Les Crises Les Crises
17.janvier.201917.1.2019 // Les Crises

Revue de presse du 17/01/2019

Merci 38
J'envoie

2019, c’est reparti comme en 14 ! 2014 j’entends… Cinquième année.
Parmi les articles, un reportage audio concernant un livre d’historien : “En 1975, il fallait 36 ans pour qu’un ouvrier rattrape le pouvoir d’achat d’un cadre ; aujourd’hui il lui faut 166 ans.”
Un grand merci à nos contributeurs fidèles. Nous avons besoin d’aide, rejoignez nous en postulant via le formulaire de contact du blog.

DÉMOCRATIE

L’Integrity Initiative britannique fortement impliquée dans l’affaire Skripal

"L’Institute for Statecraft (IoS, Insitut d’habilité politique)) et son projet « Integrity Initiative » (II) constituent un réseau de propagande secret lié aux services de renseignement britanniques. Ils réunissent des responsables militaires et des services de renseignements, des journalistes et des universitaires pour fabriquer et diffuser une propagande servant les objectifs géopolitiques de l’impérialisme britannique et de ses alliés. L’IoS a été fondée en 2006 et la II en 2015. Mais leur rôle secret dans la promotion de fausses nouvelles et de la désinformation n’a été révélé qu’en novembre et en décembre 2018 par le groupe de piratage informatique Anonymous."

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

EUROPE

L’euro, 20 ans d’aveuglement

"En ce début d’année 2019, à l’heure où l’Europe est aux prises avec des luttes sociales, comme les Gilets jaunes en France, ou des gouvernements dits populistes, les institutions européennes semblent déterminées à célébrer les 20 ans de cette construction baroque qu’est la monnaie unique, entrée en circulation le 1er janvier 1999. À quatre mois des élections européennes, et alors que la question de la sortie de l’euro refait surface en Italie, le moment est peut-être venu de faire le bilan de cette expérience. La monnaie unique a fait l’objet d’une réécriture de l’histoire par ses propres partisans visant à la présenter comme la seule réponse possible aux crises financières traversées par les pays européens à partir des années 1970."

Source : LE COMPTOIR

Brexit : premiers doutes sur les transferts de traders

"Les transferts de banquiers depuis Londres annoncés dans la foulée du référendum du 23 juin 2016 tardent à se matérialiser. HSBC, qui avait promis 1.000 relocalisations, n’a créé que quelques emplois. Bank of America et JP Morgan vont transférer 200 postes chacune. L’Autorité bancaire européenne prépare son déménagement dans la capitale pour mars prochain."

Source : La tribune

L’administration Trump a rétrogradé le statut diplomatique de l’Union européenne

"L’administration Trump a rétrogradé le statut diplomatique de la représentation de l’Union européenne à Washington sans l’en avertir, a affirmé mardi la chaîne allemande Deutsche Welle (DW), dévoilant une nouvelle péripétie dans les relations transatlantiques mouvementées."

Source : Le soir

EVASION FISCALE

Renault une poignée de dirigeants remunérés en douce via une filiale aux Pays-Bas

"La semaine dernière, le gouvernement français a demandé à la direction de Renault de s’expliquer sur des rémunérations qui auraient été versées à de hauts cadres de l’entreprise à travers la holding néerlandaise RNBV. Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a déclaré dimanche que l’Etat français, principal actionnaire du constructeur, avait réclamé des informations et de la transparence sur les rémunérations versées par la holding."

Source : Reuters

3 millions pour le fisc, 20 milliards aux Bermudes : le tour de passe-passe de Google aux Pays-Bas

"Selon des documents déposés à la Chambre de commerce néerlandaise, Google a transféré 19,9 milliards d'euros par l'intermédiaire d'une société écran néerlandaise aux Bermudes en 2017, dans le cadre d'un accord lui permettant de réduire sa facture fiscale étrangère. Le montant acheminé par l'intermédiaire de Google Netherlands Holdings BV était d'environ 4 milliards d'euros de plus qu'en 2016, selon les documents déposés le 21 décembre."

Source : Developpez.com

FRANCE

Indemnités prud’homales : les juges résistent

"La barémisation des indemnités prud’homales a du plomb dans l’aile. Trois conseils de prud’hommes l’ont écartée, ouvrant une nouvelle période d’insécurité juridique. Ça s’appelle une triplette. Après le conseil de prud’hommes (CPH) de Troyes le 13 décembre 2018 et celui d’Amiens six jours plus tard, c’est au tour du CPH de Lyon de balayer le barème d’indemnisation prud’homale issu des ordonnances Macron. Il vient même de récidiver dans un jugement du 7 janvier selon les informations de la Semaine sociale Lamy. Depuis la loi du 22 septembre 2017 qui a ratifié les orfonnances, un plafonnement obligatoire en fonction de l’ancienneté s’applique aux salariées et salariés abusivement remerciés, ruptures qualifiées par les juristes de licenciements sans cause réelle et sérieuse."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Nucléaire : quand EDF préfère passer commande chez Mitsubishi

"Le groupe japonais MHI a remporté un marché de plusieurs centaines de millions d’euros auprès d’EDF, au détriment de Framatome, pourtant filiale à 75 % de l’électricien français."

Source : Le monde

Baromètre de la pauvreté : un Français sur cinq ne peut pas manger trois fois par jour

"Quand manger au quotidien devient un véritable défi. La dernier baromètre de la pauvreté publié ce mardi (11 septembre) par le Secours populaire français montre qu'un Français sur cinq n'a pas les moyens de faire trois repas par jour."

Source : France-Bleu

Sur un certain Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement

"Benjamin Griveaux, lorsqu'il était conseiller ministériel, touchait plus de 10 000 euros par mois au cabinet de la "socialiste" Marisol Touraine pour du "conseil politique". Cela ne suffisant pas, il partît vendre son "influence" à Unibail ("influence", terme que l'élite utilise pour "corruption") pour 17 000 euros par mois. Sa mission ? "S'assurer que personne au ministère des finances ne propose d'abolir une niche fiscale favorable à l'entreprise." Ses moyens ? Les réseaux que l'Etat lui avait confié. Nous étions en 2014."

Source : Blog Mediapart Juan Branco

GÉOPOLITIQUE

Des réseaux aux territoires, l’EI a tout pour de nouveau prospérer

"Le groupe État islamique (EI) a été vaincu, mais n’a pas été éradiqué. C’est d’ailleurs ce que n’ont pas manqué de rappeler les combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS) – coalition kurdo-arabe soutenue par Washington qui contrôle le nord-est syrien et qui a largement contribué à la lutte contre l’EI – à l’annonce d’un retrait américain de Syrie. Les FDS, dominées par les combattants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), ont ainsi brandi la menace d’un retour en force de l’EI. Dans un contexte de « trahison » américaine et de danger turc (projet d’offensive pour éradiquer les YPG, organisation « terroriste » selon Ankara), évoquer la possible résurgence de l’EI est un moyen de susciter la solidarité des opinions « occidentales ». Sans vouloir minimiser cette menace et le rôle des combattantes et des combattants kurdes (un certain « néo-orientalisme » s’est chargé d’en faire les héros du conflit syrien), il nous faut bien admettre que la « lutte contre le terrorisme » est un outil de légitimation commode, y compris – et c’est cocasse – pour des groupes traqués au nom de cette même lutte."

Source : MIDDLE EAST EYE

Bolton, “voyou” en balade

"Après la “sortie” de Trump sur la Syrie puis l’Afghanistan, la situation était bouleversée à Washington D.C. Il y eut une contre-attaque en règle et selon toutes les règles, appuyée sur les deux atouts-maîtres restant dans le War Party : le conseiller à la sécurité nationale et directeur du NSC John Bolton et le secrétaire d'Etat Mike Pompeo. On prenait à nouveau les paris et cette fois, – rien de moins qu’une fois de plus après tout, dans une longue série qui semble sans fin, – on donnait à dix ou cent contre un Trump perdant, victime du nième “coup d’État en douceur” (“Soft Coup”). Effectivement, le tandem Bolton-Pompeo entreprenait une croisade au Moyen-Orient pour remettre les pendules à l’heure. L’objectif principal était la Turquie d’Erdogan qui devait assurer qu’elle n’attaquerait pas les Kurdes tandis que Bolton avait dans l’idée que, dans ces conditions (Erdogan acceptant de plier), les forces US devraient tout de même rester un certain temps et peut-être même très longtemps pour protéger les Kurdes contre Assad et les Russes, immédiatement supposés-agresseurs."

Source : DEDEFENSA

INEGALITES

Inégalités, les cinq fractures françaises

"Il a bien fallu se rendre à l’évidence : les gilets jaunes sont l’un des mouvements sociaux les plus importants et atypique de ces dernières années. S'y sont mobilisées des catégories sociales parmi les plus éloignées du jeu politique traditionnel. Des femmes et des hommes souvent situés entre le haut des classes populaires et le bas des classes moyennes, venus remettre en question les dynamiques inégalitaires qui travaillent la société française : un pouvoir d’achat des plus modestes en berne, un logement trop cher, des efforts dans la lutte contre le changement climatique trop inégalement répartis, des classes moyennes en panne d’avenir et des zones rurales et périurbaines en situation de malaise."

Source : Alternatives Economiques

Hausse du chèque énergie : un cadeau pas si beau

"Le chèque énergie a été revalorisé et son bénéfice étendu à 5,8 millions de ménages. Une mesure pourtant discutable. C’est l’un des résultats de la révolte des gilets jaunes. Depuis le 1er janvier et selon un arrêté du 28 décembre, le plafond d’attribution du chèque énergie passe de 7 700 € à 10 700 € de revenu fiscal de référence1 par unité de consommation2, ce qui fait passer le nombre de ménages éligibles à cette aide de 3,6 millions en 2018 à 5,8 millions en 2019. Par ailleurs, son montant a été augmenté de 50 euros. Ainsi, une personne vivant seule avec un revenu de moins de 5 600 € par an touchera 194 € en 2019 contre 144 € l’an dernier. (...) Cependant, à l’approche du plafond, le montant du chèque est insignifiant (voir tableau). Et son montant moyen, qui pourrait atteindre 200 euros en 2019 (il était de 150 € en 2016-2017) reste très faible : la facture énergétique d’une personne au seuil de pauvreté (1000 euros par mois) est six fois plus élevée si ce poste représente 10 % de ses ressources."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

MEDIATHÈQUE

Consommation de masse ou consommation de classes ? [Audio]

"Avec Jean-Claude Daumas, historien, professeur émérite des universités, membre honoraire de l’Institut Universitaire de France (IUF), pour "La révolution matérielle". Il signe une vaste histoire de la consommation en France, du XIXe à nos jours. Derrière l'histoire de la consommation, on peut y lire une Histoire de la France : la consommation, cet "objet globalisant" touche à la fois l'économie, au social et à notre Histoire culturelle. Alors qu'aujourd'hui sont lancées les soldes d'hiver partout en France, dans un contexte de crise du pouvoir d'achat, et que le mouvement des "Gilets Jaunes" a remis en lumière la question des fins de mois difficiles et celle des inégalités d'accès à la consommation, que nous dit notre Histoire française ?""

Source : La rande Table - France Culture

ÉCONOMIE

Les politiques Français n'osent plus se rendre au CES de las Vegas

"Malgré la présence d'un nombre record d'entreprises françaises (près de 420) au CES de Las Vegas, qui se tient du 8 au 11 janvier, aucun ministre ni président de Région, pas même le secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi, ne fera le déplacement. Un contraste saisissant avec les éditions précédentes, qui s'explique par la disgrâce dans l'opinion de la "startup nation" dans le contexte social tendu des "Gilets jaunes"."

Source : La tribune

Commentaire recommandé

Daniel // 17.01.2019 à 13h23

très bonne revue de presse très cohérente :
Google : 20 Milliards d’évasion fiscale, 3 millions d’impôt en France!!!
Benjamin Griveaux “S’assurer que personne au ministère des finances ne propose d’abolir une niche fiscale favorable à l’entreprise.”
si on rajoute la semaine dernière :
le CAC 40 : 57 milliards d’euros à leurs actionnaires en 2018 ( https://www.liberation.fr/france/2019/01/09/cac-40-par-ici-les-dividendes_1701908 )
et que du côté des gens normaux (pour qui tout l’argent est converti en bien matériel ou service nécessaire
(les 5 fractures et 1 français sur 5 ne peut pas manger 3 fois par jour )
alors on comprend qu’il faut s’attaquer aux causes :
l’Euro, 20 ans d’aveuglement.
[modéré]
Les Gilets Jaunes sont donc totalement légitime dans leur démarche de recréer un dialogue politique de base sur “dans quel monde voulons-nous vivre ?”
une piste : éliminer les féodalités financières de la direction de l’économie (cf programme du CNR)
comment : une banque nationale et la séparation bancaire sont surement un bon point de départ pour s’attaquer à reprendre la direction de l’économie par un Etat ayant à cœur l’intérêt général (pour ne parler que des plus rapide à mettre en place)

21 réactions et commentaires

  • Daniel // 17.01.2019 à 13h23

    très bonne revue de presse très cohérente :
    Google : 20 Milliards d’évasion fiscale, 3 millions d’impôt en France!!!
    Benjamin Griveaux “S’assurer que personne au ministère des finances ne propose d’abolir une niche fiscale favorable à l’entreprise.”
    si on rajoute la semaine dernière :
    le CAC 40 : 57 milliards d’euros à leurs actionnaires en 2018 ( https://www.liberation.fr/france/2019/01/09/cac-40-par-ici-les-dividendes_1701908 )
    et que du côté des gens normaux (pour qui tout l’argent est converti en bien matériel ou service nécessaire
    (les 5 fractures et 1 français sur 5 ne peut pas manger 3 fois par jour )
    alors on comprend qu’il faut s’attaquer aux causes :
    l’Euro, 20 ans d’aveuglement.
    [modéré]
    Les Gilets Jaunes sont donc totalement légitime dans leur démarche de recréer un dialogue politique de base sur “dans quel monde voulons-nous vivre ?”
    une piste : éliminer les féodalités financières de la direction de l’économie (cf programme du CNR)
    comment : une banque nationale et la séparation bancaire sont surement un bon point de départ pour s’attaquer à reprendre la direction de l’économie par un Etat ayant à cœur l’intérêt général (pour ne parler que des plus rapide à mettre en place)

      +23

    Alerter
    • Julie Péréa // 17.01.2019 à 15h20

      Daniel,
      Je suis entièrement d’accord avec vous. Les Gilets jaunes ont assurément changer l’état d’esprit de la population. Et c’est dans ce contexte qu’à germer l’idée d’une pétition autour d’un débat pour une banque nationale et nous libérer de la dette et des féodalités financières.
      https://www.change.org/p/un-ric-pour-une-banque-nationale-et-se-lib%C3%A9rer-de-la-dette

        +11

      Alerter
      • Patrick // 17.01.2019 à 16h37

        une banque nationale ? nous avons la Banque de France , quasi filiale de la BCE.
        un banque nationale vraiment nationale ? il faut d’abord sortir de l’euro. Moi, ça me plait bien

        Par contre ça n’empêchera pas l’état de gaspiller le pognon et de remplacer la dette par de la dévaluation.

          +7

        Alerter
        • Bigtof // 17.01.2019 à 17h19

          ok pour la dévaluation. La France a résisté à l’Allemagne pendant des années grâce à elle. De plus, la dévaluation renchérit les importations et encourage le consommer local et les exportations, réduit donc le déficit commercial, la balance des paiements, et puisque toutes les énergies fossiles sont importées, cela favorisera la transition écologique… C’est sûr, certains partiront moins en voyage…

            +5

          Alerter
        • Daniel // 17.01.2019 à 18h32

          concernant la création monétaire, la vraie question est à quoi elle sert ?
          La finalité de l’usage de cette monnaie détermine si la vie est plus facile ou pas pour les gens.
          par exemple, depuis la crise de 2008,la BCE (et banques privées) ont créé autant de monnaie que la Chine.
          dans l’UE, SPECULATION
          la monnaie virtuelle créée a servit à “sécuriser” les banques qui ont gardé près de 90% de cet argent dans leur coffre ou ont joué avec, moins de 11 % allait à l’économie réelle.
          En Chine, INVESTISSEMENT DANS L’ECONOMIE PHYSIQUE
          L’Etat a orienté le flux monétaire vers des projets de développements :infrastructure Ferroviaire, routière, portuaire, aéroportuaire, de communication (5G), énergétique (nucléaire de nouvelle génération EPR,Thorium, Fusion…); la santé (hôpitaux à la Française), le social avec la mise en place d’un système de retraite, et de sécurité sociale etc … :
          Conclusion :
          dans l’UE, le niveau de vie des gens diminuent à cause de l’inflation des prix par rapport au salaire qui stagne. l’argent va à la dette
          en Chine, la pauvreté à diminuer, le niveau de vie augmente plus vite que la hausse des prix : l’argent va aux gens.
          Qu’est ce qu’on attend pour faire comme la Chine, qui fait comme les 30 Glorieuses , qui fait comme le New Deal de F.D.Roosevelt ?

            +4

          Alerter
          • Patrick // 17.01.2019 à 20h21

            la Chine ? attendons un peu pour voir le vrai résultat.
            Ils ont créé de la monnaie et du crédit plus que de raison, ils ont construit des villes fantômes et en même temps une bulle immobilière énorme.
            Il y a peu , la Banque de Chine a injecté l’équivalent de plusieurs dizaines de milliards de dollars pour soutenir l’activité qui est en baisse.
            Les chiffres publiés par l’état chinois n’ont jamais été les bons.

            ça va tanguer sévère.

              +3

            Alerter
            • Julie Péréa // 18.01.2019 à 10h19

              Patrick,
              La Chine a commis des erreurs. Mais elle a aussi une politique incitative pour que les investissements se fassent dans l’économie réelle et non dans la spéculation comme en Occident. Donc, le retour sur investissements se fait sur du plus long terme.
              Vous pensez vraiment qu’en Occident les chiffres ne sont pas bidonnés ? ==> Lire cet article de Myret Zaky https://www.bilan.ch/opinions/myret-zaki/cette-fois-le-krach-est-social
              Cà tangue déjà depuis 10 ans où il faut mettre le système bancaire sous perfusion (assouplissement quantitatif) sans que la Chine est grand chose à voir là-dedans puisqu’elle a une vraie et bonne banque nationale avec une séparation entre banques commerciales et banques d’affaires.
              Il y a les bonnes dettes qui construisent l’avenir et les mauvaises dettes qui plombent le présent et condamnent tout avenir …

                +0

              Alerter
        • Julie Péréa // 17.01.2019 à 20h10

          Patrick,
          Merci pour votre commentaire, effectivement à l’heure actuelle, la Banque de France est une banque centrale … indépendante (j’aime beaucoup!!) … qui n’a rien à voir avec une banque nationale. Cà signifierait donc une re-nationalisation de la BdF et effectivement une sortie de l’UE, qui à l’heure actuelle est la courroie de transmission des féodalités financières.
          Quant au gaspillage auquel vous faites allusion, il faut surtout changer les têtes pensantes au plus au niveau de l’Etat pour diriger à nouveau l’argent (la création monétaire issue de la banque nationale) vers les activités économiques nouvelles, tel un pari sur l’avenir, capables de créer des emplois qualifiés mieux rémunérés. C’est en çà que je trouve le mouvement des Gilets jaunes formidable. Il porte en lui le pouvoir de transformation de la société tant “moral” que “culturel” pour changer le système de fond en comble. J’espère qu’ils vont pleinement se saisir de ce sujet crucial qui remonte aux causes de tous les problèmes : le contrôle de l’argent et donc de l’avenir ! Créez donc le débat autour de vous ! Bon courage.

            +2

          Alerter
      • RGT // 17.01.2019 à 20h06

        Il en faudrait SURTOUT PAS créer une banque nationale qui serait un outil supplémentaire entre les mains des énarques et des élites.
        Ce serait réellement se tirer une balle dans le pied.

        Au milieu du XIXè siècle, Proudhon proposait la création de la “Banque du Peuple”, directement dirigée par le peuple et bien sûr totalement impossible à noyauter par les “élites”.

        Son idée a germé, mais au final elle a accouché du Crédit Mutuel et de la Banque Populaire qui sont contrôlées par qui ?
        Je vous le donne en mille…

        Sans compter que les votes des “adhérents-actionnaires” lors des “élections” ne sont plus qu’un enfumage supplémentaire qui permet de faire une publicité mensongère sur la “démocratie” de ces établissements.
        Dans le cas du Crédit Mutuel par exemple, ça permet en toute opacité aux dirigeants d’aller “investir” dans la presse et les médias pour que les dirigeants puissent ensuite “sélectionner” les “sujets d’actualité” qui “intéressent la population”.

        Ce qui se traduit entre autres par un silence radio total de l’ensemble de la presse sur les magouilles sordides entre le Crédit Mutuel et Bolloré… Mais la BP n’est pas en reste au niveau de magouilles nauséabondes avec le fric des “sociétaires” qui devront passer à la caisse pour payer les pots cassés sans que les dirigeants ne soient inquiétés bien sûr.

        Ensuite nos chères “élites” s’étonnent que certains “agitateurs” soient franchement remontés dans le vent et la froidure des rond-points de campagne.

          +7

        Alerter
  • zx81 // 17.01.2019 à 15h14

    Gravement blessés, des manifestants appellent à un « acte XII » pour l’interdiction des grenades et flashballs :
    https://www.bastamag.net/Gravements-blesses-des-manifestants-appellent-a-un-acte-XII-pour-l-interdiction

    « Cela va vraiment être très violent » : des agents de Pôle emploi réagissent aux sanctions contre les chômeurs
    https://www.bastamag.net/Cela-va-vraiment-etre-tres-violent-des-agents-de-Pole-emploi-reagissent-aux

    Sachant que “Le Président de la République veille au respect de la Constitution.” (Constitution, art. 4), et que : “La Nation garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens CONVENABLES d’existence.” (Préambule de la Constitution, art. 11)
    (Ce préambule est considéré, par le Conseil constitutionnel, comme faisant partie des obligations constitutionnels). A quoi on peut ajouter :
    “Tout bien, toute entreprise, dont l’exploitation a ou acquiert les caractères d’un service public national ou d’un monopole de fait, doit devenir la propriété de la collectivité”. (ibid, art. 9)
    On peut conclure à l’illégitimité du pouvoir en place. Macron doit donc (être) démissionné.
    https://www.youtube.com/watch?v=DKfGyEiWCYM

      +12

    Alerter
    • Narm // 17.01.2019 à 16h01

      c’est exactement ce que je pensais, pourtant tout est scellé dans le marbre des droits de l’homme et du réambule.

      pourtant tout est sans cesse remis en cause.

      Art. 16. Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

      pour l’etat et pôle emploi c’est :
      5 Chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi. Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances.

      le droit d’obtenir un emploi. !!

      Article 3 La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.
      Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice.

        +5

      Alerter
  • jp // 17.01.2019 à 16h01

    je voudrais paler du chèque énergie, car il y a des non dits
    “Ainsi, une personne vivant seule avec un revenu de moins de 5 600 € par an touchera 194 € en 2019 contre 144 € l’an dernier”
    1) ce n’est pas 144 mais 140 E
    2) le montant total des taxes sur une facture (TVA + divers + TVA sur le total, ce qui est déjà aberrant) s’élève à beaucoup plus que cette aumône de 140 E dans l’année.

    Je pense que non seulement la TVA de 20% est inique, car
    l’électricité est incontournable pour cuisiner, se laver , etc. bref ce n’est pas un luxe.
    Don pas de RVA à 20% mais TVA à 5% à 0% pour les plus pauvres
    Quand je pense aux abrutis qui radotent que le s pauvres ne paient pas d’impôts !
    Au final, je pense comme Paul Ariès : gratuité pour un minimum vital de l’eau, électricité et autres produits de 1ers nécessité.
    )
    dsl pour les fautes, ce matin ma vue est très réduite (je passe de 4/10è en tps normal à 1/10 qd j’ai encore une inflammation de la rétine)

      +2

    Alerter
    • Patrick // 17.01.2019 à 16h40

      la TVA est le meilleur et le pire de impôts
      – le meilleur parce que tout le paie de la même façon , c’est une vraie égalité devant l’impôt
      – le pire parce qu’il est peu visible , on peut râler contre les prix élevés sans voir que l’état prend sa part au passage.

        +1

      Alerter
      • lvzor // 17.01.2019 à 22h21

        “c’est une vraie égalité devant l’impôt”

        Drôle de conception de l’égalité, entre le pauvre qui paie la TVA sur la totalité de son revenu et celui qui épargne le plus gros de ses ressources et ne la paie donc que sur la partie minime de ses revenus qu’il dépense.

          +3

        Alerter
        • kasper // 17.01.2019 à 23h32

          Sans compter qu’appliquer le meme taux a tout le monde revient a priver les pauvres de l’argent dont ils ont besoin pour couvrir leurs besoins essentiels et aux riches l’argent de poche dont ils peuvent se passer.

          A taux 20%, a un riche qui gagne 100.000 euros vous prenez 20.000, reste 80.000. A un pauvre qui gagne 1000 vous prenez 200, reste 800. Il y en a un qui va devoir renoncer a se chauffer en hiver, et l’autre qui va devoir renoncer a chauffer sa deuxième piscine…

          A part ca la flat tax est “le meilleur des impôts” parce que “tout le monde le paie de la même façon”…

            +1

          Alerter
          • lvzor // 18.01.2019 à 23h32

            “A taux 20%, a un riche qui gagne 100.000 euros vous prenez 20.000, reste 80.000”

            La TVA n’est pas un impôt sur le revenu, mais sur la consommation. Celui qui gagne 100.000 par mois ne les consomme pas intégralement, il épargne le plus gros de la somme. Si, par exemple, il consomme 5000, on lui prend 1000 et il reste 99.000 dont 95.000 investis, qui normalement rapportent au minimum l’équivalent de ce qu’il a payé de TVA.

              +2

            Alerter
            • kasper // 19.01.2019 à 05h08

              Vous avez raison, la TVA est pire que la flat tax, et les deux ont le tort d’ignorer totalement la pyramide de Maslow.

                +0

              Alerter
        • Patrick // 18.01.2019 à 07h52

          L’impôt est là pour financer les dépenses de l’état pas pour établir une quelconque “justice sociale”, donc chacun finance à hauteur de ses revenus, c’est en cela qu’une flat tax est parfaitement juste.
          L’autre intérêt de la flat tax c’est qu’elle est parfaitement neutre et ne permet pas à l’état d’influer sur les choix des citoyens en fonction des idéologies ou des lubies à la mode ( ex : transition énergétique foireuse appuyée sur des taxes qui impactent d’abord les plus pauvres pour permettre aux plus riches de se payer des Tesla).

            +1

          Alerter
          • Hervé // 20.01.2019 à 09h41

            Et la progressivité de l’impôt, on oublie ?
            Et le principe “De chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins” ?

              +1

            Alerter
  • Patrick // 17.01.2019 à 20h37

    Renault !! l’état actionnaire s’aperçoit ( ou fait semblant de s’apercevoir ?? ) qu’il se passe des trucs pas normaux au niveau d’une holding dans un paradis fiscal ( merci l’UE ).

    donc :
    – soit ils nous prennent pour des benêts
    – soit ils sont incapables de jouer correctement leur rôle d’actionnaires

    soit un peu des deux

      +2

    Alerter
  • PAUL 2020 // 18.01.2019 à 09h39

    Il faut remettre ce système a plat , comme le demande les gilets jaunes , ce qui permettra , dans le même temps , un assainissement de toutes ces organisations aux méthodes douteuses .

    SIGNONS LA PETITION DE JULIE

    PETITION DE JULIE :
    https://www.change.org/p/un-ric-pour-une-banque-nationale-et-se-lib%C3%A9rer-de-la-dette?source_location=topic_page

    Pétition · Un RIC pour une Banque Nationale et se libérer de la dette · Change.org
    Hôpital, recherche, sécurité, agriculture, école… Nous, signataires, exigeons une Banque Nationale – une Banque du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple – pour créer l’argent nécessaire aux investissements là où nous en avons réellement besoin, sans comptes à rendre à la finance et à ceux qui contrôlent la dette.Nous sommes convaincus que c’est sur cette question …
    http://www.change.org

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications