Les Crises Les Crises
14.juin.201814.6.2018 // Les Crises

[Le Média] Macron : fausse Gauche Ricoeur, vraie Droite Ricard. Par Olivier Berruyer

Merci 209
J'envoie

Je profite de l’incroyable sortie d’Emmanuel Macron :

qui, je rappelle, a été tweetée par la Conseillère presse de l’Élysée, Sibeth Ndiaye, retweetée par lui (c’est dire comme ils en sont fiers !) :

pour vous conseiller le numéro du JT du Média d’hier, dont lequel je suis intervenu – et dans lequel je l’ai commentée, entre autres sujets :

Commentaire recommandé

MarcDacier // 14.06.2018 à 06h57

Emmanuel Macron ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît!

On tient un chef d’escadrille.
Si les pauvres restent pauvres ou tombent dans la pauvreté c’est, entre autre …
– Parce qu’il n’y pas d’emplois disponibles.
– Parce que les politiques menées sont totalement nulles et le fait d’incompétents cosmiques.
– Les mesures d’accompagnement et de formations inutiles foisonnent

S’il cherche d’autres secteurs où on met, selon son expression, un “pognon de dingue” …
on peut lui en citer un certain nombre sans trop chercher, dont le statut social des députés et sénateurs, les forces déployées en Syrie, le CICE, le pseudo statut de “première dame” fictive …

Faudrait lancer un concours :
“Toi aussi, apprends à EM ce qui coûte un pognon de dingue’ …

144 réactions et commentaires

  • Rond // 14.06.2018 à 06h47

    Notre bellâtre vient de découvrir qu’en mettant une bougie sous le chaudron, l’eau est à peine tiède. Encore un petit effort et il découvrira pourquoi, peu après cette eau se refroidit. Peut-être faudra-t-il lui suggérer qu’en plus, il n’y a pas de bougie pour tout le monde … ou presque …

     32

    Alerter
    • Rond // 14.06.2018 à 07h11

      On aura compris que je ne visais pas Olivier.

       6

      Alerter
    • Boris // 14.06.2018 à 12h33

      750 milliards, 15% des prestations sociales payées dans le monde… ce n’est pas une bougie, c’est un cierge pascal, que dis-je, un chalumeau !

       0

      Alerter
      • Soizic // 14.06.2018 à 17h45

        Attention, cette somme énorme inclut les prestations versées qui sont financées directement par les cotisations sur la fiche de paie (comme les prestations chômage, assurance maladie etc…)!!! Ce n’est donc pas une aide de l’Etat à proprement parler.
        Le budget de couverture des minimas sociaux ( RSA, AAH, ASPA .. + APL+ allocations familiales et aides à l’enfance) ne font plus qu’ environ 60/65 milliards.

         25

        Alerter
        • Greg // 16.06.2018 à 04h31

          Merci Soïzic on ne le rappellera jamais assez.

          Macron va tout droit vers une réduction des cotisations sociales pour « libérer le pouvoir d’achat » et ouvrir au privé la médecine. Parce que ça marche tellement mieux ….

           0

          Alerter
        • Patrick // 16.06.2018 à 10h53

          N’oubliez pas que l’état ne paie rien .. c’est toujours avec votre pognon que ça se passe même ( et surtout ) quand on ne vous pas demandé votre avis.

           2

          Alerter
        • marcel dugenoux // 18.06.2018 à 14h31

          Ce qu’il a surtout c’est que la moitié de la somme évoquée correspond à des prestations de retraites !…tous les retraités apprécieront : c’est un hold-up qui se prépare !

           1

          Alerter
    • libraire // 14.06.2018 à 13h54

      Ceci pour faire le buzz sur les médias (et mesurer le degré de réactions négatives)
      La vaisselle a 500 000 idem (Ce qui vaut mieux que 10 000 pour de la merdinechina et fait vivre une boite française)
      Pendant ce temps qui parle de la loi sur la SNCF et de la loi sur le secret des affaires……?
      Pas les idiots utiles en tout cas!

       9

      Alerter
  • MarcDacier // 14.06.2018 à 06h57

    Emmanuel Macron ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît!

    On tient un chef d’escadrille.
    Si les pauvres restent pauvres ou tombent dans la pauvreté c’est, entre autre …
    – Parce qu’il n’y pas d’emplois disponibles.
    – Parce que les politiques menées sont totalement nulles et le fait d’incompétents cosmiques.
    – Les mesures d’accompagnement et de formations inutiles foisonnent

    S’il cherche d’autres secteurs où on met, selon son expression, un “pognon de dingue” …
    on peut lui en citer un certain nombre sans trop chercher, dont le statut social des députés et sénateurs, les forces déployées en Syrie, le CICE, le pseudo statut de “première dame” fictive …

    Faudrait lancer un concours :
    “Toi aussi, apprends à EM ce qui coûte un pognon de dingue’ …

     124

    Alerter
    • Aquitanis // 14.06.2018 à 07h50

      La vaisselle à 1/2 Million !

       15

      Alerter
    • Bibendum // 14.06.2018 à 09h15

      Heu… La charge de la dette, avec 41 milliards d’intérêts à payer aux gentilles banques qui généreusement nous autorisent à rouler cette dette sur du court terme ?

      Pour comparaison, le premier poste de dépense est l’éducation nationale avec 51 milliards hors contribution aux pensions de l’état et 71 milliards avec ces contributions.

      La dette d’État se monte à 98℅ du PIB et devrait passer à 99℅ avec les comptes du second trimestre.

      Pourquoi l’éducation nationale ne m’a pas appris à faire voleur… Oups, lapsus, à faire banquier ? Je sais très bien voler… Oups, re lapsus, je sais très bien compter.

      D’ailleurs le propre du banquier c’est de compter sur nous, nous le valons bien.

      Hausse des taux de la FED hier. Aujourd’hui la BCE devrait annoncer la fin des QE. Hausse des taux en perspective ?

      Tout va très bien se passer…

       31

      Alerter
      • Philvar // 14.06.2018 à 17h47

        La dette n’est pas du fait des banques et les intérêts ne vont pas à elles, mais bien à nos préteurs : Livret A, Cies d’assurances, caisses de retraites et les restes la BCE qui crée cette monnaie(de singe) ex nihilo. Non les banque se rénumèrent sur les frais de plus en plus importants qu’elles prennent sur la gestion de nos comptes et une peu sur les prêts aux entreprises et aux particuliers – dont une bonne part des taux couvre les risques de non remboursements des créances douteuses. Attaquer les banques ressemble à une fumée cachant de très nombreuses dépenses de l’état, de la sécu et des situations privilégiées de certains “garantie des retraites des fonctionnaires et assimilés, non couvertes par de cotisations”. Ces sommes sont énormes (2/3.000 milliards) et n’étant pas provisionnées ne font pas partie de la dette affichée de l’état. Elles sont quand mêmes dues !

         1

        Alerter
        • Bibendum // 14.06.2018 à 19h22

          Là veuillez m’excuser mais je suis en mode plantage. Mon système cognitif se heurte à une boucle redondante. Je vais devoir faire un “reset” et je reviens relire votre post riche en variables d’ajustement.

          Je vais profiter de cette petite absence pour ouvrir un livret A dans l’espoir de capter une partie des 41 milliards que les banques ne nous prennent pas…

          Merci pour l’info 🙂

           11

          Alerter
          • Patrick // 16.06.2018 à 10h55

            La dette de l’état c’est aussi ce qui rémunère votre assurance-vie … jusqu’au jour où l’état dira qu’il n’a pas les moyens de rembourser.

             0

            Alerter
        • WASTERLAIN // 14.06.2018 à 20h08

          Ceci n’est pas exact !
          Quand vous faites un dépôt à la banque, ça lui permet de prêter en gros 9 fois plus.
          Exemple, avec 100 euros apportés à votre banque, elle prête 900.
          En clair, elle vous rémunère 75 cents et prête entre 2 et 4% au minimum, faisons donc une moyenne de 3%, ce qui lui fait 27 euros de rémunération sur un argent qu’elle a fabriqué au départ de presque rien (vos 100 euros).
          Mais le calcul n’est pas encore exact, car des 900 euros, une partie va revenir sur les comptes de cette banque. Le prêt ayant servi à faire des achats, où va l’argent payé au vendeur ?…
          Et au delà de la couverture du “risque”, j’aimerais connaître quel est le montant des impayés par rapport aux intérêts perçus (en contant les intérêts, les intérêts de retard, les intérêts des intérêts, les agios, etc…

          « Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin »

          Henry Ford (fondateur de la Ford Motor Cie)

           22

          Alerter
          • Bibendum // 14.06.2018 à 20h33

            Merci WASTERLAIN d’être venu à mon secours, je manquais de ressource sur ce coup là 🙁

            Sinon je me permets une petite troncature orwellienne de votre citation de Ford 🙂

            « Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système”

            Henry Ford-Wasterlain-Bibendum (analyse critique)

             3

            Alerter
            • WASTERLAIN // 14.06.2018 à 21h49

              Et encore, je n’ai pas évoqué la cerise sur le gâteau qu’est le QE pratiqué par la BCE qui a permis aux banques de se financer à un taux quasi nul pour prêter ensuite aux états à des taux variant entre 1,5% et 7,5% selon le pays, au lieu de les financer directement ! Une façon discrète de boucher le trou des banques qu’elles ont creusé avec notre argent en jouant au Monopoly de l’économie mondiale financiarisée.
              On ne saura jamais pourquoi la BCE n’a pas prêté directement aux pays membres. Et ceux qui prétendent le savoir sont traités de conspirationnistes propagateurs de fausses nouvelles. Heureusement, les lois sur les fake arrivent dans tous les pays pour les faire taire, des fois qu’ils pourraient influencer le résultat des élections ! ! !
              Sur ce coup fumant/eux, à mon tour de paraphraser Henry Ford : « Il est une chance que les populations des pays européens… »

               18

              Alerter
            • Bibendum // 14.06.2018 à 22h19

              Alors permettez moi de paraphraser la paraphrase, maintenant que le vulgum pecus a déserté les lieux de l’Agora pour laisser place aux vrais esprits, les grands que nous sommes… 🙂

              “Une chance” Emanuel Macron* Jupiter en 2018.

              *Résident de la frence, sise pas-laid de l’Élysée, est-lu dans les médias et usurpateur du sens.

              Sur ce, j’ai marqué 20 points* aujourd’hui. Je m’efface dans la nature de Gaïa 🙂

              *C’est fou la politique

              Bibendum: provocateur démissionnaire

               4

              Alerter
            • Patrick // 16.06.2018 à 10h59

              La BCE n’a pas le droit de prêter aux états membres , normalement ça permet d’éviter la cavalerie et d’éviter la faillite parce que les états ne rembourseront jamais.
              Mais !!! parce qu’il y a un mais !! la BCE est en train de racheter les dettes d’états aux banques , via les banques centrales de chaque pays.

              Donc la dette de l’état est de plus en plus détenue par ces odieux capitalistes que sont la banque de France et les citoyens ayant imprudemment mis leurs économies dans un livret A ou de l’assurance-vie.

               0

              Alerter
            • WASTERLAIN // 17.06.2018 à 12h26

              @ Patrick !
              Vous omettez quelques détails :
              1°) l’argument de la cavalerie à été utilisé pour empêchez les banques centrales de financer leur état à taux zéro et les obliger à se financer sur le “marché”. Ce qui fait que depuis les années 70, l’endettement des états s’est fortement aggravé à cause de la charge des intérêts.
              2°) c’est qu’au passage les banque se sucrent sur la dette.
              3) Si la BCE rachète bien la dette des états, il ne faut pas oublié qu’elle reste au compte de la banque centrale de chaque pays…
              4) Quid en cas de sortie de l’euro ? Cette dette sera-t-elle transformée automatiquement dans la nouvelle monnaie selon la même parité ou pas. En clair, si on en revenait au franc, 100 € dus dans ce système deviendront-ils 100 francs ?
              5) Je ne vois pas ce que vient faire le livret A dans cette affaire, pouvez-vous m’expliquer par quel mécanisme la dette de l’État peut-elle interférer sur les dépôts des livrets A.
              6°) Enfin, je me permets de faire remarquer que le financement des États sur les marchés n’a pas empêché les défauts de paiement, l’exemple le plus célèbre qui me vient à l’esprit étant l’Argentine.

               0

              Alerter
          • LA ROQUE // 14.06.2018 à 23h42

            @ Wasterlain.
            Le coefficient multiplicateur des banques est d’environ 6.5.Ceci dit un nombre croissant de publications académiques nuancent voire rejettent aujourd’hui la validité de cette théorie, et avancent que les banques privées n’ont pas besoin de mobiliser des réserves en amont de l’émission d’un crédit. Autrement dit, les banques créent bien de la monnaie en émettant des crédits, mais cette création monétaire n’est pas contrainte par l’existence d’un taux de réserves obligatoires. Il n’y a donc pas non plus d’« effet multiplicateur de crédit ». En effet, le FMI explique :

            Les banques centrales modernes poursuivent des objectifs de taux d’intérêts et doivent fournir autant de réserves que le système bancaire en demande pour ces objectifs. Ce fait va à l’encontre de la très populaire théorie bancaire du multiplicateur de dépôts, qui explique que les banques font des prêts en multipliant à répétition un montant initial de réserves de monnaies (monnaie centrale).
            Les banques centrales ont en fait une influence indirecte par les taux d’intérêt. Elles contrôlent le montant de monnaie de cette façon et aussi grâce à des normes prudentielles.

             1

            Alerter
            • WASTERLAIN // 15.06.2018 à 06h49

              Donc, si j’ai bien compris, d’après vous les banques ne prêtent que l’argent des dépôts ? Est-ce bien ça que vous voulez dire ?
              Remettez-vous en cause l’existence du système des réserves fractionnaires ?

               0

              Alerter
            • LA ROQUE // 15.06.2018 à 08h06

              @Waterlain

              “Donc, si j’ai bien compris, d’après vous les banques ne prêtent que l’argent des dépôts”
              Non vous avez mal compris.
              D’après cette vision les banques créent bien de la monnaie en émettant des crédits, mais cette création monétaire n’est pas contrainte par l’existence d’un taux de réserves obligatoires.
              De toute façon le montant des réserves obligatoire est de seulement 1%…

               1

              Alerter
            • WASTERLAIN // 15.06.2018 à 08h48

              Merci pour cette explication.
              Donc il n’y aurait plus de réserve fractionnaire parce que si 10% ce n’est pas grand-chose, 1% c’est du pipi de chat ! Bon dieu ! Le jour ou tout ça va s’effondrer ça va faire mal… …Les règles prudentielles adoptées par Bâle 3 n’étaient-elles pas destinées entre autres à augmenter le ratio cash par rapport à l’exposition des banques (prêts, titres, etc…) ?

               2

              Alerter
            • LA ROQUE // 15.06.2018 à 14h24

              Les règles prudentielles adoptées par Bâle 3 n’étaient-elles pas destinées entre autres à augmenter le ratio cash par rapport à l’exposition des banques (prêts, titres, etc…) ?
              Oui tout à fait mais il faut garder à l’esprit que les banques ne font pas que des crédits à la conso.Le gros problème des banques lors de la crise de 2007 venait de leurs expositions sur les produits dérivés et de la mauvaise qualité de leurs fonds propres. C’est surtout sur ce point que le Bâle 3 intervient en intervenant entre autres sur la pondération des actifs. Ce qui pour moi ne change rien à la fragilité du systeme bancaire.

               0

              Alerter
            • bebebebe // 15.06.2018 à 19h47

              ça me manque ce genre d’article sur ce blog… Trop de politique / relations internationales ces derniers temps

               1

              Alerter
    • Julien // 15.06.2018 à 03h49

      Comme disait un candidat gaulliste à l’élection présidentielle (qui a fait moins de 1%), Macron c’est « provocation et paillasson » : dur avec les faibles et doux avec les forts.

      Pourquoi se priverait-il de tout oser ?

      Les gueux ne sortent pas les fourches !

      Les raisons ? Voir l’excellent documentaire « Propaganda » diffusé sur ARTE et relayé sur ce site (à compléter par « Vous êtes libre »).

      Donc on peut continuer d’élargir le passage déjà bien ramoné par les prédécesseurs. A sec.

      Le pire ? Les gueux aiment ça…

       8

      Alerter
    • MarcDacier // 15.06.2018 à 15h24

      À ajouter sur la petite liste de ce qui coûte un “pognon de dingue”:
      Emmanuel Macron utilise le Falcon présidentiel pour un déplacement de 110 kilomètres
      https://www.francebleu.fr/infos/politique/emmanuel-macron-utilise-le-falcon-presidentiel-pour-un-deplacement-de-110-kilometres-1529039838

       4

      Alerter
  • DUGUESCLIN // 14.06.2018 à 07h19

    Responsabiliser le peuple, c’est une bonne idée. Mais quand le peuple veut prendre ses responsabilités et tente de se faire entendre, les politiques deviennent sourds et passent outre les référendums, les abstentions massives, parce que le peuple à un défaut, c’est celui d’être populiste.
    On veut un peuple responsable pour le “pognon” mais on l’empêche de l’être quand il veut choisir son destin.
    Ceux qui vendent nos industries à des étrangers apatrides au nom de la mondialisation, feraient bien de se demander dans les mains de qui passe tout le pognon, le nôtre.
    Si nos gouvernants défendaient nos intérêts, il y aurait moins de pognon à dépenser pour maintenir à flot les laissés pour compte. Se plaindre de ce que l’on créé suite au formatage style “young leader” de nos “élus” c’est un comble.
    Macron découvre que la création de la misère commence à couter cher.

     82

    Alerter
    • Suzanne // 14.06.2018 à 08h52

      Mais oui, très intéressant ! Et ça résonne, je me suis fait la même réflexion, tout le monde est en train de sombrer en fait, et oui, fabriquer des pauvres qui ne produisent pas, ça coûte très très cher. Je suis persuadée que Macron est sincère dans ses phrases là-dessus. Qu’il est scandalisé du poids financier du peuple quand on empêche celui-ci d’être productif. Ben il va falloir qu’il s’habitue, parce que ça ne risque pas de s’arrêter.
      Créer du chômage, ça détruit un pays et ça coûte une fortune.
      Créer des étudiants qui, dans le système actuel, sont formatés pour ne pas apprendre, ça détruit aussi, peut-être encore plus parce que c’est l’avenir.
      Est-ce voulu? Ou juste une conséquence du système?

       38

      Alerter
    • Wakizashi // 14.06.2018 à 11h44

      @ Duguesclin

      “Ceux qui vendent nos industries à des étrangers apatrides au nom de la mondialisation, feraient bien de se demander dans les mains de qui passe tout le pognon, le nôtre.”

      Ils s’en foutent complètement, vous pissez dans un violon mon cher…

       13

      Alerter
    • Eric83 // 14.06.2018 à 13h50

      “Ceux qui vendent nos industries à des étrangers apatrides au nom de la mondialisation…”.

      Comme vous êtes dur Duguesclin ! Le “visionnaire” Macron, propulsé alors Ministre de “l’économie” par Hollande, a choisi de vendre Alstom à General Electric à la place de Siemens. Cette vente et ce choix étaient très contestés mais le “visionnaire” Macron a eu le dernier mot. C’était déjà un scandale et ça l’est d’autant plus que GE vient d’annoncer que la multinationale ne créera pas les 1 000 emplois nets promis à fin 2018 !

      Qu’est-ce que l’ont dit ? MERCI MACRON.

      https://www.romandie.com/news/Alstom-General-Electric-ne-tiendra-pas-ses-engagements-en-termes-d-emploi/927489.rom

       16

      Alerter
      • DUGUESCLIN // 14.06.2018 à 19h09

        Eric83
        Eh! Oui ! C’est bien ça.
        Wakizashi
        Eux, ils s’en foutent. Mais pas moi. En tant que peuple, la moutarde me monte au nez et je ne suis pas seul. Pour tout dire, “ils commencent à me les briser menu”.
        En attendant, pour me consoler un peu, la Russie a battu l’Arabie saoudite 5-0.

         8

        Alerter
        • Wakizashi // 15.06.2018 à 07h59

          Je vous comprends, mais malheureusement vous n’êtes pas le peuple ; vous n’êtes qu’une infime partie de celui-ci (un soixante quatre millionième environ). Or le peuple en question, dans son expression collective, a porté au pouvoir notre ami Jupiter. Dénoncer les abus de pouvoir et les vampires qui commettent ces abus, c’est légitime ; mais le premier responsable est le peuple lui-même, qui a beau râler régulièrement, est assez puéril pour élire les gens qu’il passe sa vie à dénoncer ensuite. A croire que c’est un jeu…

          Autrement dit, pour reprendre un adage ne datant pas d’hier, les peuples ont les gouvernements qu’ils méritent. J’ajouterais que les gouvernements sont le reflet de la conscience collective des pays qu’ils gouvernent.

           5

          Alerter
          • Suzanne // 15.06.2018 à 09h07

            Faux, archi-faux, tout ça. Le peuple n’a pas porté Macron au pouvoir. Le peuple s’est fait voler l’élection, par l’utilisation du FN, et par le matraquage médiatique.

             6

            Alerter
            • Wakizashi // 15.06.2018 à 14h15

              Plus de 8 millions de voix au 1er tour pour Jupiter, plus de 20 millions au second tour… je croyais que c’était des voix d’électeurs français. On m’aurait menti ?

              Personne n’est allé mettre un pistolet sur la tempe des millions de personnes qui ont glissé un bulletin Macron dans l’urne. Les excuses de l’épouvantail FN ou de la comédie médiatique est une tarte à la crème qui n’aboutit qu’à une seule chose : déresponsabiliser le peuple. C’est pourquoi j’ai un peu de mal à comprendre que l’on s’étonne de recueillir les fruits de notre irresponsabilité.

               1

              Alerter
            • step // 15.06.2018 à 15h06

              @wakizashi:
              “Personne n’est allé mettre un pistolet sur la tempe des millions de personnes qui ont glissé un bulletin Macron dans l’urne”. Le pistolet était une marque pourtant bien connue des braquages électoraux : Le pen.

              J’en connais bien moins qui on dit ” hé bien tirez, qu’on crève l’abcès.” que ceux qui ont finit à genoux devant le bulletin macron … et qui s’en bouffent les doigts à ce jour.

               4

              Alerter
            • Patrick // 16.06.2018 à 11h04

              La CGT et la FNSEA ont appelé à voter Macron pour lutter contre la bête immonde !! ça me fait plaisir de les voir se faire botter le c… par les temps qui courent.

              La seule solution aurait été de renverser la table , surtout que le FN n’aurait jamais eu la majorité à l’assemblée.

               2

              Alerter
            • lvzor // 16.06.2018 à 21h14

              “Faux, archi-faux, tout ça. Le peuple n’a pas porté Macron au pouvoir. Le peuple s’est fait voler l’élection, par l’utilisation du FN, et par le matraquage médiatique.”

              Que voulez-vous dire? Que ce sont le FN et les medias qui ont élu micron, ou que le peuple est majoritairement très con?

              J’essaie de comprendre votre argument…

               1

              Alerter
    • Tepavac // 14.06.2018 à 19h37

      Tout ceci est voulu Duguesclin,
      Croire que nous sommes face à des idiots C’est se bercer de douces et amères illusions.
      Même OB, en dépit de son énoncé de la situation internationale et nationale, accepte de croire, mollement il est vrais, que nous serions face à des incapables.
      Alors que tous les mouvements démontrent de plus en plus un ordre de bataille dissimulé.

      Tout ceci, la situation actuelle provient du “pacte” de breton wood, lorsque des stratèges ont imaginer prendre le contrôle des ressources vitales a crédit….
      Cela aurait pu marcher, mais voilà on a perdu et on se retrouve avec une dette dont la seule issue est soit un appauvrissement général des populations dites occidentales pendant quelques décennies, soit une guerre qui ne pourra être que mondial.

      Je dis cela, je dis rien….

       7

      Alerter
      • WASTERLAIN // 14.06.2018 à 20h40

        Les accords de Bretton woods ont consacré la vision économique de John Maynard Keynes qui était pour l’interventionnisme de l’État pour la relance économique lors de crises et pour les investissements des infrastructures. La banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et le Fonds monétaire international (FMI) étaient destinés à ces interventions au niveau multinational.
        Tout ce que combattait Friedrich Hayek dont le disciple le plus célèbre était Milton Friedman qui promouvra l’école de Chicago et ses Chicago boys qui œuvrèrent pour le plus grand malheur de leur population dans les dictatures sud-américaines dans un premier temps, dans le reste du monde par la suite !
        Mais l’enfer est pavé de bonnes intentions et le dévoiement des institutions de Brettons Woods commença avec le décrochage du dollar de l’or en aout 1971, ce qui entre parenthèses permit aux USA de faire payer la guerre du Vietnam par le reste du monde et consacra définitivement le pétrodollar. On connaît la suite avec les ajustements structurels imposés pour l’Europe par la fameuse troïka (Banque centrale européenne, la Commission européenne et le Fonds monétaire international).

        Désolé pour ce raccourci, mais difficile de faire plus dans le cadre d’un post sur les crises.

         10

        Alerter
        • Patrick // 16.06.2018 à 11h06

          Keynes !!! eh ben oui, ça ne marche pas.
          Nixon a envoyé les accords aux orties c’est bien parce que taux fixe or/dollar était intenable et en plus que l’investissement public et vertueux ( parce que public ) n’est qu’une chimère.

          A l’époque , une once d’or valait 35$ , elle est à 1300$ en ce moment. Les états ne vivent qu’en appauvrissant les populations.

          En plus , il ne faut pas exagérer sur le rôle de Friedman en Amérique du Sud , il a juste donné quelques conseils pour sortir de l’ornière socialiste.

           0

          Alerter
          • lvzor // 16.06.2018 à 21h18

            J’imagine que la mort de Pinochet et celle de Videla vous ont beaucoup affecté… Vous ne semblez pas en être remis.

             4

            Alerter
          • WASTERLAIN // 17.06.2018 à 12h33

            “En plus , il ne faut pas exagérer sur le rôle de Friedman en Amérique du Sud , il a juste donné quelques conseils pour sortir de l’ornière socialiste.”
            Ben voyons !
            Vous allez peut-être pouvoir vous réjouir du fait que les chicago-boys vont sortir le Venezuela de “l’ornière” socialiste si les USA réussissent leur énième régime change en Amérique Centrale et du Sud.
            Quelques conseils ! Fallait l’oser celle-là !
            En tout cas, le système de l’offre actuel marche moins bien que celui de Keynes qui a permis en partie aux USA de sortir de la crise de 29 et débouché sur les 30 glorieuses après la deuxième guerre mondiale.

             1

            Alerter
  • Cgrotex // 14.06.2018 à 07h19

    Le premier ministre Emmanuel Macron arrive déjà à bout de souffle au bout d’un an seulement ! Il va devenir tellement impopulaire que le Président de la République devra changer de premier ministre assez vite…

     11

    Alerter
    • Cgrotex // 14.06.2018 à 08h28

      Sinon , qui regarde encore la chaine “Le Média” ?
      A regarder le nombre de vu sur Youtube , pas grand monde…
      Étonnant ? je pense pas , cette chaine est beaucoup trop Parisienne , hédoniste , soumise à un parti et finalement très peu souverainiste…
      Malgré des invitées parfois très intéressants , la mayonnaise ne prend pas.

       5

      Alerter
      • Suzanne // 14.06.2018 à 08h45

        Pas d’accord, je n’aimais pas tellement au début, mais maintenant il y a de vraies pépites : certains journalistes sont excellents (les reportages sur l’Europe par ex), Aude Lancelin n’en parlons pas, ses entretiens et débats sont magnifiques. j’ai découvert Alain Deneault grâce à elle par exemple, il faut absolument le faire entendre ou lire ici. Et même les émissions pour enfant sont super 🙂
        Le parti, c’est la FI? Ou bien? Si oui, on n’en entend presque jamais parler. La seule chose qu’on peut dire, c’est que le Media est résolument dans l’opposition à Macron, mais sinon c’est tout. Et encore, il y a des interview de gens de LREM ou du Figaro.
        Donc si si le Media il faut le regarder, absolument. Cela change tellement de la soupe habituelle des mainstream que c’est rafraichissant.

         38

        Alerter
        • Suzanne // 14.06.2018 à 08h54

          J’ajoute aussi pour les stats, qu’il me semble (d’après ce qu’ils me disent) que beaucoup de socios regardent directement sur le site et pas sur youtube.

           21

          Alerter
      • Jaccas // 14.06.2018 à 09h48

        Qui regarde ? Moi par exemple sans rater un seul journal ni une seule émission !

         16

        Alerter
      • Bounef // 14.06.2018 à 11h07

        C’est du grand n’importe quoi cette critique du Média et je vous mets au défi d’apporter la moindre preuve de parisianisme, d’hédonisme ou d’inféodation à la FI.

        J’apprécie le Média, même si bien sûr il n’est pas parfait, parce qu’il apporte un regard tout à fait différent sur ce qui se passe en France et dans le monde. Ses journalistes sont tout à fait remarquables et prennent le temps de traiter les sujets en profondeur.
        Après des débuts compliqués, avec une présentatrice qui n’était pas à sa place, je suis devenu accroc au journal et n’en rate pas un. Les autres émissions présentées par le Média sont originales et de grande qualité.

         18

        Alerter
        • cgrotex // 14.06.2018 à 12h51

          Je me pose juste la question pourquoi de si faible audience et pourquoi elle chute. Je regarde moi Aussi certaines émissions , dont une que je trouve exceptionnel (DLGDL) . Mais je constate que la mayonnaise ne prend pas. Oui je trouve dans l’ensemble la chaîne trop parisienne et hédoniste et j’aimerai bien connaître la sociologie des socios. Personnellement, j’aimerai un mixage entre le Média et Polony tv.

           2

          Alerter
      • Ellilou // 14.06.2018 à 12h42

        Comme d’autres ici je regarde régulièrement le journal et les émissions du Média.
        Je trouve vos critiques injustes et infondées et les qualificatifs que vous lui accolés sont particulièrement mal choisis. L’intervention hier de Monsieur Berruyer était plus qu’intéressante et bienvenue.
        J’étais agréablement surprise de voir qu’il était leur invité tout au long du journal pour commenter, avec l’excellent Théophile Kouamouo, l’actualité.

         10

        Alerter
        • Emmanuel38 // 14.06.2018 à 18h21

          Bonjour,
          Je suis aussi un “abonné” au Média. Puisque l’on parle de l’intervention d’Olivier Berruyer, accepterait-il la recommandation d’essayer de parler un tout petit peu moins vite? Tous les auditeurs ne sont pas des perdreaux de l’année.
          Ce sera dur, mais merci d’avance pour tout effort en ce sens.

           3

          Alerter
    • Brigitte // 14.06.2018 à 21h22

      Ce n’est pas l’affaire Alstom-GE qui va redonner du lustre à notre président. Gros jean comme devant….L’état français c’est la crème des crèmes, qui mérite juste d’être renversé!
      Mais pour ça, il faudrait d’abord que OB soit invité au JT par Sophie Lapix…..

       0

      Alerter
  • wuwei // 14.06.2018 à 07h22

    “En français, de nombreux qualificatifs réfèrent à l’intelligence ou au manque d’intelligence. On parle d’une personne intelligente, fine, lucide, sage, judicieuse, futée, rusée, douée, raisonnable, brillante, géniale, talentueuse, perspicace, pertinente, sensée, etc. Ou au contraire on qualifie la personne manquant d’intelligence d’ignorante, bête, stupide, idiote, débile, retardée, déraisonnable, simple, sotte, insensée, etc.”

    D’après toi à laquelle des deux catégories correspond le mieux le jeune paltoquet arrogant ?

     12

    Alerter
    • Alfred // 14.06.2018 à 07h35

      En toute sympathie, en vous rappelant qu’il n’y a eu aucun mensonge sur le produit (le “proooiiojjjjeeeeet” avait été clairement annoncé, même en creux), à quelle catégorie pensez vous qu’appartiennent ceux qui l’ont élu ou laissé élire? Il ne reste plus qu’à boire la coupe de la betise et de la couardise jusqu’à la lie.

       40

      Alerter
      • wuwei // 14.06.2018 à 18h25

        En effet il n’y a au aucun mensonge sur le produit et on peut même dire qu’il remplit tellement bien son rôle que s’il existait un “oscar” du meilleur valet du capitalisme il l’obtiendrait haut la main. Par contre dans mon message je mets l’accent sur la prétendue intelligence du bonhomme et là hormis les groupies énamourées, les adorateurs béats et les cireurs de pompes zélés je n’en vois pas la moindre lueur sinon à considérer que de faire taper sur les salariés, les étudiants et les migrants en soit la quintessence.

         5

        Alerter
      • Patrick // 16.06.2018 à 11h13

        il n’y a pas eu de mensonges, il fait ce qu’il a dit et ceux qui ont voté pour lui n’ont plus qu’à accepter !!
        même si je pense que Macron et LREM sont des escroqueries depuis le début , ils font ce qu’ils ont dit.

         0

        Alerter
  • BA // 14.06.2018 à 07h43

    Mercredi 13 juin, le Canard Enchaîné révèle que Brigitte Macron et Emmanuel Macron ont commandé un nouveau service de table pour le Palais de l’Elysée. Les contribuables français vont devoir payer 500 000 euros !

    Article du Canard Enchaîné, page 2  :

    « La douloureuse devrait atteindre, voire dépasser, le demi-million d’euros, au vu des tarifs courants affichés par la manufacture de Sèvres (dont les comptes sont juste à l’équilibre). Soit 400 euros pièce pour les assiettes les plus simples, et à partir de 500 euros pièce pour les modèles contemporains. A ces prix-là, ce sont les comptables publics qui ne se sentent pas bien dans leurs assiettes. »

     19

    Alerter
    • Philvar // 14.06.2018 à 18h02

      La manufacture de Sèvre aurait-elle délocalisé en Chine ? Ou serait-ce des travailleurs français qui y œuvreraient ? Et un ouvrage de cette magnifique manufacture (P.M. travail fait main !) n’enrichirait-elle pas le patrimoine national ? Et les même hurleraient si elle fermait et ajoutait des milliers de chômeurs aux quelques-uns existant ! Ah ! Les cons !

       2

      Alerter
  • Aquitanis // 14.06.2018 à 07h46

    Et la vaisselle de l’ Élysée, elle ne coûte pas ” pognon dingue ” ? non ?
    https://www.ledauphine.com/france-monde/2018/06/13/un-demi-million-d-euros-la-tres-chere-vaisselle-de-l-elysee

    Les aides sociales même si elles ne réglent pas tout et ne sont pas forcement la panacée, ont au moins le mérite que notre société ne devienne pas une société à l’ américaine où le pauvre chômeur non Indemnisé n’ a plus d’ autre moyen pour béqueter que de voler voire tuer…

     17

    Alerter
  • Petite maison // 14.06.2018 à 07h48

    N’êtes vous pas choquer par la forme de ce message ? Notre cher président s exprime avec un langage peu châtié, de la même manière que dans un conseil d’administration. Nom
    de dieu, il parle de ces concitoyens qui souffrent, pas de la dernière campagne de pub de moulinex!
    Son hubris est terrifiant !

     40

    Alerter
    • Sandrine // 14.06.2018 à 09h41

      Je suis comme vous choquée par la forme des interventions publiques de Macron. Déjà j’avais été choquée par son allocution lors de la naturalisation d’un demandeur d’asile qui avait sauvé un enfant. Tout ce que Macron a été « foutu » de dire à ce nouveau citoyen devenu français par grâce présidentielle , c’est «alors il était comment le petit quand vous l’avez sauvé? ». Le jeune Africain était choqué par la platitude du propos, ça se voyait ; il a répondu « ben, il pleurait… » et Macron d’enchaîner « en tout cas bravo! ». Fin du ban; circulez y a rien à voir.

       21

      Alerter
  • ZX // 14.06.2018 à 07h49

    Logique macronienne respectée. Pourquoi donner quelque chose à ceux qui ne sont rien ? Donnons tout à ceux qui sont tout. (Par exemple à nous-même de nouveaux couverts à 500 000 euros).

    La gestuelle et le ton jupitérien sont aussi creux que ses propos. C’est la projection de son propre néant sur autrui.

     27

    Alerter
    • Kometa // 14.06.2018 à 20h46

      Le problème est que, malencontreusement, un certain destin, un peu forcé, a voulu que ce ‘morveux’, hargneux mal élevé et de surcroît disciple de vénaux sociopathes ‘légalisés’ et ‘suce-Kopeck’ puisse poser l’extrémité de sa tuyauterie d’échappement sur le plus suprême des sièges de France. Mille fois hélas.
      Cette pure copie de Jean II Le Bon, cet innéfable Super-TriMacronarInsignifiar devrait se la fermer (ou se la faire fermer) et ce faisant tenter de s’expliquer en silence pourquoi sur cette ‘saudite’ terre ce sont toujours ceux qui ont le plus de besoins qui en ont toujours moins.
      Écoute bien MacMacron: Si tu veux du ‘The winner takes all’, débarasse et va aux ‘states’, ta vraie patrie! Comme cadeau de départ t’auras de la belle vaisselle neuve que tu pourras ‘trader’ comme tu veux. Content?

       1

      Alerter
    • lvzor // 16.06.2018 à 21h28

      “Logique macronienne respectée. Pourquoi donner quelque chose à ceux qui ne sont rien ? Donnons tout à ceux qui sont tout.”

      Ce qu’il faut comprendre de l’économie micronienne, c’est le ruissellement : tu donnes 1 million aux 0,01%, et il y a 1 euro qui ruisselle sur les 99,9%. Le problème, c’est qu’on n’a pas assez de millions pour que chaque 99,9 ait un euro supplémentaire. La solution, c’est de prendre l’argent qui stagne chez les 99,9% (ils n’investissent pas, ces cons, ils bouffent tout!) et de le donner aux 0,01% pour qu’il ruisselle. Voilà… A votre service.

       2

      Alerter
  • Ando // 14.06.2018 à 08h00

    Pourquoi ces sarcasmes injustes?. Emmanuel a raison. Si chacun avait un emploi nous n’aurions pas autant d’assistés. Si chacun était jeune, beau, riche et en bonne santé nous n’aurions pas besoin d’hôpitaux. Courage, Emmanuel, ne te laisse pas dévier de ta trajectoire par quelques esprits chagrins.

     25

    Alerter
    • Bibendum // 14.06.2018 à 09h26

      Oui bon, ok, mais cousin Macron pourrait faire un petit geste en direction des quelques esprits chagrins, si peu nombreux du reste…

      Par exemple une exonération de TVA sur les mouchoirs, que l’on puisse chouiner à pas trop cher…

       9

      Alerter
      • Bibendum // 14.06.2018 à 13h07

        Il faut que je travaille mon second degré… sinon je suis un incompris* 🙁

        Tien, en parlant de trajectoire, celle des Pachygrapsus marmoratus.
        Le dessinateur et animateur Arthur de Pins a mis en BD et en court-métrage la légende urbaine selon laquelle cette espèce est incapable de tourner.

        La révolution des crabes!

        “Dans les eaux marronâtres de l’estuaire de la Gironde, entre les rochers repeints au fioul et le sable vaseux qui abrite les meilleures huîtres du monde, personne ne se doute de la tragédie qui nous frappe depuis 120 millions d’années, nous les Pachygrapsus Marmoratus, appelés communément « chancres mous » ou plus souvent « crabes dépressifs » … ”

        https://www.youtube.com/watch?v=S6xncXA3rGM

        * Bibendum: Adhérent de FI, la France Incomprise.

         3

        Alerter
        • Araok // 15.06.2018 à 08h05

          Merci pour ce délicieux youtube

           1

          Alerter
  • Macarel // 14.06.2018 à 08h01

    Macron a été qualifié par des électeurs du centre gauche, du centre droit, par une bonne quantité de gens crédules, et certains qui le considéraient comme le meilleurs candidat de second tour contre Le Pen (au premier tour), et par une quantité de gens de gauche qui ont voté tout sauf le Pen (au second tour).
    Rajoutons, qu’il a profité d’une campagne médiatique promotionnelle rarement vue pendant les 2 à 3 ans qui ont précédé l’élection. Et que l’abstention, lors des législatives, lui a assuré une assemblée de godillots rarement vue aussi.

    Un an après “cette élection”, l’homme apparaît comme étant le plus à droite que l’on ai jamais eu à l’Elysée, et le plus méprisant pour les “gens de peu”, les “riens” dans son langage.

    Mais il fallait vraiment être naïf, pour ne pas dire plus, pour croire que Macron était de gauche ! Les cocus comptez-vous !

    Macron est le fondé de pouvoir du capital en France, point barre ! Macron “réforme” la France dans le sens des intérêts de ses donneurs d’ordre, et de ceux qui l’ont fait roi en dépensant un “POGNON DINGUE” pour qu’il soit élu !

     35

    Alerter
    • Albatros // 14.06.2018 à 12h00

      Droite -Gauche , je ne raisonnerais pas ainsi ! je préferre mondialistes et souverainistes ! Macron applique le projet mondialiste du grand capital qui veut la fin des Nations et des peuples souverains ! Il est leur “pion” consentant !

       17

      Alerter
      • cgrotex // 14.06.2018 à 13h26

        Tout à fait d’accord avec vous. Macron n’est rien , il n’est que le jouet des multinationales. S’il se plante , elles n’auront aucun mal à trouver un autre gugus rempli d’ego pour le remplacer.

         7

        Alerter
    • Idomar // 14.06.2018 à 12h57

      A droite, impossible et il le dit lui même en Décembre 2014 :
      https://www.franceinter.fr/emissions/le-7h43/le-7h43-24-janvier-2017

      il est vrai que peu après il déclare :
      https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2016/08/20/je-ne-suis-pas-socialiste-la-declaration-de-macron-au-puy-du-fou-agace-la-gauche_4985511_4854003.html

      Moi j’appelle ça un invertébré, une anguille poisseuse qui file entre les mains.
      Comment faire confiance à un personnage qui fait de telles déclarations.

       4

      Alerter
      • Patrick // 16.06.2018 à 11h18

        il adapte son discours à ceux qui sont en face de lui.
        le seul objectif était d’être élu et ensuite de garder suffisamment de soutien.
        ça fait plaisir de voir les retraités et les agriculteurs en train de pleurer.

         1

        Alerter
    • egogo // 14.06.2018 à 13h51

      Même avec ce rassemblement plutôt hétéroclite il n’a réuni qu’environ 20 % des français ,une petite minorité !!

       2

      Alerter
    • Milsabord // 15.06.2018 à 09h12

      De Macron, le Nom-du-Père est : Rothschild. Tout le reste n’est que maquillage.

       3

      Alerter
  • François Marquet // 14.06.2018 à 08h05

    Si au lieu d’enrichir les riches on enrichissait les pauvres les aides sociales ne coûteraient pas un pognon dingue …Qui a dit « consommer moins, répartir mieux »?

     9

    Alerter
  • Eric83 // 14.06.2018 à 08h31

    Ce qui coûte un pognon de dingue au peuple, c’est avant tout “l’optimisation” et l’évasion fiscales, estimées au bas mot à 60 milliards par an.
    Ce d’autant plus que les “pauvres” dépensent leurs maigres revenus en France ! et paye donc à nouveau toutes sortes de taxes alors que les dizaines de milliards sortent de France sont dépensés ailleurs qu’en France échappant donc une nouvelle fois aux taxes.

     43

    Alerter
  • Maxhno // 14.06.2018 à 08h43

    Comment dire… si les pauvres restent pauvres c’est que les riches reprennent de la main droite ce qu’ils donnent avec la main gauche

     2

    Alerter
  • Jeanne L // 14.06.2018 à 08h43

    C’est bizarre je trouve que le mot “pognon” est un mot de l’époque de Brigitte, plus que de l’époque d’Emmanuel.
    Encore un texte appris au “club théâtre” ? Bien sûr enregistré et diffusé en guise de “bande annonce”… Le paltoquet reste toujours aussi un histrion…

     29

    Alerter
    • ben // 14.06.2018 à 20h33

      Il y a dans ce mot prononcé par ce type un concentré de la morgue et de la vulgarité inhérente à sa classe sociale depuis qu’elle existe. Avec une petite touche de sadisme, l’air de rien, juste un poil, uniquement perceptible par ceux qui savent ce que mépriser et dominer veulent dire.

       4

      Alerter
    • Bibendum // 14.06.2018 à 21h58

      C’est vrai, je préfère “flouz” ou “oseille” ou encore “caillasse” et “tune” mais avec une large préférence pour “caillasse”. Un ti côté racaille néo-maffieux.

      Il est largué le Manu, il se pensé Jupiter et il est à peine président d’un pays has been dont le peuple acculturé ki ekri la frence avec cé pié va se jeté dens le sofa pour regardé le mondial de foute.

      Je suis avec vous 🙁

       1

      Alerter
    • Lalaz // 15.06.2018 à 13h10

      Macron fait diffuser cette video volontairement; il croit ainsi parler au peuple, et pour cela il utilise ce qu’il croit être la langue du peuple. Ca s’appelle de la démagogie.

       1

      Alerter
  • Lysbeth Levy // 14.06.2018 à 08h53

    Allez on va pas bouder son plaisir le site “anti-conservatisme” nous met à nouveau un article sur “le petit président” Macron : https://anticons.wordpress.com/2018/06/13/macron-le-mediocrate/ Et les derniers sont pas mal non plus sur le nouveau Roy de France : https://anticons.wordpress.com/2017/02/27/larnaque-emmanuel-macron-de-a-a-z/ Encore que les gens qui parlent de l’extrême droite et de Mr De Villiers oublient les “liens tenus” entre le Roy Macron et celui ci : https://anticons.wordpress.com/2016/09/08/macron-chez-de-villiers-une-rencontre-riche-denseignements/ Tous les deux ont parait il une “adoration” pour Jeanne d’Arc et les symboles chrétiens.

     4

    Alerter
  • Andrée GALY // 14.06.2018 à 09h07

    Je suis “socio” et donc je regarde Le Média….j’en vois les défauts mais aussi les qualités.
    Hier soir fut un excellent journal. J’espérais vous entendre sur les “réelles” raisons de cette mise en scène sur les aides sociales (bien que les aides sociales soient depuis longtemps sur la sellette) Il serait, avec sa chargée de communication, aussi bêtes que ça ?
    Que veut-il donc qu’on ne regarde pas ? ses comptes de campagne ? ses propos fumeux à propos de l’aquarius ? le maintien du glyphosate dont Hulot se gargarise ? les divers conflits sociaux ?

     5

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 14.06.2018 à 09h33

    réjouissez vous il va y avoir des plus pauvres que vous quand vous regarderez derrière , là vous flippez parce que vous savez pas qui va être touché , ça va toucher quoi ? 30 ,40 % d’entre nous , la prochaine étape c’est la militarisation a outrance de la police ,ces braves toutous a leur pépère , ensuite le développement du crime sous toutes ses formes , parce que le pauvre il va pas se laisser crever sans réagir , vous croyez la société violente ? tueries de masse , gangs …. et ce sera parti pour un tour … appelez moi jésus , madame irma c’est déjà pris

     7

    Alerter
  • RC // 14.06.2018 à 09h42

    Responsabiliser les pauvres…

    C’est aussi grandiose que “l’extinction du paupérisme” (à partir de 21h45…) de Badinguet !

    Est-ce que le disruptif de L’Élysée a disjoncté ? Non, il livre tranquillement le fond de sa pensée qui est également celle de toute la clique néo-libérale qui a entrepris de nettoyer au Karcher le système de l’aide et de la protection sociale.
    Ce système qui est le seul rempart encore debout face aux assauts furieux d’un ultra-libéralisme international qui n’a comme référence et comme règle que son propre profit.

    À noter que le mari de Brigitte a eu le culot (entre autres culots) de se référer au CNR (Conseil National de la Résistance) dans son discours à la Mutualité ! Alors que son programme consiste à procéder à une démolition systématique de tout ce que le CNR avait mis en place.

    Ce qui en dit long sur le mépris dans lequel il tient ses auditoires (il est vrai que les médias msm et la “fabrique du crétin” ont largement contribué à anesthésier les capacités de réaction du peuple face aux fèqueniouzes des “élites” et des oligarques….).

     33

    Alerter
  • Sam // 14.06.2018 à 09h45

    Ces pauvres irresponsables qui coutent un pognon de dingue.
    Mais quand est ce que l’on touchera le fond ? Pourtant, il s’y connait le freluquet en pognon, il doit savoir ce qui coute cher. Insulter les pauvres en “langue de pauvre”, et dans le même temps se faire offrir une vaisselle à 500000€ !
    Stupéfiant, malfaisant, comme vous dites. Mais surtout malfaisant.

    Pour rester dans les questions de vocabulaire, il ne s’agit pas de migrants, mais de réfugiés.
    Le migrant migre, de façon active et volontaire.
    Le réfugié fuit, la misère et la guerre.
    Cela fait une belle différence.

     5

    Alerter
  • christian gedeon // 14.06.2018 à 10h15

    Le constat: La France est dans une situation socio économique bloquée, en quelque sorte. Le deuxième constat: Notre système de “protection sociale ” ne fonctionne plus ou mal. Si quelqu’un m’affirme le contraire, ce serait quand même bizarre. Pour simplifier, en gros, c’est le bordel le plus total. Alors, que faut il faire? Faire le “Macron ” en quelque sorte? Je ne crois pas. D’ailleurs il est en désaccord avec lui même puisqu’il a par le passé dit, et à mon avis à juste titre, que sur les grands sujets sociaux le système français est irréformable, complètement fossilisé, et avec tellement de strates et de prés carrés, que la mission est en vérité, impossible. je suis beaucoup plus terre à terre à terre que M. Macron, et peut être bien moins sympathique. Je pense qu’il faut laisser le système s’autodétruire, parce que n’en doutez pas, çà va arriver. Et reconstruire sur des bases plus simples et plus saines. Tout le reste, ce ne sera jamais que des emplâtres sur des jambes en bois. Petit rappel, la France est à la fois la championne toutes catégories des prélèvements obligatoires, et la championne toutes catégories de la redistribution…et çà ne marche pas, çà ne marche plus. Une seule question, triviale : Où passe l’oseille? Où est le pognon? C’est la seule question qui vaille, non?

     29

    Alerter
    • Sam // 14.06.2018 à 11h35

      On pourrait considérer que notre système social, construit sur une évidence, celle de ne laisser personne dans notre pays sans accès au soin et sans toit, a été saboté continuellement depuis 30 ans, corrompu, et sert de vache à lait aux industriels : médicaments ultra cher, bureaucratisation à outrance, dilution de la responsabilité, …
      Et tout cela par les mêmes qui nous disent qu’il est inefficace et qu’il nous coute trop cher.

      Et pourtant, malgré tout cela, et grâce au sacrifice de ceux qui tentent jour après jour de soulager la vie d’autrui, il fonctionne encore, et bien mieux que dans tous les pays du monde (à l’exception peut être de Cuba).

      Heureusement qu’il restera toujours des gens pour se tirer une balle dans le pied, cela évite au gouvernement de le faire à notre place.

       13

      Alerter
      • Bibendum // 14.06.2018 à 15h26

        Le système social a deux têtes, ou deux cors. Une qui fait le job. L’autre qui le sabote, de façon plus ou moins consciente, avec plus ou moins de zèle. Évidemment que la seconde est manipulée pour faire tomber la première entre les mains du privé. Sitôt fait, cette seconde tête, administrative, sera liquidée. La première, celle qui fait le job, sera pressurée dans la logique d’une productivité saine et solidaire au service d’une société ouverte et résiliente dans une perspective durable de renouvellement créateur, biologique et inclusivement égalitaire dans un climat régulé.

        Les maux ont un sens.

         2

        Alerter
    • Barbe // 14.06.2018 à 12h00

      Bonjour Christian
      Le jour du désaccord entre nous est arrivé : la sécu n’est que très marginalement déficitaire, cf Bernard Friot.
      Vous continuez, et vous avez le droit, comme beaucoup de naifs libéraux capitalocon patibles à faire confiance à ceux qui nous gouvernent : ce sont eux qui détruisent ce qui marche (le pourrir, tout faire pour conclure: “vous voyez que le service public ne marche pas”, puis poussez à la privatisation de ce qui est rentable, et engraisser des rentiers qui ont eu la chance de mettre des banques dans le business).
      Les révolutionnaires sont ceux qui nous gouvernent : la révolution ne vient plus de là où elle devrait venir, de la base qui devrait pourtant dire ce qu’elle veut… AH MINCE, quand elle le dit, comme le rappelle Fritz aujourd’hui, elle n’est pas écoutée… (je pense aux référendums bien sur, et pas aux éléctions de personnes, corruptibles, faibles, et puis vendues…).

       20

      Alerter
      • christian gedeon // 14.06.2018 à 14h01

        Cher Barbe…je ne parle pas de la Secu…de son trou et de tout ce genre de choses.je parle d’un système sclérosé, aux artères bouchées par le cholesterol d’une administration pléthorique au sens général du terme,et aux fuites non colmatées… dommage que vous ne me lisiez pas mieux. Je suis farouchement antilibéral,gaulliste de toujours,et pour un rôle, fort de l’état. Mais un rôle efficace et sans trompe l’œil…Pour un secteur public régénéré,efficace et au service de la Nation. Et ^pas au service de ses propres intérêts. J’en ai autant au service du “grand capital ” et des “lois ” européennes et internationales qui le protègent…et je vous le dis,comme je l’ai répété tant de fois,qu’il y a une collusion qui crève les yeux entre les “syndicats “( sic!) français et “le grand capital”…je suis contre la privatisation du secteur dit public,mais pour une remise à plat sanglante (au sens figuré ) de son fonctionnement,et je le dis haut et fort,pour la fin,hic et nunc,du statut protégé du “fonctionnaire” et de l’avancement à l’ancienneté. Seul le mérite républicain doit compter…mais êtes vous prêt à entendre ce discours?

         2

        Alerter
        • Barbe // 14.06.2018 à 15h16

          Ok pour considérer que la bureaucratie mange peut-être trop de la part du gâteau qui devrait revenir aux opérationnels (je n’ai pas dit les actionnaires, qui ne savent qu’acheter et vendre, commercer, faire des profits pour faire des profits).
          Mais je voudrais vous éviter la contradiction de la non-fin du service public, et de la fin de la fonction publique.
          Et soyons plus royaliste que le roi, réconcilions-nous et admettons la fin de la dite fonction ; quelles seraient ses conditions?
          Quelques unes, qui me trottent dans la tête :
          – le peuple vote toutes les lois, toutes.
          – les membres des chambres qui doivent écrire les lois (pas les voter hein), sont tirés au sort.
          – les élus, s’il devait y en avoir, sont responsables devant la justice et révocables en cours de mandat.
          – les journaux ne peuvent être la propriété d’industriels.
          – la souveraineté (monétaire, alimentaire, militaire, scolaire…) est respectée….
          bonne journée et vive la France quand même.

           8

          Alerter
      • Bibendum // 14.06.2018 à 15h00

        Coucou Barbe, c’est le beau troll 🙂

        Vous dîtes “AH MINCE, quand elle le dit, comme le rappelle Fritz aujourd’hui, elle n’est pas écoutée” en parlant de la base, tout en invalidant le propos de Christian Gédéon.

        On voudrait diviser la base on s’y prendrait pas autrement!

        Figurez-vous que aucun gouvernement ne peut “décemment” espérer gouverner s’il est en tout premier lieu incapable de contrôler d’une part l’appareil administratif, d’autre part l’appareil syndicaliste et enfin l’appareil judiciaire et médiatique.

        Par les médias il crée la division. Par la justice il crée la force du bâton pour trancher ces divisions, par les syndicats il crée la confusion qui nourrit les medias et par le premier, l’appareil administratif il verrouillé les rouages du système dans un faux consensus.

        Tout changer pour que rien ne change, sauf bien entendu, dépouiller la nation à petit feu.

        De fait tout cela est une usine à gaz. Essayez de monter un petit artisanat, pour lequel je vous souhaite bon courage. Le premier mur est l’administration. Et malheureusement pour nous, les personnes qui oeuvrent dans ce “machin” n’ont pas conscience à quel point ils collaborent à la stérilisation de la créativité citoyenne.

        Si nos gouvernants sortent essentiellement de l’ENA ce n’est pas pour rien. Contrôler coûte que coûte l’appareil administratif et les fonctionnaires associés pour rendre la machine totalement contre productive si vue du point de vue social. Son rôle dévoyé est d’empêcher la masse de s’émanciper ce qui lui éviterait l’humiliation d’aller quémander des aides sociales stigmatisantes et insultantes.

        L’ensemble du système est corrompu selon l’idée que le poisson pourrit par la tête et que la pourriture, inexorablement, se propage au corps, tous les corps. Administratifs, syndicalistes, judiciaires, médiatique.

        Un proverbe dit que plutôt que de donner à manger à un indigent, lui fournir une canne à pêche et le conduire au bord de l’eau.

        Il vous remercierai tant de lui avoir permis de se suffire à lui-même, voire à sa famille, que de lui avoir permis de regagner sa dignité.

        Bien en vous Barbe, sans trop insister sur vôtre suffisance utile à toutes divisons. Dix visions dans une société, c’est de la richesse. Précieux! Regroupons-nous…

         2

        Alerter
        • Barbe // 14.06.2018 à 16h20

          Merci Bibendum
          j’adore l’idée que le poisson pourrit par la tête. Je me suis permis de l’employer parfois.
          Image que vous filez avec le pêcheur ; vous êtes un lettré et pardonnez ma suffisance de vous nommez tel.
          On boit du petit lait, à vous lire, et l’on veut continuer d’être biberonés au bibendum.

          Je note que vous parlez seulement du gouvernement; pas du souverain. Il aurait disparu.
          Suis-je encore suffisant? Pas pédant j’espère. C’est bête mais l’on confond si souvent le gouvernement et le souverain. Les types sortis de l’ena (en seriez-vous?) qui pratiquent l’entourloupe n’en peuvent plus une fois arrivés, ils se disent, chic c’est moi l’élu c’est moi le souverain…
          En tout cas, le gvt semble être le seul à fonctionner dans toute votre histoire. Quelle est la place de la votation des lois dans votre artisanat à vous ?
          Il est vrai que les assemblées ne sont plus que l’ombre d’elles-mêmes.

          au plaisir
          et vive la France.

           3

          Alerter
          • Bibendum // 14.06.2018 à 19h05

            Que nenni, formation manuelle, un cap à l’époque où il se passait en trois ans, contrairement aux 6 mois actuels. C’était dans le crétacé:

            “Géologie (dans le crétacé)
            Qui correspond à une période de la fin du secondaire, au cours de laquelle se sont formés (notamment) les terrains à craie.”

            Voui voui, on utilisait de la craie pour dessiner au tableau… 🙂

            Bon, avec ma VAE je peux revendiquer un BAC+2 ou 3. Pour un dinosaure du jurassique je m’en sors pas trop mal, mais de fait pas lettré du tout et à mille bornes de l’ENA.

            Sinon, avec ma VAE et mon aptitude relative à transposer mes expériences et compétences d’un domaine à un autre, aptitude qui s’apprenait dans l’ancien temps, je prends par exemple votre question, sérieuse et fort importante, sur le souverain, et je la colle dans Google mais à ma sauce:

            ==> Souverain Rousseau. Essayez c’est fantastique; contrat social, l’ Émile, etc

            ==> Souverain Machiavel. La aussi c’est pas mal. Le prince, en mode principe ?

            Notez que Machiavel, c’est machiavélique mais aussi machiavélien et que les deux termes ne renferment pas les mêmes idées ou approches. L’une se borne à un cynisme apparent, l’autre tente de lever le voile sur ce que nos dirigeants aiment nous cacher. Et encore avec Google et mes petits doigts:

            “Pour Jean-Jacques Rousseau, Le Prince est une dénonciation en filigrane de la tyrannie : « En feignant de donner des leçons aux rois, il en a donné de grandes aux peuples. Le Prince est le livre des républicains ». Cette interprétation n’est toutefois pas dominante chez les exégètes de Machiavel.”

            Voili voilou ce que je peux répondre à votre commentaire, tant pour ce qu’il s’agit de ma biographie que pour ma culture sans oublier ce que je pourrais penser du souverain.

            Profondément, je pense que le souverain doit être biberonné 🙂 d’une culture générale vaste et riche dès son plus jeune âge et jusqu’au trépas.

            Si j’étais LE gouvernement, je ferais de l’éducation nationale le sanctuaire de la nation pour que le souverain s’y découvre et s’y revele pour régner sur sa réalité sans tutelle.

            Je suis aussi utopiste, mais c’est un autre sujet 🙂

             2

            Alerter
  • ” déplorable”21 // 14.06.2018 à 10h21

    Il est maintenant absolument établi que le néo-libéralisme est un crétinisme.
    Ne pas comprendre que les aides sociales distribués aux ” modestes ” ( ceux qui sont contraint de dépenser tout) reviennent en totalité sous forme de bénéfice aux ” plus aisés” ( ceux qui peuvent se créer un capital ) est incroyable. Un enfant de 10 ans va comprendre qu’il est difficile de payer 800 euros de loyer avec un salaire de 1200 euros et que l’APL de 300 par exemple va finalement au propriétaire ( il pourrait directement lui être versé ). Ce que nos crétins sont maintenant incapable d’appréhender, c’est que leurs impôts qu’il payent sont, en matière de redistribution sociale, mutualisé au final entre eux sous forme de chiffre d’affaire et donc de bénéfice. Le propriétaire avec son loyer , le pharmacien , le toubib , le directeur de supermarché qui vent des paquets de pâtes etc etc etc . Et bien NON ils veulent plus payer, un point c’est tout, y compris pour l’intérêt de leur copain.
    Finalement je pense que cette connerie radicale sert la ” cause du peuple ” qui celui-ci , contraint de dormir dehors ,va finir par se réveiller. ( peut-être ?) C’est maintenant mon seul espoir ” socialiste “. donc Bravo Macron !!!

     16

    Alerter
    • Bouddha Vert // 15.06.2018 à 01h35

      Ce que vous affirmez a été rendu possible dans un contexte tout à fait particulier: les 30 glorieuses.
      Depuis 73, les pays de l’OCDE ont vu leurs croissances gentiment tendre vers 0, et s’engager vers une décroissance.
      La raison est physique, en effet, toute activité économique croit par la quantité de travaux effectués (ou de richesses produites).
      Avant la révolution industrielle, nous étions 100% ENR (Moulins, bas fourneaux, animaux, Hommes), à partir du XVIIIème les machines atmosphériques vont entrer dans la danse et nous ouvrir les entrailles de la Terre (Jules Verne), la croissance démarre, l’empire britanique avec, ET, la démocratie.
      Grace à la mise à contribution de forces mécaniques jusque là inconnues, nous avons fait exploser nos capacités à créer le changement!!
      Enfin, depuis le temps qu’une telle libération était promise au genre humain, OUF!!

      OUAI, sauf que si le nombre de machines qui nous rendent la vie plus douce, par tête de pipe, se met à globalement diminuer, ben la fête est finie.
      Et, il me semble entendre la sonnette d’alarme des scientifiques qui, il y a 30 ans parlaient de faune, de flore puis de poissons, des batraciens, de cétacés, ensuite les pollutions avec un vrai succès sur les aéroréfrigérants (on avait une substitution possible), maintenant les interrogations se portent sur le tableau de Mendeleiev, la partie métallique surtout, les terres arables, l’eau potable, les biotopes, la biodiversité, les climats…
      D’autres scientifiques nous promettent de piocher dans l’Espace.

      Comme si le monde était sourd à ce qui le porte.

      Donc, y aura pas de continuum, faudra que ça change.
      Pourtant, le capital, aux premières loges, a trouvé son poulain et nous habitue aujourd’hui à un monde ouvert de la compétition sans jamais s’interroger sur les limites de ce dernier.

      Un lien intéressant:
      https://www.youtube.com/watch?v=jC0IiJnuB2U

       1

      Alerter
  • Bounef // 14.06.2018 à 10h56

    je suis bien d’accord avec notre remarquable président: les pauvres, c’est connu, ont la très mauvaise habitude de jeter par les fenêtres les masses d’argent qu’ils reçoivent . S’ils avaient une once de responsabilité, ils cesseraient ce comportement honteux et ne manqueraient pas d’investir, par exemple dans le CAC 40, les sommes rondelettes qu’il leur resterait.

     10

    Alerter
    • patrickv // 14.06.2018 à 14h35

      vous plaisantez !
      si vous augmentez les salaires des “pauvres”, ils vont s’empresser de déposer le supplément dans un “paradis fiscal” ! au lieu d’investir dans le CAC 40 ! :))

      en clair, Macron “pense” les “pauvres” à son image !
      si ils gagnent plus, ils vont cacher leur argent, ce que font les riches.
      alors que c’est l’inverse !
      les “riches”, vous leur donnez plus, ils vont frauder plus les impots, cacher une partie plus importante de leur fric dans un paradis fiscal !
      les “pauvres”, non !
      donnez leur 500€ de plus par mois, et …………
      ils vont le dépenser ! (donc, payer plus de tva, améliorer leur complémentaires santé, etc…)
      et donc, faire rentrer plus d’argent à l’Etat !
      mais ma pensée est, peut-être, trop complexe ! 🙂

       12

      Alerter
      • lvzor // 16.06.2018 à 21h49

        Seriez-vous en train d’insinuer que le sac en plastique ou assimilé qui sert d’oreiller aux SDF n’est pas rembourré avec des billets de 500€? Je tombe des nues!

         0

        Alerter
  • Arcousan09 // 14.06.2018 à 10h56

    Lui, il met peut être un pognon dingue dans la protection sociale mais ce n’est rien à coté du pognon hyperdingue que nous, citoyens, mettons pour satisfaire les exigences délirantes de nos politiques, le président en premier.
    Version 2018 de la paille et de la poutre …. sans oublier l’évasion fiscale favorisée par tous nos gouvernements de droite comme de gauche E.M. ne fait pas exception à la règle … bien au contraire.
    Je n’ai pas de compte numéroté ni en Suisse ni au Bahamas, moi …

     5

    Alerter
    • Arcousan09 // 14.06.2018 à 11h58

      Et le missiles foireux sur la Syrie: 3 millions d’euro pièce … C’est pour la gloriole alors tout est permis …. Isn’t it

       10

      Alerter
      • patrickv // 14.06.2018 à 14h38

        oui, mais il fallait les utiliser avant la date de péremption 🙂
        sinon, il aurait fallu les mettre à la poubelle, ce que aurait été du gâchis !

         3

        Alerter
  • s // 14.06.2018 à 11h04

    http://www.regards.fr/economie/article/le-ruissellement-de-la-pauvrete
    « Au-delà de la voracité sans limite des actionnaires, c’est la capacité des grands groupes à agir contre la société qui apparaît au grand jour. Ils utilisent pour cela deux leviers : le premier consiste à « exercer une pression à la baisse sur les salaires au sein de leurs groupes et dans leurs chaînes d’approvisionnement », ce qui aboutit à une paupérisation relative (et parfois absolue) des salariés par rapport aux actionnaires.

    Le second levier pour maximiser les bénéfices est tout aussi redoutable : l’organisation à grande échelle de l’évasion fiscale avec notamment le recours massifs aux paradis fiscaux : « parmi leurs filiales déclarées, les entreprises du CAC 40 détiennent 1 454 filiales dans les paradis fiscaux en 2016, soit 20% de plus qu’en 2008 ». Les conséquences sont connues, la perte pour l’État se traduira par des coupes budgétaires et la dégradation des services publics. »

     14

    Alerter
  • Gilles // 14.06.2018 à 11h41

    c’est vrai qu’il fallait aider les hyper riches qui en avaient bien besoin: Hallucinant!! les 2 français Arnault et Pinault ont gagné , ont gagné, ………………22,3 milliards $ depuis le début de l’année selon bloomberg. les 13 Français les plus riches ont vu collectivement leur richesse augmenter de 27,6 milliards $ en 5 mois (+12%) et on nous répète à longueur d’antenne que les inégalités progressent moins vite en France que partout ailleurs.

    https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-16/france-s-richest-are-world-beaters-when-it-comes-to-wealth-gains

     14

    Alerter
    • Macarel // 15.06.2018 à 13h27

      Allons, allons, “l’insoumis”! Il ne faut pas être envieux. Certains sont nés pour devenir riches et d’autres pour rester pauvres. C’est une loi de nature, c’est comme la gravité. Qui plus est : plus il y a de pauvres, meilleur c’est pour l’environnement, car les riches ont une empreinte écologique trop importante pour ce que la Terre peut donner.

       2

      Alerter
      • step // 15.06.2018 à 16h21

        je suspecte une pointe de cynisme …

         0

        Alerter
  • Chrysos // 14.06.2018 à 11h45

    Désormais l Euro ne sera plus la monnaie officielle. L’ Assiette est notre nouvelle monnaie. 1Assiette (logo:《¿》) =500€

     8

    Alerter
  • Etiocle // 14.06.2018 à 12h30

    Pour que les pauvres “sortent de la pauvreté” et qu’ils “se responsabilisent” – expressions jupitériennes – invitons-les à manifester contre ceux qui leur interdisent et l’un et l’autre.

     7

    Alerter
  • Alfred // 14.06.2018 à 12h38

    Cette indignation générale autour de la vaisselle présidentielle illustre parfaitement le niveau particulièrement bas du débat politique dans notre pays. Eh les gars vous n’avez vraiment aucune idée des ordres de grandeur de la gabegie généralisée dans ce pays. Le canard laquais vous agite par la queue et vous aboyez. “Un demi million” de vaisselle c’est rien de rien. (Et dans le cas précis ça les VAUT). Ce n’est rien en comparaison des montagnes de frics dépensées stupidement / indûment / pour faire des cadeaux déguisés aux copains. Ce serait bien d’avoir des ordres de grandeur quand même.

     16

    Alerter
    • herve_02 // 14.06.2018 à 14h46

      Que ce 1/2 million les vaille, soit. La question qu’il faut se poser est autre : lorsque l’on gratte 5 euros aux apl est-ce qu’il est judicieux de dépenser l’équivalent de 100 000 grattage dans des nouvelles assiettes.

      La question que l’on peut se poser est : est-ce que ce nouveau service est pour la france ou pour la gloire du connard qui l’a décidé et de la connasse qui a choisi le motif ?

      La question que l’on peut se poser est ; est-ce que la personne qui fait cela à bien conscience des priorités. A part se faire plaiz à jouer au roi (sérieux des motifs bleu de sèvre) quel est l’intérêt ? exciter la masse ?

      Bien entendu on peut discuter des ordres de grandeurs. Par exemple avec un budget de 2 000 000 000 milliards, le 1/2 million ce n’est rien. Mais pourquoi seulement dans ce sens. Par exemple le chiffre d’affaire carrefour pour le premier trimestre est de à la louche 21 000 millions. Alors c’est bon si je pique un iphone à 800 euros, parce que avec les ordres de grandeurs… ca représente juste rien. donc lorsque je leur vole un iphone, je leur vole rien. et pourtant….. ils vont appeler la police.

      Les ordres de grandeurs … c’est un peu les pièges à cons.

       13

      Alerter
      • Alfred // 14.06.2018 à 15h42

        Je pense par ailleurs que vous savez que votre analogie avec un vol (fut il d’un appareil de merde à une boite de merde) n’est pas tout à fait pertinente. Ou du moins je l’espère pour vous. J’ai bien peur que votre colère vous empêche de réfléchir (eux (les salauds macron carouf, etc) contre nous (les gentils les petits)).
        Quand je parle d’ordres de grandeur je parle d’ordres de grandeurs par rapport au reste de l’argent mal dépensé pas par rapport aux budgets des uns ou des autres. Quand on dépense plusieurs millions pour aller inaugurer des chrysanthèmes (avion plus sécurité etc..) on ne crée rien. Ici on crée un bien de valeur ET on maintient en vie notre patrimoine à tous (la manufacture de sèvres). On s’en fout qui à choisi les motifs et si le petit napoleon de carton fait ça pour sa gloriole.
        Les ordres de grandeur on ne s’en fout pas vraiment. Les ordres de grandeur c’est ce qui permet de comprendre le monde. Combien c’est le cice? Combien c’est les économies faites sur les apl? Qui l’a dan l’os?
        Un exemple “rigolo”: les 400 millions de tapie c’est exactement le montant économisé sur une année par sarko en ne remplaçant pas un fonctionnaire partant à la retraite sur deux… ca valait la peine? c’est aussi le montant payé par la France à Taiwan pour protéger la partie française de la justice lors de l’affaire des frégates (la justice passe à Taiwan pas en France). Alors oui les ordres de grandeur ça compte. D’ailleur le canard a un truc tout prêt: “micron donne des croquettes à 500 boules l’unité à son clébard”. Ecoeurant non?

         5

        Alerter
        • herve_02 // 15.06.2018 à 22h12

          Non, je crois que c’est vous qui ne comprenez pas. Vous décidez de limiter votre réflexion à l’argent dépensé par rapport à l’argent gâché. Enfin que VOUS décidez qui est gâché, car vous avez décidé de poser une limite à un endroit (pourquoi là ? et pas ailleurs ?)

          Je crois que effectivement 1/2 millions c’est pas grand chose.

          Le laïus sur la sauvegarde du patrimoine, boff. On perd chaque jour des milliers de compétence parce que l’on sacrifie l’ouvrier français avec son savoir faire pour le remplacer par de la production industrielle de mauvaise qualité. Je crois que les milliers d’ouvriers sont tout aussi importants que les assiettes à 500 boules. Même plus important car lorsque le prix du pétrole rendra la charpente industrielle faite en chine ou à l’autre bout de la france avec une durabilité de 50-100 ans, nous n’aurons plus les charpentiers capable de faire en partant des fûts des arbres coupés. Et je ne parle pas des couvreurs et du travail de l’ardoise ou les jeteurs de tuiles ou les électroniciens capable de remplacer le bon condo à 30cts pour faire repartir pour 10 ans une télé à 500 euros… Donc la manufacture de sèvres aux assiettes à 500 boules, je crois que le roi est mort et que s’il faut les subventionner pour qu’ils survivent…

          Le cice c’est à la louche 20 milliards, les apl, je pense que cela se compte en millions. Ce que cela veut dire c’est que payer le cice qui ne rapporte rien à part du dividende, il faut gratter très fort partout à des gens qui n’ont déjà presque plus rien.

          Il est là le problème. Pas de calculer en ordre de grandeur. C’est le rôle d’un comptable, ou même d’un aide comptable. Je pensais que l’on attendais d’un président une ‘vision’ d’un monde meilleur pour la population. Je pense qu’il est tellement à l’ouest (marié sans gosse avec une vielle fonctionnaire) qu’il ne se rend même pas compte de ce qu’est l’existence pour la population. Ainsi on SAIT que travailler pendant ses études EST le facteur principal d’échec. Pourquoi diminuer les apl et les bourses ? pour que les filles couchent pour avoir un logement ? [modéré] Pourquoi rapper les pensions de retraite, parce que sur le nombre, cela permet de prendre le falkon plutôt que le train ?

          MAIS l’image que cela donne, c’est la résurgence d’un petit roi raté, sans grandeur, juste un petit dictateur d’un petit pays sans envergure. Je pense qu’il ne terminera pas son quinquennat et que nous aurons une journée de deuil nationale. je ne pleurerais pas.

          ps : oui il y a une gabegie monstre mais plutôt que de s’y attaquer, il en ajoute. Il faut être un peu con pour dire qu’il n’y a pas d’argent magique à une infirmière qui explique que l’on maltraite les patients et en même temps acheter des nouvelles assiettes. 4 assiettes = 1 salaire d’infirmière pour améliorer la vie de 30 personnes pendant un mois.

          Cela me fait penser à la fin du film la liste de schindler ou le bonhomme regardait le pins au revers de sa veste et disait “avec cela j’aurais pu en acheter (des juifs pour les libérer) encore 5 de plus.”

           3

          Alerter
      • patrickv // 15.06.2018 à 12h46

        “vole 1 € à 1 million de personnes, et tu ne risques rien. vole 1 million d’€ à une personne, et tu vas en prison”

         1

        Alerter
  • Toff de Aix // 14.06.2018 à 12h52

    ” les pauvres restent pauvres”.

    Comme les riches, j’ai envie de dire.

     10

    Alerter
  • bhhell // 14.06.2018 à 14h45

    Il faut cesser de compartimenter les thèmes d’écologie et d’économie et voir qu’ils sont parfaitement imbriqués. La croissance exponentielle est un leurre que la financiarisation parvient de plus en plus mal à masquer. La croissance dépend in fine de l’énergie. Or le pic du pétrole conventionnel est derrière nous depuis 2005. Va-t-on continuer à feindre de réanimer le mort (la croissance industrielle), la croissance des 30 glorieuses, alors que la population mondiale a plus que doublé depuis 1965, triplé depuis 1950, et que la population qui va s’ajouter d’ici 2050 (2.5 milliards) équivaut à la population de 1950!? Croire que les écosystèmes déjà très méchamment amochés permettront de maintenir le mythe de la société industrielle relève de la psychiatrie, voire de l’exorcisme. Si responsabilisation il y a, elle est dans la prise de conscience de l’impasse radicale de nos modèles actuels, pas dans la recherche de boucs émissaires (les pauvres, les fonctionnaires privilégiés pléthoriques, les méchants immigrés climatiques dont le pays d’origine alimente en pétrole notre “croissance”) pour camoufler les contradictions fondamentales de ces modèles (mission à plein temps des “élites”).

     4

    Alerter
    • Bouddha Vert // 15.06.2018 à 01h58

      Il va donc falloir relever ces manches et s’offrir la base de ce qu’il faut pour discuter.
      Quant aux les contradictions que vous évoquez, elles reflètent certainement la volonté du plus grand nombre des dirigés.
      Pour paraphraser Macron sur l’éducation, les cornucopiens croient en la corne d’abondance.

      Donc, courage

       0

      Alerter
  • AerosolKid // 14.06.2018 à 14h58

    « Nous appelons homme libre celui qui est à lui-même sa fin et n’est pas la fin d’autrui. »
    Aristote.

     1

    Alerter
  • stephp // 14.06.2018 à 15h21

    Manu, t’es président de la France, tu sais çà ? Va p’tet un jour falloir te montrez à la hauteur !
    Là on dirait ton commentaire pourri sur la pauvreté est du niveau de celui de Gégé au comptoir du bistro PMU du coin après la dernière course et 3 pintes…

     7

    Alerter
  • Emmanuel // 14.06.2018 à 15h59

    Macron n’en est pas à dire aux Français qui n’ont pas de quoi manger à leur faim ” qu’ils mangent de la brioche ! “, mais ce grand génie y viendra un jour ou l’autre.

     5

    Alerter
  • Geof’ // 14.06.2018 à 16h47

    jouissance dans la malfaisance…

    très juste : le bloc historique réac’ et anti-populaire se met en place, petit à petit.

    et la classe moyenne ? elle est d’accord…et macron le sait bien : stratégie du mâle bêta oblige.

    Geof’, neo-communiste belge

     6

    Alerter
  • Suzanne // 14.06.2018 à 17h04

    A lire les commentaires, j’ai quand même l’impression que vous ne voyez pas Macron réellement. Evidemment, je ne suis pas sûre d’y arriver, moi, mais je vous livre quand même ce ressenti. J’ai l’impression que Macron est sincère quand il dit tout ça. Il est d’un autre milieu, d’une autre classe. Il n’a pas d’enfant (ce qui fait toujours voir les choses autrement), il a vécu dans le coton, pas d’épreuve réelle. Et comme tous les gens comme ça, comme les ados, il se prend pour Dieu, il a raison, rien ne peut lui arriver et je vais montrer au peuple comment ça se passe quand on lui parle vraiment. Sauf qu’il ne sait pas parler vraiment, pas penser vraiment, parce qu’il n’a rien vécu. Olivier a parfaitement raison quand dans le journal du Media il le décrit comme irresponsable et obstiné, il l’est, comme un ado qu’on ne contredit pas !
    Revenons aux pauvres qui coûtent cher. Eh bien oui, je suis sûre qu’il est sincère et révolté, parce qu’il se rend compte que le nombre, c’est quelque chose d’important. Des millions de pauvres, si on leur donne un euro, ça fait des millions d’euros et le pauvre avec un euro de plus reste pauvre, ne voit pas la différence. Je suis sûre qu’il essaie d’imaginer la différence entre être riche et être pauvre, combien d’euros devrais-je donner à tous ces pauvres pour qu’ils se sentent riches? mettons 500 euros. et là, il fait le calcul, et il panique.
    Parce qu’il ne se rend pas compte que le nombre, c’est immense et important. Et un système qui produit des pauvres, c’est cher, comme disait Duguesclin. Très très cher.
    Son ignorance est énorme : il faudra peut-être des décennies avant qu’il ne se rende compte que si les millions de pauvres apportaient leur contributions aux richesses du pays, le pays serait le plus riche du monde, le plus puissant du monde.

     13

    Alerter
    • Philvar // 14.06.2018 à 18h25

      “” si les millions de pauvres apportaient leur contributions aux richesses du pays “” Par exemple en achetant des Ipads à l’Asie ?

       2

      Alerter
      • Suzanne // 14.06.2018 à 18h56

        Acheter un Ipad, c’est votre seule idée de contribution (*contribution*) à créer des richesses?

         2

        Alerter
        • AerosolKid // 14.06.2018 à 22h33

          Mais comment se crée la richesse ?
          Est ce moi qui génère de la richesse quand je vais acheter mes petits pois chez l épicier ?
          Si c est si simple de créer de la richesse, pourquoi diable ne le fais je pas ?

           0

          Alerter
          • Subotai // 15.06.2018 à 20h17

            Écoute Mélenchon MDR 😀
            Blague à part, comme dit l’autre la seule richesse que la France possède c’est son peuple et ses capacités de création.
            Des millions de pauvres qui utilisent leurs capacités uniquement pour survivre (au lieu de les mettre au service du bien commun), c’est du gâchis. Surtout quand on sait que cet appauvrissement est de la volonté (avidité) d’une partie de leur propre population et non de conditions extérieures (géographie, climat, etc…)

             2

            Alerter
    • Alfred // 14.06.2018 à 20h08

      J’ai bien peur que vous n’ayez raison. Mais il ne se rendra jamais compte, même pas dans des decenies. En outre ceux qui tirent les fils de cette marionnette ont véritablement des idées funestes. Il faut donc combattre micron qu’il soit conscient ou non. Derrière micron il y a Jacadi et bien d’autres…

       9

      Alerter
    • Vjan // 15.06.2018 à 07h21

      Je pense comme vous Suzanne qu’Emmanuel Macron est déconnecté du réel et ne perçoit pas, disons pour faire bref la logique économique et sociale.
      Si l’on “devient” pauvre, c’est qu’il y a un processus à l’oeuvre, un enchaînement de causes et d’effets.
      Mais dans son discours, la pauvreté c’est comme une maladie : “on tombe pauvre” comme on tombe malade.

       3

      Alerter
    • Sam // 16.06.2018 à 09h35

      Je suis au contraire totalement convaincu de sa plus parfaite insincérité.

      Les sans dent, les riens, il n’a pas fait mystère de son mépris pour nous.
      La France, elle est en solde, tout doit disparaitre, pour laisser la place à une construction bancaire où nous n’aurons plus un mot à dire.
      La planète, dans leurs tours de verre, ils s’en moquent tout autant. Glyphosate, pesticide, pétrole, nucléaire, tout est bon s’il y a un petit billet à se faire.
      Le reste, c’est de la poudre de perlimpinpin.

       2

      Alerter
      • Caton l’Ancien // 17.06.2018 à 15h28

        > Je suis au contraire totalement convaincu de sa plus parfaite insincérité.

        Idem : j’ai vraiment du mal à imaginer qu’il soit à ce point benêt (sinon il ne serait qu’une marionnette mais alors je ne crois pas que celui qui tire les ficelles soit à ce point benêt). A la rigueur, peut-être qu’il y croit mais ce n’est pas pour ça qu’il le dit. Il le dit parce qu’il sait qu’il existe des tas de “cadres dynamiques” et autres aspirants-milliardaires, qui, eux, croient sincèrement ce discours (ça m’étonnera toujours de voir des gens “qualifiés” être à ce point stupides) et qu’il veut les draguer.

        Ca plus le fait que ça légitime de diminuer les “aides sociales”.

        A vrai dire, quelle raison y a-t-il de croire qu’il est sincère ?

         0

        Alerter
  • ben // 14.06.2018 à 20h43

    Quel sale con !

     1

    Alerter
  • Olposoch // 14.06.2018 à 20h59

    Macron est la preuve que “en même temps” on peut avoir réussi et n’être rien…

     4

    Alerter
  • AerosolKid // 14.06.2018 à 22h35

    « On dit, pour parler des gens qui ont un revenu élevé : les privilégiés. Or, la notion de privilège, ce n’est pas ça. Un privilégié est quelqu’un qui bénéficie d’un avantage payé par quelqu’un d’autre. »
    Revel.

    Macron est un privilègié. Mais pas que lui.

    Tapez pas trop fort, même si je ne pense pas comme vous.

     0

    Alerter
  • scipio // 14.06.2018 à 22h40

    A travers cette intervention sur les pauvres, le cas Macron pose une réelle question: “Nos élites sont-elles encore de réelles élites?”
    1 an après son élection quel est son bilan: pas mal de petites phrases (je ne ferai pas un florilège, les fainéant, les irréformables,…), un bilan nul (et humiliant) sur le plan international, nul sur le plan social intérieur,…

    Si c’est cela l’élite en France, ou l’élite à la française, on peut se poser de sérieuses questions. Et c’est le minimum que l’on puisse faire.

     6

    Alerter
  • calahan // 15.06.2018 à 00h04

    Les pauvres sont l’avenir de ce monde, leur faible pouvoir d’achats garantie une faible croissance, voir une décroissance or c’est très bon pour l’écosystème dans lequel évolue l’être humain.
    Moins on consomme, moins on produit, moins on pollue plus on préserve nôtre espèce, il faut féliciter les pauvres et tout le monde devrait aspirer à la pauvreté car elle assure l’avenir.
    Le pauvre est souvent humble et modeste, il n’ a souvent pas plus d’arrogance qu’il n’a d’argent dans sa bourse, ses besoins sont primaires, voir simples, le luxe qu’il n’a que peu ou jamais connu ne lui manque pas.
    Le pauvre sait s’adapter aux situations difficiles, il a le caractère aguerri et bien trempé nécessaire à sa survie en milieu hostile devant tant de richesses qui lui sont interdites, il se contente de les regarder par la petite lucarne le plus souvent, celle de sa télé ou de son toit quand il en a un.
    Le pauvre est souvent généreux car le peu qu’il a, il est prêt à le partager si le besoin s’en fait sentir car il n’ a finalement aucun attachement aux petites choses qu’il possède.
    Mr Macron, vous vous trompez totalement sur le compte des pauvres, ils sont bien plus responsables que le premier riche venu ou parvenu que vous côtoyez régulièrement, je vous remercie de m’avoir démontré à quelle point vous ignorez ce qu’est être pauvre.
    Si il y a bien un irresponsable, en ce cas, c’est vous.
    signé: un pauvre qu’a quand même les moyens de se payer un ordi et une connexion internet, un moins pauvre que d’autres pauvres en somme.

     10

    Alerter
  • reneegate // 15.06.2018 à 08h04

    Combien de français en capacité de travailler et combien d’emplois disponibles? Qui peut m’aiguiller pour obtenir ces chiffres ? C’est quoi la prévention pour ceux qui n’aurons pas leur place ? DeRugy suit les traces de Bonnet (radical socialiste) et va demander une solution à son homologue urkrainien ? (voir bonnet/ribbentrop) . Des fascistes il y en aura toujours et ils oseront tout, mais des politiques comme ceux là faut arrêter DEFINITIVEMENT.

     0

    Alerter
    • step // 16.06.2018 à 00h11

      quelques centaines de milliers d’emplois vacants quelques millions de chômeurs.

       0

      Alerter
  • Efke // 15.06.2018 à 17h08

    Macron sait ce qu’il fait en rendant publique ce genre de propos . Il sait qu’en montant les français les uns contre les autres, ça va marcher .
    Un gros pourcentage de français pensent que ceux qui sont au chômage ou au RSA sont des fainéants qui profitent du système . Étant handicapé , j’en ai entendu me dire que “j’avais de la chance car leur fils blindé de diplôme a même pas droit” à ça ( les personnes me parlaient du contrat aidant mon employeur et pour lequel je gagne le smic X 26h par semaine )
    Macron annonce la couleur, il va taper sur les plus précaires , les plus pauvres , et il y’aura qui pour prendre leur défense ? bahhh….quasiment personne . Encore une réforme à la tronçonneuse qui va passer “fingers in the nose “

     1

    Alerter
  • Caton l’Ancien // 17.06.2018 à 15h17

    Comment se fait-il qu’avec les aides genre RSA, il y ait encore des pauvres ?
    Comment se fait-il que depuis le temps qu’il existe une Education Nationale, nos jeunes ne soient pas enfin instruits ?
    Comment se fait-il que depuis le temps que la police et la Justice existent, il existe encore de la criminalité et il y ait encore des contentieux non résolus ?
    Comment se fait-il que malgré l’argent investi dans les hôpitaux, il y ait encore de la maladie ?
    Comment se fait-il que, depuis le temps que les paysans travaillent la terre, il n’y ait pas encore assez à manger ?

    Tout ça prouve bien que les “aides sociales” mais aussi les profs, les flics, les médecins et les paysans ne servent à rien.

     2

    Alerter
  • Riboul // 19.06.2018 à 00h36

    Bonne intervention sur un média ou l’on peut encore parler.

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications