Les Crises Les Crises
16.juillet.202216.7.2022
Article LesCrises

L’UNION EUROPÉENNE ET LE SABOTAGE DE L’ÉTAT NOUS CONDUISENT DANS LE MUR – Frédéric Farah

Merci 456
J'envoie

Frédéric FARAH est économiste et enseignant à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est notamment l’auteur de « Fake State : l’impuissance organisée de l’État en France » et « Introduction inquiète à la Macron-économie » (avec Thomas Porcher). Il explique comment l’État s’est dépouillé de tous ses principaux leviers d’action politique et économique pour ne devenir qu’un simple gestionnaire au jour le jour de son impuissance. Cette lente déliquescence prend racine dans le tournant de la rigueur de 1983, et trouve sa manifestation la plus équivoque avec l’Union Européenne.

Après la crise sanitaire, et à l’heure où la guerre est de retour en Europe, la France devenue impuissante doit faire face à la multiplication des crises : inflation, remontée des taux, chute de l’euro etc. Que risque t-on ? C’est ce que nous allons voir dans cet entretien par Olivier Berruyer pour Élucid !

📍Voir notre analyse sur la remontée spectaculaire des taux ICI

▶ N’oubliez pas de vous abonner à la chaine Youtube Élucid pour ne rien louper (rapide, et gratuit), et de partager la vidéo si elle vous a plu, pour lui donner plus de visibilité !

Commentaire recommandé

Jean // 16.07.2022 à 13h56

On peut rajouter que, lorsque le conflit actuel s’étendra en Europe, la France n’aura même pas la maitrise de son armée qui passera sous commandement américain. Il ne serait pas étonnant que macron trouve en plus le moyen de « partager » notre dissuasion nucléaire et notre droit de veto au conseil de sécurité des nations unies. Jamais un président n’a à ce point bafoué les intérêts de notre pays et nous nous retrouvons, sans avoir perdu de guerre, dans la situation d’un pays sous occupation étrangère. Les américains ont pour habitude de fomenter des révolutions dans les pays ennemis, ne peut-on imaginer qu’ils aient aussi trouvé le moyen de prendre le contrôle des nations « amis ».

15 réactions et commentaires

  • Jean // 16.07.2022 à 13h56

    On peut rajouter que, lorsque le conflit actuel s’étendra en Europe, la France n’aura même pas la maitrise de son armée qui passera sous commandement américain. Il ne serait pas étonnant que macron trouve en plus le moyen de « partager » notre dissuasion nucléaire et notre droit de veto au conseil de sécurité des nations unies. Jamais un président n’a à ce point bafoué les intérêts de notre pays et nous nous retrouvons, sans avoir perdu de guerre, dans la situation d’un pays sous occupation étrangère. Les américains ont pour habitude de fomenter des révolutions dans les pays ennemis, ne peut-on imaginer qu’ils aient aussi trouvé le moyen de prendre le contrôle des nations « amis ».

      +40

    Alerter
    • antoniob // 17.07.2022 à 03h12

      l’armée française est déjà sous commandemant américain ….

      la manière dont les élites françaises sont devenues en trois mandats (Sarkozy-Hollande-Macron) une sorte de régime d’opérette est particulièrement ahurissante. Olivier Berruyer pourrait faire un dossier épais là-dessus, On se croirait dans un monde où la réalité serait par exemple les personnages des Guignols de l’info, qui n’auraient plus figure de satire mais représenteraient le monde vrai. Pincez-vous, vous ne pourrez pas vous réveiller, non ce n’est pas un cauchemar, vous êtes dedans c’est le réel.
      Les extraits diffusés du docu commandité par l’Elysée au sujet des comversations téléphoniques de Macron avec Poutine donnent la mesure de la bêtise crassissime du personnage Macron, de son inculture, son arrogance, et en fait une sournoiserie rare. Son numéro au G7 où il court en manches de chemise vers Biden est une scène de bétisier.
      Quant à Bruno Le Maire on ne pourrait pas faire une marionnette de Guignols, car il est impossible qu’une marionnette puisse caricaturer un personnage qui dépasse au naturel sa propre caricature.

      Désespérant hein?

        +27

      Alerter
    • Recits d’Yves // 17.07.2022 à 07h33

      Tout ce que vous dites est juste mais il faut comprendre le mobile avancé par EM qui justifie cela par la nécessité impérieuse selon lui de construire l’UE.
      Donc, selon lui, il s’agit en réalité d’un transfert des actifs stratégiques de la France vers l’UE pour participer à sa construction active.
      C’est aussi pour cela qu’EM n’est pas si critiqué que cela par les autres élites car c’est un projet, l’UE, dans lequel la plus part d’entres-elles se reconnaissent estimant que la France (et les français) sont un symbole d’une Histoire et d’une culture qu’ils haïssent.
      Pensez donc: l’utopie républicaine..

        +10

      Alerter
      • Jean // 17.07.2022 à 08h56

        @Recits d’Yves,

        Il semblerait que notre pays, au moins depuis la première guerre mondiale, soit handicapé par une élite dont l’incompétence et le manque de loyauté n’est plus a démontrer. Il est vrai que le projet républicain, de plus en plus remit en cause, n’enchante pas ceux qui voudraient que les gueux restent à leur place tout contribuant à un effort national auquel ceux qui se considèrent au-dessus des lois ne veulent plus participer. C’est cette scission entre le peuple et ceux qui le gouvernent qui explique à mon sens la lente déliquescence de notre nation. Aussi l’ennemi le plus dangereux que nous aurons à affronter, si notre pays doit être impliqué dans une guerre qui ne le concerne pas, sera comme lors des deux dernières guerres mondiales cette élite qui redoute moins la défaite que la victoire du peuple.

          +14

        Alerter
        • Patrick // 18.07.2022 à 09h32

          Je ne sais plus qui avait dit : »Les Français sont des lions dirigés par des ânes !!
          un général Allemand je crois.

            +2

          Alerter
          • step // 21.07.2022 à 18h01

            “le peuple est patriote, les bourgeois ne le sont plus” De gaulle (1963)

              +0

            Alerter
        • Recits d’Yves // 20.07.2022 à 00h09

          Je suis un utopiste républicain mais dans les faits les historiens ont démontré qu’il s’agissait avant-tout d’une Révolution visant à confisquer le pouvoir de l’aristocratie par la bourgeoisie qui avait au 17e vampirisée l’économie en France.
          Le peuple a été instrumentalisé (rarement associé) pour aider à la prise du pouvoir des bourgeois puis à le pérenniser motivé par son intérêt premier qui est moins celui de la France que celui de leur compte en banque. Le bourgeois, par essence, n’est pas patriote, tout au plus il peut être nationaliste mais ce qui compte en fin de compte reste ses comptes..
          Le Peuple lui, à force de défendre la Patrie n’a plus rien à prouver envers la République et la Nation.
          Cela est encore plus vrai avec la mondialisation.
          La question qui me taraude: A quel moment le Peuple remettra des barricades et sortira les pavés du sol?

            +2

          Alerter
    • pie vert // 18.07.2022 à 09h45

      « sans avoir perdu une guerre  »
      Vous croyez à la fable que les jeunes soldats américains sont venus risquer leurs vies en Europe en 1945 pour la liberté de ce continent ?
      Les Américains sont venus occuper les territoires antérieurement soumis par l’Allemagne Nazie.
      Notre sort fut meilleur qu’à l’Est, mais il ne s’agissait en aucun cas d’une souveraineté réelle,c’est assez évident.

        +4

      Alerter
      • Micheline.dumas // 19.07.2022 à 09h26

        Vous avez raison…de gaule qui aimait la france et les français avait compris l arnaque…il a eu du mal …mais il est arrivé a les virer de tas d enclaves… ( le poteau…et ailleurs…ou ils comptaient bien rester…

          +0

        Alerter
  • BA // 16.07.2022 à 14h51

    A propos de la corruption des élites françaises :

    A propos de la corporation des économistes :

    Des économistes payés par Uber : « Une partie importante de la profession dépend du patronat. »

    https://www.marianne.net/economie/des-economistes-payes-par-uber-une-partie-importante-de-la-profession-depend-du-patronat?

      +8

    Alerter
  • Myrkur34 // 16.07.2022 à 18h32

    Bienvenue dans la contée Française, colonie européenne avec pleins de schtroumpfs et de schtroumpfettes gentiment besogneux mais pas trop quand même car cela n’en vaut vraiment plus la peine avec le retour des grandes catastrophes, compagnies petites ou grandes et des 7 plaies d’Egypte ou d’ailleurs ainsi que des seigneuries, confréries, guildes et autres maladreries.
    Heureusement la nouvelle religion européenne nous promet et promeut le bonheur dans la sobriété concurrentielle, les voitures électriques, la lutte pour la vie entre les tiers états des 27 et la sainte onction perpétuelle grâce au ruissellement de menue monnaie et de rogatons publics afin de garder la santé et la ligne accessoirement. Mais les voies du Seigneur étant impénétrables, je ne m’autoriserai pas la moindre contestation au dogme européen et de son infaillibilité car ils ne nous veulent que notre bien , eux qui ont tout compris. Amen..

      +15

    Alerter
  • RIVIÈRE // 17.07.2022 à 08h36

    Oui, l’heure est grave et dans tous les domaines…
    Dans celui de la santé notamment, les services de la CPAM sont en train d’éplucher et de poursuivre les médecins qui ont osé soigner les malades Covid, alors que les directives de Big Pharma étaient de ne surtout pas prescrire les médicaments efficaces à disposition, afin de pousser massivement les citoyens apeurés vers les injections massives de substances thérapeutiques expérimentales.
    Dans la plus grande indifférence, ces médecins courageux subissent une injustice totale, simplement pour avoir pratiqué dans le respect du serment d’Hippocrate et ils sont loin de représenter la majorité.
    C’est encore une preuve de notre soumission aux États Unis et si nous ne réagissons pas, l’ensemble du corps médical Français sera dirigé par les grands laboratoires américains et nous aurons totalement perdu notre magnifique système de santé….

      +14

    Alerter
    • xc // 17.07.2022 à 14h47

      Quelques compléments, notamment vos sources; seraient les bienvenus.

        +3

      Alerter
  • RGT // 17.07.2022 à 09h16

    Quand je mentionne le terme « démocrassie », je pense systématiquement aux souhaits réels des populations (avoir de quoi vivre dignement et qu’on leur foute la paix) « mis en concurrence » avec les « élites bienfaisantes » nationales et €uropéennes qui quant à elles ne pensent qu’à leur propre survie et à la préservation de leurs intérêts au détriment de l’ensemble des « gueux ».

    Finalement, rien n’a changé depuis les « anciens régimes tant honnis » et même durant les pires époques les dirigeants et les « élites » ne se sont jamais comportés avec tant de mépris envers la population.

    Et il y avait toujours la possibilité pour les « gueux » en colère de marcher sur les châteaux (fortifiés ou pas) pour avec leurs fourches embrocher les « seigneurs » trop « indélicats ».

    Et si lesdits seigneurs se barricadaient dans leurs forteresses la population procédait à un blocus complet de la citadelle imprenable ce qui entraînait rapidement la la chute de celle-ci car ses résidents crevaient de faim.

    Désormais, dans les oligarchies internationales il est tout à fait possible pour les « dirigeants » de faire tirer la troupe sur la foule en colère tout en ayant la garantie, s’ils sont les vassaux de seigneurs puissants, de recevoir une aide extérieure qui leur permettra de continuer à préserver leur statut.

    Et pour les soutenir dans leur soif insatiable de profits il y a une pléthore « d’élus » et de « fonctionnaires » prêts à tout pour les satisfaire afin de conserver leur gagne-pain.

    Dans ce grand cirque tout le monde marche sur la gueule de ceux qui sont socialement plus bas.

    Quel progrès !!!

      +8

    Alerter
  • Patrick // 18.07.2022 à 10h37

    Il ne faut pas oublier une donnée essentielle : l’état n’est pas une divinité , l’état est un organisme qui dépend des hommes qui le dirigent et le font fonctionner, c’est son premier point faible. Son deuxième point faible est qu’il ne connait pas de sanctions , les décisions les plus absurdes seront toujours financés par l’argent du contribuable et la faillite ne viendra que trop tard pour arrêter la gabegie.
    Notre constitution est un des éléments qui garantissent cette toute puissance , cette capacité de nuisance et cette irresponsabilité. Le premier changement doit venir de là : restriction du périmètre de l’état , de la capacité d’endettement et de la possibilité de limiter les libertés des citoyens. Remettons l’état dans ses missions de base au service du citoyen.

      +3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications