essayé de bâtir quelque chose de solide à partir de LFI, dont le mode de fonctionnement, les instances, l’organisation, sont restées totalement opaques. Sans parler de la ligne politique, qui est passée sans débat du socialisme souverainiste au communautarisme.

    Jean-Luc Mélenchon a préféré casser son mouvement plutôt que de laisser la possibilité à d’autres de le développer. Il lui reste aujourd’hui un discours politique flamboyant, mais il n’a plus de troupes. Les dizaines de milliers de militants ont déserté. Ils ne reviendront pas.

    Il est devenu le Général d’une armée morte.

      +52

    Alerter
    • douarn // 07.02.2020 à 09h18

      Absolument Frederic Boyer, je ne sais pas ce qu’il restera de la FI, mais j’aimerais dire que la ligne a été tracée. Des résultats aux dernières présidentielles, il est évident que les français se reconnaissent massivement dans un parti politique socialo-souverainiste (souverainiste n’étant pas une insulte, je le précise).
      Avis donc à tous les Kuzmanovic, Coq, Girard, Mélenchon présents ou à venir, vous avez votre feuille de route sous les yeux et un monde qui change avec une UE qui se délite lentement.

        +15

      Alerter
    • yack2 // 07.02.2020 à 09h20

      Du socialisme souverainiste au communautarisme, rien que çà ! Le résumé parfait des priorité de certains, le partage de la richesse, les retraites, la démocratie , la transition écologique derrière la chasses aux arabes. Il est des moments ou ça devient lourd très lourd et il n’est pas surprenant que vous ayez cru opportun de quitter le mouvement et que l’opacité de l’organisation ait masqué vos fixettes. Chacun pense ce qu’il veut, mais ,pour ma part qu’on nous agite le communautarisme( le voile ,Mila etc etc) sous le nez à chaque fois qu’on nous sape les fondements de notre république sociale…je sais pas moi… on dirait du Macron…voir pire.

        +27

      Alerter
    • Gilles // 07.02.2020 à 09h34

      Vous pensez donc que dans les autres partis, les dirigeants laisse « la possibilité à d’autres de les développer ».
      « Les dizaines de milliers de militants ont déserté. Ils ne reviendront pas »
      « Jean-Luc Mélenchon a préféré casser son mouvement  »
       » mais il n’a plus de troupes »
      « Il est devenu le Général d’une armée morte. »

      C’est sur, avec des militants comme vous, il aura du mal. Vos affirmations reposent sur les « supposés médiatiques du moment ». Il reste un programme: « l’Avenir en commun » qui, avec ou sans Mélenchon (je préfère avec), est toujours aussi pertinent (améliorable aussi, peut-être), et c’est cela le plus important, ce qu’il faut défendre.

        +58

      Alerter
      • pauvre d’eux // 07.02.2020 à 17h24

        Tout à fait, il ne faut pas oublier l’engouement qu’il suscite encore : sa chaîne YT très largement 1ère politique avec près de 420 000 abonnés, entretien avec thinkerview près de 1 million 200 mille vues, ses meeting toujours blindés, sur les manifs les gens viennent le remercier l’encourager et prennent des selfies, sur les piquets de grève à 7 heures du matin il est là, etc.
        C’est vrai certains sont partis dont Kuzmanovic, snif-snif. Heureusement il s’est retrouvé une nouvelle famille,on le voit en photo avec Phillipot, Asselineau, Dupont-aignan. Il ne manque plus que la blonde et le compte est bon.

          +6

        Alerter
        • Dominique65 // 08.02.2020 à 17h10

          « on le voit en photo avec Phillipot, Asselineau, Dupont-aignan. Il ne manque plus que la blonde »
          Tu sembles mettre toutes ces personnalités dans le même sac, à savoir la droite dure. C’est tout à fait faux pour Asselineau dont le programme d’émancipation se veut proche de celui du CNR de 1945. Celui-ci (le programme) est tout à fait LFI-compatible. Les deux ne veulent plus des dictats néolibéraux de l’UE. La grosse différence, c’est que Mélanchon veut se battre contre l’UE et que Asselineau veut en sortir pacifiquement.

            +6

          Alerter
    • annethe // 07.02.2020 à 10h06

      ton commentaire n’est pas honnête, l’équipe de la France Insoumise donne ses preuves de loyauté, de la base aux députés et recrute!.
      Arrête d’aBOYER avec les médias dominants qui, avec leurs princes, n’ont qu’une trouille c’est qu’enfin le mouvement des Gilets jaunes + les grévistes prenne conscience que dans le programme de la France Insoumise, « l’Avenir en Commun », il y a tout ce qui faut pour rétablir justice et sécurités multiples dont la préservation de la biodivesité : cf. « la règle verte » dont personne ne parle parce que ça dérange trop les « systèmes court-terme » de la clique incompétente en place.

        +37

      Alerter
    • EugenieGrandet // 07.02.2020 à 10h32

      Tout à fait d’accord;
      Il m’aura beaucoup déçue, sa réaction à la perquisition des locaux de LFI étant pour moi le coup de grâce (le reste venant pour beaucoup, de sa façon de faire fonctionner son parti, démontrée par les nombreuses défections, à la base comme au sommet, et pour un peu, de son soutien inconditionnel aux dexu derniers dirigeants du Venezuela, pays que je connais un peu.)

        +4

      Alerter
      • Gilles // 07.02.2020 à 11h46

        « sa réaction à la perquisition des locaux de LFI étant pour moi le coup de grâce  »
        C’est sur!! Cette perquisition était tout à fait normale:
        – une centaine de policiers en armes (du jamais vu pour la perquisition d’un parti politique)
        – des fautes graves dans la procédure (vols de fichiers, non listage des pièces emportées, responsables locaux absents ou retardés)
        – des procureurs aux ordres
        – sur la base d’une dénonciation d’une députée FN qui a reconnu n’avoir pratiqué que de l’enfumage.
        – sur la base des dires d’un président de commission électorale ayant vu son salaire augmenter de 50 % pour services rendus.
        etc, etc…..
        Combien de temps cela va-t-il durer ?

        Il faut attendre la suite, bien sur (enquête, jugement) pour en tirer des conclusions ….. mais quelque soit le résultat, le mal aura été fait. le système Macron et médias fonctionnant à plein régime…. et les électeurs/citoyens se sont faits berner: Le système peut continuer!! quelle perspicacité, Eugénie…

          +74

        Alerter
        • Pinouille // 07.02.2020 à 14h56

          « le système Macron et médias fonctionnant à plein régime…. et les électeurs/citoyens se sont faits berner »
          Bel exemple de phrase magique: elle est indémontrable, elle explique tout, et permet à LFI/JLM de se dédouaner totalement de sa responsabilité dans ce qui est arrivé.
          Quel militantisme, Gilles…

            +3

          Alerter
          • Gilles // 07.02.2020 à 15h58

            Indémontrable ? Vous plaisantez ? les preuves: il n’y a que ça. Ils suffit de chercher les modes de financement de la campagne Macron, le matraquage médiatique dont celui-ci a bénéficié. Allez, cherchez un peu. Comparez les temps d’antenne de Macron et Mélenchon, les unes de journaux, hebdos et tutti quanti. Et, depuis l’élection, c’est pire:le grand débat : macron en bras de chemise pendant 8 heures en direct, tous les jours un p’tit reportage vite fait. Oui c’est le grand matraquage avec une tête de turc et une seule: Mélenchon.
            Maintenant, si vous trouvez que l’équité est respectée …… parler des sujets de fond qu’aborde Mélenchon, ce serait peut-être plus intéressant, non ?

              +43

            Alerter
            • Pinouille // 07.02.2020 à 16h17

              Tout ceci, je vous le concède. Mais il est indémontrable que les électeurs/citoyens se soient faits berner.

                +1

              Alerter
            • SanKuKaï // 08.02.2020 à 09h20

              Pour répondre à Pinouille, concernant le matraquage médiatique durant les élections, les électeurs se font berner à chaque fois. Les médias votent pour vous. Le constat empirique systématique de corrélation entre les passages média et le nombre votes ne constitue pas une démonstration mais est sérieusement troublant.
              https://blogs.mediapart.fr/david-f/blog/111215/lincroyable-correlation-entre-temps-de-parole-et-resultats-aux-elections

                +12

              Alerter
            • Narm // 08.02.2020 à 09h23

              Pinouille : « Mais il est indémontrable que les électeurs/citoyens se soient faits berner »

              j’ai explosé de rire.
              incroyable de pouvoir lire ça aujourd’hui avec le recul.
              quand la lfi a montré son nez, il a suffit de mettre un peu « d’offuscation nationale » pour redorer le FN et l’avoir au second tour.
              Les naïfs, comme un pote plutôt à gauche qui voulait un changement de fond, ont voté macron alors que tout ce qu’il fait était totalement prévisible !
              pour faire simple, il suffit de regardez les « une » et leur orientation. Surtout les photos. Pour les « actualités », souvent le titre n’a rien à voir avec l’article et concernant les « indésirables », vous aurez toujours une photo qui ne valorise pas (le moins que l’on puisse dire)
              et la cassure a été nette, le jour où une partie des médias a laché (un peu) Macron.

                +16

              Alerter
        • leprolo AUSSEUR Robert // 13.02.2020 à 18h05

          Et ce qui suit : C’est pas mal non plus ? Arrivant de mon Berry natal (immatriculé 36120 ) ….Pour un séjour , chez ma fille , à Auneau , j’ai été attendre un petit fils à la sortie de son école (Rue Jean Jaurès à Anneau 28 ) : J’ai fait la bêtise de stationner dans la rue qui passe juste devant son école , qui , actuellement est interdite à la circulation != La rue est déviée pour cause de travaux (à une centaine de mètres )! (J’ai en effet stationné à environ 5 mètres derrières le panneau indiquant la déviation) La police m’a infligé une amende de 135 euros , pour le motif de stationnement dangereux , dans une rue interdite à la circulation …….??? Ils n’ont pas posé sur mon pare brise de « papillon » m’indiquant que j’ai été verbalisé : Ce fonctionnaire qui m’a « dressé » cette contravention , lui, n’était pas suicidaire (nous ne voyons que trop de suicide , au sein de beaucoup de professions : les policiers , les avocats , les médecins … = Il ne voulait sans doute pas afficher son nom sur un « papillon »!!! Je reconnais donc volontiers que j’ai eu torr !!!! ? = Lui et ses camarades vont garder leur régime de retraite particulier = tant mieux pour elles et eux , et ils ont bénéficié d’une belle majoration de leurs revenus = Même s’il est dommage qu’ils n’ont pas les heures supplémentaire payées ……Ils peuvent servir avec ce zèle le pouvoir qui ne représente que 23 % de l’électorat inscrit sur les listes électorales ……Je comprend que ce pouvoir est de + en + fréquemment = on va écrire « chahuté »

          Robert AUSSEUR

            +0

          Alerter
      • Narm // 07.02.2020 à 16h08

        EugenieGrandet seriez vous lrm de service ?
        comme dans tous les supportsnumériques, on retrouve ces mêmes critiques qui font pschit

        sa réaction à la perquisition ? moi aussi, je me suis dit qu’il avait perdu ses nerfs. Mais dans quelles conditions ?
        eh oui, comme il l’a mal dit « la république c’est moi » , un parlementaire, représente la république et est normalement « inattaquable » sans l’accord de l’assemblée. Comme un délégué syndical, il peut se rendre partout sans contrainte et sans rendre directement compte.
        Mais ça et la tentative de perquisition chez médiapart ont signé symboliquement la mort de la séparation des pouvoirs
        il n’y a qu’un seul doute à son encore c’est un franc maçon, sinon, sa vision du monde et de la politique a souvent été pertinente
        Sortez des arguments valables SVP

          +24

        Alerter
        • EugenieGrandet // 10.02.2020 à 06h50

          @Narm: la perquisition chez Mediapart était immorale (s’attaquer à la presse indépendante) mais surtout illégale car tentée par un procureur (donc politique) alors que celle des locaux de LFI l’a été par un juge.

          Ce n’est pas sa vision du monde que je n’apprécie pas (meme si encore une fois, sur le Venezuela, je ne la partage pas. Il m’est étrange qu’il n’ait jamais émis une seule critique sur Chavez ou Maduro), c’est son exercice du pouvoir. D’autant que je suis assez d’accord avec son combat contre le capitalisme financier.

          Au delà de l’affaire de la perquisition, il y a le fond des deux dossiers judiciaires, la tentative de censurer un livre peu flatteur avant sa parution, la gouvernance sans contestation amenant le départ de plusieurs cadres (un seul je veux bien, mais plusieurs c’est un signe.)

          Et puis j’ai le droit d’avoir un ressenti, non?
          (Et si les commentaires pouvaient ne pas faire référence à lrm ou Macron dès que l’on émet un avis, une opinion voire un fait contraire à leur point de vue, ça serait plus cool.)

            +0

          Alerter
          • Narm // 12.02.2020 à 21h03

            excusez pour le rlm de service.
            Mais j’ai tellement l’habitude d’entendre ou de lire ce genre de commentaire « type » que ça agace.
            Oui, c »est alors votre opinion. Je ne « soutien » pas Melanchon. Son côté franc maçon m’intrigue et m’inquiète toujours.
            Mais comme clou, la perquisition a été le clou du totalitarisme et de la fin de l’indépendance de la justice.
            Un député a le droit d’aller partout où il veut, pour contrôler. Faire une perquisition avec des gens à l’intérieur et porte close sans que le « chef » du parti, à fortiori « parlementaire »ne puisse accéder était inacceptable il me semble.

              +1

            Alerter
    • Louis Sto // 07.02.2020 à 15h40

      Je pensais que les commentaires correspondaient à ce que dit l’auteur du texte ou de la vidéo au dessus. Donc, pour moi, ce que dit l’invité dans cette vidéo me va très bien.
      Mais vous, à part que Mélenchon est un bon orateur est qu’il n’est pas « démocratique », qu’est ce que vous pensez de ce qu’il dit dans cette vidéo, cela vous convient-il ou non, si non pourquoi ? C’est ça que nous aimerions savoir pas vos états d’âmes sur la FI et comment c’est géré.
      Ca, c’a été dit etrépété des dizaines de fois, tout le monde l’a entendu.
      Je n’arrive pas à comprendre comment les gens qui lisent un texte ou écoutent une vidéo, critique l’auteur sans dire un mot de ce qu’ils ont lu ou entendu.
      Quand on voit comment ceux qui sont partis le critique je me demande pourquoi ne l’ont-ils pas dénoncé pendant tout le temps qu’ils étaient à coté de lui.

        +23

      Alerter
      • leprolo AUSSEUR Robert // 13.02.2020 à 18h16

        Avec des commentaires , ainsi formulés par des gens qui , c’est promis = Juré sont de la gôche (qui , soit dit en passant serait majoritaire , dans le pays = Pour peu que ce peuple = au lieu de se déchirer , se croyant intéressants(es) , nous ne somme pas proche de porter la gauche au pouvoir !

          +0

        Alerter
  • Bellot // 07.02.2020 à 12h31

    Ancien LO, SWP in UK, puis déconvenue et alors un temps parti de gauche.
    Démocratie, participation brandies comme des revendications de base alors que dès que les situations devenaient plus tendues, retour au « centralisme démocratique »…. en même temps j’avoue que « Jean-Luc » comme l’appellent les camarades bah ca a jamais été mon truc. Le gars qui attend 20 ans avant de s’apercevoir de l’inexorable chemin pris par son parti…. et pis le côté « che », j’ai plus l’âge d’attendre des sauveurs. Les sauveurs c’est nous tous dès qu’on met en commun au lieu de panser nos ego s mal baisés.
    J’en ai eu raz le bol et me suis cassé une nouvelle fois.
    Le mot « souverainiste » ne signifie plus grand chose tant les définitions des uns et des autres divergent dès qu’on y regarde de plus près. Et puis parfois l’impression que tous ces professionnels/amateurs de la chose politique cherchent une niche électorale à investir. Plus envie d’être pris pour un pigeon dans l’immédiat, me reste plus beaucoup de plumes. Un segment de marché comme disent les petits soldats de l’économie capitaliste.
    Non, moi mon truc, c’est une république sociale, une vraie, celle qu’on attend depuis 2 siècles.

      +7

    Alerter
    • yack2 // 07.02.2020 à 13h46

      Attendons donc le grand soir!!!! qu’ils dépècent jusqu’à l’os le peu de république sociale! Après moi le déluge! Et bien pour ma part c’est non, avec le plus parfait pragmatisme je soutiens la FI et Mélenchon parce que quoiqu’on en dise, c’est le seul mouvement qui actuellement puisse s’opposer à la machine du marché avec une petite chance de la faire dérailler. Pour preuve les attaques incessantes du bloc bourgeois qu’ils subissent , car si beaucoup à gauche n’y croit pas …eux si et font tout pour nous en persuader….Je soutiendrais un chèvre avec un tablier si elle avait les mêmes chances, malheureusement la politique s’incarne et seul à ce jour Mélenchon peut tenir le rôle et la barricade….Aux angéliques qui croiraient qu’un homme nouveau puisse émerger comme Macron……euh……m’étonnerait fort que cela vienne de la presse comme notre président bien aimé et… si tel était le cas , il se ferait démâter dans la seconde comme tous les autres( Corbyn, Sanders etc etc…). Nulle idolâtrie dans ce soutien, juste une analyse de la réalité….Allez demander aux communistes ce qu’ils en pensent pour avoir fait cavalier seul….au niveau des animalistes et Jadot sur la rampe de lancement pour un nouveau Macron est possible.. Alors continuez à dézinguer mais faudra pas venir pleurer

        +31

      Alerter
      • vert-de-taire // 07.02.2020 à 14h04

        Pas simple !
        On trouve des défauts partout, aux personnes comme aux organisations, institutions etc
        JLM a plein de défauts et FI aussi.
        ET ALORS ?
        Quand on veut qqchose, il faut savoir élaborer certains compromis.
        En les réévaluant sans cesse pour ne pas perdre pied.

        Pour lutter contre la dévastation capitaliste ses délires et son incapacité à changer devant la nécessité,
        à part LFI ? RIEN.
        Donc LFI
        et ses limites et imperfections.
        Qui seront d’autant moins grandes que chacun s’y impliquera.

        Je préfère un LFI de braves gens que nos rapaces actuels ou anciens.
        Et JLM ou autre de LFI ne tente pas de nous tromper à tous propos.

        Si qqun a qqchose à proposer je reconsidérerai ma position actuelle.

          +34

        Alerter
  • Berrio // 07.02.2020 à 13h59

    Beau discours pétri d’humanisme et de sympathique empathie. Belle description du monde que nous vivons et qui nous fait très mal vivre. Mais cela s’arrête au niveau de la description qu’un bon libéral centriste pourrait nous servir.
    Quelles solutions pour faire face aux nouvelles frontières ?
    Quelles nouvelles frontières pour reconstruire un monde ?
    J’aurais attendu Une vision politique du monde soutenue par des propositions

      +2

    Alerter
    • vert-de-taire // 07.02.2020 à 17h45

      Mais tout est prêt.
      Il suffit de se renseigner.
      La FI a fait des milliers de pages à lire, des vidéos, des conférences, des colloques, des débats
      Par ailleurs il ne saurait y avoir de solution toute prête (ce serait arbitraire non ?), car il faut que chacun consente, débatte, réfléchisse, propose et opine. On appelle cela un processus démocratique, un vieux truc oublié.

        +19

      Alerter
      • Berrio // 07.02.2020 à 17h59

        J’aurais aimé éventuellement un petit résumé… ceci dit je connais le site et les documents proposés par la FI… j’ai même failli participer à une liste FI dans ma ville. Pas de chance, au nom du danger lepénien il a fallu figurer tout de suite sur une liste de gauche (uniquement de nom). Comme s’il n’y avait pas deux tours. L’opportunisme des uns se nourrit des généralités de l’autre.

          +2

        Alerter
        • Narm // 08.02.2020 à 09h30

          parce que le principe de la présidentiel se reproduit partout.
          au premier tour, si vous ne faites pas le poids, vous aidez en fait votre adversaire. Pourquoi croyez vous qu’hamon et gluxc était là ? au service du système. Hamon, ce zombie faux frondeur, tout comme d’autres
          une seule solution, la proportionnelle intégrale et là, vous avez un panel représentatif !
          et mieux, pour les décisions importantes, un tirage au sort d’une assemblée suffisament importante serait plus « vrai » qu’une assemblée dont la majorité suit une charte, aux ordres

            +9

          Alerter
  • pauvre d’eux // 07.02.2020 à 14h03

    Si Méluche était aussi dangereux qu’on le dit, alors pourquoi cette perquisition exceptionnelle, pourquoi ces guets-apens médiatiques, ces Unes dégueulasses, ces plateaux où l’on « débat » à 5 pour taper dessus ? Peut-être parce qu’il est toujours le 3ème homme et qu’il fait peur, très peur. Pas à cause de ses « propensions » à devenir dictateur, mais parce qu’il est le seul à pouvoir causer une surprise !!
    Mais si vous voulez vous manger encore Macron/Le Pen, bon appétit.

      +31

    Alerter
  • Saint Maurice // 07.02.2020 à 14h12

    Des propositions?
    Faire payer tous les impôts décidés par la communauté (ceux qui trouvent qu’ils en payent trop pourront alors en payer un peu moins)
    Olivier Berruyer (dans ses livres) le disait déjà il y a longtemps tout euro dépensé et un euro d’impôt un jour ou l’autre
    Une deuxième ?
    Etudier le chartalisme (voir le livre de JB Bersac ou de J Lemant…qui sont gratuits)

      +4

    Alerter
    • Berrio // 07.02.2020 à 20h23

      J’attends une réponse politique et non des pistes économiques de la part d’un militant politique.
      Ceci dit le discours est quand même très simpliste et je développe juste un point :
      Il ne suffit pas de dire je suis plus malin que Tsipras et la France plus forte que la Grèce pour régler la question européenne, surtout à un moment ou le Brexit marque le début de sa désagrégation.
      Il faudrait donner quelques pistes stratégiques : on attend une majorité de députés prêts à adopter une nouvelle constitution, et laquelle ?, où on quitte de suite en cas de désaccords

        +2

      Alerter
      • lon // 07.02.2020 à 22h26

        Mélenchon a raison de ne pas donner de  » pistes stratégiques » et ainsi de ne pas se lier à des plans qui pourraient se révéler intenables , la question européenne ne peut pas s’aborder frontalement , la réponse est probablement dans une approche  » asymétrique » comme au sens de guerre asymétrique , et au coup par coup , sans trop découvrir son jeu , et avec une grande connaissance des rapports de force .
        Le flou sur l’Europe et l’Euro ? Je préfère ça que n’importe quelles déclarations démagogiques . Mélenchon a raison d’évoquer la  » puissance », concept peu en cour chez la gôche humaniste , et il n’aura les moyens de sa politique européenne que quand l’Etat français aura recouvré celle qu’il a perdu suite au délabrement Sarkhollandiste aggravé par le locataire actuel de l’Elysée .

          +14

        Alerter
        • Berrio // 08.02.2020 à 11h25

          je comprends, il faut rester dans le moule des élites de la V République…
          Le délabrement mitterano-chiraco-jospino-sarkhino-hollandiste de l’Etat est la conséquence de l’application des directives de l’Ueet qui s’affirme dans le non respect du referendum de 2005 : restaurer la puissance de l’Etat dans le cadre des institutions de l’Ue me semble bien compliqué, un peu comme un serpent qui se mord la queue
          Accessoirement ça me fait penser à la stratégie électorale de Macron qui n’a pas annoncé ses intentions afin sans doute « de ne pas se lier à des plans qui pourraient se révéler intenables ».
          Talleyrand ou Machiavel ?

            +3

          Alerter
      • Saint Maurice // 08.02.2020 à 14h39

        On propose une constitution…
        Laquelle ?
        Celle que nous écrirons tous ensemble (c’est déjà un peu avancé non?)
        On quitte (pas forcément de suite) en cas de désaccord, ça ne devrait pas être si terrible…
        C’est assez politique cela…

          +1

        Alerter
  • Marie Pan-Pan // 07.02.2020 à 16h11

    Preuve en est, une fois encore, qu’une vidéo avec ou sur Mélenchon crispe ou divise la « gauche ».
    Tout comme le climat, l’immigration etc…en soi c’est plutôt sain qu’il y ait matière à débat et que les dépités expriment aux convaincus le pourquoi de leur déconvenue: aplanir de possibles malentendus…ou pas, clarifier une bonne fois pour toute les lignes, les positions.
    Mais là en lisant ces commentaires, je n’y vois rien de constructif, je note plus une raideur et des attitudes défensives agressives.
    Tout comme avec la « droite ».
    Macron peut dormir tranquille. Y a vraiment plus qu’à espérer qu’une peau de banane cosmique le fasse redescendre,
    parce que ce n’est pas avec une « opposition » aussi à cran en son sein que Jupiter risque grand chose.

      +9

    Alerter
  • tchoo // 07.02.2020 à 16h56

    Voilà C’est de suite on discute du personnage trop ceci pas assez cela? Ilavéka, iloraidu et jamais des idées, des pistes ébauchées,
    Fatiguant

      +14

    Alerter
    • Anfer // 07.02.2020 à 20h08

      Mélenchon fait peur à l’oligarchie de crétins qui nous dirigent.

      Lors des élections présidentielles de 2017, quand des projections de second tour on commencés à envisager un duel Mélenchon vs Le Pen, le déchaînement médiatique de bêtise haineuse contre lui à été un révélateur très Éloquent.

      Augmentation des intérêts de la dette française.
      Intervention du président sortant contre Melenchon (Pas Le Pen)
      Une de journaux d’un niveau de débilité confinant à la parodie.
      Chiens de garde jappant l’écume aux lèvres.

        +25

      Alerter
  • gelmad // 07.02.2020 à 20h53

    Bon, si j’ai bien compris, Mélenchon « c’est pas bon » !!!! Mais qui alors ? Pour changer les choses, en mieux j’espère, il faut jouer et surtout gagner avec les règles actuelles ! Ou alors un soulèvement général de la masse que rien ne peut arrêter! pas même les LBD ! Ceci étant je vois mal les avachis devant leurs divers écrans participer à ce soulèvement ! Et ils représentent l’écrasante majorité de nos concitoyens ! Il ne nous reste donc plus que les élections. Une forme de démocratie quoi ! Mais tiens n’est-ce pas ce que propose l’Avenir En Commun ?
    Malgré l’erreur qu’il a commise lors de la perquisition des locaux de LFI, et pour laquelle il a été définitivement condamné, il reste quand même, et de loin la meilleure chance de la Vraie Gauche. D’ailleurs bien que touché et presque coulé les attaques à son endroit ne cessent pas de la part des « dirigeants ». Il doit bien y avoir une raison à cela ? Il aura 71 ans en 2022 ; il n’aura donc pas le temps de faire beaucoup de bêtises et peut-être même d’arriver à nous mettre sur la route de la 6è République ?

      +14

    Alerter
  • lon // 07.02.2020 à 22h14

    Au départ j’aimais pas beaucoup Mélenchon mais j’ai changé d’avis depuis que je m’intéresse à ce qu’il dit plutôt qu’à ce qu’on dit de lui .
    Une personnalité politique qui , comme il le fait à la fin de l’interview , attache autant d’importance à l’intelligence est une personnalité qui a compris le coeur des problèmes actuels particulièrement par rapport à l’Europe . Je me demande comment on peut lui faire des procès en stalinisme ou autres conneries . Mélenchon me donne l’impression de quelqu’un qui pourrait arriver à ses fins avec pragmatisme . Son amour de la France et du génie potentiel français est réel , pas comme d’autres abrutis qui pensent qu’anonner 3 phrases en anglais et lécher le c.l des élites anglosax leur donneront un ticket d’entrée dans le paradis libéral

      +20

    Alerter
    • Anfer // 08.02.2020 à 09h42

      Pour moi les tenants du frexit n’on rien compris.

      Quitter l’EU en respectant les règlements, c’est lui rester soumise en réalité pendant une durée indéterminée et potentiellement infinie. Pareil pour L’OTAN.

      En être membre offre des occasions de bloquer toute la mécanique, en n’appliquant que ce qui nous arrange et en faisant de l’obstruction partout où c’est possible, afin que la seule solution qui reste soit de nous expulser ou de signer la mort de ces monstres supranationaux. Ouvrant ainsi la possibilité légitime de refuser de payer quoi que ce soit.
      En gros pile je gagne, face tu perds.

      Si nous violons ouvertement les règlements de l’EU tout en jurant la main sur le cœur de faire le contraire, vous verrez vite les rouages se gripper.
      Et la, l’absence de pouvoir réel de l’Allemagne sera bien visible, car contrairement à ce que croient beaucoup de gens, la puissance militaire est toujours un facteur déterminant, or l’Allemagne n’a plus de capacité militaire et dépend étroitement des États-Unis pour sa défense. Nous, nous avons un siège permanent au conseil de sécurité de l’ONU avec droit de veto, et l’arme nucléaire.
      Une EU et une OTAN complètement bloqué, c’est une Allemagne bloqué et des États-Unis avec un relai de puissance inopérant.

        +9

      Alerter
  • Galvan // 08.02.2020 à 09h40

    Melenchon fait une analyse très juste des situations, c’est un homme cultivé qui connait bien ses sujets. Le seul bémol c’est qu’il n’en tire pas toujours les conclusions qui s’imposent en particulier au niveau de notre appartenance à l’UE, l’Otan et l’Euro.
    Il reste très ambigu sur ces points fondamentaux pour notre souveraineté. A quand un débat Asselineau / Melenchon ?

      +9

    Alerter
  • Berrio // 09.02.2020 à 10h05

    Tout à fait. D’autant que se pose une question essentielle : peut-on mener une éventuelle politique réformatrice de l’UE en restant dans le cadre de l’€uro…

      +1

    Alerter
    • Anfer // 09.02.2020 à 14h48

      C’est possible, il faut leur faire la méthode du « foutage de gueule », violer les règlements de l’EU, tout en prétendant le contraire, et invoquer comme unique problème le « manque de pédagogie », les voitures allemandes sont taxés à 60% en France, mais non en fait vous n’avez pas compris, on va vous expliquer avec pédagogie.

      Et la bureaucratie néolibérale se grippe.

        +1

      Alerter
      • Berrio // 09.02.2020 à 17h06

        Aujourd’hui, c’est le 45e anniversaire de la mort de Pierre Dac, président du Mouvement Ondulatoire Unifié

          +1

        Alerter
      • Véro // 10.02.2020 à 10h31

        Le problème c’est que la BCE est indépendante des Etats. Sans contrôle sur la monnaie, comment fait-on pour tenir tête ?
        Est-ce que Jean-Luc Mélenchon peut fournir des solutions à cette question ?
        Compte-t-il uniquement sur son pouvoir de conviction personnelle ? Ou bien se dit-il, comme d’autres le font depuis déjà pas mal d’années, que l’euro va mourir de lui-même (mais on attend toujours malgré la crise de l’euro et les désastres qu’on nous annonçait…) ?
        J’aimerais une gauche en France qui soit un peu plus volontariste sur ces questions fondamentales que sont l’UE et l’euro . Malheureusement , depuis que le PCF a été réduit à rien par le PSF, il n’y a plus personne à gauche, chez les politiciens les plus en vue, pour lutter contre la construction UEropéenne. D’où la victoire de l’abstentionnisme, puisqu’au fond, il n’y a plus de débat politique, la ligne idéologique néo/ordo/capitalisto/libérale étant fixée à l’avance. C’est bien gentil de fustiger le capitalisme, encore faut-il en tirer toutes les conséquences !

          +1

        Alerter
        • Gilles // 10.02.2020 à 11h13

          Vous devriez lire en détail le programme de LFI ou regarder les vidéos de JLM sur la question de l’UE et de l’Euro.
          Une Europe réduite aux pays acceptant une « vraie » démocratie parlementaire,sociale,fiscale.(ce qui entraînera la disparition de l’Euro), ça vous parle.

            +1

          Alerter
          • Véro // 10.02.2020 à 12h04

            Oui ça me parle. Ça veut dire qu’on doit changer totalement les traités. Donc ça ne peut pas se faire tout seul. Juste en désobéissant aux traités, surtout que la politique monétaire nous échappe complètement en attendant d’avoir cette europe social, démocratique, fiscale qui détruirait automatiquement l’euro. Une Europe plus sociale ou une Europe plus démocratique, on sait bien ce que ça a donné jusqu’à présent.
            Donc on en est toujours au même point.

              +0

            Alerter
    • lon // 09.02.2020 à 19h11

      @Berrio
      On n’en sait rien , mais c’est peut-être aussi parce que personne n’a réellement essayé .
      La campagne de dénigrement systématique de Mélenchon par les MSM me fait penser que les failles existent quelque part.
      L’UE est un tigre de papier 😉

        +2

      Alerter
  • kokkino // 09.02.2020 à 20h32

    Il y a une comparaison intéressante à faire entre Bernie Sanders et JL Mélenchon non seulement en ce qui concerne les méthodes d’organisation ou l’écho chez les jeunes (pour des personnes paradoxalement plutôt âgées) ou les ouvriers mais surtout pour leurs rapports à la politique. Tous les deux parlent « droits », ne doivent rien politiquement aux plus riches et beaucoup à eux-mêmes et par dessus tout font appel à l’intelligence de leurs auditoires, de leurs électeurs acquis ou potentiels. Pour avoir suivi la plupart des meetings de la campagne de 2017 et suivre assez régulièrement son blog j’ai toujours eu l’impression (malgré de longues études) d’apprendre toujours quelque chose même si je ne suis pas toujours convaincu.
    Si ils n’étaient pas tous les deux de véritables hommes d’État porteurs d’une véritable alternative ils ne seraient pas aussi systématiquement harcelés par le pouvoir, débinés par l’ensemble des médias dominants ainsi que par ceux qui « veulent le changement sans changement ».

      +4

    Alerter
    • Berrio // 09.02.2020 à 21h47

      Je ne sais pas ce qu’il en est aux USA pour Sanders mais je crois qu’en France, en ce qui concerne JLM, le discrédit du pouvoir et de la presse auprès des citoyens français font que ce qui se passe sur les scènes médiatiques a peu d’influence sur sa notoriété. Et comme il est beaucoup plus solide politiquement que ses followers, qu’il est très présent sur le terrain des luttes sociales et politiques, son image n’est guère entachée dans la REALITE. Sauf par les guignols qui fondent comme beaucoup ici leurs opinions sur les médias main stream qu’il confondent avec la REALITE .
      Ce qui ne veut pas dire que les batailles idéologique soient vaines.

        +1

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications