Sans grand commentaire.

Pour mémoire, les USA avaient lâché 5 000 bombes sur l’Etat islamique en janvier, là la Russie en a lâché une poignée, mais “c’est le drame”. 5 poids 5 mesures, comme d’hab…

Source : , nouvelobs.com, 30/09/2015

La Russie a conduit ses premières frappes en Syrie le mercredi 30 septembre 2015. (Capture d’écran/RTBF)

L’Histoire retiendra peut-être, à Dieu ne plaise, que le troisième conflit mondial a débuté, à bas bruit, mercredi 30 septembre 2015.

En 1914, tout a commencé un 28 juin par l’assassinat à Sarajevo de l’archiduc d’Autriche. A l’époque, évidemment, personne n’avait imaginé que cet attentat, perpétré loin des grandes capitales, allait conduire à la boucherie de la Grande Guerre. C’est le jeu des alliances et l’irresponsabilité des “somnambules” qui gouvernaient alors les grandes puissances qui ont entraîné le monde vers l’abîme.

Pourquoi une comparaison avec aujourd’hui ? On a appris, ce 30 septembre, deux nouvelles apparemment peu graves mais qui, combinées, pourraient être la double étincelle d’une déflagration que beaucoup redoutent depuis quelque temps. De quoi s’agit-il ?

1 Iran-Arabie, le ton monte très vite

D’abord, l’Arabie saoudite aurait arraisonné aujourd’hui deux navires battant pavillon de son ennemi intime, l’Iran. Les bateaux étaient, semble-t-il, remplis d’armes à destination des rebelles outhistes du Yémen que Riyad combat militairement. Cet arraisonnement est à l’évidence un acte hostile, si ce n’est de guerre.

Il se produit dans une atmosphère particulièrement tendue entre les deux pôles de l’Islam. Téhéran a violemment reproché aux Saoud, gardiens autoproclamés des Lieux Saints, de ne pas assurer la sécurité de base des pèlerinsà la Mecque. Une accusation gravissime en ces périodes d’affrontements entre Chiites et Sunnites.

2 Poutine est entré en guerre en Syrie

Ce n’est pas tout. Ce mercredi 30 septembre, Vladimir Poutine a fait voter par son parlement fantoche une loi l’autorisant à mener une opération armée en Syrie. Son aviation a déjà commencé à bombarder à Homs.

Comme Hollande quoi…

Or, on sait que, sur le terrain, les Russes seront alliés au régime de Bachar et, surtout, aux Iraniens.

Et alors ? On veut détruire l’Etat islamique ou juste faire des moulinets à la télévision ?

Tandis qu’en face, Occidentaux et pays sunnites du Golfe mènent leurs propres opérations.

Contre le gouvernement légitime reconnu internationalement, donc ?

Les deux coalitions, qui ont, sur plusieurs points, des objectifs totalement opposés,

Ah bon ? Lesquels, ça devient intéressant…

risquent de se retrouver face à face. Il semble, d’ailleurs, que les bombardements russes de ce jour aient déjà touché une position de rebelles soutenus par les États-Unis

Contre le gouvernement légitime reconnu internationalement, donc ? Et ce sont quels rebelles ? Al Nostra (affilié à Al Qaeda) ?

– une information qui n’est pas encore confirmée.

Ah t’en sais rien, mais dis le toujours, on ne sait jamais, dans le doute…

Hubris et bras de fer

Quoi qu’il en soit, la crainte est donc de voir le Kremlin, tout à son affirmation extérieure pour faire oublier la déroute économique interne,

comme nous au Mali ?

et Téhéran, pris par l’hubris qui a suivi l‘accord nucléaire de juillet,

ah que le journaliste néoconservateur n’aime pas quand on évite la guerre, grrrrrrrr

Parler d’hubris pour l’Iran, c’est du grand Orwell quand même…

de tester au maximum la volonté de l’autre camp. Et de voir les Saoudiens, effrayés par la montée de l’ennemi mortel chiite,

pourquoi on ne parle pas “d’ennemi mortel sunnite” pour nos alliés (les pétromonarchies moyenâgeuses), qui soutiennent le terrorisme… ?

entraîner ses alliés, dont la France, dans un bras de fer sans fin, qui pourrait gravement dégénérer.

grave…

Évidemment, ce scénario catastrophe n’est pas sûr.

ah que le journaliste néoconservateur n’aime pas quand on évite la guerre, grrrrrrrr

Il n’est pas écrit que les gouvernants actuels soient des “somnambules”, qu’ils n’empêcheront pas le conflit militaire de s’étendre au delà de la Syrie et de l’Irak. Mais certains acteurs de cette partie sont tellement à cran qu’on ne peut l’exclure tout à fait.

Faut consulter, vieux…

Vincent Jauvert

…”journaliste” fantoche du XXIe siècle

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

125 réponses à Scénario catastrophe : la Troisième Guerre mondiale a peut-être commencé aujourd’hui, par Vincent Jauvert

Commentaires recommandés

Guy Liguili Le 01 octobre 2015 à 11h41

La différence est que le dictateur Poutine fait voter son Parlement alors que le démocrate Hollande agit selon son bon plaisir !

  1. olivier Le 01 octobre 2015 à 11h38
    Afficher/Masquer

    Je comprends pas l’assertion (psychiatrie) dans le titre…


    • Bordol Le 01 octobre 2015 à 12h43
      Afficher/Masquer

      C’est pour essayer de comprendre ce qu’il y a dans la tête d’un “journaliste” qui encourage à la guerre contre l’Iran ou la Syrie (qui voit la paix signée entre les USA & l’Iran comme une mauvaise chose) et qui, paradoxalement, estime que le soutien russe au président Assad va conduire à la CATASTROPHE, à la TROISIEME GUERRE MONDIAAAAAALE ! WHOUAAAA !

      Quand les occidentaux rasent la Libye, l’Irak, la Mali, la Centrafrique, soutiennent Daech en Syrie : cela ferait partie de l’ordre normal des choses, ce seraient des guerres qui viseraient à maintenir la paix dans le monde. Les victimes (collatérales) seraient un sacrifice humain nécessaire pour le bien du monde…parce que c’est nous les gentils occidentaux modernes, progressistes, laïcs et humanistes qui le faisons, point !

      Quand les américains ne peuvent pas raser la Syrie (comme ça a été le cas en 2012) ou que Obama signe un traité de paix avec l’Iran : c’est pas bien, mais alors, pas bien du tout ! Ça va empêcher ces guerres justes, qui seraient un mal nécessaire pour que le bien triomphe dans le monde.

      Quand les russes soutiennent des russophones menacés par des nazis en Ukraine, qu’ils défendent la paix en Syrie ou qu’ils interviennent pour empêcher les terroristes de nuire, et qui finiront par menacer tout le monde (y compris la Russie, puisque bon nombre de ces terroristes sont d’origine tchétchènes) : ça, c’est très très très mal ce qu’ils font ! Ils risquent de provoquer la TROISIEME GUERRE MONDIAAAAAALE en faisant de l’antinazisme, de l’antiterrorisme et du pacifisme en Syrie. Une catastrophe donc !

      Cet article mérite donc de figurer dans la rubrique psychiatrie parce qu’il souligne toute la schizophrénie du journaliste moyen (payé par je ne sais quel marchant de canon) :
      _la paix (surtout si elle est défendue par Poutine) c’est la guerre
      _la guerre (surtout si c’est Hollande & Fabius qui sont à la manœuvre) c’est la paix

      On en plein 1984 !


      • stephp Le 01 octobre 2015 à 20h50
        Afficher/Masquer

        C’est fou le nombre de référence à ce roman (1984) qu’inspire les événements actuels.
        Ce livre semble la clé du monde (occidental) d’aujourd’hui. Orwell avait tout compris.
        Fascinant… et terrifiant.


        • Astatruc Le 01 octobre 2015 à 23h34
          Afficher/Masquer

          Stephp,

          Ce livre écrit en 1949 me fait parfois penser à un compte-rendu d’expérience.Tout comme la ferme des animaux publié en 1945.


        • Archanonyme Le 02 octobre 2015 à 23h03
          Afficher/Masquer

          Mais n’oublions pas, ont nous a donner un outil pour cela
          (et nous nous y connectons tout les jour)
          https://www.youtube.com/watch?v=VtvjbmoDx-I
          “Que celui et ceux qui entendent, entendent et ouvrent leur yeux”
          “l’aire du changement approche”


        • Archanonyme Le 02 octobre 2015 à 23h08
          Afficher/Masquer

          “Qui de nos jour n’as pas un pc ou un mac pour se connecter et s’informer”


  2. Guy Liguili Le 01 octobre 2015 à 11h41
    Afficher/Masquer

    La différence est que le dictateur Poutine fait voter son Parlement alors que le démocrate Hollande agit selon son bon plaisir !


    • bm607 Le 01 octobre 2015 à 11h57
      Afficher/Masquer

      – V. V. Poutine : environ 80% d’opinions favorable dans la population ; le Parlement (Дума, la chambre basse) est assez d’accord avec la population et donc avec Poutine : c’est plutôt rassurant pour les Russes.
      – En France moins de 25% de la population soutient f. hollande, le parlement valide sans états d’âmes (enfin, si pour quelques uns, mais ils sont “priés” de se taire) les choix du président, c’est … Curieux ? Lamentable ? Non, normal selon jauvert, l’anormalité c’est en Russie.


      • Nicolas Le 01 octobre 2015 à 12h05
        Afficher/Masquer

        le Parlement français n’a plus aucun pouvoir, il ne peut que valider les “recommandations” de la Commission européenne, sous peine de voir la France condamnée pour non respect des règles européennes. Nous n’avons pas besoins de règles démocratiques parce que nous sommes gouvernés par des personnes éclairées et bien intentionnées, à Bruxelles. Mais non c’est pas comme l’URSS, puisque ce coup-ci c’est pour notre bien.


        • stephp Le 01 octobre 2015 à 19h15
          Afficher/Masquer

          Depuis quelque temps je ne vois vraiment plus à quoi sert ce “parlement français” qui ne fait qu’avaliser sans discuter toutes les décisions du “gouvernement”. Et si le-dit “gouvernement” a un doute sur une possible “non-avalisation”, alors il sort le 49-3 et hop, même pas besoin de vote, c’est magique !
          C’est sur, la France offre un remarquable exemple de démocratie…


          • Bigtof Le 01 octobre 2015 à 21h15
            Afficher/Masquer

            Ne vous inquiétez pas, comme Macron, très bientôt, ils ne se donneront même plus la peine de se faire élire pour exercer le pouvoir.


      • Bordol Le 01 octobre 2015 à 12h47
        Afficher/Masquer

        25 % d’opinion favorable, Hollande ? Comme vous êtes généreux avec ce pantin !


        • jules Le 01 octobre 2015 à 15h33
          Afficher/Masquer
          • ARDUS Le 02 octobre 2015 à 10h24
            Afficher/Masquer

            Au 1er tour de la Présidentielle, Hollande a fait 28,63 % des votants, ce qui correspond aux opinions favorables qu’il avait à l’époque, en mai 2012. Sans qu’il soit besoin de recourir à des études sophistiquées, il est impossible qu’il soit à 25 % aujourd’hui ; cela voudrait dire qu’il n’aurait perdu que 3 % ou 4 % en influence, soit 12 % ou 13 % de ses électeurs de 2012.

            En le donnant à 16 % aujourd’hui, on est sans doute plus près de la réalité. Dans cette hypothèse, il aurait perdu 44 % de ses soutiens depuis qu’il a été élu. On ne peut être sûr de rien, mais cette hypothèse paraît encore bien haute. Elle correspond en effet au score de Jospin en 2002 qui avait fait 16,18 % des votants.

            On voit mal ce qui permettrait à Hollande en 2017 d’avoir un niveau de popularité équivalent à celui de Jospin en 2012. Le sociogramme électoral a bien sûr changé et comparaison n’est pas raison, mais entre le bilan d’un côté, le programme de l’autre et encore plus l’équation personnelle de Jospin et de Hollande, il n’y a vraiment pas photo.

            Je prévois un score entre 10 % et 12 % pour Hollande en 2017, soit une perte des 2/3 de ses électeurs depuis 2012 qui paraît une estimation raisonnable, compte tenu de leur évaporation vers l’abstention [en masse], vers la droite [surtout si c’est Juppé] et marginalement vers l’extrême droite et la gauche. Cette prévision correspond d’ailleurs à l’influence réelle de la famille social-libérale dans l’opinion. J’oubliais de vous dire : je suis un Institut de sondage à moi tout seul.


            • Guillaume Le 02 octobre 2015 à 16h08
              Afficher/Masquer

              Attention, Hollande a fait 28.63% au premier tour sur les suffrages exprimés c’est à dire sans prendre en compte les vote blancs ou nuls ni les abstentions.

              En comptant 20.52% d’abstention, 1.98% de blanc/nuls et 28.63% de suffrages exprimés en faveur d’Hollande au premier tour, un rapide calcul sur Excel nous donne un résultat de “22.32% des Français pouvant voter qui ont soutenu Hollande au premier tour”.
              Pour comparaison, 22.05% des Français pouvant voter n’ont soutenu aucun candidat et 21.19% des Français pouvant voter ont soutenu Sarkosy.

              Comme quoi, ne pas compter le vote blanc/nul ou les abstentions représente bien le côté dictatorial de la démocratie “à la française”

              Autre exercice intéressant: le nombre de personnes ne soutenant aucun candidat a augmenté entre le premier et le second tour passant de 22.05% à 24.33%. Soit 2.28% de personnes désabusées de plus…


      • Phil Le 01 octobre 2015 à 16h45
        Afficher/Masquer

        “En France moins de 25% de la population soutient f. hollande, le parlement valide sans états d’âmes (enfin, si pour quelques uns, mais ils sont “priés” de se taire) les choix du président”

        Et encore en utilisant l’article 49.3. …………….Pan !!!!!


      • tocquelin Le 05 octobre 2015 à 06h27
        Afficher/Masquer

        en Russie les parlementaires défendent leur pays, en France 90 pour cent sont au service de l’oligarchie atlantiste


    • Macarel Le 01 octobre 2015 à 12h51
      Afficher/Masquer

      Non Hollande fait ce que lui intiment de faire tantôt Merkel,tantôt Obama. C’est la France à genou …


      • Sami Le 01 octobre 2015 à 16h37
        Afficher/Masquer

        … et tantôt Tel Aviv, n’ayons pas peur de le dire : quand on considère l’acharnement Français à faire capoter l’accord avec l’Iran, allant contre les positions de l’Oncle Sam lui-même, bah, on est en droit de se demander à qui la France, curieusement, absurdement, inexplicablement… essaye d’obéir. Si on pense à Tel Aviv, alors les choses deviennent soudain claires.
        Mais que lui arrive-t-il donc à la grande diplomatie Française, réduite au rôle de factotum des uns et des autres ?
        De Gaule ! Revient ! Ils sont devenus fous !!!!….


      • Deres Le 01 octobre 2015 à 17h07
        Afficher/Masquer

        Accessoirement, ce sont plutôt les intérêts de nos alliés du Golfe que nous protégeons …

        Si on additionne l’ensemble de contrats que nous ont passé ce pays depuis le début du conflit syrien, directement ou indirectement (par exemple, l’Arabie saoudite paie els achats d’arement égyptiens et libanais), en récompense de nos bons et loyaux services, on arrive facilement à 10 milliards de contrats.

        Donc 10 milliards de contrats pour 250 000 morts syriens, cela met la vie d’un syrien à 4 000 euros et je vous passe l’addition des 40 millions de réfugiés. C’est pas cher, c’est l’Etat d’Arabie Saoudite qui paye.


        • Charlie Bermude Le 01 octobre 2015 à 19h20
          Afficher/Masquer

          Les commissions et prébendes pour ces contrats c’est beaucoup moins mais beaucoup plus par personne .


          • Deres Le 02 octobre 2015 à 10h49
            Afficher/Masquer

            C’est un peu facile de dire que d’autres touchent beaucoup. Dans les faits, cet argent irrigue toute l’économie française indirectement. Dix milliards, c’est 0.5% du PIB français annuel et encore je n’ai compté que les contrats d’armement, il y a aussi le BTP et autre. Tous les français sont donc complices et ont du sang sur les mains (y compris moi).


            • Vincent Le 02 octobre 2015 à 15h19
              Afficher/Masquer

              Parce que les magouilles de certains aurait des répercussions accidentelles et très minimes dans mon portefeuilles, vous me taxez de complice et de criminel ?
              Vous êtes sérieux ?

              Si quelqu’un meurt écrasé par un rocher, vous êtes coupable parce que vous aussi êtes sujets à la loi de la gravité ?
              Comment faites vous pour ne pas mourir de remord ?


            • inconnu Le 06 octobre 2015 à 15h46
              Afficher/Masquer

              (y compris moi).
              ————————-

              non, désolé, je lis le blog de temps en temps, je n’ai jamais posté avant mais je ne vous permet pas de grouper tout un pays pour signifier que nous sommes coupables de ce que fait la tête du pays.

              il faut avoir les moyens de pouvoir exprimer son point de vue…et les conséquences que cela engendre… le silence global n’est pas un abandon, c’est une crainte, les gens ont encore à perdre.

              veuillez pondérer vos propos.


      • Alfred Le 01 octobre 2015 à 21h17
        Afficher/Masquer

        Pour enfoncer le clou au sujet du monsieur à coté de ses pompes:
        “François Hollande a chamboulé son programme. À New York, lundi, il a repoussé son passage à la tribune de l’assemblée générale des Nations unies pour improviser une conférence de presse, à l’heure des JT de 20 heures. Il a raté le discours du président russe Vladimir Poutine et s’est fait remplacer par l’émir du Qatar. Et quand le président français est finalement intervenu, ce sont ses homologues russe et américain qui étaient absents. Poutine et Obama avaient rendez-vous, à l’invitation du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, pour leur premier entretien bilatéral depuis plus de deux ans. Au menu : l’Ukraine bien sûr, mais surtout la Syrie.” (sur médiapart).
        C’est quand même du grand art…


        • Homère d'Allore Le 02 octobre 2015 à 14h39
          Afficher/Masquer

          Si vraiment il s’est fait remplacer par l’émir du Qatar, cela démontre qui définit la politique de la France au Moyen-Orient… Les choses sont enfin clairement annoncées !


          • Alfred Le 02 octobre 2015 à 15h05
            Afficher/Masquer

            Tout à fait. Cela montre aussi son envergure “internationale” extraordinaire, qui s’étend bien au delà de la Corrèze (au moins jusqu’à Paris). Il a fait le JT de 20 heures quand même! Pour prétendre gagner 2pt de popularité en expliquant aux Français sa position sur la Syrie, ça valait la peine, c’etit plus important…
            Je pense que le président du Malawi se poile avec celui du Paraguay si jamais ils ont à évoquer hollande et fabius.


      • Pat Le 04 octobre 2015 à 00h48
        Afficher/Masquer

        Sans déconner … C’est pas un peu facile ce genre de réflexion ?
        Si le mec pour lequel j’ai voté fait pas ce que je veux/il a promis c’est parce que le l’europe le force à le faire. Wilkommen im Bleu Marine Stadt !


    • danie Michelin Le 01 octobre 2015 à 14h36
      Afficher/Masquer

      La modification constitutionnelle de 2008 (sous Sarkozy) a donné tout pouvoir au gouvernement français (en pratique, au Président) d’attaquer un pays tiers sans autorisation parlementaire de déclaration de guerre.
      Passée sous silence par les médias aux ordres et donc inaperçue des Français, elle permet au Chef de l’Etat de décider seul d’une guerre contre qui il veut, quand il veut, sans autorisation du Parlement et encore moins des citoyens.

      Bref, copain comme cochon.


    • Deres Le 01 octobre 2015 à 17h18
      Afficher/Masquer

      Oui effectivement, le gouvernement français ne cherche même plus à respecter le droit, le parlement ni la constitution.

      Le gouvernement a admis avoir livré des armes aux rebelles sans en avoir référé à personne tout en affirmant dans les médias ne livrer que du matériel “humanitaire”. Le tout en violant un embargo de l’ONU que nous avons proposé en voté, ce qui est très fort …

      L’accord avec les russes sur les Mistral a été signé par Hollande sans accord du parlement et le remboursement a été effectué avant que l’accord lui soit même révélé. Il ne pouvait donc qu’accepter le fait accompli ce qui est contraire à la constitution. On sait que la majorité socialiste est une majorité de godillot, mais quand même de là à ne même pas respecter les apparences …

      Et maintenant, on bombarde en Syrie sans accord du gouvernement légitime du pays, sans autorisation de l’ONU et en invoquant une légitime défense imaginaire. Si on savait que des camps préparent des terroristes pour des attentats en France, pourquoi attendre la crise de réfugiés pour réagir ? ce serait criminel ! Donc on est bien d’accord que ce n’est que des bobards, des agitations de bras meurtrières pour faire croire que le gouvernement agit pour notre sécurité.

      Et le plus beau sont Hollande et Fabius qui ne veulent discuter qu’avec des représentants “démocratiques” selon eux de la Syrie, soit des syriens ne vivant plus depuis longtemps dans le pays et n’ayant jamais été élu. Etre un opposant au pouvoir est donc devenu suffisant pour être un représentant démocratique légitime d’un pays. C’est amusant de voir que les opposants au mariage pour tous n’avait pas la même considération de représentant démocratique de la France quand ils étaient arrêtés manu militari sur la voie public sous des prétextes fallacieux (c’est dangereux pour l’ordre publique un tee-shirt rose …).


      • Deres Le 01 octobre 2015 à 18h21
        Afficher/Masquer

        http://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/021371497327-syrie-les-visees-de-moscou-inquietent-1161302.php

        “Quant à Bachar al Zoubi, le chef de l’Armée de Yarmouk, qui fait partie du groupe rebelle l’Armée syrienne libre (ASL), il a estimé que les frappes russes allaient prolonger le conflit et demandé aux Etats arabes de fournir des armes antiaériennes aux insurgés.”

        Cela a déjà commencé.


        • stephp Le 01 octobre 2015 à 19h17
          Afficher/Masquer

          Ah ouais, il a l’air de vachement lutter contre les djihadistes le gars en disant cela !


  3. bm607 Le 01 octobre 2015 à 11h44
    Afficher/Masquer

    Ce “grand reporter” (selon Wikipedia) de jauvert (sans majuscule pour ce genre de personne) a toujours des analyses fines et intelligentes comme suite à cette vidéo où Shinzo Abe se précipite serrer la main de V. Poutine:
    http://fr.sputniknews.com/international/20150930/1018511006/poutine-abe-newyork-video.html

    où il ne trouve rien de plus subtil à tweeter que :
    “Ridicule Shinzo Abe, Premier ministre japonais et grand admirateur de Poutine”

    Du grand journalisme, de l’information, de l’analyse en profondeur de l’actualité, bref tout ce qui fait la grandeur actuelle de notre presse aux ordres (du gouvernement et de la sainte désinformation).

    Pour ma part quand, enfant, je faisais ce genre de remarque, on me traitait de débile profond.


    • kasper Le 01 octobre 2015 à 13h27
      Afficher/Masquer

      Et puis surtout, Abe admirateur de Poutine faut oser… Abe fait dans son froc, surtout. Il a de nombreux dossiers sensibles a gerer avec les Russes, et les interets de son pays a defendre. Il ne peut pas se permettre de faire le matamore comme certains autres debiles.


    • Lysbethe Lévy Le 01 octobre 2015 à 16h00
      Afficher/Masquer

      Oui il a oublié le temps en 1998 ou Zbigniew Brzezinski lui expliquait qu’il avait aidé Ben laden et Al Qaida a se former, avec force “money,” armes, matériel de propagande, en Afghanistan pour faire trébucher l’Urss…Mais bon on change pas un “animateur” journaliste” à ces heures, qui perds…Quand on lit les commentaires des lecteurs cela donne raison à Olivier sur le texte écrit qui a en hérissé plus d’un …:

      Cyril P :
      “Jusqu’ici, je croyais que l’Obs était un journal raisonnablement sérieux.
      Cet “article” réussi l’exploit de décrédibiliser toute une rédaction en quelques lignes.
      Bravo !”

      John doe a posté le 1 octobre 2015 à 13h47
      “Tiens, madame Irma se met aux articles de propagande? Article ridicule. Une fois n’est pas coutume. Quand je pense que vous avez encore touché 5 millions de subventions de l’état cette année…. ça ne donne vraiment plus envie de payer ses impôts”.

      Tigre Bleu a posté le 1 octobre 2015 à 12h41
      “J’ai beau tailler des costumes à Poutine à longueur d’année, je suis affligé par le ton de cet article, digne des pires moments de la propagande anti-soviétique. Un peu d’honnêteté serait utile dans un grand média ! Vladimir Poutine a fait voter par son parlement fantoche”
      Qu’est-ce qui vous permet de lancer une telle allégation? En quoi ce parlement élu est-il plus fantoche que le nôtre, qui la plupart du temps n’est même pas consulté?
      “rebelles soutenus par les Etats-Unis”

      Doit-on rappeler qu’il s’agit entre autres fanatiques de sous-traitants d’Al Qaîda, l’ex-ennemi numéro 1 mondial? Pas vraiment des démocrates.”

      ERWITT GEORGES a posté le 1 octobre 2015 à 11h41
      TROP DROLE !…….
      “Quoi qu’il en soit, la crainte est donc de voir le Kremlin, tout à son affirmation extérieure pour faire oublier la déroute économique interne”

      Parce que notre pays la France en matière de “déroute économique” on a des leçons a donner aux russes ?…….8 millions de sans emplois !… 2400 milliards d’euros de dette publique… la fuite des investisseurs a l’étranger … des hausses d’impôts records …. des salaires et des retraites en berne …..des “ministres des finances” chargés de traquer les fraudeurs qui planquent leur argent en Suisse etc … c’est pas une “déroute économique” ça ?.””..
      Mais oui bien sur a posté le 1 octobre 2015 à 08h06 …….. EXCELLENT !……

      “RIEN A RETOUCHER …. vous avez mis le doigt exactement au bon endroit …la propagande , le bourrage de crane , le mensonge et la désinformation que pratiquent les journalistes aux ordres d’une politique débile et nocive pour notre pays ….sous tous les régimes bien sur ….par contre pour le chômage , la dette publique , l’insécurité , le noyautage de notre société et son nivellement là , les journaleux sont moins bavards !….faire des articles a charge sur MORANO c’est plus intéressant … comme s’il n’y avait pas des sujets plus graves a traiter !”

      Ben Kenobi a posté le 1 octobre 2015 à 09h24
      “..Poutine et son parlement fantoche..”, “..déroute économique interne..”. Encore du grand “journalisme”. Le plus inquiétant c’est peut-être qu’il y croit vraiment ?” (V. Jauvert)

      autre commentaire…
      “La russophobie de nos élites est inquiétante au même titre que leur islamophobie. Je ne classe pas M. Jauvert parmi l’élite mais dans la catégorie des perroquets mandatés pour répandre la pensée de l’élite.
      Ces 2 phobies sont extrêmement répandues dans les organes de presse “mainstream”.
      Accessoirement je rappelle que ce sont les puissances occidentales qui mettent la pagaille depuis au moins un siècle au proche et au moyen orient.””

      Sven Hedin a posté le 1 octobre 2015 à 00h42

      La désinformation est comme la drogue : une fois qu’on est tombé dedans, il est très difficile d’en sortir, ce que montre avec éclat cet article.
      Ainsi donc, on retrouve dans le camp des Gentils une Arabie saoudite “effrayée” par la vague chiite (sans doute pour ça que les Saoudiens commencent à les crucifier) face au méchant Iran “pris d’hybris” et à la méchante Russie qui intervient pour faire “oublier la débâcle de son économie” grâce à un “parlement fantoche”.
      Le monde selon un enfant de cinq ans qui apprend sa géopolitique dans les blockbusters hollywoodiens…
      Pour une information un peu plus sérieuse sur la Syrie (et ailleurs) : http://chroniquesdugrandjeu.over-blog.com

      Dont acte ? “Le journalisme est l’activité qui consiste à recueillir, vérifier ou commenter des faits pour les porter à l’attention du public dans les médias en respectant une même déontologie du journalisme”
      Mais bon ça c’était avant..”

      A part les quelques abonnés habituels 2 ou 3 semblant suivre la ligne de Mr Vincent Jauvert, il est clair que son article parlant d’une “catastrophe nucléaire” a cause la méchante Russie ou le “nouvel Hitler” Poutine ne fait pas l’unanimité !.


      • anne jordan Le 01 octobre 2015 à 20h19
        Afficher/Masquer

        aaaah , merci , Lysbethe , quel festival !
        ça m’ouvre l’appétit , surtout après avoir signé :
        http://www.macron-demission.fr


  4. Cherchieur Le 01 octobre 2015 à 11h47
    Afficher/Masquer

    Les commentaires démontent tellement l’article et son auteur que s’en est risible. Visiblement, les gens ne sont pas aussi bêtes que la presse le laisse penser.


    • Alfred Le 01 octobre 2015 à 12h01
      Afficher/Masquer

      Oui ça fait plaisir à voir. Reste à savoir si son employeur lui dit à un moment: “t’es nul. t’est inefficace: dehors!”. L’employeur a bien un message faussaire à faire passer mais il faut un peu plus d’intelligence que ça pour le faire passer (les public est un peu déssalé).
      Pour notre bien à tous je crois que ce type gardera son emploi et comme BHL sera totalement contreproductif pour son camp. Allelluila. Longue vie au bras cassé jauvert!


      • Christian Le 02 octobre 2015 à 10h41
        Afficher/Masquer

        C’est sûr que cela fait plaisir à voir mais il faut aussi se poser la question de savoir combien de lecteurs n’analyseront pas cet article plus en profondeur et le prendront pour argent comptant. Malheureusement…


  5. Ludo Le 01 octobre 2015 à 11h49
    Afficher/Masquer

    Parce-que le parlement européen n’est pas fantoche ?


  6. Rémy Mahoudeaux Le 01 octobre 2015 à 11h55
    Afficher/Masquer

    merci pour les commentaires, c’est jubilatoire de lire ainsi démontée et démontrée la tentative de manipulation des médias aux ordres.


  7. Astatruc Le 01 octobre 2015 à 11h56
    Afficher/Masquer

    euhhhhhhhhh, Vincent Jauvert est-il en compétition avec Mendras, Fourest,?parce que là, franchement, on croirait du mendras fourestien ou du fourest mendrasien
    😉

    Et bien, les écoles de journalistes ont l’air d’être devenues des écoles d’endoctrinement, plus rien à voir avec du journalisme.


    • Bordol Le 01 octobre 2015 à 12h53
      Afficher/Masquer

      Il a peut-être reçu le même enseignement que Quatremaire.

      C’est facile de matraquer les grecs qui sont seuls, trahis, appauvris. Alors on peut se permettre d’être ironique, comique, spirituel…de toute façon, ce ne sont que “des pauvres”. On peut se moquer d’eux à loisir, leur faire toutes les misères possibles et imaginables.

      Là, vis-à-vis de la Russie : c’est différent. La Russie, ne plie pas, on répète que les sanctions font mal à la Russie…même si ça reste à confirmer. Là, c’est un cauchemar, là, on ne rit plus, Poutine est la bête immonde de nos journalistes, face à lui, on doit bien employer des mots qui font peur comme : catastrophe, 3ème guerre mondiale, tyrannie, etc.

      Nos journalistes avaient le sourire aux lèvres après août 2015 et la trahison de Tsipras, ils pavoisaient. Maintenant, sur le front syrien, Poutine leur donne de l’urticaire. 2015 N’aura donc finalement pas été totalement favorable aux projets “progressistes” de nos élites (médiatiques).


  8. Xavier Le 01 octobre 2015 à 12h09
    Afficher/Masquer

    Les mondialisme version “occidental 2.0” c’est quoi ?

    C’est quand les médias occidentaux soutiennent un président :
    – ayant une opinion favorable de moins de 10% des électeurs,
    – qui n’a pas fait voter son parlement,
    – qui n’a aucun mandat international pour entrer en guerre.

    Et l’opposent à un président :
    – soutenu par 80% de son peuple,
    – ayant reçu l’approbation par le vote de son parlement,
    – ayant reçu la demande d’intervention du pays…

    Tout problème psychiatrique généré par ces “analyses” répétées dans nos médias semble en fait… très sain.
    Remède (simple) : bazarder sa TV, sa radio et réfléchir et respirer librement !


    • Mil Le 01 octobre 2015 à 14h51
      Afficher/Masquer

      “Ce n’est pas signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade”
      (j. Krishnamurti)


  9. JCH Le 01 octobre 2015 à 12h17
    Afficher/Masquer

    Je me trompe ou le Monde a sorti un article sur la question qui n’est pas (trop) teinté de parti pris et de préconceptions? http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/10/01/la-coalition-suggeree-par-poutine-pour-venir-a-bout-de-l-ei-est-une-posture-rhetorique_4779146_3232.html
    Si le titre et les conclusions tendent vers la ligne officielle, je trouve l’état des forces en présence relativement équilibré…


    • Bordol Le 01 octobre 2015 à 12h59
      Afficher/Masquer

      Après lecture, je ne pense pas vraiment ce que ça vaille vraiment le coup de donner un blanc-seing à Libé :

      (M. Poutine suggère qu’une coalition internationale élargie (à la Russie ? à l’Iran ?) s’appuie sur l’armée de Damas pour venir à bout de l’EI. C’est moins une stratégie qu’une posture rhétorique – on voit mal les grands pays sunnites participer à un tel rassemblement, sauf à obtenir des garanties sur la Syrie de demain. Au sol, les seuls à se battre aujourd’hui contre l’EI en Syrie sont les autres fronts de la rébellion, tous fortement islamistes, et les Kurdes syriens, marxistes-léninistes. Chacun pour des raisons différentes.)

      Et ? Ils oublient l’Armée Arabe Syrienne ! Cet oubli montre que l’auteur penche pour l’idée selon laquelle Daech serait une création de Assad. On veut bien s’entendre avec les kurdes et les “rebelles modérés” qui combattent Daech mais pas avec le gouvernement syrien, qui n’existe pas dans ces lignes et qui ne mérite pas “d’être sur terre” (si je suis la logique de ce journaliste).


    • Crapaud Rouge Le 01 octobre 2015 à 13h06
      Afficher/Masquer

      Vous avez mal lu. Le pb n’est pas tant de savoir si les forces en présence sont équilibrées ou non, mais ce que vaut l’article. Il réduit grossièrement les conflits au Proche Orient en termes d’un seul et unique conflit religieux entre sunnites et chiites : c’est exactement ce qu’ils (“le Système”) veulent nous faire croire. Contrairement à ce que prétend cet article, le régime d’Assad est laïc, même s’il est soutenu par l’Iran qui ne l’est pas du tout. Que la classe dominante d’un pays soit d’une certaine confession religieuse ne suffit pas pour prétendre qu’il n’est pas laïc. Et quand Erdogan profite de la guerre en Syrie pour cogner sur les Kurdes, il a quand même d’autres motivations que leur religion, non ? Il n’est pas parti en croisade que l’on sache.

      Quant à la conclusion, elle est tout bonnement incompréhensible sauf à y voir la patte de la propagande. Elle dit ceci : “Tel est l’imbroglio. Ni les Américains ni les Russes n’ont la moindre stratégie pour imaginer avec les Etats de la région ce qui semble être un préalable à un combat décisif contre l’EI : l’esquisse d’un compromis dans la guerre civile syrienne.” Mais puisque l’EI est déjà sur le sol syrien où toutes les factions se tapent les unes sur les autres, aucune esquisse de compromis n’est possible. Cela revient à dire que l’intervention russe ne peut pas être “décisive contre l’EI”, alors qu’elle peut l’être, justement, ce qui les em…. très fort. Donc article caca-boudin.


      • JCH Le 01 octobre 2015 à 14h12
        Afficher/Masquer

        Vous avez mal lu. J’ai écrit que l’état des forces (donc l’article, et pas les forces elles-mêmes) est équilibré, et pas (trop) tendancieux. Je précise que mon point de référence est la soupe servie habituellement par ce journal, et je trouve que pour une fois on est pas dans l’aveuglement intégral, mais seulement partiel. J’ai tendance à voir le verre à moitié plein, je le concède. Donc on est d’accord, il me semble…
        Merci pour vos précisions, on ne peut plus pertinentes, sur les lacunes qui restent dans l’article.


        • Crapaud Rouge Le 01 octobre 2015 à 18h26
          Afficher/Masquer

          pas (trop) tendancieux” ? Mais c’est terriblement tendancieux d’imposer une conception religieuse de ces conflits en donnant l’impression de vouloir seulement simplifier le panorama. Et la dernière phrase surtout, le fait que l’intervention russe ne fera qu’aggraver les choses. Ce n’est pas la peine que tout soit tendancieux dans un article pour que son intention soit “terriblement” tendancieuse ! Ce n’est pas la quantité qui compte.


        • Crapaud Rouge Le 01 octobre 2015 à 18h47
          Afficher/Masquer

          Mais il faut lire l’article du Figaro cité par Alfred Le 01 octobre 2015 à 15h06 : http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/10/01/31002-20151001ARTFIG00144-poutine-a-l-onu-vers-un-nouveau-yalta.php Il dit exactement le contraire de la conclusion de l’Imonde : “Le nouveau coup de Vladimir Poutine, qui propulse derechef la Russie au rang de puissance diplomatique, est loin d’être gagné. Mais au moins a-t-il une stratégie, quand d’autres pays, comme la France, préfèrent naviguer à vue.” La stratégie (diplomatique) consiste à rechercher une “coalition mondiale” contre Daesh, (et non pas un “compromis” bidon entre factions rivales sur le terrain), et à faire parler sérieusement les armes contre Daesh. Et contre les autres courants extrémistes d’ailleurs, les Russes craignant par-dessus tout qu’ils ne s’infiltrent chez eux.


      • Vladimir K Le 01 octobre 2015 à 14h26
        Afficher/Masquer

        Oui, et Assad est un tyran sanguinaire…

        Que Bachar El Assad ait plus de sang sur les mains que le président islandais ou que le premier ministre de Niué, ça je n’ai aucun problème à l’admettre.

        Maintenant, si l’on compare à Barrack Obama, prix Nobel de la paix de son état, et
        – qui refuse d’appliquer la convention de Genève à Guantanamo,
        – qui a signé des lois autorisant la torture,
        – qui est président d’un pays pratiquant encore la peine de mort, sous forme d’injections plus ou moins fiables,
        – qui a vitrifié l’Irak et la Libye,
        – qui soutient en Ukraine un gouvernement qui bombarde son propre peuple…

        ah là c’est plus délicat…


      • languedoc30 Le 01 octobre 2015 à 19h06
        Afficher/Masquer

        Je crois en effet qu’ils ont peur que les russes ne démontrent à quel point la coalition occidentalo-saoudienne a fait semblant de se battre contre l’EI, car leur unique but à tous, était tout simplement de combattre Bachar et son armée. Il est réjouissant de constater la mauvaise humeur de Fabius contre les russes depuis qu’ils ont commencé à bombarder. J’ai comme une idée qu’il aurait bien voulu qu’ils se tiennent à l’écart.


        • Alfred Le 01 octobre 2015 à 19h58
          Afficher/Masquer

          Après avoir hai Fabius pour tout le mal qu’il a fait aux français d’abord puis a la France, j’ai fini par le mépriser. Maintenant je commence presque a avoir un peu pitié de lui. Faut que j’me ressaisisse. Allez tiens je pense à son fiston.


        • Crapaud Rouge Le 01 octobre 2015 à 20h35
          Afficher/Masquer

          ils ont peur que les russes ne démontrent à quel point la coalition occidentalo-saoudienne a fait semblant de se battre contre l’EI” : oui, mais ce pourrait être bien pire pour les Occidentaux, c’est qu’ils n’ont pas de plan B face aux Russes, et ceux-ci occupent le terrain. Avec leur expérience en Tchétchénie, (où Poutine était déjà aux commandes et n’avait pas fait de quartiers), ils vont se livrer à un nettoyage de tout ce qui porte une arme, puis rendre les clefs à Assad.


  10. CyCy Le 01 octobre 2015 à 12h24
    Afficher/Masquer

    Merci pour cette analyse de texte, elle vient de me faire sourire pendant 5 mn. Sur un sujet aussi majeur, c’est une prouesse.


  11. Crapaud Rouge Le 01 octobre 2015 à 12h39
    Afficher/Masquer

    Vladimir Poutine a fait voter par son parlement fantoche” : l’Obs fait écrire n’importe quoi par ses journalistes fantoches…


    • PasGlopPasGlop Le 01 octobre 2015 à 14h01
      Afficher/Masquer

      Ce ne sont pas des journalistes, ce sont des scribouillards qui recopient les dépêches de l’AFP …
      Et le doigt sur la couture du pantalon pour ne pas se faire éjecter par le Redac’chef …
      J’ai pris le parti de les appeler des “Journaleux”
      Ça s’applique aussi bien évidemment à tous les “présentateurs” de “Journaux” Radio et TV, sans oublier les “chroniqueurs et experts” de tous poils ayant un accès illimité aux tribunes des merdias.


    • geedorah Le 01 octobre 2015 à 14h40
      Afficher/Masquer

      en même temps c’est le nouvel obs hein ^^

      ça me rappelle les premières pages de libe avec poutine il y a qq mois ^^

      et ces daubes continuent de se vendre ….


      • geedorah Le 02 octobre 2015 à 17h49
        Afficher/Masquer

        le libe d’aujourd’hui titre “l’escalade poutine” on pouvait pas faire mieux pour me conforter dans mon idée ^^


    • inox Le 01 octobre 2015 à 20h01
      Afficher/Masquer

      Ce “journaliste” me fait plutôt pitié. C’est triste de perdre toute analyse critique objective et d’être endoctriné à ce point dans cette profession. Mais qu’est ce qu’on leur apprend dans les écoles de journalisme bon dieu ! Comment peut on produire une telle médiocrité ?


  12. Tanguy Le 01 octobre 2015 à 12h41
    Afficher/Masquer

    Erreur de départ, la troisième guerre mondiale a commencé soit en 1945 avec le plan Marshal soit le 11 sept 2001 selon les points de vue 😉


  13. Marianne Le 01 octobre 2015 à 12h54
    Afficher/Masquer

    Merci beaucoup pour l’article et les commentaires !


  14. Tartar Le 01 octobre 2015 à 13h10
    Afficher/Masquer

    Apparemment la phrase comportant les mots “parlement fantoche” n’a pas été comprise par certains.
    C’est la suite qui prouve qu’il fallait l’interprèter au 2° degré.
    Le parlement russe s’avérant moins “fantoche” que le parlement français.


    • Bordol Le 01 octobre 2015 à 14h32
      Afficher/Masquer

      Alors, il fallait le mettre “entre guillemets”.


  15. Davd Le 01 octobre 2015 à 13h37
    Afficher/Masquer

    A chaque fois que je lis un article de ce genre (celui du nouvel obs s’entends), je repense au sketch de Coluche sur les journalistes, à revoir tellement c’est d’actualité.
    https://www.youtube.com/watch?v=M-OpqsgZq2s


  16. wawa Le 01 octobre 2015 à 13h57
    Afficher/Masquer

    j’ai honte du niveau de propagande de mon pays et que tellement peu de gens le dise.

    Je ne pensai même pas cela possible. quelle degénerescence.


  17. Vladimir K Le 01 octobre 2015 à 14h11
    Afficher/Masquer

    En fait, l’intervention russe en Syrie pose de très gros problèmes à la première coalition, et cette dernière ne se privera pas de mettre des bâtons dans les roues de la Russie, ce qu’elle a déjà commencé d’ailleurs :

    – Les frappes de la coalition Russo-Syrienne sont légale, car avec l’autorisation du gouvernement en place. Les frappes de l’OTAN + alliés ne le sont pas.

    – Si la coalition Russo-Syrienne devait réussir en quelques semaines ce que les occidentaux essaient depuis un an et plus – si tant est qu’ils essaient vraiment, ces derniers perdraient la face aux yeux du public.

    – Pourquoi mets-je en doute la volonté de l’occident à régler le problème ?

    * La Russie a envoyé en Syrie des hélicoptères et des avions d’attaque au sol SU-25, spécialisés dans ce genre d’intervention. Les occidentaux eux, ont avancé des F-16, F-18, Rafales, Typhoons… qui quoi qu’étant officiellement Multi-rôles, ne peuvent pas faire de l’attaque au sol efficacement, faute de blindage suffisant.

    * Les frappes “chirurgicales” à l’aide de bombes à guidage laser sont un mythe.

    * Finalement, c’est bien pratique cette guerre pour les politiques occidentaux : ça fait tourner les usines d’armement, on peut dépenser sans compter, et on entretient une atmosphère de peur chez les population (= plus de contrôles, plus de nouvelles lois qui seraient “impassables” autrement, etc.)

    Maintenant un aparté au sujet de la France qui a tué 30 terroristes dans un camp d’entraînement le même jour où la Russie a tué des femmes et des enfants avec ses bombes. :

    Comme je le disais précédemment, la France n’a pas envoyé d’appareils d’attaque au sol, ce qui veut dire que c’est une bombe à guidage laser qui lâchée depuis une haute altitude, ce qui signifie que soit la cible était de taille conséquente, soit la bombe n’a pas touché que ce fameux camp d’entrainement.

    Seulement voilà, ça me pose problème : on sait maintenant que les leaders de ces organisations ont fait des études dans les meilleures universités du monde, et puis plus simplement, on en n’arrive pas là où ils sont maintenant sans avoir de bonnes notions tactiques. Comment croire qu’ils seraient assez idiots pour mettre en place des camps d’entrainements, entités vulnérables, en plein milieu du front ?

    Ce sont de petits groupes très mobiles, inatteignables par les armements occidentaux, du moins sans faire de bavure par ailleurs, ce qui explique pourquoi aucun succès de la coalition occidentale n’a été revendiqué jusqu’à aujourd’hui.

    Qui a éclairé la cible au laser ? Des troupes au sol qui officiellement n’existent pas ? Un autre avion, mais sans aucune possibilité de précision ?

    En clair, est ce que l’on nous prend pour des imbéciles ?


    • aleksandar Le 01 octobre 2015 à 23h16
      Afficher/Masquer

      Hum, vous négligez deux aspects du problème.

      Le premier c’est l’impunité, ces gens là savent parfaitement que jusqu’à maintenant ils n’avaient rien a craindre des soi-disantes frappes de la coalition, il est donc fort possible qu’ils soient devenus imprudents.

      La deuxième c’est qu’on ne peut pas considérer un colonne d’une centaine de véhicules ( vu pour l’attaque sur Ramadi ) comme un petit groupe très mobile, et la mobilité sur ces terrains là est assez faible, suffisante pour échapper à l’artillerie mais pas aux avions et hélicos.

      Le passage de deux avions, un qui éclaire et l’autre qui tire est normal, la technologie actuelle fait qu’il est possible d’éclairer momentanément la cible pour designer l’objectif au missile via un calculateur de positon géographique, alors que précédemment il était nécessaire que le premier avion éclaire la cible jusqu’à l’impact.


    • Pierre Bacara Le 02 octobre 2015 à 23h35
      Afficher/Masquer

      En ce qui concerne les attaques aériennes russes en Syrie, elles ont un avantage dont ne disposent pas les attaques aériennes américaines, l’avantage le plus essentiel dont puisse disposer une armée en temps de guerre : le renseignement. Pourquoi ? Parce que les militaires russes sont les seuls qui collaborent avec les militaires syriens, qui eux-mêmes sont les seuls à disposer de renseignement humain sur l’E.I.

      La meilleure technologie militaire du monde est inopérante si elle ignore où se trouvent ses cibles.

      P.S. : quant à la technologie militaire tout court, rappelons qu’un Stuka de 1940 avait la même précision qu’un bombe guidée d’aujourd’hui, c’est-à-dire un cercle de 10 mètres de diamètre, et ce avec une bombe d’une demi-tonne capable de couler un croiseur lourd. Les principes fondamentaux de la problématique sont donc effectivement balisés depuis longtemps.


  18. Louis Robert Le 01 octobre 2015 à 14h23
    Afficher/Masquer

    La troisième guerre mondiale a débuté par l’abomination d’Hiroshima-Nagasaki.

    Devenue conflit permanent et guerre perpétuelle, cette lutte à finir oppose depuis lors l’Humanité qui se libère à l’Ancien Régime qui partout pille, opprime, déshumanise et anéantit.

    Enjeu: l’avenir de l’Homme dans UN monde en paix, pour TOUS.


  19. AlainCo (@alain_co) Le 01 octobre 2015 à 14h52
    Afficher/Masquer

    Je suis mort de rire. Faire de sprévision dans la situation actuelle avec un tas d’éléphant dans le salon et de gorilles dans la cuisine…

    Un cygne noir, cachée en pleine lumière est en trian d’atterir sur la planète capitaliste (la seule qui ne soit pas complètement aveuglé par l’idéologie)
    https://woodfordfunds.com/focus-on-long-term/#comment-6294
    http://fortune.com/2015/09/27/ceo-cherokee-investment-partners-low-energy-nuclear-reaction/

    Lysenko est mort.

    Aucune idée si ca va stopper ou amplifier les guerres de ressources et de suprémacie en cours…
    J’ai besoin d’un économiste (Olivier Beruyer peut peut-être demander a ses potes des experts BFM)…
    Gaël Giraud me semble avoir des clés intéressantes.
    Didier Julienne lui poura conseiller coté resources.
    JF geneste de Airbus Innovation devrait pouvoir parler pour les industriels…
    FB Huyghes fera certainement un bon expert en géostratégie.

    Il est temps de faire un cabinet fantome de ceux qui ne fument pas la moquette.


  20. Arcousan09 Le 01 octobre 2015 à 14h57
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce document parfaitement documenté et argumenté


  21. Alfred Le 01 octobre 2015 à 15h06
    Afficher/Masquer

    Signalons quand même que tous les journaux ne tombent pas CONTINUEMENT aussi bas que l’obs. Il arrive à certains de laisser passer des articles:
    http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/10/01/31002-20151001ARTFIG00144-poutine-a-l-onu-vers-un-nouveau-yalta.php


    • Bruno Le 01 octobre 2015 à 16h07
      Afficher/Masquer

      “Le nouveau coup de Vladimir Poutine, qui propulse derechef la Russie au rang de puissance diplomatique, est loin d’être gagné. Mais au moins a-t-il une stratégie, quand d’autres pays, comme la France, préfèrent naviguer à vue.”

      Bien vue !


      • Alfred Le 01 octobre 2015 à 21h31
        Afficher/Masquer

        Oui aussi.
        Mais c’est surtout ça que j’ai trouvé très bon dans un journal grand public:
        “Cette interrogation étrange, qui consiste à s’alarmer du sort possible des combattants d’Al-Qaïda, met les Occidentaux devant leurs propres contradictions, dans la mesure où, parmi les protagonistes de la guerre civile en Syrie, les rebelles modérés ne pèsent plus dans la balance militaire.”


    • Louis Robert Le 01 octobre 2015 à 16h24
      Afficher/Masquer

      La parfaite unanimité est rare, en effet, et alors…?

      Je crois que ce qui importe vraiment, c’est la tendance nettement dominante… en l’occurrence vers le fond de l’abîme!


  22. Xavier Le 01 octobre 2015 à 15h15
    Afficher/Masquer

    Bon, je sais c’est un peu facile d’interpeler Olivier devant tout le monde, mais c’est “pour la bonne cause” 🙂

    Olivier donc, à quand un “groupe de travail collaboratif” qui plancherait sur les méthodes de manipulation médiatiques pour faire une sorte de “Traité de vaccination contre la manipulation médiatique” ?

    On y aborderait de manière illustrée :
    – les propriétaires des médias
    – les financements des médias
    – les financements des “sources” (Agences de presse, ONG, etc.)
    – les choix des formats (internet : streaming et durée de vie des articles)
    – les choix éditoriaux (titres, position, etc.)
    – les sondages et le traitement des non-réponses (…)
    – le traitement journalistique (pluralité des sources, évocation des différentes hypothèse ou monolithisme ?)
    – les commentaires (censure et impact des “posteurs organisés” des partis, des multinationales et des communautés)

    Je crois qu’après ça on aurait très mal à notre “belle civilisation”…

    Un sondage en “votant” + ?


    • amelie Le 01 octobre 2015 à 17h56
      Afficher/Masquer

      …tu risques de découvrir des choses que tu ne veux pas savoir.


    • Fulub Le 01 octobre 2015 à 19h47
      Afficher/Masquer

      Il y a un site très bien fait qui s’appelle ACRIMED qui, justement, décortique la presse aux ordres.

      Bonne lecture


      • Xavier Le 01 octobre 2015 à 20h42
        Afficher/Masquer

        Merci.

        En même temps quand j’ouvre mon premier lien au pif (enfin pas vraiment : http://www.acrimed.org/-Internet-et-information- ) ça tombe comme par hasard sur l’extrême droite et en le lisant j’ai plus l’impression d’être sur une critique politique que sur analyse systémique des médias…

        A partir du moment où un média est communautaire et autofinancé, pour moi c’est un droit d’être non neutre, quel que soit le sujet et l’avis : ce n’est pas du journalisme, c’est du domaine du parti pris et de l’analyse subjective ce qui ne me choque pas en soi.

        Je pensais à une critique des médias qui emploient des journalistes se font passer pour neutres au sens où ils sont constitués de pros et ont accès à des subventions, et qui se disent respecter une déontologie (…)

        J’essaye un 2ème lien vers http://www.acrimed.org/-Sur-le-Net- on se regarde carrément le nombril avec 4 articles sur 9 sur le grand journal, ou comment parler pour ne pas dire grand chose d’intéressant et rester en surface.

        Je ne vois pas qqc qui se concentrerait sur des thématiques comme je le propose au dessus, là on noie le poisson dans un flot de choses inintéressantes. En gros on peut passer sa vie à décortiquer des détails sans rien savoir en déduire de raisonnement construit.
        Ce qui devrait être mis en évidence c’est le fonctionnement général, or le site nous propose une foule de détails… Au résultat c’est un effet de bulle et pas de raisonnement systémique. La synthèse analytique est peut-être la chose la plus difficile.

        Bon, je sais, je suis pas facile mais la com c’est comme un diaporama : trop d’infos tue l’info principale.


        • Georges Le 01 octobre 2015 à 22h22
          Afficher/Masquer

          @ Xavier

          Une information n’est jamais neutre par le simple fait qu’elle est choisie parmi d’autres qui doivent être de ce fait abandonnées par manque de temps ou de place.

          Mais elle peut tendre à l’objectivité en essayant de signaler des faits de façon précise, sans suggérer mais en affirmant et en citant la source, et en signalant les avis contraires.

          Lorsqu’il y a un million de personnes à Rome pour protester contre la guerre d’Irak (histoire de plus de vingt ans en arrière) et que le journal télévisé vous donne les résultats des matchs de foot, sans vous parler de la manif, l’information est vraie, objective (ils ne mentent pas sur le résultat) mais elle n’est pas neutre, il y a eu un choix.

          Relativement à un de vos post précédent sur ce sujet, une analyse de la forme du texte permet également de trouver les manques du texte et de détecter l’article suspect (il suggère à un endroit et attaque ensuite, les bases sont floues et donc l’analyse inexistante, l’article essayant simplement de provoquer une réaction émotionnelle, celle à laquelle les gens sont prêts à s’accrocher mordicus même contre toute évidence de fausseté, l’économie de la réflexion est bien confortable et ils jouent là-dessus).


        • geedorah Le 01 octobre 2015 à 22h24
          Afficher/Masquer

          j’aime bcp acrimed, un des rare site où j’ai laché qq euros
          je trouve qu’ils font mouche à chaque fois

          ils ont probablement un autre emploi à côté et donc peu (ou pas assez surement) de temps à consacrer à leur site et faire plus

          pour traiter des médias français,ils sont juste
          mais après tout est question d’interprétation, et là, suivant les convictions de chacun, les avis peuvent être différent …


        • aleksandar Le 01 octobre 2015 à 23h25
          Afficher/Masquer

          ACRIMED est de gauche, le ton des articles le montre sans contestations possible, mais ce n’est pas le plus important, leur manière de “décortiquer” la manipulation dans l’aspect technique est intéressante.
          C’est vrai qu’il faut en quelque sorte ” raffiner” pour trouver des éléments techniques pertinents mais cela reste un site à lire sans modération.


    • Emmanuel Le 01 octobre 2015 à 19h56
      Afficher/Masquer

      Ajoutez-y un chapitre sur les techniques de manipulation mentale, des procédés rhéthoriques classiques jusqu’aux biais cognitifs, en passant par la formulation des questions dans les sondages d’opinion.


    • stephp Le 01 octobre 2015 à 20h55
      Afficher/Masquer

      En attendant, plus simple, serait-il possible Olivier de connaitre les statistiques (mensuelles) de fréquentation du blog (à moins qu’un lien existe déjà, mais je ne l’ai pas trouvé) ?


  23. Fanch Le Béru Le 01 octobre 2015 à 15h16
    Afficher/Masquer

    voir l’infographie du Monde aujourd’hui : si EI ne tient en tout et pour tout qu’une seule ville (Raqqa) c’est peut-être à cause des bombes US.
    comment peut-on mettre sur le même plan l’action de Poutine, qui soutient son allié (Poutine en a-t’il d’autres dans le monde ?), lequel s’est plutôt montré bienveillant à l’égard d’EI, et a évité de les bombarder quand ils ont avancé vers Palmyre…


  24. Lulu Bâille Le 01 octobre 2015 à 16h39
    Afficher/Masquer

    Article paru en début d’après-midi :
    http://francais.rt.com/international/7641-poutine-information-victimes-avant-decollage
    Et maintenant, la version des “mainstream” :
    Le Point, avec un titre qui veut tout dire : http://www.lepoint.fr/monde/syrie-les-frappes-russes-s-intensifient-01-10-2015-1969810_24.php
    Et sans oublier notre perle du journalisme français :
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/09/30/poutine-autorise-a-envoyer-des-soldats-a-l-etranger_4777870_3218.html
    A noter la carte à la fin de l’article, terrifiante, de ce qu’il reste de la Syrie…


    • Lulu Bâille Le 01 octobre 2015 à 17h30
      Afficher/Masquer

      Précision :
      RT : “Poutine : l’information sur des victimes en Syrie est apparue avant le décollage des avions russes” (!)
      Le Point : “Syrie : les Russes ont frappé des rebelles formés par la CIA” (!!)
      Le Monde : “Que visaient les premières frappes russes en Syrie ?” Réponse : “Blablabla… 36 civils ont été tués… blablabla”.
      Les 2 pieds dans le plat !


    • Louis Robert Le 01 octobre 2015 à 19h57
      Afficher/Masquer

      Excellent! Merci et toutes mes félicitations, Lulu Bâille.

      Pour ma part, j’avais déjà cru reconnaître, hier, dans le bulletin télévisé d’Euronews, des images que l’on m’avait présentées, quelques jours plus tôt, montrant des victimes civiles syriennes, images que l’on prétendait désormais provenir des lieux que venaient tout juste de bombarder les pilotes russes.

      Toutes les images qui ont paru ces deux derniers jours dans les médias occidentaux, et que l’on prétend montrer des victimes civiles syriennes des bombardements russes, doivent donc être examinées très minutieusement et comparées à celles qui ont déjà paru durant le long conflit syrien… Nous sommes victimes, j’en suis sûr, d’une propagande perverse, comme ce fut le cas du reste au plus fort de la crise ukrainienne.

      Merci encore.


    • Crapaud Rouge Le 01 octobre 2015 à 20h49
      Afficher/Masquer

      @Lulu Bâille : l’article de l’Imonde, en pointant le fait que les 1ières frappes n’auraient pas visé l’EI, montre bien quelle est l’intention des Russes : dégommer tout ce qui se dit “islamistes” et que son protégé Assad considère comme des terroristes. Les troupes “loyalistes” pourront peu à peu reconquérir le territoire national, et se tourner ensuite contre Daesh sans craindre de se faire poignarder dans le dos. Sûr que Poutine ne va pas attendre que l’on trouve un “compromis” entre factions rivales : ils va effacer les rivaux et puis basta !


  25. bluerider Le 01 octobre 2015 à 17h01
    Afficher/Masquer

    Poutine remets debout des institutions chancelantes et les bandes de hooligans qui nous gouvernent s’amusent à tout refoutre par terre.. ONU… Conseil de Sécurité.. droit international, souveraineté des états… souveraineté des espaces maritimes et aériens, légalité des alliances… prise en considération de TOUS les pays présents à l’ONU et non de la seule TRIADE MAFFIEUSE Washington-Bruxelles-TelAviv…. Il y a aujourd’hui dans le monde DEUX sortes de dirigeants : 1/ les GANGSTERS DU BLOC OTAN-ISRAEL assoiffés de gaz syrien et du couloir prioritaire syrio-irakien pour le gaz QATARI et non le gaz IRANIEN (LES CRISES devrait faire un point régulièrement sur cet enjeu clé de la diabolisation d’ASSAD qui a décidé en 2011 comme par hasard de donner le couloir gazier à l’Iran et non au Qatar…) et 2/ les pays non alignés qui, malgré les sanctions, la guerre économique et les coups montés qui déstabilisent ce bloc, réussissent inexorablement à gagner en audience auprès des peuples du premier bloc, et à monter en puissance économique… Au lieu d’appuyer et d’harmoniser ce développement (dont nous profiterions), toute la stratégie de la TRIADE MAFFIEUSE consiste à le ralentir, le brimer, voire MASSACRER les peuples qui essayent de se développer hors du BLOC LIBERAL-CAPITALISTE et NEO-CONSERVATEUR… Le résultat si nous persistons, oui ce sera la guerre, mais pas celle décrite par l’ABRUTI qui signe cet article.


  26. bm607 Le 01 octobre 2015 à 17h11
    Afficher/Masquer

    HORREUR : V.V. Poutine a tué des civils !
    Mais…mais… :
    “Les informations sur les morts civils en Syrie ont été publiées avant le début des frappes de l’aviation russe dans ce pays, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine.”
    http://fr.sputniknews.com/international/20151001/1018520876/syrie-poutine-morts-frappes.html#ixzz3nKPX5cLm

    Trop forts nos journalistes, ils prévoient l’avenir. Pas étonnant que jauvert parle de la troisième guerre mondiale ! IL L’A VUE DANS L’AVENIR PROCHE !!


    • anne jordan Le 01 octobre 2015 à 20h28
      Afficher/Masquer

      et nous ? ( l’armée française , bien que je ne me considère nullement comme solidaire , désolée ! )
      Nous avons tué avec fierté des enfants .
      Oui , je dis bien des enfants ; enfants soldats , certes , mais enfants tout de m^me ; les fameux ” lionceaux du califat “.
      Quel exploit , n’est ce pas !


      • aleksandar Le 02 octobre 2015 à 08h02
        Afficher/Masquer

        Vous pouvez citer vos sources svp ?
        Et je parle de sources serieuses et fiables, pas de L’OSDH..!


  27. Deres Le 01 octobre 2015 à 17h28
    Afficher/Masquer

    Par delà les fantasmes anti-russes et al propagande de cet article, le fond n’est pas complètement faux.

    Il y a bien un emballement de la crise au proche-orient. Au début, cela ne concernait que l’Irak, puis la Syrie, puis les pays du Golfe ont fournis des armes, puis l’Iran s’est impliqué, puis le hezbolla libanais est intervenu, puis l’Arabie Saoudite a bombardé puis envahi le Yémen où des rebelles pro-iraniens prenait le pouvoir et fianlement la Turquie s’est mise à bombardé intensément les kurdes. Maintenant, la Russie arrive sur le terrain et l’Arabie Saoudite s’oppose directement à l’Iran au sujet du Yémen. C’est quand même un escalade importante du conflit avec ajout d’un nouveau participant direct. Et tout semble s’accélérer. ce n’est pas franchement bon signe.

    Le risque est par exemple qu’en réponse, les pays du Golfe se mettent à fournir en grande quantité des missiles sol air aux rebelles syriens. Ceux-ci n’en ont pas beaucoup pour le moment. Et ceux-ci pourraient alors se répandre à l’étranger pour faire de jolis attentats meurtriers facile sur des avions en bout de piste … Cela pourrait aussi devenir chaud entre l’AS et l’Iran. Et si c’est trop le bazar, Israël pourrait décider de détruire les atouts nucléaires de iraniens ce qui augurerait d’une rapide extension …

    Donc pas vraiment de quoi se réjouir à court terme.


    • Astatruc Le 01 octobre 2015 à 19h53
      Afficher/Masquer

      Il est possible que ces pays, sous l’influence russe, se réunissent pour combattre les extrémistes religieux. et pas que.
      Il est normal que nos médias nous disent que ça chauffe entre eux.Pourquoi voulez-vous qu’ils nous informent de cette coalition sinon à travers ce dénigrement maladif dont ils sont porteurs?.
      J’ai lu pas mal de chose sur la situation, si je ne me trompe pas, j’ai noté que l’Irak et L’Iran vont faire partie de la coalition.Personnellement, si c’est le cas, je trouve que c’est un gros progrès, j’ai été marqué par la Guerre du Golfe Persique.
      Je crois à l’intelligence de cette coalition, en s’unissant, il y a de fortes chances de détruire enfin ces groupes violents, ces mercenaires, ces extrémistes religieux, si ce n’est totalement, leur porter un coup fatal.
      Je pense que nous verrons très rapidemnt un mieux dans la situation des Syriens.


    • aleksandar Le 01 octobre 2015 à 23h40
      Afficher/Masquer

      Les atouts nucléaires des iraniens ?
      Cela fait au moins 20 ans que les iraniens ont abandonné le nucléaire militaire.

      Et sérieusement vous imaginez vraiment les saoudiens s’opposer a la Russie et a la Chine ?

      A noter que les rebelles yemenites ne sont pas non plus pro-iranien, ils sont d’abord yemenites, même si ils acceptent l’aide de l’Iran.
      Un Yemenite ne se ” construit ” pas idéologiquement en étant anti-saoudien ou pro-iranien mais en tant que yemenite, le sentiment national, la fierté historique y sont très forts.
      Et l’idée de “bloc” si commode pour les esprits occidentaux n’y a pas cours


  28. Crapaud Rouge Le 01 octobre 2015 à 17h39
    Afficher/Masquer

    Sur le même sujet, (intervention Russe en Syrie), De Defensa a publié un billet autrement plus sérieux, et riche en informations : http://www.dedefensa.org/article/de-la-force-legale-a-la-legalite-de-la-force


  29. DUGUESCLIN Le 01 octobre 2015 à 17h46
    Afficher/Masquer

    Sans “les-crises” je n’aurai même pas connu ce dénommé Jauvert. Vu que je n’achète pas le nouvelobs. Je ne vais quand même pas payer pour lire des imbécillités.
    Mais il pourrait écrire aussi, (s’il trouve ça drôle), de dire que les USA ont commencé le bombardement de la Syrie sans mandat de l’ONU et sans l’accord de la Syrie. Les pays défenseurs de l’indépendance et de la souveraineté des nations pourraient faire une coalition pour remettre au pas cet un état voyou, hors la loi, qui se permet de bombarder arbitrairement un état souverain, et n’hésitant pas, par cette action, à risquer une 3ème guerre mondiale.


    • jo Le 04 octobre 2015 à 18h51
      Afficher/Masquer

      “…Dans son hymne cynique au droit international et à la diplomatie, Obama a lancé une menace sans équivoque à toute nation qui ose faire obstacle à l’Amérique, déclarant: « Je dirige l’armée la plus puissante que le monde ait jamais connue, et je n’hésiterai jamais à protéger mon pays et nos alliés, unilatéralement et par la force là où ce sera nécessaire. »

      Les préparatifs pour une escalade militaire américaine contre la Syrie et la Russie sont en bonne voie. La semaine dernière, un chroniqueur du Washington Post, David Ignatius, a fait état de discussions en cours entre responsables militaires américains et dirigeants des Unités de protection du peuple kurde (YPG) en Syrie pour que Washington intensifie son soutien militaire, dont un soutien aérien rapproché aux combattants YPG sur le terrain…

      “…Dans le même temps, le Pentagone et la CIA intensifient leurs préparatifs de guerre contre la Russie. Les prochains jeux de guerre des États-Unis et des autres pays de l’OTAN, Trident Juncture 2015, les plus grands depuis la dissolution de l’Union soviétique, sont conçus pour préparer les forces de l’Occident à des opérations de guerre hybrides dans la région de la Baltique et au-delà…”
      https://www.wsws.org/fr/articles/2015/sep2015/pers-s30.shtml


  30. couci couça Le 01 octobre 2015 à 18h56
    Afficher/Masquer

    Bonsoir ,
    Faut excuser mon manque de culture mais je ne savais pas qui était ce Vincent Jauvert…
    Grand reporter svp à l’obs …
    Ben au moins il aura fait parler de lui .
    Apparemment sur le site de cet hebdo beaucoup de lecteurs sont dubitatifs :
    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150930.OBS6775/la-troisieme-guerre-mondiale-a-peut-etre-commence-aujourd-hui.html


  31. Charlie Bermude Le 01 octobre 2015 à 19h29
    Afficher/Masquer

    Je résume la ‘pensée’ de l’auteur : ah ! puisque c’est comme çà on va leur faire la totale !
    Sauf que le gars il a pas suivi le dernier épisode , ou il a pas bien compris .
    Poutine n’a fait que de prendre acte de l’état de l’opinion publique internationale qui en est au constat ( tout en raisonnant dans le cadre du formatage médiatique ) que les résultats de nos super-dirigeants sont nuls . Et leurs divagations dangeureuses puisque maintenant on a un flot incoercible de réfugiés méme pas controlé , sujet ultra sensible politiquement en Europe …


  32. Charlie Bermude Le 01 octobre 2015 à 19h34
    Afficher/Masquer

    Sans compter leurs pitoyables résultats sociaux …économiques . Ces migrants , c’est la goutte de trop dans le vase de l’opinion .


  33. Louis Robert Le 01 octobre 2015 à 19h36
    Afficher/Masquer

    Je crois que ce monsieur est TRÈS optimiste… lorsqu’il écrit tout bonnement: “Les faucons libéraux et les néoconservateurs ne sont pas parvenus… C’est en définitive la voix de la raison qui a prévalu… la paix est sauvée.” Vision pour le moins étriquée!

    La troisième guerre mondiale sévit depuis 70 ans déjà. Elle se déroule sous nos yeux. Il s’agit d’une guerre totale, d’une guerre globale, qui risque encore à tout moment de nous anéantir, comme cela fut presque le cas à quelques reprises déjà. — Je sais, mieux vaut n’y pas penser, faire comme si de rien n’était et vite oublier ces douloureux instants de lucidité…


    • Subotai Le 02 octobre 2015 à 07h56
      Afficher/Masquer

      Tss tss tss…
      La stratégie mise en place par les Restes du Monde consiste à provoquer l’attrition de l’Occident.
      Et ça marche.
      Aucun membre du BAO n’est plus en mesure, en individuel comme en commun, de faire la différence et vaincre…
      La Bête se meurt, saignée de toute part par des milliers de petites blessures négligeables.


  34. sg Le 01 octobre 2015 à 19h37
    Afficher/Masquer

    Pour continuer dans le journalisme de “haut niveau”:

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/10/01/la-coalition-suggeree-par-poutine-pour-venir-a-bout-de-l-ei-est-une-posture-rhetorique_4779146_3232.html

    «««
    « La coalition suggérée par Poutine pour venir à bout de l’EI est une posture rhétorique »
    LE MONDE | 01.10.2015 à 06h54 • Mis à jour le 01.10.2015 à 15h32 | Par Alain Frachon

    Vladimir Poutine a raison. Tout le monde devrait lutter contre l’Etat islamique (EI). A situation simple, réponse simple : d’un côté, le régime de Bachar Al-Assad, mal placé au classement d’Amnesty International, mais moindre mal ; de l’autre, la barbarie absolue du djihadisme, qui détruit le Proche-Orient. Le choix s’impose, a lancé, cette semaine à l’ONU, le président russe : une vaste coalition internationale derrière M. Assad et contre l’EI. Ce devrait être une évidence aussi transparente qu’une vodka bien frappée. Pourtant, ça ne l’est pas. Pourquoi ?
    »»»

    Bon et si vous n’avez pas encore bien compris que tout russe, et surtout le président, est un alcoolique invétéré comme le veut le stéréotype, ils en remettent une couche dans un encart à gauche écrit en très gros:

    http://i.imgur.com/m0fRP3R.png?1

    Ça, c’est sûr, c’était une information capitale qu’il fallait souligner!

    Journaliste au Monde, c’est un métier.


  35. theuric Le 01 octobre 2015 à 19h50
    Afficher/Masquer

    Il y a plusieurs choses à dire des deux derniers textes, dont celui-ci.
    Nous pouvons observer, tout d’abord, la projection psychanalytique du journaliste, en effet, il ne suffit que d’inverser de qui il est fait mention, Monsieur Poutine par Monsieur Obama, la Russie par la France, par exemple, pour constater combien ce qui est dit collerait avec cette réalité si nous inversions les personnalités et les pays désignés par ce discours.
    La seconde chose est qu’il me parait difficile de manipuler individuellement toutes ces personnes s’exprimant dans les médiats, certaines regimberaient à un moment ou à un autre, tout simplement parce qu’elles se retrouveraient face à la réalité, sauf si cette manipulation s’établit sur une base idéologique collective puissante et que de fort liens de reconnaissance de groupe sont en œuvre, ce qui voudrait dire qu’ils se reconnaissent tous les uns les autres et se rencontrent souvent.
    Ils se connaissent donc tous et doivent se rencontrer fréquemment.
    Je pense que tout relâchement de ces liens finirait par désagréger ce collectif.
    Nous pouvons aussi aborder la question légitime de la géostratégie, la géopolitique, toujours pas loin, nous en apportant la confirmation.
    Cinq points centraux sont à réaliser:
    1) La position centrale que prend dorénavant la Russie dans une région d’une importance maritime tactique et stratégique incontournable;
    2) La faiblesse constitutive des États-Unis-d’Amérique qui ne peuvent plus empêcher la Russie de prendre pied au Proche-Orient, cause, sûrement, de cet accès d’humeur, pour dire le moins, du journaliste s’exprimant plus haut;
    3) L’aide, voulu ou pas, que la Russie apporte à l’U.E., qui risquait bien sa désintégration par les coups de butoir de l’immigration intensive qu’elle doit accueillir;
    4) La défaite de la Turquie et de l’Arabie-Séoudite qui ne peuvent se permettre de se montrer agressif face à un adversaire, la Russie, de cette taille;
    5) Enfin, la position centrale dans la région que prend maintenant l’Iran, gain important qu’elle reçoit sûrement en échange de son abandon de toute velléité de fabriquer sa propre bombe atomique.
    Il faut aussi souligner la présence, dans cette région, de la Chine, après son achat d’un port grec, il va falloir attendre avant de comprendre le sens profond de cette présence, bien que la question des matières premières y soit centrale.
    Je l’avais dit, il y a de cela quelque temps, la Russie ne peut se permettre que l’ensemble de la région soit chaotique, de la Mer Noire au canal de Suez en passant par le détroit de Gibraltar.
    Ce ‘est donc pas pour les beaux yeux de l’Union-Européenne que ce pays agit de la sorte.
    Mais d’autres réflexions peuvent également se faire en prolongement de ces événements.
    La Grande-Bretagne, toujours la plus clairvoyante, sauf en 1914, il est vrai, a très bien compris cette faiblesse morbide U.S., c’est sûrement la raison pour laquelle elle y a également envoyé des avions de combat, cela, à mon sens, profile déjà un retournement d’alliance de ce pays, s’écartant progressivement des U.S.A. pour se lier d’amitié d’avec les russes.
    Il est également à noter que la France y avait, préalablement, amené une force aérienne.
    Je ne serais pas surpris non plus que les étasuniens commencent un repli de ses troupes, tant au Moyen et au Proche-Orient ainsi que de l’Europe, certes, pas tout de suite, mais dans un laps de temps relativement court.
    La tentative de prise d’indépendance de la gouvernance de l’Union-européenne, soit de celle de la tentation de dominer les états de l’Union (il faut bien, au vu de la situation géographique, parler de ça), Allemagne comprise, sera la réelle raison pour laquelle l’U.E. se dissociera puis disparaîtra, c’est pourquoi certains pays, dont la France et l’Angleterre, commencent dès maintenant à renouveler leurs alliances.
    La Germanie, aussi, ne pourra que comprendre, à un moment ou à un autre, que ses intérêts ne se trouve plus dans l’eurogroupe mais à son nord et à son est, son ouest et son sud ne pouvant qu’à terme la déstabiliser.
    Mais, pour des raisons de pacification, il est inenvisageable, pour personne, d’agir dans la cacophonie et la précipitation, c’est pourquoi je ne serais pas non plus surpris qu’un certain nombre des nations de l’Union déposent en même temps une demande légale de s’en séparer, peut-être même avant un quelconque référendum.
    Si je dis vrai, alors nous devrions voir, à la télévision, un certain nombre de reportages montrant les effets délétères de l’U.E., un certain nombre de journalistes être remplacés et notre gouvernement actuel être remercié, là encore, il est possible d’extrapoler un temps assez court si, et seulement si, cela se passe ainsi.
    Vu, également, cette faiblesse U.S, économique et, disons le tout bas, militaire., ce pays se doit maintenant de faire des choix, n’étant plus capable d’égrainer ses troupes partout dans le monde.


  36. Maria Le 01 octobre 2015 à 20h19
    Afficher/Masquer

    Ca rappelle 1991, la première guerre du Golf , PPDA au journal de 20 heures qui après les premières frappes occidentales annonçait le début de la troisième guerre mondiale . je n’ai pas trouvé de vidéos en faisant une recherche rapide, mais il doit bien y avoir ça à l’INA , c’est quand même une séquence d’anthologie .


  37. Gégesse Le 01 octobre 2015 à 20h35
    Afficher/Masquer

    J’ai moi même été choqué par cet article…
    Est-ce que ce monsieur est fier de son papier ??
    J’ai l’impression qu’il prend les paris en espérant secrètement que la Guerre éclate pour venir nous dire l’air faussement désabusé “je vous l’avais bien dit…”.
    Qui sait… peut être qu’il espère rentrer dans l’histoire avec son article à la con…
    Alors même que c’est ce genre de discours qui impose la guerre comme une fatalité imminente.


  38. Patrick Luder Le 01 octobre 2015 à 20h42
    Afficher/Masquer

    Depuis le temps qu’ils attendent le premier faux pas de Vlad pour lâcher leurs missiles … non mais allez-y les gars, cela a assez duré, foutez-y, bordel de D… Non mais c’est vrai à la fin, nous font chr ces russes, y se permettent de faire des accords avec n’importe qui hors des traités internationaux, y font affaires hors des monnaies officielles, y vendent leur énergie sans tenir compte des prix des marchés, non mais y en a marre à la fin, ouvrez le feu qu’on en finisse (bande de dégonflés) !


  39. laurent Le 01 octobre 2015 à 21h04
    Afficher/Masquer

    L’article est effectivement délirant, ceci dit je trouve certains commentaires réalisés pas franchement convaincant non plus, quand on parle du régime d’assad comme “le gouvernement légitime reconnu internationalement”. Qu’il soit reconnu internationalement, pourquoi pas, je ne sais pas vraiment ce qu’en pensent les pays de la communauté internationale. Mais le qualifier de légitime me semble pour le moins excessif, je ne vois pas sur quoi est assise cette légitimité. Je ne sache pas que les élections en Syrie soient des modèles de démocratie et de pluralisme (ou alors ils sont vachement charismatiques dans cette famille pour avoir su conserver le pouvoir depuis 1970. Chapeau).

    Je suis bien conscient que nos dirigeants feraient bien de balayer devant leurs portes avant de faire la leçon au reste du monde, ça ne fait pas pour autant du régime de bachar el assad un “gouvernement légitime reconnu internationalement”. Enfin il me semble.


    • Crapaud Rouge Le 01 octobre 2015 à 22h54
      Afficher/Masquer

      Qui prétend que le gouvernement d’Assad est “légitime” ? Poutine soutient seulement qu’il est légal, et ajoute, prenant le contre-exemple de la Libye, qu’une dictature “légale” vaut mieux qu’un État en miettes. C’est vrai en tout cas des pays arabes où la culture clanique n’a jamais totalement disparu, leurs dictateurs s’appuyant du reste sur leur propre clan pour se maintenir au pouvoir. Il faut aussi penser que virer un dictateur n’a jamais été un moyen d’assurer la relève. Au contraire, sa disparition fait place au vide car, de manière générale, les dictateurs prennent soin d’éliminer toute opposition crédible, c’est-à-dire susceptible de les remplacer…


      • Crapaud Rouge Le 01 octobre 2015 à 23h05
        Afficher/Masquer

        Aïe, c’est Olivier en personne qui a écrit : “gouvernement légitime reconnu internationalement” : mais en guise de commentaire sardonique, pas comme une thèse de doctorat devant un jury… Le fait, pour un gouvernement, d’être “internationalement reconnu” ne lui confère aucune légitimité : c’est au peuple de le décider.


        • laurent Le 02 octobre 2015 à 09h58
          Afficher/Masquer

          d’accord avec vous, chercher à virer le dirigeant d’un pays, fut-il un dictateur, ne peut que conduire à l’échec.
          Après est-ce que le peuple de Syrie a décidé, comme vous dites, que assad était légitime ? Je pense qu’on en est loin.
          Je voulais surtout souligner que ce n’est pas parce que ce “journaliste” utilise des arguments de mauvaise foi qu’il faut tomber dans la caricature “gouvernement légitime”, je pense que ça décrédibilise les commentaires fait sur l’article, ce qui est dommage


      • bourdeaux Le 02 octobre 2015 à 09h45
        Afficher/Masquer

        Bravo crapaud rouge pour cette précision. Raymond ARON disait d’ailleurs qu’en matière de politique étrangère, il s’agit bien moins de choisir entre le bien et le mal qu’entre le préférable et le détestable.


    • Joséphine Le 02 octobre 2015 à 08h45
      Afficher/Masquer

      A propos de reconnaissance d’un gouvernement, se référer au droit international. Par ailleurs, pour l’instant, la “communauté internationale” n’existe pas en droit. Je rejoins crapaud rouge, sur la question de légitimité versus légalité. La légitimité non plus n’a pas de sens en droit. Pour le reste, vaste question de l’universalité de nos représentations (droits de l’Homme). Ce qui est sur: la rigidité psychologique dont nous faisons preuve n’aide pas à aller vers une solution qui ne soit pas tout blanc ou tout noir.
      A ce sujet: François Jullien – De l’universel, de l’uniforme, du commun et du dialogue entre les cultures
      premier lien internet trouvé sur google: http://hommesmigrations.revues.org/193


  40. Caliban Le 01 octobre 2015 à 22h19
    Afficher/Masquer

    “les pétromonarchies moyenâgeuses”

    Pourriez-vous laisser le Moyen Age où il est svp ?
    Que je déteste ces anachronismes 🙁

    Faute de la technologie suffisante, les Moyenâgeux ne commettaient pas de crime de masse et ne salopaient pas la planète sur l’autel du Dieu dollar.


  41. Louis Joseph Le 02 octobre 2015 à 08h08
    Afficher/Masquer

    En Mars le Nouvel Observateur publiait une interview de Vincent Jauvert avec le président d’un Moto-Club russe.
    Le hic c’est que cette interview n’a jamais eu lieu… L’auteur a fait un mixe avec d’autres articles pour faire son papier.
    Vu de France cela passe sans problèmes vu de Russie, connaissant les lieux, cela ne passe pas.

    http://vivreenrussie.1fr1.net/t5573-zaldostanov-chef-des-bikers-russes-et-frere-de-poutine-par-vincent-jauvert?highlight=vincent


  42. Pierre Bacara Le 02 octobre 2015 à 09h33
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce papier du CSIS (Center for Strategic and International Studies). J’ai connu le CSIS plus professionnel.

    Par exemple, il y a une quinzaine d’années, ils avaient publié un dossier, mal rédigé mais très intéressant, sur les armes de destruction massive. J’avais obtenu ultérieurement des informations de toute première main qui corroboraient une partie des éléments avancés par le CSIS.

    Or, il se trouve que depuis les années 1990, les Etats-Unis ont réorienté très efficacement leurs services vers le renseignement économique. Cela semble avoir eu un impact négatif important sur leur renseignement militaire. En effet, lorsque le CSIS parle aujourd’hui de “guerre hybride” russe en Ukraine, soit le CSIS tire son “information” des services américains, ce qui prouverait que lesdits services connaissent une énième dégringolade dans leur inefficacité, soit le CSIS a tout inventé et ne comprend même plus le sens de la terminologie qu’il utilise.


  43. bourdeaux Le 02 octobre 2015 à 09h38
    Afficher/Masquer

    Ayant entendu sur bfm que les US étaient furieux car les bombardements russes auraient visé les opposants à AL ASSAD “formés par la CIA”, je m’incline devant les lecteurs avec lesquels je m’étais un peu disputé dans un autre billet sur la Syrie, car je ne croyais pas à la manipulation active des US dans le conflit. Du coup, je me demande si tout ce merdier n’aurait pas pour origine, comme toujours, le pétrole.


    • Alfred Le 02 octobre 2015 à 15h32
      Afficher/Masquer

      Si c’est dit sur BFM…
      Franchement vous auriez pu faire un tout petit effort auparavant. L’implication des US, de l’arabie séoudite, du quatar, de la turquie est très très très très bien documentée depuis longtemps. Celle de l’UK et de la France l’est un peu moins mis elle l’est aussi.
      Si vous en êtes encore là vous n’avez pas fini de tomber de l’armoire dans cette affaire. Étudiez la car elle est aussi instructive que l’affaire ukrainienne sur NOTRE pays.
      Et accessoirement sur la direction que prend le monde. Un exemple pour rigoler un peu:
      Il y a peu le responsable de ces entrainements de la CIA reconnaissait devant les représentants US qu’il y avait entre 4 (quatre) et 5 (cinq) rebelles entrainés par la CIA opérationels en Syrie (!!!!!!!). Les autres (une trentaines) on rejoint les très méchants avec armes et bagages (ou ont été capturés). On parlait initialement de former 15000 rebelles…
      On ne sait pas si ces 4,5 rebelles-cia-sponsored, noyés dans la masse des milliers de combatants Al-Nosra (savez al quaida, savez 11 septembre) dans la région d’ildib ont survécu à la petite vingtaine de frappes russes.
      Au sein de l’administration américaine on reconnait par ailleurs qu’en un an aucun de la vingtaine de camps d’entrainement d’ISIS (daech) n’a jamais été frappé en syrie ni en irak. Seulement des centres logistiques, des pick-up et des positions de combat. L’explication n’est pas donnée. Les russes viennent de toucher dans la régiion d’alep un centre de commandement de daech que les américain n’avaient jamais inquiété (pas vu?).
      Reconnaissez qu’à la lumière de ces faits, les interrogations médiatiques sur l’action des russes sont assez savoureuses.


      • bourdeaux Le 03 octobre 2015 à 09h23
        Afficher/Masquer

        savoureux en effet…
        vous me charriez en écrivant “si c’est dit sur bfm”, mais comme bfm a des positions qu’on peut qualifier de pro US, lorsque j’y entends une info qui confirme que les US sont activement à la manœuvre depuis longtemps pour dégager AL ASSAD, accordez-moi qu’il serait stupide de ne pas tenir l’info pour fiable !
        quant à votre remarque du début : je suis comme la grande majorité des gens, je m’informe comme je peux, avec le temps dont je dispose… et bien malin celui qui peut prétendre à la certitude sur ce sujet syrien : qui fait quoi, avec la complicité de qui, et surtout dans quel but ? Sur le coup d’état ukrainien il s’était publié des billets très documentés sur ce blog, mais sur la Syrie presque rien; et comme “les crises” est ma seule source d’info “parallèle” actuellement…


        • Alfred Le 03 octobre 2015 à 09h34
          Afficher/Masquer

          Vous avez raison, notamment sur bfm. Désole pour le ton un peu vif de mon commentaire. Acceptez mes excuses s’il vous plaît.


  44. Mary Le 03 octobre 2015 à 18h50
    Afficher/Masquer

    Des scénari-catastrophe on a plutôt marre car ils ne servent qu’à créer un faux état d’esprit chez les gens. Le catastrophisme se base sur la spéculation des faits, rien d’autre.

    En Syrie, la Russie mène sa campagne jusqu’à l’heure actuelle en toute maîtrise, la com’ existe mais il va falloir attendre encore une semaine pour savoir “de facto” les premiers vrais résultats.

    Mais on ne peut en aucun cas avancer à ce moment que la 3ème guerre mondiale vient de commencer. Surtout quand on sait qu’il s’agit d’un conflit régional. Prédire la 3ème guerre mondiale en Syrie, M. Jauvert, c’est de l’irresponsabilité voire du sensationnalisme.


Charte de modérations des commentaires