Les Crises Les Crises
4.juin.20224.6.2022 // par Olivier Berruyer

PRESSIONS, CENSURE : LES COULISSES DES GRANDS MÉDIAS – Aude Lancelin

Merci 216
J'envoie

Aude LANCELIN est journaliste. Après un long parcours dans les grands médias (notamment comme ex-directrice adjointe de L’Obs puis de Marianne) elle a fondé le média indépendant QG. Elle a tiré de sa longue expérience la conviction que plus rien de décisif ne pouvait être accompli dans des endroits abîmés par le pouvoir, les intérêts industriels privés, ou les agendas politiques secrets. Comment lutter contre la toute-puissance des médias de masse qui façonnent l’opinion et orientent les choix politiques ? C’est ce que l’on va voir, dans cet entretien par Olivier Berruyer pour Élucid !

▶ N’oubliez pas de vous abonner à la chaine Youtube Élucid pour ne rien louper (rapide, et gratuit), et de partager la vidéo si elle vous a plu, pour lui donner plus de visibilité !

 

OFFRE SPÉCIALE D’ABONNEMENT ÉLUCID
Utilisez le code promo « LESCRISES », et accédez à tous nos contenus exclusifs : cliquez ICI pour découvrir nos offres

On a besoin de vous !

 

 

Commentaire recommandé

Ribouldingue // 04.06.2022 à 20h57

Délit, crime, vous devriez regarder la différence, ça vous éclairera. Quand vous pourrez commettre des crimes et payer 0,0001% de vos biens pour ne pas en être poursuivi vous pourrez considérer que vous êtes enfin un oligarque au dessus des principes de la république qui disent que tous les citoyens sont égaux devant la loi.

15 réactions et commentaires

  • Yann // 04.06.2022 à 19h59

    « Bernard Arnaud échappe a la justice moyennant la somme de 10M euros. »

    Et que dire de toutes les personnes qui se sont promenées seules sur une route de campagne sans attestation dérogatoire, et qui ont échappé a la justice moyennant la somme de 135 euros ?

      +5

    Alerter
    • Ribouldingue // 04.06.2022 à 20h57

      Délit, crime, vous devriez regarder la différence, ça vous éclairera. Quand vous pourrez commettre des crimes et payer 0,0001% de vos biens pour ne pas en être poursuivi vous pourrez considérer que vous êtes enfin un oligarque au dessus des principes de la république qui disent que tous les citoyens sont égaux devant la loi.

        +21

      Alerter
    • Orhan // 05.06.2022 à 10h25

      Ouh la comparaison qui rivalise de bêtise avec la fortune de Bernard Arnault.
      Il me semble que payer 135€ n’était pas vraiment échapper à la justice bien au contraire ! Et qu’on n’avait pas trop le choix de négocier le montant, qui représente pour certain plus de 10% du revenu mensuel AVANT dépenses obligatoires.
      Enfin bon quelle mouche vous a donc piqué ?

        +13

      Alerter
  • gracques // 05.06.2022 à 07h53

    La très grosse différence yann , celle que vous connaitriez si vous vous renseignez …. c’est que M Arnaud ne reconnais en rien sa culpabilité en payant cette somme , il est innocent aux yeux de la justice….. pas comme son sous fifre le sieur squarcini ‘qui va avoir droit à son procès…..

      +10

    Alerter
  • Patrique // 05.06.2022 à 08h34

    Aude Lancelin précise-t-elle qu’elle a viré Jacques Cotta qui avait le tort d’être de gauche et de ne pas être européiste ? La différence entre Aude Lancelin et Bernard Arnault c’est le montant de la fortune. Sinon c’est le même état d’esprit.

      +5

    Alerter
  • petitjean // 05.06.2022 à 13h27

    Les médias au service du pouvoir ? Quelle découverte !
    Les médias SONT le pouvoir !

      +3

    Alerter
    • azuki // 05.06.2022 à 14h48

      Pas tout a fait: les médias sont une composante du pouvoir;

      Une composante importante dans nos pseudo-démocraties qui sont démocratiques si on omet tout ce qui n’est pas démocratique et dont la liste s’allonge d’année en année et parfois de jour en jour.

      Pour aller déclencher une guerre de proxy, un dictateur n’a besoin que de le vouloir. L’auto-proclamée et génocidaire «plus grande démocratie du Monde» a besoin d’une période préparatoire et des médias pour organiser la propagande qui va justifier l’injustifiable sous des prétexte truquées présentés comme honorables accompagné d’une dépersonnalisation de l’adversaire avant de faire détruire un pays par des gens qui n’ont initialement strictement aucune raison de le faire;

      D’autant moins que ces gens en général ignorent à peu près tout de ce pays, ce qui est par contre un avantage pour exploiter leur ignorance qui est un terrain vierge pour les manipulateurs puisqu’il sont «la seule source d’information crédible» et que les gens n’iront jamais faire l’effort de se renseigner par eux même quand bien même ils en ont les moyens.

      Pour pasticher la Bible: «Heureux ceux qui ont des certitudes, ils n’ont pas besoin de chercher la vérité».

        +5

      Alerter
  • Incognitototo // 06.06.2022 à 22h21

    Beaucoup de personnes constatent que nous avons totalement basculé dans la politique maffieuse du fric et pire qu’il semble que plus rien ne puisse l’arrêter, avec notamment la mainmise sur les médias mainstreams des puissances d’argent. Ça n’est pas que cela change beaucoup de ce qu’on a toujours connu en politique, mais tout cela se passe maintenant au vu et au su de tous et avec une ampleur qui prend des proportions abyssales, sans que ça ne modifie quoi que ce soit aux choix des électeurs.

    Cependant, les Français manquent-ils de médias indépendants ? À vue de nez, il en existe une centaine (si on intègre également ceux qui comptent localement). Donc, on ne manque pas de diversité d’analyses, d’opinions, d’avis et de personnalités qui contribuent à combattre le néo-libéralisme et les pouvoirs des puissants.
    Mais à mon sens, ce qui pose problème, c’est leur dispersion et non accessoirement que personne ne peut disposer de suffisamment de temps pour tout lire quotidiennement (un peu comme le Monde à une époque qui nécessitait d’avoir 4 heures devant soi rien que pour lire les articles de fond) ; tandis qu’à moins de ne pas avoir de limites budgétaires et même si elle le voulait, personne ne peut multiplier les abonnements. C’est d’ailleurs, sur la dispersion que comptent les puissants pour que vous, nous ne soyons jamais entendus.

    Et qu’est-ce qui leur manque à tous ces médias : de la diffusion au plus grand nombre et des gens prêts à payer pour ce qu’ils lisent. Aussi, il serait temps de réunir tous ceux et celles qui œuvrent dans leur coin (et à leur niveau) pour qu’ils se regroupent et se structurent pour devenir une force médiatique qui compte vraiment.

    Alors une suggestion : pourquoi ne pas créer une plate-forme commune avec une adhésion qui permettrait l’accès à tous les médias indépendants et une redistribution des revenus en fonction des accès ? Une vraie plate-forme de journaux indépendants (à l’image de celles des blogs) qui pourrait en plus mettre des moyens techniques et de diffusion en commun. Imaginons une newsletter commune qui diffuserait les Crises, QG, ÉLucid, Thinkerview… et tant d’autres, ça ne serait pas plus simple et plus efficace ?

    À l’image de cette gauche, il est très compliqué de se mettre d’accord sur ce qu’il faudrait faire et comment le faire ; mais à mon sens, il est relativement simple de se mettre d’accord sur des valeurs communes, une mise en commun de moyens et des buts à atteindre. Les riches savent le faire pourquoi pas nous ?
    Écoutons Monique Pinçon-Charlot, elle nous indique une voie à suivre : https://qg.media/emission/macron-ou-le-separatisme-des-riches-quartier-libre-avec-monique-pincon-charlot/

    Si j’avais ne serait-ce que 10 ans de moins, je m’y collerais volontiers, mais place aux jeunes.

    P.-S. : je suis très frappé après avoir fait un tour sur QG de constater que ce site utilise la messagerie Gmail, oui celle qui lit (et plus) le courrier avant de le livrer !… Quelle hérésie et contradiction avec ce qu’Aude Lancelin dit des GAFAM…

      +5

    Alerter
    • petitjean // 07.06.2022 à 12h35

      soyons conscient que l’immense majorité du peuple est désarmé intellectuellement !

      et ce « désarmement » commence à l’école !

      « même sous la constitution la plus libre un peuple ignorant est esclave »

      nous y sommes…..

        +2

      Alerter
      • Incognitototo // 07.06.2022 à 21h23

        Oui, les mutations qui ont eu lieu dans l’enseignement pour former des « élèves compétents » plutôt que des « élèves qui savent » ont leur part dans l’abêtissement général.

        Mais pour l’avoir vécu directement, je pense que la mise en concurrence des salariés (notamment avec le développement du chômage et la « démission des pères ») dès les années 70 a été beaucoup plus déterminante pour faire éclater les solidarités sociales et la résistance aux puissants ; tandis que 14 ans de présidence soi-disant de gauche ont achevé l’entreprise de démobilisation des « combattants ».

          +0

        Alerter
    • petitjean // 07.06.2022 à 13h25

      la division nous condamne
      oui, les sites de ré information ne manquent pas. Mais ils constituent une sorte de microcosme où l’entre-soi est la règle.
      Pourtant je suis convaincu que nous pourrions nous mettre d’accord sur l’essentiel. A moins qu’il ne s’agisse que de problème d’égos, facteurs de divisions
      Mais aussi, pour être pratico pratique, il faut bien comprendre qu’un actif avec une vie de famille a très peu, voir pas du tout, de temps à consacrer à sa « ré information » . Fatigué le soir il fait comme tout le monde il s’affale devant sa télé et…..prend sa dose de propagande
      Et encore faut-il que la majorité des français, mais on pourrait parler de tous les peuples, ait connaissance des sites de ré information

      encore une citation : « il est plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu’ils ont été trompés »

      Ceux qui consomment les médias mainstream ne savent pas qu’ils sont trompés !…..

        +0

      Alerter
      • Incognitototo // 07.06.2022 à 21h31

        Oui, c’est une évidence confirmée par l’histoire : « l’union fait la force ». C’est tellement vrai que pour gagner politiquement diviser le camp adverse est une condition basique, comme l’a compris Mitterrand très tôt.

        Je ne sais pas pourquoi il y a autant de sites de réinformation et pourquoi ils ne s’unissent pas. C’est une question importante, il faudrait qu’on le demande à Olivier ; et aussi je ne sais pas par exemple pourquoi Aude Lancelin a préféré créer QG plutôt que travailler à Médiapart ou au Canard où elle aurait certainement eu toute sa place.

        Ce que je propose est un GIE. Tout en mettant des moyens, et des compétences en commun, ce GIE aurait en charge les adhésions, la diffusion et la redistribution des revenus… ça ne nécessite pas que tous les ego soient au diapason et chacun garderait sa propre ligne éditoriale, sa liberté et ses spécificités.
        Par contre, l’adhérent pourrait avoir accès à tout et serait informé globalement des parutions (au lieu de recevoir 10 newsletters par jour 🙁 ). Il y a des effets de seuil, je pense qu’au-delà de 100 000 adhérents (un objectif à mon sens rapidement atteignable en regroupant une vingtaine de publications indépendantes) un contre-pouvoir pourrait, enfin, peser face aux médias mainstreams.

          +0

        Alerter
        • petitjean // 08.06.2022 à 12h28

          Clarté et transparence
          bien définir le tronc commun et clairement, le projet politique. Les variantes mineures sont à préciser

          mais j’ai un doute : est-on capable de définir l’essentiel, de s’y mettre d’accord et de s’y tenir ?

            +0

          Alerter
          • Incognitototo // 08.06.2022 à 16h01

            Projet politique ??? Ce n’est pas la fondation d’un nouveau parti, mais la réaffirmation de la charte éthique et déontologique des journalistes qui existe déjà : https://www.snj.fr/content/charte-d%E2%80%99%C3%A9thique-professionnelle-des-journalistes ET https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ontologie_du_journalisme ; on remarquera d’ailleurs que si les journalistes mainstreams les respectaient, il n’y aurait pas vraiment besoin d’une réinformation.

            Après oui, ils pourraient se mettre d’accord sur une ligne éditoriale commune minimale pour justifier de leur association : combattre le néolibéralisme et les puissants, sans oublier d’exclure les logiques de haine (par exemple et pour résumer) ; mais, sauf à devenir des extensions d’un parti politique, je ne vois pas l’intérêt d’aller plus loin.

              +0

            Alerter
  • Guise // 08.06.2022 à 21h15

    Heureusement qu’il y a encore des Aude Lancelin pour rappeler l’intérêt d’avoir accès à des informations. D’avoir des médias, finalement.

    Parce que les milliardaires qui possèdent les médias les plus diffusés, les journaux les plus diffusés, vont finir par nous faire croire qu’effectivement, la presse ne sert à rien. Pour préparer sa suppression ? Car qui regrettera BFM ? Et si la presse est confondue avec BFM, qui regrettera la disparition de la presse ?
    Les mêmes oligarques qui ont travaillé depuis longtemps maintenant et avec un certain succès, à persuader le peuple que voter ne sert à rien puisque la gauche et la droite se vaudraient.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications