Les Crises Les Crises
24.juin.201824.6.2018 // Les Crises

Revue de presse du 24/06/2018

Merci 25
J'envoie

La revue avec un comparatif tiré de l’expression “pognon dingue”. Comme L’Élysée aime faire sa com’ qui se veut si bien maitrisée (mais apparemment contreproductive) avec de petits tweets vidéos ces temps-ci, nous aurons peut-être la semaine prochaine un spécial “manu-gate” ;-). Au passage, remercions bien ce garçon pour ce moment de vérité sur Manu rendu possible grâce à son humour. Bonne lecture.

DÉMOCRATIE

Lettre ouverte à Amnesty International de la part d’un ancien prisonnier de conscience

"Par cette lettre je souhaite exprimer ma condamnation sans équivoque d’Amnesty International pour le rôle déstabilisateur qu’elle joue au Nicaragua, mon pays de naissance. Je commencerai cette lettre en citant Donatella Rivera, qui au moment de cette citation travaillait sur le terrain pour Amnesty International depuis plus de 20 ans. « Les situations de conflit créent des environnements extrêmement politisés et polarisés (…). Les acteurs et les parties intéressées vont très loin dans leur manipulation ou leur fabrication de soi-disant preuves destinées à la consommation tant intérieure qu’extérieure."

Source : INVESTIG'ACTION

La fin de la neutralité du Net : l’élite dirigeante américaine intensifie la campagne de censure sur Internet

"La neutralité du Net, la doctrine selon laquelle les fournisseurs d’accès Internet (FAI) doivent traiter toutes les communications comme égales, s’est officiellement terminée lundi. Ce geste est une étape majeure dans l’attaque contre un Internet libre et ouvert et la liberté d’expression aux États-Unis. Depuis la naissance de l’Internet public, les FAI fonctionnaient comme des « transporteurs publics » et étaient effectivement réglementés en tant que services publics, comme les compagnies d’autobus ou les services de livraison de colis. Il leur était interdit, par la loi, de discriminer leurs utilisateurs ou leurs sites Web en bloquant, falsifiant ou ralentissant le trafic Internet."

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

ENVIRONNEMENT

En Guinée, les habitants de Boké pâtissent du boom de la bauxite

"La Guinée est aujourd’hui le troisième exportateur mondial de bauxite, un minerai utilisé pour l’aluminium. Mais dans la région minière de Boké, la pauvreté ainsi que les dommages environnementaux causés par cette industrie progressent. Et la contestation gronde."

Source : REPORTERRE

FRANCE

Que feriez vous avec 2400 milliards d'euros ?

"Il y a trois ans, en décembre 2015 à la COP 21, les dirigeants du monde entier se demandaient comment réunir 100 milliards de dollars pour aider les pays en développement face au changement climatique. Aujourd'hui, ils ont trouvé à peine 10 milliards. Depuis 10 ans, les banques centrales ont mis en place des mesures dites non conventionnelles qui ont bien plus d'impact sur l'économie que n'en aura jamais la loi "Pacte pour la croissance" du gouvernement français. Voilà pourquoi cela vaut la peine de s'y attarder, surtout quand il y a 2400 milliards d'euros à la clefs... un pognon de dingue."

Source : France Culture

Pauvreté : les trois contre-vérités du gouvernement

"Pour le président de la République, la France doit aider ses pauvres mais, aujourd’hui, elle le fait mal. Un diagnostic appuyé sur trois constats. Aider les pauvres coûte cher : « on a augmenté le RSA de 80 % ces dernières années » a-t-il déclaré devant les représentants des mutualistes le 14 juin dernier. De plus, c’est inefficace : « Avons-nous réglé le problème ? Non ». Enfin, on laisse les gens dans la pauvreté : « Avons-nous changé les trajectoires, permis aux gens de s’en sortir davantage ? Non ». Trois contre-vérités. La France compte 8,8 millions de personnes pauvres (dont le revenu est inférieur à 60 % du revenu médian, soit environ 1000 euros par mois). Les deux plus gros groupes, avec une part d’environ 20 % chacun sont constitués par les couples avec plus de trois enfants et par les personnes seules."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Pourquoi la loi Pacte ne risque pas de « réconcilier les Français avec l’entreprise »

"Repoussée plusieurs fois, la loi « Pacte » pour la croissance et la transformation des entreprises a finalement été présentée en conseil des ministres. Malgré les discours grandiloquents qui l’accompagne, ce projet de loi est surtout un assemblage hétéroclite de mesures de simplification et de libéralisation, jointes à un programme de privatisation. Les contreparties « sociales » paraissent plus que timides, et l’intention générale est claire : imposer un peu plus l’hégémonie du secteur privé."

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

La loi Élan a discrètement supprimé la protection face aux antennes-relais

"L’article 62 de la loi Élan, adoptée mardi, met fin à des dispositifs de la loi Abeille qui permettaient un contrôle de l’implantation des antennes relais. L’autrice de cette tribune, à l’origine de la loi de 2015, explique comment la « Macronie » a sacrifié l’intérêt général aux intérêts particuliers. (...) Cet article 62 est ce qu’on appelle un « cavalier législatif », c’est-à-dire qu’il n’a rien à voir avec le reste de la loi, consacrée aux questions de logement. On peut penser que c’est sous la pression du lobby des opérateurs de téléphonie mobile que cet article a été ajouté."

Source : REPORTERRE

GÉOPOLITIQUE

Sommet Trump/Kim : ce que Kushner a murmuré à l’oreille de MBS

"Le commentateur saoudien anonyme, auteur de révélations fracassantes sur le système des ben Salmane, dévoile que Kushner a partagé des secrets avec son ami MBS concernant le sommet historique de Singapour. « Kushner a révélé au prince héritier saoudien des secrets que ne détient qu’un cercle très restreint à la Maison-Blanche, des secrets qu’ignore même le Congrès. »"

Source : MIDDLE EAST EYE

Le siège meurtrier du port yéménite de Hudaydah commence avec l’aide et le feu vert de Washington

"Les forces de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis (EAU) ont lancé mercredi un siège de la ville portuaire d’Al Hudaydah au Yémen, dans ce qui sera la bataille la plus sanglante depuis que les Saoudiens ont commencé à bombarder le pays arabe appauvri en mars 2015. Le groupe caritatif, CARE International, a signalé 30 frappes aériennes en l’espace d’une demi-heure mercredi matin, tandis que des navires de guerre au large des côtes du Yémen ont mené un bombardement naval."

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

Bons baisers de Pékin

"Le Donald restera-t-il dans l'histoire comme le fossoyeur de l'empire américain ? Cette question que nous nous posons depuis son élection ressurgit après le sommet historique et surmédiatisé de Singapour entre Trump et Kim. Pour bien comprendre les tenants et les aboutissants, jamais explicités dans la presse grand public ni dans la majorité des médias alternatifs, un petit rappel est nécessaire."

Source : CHRONIQUES DU GRAND JEU

INEGALITES

L’assistance aux riches : « un pognon de dingue » à plus de 300 milliards par an ?

"L’ensemble des aides sociales, incluant « l’action sociale » (c’est-à-dire le financement de l’activité des agents publics remplissant ces missions) est chiffrée par la DREES à 69 milliards d’euros, chiffre pour 2013. De son côté, Henri Sterdyniak, expert sur ces questions depuis longtemps, indique un chiffre de 70 milliards. On est à peine au-dessus de 3 % du PIB (2.230 milliards en 2016) Qu’en est-il de « l’assistance aux riches » ? L’ordre de grandeur est de 300 milliards d’euros par an, 4,3 fois plus que les aides sociales qui nous coûtent paraît-il « un pognon de dingue ». Voici les principaux postes."

Source : DEBOUT ! : BLOG JEAN GADREY

Corriger les inégalités sans dépenser un "pognon dingue" ?

"La curation sociale ça coûte un pognon dingue. Ca stigmatise les populations cible, ça cristallise les positions sociales. Ca installe une partie de la population dans une pauvreté soutenable, mais ça ne résout rien dans le fond. Le discours n’est pas nouveau. C’est la fameuse opposition entre politiques actives et politiques passives, entre politiques d’investissement social, versus de réparation monétaire."

Source : XERFI CANAL

Le fléau de l’assistanat

"Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi, zones franches, exonération de la taxe foncière, facilités comptables, niches et allégements en tous genres : au fil des décennies, les pouvoirs publics ont taillé un environnement fiscal et réglementaire sur mesure pour le patronat, sans aucune contrepartie. L’État-providence fonctionne donc très bien… pour les entreprises. Il y a plus de cinquante ans, commentant la réduction de moitié de l’impôt sur les bénéfices des sociétés, le patron des patrons de l’époque lâchait : « Les carottes n’intéressent pas le patronat. »"

Source : LE MONDE DIPLOMATIQUE

MARCHÉS FINANCIERS

La question fondamentale

"Comme me l’avait dit il y a bien longtemps l’un de mes mentors lorsque que j’ai commencé à réfléchir sur les marchés financiers : « Charles, la seule question est de savoir s’il y a plus d’idiots que d’argent (les marchés baissent) ou plus d’argent que d’idiots (les marchés montent) ». Le principe est simple et très juste, son application dans la réalité est, et reste, oh combien difficile, hélas. Revenons un peu en arrière, au moment de la grande crise de l’Euro de 2011-2012."

Source : INSTITUT DES LIBERTES

RÉFLEXION

Thibault Muzergues : « Quatre classes sociales ont complètement phagocyté le débat politique »

"Thibault Muzergues travaille pour le bureau européen de l’International Republican Institute, une ONG américaine qui promeut la “démocratie libérale” dans le monde. Fin analyste de la situation politique aux États-Unis et en Europe, il vient de publier « La quadrature des classes », aux éditions du Bord de l’eau. Il revient pour nous sur cet ouvrage, où il analyse la montée de quatre classes qui reconfigurent le champ politique sur le Vieux Continent et outre-Atlantique, au-delà du désuet clivage gauche-droite."

Source : LE COMPTOIR

Baisse de QI en Occident : et si notre « fake culture » était en cause ?

"Carl Wilson, critique musical pour Slate, s’est assis à son bureau, a placé ses doigts sur son clavier et a réellement tapé les phrases suivantes dans une critique du premier album de Cardi B, une ancienne strip-teaseuse actuellement « Star d’Instagram »."

Source : entelekheia

Commentaire recommandé

Alfred // 24.06.2018 à 15h21

Ce qui me frappe dans cette provocation idiote c’est qu’elle est à la fois cousue de fil blanc et profondément révélatrice. Cousue de fil blanc car au delà du bête plaisir de provoquer il me semble qu’il faut comprendre cela comme une basse tactique de “clivage”: “voyez contre le pouvoir des oligarques c’est vraiment la France moisie, raciste et réactionnaire qui reagit (choisissez votre camp!).” La même tactique qui permet d’assimiler (amalgamer) les critiques de Bruxelles et de l’Euro avec le nationalisme voir l’ethnicisme ou bien le désir (universel) de contrôler qui rentre sur son territoire avec du racisme et de la xénophobie. C’est bête mais ça fonctionne. Cousu de fil blanc donc.
Mais révélateur aussi de la réalité (la vacuité) du pouvoir français. C’est parceque que tout est en réalité décidé ailleurs (à Bruxelles, Washington voie même des instances privées) que l’Elysée est dessacralisé aux yeux même de ceux qui l’occupent. Ces marionnettes en représentation se sont tellement éloignées du pouvoir véritable qu’elles n’en n’ont finalement qu’une vague représentation et qu’elles le songent de plus en plus mal. Macron nous fait ici une sorte de lapsus en acte et un aveu tout franc et tout ‘u qu’il n’est rien.

18 réactions et commentaires

  • Alfred // 24.06.2018 à 09h02

    L’article sur Kushner et ben salmane confirme le poids de la Chine dans le rapprochement nord coréen – americain. Il confirme que les Américains sont capables de tout (même de reculer ou faire semblant) là où il n’y a pas de pétrole pour surtout surtout rester au cœur du monde des hydrocarbures.
    Enfin cet article confirme que la première victime est et restera l’Europe. l’Europe n’a pas d’autre destin que de se faire massacrer par l’Amérique.

     10

    Alerter
    • Kiwixar // 24.06.2018 à 10h14

      Je trouve que cet article ne confirme rien. « Une source anonyme »… Kushner a perdu son accréditation « top secret » en fevrier 2018, et non seulement Trump lui filerait des infos top secrètes mais en plus Kushner irait tout déballer à MBS qui confierait ça à une source anonyme?

      « Le leader nord-coréen était d’accord pour annoncer la dénucléarisation totale de son pays avant la tenue du sommet de Singapour. »

      Sans aucune contrepartie? C’est grotesque.
      Ce qui me semble sûr, c’est que c’est une danse à trois avec la Chine, et les menaces de Trump d’imposer des barrières tarifaires peuvent faire pression sur la Chine pour faire pression sur la Corée du Nord. Mais des barrières tarifaires qui touchent tout le monde, Canada, EU, Inde et tout? Bizarre.

       2

      Alerter
      • douarn // 24.06.2018 à 13h44

        Bonjour Kiwixar et Alfred
        Une remarque qui va dans votre sens : le leader Nord Coréen était allé à Pékin en train hypersécurisé un peu avant son sommet Singapourien avec M Trump. Je ne doute pas qu’une partie de ce voyage ait servi à la préparation de ce sommet.
        D’autre part, la Chine, et peut être une partie de l’OCS dont la Russie, sont en train de gagner la partie contre les USA (dédollarisation, reconstitution de réserves d’or, stock de US$ conséquents, …). Comment les USA ne pourraient ils pas se tirer une balle dans le pied à trop se confronter à la Chine?
        En conséquence, de qui les USA pourraient ils profiter à part les pays “alliés” (Canada, EU,…), pays dont ils ne risquent rien?

        Bref, quand le caïd de la cours d’école commence à taper sur les copains de sa bande et non plus sur les autres gamins de la cours d’école c’est qu’il perd de son autorité et a peur de perdre son aéropage de courtisans.

         7

        Alerter
        • Kiwixar // 24.06.2018 à 20h24

          Pour les US, l’American Way of Life n’est pas négociable. Cela veut dire qu’ils vont devoir (1) réduire la consommation pétrole soit de l’UE soit de l’Asie (2) continuer à imposer le paiement en papier-vert.

          Pour le (2) ils ont encore du temps, la dedollarisation sera lente. Pour le (1) un conflit en Corée me semble la ”méthode” la plus efficace puisqu’elle permet aussi de relocaliser de la production industrielle aux US. Comme d’hab, pas un conflit où les US gagneraient, juste un conflit amenant le chaos sur la zone, quelques millions de morts collatéraux et 15-20 ans de Chine/Coree/Japon amenuisés donnant le pétrole à 50$ le baril pendant 20 ans. Hillary aurait ordonné ce projet de psychopathe.

           1

          Alerter
  • BA // 24.06.2018 à 11h34

    Palais de l’Elysée, jeudi 21 juin 2018 :

    Dans la cour d’honneur du Palais de l’Elysée, la DJ Chloé a lancé la soirée, devant un public un peu intimidé par les lieux et soucieux de faire un maximum de selfies et vidéos depuis la cour d’honneur.

    Le DJ Cézaire succède à la DJ Chloé.

    Après Cézaire, le DJ Kiddy Smile – vêtu d’un T-shirt floqué « Fils d’immigré, noir et pédé » – et sa troupe de danseurs – short en jean ultra court et hauts en résille – ont fait monter l’ambiance d’un cran, faisant oublier la fraîcheur de ce premier soir d’été. Des spots aux couleurs du drapeau LGBT coloraient alors les murs du palais.

    http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Fete-de-la-musique-a-l-Elysee-pour-Emmanuel-et-Brigitte-Macron-1544639

     3

    Alerter
    • Ben // 24.06.2018 à 13h16

      Ça me rappelle un peu le début du livre de Gilles Châtelet, “Vivre et penser comme des porc”, décrivant une scène qui se déroulait au Palace, célèbre discothèque parisienne des années 80.

       5

      Alerter
    • Eric83 // 24.06.2018 à 13h54

      La version moderne du monarque pour lequel les ménestrels viennent jouer, tout cela bien entendu sous très haute médiatisation.

       3

      Alerter
    • Alfred // 24.06.2018 à 15h21

      Ce qui me frappe dans cette provocation idiote c’est qu’elle est à la fois cousue de fil blanc et profondément révélatrice. Cousue de fil blanc car au delà du bête plaisir de provoquer il me semble qu’il faut comprendre cela comme une basse tactique de “clivage”: “voyez contre le pouvoir des oligarques c’est vraiment la France moisie, raciste et réactionnaire qui reagit (choisissez votre camp!).” La même tactique qui permet d’assimiler (amalgamer) les critiques de Bruxelles et de l’Euro avec le nationalisme voir l’ethnicisme ou bien le désir (universel) de contrôler qui rentre sur son territoire avec du racisme et de la xénophobie. C’est bête mais ça fonctionne. Cousu de fil blanc donc.
      Mais révélateur aussi de la réalité (la vacuité) du pouvoir français. C’est parceque que tout est en réalité décidé ailleurs (à Bruxelles, Washington voie même des instances privées) que l’Elysée est dessacralisé aux yeux même de ceux qui l’occupent. Ces marionnettes en représentation se sont tellement éloignées du pouvoir véritable qu’elles n’en n’ont finalement qu’une vague représentation et qu’elles le songent de plus en plus mal. Macron nous fait ici une sorte de lapsus en acte et un aveu tout franc et tout ‘u qu’il n’est rien.

       20

      Alerter
  • RGT // 24.06.2018 à 11h37

    Neutralité du Net : La Californie fait de la résistance au grand dam des FAI… Et d’autres états envisagent de mettre en place des lois similaires ce qui se traduira au final par la neutralisation de cette loi dans les zones les plus peuplées et connectées des USA.
    Question : Les CEO (PDG) des grosses entreprises qui habitent majoritairement en Californie et qui ont fait voter cette loi seraient-ils opposés à “bénéficier” de ses “bienfaits” dans leur propre résidence ?

    Pauvreté : Rien de neuf dans ce blabla d’oligarque. Pour résorber la pauvreté il suffirait d’offrir aux pauvres et aux chômeurs un boulot avec une rémunération décente.
    Par contre il faudrait que les ploutocrates décident de partager plus équitablement les richesses, et là, surtout avec “En Marche” (vers l’esclavagisme) c’est pas gagné.
    Et comme toujours, ce qui m’intrigue et me désole le plus, c’est quand le dirigeant d’une petite PME prend parti pour le MEDEF et le caca-rente.
    Ces dirigeants de PME ont-ils quelques connexions manquantes dans leur cerveau qui les empêchent de comprendre que leur situation désespérante et désespérée n’est pas due aux salaires “indécents” qu’ils doivent verser à leurs employés mais que leurs difficultés sont bel et bien causée par ces géants qui rabaissent les “coûts” de leurs larbins afin d’augmenter leurs profits ?
    Et avec les discours ronflants de nos “nouveaux dirigeants exemplaires” ce phénomène de servitude volontaire n’est pas près de se tarir.

    Au global, cette revue de presse est comme les autres : Elle nous montre bien que tout roule à la perfection pour les plus nantis (pas les “classes moyennes” tant décriées qui ne servent qu’à être stigmatisées et saignées à blanc pour le plus grand profit des ploutocrates).
    Que ce soit au niveau de l’équité des rémunérations, du partage des richesses, du pillage des biens des autres, de l’abrutissement de la population, de la “lutte contre les fèces niouzes”, aucune amélioration en vue.

    Par contre, côté profits, il n’y a pas de crise car la loi permet à ceux qui en bénéficient de ne pas connaître les conséquences de leurs actions morbides.
    En effet, s’ils font des conneries ils seront “consolés”, “excusés” et bien sûr ils recevront des aides au titre de la “solidarité nationale” pour “défendre l’emploi” (un seul emploi : Le leur).

     7

    Alerter
  • caliban // 24.06.2018 à 12h06

    A propos du “pognon de dingue”, l’article de Jean Gadrey (https://blogs.alternatives-economiques.fr/gadrey/2018/06/16/l-assistance-aux-riches-un-pognon-de-dingue-a-plus-de-300-milliards-par-an) nous décrit en détail pourquoi on peut parler de ruissellement vers le haut, soit en bonne physique, de l’évaporation de notre pognon.

    Sans réel rapport (en tout cas évident), je me permets de signaler un nouvel entretien accordé par Alain Supiot sur la Radio publique et intitulée “L’avenir du travail” (environ 45 min.) : https://www.franceculture.fr/emissions/matieres-a-penser-avec-antoine-garapon/matieres-a-penser-droit-et-justice-du-jeudi-21-juin-2018

     4

    Alerter
  • Made in Québec // 24.06.2018 à 15h03

    « Que feriez vous avec 2400 milliards d’euros ? » — France Culture

    Mettre à prix la tête des dirigeants occidentaux et des grands consortiums merdiatiques (et leurs valets) des 50 dernières années.

    Reste à savoir si 2400 milliards suffiront…

     13

    Alerter
    • Patrick // 24.06.2018 à 22h32

      c’est du vrai ‘France Culture ” cet article :

      “le QE par son effet sur la croissance profitera à tous, mais à court terme, les gains sont bien plus importants pour les plus fortunés. ” !!!
      Quel effet sur la croissance ? la BCE essaie juste de sauver les banques et autres assureurs , embourbés jusqu’au cou dans leurs achats de n’importe quoi . Quant aux gains sur la valeur des actions, on est en pleine bulle , ça va pas tenir longtemps.

      Un autre truc intéressant : la BCE n’a pas le droit de prêter aux états en achetant leur dette , mais elle peut acheter des ‘trucs” aux banques, dont les dettes des états qu’elles possèdent, c’est donc un moyen de contourner le réglement.
      ça va pas bien finir

       3

      Alerter
  • BA // 25.06.2018 à 19h38

    Navire Lifeline : « C’est à l’Italie de le prendre », assure Nathalie Loiseau.

    Migrants bloqués en mer. Navire Lifeline : « C’est à l’Italie de le prendre », assure Loiseau.

    La ministre chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, a affirmé ce lundi que c’était « à l’Italie » de prendre en charge le bateau humanitaire Lifeline transportant des migrants, alors que plusieurs élus font pression sur le gouvernement pour qu’il accepte ou refoule le navire, une semaine après la polémique Aquarius.

    « La France rappelle le droit international : lorsque vous avez un bateau et que vous faites du sauvetage en mer, c’est le cas des passagers du Lifeline, vous les débarquez sur le port sûr le plus proche, c’est Malte ou c’est l’Italie », a déclaré la ministre.

    « Techniquement, pratiquement, c’est à l’Italie de le prendre », a-t-elle insisté. « Ca n’arrange pas tout le monde, c’est le droit international, et on n’est pas là pour remplacer le droit par la loi de la jungle », a poursuivi la ministre.

    https://www.ouest-france.fr/monde/migrants/migrants-bloques-en-mer-navire-lifeline-c-est-l-italie-de-le-prendre-assure-loiseau-5846376

     0

    Alerter
    • Alfred // 26.06.2018 à 14h21

      Bah non. Il reste le port de Sfax en Tunisie voire La Goulette ou Bizerte. Bizarement on pas demandé aux tunisiens.

       2

      Alerter
    • Patrick // 26.06.2018 à 16h02

      La notion de “sauvetage en mer” est très relative lorsque l’on va chercher les gens pratiquement sur la côte, pour le plus grand bonheur des passeurs qui peuvent assurer un service “première classe”, directement sur les bateaux des ONG dont on se demande bien d’où leur vient le fric nécessaire pour faire naviguer ces bateaux ( un petit partage avec les passeurs ? )

       0

      Alerter
  • BA // 26.06.2018 à 11h14

    Mardi 26 juin 2018 :

    Baromètre politique : la popularité de l’exécutif s’effondre.

    Emmanuel Macron et Edouard Philippe atteignent pour la première fois leur record d’impopularité après un peu plus d’un an de mandat.

    Pour autant, le gouvernement ne semble pas être le seul à perdre des points sur l’échiquier politique dans un contexte socio-économique tendu sur le plan national et international.

    Le baromètre politique Odoxa du mois de juin affiche une chute record de la popularité du président et de son gouvernement auprès des sympathisants politiques de tous bords et concitoyens. Une première depuis le début du quinquennat.

    La part de Français estimant qu’il est un “bon président” baisse de 5 points pour tomber à 41%, les Français estimant au contraire qu’il est “un mauvais président”, progresse de 5 points pour atteindre 59%.

    https://www.franceinter.fr/politique/barometre-politique-la-popularite-de-l-executif-s-effondre

     0

    Alerter
  • BA // 28.06.2018 à 22h35

    Jeudi 28 juin 2018 :

    Le gouffre qui menace d’engloutir la zone euro.

    Joseph Stiglitz, chroniqueur, prix Nobel d’économie 2001, est professeur à l’université Columbia (New York).

    https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0301881720694-le-gouffre-qui-menace-dengloutir-la-zone-euro-2188018.php

     0

    Alerter
  • BA // 01.07.2018 à 15h17

    Angela Merkel ne sait plus quoi faire pour éviter l’éclatement de la coalition CDU – CSU.

    Alors Angela Merkel a menti samedi : elle a dit avoir conclu des accords avec 14 pays pour leur renvoyer des migrants déjà enregistrés chez eux, dont la République tchèque et la Hongrie.

    Angela Merkel est en train de tirer ses dernières cartouches : des mensonges, encore des mensonges, toujours des mensonges.

    C’est le naufrage d’Angela Merkel.

    Varsovie dément à son tour un accord avec Berlin sur le renvoi de migrants.

    https://www.romandie.com/news/Varsovie-d-ment-son-tour-un-accord-avec-Berlin-sur-le-renvoi-de-migrants/932460.rom

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications