Les Crises Les Crises
11.novembre.201911.11.2019 // Les Crises

Les soldats musulmans oubliés de la Première Guerre Mondiale

Merci 800
J'envoie

Source : BBC, Rahil Sheikh, 12-11-2018

Cent ans après la fin de la Première Guerre mondiale, les historiens pensent que le fait de reconnaître la contribution des musulmans peut aider à résoudre des problèmes contemporains tels que l’islamophobie.

“Ils ont été oubliés avec le temps”, déclare Hayyan Bhabha, l’association The Muslim Experience

On estime à 1,5 million le nombre de soldats indiens qui se sont battus pour défendre la Grande-Bretagne pendant la première guerre mondiale, 400 000 d’entre eux étaient des soldats musulmans.

The Muslim Experience s’emploie à mettre en lumière la contribution mondiale des soldats musulmans à la Première Guerre mondiale et déclare qu’une sensibilisation accrue pourrait faire taire aujourd’hui la rhétorique anti-musulmane des groupes d’extrême droite britanniques.

“Les soldats musulmans ont été oubliés avec le temps”, déclare Hayyan Bhabha.

Son équipe consulte actuellement des documents et découvre de nouvelles informations sur leur rôle dans la guerre.

“En accédant aux archives de 19 pays, nous avons découvert que plus de quatre millions de musulmans en provenance du monde entier se sont battus ou ont servi de travailleurs pendant la guerre “, a-t-il indiqué.

Se sentir plus britannique”

Des groupes tels que The Muslim Experience veulent que les histoires de ces soldats soient entendues et que davantage de musulmans britanniques sachent s’ils ont un lien personnel avec la Première Guerre mondiale.

Mais dans quelle mesure les musulmans britanniques se sentent liés à la guerre et combien la communauté elle-même est-elle consciente de ses liens avec l’histoire militaire britannique?

M. Bhabha pense que certains jeunes musulmans en particulier ne sont pas impliqués dans l’histoire militaire britannique parce qu’ils ne peuvent pas la comprendre.

“La façon dont on l’enseigne actuellement est très européenne. L’histoire enseignée ne montre pas la vraie diversité de tous ceux qui ont pris part à la Première Guerre mondiale”.

Une étude du groupe de réflexion British Future a révélé que 22% seulement des Britanniques savaient que des musulmans s’étaient battus pendant la Grande Guerre.

Elle a donc lancé une campagne, Remember Together, pour sensibiliser les écoles.

“Découvrir que des soldats musulmans se sont battus et sont morts pour la Grande-Bretagne afin de nous protéger et de protéger les libertés dont nous jouissons aujourd’hui, c’est une histoire importante à connaître pour tout le monde” a déclaré Steve Ballinger, de British Future.

Les arrière-grands-parents du Dr Malik, le Capt Ghulam Mohammad et Subedar Mohammad Khan, étaient deux des 460 soldats d’un petit village appelé Dulmial, au Pakistan actuel, envoyés pour combattre dans le conflit de 1914-1918.

“L’un de mes patients est un chercheur de la contribution du Commonwealth à la Première Guerre mondiale et je lui ai parlé d’un village du Pakistan d’aujourd’hui dont je suis originaire et qui possède un canon commémorant la Grande Guerre”, dit-il.

“À partir de ce moment, il y a quatre ans, mon voyage a commencé et j’ai appris que mes deux arrière-grands-parents se sont battus pour la Grande-Bretagne. J’ai beaucoup de chance d’avoir des images d’il y a 100 ans. Cela représente beaucoup pour moi. Cela m’a fait me sentir plus britannique car nous avons cette histoire commune en commun et je crois que cela aide à la cohésion de la communauté”, a-t-il ajouté.

Mais dans quelle mesure les musulmans britanniques se sentent-ils liés à la guerre et dans quelle mesure la communauté elle-même est-elle consciente de ses liens avec l’histoire militaire britannique ?

M. Bhabha pense que certains jeunes musulmans en particulier ne sont pas engagés dans l’histoire militaire britannique.

“La plupart des musulmans ne s’intéressent pas à l’histoire militaire parce qu’ils ne peuvent pas s’y rattacher “, dit-il en ajoutant, “la façon dont elle est enseignée actuellement est très centrée sur l’Europe”

“L’histoire enseignée ne montre pas la vraie diversité de tous ceux qui ont participé à la Première Guerre mondiale”, conclut-t-il.

Une étude réalisée par le groupe de réflexion British Future a révélé que seulement 22 % de la population britannique savait que les musulmans avaient combattu pendant la Grande Guerre; c’est pourquoi elle a lancé une campagne, Remember Together, pour sensibiliser les écoles.

Steve Ballinger, de British Future, explique que : “Découvrir que des soldats musulmans ont combattu et sont morts pour la Grande-Bretagne pour nous protéger et pour protéger les libertés dont nous jouissons aujourd’hui, c’est une histoire importante que chacun doit connaître.”

Cela a certainement signifié beaucoup pour Daleesha Naz, 14 ans, de l’Eden Girls School, dans l’est de Londres.

“Aujourd’hui, j’ai appris que 400 000 musulmans ont combattu dans l’armée britannique indienne, ce qui m’a permis de me sentir plus proche et plus liée à l’histoire britannique “, dit-elle.

Alors que l’on se souvient du 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, les historiens, les militants et les descendants des soldats font en sorte que la contribution des musulmans ne soit jamais oubliée.

Luc Ferrier, qui préside Forgotten Heroes 14-19 – le groupe de coordination de l’expérience musulmane – dit : “Si le monde veut vraiment tendre la main à la communauté musulmane internationale, il doit savoir l’énorme contribution que ces gens ont apportée en menant une guerre qui n’est pas la leur.

“Ce n’est qu’en reconnaissant et en honorant les sacrifices mondiaux des musulmans, et pas seulement ceux des colonies britanniques, que nous leur tendons la main et leur disons un véritable merci.

Source : BBC, Rahil Sheikh, 12-11-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 11.11.2019 à 08h17

D’où vient ce devoir de mémoire conçu comme un appel à la repentance adressé aux autres ? Je veux bien croire que les soldats musulmans de l’armée du roi George V ont été oubliés ou négligés. C’est regrettable, d’autant que les dirigeants anglais avaient joué la carte de l’islam en appelant les Arabes à se soulever contre les Turcs, derrière la famille hachémite (1916).

Apparemment, il n’y a aucun soldat musulman mort dans ma commune (plus de 80 noms sont gravés sur le monument où nous irons ce matin à 11 heures pour la commémoration de l’armistice). Que dois-je faire ? Chercher s’il n’y aurait pas des représentants d’autres « minorités visibles » parmi ces 80 noms ?

Décidément, la mentalité contemporaine adore la chicane et l’embrouille.

45 réactions et commentaires

  • Fritz // 11.11.2019 à 08h17

    D’où vient ce devoir de mémoire conçu comme un appel à la repentance adressé aux autres ? Je veux bien croire que les soldats musulmans de l’armée du roi George V ont été oubliés ou négligés. C’est regrettable, d’autant que les dirigeants anglais avaient joué la carte de l’islam en appelant les Arabes à se soulever contre les Turcs, derrière la famille hachémite (1916).

    Apparemment, il n’y a aucun soldat musulman mort dans ma commune (plus de 80 noms sont gravés sur le monument où nous irons ce matin à 11 heures pour la commémoration de l’armistice). Que dois-je faire ? Chercher s’il n’y aurait pas des représentants d’autres « minorités visibles » parmi ces 80 noms ?

    Décidément, la mentalité contemporaine adore la chicane et l’embrouille.

      +58

    Alerter
    • gracques // 11.11.2019 à 10h04

      Dans des fosses communes comme les indochinois ?
      Mais aussi dans les carrés militaires musulmans et notamment dans la Marne …. tiens pourquoi la marne ?

      C’est très marrant , je viens de lire l’article sur les USA avec Chomsky , le mythe de leur western réinvente …. nous avons les nôtres aussi , pas de nom de morts graves sur les stèles de nos vilages , donc ça ‘existe pas …..
      Voilà le sujet même de l’article ils ont été oubliés….
      Revenir sur ce passe n’à strictement rien à voir avec de la ‘repentance’ quelles fautes la’France à t elle commise en envoyant des soldats au fronts ? Mais il s’agit de reconnaître leur rôle , ce qui peut permettre à leur descendants de trouver leurs place ici ….. ha , mais c’est peu être cela qu’il faut absolument éviter ?

        +57

      Alerter
      • Marie Pan-Pan // 11.11.2019 à 11h45

        Gracques,
        Hier je parcourais les allées du mignonnet cimetière de ma commune encore chaudement fleuri pour le 2 novembre.
        Il s’y trouve un carré militaire de la Première Guerre,d’une 50e de tombes dignement honorées dont 3 tombes de soldats musulmans, aussi dignement honorés, à l’identique de leurs camarades avec chacun d’impressionnants chrysanthèmes.
        J’aime bien les cimetières, j’aime bien lire les stèles et les monuments aux morts des villages et autres communes de ma région oû je retrouve…inévitablement les noms de ces braves quelques soient leurs confessions.
        Ah oui, j’habite en France, comme vous je crois.

          +20

        Alerter
        • gracques // 11.11.2019 à 13h43

          Hé oui en France , pas la,même que Fritz qui ne voit pas de nom arabe sur les monuments aux morts (et pour cause, bien peu étant nes dans la commune ) et pourtant ils sont bien morts comme les autres poilus.
          Rappeller leur mémoire n’est pas de la repentance c’est de la mémoire et peut contribuer à une histoire longue commune avec des minorités actuelles …. cela s’appelle un facteur d’intégration……
          Sujet de l’article.
          En France nous avons de beaux principes’, bien égalitaires et républicains que nous rangeons bien soignesement a la cave et que nous oublions dans la vrai’vie de tout les jours.

            +35

          Alerter
          • Fritz // 11.11.2019 à 14h19

            Merci pour le procès d’intention, grak. Ah, j’oubliais : tous les Musulmans ne portent pas un « nom arabe », comme vous dites joliment.

            Et le message ministériel que j’ai entendu ce matin devant le monument, sous une pluie froide, a bien rappelé l’apport des soldats « d’Afrique, d’Asie, du Pacifique… ». Ceux dont les noms devraient figurer sur les monuments d’Algérie, du Sénégal, d’Indochine et d’ailleurs. Ce rappel n’est que justice.

              +12

            Alerter
            • gracques // 12.11.2019 à 09h48

              Meci donc de convenir que nos monuments aux morts ne suffisent pas à garder en mémoire tous nos morts pour la France.
              Quant à la’désignation arabe de nos soldats musulmans , elle faisait juste echos’au fait quendans l’article les soldats anglais musulman étaient indiens.
              En cela je ne rendait pas justice aux sénégalais.

              Quant aux monuments à ériger en leur mémoire à tous , c’est dans l’hexagone ou ils ont verse-leur sang qu’il,faut les ériger ayant contribué par leur sacrifice à nous faire ce que nous sommes si fermement décidé de rester .

                +5

              Alerter
        • souad // 17.11.2019 à 14h45

          Bonjour, Mon grand grand père paternel disparut en 1917. Il avait 25 ans et sa femme enceinte de mon papa. S’il vous plait, si vous voyez une tombe au nom de Ahmed ben Mohamed,née a kalaat sraghna, préfecture de Marrakech…laissez moi un message ici. Depuis 20 ans je chercher sa trace dans les archives française.
          On m’as dit que ces archives sont au Maroc, impossible de mettre la main dessus. Peut-être détruites.
          Beaucoup de Ahmed ben Mohamed, mais sans autres renseignements que la nationalité.
          Mon plus cher souhait, me recueillir sur sa tombe, si il en a une avant de quitter ce monde.
          je sais aussi que beaucoup de corps n’ont jamais été retrouvés. Cela me chagrine encore plus.
          Merci infiniment.
          souad

            +0

          Alerter
    • Mohamed // 11.11.2019 à 17h41

      sur les monuments aux morts des communes figurent les noms des gens originaires de la commune. Pas étonnant de ne trouver aucun prénom musulman.

        +10

      Alerter
    • tchoo // 11.11.2019 à 18h23

      Aller faire un tour dans les cimetières alsacien comme Sigolsheim et vous aurez une certaine vision

        +5

      Alerter
    • Fano // 12.11.2019 à 13h59

      Il me sagit ni de repentance ni de chicane juste de construire une histoire commune.
      C est le cas pour toute l histoire, pour la guerre de 100 ans nous disons bien les Francais contre les anglais alors que c etait des Francais contre d autre Francais on occulte pour cree une idee de continuite d union .
      Ils sont la et bien la ils ne partiront pas et contrairement a ce qu on pense les musulmans En France veulent rien d autre qu on leurs foutent la paix

        +4

      Alerter
      • Larousse // 13.11.2019 à 08h32

        N’oublie-t-on pas dans cette histoire que la 1re Guerre mondiale est une immense boucherie voulue par des Impérialismes ?
        Les valeurs de la France, de l’Allemagne, de la Grande-Bretagne, de la Russie, de l’Autriche-Hongrie… pour moi, je ne les vois qu’à travers une lentille qui trouble la vue au lieu de l’améliorer et qui donne la migraine ophtalmique…
        Célébrer cela, à la façon dont on le fait depuis une dizaine d’années m’a amené à éviter de le faire tant je commence à en avoir assez qu’on masque grâce aux Européistes les origines réelles du conflit…

          +3

        Alerter
  • karl34 // 11.11.2019 à 08h30

    ben voyons, des soldats musulmans? y’en avaient plein dans l’armée ottomane, “Ainsi, dès la déclaration de guerre, les Grecs d’Asie Mineure subissent des déportations de grande ampleur, puis, au printemps 1915, les Arméniens sont déportés et massacrés par l’armée ottomane, tandis que les populations chrétiennes du Levant ottoman subissent des vexations de la part des autorités ottomanes.”

      +14

    Alerter
    • Fritz // 11.11.2019 à 08h41

      Ce sont les soldats chrétiens (et arméniens) de l’armée ottomane qui auraient été massacrés en premier, après la défaite turque de Sarikamich (1915). Ils étaient accusés de trahison au profit de l’ennemi russe.

        +15

      Alerter
      • Michel Le Rouméliote // 11.11.2019 à 16h38

        C’est tout à fait exact sur le plan historique.

          +5

        Alerter
    • Fano // 12.11.2019 à 14h06

      En 1923, dans le processus d’homogénéisation des populations grecque et turque, les deux parties s’entendent pour un échange obligatoire. Un million cinq cent mille orthodoxes de Turquie sont échangés contre cinq cent mille musulmans de Grèce, à travers un voyage aussi traumatique que fondateur.

        +1

      Alerter
    • Fano // 12.11.2019 à 14h30

      Le génocide arménien est le massacre organisé des Arméniens vivants dans l’empire ottoman, entre avril 1915 et juillet 1916. Le génocide a été ordonné par le gouvernement turc dirigé par les Jeunes-Turcs.
      Le parti compte alors trois grands courants idéologiques, l’un occidentaliste et libéral, favorable à un État décentralisé (c’est le cas notamment des militants arméniens du parti Dashnak) et proposait des réformes radicales dans le pays en délaissant l’islam. L’autre de tendance islamique, proche historiquement du courant des Jeunes-Ottomans, proposait de moderniser l’Empire en respectant la culture et les valeurs islamiques, il s’agissait alors de reprendre le savoir technique de l’Occident, en délaissant le savoir moral. Enfin, la tendance turquiste, nationaliste, emmené par Ahmed Riza, défendait un centralisme autoritaire chargé de maintenir l’intégrité territoriale de l’Empire
      Certains de ces jeunes turcs partagaient les valeurs de l occident et donneront Mustapha kemal laics et nationalite comme En occident

        +1

      Alerter
  • sisyphe // 11.11.2019 à 08h45

    Vite un graph avec nombre de morts différenciés en % ethnique et religieux .

      +18

    Alerter
    • Pol ux // 12.11.2019 à 05h10

      Et les athées aussi, s’il-vous-plaît.
      j’avais pas l’impression que c’était une guerre de religions… Mais, il est vrai que très vite après la guerre, c’en est devenue une.

      La meilleure façon de terminer une guerre, c’est de la perdre, disait Orwell.
      On a voulu la gagner, nous avons perdu: l’Allemagne domine l’Europe.

        +7

      Alerter
  • Owen // 11.11.2019 à 08h56

    Mmoui…

    Que les britanniques attestent et reconnaissent que des anciens colonisés ont participé à la guerre, oui. Et qu’ils remercient la dignité de ces anciens soldats qui ont aidé un pays à résister aux invasions allemandes et de l’Axe.
    Mais utiliser la religion pour tisser un lien avec un pays, en utilisant le souvenir d’une guerre qui n’était pas pas celle de ses adeptes, me semble un usage mémoriel au minimum tarabiscoté.

    La participation des anciens pays colonisés aux guerres européennes est une question délicate, encore aujourd’hui. Ajouter la religion, alors que trois monothéismes enchassées dans le même Livre ont coûté si chères à l’histoire humaine et pèsent tant encore aujourd’hui sur les relations inter-humaines, comme inter-nations, cela me donne l’impression d’une invitation à une réunion en demandant à chacun de venir avec un bidon d’essence.

      +19

    Alerter
    • calal // 11.11.2019 à 09h52

      “Ajouter la religion, alors que trois monothéismes enchassées dans le même Livre ont coûté si chères à l’histoire humaine ”

      bah les questions religieuses etaient des pretextes aux guerres comme les droits de l’homme le sont actuellement.Les vraies raisons des guerres sont purement historiques et materialistes c’est a dire la question du controle des ressources.Les minorites qui ont interet a la guerre doivent la “vendre” a ceux qui la font et la paieront…

        +21

      Alerter
    • Owen // 11.11.2019 à 09h58

      Désolé de la confusion.Ce n’était pas l’Axe mais la Triple Alliance contre le Triple Entente. Et la participation de la Sublime Porte pour y perdre tout son empire.

      N’oubliez pas vos torches avec les bidons SVP.

      @Calal

      Je suis d’accord. Mais quand il y a des prétextes en moins, ça fait des bagarres moins nombreuses et moins saignantes.

        +3

      Alerter
  • christian BERNARD // 11.11.2019 à 09h45

    Notre très excessive soumission à des droits de l’homme hypertrophiés, notre tendance délirante à la repentance, notre idéalisation de “l’autre” en tant que victime…. nous perdront.
    En fait, l’usage du présent de l’indicatif s’impose sans doute, car pendant ce temps là, ils défilent contre l’islamophobie.

      +24

    Alerter
    • Fano // 12.11.2019 à 17h43

      Ceux qui ont defile contre l islamophobie ne sont pas des ” autres” ils sont francais et le fait que vous les voyez comme des autres montre qu ils n ont peut etre pas tord de defile.
      Et dans centre manifestation il n est pas question de repentance le fait que vous meliez cette marche a la.repentance donc finalement a la question colonial montre qu ils n ont peut etre pas tord de manifester.
      Les droits de l homme c est les droits de l homme ce qu ils fonts au gillets jaunes ils le testent depuis 15 ans En banlieux continue a vous assoirs dessus quand cela.concerne des noirs et des Arabes et cela crera des precedents qui vous reviendrons inevitablement dans la figure et ce sera bien fait

        +4

      Alerter
  • Manuuk // 11.11.2019 à 10h03

    Différence de culture. Les Britanniques n’ont pas la même sensibilité avec ses minorités que nous.

    Le peuple Français est unique et indivisible. Le peuple britannique est composé de olusieurs groupes, ethnies, “races” , religions, etc…

    Le problème dans la traduction de ce genre d’article, c’est sa transposition dans la conception de république.

      +10

    Alerter
    • gracques // 11.11.2019 à 11h10

      ‘Le peuple français unique et indivisible ‘
      Superbe programme politique.
      Pas de discrimination selon le genre , l’origine ou les opinions ….tous citoyens formant nation.

      Quelle belle utopie à réaliser , ici et maintenant !

      Y a du boulot , mais bon à priori on est d’accord sur l’objectif non ?

        +18

      Alerter
    • Marie Pan-Pan // 11.11.2019 à 15h55

      Manuuk,
      euh…ne serait-ce pas plutôt la République une et indivisible ?..pour sûr le peuple français est unique, il n’a pas son pareil mais indivisible j’en doute. Suffit de feuilleter son Histoire jusqu’à aujourd’hui oû il se retrouve atomisé ( pas au sens de vitrifié bien-sûr ) au plus grand profit non de monades mais de nomades mondialistes bien affairés à la chose.
      Cdt.

        +8

      Alerter
      • gracques // 12.11.2019 à 09h52

        Je pense que nous nous comprenons , le PEUPLE ‘un et indivisible’ auquel je’pense est celui’de SAPIR , la communauté des citoyens et non des seuls natifs d’une nation.

          +1

        Alerter
  • Emile // 11.11.2019 à 10h06

    Un temoignage de l historienne Ladan Boroumand montre que l enthousiasmant tableau de 14 /18 a tourné vinaigre après l apparition s Assan Al Banna:
    « « Il y avait des relations effectives et idéologiques entre les nazis et les Arabes »
    Or, dans les pays où l’hégémonie britannique était la plus pesante, comme en Iran et en Égypte, avec les tensions des années trente, puis pendant la guerre, il y a eu un mouvement de sympathie pour les Allemands. De son côté, l’Allemagne nazie en a profité pour créer des passerelles avec le monde arabe, y installant une présence technologique et scientifique lui permettant de diffuser sa propagande. La génération de nos parents, ceux qui étaient lycéens dans les années 1939-1945, y a été fortement exposée. C’est une génération qui, même de manière inconsciente, a été abreuvée par l’antisémitisme nazi. Les liens noués entre le grand mufti de Jérusalem, la plus haute autorité religieuse de Palestine, et Hitler montrent bien qu’il y avait des relations effectives et idéologiques entre les nazis et les Arabes.
    L’antisémitisme moyen-oriental actuel en est une conséquence, sans même que les gens sachent vraiment d’où il provient« 
    Le vent dOuest est toujours porteur de nuages délétères pour l Europe !!!

      +5

    Alerter
    • Fritz // 11.11.2019 à 13h14

      Que dois-je retenir de votre commentaire ?
      Que l’Iran est un pays arabe ?
      Que les Arabes sont des nazis ?
      Moi qui pensais que l’arabe est une langue sémitique, et le persan une langue indo-européenne…

        +10

      Alerter
  • Jean-François91 // 11.11.2019 à 10h22

    Ces malheureux ont été enrôlés non pas en tant que musulmans, mais en tant que colonisés, comme l’attestent les milliers de victimes issues de l'”Empire des Indes”, quelle qu’ait pu être leur religion. Toutes les victimes des guerres [non religieuses] et toutes les victimes du colonialisme sont des [i]victimes[/i] au titre de l’histoire [i]universelle[/i] de l'[i]humanité[/i]. La récupération religieuse est parfaitement scandaleuse.

      +13

    Alerter
  • Kiwixar // 11.11.2019 à 10h44

    Y a une religion dont on ne risque pas d’oublier les morts pendant toutes les guerres : la religion du pognon. C’est bien simple, ceux dont la religion est le pognon (les pognolmans) ne meurrent jamais sur les champs de bataille et s’entendent entre eux au-delà des frontières nationales ou religieuses comme lardons en foire.

    Ils s’en mettent plein les fouilles en temps de paix, ruissellent de mépris et de morgue, divisent les gueux (en ce moment : locaux contre importés), fabriquent um ennemi (russe). Et de temps en temps se livrent à de l’abattage sélectif en envoyant les sans-dents au front.

    Les oubliés des guerres ne sont pas telle ou telle minorité dont des membres y sont morts, mais bien ces 1% du haut dont aucun des membres n’a succombé, et qui au contraire se sont enrichis et continuent à ourdir les mêmes massacres.

      +39

    Alerter
  • Fabrice // 11.11.2019 à 11h11

    Ce texte m’inquiète c’est que ce texte ne s’intéresse qu’à une religion, cela passe sous silence les autres ethnies qui sont venues nous sauver depuis quand la religion devient le facteur de reconnaissance ? les animistes, les bouddhistes, hindouistes… ne comptent pas ? si on prend cette approche douteuse !

      +17

    Alerter
    • Anouchka // 11.11.2019 à 12h09

      Peut-être parce que ces autres confessions et minorités ne sont pas tentées par la “sécession”.
      J’ai compris ce texte comme un appel aux musulmans à se sentir intégrés à l’histoire britannique.
      Sous couvert de reconnaissance, c’est une concession qui est faite à la branche politique de l’Islam (celle qui peut être tentée par la sécession justement).
      Un jeu dangereux auquel a mon avis les Anglais se repentiront d’avoir joué.

        +10

      Alerter
  • Midoso // 11.11.2019 à 11h48

    Les crises donne dans la repentance et le politiquement correct maintenant?
    Tous les soldats et tous les peuples sont victimes de guerres organisées par des puissants dans l’interet de quelques personnes ou industriels, et ce quelque soit leur religion ou leur couleur.

      +14

    Alerter
    • Anouchka // 11.11.2019 à 12h12

      Le sujet n’est pas exactement la repentance mais le statut des musulmans comme communauté politique à part entière.
      C’est très différent.

        +4

      Alerter
  • tchoo // 11.11.2019 à 18h26

    On parle d’identité là et un moyen de faire pays et de connaître l’histoire et là contribution des ses ancêtres à celle ci

      +3

    Alerter
  • Logique // 11.11.2019 à 23h11

    “On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels.”
    Anatole France

    https://fr.wikisource.org/wiki/On_croit_mourir_pour_la_patrie

    Extrait:
    “c’est comment la haine d’un peuple, de tout un peuple, s’étendit en France avec une violence inouïe”

    Et comme un écho actuel avec la haine de la Russie déversée à plein torrent par les médiamenteurs.

    Rien ne sert de commémorer la fin d’une guerre si c’est pour en même temps préparer la suivante.

    https://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/14-18-on-croit-mourir-pour-la-45793

    Et rebelote:

    https://fr.sott.net/article/25414-Comment-les-industriels-americains-ont-travaille-pour-le-Reich

      +2

    Alerter
  • thierry44 // 12.11.2019 à 04h29

    Il existe des chiffres dans des ouvrages historiques. Un bilan publié après guerre faisait par exemple état d’environ 36.000 morts pour l’Afrique du Nord), 30.000 morts pour l’Afrique équatoriale, orientale et australe, 2.600 pour les 4 D.O.M. actuels (Guyane, Réunion, Guadeloupe, Martinique) et 1.100 pour l’Indochine. Globalement, on estime les pertes coloniales à un peu moins de 80.000 hommes pour moins de 600.000 mobilisés (dont un peu plus de 500.000 combattants), soit un taux de pertes légèrement inférieur à celui des troupes métropolitaines.

      +8

    Alerter
    • emile // 13.11.2019 à 12h50

      Le PERE de CAMUS qui se la coule douce sous sa pierre humide de SAINT BRIEUC , vous le mettez dans quelle catégorie , Monsieur l entomologiste ,?
      salutations

        +0

      Alerter
  • Bolk // 12.11.2019 à 12h55

    1,5 millions de soldats français tués versus 50 mille soldats musulmans et étrangers, soit 3%.
    Faudrait peut-être pas trop faire monter la mayonnaise.

      +12

    Alerter
    • Al chaab yourid // 12.11.2019 à 16h36

      “Faudrait peut-être pas trop faire monter la mayonnaise”
      1 article sur 10000 sur ce site consacré à ce sujet … pas de quoi vous refiler la salmonellose j’espère.

      Ne feriez-vous pas mieux :
      • soit de dire merci au site d’avoir appris quelque chose de nouveau
      • soit ne rien dire du tout ?

      En fait ce n’est pas une question, j’ai déjà la réponse et elle vaut pour pas de commentateurs qui sur ce fil crachent contre “la repentance” sans jamais définir ce que c’est. Histoire, Mémoire … pas un prof d’Histoire pour nous éclairer sur la dialectique ici ?

        +6

      Alerter
  • koui // 12.11.2019 à 20h06

    Ce qu’on ne dit jamais pour les soldats des colonies, c’est qu’il y avait parmi eux beaucoup de mercenaires. C’est pour cela que les marocains ont combattu aussi bien du côté fasciste avec Franco que du cote antifasciste avec l’armée francaise. Les Allemands avaient eux aussi des colonies en 1914, et bien sûr, ils avaient des soldats musulmans. Il est vrai q’une grande partie des soldats étaient recrutés de force, c’était des soldats esclaves. Mais d’autres étaient heureux de s’enrôler pour la paye ou simplement parce que combattre était le seul métier acceptable pour un homme noble dans leur culture. Pour prendre un exemple, 5 des fils de Samory sont allés se faire tuer pour la France en 14-18 alors que leur père, roi du nord de la côté d’Ivoire avait été vaincu par les francais. Ce n’était pas par amour de la France où delà démocratie qu’ils ont combattu, mais parce que travailler de leur main aurait été déchoir. Et les courageux maghrébins qui sont venus libérer la France en 1945, ou sont ils allé après? En Indochine.

      +3

    Alerter
    • Patrick // 12.11.2019 à 21h07

      ” Il est vrai q’une grande partie des soldats étaient recrutés de force, c’était des soldats esclaves. Mais d’autres étaient heureux de s’enrôler pour la paye ou simplement parce que combattre était le seul métier acceptable pour un homme noble dans leur culture.”

      Combo j’emploie n’importe quel mot (esclave avec des armes ?!?) et j’ajoute la fleur au fusil, pimenté d’un fort accent ethnocentrique.

      Si t’es esclave, on te donne ni salaire (c’est la définition) ni arme, ni uniforme ou papiers militaires : t’es un objet. Et mis à part quelques fadas pour lesquels le nombre ne mérite pas que la mémoire soit ravivée, tu ne pars pas “heureux” à la guerre, pour un pays que tu ne connais ni d’Eve ni d’Adam.

      Quant au statut du guerrier chez les ancêtres de Tiken Jah Fakoly, c’est quoi le rapport avec l’article ? Voire même avec la Première Guerre mondiale ?

        +0

      Alerter
  • Juste // 14.11.2019 à 04h16

    Pas mal de musulmans ont aussi combattu du côté de la Russie. Je n’ai pas de chiffres exactes, mais sûrement quelques centaines de milliers.

      +1

    Alerter
  • Vincent // 19.11.2019 à 10h46

    Il s’agit d’une traduction d’un article anglais, vis à vis de leurs colonies.
    Mais en France, personne n’a jamais négligé ni oublié le rôle des tirailleurs sénégalais. A titre d’illustration, le parisiens mesurent le niveau de la Seine en allant regarder la statue d’un soldat d’outre mer ; la mosquée de Paris a été construite en remerciement pour les soldats musulmans tombés en 14/18, etc.

    Je ne vois pas pourquoi il y aurait des leçons de morale à donner en France.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications