Les Crises Les Crises
21.mai.202221.5.2022 // par Olivier Berruyer

MACRON FACE AU CHAOS DU MONDE : QUI VA TRINQUER ? – Thomas Porcher

Merci 146
J'envoie

Thomas PORCHER est membre des Économistes atterrés, une association de chercheurs luttant contre « l’orthodoxie néo-libérale », autrement dit, la pensée unique en économie. Il est par ailleurs docteur en économie à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne et professeur associé à la Paris School of Business. Auteur de « Les délaissés » et « Introduction inquiète à la Macron-économie » (avec Frédéric Farah) Thomas porcher nous aide à dresser le bilan du quinquennat de Macron, qui a été étonnement oublié par les grands médias !

Face aux nouvelles crises qui arrivent, et avec Macron aux commandes, qui va trinquer ? C’est ce que l’on va voir, dans cet entretien par Olivier Berruyer pour Élucid !

▶ N’oubliez pas de vous abonner à la chaine Youtube Élucid pour ne rien louper (rapide, et gratuit), et de partager la vidéo si elle vous a plu, pour lui donner plus de visibilité !

N’oubliez pas de vous abonner à la chaine Youtube Élucid pour ne rien louper (rapide, et gratuit), et de partager la vidéo si elle vous a plu, pour lui donner plus de visibilité !

OFFRE SPÉCIALE D’ABONNEMENT ÉLUCID
Utilisez le code promo « LESCRISES », et accédez à tous nos contenus exclusifs : cliquez ICI pour découvrir nos offres

On a besoin de vous !

 

Commentaire recommandé

Anicroche // 21.05.2022 à 12h54

Bien sûr qu’il n’y a aucun changement dans le programme économique puisque le pouvoir réel est économique et non politique. Le monde politique n’est qu’une marionnette dans les mains du pouvoir économique qui se renforce à travers les privatisations et l’uberisation. Sous la tutelle de la dictature de l’ue.

18 réactions et commentaires

  • Anicroche // 21.05.2022 à 12h54

    Bien sûr qu’il n’y a aucun changement dans le programme économique puisque le pouvoir réel est économique et non politique. Le monde politique n’est qu’une marionnette dans les mains du pouvoir économique qui se renforce à travers les privatisations et l’uberisation. Sous la tutelle de la dictature de l’ue.

      +18

    Alerter
    • Anfer // 21.05.2022 à 15h10

      Non, le pouvoir ça a toujours été, et sera toujours la force, la coercition physique.

      Ce qui permet une révolution, c’est si les détenteurs de la force physique, police, armée, changent de camp.

        +5

      Alerter
      • Dominique Gagnot // 22.05.2022 à 08h52

        C’est exact, mais policiers et militaires sont retenus par la question économique de la fin du mois.

          +3

        Alerter
        • Anfer // 23.05.2022 à 15h18

          C’est le travail du pouvoir spirituel et symbolique, ils ne changent pas de camp, car ils croient dans la légitimité de ceux qui dirigent.

          La trouille qu’ont infligés les gilets jaunes au pouvoir, et le rempart qu’a constitué la détention de la force physique par la police est assez spectaculaire.

            +1

          Alerter
      • politzer // 22.05.2022 à 09h54

        j aimerais ds ce débat intéressant citer Lénine qui a très bien résumé l affaire : » la révolution est possible quand ceux d en bas ne veulent plus et quand ceux d en haut ne peuvent plus « 

          +8

        Alerter
  • Lev // 21.05.2022 à 13h14

    Macron est un organisateur du chaos mondial : il n’est pas face à lui. On l’a vu en France, entre autres, lorsqu’il a organisé avec Veran le chaos à l’hôpital en faisant fermer des services et de lits, en laissant partir les soignants. Nous savons tous que les milliards donnés aux labos étaient plus que suffisants pour conserver et améliorer le service public de la santé.
    Ce n’est pas une fatalité économique mais un choix politique.
    Idem lorsque Macron va faire la leçon à Poutine et laisse la bride sur le cou à Jerzins’ky qui en profite pour s’en prendre aux russophones de son pays. C’est lui, Macron, qui décide de fouler les accords de Minsk et d’organiser le chaos

      +16

    Alerter
    • Dominique Gagnot // 22.05.2022 à 08h56

      C’est exact, mais les choix politiques de Macron sont dictés par les intérêts économiques des ultras riches (faire crever ceux qui ne sont rien…).
      « Trinquer » est un doux euphémisme. Lire « Et si notre système capitaliste était une gigantesque Arnaque ? » https://bit.ly/4capitalisme

        +6

      Alerter
  • Touriste // 21.05.2022 à 13h47

    « QUI VA TRINQUER ? »

    La question est vite répondue [Mouarf!] : tout ceux qui n’ont pas un bas-de-laine d’au moins 7 chiffres.
    Mais c’est plutôt positif :
    – Les « décroissants » en ont rêvé ; Manu 1er le fait,
    – Le travail c’est la santé : on va donc travailler jusqu’à la fin,
    – L’épidémie d’obésité va s’arrêter net,
    – Les cas de cancer diminueront drastiquement : les individus n’auront plus te temps d’en développer un,
    – La nature est bien faite : nous avons quelques organes en double pour payer les impôts et rembourser les crédits.

      +7

    Alerter
  • calal // 21.05.2022 à 16h19

    Qui va trinquer?

    les femmes,les feministes et les …. petits filles….

    Elisabeth borne qui dit aux petites filles de croire a leurs reves…. oui vous allez pouvoir y travailler jusqu’a 65 ans a vos reves….
    Les femmes qui se rejouissent que macron nomme enfin une femme premiere ministre apres edith cresson:que vont elles dire quand elles vont devoir aller travailler jusqu’a 65 ans grace a Mme Borne? merci les feministes?

    Et les rmistes des dom tom? vont ils se rejouir de voir pap ndye le defenseur des minorites dans un gouvernement qui va tenter de faire bosser les rmistes contre leur rmi?

    On va voir de sacrees dissonances cognitives lors des 5 ans qui vont suivre.
    Ps: une astuce si jamais vous etes perdu entre les etiquettes,les differentes identites et discours des uns et des autres a l’avenir: Matthieu 7…16
    Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons? 17Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. 18Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.…
    c’est le principe de la psychologie comportementale:ne pas juger sur les discours mais sur les comportements et les actes….

      +3

    Alerter
    • touriste // 22.05.2022 à 12h30

      Bon, puisque personne ne veut la faire : je me dévoue.

      « Passées les Borne ; y a plus d’limites ! »

      De rien. Et je –>[]

        +6

      Alerter
    • V_Parlier // 23.05.2022 à 08h33

      65 ans? Moi je crois que ce sera pire que ça… objectif 70 d’ici quelques années…

        +0

      Alerter
      • utopiste // 23.05.2022 à 12h12

        Non. L’objectif c’est d’instaurer la retraite par capitalisation comme seul régime viable. Quand à la limite d’âge, elle sera repoussée au-delà de l’espérance de vie de la majorité.

          +3

        Alerter
        • Fernande Lombard // 23.05.2022 à 13h29

          Nous serons un jour aligné sur les Etats-Unis… une retraite de mer2 en fin de vie et une sécurité sociale à la dérive….

            +1

          Alerter
  • Brigitte // 21.05.2022 à 22h22

    A propos de la réindustrialisation de la France. Planification et état stratège. La France ne peut pas s’inventer des compétences qu’elle n’a pas ou alors on fait venir des entreprises étrangères.
    Il faut utiliser nos domaines de compétences: Transports, agro-alimentaire, agriculture, équipements et énergies. investir dans les EnR autres que l’éolien.

    A propos de la sortie de l’euro. Ya t-il des études sérieuses sur le sujet? devrait-on garder la conversion actuelle (donc la monnaie existe encore en théorie) ou se mettre à parité, comme le franc suisse?
    Pourquoi penser que ce serait un désastre économique. Au contraire, ce pourrait être l’occasion de relancer un plan économique ambitieux.

      +0

    Alerter
    • Dominique Gagnot // 22.05.2022 à 10h55

      (Annule et remplace mon précédent commentaire)

      La valeur de la monnaie ne se choisit pas, elle dépend grandement de la puissance économique de la zone concernée.
      Si nous quittions l’euro la valeur de notre monnaie, dont nous aurions le contrôle, serait divisée d’un facteur important. Nos importations couteraient beaucoup plus cher.
      Mais c’est justement une condition essentielle au développement d’un tissu agricole et industriel écologique. Par ailleurs nous pourrions tisser des liens avec des partenaires partageant cet objectif. Voir la 2èm partie de https://bit.ly/4capitalisme

        +3

      Alerter
  • Incognitototo // 22.05.2022 à 01h15

    J’apprécie beaucoup Thomas Porcher, pour son pragmatisme, pour ses choix de gauche, pour son réalisme, pour ses analyses… et pour son honnêteté à admettre qu’il n’a pas toutes les réponses. Mais, on voit qu’il cherche toujours sur certains sujets, notamment pour ce qui devrait être une priorité pour n’importe quel politique : la réindustrialisation de la France.

    Il ne lui reste plus qu’à intégrer la dimension humaine psy de la « lutte des places » qui sévit perpétuellement en politique et fait échec à toutes les tentatives de transformation profonde de nos sociétés, mais ça apparemment c’est fait ; à compléter alors, pour comprendre que c’est partout ailleurs également, et que cela a une importance fondamentale, du moins si on ne veut pas répéter perpétuellement les mêmes dérives et erreurs « révolutionnaires ».

    Je le remercie pour ses conseils de lecture qui ont l’air fort intéressants.
    Il ne lui reste plus qu’à apprendre à penser en dehors des cadres universitaires et idéologiques (qui ont tous démontré leurs limites et/ou leur nocivité), et il pourrait bien devenir le promoteur de solutions qui fonctionneraient enfin.
    Et puisqu’il semble en recherche de solutions pragmatiques, je ne saurais trop lui conseiller de s’intéresser à la fiscalité et ce qu’on peut faire avec, quand seuls les buts à atteindre comptent, du moins si on veut bien penser en dehors des cadres et des idéologies : http://incognitototo.eklablog.com/

      +3

    Alerter
  • Dominique Gagnot // 22.05.2022 à 11h30

    Le capitalisme conduit à organiser le pillage de la planète, que reflète le PIB que l’on cherche à maximiser.
    Remettre en question ce capitalisme est un sujet tabou. Y compris sur Elucide ?

      +1

    Alerter
  • RGT // 24.05.2022 à 10h50

    « La politique est un concours de beauté »..

    C’est sûr.

    Quand on voit les postulants de la dernière érection pestilentielle il faut reconnaître que ce cher « Manu » était largement plus sexy que ses concurrents et qu’il a aguiché les « ménagères de plus de 60 ans » avec ses décolletés affriolants d’une efficacité redoutable.

    Ce qui est d’ailleurs strictement interdit par la loi, le racolage sur la voie publique étant un délit pénal.

    D’un autre côté, pour ce qui est du concours de beauté, il fallait vraiment être un pervers particulièrement vicieux pour préférer les atours de sa concurrente au second tour.

    Ce que n’ont PAS compris les couillons de la VRAIE gauche SINCÈREMENT opposés à la ploutocratie qui détient les rennes du pouvoir c’est qu’en présentant Philippe Poutou (dont la sincérité n’est pas à remettre en question contrairement aux opportunistes des « grands partis ») aussi sexy qu’un ornithorynque ils allaient se prendre une veste monumentale.
    Le NPA aurait mieux fait de présenter Olivier Besancenot qui aurait pu faire chavirer les têtes de toutes les femmes de la nation..

    Je me demande si lors des prochaines érections un parti n’aura pas l’idée géniale de présenter le successeur de Rocco Kisraidit pour séduire la gent féminine et que le parti opposé présentera Miss porno qui mènera sa campagne en tenue d’Ève (les italiens l’ont déjà fait et ça avait bien fonctionné).

    Nous vivons dans une société ou le paraître, l’émotion, le mensonge et le fantasme sont plus importants que le fond.

    Il ne faut donc pas s’étonner si tout part en vrille.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications