Les Crises Les Crises
22.août.201922.8.2019 // Les Crises

Revue de presse du 22/08/2019

Merci 49
J'envoie

DÉMOCRATIE

Hong Kong : manifs 3.0

"Les méthodes des manifestants de Hong Kong intriguent beaucoup les réseaux sociaux. Tout jugement politique mis à part, et face à une police qui n’est pas la plus tendre du monde, les activistes ont montré une singulière inventivité. On se souvient déjà qu’en 2014, lors des manifestations dites des parapluies, ils utilisaient leurs smartphones avec une application Firechat plus des réseaux locaux (même sans Internet ou sans réseau téléphonique, chaque appareil pouvant contacter ceux qui sont à proximité peer-to-peer par Bluetooth ou Wifi) à faible portée, mais sans crainte de coupure. Depuis, entre la messagerie cryptée Telegram (avec ses groupes de discussion), des forums qui permettent même de voter et l’activation d’Air Drop sur leurs mobiles, le détournement politique de Tinder et même de Pokemon, les foules sont capables de se passer très rapidement des messages, des slogans, des images. Mais aussi de se transmettre des avertissements et de prendre des décisions."

Source : Le blog de François Bernard Huygue

Hong Kong : l’ingérence occidentale la main dans le sac !

"La main dans le sac ! Lorsque la presse chinoise a publié la photo de quatre dirigeants du mouvement de protestation hongkongais en compagnie du chef du département politique du consulat des Etats-Unis, on a senti comme un trou d’air dans la rhétorique anti-Pékin. Difficile, tout-à-coup, de nier l’intervention d’une puissance étrangère – à 15 000 km de ses frontières – dans une crise qui ne la concerne pas. Tenter d’occulter ce qui saute aux yeux est toujours un exercice de haute voltige, et l’on sait la propagande occidentale coutumière de ces acrobaties ! Depuis le début des récents événements de Hong Kong au mois de juin 2019, la narration de ces événements par les officines du monde libre offre un concentré de mauvaise foi et d’inversion des signes qui passionnera certainement les politologues du futur. Multipliant les distorsions de langage, en effet, elle fait passer une affaire intérieure chinoise pour un conflit international, une décolonisation pour une colonisation et l’ingérence étrangère pour une entreprise humanitaire." [Point de vue discutable, mais illustration d'un deux poids deux mesures patent.]

Source : Réseau International

ENVIRONNEMENT

Climat : la croissance végétale en panne sèche

"Publiée dans la revue Science Advances par une équipe internationale, cette découverte porte sur une des questions majeures du réchauffement climatique : jusqu’où la végétation planétaire va t-elle réagir positivement à l’élévation du taux de CO2 atmosphérique et des températures ? Et donc stocker une part du CO2 supplémentaire que nous injectons chaque année dans l’atmosphère, réduisant ainsi le réchauffement futur en permettant aux arbres et à certaines cultures de croître plus vite. La réponse de cette étude ? Ce phénomène positif se serait arrêté vers l’an 2000. A cause… de l’humidité qui croît moins vite que la température de l’air. On pourrait la résumer par un adage shadokien : plus c’est moins humide que ce serait possible et moins les végétaux croissent."

Source : Blog {Sciences²}

EUROPE

Analyse du CETA, le traité de libe échange entre l'UE et le Canada, son contexte, ses particularités, et les impacts attendus

"Dans le monde, les accords de libre-échange s'expliquent par l'échec des négociations multilatérales de l'OMC et certains pays cherchent malgré tout à garantir leur accès préférentiel à des marchés externes. Un nouveau type d'accord, dit de "nouvelle génération" ou "mixte" couvre tant les compétences de l'UE que celles de ses États membres. Ces accords mixtes sont controversés."

Source : Mémoire de Sophie Delcoigne

FRANCE

Imposition des dividendes : un succès en trompe-l'oeil

"A son arrivée au pouvoir en 2017, Emmanuel Macron avait, toutes affaires cessantes, introduit des changements majeurs dans le système fiscal français pour diminuer l’imposition du capital et de ses revenus. A côté de la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), il avait notamment soumis les versements de dividendes et d’intérêts à un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 % (y compris prélèvements sociaux) au lieu de la CSG et de l’impôt sur le revenu comme c’était le cas jusque-là. Or cette flat tax, comme on dit, a rapporté finalement en 2018 environ un milliard d’euros de plus que prévu initialement au budget. D’où des réactions, comme celle de notre confrère Les Echos, soulignant le succès de cette réforme. Y compris pour le renflouement des finances publiques, contrairement à ce que les oiseaux de mauvais augure, comme Alternatives Economiques, avaient pronostiqué. Mais quand on y regarde de plus près, on se rend compte que si la flat tax a rapporté plus que prévu en 2018, c’est parce que les versements de dividendes, destinés pour l’essentiel aux ménages les plus riches, ont bondi de 7,2 milliards d’euros entre 2017 et 2018. Une hausse vertigineuse de 24 % ! Les profits des entreprises, eux, n’ont progressé que de 0,9 % sur la même période, selon l’Insee. Cela signifie très probablement que, du fait de la flat tax, les dirigeants d’entreprises ont préféré se rémunérer en dividendes plutôt qu’en salaires, pour éviter d’avoir à payer plein pot l’impôt sur le revenu et la CSG."

Source : Alternative Économique

La vraie-fausse baisse du chômage

"L’Insee a rendu public le 14 aout l’enquête emploi du second trimestre 2019. Ce sont ces chiffres qui font foi pour suivre l’évolution du chômage en France. Bonne surprise : celui-ci a continué de reculer de 0,2 point ce trimestre, malgré le ralentissement de l’économie, pour s’établir à 8,5 % en France (8,2 % en France métropolitaine). Un niveau qu’on a constamment dépassé depuis le début de 2009, au moment où la crise financière a commencé à toucher vraiment le pays. Les défenseurs du pouvoir actuel, comme les économistes Gilbert Cette et Stéphane Carcillo invités ensemble à France Inter le 14 aout au matin, n’ont pas manqué de mettre ce bon résultat sur le compte de la flexibilisation du marché du travail, mise en œuvre à grande échelle depuis 2017 avec la loi Travail puis les ordonnances Macron. Sauf que, quand on y regarde de plus près, la bonne nouvelle n’en est en réalité (malheureusement) pas une. Le niveau du chômage résulte en effet de l’écart entre le nombre des personnes qui sont dites actives sur le marché du travail (qui ont un emploi ou en cherchent un) et le nombre de celles qui ont un emploi."

Source : Alternative Économique

GÉOPOLITIQUE

Gaffe nucléaire de l’OTAN

"Que les États-Unis gardent des bombes nucléaires dans cinq pays de l’OTAN -Italie, Allemagne, Belgique, Pays-Bas et Turquie- est prouvé depuis longtemps (en particulier par la Fédération des scientifiques américains – FAS). Mais l’OTAN ne l’a jamais admis officiellement. Cependant quelque chose vient de déraper. Dans le document “A new era for nuclear deterrence ? Modernisation, arms control and Alien nuclear forces”, publié par le sénateur canadien Joseph Day pour le compte du Comité Défense et Sécurité de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, le “secret” a été révélé. À travers la fonction “copié-collé”, le sénateur a par mégarde reporté dans son document le paragraphe suivant (numéro 5), extrait d’un rapport OTAN réservé : “Dans le contexte OTAN, les États-Unis ont déployé dans des positions avancées en Europe environ 150 armes nucléaires, spécifiquement les bombes de gravità B61. Ces bombes sont stockées dans six bases étasuniennes et européennes – Kleine Brogel en Belgique, Buchel en Allemagne, Aviano et Ghedi-Torre en Italie, Voikel en Hollande et Incirlik en Turquie.""

Source : Mondialisation.ca

Corée du Nord : Pyongyang poursuit les essais de ses nouveaux missiles balistiques de courte portée pour la cinquième fois consécutive

"Les bureaux d’études du département de recherches et de conception de la Seconde Artillerie nord-coréenne ont le vent en poupe : Pyongyang vient de procéder à un cinquième essai de deux missiles balistiques supersoniques de courte portée d’un modèle inconnu mais qui semble inspiré du redoutable Iskander E russe."

Source : Strategika 51 Intelligence

La Corée du Sud va augmenter ses dépenses militaires de 7,1% par an jusqu’en 2024

"Les avancées du sommet intercoréen de Panmunjon, en avril 2018, sont désormais bien loin. Et les négociations sur la dénucléarisation de la péninsule n’ont pas avancé d’un iota. La Corée du Nord cherche toujours à contourner les sanctions imposées par le Conseil de sécurité des Nations unies tout en étant soupçonnée de poursuivre ses activités nucléaires. En outre, Pyongyang a repris les tirs de « projectiles » [c’est à dire de missiles balistiques] en guise d' »avertissements solennels » adressés à Séoul et à Washington pour la tenue de manoeuvres militaires conjointes. Depuis le 25 juillet, six salves ont été lancées par les forces nord-coréennes… Ainsi, ce plan prévoit une hausse des dépenses militaires de 7,1% par an, en moyenne, au cours de la période 2020-24. Ce qui représente un investissement de 216,77 milliards d’euros [290.500 milliards de wons]. Environ un tiers de cette somme [soit 77,46 milliards d’euros, +10,3%] servira à « renforcer les capacités de défense »."

Source : Opex 360

Trump remplacera-t-il l’Allemagne par la Pologne ?

"Nous pourrions admettre que l’affaire devient enfin sérieuse, parce que lorsqu’il s’agit à la fois de gros sous et d’arguments-bulldozers, Trump ne plaisante jamais et ne laisse sa place à personne. Trump a, depuis son arrivée à la Maison-Blanche, l’Allemagne dans son viseur, parce que l’Allemagne exporte beaucoup aux USA (des automobiles, notamment) et compromet ainsi son programme d’une apparente reprise économique éclatante aux USA (Make America Great Again), situation de communication essentielle notamment pour sa réélection. Trump a un argument de poids, selon la logique subversive et invertie qui marque les relations entre alliés de l’OTAN, surtout entre l’Allemagne et les USA. Il s’agit simplement, mais très lourdement, de transformer la présence imposée depuis deux tiers de siècle des forces US en Allemagne, forces quasiment d’“occupation” voulue par le Pentagone dans son dispositif mondial, en forces de “protection” de l’Allemagne voulues par l’Allemagne elle-même. Dès lors, dit cette logique subversive et invertie dont Trump use avec un brio et une pression consommés, les dépenses d’entretien et de logistique de ces forces doivent être payées par l’Allemagne et non par les USA"

Source : De Defensa

LIBERTÉS

Quel contrôle démocratique sur la vidéosurveillance privée en réseau ?

"Aux États-Unis, les quartiers résidentiels les plus aisés ne sont pas toujours les mieux pourvus en caméras de vidéosurveillance publiques. C’est pourtant dans ces quartiers que se développe une nouvelle forme de surveillance, popularisée notamment par le succès de Ring, la sonnette vidéo d’Amazon, explique le journaliste Alfred NG (@alfredwkng) sur Cnet (@cnet)."

Source : Internet Actu

MATIÈRES PREMIÈRES

L’Europe sous tension [3/3]

"Le 10 octobre 2018 les dix principales associations de professionnels du secteur électrique, réunis à Berlin, ont tiré la sonnette d’alarme dans un communiqué commun. Ce communiqué appelle à trouver d’urgence des solutions de stockage pour gérer la production croissante d’énergies intermittentes et alerte sur le risque de rupture d’approvisionnement qui menace l’Europe. Il anticipe, le cas échéant, la fin de la solidarité européenne si des pays comme l’Allemagne ne parviennent plus à assurer leurs propres pointes de consommation. Or les derniers bilans prévisionnels des gestionnaires de réseaux allemands redoutent précisément de ne plus être en mesure d’assurer l’adéquation offre demande d’ici 2 ans."

Source : European Scientist

RÉFLEXION

Reproduire pour produire

"Dans ce dernier livre intitulé « Le capitalisme patriarcal », Silvia Federici,en s’appuyant sur des archives d’époque, nous ramène principalement en Grande-Bretagne et aux États-Unis à la moitié du XIXe siècle, au passage de l’industrie légère (basée sur le textile) à l’industrie lourde (basée sur le charbon et l’acier). Dans les usines de textile, dans les mines, tant les femmes et les enfants que les hommes y passaient leur vie, travaillant un maximum d’heures par jour et par semaine, sous-payés, mal nourris. Dans ces conditions d’exploitation maximale, les travailleuses(eurs) étaient dans un état lamentable ce qui provoquait une chute de l’espérance de vie et une mortalité infantile endémique. Les femmes avaient toutefois une relative autonomie financière bien souvent complétée par la prostitution. De nombreux mouvements sociaux revendiquaient de meilleures conditions de vie. Entre 1850 et le début du XXe siècle, l’incapacité de la classe travailleuse à se reproduire suite aux conditions de vie désastreuses, devient problématique et inquiète les capitalistes qui ont besoin de forces de travail. De plus, le passage à l’industrie lourde et la transformation du système de production nécessite des travailleurs plus forts, plus productifs." [Retour vers le passé 1/]

Source : CADTM

La dilapidation mortelle des ressources

"Dès 1930, au Tonkin, désormais Vietnam du Nord, nous soulignions que la croissance de la population qui s’amplifiait, grâce à l’hygiène, dans les deltas d’Asie méridionale, déjà surpeuplés, représentait une lourde menace. Traité de néo-malthusien de droite et de gauche, nous ne fûmes pas écouté. Ceylan demandait aux Nations unies, dès 1950, une aide pour généraliser le contrôle des naissances. Le principe de celle-ci ne fut accepté, après de laborieux débats, qu’en 1966. Nous écrivions alors que nous allions à la famine. Nous y voici maintenant, et si 1973 a vu plus de trois cent mille morts de faim, en trois parts à peu près égales (Sahel, Ethiopie, Asie du Sud), 1974 risque fort d’en dénombrer davantage." [01/08/1974 - Retour vers le passé 2/]

Source : Le Monde Diplomatique

SOCIETÉ

JO de Tokyo : la mort d'un troisième ouvrier relance le débat sur les conditions de travail

"Troisième décès sur un chantier des JO de Tokyo. Un travailleur de 50 ans est mort, jeudi 8 août, alors qu'il installait un câble électrique à l'extérieur du vaste centre des congrès Tokyo Big Sight, situé dans la baie de la capitale. Cet ouvrier a été découvert inanimé et la cause de sa mort n'a pas été précisée par le comité organisateur des JO. Les médias locaux lient toutefois ce drame aux conditions climatiques accablantes dans la capitale japonaise."

Source : France TV info

ÉCONOMIE

Autour de la fondation des institutions de Bretton Woods [Rappel...]

"En 2019, la Banque mondiale (BM) et le FMI atteignent l’âge de 75 ans. Ces deux institutions financières internationales (IFI), créées en 1944, sont dominées par les États-Unis et quelques grandes puissances alliées qui agissent pour généraliser des politiques contraires aux intérêts des peuples. La BM et le FMI ont systématiquement prêté à des États afin d’influencer leur politique. L’endettement extérieur a été et est encore utilisé comme un instrument de subordination des débiteurs. Depuis leur création, le FMI et la BM ont violé les pactes internationaux sur les droits humains et n’hésitent pas à soutenir des dictatures. Une nouvelle forme de décolonisation s’impose pour sortir de l’impasse dans laquelle les IFI et leurs principaux actionnaires ont enfermé le monde en général. De nouvelles institutions internationales doivent être construites. Nous publions une série d’articles d’Éric Toussaint qui retrace l’évolution de la BM et du FMI depuis leur création en 1944."

Source : CADTM

Commentaire recommandé

James Whitney // 22.08.2019 à 09h10

Huyghe écrit que “les méthodes des manifestants de Hong Kong … face à une police qui n’est pas la plus tendre du monde … ont montré une singulière inventivité.”

Il donne ensuite un bon nombre de détails : les méthodes de nos gilet jaunes. Eh oui.

Il ne mentionne pas le nombre de manifestants blessés par la “police qui n’est pas la plus tendre du monde.” Je pense parce que personne n’a été blessé.

Nous pouvons être fier de nos dirigeants en France qui imposent sur nos forces de l’ordre les méthodes les plus tendre du monde, bien sûr.

33 réactions et commentaires

  • RGT // 22.08.2019 à 08h39

    Cette revue de presse est instructive et devrait être longuement publiée et commentée dans les médias de masse.

    On constate simplement que la bêtise humaine ne connaît pas la crise, qu’elle est en nette progression et que les intérêts privés de quelques-uns entraînent chaque jour une plus grande précarité pour les autres.
    Que ce soit par de la prédation directe et brutale ou par le biais d’agitation chez les “voisins” (souvent fort éloignés) afin de les affaiblir pour parvenir à insérer ses pions.

    À mon avis, la source de cet océan de “nauséitude” n’est pas près de se tarir, la “créativité” des “élites” étant sans limites quand il s’agit de leur propres profits.

      +16

    Alerter
    • gelmad // 22.08.2019 à 09h04

      “On constate simplement que la bêtise humaine ne connaît pas la crise”

      Le jour où les smicards et double- smicards cesseront de voter, dans la mesure même où ils votent, comme s’ils étaient des milliardaires une bonne partie du problème sera réglée!

        +17

      Alerter
      • charles // 22.08.2019 à 09h53

        c’est sûr qu’en pointant les conséquences plutôt que les causes on arrive souvent à régler les problèmes initiaux.

        Si les smicards votent, consomment et vivent mal**, c’est d’abord et avant tout parce qu’une bande de sachant auto proclamés fait tout pour les enfermer dans ces logiques stupide et délétères.

        Que l’on ai maintenant à géré une majorité d’idiots agressif et de bien pensants faux-culs pas plus réformable l’un que l’autre, sur les bras n’est, dans un cas comme dans l’autre, qu’une conséquence de la gabegie éducative qui voulait produire du travailleur qualifié à faire tourner des machines, qu’elles que soient leurs complexités d’exploitation.

        ** ce que l’on qualifiera à l’aune de ces accointances personnelles car on est toujours le con d’un autre. bref tout cela est très relatif et c’est un tout autre débat.

          +20

        Alerter
  • Guadet // 22.08.2019 à 08h52

    “La vraie-fausse baisse du chômage”

    Il faut ajouter que, l’aide apportée par Pôle emploi diminuant, même ceux qui cherchent un travail ne s’y inscrivent pas s’ils le peuvent. C’est mon cas. Pôle emploi ne représente pour moi qu’humiliation et flicage : je m’en passe, en regrettant que ça fasse plaisir à Macron.

      +22

    Alerter
    • charles // 23.08.2019 à 09h29

      selon mon expérience, PE n’est pas capable de fournir des propositions d’emplois en rapport avec les qualifications du demandeur.

      Je ne m’étendrais pas sur les récentes décisions de faire appel à des prestataires de services externes pour analyser et matcher les profils.
      Méthodes qui ne font qu’ajouter au sentiment de suspicion vis-à-vis de cette institution (pervertie).

      C’est plutôt la foire à l’emploi.

        +4

      Alerter
      • vert-de-taire // 23.08.2019 à 13h20

        “C’est plutôt la foire à l’emploi.”
        Oui c’est bien cela.

        Cette foire a un nom dans le monde économique : le marché.

        Dans le monde économique on ajoute :
        “La liberté de contracter est la même pour l’employeur et l’employé.”
        => Le renard (et son fric) est aussi libre que les poules (et leur force de travail).

        Dans le monde politique on traduit cela par libéralisme :
        “l’égalité des chances”
        => le capitaliste a autant de chances que les autres

        Dans le monde médiatique on traduit cela par le libéralisme :
        “chacun fait ce qu’il veut dans le cadre de la loi”
        => le riche comme le pauvre ont les mêmes possibilités
        => si le riche est riche c’est qu’il est plus intelligent, la preuve le riche est riche
        => le défavorisé lui n’a pas eu de chance

          +5

        Alerter
      • RGT // 25.08.2019 à 22h41

        “selon mon expérience, PE n’est pas capable de fournir des propositions d’emplois en rapport avec les qualifications du demandeur.”

        Je vous approuve à 1000%.

        Et ça ne date pas d’hier d’ailleurs, mais on m’a dit que ça avait largement empiré.

        En sortant de l’école d’ingé électronique je suis allé m’inscrire à l’ANPE (bien avant la fusion désastreuse avec les ASSEDIC – encore une connerie d’énarque).
        A l’époque ANPE était ridiculisé en “Avec Nous Peu d’Espoir”.

        Je m’inscris donc comme demandeur d’emploi ingénieur débutant.
        Pendant ce temps je ratisse aussi les agences d’intérim et ne trouve au début que des jobs de technicien – mais c’était mieux que rien en attendant.
        Finalement, par l’intérim, je suis pris “à l’essai” comme tech, puis au bout de 3 semaines l’entreprise m’embauche en CDI comme ingé.
        Quelques jours après cette embauche, je reçois (alors que je m’étais fait radier) un courrier de proposition de job comme… [roulement de tambour] … Vendeur d’électro ménager chez Darty !!!

        Je ne me suis plus JAMAIS inscrit à l’ANPE.

        Il faut quand-même préciser que j’ai eu la chance de pouvoir changer d’employeur quand je voulais, me permettant même d’envoyer bouler les “chasseurs de têtes” qui me harcelaient sur mon téléphone pro quand j’étais encore “sexy” pour les recruteurs.

        Désormais, à quelques (longues et rallongées) années de la retraite je suis sans doute trop “cher” (et peut-être aussi plus manipulable du tout) pour attirer les rapaces.
        Tant mieux, mon boulot me plaît et il est suffisamment varié et “high tech” pour que je m’enterre définitivement.

          +0

        Alerter
  • James Whitney // 22.08.2019 à 09h10

    Huyghe écrit que “les méthodes des manifestants de Hong Kong … face à une police qui n’est pas la plus tendre du monde … ont montré une singulière inventivité.”

    Il donne ensuite un bon nombre de détails : les méthodes de nos gilet jaunes. Eh oui.

    Il ne mentionne pas le nombre de manifestants blessés par la “police qui n’est pas la plus tendre du monde.” Je pense parce que personne n’a été blessé.

    Nous pouvons être fier de nos dirigeants en France qui imposent sur nos forces de l’ordre les méthodes les plus tendre du monde, bien sûr.

      +32

    Alerter
    • jp // 23.08.2019 à 02h35

      la police de HK a éborgné au moins une personne, une infirmière.
      “les manifestants se sont notamment masqués un œil avec une main, en soutien à une jeune infirmière hongkongaise devenue le symbole de la répression du mouvement social par les autorités après avoir perdu un œil le 11 août dernier.”

      https://francais.rt.com/international/65155-oeil-pour-hong-kong-nouveau-symbole-manifestants-contre-repression-policiere

        +3

      Alerter
      • James Whitney // 23.08.2019 à 07h54

        Dont acte. J’espère qu’on connaîtra la suite. Je ne suis pas optimiste pour la France.

          +2

        Alerter
        • charles // 23.08.2019 à 09h26

          le “président” à récemment dit qu’il fallait repenser les méthodes policières, je cite (de tête) “relégitimer certains pratiques”. Je ne peux que comprendre qu’il veut relégitimer des pratiques barbares, mais j’interprète, la s/fameuse/fumeuse/ pensée complexe, à l’aune du personnage et de ses actes.

            +5

          Alerter
  • Gilles // 22.08.2019 à 09h24

    Je rajoute à cette revue de presse une nouvelle qui, je crois, n’a pas été reprise par nos merdias:

    “Le cauchemar de trois touristes sud-américaines en centre de rétention près de Rouen”

    https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/a-oissel-trois-touristes-sud-americaines-en-transit-a-roissy-placees-en-retention-1565976497

      +18

    Alerter
    • Vercoquin // 23.08.2019 à 01h53

      Incroyable.
      Merci pour cette info.
      L’image de la France en prend un coup, une fois de plus.

        +2

      Alerter
  • Eric83 // 22.08.2019 à 09h34

    Comment faire taire un “gêneur” qui critique sa hiérarchie – ou tout “dissident au système” -…en le faisant passer pour un “psychotique paranoïde” et en le faisant interner sans son consentement. Effrayant.

    Le Point : “Interné à la demande de son supérieur le préfet, « libéré » par la justice”

    À Grasse, le préfet fait interner sans son consentement un fonctionnaire en guerre avec son administration. Le juge des libertés lève la mesure.

    https://www.lepoint.fr/faits-divers/interne-a-la-demande-de-son-superieur-le-prefet-libere-par-la-justice-19-08-2019-2330502_2627.php

    Au regard des ordres donnés par certains préfets sous le régime de Macron, notamment à l’encontre des Gilets Jaunes mais également dans ce cas-ci, cela ressemble de plus en plus aux conditions d’une véritable dictature en France.

      +26

    Alerter
    • vert-de-taire // 22.08.2019 à 14h22

      Devant cette accumulation de faits de cette “dictature”, ne pas agir contre devient un acte de soumission, une acceptation.
      D’autant plus que nos votes …

        +5

      Alerter
  • Malbrough // 22.08.2019 à 09h42

    Bruno Guigue me semble faire fausse route dans son article apologétique sur la Chine (cf Réseau international : Hong kong ).
    Pour moi la Chine est un pays impérialiste comme un autre qui supporte 1,6 milliards d’individus dont des centaines de millions de travailleurs/esclaves , qui ont peut être sorti ce pays du tiers monde mais au détriment de qui ?
    Alors qu’une partie de la population périphérique (H.K) ne veuille pas intégrer cette dictature , qui pourrait lui en vouloir ?
    Vous rêvez d’un destin chinois, vous ?

      +4

    Alerter
    • charles // 22.08.2019 à 10h05

      autant la politique économique du pays à effectivement aidé la population chinoise à sortir d’une misère certaine dans le T1**, autant il est nécessaire aujourd’hui de bien comprendre que 1/ cela n’est pas vrai pour le T2 ni le T3 2/ qu’ils n’ont fait que les jeter dans les méfaits du consumérisme et de l’endettement généralisé.

      Alors de qualification de bienveillance il faudra se prémunir, car in fine, la note risque d’être salée.

      ** m’enfin, les usines dortoirs y sont tout de même légions, hein, et cela s’applique même aux ingénieurs, il n’y a pas que les ouvriers qui en souffrent.

        +1

      Alerter
    • medmed // 22.08.2019 à 15h14

      En quoi la Chine est un pays impérialiste ?
      Combien de pays la Chine a envahie par le passée ?
      Combien de bases militaires compte la Chine a l’étranger. Pour info la USA en compte plus de 850..

        +14

      Alerter
      • Michel Le Rouméliote // 22.08.2019 à 16h55

        Il faut demander aux Vietnamiens qui les ont vaincus lors de la guerre de 1979 et qui subissent les incursions de la marine chinoise en mer de Chine méridionale. Les Malais, les Philippins, sans parler des Taïwanais, sont aussi inquiets. Voir les installations chinoises le long du fleuve Amour qui posent problème aux Russes. Sans parler des maoïstes népalais qu’ils soutiennent, etc. Les Indiens aussi sont au courant…

          +7

        Alerter
      • charles // 23.08.2019 à 09h00

        on pourrait plaidoyer que la Chine et les Chinois se perçoivent eux mêmes comme un empire. Que l’empire du milieu est vaste, et qu’il est le fruit de multiples conquêtes passées, c’est de ces conquêtes qu’il tire son étendu “impériale” actuelle.

        On pourrait s’interroger à savoir si l’instauration de la RPC a véritablement changé la nature de cette nation/empire/état (? pas sûr du qualificatif à utiliser ici).

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Chine

        => Combien de pays la Chine a envahie par le passée ? de pays je ne sais pas, mais de royaume, c’est légion.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9riode_des_Royaumes_combattants

        Une analyse de la structuration politique devrait par ailleurs permettre de faire des parallèles avec l’empire romain, ou états uniens.

        Si on reconnaît l’honorabilité de la durée de l’histoire chinoise, on reconnaîtra son corrélat qu’elle en est d’autant plus compliquée à comprendre et interprétée.

          +2

        Alerter
        • Subotai // 24.08.2019 à 00h46

          Techniquement, en oubliant l’origine du mot, un Empire est une entité politique fédératrice composée d’entités politiques autonomes.
          C’est à dire que les entités qui la composent peuvent avoir leur propre gouvernement, leur propre corpus de lois, leurs propres coutumes, voire leur propre politique extérieure, ce qui fait que ces entités politiques pourraient parfaitement fonctionner en dehors de l’ensemble qui les réunis.
          Les causes du regroupement en Empire sont divers:
          De fait – quand une entité politique hérite d’une autres, ou de plusieurs autres.
          De jure – quand une certains nombre d’entités politiques décident de se regrouper sous l’autorité d’un seul
          Par la force – vassalisation forcé, conquête, etc..
          Pour dire que les USA sont un Empire; pas par leurs vassaux extérieurs et leurs “conquêtes”, mais simplement par le modèle de l’entité politique de la Fédération, composée d’État dont les lois varient d’un État à l’autre et en lutte constante (Républicain vs Démocrate) pour le maintien de l’équilibre entre indépendance complète et la sujétion complète.
          Le Royaume Uni aussi est un Empire, L’Espagne aussi ET l’Union Européenne AUSSI.
          Il y a juste que les lois qui régissent les relations politiques entre l’entité politique impériale et les principauté sont multiples, variables, évolutives et parfois très relatives. Tout dépend du rapport de force entre le Gouvernement “fédéral” et les gouvernements “nationaux”. L’affaiblissement des Gouvernements Nationaux en faveur de “gouvernorats provinciaux” par l’UE procède de la volonté de renforcement du pouvoir Impérial.

            +2

          Alerter
  • vert-de-taire // 22.08.2019 à 16h51

    Europe sous tension

    Tout cela prouve que la fuite en avant, la non planification, le rendement capitaliste opportuniste ne convient pas à la production d’énergie électrique qui exige une discipline, une collaboration, une planification. Le modèle du marché ne convient pas.
    Grande nouvelle !

      +7

    Alerter
    • Patrick // 23.08.2019 à 21h53

      “le rendement capitaliste opportuniste ” ??
      ça serait pas plutôt les décisions stupides des gouvernements ?
      Si les règles du marché étaient vraiment respectées , il n’y aurait pas d’investissements dans des âneries pseudo-renouvelables.

        +1

      Alerter
  • Almire // 22.08.2019 à 21h35

    “En laissant les choses aller dans les directions actuelles dans le cadre de l’économie capitaliste, nous savons maintenant que l’effondrement total de notre civilisation serait bientôt inévitable. Certains de ceux qui le savent préfèrent encore ne pas se l’avouer, et pratiquent la politique de l’autruche : celle-ci ne pourra durer bien longtemps” 1994 René DUMONT.
    25 ans plus tard, comme disait R. Lamoureux, le canard est toujours vivant !!!

      +4

    Alerter
    • Bouddha Vert // 22.08.2019 à 22h09

      Qu’est-ce que sont 25 ans au regard de l’âge des civilisation?
      Je ne suis pas certains d’entendre le ton de votre bulle!
      Ce dont je suis certains c’est que Dumont se plantait en incriminant seulement l'”économie capitaliste”, il eut été mieux senti de parler de “société productiviste”.

      Vu hier une conférence analysant les 12 modèles de Meadows, intéressant au plus haut point pour affiner nos point de vue sur le sujet:
      https://www.youtube.com/watch?v=qIcrCezQRA8&t=1694s

        +2

      Alerter
      • Bats0 // 23.08.2019 à 11h54

        Ok Bouddha Vert avec votre raisonnement : c’est toute notre société qui doit être remis en cause, mais en priorité ce modèle capitaliste, qui lui est bien fondé sur la recherche de la productivité avant tout le reste (même sur l’équilibre de son environnement, voir le rapport Meadows http://www.clubofrome.org/report/the-limits-to-growth/ (celà démontre à quel point ce modèle est défaillant)).

          +0

        Alerter
      • Patrick // 23.08.2019 à 21h59

        La société humaine est naturellement “productiviste ” et le capitalisme n’y est pour rien.
        Depuis les débuts de l’humanité , les hommes ont toujours essayé d’abord de survivre puis d’améliorer leurs conditions de vie . Alors forcément quand ils découvrent de nouvelles sources d’énergie et de nouveaux outils ils en profitent au maximum.
        Bon, un siècle après on se rend compte que l’on a poussé le bouchon un peu loin et que ça va merdé !!

          +1

        Alerter
        • vert-de-taire // 24.08.2019 à 18h55

          Car il est évident que si on demandait leur avis aux gens concernant les pollutions massives de la planète, les dévastations de l’océan, des forêts tropicales, ils seraient d’accord.
          Inclues l’explosion des maladies graves ou mortelles ?

          Toutes les expérience de consultation citoyennes ont été violées, non respectées.
          C’est pas la population qui dévaste …

          Le capitalisme est un Système totalitaire.

          Pour les sceptiques, lire/écouter Alain Supiot qui décrit la transformation des lois américaines de garantie des libertés des personnes petit à petit rendues inopérantes par les capitalistes afin de prendre le pouvoir et asservir les gens.
          Ceci pour montrer que, comme depuis toujours, le riche prend le pouvoir et asservit le monde. Aujourd’hui (la centaine d’années), les capitalistes ont pris le pouvoir ET DÉVASTENT la planète et nos vies.

          ne pas comprendre cette trivialité laisse rongeur

            +1

          Alerter
    • charles // 23.08.2019 à 09h09

      25 ans plus tard les mêmes causes produiront les mêmes effets. A vouloir tout détruire, on détruira tout.

      Ce que vous pointez du doigt ici, ce ne sont pas les réalités physique des conséquences qui seront les nôtres, mais bien au contraire, l’incomplétude (donc la fausseté) de nos connaissances à comprendre et évaluer les systèmes dans lesquels nous évoluons.

      bref, 25 ans plus tard, le disque est encore rayé.

        +1

      Alerter
  • BA // 24.08.2019 à 00h19

    L’OCDE se prépare à l’effondrement financier, économique, environnemental et social des nations européennes.

    L’OCDE organise une conférence en septembre 2019 : « Pour éviter l’effondrement systémique ».

    Après la conférence intitulée « 10 ans après la crise » de l’année dernière, qui suggérait qu’un crash pouvait maintenant se produire soudainement, avec des causes différentes, et pouvait avoir des effets aussi catastrophiques, la réunion de septembre examinera le risque d’un effondrement financier, économique, environnemental et social, et surtout les interconnexions entre ces différents systèmes.

    http://www.oecd.org/naec/averting-systemic-collapse/?

      +0

    Alerter
  • BA // 25.08.2019 à 17h24

    Amazonie : les incendies pourraient accélérer les dérèglements climatiques en cours.

    Les incendies catastrophiques en Amazonie, mais aussi en Sibérie (Russie), depuis le début de l’été, font peser une menace sur la planète. Les importantes émissions de gaz à effet de serre pourraient accélérer les dérèglements climatiques en cours.

    Toutes les minutes au Brésil, c’est l’équivalent d’un terrain de football qui s’envole en fumée. Le phénomène n’est pas nouveau. Les incendies sont une technique répandue et peu coûteuse pour nettoyer des zones, les défricher, augmenter la surface cultivable et fertiliser des terres grâce à la cendre. Mais cette fois, le nombre de départs de feu explose : 75 336 depuis janvier, soit 84 % de plus que l’an dernier.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/amazonie/incendies-en-amazonie-les-incendies-pourraient-accelerer-les-dereglements-climatiques-en-cours_3589189.html

      +0

    Alerter
  • BA // 26.08.2019 à 23h01

    Mercredi 21 août 2019 :

    Pauvreté « extrêmement préoccupante » en France, selon le Secours populaire.

    La pauvreté s’étend en France, ce qui est «extrêmement préoccupant», a déclaré mercredi à l’AFP à Deauville (Normandie, Nord-Ouest), la secrétaire générale du Secours populaire français, une association d’aide aux plus démunis.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/pauvrete-extremement-preoccupante-en-france-selon-le-secours-populaire-20190821

      +0

    Alerter
  • BA // 27.08.2019 à 17h10

    A propos de la destruction de la forêt amazonienne :

    Mardi 20 août 2019 :

    Mine d’or : un nouveau permis de recherche délivré en Guyane.

    Par un arrêté, paru au Journal officiel du 3 août 2019, le ministre de l’Economie a accordé un permis exclusif de recherche d’or et de substances connexes (cuivre, argent, molybdène, platine, platinoïdes et diamant) sur les communes de Régina et Ouanary en Guyane.

    Ce permis, dit “Permis Ratamina 2”, est accordé à la société Sands Ressources pour une durée de cinq ans et porte sur une superficie de 49,8 kilomètres carrés.

    https://www.actu-environnement.com/ae/news/mine-or-Guyane-permis-recherche-Ratamina-Sands-Ressource-33916.php4

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications