Les Crises Les Crises
22.janvier.201822.1.2018 // Les Crises

[Mélenchon Bashing] Pierre Plottu, France Soir et le complotisme

Merci 2
J'envoie

Nous allons aujourd’hui nous intéresser à un article qui s’est fait remarquer par sa violence et sa teneur particulièrement militante et manipulatoire. Il vise le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, et a été rédigé par le journaliste Pierre Plottu pour France Soir, le 21 décembre 2017.

Nous avons décidé d’en faire l’exégèse sur ce site, car il est tout symptomatique d’une nouvelle tendance que nous dénonçons fermement ici : celle qui consiste à dénigrer les personnes plutôt que leurs idées. Le tout en employant rarement des arguments de fond, mais plutôt des raccourcis rhétoriques déplorables que vous reconnaîtrez d’ailleurs certainement à la lecture du texte. Il s’agit d’une tendance qu’il n’est pas exagéré de qualifier de « propagande », comme nous allons le voir.

 

Loin de vouloir jouer les défenseurs inconditionnels de Jean-Luc Mélenchon, ou les exégètes de sa pensée, ce qui est dit de lui dans cet article nous donnera néanmoins l’occasion de revenir sur différents sujets très peu abordés dans les médias, et donc sur lesquelles le public ne s’est pas vu offrir des armes de réflexion pourtant indispensables à la compréhension de l’actualité.

Plan du billet :

  1. “JEAN-LUC MÉLENCHON EST-IL COMPLOTISTE ?”
    • 1-1 Introduction de “l’enquête” de France-Soir
    • 1-2 Figure imposée : le Venezuela
    • 1-3 Les rebelles en Syrie
    • 1-4 Venezuela bis
    • 1-5 L’attaque de Khan Cheikhoun
    • 1-6 CIA et Europe
    • 1-7 Du “bon boulot” d’Al-Nosra
    • 1-8 Les États-Unis et Daech
    • 1-9 Où sont les preuves ?
    • 1-10 Journalistes et médias
    • 1-11 Sémantique
    • 1-12 Défense des milliardaires
    • 1-13 Les médias
    • 1-14 La Presse pluraliste ?
    • 1-15 Médias : tout va bien !
    • 1-16 Tous oligarques ?
    • 1-17 Antisémitisme ?
    • 1-18 Tous complotistes alors !
  2. PIERRE PLOTTU EST-IL JOURNALISTE ?

I. “JEAN-LUC MÉLENCHON EST-IL COMPLOTISTE ?”

Alors, avant que nous analysions en détail ce texte, je vous demanderai de bien vouloir le lire d’un seul jet sur le site du journal – nous commenterons ensuite :

France Soir : JEAN-LUC MÉLENCHON EST-IL COMPLOTISTE ?

 

1-1 Introduction de “l’enquête” de France-Soir

Commençons (le texte de France Soir sera en bleu). Débutons par le chapeau :

“Les USA et les médias sont les deux grands ennemis que s’est choisis Jean-Luc Mélenchon. L’Insoumis en chef n’hésite pas à les désigner responsables de tous les maux, assurant par exemple que les Etats-Unis auraient soutenu Daech ou que les médias seraient à la botte des “oligarques”. Autant d’intox qui flirtent avec les thèses complotistes, voire les épousent.”

On note déjà la rigueur intellectuelle de Pierre Plottu, qui se garde bien de nous indiquer une source solide pour affirmer que Mélenchon a “désigné [les USA et les médias] responsables de TOUS les maux”…

“Jean-Luc Mélenchon est-il complotiste? La question se pose au regard des déclarations du patron de la France insoumise contre les USA et les médias, ses têtes de Turc préférées. Un duo qu’il accuse régulièrement de tous les maux, et sorti tout droit du kit du parfait petit complotiste. Tout comme l’argumentaire qu’il leur associe.”

L’accusation est évidemment fausse et complètement parodique (Quid de toutes les fois ou Jean-Luc Mélenchon accuse le capitalisme, la cupidité, le système bancaire, le manque de fraternité, la finance, Macron, l’égoïsme, certains patrons voyous, la Commission européenne, etc. ?)

On comprend cela dit qu’il est plus facile, et confortable intellectuellement, de se contenter de faire l’amalgame systématique entre le “complotisme” d’une part, et toute critique appuyé du gouvernement américain. Cela n’est hélas pas une nouveauté.

Soulignons enfin un dernier point démontrant là-aussi l’inanité du principe de l’accusation de France Soir : “être complotiste” :

  • d’une part, on peut se demander quelle en est la définition ? “Voir des complots partout ?” Mais en l’espèce, il est clair que la plupart des gens accusés n’en voient pas “partout”. Peut-être alors que “Voir des complots là où il n’y en a pas” serait plus juste. Mais reste alors à définir précisément ce que serait un “complot”
  • d’autre part, l’utilisation systématique du verbe “être”(complotiste) à la place d”avoir” (tenu des propos complotistes) essentialise l’accusation ; le complotisme serait ainsi comme un virus, on est infecté (et donc infréquentable) ou on en est heureusement tout le temps préservé. Or il est clair que la plupart des accusateurs de ce type ont souvent des propos qui relèveraient bien de ce qu’ils appellent “complotiste” – sauf qu’ils ne l’appliquent pas aux thèmes qui leur sont chers. Pensons par exemple à certaines visions se rapprochant de la paranoïa russophobe :

En réalité, on voit que, quand on ne s’inscrit pas dans des cas de “complotisme antisémite”, ces accusations relèvent souvent du critère suivant : “Est accusée de complotiste toute personne qui questionne ou remet en question la doxa médiatique sur des centres d’intérêt forts des néoconservateurs, en particulier ayant trait à la politique internationale des États-Unis et de leurs alliés”

1-2 Figure imposée : le Venezuela

“Les “médiacrates” (à “la botte des oligarques”) seraient ainsi ligués contre lui pour l’attaquer, par exemple, sur son amitié avec le président vénézuélien Nicolas Maduro et sa dérive autoritaire. Alors que le successeur de Chavez ne serait, selon Jean-Luc Mélenchon, que la victime de l’impérialisme américain et de l’extrême droite…”

On ne s’étonne guère de retrouver dès le 2ème paragraphe le fameux refrain du Venezuela auquel l’intéressé a déjà répondu plus de fois que nécessaire. Nous n’allons pas nous éterniser sur ce terrain, et vous renvoyons directement vers les réponses de Jean Luc Mélenchon :

Sources : Vice.com (d’ici) et L’Obs (d’ici)

1-3 Les rebelles en Syrie

“Médias qui le harcèleraient encore sur ses déclarations en faveur de la Russie de Vladimir Poutine, dont l’Insoumis en chef a approuvé les opérations militaires en Syrie, ignorant le fait que celles-ci ont principalement visé les rebelles (ce qu’affirment l’ONU ou les ONG qui opèrent sur le terrain, à Alep par exemple).

Ces propos ont bien été tenus par Jean-Luc Mélenchon. Mais aussi par de nombreuses personnalités et autres sites de “réinformation” qui n’hésitent pas à tordre les faits pour leur faire dire ce qui sert leur cause, quelle qu’elle soit. Des sites complotistes. Jean-Luc Mélenchon est-il passé du côté obscur ? Seule certitude: par ces propos, il gomme les repères et les lignes rouges.

Au passage, on se demandera à quel moment des journalistes de grands médias se sont-ils mis à utiliser des expressions comme “l’Insoumis en chef” pour parler d’un candidat ayant obtenu près de 20 % des voix à la Présidentielle. Aura-t-on droit au “Maître des Insoumis” en 2018 ?

Bref, on voit ici que Pierre Plottu s’essaie à la géopolitique du Moyen-Orient, en reprochant à la Russie d’avoir bombardé les “rebelles” en Syrie. Or :

Premièrement, la Russie étant l’alliée du gouvernement légitime en Syrie (reconnu comme tel par l’ONU ; ce qui ne m’empêche pas de dénoncer tout atteinte aux Droits de l’Homme dont il ait pu se rendre coupable, comme ici), il est clair qu’elle n’allait pas bombarder l’armée, mais au contraire bombarder tous ceux qui lui tiraient dessus.

Deuxièmement, il serait bon que M. Plottu n’oublie pas la nature de ces « rebelles » qui, pour certains, n’ont rien à « envier » à Daesh tant au niveau de leur radicalisation que des exactions perpétrées.

Troisièmement, les rebelles “hors Daech” étaient dans leur immense majorité des djihadistes, comme l’a clairement indiqué l’archevêque d’Alep :

“Il faut reconnaître que nous avons été soulagés par l’intervention russe parce qu’elle a éloigné les terroristes les plus fondamentalistes, Daesh et Al-Nosra […] Les frappes Russes ont redonné espoir aux chrétiens. Voilà la réalité. J’ai parlé avec de nombreux collègues mais aussi des laïques. Tous voyaient désormais une lueur d’espoir pour que chacun se mette enfin autour d’une table pour mettre un terme à cette guerre folle et inhumaine. […] Le problème est que 80% de ses opposants sont des fondamentalistes. […] Nous ne voyons donc pour le moment pas d’alternative au régime de Bachar el-Assad. […] Le gouvernement français n’aurait jamais dû soutenir la rébellion armée. S’il n’y avait pas eu d’opposition armée, nous aurions fait partie de l’opposition ! Il fallait faire un effort pour améliorer ce qui existait et non pas soutenir ceux qui détruisent tout.” [Mgr Jean-Clément Jeanbart, archevêque catholique d’Alep – source]

“Les groupes armés [rebelles] ont exhibé leurs photos pour montrer qu’ils étaient tolérants avec les chrétiens, mais ce n’était pas le cas. […] Le 22 décembre 2016, nous nous sommes dirigés ensemble, musulmans et chrétiens, vers la mosquée Al-Rahman pour célébrer la libération de la ville, en priant le même Seigneur pour qu’il nous protège tous, et même les infidèles (il rit).

Question du journaliste : Au même moment, on éteignait la tour Eiffel, à Paris, en signe de solidarité…
Des gens chez vous ont regretté la fin de la guerre ? C’est leur affaire. Que préféraient-ils ? Poursuivre la guerre et la barbarie ? […] Nous [Arméniens] sommes des citoyens comme les autres. La majorité des gens est en effet sunnite. Mais eux aussi ont été protégés par l’armée syrienne. Quand les musulmans d’Alep se sont réfugiés à l’ouest, nous leur avons ouvert maisons et écoles.” [Mgr Chahan Sarkissian, archevêque de l’Église apostolique arménienne en Syrie]

À titre d’illustration, l’AFP a indiqué en juillet 2016 (source) :

“Une vidéo diffusée hier sur les réseaux sociaux montre des combattants rebelles décapitant un jeune garçon après l’avoir capturé près d’Alep, dans le nord de la Syrie. La vidéo montre le garçon étendu à l’arrière d’un camion et un combattant qui commence à le décapiter avec un petit couteau. […] Amnesty International a déclaré dans un rapport publié en juillet que des rebelles islamistes et djihadistes actifs en Syrie étaient coupables de crimes de guerre, les accusant d’être responsables “d’une effrayante vague d’enlèvements, de tortures et d’exécutions sommaires”. L’organisation humanitaire a nommé dans ce rapport cinq groupes rebelles opérant dans le nord de la Syrie, parmi lesquels le groupe islamiste Noureddine Zinki.”

CnwKYMQXEAARMFl

Les “rebelles-décapiteurs modérés” d’Alep, avec leur victime, qui n’est encore qu’un enfant. (source)

Il est clair pour tout observateur intellectuellement honnête que les bombardements russes ont largement contribué à la défaite de Daech, et que, sans eux, on aurait assisté à l’émergence d’un large État djihadiste en Syrie :

“Sans l’intervention russe, qui a eu une influence décisive, le territoire contrôlé par Damas se serait considérablement restreint et peut-être limité aux zones alaouites. Le régime aurait perdu Alep, Hama, etc.” [Fabrice Balanche, universitaire spécialiste de la Syrie, source]

1-4 Venezuela bis

“Retour sur les faits. Jeudi 30 novembre, Jean-Luc Mélenchon et Laurence Debray s’écharpent à propos du Venezuela sur le plateau de L’Emission politique. Les arguments avancés par l’intellectuelle sur la pénurie et la répression de l’opposition par le pouvoir chaviste sont balayés par l’ancien candidat à la présidentielle qui les qualifie de “mensonges“. Qu’importe qu’un rapport de l’ONG Amnesty international dénonce la torture “systématique” des opposants dans les prisons vénézuéliennes.”

Il est quelque peu comique de voir Mme Debray présentée uniquement comme “intellectuelle” alors qu’elle a surtout été trader à New York pour HSBC, et qu’elle collabore avec Paris Match et à Point de vue

“Surtout, le leader de la France insoumise en a profité pour accuser “la première puissance du monde” “d’agresser” le pays. Les États-Unis seraient donc à la manœuvre pour renverser le pouvoir au Venezuela. Un écran de fumée pour faire oublier les simples “faiblesses” de son “ami” Maduro (dixit Mélenchon fin août aux universités d’été FI)? Quoi qu’il en soit un argument pratique pour occulter la torsion du cadre légal par le président chaviste, comme l’éviction du Parlement élu démocratiquement (mais où l’opposition est majoritaire), et les morts (150 au moins). Pratique pour éviter de reconnaître que Maduro, dont le nom a été largement utilisé pendant la campagne présidentielle, est devenu un ami bien embarrassant.”

Je reviens sur la “torsion du cadre légal” : Maduro a convoqué une nouvelle constituante, et les élections continuent à se tenir normalement – son parti a même gagné les dernières… (Source)

Une victoire qui n’aura “surpris” que les lecteurs du Monde, pas les personnes correctement informées sur la situation de ce pays…

Chaque mort au Venezuela est évidemment inacceptable. Il y a d’ailleurs à chaque fois une enquête au Venezuela, qui a pu conduire à l’incarcération de plusieurs policiers. Après, il est vrai qu’il y aurait sans doute moins de morts si on cessait de soutenir les “Manifestants Démocrates Pacifiques” les plus douteux du Venezuela (Source : Reuters)

“Un manifestant vise les forces de sécurité lors d’une manifestation à Caracas”. REUTERS/Andrés Martínez Casares, 07/2017

D’autant que le distinguo est parfois subtil…

Pour y voir plus clair, nous avons réalisé cette analyse des morts de l’été dans ce billet :

Il semble donc que la moitié des morts soient dues à des balles perdues, et qu’une partie des manifestants tués aient été armés.

Terminons par le rôle des États-Unis, que Pierre Plottu tourne en dérision. Dommage qu’il ait omis d’indiquer que le Président Obama a pris en mars 2015 un décret contre le Venezuela, en déclarant “l’urgence nationale” aux États-Unis, “en raison de la menace grave et inhabituelle contre la Sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis posée par la situation au Venezuela.” (ne riez pas svp…) :

On imagine bien les conséquences qu’ont ce genre de décisions. Si le Président des États-Unis déclare l’urgence nationale, il est en effet peu probable que les agences fédérales restent les bras croisés et ne cherchent pas à endiguer la menace.

D’ailleurs le Directeur de la CIA Michael Pompeo nous a donné son interprétation sur le Venezuela le 20 juillet 2017 (Source : Youtube) :

Il est stupéfiant de voir le Directeur de la CIA blaguant sur les interventions passées (criminelles) de son agence en Amérique du Sud…

1-5 L’attaque de Khan Cheikhoun

“Sauf que la méthode n’est pas une première. En avril dernier, toujours pendant la campagne, Mélenchon niait l’évidence (et les conclusions de l’ONU) en assurant qu’on ne pouvait pas affirmer qui était l’auteur du bombardement chimique ayant fait près de 200 morts à Khan Cheikhoun (ouest de la Syrie) quelques jours plus tôt. Et ce alors même qu’il s’agissait d’une attaque menée depuis un chasseur-bombardier et que le régime syrien et ses alliés russes sont les seuls dans le pays à disposer de moyens aériens…”

Premièmement, On reste décontenancé par ce “nier l’évidence” d’ “une attaque menée depuis un chasseur-bombardier” car c’est justement un des points de désaccord entre les parties ! Cela est très bien expliqué dans l’article Wikipédia correspondant.

C’est en effet au début du moins d’avril dernier, quelques jours après l’attaque, que Mélenchon s’exprimait. Or, M. Plottu semble condamner ces propos en ce qu’ils contrediraient les conclusions de l’ONU…rendus le 6 septembre 2017 (comme le montre bien le propre lien indiqué par le journaliste), soit plusieurs mois après la déclaration visée ! C’est une critique « rétroactive » particulièrement malhonnête qui anime le journaliste, contre un dirigent politique qui appelait simplement à la prise de recul tant qu’une enquête n’avait pas été menée à terme.

Deuxièmement, les conclusions de la mission de l’ONU – qui ne s’est semble-t-il pas rendue sur place – sont contestées par la Syrie et la Russie. Le Ministère des Affaires Étrangères russe indiquait encore très récemment :

« Si l’avion a emprunté la direction enregistrée par les États-Unis, et que l’on voit sur les photos, il n’a pas pu, techniquement, frapper Khan Cheikhoun. Donc, la version principale, présentée dans le rapport du Mécanisme d’enquête conjoint OIAC-ONU, vole en éclats. Techniquement, cela était impossible. […] Le 4 octobre, le directeur du département responsable des questions de sécurité au sein du secrétariat de l’Onu, le département qui s’occupe de la sécurité du personnel international sur le terrain, s’exprimait devant le Conseil de sécurité de l’Onu. Il a déclaré qu’en réalité les garanties de sécurité avaient été données par les chefs de guerre locaux qui contrôlaient la situation à Khan Cheikhoun. Toutefois, la mission de l’OIAC n’a pas voulu saisir cette occasion et a donc mené son enquête purement à distance. […] C’est déjà là un scandale: nous sommes devant une tentative d’induire en erreur la communauté internationale. » (Source) et « Un bon nombre de données inculpent objectivement les terroristes, qui ont effectué l’explosion à des fins provocatrices […] Rien ne prouve qu’il s’agisse d’une bombe aérienne. La forme du cratère démontre toutefois, selon certains experts, qu’il pourrait s’agir d’une bombe terrestre, ce qu’ont d’ailleurs confirmé des experts militaires américains. » (Source)

Ainsi, si les conclusions de l’ONU sont sans doute une très bonne base, elles ne donnent toutefois pas le moindre mobile à cette décision de bombardement, très dommageable pour le gouvernement. On se gardera d’être trop affirmatif – les grands journalistes d’investigation américains Robert Parry et Seymour Hersh ont des sources contradictoires. Ces éléments ne signifient pas que la thèse de la culpabilité du gouvernement est fausse, mais simplement qu’il est trop tôt pour prendre un ton aussi affirmatif. L’expérience de guerres passées a déjà montré que le temps se charge de dissiper les doutes. Il est donc plutôt bien venu de se montrer prudent, à plus forte mesure quand il y a une réelle opposition de thèses, avec des appuis fiables de part et d’autre, et que le sujet visé concerne des éléments techniques d’une complexité telle qu’il reste difficile pour la grande majorité des observateurs du conflit (journalistes compris) de trancher définitivement.

La question des premiers jours : cratère causé par un missile largué par avion, ou par des explosifs au sol ?

Troisièmement, à propos du bilan humain de l’attaque, indiqué par le journaliste :

M. Plottu démontre hélas sa totale méconnaissance du sujet, puisqu’il confond le total des morts et des blessés, qui est bien connu des personnes ayant suivi l’affaire :

Mais bon, la rigueur, ce n’est bon que pour Mélenchon, pas pour les journalistes apparemment…

1-6 CIA et Europe

Jean-Luc Mélenchon n’était pas le seul à relayer ce hoax“, ou fake news, rappelle Rudy Reichstadt. Contacté par France-Soir, le directeur de l’observatoire du conspirationnisme “Conspiracy Watch”, souligne que la thèse était également partagée par Marine Le Pen, candidate d’un FN très proche, voire financé par la Russie alliée de Bachar al-Assad ; Nicolas Dupont-Aignan, admirateur de Poutine et souverainiste prônant notamment la sortie de la France du commandement intégré de l’OTAN ; ou encore François Asselineau, énarque qui voit la main de la CIA un peu partout (et notamment derrière la création de l’Union européenne…).”

Inutile de développer face à un tel flot de bassesse sans aucun rapport logique avec le propos de l’article.

On rappellera cependant qu’aucun parti français n’est “financé” (= dons) par aucune personne morale, vu que c’est interdit et contrôlé – certaines banques pouvant faire des prêts, évidemment totalement remboursables avec intérêts…

À propos de l’attaque gratuite contre François Asselineau, rappelons ceci :

Moments d’Histoire soumis le 01/03/2003 par Rémi Kauffer * dans Mensuel n°675 à la page 42

Rappelons aussi ce témoignage de l’ancien Conseiller Renseignement du Premier Ministre de De Gaulle Michel Debré :

Nous vous renvoyons vers notre article “Oui, la CIA a financé la construction européenne”

Il serait bon de rappeler que la CIA n’existe pas que dans les films, et qu’à mi-chemin entre les délires conspirationnistes qui consistent à voir la main de la CIA partout, et les délires de beaucoup de journalistes qui consistent à lui retirer toute influence et existence contemporaine, il y a… les faits. Des faits rapportés par des personnes fiables, des faits démontrés et qui devraient être à l’abri du révisionnisme en 2018….

1-7 Du “bon boulot” d’Al-Nosra

“Exactement les mêmes qui ont fait leurs choux gras d’une autre intox, celle voulant que Laurent Fabius ait déclaré que le groupe terroriste Al-Nosra avait fait du “bon boulot” en Syrie. Là encore une fausse info également reprise par… Jean-Luc Mélenchon.”

Cette accusation nous a donné l’occasion de réaliser une passionnante enquête, qui pose de très lourdes questions sur le rôle de notre diplomatie dans le développement du djihadisme en Syrie.

Nous allons publier très prochainement un article dédié à ce point.

Nous en tirons, entre autres, la conclusion que l’assimilation de ces propos de Mélenchon à une “fake news” est très exagérée.

1-8 Les États-Unis et Daech

“Celui-ci a aussi écrit sur son blog, début décembre, que “les USA soutenaient en sous-main Daech en Syrie, une autre fake news: les rebelles eux-mêmes peinent à recevoir l’aide US (lien) et la coalition FDS a reçu un soutien actif des troupes américaines contre l’Etat islamique (lien).

Capture d’écran du blog de Jean-Luc Mélenchon (billet du 4 décembre 2017).

Les USA soutenaient en sous-main Daech en Syrie“. Si on rapproche ces paroles aux nombreux propos qu’a tenus Mélenchon durant la campagne, il semble qu’il veuille simplement dire que les États-Unis n’ont pas toujours lutté contre Daech avec toute la dureté nécessaire pour éradiquer ce groupe. En d’autres termes, l’absence de réactions sérieuses des États-Unis aurait constitué un terrain favorable au développement de Daesh.

Nous avons analysé plus en profondeur ce point, dans un autre article que nous allons publier très prochainement, dédié à « l’attitude initiale ambigüe des États-Unis envers l’État Islamique ».

Nous en tirons également la conclusion que l’assimilation de ces propos de Mélenchon à une “fake news” est peu honnête intellectuellement.

1-9 Où sont les preuves ?

Rien de nouveau pour Rudy Reichstadt, pour qui le leader de la France insoumise est “sur une pente très glissante depuis des années“. Car ces exemples se révèlent tous faux ou parfaitement improuvables. Mais “l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence“, comme aiment à le répéter les complotistes, qui voient dans tout fait n’étant pas démontrable un nouvel argument à leurs théories (“on nous cache tout!“).”

Objectons surtout, qu’en l’espèce, ce qu’aiment à répéter ces chasseurs de faux complotistes, c’est qu’il faudrait s’abstenir de tout soupçon qu’on ne pourrait immédiatement prouver. Et comme les preuves éventuelles sont toujours classées “Secret Défense” ou “Confidentiel”, ce n’est jamais possible. Les Rudy Reichstadt de 1953 hurlaient quand la gauche accusait les États-Unis d’avoir trempé dans le renversement de Mossadegh en Iran. Les archives de la CIA le prouvant ont été déclassifiées en… 2013 ! Pratique.

D’ailleurs, Rudy Reichstadt ne cache pas la teneur de sa conception du complotisme, comme dans cet article sur le Burkini, où il tance Julien Dray pour déviance “de soupçon” :

Un “responsable politique” ne devrait donc jamais avoir de “soupçon”, car ce serait “l’antichambre du conspirationniste”…

Tout est dit.

1-10 Journalistes et médias

“Pas de crime de guerre à Alep, le drapeau européen symbole de la vierge Marie… Aux coups de menton et autres coups médiatique [sic.] récents,

Rappelons la conclusion du journal chrétien La Vie, sur ce sujet controversé (Source : ici et ) :

Statut de la Vierge Marie dans la Chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse à Paris

Mélenchon ajoute régulièrement les attaques en règle contre l’autre grand ennemi des complotistes: les journalistes. Son blog comporte même un espace entier dédié à la “médiacratie“.

Il faut dire que les médias ayant une cote de confiance de 24 %, il y a urgence à ce que les politiques comprennent ce qu’il se passe et agissent pour redonner une bonne image à ce pilier de la Démocratie réelle (Source : Sciences Po) :

Mais peut être que 76% de la population est complotiste… Le cas échéant, il faudrait peut-être alors revoir les critères d’attribution de cette étiquette.

1-11 Sémantique

Pas étonnant de la part du patron d’un parti qui lance, mais en niant des liens pourtant évidents, son propre média (modestement baptisé “Le Média”) en annonçant vouloir contrebalancer la parole de rédactions qui seraient détenues “à 90% par des oligarques“.

Une affirmation critiquable dans tous les sens du terme. Sémantiquement d’abord, puisqu‘un oligarque est “membre d’un gouvernement oligarchique“, tenu par une “élite“. Or la France est bien une démocratie et aucun patron de presse, que ce soient Xavier Niel, Bernard Arnault ou un autre, n’est ministre (seul précédent récent: le PRG Jean-Michel Baylet, patron de La Dépêche, a été en charge de l’Aménagement du territoire de 2016 à 2017). Ce raccourci associant “oligarques” et “milliardaires“, puisque c’est d’eux dont il s’agit, est en lui-même profondément complotiste.

Arrêtons-nous sur ce simple détail, tant il est édifiant sur les méthodes du journaliste. On ne peut qu’être étonné par une telle affirmation : dans le langage courant, un “oligarque”, proche du pouvoir politique, n’est justement jamais un ministre – sinon on dirait évidemment plutôt un “ministre” ou “ancien ministre”.

Observons ce que nous disent les dictionnaires (Sources : ici, ici, ici et ) :

Pierre Plottu devrait donc mieux se renseigner, par exemple au sein de la rédaction de France-Soir :

Aucune de ces personnes citées comme “oligarque” par France-Soir” n’a été membre d’un gouvernement !

Ce journaliste aurait quand même dû le savoir… :

Sergueï Pougatchev n’a jamais été non plus membre d’un gouvernement…

1-12 Défense des milliardaires

Ainsi, les seuls médias “libres” d’aujourd’hui seraient L’Humanité et La Croix, relève l’économiste Julia Cagé.

Le problème n’est pas que ce sont des milliardaires, on n’a pas à conclure sur leurs motivations malsaines du seul fait qu’ils le soient“, nous explique l’auteure d’un récent rapport sur le sujet (Qui possède les médias en France?, pour RSF, publié le 7 décembre). Puis de soulever plutôt les conflits d’intérêt [sic.] : au-delà des personnes, ce sont avant tout des groupes et leurs objectifs mercantiles qui sont aux manettes. Elle cite ainsi l’exemple du Washington Post où l’investigation sur les méthodes des sites de vente en ligne est rare, alors que le propriétaire du titre est, depuis 2013, le patron d’Amazon Jeff Bezos.

On a bien lu : “le problème ce n’est pas qu’ils soient milliardaires, c’est qu’il y ait des conflits d’intérêts car ils sont à la tête de groupes”, ce qui n’est évidemment rien d’autre que ce que dit Mélenchon !

 

En somme, du grand enfonçage de portes ouvertes par Julia Cagé.

Accessoirement, France-Soir a oublié de préciser qu’il s’agit de la femme de Thomas Piketty, et que les deux ont fait partie de l’équipe de campagne de Benoît Hamon…

L’expertise indépendante selon France Soir

1-13 Les médias

De quoi prouver que les médias sont bien “aux ordres”? Non, car le sujet est bel et bien traité par d’autres titres (lien). C’est là le principal point critiquable du discours de Jean-Luc Mélenchon sur les médias: leur définition comme un groupe homogène et coordonné, alors qu’il n’en est rien.

Eh non, ça se saurait si “les médias” mainstream avaient une vision “homogène”…

Pierre Plottu a d’ailleurs indiqué dans un tweet sa conception :

Notons que certains journaux ne se privent pas de laisser entendre que, parfois, les médias agissent comme un “groupe homogène” :

Et encore, on atteint parfois le stade du copier-coller bien connu :

1-14 La Presse pluraliste ?

Serge Dassault est propriétaire du Figaro, Patrick Drahi de Libération. Qui peut dire que les deux quotidiens suivent la même ligne éditoriale, qu’ils poursuivent les mêmes “objectifs”? Ils appartiennent pourtant aux “médias CAC 40” que dénonce FI.

Oui, qui pourrait le dire ?

Deux journaux défenseurs acharnés du libéralisme

1-15 Médias : tout va bien !

Les réseaux Insoumis assurent enfin que les neuf dixièmes des quotidiens nationaux vendus en France appartiennent à des milliardaires ou -ce qui n’est pas pareil- que ceux-ci contrôlent 90% des médias. Si la première version est vraie, il faut la rapprocher avec la réalité actuelle des chiffres de la presse écrite (source ACPM), qui vend environ 17 fois moins de journaux dans son ensemble qu’il n’y a de visiteurs sur le seul top 10 des sites d’actualité en ligne…”

Concernant ces médias internet, pléthoriques, le constat est en outre beaucoup plus nuancé. Si l’on prend les dix sites d’actualité les plus visités il ressort que la moitié seulement sont détenus par de supposés “oligarques”: Le Figaro, Le Monde, BFMTV, Le Parisien et le Huffingtonpost le sont, contrairement à 20minutes, Francetvinfo, Ouest-France, Ohmymag et le L’Obs (dont Xavier Niel, avec environ un tiers des parts, est le seul actionnaire milliardaire). Il en est de même si l’on résonne en termes de groupes, avec des acteurs quasiment identiques. Précisons toutefois, pour être tout à fait complet, que 100% des médias et groupes cités appartiennent à un ou plusieurs actionnaires dont la fortune personnelle se compte en centaine(s) de millions d’euros.

Résumons : donc “les insoumis sont des complotistes car ils disent que les milliardaires contrôlent 90 % des médias”, mais “précisons toutefois, pour être tout à fait complet”, que “les ‘centenaires-de-millionnaires’ (plus de 100 millions de richesse) contrôlent 100 % des médias”. Logique…

1-16 Tous oligarques ?

Ce qui pose une autre question: être milliardaire, ou millionnaire, définit-il quelqu’un? Le patrimoine de Jean-Luc Mélenchon lui-même n’approche-t-il pas le million (965.000 euros, selon le détail qu’il a livré sur son blog en mars dernier)?

Oui, Mélenchon, ce quasi-oligarque, aux deux maisons et aux 100 000 euros d’épargne :

Bref, Mélenchon, Serge Dassault, même combat. Imparable…

Ici encore les ressorts complotistes affleurent puisque les milliardaires sont considérés comme un groupe homogène et coordonné.

Et c’est bien parce que le groupe des milliardaires est hétérogène que tant d’entre eux ont soutenu Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle.

1-17 Antisémitisme ?

“La reprise des codes complotistes remonte à la constitution de la France insoumise (début 2016, NDLR) et s’est poursuivie pendant la campagne. Le nom lui-même, qui appartient au champ lexical de la dissidence, épouse cet imaginaire du complot“, explique Marie Peltier, historienne et chercheuse ayant publié un ouvrage de référence sur le sujet (L’Ere du complotisme, la maladie d’une société fracturée, ed. Les Petits Matins, 2016). Terminologie, vocabulaire, posture antisystème et anti-médias (“et non simplement critique“, insiste-t-elle), codes vidéo: la France insoumise emprunte beaucoup aux complotistes et utilise, comme le Kremlin par exemple, les ressorts communicationnels du discours antisystème.

Capture d’écran du blog de Jean-Luc Mélenchon.

Bon, il ne faut pas s’affoler, c’est du Marie Peltier – on vous présentera le cas ci-après…

Félicitations du Jury pour avoir réussi à placer Poutine, « antisystème » bien connu, évidemment.

Notons enfin que l’avantage de ce “raisonnement”, c’est qu’il s’applique finalement à n’importe quelle forme de résistance.

Serait-ce par opportunisme électoral que Jean-Luc Mélenchon a adopté ce discours? “C’est le reflet d’une séquence politique plus globale“, développe Marie Peltier. “Depuis le 11 septembre 2001 (l’attentat du World Trade Center, NDLR) puis l’invasion américaine de l’Irak basée sur le mensonges [sic] des armes de destruction massives [sic] (en 2003), beaucoup de gens se sont mis à douter systématiquement de tout et principalement des discours occidentaux“. De fil en aiguille, ce doute légitime a mené à donner plus de poids à la parole de ceux qui affirment que le “pouvoir” se sert des attentats pour se maintenir en place, et que les médias sont leur bras armé.

“Aucun lien entre les médias et le Pouvoir” : l’indigence intellectuelle est telle que nous ne commenterons pas plus…

Les médias et les USA, encore une fois.

Voilà !

USA d’une blancheur légendaire, bien connue (Source)…

Mais que cache ce fameux “pouvoir”, qui est derrière? “La littérature complotiste pointe très largement du doigt depuis le 19e siècle les Juifs, que certains préfèrent appeler les sionistes aujourd’hui“, rappelle la chercheuse. Mais attention: aucun des interlocuteurs contacté [sic] par France-Soir n’accuse Jean-Luc Mélenchon d’antisémitisme, ni ne le sous-entend.

Mais non ! Aucun antisémitisme ! C’est donc pour cela qu’ils en parlent dans un article sur le soi-disant complotisme de Mélenchon…

Notons au passage la qualité de l’experte : Mélenchon antisémite, “Marie Peltier ne l’a pas dit, ni ne le sous-entend”. En effet, ça se saurait si elle pensait ça :

Tous antisémites – ou presque…

La méthode est…intéressante. Illustrons là à notre tour, avec le journaliste (précision : ceci est donc une satire de sa méthode, à prendre au deuxième degré). Nous pourrions dès lors écrire ceci :

“Aucun des interlocuteurs contacté pour cet article n’accuse Pierre Plottu d’antisémitisme, ni ne le sous-entend. Aucun. Et pourtant on a enquêté, hein. Mais attention, RIEN de plus : personne n’accuse M. Plottu d’antisémitisme, soyons clairs… Etc.”

Certains ne sont toutefois pas aussi catégoriques en ce qui concerne certains de ses proches, par exemple Danielle Obono. En cause, la proximité de la députée avec le Parti des Indigènes de la République, groupuscule qui flirte avec l’antisémitisme au prétexte de thèses “décoloniales”.

Autre méthode : la diffamation, le sous-entendu nauséabond, la culpabilité par association au 7e degré. Cela fait hélas longtemps que France-Soir, cet ancien grand journal, ne flirte plus avec le journalisme en tout cas…

Pas de soupçon d’antisémitisme concernant Jean-Luc Mélenchon, donc,

Et aucun soupçon d’antisémitisme contre Pierre Plottu, donc ! (Mais arrêtez, personne ne dit qu’il est antisémite !).

1-18 Tous complotistes alors !

mais une sensation que le leader de la France insoumise joue avec la colère des gens, leur désir d’entendre un discours “antisystème”. Bref, le besoin d’une partie du public de se voir désigner un ennemi responsable de leurs difficultés quotidiennes bien réelles, avance Rudy Reichstadt, qui s’interroge de savoir si Jean-Luc Mélenchon n’est pas en partie prisonnier de son image et de l’électorat lié.

Heureusement qu’il y avait des candidats sérieux non populistes face à Mélenchon… (Sources : ici et )

Marie Peltier abonde, mais est plus mesurée en estimant pour sa part que l’imaginaire complotiste est devenu majoritaire dans la population, “mainstream”.

Le glissement de Jean-Luc Mélenchon serait ainsi plus une force résultante qu’initiatrice. Puis de conclure en rappelant que tous les candidats en lice à la dernière élection présidentielle ont joué, à un moment ou à un autre et à des degrés divers, mais sans exception, sur le créneau désormais porteur du complotisme.

C’est cela, oui…

Rien n’étonne donc le journaliste quant à la qualité de son “experte”, quand elle déclare que TOUS les candidats à la Présidentielle jouent la carte du “complotisme” !

Bref #TousComplotistes (sauf Marie Peltier !)

*Contactés, l’entourage de Jean-Luc Mélenchon et plusieurs cadres de la France insoumise n’ont pas souhaité répondre à nos questions.

C’est étonnant ça… Peut-être ne répondent-ils qu’aux journalistes, et pas aux militants politiques ?

Auteur : Pierre Plottu

Merci pour ce moment.

II. PIERRE PLOTTU EST-IL JOURNALISTE ?

Après la lecture de cet article, la question semblera légitime.

D’autant que Pierre Plottu n’en est pas à son coup d’essai en termes d’articles de haute volée anti-Mélenchon (Source) :

Rappelons qu’on ne parle ici pas d’un simple journaliste moyen, mais d’un chef de service :

À France-Soir, il a, par le passé, fait des papiers vraiment très variés :

Cela illustre au passage le problème de ce journalisme moderne multitâche, où les jeunes doivent tout faire : évitons donc tout poujadisme général contre cette profession, c’est pour beaucoup un travail difficile… Qui oblige même les journalistes à faire ce genre d’article :

 

En revanche, la lecture du fil Twitter du journaliste est plus intéressante.

D’abord avec des échanges en lien avec la publication de son article, auquel il a fait de la publicité :


D’où ces réactions :

Ici l’interlocuteur donne un lien avec un article qui parle de : “Les médias” :

Édifiant. Idem quand on lui soumet le cas d’Aude Lancelin :

Il faudrait en effet 17 autres Aude Lancelin à L’Obs pour vérifier, en effet…

Il termine en défendant de nouveau ses sources :

Pas d’inquiétude, nous les présenterons dans un autre billet.

Restons pour l’heure sur M. Plottu, ses propos sur Twitter à d’autres moments sont également fort intéressants.

Ici, par exemple, il assume fort bien son rôle clairement politique :

shaming = “faire honte”

Notons d’ailleurs que sa source se contredit, car elle a bien indiqué à la fin de l’article que “la complotisme” touchait soi-disant “tous les candidats en lice à la dernière élection présidentielle” :

Pierre Plottu, un des 18 retweeteurs de la prose très confuse de Marie Peltier…

Notez que Marie Peltier a dit aussi ceci :

Ah, eh bien oui, finalement : TOUS antisémites !

Mais bon, au moins l’experte est neutre – enfin, presque… :

Ainsi, il est honteux de voir qu’un journal tel que France-Soir cautionne ainsi une personne tenant ce genre de propos.

Pour ceux qui ne sont pas convaincus, voici d’autres tweets tout aussi éclairants :

Magnifiques qualificatif et illustration pour un député de la République… (Source : Twitter)

Notons qu’il n’y en a pas que pour la France Insoumise :

“Des amoureux qui n’ont pas des gueules sympathiques” donc…

Mais notons que plupart des attaques sont concentrées sur Mélenchon et ses proches :

Je sais rien, mais je dirai tout

M. Plottu a visiblement peu goûté le lancement du Média :

Oui, tout ceci est “gênant”, en effet…

Gênant de voir qu’un journaliste puisse être animé d’une telle animosité pour la France Insoumise, publiquement affichée ; cela entérine donc les doutes que l’on peut avoir sur son honnêteté intellectuelle au moment de la rédaction de son article : journalisme ou militantisme politique ?

Si vous le pensez vous aussi, n’hésitez pas à signer la pétition pour un Conseil de Déontologie du Journalisme :

Commentaire recommandé

Georges Clounaud // 22.01.2018 à 07h59

Les « journalistes » de l’acabit de Pierre Plottu comme le montre la fin de l’article sont confrontés à la précarité d’une profession sous perfusion des fonds provenant d’oligarques. Dans ce contexte, le deal est clair. Soit tu collabores (ce qui te permettra peut-être de gravir les échelons) soit tu prends la porte. Mais collaborer veut dire baisser sa culotte et il faut accepter cette humiliation. Aussi sont-ils nombreux à se persuader qu’ils vont partie d’une caste supérieure et qu’ils sont dans le camp du bien pour supporter cette infamie. Et s’ils ont quelques doutes une envolée contre les complotistes ou contre l’ignoble Poutine leur fait du bien… . Leur cas relève de la pathologie.

110 réactions et commentaires

  • Dizalch // 22.01.2018 à 07h51

    Au delà d’un conseil de la déontologie pour “feu” cette profession (étant donné le degré actuel atteint…); Il serait d’utilité publique de constituer des dossiers tel que celui que vous avez réalisé Olivier;
    Puis de collecter par crowdfunding, des sommes permettant de saisir des avocats et d’assigner en Justice les “pseudos” journalistes, comme ce Plottu; ainsi que les pseudos intellectuels comme cette Peltier, ce Reichstadt, etc. etc. et j’en passe…
    Pour diffamation pour certains, et pour non respect de la charte de Munich pour les journalistes…

    Et s’assurer de ne “plus rien laisser passer”… strictement rien. Ils veulent de la chasse aux Fakes News?… qu’ils assument… assignation pour chacun d’entre eux, avec des dossiers bien montés comme le votre, un juge, et les mettre face à leurs responsabilités et propos… si seulement… oui je sais… rêvons un peu…

     96

    Alerter
    • Dizalch // 22.01.2018 à 08h26

      Précision:
      Le but de l’assignation d’un Plottu et autres journalistes propagandistes-partisans-engagés, serait, bien évidemment, de leur faire retirer leur carte de presse pour “fake news” Et non respect de la Charte de Munich, dont ils dépendent… le béaba, somme toute…

      Quand aux autres, ce seraient de les mettre face à leur propos, et, continuons de rêver, que les jugements leur interdisent de s’exprimer aussi facilement en place publique en tenant de tels propos… (s’ils avaient des positions contradictoires, mais fondées et posées, le débat est essentiel bien sûr; Et compréhensible, mais leurs méthodes de rhétorique par l’assimilation d’antisémite et complotiste, est tout l’inverse, et devrait être condamnable…).

       16

      Alerter
      • Allan Bic // 22.01.2018 à 18h14

        Avant de parler de conseil de l’ordre, il serait préférable d’exiger l’arrêt des subventions des journaux ce qui n’autoriserait leur vie que simplement liée aux services qu’ils rendent réellement aux citoyens.
        D’où la disparition de charlie hebdo en allemagne. hé oui, pas de subvention, dispârition. Sauf quand le journal est véritablement acheté.

         18

        Alerter
        • Alfred // 23.01.2018 à 17h10

          Vous avez tout compris. Ça va pas plus loin (à part la réforme de la distribution pour permettre de nouveaux entrants). C’est bien pour ça que cette disposition sera la dernière prise.

           2

          Alerter
    • dgrfv // 22.01.2018 à 09h01

      faut peut-être pas trop compter sur les juges
      Leur fonction est de maintenir l’ordre

       18

      Alerter
      • jonn // 22.01.2018 à 09h43

        Cet article, ce blog et ces commentaires sont inutiles et dangereux.

        « Il faut penser printemps. Penser printemps les amis » et voter Macron. Rien de plus. Tout ajout relève du complotisme. Voila la vraie révolution.

        Le Monde vous annonce le français nouveau, l’européen nouveau, l’homme nouveau . Après la mort de Dieu, prêter l’oreille à celle de l’homme. Plus besoin de se prendre la tête à vouloir distinguer le vrai du faux, à fléchir dans la réflexion, à s’émouvoir et stresser : enfin libre et heureux. Il suffit de ne pas vouloir autre chose que ce que le Monde veut pour vous, de ce que l’Univers veut pour nous. Tournons tous autour de l’astre solaire (*) remercions-le de sa lumière et de sa chaleur et fermons-la une bonne fois pour toute. Le bonheur est si simple.
        (*)
        Le Nouvel Evangile dans sa perfection et totalité :
        « L’homme est mort »
        « Jupiter c’est le soleil »
        « Penser printemps et votez Macron »

         39

        Alerter
    • PierreH // 22.01.2018 à 18h05

      La Charte de Munich n’oblige à rien, il me semble qu’elle n’est pas contraignante légalement (en France tout du moins).

       1

      Alerter
  • Georges Clounaud // 22.01.2018 à 07h59

    Les « journalistes » de l’acabit de Pierre Plottu comme le montre la fin de l’article sont confrontés à la précarité d’une profession sous perfusion des fonds provenant d’oligarques. Dans ce contexte, le deal est clair. Soit tu collabores (ce qui te permettra peut-être de gravir les échelons) soit tu prends la porte. Mais collaborer veut dire baisser sa culotte et il faut accepter cette humiliation. Aussi sont-ils nombreux à se persuader qu’ils vont partie d’une caste supérieure et qu’ils sont dans le camp du bien pour supporter cette infamie. Et s’ils ont quelques doutes une envolée contre les complotistes ou contre l’ignoble Poutine leur fait du bien… . Leur cas relève de la pathologie.

     117

    Alerter
    • Kiwixar // 22.01.2018 à 08h22

      « Soit tu collabores (ce qui te permettra peut-être de gravir les échelons) soit tu prends la porte. »

      Ceux qui continuent à sévir ont donc choisi de kollaborer. Je me demande quand même d’où vient leur zèle. Tenter de sauver le Système pour ne pas se retrouver face au Procureur (je postule) d’un Tribunal Révolutionnaire? Ne pas se retrouver sur le front de l’Est si les Zuniens parviennent à nouveau à lancer les Européens en guerre contre les Européens (Russes)?

      Collaborer ou le chômage, c’est bien le résultat de ce capitalisme inhumain, avec chômage organisé pour avilir, ne pas laisser le choix du refus. Sauf que contrairement aux autres professions, les [Modéré] sont ceux qui rendent possible ce Système abominable, exécrable. Et ce sont eux qui rendent possible, par leur propagande, la guerre contre la Russie. La propagande de guerre, le crime des crimes, car il les contient tous.

       36

      Alerter
      • jules // 22.01.2018 à 19h56

        Nous irons nous battre contre les Russes, nous ?… Je répète : nous ?… Avec quoi ?… Des vioques ? Des séniles ? Des spécimen sous médocs de confort ? Une armada de Femen en rut ? Des ménagères de plus de 40 balais à fond la caisse sur des vélocipèdes écolos en guise de chars d’assaut ? Des obèses ? Des parangons de névrose ? Des alcoolos ? Des bataillons de migrants reconvertis en Einsatzgruppen à la gloire de tonton Soros ou de Lady Gaga ? Des fonctionnaires mâles et féministes shootés aux œuvres de BHL [modéré] ?… Mazette ! Y a les Spetsnaz qui vont effectivement mourir à petit feu en se tordant d’exubérance hilare par terre.

        J’imagine déjà le maréchal-chef de 1re classe Jean Quatremer balancer les neuf boules de l’Atomium à la tronche de Valéri Guérassimov en eructant toutes trompettes dehors : “Dégage de là, ouistiti, c’est nous qu’on a les plus grosses”. 🙂

         17

        Alerter
      • Dominique // 22.01.2018 à 21h24

        « Je me demande quand même d’où vient leur zèle. »
        Ils sont bien obligé d’y croire s’il ne veulent pas déprimer. Un peu comme ces gardes de prison des régimes totalitaires qui se persuadent que les prisonniers en face d’eux sont des sous-hommes, des animaux, avant de les torturer.

         6

        Alerter
        • Kilsan Aïtous // 23.01.2018 à 07h52

          Leur zèle, c’est le même que celui d’une bande d’ados ou de préados qui se range toujours derrière le plus fort. Ça s’observe à la récré dès la primaire.

          Il faut être du côté des “gagnants”.

          Il y a aussi le cas du fayot qui flatte l’autorité par besoin de reconnaissance officielle et académique.

          On rencontre ça partout. C’est la servitude volontaire de La Boétie d’une humanité sans colonne vertébrale qui se la joue.

           15

          Alerter
        • vert-de-taire // 23.01.2018 à 20h38

          hélas,
          il joue à y croire, c’est son rôle.
          son statut de salarié, de soumis, l’oblige à penser ainsi
          alors il fait.
          c’est l’injonction du dominant.
          La sincérité est secondaire voire absente.

          Je pense que ce dossier, ce gros et très bon travail est trop important face à ces seconds couteaux.
          Il faudrait plutot le mettre en perspective :
          quantifier (et qualifier) les attaques contre JLM/FI et surtout les remettre dans leur chronologie :
          voir passer les sondages montrant le ‘danger’ et la merveilleuse panique des dominants ..
          ceci afin de montrer le fonctionnement de la propagande.
          Un travail de fourmi pour reprendre les grands canaux :
          TV, quotidiens, hebdo, blogs++, radios, …

          bref une perspective multidimensionnelle

          Afin de le rendre moins fastidieux cela pourrait etre fait par parties et par de nombreuses personnes – une répartition du travail par specialités et phases

          qqchose comme

          – identification répartition des canaux
          – collection des données
          – filtres – analyse synthèse – chrono – durée / volume signes / séquences ..
          – consolidation à fins de comparaison ..
          – graphes et commentaires
          – …

          bref un travail basique de chercheur(s)

           2

          Alerter
    • christian BERNARD // 22.01.2018 à 12h01

      ” Les « journalistes » de l’acabit de Pierre Plottu comme le montre la fin de l’article sont confrontés à la précarité d’une profession ….. Leur cas relève de la pathologie”

      Ne pas surestimer non plus l’intelligence et la capacité de raisonnement de nos ‘semblables’, tout simplement : il faut peu de choses pour être reconnu journaliste …

       12

      Alerter
      • TuYolPol // 24.01.2018 à 09h01

        Il y a la profession et le bon vieux concept, tous se réclament du concept plus ou moins bien compris (plutôt moins).
        Un diplôme, donc les stéréotypes de la profession, puis des entretiens d’embauche, encore les stéréotypes de la profession, ne donnent pas les qualités du concept, mais les défauts de la profession. Oups ! On est piégé par le vocabulaire. Il faut donc deux mots différents.

         1

        Alerter
    • Raphaël // 22.01.2018 à 15h12

      Un emprunt carabiné dans une ville chère mâtiné d’une famille à nourrir peut suffire à transformer un homme libre en mercenaire de la gamelle, ne l’oublions pas…

      C’est bien tout le problème de l’ultra-libéralisme. Combien ont voté Macron le cœur sur la main en espérant que surtout rien ne bouge, et en particulier pas les mensualités de leur crédit ni le taux de leur assurance vie, quitte à sacrifier la nouvelle génération ?

       14

      Alerter
  • Lysbeth Levy // 22.01.2018 à 08h04

    Bravo, de si bon matin un lundi, nous revoilà parti contre ces “médias” inquisiteurs, juge et parti, qui nous ressasse du “complotisme” à longueur de tribune. C’est de pire en pire la presse ou médias mainstream, et que ça plaise ou non a Pierre Plottu, presse oligarchique ! Cette sinistre habitude d’accuser tout dissident, hommes politiques, simples quidams de mot en “isme” est devenu la mode pour faire passer “la personne” pour un dangereux “mal pensant” pour la démocratie (?) dans notre beau pays aux mains des oligarques et multinationales. Ce maccarthysme, ou chasse aux sorcières par le biais des médias afin de salir un homme ou une femme, devient trop souvent un moyen de le discréditer avant de le faire interdire ?? Et cette référence constante envers les “spécialistes” du “complotisme”, R. Reichstadt et ces alliés est devenu une sale habitude car ou sont les études es complotologie” ? Y a t’il une chaire ? Un cursus a suivre ? Non mais ils vont finir par le créer si ça continue.

     41

    Alerter
  • Macarel // 22.01.2018 à 08h31
    • Eric83 // 22.01.2018 à 13h56

      Mélenchon était aux portes du second tour de l’élection présidentielle l’année dernière. C’est donc un “danger” pour l’oligarchie qui a tout mis en oeuvre pour faire élire Macron.

      Macron prouve qu’il a pour mission de mettre en oeuvre le plus rapidement possible un programme néolibéral destiné notamment à favoriser l’oligarchie mondialiste.

      Après avoir cassé le code du travail, faciliter les licenciements et/ou les “départs volontaires” – ruptures conventionnelles collectives -, Macron reçoit maintenant les dirigeants de 140 grandes entreprises/multinationales étrangères pour faire la promotion des belles conditions mises en place pour ces sociétés :

      https://www.romandie.com/news/Macron-chez-Toyota-puis-a-Versailles-pour-seduire-les-multinationales/882893.rom

      On ne peut pas refaire l’élection de 2017 mais il n’est pas trop tard pour que les autruches sortent la tête du sable pour constater objectivement à qui profite la politique de Macron.

       27

      Alerter
  • 59jeannot // 22.01.2018 à 08h34

    France Soir, combien de lecteurs?

     24

    Alerter
    • patrick // 22.01.2018 à 13h37

      et combien de subventions pour permettre à une poignée de lecteurs de continuer à le lire ?

       25

      Alerter
  • RB83 // 22.01.2018 à 08h44

    L’article commenté et son commentaire sont finalement assez similaires car autant militant l’un que l’autre sous couvert d’analyse et faisant appel aux mêmes raccourcis rhétoriques qu’ils dénoncent par ailleurs.
    C’est une phrase du début qui m’a intéressée : “celle qui consiste à dénigrer les personnes plutôt que leurs idées”
    Oublions le terme “dénigrer” qui n’est pas adéquat. Il me semble que lorsqu’une personne défend des idées qui sont en opposition ou en contradiction avec son comportement et sa manière de vivre, il me semble que l’on est en droit de le dénoncer, non ?

     8

    Alerter
    • Dizalch // 22.01.2018 à 08h52

      @RB83:
      – je vous cite: “L’article commenté et son commentaire sont finalement assez similaires car autant militant l’un que l’autre”
      Non, le commentaire de l’article, contrairement à ce que vous dites, n’est pas militant, mais “factuel”… la déconstruction de la rhétorique du pseudo journaliste est sourcée “factuellement” avec du concret… contrairement aux propos “militant” du “journaliste”, et des votre… il n’y a donc “aucune” similitude… sauf à ne pas saisir le concept de “faits”, comme le journaliste et vous-même.

      – je vous cite: “sous couvert d’analyse et faisant appel aux mêmes raccourcis rhétoriques qu’ils dénoncent par ailleurs.”
      Dites moi, il suffit de vous lire pour savoir qui use et abuse de “rhétorique” “sous couvert d’analyse”… chacun jugera, vos propos sont édifiants… ils parlent d’eux-mêmes…

       72

      Alerter
      • Seraphim // 23.01.2018 à 04h29

        Une similitude quand même: l’un -l’article- assimile FI ou Mélenchon au ”complotisme”, l’autre -le commentaire- tourne en dérision cette assimilation et dévoile la hargne et l’obsession de l’auteur de l’article et de ses ‘collègues’. Il essaie, assez peu d’ailleurs, d’en montrer les ficelles.
        Mais tous deux s’entendent pour adhérer à l’idée que le complotisme, tel que défini actuellement par la doxa, c’est mal. Archi-mal.
        Tant qu’on acceptera l’horreur de l’étiquette, on aura du mal à la décoller de tout individu ou blog s’en étant trouvé affublé. Le poids d’un mot trop lourd (juste ou non!), on ne peut l’alléger qu’en l’acceptant, comme Sisyphe son rocher.

         0

        Alerter
      • Tepavac // 23.01.2018 à 19h25

        Oui, certes, chacun peut juger de tout ce qui vient d’être commenté.

        Date à retenir dans le développement de l’entreprise, avec mention spéciale pour les encartés.

         0

        Alerter
    • Scrib // 22.01.2018 à 13h09

      Le taf d’un journaliste est-il de dire ce qui lui conviens, selon le comportement de l’autre, sa manière de vivre ?? ou bien son taf est-il d’investiguer ? informer ? relayer des informations de manière neutre ? (plusieurs choix possible)

      De plus, à la différence de l’article étudié, ici, on a quand même plus de source sur les aneries déblatéré que dans l’article ou il y a de fausse information (ex sur l’oligarchie) voir de la manipulation (ex de “a qui appartient les médias”).

      Malheureusement, les gens curieux se feront taxés de complotiste dès lors qu’il liront ce genre d’article pas vraiment sérieux, et surtout dénonceront les erreurs contenues.

       1

      Alerter
    • Ellilou // 23.01.2018 à 11h36

      “Il me semble que lorsqu’une personne défend des idées qui sont en opposition ou en contradiction avec son comportement et sa manière de vivre, il me semble que l’on est en droit de le dénoncer, non ?” Pourriez-vous être plus clair car j’avoue ne pas bien comprendre? Voulez-vous dire que J-L Mélenchon et ses camarades insoumi(e)s sont “en opposition ou en contradiction” avec les idées qu’ils défendent? Si c’est le cas alors soyez donc précis;

       1

      Alerter
  • Lusituationniste // 22.01.2018 à 08h58

    L’article de Plottu est faible, confus, militant, malhonnête, d’une indigence qui frôle la nullité. Un vrai torchon ! Misérabilisme de l’argumentaire et de l’écriture. J’avoue avoir beaucoup ri. Merci pour ce moment.

     32

    Alerter
    • Kiwixar // 22.01.2018 à 10h37

      Je trouve aussi que le niveau de la propagande, comme le niveau scolaire, a beaucoup baissé. Quelque part, tant mieux. Dans 10 ans, on aura peut-être droit à des phrases de 3 mots style « Mélenchon, pas bien » ou « Insoumis caca » ; on pourra toujours lire LeMonde d’un derrière distrait, mais ça sera plus rapide.

      De toute façon, les jeunes actuels ne lisent pas ces mierdas, et savent à quoi s’en tenir du monde pourri (environnement, dette, chômage, UERSS, guerre perpétuelle) que la génération au pouvoir actuellement est en train d’essayer de leur refourguer. Pas sûr qu’ils acceptent l’héritage…

       44

      Alerter
      • christian BERNARD // 22.01.2018 à 12h03

        “De toute façon, les jeunes actuels ne lisent pas ces mierdas..”

        .. je vous rassure les ‘vieux’ intellectuels non plus ; il est vrai que je dois encore travailler 7 ans.

         15

        Alerter
        • Veloute // 22.01.2018 à 13h02

          2/2
          Ainsi, je puis avoir des discussions fascinantes avec ma fille, qui a des opinions bien tranchées sur des sujets dont elle se fout.

          Et c’est-là l’insidieux, le sournois, de l’affaire : créer un ronronnement diffusant des partis pris sur des sujets que des individus n’iront pas fouiller pour affiner leur opinion PARCE QUE, fondamentalement : ILS S’EN FOUTENT.

          Ainsi, Trump = caca, Poutine = dictateur sanguinaire, l’U.E., c’est la paix, le conspi c’est pas beau, pourquoi ? Parce que.

          Je pose-là pour la réflexion un sujet trop vaste pour être traité en commentaire : la pensée rebelle facile dite SJW qui nous (re)vient des Etat-Unis (une pensée mal digérée du post-modernisme français, mêlée aux études comportementalistes américaines) qui, en bon fast-food de la pensée (le mal c pas bien, l’eau sa mouille) séduit et embrigade de plus en plus de nos jeunes en âge de rebellion.

           38

          Alerter
          • déplorable 21 // 22.01.2018 à 15h21

            bravo pour le contenu et votre style !
            Pour être moins désespéré que vous, je pense que la jeunesse n’est plus l’âge de la rébellion. Combien faut-il de temps à un cerveau moyen pour se remettre de 20 à 25 ans de garderie libérale-démocrate ?
            Il n’est pas impossible que dans les temps qui viennent le déambulateur remplace le cocktail Molotov et les maisons de retraite des lieux de subversion ! et pour finir:
            ” le jeune court vite mais le vieux connait le chemin ” !
            un vieil optimiste

             22

            Alerter
            • Babouw // 23.01.2018 à 10h33

              J’ai 24 ans, il m’a fallu un an [Modéré] pour mettre la main à l’engrenage, une fois ce blog trouvé, c’était plié.
              De mémoire c’était en 2013 quand j’avais 20ans. J’étais convaincu en 1 mois, bien mieux informé en 1 an, aujourd’hui je me baigne toujours chaque matin dans Les-Crises et les commentaires de toute la communauté a grand joie entre deux bouquins de philo/économie/histoire.
              Par contre, dans mon entourage, je suis clairement un des rares à ce niveau de sortie de la matrice. Les potes qui vivent sur Paris sont du niveau “jem’enbranleonsefaitniquerdetoutemaniere” ou à encore lire Le Monde et voter socialo entre deux expéditions sur les grands boulevards pour acheter la dernière veste Adidas. Le tout sans même avoir une idée de qui est Proudhon bien évidemment.
              Autant dire, je suis le vilain petit canard intellectuel (appelé plus communément complotiste voir parfois fasciste) de mon entourage.

               16

              Alerter
      • Veloute // 22.01.2018 à 13h01

        1/2
        Les “jeunes actuels” ne lisent pas les médias. C’est vrai. Cela ne signifie pas qu’ils soit de facto immunisés contre la pensée unique véhiculée par ces derniers.
        D’une part parce qu’elle (la pensée unique) constitue un bruit de fond auquel il est difficile de se soustraire (les parents, eux, regardent encore la TV, écoutent la radio, lisent les torchons et en parlent entre eux ; les placards piblicitaires pour les hebdos dans le métro ; réseaux sociaux, etc.)
        D’autre part parce qu’elle est relayée par les personnalités publiques de leur génération (artistes ou autres sportifs s’exprimant sur tel ou tel sujet), … youtubers. Oui.
        Enfin, parce qu’elle est relayée par les institutions, autrement dit : l’école. Non pas les profs en tant que tels mais les programmes et les divers ateliers de sensibilisation à telle ou telle cause.

         26

        Alerter
        • Catalina // 24.01.2018 à 01h05

          Babouw,

          bravo Babouw, ça fait bien plasir de vous lire !

           0

          Alerter
  • Araok // 22.01.2018 à 09h01

    Quel dommage de consacrer autant de temps et de moyens à ce monsieur! Qui lit France-Soir ?
    J’aurais préféré, de beaucoup, avoir des traductions des articles américains concernant le Clintongate.
    Devant l’avalanche des articles traitant de la cretinisation de Trump existe-t-il d’autres articles ayant un éclairage différent?
    Bonne journée à tous.

     6

    Alerter
    • Alfred // 22.01.2018 à 09h49

      Pour le coup je suis très reconnaissant à Olivier (ou à quiconque des crises) de faire ce travail ingrat et pénible. C’est au contraire très honorable de “tenir la ligne” (de front) sur la durée. Car il s’agit bien d’un combat. Ce petit journaliste (dont je n’avais pas lu l’article) nous fait la guerre à nous le peuple. Je ne dis pas le peuple à cause de Mélenchon (qui ne représente que très mal le peuplé) je dis le peuple car c’est le peuple qui est sensé être le lectorat. Ce journaliste aux ordres est en guerre contre son lectorat. Et je ne pense que ses vilaines méthodes soient inneficaces (elles expliquent pourquoi nous rencontrons tant de zombies lobotomisés) et c’est pourquoi il est utile que des gens prennent du temps et s’y collent. C’est laborieux et chiant (même si c’est fait avec drôlerie). Merci donc.

       56

      Alerter
    • Lusituationniste // 22.01.2018 à 10h24

      Ça viendra, je pense. Quant a ce genre de démontage, il est bienvenu et nécessaire.

       12

      Alerter
    • Francil // 22.01.2018 à 11h33

      @Araok : Si c’est Trump qui vous intéresse, voila ce que l’indispensable Bruno Guigue en dit: https://www.facebook.com/notes/bruno-guigue/consid%C3%A9rer-trump-comme-un-sympt%C3%B4me/1292701537541965/

       5

      Alerter
  • Emmanuel // 22.01.2018 à 09h04

    Et oui, illustration de la médiocrité ordinaire et de la soumission à la “politique de la gamelle”. Le gros avantage de Monsieur Plottu (désormais célèbre), c’est que les ficelles sont tellement grosses, que seuls ceux qui sont myopes ou aveugles ne peuvent les voir. Il serait temps que la profession se réveille, que soit créée, par exemple, une instance de contrôle déontologique (comme cela existe dans d’autres professions, et comme une pétition le suggère), car, avec une telle baisse de niveau, les journaux ont perdu énormément en qualité et en crédibilité. Et d’un point de vu citoyen, c’est malheureusement le niveau critique politique moyen qui en paye les pots cassés. On devrait pouvoir dire que les journalistes devraient être capables de remplir une fonction d’intérêt général, et en ce sens devraient avoir une obligation d’être à la hauteur de cette responsabilité. Pas étonnant que “fake news” et “complotisme” se retourne très facilement contre leurs soit-disants détracteurs…

     12

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 22.01.2018 à 09h04

    J’ai survolé tout ça d’un œil blasé, et pour découvrir que “complotiste” était devenu synonyme de “dans l’opposition”. C’est logique, un nulo comme ce Pierre Plottu ne peut pas faire dans la nuance. Franchement, ce type ne mérite pas l’ombre d’une critique, seulement notre dédain.

     42

    Alerter
  • BA // 22.01.2018 à 09h08

    L’ONG Oxfam, c’est vraiment des complotistes !

    Lundi 22 janvier 2018 :

    France : les très riches toujours plus riches.

    « L’an dernier, les 10 % des Français les plus riches détenaient plus de la moitié des richesses, alors que les 50 % les plus pauvres se partageaient à peine 5 % du gâteau. Tout en haut de la pyramide, le 1 % des ultra-riches détenait 22 % de la richesse, contre 17 % en 2007 », pointe l’ONG Oxfam dans son rapport « Partager la richesse avec celles et ceux qui la créent », publié ce lundi, à la veille de l’ouverture de la 48e édition du WEF.

    Le tableau pour la France est très contrasté aux extrêmes. En vingt ans, la fortune cumulée des dix plus grandes fortunes françaises a été multipliée par 12, parallèlement 1,2 million de personnes supplémentaires ont grossi les rangs de la population pauvre.

    Jeudi 28 septembre 2017 :

    Le Secours populaire face à « un raz-de-marée de la misère ».

     44

    Alerter
    • Chris // 22.01.2018 à 11h14

      Et au niveau international :
      https://www.romandie.com/news/ZOOM-Les-plus-riches-ont-accapare-82-de-la-richesse-mondiale-creee-en-2017/882913.rom
      82% de la richesse créée l’an dernier dans le monde a terminé entre les mains du 1% le plus riche de la population de la planète, les femmes payant le prix fort de ces inégalités, a dénoncé lundi l’ONG Oxfam.

       12

      Alerter
      • patrick // 22.01.2018 à 20h52

        82% de. la richesse ?
        si la richesse est constituée par l’augmentation des cours de bourse ça ne signifie rien, c’est du virtuel

         3

        Alerter
        • Karim Wilmotte // 23.01.2018 à 11h05

          Mais du virtuel qui signifie quelque chose dans le monde réel.
          Et vous verrez vite qu’un effondrement virtuel se fera sentir dans le réel.

           3

          Alerter
        • vert-de-taire // 23.01.2018 à 20h52

          notre monnaie EST virtuelle comme les comptes en banque.

          tant que nous pouvons l’échanger elle ‘permet’ un échange réel…
          question de confiance partagée

          Les milliardaires .. disposent vraiment de milliards !
          et peuvent sans crainte dépenser qqs centaines de millions .

          ni vous ni moi
          ce n’est PAS que du virtuel !!!

           0

          Alerter
        • Subotai // 23.01.2018 à 23h15

          Grosse erreur!
          Avec ma richesse “virtuelle” j’achète un yacht de 92 m qui me suis partout, en particulier quand je vais aux Caraïbes avec plein de petites pépés à boire de mojito, du champagne millésimé et manger du caviar.
          Après, ça sera Gstaad ou Saint Moritz.
          C’est très concret ça…

           3

          Alerter
  • aladin0248 // 22.01.2018 à 09h19

    Quel battage de latrines ! Je me rends pleinement compte à quoi j’échappe en ne lisant plus les journaux, en n’ayant plus la télé et en limitant l’écoute de la radio à quelques minutes par jours. La seule solution demeure la lecture d’articles de sites de réinformation suffisamment contradictoires pour maintenir un scepticisme raisonné. Il faut être totalement masochiste pour subir la douche immonde des médias “officiels”.

     33

    Alerter
    • déplorable 21 // 22.01.2018 à 10h42

      Je partage votre dégout et votre révolte mais j’y trouve une contradiction : il a bien fallu que vous soyez en contact à un moment ou un autre avec la production de ces médias ” officiels” pour pouvoir en faite la critique. Je vois tellement de gens ” hors sol ” préoccupé uniquement par eux-mêmes ou la dernière promotion chez Auchan , sans un journal ni un livre chez eux et qui comme par hasard vous ressortent le discours dominant. Je vous demande pas d’acheter France Soir ni d’être accroché à la télé mais je pense qu’il faut en être lecteur de temps en temps pour pouvoir comprendre ce qui se passe dans la tête de ses ” adversaires “; Quand vous regarder ( de temps en temps ) C’dans l’air , c’est un merveilleux exercice de sociologie, de philosophie politique etc.
      Donc merci mille fois aux “Crises “pour cet article qui nous montre en filigrane que l’oppression/ l’aliénation passe aujourd’hui et surtout par le langage et la sémantique. ( comme la publicité )

       25

      Alerter
      • aladin0248 // 22.01.2018 à 13h09

        Méthodologie : choisir et suivre régulièrement mais sans excès (c’est trop déplaisant) un média de référence. Moi j’ai choisi France-Inter. On vérifie la continuité de sa ligne mondialiste / libérale / atlantiste. [Nota : libéral signifie notamment pour l’Etat au service des corporations et des banques, pas à celle des vrais entrepreneurs indépendants]. Le périmètre de la propagande officielle étant bien défini, on peut alors tester les autres médias qui nous tombent sous la main (les journaux du beau-frère, ceux du toubib ou du coiffeur, et les bouts d’émissions télé vus ça et là sur internet, etc). On vérifie qu’ils sont tous à l’intérieur du périmètre. Au passage on note les guignols qui y officient et la manière dont réfléchissent nos proches qui sont “sous la douche” de ceux-ci.

         15

        Alerter
        • déplorable 21 // 22.01.2018 à 14h08

          Nous sommes entièrement d’accord.
          Moi j’ajoute France culture à la liste( qui ne manque pas de me faire hurler régulièrement !)
          J’en viens à considérer que nous ( et bcp d’autres, j’espère ) avons développé une formidable expertise en matière de discours médiatique ou + généralement dominant, quand je vois la tête effarée du journaliste quand il arrive que soit contesté sa prétendue objectivité. ( est-il sincère ou débile ? c’est généralement le dilemme qu’il nous reste ) Sans doute un effet de génération puisque nous avons baigné depuis notre naissance dans un discours fabriqué, intéressé, mensongé soit La Communication. Bref, les journaliste , c’est nous !
          PS : l’écriture et la parole ne sont pas mon métier

           13

          Alerter
          • Le Rouméliote // 22.01.2018 à 18h47

            Entièrement d’accord ! Moi, à France Culture j’ai ajouté de temps en temps RMC à cause du Moscato Show, où il se dit finalement moins d’âneries que dans certaines émissions de France Cul et c’est plus rigolo !

             3

            Alerter
          • Bahut // 23.01.2018 à 08h06

            Haha je me reconnais tellement dans ce commentaire. Pour ma part après 20 ans de France Inter j’en peux plus j’ai vraiment développé une aversion. J’ai donc choisi Arte (avec parcimonie) parce qu’ils cochent toutes les cases de l’européisme le plus dogmatique, la russophobie la plus hystérique (je pèse mes mots), le Trump bashing, l’entre-soi social / culturel le plus “élitiste”. L’émission 28 minutes en est l’exemple le plus chimiquement pur.

             10

            Alerter
      • JLR72 // 22.01.2018 à 20h17

        +1 Pour ma part, France Inter et BFM Business. Parfois c’est très dur mais c’est aussi très utile afin de peaufiner son argumention.

         2

        Alerter
        • patrick // 22.01.2018 à 20h54

          j’arrive de moins en moins à les écouter.
          donc même pendant de grands trajets routiers je n’écoute qu’en pointillés , trop pénible.

           8

          Alerter
          • Toff de Aix // 24.01.2018 à 07h59

            Même méthode pour moi, avec France culture (je pique de ces colères parfois…) mais c’est un mal nécessaire !

             0

            Alerter
    • Subotai // 22.01.2018 à 18h04

      Il te manque quelque chose: voir et écouter de vive voix les propos (prétendument) tenus par les protagonistes (merci Internet).
      Parce que réclamer à cor et à cri des intermédiaires honnêtes pour se faire une idée de ce qui se passe, c’est bien, faire fonctionner son propre cerveau, c’est mieux.

       1

      Alerter
      • porcinet // 23.01.2018 à 06h45

        Pas besoin d’entendre les aboiements des roquets pour comprendre qu’il y a des bruits de gamelle.

         2

        Alerter
  • emmanueL // 22.01.2018 à 09h40

    France Soir ? Pas entendu parlé depuis la disparition de la version papier, je pensais qu’il n’existait plus. En tout cas en tant que “journal”, c’est bel et bien fini.

     15

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 22.01.2018 à 10h03

      C’est votre commentaire qui m’a fait prendre conscience qu’il s’agit de France Soir, j’avais lu “le Figaro” car “France Soir” n’est même plus un souvenir !!! 🙂

       8

      Alerter
  • jessim // 22.01.2018 à 09h46

    Très profonde analyse comme toujours d’Olivier, on sent bien la différence entre un homme qui va au fond des choses et un homme qui souhaite juste faire part de sa pensée sans réellement apporter des faits précis (alias Plottu).
    La vraie question est qui achète ces torchons encore ? Surtout quand l’état va définitivement lâcher la presse qui selon la bien-pensance libérale aurait dû disparaitre il y a bien longtemps ? On laisse moult-ouvriers sur le carreau au nom du libéralisme mais comme par hasard deux secteurs sont épargnés : le cinéma et la presse.
    Deux secteurs, à mes yeux parfaitement inutiles, au regard de nombreux secteurs en difficulté qui mériteraient à bien des égards plus de deniers de notre part que ce soit l’agriculture, l’hôpital ou encore la police etc…

     16

    Alerter
    • Mahen // 22.01.2018 à 10h05

      Malheureusement, tant qu’on n’aura pas un média alternatif de masse, ou que l’audiovisuel public ne sera oas refondé… Je crains que ces journaux et en tout cas ce type de militantisme aura pour longtemps le dessus sur tous nos sites & titres de presse alternatifs. On l’a vraiment bien bien mesuré ces derniers temps. (j’étais dans le déni je pense, j’ai fortement voulu croire que ça n’allait pas si mal.)

      Le souci c’est que quand bien même il y a, j’en suis sûr, une grosse majorité de journalistes intègres et qui font bien leur taf, le rapport signal bruit est toujours en faveur des médiacrates (terme qui ne relève pas du complet mais d’une observation factuelle des structures)

       2

      Alerter
      • Subotai // 22.01.2018 à 18h25

        “Le” media alternatif de masse existe. Il s’appelle Internet.
        Il faut simplement faire l’effort de picorer soi même |l’info| au minimum 2 heures par jour en parcourant les titres de quelques sites de compilation d’infos, suivre pour approfondir, remonter à l’original si nécessaire, laisser faire son propre jugement et accepter de rester sur sa faim si on n’a pas tout “compris”. La suite des évènements se chargera de remplir les blancs jusqu’à ce qu’on ce qu’on se fasse ça propre idée de l’affaire.
        Tiens, je ne parle pas de Plottu, ni de Mélenchon… C’est tout simplement que le premier n’a aucune importance: je ne le lis pas. Ceux qui le lisent et le croient méritent ce qui leur arrive. Et pour le deuxième, le bonhomme communique suffisamment bien pour rendre inutile toute explication de texte tierce. Et ceux qui ne l’écoute pas en personne mérite ce qui leur arrive.

         20

        Alerter
  • Mahen // 22.01.2018 à 10h02

    Merci pour ce décryptage édifiant ! J’avoue être très las et très inquiet pour notre démocratie, car ce type de discours, certes ici caricatural, est très répandu et s’être très bien insinué dans de nombreux esprits 🙁

    Personnellement, je suis en déprime depuis les élections, car je ne pensais pas que les médias mainstream et les éditorialistes se mettraient de manière si ostentatoire en guerre contre JLM. Ayant suivi de près la campagne, j’ai vu jour après jour les déformations, les angles morts, les biais… 🙁 On doit ramer pour rattraper cela et on n’y arrivera jamais en l’état !

     25

    Alerter
    • Kilsan Aïtous // 23.01.2018 à 08h16

      Je pense que ces médias le servent en le traitant de complotiste. Imaginez le contraire. Le Pen aussi a joué là-dessus avec les médias qui adoraient le médiatiser en le diabolisant.

      Le problème c’est que Mélenchon le sait aussi, que s’il veut être crédible auprès de son électorat, il doit raisonnablement être “complotiste”.

       3

      Alerter
      • alva // 23.01.2018 à 22h05

        N’importe quoi ! Arrêtez de dire n’importe quoi et le “raisonnablement” est de même nature que l’article de ce con de journaliste : ça se veux “gentil” mais c’est une Saloperie de plus sur Mélenchon.

         0

        Alerter
  • Lysbeth Levy // 22.01.2018 à 10h03

    Mais qui est vraiment propriétaire de ce journal “tout terrains” ? https://www.streetpress.com/sujet/10756-video-les-pires-unes-de-france-soir-selon-ses-journalistes
    Alexandre ou Serguei Pougatchev ?
    https://www.lsa-conso.fr/hediard-depose-le-bilan,150572 On y parle de deux Pougatchev donc des frères car Serguei est recherché par la justice russe surtout et cela me rappelle cet article des Crises : https://www.les-crises.fr/lobs-khodorkovski-pougatchev-poutine-doit-des-milliards-aux-oligarques-par-jean-baptiste-naudet/ père et fils donc et bien cela nous fait regretter le temps ou ce journal en était un quand Mr Lazareff en était le patron :
    https://gw.geneanet.org/wikifrat?iz=373295&lang=fr&n=lazareff&oc=0&p=pierre
    Encore un journal subventionné ?

     6

    Alerter
  • kasper // 22.01.2018 à 10h19

    le passage sur l’antisemitisme m’a beaucoup fait rire. on se croirait dans le sketch des inconnus:
    – “il paraitrait qu’il eet antisemite, mais cela ne nous regarde pas”
    – “effectivement, son presume antisemitisme ne nous regarde pas” 🙂

     18

    Alerter
  • Dieslito // 22.01.2018 à 10h56

    Du complottu au complotisme: France soir ou le crépuscule du journalisme…

     14

    Alerter
    • Fritz // 22.01.2018 à 19h39

      Complottu : en un mot ou en deux ? Attention au pléonasme…

       2

      Alerter
      • Dieslito // 23.01.2018 à 00h51

        Il y a ce que l’on lit, et ce que l’on pense lire…. choisissez 🙂

         2

        Alerter
  • Duvernoy // 22.01.2018 à 11h10

    À priori, un lecteur de France-Soir est déjà un convaincu des vomis de Plottu et assimilés et en fait sa soupe ordinaire (bon ap !). J’ai donc appris ce dernier dégueulis seulement sur le site “Les Crises”. Outre le bonheur, fugace car j’ai un fonds charitable, d’y percevoir une aggravation de l’état de santé de Plottu, j’ai bien pensé à vous, Olivier, dans cet exercice de médecine quasi légale. Il faut un solide estomac pour se pencher sur le contenu immonde de celui de Plottu.
    Et vous y avez fort bien réussi. C’est un bonheur, celui-ci plus durable, de voir démolis tous les “arguments” de ce “journaliste”. Je mets des guillemets pour éviter les répétitions alors que vomissures de pleutre eût été plus approprié.

     16

    Alerter
  • René Fabri // 22.01.2018 à 11h32

    Merci pour cette analyse très pertinente des ressorts de la mauvaise foi utilisé par un expert. Lire les-crises me redonne de l’espoir, parce que ce ne sont jamais des articles superficiels.

    Ce chef de service n’est pas un journaliste désinvolte (en plus de ne pas être antisémite). Pierre Plottu connait toutes les ficelles du métier. Par exemple, il étaie son article en citant plusieurs autres personnes, et cela peut impressionner le lecteur. Mais vous avez très bien fait de rappeler qui sont Laurence Debray et Julia Cagé. Il cite aussi Rudy Reichstadt, ami de Caroline Fourest. Apparemment, il ne s’agit que d’un petit groupe ayant du pouvoir, au moins le pouvoir de s’exprimer, donc d’oligarques qui ne sont ni milliardaires, ni membres du gouvernement, ni antisémites.

     10

    Alerter
  • Arcousan09 // 22.01.2018 à 12h09

    Fake news ou complotisme même combat.

    Il existe une seule vraie vérité vraie et elle vous est serinée par tous les médias aux ordres pour que vous compreniez bien que ceux qui vous “informent” possèdent le don d’une infaillibilité quasi pontificale.

    Critiquer une thèse officielle c’est un sacrilège … c’est être complotiste … heureusement qu’il n’y a plus d’inquisition …
    Dans le même ordre d’idées : si vous émettez la moindre critique sur les informations parvenant d’Israël vous êtes ipso facto taxé d’antisémitisme … Si vous admettez que la Russie est utile afin de canaliser les dérives d’un état voyou en quête d’hégémonie vous serez taxé d’horrible “russophile”

    Moi, je conserve mon libre arbitre et je protège mes neurones … Merci à O.B. qui y participe grandement

     16

    Alerter
  • nicolas // 22.01.2018 à 12h26

    Je me suis rendu à l’évidence à propos de la France.
    La France n’est plus un état , ni même une démocratie.
    La France est aujourd’hui une superposition de castes , de corporations qui agissent dans leurs propres intérêts.
    Il n’y a que le coeur de la population qui paye qui ne le sait pas encore.
    Combien de temps cela va t il prendre pour la majorité se réveille , je ne le sais pas.
    Cela ne va pas être politiquement correct mais il faut le dire :
    – La corporation des politiciens qui se sont aménagés leur statut privilégié
    – La corporation économique des grands patrons
    – La corporation des journalistes
    – La corporation des associations en tout genre qui usent de la communication à outrance pour que les subventions continuent de pleuvoir
    – La corporation des grandes écoles qui se co optent et protègent leur accès aux emplois bien payés
    – La corporation des juges

    Tout cela se voit par nombreux biais : géographique , scolaire , dans les litanies toujours plus fausses dont on nous abreuve tous les jours etc etc …

    Et ces corporations ont toutes en commun de vivre de la manne de la classe moyenne toujours plus , tant et si bien que elles s’entrecroisent même bien souvent dans leurs actions pour se maintenir en place.

    L’intérêt général ? Disparu depuis bien longtemps.
    La France a quitté le champ de la démocratie depuis bien longtemps.
    Il serait temps d’ouvrir les yeux …

     43

    Alerter
    • vert-de-taire // 23.01.2018 à 21h07

      bravo
      on a vu cela depuis Giscard
      avec une nette aggravation depuis Sarko
      la droite décomplexée

       1

      Alerter
  • Reda // 22.01.2018 à 12h34

    Melenchon concentre les attaques les plus viles, c’est un fait et depuis longtemps.
    Ce Pierre Plottu se contente de compacter les traditionnelles “critiques” des journalistes à l’égard de la France Insoumise, en y ajoutant le qualificatif infamant de “complotiste”, sorte de point godwin bis médiacratique.
    Croyez-moi, la quasi intégralité des interviews de membres de la France Insoumise, ou la quasi intégralité des éditos journalistiques à l’égard de la France Insoumise, comportent au moins un tiers des éléments décortiqués point par point par O.Berruyer!
    C’est une insulte quotidienne à l’intelligence des gens qui comme moi ont voté FI, qui a le don d’éclairer bien des gens sur l’état de pourriture de la caste médiatique française.

     26

    Alerter
  • patrick // 22.01.2018 à 13h10

    il faudra leur dire qu’il y a même des complotistes haut placés dans l’armée française

    ” Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les Etats-Unis. Par intérêt politique à court terme, d’autres acteurs – dont certains s’affichent en amis de l’Occident – d’autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement. ”

    c’est même sur le site du Sénat
    http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20141215/etr.html#toc7

     19

    Alerter
    • raloul // 22.01.2018 à 14h06

      Bravo!

      Merveilleux retour de bâton.
      Certaines vérités sont décidément trop difficiles à entendre.
      Mais les diseurs de vérités médiatiquement correctes et les inquisiteurs auront certainement l’aplomb et la fatuité de prétendre mieux savoir qu’un général de division… ils n’ont peur de rien, ils sont tellement convaincus d’être dans le camp du bien, du juste et du vrai….les pauvres

       3

      Alerter
    • vert-de-taire // 23.01.2018 à 21h19

      Bravo
      on a eu une démonstration de ce complot.
      excellent

      j’ai vu une vidéo, tontube(je crois lien via les-crises), (un montage ?) montrant la ‘fuite’ de Daech
      c’est à dire que ces terroristes sont tranquillement partis en convoi
      parfaitement visibles et donc parfaitement destructibles si ‘on’ l’avait voulu.
      J’ai cru comprendre qu’un aeronef des USA leur avait même montré le chemin …

      bref le terrorisme est depuis longtemps et souvent un auxiliaire pratique.

      déjà sous Franco, un ministre, champion de saut en voiture, …

       1

      Alerter
  • manuel // 22.01.2018 à 13h29

    Dans le même genre de torchon, on a “le canard enchaîné “. Systématiquement au moins une attaque par semaine contre Mélenchon. Il y a eu par exemple deux fois le même article sur les SDF ou un certains nombres d’hommes poltiques s’étaient engagés à ce qu’il n’y ait plus de sdf à la rue, tous les hommes politiques cités Sarkozy, Chirac, … ont eu le pouvoir et sont donc jugeables sur des actes. Mélenchon qui n’a jamais eu la responsabilité de l’état y est cité…
    Autre salopette du canard une première fois on cite son nom après c’est systématiquement méluche.

     18

    Alerter
    • Ellilou // 23.01.2018 à 08h30

      Tout à fait d’accord avec vous: après de années de bons et loyaux services en tant qu’abonnée je me suis retirée de cette sordide affaire après les dernières élections où leur “tiédeur” m’a parue bien trop évidente 😉

       2

      Alerter
      • vert-de-taire // 23.01.2018 à 21h36

        abonné depuis plus de 40 ans je me suis forcé pour me réabonner.
        pour me defendre c’est le seul papier que je lise, pas de TV, juste Franceculture qui me déprime de plus en plus et qqs ‘internets’ agréablement complotistes comme les-crises..

        le canard a bcp perdu. en partie à cause de plus d’infos ‘scandaleuses’ disponibles ailleurs..
        une sourde lutte interne aussi ??
        bref le mordant joyeux a tendance à devenir ricanement blasé. et mélenchon attaqué très grossièrement à coups de serpe – si encore il y avait de l’humour !

         1

        Alerter
  • Alfred // 22.01.2018 à 14h33

    “Théories du complot” (réalité de complots divers et vairés) ou “vraiment pas de bol”:

    – la CIA: “oh merde c’est encore le stagiaire qui à déconné”.
    https://www.zerohedge.com/news/2018-01-20/nsa-sincerely-regrets-deleting-all-bush-era-surveillance-data-it-was-ordered

    – le FBI: “oh merde on avait le même stagiaire que la CIA”
    https://www.zerohedge.com/news/2018-01-21/fbi-loses-five-months-text-messages-between-anti-trump-agents-blames-glitch

     13

    Alerter
  • déplorable 21 // 22.01.2018 à 14h43

    Vous faites une erreur de logique.
    L’article analyse la haine anti-Mélenchon et non le programme de Mr Mélenchon ou qui est ou n’est pas ce Monsieur.
    La haine anti Mélenchon , anti Trump etc nous en apprennent plus sur l’idéologie du haineux que sur la cible en question. Surtout aujourd’hui ou il semble que la classe dominante et donc ses domestiques , sur d’elle-même, abandonne toute morale élémentaire , toutes règles déontologiques. Le ” pierre Plottu” en question n’a sans doute pas “perdu son temps” à lire le programme de la FI , n’y même enquêter sur la personne de Mélenchon. Il se Lache .
    La bonne question c’est : que redoute-t’il, de quoi a t’il peur?

     10

    Alerter
  • dupuy // 22.01.2018 à 14h56

    Je m’interroge! je ne fume plus, je ne me drogue pas, je ne bois pas non plus, à oui il reste mon grand age peut-être? Car à l’article “1-7 Du “bon boulot” d’Al-Nosra” je lis que se serais une fausse info ? Pourtant j’ai bien écouté bien regardé la vidéo qui montre ces déclarations de L.Fabuis . J’ai même fais de nombreuses recherches pour retrouver ce reportage hélas sans succès.Pour les personnes à qui je racontais cette déclaration il ne fais aucun doute que je suis passé pour un menteur et c’est très désagréable J’ai surement rêvé, donc je conclue que je suis un vilain “complotiste” ! Comme quoi il faut se méfier de tous et surtout de soi-même. D’ailleurs je vais de ce pas voir mon ophtalmo et me faire vérifier aussi les oreilles!! Si un adepte du complot possède cette vidéo improbable qu’il n’hésite pas à me la communiquer.

     9

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 22.01.2018 à 15h00

    Notons quand même que France Soir donne aussi des nouvelles du monde, par exemple celle-ci : http://www.francesoir.fr/actualites-monde/dechets-la-chine-ferme-sa-poubelle-panique-dans-les-pays-riches qu’on trouve aussi là (mais en mieux à mon avis) : http://www.letelegramme.fr/monde/dechets-la-chine-inquiete-le-secteur-07-08-2017-11621425.php

    La Chine veut réduire considérablement ses importations de déchets, et cela a l’air de semer la “panique”, (comme dit France Soir), dans la filière. Affaire à suivre. Une conséquence probable sera l’augmentation des trafics illicites, qui iront encore davantage vers les pays pauvres qui ne peuvent se défendre.

     4

    Alerter
  • vlois // 22.01.2018 à 15h03

    Mélenchon justement lui répondrait qu’il n’est pas plus journaliste que n’importe quel individu, juste un mauvais courtisan… avec tous ces marquis poudrés leurs cours, on se croirait dans Ridicule le film de Patrice Leconte, le talent de la satire et du vocable en moins par rapport à ceux du XVIIIè siècle… Monsieur Patatra…

    Moi qui ne regarde plus la télévision depuis maintenant 5 ans, faute de temps de cerveau disponible, j’avais aussi entendu que M. Delahousse – qui a une carte de Presse donc doit être de la caste – avait aussi fait sa cour télévisuelle au monarque républicain au mois de Décembre.

    La pétition lancée par Mélenchon concernant la mise en place d’un conseil de déontologie, m’apparait dès lors n’avoir abouti qu’à 182000 signatures. Serait-ce le nombre de citoyen ou républicains (préoccupé par la chose publique) et en tant que français sommes-nous condamnés à n’être que des hilotes asservies mentalement et par la force par l’oligarchie ?

     13

    Alerter
    • Leclercq Florent // 24.01.2018 à 18h31

      A lire les 100 ans du canard enchaine, on est bien loin du journal original. Les successeurs des Marechal semblent moins intransigeants. Ils ont vire socialistes avec Mitterand semble t il

       0

      Alerter
  • R.C. // 22.01.2018 à 15h34

    Manu, tu descends ?
    Oui, descend de ton Olympe ; les voilà enfin les vraies fèqueniouzes !
    Ah, mais zut c’est un mainstream oligarchique et pas Sputnik, ni RT. C’est pas d’bol va falloir dénoncer des copains…

     7

    Alerter
  • Xavier // 22.01.2018 à 16h55

    Je pense, mais peut-être à tord, que tout est dit dans l’accroche de cette article : il s’agit d’une publication de “France soir”…. donc, un “papier” et rien de plus.

    Ils devraient le distribuer (et non le vendre, vues les subventions reçues) en rouleaux à carrés prédécoupés…..

     5

    Alerter
  • Macarel // 22.01.2018 à 17h32

    Le “gauchiste radical” Mélenchon est coupable d’un crime inexpiable. Il pense qu’il faut éveiller le peuple. Il pense qu’il est possible de faire appel à l’intelligence des gens, plutôt qu’à leurs bas instincts. Il pense que les gens peuvent comprendre, même des choses réputées complexes, pourvu que l’on prenne la peine de leur en expliquer les enjeux sous-jacents.

    Alors que, 24h/24h les médias des classes dominantes s’emploient à abrutir les gens dans un flot d’informations qui les noient, plutôt qu’ils ne les éclairent, et privilégient comme adversaires ceux/celles qui font appel aux bas instinct de cet animal inquiétant qu’est le peuple.

    Mélenchon est honni de la sphère bien pensante, car c’est un empêcheur de tourner en rond.

     23

    Alerter
  • PierreH // 22.01.2018 à 17h45

    Comme vous proposez de jolies [sic] rouges pour souligner les fautes de français qui piquent un peu les yeux, je vous encourage à le rajouter à la phrase “Il en est de même si l’on résonne en termes de groupes, avec des acteurs quasiment identiques.” qui m’a quelque peu “sonné” si je puis dire… Oui bon elle est pas terrible mais c’est assez violent à la lecture.

     5

    Alerter
    • Pierre Tavernier // 22.01.2018 à 18h19

      Un lapsus calami du à la résonance de tous ces esprits raisonnant à l’unisson, peut-être ?…

       1

      Alerter
  • Duracuir // 22.01.2018 à 17h51

    “complotiste” fait partie de ces qualificatifs qui qualifient beaucoup plus ceux qui l’utilisent que ceux qu’ils sont supposés qualifier.
    C’est comme les mots “nègro” ou bougnoule. Croyez vous qu’il qualifie vraiment une personne noire ou Arabe, ou alors un gros abruti raciste qui les profère?
    C’est comme “coco” ou “gaucho”, il n’y a qu’un bourrin de droite à front de taureau pour utiliser ces mots.
    Et bien complotiste c’est pareil, ça qualifie son néocon à coup sûr. Puisque ce concept est sorti directement de leurs think-tanks.

     17

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 22.01.2018 à 17h51

    “Pour ce qui me concerne,il n’est pas,tout simplement” : si par cette sentence Monsieur Christian Gedeon veut nous faire entendre qu’il n’y a pas d’opposition crédible, l’on ne peut être que d’accord. En revanche, si c’est pour nous signifier qu’il existerait une opposition crédible mais qui ne serait pas celle de Mélenchon, (ni de la France Insoumise du reste), alors là non, pas d’accord.

     2

    Alerter
  • Fritz // 22.01.2018 à 17h55

    Bravo, M. Berruyer. Cela demande du travail, mais il fallait démonter la m…. pondue par le dénommé Plottu. Une mention spéciale à l’ami Rudy, gourou de tous ces microcéphales.

    Ces gens-là n’utilisent le mot “complotiste” que pour diffamer. Normal, ils n’ont pas d’autre argument. Être traité de complotiste par un plottiste est un plaisir de fin gourmet.

     8

    Alerter
  • Olposoch // 22.01.2018 à 18h04

    Personne ne force ces gens à devenir journalistes, ils savent dans quoi ils mettent les pieds, ils connaissent l’état de la profession et le classement de la ‘liberté’ de la presse en France…
    Pour se faire remarquer il faut pouvoir livrer ce genre de papier, même si celui-là est particulièrement grotesque, mais si les précaires des ‘pure players’ veulent changer de ligue…
    Chez @si par exemple, les bobos ont pu se faire repérer par les fast-checkers de libé, ou se faire inviter par la diplomatie française pour des reportages russophobes…

     2

    Alerter
  • Sam // 22.01.2018 à 18h56

    Du beau shaming dispensé par notre fact checker pourfendeur de fake.

    Et puisque l’opération consiste à shamer son adversaire, au diable la réalité ou même la vraisemblance. On s’applaudit dans un bel entre soi et on se réjouit d’avoir contribué à la cause, contre 30 deniers.

    En ancien français, shaming se disait calomnier, et à l’époque c’était interdit.

     9

    Alerter
  • vlois // 22.01.2018 à 19h11

    Le mal c’est toi, réfléchir c’est désobéir, n’utilise ton cerveau associatif, voilà l’injonction des journalistes et officines financées par l’argent public (la carte de presse – une niche fiscale) qui ne servent apparemment que le pouvoir mais pas le peuple qui les nourrit.

    J’attends de la transparence des financements, des motivations et des actions menées par les journalistes et ONG (même transparency international n’est pas transparente) car à chaque fois il faudrait demander d’où ils parlent ? Qui leur offre la tribune et en quoi ils sont légitimes (étant ni élus ni représentants) de se prétendre experts, journalistes et non propagandistes ? Et qu’est-ce que le métier de journaliste en l’absence de code de déontologie (c’est quoi la charte de Munich ?) ? Qui contrôle ces types ? Un pouvoir n’est limité que par un contre-pouvoir opposé.

    Pour ceux qui croit à la neutralité de la CIA voici un petit rapport sur le Chili par elle-même.
    https://www.cia.gov/library/reports/general-reports-1/chile/#5
    “On 15 September President Nixon informed the DCI that an Allende regime in Chile would not be acceptable to the United States. He instructed the CIA to prevent Allende from coming to power or unseat him and authorized $10 million for this purpose. The President specifically directed that this action be carried out by the CIA without advising the Departments of State or Defense or the U.S. Ambassador in Chile. In response to Nixon’s direction, CIA took a variety of actions, including making overtures to the military of a foreign government to request its insights…”

     10

    Alerter
  • sg // 23.01.2018 à 00h19

    «“l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence“, comme aiment à le répéter les complotistes» –> Ah bon? Donc faire preuve d’un minimum de logique c’est être complotiste maintenant?

    Pour ceux qui veulent creuser: http://zetetique.over-blog.com/2017/01/significativite-ou-pourquoi-l-absence-de-preuve-n-est-pas-une-preuve-d-absence.html

     2

    Alerter
  • Pascal Jean-Michel // 23.01.2018 à 07h56

    Remarquable décryptage !
    Il faut absolument le faire connaître au plus grand nombre !
    Je le diffuse sur mon blog : https://jlm2017soutien-des-deputes-fi.blogspot.fr/

     1

    Alerter
  • Ben // 23.01.2018 à 12h59

    Un épouvantail certes, mais guère dangereux pour la caste dominante. Non seulement il devra subir le Mélenchon-bashing pendant les années qui viennent, distraction amusante pour post-journalistes dans ce moment du spectacle du monde, mais en plus il pourrait bien devenir le recours en cas de panne générale.
    N’a-t-il pas déclaré face à Attali lors d’une joute oratoire arbitrée par Pujadas que “la zone euro ne pouvait pas ne pas exister” pour justifier en creux l’inutilité de son plan B et affirmer que son Plan A sortirait logiquement vainqueur en cas de bras de fer avec l’Allemagne.
    Ce à quoi Attali a justement répliqué que la menace du Plan B de Mélenchon serait l’occasion d’une poilade générale et rendrait caduque la supériorité supposée du Plan A face à l’implacable intransigeance allemande.
    En définitive, après s’être fait agonir d’injures, Mélenchon sera condamné à rejouer le spectacle de Tsipras.
    Le jour où Mélenchon commencera par dire qu’il suivra les Britanniques dans leur logique de réappropriation de souveraineté démocratique, on pourra le prendre vraiment au sérieux. D’ailleurs, lors de ce spectacle télévisé avec Attali, on pouvait voir Lenglet et Saint-Cricq se marrer comme des baleines parmi le public qui assistait au spectacle.
    Il faut commencer par déclarer supérieures aux lois européennes toutes les lois qui sont votées par les représentants du peuple souverain. L’article 50 commandant la sortie de l’UE devrait logiquement en découler. Ce n’est pas clairement annoncé car Mélenchon est un Tartarin.

     8

    Alerter
    • vert-de-taire // 23.01.2018 à 22h36

      C’est fou comme il faudrait que JLM soit omniscient et parfait en tout.
      C’est fou comme JLM devait tout dire, tout prescrire comme un dictateur.
      Aujourd’hui celui qui ose élever la voix est condamné à savoir proposer une alternative parfaite et cohérente.
      COMME SI TOUT ÉTAIT AUJOURD’HUI PARFAIT ET COHÉRENT !

      Il existait, il y a bien longtemps, un régime dans lequel la population avait son mot à dire.
      Elle était au courant des tenants et des aboutissants et pouvait donc décider en toutes connaissance de cause. et se dédire en cas d’erreur – allez demander à un ministre de se dédire …
      on appelait cela un régime démocratique.

      La constituante proposée par JLM/FI est une manière de rendre à la population les moyens, les manières de dire et de réaliser ses choix de vie.
      et de se départir de la dictature actuelle.

       7

      Alerter
  • Gilles // 24.01.2018 à 01h10

    Le « melenchon bashing » ? ça n’existe pas …… le complotisme non plus ?

    Sur les conseils de méluche lui-même, livrez vous à ce petit jeu :
    Allez sur google et tapez « Alexis corbiere » ou « Emmanuel Macron » ou « Marine le Pen » etc…, ensuite dans l’encadré à droite cliquez sur « Recherches associées », vous verrez 22 photos ………

    Trouvez l’intrus !!!!

     3

    Alerter
    • Francil // 24.01.2018 à 09h14

      Hahaha, même Poutine et Trump ont droit a une jolie photo ^^

       1

      Alerter
  • citoyen lambada // 24.01.2018 à 06h03

    “Les USA soutenaient en sous-main Daech en Syrie“
    Moi je n’ai pas trop de doute à ce sujet.
    Les USA ont dépensés 500 millions de dollars pour former et équiper des “rebelles” destinés à servir en Syrie.
    https://fr.sputniknews.com/international/201603191023507345-pentagone-entrainement-syrie-opposition/
    Rappelons que cette joyeuse bande a été décimée à peine une semaine après leur arrivée sur le terrain. La plupart des soldats formés sont morts, d’autres auraient rejoint les rebelles et la plupart du matériel est donc passé à l’ennemi.
    Que cet “epic fail” ait été volontaire ou non … (à méditer) … le résultat reste le même. Rappelons que la France aurait plus ou moins fait la même chose du temps de Fabius (mais chuuut !) ; et que rien de tout cela ne serait arrivé sans le veto de la Russie et la Chine à l’ONU.
    Bref un magnifique exemple de coopération internationale.

     2

    Alerter
  • Suzanne // 27.01.2018 à 18h47

    Au fait, personne ne semble en parler ici, mais Le Media Alternatif existe ! Pour ma part, je suis en très très grand danger de repiquer la tête dans un journal quotidien télévisé de 20h 🙂 (ce que je ne faisais plus depuis que j’ai donné ma télé, y a longtemps, longtemps)

    https://www.youtube.com/channel/UCT67YOMntJxfRnO_9bXDpvw

    Suzanne-socio

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications