Les Crises Les Crises
15.mai.201915.5.2019 // Les Crises

Retour sur notre sondage
 « Les-Crises et Vous »

Merci 133
J'envoie

Chères lectrices, chers lecteurs,

Vous avez été très nombreux à répondre à notre sondage « Quel avenir pour le site Les-Crises ». Après moins de 24 heures, nous avions déjà dépassé le millier de réponses, et dans les jours qui ont suivi, nous avons doublé puis triplé ce chiffre. Au total, vous avez été près de 4400 à répondre à notre sondage et nombre d’entre vous ont pris le temps de rédiger des réponses personnelles et détaillées. Une fois de plus, votre fidélité et votre soutien ont été au rendez-vous. Pour cela, nous tenions à vous remercier sincèrement.

Soyez certains que vos avis seront sagement pris en considération dans l’élaboration de notre nouvelle rubrique. En tant que membre de la communauté Les-Crises, votre avis nous tient particulièrement à cœur ! Nous vous tiendrons donc informés de la progression de notre projet.

En attendant, nous souhaitions vous faire partager quelques chiffres qui illustrent la grande diversité des lecteurs sondés.

  • 40% des sondés (1752 lecteurs) affirment avoir découvert Les-Crises en cherchant une information sur la Toile.
  • 28,3% (1242 lecteurs) sont arrivés pour la première sur Les-Crises grâce aux recommandations d’un autre site.
  • Enfin, 19,4% (851) ont découvert le site grâce à Olivier Berruyer, et 12,3% (540) par l’intermédiaire d’un proche.

  • Une large majorité des sondés (53,8%) consulte Les-Crises de manière quotidienne.
  • Et 28,3% (1242 lecteurs) visitent le site 2 à 3 fois par semaine.

  • 34,3% des sondés (1502 lecteurs) ont entre 35 et 49 ans.
  • 27,6% (1209) ont entre 50 et 64 ans.
  • 18% (790) ont plus de 64 ans et 17,1% (750) ont entre 25 et 34 ans.
  • Ainsi les sondés sont à 51,4% des lecteurs de 25-49 ans et à 45,6% des lecteurs de plus de 50 ans.

  • 28,6% des sondés (1256 lecteurs) sont des cadres supérieurs
  • 20,2% (887) sont retraités
  • 16,5% (725) sont des cadres intermédiaires
  • 10,7% (468) sont artisans, commerçants ou chefs d’entreprise
  • 9% (396) sont sans emploi
  • 7% (308) sont employés ou personnels de service

  • Une large majorité des sondés (74,8%) consulte avant tout nos articles de géopolitique.
  • 46,3% (2031 lecteurs) consultent essentiellement nos articles traitant d’économie.
  • Enfin, 33,9% (1485) préfèrent les thématiques politiques et 28% (1229) privilégient les sujets en lien avec la crise sociale.

  • Une écrasante majorité des sondés (83,8%) se dit « certainement » prête à recommander Les-Crises à son entourage.
  • 14,8% recommanderaient « probablement » le site à leurs connaissances.
  • Ainsi, 98,6% des sondés sont prêts à soutenir le site Les-Crises autour d’eux.

Nombre d’entre vous ont souhaité détailler les raisons qui les conduiraient à promouvoir Les-Crises auprès de leur entourage. Voici une sélection des 10 arguments les plus récurrents :

– Intégrité, honnêteté intellectuelle, indépendance et rigueur

– Regard critique, largeur de vue et profondeur d’analyse

– Variété du contenu, pluralité des opinions, ouverture d’esprit et liberté de ton

– Des analyses claires et des enquêtes précises et fouillées

– Une excellente Revue de Presse qui allie justesse et neutralité

– Un effort de vulgarisation et un travail d’éducation populaire

– Une grande ténacité face aux nombreuses attaques des chiens de garde

– Un site non-partisan respectant l’esprit de la Charte du Munich

– Un véritable espace d’échange autour d’une communauté diversifiée à l’initiative de riches commentaires efficacement modérés

– Un contrepoids indispensable au mainstream pour alimenter les débats et se forger une opinion

Tous vos retours nous procurent un sentiment de joie et de grande fierté au regard du parcours accompli. Ils nous confortent dans l’idée que « l’esprit Les-Crises » est une singularité sur laquelle nous ne devons rien céder, et nous donnent le courage et l’envie de vous proposer toujours mieux.

Un immense merci à chacune et chacun d’entre vous.

L’équipe Les-Crises

Commentaire recommandé

Vladimir // 15.05.2019 à 09h15

C’est mérité! Bravo à Olivier et sa bande! Cinq ans que je suis abonné, très rarement déçu! Tenez bon, j’en ai besoin:)

35 réactions et commentaires

  • Guadet // 15.05.2019 à 08h56

    Étonné de l’énorme proportion des cadres sup par rapport aux employés. Content de voir qu’ils fréquentent un site anti-macronien. Bravo Les Crises !

      +23

    Alerter
    • Patrick // 15.05.2019 à 10h30

      Macron n’a pas fait l’unanimité parmi les cadres sup .. et ça ne s’améliore pas.
      Et même , ça n’a jamais empêché personne de rester informé et de s’informer auprès de plusieurs sources et ensuite de croiser les infos.

        +7

      Alerter
    • PapyDan // 15.05.2019 à 14h55

      Pas vraiment étonné de la forte proportion de cadres supérieurs parmi les habitués des Crises.
      D’abord parce que pour bien apprécier les articles publiés ici, il faut une solide culture de référence dans divers domaines. Un peu comme pour lire Le Monde Diplomatique.
      Ensuite parce que les cadres supérieurs ne sont pas du tout une catégorie homogène. Seuls les cadres financiers et gestionnaires tirent profit des évolutions du capitalisme depuis trois ou quatre décennies. Par contre, les ingénieurs ont beaucoup perdu à ces évolutions, en termes de revenus et plus encore en termes de pouvoirs.
      Enfin, il reste la marge de manœuvre dont disposent les personnes par rapport à leur inscription sociale. L’électorat de LFI est le moins déterminé sociologiquement. L’adhésion à des valeurs de justice sociale a une forte dimension culturelle…

        +17

      Alerter
      • RGT // 15.05.2019 à 22h48

        Je peux vous assurer que depuis l’avènement des 35 heures, en tant qu’ingé, je me suis fait laminer…

        Avant les 35 heures, la loi interdisait de travailler plus de 10 heures par jour…
        Suite aux 35 heures, les cadres ont vu leurs heures de repos journalier passer à 11 H/jour…
        Piège à cons : On passe de 10 à 13 heures par jour (et sans heures sup’, en tant que cadre on est “généreusement dispensé de cet affront”…

        Il est donc possible LÉGALEMENT de faire bosser un ingé 65 heures (au lieu de 50 avant)…
        Voire même 78 heures si on le “convainc” de bosser le samedi !!!

        Sans compter les blocages de salaires pendant des années pour “compenser la perte liée aux 35 heures”…
        Je me demande si je n’aurais pas intérêt à être “dégradé” au rang de “simple manard”.
        Vu le nombre d’heures qui me sont imposées je serais sans doute mieux payé et je n’aurais plus aucune responsabilité à assumer.

        Et “cerise sur le gâteau”, la direction vient nous “caresser dans le sens du poil” en prétendant que nous faisons partie de “l’élite” de l’entreprise, ce qui nous permet de “comprendre les enjeux économiques et managériaux”.

        Mon œil !!!
        Nous somme encore moins considérés que du bétail : Corvéables à merci et pressurisés sans vergogne.

        Vivement la retraite, j’en ai vraiment marre.

          +17

        Alerter
      • Julien // 16.05.2019 à 00h08

        @papyDan

        En quoi le fait d’être cadre supérieur garantit une solide culture de référence dans divers domaines ? Leur formation ?

        Admettons que ce soit le cas, cette solide culture a conduit à l’élection de Macron (la plupart de ses électeurs étant des « cadres sup dynamiques urbains »).

        Que disait Todd à propos de cette classe sociale ? Ce ne sont pas ceux qui justement ont le moins de temps pour s’informer ?

        Ce que je constate, c’est qu’ils sont très surs d’eux les cadres sup’… la remise en question ne les taraude pas en général…

          +15

        Alerter
        • northlane // 17.05.2019 à 04h07

          Je fais parti de l’infime minorité des moins de 24 ans de ce site, pour vivre une formation en management, il faut dire que la doxa libérale est bien martelée (il est par exemple écrit dans mon cours d’eco que “le salaire minimum est un frein à la flexibilité du marché du travail”), donc rien d’étonnant au vote LREM.

            +4

          Alerter
    • un citoyen // 15.05.2019 à 22h31

      Deux remarques :
      – Les enseignants certifiés et agrégés du second degré sont aussi assimilés à cette catégorie (classe A). Pourtant, ils sont plus employés que dirigeants.
      – Un site anti-macronien : Je dirais ‘en apparence’ et par le fait de nombreux commentaires opposés à E. Macron, mais ce n’est pas le but affiché par le site ( https://www.les-crises.fr/qui-sommes-nous/ ).
      Personnellement, c’est plus les principes de base, auxquels j’adhère, qui m’incitent à lire quotidiennement les articles et à poster éventuellement.

        +2

      Alerter
  • Vladimir // 15.05.2019 à 09h15

    C’est mérité! Bravo à Olivier et sa bande! Cinq ans que je suis abonné, très rarement déçu! Tenez bon, j’en ai besoin:)

      +36

    Alerter
  • R2D2 // 15.05.2019 à 09h23

    Heureux de voir que la majorité des lecteurs sont principalement intéressés par la géopolitique. C’est par ce biais que j’ai moi aussi découvert les Crises (votre fabuleuse enquête sur l’Ukraine).
    Je ne suis pas le seul non plus à trouver que la géopolitique a été franchement rognée ces dernières années, et la seule ouverture internationale sont toujours les mêmes articles américains datés qui ressassent toujours les mêmes choses…

    Je vous en conjure, revenez à plus de géopolitique, Vous aviez l’habitude de publier des articles de qualité de sites variés (DeDefensa je crois, Chroniques du Grand jeu etc.) Je ne sais pas pourquoi ces sites ont totalement disparu du vôtre. Ils manquent…
    De même, nous sommes nombreux à réclamer d’autres enquêtes d’Olivier Berruyer, souvent excellentes.

      +30

    Alerter
    • Moussars // 15.05.2019 à 12h29

      Tout à fait d’accord.
      Il faut traduire des articles européens, russes, et même chinois, tenir des surveillances sur des sujets cachés ou des thèmes sous-estimés, atténués ou déformés volontairement par les mainstream…
      S’appuyer sur quelques bases fortes (des forteresses) inattaquables, comme la vraie histoire de Macron (Branco n’est pas attaqué, Mimi Marchand, Niels… se taisent) et le dossier des crises sur l’avant campagne et la campagne par Les Crises non plus.
      Aujourd’hui même, il y a haute trahison du président et du gouvernement sur le Yémen avec le rapport dévoilé des services secrets et le silence total des médias et les Contre-feux allumés en permanence !

        +19

      Alerter
      • Julien // 15.05.2019 à 23h58

        Une revue de presse internationale ?

        Je suis certain que de nombreux lecteurs sont expatriés (c’est mon cas) et seraient heureux de glaner puis traduire des infos dans leur pays !

        Cela peut sans doute s’organiser… pourrait-on déjà recenser les lecteurs expatriés lors du prochain sondage ?

          +5

        Alerter
    • yorgan94 // 16.05.2019 à 11h39

      Je suis totalement d’accord avec cela. J’avoue ne pas avoir participé au sondage bien que lecteur du site depuis quelques années maintenant. Ce qui me l’a fait apprécier justement ce sont les enquêtes d’Olivier, très fouillées, détaillées, sourcées, factuelles, équilibrées, quasi inattaquables. Et c’est ce qui manque énormément actuellement.
      Naturellement cela demande un gros travail et ne doit pas être aisé à organiser, mais je pense que c’était vraiment l’âme du site et ce qui le faisait sortir du lot (sa valeur ajoutée en somme). Depuis plusieurs mois maintenant je ne vois plus que des articles repris des mêmes auteurs/sites et qui finissent par laisser un goût étrange me faisant comprendre pourquoi le site est peu à peu classé parmi les “complotistes”. Il faut bien sûr diffuser ces avis/opinions alternatives, mais de mon point de vue ne plus faire que cela fait perdre de l’intérêt au site, et du coup je ne le consulte plus aussi souvent ni n’y lit son contenu autant qu’avant.

        +3

      Alerter
  • jean SEGUR // 15.05.2019 à 09h52

    Bonjour,

    Un travail gigantesque qui chemin faisant s’enrichit.
    Dont l’intérêt premier est notre devenir.
    Tout article doit répondre à cette question ;
    quelle est son articulation dans notre avenir.

    Bonne journée.

    Jean SEGUR

      +6

    Alerter
  • Graindesel // 15.05.2019 à 10h04

    Et les statistiques sur le modèle futur du site? Gratuit, pas gratuit?

      +5

    Alerter
  • antoniob // 15.05.2019 à 10h16

    Je suis surpris par l’absence de la catégorie ouvriers (bâtiment, industrie, transport,…). J’ai répondu à ce sondage, toutes les rubriques, et donc la question sur ma catégorie sociale, qui est ouvrier du bâtiment. Apparemment pas assez nombreux au point de ne pas dépasser le zéro statistique.
    Ce qui au passage confirme le fait bien connu qu’en démocratie le débat politique et social est une affaire de castes, les bourgeois et les bourgeois bohèmes…

      +15

    Alerter
    • Patrick // 15.05.2019 à 10h24

      quelles castes ?
      Je suis fls d’ouvrier , donc même chef d’entreprise avec des diplômes je ne me suis jamais considéré comme bourgeois .. ma caste me colle la peau.

        +7

      Alerter
    • calahan // 15.05.2019 à 12h09

      le quatrième camembert montre en vert une proportion que j’estime à 3% d’ouvriers parmi les personnes ayant répondu à ce sondage , vous n’êtes pas seul, soyez en certain.

        +6

      Alerter
    • Vladimir K // 15.05.2019 à 15h53

      Peut-être que les ouvriers ont moins de temps pour lire des articles qui parfois sont longs. Les cadres peuvent parfois se permettre de lire au bureau, ne serait-ce que pendant les pauses, ce que typiquement ne pourront pas faire, à mon avis, les ouvriers, ou de manière inconfortable.

        +4

      Alerter
    • Pinouille // 15.05.2019 à 16h11

      “Ce qui au passage confirme le fait bien connu qu’en démocratie le débat politique et social est une affaire de castes”
      Il sera difficile de vous donner tort. La question est: pourquoi en est il ainsi?
      Je ne fais pas partie de ceux qui considèrent que c’est exclusivement dû à la captation du pouvoir par une élite imperméable au reste du monde et dédaigneuse.
      Il me semble que la situation est la résultante d’une multitude de facteurs qui viennent s’ajouter à celui ci-dessus:
      – quand on est ouvrier, on est certainement moins disposé à se coltiner des articles ardus de retour du boulot
      – certaines thématiques requièrent une certaine culture et capacité d’abstraction qui n’est peut-être pas donnée à tout le monde (l’école n’en est plus capable) ou en tout cas, qui nécessite une certaine gymnastique intellectuelle peu compatible avec une vie d’ouvrier: ref ci-dessus
      – il faut pouvoir s’arracher aux contraintes du quotidien pour pouvoir consacrer le temps nécessaire à ce genre de sujets
      – il faut aussi pouvoir s’arracher à la tentation du lavage de cerveau que propose TPMP et autres affiliés
      – la vie quotidienne et politique donne de moins en moins d’occasions de partager ou de s’exprimer sur ce type de sujets
      – etc…
      Le mouvement des gilets jaunes a cependant révélé un intérêt certain d’une partie de la population “d’en bas” de se saisir de certains sujets sensibles. La vitalité de notre démocratie dépend inévitablement de l’engagement de chacun, qui doit forcément lutter contre des forces qui ne viennent pas exclusivement de l’extérieur.

        +7

      Alerter
      • Julien // 16.05.2019 à 00h23

        @pinouille

        Sincèrement, on pourrait faire le même constat pour les cadres sup (qui sont la catégorie sociale ayant voter le plus massivement pour notre très cher président) : ont-ils le temps de s’informer correctement après ou pendant le boulot ? Je n’y crois pas vu les heures qu’ils font…

        Quant à la capacité d’abstraction, je vous retourne le compliment : qu’en est-il de la capacité des cadres sup à se projeter dans le concret ?!

          +5

        Alerter
    • RGT // 15.05.2019 à 23h07

      j’avoue avoir un plaisir bien plus intense à discuter avec les personnes des “castes inférieures” qu’avec de “grands hommes” bouffis de suffisance.

      Je pense avoir acquis ce biais “néfaste” (pour mon entourage familial) après avoir lu (et compris je l’espère) des ouvrages de Proudhon.

      J’ai terminé mes études mais en prenant mes distances avec mon entourage “naturel” et, comble de l’abomination, ai convolé en justes noces avec la fille d’un ouvrier alors que j’étais destiné à épouser une “fille de xxx bien sous tous les rapports” !!!

      Je peux vous garantir que de nombreuses “élites”, une fois le vernis “culturel” ôté, sont bien souvent proches de la débilité mentale. Est-ce dû à leur consanguinité ?
      je ne sais pas. C’est juste un constat.
      Par contre, ils ne se prennent pas pour de la m****.

      En tout cas, je les fuis comme la peste.

        +13

      Alerter
      • yorgan94 // 16.05.2019 à 11h47

        Confronter ses points de vue avec des personnes n’ayant pas le même profil, le même parcours, les mêmes expériences est la façon la plus sure de ne pas s’enfermer dans des certitudes néfastes.
        Mon activité m’amène à travailler fréquemment dans des pays du Sud et donc je suis confronté à des cultures différentes et des opinions/points de vue très différents des miens sur des sujets d’actualité ou du quotidien: c’est essentiel pour ramener chaque chose à sa juste valeur.

          +3

        Alerter
    • Julien // 16.05.2019 à 00h17

      Salut Antoniob,

      J’étais moi-même ouvrier. Puis j’ai évolué vers d’autres boulots avant de me faire virer.

      Comme quoi il n’y a pas que les cadres supérieurs qui contribuent et lisent Les Crises.

      Je suis certain que pour que la mayonnaise prenne (succès de ce site par exemple), il faut un peu de tous les milieux sociaux.

      Nous devons absolument arrêter de nous voir avec ce filtre (que l’on soit ouvrier ou cadre supérieur).

        +5

      Alerter
      • Philvar // 16.05.2019 à 11h16

        Les ouvriers ont très souvent plus de bon sens que des cadres dit supérieurs sauf chez les jeunes qui ne rêvent que de coudes appuyés sur un bureau avec un écran de jeux/travail devant les yeux !

          +0

        Alerter
  • Georges // 15.05.2019 à 14h31

    Pouvez vous nous donner les tendances qui se sont dégagées concernant les montants mensuels que les sondés ont retenu comme étant disposés à payer si le format à l’avenir le nécessitait?
    Le montant moyen qui ressort est il cohérent avec l’engouement pour le site qui témoigne d’une véritable qualité reconnue par tous et au delà de ce qui peut se pratiquer ailleurs et ce montant est il réaliste avec le maintien ou l’évolution de ce format ?

      +3

    Alerter
  • Bouine // 15.05.2019 à 16h41

    Il est indispensable d’avoir une presse qui lève le voile sur les doutes
    et les inconnues dans un espace médiatique cadenassé !

      +5

    Alerter
  • clauzip 12 // 15.05.2019 à 17h49

    PROPOSITION:afficher une procédure simple pour faire connaitre le site facilement à son environnement humain;
    Le nombre de destinataires limité à 3 et le nombre d’envoi limité également à 3 par ex.
    L’obejectif et de faire connaitre,un écrit est plus influent qu’une parole.
    merci

      +1

    Alerter
  • Bachelerie // 15.05.2019 à 20h13

    résultats éloquents= Les Crises est une excellent site, il conserver sa ligne critique et hors pensée dominante.

      +4

    Alerter
  • florian lebaroudeur // 15.05.2019 à 20h13

    Surpris par les résultats de ce sondage.
    _Beaucoup de retraités et de cadres ( preuve de la qualité du site )
    _Une consultation des articles sur la géopolitique et l’économie supérieure à celle de la politique ( c’est plutôt une bonne nouvelle)

    La faible part des ouvriers, des employés et des 18-35 ans est plutôt étonnant du fait que ces catégories sont très actives sur le web. Cela explique certainement le retrait des consultations sur l’Europe et le Climat, des thèmes qui leur sont chère.

    Un peu déçu du classement de la catégorie histoire, mais cela est certainement du à la meilleure représentation des autres thèmes.

      +2

    Alerter
    • Panda06 // 16.05.2019 à 00h27

      Pas d ouvriers , une preuve de qualité du site ? Peut-être trop souvent élitiste et perçue comme tel pour cette catégorie . . .

        +0

      Alerter
      • yorgan94 // 16.05.2019 à 11h53

        Probablement à mettre en relation avec l’évolution du site qui est devenu une caisse de résonance pour différents auteurs que l’on peut classer dans la catégorie des “intellectuels”. Ce sont souvent des articles exprimant des avis/convictions sur un mode dissertation qui finit probablement par lasser.
        Je suis persuadé que si les enquêtes revenaient plus fréquemment la proportion de ce lectorat augmenterait car la lecture serait plus “abordable”.

          +2

        Alerter
  • Ahmed Miloud // 16.05.2019 à 02h21

    On vous remercie pour le travail que vous faites. Bonne continuation.

      +3

    Alerter
  • Philvar // 16.05.2019 à 11h06

    Mais que devient Olivier ? Il semble disparaître des écrans.

      +1

    Alerter
  • Michel // 16.05.2019 à 23h49

    Merci pour ce retour.
    Dommage que le principal sujet ait été (volontairement j’imagine) mis de côté : qu’ont répondu les lecteurs sur leur disposition à payer pour des contenus premium ?
    Donnerez vous ces résultats ?

      +1

    Alerter
  • lm13720 // 20.05.2019 à 11h46

    Une remarque : s’agissant du CSP de ceux qui ont répondu au questionnaire, il me semble que la catégorie “retraité” (dont je fais partie…) est peu signifiante. On peut en effet être retraité en ayant été ouvrier chez Peugeot ou en ayant été professeur d’université. Bref, c’est un catégorie “fourre-tout”… Bon courage à vous, en tout cas.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications