2
Déc
2017

ALLEMAGNE

Crise politique en Allemagne : quelles perspectives ?

"Depuis les élections fédérales du 24 septembre 2017, l'Allemagne se trouve dans une situation de blocage politique, les partis pressentis pour former le nouveau gouvernement autour d'Angela Merkel ne parvenant pas à trouver un accord de coalition. Pour autant, ce blocage - qui tranche avec sa réputation de régime parlementaire permettant tout à la fois représentation proportionnelle des mouvements d'opinion et stabilité de l'exécutif - est-il réellement synonyme d'embolie institutionnelle ? Est-ce vraiment l'impasse politique en Allemagne ? Cette situation est-elle une vraiment un première, comme on ne cesse de nous le dire ? Quelles sont les issues possibles ?"

Source : L’ARENE NUE

Ce que cache l’excédent Allemand

"L’Allemagne championne du monde … des excédents. En 2016, la balance courante allemande – soit la différence entre l’épargne et l’investissement national – a atteint le niveau inédit de 261 milliards d’euros, soit plus de 8 % du PIB de notre voisin Outre-Rhin (contre 4 % en moyenne en zone euro). La progression quasiment ininterrompue de ce solde depuis le début des années 2000 (+ 6,4 % depuis 2002) inquiète la Commission Européenne. « La persistance d’un important excédent de la balance courante, qui reflète l’excédent d’épargne et la mollesse de l’investissement (…) a une incidence qui dépasse les frontières », soulignait ainsi l’institution dans un rapport publié en février dernier. Selon la Direction générale du Trésor, qui a publié une note sur le sujet le 16 novembre dernier, trois facteurs principaux permettent de mieux comprendre le gonflement de cet excédent, revers de la prospérité allemande."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

DÉMOCRATIE

MBS, version édulcorée : comment les médias occidentaux étouffent la violence du prince héritier

"L’accueil favorable réservé par les commentateurs occidentaux à Mohammed ben Salmane passe sous silence la brutalité du gouvernement saoudien à l’intérieur des frontières du royaume comme à l’étranger. La couverture trompeuse des mesures récentes prises par le gouvernement saoudien a été généralisée. Les commentaires sur la purge lancée par le prince héritier Mohammed ben Salmane et ses initiatives contre le Liban et l’Iran ont eu tendance à brouiller la répression intérieure, le sectarisme et le bellicisme de l’État saoudien, tout en obscurcissant le rôle des États-Unis et de ses alliés dans les mesures saoudiennes. Une grande partie de la couverture propage l’idée selon laquelle les mesures prises par le prince Mohammed ben Salmane sont des efforts nécessaires, bien que peut-être durs, pour faire évoluer l’Arabie saoudite. Souvent, ces éloges ne concernent pas seulement les initiatives qu’il a prises au cours des deux dernières semaines, mais aussi ce qu’il a fait à plus long terme."

Source : MIDDLE EAST EYE

ENVIRONNEMENT

Claude et Lydia Bourguignon : « Les sols sont devenus un non-sujet »

"Claude et Lydia Bourguignon sont scientifiques et fondateurs du Laboratoire d’analyses microbiologiques des sols. Alors que les Etats généraux de l’alimentation se tiennent actuellement, ils s’inquiètent du peu d’intérêt du monde politique pour la qualité des sols et l’agriculture en général."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

COP23 : « la réduction du train de vie des plus riches est la véritable priorité »

"Les annonces des Etats sont trop faibles pour limiter à 2 °C le réchauffement de la planète. Pour Gaël Giraud, économiste en chef à l’AFD, une discussion sur le « partage du fardeau » est incontournable."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Ecrans publicitaires à Paris : l’afficheur JCDecaux veut faire taire les critiques

"La pollution publicitaire a t-elle de beaux jours devant elle ? Le conseil municipal de Paris doit se prononcer le 21 novembre sur la révision du règlement local de publicité qui, pour le moment, interdit les écrans. La ville de Paris a en effet décidé en mars dernier de renouveler pour cinq ans (2018-2022) son contrat de mobilier urbain d’information municipale avec l’afficheur JCDecaux, en prévoyant que 15 % du parc soit numérique. Cette décision a été annulée par la justice, en raison du non-respect par le contrat du règlement local."

Source : BASTAMAG

FRANCE

Alstom : le dépeçage se confirme

"L’Allemand Siemens va mettre la main sur la branche ferroviaire d’Alstom, après que ce dernier avait déjà été dépouillé de son secteur Energie au profit de General Electric. La « souveraineté européenne » vantée par Emmanuel Macron recouvre ainsi une succession d’abandons industriels et technologiques nationaux, dont Laurent Santoire, responsable CGT chez GE-Alstom, précisait les enjeux dans l’édition de Ruptures du 26 octobre. Compte tenu de l’actualité, nous publions ici désormais cette analyse."

Source : RUPTURE

Le mauvais pari de la concurrence fiscale

"Moins imposer les riches afin qu'ils investissent dans les entreprises ? Rien n'est moins sûr. En revanche, la perte de recettes fiscales est assurée."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Quand le ministère de l’Agriculture refuse toujours d’autoriser des alternatives aux pesticides

"La répression des fraudes envisage t-elle d’interdire les alternatives aux pesticides chimiques ? Des contrôles ont été menés en juillet dernier par les directions départementales de la protection des populations, dans des magasins Botanic de Saint-Etienne (Loire) et de Villeneuve-lès-Avignon (Gard). Les agents ont demandé le retrait des « purins de consoude » figurant dans le rayon des engrais. Le savon noir, connu comme un allié précieux des jardiniers bio du fait de ses propriétés antiseptiques et insecticides, a lui-aussi été visé par le contrôle, comme en témoigne un document qu’a pu consulter Basta !."

Source : BASTAMAG

GÉOPOLITIQUE

Eurasia, case sud-ouest

"Alors que les loyalistes mettent la main sur Al Bukamal en Syrie, pierre angulaire de l'arc chiite, et que l'Arabie saoudite connaît une Nuit des longs couteaux aussi rare que conséquente - événements sur lesquels nous reviendrons prochainement -, le Grand jeu eurasien est en plein swing quoique ne faisant pas les gros titres. Et là comme ailleurs, le système impérial américain est mis à mal... La méfiance entre les frères ennemis indien et pakistanais ne disparaîtra certes pas du jour au lendemain et New Delhi est toujours gênée aux entournures de savoir que le gaz reçu devra d'abord passer par le territoire de sa Némésis. Mais c'est justement dans ce domaine que du nouveau est apparu et ce diable de Poutine n'y est pas étranger."

Source : CHRONIQUES DU GRAND JEU

INEGALITES

Eloge de la redistribution

"Enrichir les riches profiterait à monsieur Tout-le-monde. C’est pour cette raison qu’il faudrait baisser leurs impôts et supprimer les entraves à prospérer en paix. Car une partie de l’argent qu’ils accumulent finira, par ricochet, dans les poches de tout un chacun, via leur consommation et les emplois qu’ils contribuent à créer. Cette vulgate libérale, parfois qualifiée de « théorie du ruissellement », est régulièrement avancée pour justifier les cadeaux fiscaux aux plus aisés. Mais c’est oublier un peu vite que la richesse ne ruisselle pas toute seule. Sans la redistribution opérée par les impôts et les prestations sociales, la France serait nettement plus inégalitaire qu’elle ne l’est actuellement. La dernière livraison de « France, portait social », publiée aujourd’hui par l’Insee, le rappelle opportunément."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

De l’impossibilité de l’éco-fuite et de l’inefficacité de la consom’action

"Les 10% d’individus les plus riches du monde sont responsables de la moitié des émissions de GES d’origine anthropique[1]. La moitié la plus pauvre de l’humanité est responsable d’environ 10% des émissions de GES d’origine anthropique."

Source : LE PARTAGE

LIBERTÉS

La lutte antiterrorisme en France, ou la politique du pompier pyromane

"La nouvelle loi antiterrorisme entrée en vigueur début novembre établit un état d’urgence permanent et restreint fortement les libertés démocratiques et individuelles. Mais est-elle au moins efficace pour lutter contre le terrorisme ? Une nouvelle loi antiterrorisme est entrée en vigueur début novembre 2017 en France, alors que le pays sortait de l’état d’urgence décrété par François Hollande en réponse aux attentats du 13 novembre 2015 qui avaient tué plus de cent personnes à Paris. De l’aveu de tous, cette loi, adoptée avec une large majorité parlementaire courant octobre, vise à faire inscrire dans le droit commun des mesures jusque-là confinées à l’état d’urgence : par exemple, la fermeture de lieux de culte, les assignations à résidence et autres perquisitions sont désormais du recours de la préfecture de police et ne nécessitent plus l’aval d’un juge."

Source : MIDDLE EAST EYE

Le meneur de l’attaque terroriste de Barcelone était un informateur des renseignements espagnol

"Cette révélation remarquable souligne le caractère totalement mensonger de l’insistance de la bourgeoisie européenne pour que des attaques profondes contre les droits démocratiques soient nécessaires pour mener une « guerre contre le terrorisme ». À Barcelone, comme avec Charlie Hebdo et l’attentat du 13 novembre à Paris, et l’attentat de Manchester le 22 mai, les terroristes étaient connus à la police. Ils ont œuvré pour les services de renseignement et ont été les instruments des guerres impérialistes européennes en Syrie et en Irak, sous protection officielle."

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

RÉFLEXION

Les fachos pas fâchés sont En marche

"L’aphorisme de Jean-Luc Mélenchon « fâchés mais pas fachos » sonne bien. Il s’avère pratique lorsqu’il s’agit de situer les insoumis sur l’échiquier politique : une opposition radicale sans tendance autoritaire. Dans ces portraits à deux couleurs, le parti actuellement au pouvoir devrait être par analogie celui des fachos pas fâchés."

Source : LE COMPTOIR

Non, Macron n’est pas le Président des riches !

"Il est temps de tordre le cou à cette propagande d’islamo-gauchistes à tendance crypto-marxistes (définition : « personne qui partage secrètement des convictions marxistes sans les affirmer ouvertement » ; c’est donc pire que les marxistes francs du marteau et de la faucille) voulant faire de notre Président le défenseur des riches. Une propagande relayée jusque dans certaines publications a priori moins extrémistes comme Alternatives économiques. Voire par des gens aussi dignes de foi que le Secours Catholique."

Source : DEBOUT - BLOG JEAN GADREY

« La Sécu a été entièrement bâtie dans un pays ruiné grâce à la seule volonté militante »

"Avec Macron, la privatisation de la Sécu est en marche forcée : augmentation de la CSG (contribution sociale généralisée), milliards d’euros “économisés” (et lits d’hôpitaux en moins), chasse aux fraudeurs, augmentation du forfait hospitalier… Pour comprendre pourquoi on devrait défendre la Sécurité sociale avec acharnement plutôt qu’accepter béatement sa destruction méticuleuse, nous revenons sur les conditions de sa création et son histoire avec Michel Étiévent – historien militant né dans la même maison que l’homme à l’origine de la Sécu – dans le numéro deux de notre revue. Construite envers et contre le Capital dans un pays ruiné par la guerre, la Sécurité sociale est probablement le service public qui a le plus changé la vie des Français au siècle dernier."

Source : LE COMPTOIR

SOCIETÉ

Le bio pour tous, un objectif inatteignable sans renoncer à la viande  ?

"C'est ce que suggère une étude publiée dans la revue Nature Communications. Selon ces scientifiques, nourrir les 9 milliards d'êtres humains sur la planète grâce à une production à 100% biologique d'ici 2050 ne saurait être possible sans augmenter les surfaces cultivées de façon significative... ou changer radicalement nos habitudes alimentaires : réduire de 50% de gaspillage alimentaire et supprimer les cultures destinées à l'alimentation animale."

Source : Sciences et Avenir

ÉCONOMIE

Comprendre les spécificités du modèle économique de la France

"Quand on évoque le terme de modèle économique, pour un pays, viennent rapidement sur la table le modèle anglo-saxon dérégulé, le ou les modèles du Nord, le modèle rhénan, etc. Existe-t-il encore un modèle français ? Ou ne sommes-nous plus qu’un imbroglio de compromis institutionnels qui noient notre identité ?"

Source : XERFI CANAL

Il faut baisser les charges sur le travail très qualifié

"Le gouvernement réfléchit à une extension de la baisse des charges à trois fois le SMIC, pour renforcer la compétitivité et l’attractivité des secteurs les plus exposés à la concurrence. Pour un grand nombre d’économistes, c'est une hérésie car seules les baisses de charge au voisinage du SMIC seraient efficaces."

Source : XERFI CANAL

53 réponses à Revue de presse du 02/12/2017

Commentaires recommandés

Fritz Le 02 décembre 2017 à 09h50

A propos du démantèlement d’Alstom : quand le PCF était encore communiste, il parlait de “crimes économiques”. Celui-ci en est un, un crime de haute trahison contre les intérêts de la nation. Perpétré au nom de la “souveraineté européenne” et autres balivernes.

  1. LBSSO Le 02 décembre 2017 à 07h32
    Afficher/Masquer

    Pour compléter les articles sur l’Allemagne.
    Une très intéressante étude effectuée par IZA Insitute of Labor Econmics porte sur la question du modèle allemand souvent célébré dans “nos” média : “Le modèle allemand dans l’industrie.(Où) Existe-t-il encore ?” (Octobre 2017).
    Elle démontre que ces relations “idéales” et singulières au sein de l’entreprise allemande ne subsistent ,en fait, que dans des grands groupes industriels traditionnels.En revanche , dans les autres entreprises (petites et moyennes; sous-traitantes,; en Allemagne de l’Est ou encore dans les services récemment externalisés) ,elles n’existent pas. 60% des sociétés sont dans ce dernier cas de figure avec une forte tendance à la hausse en Allemagne de l’ Est.
    http://ftp.iza.org/dp11064.pdf
    (résumé en page 3)


  2. calal Le 02 décembre 2017 à 09h40
    Afficher/Masquer

    « La Sécu a été entièrement bâtie dans un pays ruiné grâce à la seule volonté militante »
    Ne pas oublier qu’a la sortie de la seconde guerre mondiale, le vote communiste etait a 30%, les milittants communistes etaient sortis des maquis et etaien armes ( resistance et guerre obligeant),l’armee rouge etait a Berlin.Et donc a ce moment la,”par pure bonte d’ame”, le Capital a consenti a lacher du lest sur la securite sociale.
    On comprend donc pourquoi cette meme securite sociale est rogne puisque le vote communiste ne represente pas grand chose, l’urss et l’armee rouge ne sont plus des menaces et que les seuls gens armes en france sont les 220 000 policiers et gendarmes et les 80 000 militaires.
    Heureusement pour nous,comme les russes et les chinois sont en train de reconquerir l’espace aerien et par la meme contrebalancer l’hegemonie americaine, les riches vont peut etre a nouveau devoir lacher du lest pour le peuple, histoire d’etre au minimum sur d’avoir assez de soldats en cas d’ennuis…


    • Vauchot Le 02 décembre 2017 à 10h16
      Afficher/Masquer

      Depuis quand un communiste se soucie du bien-être de son peuple? Il raisonne comme un capitaliste en cachant son capital. Non, la solution à nos problèmes ne viendra pas des communistes. D’ailleurs la Russie et la Chine ne sont plus communistes…


      • Didier Le 02 décembre 2017 à 11h41
        Afficher/Masquer

        Quel torrent de bêtise…

        Pour info, s’est tenu en octobre le 19e congrès du parti communiste chinois. C’est son appellation officielle, que je sache, pas “congrès du parti des bisounours libéraux”.


      • calal Le 02 décembre 2017 à 15h05
        Afficher/Masquer

        il ne s’agit que d’un equilibre des pouvoirs. Parce qu’a amha c’est l’effondrement de l’urss et l’hegemonie americaine pendant les 20-30 dernieres annees qui ont conduit a la mondialisation neoliberale et aux exces du systeme financier occidental.

        L’hegemonie americaine dans les airs ( drone,missile balistique,avions) pouvait leur permettre de penser qu’ils n’auraient plus besoin de personnel au sol. Maintenant que la maitrise des airs est dispute, et qu’un soldat avec un missile sol-sol ou sol-air a a nouveau une importance tactique, les “gros” vont devoir reinsvestir dans leur population ou developper tres vite des robots autonomes ( le pilotage a distance pouvant etre hacker ou brouille) .


      • Joseph Le 03 décembre 2017 à 02h01
        Afficher/Masquer

        Vous n’y connaissez rien et racontez n’importe quoi, renseignez-vous un peu bon sang ! Ca commence à bien faire, cette ignorance mêlée d’intolérance proférée sans cesse comme un catéchisme, et que justifient les médias. Contrairement à ce qu’on vous répète, non, socialisme ou le communisme ne sont pas “le capitalisme mais encore plus autoritaire et intolérant, poussé par la jalousie des enfoirés de pauvres qui volent tout aux riches productifs et sauveurs de notre civilisation” ; ce qu’ils sont, vous le comprendrez en vous cultivant et en vous ouvrant un peu l’esprit. Mais même si vous êtes sur ce site, ça semble mal barré…


    • patrick Le 02 décembre 2017 à 10h33
      Afficher/Masquer

      Projet communiste : ce qui n’est pas obligatoire est interdit et fermez vos g…
      Le projet avait d’ailleurs été entamé par le gouvernement de Vichy pas plus sensible à la liberté et à la propriété de chacun.

      Comme tout projet basé sur la dépense de l’argent des autres , à un moment ou à un autre ça s’arrête parce qu’il n’y en a plus , mais en attendant ceux qui sont aux bons postes en profitent bien.


      • Didier Le 02 décembre 2017 à 11h42
        Afficher/Masquer

        “liberté”, “propriété”, “MON argent”…

        Tout est dit.


        • Surya Le 02 décembre 2017 à 21h10
          Afficher/Masquer

          oui, “liberté”, parce que les goulags socialistes, on a vu ce que ça donne.


      • Fougnard Le 02 décembre 2017 à 16h01
        Afficher/Masquer

        Vous avez du tremper longtemps dans les eaux glacées du calcul égoïste !


        • patrick Le 02 décembre 2017 à 19h26
          Afficher/Masquer

          Avant Vichy , il y avait déjà des systèmes de mutuelles sans que l’état aille y mettre son nez.
          Un système collectiviste est très propice aux égoïstes qui sont aux bons postes ( voir nos chers syndicalistes, élus et haut-fonctionnaires de tous poils ).
          Un système libéral n’est pas égoïste , il est individualiste. C’est totalement différent : je n’ai pas besoin du carcan de l’état pour m’associer avec d’autres.


    • Shems Le 02 décembre 2017 à 11h26
      Afficher/Masquer

      Depuis quand la chine ou la Russie se soucient elles du progres social de leurs propres peuples er à fortiori de celui des autres peuples. Non ce qui intéresse ces 2 pays relève plus de l’ordre geopolitique que du progrès social. Et dans ce domaine on peut même dire qu’ ils sont pires que les capitalistes


      • Joseph Le 03 décembre 2017 à 02h16
        Afficher/Masquer

        Etes-vous déjà allé dans l’un de ces deux pays ? Connaissez-vous leurs histoire et ce qu’ils ont accompli pour leurs populations durant leurs périodes communistes ? Ou répétez-vous simplement une propagande bien apprise ? Je suppose que le progrès social, c’est pour vous le nombre d’iPhone que l’on peut s’acheter par an ; parce que si, comme une personne honnête et intelligente le ferait, vous le mesurez par les évolutions dans les domaines de la santé, de l’éducation, des transports, du logement, alors vous tiendrez sans doute un autre discours sur ces deux pays aux difficultés géographiques et économiques conséquentes.
        Allez donc vivre aux E-U où le culte de l’argent et le mépris du pauvre (plus de la moitié de la population) sont à la mode, au lieu de pourrir un demi siècle de luttes et de progrès social français avec votre ignorance.


        • Pinouille Le 03 décembre 2017 à 14h47
          Afficher/Masquer

          Question candide et non partisane (j’insiste): existe-t-il un pays qui met actuellement en oeuvre une politique communiste, ou assimilée, et qui s’en sort économiquement?

          C’est peut-être un à priori (sur lequel je suis tout à fait disposé à revenir), mais sauf à disposer d’une manne (pétrolière ou autre), je n’arrive pas à comprendre comment un tel pays pourrait tenir dans une économie mondialisée.
          [modéré]


        • shems Le 03 décembre 2017 à 15h04
          Afficher/Masquer

          Non je n’ai pas visité ces 2 pays, mais si l’on ne devait parler que des pays que l’on a visités il n’y aurait pas beaucoup de choses à dire et, en particulier, un certain nombre de blogs ou de sites disparaitraient ou n’existeraient même pas. Je parle tout simplement des rythmes de travail imposés en chine à certaines catégories de travailleurs, issues généralement de l’exode rural, qu’un ouvrier des pays capitalistes (développés, j’entends) n’accepterait pas ou ne supporterait pas. Ce sont des faits facilement vérifiables et non pas de la propagande. Et c’est précisément cette situation qui permet aux produits chinois d’être moins chers et qui a en même temps, contribué à provoquer la délocalisation d’un certain nombre d’entreprises, incapables de supporter cette concurrence.


      • Arnaca Le 03 décembre 2017 à 20h30
        Afficher/Masquer

        Pour votre information, le service de santé russe est entièrement gratuit.
        Par exemple: étranger au bénéfice d’un permis de séjour, médecin retraité, j”y ai bénéficié d’une pose de stent coronarien en urgence qui a été pratiquée suivant les standards européens actuels par des médecins efficaces et compétents. Tant la consultation à domicile (dans les 15 minutes suivant l’appel), le transfert en ambulance, l’intervention et le court séjour hospitalier que les consultations de suivi en policlinique et les médicaments ne m’ont pas coûté un kopeck.
        Pour mémoire, les impôts sur le revenu sont de 13% linéaires, tout compris.
        Si c’est comme ça qu’on néglige les services sociaux en Russie, je suis pour la négligence.


    • Thanos Le 02 décembre 2017 à 15h38
      Afficher/Masquer

      Quand le confusionnisme nourrit l’idéologie… Pour le PCF pendant la 2eme guerre vous éludez les 3 premières années ou il exaltait la présence nazie en France, le bonheur de voir sympathiser français et officiers allemands (de beaux article ds l’Humanité). Sinon sur la notion de principe assurantiel, celui ci “nait” il y a 500 ans en Italie grâce aux “capitalistes”. Il s’agit alors d’assurer les risques (sociaux et éco, et nait aussi la distinction du risque et de l’incertitude) liés au développement du commerce maritime par un principe de cotisation. Ceci sera repris par le clergé anglican afin d’assurer un moyen de subsistance aux femmes de pasteurs décédés. En France, ce sont les ouvriers de mines de la Loire qui, avec Michel Rondet, fonderont une société d’assurance mutuelle des risques professionnels (dite “La Fraternelle”). C’est une “caisse” d’assurance collective et privée. La Sécu, au contraire, est l’aboutissement des courants dit “hygiénistes” (type G. Le Bon) visant à assurer le “patronat” de la bonne santé des ouvriers. C’est un paternalisme intéressé visant à s’assurer de l’efficience productive des ouvriers.


      • Romuald Le 06 décembre 2017 à 21h55
        Afficher/Masquer

        “le bonheur de voir sympathiser français et officiers allemands (de beaux article ds l’Humanité”. J’ai cherché, je n’ai rien trouvé. Pouvez-vous nous indiquer dans quel(s) numéro(s) de l’huma cette fraternisation est vanté svp ?


    • Galien Le 02 décembre 2017 à 16h44
      Afficher/Masquer

      Autant je suis d’accord avec la première partie et que la peur du communisme nous a bien profité à nous les prolétaires occidentaux (pensée émue pour les camarades de l’Est qui eux en ont bien bavé), autant la deuxième partie me semble fausse. Là moi je verrai davantage ça: “capitalistes de tous pays unissez-vous” 😉


  3. Fritz Le 02 décembre 2017 à 09h50
    Afficher/Masquer

    A propos du démantèlement d’Alstom : quand le PCF était encore communiste, il parlait de “crimes économiques”. Celui-ci en est un, un crime de haute trahison contre les intérêts de la nation. Perpétré au nom de la “souveraineté européenne” et autres balivernes.


    • Thanos Le 02 décembre 2017 à 16h22
      Afficher/Masquer

      Je crois que vous n’avez pas compris que pour une fois on a bai sé les américains. La branche énergie d’Alstom était moribonde et nous avons réussi à la revendre une fortune, c’est plutôt une belle opération (tous les chiffres sont publiques et consultables). GE regrette aujourd’hui profondément cette acquisition et admet avoir fait une erreur tandis que les actionnaires grondent. Ne faites pas d’une “victoire” une défaite au seul prisme d’un préjugé nationaliste ici erroné.


      • James Le 02 décembre 2017 à 18h05
        Afficher/Masquer

        Que pensez vous de tous les brevets qui ont été cédés avec cette acquisition de la part de GE et Siemes ? Ne serviront ils pas à une industrie basée autre part qu’en France ? Au delà de la fermeture des sites les uns après les autres et la disparition de milliers d’emplois, c’est notre savoir faire qui est vraiment visé et volé. Alors utiliser un soi disant prisme nationaliste pour étayé votre argumentation est indigne car qui paye les pots cassés : le peuple. Vous me faites penser aux hommes politiques Français qui sont les seuls à ne pas défendre l’intérêt de leur nation et pourtant c’est bien pour cela qu’ils ont été élus.


        • Thanos Le 02 décembre 2017 à 21h19
          Afficher/Masquer

          Je suis désolé mais les brevets concernant le nucléaire détenus par Alstom sont devenu ainsi propriété de l’État Français par la création d’une “entreprise” dont 100% des capitaux sont étatiques. D’autres branches rentables associées à la branche énergie ont aussi été cédées à Alstom. Quant aux licenciements, d’une part les sites français sont les moins touchés, d’autre part lorsque vos pertes représentent 50% de votre CA (je crois que c’est a peu près ça mais je suis pas sur dsl), alors que vous soyez américain ou français vous licenciez de la même manière. Voila pour les brevets et la “casse sociale”


          • James Le 03 décembre 2017 à 04h56
            Afficher/Masquer

            Alstom est une entreprise qui détient une multitude de brevets (ferroviaires, de matériels électriques…). Connaissez vous l’exemple du dépeçage économique de l’entreprise Française Gemplus (carte à puce)? Et celui ci fut mis en place par TPC (USA) et la famille Quandt (Allemagne). Ne voyez aucun lien au couple americano-allemand pour Gemplus et GE/Siemens pour Alstom.
            En ce qui concerne les emplois, je croyais que GE avait promis des créations d’emplois et non le contraire.
            En conclusion, arrêtez d’être naïf et de croire que tout ce manège est une bonne chose pour notre pays.


            • Thanos Le 03 décembre 2017 à 14h10
              Afficher/Masquer

              C’est marrant lorsqu’on vous répond clairement et que la réponse vous embête vous faites diversion en citant un autre exemple. Un exemple n’est pas un raisonnement. Pour la branche ferroviaire rachetée par Siemens et non GE (c’est le sujet initialement) elle ne possède aucun brevet stratégique ou savoir faire exceptionnel (c’est peut être pour ça que m^me en France on achète nos équipement à Bombardier, de plus technologiquement les asiatiques sont en “avance”). Dans la transaction, Alstom a conservé la branche Signalisation (rentable) et pourtant attaché aux transports. Pour Gemplus il faut peut être rappelé que le PDG a accepter une prise de participation majoritaire de TPG, sans quoi, rien n’aurait été possible. Sinon vs vs insurgez aussi lorsqu’une boite française rachète des centrales nucléaires US, des entreprises pharmaceutiques, des entreprises télécom (Orange ça vient d’ou ?) etc… Votre indignation n’a pour seul moteur que la volonté de s’indigner mais surtout pas d’observer la réalité.


            • Thanos Le 03 décembre 2017 à 14h29
              Afficher/Masquer

              Sinon sur le fait que la SNCF et ses filiales préfèrent acheter leurs équipements (locomotive, rails, systèmes d’aiguillage etc…) à une boite allemande (Vossloh) et dont une partie des sites de production sont en France, vous avez aussi une idée toute faite ? Les allemands devraient-ils rapatrier ces sites afin de sauvegarder l’emploi et le savoir faire allemand ?


            • Pinouille Le 03 décembre 2017 à 19h55
              Afficher/Masquer

              “Sinon sur le fait que la SNCF et ses filiales préfèrent acheter leurs équipements (locomotive, rails, systèmes d’aiguillage etc…) à une boite allemande (Vossloh)”
              La SNCF ne préfère rien du tout. Elle lance des appels d’offre et attribue ses marchés aux entreprises qui sont les mieux notées (Vossloh en est une parmi tant d’autres), selon un processus contrôlé, notamment, par la cours des comptes.


          • Romuald Le 06 décembre 2017 à 21h57
            Afficher/Masquer

            “Je suis désolé mais les brevets concernant le nucléaire détenus par Alstom sont devenu ainsi propriété de l’État Français par la création d’une “entreprise” dont 100% des capitaux sont étatiques.”
            Là encore, j’ai cherché, je n’ai rien trouvé. Pouvez-vous nous indiquer vos source ?
            Merci.


      • Alfred Le 02 décembre 2017 à 21h20
        Afficher/Masquer

        On a eu des cauris et de la monnaie de singes (mais des tonnes et des tonnes hein!) contre un outil industriel pas tout à fait périmé (“moribond” c’est qui ne fait plus de fric mais est-ce tout?) et des savoirs faire pas tout à fait de bas niveau (des choses qu’on remontera en un rien de temps et pour trois fois rien). On se demande vraiment qui n’a rien compris.


      • madake Le 04 décembre 2017 à 00h32
        Afficher/Masquer

        @Thanos
        Vous avez un focus bien étroit, et manifestement la branche vous fait rater l’arbre.
        Un des piliers stratégiques de l’économie est l’énergie, sans elle aucun travail.
        La France n’est pas riche du tout en fossiles, les renouvelables sont et resteront une faible part à moyen terme, et le pivot de son avenir tourne autour du nucléaire, au minimum pour de décennies, qu’on le veuille ou non.

        Vous devriez vous poser la question de qui maintient le parc nucléaire français, qui en assurera l’avenir, et pourquoi EdF a déjà des conflits ouverts avec GE, sur la maintenance des centrales…
        Et lorsque vous prendrez votre carnet de commandes pour vendre des centrales nouvelle génération, ou de l’hydroélectricité, à des pays soucieux de leur indépendance énergétique, préparez un argumentaire solide pour expliquer que la maintenance est assurée par un pays tiers.


    • Galvan Le 03 décembre 2017 à 09h19
      Afficher/Masquer

      Le terme « Souveraineté Européenne » est un oxymore qui aurait pu être tiré d’un roman de Georges Orwell …
      Il n’est de souveraineté que lorsque l’on parle d’un pays et l’union européenne n’est pas un pays, c’est une dictature supranationale. Parler de souveraineté dans ce cas est une hérésie, et une tactique pour tenter de manipuler les esprits.


  4. some Le 02 décembre 2017 à 11h25
    Afficher/Masquer

    http://partage-le.com/2017/11/8324/

    De l’impossibilité de l’éco-fuite et de l’inefficacité de la consom’action

    “Tout cela pour dire, en paraphrasant Thoreau, qu’il existe un millier de manières d’avoir l’impression de s’attaquer aux branches du mal (qui ne font parfois que stimuler leur croissance), contre une seule manière de s’attaquer à ses racines.”

    « Reconnaitre cela peut nous aider à éviter de perdre notre temps en de naïfs efforts. Par exemple, dans des efforts pour apprendre aux gens à économiser l’énergie et les ressources. De tels efforts n’accomplissent rien. Cela semble incroyable que ceux qui prônent les économies d’énergie n’aient pas remarqué ce qui se passe : dès que de l’énergie est libérée par des économies, le système-monde technologique l’engloutit puis en redemande. »


    • Galien Le 02 décembre 2017 à 16h55
      Afficher/Masquer

      ça c’est l’implacable loi de Jevons qui ruine tous les rêves des cornucopiens


      • Bouddha Vert Le 03 décembre 2017 à 02h11
        Afficher/Masquer

        Devons à l’époque espérait conserver la première place pour son royaume.

        Aujourd’hui il s’agit de conserver des places et rien d’autre.
        Par ailleurs, si les “citoyens” des pays de l’OCDE ne s’imposent pas cette “éthique” d’existence alors ce seront leurs enfants qui le leur rappellerons, et convenons en… de manière légitime!


    • Alfred Le 02 décembre 2017 à 21h53
      Afficher/Masquer

      Merci à celui qui à glissé cet article dans la revue de presse!..


  5. Homère d'Allore Le 02 décembre 2017 à 12h06
    Afficher/Masquer

    À propos de l’article de WSWS sur Es Satty, l’organisateur des attentats de Barcelone qui aurait donc travaillé pour les services de Madrid, il est cité comme source “des médias espagnols”.

    Lesquels ? Quelqu’un aurait il une source plus présentable que WSWS ?


  6. blip Le 02 décembre 2017 à 12h52
    Afficher/Masquer

    Il serait grand temps que vous fassiez votre propre recherche sur le climat
    Relayer des article complètement erroné sur le climat ou le réchauffement alors que temps de scientifique ¨¨ honnête ¨¨ prouve que le cycle NATUREL touche à sa fin …
    Nous allons tout droit vers un refroidissement important ….si si !!
    Réapprenez l’histoire au vue de la réalité du climat de 1300 à 1800 et vous verrez la grosse
    ignorance .
    Nous avons 10 ans ( oui le climat peux changez aussi vite )…beaucoup de preuve volontairement
    ignoré par le GIEC
    LE CO2 mais quelle arnaque !!!
    J’attend toujours votre rapport sur le WT7


    • Le Rouméliote Le 02 décembre 2017 à 17h57
      Afficher/Masquer

      Et le livre à lire est celui du vrai climatologue qu’était Marcel Leroux, “La Dynamique du temps et du climat”, Dunod, 2006 (2° édition). Il explique de manière lumineuse à partir des images satellitales, le fonctionnement de l’atmosphère. Il fonde un nouveau paradigme autrement plus efficace pour expliquer les mouvements de ladite atmosphère que la frontologie née dans les années 1920 et que l’on m’avait enseignée en 1969-1970, mais qui sert toujours pour construire les modèles climatiques du GIEC.


      • Fritz Le 03 décembre 2017 à 00h09
        Afficher/Masquer

        Marcel Leroux, climatologue étiqueté en ultra-violet par le Décodex.


        • Le Rouméliote Le 03 décembre 2017 à 11h16
          Afficher/Masquer

          Et pourtant ! Sa thèse sur les lignes de grain en Afrique de l’Ouest est une référence ! C’est à partir de ses observations et analyses qu’il a tiré sa théorie sur les AMP (Anticyclones Mobiles Polaires) comme moteurs de la circulation atmosphérique en lieu et place de la CIT (Convergence Inter tropicale) dépressionnaire, ce qui est plus logique d’un point de vue physique.


          • Daniel Menuet Le 04 décembre 2017 à 22h59
            Afficher/Masquer

            J’avais eu la chance de découvrir cette théorie des AMP (Anticyclones Mobiles Polaires) et franchement j’ai compris ce qui sous tend la dynamique générale de la météorologie.
            Sauf erreur de ma part, le principe est connu en dehors de la France et totalement ignoré chez Nous.
            je vous met le lien où il est possible de découvrir ses textes de références : http://www.hacene-arezki.com/pages/Publications_telechargeables_de_Marcel_Leroux-2987450.html
            Bonne découverte


            • Le Rouméliote Le 05 décembre 2017 à 11h04
              Afficher/Masquer

              Merci pour le lien. On peut ajouter : Marcel Leroux, L’Anticyclone Mobile Polaire : Facteur premier de la climatologie tempérée, Bulletin de l’Association de Géographes Français (BAGF), 1986-4, pp. 311- 328.


    • Bouddha Vert Le 03 décembre 2017 à 02h19
      Afficher/Masquer

      Comparer le GIEC avec la commission sur les attentas du 11 septembre est carrément indigne.


    • Joseph Le 03 décembre 2017 à 02h23
      Afficher/Masquer

      Après, que le changement climatique soit ou non réel, on s’en fiche ; quand vos PM25 et PM10 dépassent les 100 quotidiennement, avec des pics à 300, 400 ou plus, vous comprenez que la transition énergétique est une nécessité. Pas besoin d’imaginer quoi que ce soit ; passez quelques jours dans une ville industrielle, ou allez tout simplement en Chine urbaine. La pollution de l’air n’est pas “une arnaque”, c’est un réalité tangible pour peu qu’on sorte un peu de chez soi. Hop hop !


      • Le Rouméliote Le 03 décembre 2017 à 11h21
        Afficher/Masquer

        Sauf que le “changement” climatique n’a strictement rien à voir avec la pollution de la basse atmosphère. Cette dernière est une réalité aisément observable et mesurable que l’on peut combattre efficacement en y mettant les moyens (Cf. L’évolution de la pollution à Londres depuis 1952). Ce n’est pas le cas du “changement” climatique qui ne menace pas nos poumons ! L’inculture scientifique des journalistes nous met dans la tête que c’est un seul et même phénomène : c’est le meilleur moyen de faire n’importe quoi ! Voir le diesel !


  7. Eric83 Le 02 décembre 2017 à 16h59
    Afficher/Masquer

    Nicolas Hulot : trahison et coming-out pro-Linky en direct sur France-Inter

    Hulot se fait le VRP d’Enedis et ment sur la propriété des compteurs
    Collecte d’information sur la vie privée : Hulot est « rassuré »
    Ondes électromagnétiques : Hulot fait confiance aux agences d’Etat
    Procédures contre les communes : Hulot muet
    Hulot soutient le plus gros programme d’obsolescence programmée
    Conclusion : Hulot et Macron, ennemis de la population et de l’environnement

    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/12/01/nicolas-hulot-trahison-pro-linky-france-inter/#more-49722


  8. Perret Le 02 décembre 2017 à 22h43
    Afficher/Masquer

    A propos de “La lutte antiterrorisme en France, ou la politique du pompier pyromane”. Il n’y a pas de doute que l’instrumentalisation du terrorisme pour diminuer les libertés individuelles est une dérive dangereuse liée à la certitude pour ceux qui contrôlent le pouvoir que l’effondrement économique qui sera la conséquence inéluctable de leurs erreurs et de leurs crimes et délits rend indispensable la transformation du système de sécurité en système de gardiennage des citoyens mécontents.
    Je suis cependant choqué du refus de prise en compte de la réalité d’un islam wahhabite dont on ne cesse d’affirmer qu’il n’est pas l’islam alors qu’il est incontestablement l’un des islams ou, selon de grands imans sunnites mal vus par le courant mainstream (les grands muftis d’Egypte et de Syrie), une dissidence de l’islam. C’est un vrai problème et on ne le règlera pas en prétendant que toute attaque contre l’islam est de l’islamophobie car toute attaque contre cet islam-là est une nécessité.
    L’islam de France pose à ce propos un vrai problème car il n’y a eu aucune réunion du type de celle de Groszny pour condamner publiquement cet islam wahhabite répugnant et monstrueux : voir pas exemple http://www.lelibrepenseur.org/congres-islamique-de-grozny-le-wahhabisme-est-une-dissidence-et-ne-fait-pas-partie-du-sunnisme/
    La proportion des musulmans français se reconnaissant dans le wahhabisme serait d’environ le quart : si c’est avéré, ça fait froid dans le dos.


  9. Duracuir Le 03 décembre 2017 à 09h33
    Afficher/Masquer

    A propos de la complaisance répugnante des commentateurs occidentaux pour MBS, je suis resté pantois, sans voix, nauséeux, d’une chronique de Zemmour sur RTL à son propos.
    Sans voix.
    Je lis et écoute les chronique de Zemmour depuis des années, et qu’on aime ou qu’on déteste, on doit reconnaitre sa liberté sans complaisance. Ben non, je ne la reconnais plus. Cette chronique là sur MBS était gluante et dégoulinante d’une abjecte complaisance.
    Beuurk.


    • Alfred Le 03 décembre 2017 à 22h52
      Afficher/Masquer

      Demandez vous cinq fois pourquoi…
      Peut être que l’officialisation de l’alignement des planètes anti Iraniennes n’est pas étranger à cette mansuétude. Peut être que Zemmour est quand même finalement un petit peu communautariste.
      Si vous avez d’autres explications je suis preneur (les autres sont insultantes (la valise de cash) et je n’y crois pas).


  10. BA Le 04 décembre 2017 à 13h07
    Afficher/Masquer

    Partout, les nationalistes explosent leur score.

    Le XXIe siècle sera nationaliste.

    Dans les années qui viennent, les passions nationalistes vont disloquer les constructions politiques déjà existantes.

    Préparons-nous à subir toutes ces dislocations.

    Lundi 4 décembre 2017 :

    – La coalition nationaliste Pè a Corsica est arrivée largement en tête dimanche au premier tour des élections territoriales corses avec 45,36 % des voix.

    – La droite régionaliste de Jean-Martin Mondoloni est créditée de 14,97 % des voix.

    – La liste Les Républicains emmenée par Valérie Bozzi arrive en troisième position (12,77 %).

    – La République en Marche de Jean-Charles Orsucci obtient 11,26 % des suffrages.

    https://www.lesechos.fr/politique-societe/regions/030974287701-corse-les-nationalistes-en-tete-1er-tour-des-elections-territoriales-2135256.php


  11. BA Le 07 décembre 2017 à 07h39
    Afficher/Masquer

    Qui est l’homme de l’année 2017 ?

    L’homme de l’année 2017, c’est … le réchauffement climatique.

    Jeudi 7 décembre 2017 :

    La Californie de nouveau face à des flammes dévastatrices.

    L’incendie Thomas touche depuis lundi le nord de Los Angeles. Il a fait un mort. Le gouverneur a déclaré l’état d’urgence dans le comté de Ventura, en proie aux flammes

    L’année 2017 a été la plus mortelle en Californie à cause d’incendies. Plus de 40 personnes sont mortes en octobre dans plus d’une dizaine de feux qui ont ravagé une partie du nord viticole et ont rasé plus de 10 000 bâtiments.

    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/en-images-la-californie-de-nouveau-face-a-des-flammes-devastatrices_1966623.html


  12. BA Le 07 décembre 2017 à 07h40
    Afficher/Masquer

    Le réchauffement climatique devrait être plus fort que prévu.

    La hausse de la température moyenne de la planète pourrait se situer 15% au-dessus de la projection la plus pessimiste attendue pour 2100.

    Encore une mauvaise nouvelle pour le climat. En tenant compte des dernières mesures sur Terre et dans l’atmosphère, la hausse moyenne de la température de la planète bleue devrait être plus importante que ce qui était attendu jusqu’à présent vers la fin du siècle, prévoit un article publié mercredi soir dans Nature.

    En 2100, ou peut-être dès 2081, la hausse moyenne de la température serait donc comprise entre 4,4°C et 5,2°C.

    http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/12/06/01008-20171206ARTFIG00282-le-rechauffement-climatique-devrait-etre-plus-fort-que-prevu.php


Charte de modérations des commentaires