2
Mar
2017

La revue avec dans le thème Matières Premières, un dossier sur l’uranium (4 articles résumés, deux en anglais), et pour le reste des contributions datant de la semaine spéciale “déconex” du blog, donc un peu en retard… Merci à nos contributeurs. Pour les rejoindre, vous pouvez postuler via le formulaire de contact du blog. Bonne lecture.

CRISE DE L’EMPLOI

Peut-on encore réduire le temps de travail ?

"Malgré les baisses récentes, le taux de chômage français reste à un niveau très élevé, tout comme le nombre de chômeurs de longue durée. Les mesures mises en œuvre pendant le quinquennat Hollande ont eu soit un coût extrêmement lourd pour un nombre d’emplois créés très faible (CICE, pacte de responsabilité), soit de forts effets d’aubaine (prime à l’embauche dans les petites entreprises). Les pays voisins que l’on ne cesse de nous montrer en exemple, comme l’Allemagne – qui a choisi de promouvoir une forte modération salariale et de développer un vaste secteur à bas salaires au début des années 2000 – présentent certes des taux de chômage faibles mais aussi des taux de pauvreté très inquiétants : presque un quart des salariés allemands sont pauvres (contre 8 % des salariés français). Ceci n’est évidemment pas sans lien avec le type de partage du travail qui a été promu en Allemagne. La multiplication des emplois de très courte durée a conduit à une proportion élevée d’emplois à temps partiel dans l’emploi total (27 % contre 18 % en France), dont presque 20 % représentent moins de vingt heures de travail par semaine."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

DÉMOCRATIE

Bolloré perd de nouveau son procès contre Bastamag

"Suite à un article sur le rôle des grandes entreprises françaises dans l’accaparement des terres, le groupe Bolloré avait poursuivi notre site d’information en diffamation. Débouté de sa plainte en premier instance, Bolloré avait fait appel. Il a de nouveau été débouté par la Cour d’appel ce 9 février. Mais une seconde plainte est en cours."[Comme quoi David gagne parfois...]

Source : BASTAMAG

Entre personnalisation et disqualification, la politique selon « C dans l’air »

"Réunissant éditorialistes de médias dominants et « experts » acceptant de jouer le jeu de l’émission de France 5, « C dans l’air » produit et reproduit des mécanismes de personnalisation et de disqualification politiques. En traitant de la politique via l’angle des stratégies personnelles, et en braquant la lumière sur quelques candidats bien placés dans les sondages – et pas sur les autres – « C dans l’air » propose un « décryptage » de l’actualité politique bien particulier."

Source : ACRIMED

ENVIRONNEMENT

Ils s’associent pour produire de l’énergie renouvelable - et ça marche !

"Depuis une dizaine d’années, les collectifs d’« énergie citoyenne » se multiplient pour créer des sociétés de production d’énergie renouvelable. Le but : échapper aux intérêts privés et à la spéculation. Des dizaines de projets ont déjà été réalisés. On pourrait généraliser la démarche en levant les freins législatifs et en donnant plus de pouvoir aux régions."

Source : REPORTERRE

L'explosion à la centrale de Flamanville souligne la crise du nucléaire français

"Jeudi matin, une explosion dans la salle des machines de la centrale nucléaire de Flamanville en Normandie a provoqué un incendie, maitrisé par les pompiers en fin de matinée. La multiplication des incidents ces derniers jours dans les centrales et les difficultés rencontrées pour la réalisation des EPR souligne la crise du nucléaire français. Le directeur du cabinet du préfet, Olivier Marmion a déclaré à l'AFP :«C'est un événement technique significatif mais il ne s'agit pas d'un accident nucléaire», l'explosion s'étant produite «hors zone nucléaire». Cinq personnes ont souffert une intoxication. D'après les premières informations données par la préfecture, l'explosion entendue aux alentours de la centrale, aurait été causée par un court circuit sur un ventilateur situé sous l’alternateur, en salle des machines, dans la partie non-nucléaire de l’installation."

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

EUROPE

L'épargne en zone euro : le grand écart intenable

"Depuis plusieurs années l’Europe semble souffrir d’un excès général d’épargne. Général, car il faut prendre en compte les ménages, bien sûr, mais aussi les entreprises et les administrations publiques. C’est donc au niveau de la Nation qu’il faut placer le curseur, et le bon indicateur à suivre, c’est celui de la balance courante."

Source : XERFI CANAL

EVASION FISCALE

Paradis fiscaux : les multinationales lentes à changer de pratiques

"La remise en cause des paradis fiscaux passe par la diminution de leur utilisation par les entreprises. A en croire un sondage réalisé fin 2016 par le cabinet EY auprès des fiscalistes de multinationales, ce n’est pas gagné. Il montre que les grandes entreprises sont encore loin d’être prêtes à mettre en œuvre les nouvelles règles internationales établies par l’OCDE – dont certaines sont devenues effectives en France fin janvier 2017 – visant à limiter leurs pratiques d’optimisation fiscale agressive."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

FRANCE

La France doit mobiliser ses diplômés au lieu de les déclasser

"Les ressorts de la croissance, on le sait, résident dans la « connaissance », concept flou, mais qui signale que ce n’est plus exclusivement l’investissement en dur dans les bâtiments et les machines qui propulse la croissance. La capacité à inventer de nouveaux business models, à designer des plateformes, à concevoir et développer de nouveaux bouquets de services, à créer de la valeur symbolique autour d’un produit, à accroître le pouvoir de réseau ou de marché d’une entreprise, en mobilisant notamment de l’ingénierie financière, à développer une force de vente, sont aujourd’hui des éléments clés de la croissance. Ce sont des dépenses stratégiques, qui engendrent des coûts fixes, que l’entreprise va amortir dans la durée."

Source : XERFI CANAL

MARCHÉS FINANCIERS

LE GÉANT MONDIAL DE LA GESTION D'ACTIFS TRÈS INQUIET POUR LES MARCHÉS

"Larry Fink, le PDG de BlackRock, a fait part des nombreuses menaces qui planent sur les marchés financiers internationaux, ainsi que des deux crises majeures qui guettent les Etats-Unis. Quand le fondateur et PDG de la plus grosse société de gestion au monde donne son sentiment sur les perspectives de marché, on est toujours tenté de l'écouter. Malheureusement, sa dernière intervention sur le sujet n'augure rien de bon."

Source : CAPITAL

Les cinq premières preuves de la plus grosse bulle financière de tous les temps

"La « grosse vilaine bulle » que Trump, alors candidat à la présidence, avait identifiée à propos des marchés américain est réelle. Les bulles financières ont de multiples facettes (la Chine, le marché immobilier, etc.). Cette liste n’est pas – et de loin – exhaustive. Mais voici 30 graphiques que j’ai sélectionnés provenant d’organismes publics, d’organismes du secteur privé et d’organismes indépendants. Tous nous prouvent que nous sommes en présence de nombreuses bulles. Plus ces bulles grossiront, plus graves seront les dégâts lorsqu’elles éclateront."

Source : LA CHRONIQUE AGORA

MATIÈRES PREMIÈRES

​ Pic d’uranium : l’avenir incertain de l’énergie nucléaire

L’uranium est un métal gris argenté présent dans l’écorce terrestre. Des trois isotopes, seul l'uranium 235 (0,7% de l'uranium existant), après enrichissement (taux U235 : 3 à 5%), est utilisé pour produire ~ 11% de l’électricité mondiale (2012). Il faut distinguer les ressources des réserves. Les ressources regroupent la totalité des minerais identifiées (teneur d'au moins ~0,2%), les réserves désignent la part de ces ressources dont l’exploitation est assurée dans les conditions actuelles et à un coût satisfaisant. Les réserves prouvées dans le monde (2011) sont : Australie (31% des réserves mondiales, soit ~1 661 000 tonnes) Kazakhstan (12%) ; Canada (9%) ; Russie (9%) ; Niger (8%) .

Source : Vers où va-t-on

Réserves d'uranium naturel dans le monde

​ L'Agence pour l'énergie nucléaire (AEN) et l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) estiment que «les ressources en uranium seraient suffisantes pour assurer les besoins pendant 100 ans, au rythme de consommation de 2010». Cependant, l’AEN et l’AIEA estiment que le parc nucléaire mondial augmentera de 44% à 99% d’ici à 2035. La demande d'uranium dans le monde passerait alors de 63.875 t/an (2010) à de 97.645 à 136.385 t/an (2035) (+53% à +114% en 20 ans).

Source : Connaissance des Énergies

L'offre globale d'uranium assuré à long terme (Anglais)

​En contraste, les travaux de modélisation menés en 2011 par M. Dittmar (Institute of Particle Physics, Zurich) indiquent des contraintes d’approvisionnement dans le futur. Dans tous les pays où l’exploitation minière a cessé, l'uranium produit ne représente que 50% -70% des réserves. Selon cet auteur et en supposant que toutes les mines d’uranium planifiées soient ouvertes, l’exploitation minière annuelle passerait de 54 000 t/an à environ 58 000 t/an en 2015 (valeur proche des productions effectivement enregistrées : 59 673 t/an en 2013 et 56 252 t/an en 2014). Enfin, selon lui, la production passerait à 41 000 t/an en 2030.

Source : Agence Internationale pour l'Energie Atomique

La fin de l'uranium bon marché

​ L’uranium minéral satisfait actuellement 80% de la demande. Les 20% restant sont couverts par l’uranium issu de l’industrie militaire et du démantèlement de têtes nucléaires, une ressource limitée ne pouvant être une solution à l’insuffisance de l’offre. En conclusion, si la production d’uranium entre effectivement en déclin, il est exclu d'envisager une augmentation significative de la puissance électrique des centrales nucléaires de technologie actuelle au cours des prochaines décennies.

Source : arXiv

RÉFLEXION

Comment rendre le revenu inconditionnel écologiste, socialiste, et démocratique

"Le revenu de base a fait son entrée dans le débat de la campagne présidentielle, mais ses contours possibles sont multiples. L’auteur de cette tribune détaille les contours d’un revenu inconditionnel qui serait écologique, socialiste et démocratique."

Source : REPORTERRE

La corporatocratie éclipse la démocratie

"Un Conseil fédéral sous le signe de l’éclipse ou de la disparition. Photo prémonitoire ou informatrice de la fin de l’Etat traditionnel souverain, dirigé par une Constitution ? Lorsque la démocratie dépérit, cela revient à admettre que de nouvelles entités – pouvant être commerciales et privées- sont potentiellement en train de récupérer les pouvoirs et l’autorité qui reviennent au pays concerné."

Source : LE GRAND SOIR

VUES D’AILLEURS

Au Bhoutan, le bonheur brut est serein malgré les nuages

"Royaume bouddhiste de l’Himalaya, le Bhoutan cultive depuis quarante ans le « bonheur national brut », pensé comme alternative à la croissance économique. Mais ce projet de civilisation est confronté à plusieurs défis."

Source : REPORTERRE

14 réponses à Revue de presse du 2 mars 2017

Commentaires recommandés

Eric83 Le 02 mars 2017 à 08h52

…Et pendant ce temps-là, les mondialistes de l’UE avancent à grand pas pour octroyer un régime sans visas aux Géorgiens et aux Urkrainiens…sans consulter les peuples de l’UE bien entendu.

C’est vrai que l’UE se porte tellement bien, socialement et économiquement, que la sécurité et la prospérité règne, que l’immigration est parfaitement contrôlée qu’il est urgent de d’offrir un régime sans visas à deux pays – au total 50 millions de citoyens – parmi les plus stables, pacifistes, tolérants et prospères du monde.

https://fr.sputniknews.com/international/201703011030289460-portes-union-europeenne-officiellement-ouvertes-les-georgiens/
https://fr.sputniknews.com/international/201703011030275086-ue-ukraine-visa/

  1. douarn Le 02 mars 2017 à 07h40
    Afficher/Masquer

    Bonjour

    L’explosion à la centrale de Flamanville souligne la crise du nucléaire français

    Je ne peux m’empêcher de mettre ce point en relation avec la revue de presse de la semaine passée, où RTE affirmait “n’avoir jamais aussi peu de marge de manoeuvre sur le réseau électrique”. La puissance demandée en électricité (~90GW) en période de pointe égalait quasiment la capacité à la satisfaire.
    Dès lors, peut on imaginer que les outils de production encore opérationnels (réacteurs nucléaires, centrales à gaz, …) aient été poussés à la limite de leurs capacités, ne manquant pas de se traduire par des dysfonctionnements et des coûts de maintenance en hausse à cours terme ?


    • Julien Le 02 mars 2017 à 08h44
      Afficher/Masquer

      En fait, paradoxalement, un réacteur nucléaire est bien plus sûr à PMD (puissance maximale disponible) que lorsqu’on fait des variations de charge. Les coûts de maintenance augmentent avec le fait qu’une tranche nucléaire fait des variations de charge, du coup l’intérêt serait de le garder en base, ce qui est plus facile quand la demande est élevée.

      Concernant Flamanville, c’est un faux évènement. Il ne faut pas oublier qu’un site nucléaire reste un site industriel et que ce genre d’aléa arrive comme partout. Paradoxalement (une fois encore) on a beaucoup plus entendu parler de cette explosion à Flamanville qui a eu lieu dans un endroit “mineur” que de l’incendie du condenseur de Paluel, beaucoup plus spectaculaire même si sans impact sûreté.
      Les médias montent en épingle tout et n’importe quoi au sujet du nucléaire, et du coup il est difficile de séparer ce qui est vraiment important de ce qui arrive sur n’importe quel site industriel et n’a aucun impact sur la sûreté.


      • douanr Le 02 mars 2017 à 09h29
        Afficher/Masquer

        Bonjour Julien
        D’accord avec vous et sur le fait qu’un réacteur est peu adapté à la variation de puissance même si une de mes connaissances travaillant à Civeaux me faisait état de ses craintes vis à vis de ce qui était demandé aux matériels pendant cet hiver pour compenser le manque à produire des réacteurs à l’arrêt (jusqu’à 21 sur 58 en novembre 2016).

        Au dela du strict aspect nucléaire (63GW sur les 120GW installés), il y a les autres moyens de production dont les centrales à gaz (11GW sur les 120GW installés) qui, selon le tableau de bord suivant : http://www.electricitymap.org/?countryCode=FR
        ont semble t-il été poussées jusqu’à 144% de leurs capacités lors des pics de consommation de janvier.


  2. Logic Le 02 mars 2017 à 07h54
    Afficher/Masquer

    La France ne va pas tarder à dépasser le BNB du Bhoutan avec un président qui vous comprend et vous aime. Ce n’est plus la tentation du bien avec le télévangéliste mais celle de l’amour.

    Enfin de l’amour de sa personne “Vous êtes super parce que vous avez un super candidat !” sic. La tentation est celle de l’égoïsme pour soi et sa clique (parler d’amour relève de la novlangue qui consiste, notamment, à prendre un mot pour son contraire).

    Idem la tentation du bien n’est que la tentation de mon bien, ce que l’on pense ou veut penser être le bien.


  3. Eric83 Le 02 mars 2017 à 08h52
    Afficher/Masquer

    …Et pendant ce temps-là, les mondialistes de l’UE avancent à grand pas pour octroyer un régime sans visas aux Géorgiens et aux Urkrainiens…sans consulter les peuples de l’UE bien entendu.

    C’est vrai que l’UE se porte tellement bien, socialement et économiquement, que la sécurité et la prospérité règne, que l’immigration est parfaitement contrôlée qu’il est urgent de d’offrir un régime sans visas à deux pays – au total 50 millions de citoyens – parmi les plus stables, pacifistes, tolérants et prospères du monde.

    https://fr.sputniknews.com/international/201703011030289460-portes-union-europeenne-officiellement-ouvertes-les-georgiens/
    https://fr.sputniknews.com/international/201703011030275086-ue-ukraine-visa/


    • RGT Le 02 mars 2017 à 09h38
      Afficher/Masquer

      Pays ont surtout une main d’œuvre “à un prix décent”… C’est à dire inférieur à celui de la Chine.

      C’est de loin le plus important.


  4. Eric83 Le 02 mars 2017 à 10h03
    Afficher/Masquer

    La Grèce ou le monde merveilleux qui nous attend. Article très intéressant du début à la fin. ( Le titre de l’article est très/trop réducteur ).

    https://www.insolentiae.com/avant-de-payer-la-securite-sociale-demande-aux-cancerologues-combien-de-temps-il-reste-a-vivre/


    • Eric10 Le 02 mars 2017 à 10h56
      Afficher/Masquer

      Eric83,

      Sortir de l’euro alors que la Grèce devrait sortir de l’ue ? Apparemment, enfin, d’après les infos biaisées étendues à toute l’ue, les Grecs veulent rester dans l’ue, on ne peut rien pour eux, c’est leur choix. c’est incroyable qu’après avoir été étranglée par cette ue des riches, la Grèce n’en sorte pas.


  5. Dahool Le 02 mars 2017 à 12h03
    Afficher/Masquer

    Bonjour

    http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/etes-vous-une-proie-facile-pour-les-manipulateurs-270217-130156

    “Ils s’abreuvent de l’énergie de leurs victimes. Ils les séduisent pour mieux profiter d’elles. Eux, ce sont les escrocs relationnels. Manipulateurs, pervers narcissiques, égoïstes, égocentriques… Sous leurs airs altruistes, ces personnes toxiques brouillent les repères et vampirisent les personnes qui tombent sous leur joug.”

    Ce n’est pas la définition de nos élites dirigeantes ?

    Suis je bête ? Droit dans les yeux, ils ont la main sur le coeur…


  6. Dahool Le 02 mars 2017 à 12h25
    Afficher/Masquer
  7. Bach Gordon Le 02 mars 2017 à 16h13
    Afficher/Masquer

    Tire croisés entre Reflet.info et Samuel Laurent.
    Ce dernier n’acceptant pas que les premiers fassent la “promotion” d’OB :
    https://reflets.info/oh-monde-donnez-nous-notre-decodex-quotidien/

    Juste un échange :
    Reflet : “Spa un papier hein, Samuel. C’t’un billet humoristique, satirique aussi. Faut pas se prendre autant au sérieux.”
    SLaurent : “Ah ok. C’est satirique de dire qu’on sait pas la vérité sur l’UKraine et que donc Les Crises c’est bien. Je vois.”
    reflet : “L’Ukraine, c’est compliqué non ? Nous on s’est pas avancé là dessus. Mais Décodex visiblement, si ?”
    SLaurent : “Vous avez raison, et comme c’est compliqué toutes les sources se valent. Allez, bonne journée derechef.”

    Toujours très taquin, ils en remettent une couche aujourd’hui :
    https://reflets.info/decodex-mon-amour/

    Bonus Humour :
    Fausse pub duralex : https://jcfrog.com/blog/decodex/


    • Narm Le 02 mars 2017 à 19h56
      Afficher/Masquer

      belle demonstration en effet.

      effectivement, et toutes les radios ou TV présentant des voyants et autres spécialités paranormales sont toutes à mettre en orange…rtl and co

      A ce propos, le monde a-t-il un horoscope, si oui, son compte ornge est bon aussi 😉


  8. Olympi Le 02 mars 2017 à 21h44
    Afficher/Masquer

    Pique d’uranium, oui, mais le problème c’est surtout le Peak Everything.
    Le cuivre devrait avoir son pique vers 2040-50 par exemple, et oui tout s’épuise dans un monde fini, tout se diffuse, se dilue comme l’explique la seconde lois de la thermodynamique.
    Vous allez me dire que le cuivre ça se recycle ? Oui ça se recycle mais le recyclage n’est jamais parfait, il y a toujours une perte, soit perte de quantité, soit perte de qualité. Pour le cuivre aujourd’hui on ne recycle que 50% et il est acheté 5% moins cher.

    Alors uranium, ou le vent et le solaire avec un taux de retour énergétique bien plus faible et avec un besoin capitalistique bien plus important (ie plus de ressource nécessaire) ?

    En attendant le déclin, l’Allemagne est mal partie.
    (Sincèrement je n’ai pas la réponse.)


    • douarn Le 03 mars 2017 à 07h31
      Afficher/Masquer

      Bonjour Olympi
      Pour ma part, dans la suite des articles sur l’uranium, je trouve intéressant la divergence des points de vue des agences (AEN, AIEA) qui prévoit un développement avec celui des scientifiques qui voient un pic se profiler.

      Cela me fait penser à M. King Hubbert, un géophysicien américain des laboratoires de recherche de Shell à Houston, qui en 1956, lors d’un meeting de l’American Petroleum Institute à San Antonio, au Texas, fit la prédiction que la production globale de pétrole aux É.-U. atteindrait son maximum aux alentours de 1970, avant de commencer à décroître.
      Les compagnies pétrolières américaines ont négligé ses prédictions, mais en 1971, à la stupeur générale, la production pétrolière USA a commencé à décliner.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Premier_choc_p%C3%A9trolier

      Avez vous des sources pour le prix du cuivre ?


Charte de modérations des commentaires