Les Crises Les Crises
15.avril.201815.4.2018 // Les Crises

Revue de presse du 15/04/2018

Merci 2
J'envoie

La revue du week-end, avec en premier article un point concernant Notre Dame des Landes qui en dit assez long sur l’esprit du quinquennat en cours. Il a été volontairement sélectionné pour mettre en lumière la violence largement passée sous silence (cf. nombre et types de blessures relevées) mise en œuvre par la triplette Macron/Philippe/Collomb contre toute possibilité de proposition alternative au néolibéralisme. “Bienveillance” quand tu nous tiens… Pour information, d’après des sources proches de l’enquête ;-), largage de “bombes” depuis les hélicoptères, utilisation de gaz incapacitants (la Syrie, c’est où déjà ?!), utilisation de grenades de “désencerclement” pour attaquer – y compris lancées à hauteur de tête. A votre bon cœur messieurs les gendarmes – qui ne font qu’obéir aux ordres rappelons-le.
Bonne lecture et rejoignez-nous pour la revue via le formulaire de contact du blog.
EL

DÉMOCRATIE

Après 3 jours d’expulsion, seront-ils prêt à tuer parce qu’ils ne veulent pas de collectif ?

"Des centaines de soutiens étaient présents pour un pique-nique de protestation ce [mercredi] midi. A 14h un déferlement de gaz lacrymogènes et de grenades, perçant les chairs, s’est abattu sur une foule festive et multi-générationnelle qui dansait avec une batucada sur un champs à côté des Fosses Noires."

Source : Zone A Défendre

Massacre à Gaza : contorsions cyniques dans les médias français

"La « Marche du retour » qui a rassemblé 30 000 Gazaouis à son premier jour, le vendredi 30 mars, a été réprimée dans le sang par l’armée israélienne : ses soldats ont assassiné 22 Palestiniens tandis que les blessés par balles se comptent par milliers. Ce massacre a fait l’objet d’un traitement médiatique qui, quoiqu’abondant, et parfois pertinent, n’en souffre pas moins des travers malheureusement « classiques » dès lors que les médias s’intéressent à la question palestinienne en général, et à la violence de l’État d’Israël en particulier. Si nous ne prétendons pas à l’exhaustivité, nous revenons ici sur un certain nombre de biais qui s’inscrivent dans une double continuité : celle d’une information internationale de plus en plus bâclée par les médias dominants d’une part et celle, plus spécifique, de la couverture médiatique du conflit opposant les Palestiniens à Israël."

Source : ACRIMED

Facebook, lobbyste très actif à Bruxelles

"Facebook est régulièrement le sujet de controverses liées à l’utilisation des données partagées par ses utilisateurs, que ce soit en 2013 au lendemain des révélations d’Edward Snowden ou très récemment dans l’affaire Cambridge Analytica. Le réseau social s’efforce ainsi de rassurer et de redorer son image auprès du public mais aussi des institutions. C’est pourquoi il construit son réseau et amplifie son influence aussi bien à Washington qu’à Bruxelles."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

EUROPE

Barrages privatisés : L'UE l'impose, seule la France se soumet

On les a construit et financé à 100%, ils nous rapportent 1.2 milliard/an, et on le seul pays d’Europe qui va les brader au privé : les BARRAGES. Ils sont notre 2eme source d’énergie, et le 1er renouvelable, et sur ordre de la Commission européenne, on va sacrifier ce joyau de notre patrimoine.

Source : Osons Causer

Le Tribunal de l'UE exige que les documents des Trilogues soient rendus publics

Trilogues = négociations des lois entre le PE, le Conseil et la Commission. Remarque : 80% des lois UE sont adoptées selon cette procédure devenue secrète

Source : Curia

L’Allemagne s’est-elle exclue de fait de la zone euro ?

"Vous avez écrit une note indiquant que l'Allemagne n'est plus un vrai membre de la zone euro. Quels éléments vous permettent de le démontrer ?"

Source : Atlantico

FRANCE

Dans la tourmente, le syndicat des eaux usées d’Ile de France remunicipalise l’usine qu’il avait confiée à Veolia

"Divine surprise pour les tenants de la gestion publique de l’eau : le SIAAP, syndicat intercommunal des eaux usées d’Ile-de-France a décidé de reprendre en gestion publique son unité de traitement de Valenton, après que la justice ait annulé le contrat de concession de l’usine à Veolia. Cette décision faite suite à une série de scandales et de révélations sur la gestion du SIAAP et les conditions dans lesquelles avait été passé le marché de l’usine de Valenton."

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

Association de malfaiteurs

"Quatre dangereux hooligans sévissent en France et commettent délit sur délit. Problème : ils sont au pouvoir. Analyse du mode d’action de cette association de malfaiteurs. Défini par l’article 450-1 du Code pénal, le terme d’« association de malfaiteurs » désigne un « groupement formé ou entente établie en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, d’un ou plusieurs crimes ou d’un ou plusieurs délits punis d’au moins cinq ans d’emprisonnement ». Il ne fait guère de doute que MM. Macron, banquier de Rotschild devenu président de la République, Philippe, employé d’Areva devenu Premier ministre, Collomb, anciennement socialiste, et Hulot, multimillionnaire, constituent ensemble une telle association."

Source : REPORTERRE

Le bras de fer Macron face à la culture sociale française

"La France est le pays de la grève. C’est sa réputation à l’étranger et c’est celle que nous entretenons en interne. Quelques chiffres corroborent ce sentiment. Ceux qui ont défrayé le plus récemment la chronique venaient de la fondation allemande Hans Böckler. Sur la période 2005-2014, la France était championne du monde et coiffait d’une courte tête le Danemark et le Canada. Championne du monde sur un tout petit échantillon de 17 pays néanmoins."

Source : XERFI CANAL

Réforme de l’université : toujours plus d’étudiants, toujours moins d’enseignants

"Le mouvement étudiant prend de l’ampleur contre la mise en place du système de sélection Parcoursup, alors que le gouvernement a pris le parti de le réprimer en envoyant les forces de l’ordre évacuer des universités bloquées. (...) Lors d’une séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, le 4 avril, la ministre de l’Enseignement supérieur défendait la réforme voulue par le gouvernement : « Il y a encore de la pédagogie à faire pour rappeler que la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants a pour objectif de mieux accompagner vers la réussite les étudiants les plus fragiles ». Elle avançait que « le gouvernement investit un milliard d’euros dans la refonte du premier cycle universitaire ». Où devrait donc aller ce milliard annoncé par la ministre ? À des postes d’enseignants, chargés d’accompagner les étudiants « les plus fragiles » vers la réussite ? Il semble que non."

Source : BASTAMAG

GÉOPOLITIQUE

"Il est temps que le Venezuela mène les États-Unis devant la cour pénale internationale"

"L’expert indépendant de l’ONU pour la Promotion d’un Ordre International Démocratique et Juste, Alfred De Zayas, assure dans un entretien au quotidien vénézuélien Ultimas Noticias que « l’heure est venue » pour le Venezuela de demander à la Cour Pénale Internationale de mener « une enquête sur les crimes de lèse-humanité commis par les États-Unis en imposant des sanctions à son encontre »."

Source : VENEZUELA INFOS

False flag III, le retour

"Vous en rêviez, vous l'attendiez, les coupeurs de tête modérés l'ont fait. Alors qu'ils se prennent une fessée prison-style à Douma, dernière enclave de la désormais quasi-reconquise Ghouta orientale, les djihado-takfiris si chers au système impérial US ont lancé leur dernier atout sur le tapis : "attaque chi-mi-que" crient-ils en coeur, bien que sans grande originalité. Il est vrai que les précédents de 2013 (déjà dans la même zone) ou de 2017 à Khan Cheikhoun nous ont vaccinés contre ce genre de comédie imbécile... Ce que nous écrivions l'année dernière dernière n'a pas pris une ride."

Source : CHRONIQUES DU GRAND JEU

Le massacre de Douma : le dernier espoir pour la coalition américaine de ne pas perdre la Syrie

"La Syrie est quasiment libérée des groupes terroristes et extrémistes soutenus par la coalition américaine, une réunion des chefs d’Etat russe, iranien et turc prépare la paix, la Ghouta est libre à 95% et les terroristes quittent les lieux avec leur famille, les derniers ont passé un accord. C’est à ce moment plus que délicat pour la coalition américaine que soudain, sans aucune raison, une attaque chimique est soi-disant perpétrée le 7 avril dans Douma, encore gouverné par les terroristes pro-occidentaux. Quel intérêt pour Assad? Aucun. Mais toute la communauté internationale le condamne pour cette « possible » attaque. La machine est relancée. La Russie est aussi coupable. C’est le combat de la dernière chance avant l’échec total américain. Jusqu’où seront-ils prêts à aller pour sauver leurs intérêts? Leur peau?"

Source : AFRIQUE ASIE

LIBERTÉS

Société sans cash : un danger pour votre liberté ?

"La Suède se retourne contre la société sans cash. Avertissement du gouverneur de la Banque Centrale."

Source : Le blog de Liliane Held-Khawam

SwissLeaks : le lanceur d’alerte Hervé Falciani arrêté en Espagne

"L’ex-informaticien de HSBC est à l’origine de la fuite de documents révélant l’étendue d’un système de fraude fiscale. Remis en liberté jeudi, il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter l’Espagne."

Source : Le Monde

MATIÈRES PREMIÈRES

Rachat d'Uramin : l'ex-directeur des mines d'Areva mis en examen pour "corruption"

"Areva, devenu Orano, avait acheté le canadien Uramin 1,8 milliard €, mais l'exploitation des 3 gisements d'uranium de la société (Namibie, Afrique du Sud et Centrafrique) s'était révélée désastreuse. Le gouffre financier avait contraint Areva à provisionner 1,5 milliard € (2011). L'affaire comporte 2 informations judiciaires. Un volet comptable, dans lequel Anne Lauvergeon (ex-patronne d'Areva 2001-2011) et 2 ex-responsables, ont été mise en examen (soupçons de présentation de comptes inexacts pour masquer l'effondrement de la valeur d'Uramin). L'autre, dans laquelle A. Lauvergeon est témoin assistée, porte sur des soupçons d'escroquerie et de corruption lors de l'acquisition de la compagnie minière."

Source : Connaissance des énergies

MEDIATHÈQUE

Guerre de l'info : au coeur de la machine russe

"Comment le pouvoir russe utilise Internet pour tenter de déstabiliser les démocraties occidentales... Menée par Paul Moreira, une enquête rigoureuse, qui met des visages et des faits sur une nébuleuse soigneusement entretenue." [A vous de voir.]

Source : ARTE

RÉFLEXION

Die Mitte – Gouverner au centre

"Hélène Miard-Delacroix, Professeur des Universités à Sorbonne Université, est spécialiste de l’Allemagne contemporaine, de l’histoire de la construction européenne et de la social-démocratie au XXe siècle."

Source : Le Grand Continent

George Orwell : un socialisme sans le Progrès

"Né au XVIIIe siècle dans le sillage de la pensée des Lumières et théorisé par le philosophe et révolutionnaire Nicolas de Condorcet, le mythe du Progrès est partagé par l’essentiel de la gauche, marxisme compris[i]. Le Progrès consacre la croyance dans le perfectionnement global et linéaire de l’humanité. L’augmentation du savoir, notamment scientifique, doit entraîner avec elle le progrès technique. Jugé bénéfique pour l’homme, qui n’aura plus à accomplir les tâches les plus fatigantes grâce aux machines, celui-ci doit permettre un accroissement des richesses –rebaptisé “croissance économique” – ainsi qu’une amélioration morale et sociale. Les sociétés s’approcheraient ainsi du meilleur des mondes possible, à la fois prospère et composé d’individus bons et libres."

Source : LE COMPTOIR

SOCIETÉ

Le péril démographique (4/4) : La bombe humaine

Aujourd’hui, nous voilà en présence de plusieurs phénomènes : d’un côté un mouvement de transition démographique - qui tarde parfois à se faire - et de l’autre, un vieillissement qui met à mal l’organisation économique et sociale d’après-guerre. Des enjeux majeurs, auxquels s’ajoute celui de la finitude des ressources face à une population de plus en plus nombreuse. Quelles sont les limites de la planète face au débordement démographique ? Y a-t-il trop d'humains ou est-ce le système économique qui consomme plus de ressources que la Terre ne peut en produire ? Faut-il alors remettre la cité sur le chemin de sa longévité ? La croissance démographique est-elle une bombe écologique ?

Source : Entendez-vous l'éco - France Culture

Santé des élèves, l'urgence

"Qu’est-il arrivé à la médecine scolaire ? Pour ne prendre qu'un exemple, la pénurie de médecins scolaires dans certaines zones du territoire est devenue telle que les visites médicales obligatoires des élèves ne sont même plus assurées. Comment expliquer cette déshérence alors que plans et discours volontaristes se succèdent année après année ? La prévention est un point faible de notre système de santé, la médecine scolaire en fait-elle les frais ? Le difficile passage des discours aux actes s'explique-t-il par une forme d'indifférence aux inégalités ? La vision traditionnelle de l'élève, qui n'est pas tout à fait l'équivalent d'un enfant dans nos représentations scolaires, est-elle encore trop prégnante ?"

Source : Rue des écoles - France Culture

Commentaire recommandé

RGT // 15.04.2018 à 12h40

“Barrages privatisés : L’UE l’impose, seule la France se soumet”

Habitant à Grenoble, je suis enchanté de cette nouvelle…

Sur le Drac (torrent dont le nom vient du dauphinois Draco : Dragon) il y a une cascade de 4 barrages, et pas des “petits”.

Si le premier “pète”, il entraîne irrémédiablement la rupture des 3 barrages qui suivent, ce qui représente une catastrophe à côté de laquelle la rupture du barrage de Malpasset passera pour une blague de collégien.

En effet, les eaux seront canalisées dans les vallées encaissées vers un important site classé “Seveso”, puis, “enrichies” par ces produits “bienfaisants” viendra se déverser dans une vague dévastatrice dans une agglomération de plus de 400 000 habitants…

Pour l’instant ces barrages sont gérés et entretenus par EDF en concertation avec les autorités locales et les risques sont “acceptables”.

Qu’en sera-t-il quand ces barrages seront privatisés et que le “propriétaire” souhaitera “rentabiliser” son investissement ?

31 réactions et commentaires

  • Owen // 15.04.2018 à 05h35

    Désastreux pour l’expérience de la ZAD.
    https://www.youtube.com/watch?v=d7KM4Kvm5uQ

    Des activités naissaient, boulangerie, charpente… Possiblement un village écologique.
    Et l’autre (que je n’arrive plus à nommer) qui veut plein de starteupes: il y en avait qui poussaient à Notre Dame des Landes, pour des exclus de l’emploi.
    Et j’imagine, pour lui, que le rapport Meadows est un document maudit.

    ————–
    Sinon.
    Ecrivez Skripal dans un moteur de recherche…
    La semaine va être explosive, peut être de type MOAB.
    Macron dès ce soir: il a télévision.
    May est en assemblée demain au parlement.
    Autrefois, on disait :”quatre murs, c’est trois de trop”. Mais je rassure, c’est révolu.

     8

    Alerter
    • Alfred // 15.04.2018 à 09h02

      Il me faut beaucoup de ressources d’empathie pour m’intéresser au delà de ” tirées à l’aveugle sur les gent.te.s “. Si cette mode ne passe pas on va droit à la guerre civile.
      Blague à part. Je pense que les occupants de NDDL sont légitimes et que le gouvernement ne l’est pas. Maintenant qu’espérent ils? Zone à Défendre ça s’appelle. Les autres vont venir avec des polochons?
      Ils ont encore de la chance d’être en France, c’est ce qui leur permet cette stratégie débile. C’est dur à entendre pour ceux qui sont mutilés à vie (et je suis favorable à ce que les agents des forces de l’ordre fassent de la prison pour de bon (j’aimerai d’ailleurs spas être à leur place non plus). Mais il faut comprendre que ce n’est pas un jeu et qu’en face ils (le gouvernement) ne jouent pas. Il faut réfléchir davantage à la violence. Trop de guggusses veulent le grand soir, la révolte, la révolution dans réaliser ce que c’est. Même quand c’est là c’est très dangereux à court terme mais aussi politiquement moyen terme. Le Maïdan est là pour nous le rappeler. Alors il faudrait d’abord s’organiser pour savoir dans quel but tapper et prendre des coups.
      Perdre un œil pour mai tenir une boulangerie auto-geree (qui mourra de lassitude dans cinq ans (ou pas) au bord de CETTE départementale là. Et pas une autre un peu plus loin. Pour le symbole? (Façon frappe en Syrie ?). C’est cher le symbole.

       6

      Alerter
      • Owen // 15.04.2018 à 10h26

        Sur l’expulsion proprement dite, je n’ai rien d’intéressant à dire et je mets de côté.

        Il y a eu des personnes qui ont commencé à se poser, à démarrer l’agro-écologie et les premières activités artisanales les plus essentielles. C’est une autonomie comme une autre, qui vaut aussi bien qu’un libéral ou patron de TPE: qu’on appelle cela libéral ou autogestionnaire, ce ne sont que des artifices idéologiques qui les distinguent.
        Cela convient pour des gens qui ont le sens du concret, qui sont un minimum dégourdis et autodisciplinés: aptitudes qui ne sont délimités par aucun diplôme, ce qui ne rend pas évident à reconnaître (même en soi).

         4

        Alerter
        • Alfred // 15.04.2018 à 10h51

          “, à démarrer l’agro-écologie et les premières activités artisanales les plus essentielles”. bien sûr . C’est de la que vient leur légitimité (l’Alliance des occupants historique de et de ceux qui venus plus tard ont créé une activité et mis en valeur le lieu. Maintenant maintenir des barricades et prétendre au village gaulois c’est un acte politique différent et il ne faut pas s’étonner qu’il reçoive une réponse musclée (c’est une constante dans le temps et dans l’espace). Du roi Pelage aux hippies de Christiana il faut certaines conditions pour durer et ne pas être massacrés. La première c’est d’être sous estimé et de croître sous les radars. La deuxième c’est (si on ne peut vaincre à grand coût (Pelage)) que la disparition n’entraîne plus de problèmes à résoudre pour les autorités que le maintient (Christiana).
          La stratégie de la baston, de la publicité et du rapport de forces avec plus fort que soi est juste idiotement suicidaire. Autant aller traiter le caïd du quartier de pédale au milieu des siens. L’état est un caïd.

           6

          Alerter
        • Owen // 15.04.2018 à 10h53

          Bon, ça n’édite plus chez moi, j’ignore ce qu’il se passe.
          Texte incomplet.

           0

          Alerter
          • Owen // 15.04.2018 à 10h59

            (Suite et fin, si ça passe).

            Pas évident non plus, car ce genre d’expérience est souvent encombrée, de para.sites, bras cassés ou simples rêveurs velléitaires. Cette séparation devant se faire d’une manière ou d’une autre. Encore moins évident, j’imagine, avec la lèp.re anti.fa qui vient s’ajouter maintenant.

            Ces expériences restent nécessaires à soutenir car il y a de plus en plus d’in.casables dans une société aux normes sociales de plus en plus codifiées et parmi elles des personnes tout à fait aptes à ce mode de vie. Nécessaires aussi car il faut expérimenter au plus loin et plus nombreux les modes de vies éco-systémiques avant l’effondrement productif industriel.

            Je suis un convaincu de la résilience

             3

            Alerter
            • Owen // 15.04.2018 à 11h11

              Ok, échanges en petits bouts, bien désolé.

              J’ai lu votre réponse entretemps: on croise 2 aspects du problème, vous me renvoyez à ma première phrase sur l’expulsion proprement dite. Question de stratégie, ce n’est pas passé voilà tout.

              J’en reste là avec le ratage de mes éditions.

               1

              Alerter
      • Vjan // 15.04.2018 à 13h46

        “Perdre un oeil pour mai tenir une boulangerie auto-geree (qui mourra de lassitude dans cinq ans (ou pas) au bord de CETTE départementale là. Et pas une autre un peu plus loin. Pour le symbole ? (Façon frappe en Syrie ?). C’est cher le symbole.”

        NDDL, ce sont des terres riches, vierges de tous pesticides, déforestation, destruction des haies, lessivage des sols, depuis plusieurs dizaines d’années.
        En ces temps d’extinction de masse de la biodiversité, ces bocages sont un peu plus qu’un symbole, vous ne croyez pas, Alfred ?

        Je n’irai pas jusqu’à dire que ces terres rares sont le véritable or noir mais ce sera sans doute le cas bientôt. Cela vaut bien d’y perdre un oeil quand la majorité détourne le regard.

        Bon. Nous cultivons peut-être notre jardin différemment mais je suis votre frère d’armes dans la guerre civile contre l’orthographe inclusive.

         12

        Alerter
        • Alfred // 15.04.2018 à 15h03

          Il me semble que l’aeroport ne se fait pas. Si ce n’est pas le cas au temps pour moi et effectivement cela vaut le coup de lutter. Si par contre j’ai bien compris et l’aéroport est effectivement annulé, je veux bien que vous m’expliquiez l’intérêt de perdre un oeil maintenant. Il me semble que le combat d’aujourd’hui est mal défini et que des solutions peuvent être trouvées sans casser du flic ni se faire massacrer.

           1

          Alerter
          • Vjan // 15.04.2018 à 17h31

            A priori le projet d’aéroport est abandonné. Mais la FNSEA veut récupérer les terres et plaide pour une gouvernance habituelle (entendez une attribution des terres aux grandes exploitations). Le vice-président de la chambre d’agriculture de Loire-Atlantique a été clair : “L’agriculture est une activité économique et non d’entretien du territoire. C’est cette vision qui doit primer et non celle d’une idéologie.” Or les zadistes défendent justement une agriculture alternative qui intègre le respect du territoire.

            Trouver des solutions “sans casser du flic ni se faire massacrer” serait idéal, bien-sûr, encore faut-il pouvoir s’asseoir autour d’une table pour en discuter. Pour l’instant, le comité de pilotage refuse de recevoir les zadistes et les défenseurs de l’environnement. Pas bien difficile dans ces conditions d’imaginer dans quelle direction va s’orienter le pilotage.
            Si les zadistes libèrent les lieux ou s’ils sont expulsés et que la SAFER attribue les terres à de grandes exploitations intensives, ç’en est fini de “l’idéologie” pour laquelle ils se sont battus toutes ces années : ces terres si riches seront ruinées. On peut comprendre qu’ils hésitent.

            Pardonnez-moi si ce message trop long est indigeste ou s’il n’a pas sa place ici.

             9

            Alerter
  • some // 15.04.2018 à 09h03

    > Le péril démographique (4/4) : La bombe humaine

    à 17:30 un des intervenants parle de valeurs démocratique libérales qui ne correspondent pas aux besoins crues et matériels que l’explosion démographique impose.

    Je m’interroges quand aux valeurs dont ce monsieur prétend ce faire l’écho. Rien que durant cette émission j’apprenais que les démocraties libérales avaient procédées à des campagnes de stérilisation forcées et massive en afrique. Notons que pour rendre cela plus exquis encore, notre réussite à empêcher les autres de vivre n’à en rien changer notre trajectoire destructrice du capitalisme totalitaire mondialisé.

    Le dogme c’est la croyance, les conséquences sont la réalité.

     3

    Alerter
  • ” déplorable”21 // 15.04.2018 à 11h14

    A propos de l’article Bastamag sur les universités :
    Parcourssup est une saloperie libérale, demander un CV à un gosse de 18 ans ! une idée de DRH, tout à fait le modèle ” entreprise ” mensonge , manipulation , perversité . Pourquoi pas leur demander si ils ont atteints ” leurs objectifs “. Fini les parcours atypiques, la seconde chance etc . Ils n’ont pas osé établir le classement en fonction du revenu fiscal des parents alors il ont inventé une usine à gaz . Néanmoins demander 10/20 au partiel franchement ! quand même !! le report en septembre ou un système de rattrapage ok mais la :
    voir ci joint Enthoven c’est pas ma tasse de thé mais il y a un fond de vérité
    https://www.youtube.com/watch?v=a3sITDk6J1c ou encore l’historique
    https://www.youtube.com/watch?v=UAX9jgH9KAE

     1

    Alerter
    • patrick // 15.04.2018 à 12h48

      le modèle de sélection actuel est beaucoup plus efficace.
      On accepte tout le monde en sachant que 70% vont abandonner dans les deux premières années, ça fait 40 ans que ça marche.
      Le problème c’est que c’est un peu coûteux , mais on pourrait se dire que si ces deux années ne sont là que pour écoeurer les jeunes on doit pouvoir baisser les budgets pour les écoeurer en un an.

       4

      Alerter
  • RGT // 15.04.2018 à 12h40

    “Barrages privatisés : L’UE l’impose, seule la France se soumet”

    Habitant à Grenoble, je suis enchanté de cette nouvelle…

    Sur le Drac (torrent dont le nom vient du dauphinois Draco : Dragon) il y a une cascade de 4 barrages, et pas des “petits”.

    Si le premier “pète”, il entraîne irrémédiablement la rupture des 3 barrages qui suivent, ce qui représente une catastrophe à côté de laquelle la rupture du barrage de Malpasset passera pour une blague de collégien.

    En effet, les eaux seront canalisées dans les vallées encaissées vers un important site classé “Seveso”, puis, “enrichies” par ces produits “bienfaisants” viendra se déverser dans une vague dévastatrice dans une agglomération de plus de 400 000 habitants…

    Pour l’instant ces barrages sont gérés et entretenus par EDF en concertation avec les autorités locales et les risques sont “acceptables”.

    Qu’en sera-t-il quand ces barrages seront privatisés et que le “propriétaire” souhaitera “rentabiliser” son investissement ?

     20

    Alerter
    • patrick // 15.04.2018 à 12h53

      Dans l’état actuel des choses , si les barrages pètent tout le monde s’en fout puisque la responsabilité en reviendra à l’état donc à personne.
      Si les barrages sont mis en concession ( ils ne sont pas donnés au privé !! ), il faudra établir les responsabilités et le cahier des charges de cette concession, c’est pas compliqué.

       1

      Alerter
      • V_Parlier // 15.04.2018 à 18h12

        Le cahier des charges comportera: “En cas d’accident l’Etat indemnise les victimes et la société doit reconstruire le barrage… avec des aides de l’Etat”. C’est simple la vie néolibérale!

         7

        Alerter
        • patrick // 15.04.2018 à 19h33

          dans ce cas , ce n’est pas libéral, c’est du capitalisme de connivence avec l’état et nos élus comme problème central.

           8

          Alerter
      • Madake // 15.04.2018 à 23h40

        Bien sur, parce que selon vous, EdF est encore un EPIC et non pas une SA de droit privé, dont l’actionnaire a 70% est l’Etat?
        Vérifiez.
        Et selon vous, avec 650 barrages et quelques centrales nucléaires EDF, n’a aucune idée de ce qu’est un cahier des charges CCTP et CCAP?

        .et pour ne pas fausser la concurrence on peut même imaginer que chacun sera concédé à une entreprise différente… comme ça, le jour ou le dragon se réveillera mal luné, ce seront les cabinets d’avocats ( privés! ) qui sableront le champagne, quand aux groupes concessionnaires, il se déclareront en faillite, ce qui éteint l’action judiciaire en toute légalité.
        Pratique très souvent constatée, y compris pour partir avec la caisse…

         4

        Alerter
      • Fulsi // 17.04.2018 à 05h31

        La vraie question ici est sur l’augmentation de la probabilité de rupture
        Ela responsabilité de l’état existe et il est possible de porter plainte contre. Après ça retombe rarement sur un personne physique… tout comme pour le privé

         0

        Alerter
  • Verif // 15.04.2018 à 15h10

    https://snjcgt.fr/2018/04/10/journalistes-interdits-a-notre-dame-des-landes/

    Belle photo de tir tendu de grenade sur cet article…
    Je me demande par ailleurs si tout cela n’est pas provoqué au moment de la grève des cheminots juste pour noyer le poisson ?

     2

    Alerter
  • Louis St O // 15.04.2018 à 15h53

    “Je me demande par ailleurs si tout cela n’est pas provoqué au moment de la grève des cheminots juste pour noyer le poisson ?”
    Pourquoi croyez vous que Macron passe trois fois à la télé en une semaine ? Réfléchissez …

     2

    Alerter
  • Chris // 15.04.2018 à 16h42

    Falciani, lanceur d’alerte ?
    Son problème : avant de se positionner comme lanceur d’alerte, il a tenté de faire chanter plusieurs “évadeurs” listés avant de se mettre sous la protection des Français quand ça commençait à sentir le roussi sur plaintes et enquêtes policières en Suisse : le secret bancaire est/était légal en suisse.
    Il le demeure pour les Suisses.
    Son arrestation repose essentiellement sur ses tentatives de chantage.

     2

    Alerter
  • Fred Chouille // 15.04.2018 à 19h17

    Compte-tenu du taux de fécondité, très fiable à court moyen terme :

    En 2050 (demain), le NIGERIA seul (sans parler de l’Afrique entière) dépassera la population européenne (~600 millions)

    C’est un fait. Maintenant on fait quoi ? On ouvre grand les portes et on dit “venez !” ?

    (voir les travaux récents de Jean Laherrère)

    Soyons réalistes

     4

    Alerter
  • Pas expert // 16.04.2018 à 11h18

    Bonjour,

    Le visionnage du reportage de Paul Moreira : “Guerre de l’info : au coeur de la machine russe” m’a laissé perplexe. Outre le parti pris et la non mise en perspective des turpitudes du camp d’en face (NSA, NED, USSAID, IRI, RFI…). Par exemple, décrire le Moscow Time comme indépendant est une bonne blague. Mais ce qui me laisse perplexe, ce sont les hackers bouffons. Soit disant, des pros de la propagande, limite membres du FSB, mais qui balancent devant les caméras des liens entre Trump, Putin et Le Pen, qui annonce être intervenu sur le web en faveur de Le Pen et Trump… Ca sent la fake news… la manipulation, peut-être la manipulation de journaliste.
    Je suis peut-être trop méfiant. Mais serait-il possible qu’il ne s’agisse pas d’agents russes, mandatés par l’état russe ? En gros : des amateurs potaches qui se font mousser ou des agents d’autres pays dont la vocation est de faire du tors à la Russie. D’abord, la figure de la demoiselle et son accoutrement, véritable caricature, qui associe sur un triptyque au style franchement soviétique, pour pas dire stalinien, trois personnes auxquelles leur juxtaposition ne rend pas vraiment service… Ensuite, le passage de l’aveu à Madame Le Pen, en présence de caméra est vraiment très grossier, comme service, on fait mieux. Les soirées, publiques, dans des bars, en présence de caméra, pour mettre en scène une réaction à une élection… Ca fait pas trop FSB.
    Je suis certains que la Russie possède une armée d’informaticiens, qui font des coups tordus… Comme les USA qui en ont plusieurs centaines de milliers, qui ont mis sur écoute le monde entier et possèdent certainement des dossiers sur la plus part des dirigeants de pays et d’entreprises (Cf affaire Alstom…).
    Je me demande si Paul Moreira ne rame pas pour se refaire une virginité suite à son reportage en Ukraine.
    J’espère que je me trompe.

     4

    Alerter
    • Lysbeth Levy // 16.04.2018 à 17h13

      Vous ne méritez pas de vous appeler “Pas expert” car dans la dernière phrase a propos de Moreira, vous avez raison, il a dû tellement subir de pressions, suite à son film sur l’Ukraine, qu’il a finit par faire une émission complètement “a charge” contre la Russie. Mais bon faut-il qu’il perde son travail ? On lui pardonnera si après il peux encore nous faire de bonnes émissions sur le ton “libre”. Mais la France est pire qu’ailleurs en matière de “liberté d’expression” depuis quelques années que ça en choque aussi d’autres pays. Le pays des droits de l’homme n”en est pas un, et ces lois liberticides sont quasiment plus sévères que prévu..a part ça bravo à Olivier et le site “Les Crises” pour sa nouvelle présentation très “printanière” ..

       2

      Alerter
  • RGT // 17.04.2018 à 19h34

    Rachat d’Uramin : l’ex-directeur des mines d’Areva mis en examen pour “corruption” …

    Et comme d’habitude, une “Young Leadeuse” parvient à passer entre les mailles du filet en faisant porter le chapeau à un sous-fifre.

    Ne vous en faites pas pour elle, elle sera blanchie pour ne pas entacher la French-American Foundation dont sont issus l’ancien et l’actuel président.

    Quant à son cher époux, Olivier Fric (ça ne s’invente pas), il arrivera sans aucun doute à être “blanchi” de toutes les accusations (infâmes) dont il est victime, par “solidarité”.

    Pendant ce temps, les “gueux” comme vous et moi se retrouvent avec 10% de pénalités de la part du fisc parce qu’ils n’arrivent plus à joindre les deux bouts.
    C’est sympa, ces 10% serviront à compenser les pertes de l’état dans l’affaire Areva et à payer les “bombinettes” larguées sur les “sites de fabrication d’armes chimiques” en Syrie…

    “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme” disait Lavoisier.
    J’aimerais que mes impôts se transforment en “trucs” vraiment utiles pour la population.

     1

    Alerter
  • BA // 18.04.2018 à 13h33

    A propos de Sciences Po Paris :

    Réforme de l’université : le blocage reconduit à Nanterre, Sciences Po Paris à son tour bloqué.

    D’après un décompte des voix lors du vote à main levé, 1272 étudiants, professeurs et personnels de l’université de Nanterre ont voté pour une poursuite du blocage contre 336 qui s’y sont opposés. 40 personnes se sont abstenues. Cette assemblée, qui s’est tenue dans un amphithéâtre bien plus spacieux que celui où ces réunions se déroulent d’habitude, a pour la première fois offert une tribune aux anti-blocages. Certains se sont prononcés pour un vote à bulletin secret sur le campus.

    Une situation “préinsurrectionnelle”

    Les partiels organisés mercredi et jeudi devraient donc être reportés, selon la direction de l’université. Ceux de lundi et mardi ont déjà été décalés à une date non fixée pour le moment. Depuis lundi, la quasi-totalité de la fac de Nanterre est bloquée par des étudiants opposés à la réforme de l’université.

    Au total, à la mi-journée, quatre universités étaient toujours bloquées (Nanterre et Tolbiac, mais aussi Rennes 2 et Montpellier 3) et entre 10 et 12 sites perturbés : Nancy, Strasbourg, Rouen, Nantes, Limoges, Toulouse 2…  

    Figure de proue du mouvement, Tolbiac est occupé depuis le 26 mars par des étudiants et des militants. Qualifiant la situation de “préinsurrectionnelle” et craignant “le pire”, le président de Tolbiac a affirmé “attendre désespérément que le centre soit évacué” par les forces de l’ordre – comme ce fut le cas à la Sorbonne.

    Le président de Rennes 2 est lui aussi monté au créneau ce mardi, n’excluant pas un recours à la force.

    https://www.lci.fr/societe/reforme-de-l-universite-le-blocage-reconduit-a-nanterre-sciences-po-paris-a-son-tour-bloque-2084783.html

     0

    Alerter
  • BA // 19.04.2018 à 13h25

    L’ancien ministre de la Justice Dominique Perben et son épouse revenaient de Suisse.

    Au moment de rentrer en France, les douaniers leur demandent : « Avez-vous quelque chose à déclarer ? »

    Ils répondent « non » ! ! !

    Les douaniers les fouillent : ils trouvent 15 000 euros en liquide ! ! !

    Quand un ancien garde des Sceaux est contrôlé à la frontière suisse avec 15 000 euros non déclarés.

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-savoie/quand-ancien-garde-sceaux-est-controle-frontiere-suisse-15-000-euros-non-declares-1460983.html

     2

    Alerter
  • BA // 21.04.2018 à 11h26

    Trump-Macron : « Ils se parlent comme deux vieux potes. »

    Malgré leurs différences de style, les deux dirigeants affichent une grande proximité.

    Normal : Emmanuel Macron est américain dans sa tête.

    http://www.liberation.fr/france/2018/04/20/trump-macron-ils-se-parlent-comme-deux-vieux-potes_1644862

    – Quand on regarde la liste des Young Leaders de l’année 1981, on trouve un jeune politicien de droite Alain Juppé, et deux futurs ministres de la Défense : François Léotard, qui était de droite, et Alain Richard, qui était au Parti Socialiste.
    – Quand on regarde la liste des Young Leaders de l’année 1996, on trouve Pierre Moscovici et François Hollande. Ils étaient au Parti Socialiste.
    – Quand on regarde la liste des Young Leaders de l’année 2006, on trouve Najat Vallaud-Belkacem et Laurent Wauquiez.
    – Quand on regarde la liste des Young Leaders de l’année 2012, on trouve Edouard Philippe et Emmanuel Macron.

    Conclusion :

    Depuis 40 ans, de gauche comme de droite, les dirigeants politiques français sont les caniches des Etats-Unis.

    La liste des caniches :

    https://frenchamerican.org/young-leaders/earlier-classes/

     1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications