Les Crises Les Crises
11.février.202011.2.2020 // Les Crises

Température mondiale : 2e mois de janvier le plus chaud, d’après NCEP-NCAR

Merci 285
J'envoie

Source : Global Climat, Johan Lorck, 03-02-2020

Avec +0,597°C au-dessus de la moyenne 1981-2010, le mois de janvier 2020 est le 2e plus chaud des archives NCEP-NCAR. L’année 2020 commence donc sur de solides bases, l’anomalie de janvier se situant dans la lignée de la moyenne 2019.

Les réanalyses comme NCEP-NCAR intègrent de multiples observations dans un modèle permettant de suivre quasi quotidiennement l’évolution du climat. Les données sont donc immédiatement publiées, contrairement aux bilans mensuels des stations au sol. Les réanalyses permettent ainsi de se faire une idée des futures annonces des agences comme la NASA, la NOAA et le Met Office qui ne sont pas faites avant le milieu du mois suivant (en l’occurrence à la mi-février).

Le top 10 des mois de janvier les plus chauds

Avec +0,597°C au-dessus de la moyenne 1981-2010, le mois de janvier 2020 est le 2e plus chaud des annales NCEP-NCAR qui remontent à 1948. L’anomalie de température mondiale est en baisse par rapport à décembre 2019 mais dans la lignée de la moyenne de l’an dernier. L’année 2019 a en effet été la 2e plus chaude des mesures avec une anomalie de +0,57°C sur 12 mois, d’après NCEP-NCAR.

Top 10 des mois de janvier les plus chauds depuis 1948 (anomalies par rapport à 1981-2010). D’après NCEP-NCAR.

On peut voir ci-dessous l’évolution de la température mondiale en janvier avec une tendance de fond au réchauffement depuis 1948. La tendance est de +0,092°C par décennie depuis 1948, avec une accélération sur les 20 dernières années à +0,217°C.

Anomalies de température mondiale en janvier par rapport à la moyenne 1981-2010. D’après NCEP-NCAR.

Les anomalies régionales en janvier 2020

Le record de chaleur a été battu dans l’hémisphère sud en janvier 2020 avec une anomalie de +0,377°C, battant les deux précédents pics relevés lors des El Niño extrêmes de 1983 et 2016. Pour l’hémisphère nord, l’anomalie en janvier 2020 se situe au 2e rang avec +0,826°C, derrière le maximum de 2016. A noter que les anomalies sont habituellement moins importantes dans l’hémisphère sud, ce qui explique qu’un +0,377°C puisse être un record dans cet hémisphère.

On relève en ce mois de janvier 2020 des anomalies particulièrement positives en Scandinavie et en Russie. Pour la première fois de l’histoire des relevés, Oslo, Stockholm, Helsinki et Copenhague ont connu des températures au-dessus du point de congélation (0°C) tous les jours du mois de janvier. Record de chaleur au Danemark avec une température moyenne de 5,5°C, battant le précédent pic de 2007 (5°C). Même chose pour 60% de la Finlande, selon Mika Rantanen, chercheur au Finnish Meteorological Institute. A Helsinki, la température a atteint une moyenne de 3°C, battant le précédent record de 1,6°C. A Moscou (Russie), c’est la première fois en 200 années de mesures que la température moyenne d’un mois de janvier n’est pas négative, d’après Etienne Kapikan, de Météo France.

Carte d’anomalies pour le mois de janvier 2020. D’après NCEP-NCAR.

Des conditions ENSO neutres prévalent actuellement dans le Pacifique, d’après la NOAA. Les températures de surface de la mer équatoriale sont proches de la moyenne dans l’océan Pacifique et la circulation atmosphérique tropicale est généralement compatible avec des conditions ENSO-neutre. Cette situation devrait perdurer jusqu’au printemps 2020 dans l’hémisphère Nord (~ 60% chance), voire se poursuivre jusqu’à l’été 2020 (~ 50% de chance).

+1,38°C en janvier 2020 par rapport à l’ère préindustrielle

On peut remonter plus loin dans le temps, en utilisant les archives de la NASA, et en retenant comme base la période 1880-1899 (représentative de la période préindustrielle). L’anomalie est de +1,38°C en janvier 2020, donc légèrement sous l’objectif le plus ambitieux de la COP 21 (+1,5°C).
Source : Global Climat, Johan Lorck, 03-02-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Patrick // 11.02.2020 à 09h30

Toujours les mêmes intervenants dans l’espace des commentaires qui confondent météo et climat et ne savent pas se placer sur un axe chronologique. C’est magique, il suffit à l’administrateur de ce site de publier une actualité sur le dérèglement climatique et ils accourent comme des trolls.

Finiront bien par grandir ou alors à succomber à une canicule 🙂

33 réactions et commentaires

  • bili // 11.02.2020 à 07h00

    « Merci, je prends ces hausses de chaleur (tant que cela dure). J’habite au Québec, on gèle six mois par an (littéralement). »

      +15

    Alerter
    • océan de sagesse // 11.02.2020 à 08h06

      Sans doute que les Africains qui eux ne les prennent pas avec bonheur seront ravis de votre accueil quand ils vont débarquer chez vous par millions !
      Je suis sidéré par la qualité du lectorat , sa responsabilité , tout ca !

        +17

      Alerter
      • océan de sagesse // 11.02.2020 à 08h15

        Quelle  » foi »
        Ca fait 40 que la science ( l antinomie de la foi ) se penche sur le problème !
        C’est vous qui avez la foi , celle de l ‘islamiste
        Qui vous menace de bucher ???
        Dites le moi , nous lee traduirons en justice ensemble !!
        Bref commentaire aussi nul et non avenu que le précédent t
        Pour ce qui est de la rationalité et de l ouverture d ‘esprit , soyez rassuré , vous en etes totalement dépourvu !!

          +5

        Alerter
        • Aikongo // 11.02.2020 à 09h16

          Ou est l’intolérance et la haine en rappelant que les milliers de scientifiques de haut niveau qui ont contribué a l’élaboration des rapports du GIEC et dont les travaux sont a chaque fois d’avantage confirmés n’appartiennent pas une église. En face, que trouve t on quelques représentant de lobbies et une majorité de béotiens qui chasse en meute sur internet pensant avoir tout compris au sujet grace aux videos de vieux prof de physique a la retraite ou d’ingénieur chimiste dans le meilleur des cas.

            +1

          Alerter
      • LibEgaFra // 11.02.2020 à 10h58

        Les Africains vont avoir d’autres soucis que les hausses de températures:

        https://fr.sputniknews.com/international/202002111043040916-ministere-russe-des-affaires-etrangeres-le-coronavirus-a-atteint-lafrique/

        Vous n’avez pas lu la carte correctement: une partie de l’Afrique est plus froide ou neutre, et l’autre partie voit un écart de température bien inférieur à ce qui se passe sur les hautes latitudes.

          +12

        Alerter
        • VVR // 12.02.2020 à 09h28

          Si le coronavirus touchait le soudan, il ferait au maximum quelque centaines de milliers de morts avant de disparaître. Dans ce même pays, la modification des cycles de pluie et ce qui va avec (famine, exode, guerre civile, interdiction par le FMI de toute intervention étatique civile) sont responsables de 4 millions de réfugiés et 2 millions de morts.

            +2

          Alerter
  • koui // 11.02.2020 à 08h07

    En 1896 Arrhenius prédisait que le doublement de la quantité de CO2 atmosphérique ferait augmenter la température de 5°. Alors, s’il y a un réchauffement naturel, c’est en plus du réchauffement anthropique.

      +1

    Alerter
  • Pierre Bourdon // 11.02.2020 à 08h32

    Ben oui, le climat n’est pas égal, il change constamment, c’est un cycle, c’est un cycle, c’est un cycle.
    Heureusement que l’article ne donne pas le CO2 comme la raison de ce réchauffement.

      +12

    Alerter
  • Fritz // 11.02.2020 à 08h57

    Deux taches rouges apparaissent sur la carte des anomalies thermiques en janvier 2020 : la Russie centrale et la Finlande d’une part, la Sibérie d’autre part. Je confirme que les températures à Moscou ont été relativement douces en décembre et janvier, autour de 0°C, – 2°C. Mais en Sibérie ? Dans la région de Iakoutsk par exemple, on était en-dessous de – 40°C, dans la moyenne de la période 1930-1960. Alors, pourquoi ce rouge agressif sur la carte ?
    Comme Santerre, je vous prie de ne pas effacer ce commentaire. Bonne journée.

      +14

    Alerter
    • Pinouille // 11.02.2020 à 09h19

      Regardez mieux ladite carte. Lakoutsk figure dans la (petite) partie blanche.

        +6

      Alerter
    • Ambiorix // 11.02.2020 à 10h00

      Si j’ai bien compris, une carte sur les anomalies thermiques ne représente pas les températures réelles mais un delta par rapport à une norme. Sauf que je ne sais pas avec quoi on définit cette norme.

        +4

      Alerter
      • Gilles // 11.02.2020 à 10h15

        Vous avez mal compris:
        Ce n’est pas une « norme », c’est une base à partir de laquelle on calcule le delta de T°.
        « On peut remonter plus loin dans le temps, en utilisant les archives de la NASA, et en retenant comme base la période 1880-1899 (représentative de la période préindustrielle) »

        Je ne comprends pas qu’il y ait polémique. Ce billet fait état de mesures: c’est un constat. Il n’est ici nullement question des causes, ou des conséquences qu’il faudrait en tirer et qui, pour le coup, pourrait donner lieu à débats.

        Et ce sont toujours les mêmes qui, à chaque billet, écrivent les mêmes rengaines. C’est d’autant plus dommage qu’ils apportent , sur d’autres sujets, des contributions très intéressantes.

          +20

        Alerter
        • Fritz // 11.02.2020 à 10h51

          Je ne polémique pas sur le papier de Johan Lorck, je m’étonne un peu. Je m’attendais à trouver une grosse tache rouge au Nord-Est des États-Unis, de Boston à Chicago, où les températures depuis deux mois me semblent anormalement douces. Et je la trouve en Sibérie, Mandchourie, Corée, où l’hiver actuel est très froid.

            +4

          Alerter
          • Gilles // 11.02.2020 à 11h32

            Que voulez-vous que je réponde ? Ce sont des mesures, des faits, point. Il n’y a pas à être ou ne pas être « étonné ».
            Autant sur bien d’autres sujets j’apprécie vos billets, mais là ?? j’avoue je ne comprends pas ….

              +11

            Alerter
        • Ambiorix // 11.02.2020 à 10h53

          Il y a polémique car la période choisie se situe a la fin d’une « période froide » (je ne connais pas le terme scientifique), le fameux petit âge glacière. Ce n’est pas très honnête de prendre un creux comme référence.
          Je sais bien que nous ne sommes pas dans une revue scientifique. Mais il y a pas mal de détails qui manquent.

            +6

          Alerter
          • Gilles // 11.02.2020 à 11h28

            ce n’est pas une période « choisie ». C’est une période qui marque le début de l’industrialisation « représentative de la période préindustrielle ».

              +8

            Alerter
  • Patrick // 11.02.2020 à 09h30

    Toujours les mêmes intervenants dans l’espace des commentaires qui confondent météo et climat et ne savent pas se placer sur un axe chronologique. C’est magique, il suffit à l’administrateur de ce site de publier une actualité sur le dérèglement climatique et ils accourent comme des trolls.

    Finiront bien par grandir ou alors à succomber à une canicule 🙂

      +28

    Alerter
  • Santerre // 11.02.2020 à 09h34

    Non, ils ne l’ont pas fait. Ou plutôt si. Il y a encore qqs années, il y avait consensus pour parler d’un mini âge de réchauffement inexpliqué vers l’an mille jusqu’au XIIIe siècle. Mais ho, quelle coincidence, le GIEC a remis ce consensus en cause il y a moins de cinq ans en arguant que les moyens de l’époque etaient inexistant et que la glaciologie à notre disposition était trop faible pour l’affirmer. Trop faible? S’ils étaient trop faibles dans ce sens, pourquoi ne le sont-ils pas dans le leur. Pas très sérieux.

      +13

    Alerter
    • Bouddha Vert // 12.02.2020 à 01h17

      Ce qui n’est pas sérieux c’est de prêter des propos aberrants au GIEC!
      Je vous glisse un lien qui tient lieu de glossaire sur le site du GIEC pour approcher toute la complexité de ce sujet.
      Regardez bien en bas de la page 196 à « Optimum Climatique Médiéval » et vous découvrirez ce qu’en dit le GIEC en Août 2018:
      https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/08/WGI_AR5_glossary_FR.pdf

      De mémoire, cet optimum qui concernait surtout l’hémisphère nord correspondait à une variation de 0,2°C ce qui s’inscrit dans ce qu’il est scientifiquement convenu d’appeler la variation naturelle du climat.

      Je n’ai évidemment aucun espoir de pouvoir lire un jour une quelconque référence à vos affirmations toujours gratuites, car il me semble que vous nous y avez désormais habitué et là, je suis sérieux.

        +11

      Alerter
  • Pinouille // 11.02.2020 à 09h41

    @Santerre
    « Disons qu’on compare aujourd’hui avec les températures de vers 1200. »
    Le présent site répond à vos interrogations: https://www.les-crises.fr/climat-8-analyse-rechauffement/
    Et notamment: https://data.les-crises.fr/images/1300-climat/1345-analyse-rechauffement/hemisph%C3%A8re-nord-temperature-an-0.jpg

    « sinon, il n’y a plus de débat »
    C’est bien là toute la question: quel est la pertinence d’un débat entre individus qui ne sont en aucun cas des spécialistes du réchauffement climatique, alors que les spécialistes, eux, sont pratiquement unanimement d’accord sur le phénomène?
    Je suis d’avis que nous n’avons guère d’autre choix que de leur faire confiance.
    Oui, je sais, la confiance est une valeur qui se perd par les temps qui courent…
    Mais là, on parle de connaissances scientifiques.

      +16

    Alerter
  • Patrick // 11.02.2020 à 09h55

    @ Fritz

    Vous n’êtes pas censuré mon brave. L’administrateur a tenté d’ouvrir à nouveau l’espace des commentaires à des échanges instructifs à propos du dérèglement climatique. En comptant sur une certaine maturité des intervenants, en espérant qu’ils aient compris que les inepties et contre-vérité n’étaient pas les bienvenues.

    Conséquence de vos participations et de celle de vos acolytes climato-sceptiques ou spécialistes du trollage, va falloir refermer l’espace des commentaires des publications concernant le climat. Bien joué.

    « Alors n’abusez pas de ma patience »

    Vous n’avez pas l’impression d’avoir largement abusé de celle des administrateurs de ce site ?

      +14

    Alerter
    • Pinouille // 11.02.2020 à 11h26

      Je trouve que vous employez des termes durs (« ineptie », « trollage », etc…) à l’encontre des intervenants sceptiques.
      Je ne doute pas que leurs propos soient de bonne foi, d’où leur stupéfaction d’être modérés.
      Ce blog cultive/promeut une démarche critique (auto-défense intellectuelle) vis à vis de certains discours dominants.
      Certains commentateurs s’enorgueillissent d’être des libres penseurs en cherchant les failles dans tout discours dominant.
      Or, le réchauffement climatique est devenu un discours dominant. Il n’est donc pas surprenant que certains commentateurs appliquent leur scepticisme à ce dernier.
      La particularité du discours officiel sur le réchauffement climatique, c’est qu’il est issu de la démarche scientifique. Il n’est certes pas exempt de critiques, mais les critiques pertinentes ne peuvent provenir que des scientifiques eux mêmes, et pas n’importe lesquels.
      Ceux qui n’ont pas de culture scientifique ne peuvent pas facilement admettre que la démarche scientifique produit une connaissance qui ne peut pas être attaquée avec les mêmes rhétoriques que toute autre production intellectuelle.
      Quelques fois, la modestie doit s’imposer. Ce n’est pas dans les habitudes de certains.

        +14

      Alerter
      • Patrick // 11.02.2020 à 11h50

        @Pinouille

        « Or, le réchauffement climatique est devenu un discours dominant. »

        Damned ! Moi qui croyait que le réchauffement climatique était une réalité physique. En fait, c’est juste des mots, un discours…

        En toute modestie, je vous avoue ne pas me sentir assez libre penseur ce matin pour m’autoriser à défier les lois de la physique 🙂

        Le plus drôle c’est que tous ces commentaires vaseux seront bientôt supprimés.

        Ce qui devrait nous chagriner c’est que les commentaires seront interdits finalement. Donc impossible du fait des trolls qui n’ont toujours pas compris que la météo n’est pas le climat d’échanger des liens / des connaissances.

          +10

        Alerter
        • Pinouille // 11.02.2020 à 12h06

          « Moi qui croyait que le réchauffement climatique était une réalité physique »
          Qui a donné naissance à un discours dominant. Il est heureux qu’il le soit puisqu’il traduit une réalité physique. Mais certains réagissent mal à toute domination, même scientifique.

          « En toute modestie, je vous avoue ne pas me sentir assez libre penseur ce matin pour m’autoriser à défier les lois de la physique 🙂 »
          Votre belle phrase résume parfaitement mon commentaire précédent. Ce n’est malheureusement pas le cas de tout le monde.

            +8

          Alerter
      • Arkhenes // 11.02.2020 à 12h12

        Pinouille, je souscris en grande partie à votre commentaire.
        J’ajoute cependant un bémol: le discours actuel sur le réchauffement climatique n’est pas uniquement issu d’une démarche scientifique; le politique y joue un rôle (sur la composition et le mode de fonctionnement du GIEC par exemple).
        Je m’estime incapable de discuter du fond scientifique des débats, par contre je me considère capable d’être critique sur les choix politiques qui cadrent le fonctionnement du GIEC, et d’émettre des hypothèses sur les conséquences que cela a sur les résultats des travaux.

          +13

        Alerter
      • tepavac // 11.02.2020 à 12h24

        Concernant la polémique elle même, c’est à dire la violence politisé qui s’est invitée autant dans les discussions sociales que politiques, est la conséquence d’un constat établi par le Club de Rome voilà quelques années sur la gestion des populations par rapport au potentiel énergétique existant.

        En 2013 J.M Jancovici, ingénieur de formation et excellent tribun demandait expressément aux représentant de la nation de “trouver” une idée fédératrice pour faire face à un drame meurtrier qui ne manquera pas d’arriver avec la fin d’une énergie disponible, et le Club de Rome avait déjà prédit les conséquences.
        Si vous regardez cette audition, vous ne manquerez pas l’ironie de la situation, ceux qui prétendent gouverner, demandent au technicien la démarche à suivre pour faire de la politique…

        https://www.youtube.com/watch?v=xxbjx6K4xNw

        C’est à partir de cette date , pour faire face à la pénurie énergétique et à ses conséquences, qu’est associé la défense de l’environnement à la raréfaction des énergies fossiles »

          +5

        Alerter
        • gracques // 12.02.2020 à 07h14

          Et j’ajouterai bien trivialement que c’est suite à l’inertie totale des politiques face aux constats scientifiques , que ce monde scientifique se pose’la,question de son entrée dans l’arène politique.

          Le changement climatique est un fait, les mesures a’prendre sont politiques ,
          Certains pays où couches sociales ont un intérêt évident à pourusivre le »business as usual’ quitte en faire payer le’prix à leur futurs concitoyens (pour leur progénitures ils pensent pouvoir les epargner).
          Il faut bien admettre que lorsqu’on écoute les gens du ‘shift project’ de jancovici on mesure l’effort d’adaptation a faire et les tenoins sociales’qui en decoule….. pour tous , les ‘campagnards’ retraités pseudo écolos en premier.

            +2

          Alerter
          • gracques // 12.02.2020 à 07h16

            J’ajouterai pour finir que dans ces conditions la,négation de la situation réelle dans’laquelle nous nous trouvons est bien naturelle quoique que stupide.
            D’autres luttes nous attendent pour prendre les bonnes décisions qui perserveront au mieux le bien’être du plus grand nombre….. et c’est pas gagné.

              +2

            Alerter
  • Myrkur34 // 11.02.2020 à 10h23

    Je vous donne un lien constructif concernant les glaciers pyrénéens.

    https://randonneepyrenees.com/2_photo/glaciers.html

    Bon après, c’est ptêt le soleil qui se rapproche, qui luit plus, ou l’axe de la Terre que se redresse…:o) Ou alors vu que la Lune s’éloigne de 2 cm par an sur son orbite terrestre, elle fait moins d’ombre…Logique, non ?

      +5

    Alerter
  • Les-crises // 11.02.2020 à 13h37

    Ce trollage permanent des commentaires sur le climat est pénible, je pense que nous allons désormais fermer les commentaires sur ces billets, qui rappellent simplement le consensus scientifique actuel, et donnent une illustration du réchauffement global

    On voit mal d’ailleurs pourquoi laisser ouverts des commentaires sur un billet sur « la cigarette donne le cancer » pour laisser surgir des arguments périmés pour dire aux gens de continuer à fumer car c’est faux (et « libre penseur » n’est pas le bon qualificatif dans ce cas)

    Ce n’est nullement un problème de liberté d’expression, mais un droit à ne pas se faire manipuler – pas ici en tout cas, comme expliqué ici

    https://www.les-crises.fr/liberte-d-expression/

    Face à un incroyable défi pour l’humanité, porteur de risques existentiels, il est triste de voir de tels comportements, face à un phénomène d’évidence physique : on envoie tous les ans des quantités énormes de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, et on s’étonne que la serre s’échauffe… Alors qu’une règle de trois suffit pour comprendre :

    https://www.les-crises.fr/quelques-ordres-de-grandeur-du-rechauffement-planetaire/

    Mais on mettra à jour cette année notre série de 2013 sur le réchauffement, et le résultat est bien triste, bien que prévu

      +25

    Alerter
  • Renaud // 12.02.2020 à 19h03

    Certes, chacun(e) y va de son coup d’archer, mais sous un titre banal :
    -Sauvons l’Humanité-
    un peu moins de 100 petites pages claires et très lisibles, le petit livre récent (paru en 2019 très peu cher) de Oberto Serra (qui fut un proche d’Albert Jacquard) ingénieur-géophysicien et autres titres, il a travaillé en de très nombreux pays et endroits du monde. Il rappelle dans cet opuscule des données et des éléments essentiels propres à aider à redresser pas mal d’erreurs et combler des manques.
    Rapidement : Rappel historique concernant le climat – Facteurs astronomiques – Facteurs géologiques – Facteurs géographiques – Facteurs humains affectant l’environnement – Changement de comportement – Changement économique.
    https://editions-sydney-laurent.fr/livre/sauvons-lhumanite/

      +2

    Alerter
  • Renaud // 13.02.2020 à 09h57

    Il y a aussi cette conférence de Jean Marc Jancovici à l’École Centrale de Nantes il y a seulement 2 jours,
    le 11 février 2020.
    Elle est assez longue, mais avec Jean Marc Jancovici, on voit peu le temps passer!
    Aussi, on peut commencer à la visionner à 9 minutes 30 secondes

    https://www.youtube.com/watch?v=IaQ-U-dP_7M

      +1

    Alerter
    • Subotai // 13.02.2020 à 21h42

      La règle de trois – l’équation de Kaya à 2.30 est implacable.
      S’il y avait une seul truc à regarder dans cette vidéo pour comprendre la problématique c’est ça!

      Mais il faut avoir déjà admis:
      1 – Que les gaz à effet de serre sont en augmentation RAPIDE.
      2 – Que l’humanité est responsable essentiellement de cette augmentation.
      3 – Qu’on ne peuvent plus échapper aux conséquences déjà visibles.
      Maintenant peut être qu’il y en a encore à penser que tout ça n’a rien à voir avec le merdier actuel.
      Je pense qu’il y a deux types de personnes dans ce groupe.
      Ceux qui sont dans le déni – Je pense les plus nombreux – et on ne peut rien pour eux.
      Ceux qui sont dans l’ignorance – qui ont donc tout intérêt directement personnel à regarder la vidéo…

        +1

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications