Les Crises Les Crises
22.septembre.201922.9.2019 // Les Crises

Quartier Libre avec Bernard Stiegler « Il faut une mobilisation générale »

Merci 208
J'envoie

Source :QG TV, Bernard Stiegler, 11-07-2019

Ce soir dans Quartier Libre, Aude Lancelin reçoit le philosophe Bernard Stiegler, penseur des mutations civilisationnelles, pour évoquer l’atomisation de la politique française, les médias, l’urgence écologique, les dangers que font peser la Silicon Valley sur les libertés mondiales, ou encore le mouvement des Gilets jaunes.

Source :QG TV, Bernard Stiegler, 11-07-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Maxhno // 22.09.2019 à 09h49

Il parait que les riches n’ont plus besoin des pauvres pour entretenir leur ghetto alors quoi de plus naturel que de se servir de la condescendance des écolos bobos pour stériliser toute probité populaire.
Comment peut on sérieusement mettre le combat imprévisible de l’écologie devant celui de la souffrance quotidienne de son prochain, comment peut on ne pas aimer Macron mais le préférer a la vindicte populaire et son RIC, peut être que les littéraires sont finalement aussi soumis que les politiques au grand capital et qu’ils doivent maintenant passer a la casserole de la collaboration active pour garder leurs privilèges.
Ceci est un mauvais calcul, tout est relatif et si par miracle le grand capital arrive a ces fins votre avenir et celui de vos enfants passera par le pole emploi pour le plaisir des enfants Lagardère/co qui se réjouiront d’avoir des jardiniers érudits tailler leurs rosiers

23 réactions et commentaires

  • Maxhno // 22.09.2019 à 09h49

    Il parait que les riches n’ont plus besoin des pauvres pour entretenir leur ghetto alors quoi de plus naturel que de se servir de la condescendance des écolos bobos pour stériliser toute probité populaire.
    Comment peut on sérieusement mettre le combat imprévisible de l’écologie devant celui de la souffrance quotidienne de son prochain, comment peut on ne pas aimer Macron mais le préférer a la vindicte populaire et son RIC, peut être que les littéraires sont finalement aussi soumis que les politiques au grand capital et qu’ils doivent maintenant passer a la casserole de la collaboration active pour garder leurs privilèges.
    Ceci est un mauvais calcul, tout est relatif et si par miracle le grand capital arrive a ces fins votre avenir et celui de vos enfants passera par le pole emploi pour le plaisir des enfants Lagardère/co qui se réjouiront d’avoir des jardiniers érudits tailler leurs rosiers

      +40

    Alerter
    • R. // 22.09.2019 à 12h09

      Humm le vrai combat de l’écologie passe avant tous les autres combats: sans écosystème, il n’y a plus de système. Mais la boboécologie n’est pas l’écologie.

        +21

      Alerter
  • Jaguarlima // 22.09.2019 à 09h53

    Bonjour,
    Éminente personnalité d’utilité publique pour l’éveil de notre société et le réapprentissage du vivre ensemble que nous perdons progressivement….
    Comment pouvons nous contacter Mr Stiegler ?
    Je le suis depuis ces interventions sur thinkerview entre autre,et je suis bien heureux que vous l’ayez accueilli ici …
    Cordialement,
    Mr Picavais

      +2

    Alerter
  • monsipoli // 22.09.2019 à 11h03

    [modéré]
    L’heure n’est plus à acquiescer aux thèses même les plus recevables mais à l’action, et urgente et radicale. Nous n’avons plus le temps. Désormais tout jour passé sans action rendra celle-ci plus difficile à décider, nos atermoiements civilisés sont directement complices du sort qu’on nous fait. Le Pouvoir, lui, ne s’embarrasse d’aucun scrupule pour « tailler dans le vif », tant que nous n’aurons pas intégrer qu’il nous fait, réellement, la guerre nous prendrons des coups jusqu’à ce que bientôt sans forces nous n’aurons plus aucune ressource pour nous battre. L’éthique, la morale et toutes ces belles idées fondant nos hésitations à « entrer en guerre » sont des chaînes dont il faut se défaire face à un ennemi qui n’en a que foutre quant à lui, quand bien même s’en réclame-t-il sans vergogne tout en intriguant sans fin ni limite à notre soumission définitive.

      +13

    Alerter
  • Brigitte // 22.09.2019 à 11h04

    Un jardinier de la pensée qui ratisse large et qui sème à tout vent. C’est foisonnant!
    La récolte plutôt que la révolte, oui d’accord mais ça fait quand même longtemps que ce genre de discours existe et nous n’en voyons jamais les fruits…..Il sera toujours impuissant à produire de l’action collective à moins qu’une catastrophe ne survienne et que les grands capitalistes en arrivent à s’entretuer.
    Qui peut faire plier les GAFA et les acteurs de l’IA? C’est un courant idéologique mondial et très puissant, qui a conquis le monde scientifique et de l’éducation. On en connait déjà les effets toxiques mais rien ne pourra l’arrêter sinon une catastrophe climatique et surtout énergétique.

      +9

    Alerter
  • Dafrhel // 22.09.2019 à 12h26

    Pas mal… Stiegler est en train de découvrir, petit à petit, à son rythme, que le gauchisme libertaire, dont il a été longtemps l’un des soutiens, est le meilleur allié du libéralisme et qu’ils ont ensemble le projet de détruire les Nations, leur histoire, leur culture, les peuples, … Il a même découvert Raymond Aron (à la grande surprise de Ancelin). Il était temps.

      +25

    Alerter
  • François // 22.09.2019 à 15h09

    Il me semble qu’une des causes possibles de la crise de la pensée, soit aussi l’omniprésence du politiquement correct. La division manichéenne camp du bien/camp du mal n’est pas véritablement propice à l’établissement de pensées aptes à comprendre les enjeux contemporains. Or ce canevas “intellectuel” est encore massivement présent, d’ailleurs on nous prépare une présidentielle 2022 camp du bien versus camp du mal. On vit une époque sectaire dans laquelle les puissants on plus pour but de maintenir leur pouvoir immédiat que de comprendre le monde à long terme. Or le politiquement correct leur offre encore un outil pertinent pour dominer. Pour combien de temps ?

      +11

    Alerter
  • M.Smith // 22.09.2019 à 15h20

    “Demain je vais en Equateur (…) je suis invité en Chine (…)”
    Heureusement il se déplace en vélo sinon on aurait pu lui suggérer de se tourner vers Facebook : la recherche de Pouces bleus est moins énergivore que celle de Pouces jaunes.

    Un intellectuel aveugle (ou auto-centré) est-il encore un intellectuel ?
    B.S. appelle a une mobilisation générale (autour de sa personne ?) et en même temps ne relève pas même le RIC comme élément de réflexion porté par les GJ. Les seules bonnes idées seraient-elles celles de B.S. ? La Libra est une catastrophe annoncée, sans doute, mais la création monétaire par les banques privées n’est-elle pas déjà une catastrophe ? Existe-t-il vraiment deux sortes de capitalisme, le bon capitalisme (celui qui finance B.S.) et le mauvais (celui qui ne finance pas B.S.) ? La foi au progrès (à la sauce B.S.), et 50 milliards dans une nouvelle organisation (dirigée par B.S. ?), vont-ils vraiment sauver la planète ?

    Soyons juste, les propos sont parfois pertinents. Alors laissons le dernier mot au futur président des Inter-Nations :
    “On a tous des cons à l’intérieur de soi, même moi.”

      +24

    Alerter
    • Ecureuil // 22.09.2019 à 20h06

      Il ne faut pas parler aux cons, ça les instruits !

        +2

      Alerter
  • rafades // 22.09.2019 à 16h45

    “Demain je vais en Equateur (…) je suis invité en Chine (…)”

    Deux remarques :
    1. Les riches voyagent énormément, sauf dans les quartiers et les provinces non favorisés de la France. Aussi, pour eux, la misère, elle est toujours exotique, jamais proche ni familière. Forcément, ils ne voient que la misère exotique au cours de leurs déplacements. Rarement, ils se déplacent dans les quartiers ou provinces non favorisés de la France.
    Ou alors, ça donne “No Society” de Christophe Guilly.
    Sinon, ça nous donne Glucksmann, fraîchement élu au Parlement européen et dont la première priorité est … lire la lettre despérée qu’un migrant Africain lui a adressé. Lettre sublime au demeurant mais en faire une priorité, cela place derechef le niveau de ses priorités par rapport à l’Europe.

    2. Les riches sont les plus gros pollueurs de la Terre. Ils devraient être taxés pour cette pollution qui nuit énormément à tout le monde, y compris aux populations exotiques et défavorisées qu’ils vont visiter, comme l’on va visiter un zoo.
    Mais les riches ne veulent pas payer pour leurs frasques. Ils préfèraient que ce soient les moins favorisés en France qui payent à leur place ; ceux qui vivent justement dans ces quartiers et provinces qu’ils ne visitent jamais. C’est ce qui avait été décidé par Macron et sa clique, l’an dernier. Hausse des taxes carbones sur le gaz, l’électricité, le fuel, le gazoil et l’essence. Bien sûr, les médias Z’aux ordres, n’ont retenu que la rebellion contre l’augmentation du prix de la seule essence, mais ce sont des soumis, des courtisans.
    Ca a donné la rebellion couleur jaune. Rebellion toujours en gestation et dont l’on ignore ce qu’il adviendra, certains jaunes virant à la couleur verte …

      +19

    Alerter
  • Logique // 22.09.2019 à 19h35

    “Les républicains de gauche et de droite sont en train de s’effondrer.”

    Veut-il parler des opportunistes carriéristes qui peuplent les partis traditionnels?

    De ceux qui vont là où la soupe est bonne, qui n’ont aucune idéologie hormis celle de leur porte-monnaie?

    Ce ne sont pas eux qui “s’effondrent”, mais leurs soutiens qui ont enfin compris de quoi il retourne. Pourquoi donc l’abstention augmente-t-elle?

      +8

    Alerter
  • BA // 22.09.2019 à 19h40

    1328 milliards de dollars ! Je dis bien : 1328 milliards de dollars ! Mardi 17 septembre, la banque centrale américaine a injecté sur le marché monétaire 53 milliards de dollars. Ensuite, CHAQUE JOUR jusqu’au 10 octobre, la banque centrale américaine va injecter 75 milliards de dollars ! Total : 53 + ( 75 x 17 ) = 1328 milliards de dollars !

    http://bourse.lefigaro.fr/indices-actions/actu-conseils/la-banque-centrale-americaine-inonde-le-marche-faut-il-s-en-inquieter-6741661

      +7

    Alerter
    • Patrick // 23.09.2019 à 21h41

      eh oui .. le vrai effondrement se prépare et ça ne va pas se passer dans 50 ans.
      Donc pour ceux qui s’inquiètent du CO2, soyez rassurés la fin de l’économie carbonée est pour bientôt et ça va se faire dans le chaos le plus total.
      Préparez vos potagers , remplissez vos placards , pensez à huiler le 12 de grand-père on ne sait jamais.

        +0

      Alerter
    • Tardieu // 24.09.2019 à 10h22

      ” 1328 milliards de dollars !” Faux.

      Commentaire d’un abonné du Figaro : C’est dommage d’écrire un article et de montrer qu’on ne le comprend pas!

      Quand la Fed injecte 75 Mds de prêts à 1 jour pendant plusieurs jours, elle n’injecte pas près de 300 Mds comme le dit l’article.

      Vérification.

      markets.businessinsider.com 20.09 – Au cours de trois opérations de marché distinctes effectuées de mardi à jeudi, la banque centrale avait offert un total de 203 milliards de dollars en pensions. (Rachat de titres par la Fed en échange de liquidité… – Tardieu)

      Cette semaine marque la première fois que la banque centrale prend de telles mesures depuis la crise financière mondiale il y a 10 ans. markets.businessinsider.com 20.09

      The Wasington Post donnait une autre somme.

      For the first time since the 2008 financial crisis, the Fed this week conducted a series of major repo operations, injecting $278 billion into the market to deal with a jump in short-term interest rates.
      (https://www.washingtonpost.com September 20, 2019)

      Un repo, dont les noms juridiques en français sont notamment pension livrée ou pension de titres, est la contraction utilisée aux États-Unis pour l’expression “Sale and Repurchase Agreement”, ou accord de rachat ou opération de pension, importants instruments financiers du marché monétaire. Wikipédia.org

        +0

      Alerter
  • Julie // 22.09.2019 à 19h40

    Et Toni Negri là-dedans? il est un des premiers à avoir attiré l’attention sur le fait que les multinationales étaient en train de prendre le pouvoir sur les états.

      +1

    Alerter
  • Julie // 22.09.2019 à 19h50

    Stiegler propose un contrat à Guteres, c est à dire à l’ONU, c est à dire aux nations.
    Il me semble que Piketty a proposé quelque chose d’approchant il y a quelques mois, mais qui hélas a fait pchiitt, puisque personne n’en a parlé!

      +3

    Alerter
    • Patrick // 23.09.2019 à 21h43

      L’ONU ne résoudra jamais aucun problème.
      Elle devrait revenir à son rôle premier , être un endroit où l’on parle plutôt que de s’entretuer , et arrêter de vouloir s’occuper de tout avec des arrières pensées de gvt mondial pas claires du tout.

        +1

      Alerter
      • Tardieu // 24.09.2019 à 10h50

        “L’ONU ne résoudra jamais aucun problème.
        Elle devrait revenir à son rôle premier”

        Allez dire cela aux Palestiniens !

        On a lu des milliers de commentaires du même genre, les blogs en sont pleins…

          +0

        Alerter
  • Brigitte // 22.09.2019 à 20h33

    La pensée critique s’effondre à cause du numérique. On pourrait croire le contraire car écouter des “intellectuels” parler devrait être stimulant pour la pensée. Mais non ou à la marge car pour penser il faut d’abord réfléchir donc s’abstraire du discours. Avec le numérique, les gens sont informés (ou désinformés), ils captent des idées mais n’ont pas de pensée critique. Nous sommes revenus au moyen âge de la pensée. Je crois que l’écriture et l’imprimerie ont marqué l’âge d’or de la pensée. C’est ainsi. Maintenant les gens communiquent, c’est différent, et même communient en recevant la bonne parole, avec greta par exemple…

      +8

    Alerter
  • Zbleuarf // 22.09.2019 à 23h22

    Vous avez dit “mobilisation générale”? Tous à la RIO à Paris !!!!!
    https://extinctionrebellion.fr/evenements/2019/09/05/rebel-sans-frontieres.html

      +1

    Alerter
  • redrock // 23.09.2019 à 01h28

    Bernard Stiegler a la nostalgie du temps des intellos de gauche ! Ils pensaient certes beaucoup mais en vain en tout cas car ils n’ont rien vu venir de l’évolution de la société du spectacle et de la disparition de l’humain dans sa honte prométhéenne face aux miracles-ges de la technique (Anders). Penser ne suffit pas si aucun débat n’est vivant dans les médias stérilisés et lobotomisés par le pouvoir économique.
    Le pouvoir économique a même réussi à utiliser l’hédonisme libertaire de pas mal de ses opposants pour démolir ou dénigrer nombre de concepts ou structures qui faisaient lien social ; c’est de plus en plus faisable quand on dispose de tous les leviers de communication.
    Comme toujours, la bourgeoisie et les intellos se méfient du peuple et de ses errements, mais c’est de lui seulement que peut venir le changement, si les intellos ne jouent plus à l’intello sachant et arrêtent un peu de nous jouer la peur du RN.
    Les extrémistes dangereux sont déjà au pouvoir!

      +8

    Alerter
    • Dafrhel // 23.09.2019 à 08h14

      Merci pour ce commentaire qui nous permet de mieux comprendre à quel point les intellectuels post 68 sont paumés, réduits à utiliser leur immense culture comme de la confiture.

        +4

      Alerter
  • JEAN PHILIPPE REUTER // 24.09.2019 à 16h23

    pendant les dix premieres minutes de l entretien stiegler cite le fn(qui aurait deniché un penseur!)la droite .le ps et le pc .et regrette l abscence de pensées politiques .quid de la france insoumise et de son programme l avenir en commun ?pourtant révolutionnaire du point de vue fiscal.écoloqique et constitutionnel(constituante et ric).stiegler comme aude aurait il eu des problemes avec JLM pour éviter soigneusement la fi (meme pour critiquer son projet de société).?pas tres credible le philosophe!et pas tres sérieux de la part d aude lancelin!

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications