Les Crises Les Crises
26.janvier.202026.1.2020 // Les Crises

Revue de presse du 26/01/2020

Merci 91
J'envoie

DÉMOCRATIE

Municipales 2020 : comment une circulaire de Christophe Castaner pourrait embellir le score national de LREM

"Le premier tour des élections municipales sera un baptême du feu pour La République en marche, moins implantée au niveau local. Mais une circulaire expliquant aux préfets comment classer politiquement les candidats pourrait contribuer à limiter les dégâts, en apparence. "L’Œil du 20 heures" a contrôlé les étiquettes." "Ainsi, une circulaire a été adressée aux préfets pour modifier les nuances politiques des villes de plus de 9 000 habitants. Toutes les communes en-dessous de ce seuil ne bénéficieront d'aucune classification et seront donc effacées des résultats nationaux. Cela concerne ainsi 96% des communes et 54% des électeurs. Un électeur d'une ville de moins de 9 000 habitants qui souhaiterait adresser un message politique en sanctionnant La République en marche (LREM) ne verra donc pas son vote pris en compte pour la moyenne nationale."

Source : France 2 et RT France

ENVIRONNEMENT

Réchauffement climatique : les objectifs de l’Accord de Paris déjà hors de portée ?

"Pendant plus de 30 ans, les chercheurs ont pensé que la réponse de notre Planète à un doublement de la concentration en CO2 dans son atmosphère se situerait entre +1,5 °C et +4,5 °C. De nouveaux modèles, a priori plus sophistiqués, revoient aujourd'hui ces valeurs à la hausse. S'ils se vérifient, les objectifs de l'Accord de Paris seront d'autant plus difficiles à tenir."

Source : Futura Sciences

« L’abolition de l’esclavage n’a pas mis fin à l’écologie coloniale »

"Pendant des décennies, l’insecticide chlordécone a intoxiqué la quasi-totalité de la population antillaise. Pour Malcom Ferdinand, philosophe et ingénieur martiniquais, ce scandale sanitaire est le symptôme d’une relation à la Terre qui demeure enracinée dans l’esclavage et la colonisation. Entretien. […] En séparant histoire coloniale et histoire environnementale, on a pensé l’émancipation de l’esclavage sans toucher à notre rapport à la terre. L’abolition de l’esclavage a bien sûr constitué une très grande avancée, mais le système économique, le rapport à la terre qui impliquait l’asservissement d’êtres humains a continué sous d’autres formes. L’abolition de l’esclavage n’a pas mis fin à « l’écologie coloniale »."

Source : Bastamag

FRANCE

La France au bord de l’implosion sociale ? [Todd]

"Sommes-nous entrés dans un nouveau chapitre conflictuel de notre histoire sociale ? C’est la théorie qu’avance l’historien et démographe Emmanuel Todd dans son nouvel ouvrage "Les luttes de classes en France au XXIe siècle". Depuis plus d'un an, la France connaît un regain spectaculaire de conflits sociaux, incarné notamment par les Gilets jaunes et plus récemment par les mouvements contre la réforme des retraites. Si certains parlent d'un pic de fièvre ponctuel avant un retour au calme, Emmanuel Todd se montre quant à lui bien plus alarmiste et brosse le portrait d'un pays où se préparerait "un choc frontal entre ceux d’en haut et les autres"."

Source : Les Matins - France Culture

Crise à l'école : "On ne forme plus à penser, alors les élèves se contentent de croire"

"C'est le cri d'un révolté. Professeur de philosophie en lycée et membre du Conseil supérieur de l'éducation (CSE), René Chiche publie un ouvrage où son attachement à l'institution scolaire se mêle à une rage sourde face à son état de ruine. Dans "La désinstruction nationale" (éditions Ovadia), cet homme engagé déplore que le niveau de ses élèves soit désormais proche du néant. La faute à l'empilement des réformes, aux pressions de la hiérarchie, à la dégradation des programmes ou encore à la fragilisation des Humanités, entre autres."

Source : Marianne

Immobilier : le droit de propriété bientôt remis en cause ?

"C'est un énorme changement que propose Jean-Luc Lagleize, député du Modem. Renforcer le pouvoir des élus locaux pour limiter les prix du logement, moyennant certains affaiblissements du droit de propriété : c'est la philosophie d'ensemble de son rapport, dont plusieurs mesures ont des chances d'être traduites dans la loi. En son cœur, figure une proposition qui modifierait profondément la notion de propriété : elle permettrait, dans certaines zones, de distinguer la possession d'un terrain, qui serait publique, et celle du logement bâti dessus, laissée au propriétaire." [Intéressant en laissant de côté l'orientation "manque d'offre" de l'article]

Source : Capital

Comment le Gouvernement compte modifier l'accès à l'électricité nucléaire historique

"Depuis 2010, la France ouvre doucement son marché de l'électricité pour répondre aux attentes de l'Europe sur cette question. Afin d'encourager l'arrivée de fournisseurs alternatifs à EDF et mettre en place une concurrence, la France a créé un dispositif d'accès régulé à l'électricité nucléaire historique : l'Arenh. Mais ce dispositif est transitoire et doit prendre fin au 31 décembre 2025. Le Gouvernement entame donc les réflexions sur un dispositif plus pérenne chargé de prendre le relais jusqu'à la fin de vie du parc nucléaire comprenant les centrales existantes ainsi que l'EPR de Flamanville. Il propose un service d'intérêt économique général (SIEG) et ouvre ainsi une consultation des parties prenantes en entamant en parallèle les négociations avec la commission européenne."

Source : Actu-environnement

INEGALITES

Quand l’ultra-richesse prospère au détriment des plus pauvres et des femmes

"A la veille de l’ouverture du Forum économique mondial de Davos, véritable symbole d’un système économique accaparé par une minorité ultra-privilégiée, Oxfam fait paraître son rapport annuel sur les inégalités mondiales, « Celles qui comptent ». A travers son constat chiffré des écarts abyssaux de richesses, Oxfam dénonce un système économique injuste et sexiste, profitant en très grande partie à une infime minorité de riches hommes blancs, au détriment d’une très grande partie de la population, et en premier lieu des plus pauvres, des femmes et des filles."

Source : Oxfam France

L'inégalité des vies [Vidéo]

"L’inégalité des vies est l’une des questions récurrentes de l’œuvre très riche de Didier Fassin, qui compte une trentaine d’ouvrages traduits dans huit langues et plus de deux cents publications scientifiques. Renouvelant les perspectives à la faveur d’un dialogue entre philosophie morale, théorie critique et anthropologie, il s’est attaché à proposer une nouvelle intelligibilité du monde social et un nouveau regard sur les politiques de la vie." [NB : Les conférences du Collège de France, accessibles à tous gratuitement sur place et disponibles en ligne et téléchargement, constituent une remarquable source de connaissances et d'informations dans tous les domaines.]

Source : Collège de France

LIBERTÉS

Coup d’État sur la « loi haine »

"La loi « contre la haine » s’est transformée en loi sécuritaire au nom de la lutte « anti-terroriste ». Cela a été acté le 21/1/19 à 22h30, par un amendement de dernière minute proposé par le gouvernement et adopté par les députés de l’Assemblée nationale. Alors que la loi exigeait initialement de retirer les contenus illicites en 24 heures, elle impose désormais aux plateformes de retirer dans l'heure les contenus que la police lui signalera. Or, presque aucune plateforme ne peut avoir des modérateurs éveillés 24/24 pour répondre dans l’heure aux autorités. Sans le contrôle d’un juge, la police peut décider quelles plateformes attaquer, définir un contenu comme étant illégal et mettre en œuvre sa sanction. Ces nouvelles mesures visent toutes plateformes, de toutes tailles (forum, plateforme militante, hébergeur associatif, tout nœud d’un réseau social décentralisé tel que Mastodon ou PeerTube) (http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/2583/AN/161)."

Source : Quadrature du Net

Manifestation du 9 janvier : "Le but était de terroriser"

"Dans une autre vie, il était haut fonctionnaire, et a déjà dû gérer des manifestations. Depuis le mouvement des Gilets jaunes, il manifeste et filme les cortèges pour sa chaîne YouTube. Et ce jeudi 9 janvier, Laurent Bigot dit avoir assisté à un summum de violence policière lors de la manifestation contre la réforme des retraites à Paris."

Source : Arrêt sur images

Des sans-culottes aux « gilets jaunes », histoire d’une surenchère répressive

"Le président Emmanuel Macron a décidé de soumettre au Conseil constitutionnel une loi « anticasseurs » que sa majorité parlementaire a déjà votée. Après des dégradations en série sur les Champs-Élysées le 16 mars, il a également choisi de confier à l’armée une partie du maintien de l’ordre. Ce durcissement répressif spectaculaire s’inscrit dans l’histoire d’une République autoritaire." [Avril 2019]

Source : Le Monde Diplomatique

MATIÈRES PREMIÈRES

La Russie se lance dans le bio

"Partout dans le monde la demande en produits bio augmente, la Russie entend bien en profiter et son ambitieux plan de développement de l’agriculture biologique commence à porter ses fruits. « Avec l’embargo, nous ne pouvons pas importer les produits alimentaires bio qu’une partie de la population demande alors nous allons les produire ». Cependant, ce n’est pas uniquement pour son marché intérieur que la Russie veut produire bio mais surtout pour l’export, plus rémunérateur. « Nos consommateurs principaux sont les Pays-Bas et le Royaume Uni. Pour l’instant, c’est en grandes cultures pour l’alimentation animale, que la Russie se teste en agriculture biologique avec des céréales (orge, avoine, seigle) mais aussi des oléo-protéagineux (colza, pois). Nous produisons aussi de l’avoine sans gluten et bientôt, nous vendrons aussi des huiles et des tourteaux bio » explique S. Shibaev, chargé d’affaires en Russie pour Bretagne Commerce international. "

Source : Terre-Net

Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) en 10 points

Le Ministère de l'environnement a publié un résumé de la PPE. Outre les objectifs de réduction de consommation d'énergie fossile, de création d'emplois et d'augmentation du pouvoir d'achat, le point n°8 explique que le Gouvernement se fixe l’objectif d’atteindre une part du nucléaire au sein du mix électrique de 50 % à l’horizon 2035. La production électro-nucléaire pilotable diminuera (fermeture de 14 réacteurs nucléaires) au fur et à mesure de l'augmentation d'une production d'électricité renouvelable non pilotable. A cette fin, la PPE décline les objectifs généraux : augmentation des aides financières pour la chaleur renouvelable (fonds chaleur Ademe), nouveau calendrier d’appels d’offres pour les EnR électriques, consolidation de l’obligation d’achat à tarif réglementé pour le gaz renouvelable. [Note : le plan Hercule prévoit de scinder EDF en 2 entités, EDF bleu (publique : nucléaire, hydraulique, commerce sur marché de gros, transport de l'électricité) et EDF vert (partiellement privatisé : EnR, distribution, commercialisation aux entreprises/particuliers et autres activités à revenus garantis]

Source : Ministère de la Transition Ecologique & Solidaire

RÉFLEXION

Le mot qui tue

"Dans la chaleur de l’été californien de 1964, un candidat républicain à la présidence des États-Unis, aussi dingue et débridé que le sera M. Donald Trump, prononce à la convention de son parti un discours fameux contre la bien-pensance démocrate qu’il juge hégémonique — et qu’il entend détruire : « L’extrémisme dans la défense de la liberté n’est pas un vice, tonne Barry Goldwater. Et la modération dans la quête de la justice n’est pas une vertu. » Le père spirituel du néoconservatisme sera écrasé par Lyndon Johnson, mais Malcolm X reprend aussitôt la phrase à son compte pour justifier l’usage de « tous les moyens nécessaires » à la cause de l’émancipation des Noirs." [2017]

Source : Le Monde Diplomatique

Gilets jaunes, plus d’un an après

"Qui a-t-il eu de plus paradoxal dans le mouvement des Gilets jaunes ? Qu’il soit né il y a plus d’un an de façon spontanée (une dame met une pétition en ligne, une seconde se plaint de la fiscalité en vidéo, un camionneur pose un gilet sur son pare-brise, et voila le pays en émoi) ? Que des gens, qui, souvent, n’avaient jamais manifesté de leur vie continuent à se mobiliser pour soixante samedi ou plus ? Ou que plus d’un an après le premier acte, il soit tout aussi difficile d’en prédire les développements ?"

Source : Le blog de FB Huyghe

Le nazisme, un laboratoire du New Public Management ?

"Si je vous donne comme mots clés : flexibilité, performance, mission, organisation par projet, burn out, incentive, mérite, agences d'État, management, ressources humaines, autonomie et, pour finir le fameux "faire plus avec moins"... de quoi pensez-vous que nous allons parler ce samedi à La Suite dans les Idées ? Et bien du nazisme, avec l'historien Johann Chapoutot qui vient de faire paraître Libres d'obéir. Le management du nazisme à aujourd'hui. Il sera rejoint en seconde partie par Christian Salmon, auteur de Storytelling ou le management façon Hollywood."

Source : La suite dans les idées - France Culture

ÉTATS-UNIS

Décryptage de la politique américaine

"La scène washingtonienne est extrêmement agitée avec la procédure de destitution à l’encontre de Donald Trump et le regain de tension au Moyen-Orient suite à l’assassinat du général Qassem Suleimani. Certains y voient l’effet de dissensions entre les trois côtés du triangle du pouvoir : politique, militaire et économique. D’autres une opposition frontale à la politique de Donald Trump. Déconnectés en apparence, ces deux évènements sont néanmoins liés. Ce lien explique l’agitation dont la capitale américaine est l’objet."

Source : IVERIS - JL Baslé

Commentaire recommandé

Jean // 26.01.2020 à 07h03

Soutenu par des co-détenus de la prison de Belmarsh, Julian Assange sort de l’isolement

Après plusieurs mois de détention, Julian Assange vient d’être sorti de l’isolement dans lequel il était confiné grâce à la mobilisation de ses soutiens, parmi lesquels des détenus de la prison de Belmarsh qui se sont mobilisés en sa faveur.

56 réactions et commentaires

  • Jean // 26.01.2020 à 06h56

    Damien Carême : “Construire une écologie populaire”

    Damien Carême, depuis peu eurodéputé Europe Écologie Les Verts, s’est fait connaître en tant que maire de Grande-Synthe, une banlieue de Dunkerque de plus de 23 000 habitants ayant grandement souffert de la désindustrialisation. Ce qu’il y a initié, en matière de transition sociale et environnementale, depuis son premier mandat en 2001, inspire beaucoup, a fortiori à la veille des municipales. Nous revenons avec lui sur cette expérience riche d’enseignements, et sur le prolongement qu’il en donne depuis le Parlement européen.

      +6

    Alerter
  • Jean // 26.01.2020 à 07h03

    Soutenu par des co-détenus de la prison de Belmarsh, Julian Assange sort de l’isolement

    Après plusieurs mois de détention, Julian Assange vient d’être sorti de l’isolement dans lequel il était confiné grâce à la mobilisation de ses soutiens, parmi lesquels des détenus de la prison de Belmarsh qui se sont mobilisés en sa faveur.

      +56

    Alerter
  • Jean // 26.01.2020 à 07h41

    Le mot qui tue

    “Rien ne sert de comprendre quand on peut châtier : que cette pensée d’Inquisition arme les défenseurs patentés du savoir et des Lumières contre l’obscurantisme salafiste suggère que ce dernier a déjà marqué des points.”

      +3

    Alerter
    • sergeat // 26.01.2020 à 08h39

      Pour moi les salafistes avec leur tenue du moyen age et leur barbe sont contrôlables dans notre pays,par contre les frères musulmans avec leur tenue occidental (et un langage soit disant “républicain”)et leur main mise sur les maires pour leur réélection doucement mais surement prennent de plus en plus de pouvoir et imposent déjà au niveau local un changement de société .

        +11

      Alerter
      • Jean-Do // 26.01.2020 à 08h52

        “Leur main mise sur les maires” mais oui, c’est ça 😀

        Une majorité de travailleurs en Gilet Jaune appuyés par 60% de la population n’arrivent pas à “domestiquer” les maires mais une infime minorité de Frères Musulmans, hyper-mal vus dans la société, y arriveraient !? Vous lisez trop les sites d’extrême-droite et leurs délires complotistes, mon bon “sergeat”.

          +13

        Alerter
        • Perret // 26.01.2020 à 09h44

          Et pourtant, combien d’accords passés avec des candidats de tous bords permettent de faire l’élection ? Ou de renforcer la majorité en place.
          Et quand ça se voit trop, la taqiya permet de prétendre avoir rompu les amarres, comme à Bordeaux où Tarek Oubrou, qui y représente les Frères, affirme avoir rompu avec eux pour ne pas gêner son ami le maire.
          Vous devriez examiner les élections municipales ville par ville dans le 93, ou le 59, ou le 13. Vous seriez surpris !
          Enfin, jetez un oeil sur les subventions de l’ACSE (ancien FASILD, ancien FASTI); c’est de l’ordre de 50 millions d’euro qui sont répartis aux frais du contribuable à des associations musulmanes en grande partie radicales. C’est assez bien caché et ça dure depuis 50 ans. J’avais eu l’occasion d’attirer l’attention du cabinet de Jean-Louis Debré sur cette source considérable de financement de ceux qui veulent nous imposer la charia, après la fusillade de Roubaix. La réponse a été que la paix dans les cités était à ce prix. On en subit tous les jours le résultat.
          La politique du chien crevé au fil de l’eau est suicidaire.

            +25

          Alerter
        • Patrick // 26.01.2020 à 13h52

          “Leur main mise sur les maires”
          ça , c’est pas nouveau. Nombre de maires ont soigné cet électorat par pur clientélisme parce que 10 à 20% de voix c’est toujours bon à prendre.
          Bon , maintenant ils déchantent en voyant arriver les “listes communautaires” .. fin du clientélisme , les salafistes n’en ont plus besoin.

            +8

          Alerter
          • Cyd // 27.01.2020 à 10h33

            20% de musulmans au niveau national
            95% dans certaines villes

              +0

            Alerter
            • Patrick // 27.01.2020 à 12h05

              oui, c’est vrai .. j’oubliais l’inénarrable Manuel Valls en train de chercher “des whites, des blancos ” .. pour faire un peu de diversité dans le paysage. Le politicien de base se fracassant contre le mur de la réalité.

                +2

              Alerter
      • Catalina // 26.01.2020 à 08h59

        détrompez vous, les salafistes aussi se griment en occidentaux pour mieux faire grandir leur secte !

          +4

        Alerter
  • Jean // 26.01.2020 à 08h37

    En Allemagne, les effets désastreux de la “loi anti-haine” sur les réseaux :

    “Si le ministre allemand de la Justice continue de défendre la loi au nom du “respect du droit” par Internet, la Fédération allemande des journalistes dénonce le fait qu’une “entreprise privée siégeant aux États-Unis décide des limites de la liberté de la presse et de la liberté d’expression en Allemagne”. Et la Fédération des patrons de presse allemands s’insurge elle aussi contre cette forme de “censure” pratiquée par “une police des médias privée” qui supplante l’État de droit. La peur de devoir payer très cher une entorse à la loi conduit les entreprises privées du Net à des pratiques “incontrôlées, opaques, disproportionnées” et pour tout dire “désastreuses”, met en garde Neues Deutschland.”

    Source (05/01/18) : https://www.courrierinternational.com/une/en-allemagne-les-effets-desastreux-de-la-loi-anti-haine-sur-les-reseaux

      +13

    Alerter
  • Louis de Constance // 26.01.2020 à 09h03

    Hi from DC ❤ ✌ 💙. Thx a lot. Very interesting. Basically, Donald Trump isn’t a so ‘dingue et déjanté’ POTUS than your President Macron. Let’s focus on the facts , not only on your prejudices and ideology : today , France is pretty madly messy ! And Trump might be elected for a second mandate . And what about Macron in 2022 ?

      +8

    Alerter
    • SanKuKaï // 26.01.2020 à 09h43

      Hi Louis, it’s been a while. I was wondering if I should bother “feeding” you.
      You’d like us to focus on facts but your comment doesn’t provide a single one.
      Hopefully both our comments will soon be removed.

        +6

      Alerter
  • Fritz // 26.01.2020 à 09h44

    Bravo à René Chiche. La dégradation des programmes (français, histoire, géographie…) et la destruction de la composition (à l’école), de la rédaction (au collège) et de la dissertation (au lycée) sont des crimes commis par des jean-foutre contre notre jeunesse.

      +16

    Alerter
    • pat // 26.01.2020 à 12h04

      Personnellement, la question que je me pose c’est “est ce que l’école a un jour appris à penser aux élèves ?”
      Né dans les années 70, je n’ai pas un seul souvenir de l’école qui m’ait appris l’esprit critique … Seul un professeur d’histoire (au lycée) qui était communiste nous a donné un point de vue différent de la pensée dominante, mais sans réellement pour autant chercher à nous faire réfléchir.
      Henri Guillemin expliquait le véritable projet de Jules Ferry (je ne sais plus dans quelles conférences) et celui-ci est tout sauf apprendre à réfléchir soi-même. L’école est là et a toujours été là pour apprendre “l’obéissance”.
      Il y a eu apparemment un projet de réforme d’amélioration dans l’après guerre (après 1918), mais celui-ci a disparu malheureusement.
      Il existe parmi les humains des personnes qui n’ont pas le même fonctionnement cérébral. On parle de personnes neuro-atypiques (en opposition aux NT, neuro-typiques) avec des étiquettes comme ‘autiste’ ou bien ‘surdoué’, etc. On parle aussi de pensée en arborescence, etc, etc.
      Même s’il y a des différences neurologiques, je suis persuadé que la bêtise humaine grandissante observable aisément aujourd’hui s’explique avant tout par l’éducation, autant à l’école, qu’à la maison. En effet j’observe de façon récurrente la modification de la pensée chez les enfants passé 5 à 8 ans. Avant ils sont demandeurs d’apprendre, ils posent milles questions, il s’intéressent à plein de choses, ils sont tolérants, etc. Après c’est fini …

        +12

      Alerter
      • majufleur // 26.01.2020 à 13h12

        “est ce que l’école a un jour appris à penser aux élèves ?”
        oui, mais cela se passe dans la classe Freinet
        http://marine.baro.free.fr/wordpress/?page_id=4815

          +4

        Alerter
        • Brossa Dante // 26.01.2020 à 16h15

          Magnifique contre-exemple.
          Freinet prône une éducation de l’enfant comme membre d’une communauté. Ce qui implique de rejeter la construction de la raison en vu d’un accomplissement personnel pour cause d’égoisme et d’individualisme. Freinet fut communiste, ceci expliquant cela. Au final, c’est le groupe au détriment de l’individu, ce dernier devenu incapable de distance critique. L’enfant sacrifié sur l’autel de l’éducation nouvelle. Freinet avait un but politique, René Chice en a un autre : la République, il veut donc la formation d’un citoyen qui lui soit assujetti, incapable de prendre une distance critique la aussi.

          “Un culture qui est conçue comme raffinement interne de l’esprit s’oppose à une disposition socialisée » Dewey, Démocratie et Education.

            +6

          Alerter
          • jmathon // 27.01.2020 à 05h45

            En termes de raison…nement, pourriez-vous expliciter l’implication que vous indiquez?

            “Freinet prône une éducation de l’enfant comme membre d’une communauté. Ce qui implique de rejeter la construction de la raison en vu d’un accomplissement personnel pour cause d’égoisme et d’individualisme.”

            Au delà de la seule prémisse : “Freinet fut communiste, ceci expliquant cela.”

              +0

            Alerter
            • Brossa Dante // 27.01.2020 à 07h13

              Pourriez vous ne pas selectionner que ce qui vous arrange ? Relisez Dewey qui est tres explicite, mais ne comptez pas refaire la defense des pédagogies nouvelles (dont certaines possèdent de belles qualités) car les neuroscience sont déjà passées par la.

                +2

              Alerter
          • Brigitte // 27.01.2020 à 09h08

            @ Brossa Dante.
            Concernant l’école Freinet, il y a la théorie et la pratique. L’avez-vous connue ou pratiquée?
            Je l’ai connue grâce à ma mère qui la pratiquait au collège, ce qu’elle appelait aussi “école moderne”. Enfant et ado, je l’ai suivie à des rencontres pédagogiques à travers l’Europe où le “tu” et “camarade” étaient de rigueur ainsi que l’espéranto.
            Sur le plan pédagogique, l’idée centrale était d’instruire les récalcitrants à l’école classique en les impliquant d’avantage, avec des moyens plus vivants (correspondance, édition d’un journal scolaire, rédaction libre, etc) et en leur apprenant l’auto-évaluation dirigée.
            Les résultats étaient au rendez-vous et aujourd’hui, ses anciens élèves viennent lui rendre visite.
            Bien sur c’était l’époque où l’idéologie social-libertaire battait son plein mais je crois qu’il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain.
            Aujourd’hui, les pédagogies alternatives sont basées sur le “management” et la “pédagogie entrepreneuriale”, l’apprentissage en anglais, le numérique, etc…
            Autre temps, autres moeurs….
            La modernité est un courant d’air du temps…

              +3

            Alerter
            • Brossa Dante // 28.01.2020 à 00h53

              On me dit que les belles idées ne sont jamais coupable car il n’y a que des opportunistes. Vous semblez dire l’inverse : seule compte la mise en pratique, qu’importe la justesse de l’idée. ??

              Vous défendez votre mère et je le comprend. Certaines personnes sont des pédagogues nées et votre mère semble en être. Mais vous comprendrez qu’une expérience personnelle ne permet d’en tirer une généralité. Hélas j’ai constaté les fruits de cette pédagogie sur le terrain : Des enfants sortant d’une école estampillé Freinet ne sachant ni lire ni écrire en 6e par exemple. Je pourrais également parler d’un réseau d’école d’inspiration Freinet avec plus ou moins les mêmes lacunes. Mais ce n’est qu’une expérience et ce n’est pas mon discours.

              Dire que « Les résultats étaient au rendez-vous » en ne s’appuyant sur rien de mesurable scientifiquement n’est pas convaincant même si cela rassure. On peut légitimement questionner les présupposés idéologiques de Freinet (Marx, Bergson ou Rousseau par exemple) qui lui ont permis de bâtir sa méthode. La science et la philosophie ont fait du chemin depuis.

              “management” “entrepreneuriale” ? L’école et les éducations alternatives sont clairement dominées par les pédagogies non traditionnelle avec le succès que l’on sait. Les «  pédagogies du management »  ont aussi une origine progressiste (Piaget, Steiner, Decroly, Freinet, Cousinet…) : savoir-être, adaptabilité, compétences, socialisation des personnalités, transdisciplinarité etc. Les contempteurs méconnaissent souvent cette filiation, ce qui freine la remise en question salutaire.

                +0

              Alerter
        • pat // 26.01.2020 à 17h57

          Si je ne dis pas de bêtises, “Freinet” fait partie des mouvements ayant tentés de réformer l’école après la première guerre mondiale. Il s’agissait à priori de donner aux enfants les capacités à refuser la barbarie des oligarques qui lancent des pays entiers dans des guerres meurtrières. Il faut quand même bien comprendre qu’on n’observe jamais des peuples entiers se faire la guerre, les français et les allemands ne sont pas dis un jour qu’ils se haïssaient et qu’ils allaient se tuer mutuellement.
          On le voit très bien aujourd’hui. Si ces gens qui attaquent et terrorisent la population française avaient été correctement éduqués, sans propagande (notamment une histoire non réécrite) et avec le développement d’un esprit critique, jamais ils ne joueraient aujourd’hui le rôle des milices pour l’oligarchie, tout en étant payé par le peuple qu’ils agressent. Je suis persuadé que nombre de ces personnes croient bien faire, alors qu’au contraire dans les faits ils trahissent leur pays.
          Le système politique en France repose sur l’omniprésence de la propagande, c’est de la manipulation de masse, les gens doivent obéir par eux même (concept largement expérimenté sous les nazis, cf Chapoutot). Dès qu’apparaissent des opposants (c’est à dire des gens qui ne veulent plus obéir) ils sont réprimés violemment car il ne faut pas casser la dynamique de la propagande et de la servitude volontaire qui en découle (même si ce système est en train de s’effondrer).

            +5

          Alerter
          • Brossa Dante // 26.01.2020 à 21h02

            Non, Freinet ne se résume pas à simple anti-militarisme d’après guerre.

            Il prend sa source dans la pédagogie nouvelle (1890) et il est dans la continuité de John Dewey (étude dès 1896), Montessori 1907, Decroly ou encore Claparède en 1912. Rien à voir avec votre tableau pacifiste anti-oligarques de l’entre-deux-guerre.

            Les méthodes pédagogiques basées sur le groupe au lieu de l’individu comme celle de Freinet ne pose aucun problème aux système totalitaire, c’est donc naturellement que l’Italie de l’entre-deux-guerre s’en est inspiré (voir Giovanni Gentile). Changer l’école pour changer le monde ? C’est transformer l’école en lieu de pouvoir ou contre-pouvoir au détriment de épanouissement de la personne. Cela revient a remplacer une propagande par une autre, toujours sous le couvert de bonnes intentions. Le 20e siècle est remplie de ces expériences qui suivent une courbe curieusement parallèle aux violences historique.

            L’ecole française est un excellent exemple de propagande continue, j’en vous rejoint sur ce point, problème : c’est le courant des pédagogies nouvelles qui sont a l’œuvre, et les idees progressistes qui dominent depuis l’après guerre (voir paragraphe du dessus).

              +2

            Alerter
            • pat // 26.01.2020 à 21h31

              On s’est mal compris.
              Je ne connais pas plus que cela Frenet mais je sais que l’après guerre a été le théâtre de tentative de réformer le système scolaire. L’école obligatoire cachait bien des objectifs malsains, dont celui d’apprendre l’obéissance et de former de futurs soldats pour l’oligarchie et leurs vues impérialistes.
              Il me semble malheureusement logique que des opportunistes en aient profité pour tenter d’imposer leur idéologie, comme vous semblez le penser.
              Triste monde …

                +0

              Alerter
          • pat // 27.01.2020 à 15h19

            Pour argumenter un peu le sujet, voici ce que dit notamment Henri Guillemin dans cette conférence : https://www.youtube.com/watch?v=kYiEUeqN2hs
            Pétain lorsqu’il fut ministre de la guerre en 1934 se permit d’envoyer des notes au ministre de l’instruction publique pour lui rappeler à son attention ce qui se passe dans l’enseignement français, il lui dit qu’il y a des enseignants, en particulier des instituteurs, qui se conduisent très mal, qui apprennent des idées très mauvaises aux jeunes français et ajoute “je vous demande de surveiller de près les instituteurs”
            Jacques Isorni dans son premier livre (1971) sur Pétain raconte le banquet annuel de la revue des deux mondes le 3 décembre 1934 avec comme hôte d’honneur Pétain devant “l’élite” (mot dévoyé par rapport à son sens, ces gens sont tout sauf les meilleurs) de Paris qui tient un discours politique centré sur l’éducation nationale. Pétain disat que “c’est le devoir absolu des français de penser à ce qui se passe chez les instituteurs qui sont en train de détruire la sève de la France. Il faut que l’école soit une préparation à la caserne et que la caserne soit le couronnement des études”.

              +0

            Alerter
            • Brossa Dante // 27.01.2020 à 23h41

              Tant qu’à parler histoire, au lieu de ressaser un passé éculé, cherchez l’orgine de l’expression «  Hussard noir de la république » et sa signification…  Que l’ecole soit un terrain militaire ou s’affronte les pouvoirs n’est pas nouveau.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Hussard_noir

              A propos de Freinet
              « Célestin Freinet a proposé ses services de coopération pleine et entière auprès des différents ministres de l’Éducation nationale de l’État français. Au maréchal Pétain lui-même, il a envoyé et fait parvenir un rapport et un projet insistant sur la convergence de vue entre les techniques Freinet et les réformes proposées par la Révolution nationale, ouvrant les portes de son école aux expérimentations scolaires vichystes (ce sont les autorités scolaires de Vichy qui refusent sa proposition). »

              Apparement tiré de “Célestin Freinet un pédagogue en guerres »
              Ragot ? En tout cas le parti communiste le lui reprocha. De toute façon, un pédagogue aussi lié aux guerres (s’implique dans la guerre d’espagne, prend part à l’épuration) ne m’inspire que méfiance.

              “Si l’armée et la caserne représentent bien les contre-modèles de l’École défendue par Célestin Freinet, la guerre ne compte pas pour rien dans les attentes et les pratiques pédagogiques du célèbre pédagogue. Ce paradoxe fut toujours ignoré. “Emmanuel SAINT-FUSCIEN

                +0

              Alerter
            • pat // 28.01.2020 à 13h25

              Je ne connaissais pas l’expression “Hussard noir de la république”, mais cela coïncide bien avec mes connaissances par ailleurs. Il y a tant de choses à apprendre que l’école, la télévision, le cinéma, etc, nous cachent volontairement (propagande visant à nous abrutir) qu’il est difficile de tout savoir d’un coup.
              J’aime la citation de Stephen Hawking : «Le principal ennemi de la connaissance n’est pas l’ignorance, mais l’illusion de la connaissance ». Si elle pouvait devenir le quotidien de chacun, nous serions sauvés.
              Un exemple sur le sujet : à chaque fois que j’entends par exemple qu’on met en valeur Jules Ferry car il aurait rendu l’école obligatoire, je bondis. Je ne sais plus par cœur toute l’histoire mais cet homme était profondément malveillant, et le projet d’école obligatoire tout autant (il visait notamment à reprendre le pouvoir sur l’église (ce que je ne contredirai pas dans l’idée s’il n’y avait que cela).
              L’école d’aujourd’hui n’est pas très différente, on a toujours un rapport de dominant à dominé (donc l’obéissance), un apprentissage de la propagande et au final un abrutissement généralisé, sans oublier la reproduction sociale. C’était Albert Jacquard, un vrai intellectuel, qui disait dans une interview comment les grandes écoles n’apprenaient pas aux gens à être intelligent mais à se plier aux normes.

                +0

              Alerter
            • pat // 28.01.2020 à 18h30

              Voici l’extrait d’une interview d’Albert Jacquard dans laquelle il explique en parlant d’école polytechnique ce que fait en réalité l’école, c’est à dire apprendre la soumission :
              “On est en train de sélectionner les gens les plus dangereux”
              https://www.youtube.com/watch?v=9v9updAv018
              Une autre vidéo intéressante en rapport avec le sujet (regardez bien le décalage avec l’intervieweuse qui n’a pas l’air de comprendre) :
              “Albert Jacquard La vraie intelligence”
              https://www.youtube.com/watch?v=DpzRONla_RU

                +0

              Alerter
            • Brossa Dante // 29.01.2020 à 07h20

              Jacquard ? Pauvre homme : un militant médiatique qui a été jusqu’a faire de la théologie. Il a au moins eu le bon gout de savoir s’émerveiller devant l’Homme, dommage qu’il l’ai seulement considéré comme une boite de légo équipé de neurones. Une part de ce qu’il défendait est aujourd’hui largement contredit par les dernières avancées scientifique (les jumeaux, l’éducation ou la génétique par exp). Il nous démontre que la volonté de bien faire ne suffit pas, que le constructivisme est une impasse dévastatrice. La pensée de Jacquard n’est pas la solution, mais une partie du problème, mais je comprend qu’une personne sincère, bienveillante mais peu informée puisse être séduite par son humanisme. Paix à son âme.

              Avant de maudire la norme, je vous invite sincèrement à vous pencher sur sa définition avec la plus extrême prudence. Dans la construction de l’édifice qu’est votre raison, l’épanouissement de votre pensée, il convient de faire appel assez justement a des aides extérieur comme le souligne Jacquard. Pour les problèmes de plomberie, un plombier, pour l’électricité un électricien. Pour apprendre la sagesse, ceux qui ont fait profession d’aimer la sagesse, pour la science, ceux qui ont fait profession de faire de la science, en évitant si possible de faire de la science avec de la sagesse et de la sagesse avec de la science. Ce que Hawkins formule assez mal à la façon d’un biscuit chinois, c’est que l’ennemi de la connaissance est la volonté de ne pas savoir. Elle se met en branle facilement quand la connaissance se heurte à ce qui est déjà en place, c’est l’idéologie.

                +0

              Alerter
  • LBSSO // 26.01.2020 à 09h48

    Chez Marcel l’ ambiance est électrique.

    Marcel Paul a organisé en 1946 la création d’ EDF/GDF (remarque en passant : si vous avez le temps vous pouvez lire au moins sa bio sur wiki–> ascenseur social).
    Sa loi a également permis l’attribution de concessions hydroélectriques gérées par les communes.Ainsi elles eurent une source importante de revenu bien utile à la reconstruction de nombre d’entre elles.
    C’est une machine à cash encore aujourd’hui.Les entreprises locales de distribution (ELD) sont une exception peu connue du secteur de l’énergie français (sauf dans les régions concernées). Ces structures locales en situation de monopole sur leurs territoires de desserte sont à la fois distributeur et fournisseur d’électricité (gaz).
    En voici la liste :https://www.kelwatt.fr/guide/eld-entreprises-locales-de-distribution#liste-eld.
    Electricité de Strasbourg est un exemple d’ ELD (avec Metz et Grenoble). https://www.kelwatt.fr/fournisseurs/electricite-strasbourg
    https://basrhin.ufcquechoisir.fr/2018/06/08/electricite-de-strasbourg-et-la-libre-concurrence-dans-le-marche-de-lenergie/
    Le grand public ignore souvent les grandes manœuvres actuelles entre les différents groupes d’intérêts.
    Nul doute que “Marcel Paul” et “ELD” vont ,dans les prochaines années, nous devenir plus familiers.Il le faut.

      +11

    Alerter
  • Jean D // 26.01.2020 à 10h39

    Merci pour le partage de la leçon inaugurale de Didier Fassin, “l’inégalité des vies”.
    Elle contient la critique la plus objective qu’on puisse exprimer à l’encontre de notre société.

      +7

    Alerter
  • Myrkur34 // 26.01.2020 à 12h28

    Todd toujours aussi détonnant, avec dans le désordre:
    Le gouvernement n’a plus que le pouvoir de gérer la baisse du niveau de vie.
    Il n’y a plus de démocratie représentative en France puisque le vrai pouvoir est parti à Bruxelles et à la BCE avec l’Euro
    La Grande Bretagne est une vraie démocratie puisqu’elle applique le résultat du référendum.
    La démocratie représentative , ce n’est pas juste avoir le droit de voter et de parler librement.
    Comme nouvelle dénomination de la retraite “universelle”, il parle plutôt de “garantir le minimum vieillesse pour tous”.
    Mise en pleine lumière du Macrono-Lepénisme puisque 50% des forces de l’ordre votent Le Pen.
    Macron n’est que la forme hystérique de la politique néo-libérale mise en place avant lui.
    Tood parle de sadisme politique concernant cette réforme des retraites avec un ressentiment manifeste contre la population. (Le ressentiment de ne plus avoir de réels pouvoirs donc de se retourner contre sa propre population).
    Je n’ai pas tous mis, il y a plus gratiné….:o) (dont juste proposer l’anxiété économique aux citoyens jusqu’à la mort)

      +14

    Alerter
    • pat // 26.01.2020 à 17h31

      J’ai regardé la vidéo de cette interview sur France Culture et je remarque deux choses importantes :
      – D’une part, depuis janvier 2019 (un peu près) où M. Todd a explicitement pris le partie de la population française à travers l’expression des gilets jaunes, je n’ai plus rien vu, ni entendu, de lui sur les médias oligarchiques (incluant les médias financés par notre argent mais pleinement soumis à l’oligarchie).
      – D’autre part, j’observe comment M. Todd fait preuve de perspicacité et presque d’agressivité pour garder la parole et pouvoir dire ce qu’il veut dire à l’antenne. De l’autre côté on observe comment les intervieweurs essaient de lui couper la parole et ainsi de diriger l’entretien dans la voix fixée à l’avance (dans la doxa). On est vraiment dans des médias infestés de spécialistes en propagande qui refusent toute contradiction. Heureusement ici M. Todd ne s’est pas laissé faire et je l’en félicite.

        +15

      Alerter
      • Cornelius // 26.01.2020 à 20h46

        Les médias, notamment publics, sont pour la plupart de gentils télégraphistes de la macronie. La voix de son maître.

          +1

        Alerter
      • pat // 28.01.2020 à 18h47

        A voir aussi la toute nouvelle interview par Frédéric Taddeï sur RT : https://www.youtube.com/watch?v=4VzBTCM5zNw
        Le contraste avec l’interview sur France Culture est énorme. Dire que c’est un média russe qui laisse la liberté d’expression à l’invité … La caste dominante en France est vraiment complètement perdue, il n’y a plus rien du tout à en attendre, c’est pitoyable. J’espère que les gens vont arrêter de les servir (cad travailler pour eux). La grève n’est qu’un moyen de pression, si plus personne ne veut travailler pour ses multinationales et autres puissantes entreprises, elles tombent d’elles même. Pareillement si plus personne ne consomme les biens et services de ces entreprises, elles tombent là aussi. Prenez conscience de votre puissance. Commencez petit, par exemple arrêtez de consommer des sodas et autres jus de fruit, et en plus ce sera bon pour votre santé (les fruits se mangent entiers avec les fibres), c’est un tout petit pas, cela ne vous coûte rien mais cela aura un impact énorme.

          +0

        Alerter
  • Louis Robert // 26.01.2020 à 13h25

    « Réchauffement climatique : les objectifs de l’Accord de Paris déjà hors de portée ? »

    Oui, mais non pas du fait des « nouveaux modèles »… Bien plutôt par manque de volonté et d’action politique, ce qui reste de notre budget de CO2 diminuant dès lors allègrement et la situation globale ne faisant qu’empirer, confirmant la justesse du jugement exprimé par James Hansen au lendemain de cette COP « triomphante » de Paris:

    « Pour le réputé scientifique James Hansen, qui a travaillé au GIEC et à la NASA, l’accord international est tout simplement une « fraude » (« just bullshit») puisqu’il se contente de «promesses », mais sans « actions » suffisantes pour éviter le naufrage climatique. « Tant que les combustibles fossiles continueront d’être la source d’énergie la moins chère, ils seront brûlés », a d’ailleurs souligné M. Hansen. »

    Je sais, dans ce contexte, il vaut mieux s’assurer que…

    « Les commentaires sont fermés»

    et laisser aux enfants le soin de nous informer sur la crise et l’urgence en cours.

    Le passant
    _________

    “ “It’s a fraud really, a fake,” he says, rubbing his head. “It’s just bullshit for them to say: ‘We’ll have a 2C warming target and then try to do a little better every five years.’ It’s just worthless words. There is no action, just promises. As long as fossil fuels appear to be the cheapest fuels out there, they will be continued to be burned.” ”

    https://www.theguardian.com/environment/2015/dec/12/james-hansen-climate-change-paris-talks-fraud

      +4

    Alerter
    • calal // 26.01.2020 à 19h07

      zerohedge s’est moque dernierement d’AL gore qui avait fait mettre des panneaux dans un parc naturel aux usa qui disaient “en 2020,ces glaciers devant vous ne seront plus la” en 2000. 20 ans plus tard,les glaciers sont toujours la mais les panneaux ont ete enleves…

        +4

      Alerter
      • Bouddha Vert // 26.01.2020 à 21h29

        Vous ne devriez pas accorder d’importance aux déclarations “scientifiques” d’un diplômé en art et en droit qui plus est lorsqu’il candidate aux élections présidentielles!
        Mais est-il vraiment nécessaire de le préciser?

          +5

        Alerter
    • XCO // 27.01.2020 à 02h41

      Les engagements non-contraignants (un peu de gymnastique ne fait pas de mal) des parties signataires totalisent un budget carbone amenant sur une trajectoire de 3.2°C…on est pas vraiment sous les 2°C (et si possible 1.5, mais cette température est déjà dans les tuyaux inertiels et sera atteinte vers 2030-2035, même si l’humanité entière disparaissait demain) de l’objectif de l’accord de Paris. Donc effectivement, Hansen a parfaitement raison de parler d’énorme bullshit.

      Cet accord n’est pas censé résoudre un changement climatique bien réel, et bien compris depuis belle lurette, mais seulement offrir la possibilité d’un second souffle vert à un libéralisme à bout de souffle (prochainement sur nos écrans occidentaux, la merveilleuse croissance négative des lendemains qui chantent), point d’orgue du désastre à venir, et pas seulement en ce qui concerne le climat.

        +2

      Alerter
    • pat // 27.01.2020 à 10h15

      Cette histoire de CO2 est l’arbre qui cache la forêt. Bien sûr qu’il faut arrêter de brûler toujours plus d’énergie produisant notamment du CO2, mais le problème est bien plus vaste, beaucoup plus vaste.
      A quoi bon vouloir réduire l’émission de CO2 si c’est pour polluer toujours plus par ailleurs, détruire les sols, empoisonner les gens par une sous nourriture, détruire la biodiversité, etc.
      Prenez l’achat d’une voiture, un diesel émettrait moins de CO2 qu’une essence, mais on oublie que le moteur diesel émet beaucoup plus de particules fines polluantes dangereuses, et que le raffinage d’un baril de pétrole produit plus d’essence que de diesel, donc le besoin d’importer du diesel et d’exporter de l’essence (et le transport qui va avec). Et ce n’est là que deux petits exemples d’incohérence dans l’idéologie du CO2 véhiculé par la propagande. Si vous voulez moins de gaz à effet de serre, réduisez drastiquement le transport à bas coût via les portes-conteneurs (élément clé de la mondialisation) et le transport aérien. Bizarrement je n’entends rien là dessus …

        +1

      Alerter
      • XCO // 27.01.2020 à 10h25

        A vrai dire je suis d’accord. C’est tout le sel des modèles Meadows de 1972, qui, il faut le souligner n’intégraient pas spécifiquement le changement climatique, mais modélisaient les contre-pressions qui se mettent en place lorsque l’homme en exerce une trop importante sur le cadre naturel. Meadows lui-même, explique que si par miracle l’on parvenait à résoudre le problème CO2 du jour au lendemain (qui n’est qu’un symptôme) sans s’attaquer aux causes, la contre-pression pression soulagée ici se reporterait sur d’autres silos (cycle de l’eau, biodiversité, érosion des sols, etc.). Je ne répondais que dans le bornage strict du changement climatique, mais bien évidemment, les racines de notre problème sont bien plus profondes.

          +1

        Alerter
        • Bouddha Vert // 27.01.2020 à 13h31

          Je n’ai pas exactement la même lecture des modèles étudiés par Meadows, en effet, à moins de considérer que la cause de l’extractivisme croissantiste à pour cause l’Homme, ce qui n’est pas entièrement faux, ce sont avant tous les moyens employés qui le sont.
          Détruire et polluer notre monde avec uniquement des moulins à eau, à vent, des boeufs et avec ces moyens produire quelques éoliennes et des panneaux photovoltaïques n’auraient bien évidemment pas les mêmes conséquences, ce ne serait absolument pas les mêmes sociétés en place.
          Ce sont les machines muent par nos hydrocarbures, ressources disposant de la plus grande densité énergétique au monde, qui confèrent notre fabuleuse capacité à changer notre monde à la vitesse que nous observons désormais.
          Par conséquent, toutes les pollutions induites si elles dépassent la biocapacité terrestre à les absorber sont avant tout le fait de pouvoir les opérer à grande vitesse grâce aux hydrocarbures.
          Certes les pratiques culturales peuvent également être néfastes, le labour du croissant fertile à finalement réussit à le transformer en désert mais en plusieurs millénaires et l’agronomie nous offre désormais d’autres voies compatibles avec le maintient des cycles que vous évoquez.

          Tant que notre monde était vaste il était compréhensible que nous saisissions toutes les opportunités pour améliorer notre confort, culture sur brulis…, la question se pose désormais différemment et abandonner ce qui se brule nous fera perdre une immense partie des aménités dont nous avons joui.

            +0

          Alerter
    • Subotai // 28.01.2020 à 05h44

      Chais pas si les Hexagonaux ont bien conscience qu’il y maintenant des cyclones en Méditerranée et dans l’Atlantique SUD…
      Va falloir gérer…
      Je dis ça…
      Bienvenue au club 🙂

        +0

      Alerter
  • pseudo // 26.01.2020 à 14h12

    à vous de voir, ou pas.

    Wuhan citizen plainly tells the #coronavirus situation in Wuhan & seeks help from the world.
    https://www.youtube.com/watch?v=7OEqybiGdaA

    Coronavirus – Inside info and discussion
    https://www.youtube.com/watch?v=lk5XkhUKMDM

    White Monkey Jobs in China Explained
    https://www.youtube.com/watch?v=qi5JEZo2KT0

      +0

    Alerter
    • pseudo // 27.01.2020 à 10h57

      à évaluer à l’aune de l’évolution des informations disponible.

      Scientist Challenges Chinese Coronavirus Data – Chris Martenson (Update #3)
      https://www.youtube.com/watch?v=X2GZg1qzohY

      pour ceux qui ne parlent pas anglais.
      – tableau récap des morts par tranche d’ages (80%>60 ans+)
      – photos de barrages de routes en chine (spoiler c’est pas comme à holywood)
      – argumentation sur le nombre de cas et les image d’hopital complètement débordés en plein CNY (chinese new year) à wuhan, 50k lit dispos, seulement 200 cas infections au pire, une ville soit disant désertée, et pourtant des scènes de chaos.
      – le personnel hospitalier d’HK appel à la grève le 3 février prochain si les frontières ne sont pas fermés
      – écoles fermées à hk.
      – prospective sur les évènements à venir suite aux différentes quarantaine installées, il estime qu d’ici à 2 3 semaines la contestation sociale sera un nouvel élément de la crise.

      je n’ai qu’une certitude sur ce sujet, le niveau de bullshit du gouvernement chinois est incontestable, même larem fait figure de petit joueur à côté, d’où ces posts.
      il n’est pas à exclure que le gouvernement français sur estime la qualité des informations en provenance de ce gouvernement.

      cette année commence en fanfare, c’est biblique.. https://www.youtube.com/watch?v=a4KEUoeZ0fU Billions of locusts threaten food security in East Africa | DW News

        +0

      Alerter
  • Vincent P. // 26.01.2020 à 14h39

    Chaque revue de presse accentue, au fil des semaines, le sentiment de lire les chroniques d’une dystopie de SF.
    Mais non, c’est bien le Réel.
    Incroyable que la communauté humaine soit si tristement stupide et docile :
    Au nom du confort et de la lâcheté.

    Donc je souhaite une crise majeure : peut-être qu’en ayant tous faim nous serons moins prompts à nous laisser enterrer vivants ?!
    La vache, j’ai la dalle !!

      +7

    Alerter
    • Myrkur34 // 26.01.2020 à 19h39

      C’est vrai qu’à chaque fois, il y a des perles de désespoir ou d’ébahissement profond dans cette revue de presse.
      Très bien résumé avec votre expression “dystopie de SF”

      Pourquoi croyez vous que le rmi puis le rsa ont été inventés? Par charité chrétienne ? Plutôt pour empêcher les gens de crever de faim littéralement.
      Et ventre creux n’a point d’oreilles.

        +1

      Alerter
    • Bouddha Vert // 26.01.2020 à 21h38

      Ne pensez vous pas que la lâcheté soit une conséquence d’un confort que l’on ne voudrait pas perdre?

      Pour la faim subit par des populations, l’histoire nous apprend que l’on est également prêts à toutes les bassesses pour éteindre sa morsure.
      L’éducation et surtout une perspective heureuse sont les meilleurs garants d’une action digne et, lorsque l’horizon s’assombrit la peur n’est que rarement bonne conseillère parce que nous ne sommes pas tous des héros.

        +4

      Alerter
  • pat // 26.01.2020 à 17h35

    J’ajouterai à cette revue de presse deux articles sur les très graves dérives dictatoriales en France :

    – Contre « la-démocratie », par Frédéric Lordon (Les blogs du Diplo, 20 janvier 2020)
    https://blog.mondediplo.net/contre-la-democratie

    – Quelle « violence légitime » ?, par Frédéric Lordon (Les blogs du Diplo, 14 janvier 2020)
    https://blog.mondediplo.net/quelle-violence-legitime

      +5

    Alerter
  • Bouddha Vert // 26.01.2020 à 18h04

    Pourquoi continuer à traiter des sujets scientifiques à propos du climat dans votre revue de presse?
    Il semble que désormais seuls les sujets politiques puissent être des sujet gérables.
    J’imagine que la modération croule sous un flux de commentaires orthogonaux et que le seul moyen d’endiguer ces vagues est d’en interdire toute expression.
    Pourtant, il apparait quand même que le sujet climat, désormais scientifiquement mature, n’offre dans ses productions à comité de lecture que peut de débat et, même s’il reste et restera encore des incertitudes il est relativement insupportable de ne pouvoir avancer par l’échange sur ce sujet, dommages pour tout le monde.

    Encore une limite à la gestion de la complexité des Hommes là où pourtant le cadre pouvait apparaitre le moins problématique!

      +5

    Alerter
  • Brigitte // 27.01.2020 à 09h41

    Un commentaire sur la censure politique dans les communes de moins de 9000 ha pour les prochaines élections municipales. Encore une fois, aucune voix d’opposition n’est arrivée jusqu’à me oreilles, à part sur les réseaux sociaux. Je constate qu’il en est de même ici. Aucun commentaire. C’est pourtant gravissime.
    C’est de la dictature “douce”….plutôt que d’interdire un parti politique, on l’efface des résultats électoraux. Le résultat n’est-il pas le même?
    Je crois que nous sommes vraiment mal barrés en France, au sens propre comme au figuré.
    J’ai parfois honte d’être française tellement je vois à quel point mes concitoyens sont juste des brasseurs d’opinions, de vent et se laissent manipuler en masse comme des enfants.
    Heureusement, le coronavirus nouveau est arrivé pour fêter le nouvel an chinois… et faire diversion.
    Dr Buzyn et Mr Philippe nous protègent!

      +1

    Alerter
    • pat // 27.01.2020 à 15h49

      Je ne suis pas fort en matière de pédagogie mais je crois quand même que vous devriez adopter une approche plus complaisante, ce n’est pas facile de changer les esprits, surtout avec l’omniprésence de la propagande et les nombreux biais cognitifs des humains. Perso, j’essaie d’apporter des éléments factuelles pour chercher à provoquer une réflexion chez l’autre (cela fonctionne moyen, j’avoue).
      Sur ce sujet, j’attire votre attention sur le fait que LREM a déjà élaboré une politique de l’opacité et la manipulation pour les élections municipales, voir ici : https://francais.rt.com/france/69326-municipales-2020-dans-guide-lrem-conseille-candidats-pas-afficher-logo-parti
      J’ai le cas dans ma ville (3000 habitants) avec un maire (ancien professeur d’économie) qui est un parfait politicien opportuniste (le profil type). Les gens ici ne savent pas (et ne veulent pas vraiment savoir) que leur maire a parrainé Macron pour 2017, fait partie de l’équipe de LREM pour l’investiture des municipales dans mon coin, invite Macron à venir dans la région, etc. Et pas un mot sur les violences de ce régime politique dictatorial capitaliste qui écrase, paupérise le peuple et détruit le pays. En cachant le fait que ce maire soutient totalement Macron et ses actions malveillantes, les gens ne vont donc pas voter en toute conscience, il y a un dol, une tromperie, un abus de confiance. Je n’ai lu le code électoral mais je doute que celui-ci prévoit cela car aujourd’hui c’est le cas pour quasi toutes les élections …

        +2

      Alerter
    • pat // 27.01.2020 à 19h36

      Brigitte, un énième conseil, si vous avez l’impression d’un énorme décalage et d’une forte incompréhension des autres, regardez du côté de Carlos Tinoco, peut être que cela vous parlera, ne sait on jamais …

        +0

      Alerter
  • Cyd // 27.01.2020 à 11h28

    L’article sur Todd est fondamentale.

    i

    Le pétrole rentable se rarifiant, la machine économique ne plus produire autant de richesse (cf Jancovici), et la classe bourgeoisea commencé à ne plus pouvoir maintenir le niveau de vie de ses rejetons.

    Pour maintenir son niveau de vie, cette classe bourgeoise a donc décidé de sacrifier les classes populaires en pratiquant le dumping social (tout en jurant la main sur le cœur le contraire) via l’immigration de main d’œuvre bon marché, et via la délocalisation des moyens de production.

    En sapant les revenus des classes populaires, puis des classes moyennes, plus de la petite bourgeoisie, cette politique fait de plus en plus de mécontents, puisqu’il faut toujours plus délocaliser pour maintenir les profits.

    La base électorale se réduit de plus en plus, et les méthodes de gouvernement s’éloignent de plus en plus de la démocratie, d’abord par la propagande médiatique, le mensonge électoral généralisé, les sujets de diversion (antiracisme, PMA GPA genrisme) puis par les dénis de démocratie (la fin des referendums, et l’inutilité organisée du parlement français) et maintenant par la matraque.

    Mais tout cela n’est pas aussi conscient. La bourgeoisie se voient clairement comme une élite (les gagnants de la mondialisation) , qui elle sait, et s’étonne de ces débiles mentaux de populistes qui ne veulent pas comprendre ce qui est bon pour maintenir leurs profits.

      +1

    Alerter
  • Bouddha Vert // 27.01.2020 à 12h53

    Votre commentaire est un peu acerbe, la circulaire que vous évoquez permettra effectivement de biaiser la communication gouvernementale sur le résultat des élections, cependant les journaux pourrons également en faire leurs choux gras et attirer le chaland sur les grosses ficelles employées par ce gouvernement.
    Je suis pratiquement certains que des journaux s’attacherons à refaire un calcul à partir des anciennes modalités de représentation du paysage communal.
    Aussi il n’est pas certains que cette “stratégie” ne revienne pas comme un boomerang dans la “gueule” du lanceur.
    Il est possible que cette “stratégie” radicalise également le vote des citoyens pour les autres élections…

    Bref, cela ressemble plus, mais qui s’en étonnera, à une vaine tentative de ce gouvernement à continuer d’exister afin d’appliquer des dispositions propres à installer toujours plus les technocrates de Bruxelles à administrer cette zone Euro, lors des présidentielles le programme de Macron avait au moins l’avantage d’être clair sur le sujet.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications