Les Crises Les Crises

13 réactions et commentaires

  • coinfinger // 17.04.2015 à 03h36

    Je ne peux pas lire le billet , si je clique sur letitre ou le billet , çà m’adresse à laissez un commentaire ?

  • Laurent // 17.04.2015 à 06h26

    Il faut cliquer sur le lien, « le-bouc-emissaire » et ça ouvre un pdf. Bonne lecture

  • Laurent // 17.04.2015 à 08h12

    quelque chose comme cela n’aurait pas été mieux ?

    embed src= »http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2015/02/le-bouc-emissaire.pdf »type= »application/x-pdf »width= »800″ height= »600″/

    • V_Parlier // 17.04.2015 à 10h11

      C’est plus stylé mais çà rame, alors que la lecture d’un pdf ouvert déjà en entier donne plus de souplesse (expérience d’utilisateur, question de goût…).

  • Kolli // 17.04.2015 à 08h45

    Il est souvent intéressant de constater que l’Histoire des religions peut nous éclairer sur le fonctionnement de nos sociétés rationnelles et modernes. Existe t il une clef de compréhension entre l’oligarchie mondialisée et toute puissante et l’interprétation de certains textes ?

  • Rose du sud // 17.04.2015 à 09h29

    D’abord, le mythe d’Œdipe est bien mal interprété par ce philosophe.
    Dans les mythes antiques, la notion d’évolution humaine étant difficile à expliquer les inventeurs, c’est à dire les auteurs grecs ou Jésus-Christ (qui lui parlait en paraboles ou disait « comprenne qui pourra ») emploient un vocabulaire imagé.

    Il ne s’agit absolument pas de TUER son père, le père biologique qui a désiré la mère…..mais de tuer son langage ce qu’il dit parce qu’il n’a pas lui, évolué. Un fils désire évidemment différemment que son père mais le père infantile ou et très autoritaire veut que son fils l’imite..
    le fils doit donc toujours respecter son père qui le nourrit et l’aide par ailleurs mais doit faire ce qu’il désire sans tenir compte des souhaits de son père……
    Ensuite Œdipe n’épouse pas sa mère car Œdipe étant un mythe peut être une fille. (c’est pourquoi d’ailleurs les mauvais Psy ont un mal épouvantable à parler de l’évolution des filles toujours collées à leur mère!!)

    Quand une personne évolue et « tue le langage du père » elle commence vraiment à faire ce qu’elle aime et se rapproche inévitablement de sa mère dans les activités l’enfant qui évolue par exemple aime alors la musique comme sa mère ou le sport comme sa mère mais ne couche en rien dans son lit….Que de bêtises là dessus!!
    Ensuite, il faut faire absolument ce qu’on aime vraiment un mélange entre les activités du père et de la mère…et alors le personnage sort de la ville pour suivre son destin conduit par ses créations antérieurs c’est à dire Antigone.
    Exemple la mère est écrivain et veut que son fils le devienne…….
    le père est un grand sportif et veut que son fils le devienne.
    le fils s’il a bien évolué devient tout naturellement « journaliste-sportif »…
    C.Q.F.D.
    Ensuite les gens n’aiment pas celui ou ceux qui connaissent bien leur milieu, et veulent qu’il change et évolue, alors ils l’accusent de tous les maux, se contredisent mais ne changent rien. Celui qui voulait que les choses changent est innocent est toujours innocent de ce qu’on l’accuse, il ne peut que se soumettre, c’est le sens du sanctus qui veut dire » sacrifié »…

    Je l’ai vécu ce n’est pas drôle et il n’y a qu’une seule solution; « Partir de ce milieu de vie.
    Que devient le groupe?????Ou rien ne change du tout ou justement certains se sont mis à réfléchirir et font ce que disait le sujet haï alors qu’il n’est plus là.

    Personnellement je pense que les groupes « riches » ne voulant pas perdre leurs privilèges préfèrent toujours ne rien changer…Voyez Merkel et les autres…et je pense aussi que la Grèce sera obligée de sortir de l’Euro mais ce ne sera que sous l’injonction des privilégiés corrompus par leur toute puissance.

    Quant au Sacré ce n’est que l’envie bien humaine d’évoluer sentant que des forces qui nous dépassent nous permettent d’évoluer et de sortir du « fameux giron de la mère qui en fait est une véritable PRISON. On ne peut le faire qu’avec l’aide du vrai père mais celui-ci pas assez évolué il faudra trouver de l’aide auprès des repères…

  • yvan // 17.04.2015 à 09h51

    Lire le livre exceptionnel de Girard René « Le Bouc émissaire ».
    Un must dans une bibliothèque.

  • V_Parlier // 17.04.2015 à 10h07

    Décidément, le retour du paganisme comme solution contre la violence de l’humanité redevient un thème très à la mode (et là aussi très simpliste). L’homme cède à ses pulsions destructrices malgré ce qui lui est enseigné par le Christianisme (jugé donc inapproprié) ou certaines autres religions? Alors abandonnons tout et redonnons lui la possibilité de déchainer sa rage sur un nombre limité d’innocents pour masquer le problème. C’est bien de cela qu’il s’agit, non? Ou alors de résignation? En tout cas, si cette philosophie devient vraiment populaire comme un régulateur de conflits, on n’évitera certainement pas la fin du monde.

    • Rose du sud // 17.04.2015 à 10h24

      En effet, ce philosophe est resté bien TERRE à TERRE!

  • Alain // 17.04.2015 à 10h57

    Le bouc émissaire n’est pas un souffre douleur, c’est le bouc que l’on envoie aux dieux (par immolation) chargés de nos propres péchés pour expiation à notre place. Le bouc émissaire est donc celui que l’on charge de sa propre responsabilité pour en éviter les conséquences; le souffre douleur est celui que l’on fait souffrir simplement par amusement, sadisme ou tout autre raison non personnelle vis-à-vis de la victime

  • georges dubuis // 17.04.2015 à 22h10

    Diable, je ne sais pas pourquoi mais je pense au bouc émissaire…..de dettes, l’anonymat parfait pour un crime non moins parfait où tout le monde doit payer en se soumettant !

  • Afficher tous les commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charte de modérations des commentaires

Et recevez nos publications